Vous êtes sur la page 1sur 11

I) La Révolution industrielle

Définition de l’industrie : Ensemble des entreprises ayant pour objet la

transformation des matières premières et l’exploitation des sources

d’énergie.

Définition de la Révolution industrielle : Profonde transformation des

sociétés sous l’effet des progrès techniques et du développement de

l’industrie, à partir du XIXe siècle (surtout en Europe de l’Ouest et aux

Etats-Unis).

A) Les innovations techniques

1) L’avènement des techniques industrielles modernes

- L’Angleterre est le premier pays à connaître la Révolution

industrielle avec l’invention de la machine à vapeur de Watt en 1769

qui fonctionne au charbon. Peu à peu les machines remplacent le

travail des artisans (mécanisation) et sont regroupées dans de vastes

bâtiments : les usines.

- Les progrès techniques concernent d’abord l’agriculture

(moissonneuse, tracteur), l’industrie textile (machines à tisser) et la


métallurgie (travail des métaux).

- A partir de 1880 d’autres sources d’énergie se développent

comme l’électricité et le pétrole.

- Les principaux progrès techniques sont montrés au grand

public à l’occasion de grandes expositions universelles, comme celles

qui se tiennent à Paris en 1889 (construction de la Tour Eiffel) et en

1900.

2) La naissance de l’électricité : repères

- 1785 : la loi de l’électrostatique est démontrée par le

physicien français Charles de Coulomb

- 1800 : pile électrique de Volta

- 1831 : principe de l’induction électromagnétique du

britannique Faraday

- 1870 : dynamo du belge Gramme

- 1882 : première centrale électrique aux Etats-Unis par

Thomas Edison
3) La révolution des transports

- La révolution industrielle s’accompagne d’une révolution

des transports au XIXe siècle. L’âge industriel voit l’apparition de

nouveaux modes de transport qui permettent des déplacements

plus sûrs et plus rapides :

· les chemins de fer à partir des années 1830

· les bateaux à vapeur à partir de 1850 ; en 1869 est

construit le Canal de Suez qui raccourcit les distances entre

l’Europe et l’Asie

· l’automobile à partir de la fin du XIXe siècle

· l’avion au début du XXe siècle

B) Pays et paysages industriels vers 1880

1) Quels sont les quatre premiers pays européens qui

s’industrialisent ?
Il s’agit d’abord du Royaume-Uni qui commence sa Révolution

industrielle dès la fin du XVIIIe s.

Viennent ensuite la France, l’Allemagne et la Suède.

Ex. de grandes régions industrielles : le centre de l’Angleterre, le Nord

de la France et la Ruhr en Allemagne.

Les deux principales puissances industrielles en 1840 sont le Royaume-

Uni et la France ; en 1913 il s’agit de l’Allemagne et du Royaume-Uni.


2) Quelles activités économiques pratique-t-on au Creusot ?

Le Creusot est un centre sidérurgique (production d’acier) près d’une

mine de charbon. Le développement du Creusot date des années 1830

avec la famille Schneider. La ville devient le premier site sidérurgique

français.

3) Quels sont les éléments d’un paysage de « pays noir » et plus

généralement d’un paysage industriel au XIXe siècle ?

Le « pays noir » est nommé ainsi à cause des poussières de charbon

qui se déposent partout. Il se caractérise par quelques éléments

typiques : le terril (amoncellement des déchets), le coron (cité ouvrière

aux maisons identiques et alignées construites par les patrons, la voie

ferrée, les bâtiments industriels.

Le paysage industriel reprend certains de ces éléments : de vastes

bâtiments (forges, ateliers) utilisant les nouveaux matériaux (brique,

verre, fonte), cheminées, hauts fourneaux.


II) La transformation des sociétés pendant la Révolution

industrielle

A) Le dynamisme démographique

La croissance démographique en Europe débute dès la deuxième

moitié du XVIIIe siècle, puis s’accélère au XIXe siècle : la population

fait plus que doubler entre 1800 et 1900 (de 187 à 401 millions

d’habitants).

· Cette croissance s’explique par le recul de la mortalité, grâce aux

progrès en matière de nutrition, d’hygiène et de santé : en 1885

le biologiste français Louis Pasteur met au point le vaccin contre

la rage.

B) L’augmentation de la population urbaine : l’urbanisation de

l’Europe et ses conséquences

- L’industrialisation de l’Europe va de pair avec une

urbanisation qui transforme ses territoires et ses sociétés.

- Au XIXe siècle de plus en plus d’Européens vivent dans


les villes. La croissance urbaine est alimentée par l’exode rural :

les paysans quittent leur campagne pour venir s’installer et

travailler en ville.

- Le Royaume-Uni est alors le pays le plus industrialisé et le

plus urbanisé (73% d’urbains en 1911), car industrialisation et

urbanisation sont deux phénomènes liés.

- Dans les villes on distingue les beaux quartiers des

quartiers pauvres et insalubres comme les taudis de Londres.

- L’urbanisation accroît l’importance des populations

citadines : bourgeois et ouvriers.

C) Le développement de la bourgeoisie :

- On appelle bourgeoisie l’ensemble des personnes qui ne

font partie ni de la noblesse ni du petit peuple (en Anglais :

« middle class »).

- L’industrialisation favorise l’enrichissement des bourgeois,

attachés à la propriété (terrienne ou industrielle).

- Mais il faut distinguer la grande bourgeoisie composée des


banquiers, des grands patrons (comme les Schneider en France

ou les Krupp en Allemagne) des classes moyennes, qui sont alors

en pleine croissance (avocats, médecins, commerçants, employés,

fonctionnaires, etc.).

- La bourgeoisie se distingue par ses vêtements, le confort

(voire le luxe) de ses habitations, ses loisirs (musique, concerts,

promenades, jeux) et certaines valeurs partagées, comme le travail et la

liberté économique.

D) Les ouvriers

1) Les conditions de vie des ouvriers

Un budget ouvrier (par semaine)

- salaire journalier : 2 francs (12 F / semaine car travail le


dimanche + 6 F conjointe = 18 F)

- dépenses courantes : 12,90 F

-Les ouvriers sont les personnes qui travaillent à l’usine ou dans une

mine de charbon (les gueules noires du Nord de la France). Les plus

pauvres d’entre eux sont appelés les prolétaires.

- Ils ont souvent des conditions de vie difficiles (10 h de


travail par jour), un travail pénible (accidents et maladies

fréquentes) et des salaires très bas.

- Le travail des enfants n’est peu à peu limité, qu’à partir de

la fin du XIXe siècle.

2) Luttes et revendications du monde ouvrier

Pour améliorer leur sort les ouvriers mènent de nombreuses luttes :

· ils créent des associations pour défendre leurs droits : les

syndicats (par exemple la C.G.T. en France) qui réclament une

augmentation des salaires et une baisse du temps de travail

· ils font grève (arrêt de travail) pour faire pression sur leurs

patrons

· de ces luttes ouvrières naît un nouveau mouvement politique :

le socialisme, qui se fixe pour objectif de réduire les inégalités entre

riches et pauvres (entre bourgeois et prolétaires).

En 1906 a lieu un grave accident dans une mine française : la

catastrophe de Courrières.

Cet accident provoque des manifestations et des grèves. Les gendarmes


tirent sur les manifestants.

Sous la pression du mouvement ouvrier le droit du travail évolue.

En 1864 : la grève est autorisée.

En 1900 : la journée de travail est fixée à 10h.

En 1907 : le repos du dimanche est accordé.

Aujourd’hui la journée de travail est à 7h50 et il y a cinq semaines de

congés payés.Karl Marx (1818-1883), philosophe allemand, est le

principal penseur socialiste de l’âge industriel. Dans son Manifeste du

parti communiste, publié en 1848, il expose sa théorie de la lutte des

classes (bourgeois contre prolétaires) et encourage les ouvriers de tous

les pays à s’unir et à prendre le pouvoir par une révolution, afin

d’établir l’égalité sociale ou communisme.

III) Les aspects culturels et artistiques de la civilisation

industrielle

A) Le développement des loisirs et de la presse

Quels sont les changements culturels pendant l’âge industriel ?


- L’alphabétisation progresse au XIXe siècle : cela permet le

développement de la presse et de nouveaux loisirs comme la lecture

des romans. Le XIXe siècle est aussi l’âge d’or du roman français

(Balzac, Alexandre Dumas, Victor Hugo). Le développement des

techniques d’imprimerie favorise la publication et la diffusion des livres

dans toutes les classes sociales.

- Cette évolution est due aux progrès de l’instruction, qui devient peu

à peu obligatoire (ex. les Lois Jules Ferry en France dans les

années 1880).