Vous êtes sur la page 1sur 1

EXAMEN D’ANALYSE BA3

SECOND SEMESTRE 2019-2020

Béla Bartók, quatuor n°2, IIIe mouvement, Lento.

Quelques mots du quatuor : Bartók a composé son second quatuor à cordes entre 1915 et 1917,
en pleine Première Guerre mondiale. La fermeture des frontières hongroises a signifié la fin de ses
expéditions ethnomusicologiques et a forcé une période d’isolement et de réflexion. L'œuvre montre
un nouveau développement dans le style du compositeur, réunissant un sens à la fois de la
concentration et de la force dramatique tout au long de ses trois mouvements :

I. Moderato
II. Allegro molto capriccioso
III. Lento

Bartók a décrit le premier mouvement Moderato comme étant « de forme sonate » ; l’Allegro
molto capriccioso qui le suit comme « une sorte de rondo » et le troisième mouvement, le Lento,
comme « une sorte de forme ternaire ». Zoltán Kodály précise à propos de l’unité organique de
l’œuvre : « Ce qui émerge des mouvements successifs n'est pas une série d'humeurs différentes, mais
l'évolution continue d'un processus unique, cohérent et spirituel ».

La forme générale de l’œuvre est en arche. Au sommet,


se trouve le mouvement central, qui contraste plus par
son tempo et son caractère que par sa forme également
de type ABA, une sorte de scherzo-rondo. De ce
scherzo-rondo se dégage également une forme en
arche. La forme sonate du premier mouvement
comporte une exposition avec deux groupes thématiques principaux, le second groupe thématique
étant nettement plus lyrique que le premier. Suivent le développement, la réexposition et une coda.

Votre travail porte sur le IIIe mouvement, le Lento :

Montrer la structure ternaire de ce mouvement (ce que Bartók appelle « une sorte de forme
ternaire »), si vous la divisez en plusieurs sections, indiquez alors les relations ou symétries entre ces
diverses sections (une forme également en arche p. ex.). Vous pouvez toujours accompagner votre
propos d’un plan ou de schémas.
Abordez également la question de l’espace sonore : Ambitus, registres, texture polyphonique, écriture
de type monodique, polyphonique, contrapuntique, etc. ainsi que du type de langage utilisé.
Pensez également à aborder des aspects liés au tempo et au rythme (accélérations, ralentissements,
rythmes pulsés ou plutôt lisses).
Abordez des aspects liés aux nuances et modes de jeu particuliers : pizz, vibrato, avec sourdine etc.
N’hésitez pas à citer d’autres œuvres si des comparaisons ou mises en perspective vous semblent
pertinentes.

N’oubliez pas de citer vos sources.