Vous êtes sur la page 1sur 31

LES TEXTES DE LA NOUVELLE ALLIANCE

Mercredi 15H00-16H30
P. JOSEPH BOU RAAD (ATELIER)

Mercredi 1 November 2006

Dans la bible une seule parole.


Les textes de la nouvelle alliance dans l’ancien testament.
Nouvelle alliance, qu’est-ce qu’une alliance ? C’est une institution. Toute
sorte qui est commune c’est une institution. Deutéronome (deutero-nomos
une deuxième loi ce livre n’a pas été travaillé jusqu'à l’année 1970. avec
Wellhausen on a commencé a lire la bible d’une façon historique, lire la
bible a travers l’histoire. Dans la genèse histoire d’une famille dans l’exode
on passe d’une famille a un peuple a la tête du peuple c’est moise
(deutéronome 34).du chapitre 1jusqu’a la fin du 33 c’est discours de moise.
Si on ne trouve pas son tombeau c’est que moise n’est pas mort. 34,10 c’est
yahve qui le connaissait face à face. On ne regarde pas le roi face a face ou
bien on se prosterne devant lui c’est lui qui donne cet honneur de le regarder.
Dans les psaumes on dit tu m’as levé la tête.
Visage de dieu ‫ אףים‬c’est le nez. Le mot visages n’existe pas dans l’ancien
testament au singulier. Dieu a plusieurs visages. Il y a le conditionnel c’est
que israel ne vient pas a dieu il n’aura rien mais en futur ca diffère. Dans
l’hébreu il n’y a pas de différence entre conditionnel et futur. Nous même
nous ferons cette différence.
Le deutéronome est à peu près un livre prophétique. (5-34)+les livres
prophétiques.
Le prophète c’est l’homme de la parole on annonce la vérité. La parole de
dieu est une vérité éternelle. L’homme de la parole direct il est
l’intermédiaire entre dieu et les hommes. Des qu’il y a un peuple il y a les
prophètes.
Deutéronomique c’est le livre du deteuronome.
Deutéronomiste courant, histoire deutéronomiste.

Article a lire : N. LOHFINK


Cet article se trouve dans le dictionnaire critique de théologie
: chercher le mot « ALLIANCE » page 16-20.
1ere question : définition ou description de l’alliance souligner la phrase
qui parle de l’alliance et les termes employés, clés droit…

1
2eme question : le premier titre ancien testament et le 5eme titre c’est la
science biblique a les lire.
Dans l’ancien testament parle du « le terme et la chose. »(Il y a le terme
alliance et il y a le fait alliance)
Formule d’alliance : « vous serez mon peuple et je serais votre dieu ».
Second titre : question. Quelles sont les alliances interdites et pourquoi ?
L’histoire d’israel c’est la royauté, période preetatique avant la royauté.
-théologie deutéronomiste, ce courant écrit l’histoire d’israel, la logique
deutéronomiste lie toutes les histoires.
Elle dit que l’exil c’est la fin de l’alliance. Dieu a promis toute la promesse,
le peuple quitte la terre et il est éparpillé. Il n’est plus peuple car on ne vit
plus ensemble sur le même territoire. Le deutéronomiste est le principe de la
responsabilité c’est la logique tu fais le mal tu es punis.
-deuteroisaie.
3 questions relation entre alliance et tora.
Le deutéronomiste est responsable des livres prophétiques.

Mercredi 8 novembre 2006

Pour faire confiance à une théologie biblique, faire confiance a l’auteur.


1- ALLIANCE :
Analogie : tout discours sur dieu, comment appliquer a dieu une entité
humaine, les hommes font des alliances entre eux, pour comprendre la
relation on va chercher une conception et l’appliquer à l’homme. Dieu c’est
le mystère on ne peut pas faire un contrat avec dieu. Quand j’applique le mot
père a mon papa c’est exact et si l’utilise a dieu c’est l’analogie il y a une
ressemblance mais pas totalement différent. Réalité mystérieuse avec des
termes humains.
Contrat : pour contrat on dit officiel et loi. Le mariage est un contrat. Le
champ sementique de cette relation appelle alliance, quelque chose d’écrit,
d’officiel.

Berit : sens primitif lien et obligation. Le sens selon le contexte biblique.


Est-ce qu’il signifie obligation, est-ce réciproque ? Le mot désigne un acte
juridique, écrit juge par les autres.
Acte juridique on dit des obligations. Et quand on dit obligation dans
l’alliance il dit un rituel pour scelle cette alliance. Toute alliance nécessite un
garant. On fait intervenir dieu qu’il devient le garant de cette alliance. Dieu

2
est une partie de cette alliance est le garant. Avec ce rituel il y a un
document écrit. Les premiers documents qu’on a trouve étaient des contrats
dans l’annonce des bénédictions et malédictions. Avec le document écrit il y
avait des actes symboliques.
Attache parentale, pour Cross l’alliance est un moyen juridique très répandu
par lequel les devoirs et privilèges de la parente sont étendus à d’autres
personnes (kinship-in-law parente d’après la loi et kinship-in-flesh parente
d’après le sang).
Contrat entre pairs (réciproque) et partenaires et puissance (unilatéral).
Partenaires peut avoir 2 sens le puissant s’engage a protéger le faible, c’est
la promesse et le second c’est obligation (le roi dit au serviteur je t’impose
ce que tu dois faire), je rends esclave tout un pays.
Avant qu’il y ait un roi en Israël celui qui garantissait tout dans les alliances
c’était dieu qui intervenait
B- alliance avec le souverain : dieu promet a Abraham un territoire et a
David une dynastie.
C- théologie deutéronomiste : courant qui a pour rôle la responsabilité.
Obligation et réciprocité. Je te paie pour ce que tu as fait, ce que tu mérites.
L’homme doit faire quelque chose.
Dans l’histoire de la recherche l’alliance selon wellhausen est après l’exil
c’est une image que le peuple a utilise pour lire son histoire. Je fais appel à
la catégorie alliance.

mercredi 15 novembre 2006

Alliance avec le souverain a donné l’image pour 2 grandes figures dans


l’ancien testament celle de David et celle d’Abraham. L’alliance avec David
est plus connue que celle avec Abraham. Avec David c’est une promesse le
seigneur lui promet une dynastie, l’importance pour le peuple qu’un
descendant de David prend la place. C’est une chose qui concerne le peuple
et non David seulement, une cte solide qui a un seul chef. Une dynastie c’est
un avenir pour le peuple l’alliance faite a David lui garantit une dynastie et
pour Abraham lui garantit une terre. Pour David (Isaïe 55,3 transfert de
l’alliance de David a tout le peuple).
Dans l’alliance il y a obligation et promesse. Pour l’obligation le supérieur
dit à l’inférieur tu dois faire ça alors que dans la promesse si l’inférieur ne
peut rien le supérieur lui promet.

3
Théologie deutéronomiste
C’est la que l’alliance est mentionnée, reprise de l’alliance divine son
fondement c’est le serment au patriarche, chapitre 1,8
L’alliance elle-même conclue au Sinaï. Ou le Horeb. C’est la que nous avons
la loi ou décalogue (10 paroles déca=10 et logos=paroles) cette alliance du
Sinaï a été renouvelée a Moab, le document de cette alliance se trouve dans
deut. 12-26.
L’exil ou événements de 586 se trouve dans l’effondrement d’israel c’est la
rupture de l’alliance.

L’alliance est l’axe théologique du deutéronome qui est structure d’après


l’alliance. Quand on dit axe on dit structure pensée a l’image des traites de
vassalité du peuple du Proche-Orient. (Vassalité=lien entre supérieur et
inférieur).
Le courant deutéronomiste se trouve dans les pentateuques et aussi dans les
livres historiques, et livres prophétiques.

Structure du deutéronome :
3 composantes fondamentales et 3 secondaires :
- titrage. (Titre d’un document), titre du souverain (roi, empereur…)
(secondaire)
1- prologue historique (introduction qui parle de ce qui précède l’alliance)
(fondamental) le souverain rappelle les relations entre les 2 parties et évoque
les faits par le souverain.
2- la stipulation (ensemble des lois qui règlent l’alliance, stipulations
principales et une autre particulières dans les stipulations principales amour
fidélité loyauté le vassal est tenu a aimer son supérieur. Principe général.
Stipulation particulière ns avons des détails défendu de faire une alliance
avec autre, dans le cas de dieu avec israel avec les dieux paiens je suis le
seul dieu vs n’avez pas a courir avec d’autres dieu. 2-se tenir devant le
souverain (particulière), restituer les fugitifs.
- appel aux dieux témoins (si on a un supérieur qui a fait une alliance avec
un autre il appelle les dieux témoins et sont les éléments cosmiques deifies
mer, ciel, terre ils doivent témoigner qu’il y a une alliance et garant du pacte,
ces dieux témoins responsables de l’application de l’alliance).
3- bénédiction et malédiction (celui qui respecte les lois va être béni dans
votre vigne…et si vous ne respectez pas vous allez avoir des malédictions).
- des clauses diverses (petites indications qui concernent le document qui l’a
écrit où on va le placer dans un temple, obligation de le lire
catégoriquement).

4
L’importance de ces éléments ce n’est pas seulement l’ordre mais la fonction
il y a des passages et changement de discours ou on les comprend a travers
cette structure.
1-Prologue historique dt.1-4 (passe)
2- 5-11 stipulation principale (présent)
12-26 détails de la vie d’une personne stipulations particulières. (Présent)
3- bénédiction - malédiction dt 27-29. (Futur).

La malédiction est une éventualité redoutable très possible, car dans la


malédiction il y a l’idée de la responsabilité a « la nuque raide », ne se plie
pas, n’obéit pas, risque de conclure une alliance avec lui car au cas ou le
peuple refuse c’est l’impasse c’est le drame des prophètes. Désobéissance du
peuple implique l’échec de l’alliance, ce n’est pas l’échec de l’homme c’est
l’échec de dieu. Une fois il y a l’échec de l’alliance il y a l’échec de dieu.
Une alliance est toujours fragile, on parle de nouvelle alliance car la
première a échoué. La question que les prophètes cherchent : y a –t-il une
issu par delà le jugement ? (Événement de 586). La logique de l’alliance est
fragile.

Exode 32 :
Moise rompt l’alliance et va faire une autre. Verset 10 : au moment ou
l’alliance conclue dieu va exterminer le peuple. Fragilité de l’alliance. Grâce
a l’intercession de moise que l’alliance va être renouvelée.

mercredi 29 novembre 2006

L’alliance porte en elle-même une certaine fragilité, bénédiction et


malédiction, question de responsabilité. L’exil en 586. L’alliance est
conditionnée par la faiblesse humaine, échec de l’alliance, de l’initiative
divine, à ce point intervient la question : y a-t-il un issu par delà le
jugement ? L’exil c’est le jugement divin. La malédiction entraîne la fin de
l’alliance, nous sommes sous le régime du jugement. Il y a eu 2 réponses, la
première c’est l’école deutéronomiste (Dt 29-30), la malédiction n’est plus
une alternative, rapport de succession maintenant nous vivons dans la
malédiction puis après c’est la bénédiction.
La deuxième réponse donnée par la tradition sacerdotale, la caractéristique
de cette tradition c’est la transcendance divine, dieu est infiniment plus

5
grand et plus que l’homme, omnipuissance de dieu. Un caractère unilatéral
de l’alliance, l’alliance se transforme en promesse, (‫)עךעולם‬.

Méthodologie : (opérations exégétiques fondamentales) :


I- délimitation du texte (découpage, on cherche les limites du texte).

a- Critères :
1- mot clé c’est le changement de l’action, changement qui inclut (le
lieu-le temps et les personnes).
2- Changement dans la terminologie c’est changer de sujet (de genres
littéraires- de styles (proses..).
3- Phrases faites- expressions figées (oracle de Yahvé, c’est pourquoi).
4- L’unité interne du texte (indiquer une certaine logique du texte, une
certaine unité du texte).

b- Difficultés : unités extrêmes


Jérémie 1-4 on ne sait pas si ça va avec 4 ou 5 ou avec les deux.

II- critique textuelle :


Définir le texte à lire (nous n’avons pas une version originelle, dire quel
texte lire exemple j’ai genèse 1 dans TM et LXX et V et T et Qumram).
Quel est le texte le plus proche du texte original. Le texte massorétique
où on ne change rien c’est 100 après jésus christ. Dans la septante LXX
c’est le vorlage en allemand c’est le texte hébraïque de la septante (texte
hébraïque qu’on traduit en grec).

(Lire deutéronome 29-30).

mercredi 6 décembre 2006

2 critères pour pouvoir choisir la traduction la plus valable :


1- lectio brevior (brève, le texte le plus court est le plus ancien)
2- lectio difficilior (difficile, phrase qui ne se comprend pas dans le texte
massorétique).

6
Comme exemple la septante d’isaie à une tendance messianique c’est
qu’on a ajouté des choses par les copistes. Chercher le texte original qui
est le plus court. Le texte massorétique est le seul qui est lut.

III- traduction :
Le passage du texte original à une autre langue n’est pas évident, une
langue est une mentalité, passage du texte original à un autre c’est le
passage d’un monde à un autre. Il ne suffit pas de connaître seulement
une langue. Comme exemple de jean 3,7 naître d’en haut (anothen en
grec signifie d’en haut et de nouveau) nicodème n’a en tête qu’une seule
naissance du ventre de sa mère. Le but de l’exégèse c’est la traduction.

IV- étude de la forme du texte :


Il y a deux moments :
1- statique
2- dynamique
Statique : c’est une division en parties du texte (après la délimitation du
texte on divise les parties). Les critères de la division des parties sont les
mêmes que les critères employés dans la délimitation. L’important c’est
de chercher à dégager la structure du texte. C’est une première maîtrise
du texte, de la structure on peut passer au genre littéraire c’est une
structure qui a en commun un sujet (annonciation chez marie avec
d’autres apparitions de l’ange dans d’autres textes même structure dans
les 2 textes).
Dynamique : étude du texte dans son évolution, quand on dit évolution
on dit développement, démarche suivie du début jusqu'à la fin, (je pars
avec une jeune fille et je termine avec la jeune fille qui est enceinte.
Situation initiale et situation finale).
-Début et fin
-Succession temporaire (du passé a l’aujourd’hui et demain)
-Changement de lieu
-genre d’expression (si dans un texte je commence par poser une question
le type change d’avis, forme de communication (chapitre 9 de jean
aveugle né a chaque question on doit trouvé une réponse, jésus répond
par des paraboles), en plus des questions il y a un ordre, dans chaque
ordre on voit si la personne a exécuté l’ordre, ou une objection)
-émotion (le riche vient chez jésus souriant et retourne triste).

7
-détecter les raisons ou les arguments (jésus pour convaincre un type il
donne une parabole (l’histoire de David et de Nathan, convaincre le roi
d’avouer sa faute).

V- étude des expressions :


Comprendre chaque expression. (Texte comme moyen de
communication, étudier le comment de la communication a travers
l’étude du style a travers l’étude des figures de style, (métonymie=
exprimer un concept au moyen d’un terme qui désigne un autre concept
qui lui est uni par une relation : je vous invite a boire un verre c’est le
contenu).
- rassembler les termes appartenant au même champ sémantique
- étude des expressions (forme exégétique importante), chercher a
comprendre l’expression pas le terme, elle se fait dans le texte lui-
même en faisant attention a la grammaire et syntaxe (étude de la
construction d’une phrase), dans une poésie exemple le premier
emistique et le second sont souvent identique, ensuite dans le passage,
le texte, le contexte, livre, passage prophétique, cette étude se fait
avec la concordance.
- Etude du contenu du message, élaboration d’une interprétation
générale du texte qui intègre la signification de chacun des éléments.
- Le texte dans son contexte culturel, on oublie que le texte est un
produit culturel, (exemple l’idolâtrie débat sur l’idolâtrie et non
l’historicité).
- chercher dans le texte lui-meme (la poésie biblique est fondée sur le
parallélisme, une partie explique l’autre partie au niveau du verset,
paragraphe, du texte, du livre.
- Quand on trouve une expression : trouver la même expression au
même verset, paragraphe, texte. Unité, livre, ensemble (le sens trouve
dans le verset est plus fort qu’on le trouve dans les autres parties.)

(Exégèse du texte : deutéronome 29-30 (travail personnel)


1- délimitation du texte :
On trouve dans le texte deux grandes parties avec des sous parties :

8
-Première partie : rappel historique (29,1-28)
Sous parties : (v. 1-8) dans le passé
-(vv.1-3) prodiges de yahvé.
-(vv.4-5) providence de Yahvé.
-(vv.6-7) victoire de Yahvé.
-(v.8) promesse, fidélité à l’alliance.

Critères :
1- changement de temps de lieu et de personnes :
a-(v.1-8), dans le verset 1, les noms présents sont : Moise, Israël, Yahvé,
Pharaon, serviteurs. Et les pays sont : Egypte, tout son pays. Le temps
c’est le passé (vous avez vu).
Verset 3 : changement de temps : « aujourd’hui »
Verset 4 : changement de temps : 40 ans. Changement de lieu : le désert
Verset 5 : personnes : Yahvé Dieu.
Verset 6 : changement de temps : ce lieu. Changement de lieu : Heshbon,
Bashan. Changement de personnes : Sihon et Og.
Verset 7 : changement de pays : conquis leur pays. Personnes : Ruben,
Gad, demi tribu de Manassé.

2- expressions faites :
Verset 1 (vous avez-vous), verset 2 (tu as vues), verset 3 (des yeux pour
voir). J’ai remarqué qu’au verset 3 il y a trois verbes à la suite : cœur pour
connaître, des yeux pour voir, des oreilles pour entendre.
Versets 4-5 : succession des termes + des verbes : usés vous vêtements, tes
sandales à tes pieds, pain pour manger, de vin ou boisson fermentée pour
boire.

3- unité interne du texte :


Idée principale dans ce texte (29,1-8) c’est le Dieu Sauveur et présence
de Yahvé.
V. 1-3 vous avez vu les prodiges de Yahvé, la présence de Dieu dans les
signes (dans le passé).
V. 4-5 providence de Yahvé, il était présent il vous a sauvé de la mort.
V. 6-7 présence de Yahvé dans le combat, victoire de Yahvé. (Dans le
présent).
v.8 promesse de Yahvé, présent dans l’alliance. (Dans le futur).

9
b-(vv.9-20) dans le présent

-(vv.9-14) alliance avec tout le peuple


- 9-10 énumération des personnes
- 11-12 formule de l’alliance
- 13-14 alliance universelle

4- critères : changement de temps de lieu et de personnes :


(vv.9-20).
Verset 9 : temps : aujourd’hui. Personnes : Yahvé dieu, chefs de tribus,
anciens, scribes, tous les hommes d’israel.
Verset 10 : personnes : enfants, femmes, étranger. Lieu : camp.
Verset 12 : personnes : peuple, Abraham, Isaac, Jacob.

-phrases faites :
Aujourd’hui-29,3-9-11-12-13-14

je vois que dans les versets 9 et 10 il énumère le peuple avec qui Dieu va
faire l’alliance et dans les versets 11-12 il dit quelle est la formule de
l’alliance, et dans 13-14 dans le futur, l’alliance sera universelle avec le
peuple à venir.
J’ai remarqué que la formule de l’alliance dans le verset 12 est au milieu
du paragraphe pour dire qu’elle est le centre de l’alliance et de la vie du
peuple, c’est le centre de toute chose

10
Délimitation du texte :
-(vv.15-16) rappel historique
-(vv.17) fidélité à l’alliance
-(vv.18) confiance orgueilleuse en soi-même
-(vv.19-20) colère de Yahvé.

-(vv.21-22) malédiction
-(vv.24) question posée
-(vv.25-28) réponse à la question.

Critères : changement de temps de lieu et de personnes :


Verset 15 : Lieu : Egypte.
Verset 17 : homme, femme, clan, tribu, dieux des nations.
Verset 20 : tribus d’israel.
Verset 21 : génération future, vos fils, étranger. Temps : futur. Lieu :
pays lointain, ce pays.
Verset 22 : toute la terre, Sodome et Gomorrhe, Adma et Ceboyim
Verset 23 : toutes les nations, ce pays.
Verset 24 : dieu de leurs pères, Egypte
Verset 25 : d’autres dieux
Verset 26 : ce pays
Verset 27 : leur terre, autre pays, aujourd’hui.
Verset 28 : Yahvé notre dieu, nos fils. Temps : toujours.

-changement de genres littéraires :


(29,1-20) narration, historique.
29,21-28jugement.

11
B-deuxieme partie : conditions pour avoir la vie (30,1-20)
a-(v, 1-14) bénédictions
-(vv.1-5) fidélité à l’alliance mène au retour au pays
-(vv.6-10) bénédiction et abondance
-(vv.11-14) où se trouve l’alliance ?

b-(vv.15-20) bénédiction et malédiction


-(vv.15-16) bénédiction
-(vv.17-18) malédiction
-(vv.19-20) choisir la vie.

5- critères : changement de temps de lieu et de personnes :


(vv.9-20).
Verset 9 : temps : aujourd’hui. Personnes : Yahvé dieu, chefs de tribus,
anciens, scribes, tous les hommes d’israel.
Verset 10 : personnes : enfants, femmes, étranger. Lieu : camp.
Verset 12 : personnes : peuple, Abraham, Isaac, Jacob.

(30,1-14).
v.1 : toutes les nations
v.2 : aujourd’hui, toi et tes fils.
v.3 : captifs.
v.4 : lieu : extrémité des cieux,
v.5 : pays que tes pères ont possédé, tes pères.
v.6 : postérité.
v.7 : ennemis, adversaires.
v.8 : aujourd’hui.

(30,15-20)
v.18 : longs jours, Jourdain
v.20 : longue durée, tes pères : Abraham, Isaac et Jacob.

-changement de genres littéraires :


(29,1-20) narration, historique.
29,21-28jugement.
30,1-20 jugement positif (bénédiction) et jugement négatif (malédiction).

12
-phrases faites :
(aujourd’hui-29,3-9-11-12-13-14-17-27. 30,2-11-15-16-18-19).
Je suis votre Dieu(29,5), votre Dieu(29,9), yahve notre dieu (29,14,17),
yahve ton dieu(30,1-2-3-4-6-7-8-9-10-16-20).

-unité du texte :
29,1-8 il parle du passé (vous avez vu)
29,9-20 il parle du présent (aujourd’hui)
29,21-28 il parle du futur (génération future).
Dans le chapitre 30 de 1-14 bénédiction
30,15-20 bénédiction et malédiction et avoir la vie.
L’unité consiste a ce qui s’est passé dans le passé et dans le présent
l’alliance accompli avec le peuple, et dans le futur ce qui va arriver et par
la suite la bénédiction en étant fidèle a l’alliance de Yahvé et arriver a la
vie et la malédiction si on n’est pas fidèle a l’alliance de yahve.
Etude du texte : dynamique
-évolution :
(29,4) sans que soient uses vos vêtements, sandales, pas de pain ni de vin
ou de boisson pour boire, (conclusion vous etes encore en vie grâce a
yahve). On peut voir l’évolution à travers la succession des verbes 29,4 et
aussi dans 29,9-14 successions des noms cités.
Dans le chapitre 30 la succession des conditions (si tu les médites en ton
cœur…).

-changement temporaire : je l’ai déjà signale au début dans le chapitre 29


passé, présent et futur.
-changement de lieu : aussi je l’ai signalé au début.
-questions poses : 29,23 et la réponse dans le verset 24.

mercredi 20 décembre 2006

Exégèse du texte :

13
28,69 2 alliances dieu et israélites une à Moab et celle la a Horeb (mont
sinai). (C’est le titre).
1- 29 ,1-8 prologue historique
2- 29,9-14 conclusion de l’alliance : (v.12 toi=mon peuple et lui=ton
dieu. V.13, v.14 parle de ceux qui viennent après.
3- la loi alliance 15-17 interdictions de l’idolâtrie.
4- 29,18-28 malédiction (après l’exil les parents ont connu la malédiction
et les enfants demandent verset 23 la question posée avec la réponse.
5- 30,1-14 bénédiction (11-14 alliance) de 1,10 c’est la bénédiction.

A faire :
Verset29, 1-8. (Division du texte, rapport entre les parties, critères parle
de quoi).
Et relire le texte 29,30 et lire josue 24 (prologue où se trouve l’alliance).

mercredi 3 janvier 2007

29,1-8
1-7 rappel historique : 1-2 Egypte
v.3
4-5 désert
6-7 ce lieu
v. 8 Alliance
Le deutéronome est intéresse a l’alliance et Josué a la division de la terre.
Josué signale vite la notion du désert.

Verset 3 avec 1 et 2 vous avez vu les choses mais vous n’avez pas compris,
vous n’avez pas compris. Dieu est l’agent.
4-5 la leçon a tirer de l’époque de l’egypte vous n’avez pas compris et la
leçon a tirer du désert c’est reconnaître que le seigneur est notre dieu. (Dieu
n’a pas permis)
6-7 mettre les paroles de l’alliance en pratique. (Dieu parait n’est plus là).

Dans isaie dieu demande au prophète d’empêcher le salut au monde. La


réaction et l’endurcissement de cœur n’est pas possible s’il n’y avait pas de
parole divine. La nature de la compréhension humaine se mesure à la
réaction humaine.

14
Il y a une démarche pédagogique dans l’histoire de dieu avec le peuple.
Cette perspective pédagogique fait que le seigneur fait les choses et vous
avez vu et en deuxième moment le peuple comprend et finalement mettre les
paroles en pratique. Quand on dit démarche pédagogique ce qui intéresse
Moise non seulement pour dénoncer les choses mais de convaincre et une
fois convaincus mettre en pratique convaincre de la validité de ce
comportement et convaincu quand ils connaissent (perspective sapientielle).

Croissance de la liberté
Retrait de l’action directe de Dieu.
Conclusion : liberté, foi, obéissance, alliance.
La pointe est la vie dans le verset 8. Et chez saint Jean parle de la Vie en
abondance.
Entre l’Egypte, désert et période actuelle la valeur mise en avant la
connaissance, ce qui est important de savoir interpréter l’évènement.
Il y a le niveau du voir et de la vision. Il y a le niveau de l’écoute et de la
compréhension ou interprétation.
Le don dans le verset 3 est le don de la connaissance met les organes de bien
fonctionner.
Grâce à ce don l’homme commence à connaître Dieu c’est la foi, l’invisible,
dans la progression des versets dieu devient invisible.
Dans le verset 1  « vous avez vu » La génération a été éliminé dans le désert
comment il dit vous avez vu ? C’est qu’il parle aux enfants qui concernent
leurs parents.
La génération a laquelle il s’adresse c’est de l’exil. Moise dit votre temps est
le temps du don intérieur, le seigneur vous fera don de la vraie connaissance.
Aujourd’hui à entrer en alliance avec le seigneur aujourd’hui nous sommes a
la fin de l’expérience du désert.

(Lire 29,9-14 avec délimitation et lien).

Mercredi 10 janvier 2007

La signification du désert (dt 29,9-14)


Le verset 8 est un verset de style paralétique, c’est une exhortation (donner
des ordres). C’est une rupture pour passer à autre chose. C’est une transition,
une charnière.
Si cette exhortation est mise à la fin de ce passage c’est pour pousser la foule
de répondre à la bienveillance divine en obéissant à la loi divine, à l’alliance.

15
« Réussir dans la vie » : faite l’alliance pour la vie de l’homme, pourquoi
vous ayez une bonne vie (c’est un style sapientiel).
Ca nous renvoie à la fin du chapitre 30 qui nous renseigne sur la voie de la
vie et de la mort.

9-10 vous (peuple universalisme)


11-12 tu (peuple)
13-14 vous (permanence).

9-10=14
13=11
12
\
9
10 A
11 B
12 C
13 B’
14 A’

Le 12 à une valeur indicatif, c’est un verset concentrique, ce qui est mis en


importance c’est le centre.

Verset 12 je fais l’alliance avec vous 1- pour qu’on soit liés et 2-pour être
fidèle à ce qui est donné comme sermon à Abraham (accomplissement des
prophéties).
Dans l’alliance, il y a une double appartenance (nouvelle identité)= (image
sponsale c'est-à-dire ma femme et mon mari= chez les prophètes)
Le rôle de Dieu dans l’alliance est la bénédiction et l’homme dans l’alliance
a un rôle d’obéissance à Dieu).
Double appartenance = bilatéral opposé a unilatéral.
L’alliance est quelque chose de bilatéral mais elle est basée sur la promesse
qui est unilatérale (la promesse est une fidélité à lui-même)= (Mt 16-18 je
donne une nouvelle identité).
Dans le cas d’alliance, l’identité se définit en fonction de l’autre.
Yahvé=Dieu d’Israël =Israël=peuple de Dieu.

Versets 11-13 l’imprécation s’oppose à bénédiction


Les conséquences de la rupture du control.

16
Verset 11 « passer dans l’alliance » (jr 34,17) c’est un rituel (la signification
est celui qui passe et ne respecte pas, a le même sort que les animaux).

Versets 9-14 : insistance sur la totalité du peuple (v.9) (catégories


hiérarchiques). (Josué 9,21, les cabaonites par une ruse ils ont fait une
alliance avec Israël)= (dt 29,10=les étrangers)
(L’étranger est cité seulement en Josué donc ce texte peut ne pas être écrit en
Exode).
Disposition hiérarchique=c’est un contexte liturgique.
Etrangers (émigrant), ils ne travaillent pas la terre, donc ils n’ont pas de
terre.
Etranger+Israël = universalisme.

Israël et le non israel entre dans l’alliance. C’est grâce à israel que ce non
israel entre en alliance, le salut dépend d’israel
(rm 9-11 vision positive d’israel)
(rm 11,17-18).

Lire 15-17 et 18-28)

Mercredi 24 janvier 2007

15-16 passé, période de l’Egypte+passage parmi les nations


17 : aujourd’hui, commandements.
Verset 16 : il parle des horreurs, parle d’une façon négative, il parle de leur
dieu. Il leur parle de la pratique religieuse des nations et il présente le
commandement, si ça est abominable il ne faut pas le faire. Il présente d’une
façon négative de la pratique des nations et il dit il ne faut pas faire de
même.
Argent en soi c’est neutre, l’idolâtrie qui est le travail du métal, il faut savoir
sculpter le bois, le travailler. Dt 5,8 dieu ne peut pas avoir une image.
Verset 17 : israel se définit par rapport aux nations, l’alliance vous rend
différent des autres. Le cœur est le siège de l’intelligence et sagesse. C’est
que l’idolâtrie est un fait stupide, s’il y a un germe de stupidité il va
entraîner les autres, il faut arracher les racines du mal.

17
Pour l’alliance, c’est quelque chose qui se refere au passe c’est une histoire,
dans l’aujourd’hui je vois l’alliance comme un commandement ne faites pas
ça et fais ça. Il y a aussi l’alliance dans l’avenir qui devient nouvelle alliance
ou un salut renouvelé.
Verset 18 : action humaine, « se bénit lui-même », alliance, respecter la loi,
mettre en pratique la loi. C’est une façon de penser, si quelqu’un pense de
cette manière il est maudit.
Le seigneur le maudit et ne lui pardonne pas ce péché, jalousie et colère
divine. La jalousie vient de l’amour, la colère c’est comme la jalousie. Dieu
agit par excès d’amour et de jalousie. L’imprécation fondra sur l’homme,
effacer le nom c’est effacer la descendance qu’il n’aura plus de garçons. La
bénédiction c’est la multitude, multipliez.
Verset 20 : dieu le mettra a part pour qu’il n’y ait pas de racine d’où lèvent
le pavot et l’absinthe.
18-20 la malédiction.
21-28 : la génération future, après la malédiction.
21,22 plus de vie d’espoir sur cette terre, il décrit il amplifie la chose, c’est
le territoire d’israel qui se trouve a soddome et gomorre, c’est jerusalem
s’est transforme en sodomme et gommorre, la génération et l’étranger, ceux
qui ne sont pas aujourd’hui se posent la question comme dans le verset 13,14
On respecte les dieux des autres nations mais ce n’est pas votre Dieu.
Si je dis ça c’est arriver car nous avons péché c’est se confesser, coupable.
Se reconnaître coupable c’est la faute de nos pères. Ce aujourd’hui est en
exil verset 27.
Les choses caches sont les mystères. Verset 28, on est a l’aujourd’hui on
doit mettre en pratique tout les commandements.

Texte Dt 30,1-10 le diviser et chercher la symétrie.


Lire ces textes et choisir un seul pour le T.P. ils sont :
Dt 4, 23-31
Isaïe 54,1-10
Isaïe 55,1-5
Jérémie 31,31-34
Jérémie 32,36-41
Ezechiel 16,59-63
Ezechiel 34,25-30
Amos 9,11-15
Isaïe 42,1-7

18
mercredi 31 janvier 2007

Méthodologie :
1- pourquoi le texte commence par exemple a 31 et se termine a 34
changement de temps, lieu. Points bien précis.
2- Liser ce qui vient avant et ce qui vient après. Exemple le texte de
jeremie se trouve dans un contexte de l’exil. Est-ce qu’il y a un lien
avec avant et après, peut être pas de lien. Dire le problème pourquoi ?
3- Parle du passé, présent futur, changement de personnes. Pourquoi il
est divise de cette manière quels sont les critères ?
4- Quel est le rapport entre une partie et une autre, exemple il parle de la
création au moment de la nouvelle alliance. Rapport de la partie où se
trouve l’alliance avec les autres parties.
5- Quels sont les éléments de l’alliance, (prologue historique,
bénédiction, réciprocité je suis votre dieu et mon peuple), de nouveau
dans cette alliance avec l’alliance précédente (exemple dieu va
circoncire le cœur, dans le contexte lui-même.
6- Exemple, est ce que dieu nous donne la nouvelle alliance car on a fait
quelque chose de bien, nouveauté du texte sur lequel je travaille par
rapport aux autres textes. Comparaison avec les autres textes.
7- Synthèse théologique : regrouper dans un passage, rédiger tout ce
qu’on a dit dans un paragraphe.
Préparer quelque chose de stricte, précis, sans développer.

Lire
Dt. 30,1-10
Travailler selon la méthodologie proposée, rapport avec le contexte
proche et les parties 3, 4,5 (versets 2, 8,10 répétitions) lorsque toutes ses
paroles se sont réalises, après malédiction et bénédiction, tu médites dans
ton cœur, le seigneur t’aura fait errer, c’est l’exil, le peuple fait l’action,
verset 3 changement d’action) a partir du verset 6 le cadre du seigneur
dieu. Circoncision=signe de l’alliance avec Dieu.
1- action du peuple méditer dans le cœur
2- revenir a dieu
3- écouter sa voix
L’action de Dieu.

19
Dt 30,1-10
V. 1et2 action du peuple
3-5 action de Dieu
6 est au centre, il parle de la vie
7 malédictions des ennemis
8-9 bénédiction
10 actions du peuple

Rapport avec le contexte proche :


30,5 multiplier est différent que 29,19 efface son nom
30,7 sur les ennemis est différent que 29,17 fonde sur lui
30,6 circoncire le cœur est en rapport avec 30,14 le lieu de la parole dans
le cœur.

Verset 1 : (médites en ton cœur)


Verset 2 : reviens à Yahvé
Verset 3 : écoute sa voix
Ce sont des actions du peuple

Ramener captifs (v.3), te ramener (v.5)


Te rassemblera (v.3), te rassemblerait (v.4)
V.6 de tout ton cœur et de toute ton âme afin que tu vives. Ce verset nous
rappelle le credo hébraïque dans dt 6,4-9 (écoute israel), « tu aimeras
Yahvé ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton
pouvoir ». Selon ce texte du credo si on arrive à réaliser les 2 premières
d’aimer Dieu de tout son cœur et de toute notre âme on peut arriver à la
troisième et avoir le salut.
Ainsi dans le verset 6 si on arrive à aimer Dieu de tout son cœur et de
toute son âme on arrivera à la troisième qui est le salut c'est-à-dire la vie.

Le terme voix est utilisé dans les versets 2,8 et 10.

Dans le verset 2 l’homme a un choix ou bien de choisir Dieu ou non,


alors que dans le verset 6 on trouve un Dieu jaloux qui ne veut pas que
l’homme s’éloigne de lui il lui circonscrit le cœur pour qu’il choisisse la
vie, c’est l’amour de Dieu qui travaille.

20
Versets 1 et 2 (si tu) et verset 10 (si tu).

Verset 5 les promesses à Abraham (posséder la terre), être heureux (c’est


la bénédiction), et tu multiplies (la descendance).

Verset 8 ne pas seulement écouter la voix de Yahvé mais mettre en


pratique ses commandements.

Verset 8 obéir à la voix de Yahvé et aussi dans le verset 10 répétée 2 fois


c’est pour l’insistance.

mercredi 28 février 2007

Division du texte :
Le texte se divise en 2 parties :
1-5 ces paroles, bénédictions et malédictions,
Si tu les médites en ton cœur, tu reviens, écoutes sa voix, c’est le peuple.
Verset 3 actions divines, ramène tes captifs, te rassemblera. Serais-tu
banni, c’est de partout.
Verset 6 actions divines. Le seigneur fera une chose, c’est aussi un peu
une action humaine.
8- c’est le toi, toi tu fais le seigneur fera.

1-2 peuple
3-7 seigneur
8- peuple
9- seigneur
10- le peuple
Le terme loi lie

Rapport entre les parties :


Rapport entre 1-2 et 3-7 rapport de condition et conséquence.
Retour de l’exil, libération (visible)
Bénédiction verset 5 possession de la terre, multiplication. Circoncision
du cœur intérieur en rapport avec 1 méditer en ton cœur. (Invisible).

Rapport entre 1-2,3-7 et 8-9-10 sont les mêmes.


Dans le verset 8 l’aujourd’hui de moise quand moise parle.

21
Verset 8 actions du peuple même avec 1 et 2.

5-etude de l’alliance :
Dans ce texte n’existe pas le terme alliance.
Bénédiction entrée en terre promise et malédiction c’est l’exil.
Verset 3 rassembler, l’exil c’est la fin du peuple. L’exil pour ce texte est
la perte de l’identité.
Elements de la nouvelle alliance :
Verset 2 : le retour au seigneur, tout israel et de tout son cœur (1-la
totalité le tout, caractéristique de la nouvelle alliance, (kol en hébreu)).
2-Il y a l’obéissance
3-verset 3 : la pitié (rehem en hébreu) la question du pardon. (Dans ce
texte pas de pardon inconditionné). Verset 8 est une prophétie et non une
condition. Dans le verset 1 et 2 c’est a Babylone c’est impossible de
mettre en pratique toute la loi car nous ne sommes pas dans la terre
promise.

-On trouve dans ces 2 versets vraie conversion avec une pratique de la
loi. La circoncision est pour la perpétuité.
-dans 1-2 pas de condition c’est prophétique.

4- bénédiction, pas seulement celle faite aux pères mais au delà (verset 5
originaire plus)

dt 4,23-31

mercredi 7 mars 2007

1-delimitation du texte :
Alliance dans le verset 23 et 31 c’est une inclusion. (Unité interne)

2-Le contexte proche c’est l’infidélité, et le contexte d’après c’est le


décalogue.

3-Division du texte :
23-24 l’alliance conclue avec l’assemblée.

22
25-28 action négative du peuple qui aboutit à une action négative de dieu
rapport cause a effet (malédictions). (Lorsque verset 25 et lorsque dans
30,1. moise se comporte comme prophète, plus le temps passe plus le
peuple vieilli et plus il oublit)
29-31 la conversion –action positive du peuple – action positive de dieu.

26- cieux et terre sont témoins de l’alliance. Vous dispersera c’est comme
le chapitre 30. Le petit reste, la nouveauté du texte il parle du petit reste.
Servirez des dieux 28- idolâtrie, servir d’autres dieux = vous n’avez pas
le choix vous n’étés plus libres les autres peuples vont vous obliger de
servir d’autres dieux. Dans le 23 ils sont libres au 28 non. Verset 28
dieux qui ne mangent pas, voir, entendre c’est le comble de l’ironie, voir
et entendre, ne mange pas le sacrifice ne sente pas l’encens, ce qui est
nouveau c’est chercher le seigneur v.30 toutes ces paroles c’est dans le
chapitre 30,1 bénédiction et malédiction.
A partir du verset 29 nous avons une nouvelle phase, c’est la nouvelle
condition qu’on va appeler nouvelle alliance.

4- rapport entre les parties :


1-l’oubli de l’alliance conduit a l’anéantissement,
2- malédiction
3- conversion.

5- étude de l’Alliance :
Alliance présente, alliance fragile, d’amour, d’écoute. Dans le cœur et
l’âme, (responsable, je vous ai averti, je peux faire parvenir ma jalousie).

La nouvelle alliance :
Si vous rechercherez le seigneur ton dieu, le seigneur va se laisser trouver
car il est miséricordieux, dans le verset 23 Dieu jaloux, anéanti et 31
n’oublie pas l’alliance.
Au début 23 l’alliance est avec l’assemblée qui n’est pas entrée dans la
terre promise, dans ce texte la première alliance a conduit a
l’anéantissement mais il y a un reste, elle n’a pas marché, non fonctionné.
2e alliance, le nouveau comportement de dieu basé sur la miséricorde et le
serment fait aux pères. Ici ce n’est pas une nouvelle alliance mais
renouvellement de l’alliance du serment fait aux pères.

(Jérémie 31,31-34)

23
Délimitation du texte :
Le texte commence par le verset 31 car il y a changement de locuteur
dans le verset 29 c’est le on et dans 31 c’est oracle de yahvé.
Dans le verset 31 on trouve directement le terme alliance alors dans 30 ça
n’existe pas.

Division :
31 alliance nouvelle
32 alliance précédente
33-34 nouvelle alliance, connaissance de yahvé.

L’alliance première était avec leurs pères, l’alliance nouvelle c’est avec
la maison d’israel.
La première je les ai pris par la main, la nouvelle est mise au fond de leur
être et écrite sur leur cœur.
Dans la première eux-mêmes ils ont rompu dans la nouvelle eux seront
mon peuple.
Dans la première je fusse leur maître et dans la seconde la connaissance
de yahvé.
Dans la nouvelle c’est la miséricorde (pardonner leur crime et ne plus me
souvenir de leur péché).

mercredi 14 mars 2007

Jérémie 31,31-34

Délimitation du texte :
Oracle de Yahvé au verset 31 et au verset 34 inclusion. Utilisation du je,
me, mon c’est pour Yahvé.

Rapport avec le contexte proche :


Verset 30, sa propre faute et au verset 34 je vais pardonner leur crime et
au verset 36 pas de pardon.

Division du texte en parties :


v.31 futur
32 passé
33-34 futur.

24
Étude de l’alliance :
-orale et la nouvelle écrite
-responsabilité personnel, dans la nouvelle il y a connaissance de dieu,
pardon des péchés, intériorisation de la religion.

Rapport avec les autres textes :


Avec le deutéronome 30. Circoncire le cœur et écrire sur le cœur.

Délimitation :
Expressions faites.
Alliance.
29-30 c’est un proverbe et dans le 30 c’est Yahvé qui intervient c’est le
changement de style.
Verset 35 on commence par une nouvelle tonalité (c’est pour le texte
d’isaie). Nouvelle phrase faite, façon solennelle d’introduire de yahve, il
cite les attributs de Dieu. Si les étoiles tombent et les montagnes se
déplacent moi je disperserai le peuple d’israel ce qui veut dire c’est
impossible c’est un pardon éternel ça se continue avec le verset 34 (c’est
comme isaie en ce qui concerne l’alliance de paix qui est éternelle le
verset 10).

Division du texte :
Verset 31 jours à venir-conclure alliance nouvelle avec maison d’israel.
Verset 33 voici l’alliance-conclure maison d’israel-après ces jours la.
31-32 futur et passé et 33-34 futur.

L’étude de l’alliance elle-même :


Dans le texte il y a deux alliances.
Ancienne alliance, les pères (génération du Sinaï). Sortie
d’egypte=libération, elle est basée sur l’action divine qui a fait sortir
d’egypte, la loi est écrite sur des pierres. Rompue par le peuple,
l’ancienne alliance était cachée, (baalti bam = ceux qui interprètent
comme une colère divine
Nouvelle alliance avec maison d’israel et de Juda, mettre la loi dans le
cœur, et pardonner leur crime, formule de l’alliance (il y a la fidélité),
Verset 34, on élimine médiation humaine, connaître dans l’alliance c’est
reconnaître. Totalité (tout le peuple, des plus petits au plus grands), la
totalité se trouve dans le deutéronome.

25
L’alliance et le pardon vont ensemble.
Jérémie 32,36-41
Délimitation du texte :
Dans ce texte on parle de rassemblement, élection, communion,
conclusion d’alliance. Formulations qui n’ont pas grand-chose à voir
avec le motif précis de l’achat du champ a anatot cœur de l’action
symbolique.
36-37
38-41 alliance éternelle

Ce texte ressemble a jr 31,31-34


Dans les deux annonce d’une alliance future. Définitive.

mercredi 21 mars 2007

Jérémie 32,36-41
(Livre de Bernard Renaud : nouvelle ou éternelle alliance).
La ville va être livre mais moi je vais plus loin la ville va être reprise.
Rassemblement du peuple de tous les pays. Vision deutéronomiste de
l’exil. Ensuite dispersion. La dispersion est le fruit de la colère de la
fureur de l’indignation. Le rassemblement est le retournement de cette
situation. Ca se fait sous le signe de la joie.
Après le rassemblement il y a la formule de l’alliance, nous revenons à
une situation qui était avant, c’est une restauration de l’alliance. (Non pas
comme et il dit nouvelle). Crainte de dieu, c’est la nouveauté dans ce
texte.
Un seul cœur, une seule manière d’agir. C’est la même chose. (Un seul
cœur et une seule manière d’agir).
La problématique, c’est dieu qui nous donne une manière d’agir, puisque
l’action c’est de l’homme alors dieu va donner lui-même la manière
d’agir.
Continuité, c’est l’aspect éternel. Verset 39 pour leur bien.
Mettre la crainte dans leur cœur, pour qu’ils ne s’écartent plus de lui.
La joie passion divine contraire a la colère.
Planter solidement c’est la stabilité.
Dieu qui agit de tout son cœur. C’est unifier ses forces et son but.

26
mercredi 28 mars 2007

Isaie 42,1-7 :
Délimitation du texte :
4 poèmes du chant du serviteur.

Expressions faites :
Ainsi parle yahve.
Changement :
Changement de temps, (présent et passé).
Changement de sujet : ainsi yahve qui,… qui…
Moi yahve pour… pour… verset 6.
Action de negation qui met en relief le rôle important du serviteur.

Rapport avec le contexte proche :


Avant : les idoles
Après : sur le serviteur

Division du texte :
42,1 discours sur le serviteur
2-4 discours sur le serviteur
5 discours du seigneur (qui… parle de la création, homme, animaux)
6-7 discours sur le serviteur (vocabulaire nouveau)
Entre verset 7 et 8 on parle des idoles.

Rapport entre les parties : on a un discours sur le serviteur et un autre


discours du serviteur quel est le lien entre les deux. (Établit le droit sur la
terre et dans 6-7 le serviteur ouvrir et extraire alors établir le droit sur la
terre c’est extraire. Le serviteur il ne crie pas, il n’élève pas sa voix, il ne
brise pas le roseau froisse, (verset 2 c’est de lui et le verset 3 pour les
autres) fidèlement il présente la loi c’est sa façon de présenter le droit

Étude de l’alliance :
Verset 6 c’est le vocabulaire de la vocation. Peuple c’est israel et nations
c’est tout le monde.

27
mercredi 18 avril 2007

Dans le chapitre 53 le serviteur était un intermédiaire, modalité de


Rédemption
Rédemption, œuvre du seigneur.
Isaïe 54,1-10
1-4 ordre avec justification.
La joie va être définitive.
Ton créateur est ton époux, rédempteur, la rédemption est une libération.
La création c’est du chaos fait quelque chose, il est époux.
Une femme délaissée, il reprend le titre d’époux.
Verset 7 c’est l’époux qui parle, verset 8 c’est aussi l’époux.
Instant et éternelle, il met sous la catégorie instant toute la catégorie
négative. Et éternelle= immense pitié, union, amour éternel,
Sous instant c’est la fureur, caché la face,
Discours qui concerne la lecture de l’histoire, ne pensez pas a l’instant
moi je parle de l’éternité.
Dans cette alliance éternelle, l’exil est un instant, il reprend l’alliance avec
Noé.
Verset 10 dimensions éternelles de l’alliance.
Alliance de paix, accomplissement, plénitude de la vie.
Avec le texte d’Ezechiel 16 il y a le pardon car il y a un péché alors
qu’en isaie pas de notion de péché.

mercredi 9 mai 2007

Amos 9,11-15 :
Délimitation du texte :
Changement de genre littéraire d’une vision a un oracle.
Changement de style
Changement de tonalité, du châtiment a l’annonce du salut.
Verset 15 le texte se termine au verset 15 c’est évident.

Rapport avec le contexte proche :


Il s’agit de visions qui parlent du châtiment.

Division du texte :

28
11-12
13-15

Rapport entre les parties :


Le terme alliance n’existe pas mais il y a des formules comme au verset 11
« je la rebâtirai comme aux jours d’autrefois » et au verset 14 «  je rétablirai
mon peuple israel ».
Verset 12 ils vont posséder la ville des autres et toutes les nations. Il y a une
surabondance.

Etude de l’Alliance :
Il s’agit d’une libération, verset 14
Verset 13 signe de la fertilité de la terre
La royauté davidique.

Rapport avec les autres textes :


Avec deutéronome ou on trouve le si
Restauration de la hutte de David.
2 Samuel
jeremie 31-33 ils seront mon peuple et ici mon peuple.

Texte riche en image,


Hutte qui branle qui a été secoué par les attaques des ennemis,
En ces jours-la comme un peu chez jeremie.
Dieu qui crée, (aasa=en hébreu création) protologie et eschatologie, la
protologie c’est la création et l’eschatologie sont les dernières choses. Dieu a
crée dans le but d’une finalité. Dieu qui a fait et dieu fera en ces jours la.
Jours d’autrefois c’est rétablir le royaume de David 2 Samuel 7 victoire sur
les ennemis au verset 12.
Verset 13 : abondance de fécondité, il y a une certaine harmonie entre
l’homme et la nature la terre, c’est la paix.
Ce texte va se réaliser dans l’eschatologie. Atmosphère de paradis.
Verset 14 (chouv en hébreu revenir= je ferais revenir ou tourner les
tournements d’israel= chavti et chevout aami = expression en hébreu. Je
changerais la direction de leur histoire, les chevout sont les exilés, les
captifs. Retour de l’exil c’est le changement du changement qui a eu lieu.
C’est l’axe sur lequel tourne le texte. Refaire les choses qui ont été défaites.
Planter des vignes et boire le vin, épouser une femme et construire une
maison. Dans deutéronome il y a la bénédiction de dieu c’est de planter et de
manger lui-même. Boire le vin c’est la stabilité.

29
Le vin dit la joie, la fête, surabondance de la joie.
Ils ne seront plus arraches c’est une alliance éternelle, définitive.
C’est un texte eschatologique, promesse qui ne peut se réaliser en plénitude.

mercredi 16 mai 2007

Isaïe 55,1-5

2 Samuel 7, 15-16
(Faveurs promises a David = hesed en hébreu), dans Samuel 7,15 subsister
(meeman en hébreu), aad olam. Lien direct entre isaie et 2 samuel. Dans
Samuel c’est le descendant de David et dans isaie l’alliance éternelle est
conclue avec tout le peuple, il y a démocratisation des promesses, ce qui a
été promis a la personne de Salomon c’est maintenant a tout le peuple.
Isaïe 55,1-5
Le seigneur donne de la nourriture mérite d’être payé, le vin c’est la joie, la
fête.
Il critique le choix du peuple, écoutez et mangez.
Tu auras pouvoir sur une nation que tu ne connais pas, et une nation te
cherches car ta renommée est allée au loin. Israël devient attirant tous
viennent vers lui.

Ezechiel 16,59-63

mercredi 30 mai 2007

Ezéchiel 34, 25-30


25a ouverture
25b-28a bêtes
27a et 29a fécondité de la terre
27b et 30 Yahvé

Première partie : 25b-27b


2e partie 28-29

25a alliance de paix.

30
On pense à la guerre, instabilité, prospérité, famine, maladie, épidémie,
sécheresse.
Alliance qui comporte une bénédiction.
Au niveau de la nature, la pluie… reprise de la sécurité sur le sol, rien ne
sera retenu. La délivrance est la même que celle de l’Egypte.
Verset 30 formule de l’alliance.

mercredi 6 juin 2007

Nouvelle alliance c’est qu’il y avait avant une ancienne alliance alors que
pour l’éternelle c’est une seule définitive.

31