Vous êtes sur la page 1sur 4

COVID 19 Bulletin établi le

11/05/2020

BULLETIN
D'INFORMATION
Les informations contenues dans ce bulletin d'information sont établies sur la
base des connaissances établies au moment de sa rédaction. Celles–ci sont
susceptibles d’évoluer à tout moment

MODALITES DE LA REPRISE PARTIELLE &


PROGRESSIVE DE L'ACTIVITÉ PROGRAMMÉE
Le CH de Sarlat a suspendu, conformément aux directives
gouvernementales, toute activité externe programmée depuis le
début du confinement.

Seuls les actes urgents, dont la criticité était évaluée au cas par cas
et de manière drastique par les médecins, ont été maintenus.

Le suivi régulier des patients déprogrammés ou suivis


régulièrement a été maintenu par téléphone, voire visio afin
d’évaluer la situation de santé du patient et établir par le médecin
hospitalier la balance bénéfices/risques pour poursuivre la
démarche si besoin en présentiel.

Cependant, le confinement atteint aujourd’hui une durée qui est


susceptible ponctuellement d’entraîner plusieurs risques pour les
patients déprogrammés.

Par voie de conséquence, nous étudions les modalités de reprise


partielle et progressive d’activités programmées tout en les
organisant de manière à rigoureusement appliquer les règles de
sécurité sanitaire.

LES PRINCIPES DE SÉCURITÉ SANITAIRE

Les grands principes tiennent sur quelques axes :


REPÉRAGE PRÉCOCE / VÉRIFICATION / SÉCURISATION

REPÉRAGE PRÉCOCE

Dès les prises de rendez-vous, et ce pour toutes les activités, un


RAPPEL CONCERNANT LES
questionnaire de santé simplifié de repérage précoce des VISITES
symptômes principaux vous sera administré par la secrétaire
Les visites sont toujours suspendues
médicale. jusqu'à nouvel ordre.
Un appel de la veille par la secrétaire médicale, réitérera le Des dérogations sont possibles pour
questionnaire simplifié, afin de déterminer votre parcours : soit les situations exceptionnelles.
via les admissions, soit via le circuit Urgences IOA (infirmière
d'accueil et d'orientation).
1
VÉRIFICATION
UNE SIGNALÉTIQUE DÉDIÉE
POUR VOUS ACCOMPAGNER
Si vous êtes orienté vers l’IOA, vous êtes pris en charge dans le
cadre d’une suspicion COVID et suivez le parcours dédié.
Si vous êtes orienté vers les admissions, un panneau d’accueil
vous enjoint à vous désinfecter les mains (distributeur SHA) et à
vous équiper d’un masque. Au moindre doute de la part de
l’agent des admissions (équipé d’un masque), vous serez
réorienté vers le circuit Urgences.
La distance de sécurité est garantie dans l’installation des
bureaux d’admission

SÉCURISATION
Le port du masque est obligatoire pour tous les patients dès
votre arrivée dans l’établissement (masque alternatif personnel
ou si besoin, masque chirurgical distribué)
Des distributeurs de SHA sont positionnés dès l’entrée dans le
hall.
Le respect des horaires sera impératif pour éviter les effets
d’engorgement en salle d’attente.
Un marquage au sol et une neutralisation de certains sièges
garantiront les distances de sécurité.
Un marquage au sol définira le sens de la circulation entrante
et sortante.
Les tâches administratives sont réorganisées entre le bureau
des admissions et les secrétariats médicaux pour que la sortie
soit directe, sans repasser par les bureaux.
L’accompagnement des patients sera restreint au strict
minimum et dans tous les cas à 1 personne maximum qui
devra venir avec un masque et ne pourra pas rester en salle
d’attente dans les services avec son proche. L’équipe soignante
raccompagnera la personne ou appellera l’accompagnant en
temps réel pour venir rechercher le patient.
Les salles d’attente seront limitées à un nombre maximum de
personnes défini selon la surface de la salle d’attente.

LE PORT DES GANTS N'EST PAS AUTORISÉ


POUR LES PATIENTS AU SEIN DE
L'ETABLISSEMENT

Lorsqu’on porte des gants, on peut se croire


«  protégé  »  : on ne se lave plus les mains
régulièrement, on se touche le visage et on contamine
notre environnement sans y penser.

2
Les transporteurs sanitaires seront également astreints à ces UNE CAMPAGNE POUR
mêmes règles de sécurisation sanitaire et de minimisation de APPRENDRE LES GESTES
présence dans les couloirs en attente. BARRIÈRES AUX ENFANTS
Une vigilance particulière sera apportée aux patients dont la A télécharger sur:
https://www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr
prise en soins ne peut être différée sans perte de chances
majeures ET qui présente à l’interrogatoire préalable de la veille
des symptômes évocateurs  : ils sont alors systématiquement
placés en fin de programme afin de pouvoir assurer, après avis
du médecin, un bionettoyage approfondi après.
Aucune admission ou programmation ne sera faite après 17h
pour garantir le filtrage par le bureau des admissions.
Concernant les prises en charge en Unité de Chirurgie
Ambulatoire, les accueils se feront strictement en chambre
individuelle, sans accompagnant (qui reviendra chercher le
patient ou attendra au rdc). Les distances de sécurité seront
respectées en salle de collation. L’équipe accompagnera le
patient jusqu’au rdc pour signer les documents de sortie par
l’accompagnateur.

REPRISE PARTIELLE DES VISITES EN EHPAD


Suite à l'annonce du Ministre de la Santé d'assouplissement
du confinement des personnes âgées en EHPAD,
l'Etablissement a organisé la reprise des visites de proches
dans des conditions strictes afin de maintenir un niveau de
sécurité sanitaire pour nos aînés.
Depuis le lundi 27 avril, chacun des deux sites des EHPAD
sont organisés pour recevoir les visites  de la manière
suivante :
visite sur rendez-vous
au niveau d'une zone dédiée à proximité des
entrées
durée maximum de 20 min
limitation à 2 visiteurs
en présence d'un membre du personnel qui
veillera au strict respect des règles, des mesures
barrières et bonnes pratiques
prohibition des contacts physiques
signature d'un engagement sur l'honneur par le
visiteur de ne présenter aucun symptôme connu à
la date de la visite 
en cas de symptômes ou de doute sur l'état de
santé d'un visiteur le professionnel pourra annuler
le rendez-vous
visiteur équipé d'un masque

3
MATERNITÉ - EVOLUTION DES CONSIGNES
ACCOMPAGNANT RESTON
S
V IG IL A N
TS !
La première phase de
déconfinement commence le 11
mai.

Cela ne signifie pas pour autant


la fin de la menace, bien au
contraire. 

Le Covid-19 est toujours présent


sur notre territoire, une grande
partie de la population reste
susceptible de contracter la
maladie. Cela implique que nous
devons tous être
responsables dans nos
comportements quotidiens. 

Il faut impérativement
poursuivre la bonne application
des gestes barrières et de
distanciation physique, le port
du masque  qui va s’imposer
dans certaines situations…, et les
intégrer dans notre vie
quotidienne. 

Seule une vigilance collective


permettra d’assurer le bon
déroulement de cette
nouvelle phase.