Vous êtes sur la page 1sur 1

l

.' .

LA SURVIE

La première condition d'une survie après la
mort est la mort elle-même. La première condition
de possibilité d'une croyance en la survie, c'est la
suppression de ces forces, caractéristiques de i._:1
r11.
l'homme moderne, qui refoulent l'idée de la mort
plus fortement que ne le demande l'instinct de vie
j
normal. Tout ce qui s'oppose à ces forces fait que
r l l'l; I_ :
l'idée de la mort réapparaît alors d'elle-même et
automatiquement. « Survie de la personne spiri lt '
1ml
qu'en présence du « phénomène >> de la mort, en

l
présence de l'existence et du caractère inéluctable
1 du destin de tout vivant. Et on ne peut croire en la
survie que lorsque la mort, refoulée plus qu'il n'est 1 t ;,
normal, réapparaît à la conscience ; que lorsque s'est 1
produite la soumission spirituelle à la mort (ce que 1

l'instinct de vie n'empêche pas) et cette réconcilia


tion avec elle qtii peut abolir ce trait constitutif de '
l'homme moderne qu'est l'illusionnisme à son !
endroit.
Admettons que l'état normal soit restauré : que
l'homme soit libéré de cette illusion, issue de la
crainte et d'ordre négatif, qu'il n'y a pas de mort.
De quelle manière, dans quelles expériences spiri
tuelles la survie se manifeste-t-elle alors, et quelles
,\

t
r

' ? m· ·.-;·iw:tf 7' l&.':;.-,,J.\


,-;:;:::. ,, -:- ·
-.gJ.
MfrlF"& ;;-,;:;