Vous êtes sur la page 1sur 2

Précis de grammaire

6 culture
pub
Formation de l’adverbe en -ment

On forme les adverbes en -ment à partir du féminin de l’adjectif.

Furieusement, certainement, doucement

Quand l’adjectif se termine en -ent ou -ant, l’adverbe correspondant se forme avec


les suffixes -emment et -amment.

Ardent , ardemment
Savant , savamment

Les adverbes

Tout comme les adjectifs, les adverbes ne sont pas indispensables à la phrase. Ils apportent cependant des
nuances, des précisions ou des modifications qui peuvent nous aider à mieux formuler nos pensées et à faciliter
l’interprétation de ce que nous disons.

Il peut le faire.
Il peut le faire intelligemment.

On distingue trois grands groupes d’adverbes, selon leur fonction :

ff
Les adverbes modificateurs modifient ou complètent un mot ou une phrase.

Il a mis environ deux heures à écrire une lettre.

ff
Les adverbes modalisateurs apportent un commentaire sur ce qui est exprimé.

Tu as probablement tort de dire ça.


Heureusement, elle m’a téléphoné ce matin.

ff
Les adverbes de liaison sont des outils de cohérence textuelle reliant des phrases ou des propositions.

Après avoir hésité, il a néanmoins accepté.

108 | cent huit


Précis de grammaire

les formes du conseil

Le conseil s’inscrit dans les modalités de suggestion. Pour conseiller, il faut donc penser à atténuer l’énoncé,
de façon à ce qu’il ne soit pas perçu comme un ordre, mais plutôt comme une proposition qui est faite à
l’interlocuteur pour améliorer sa situation. Contrairement à l’ordre, le conseil profite à celui qui le reçoit, qui
sera ainsi l’agent et le bénéficiaire de cette action.

Ferme la fenêtre. R   Tu aurais moins froid si tu fermais la fenêtre.


Faites très attention. R Vous devriez faire attention car ceci est important.

Pour conseiller, on utilise donc le plus souvent des formes indirectes, adaptées à la relation spécifique que l’on
entretient avec l’interlocuteur. On peut dire que l’atténuation du conseil doit être d’autant plus grande que la
distance personnelle et sociale entre les locuteurs augmente. Le conseil peut ainsi prendre différentes formes :

ff
L’impératif dans des relations très proches (famille, amis…) ou dans des relations (par exemple, médecin-
patient) qui permettent de bien percevoir qu’il s’agit d’une suggestion et non pas d’un ordre.

Arrête de te faire du souci, tout se passera bien.


Viens avec nous, tu vas t’amuser.
Prenez deux cachets tout de suite, vous vous sentirez mieux.

Pour se rapprocher du consommateur, la publicité peut aussi utiliser l’impératif.

Apprenez une autre langue !


Prends soin de toi ! (Garnier)

Des constructions avec le verbe devoir appliqué à l’interlocuteur (ou avec le verbe falloir),
souvent au conditionnel.

Tu devrais soigner un peu plus ton image, tu n’es pas n’importe qui.
Il faudrait que tu commences à étudier, les examens approchent !

ff
Des propositions conditionnelles.

Si tu ne te dépêches pas, tu manqueras ton avion.


Si j’étais toi, je n’irais pas voir le directeur maintenant, il est furieux !

ff
Des questions (souvent avec les verbes pouvoir ou devoir).

Ne devrais-tu pas renoncer à ce voyage et rester chez toi avec ta femme ?


Vous ne pourriez pas vous reposer pendant quelques jours ? Ça vous ferait du bien…
Pourquoi tu ne fais pas un voyage en France ? Ça te permettrait de pratiquer ton français.

ff
Des phrases courtes, souvent nominales, chargées d’implicite à interpréter. C’est le cas de nombreux slogans
publicitaires et conseils donnés à des supérieurs ou à des inconnus.

Lentilles Optic 2000, pour la meilleure des vues.


Un grand danger, là !
Attention ! Votre parapluie…

ff
On peut aussi utiliser des formes plus explicites de conseil, avec des verbes tels que conseiller, suggérer,
recommander.

Je te suggère de recommencer, ça te prendra moins de temps…


Je vous recommande la tarte aux oignons, elle est excellente !

cent neuf | 109