Vous êtes sur la page 1sur 3

Précis de grammaire

7 le franÇaiS
D’aUJoUrD’HUi
POSEr UNE qUESTION (LA qUESTION DIrECTE)

Contrairement à une idée reçue, il n’y a pas une forme de question appartenant plutôt à l’écrit et une autre à
l’oral. Les formes appartiennent aux deux, écrit et oral, et dépendent plutôt du contexte. À l’oral, et dans les
formes plus relaché de l’écrit, il est plus fréquent de mélanger les registres.

registre soutenu

La structure inversée verbe-pronom personnel sujet est caractéristique du registre soutenu.

Aimes-tu le concombre ? Comment allez-vous ?


Que fait-il dans la vie ? Quel jour êtes-vous libre ?
Qui est-ce ?

À la troisième personne, quand le verbe se termine par une voyelle, on ajoute -t- entre le verbe et le pronom
pour faciliter la prononciation.

Quand arrêtera-t-il de jouer de la trompette ?


Mange-t-elle bien ?

même si le sujet est défini par un nom, on garde le pronom inversé.

Cette enfant mange-t-elle bien ?


Notre technicien vous a-t-il contacté ?
Pourquoi Isabelle ne vient-elle pas avec nous ? Qu’est-ce
Comment Hugo fait-il pour maigrir ? que tu fais
Excusez-moi,
dans mes
pourriez-vous
Quand le mot interrogatif est que, le nom sujet se situe en tête de phrase appartements ?
répéter la question,
ou bien prend la place du pronom inversé. Dans ce cas, il n’y a pas de tiret s’il vous plaît ?
entre le verbe et le nom.

Pierre, que fait-il dans la vie ?


Que fait Pierre dans la vie ?

registre standard

La forme est-ce que caractérise les questions du registre standard.

Est-ce que tu aimes le concombre ?


Comment est-ce que vous allez ?
Qu’est-ce qu’il fait dans la vie ?

Est-ce qu’elle mange bien ?


Pourquoi est-ce qu’Isabelle ne vient pas ?

110 | cent dix


Précis de grammaire

Registre familier

À l’oral et dans un registre de langue familier, on exprime l’interrogation avec une intonation montante.

Vous comprenez ? Tu aimes le concombre ? Il fait quoi dans la vie ?

Les mots interrogatifs qui, quand, où, comment peuvent être placés indifféremment en tête de phrase ou
derrière le verbe.

Qui c’est, ce type ? = C’est qui, ce type ?


Comment il s’appelle ? = Il s’appelle comment ?

Attention ! Quand le mot interrogatif qui est aussi sujet du verbe, il ne peut
pas être à la fin de la question.

Qui a téléphoné ?

Quand le mot interrogatif est derrière le verbe, il porte normalement l’intonation montante.

Tu vas où ? Ils arrivent quand ? Ça coûte combien ?

Quand le mot interrogatif est en tête de phrase, il y a souvent deux intonations montantes, une sur le mot
interrogatif et une autre sur le verbe.

Où tu vas ? Quand ils arrivent ? Pourquoi tu dis ça ?

Mais, plus la question est longue, plus les intonations montantes se multiplient.

Quand ils arrivent, tes cousins ?

La négation

Ne et pas sont deux particules négatives. Ne est placé avant le verbe (ou l’auxiliaire) conjugué et pas après
celui-ci.

Je ne comprends pas.
Je n’ai pas compris.
Ne fais pas de bruit, papa dort !
Pourquoi ne venez-vous pas avec nous ?

Les particules ne et pas précèdent le verbe quand celui-ci est à l’infinitif.

Ne pas fumer.
Mes parents m’ont dit de ne pas rentrer trop tard.

Dans un infinitif passé, ne et pas précèdent ou encadrent l’auxiliaire avoir.

Les Dubois sont furieux de ne pas avoir été invités / de n’avoir pas été invités.

La négation peut porter sur l’ensemble de la phrase ou bien sur un élément de la phrase.

Je ne fume pas.
Je ne lis pas de romans historiques (mais je lis des polars).

cent onze | 111


Précis de grammaire

Devant a, e, i, o, u, y et h muet, ne devient n’.

Il n’est pas très sympathique.


N’oublie pas notre rendez-vous !
Elle n’habite pas à Paris.
Il n’aurait pas dû écrire cette lettre.

Les pronoms compléments se placent juste devant le verbe conjugué.

Vous ne m’avez pas répondu.


N’y allez pas !

Dans des phrases sans verbe, pas peut s’utiliser seul devant un pronom tonique, un nom, un adjectif ou un
adverbe.
●● Qui veut jouer au tennis avec moi ?
❍❍ Pas moi !

La négation peut être atténuée ou précisée par l’ajout d’un adverbe : pas bien, pas vraiment, pas beaucoup,
pas très, pas tout à fait, pas clairement, pas souvent…

Il n’est pas très sympathique.


Le prof n’a pas expliqué clairement ce que l’on devait faire.

Certains adverbes (notamment ceux qui expriment la probabilité et le doute) se placent avant pas.

Tu ne connais peut-être / sans doute / probablement / certainement pas la nouvelle.

les rimes

ff
La rime féminine : répétition d’une syllabe contenant un e muet non accentué.

folie
mélancolie

ff
La rime masculine : répétition d’une syllabe accentuée.

chanté
beauté

ff
La rime pauvre : répétition d’une seule voyelle.

locaux - animaux
battu - perdu

ff
La rime suffisante : répétition de consonne et voyelle.

cheval - fatal
opportune - lune

ff
La rime riche : consonne + voyelle + consonne.

mineur - bonheur
grise - mise

112 | cent douze

Vous aimerez peut-être aussi