Vous êtes sur la page 1sur 6

UNIVERSITE DE DOUALA

FACULTE DE GENIE INDUSTRIEL FGI


DEPARTEMENT DE TECHNOLOGIE DE
CONSTRUCTION INDUSTRIELLE

29/04/2020 DURABILITE DES


MATERIAUX DE
CONSTRUCTION

PART 1 : ASSIGNMENT 2

Enseignant : Dr. NGOUANOM Joël

Rédigé par :

WATSOP PIANKEU Noël


Matricule : 16G03301
Filière : TCI4
Axe : CM

ANNEE ACADEMIQUE 2019 – 2020


EXERCICES DE DURABILITE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

I. Déterminons quel matériau est plus tenace


Bien que K et n soient suffisants pour donner une bonne estimation de la ténacité, la véritable
contrainte de rupture et la véritable déformation à la rupture sont nécessaires pour un calcul précis de
ténacité. Le module d’élasticité et la limite d’élasticité fourniraient des informations sur l’aire sous la
région élastique ; cependant, cette région est très petite et est donc généralement négligeable par
rapport au reste de la courbe contrainte-déformation.
II. Enumérer et expliquer les propriétés mécaniques souhaitables pour les éléments suivant :
Le comportement mécanique d’un matériau est fonction des forces extérieures appliquées et
traduit les évolutions de la cohésion de ces atomes.
Ainsi, les propriétés mécaniques dépendent de la température d’utilisation, de l’état de surface,
des conditions d’application des efforts, de la vitesse de déformation. Les propriétés mécaniques sont
déterminées au moyen d’essais normalisés.
Les principales propriétés mécaniques sont :
 Module d’élasticité
 Limite d’élasticité, écrouissage, ductilité
 Viscosité, vitesse de fluage, ductilité
 Charge à la rupture, résistance à la fatigue, à l’usure
 …
Dans la suite nous allons énumérer et expliquer les propriétés mécaniques pour quelques
éléments.
 Câble élévateur : elle doit avoir :
 une ténacité élevée, c’est-à-dire la capacité d’un matériau à résister à une charge
soudaine ou à absorber de l’énergie jusqu’à ce qu’il se brise et qu’il soit mesuré
en termes de module de ténacité.
 Une grande résistance : C'est la capacité d'un matériau de résister aux forces
extérieures appliquées sans casser ou céder.
 Bandage : son matériau doit avoir une faible rigidité (La rigidité est la capacité d'un
matériau à résister à la déformation sous fatigue. Le module d'élasticité permet de mesurer
la rigidité), et une haute résistance de la membrane. Sa surface interne peut être perméable
et sa surface externe doit résister aux effets environnementaux. Ils font aussi preuve d’une
grande élasticité (C'est la propriété d’un matériau à regagner sa forme originale après
déformation quand les forces externes sont enlevées).
 Semelle de chaussure : La plante de chaussure devrait être conforme pour confort, avec
une haute résilience (propriété d'un matériau à absorber l'énergie et résister au choc et aux
charges dû à un impact. Il est mesuré par le montant d'énergie absorbé par unité de volume
dans la limite élastique). Son matériau devrait être dur afin d’absorber les chocs et devrait
avoir une haute résistance à la friction et à l’usure.
 Hameçon : il doit avoir une haute résistance pour ne pas avoir une déformation en
permanence sous charge, et donc maintenir sa forme. Le crochet de poisson devrait être
rigide (La rigidité est la capacité d'un matériau à résister à la déformation sous fatigue. Le
module d'élasticité permet de mesurer la rigidité) et être résistant à l’environnement (tel
que l’eau salée) dans lequel il est utilisé.

Rédigé par : WATSOP PIANKEU NOEL Filière : TCI4 – CM 29 avril 2020 1


EXERCICES DE DURABILITE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

 Piston automobile : il doit avoir une haute résistance aux températures élevées, une haute
résistance physique et au choc thermique, avec une faible masse.
 Hélice de bateau : son matériau doit être rigide (pour maintenir sa forme) et résistant à
la corrosion et au frottement parce que l’hélice rencontre des sable et autres particules
abrasives quand on opère près des rivages.
 Aube de turbine à gaz : une lame de turbine à gaz opère à hautes températures (selon
son emplacement dans la turbine) ; donc il devrait avoir une haute résistance au fluage
(c’est la déformation progressive d’un matériau soumis à un effort prolongé (par
opposition à la déformation plastique, qui à charge constante est indépendante du temps)),
à l’oxydation et à la corrosion dû aux produits de la combustion pendant son usage
 Agrafe : ces propriétés mécaniques devraient être parallèles à celle d’un trombone.
L’agrafe doit avoir une haute ductilité (propriété d'un matériau qui lui permet de se
déformer avec l'application d'une force extensible sans se casser. Une matière ductile doit
être forte et plastique) pour lui permettre d’être déformer sans fracture, et aussi un faible
rendement à la fatigue (répétition de chargement et déchargement de métal dû à la
variation directe de charge) afin qu’il puisse être plié (et se redressé également lors de son
retrait) facilement sans exiger une force excessive.

III. Pourcentage d’élongation et de réduction des échantillons suivant :


Soit trois matériaux différents, désignés par A, B et C testés en traction en utilisant des éprouvettes
ayant des diamètres de 12 mm et des longueurs de jauge de 50 mm comme sur la figure suivante :

En cas d’échec, les caractéristiques de chaque matériau sont repérées dans le tableau suivant :
Désignation (i) Longueurs Diamètres
A 54.5 11.46
B 63.2 9.48
C 69.4 6.06
Déterminons le pourcentage d’élongation (%∆𝐿𝑖 ) et le pourcentage de réduction (%∆𝐴𝑖 ) de
chaque échantillon :
𝐿𝑖 −𝐿 𝑳𝒊 −𝑳
%∆𝐿𝑖 = × 100 %∆𝑳𝒊 =× 𝟏𝟎𝟎
𝐿 𝑳
Par définition, on a :{ 𝐴𝑖 −𝐴
𝜋 2 𝜋 2
𝑑 − 𝑑 ⇔{ 𝒅 𝟐 −𝒅𝟐
4 𝑖 4
%∆𝐴𝑖 =
𝐴
× 100 = 𝜋 2
𝑑
× 100 %∆𝑨𝒊 = 𝒊 𝟐 × 𝟏𝟎𝟎
4 𝒅

 Cas du matériau A :
𝑳𝑨 − 𝑳 54.5 − 50
%∆𝑳𝑨 = × 𝟏𝟎𝟎 %∆𝐿𝐴 = × 100
𝑳 50 %∆𝑳𝑨 = 𝟗. 𝟎𝟎%
𝟐 𝟐 ⇔{ 2 2 ⇔{
𝒅𝑨 − 𝒅 11.46 − 12 %∆𝑨𝑨 = 𝟖. 𝟕𝟗%
%∆𝑨𝑨 = × 𝟏𝟎𝟎 %∆𝐴𝐴 = × 100
{ 𝒅 𝟐 12 2

Rédigé par : WATSOP PIANKEU NOEL Filière : TCI4 – CM 29 avril 2020 2


EXERCICES DE DURABILITE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

 Cas du matériau B :
𝑳𝑩 − 𝑳 63.2 − 50
%∆𝑳𝑩 = × 𝟏𝟎𝟎 %∆𝐿𝐵 = × 100
𝑳 50 %∆𝑳𝑩 = 𝟐𝟔. 𝟒𝟎%
𝟐 𝟐 ⇔{ 2 2 ⇔{
𝒅𝑩 − 𝒅 9.48 − 12 %∆𝑨𝑩 = 𝟑𝟕. 𝟓𝟗%
%∆𝑨𝑩 = × 𝟏𝟎𝟎 %∆𝐴𝐵 = × 100
{ 𝒅 𝟐 122

 Cas du matériau C :
𝑳𝑪 − 𝑳 69.4 − 50
%∆𝑳𝑪 = × 𝟏𝟎𝟎 %∆𝐿𝐶 = × 100
𝑳 50 %∆𝑳𝑪 = 𝟑𝟖. 𝟖𝟎%
𝟐 𝟐 ⇔{ 2 2 ⇔{
𝒅𝑪 − 𝒅 6.06 − 12 %∆𝑨𝑪 = 𝟕𝟒. 𝟒𝟗%
%∆𝑨𝑪 = × 𝟏𝟎𝟎 %∆𝐴𝐶 = × 100
{ 𝒅 𝟐 122

La ductilité est la propriété d'un matériau qui lui permet de se déformer avec l'application d'une
force extensible sans se casser, elle se mesure par le pourcentage d’allongement et pourcentage de
réduction dans la région. C’est le contraire (opposé) de la fragilité qui est la propriété de casser un
matériau avec petite distorsion permanente. Le graphe suivant classe les matériaux A, B et C par ordre
de ductilité (moins ductile au plus ductile) et par ordre de fragilité (moins fragile au plus fragile) :

IV. Travail effectué en compression sans friction d’un cylindre plein


Données : Cylindre plein de diamètre 𝑑 = 15 𝑚𝑚 et de hauteur 𝐻 = 40 𝑚𝑚
Après réduction de 75%, 𝑑 = 3.75 𝑚𝑚 et 𝐻 = 10 𝑚𝑚
Soit les matériaux suivant :
Matériaux K (Mpa) n
1100-O Al 180 0.20
Cu, annealed 315 0.54
304 Stainless, annealed 1300 0.30
70-30 brass, annealed 895 0.49
Pour chacun des matériaux ci-dessus, calculons le travail effectué (𝑊) en compression sans
friction.
40
La déformation du cylindre est donné par 𝜀 = ln ( ) = 1.386
10

𝐾𝜀 𝑛+1 𝑊
On sait que 𝑢 = = or 𝑉 = 𝜋𝑟 2 ℎ = 𝜋 × 0.00752 × 0.04 ⇔ 𝑉 = 7.069 × 10−6 𝑚3
𝑛+1 𝑉

Rédigé par : WATSOP PIANKEU NOEL Filière : TCI4 – CM 29 avril 2020 3


EXERCICES DE DURABILITE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

𝐾𝜀 𝑛+1 𝑊 𝑲𝑽𝜺𝒏+𝟏
= ⇔𝑾=
𝑛+1 𝑉 𝒏+𝟏
 Matériau 1100-O Al :
180 × 106 × 7.069 × 10−6 × (1.386)0.20+1
𝑊= ⇔ 𝑾 = 𝟏𝟓𝟔𝟖. 𝟕𝟗 𝑵
0.20 + 1
 Matériau Cu, annealed :
315 × 106 × 7.069 × 10−6 × (1.386)0.54+1
𝑊= ⇔ 𝑾 = 𝟐𝟑𝟗𝟎. 𝟑𝟔 𝑵
0.54 + 1
 Matériau 304 Stainless, annealed :
1300 × 106 × 7.069 × 10−6 × (1.386)0.30+1
𝑊= ⇔ 𝑾 = 𝟏𝟎𝟖𝟎𝟓. 𝟔𝟑 𝑵
0.30 + 1
 Matériau 70-30 brass, annealed ;
895 × 106 × 7.069 × 10−6 × (1.386)0.49+1
𝑊= ⇔ 𝑾 = 𝟔𝟗𝟎𝟓. 𝟗𝟐 𝑵
0.49 + 1
V. Calcul de la force de compression si la hauteur de l’échantillon est 3 mm
Considérons un échantillon en forme de cube de 20 mm de chaque côté comprimé sans
frottement dans une cavité filière comme présenté sur la figure suivante, où la largeur de la rainure est
de 15 mm.

On définit la contrainte-déformation par 𝜎 = 70 + 30𝜀 𝑀𝑃𝑎


Calcul de la force de compression requise suivant le critère de Tresca et le critère de Von Mises,
si l’échantillon à une hauteur de 3 mm.
20
La déformation de l’échantillon est donné par : 𝜀 = ln ( ) = 1.897
3

Ainsi la contrainte-déformation devient 𝜎 = 70 + 30 × 1.897 = 𝟏𝟐𝟔. 𝟗𝟏 𝑴𝑷𝒂


 Suivant le critère de Tresca :
𝐹 20×20×20
𝜎1 = =𝜎 ⇔ 𝑭 = 𝝈𝑺 avec 𝑆 = = 2666.67𝑚𝑚2
𝑆 3

Application numérique : 𝐹 = 126.91 × 2666.67 ⇔ 𝑭 = 𝟑𝟑𝟖𝟒𝟐𝟕. 𝟎𝟖𝟗 𝑵

Rédigé par : WATSOP PIANKEU NOEL Filière : TCI4 – CM 29 avril 2020 4


EXERCICES DE DURABILITE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

 Suivant le critère de Von Mises :


𝐹 20×20×20
𝜎1 = = 1.15𝜎 ⇔ 𝑭 = 𝟏. 𝟏𝟓𝝈𝑺 avec 𝑆 = = 2666.67𝑚𝑚2
𝑆 3

Application numérique : 𝐹 = 1.15 × 126.91 × 2666.67 ⇔ 𝑭 = 𝟑𝟖𝟗𝟏𝟗𝟏. 𝟏𝟓𝟑 𝑵

Rédigé par : WATSOP PIANKEU NOEL Filière : TCI4 – CM 29 avril 2020 5