Vous êtes sur la page 1sur 175

‫ﻣﻭﺍﺿـﻳﻊ ﺍﻟـﺩﻭﺭﺓ ﺍﻟـﺭﺋﻳﺳﻳﺔ‬

‫ﺟــﻭﺍﻥ ‪2018‬‬

‫ﺷـﻌـﺑﺔ ﺍﻟﻌﻠﻭﻡ ﺍﻟﺗﺟﺭﻳﺑﻳﺔ‬


‫ﻣﻭﺍﺿـﻳﻊ ﺍﻟـﺩﻭﺭﺓ ﺍﻟﻣﺭﺍﻗﺑﺔ‬

‫ﺟــﻭﺍﻥ ‪2018‬‬

‫ﺷـﻌـﺑﺔ ﺍﻟﻌﻠﻭﻡ ﺍﻟﺗﺟﺭﻳﺑﻳﺔ‬


‫ﺇﺻﻼﺡ‬

‫ﻣﻭﺍﺿـﻳﻊ ﺍﻟـﺩﻭﺭﺓ ﺍﻟـﺭﺋﻳﺳﻳﺔ‬

‫ﺟــﻭﺍﻥ ‪2018‬‬

‫ﺷـﻌـﺑﺔ ﺍﻟﻌﻠﻭﻡ ﺍﻟﺗﺟﺭﻳﺑﻳﺔ‬


République tunisienne Année scolaire : 2018-2019
Ministère de l’éducation Inspection générale de la pédagogie de l’éducation

Section : sciences expérimentales Session : principal

I- Introduction :
Chacune des parties de l’épreuve des SVT, qu’elles concernent la restitution organisée
des connaissances ou la mobilisation des connaissances est susceptible de contenir des
documents à exploiter ou à analyser. S’il y a une méthodologie sur laquelle vous devez
absolument mettre l’accent, c’est bien sur ce type d’exercice. La capacité d’analyse de
documents et de synthèse est le premier facteur discriminant entre les candidats aux épreuves
du bac. Entrainez- vous en suivant les conseils ci-dessous et vous vous démarquerez largement
le jour J.
La clef pour une bonne note à l’examen du bac en SVT :
1- Lire attentivement l’énoncé́ :
Ça peut paraitre évident mais avec le stress il est facile de louper une info très importante
contenue dans l’énoncé́. Donc faites-y très attention ! Dans tous les cas, appliquez à la lettre
les indications fournies dans l’énoncé́.
2- Comprendre les expériences :
Il ne suffit pas de lire les documents en les comprenant. Pour chaque expérience décrite, il faut
que vous vous posiez les questions suivantes :
2-1- Question 1 : Qu’est-ce qu’on cherche à montrer ? (Que cherche-t-on à comprendre
? pourquoi faire cette expérience ?)
2-2- Question 2 : Comment fait-on pour le montrer ? (Comment fonctionne le protocole
expérimental de l’expérience ? Quel paramètre varie ? Y-a-t ’il un lot témoin ? Etc.)
2-3- Question 3 : Qu’observe-t-on ?
Il s’agit ici de décrire les résultats :
* Soignez particulièrement votre écriture, votre orthographe et votre
expression !
* Faites des phrases courtes et simples.
* Utilisez un vocabulaire scientifique précis.
* Aérez votre copie en sautant si c’est nécessaire des lignes entre les
paragraphes.
2-4- Question 4 : Qu’est-ce que je peux en déduire grâce à mes connaissances ?
2-5- Question 5 : comment intégrer toutes les informations recueillies pour faire une
synthèse explicative du problème évoqué dans l’énoncé de l’exercice ?
* Il faut confronter les résultats à ses connaissances de cours pour
comprendre les phénomènes observés.
Cette étape est la plus importante et est celle qui rapporte le plus de points. Donc passez-
y un peu de temps si nécessaire.
II- Corrigé commenté de l’épreuve des SVT :
Ce travail permettra aux candidats du baccalauréat de :
- s’autoévaluer
- d’améliorer leurs performances
- réviser certains aspects du programme
- combler éventuellement les lacunes de leur formation
Pour tirer profit de ce document, il est conseillé de répondre aux questions avant de consulter
le corrigé. La comparaison de votre travail avec ce qui est proposé, vous permettra de vous
rendre compte d’éventuelles lacunes et/ou insuffisances et d’y remédier
PREMIERE PARTIE : Restitution des connaissances
 Cette partie est notée sur 8 points.
 Elle vise contrôler les capacités intellectuelles les plus simples dans la taxonomie de
BLOOM telles que : Xla mémorisation, Y la compréhension et Z l’application.
 Elle se présente sous forme de QCM et de questions à réponses ouvertes courtes
(QROC).
DEUXIEME PARTIE : mobilisation des connaissances
 Cette partie est notée sur 12 points.
 Elle vise contrôler les capacités intellectuelles les plus complexe dans la taxonomie de
BLOOM telles que : Xl’analyse, Y la synthèse et Z l’autoévaluation.
 Elle vise à évaluer la capacité du candidat à raisonner dans le cadre d’un problème
scientifique proposé par le sujet, en s’appuyant sur l’exploitation d’un nombre réduit
de documents.
 Elle fait appel aux connaissances mais d’une manière implicite si non le candidat ne
peut pas faire un raisonnement logique.

Nous conseillons le candidat à :


Préparer la réponse :
lire attentivement la totalité du sujet avant de s’engager dans la réponse.
Repérer la problématique et la faire apparaître en gros sur le brouillon.
Analyser le (ou les) document(s) proposé(s) en surlignant tous les éléments en relation
avec la problématique, en faisant apparaître les valeurs remarquables des graphiques ou
tableaux, les unités, ....
Trouver les relations entre les données et les faire apparaître au brouillon grâce à des
flèches.
Rédiger la réponse :
Répondre par écrit aux différentes questions. Votre copie doit contenir :
- des réponses pertinentes, complètes et exactes.
- des réponses structurées, organisées et argumentées.
Votre copie doit être lisible et convenablement présentée. En effet, il est très important de :
- soigner l’écriture et l’aérer
- soigner les représentations. Les schémas et les tracés doivent être réalisés au crayon noir
bien taillé ; les traits doivent être fins et continus ; les traits de rappel doivent être tracés à
la règle…
- légender les schémas
- orthographier le texte et accorder une attention particulière à la ponctuation
EXAMEN DU Épreuve : Section :
BACCALAURÉAT Session principale Sciences de la vie Sciences
SESSION 2018 et de la terre expérimentales

Corrigé Barème
PREMIERE PARTIE
I- QCM (4 points) :
Bien que les QCM puissent prendre des formes différentes, la forme utilisée
en Tunisie est celle qui demande au candidat de retrouver la (ou les deux)
réponse(s) exactes ou justes.
Ce type d’exercice conserve sa place dans les examens du baccalauréat
et des concours nationaux dépuis une dizaine d’année environ. Il vise tester
la vigilance et la capacité de gestion du temps du candidat mais ce type
d’exercice posent souvent des problèmes aux candidats. Voici quelques trucs
et astuces pour vous aider le jour J…
La méthode de réponse aux QCM
Pour répondre à un QCM, découper votre travail en 4 phases :
Phase 1
 Lire la consigne
 Lire la question et cerner son objet (mot clef)
 Lire les propositions de réponses avant de sélection la réponse
 Répondre rapidement aux questions qui semblent faciles ; si une question vous
paraît compliquée, passez à la suivante.
Phase 2
 Reprendre les questions auxquelles vous n’avez pas répondu dès la première
lecture.
 Essayer par déduction ou par tâtonnements de sélectionner la réponse probable.
 Ne pas vous bloquer sur une question.
Phase 3
 Revenir aux dernières questions qui vous résistent.
 Commencer par celles qui paraissent les plus abordables.
Phase 4
 Relire l’ensemble de vos réponses.
 Ne pas corriger trop hâtivement ni raturer.
 Eviter de relever une réponse pour laquelle vous avez manifesté une hésitation,
car une réponse fausse annule la note attribuée à l’item
 Ne pas écrire les lettres avec ambigüités (confusion entre a et d) car le correcteur
ne tient pas compte de l’item dans ce cas.
 Respecter les formes qu’impose le règlement du concours :
* Inutile de recopier les questions et les propositions. Exemple : pour
l’item 1, les réponses correctes sont à et « c » ; écrivez tout simplement
sur votre : 1 : a-c)
* Rédiger votre réponse sous forme d’un tableau comme ci-dessous :

Items 1 2 3 4 5 6 7 8 4 points
Réponses a c b b c, d a, d c, d b (0,5x8)
Pour les items 5, 6 et 7 attribuer 0,25 point pour une seule réponse correcte
II- Transmission synaptique (4 points)
Il est recommandé d’observer attentivement le document 1
Question 1 : Le candidat est appelé à utiliser sa mémoire pour connaitre
et nommer nature de chacune des synapses A et B
1)
Synapse A Synapse B
Identification synapse neuromusculaire synapse neuroneuronique 1 point
(ou plaque motrice)
Justification présence de l’appareil absence de replis de la
sous neural membrane postsynaptique
Question 2 : porte sur la comparaison entre deux synapses
Or comparer c’est rapprocher pour mettre en évidence des rapports de
différence et/ou de ressemblance.
NB : Ce que l’on compare doit être de même nature ou présente des
similitudes évidentes
METHODE :
— Trouver les ressemblances
— Trouver les différences
— Être précis
Synapse neuromusculaire Synapse neuroneuronique
 Arrivée du potentiel d'action au niveau de la terminaison nerveuse 2,5 points
 ouverture des canaux voltage dépendants aux ions Ca2+ et (0,25 x 10)
Points communs

pénétration des ions Ca2+ dans l’élément présynaptique


 libération par exocytose, dans la fente synaptique, d'un certain
nombre de molécules de neurotransmetteur
 fixation des molécules du neurotransmetteur sur des récepteurs
spécifiques de la membrane postsynaptique
 ouverture des canaux chimiodépendants
 ouverture des canaux  Si la synapse est excitatrice :
Différences

chimiodépendants aux ions entrée


Na +
 des ions Na+ dans le neurone
 entrée massive de Na qui+
postsynaptique ce qui provoque
 déclenche la dépolarisation une légère dépolarisation du
de la membrane neurone postsynaptique appelée
postsynaptique PPSE.
 naissance d'un potentiel  Si la synapse est inhibitrice :
 d'action musculaire entrée des
postsynaptique  ions Cl- dans le neurone
postsynaptique et/ou sortie des
ions K+, ce qui provoque une
hyperpolarisation du neurone
postsynaptique PPSI.
Accepter tout autre ressemblance ou différence fonctionnelle
 Sanctionner de 0,25 pt le candidat qui ne présente pas la
réponse sous forme d’un tableau.
 Sanctionner de 0,25 pt le candidat qui ne respecte pas l’ordre
des évènements.
Question 3 : on cherche à expliquer un phénomène (le rôle de la cocaïne
dans le prolongement de la sensation de plaisir).
La capacité mobiliser est l’explication or le verbe expliquer signifie : faire
comprendre quelque chose par un développement, une démonstration
METHODE :
- Confronter les éléments à expliquer avec ses connaissances
- Faire la liste des mots scientifiques à utiliser pour construire la réponse
- Enchaîner logiquement ces mots pour répondre à la question posée (du
plus simple au plus complexe).
- Utiliser des connecteurs logiques (en revanche, et, donc...)
3) La molécule de cocaïne a la même configuration que la dopamine ; elle
se fixe sur les transporteurs de la dopamine, ce qui empêche la
recapture de cette dernière. La dopamine reste dans la fente
synaptique et son effet euphorisant dure plus longtemps. 0,5 point

DEUXIEME PARTIE

I- Régulation de la pression artérielle (7 points)


- Lire attentivement le libellé « On se propose d’expliquer certains
mécanismes impliqués dans la réponse de l’organisme humain, par suite
d’une hémorragie. »
- Souligner les verbes d’action dans chaque question :
Question 1 : porte sur l’analyse d’une courbe de la variation de la pression
artérielle avant, au cours et après une hémorragie
* 1èr verbe d’action : analyser
Or analyser c’est décomposer un tout (ici courbe) en ses éléments de manière
(chaque fois que la tangente de la courbe change) à le définir, le classer, le
comprendre
METHODE :
- Décrire l’évolution du paramètre mesuré en fonction du temps
- Utiliser un vocabulaire précis et donner des chiffres.
- déduire en ne dégageant que les points importants
1)
 Avant l’hémorragie, la pression artérielle était constante à 12 cm Hg
 Au cours de l’hémorragie qui dure 3min, la pression artérielle diminue
jusqu’à atteindre 8 cm Hg.
 Après l’hémorragie, la pression artérielle augmente et retrouve la 0,75 point
valeur normale 12 cm Hg au bout de 5 minutes. An : 0,5
D’où il y a régulation (correction) de la pression artérielle. D : 0,25
Question 2 : porte sur la comparaison chez un chien de plusieurs paramètres
avant et après la pose de ligatures. Dans cette question, on cherche
uniquement les différences car les ressemblances n’ont pas de signification.
2)
a- Suite à la pose des ligatures, on note chez le chien A:
 une diminution de la pression artérielle au niveau du sinus carotidien
qui passe de 12 à 6 cm Hg
 une diminution de la fréquence des PA au niveau d’une fibre du nerf de
Héring qui passe de 150 à 80 PA/s 1point
Le sinus carotidien contient des barorécepteurs qui (0,5+0,5)
convertissent le stimulus en potentiel d’action : c’est la
transduction sensorielle.
b- Suite à la pose des ligatures, on note chez le chien A:
 une diminution de la fréquence des PA au niveau d’une fibre du nerf
pneumogastrique qui passe de 140 à 65 PA/s
 une augmentation de la fréquence des PA au niveau d’une fibre du nerf
sympathique qui passe de 30 à 100 PA/s
 une augmentation du taux plasmatique de l’adrénaline qui passe de 0,8
à 1,2 μg/L 1,75 point
 une augmentation de la fréquence cardiaque qui passe de 70 à 120 (1,25+0,5)
battements/min
 une diminution du diamètre de l’artériole qui passe de 100 à 40 μm.
L’augmentation de la fréquence cardiaque et la diminution du
diamètre des artérioles ont pour conséquence une
augmentation de la pression artérielle de l’organisme qui
retrouve sa valeur normale.
Question 3 : on cherche à expliquer un mécanisme (le mécanisme nerveux de
la régulation de la pression artérielle à la suite d’une hémorragie).
La capacité mobiliser est l’explication or le verbe expliquer signifie :
Expliquer : Faire comprendre quelque chose par un développement, une
démonstration
METHODE :
- Confronter les éléments à expliquer avec ses connaissances
- Faire la liste des mots scientifiques à utiliser pour construire la réponse
- Enchaîner logiquement ces mots pour répondre à la question posée (du
plus simple au plus complexe).
- Utiliser des connecteurs logiques (en revanche, et, donc...)
3) À la suite d’une hémorragie, il se produit :
 une baisse de la pression artérielle au niveau des sinus carotidiens et
de la crosse aortique,
 la fréquence des potentiels d’action au niveau des fibres des nerfs
sensitifs dépresseurs devient très faible ainsi que celle parcourant 0,25 point
l’interneurone inhibiteur faisant communiquer le centre cardio-
modérateur sensitif et le centre vasomoteur). 0,25 point
 une levée de l’inhibition du centre vasomoteur ; ce centre envoie, par
les fibres orthosympathiques un message stimulateur ce qui induit une
accélération du rythme cardiaque et une vasoconstriction. 0,5 point
 une stimulation de la médullosurrénale par l’intermédiaire du nerf
splanchnique ; cette glande libère une hormone, l’adrénaline, qui 0,25 point
provoque également la vasoconstriction et l’accélération du rythme
cardiaque. 0,25 point
Ces deux effets, vasoconstriction et accélération du rythme
cardiaque, corrigent l’hypotension et ramènent la pression artérielle
à sa valeur initiale. 0,25 point
Question 4 : on cherche à exploiter des résultats expérimentaux.
or le verbe signifie exploiter :extraire dans un document (phrases, 0,75 point
paragraphe, texte, courbes…) des informations utiles à la résolution du
problème scientifique posé.

4) Exploitation
Expérience 2
A la suite de l’hémorragie, le taux de rénine augmente
Expérience 3
A la suite de l’injection de la rénine il y a augmentation de la sécrétion de 1 point
l’angiotensine, qui est suivie d’une sécrétion d’aldostérone qui est suivie d’une (0,5 x 2)
augmentation de la réabsorption des ions Na+
Régulation de la pression artérielle par le système rénine-
angiotensine :
¾ A la suite d’une hémorragie la rénine transforme l’angiotensinogène en
angiotensine cette hormone agit sur la vasomotricité des vaisseaux
entraînant leur vasoconstriction donc l'augmentation de la pression
artérielle.
¾ De plus, l'angiotensine stimule la sécrétion d'aldostérone par les
corticosurrénales. Cette hormone augmente la réabsorption du sodium
au niveau des reins et, par voie de conséquence, elle entraîne un
accroissement de la volémie, donc une élévation de la pression
artérielle.

II- Génétique humaine (5points)


Dans un exercice d’analyse d’un arbre généalogique, votre discours se doit
d’être logique mais aussi le plus clair possible. Ne faites pas d’analyse globale
et superficielle, évoquant vaguement le nombre de cas observés.
Pour être rigoureux et le plus clair possible, commencez toujours votre
analyse par les individus dont le génotype peut être déterminé avec certitude
(souvent des malades) et, de proche en proche, en utilisant les données du
document (lien de parenté, données statistiques), parvenez aux individus
dont le génotype est incertain.

Question 1 : Dans cette question, vous combinez les données des documents
6 et 7 afin de connaitre l’allèle muté.
1) II2 est malade et son électrophorèse montre un seul type d’allèle (A1)
donc l’allèle A1 est responsable de la maladie et par conséquent A2 est
l’allèle normal.
Question 2 : discuter des hypothèses pour préciser le mode de transmission 0,75 point
de la maladie héréditaire en question : (0,5 +0,25)
Comment mettre en évidence les modes de transmission des maladies
héréditaires ?
• Les maladies héréditaires sont dues à l'apparition d'un allèle anormal, appelé
allèle morbide, qui ne peut pas produire le polypeptide codé par le gène (ou
produit un polypeptide inactif). On peut classer les maladies héréditaires en
combinant deux critères.
Le type de chromosome qui porte le gène concerné par la maladie. Si c'est un
autosome, la maladie est dite autosomique, elle s'exprime indifféremment chez
les individus de sexe masculin et féminin. Le génotype se note simplement avec
une majuscule pour l'allèle dominant (exemple : S pour sain) et une minuscule
pour l'allèle récessif (exemple : m pour malade), sans faire mention du
chromosome qui le porte. En revanche, si le gène concerné est porté par un
chromosome sexuel = hétérochromosome = gonosome, la maladie
dite gonosomique s'exprime de manière différente en fonction du sexe de
l'individu. On parle de maladie gonosomique portée par X ou par Y. Le génotype
se note en tenant compte du chromosome concerné, en majuscule, on place alors
l'allèle en indice (exemples : XS, Xm, YS, Ym) ;
Le comportement de l'allèle morbide : si celui-ci est récessif, on parle de
maladie récessive, dans le cas contraire, on parle de maladie dominante ou
codominante.
• Une analyse rigoureuse, individu par individu le plus souvent, de l'arbre
généalogique d'une famille touchée par une maladie héréditaire permet dans de
nombreux cas d'en retrouver le mode de transmission. Cette analyse consiste à
rechercher tout d'abord le comportement de l'allèle morbide, puis le type de
chromosome qui le porte. On peut par exemple employer la méthode ci-dessous,
dont on doit respecter la chronologie des étapes.
Étape 1 : l'allèle morbide est-il récessif ?
On cherche dans l'arbre généalogique un enfant atteint par la maladie dont les
deux parents sont sains. Le génotype du malade présente logiquement au moins
un allèle morbide, transmis par un de ses parents. Si l'allèle était dominant, ce
parent serait malade lui aussi. Il n'en est rien, l'allèle morbide est donc récessif,
on parle de maladie récessive.
Remarque : si on ne trouve aucun individu malade dont les deux parents sont
sains, on conclura que la maladie est probablement dominante.
Étape 2 : l'allèle morbide est-il porté par le chromosome Y ?
Le petit chromosome Y porte peu de gènes, les maladies portées par Y sont rares.
Néanmoins, si on retrouve les deux éléments suivants : seuls les hommes sont
touchés – chaque homme malade a son père et tous ses fils malades, on peut
alors supposer que cette maladie est portée par Y. Si un de ces deux éléments
n'est pas vérifié, on peut affirmer que la maladie n'est pas portée par Y.
Étape 3 : l'allèle morbide, récessif, est-il porté par un autosome ?
On cherche dans l'arbre généalogique une femme malade dont le père est sain.
Si l'allèle est porté par X, le génotype de la malade est obligatoirement Xm //
Xm (on part de l'hypothèse que l'allèle morbide est récessif). Son père lui a donc
transmis un allèle Xm, son génotype doit être Xm/Y, et il doit être malade. Ce
n'est pas le cas, l'allèle ne peut donc pas être porté par X. Il est donc porté par
un autosome (on a démontré à l'étape 1 qu'il n'est pas porté par Y).
Remarque : si on ne trouve aucune fille malade dont le père est sain, on conclura
que l'allèle morbide est probablement porté par X. En général, l'énoncé de
l'exercice donne des indications en ce sens.
• Les individus des deux sexes sont pourvus de chromosomes X, mais comme
les maladies concernées sont en général récessives, les femmes malades
doivent avoir reçu l'allèle morbide de leurs deux parents, ce qui est possible mais
rare. En revanche, les hommes doivent recevoir seulement un allèle morbide de
leur mère (leur père leur transmet le chromosome Y), ce qui est beaucoup plus
fréquent. Les maladies portées par X touchent donc surtout les garçons.
2)
H1 : L’allèle de la maladie est récessif autosomal :
Dans ce cas, les individus I1, II1 et III2 sains doivent être hétérozygotes c’est
possible d’après l’arbre généalogique. D’après l’arbre généalogique III2 est
sain et d’après l’électrophorèse il ne présente que l’allèle A1 : il est
homozygote
donc l’hypothèse H1 est à rejeter. 2 points
H2 : L’allèle de la maladie est dominant autosomal : (0,5 x 4)
D’après l’arbre généalogique, II2 est malade et devrait être hétérozygote, or
son électrophorèse (document 7) ne montre que l’allèle A1.
donc l’hypothèse H2 est à rejeter
H3 : L’allèle de la maladie est récessif porté par le chromosome
sexuel X :
Dans ce cas chaque mère malade doit donner des garçons tous malades,
or la mère I2 malade a donné un garçon II3 sain.
donc l’hypothèse H3 est à rejeter.
H4 : L’allèle responsable de la maladie est dominant porté par le
chromosome sexuel X :
- Dans ce cas tout garçon malade devrait avoir une mère malade (II2
malade provient d’une mère I2 malade) et tout père malade donnerait
des filles toutes malades (II2 malade donne la fille III1 malade)
- II3 est un garçon sain de génotype XA2Y est issu d’une mère
phénotypiquement malade mais qui devrait être hétérozygote XA1XA2 ce
qui est possible.
l’hypothèse est à retenir.
L’allèle responsable de la maladie est donc dominant porté par le
chromosome sexuel X

Question 3 : Trouver les génotypes de quelques membres de l’arbre


généalogique (lorsqu’on sait que le gène est porté par un chromosome sexuel)
Pour cela, on indique d'abord les génotypes des individus dont on est sûr : ce
sont ceux des individus exprimant le caractère récessif (évidemment si un
seul gène est impliqué!)
Les individus exprimant l'allèle récessif du gène A sont Ar // Ar. Ils ont
reçu Ar/ de chacun de leurs parents, les parents qui n'expriment pas cet
allèle sont donc Ar//An.
Dans tous les cas, on remonte toujours aux branches de l'arbre
généalogique : ce sont les génotypes des enfants qui permettent de
trouver ceux des parents. Puis on redescend de branche en branche,
chaque parent ne pouvant donner que ce qu'il a à ses enfants.
3)
Individus I1 II1 III1 III2
A2 A2 A2 A1 A2
Génotype X Y X X X X XA2Y
Question 3 : prévoir l’état de santé du futur enfant.
Comment évaluer la probabilité de transmission d'un allèle morbide
d'un individu à sa descendance ?
Pour chaque gène, un enfant reçoit un allèle paternel et un allèle maternel,
sur les deux allèles que portent chacun des parents. La probabilité de 1 point
transmission d'une maladie héréditaire est évaluée grâce à un échiquier de
croisement, qui montre les conséquences de toutes les associations possibles
des allèles parentaux.
4)
II3 [A2] x II4 [A2] hétérozygote
Génotypes XA2Y XA1XA2

Gamètes XA2 Y XA1 XA2 1,5 point


II3 0,25pt
XA2 Y
XA1 A1 A2
X X fille malade XA1 Y garçon malade
Tab : 1pt
XA2 XA2XA2 fille saine XA2Y garçon sain
La femme II4 malade est hétérozygote XA1XA2 son marie II3 est sain de
génotype XA2Y
Les garçons de ce couple seraient soit de génotypes XA2Y [s] soit de génotype Ou
XA1 Y [m]
Les filles de ce couple seraient soit de génotypes XA2XA2 [s] soit de génotype 1.25 pt
XA1XA2 [m]
Le futur enfant aura 50% de chance d’être sain et 50% de chance d’être
malade indépendamment du sexe (fille ou garçon).
NB : accepter tout autre raisonnement correct.
Correction de l’épreuve de mathématiques (bac Sciences expérimentales)

Session principale 2018

Exercice n°1 :
De quoi s’agit-il ?

• Produit vectoriel dans l’espace


• Droites et plans de l’espace
• Sphère, positions relative d’une sphère et d’un plan , plan tangent à une sphère
• Volume d’un tétraèdre
 x + y + 2z − 2 = 0 x = 2
G  
( )
1. A ( x ; y ; z ) ∈ Q ∩ O, i ⇔ y = 0 ⇔ y = 0 ⇔ A ( 2;0;0 )
z = 0 z = 0
 
 x + y + 2z − 2 = 0 y = 2
G  
( )
B ( x; y; z ) ∈ Q ∩ O, j ⇔ x = 0 ⇔  x = 0 ⇔ B ( 0;2;0 )
z = 0 z = 0
 
 x + y + 2z − 2 = 0 z = 2
G  
( )
C ( x; y; z ) ∈ Q ∩ O, k ⇔ x = 0 (
⇔  x = 0 ⇔ B 0;0; 2 )
y = 0  y=0
 
2. Puisque S : x2 + y 2 + z2 = 1 donc S est la sphère de centre O et de rayon 1
−2
On a d ( O,Q ) = = 1 donc Q est tangent à la sphère S
1+1+2

1
G
On a n 1 est un vecteur normal à Q
α
 
x =α
 x = 0 +α y =α
 y = 0 +α 

M ( x; y; z ) ∈ Q ∩ S ⇔  ⇔  z = 2α
 z = 0 + 2α 
 x + y + 2z − 2 = 0 α = 1
  2

1 1 2
Conclusion : M ; ;
2 2 2 


a
0
JJJG JJG
4
3. On a CM 0 et CN
a

 − 2 
− 2
4
JJJG JJG 0 G a 0 G a 0 G 4 2G G G
donc CM ∧ CN = a i− j+ 4 k= i + 2a j + 4k
− 2 − 2 0 a
− 2 − 2 a

4 2

a
JJJG JJG
ainsi CM ∧ CN 2a

4

 

4 2

a
JJJG JJG
4. a. Puisque CM ∧ CN 2a est un vecteur normal au plan ( CMN ) donc une

4

 
4 2
équation du plan ( CMN ) est x + 2ay + 4 z + d = 0 et puisque
a

( )
C 0;0; 2 ∈ ( CMN ) donc d = −4 2 ainsi ( CMN ) :
4 2
a
x + 2ay + 4 z − 4 2 = 0

équivaut à ( CMN ) : 4 x + a2 y + 2a 2z − 4a = 0
b. on a ( CMN ) : 4 x + a2 y + 2a 2z − 4a = 0
−4 a 4a 4a
donc d = d ( O , ( CMN ) ) = = =
16 + a + 8a
4 2
(4 + a )
2 4 + a2

( a − 2) ( a − 2)
2 2
a 2 + 4 − a 2 + 4a − 4 4a
et puisque 1 − = = donc d = 1 − 2
a +4
2
a +4
2
4+a 2
a +4
( a − 2) ( a − 2)
2 2

c. On a d = 1 − est maximale lorsque = 0 donc a = 2


a2 + 4 a2 + 4
1 JJJG JJG JJG 1
5. a. on a V ( OCMN ) =
6
(
CM ∧ CN .CO = 4 2 =
6
) 2 2
3
4
A ( OMN ) × OC a × a × 2 2 2
autrement : V ( OCMN ) = = =
3 6 3
A ( CMN ) × d 2 2 2 2
b. On a V ( OCMN ) = = d’où A ( CMN ) =
3 3 d
1 2 2
puisque d ≤ 1 donc ≥ 1 d’où A ( CMN ) = ≥2 2
d d
2 2
c. on a A ( CMN ) = 2 2 ⇔ = 2 2 ⇔ d = 1 ⇔ a = 2 donc M = A et N = B
d
Exercice n°2 :
De quoi s’agit-il ?

• Calcul de probabilité d’évènements


• Probabilité conditionnelle, probabilité total
• Variable aléatoire et espérance
• Loi Binomiale
1.
1
a. On a p ( G1 ) =
6
3 1 1
b. On a p ( G2 ) = × =
6 6 12
1 1 1
c. On a p ( G1 ∪ G2 ) = p ( G1 ) + p ( G2 ) − p ( G1 ∩ G2 ) = + − 0 =
6 12 4

1 G X = 100
2.
6
a. On a X ( E ) = {0;50;100}
2 3 5 1 1 5 4 5 9 2 R X =0
p( X = 0) = + × = + × = + = 1
6 6 6 3 2 6 12 12 12 3 6 6 G X = 50
1 3
Autrement : p ( X = 0 ) = 1 − = 6 D
5
4 4 G X =0
3 1 1 6
p ( X = 50 ) = p ( G2 ) = × =
6 6 12
1
p ( X = 100 ) = p ( G1 ) =
6
b. Le montant moyen à recevoir par un client est
1 1 125
E ( X ) = 0 + 50 × + 100 × = = 20,833DT
12 6 6
3. Y suit une loi binomiale de paramètre n = 200 et p = 0,25 alors E (Y ) = 200 × 0,25 = 50
250
4. Le montant moyen qu’il doit prévoir de dépenser est 200 × E ( X ) = 200 × = 4166,7
12
Exercice n°3:
De quoi s’agit-il ?

• Résolution d’une équation du second degré dans ^


• Complexe et géométrie
1. On a ( E ) : z 2 − i 3z − 1 = 0

( )
2
Puisque Δ = i 3 + 4 = 1 donc
2π π
i 3 −1 1 3 i i 3 +1 1 i 3 i
z' = =− +i =e 3
et z '' = = + =e 3
2 2 2 2 2 2
2.

( ) ( ) ( ) ( ) ( )
4 3 2
a. On a P i 3 = 3 i 3 − 7i 3 i 3 − 18 i 3 + 7i 3 i 3 + 3

= 27 − 7i 3 ( −i 3 3 ) + 18 × 3 − 21 + 3 = 27 − 63 + 54 − 21 + 3 = 0
4 3 2






On a P e 3 = 3 e 3 − 7i 3 e 3 − 18 e 3 + 7i 3 e 3 + 3
         
i


1 i 3
i

= 3e 3
+ 7i 3 − 18e
+ 7i 3 + 3
+ 3
 2 2 
i
π

1 i 3 7i 3 21
= −3e 3 + 7i 3 − 18 − + + − +3
 2 2  2 2

1 i 3 7i 3 21
= −3 + + 7i 3 + 9 − 9i 3 + − +3
 2 2  2 2

3 7
= −12 + 12 + i 3 − − 2 + = 0
 2 2
b. Pour tout z ∈ ^* ,

−1 3 7i 3 18 7i 3 3 + 7i 3z − 18 z 2 − 7i 3z 3 + 3z 4 P ( z )
P = 4 + 3 − 2 − +3= = 4
 z  z z z z z4 z




3
3 −1
3
3
3
4 4 4

c. On a P
3
i =
3
i P

=
3 i P  3 i  = 3 i P ( 3i ) = 0
    3
i    

 3 


i 23π
1
i 2π 4
i −2π
4 4 4

i 2π
i 23π
i −23π
i 23π
i π3
P e 3 = e P − i 2π = e 3 P −e 3 = e P −e = e P e = 0
     e 3 
           


3 i
d’où i et e  3  sont deux solutions de l’équation P ( z ) = 0
3
3.
a.

G
v

G
u

π 2π
i 1 i3 1 3
b. On a zD = zA + zc = e 3 + e
= +i − +i
3
=i 3
2 2 2 2
JJG JJG 1
3
( )3
c. On a aff BD = − − i
2 2
3
( )
1
et aff EA = zA − zE = + i
2 2
3
− iy = + i
2  2
− y

3 1

2 2 3
3 3 1
( AE ) / / ( BD ) donc = 0 équivaut à − − y + × =0
3 3 2 2  2 2
− −y
2 2
3 3
équivaut à y = d’où zE = i
3 3
Autrement : dans le triangle OBD on a ( EA ) / / ( BD ) d’après Thales puisque
JJG 1 JJG JJG 1 JJJG 1 i 3
OA = OB donc OE = OD ainsi zE = zD =
3 3 3 3

Exercice n°4:
De quoi s’agit-il ?

• Utiliser un graphique pour déterminer les images et les limites d’une fonction ainsi
que le signe de sa fonction dérivée
• Fonction en exponentielle et ln ( limites, variations, branches infinies)
• Calcul d’aires et encadrement
• Fonctions primitives
A. 1. On a u (1) = 0 , u (α ) = 0 , u ' ( 4 ) = 0 , lim+ u ( x ) = +∞ , lim u ( x ) = +∞ et
x →0 x →+∞

u( x )
lim+ =1
x →0 x
2. x 0 1 α +∞ x 0 4 +∞

u( x ) + 0 − 0 + u '( x ) − 0 +

B.
1. a. Pour tout x ∈ ]0; +∞[ ,

u( x ) e x −1 e x −1
e − u ( x ) = e x −1−4ln x − ( x − 1 − 4ln x ) =
− ( )
x − 1 + 4ln x = − ( x − 1) + 4ln x = f ( x )
e 4ln x x4
b. On a f (α ) = e ( ) − u (α ) = e0 − 0 = 1

 lim u ( x ) = +∞
 x →+∞
c. On a lim f ( x ) = lim e
x →+∞ x →+∞
( u( x )
− u( x ) ) = +∞ car  x
ex
e − x = lim x − 1 = +∞
 xlim
→+∞ x →+∞
  x 
 lim+ u ( x ) = +∞
 x →0
x →0 x →0
(
On a lim+ f ( x ) = lim+ eu( x ) − u ( x ) ) = +∞ car 
ex
e x − x = lim x − 1 = +∞
 xlim
→+∞ x →+∞
  x 
f (x)
ex
1 ln x
d. On a lim = lim 5 e −1 − 1 − + 4 = +∞
x →+∞ x x →+∞ x
   x x
f (x)
eu ( x ) u ( x )
eu( x ) u ( x ) u ( x )
autrement : lim+ = lim+ − =
x →0+
lim × − + ∞
x →0 x x →0
 x x   u ( x ) x x 
e. La droite Δ : x = 0 est une asymptote à ( C )
G
(C ) admet une branche parabolique de direction O , j au voisinage de +∞ ( )
2.
a. Pour tout x ∈ ]0; +∞[ , f (x) = e
u( x )
− u( x )
f ' ( x ) = u ' ( x ) eu( x ) − u ' ( x ) = u ' ( x ) eu( x ) − 1

b. Pour tout x ∈ ]0; +∞[ , f (x) = u ' ( x ) e ( ) − 1


u x
( )
On a e u( x ) − 1 ≥ 0 ⇔ e u ( x ) ≥ 1 ⇔ u ( x ) ≥ 0 d’où

x 0 1 4 α +∞
u( x) − − 0 + 0 + D’où f ' ( x ) > 0 si et seulement si
u( x )
e −1 + 0 − − 0 + x ∈ ]1;4[ ∪ ]α ; +∞[

f '( x ) − + − +
0 0 0
c. Le tableau de variation de f : 0 1 4 α +∞
x
f '( x ) − 0 + 0 − 0 +
+∞ f (4) +∞
f (x)
1 1

3.
a. Soit h ( x ) = e x − 2 x pour tout x ∈\
h est dérivable sur \ , et on a h ' ( x ) = e x − 2
On a h ' ( x ) ≥ 0 ⇔ x ≥ ln2 d’où x −∞ ln2 +∞
h'( x ) − 0 +
+∞ +∞
h( x )
h (ln2 )

On a h (ln2 ) = 2 − 2ln2 > 0 donc h ( x ) > 0 pour tout réel x


b. Pour tout x ∈ ]0; +∞[ on a f ( x ) − u ( x ) = e
u( x )
− 2u ( x ) > 0 d’où ( C ) est au
dessus de ( Γ )
c.

D
(C )

G
j
G
O i 4 α

Γ
4. a. On a
5
 1 
u ( x ) dx =  −u ( x ) dx =  ( − x + 1 + 4ln x ) dx =  − x 2 + x + 4 x ln x − 4 x 
5 5 5
A' = 
3 3 3
 2 3
5
 1 
25
9
=  − x 2 + 4 x ln x − 3x  = − + 20ln5 − 15 − − + 12ln3 − 9 = 20ln5 − 12ln− 14
 2 3  2   2 
b. On a pour tout x ∈ [3;5] , −u ( x ) < f ( x ) < f ( 4 )

−u ( x ) dx <  f ( x )dx <  f ( 4 ) dx donc A ' < A < 2 f ( 4 )


5 5 5
d’où 3 3 3

or on a A '  5,00541 > 5 et 2 f ( 4 )  5,24 < 5,25 d’où 5 < A < 5,25
Corrigé de l’épreuve du baccalauréat /Session principale / Juin 2018
Sections : Mathématiques, Sciences expérimentales, Sciences de
l’informatique et Économie et gestion

I-dTUDE DE TEXTE :

A-Compréhension : (7 points)
Questions et commentaires Exemples de réponses

1-En rentrant chez elle, la


narratrice s’aperçoit que son mari 1-En rentrant chez elle la narratrice trouve
est bien différent de ce qu’elle a son mari transfiguré. Elle a laissé un
l’habitude de voir. En quoi est-il homme fatigué presque mourant « d’une
différent ? effrayante pâleur » et à son retour elle
découvre une personne enjouée à la « mine
polissonne » avec l’apparence d’une bonne
Commentaire : santé «l’œil brillant », « des joues
Cette question comporte deux étrangement roses ».
parties : En outre elle s’aperçoit, que contrairement
-une assertion qui oriente l’élève à son habitude, son époux a fait l’effort de
en le renvoyant à la première s’habiller et qu’il était prêt à sortir malgré
partie du texte où il est question sa maladie.
du retour de la narratrice à la
maison,
-une question « En quoi est- il
différent ? » Il est question
d’établir des liens entre les
informations trouvées dans le
texte et de préciser les motifs qui
expliquent l’assertion du début.

2- Comment la narratrice 2- Pour la narratrice la dernière volonté de


explique-t-elle la dernière volonté Lucien, à savoir l’accompagner au cinéma
de Lucien ? Justifiez votre réponse exprime le désir du mourant, de partager
par un indice du texte un dernier moment de plaisir avec son
épouse : « Je savais qu’un afflux inespéré
Commentaire : d’énergie l’avait levé de son lit, lui avait
Cette question comporte deux donné la force de s’habiller, la soif de
volets et porte sur la dernière sortir, le désir que nous partagions une
partie du texte, de la ligne16 fois encore ce plaisir conjugal. »
jusqu’à la fin. Il est d’abord -Cette dernière volonté est aussi un signe
question d’expliquer l’intention d’adieu

1
qui sous-tend le comportement « je savais aussi que c’était le signe qu’il
de Lucien selon la narratrice. restait peu de temps, l’état de grâce qui
Le mot interrogatif « comment » précède la fin. »
et le verbe « expliquer » se
complètent puisqu’il s’agit de
faire comprendre clairement en
exposant les raisons(le comment)
selon les informations relevées
dans le texte.
Le candidat est ensuite invité à
justifier sa réponse, c’est-à-dire à
trouver dans le texte ce qui
permet de prouver la justesse de
sa réponse.
Il est à remarquer que l’élève peut
donner une seule explication
(raison) et la justifier.

3-Pendant la projection du film, la 3-Pendant la projection du film, la


narratrice éprouve des sentiments narratrice éprouve des sentiments intenses.
intenses. Relevez et expliquez Les procédés qui en rendent compte sont :
deux procédés d’écriture qui - la répétition du mot « plaisir »
rendent compte de ces sentiments -la comparaison hyperbolique / la
comparaison / l’hyperbole : « heureuse
comme jamais je ne l’avais été »
Commentaire : Ces procédés mettent l’accent sur le
Cette question porte sur les bonheur de la narratrice, elle est heureuse
procédés d’écriture. Elle est de vivre ce moment de plaisir intense avec
composée : son mari.
- d’une assertion qui délimite le
champ de recherche du
candidat « pendant la projection», - l’accumulation / l’énumération : « je
et précise que les procédés doivent voulais seulement profiter de cela, de ces
rendre compte des « sentiments de instants dérobés au joug de la maladie, de
la narratrice » ; sa main tiède dans la mienne et des
-d’une question : vibrations … »
trois étapes sont nécessaires pour -la métaphore : « je voulais seulement
répondre à cette question : profiter […] des vibrations de plaisir qui
x relever le procédé ; nous parcouraient tous deux »
x nommer le procédé ; Ces deux derniers procédés, quant à eux,
s’ils expriment le plaisir et le bonheur ils

2
x expliquer l’effet disent aussi le désir de la narratrice de
produit. profiter pleinement de ces moments volés
à la maladie et à la mort. Il s’agit pour elle
d’une parenthèse heureuse où seul
l’instant présent compte.

B- Langue : (3 points)

1-« Il avait trouvé la paix ainsi, 1-De concert = ensemble


confiant dans ce que nous nous étions « Il avait trouvé la paix ainsi, confiant
dit en nous passant de mots, en dans ce que nous nous étions dit en
regardant de concert l’écran illuminé nous passant de mots, en regardant
où se racontait une histoire ». ensemble l’écran illuminé où se
- Remplacez l’expression soulignée racontait une histoire.
par une expression de même sens.
- Employez le mot concert dans une -Concert = spectacle, séance musicale
phrase où il a un sens différent. Exemple : Le concert s’éternise si
Commentaire : bien que les spectateurs quittent la
C’est une question de lexique, elle salle.
porte sur le sens contextuel de
l’expression «de concert ».
Le candidat doit remplacer
l’expression « de concert » par une
autre expression exprimant la même
idée.

Remarque : Le mot "concert" provient


du mot "concertation" qui illustre le
fait de se mettre d'accord, pour être
ainsi du même avis et avoir un but
commun
Le sens contextuel de l’expression
« de concert »signifie ensemble

-La deuxième partie de la question


porte sur la polysémie. Il faut utiliser le
mot « concert » dans une phrase
produite par l’élève et ayant un autre
sens que celui utilisé dans la phrase du
texte.

3
2- Alors que je revenais des courses, je 2-Le rapport exprimé = le temps
trouvai Lucien prêt pour sortir.
-Identifiez le rapport logique exprimé
dans la phrase ci-dessus.

-Transformez la phrase en remplaçant


la subordonnée soulignée par un
complément circonstanciel exprimant
le même rapport logique.

Commentaire :

La première partie de la question


appelle le candidat à identifier le -Réponse possible :
rapport logique exprimé dans la x En rentrant des courses, je
phrase trouvai Lucien prêt pour sortir.
-La deuxième partie de la question x Ē mon retour….je trouvai
tend à évaluer la capacité de l’élève à
Lucien prêt pour sortir.
utiliser divers outils grammaticaux en
en étant attentif au sens de la phrase.
Il est à remarquer qu’un complément
circonstanciel peut être :
x un groupe nominal,
x un groupe prépositionnel,
x un adverbe,
x un gérondif,
x une proposition participiale,
x une proposition subordonnée
introduite par un autre
subordonnant

4
II- ESSAI (10points)

Sujet :
« Dans la chaleur de la salle, au bord Le sujet se rattache au
des larmes, heureuse comme jamais je thème « Histoires d’amour ».
ne l’avais été, je lui tins une main tiède La problématique à laquelle le
pour la première fois depuis des mois candidat doit répondre est la
», affirme la narratrice. suivante : L’amour aide-t-il à
Pensez-vous que l’amour aide à surmonter les difficultés de la vie ?
surmonter les difficultés de la vie ?
Vous répondrez à cette question en Quelques pistes à exploiter
vous appuyant sur des arguments et Même si l’amour ne peut pas faire
des exemples précis. table rase des difficultés dans la
mesure où la vie est loin d’être un
monde de bisounours, il contribue par
contre à :
Les critères d’évaluation de l’essai x atténuer le sentiment de solitude : à
sont les suivants : deux on se sent plus forts et donc à
- Compréhension et cohérence du même d’affronter les vicissitudes
développement : 4 points de la vie
- correction linguistique : 4 x à rendre plus supportables certains
points coups durs, dans la mesure où les
- Originalité et pertinence des amoureux ont déjà une part de
exemples : 2 points bonheur.
Le sentiment amoureux renforce
l’estime de soi puisque la personne
aimée se sent valorisée, chose qui lui
permet de surmonter tous les tracas
venant des autres : les méchancetés
l’atteignent moins, les échecs sont
relativisés…

5
‫ﺍﻣﺘﺤﺎﻥ ﺍﻟﺒﺎﻛﺎﻟﻮﺭﻳﺎ ﻟﺪﻭﺭﺓ ‪ :2018‬ﺍﻻﺧﺘﺒﺎﺭ ﻭﺍﻹﺻﻼﺡ – ﺍﻟﺸﻌﺐ ﺍﻟﻌﻠﻤﻴﺔ ﻭﺍﻟﺘﻘﻨﻴﺔ –‬

‫ﺍﻟﻘﺴﻢ ﺍﻷ ّﻭﻝ‪:‬‬
‫‪ (1‬ﺍﻟﺘﻤﺮﻳﻦ ﺍﻷ ّﻭﻝ ‪:‬ﻳﻈ ّﻞ ﺍﻻﺧﺘﻼﻑ ﺍﻟﺜﻘﺎﻓﻲ ﻣﺮﺑﻜﺎ ﻣﺎ ﺩﺍﻡ ﻳُﺪﺍﺭ ﺑﻄﺮﻳﻘﺔ ﺳﻴّﺌﺔ‪.‬ﻗ ّﺪﻡ ﺣﺠﺔ ﺗﺪﻋﻢ ﻫﺬﺍ ﺍﻻﻗﺮﺍﺭ‬
‫ﺍﻹﻧﺠﺎﺯ‬ ‫ﺍﻟﺘﻤ ّﺸﻲ ﺍﻟﻤﻨﻬﺠﻲ‪.‬‬
‫‪ (1‬ﻳﺮﺑﻂ ﺍﻟﻘﻮﻝ ﺑﻴﻦ ﺳﺒﺐ ) ﺳﻮء ﺇﺩﺍﺭﺓ‬ ‫‪ (1‬ﻓﻬﻢ ﺍﻟﻤﻮﻗﻒ ﺍﻟﻤﻌﻠﻦ ﻓﻲ ﺍﻟﻘﻮﻝ‪.‬‬
‫ﺍﻻﺧﺘﻼﻑ ﺍﻟﺜﻘﺎﻓﻲ( ﻭﻧﺘﻴﺠﺔ )ﺍﻻﺧﺘﻼﻑ‬
‫ﺍﻟﺜﻘﺎﻓﻲ ﻣﺠﺎﻝ ﺗﻮﺗﺮ ﺍﻟﻌﻼﻗﺎﺕ ﺑﻴﻦ ﺍﻟﺒﺸﺮ(‪.‬‬

‫‪.(2‬ﺗﻄﻠﺐ ﺍﻟﺘﻌﻠﻴﻤﺔ ﺗﻘﺪﻳﻢ ﻋﻼﻗﺔ ﻣﻨﻄﻘﻴﺔ‬ ‫‪ (2‬ﻓﻬﻢ ﺍﻟﻤﻄﻠﻮﺏ ﻓﻲ ﺍﻟﺘﻌﻠﻴﻤﺔ‪.‬‬


‫ﻭﺍﺿﺤﺔ ﺑﻴﻦ ﺍﻟﺴﺒﺐ ﻭﺍﻟﻨﺘﻴﺠﺔ ﻟﺘﺄﻛﻴﺪ‬
‫ﺍﻻﻗﺮﺍﺭ‬

‫‪ (4‬ﻳﻤﻜﻦ ﺍﻥ ﻳﻮﺭﺩ ﺍﻟﻤﺘﺮﺷﺢ ﺍﻟﺤﺠﺞ ﺍﻟﺘﺎﻟﻴﺔ‬


‫‪ x‬ﺳﻴﻄﺮﺓ ﺃﻭﻫﺎﻡ ﺍﻟﻤﺮﻛﺰﻳﺔ ﺍﻟﺜﻘﺎﻓﻴﺔ ﻭﻣﺎ‬
‫ﺗﺘﻀﻤﻨﻪ ﻣﻦ ﻣﻮﺍﻗﻒ ﺍﻻﺳﺘﻌﻼء‬
‫ﻭﺍﻟﺘﻌﺼﺐ ﺗﻔﻀﻲ ﺿﺮﻭﺭﺓ ﺇﻟﻰ‬ ‫‪ (3‬ﺗﺤﺪﻳﺪ ﺍﻟﻤﻄﻠﻮﺏ‪.‬‬
‫ﻋﻼﻗﺎﺕ ﺻﺪﺍﻣﻴﺔ ﺑﻴﻦ ﺍﻟﻬﻮﻳﺎﺕ‬
‫ﺍﻟﺜﻘﺎﻓﻴﺔ ﺍﻟﻤﺨﺘﻠﻔﺔ‬
‫‪ x‬ﻓﻲ ﻏﻴﺎﺏ ﺷﺮﻭﻁ ﻓﻬﻢ ﺍﻵﺧﺮ‬
‫ﻭﺍﻟﺘﻌﺎﻣﻞ ﻣﻌﻪ ﻋﻠﻰ ﺃﺳﺎﺱ ﺍﻻﻋﺘﺮﺍﻑ‬
‫ﻭﺍﻻﺣﺘﺮﺍﻡ ﻳﺤ ّﻞ ﺍﻟﻌﻨﻒ ﻣﺤﻞ ﺍﻟﺤﻮﺍﺭ‬
‫ﻭﻳﺤﻞ ﺍﻟﺼﺮﺍﻉ ﺍﻟﻘﺎﺗﻞ ﻣﺤ ّﻞ ﺍﻟﺘﻌﺎﻭﻥ‬
‫‪ x‬ﻏﻴﺎﺏ ﺍﻟﺸﺮﻭﻁ ﺍﻻﻳﺘﻘﻴﺔ ﻹﺩﺍﺭﺓ‬
‫ﺍﻻﺧﺘﻼﻑ ﻫﻮ ﺍﻟﻤﺼﺪﺭ ﺍﻟﺤﻘﻴﻘﻲ ﻟﻜﻞ‬
‫ﺃﺷﻜﺎﻝ ﺍﻟﺘﻮﺗﺮ ﺑﻴﻦ ﺍﻟﺤﻀﺎﺭﺍﺕ ﻣﻘﺎﺑﻞ‬
‫ﺍﻋﺘﺒﺎﺭ ﺍﻻﺧﺘﻼﻑ ﻧﻔﺴﻪ ﺇﻳﺠﺎﺑﻴﺎ‪.‬‬
‫‪-‬‬
‫ﺍﻟﺘﻤﺮﻳﻦ ﺍﻟﺜﺎﻧﻲ‪ " :‬ﻻ ﻧﻨﻤﺬﺝ ﻣﻦ ﺃﺟﻞ ﺃﻥ ﻧﻌﺮﻑ ﺑﻞ ﻧﻨﻤﺬﺝ ﻣﻦ ﺍﺟﻞ ﺃﻥ ﻧﺘﺤ ّﻜﻢ" ﺃﻛﺸﻒ ﻋﻦ ﺃﺣﺪ‬
‫ﺍﺳﺘﺘﺒﺎﻋﺎﺕ ﻫﺬﺍ ﺍﻟﻘﻮﻝ‪.‬‬
‫ﺍﻹﻧﺠﺎﺯ‬ ‫ﺍﻟﺘﻤ ّﺸﻲ ﺍﻟﻤﻨﻬﺠﻲ‬
‫‪ (1‬ﻳﻘﻮﻡ ﺍﻟﻘﻮﻝ ﻋﻠﻰ ﻧﻔﻲ ﺍﻟﺮﺑﻂ ﺑﻴﻦ ﺍﻟﻨﻤﺬﺟﺔ‬ ‫‪(1‬ﻓﻬﻢ ﺍﻟﻤﻮﻗﻒ ﺍﻟﻤﻌﻠﻦ ﻓﻲ ﺍﻟﻘﻮﻝ‪.‬‬
‫ﻭﻣﻄﻠﺐ ﺍﻟﻤﻌﺮﻓﺔ ﻭﺇﺛﺒﺎﺕ ﺍﻟﺘﺮﺍﺑﻂ ﺑﻴﻦ‬
‫ﺍﻟﻨﻤﺬﺟﺔ ﻭﻏﺎﻳﺔ ﺍﻟﺘﺤ ّﻜﻢ‬
‫‪ (2‬ﺗﻄﺮﺡ ﺍﻟﺘﻌﻠﻴﻤﺔ ﻣﻬﻤﺔ ﺑﻴﺎﻥ ﻣﺎ ﻳﺘﺮﺗﺐ ﻣﻦ‬
‫ﻧﺘﺎﺋﺞ ﻋﻠﻰ ﻫﺬﺍ ﺍﻻﻋﺘﺒﺎﺭ ) ﺍﻻﺳﺘﺘﺒﺎﻋﺎﺕ(‬ ‫‪ (2‬ﺗﺤﺪﻳﺪ ﺍﻟﻤﻄﻠﻮﺏ‪.‬‬

‫‪ (3‬ﺍﻻﺳﺘﺘﺒﺎﻋﺎﺕ‪:‬‬
‫‪ (3‬ﺇﻧﺠﺎﺯ ﺍﻟﻤﻄﻠﻮﺏ‬
‫ﺍﻟﻨﻤﺬﺟﺔ ﺗﻐﻠّﺐ ﺍﻟﺒﻌﺪ‬ ‫‪x‬‬
‫ﺍﻟﺒﺮﺍﻏﻤﺎﺗﻲ‪/‬ﺍﻟﻨﻔﻌﻲ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﺒﻌﺪ‬
‫ﺍﻟﻤﻌﺮﻓﻲ ﺍﻟﺨﺎﻟﺺ‬
‫ﺍﺳﺘﺒﺪﺍﻝ ﻣﻌﻴﺎﺭ ﺍﻟﺤﻘﻴﻘﺔ ﻛﻤﻄﺎﺑﻘﺔ ﺑﻌﻴﺎﺭ‬ ‫‪x‬‬
‫ﺍﻟﻤﻼءﻣﺔ ﻭﺍﻟﻔﻌﻞ‬
‫ﺍﻟﻨﻤﻮﺫﺝ ﻳﺘﺤﻮﻝ ﺇﻟﻰ ﻣﺠﺮﺩ ﻭﺻﻔﺔ‬ ‫‪x‬‬
‫ﻣﺆﻗﺘﺔ ﻭﺣﻞ ﻟﻤﺸﻜﻞ ﻣﻌﻴﻦ‬
‫ﺍﻟﺘﺤﻜﻢ ﻗﺪ ﻳﺤﻮﻝ ﺍﻟﻨﻤﺬﺟﺔ ﺇﻟﻰ ﻣﺸﺮﻭﻉ‬ ‫‪x‬‬
‫ﺳﻠﻄﻮﻱ ﻳﺘﺨﻠﻰ ﻋﻦ ﺍﻟﺤﻴﺎﺩ ﺍﻟﻌﻠﻤﻲ‬
‫ﺍﻟﺘﻤﺮﻳﻦ ﺍﻟﺜﺎﻟﺚ‪ :‬ﺍﻟﻨﺺ ‪ +‬ﺍﻟﻤﻬﺎ ّﻡ‪.‬‬
‫‪ (1‬ﺍﻟﻤﻬﻤﺔ ﺍﻷﻭﻟﻰ‪ :‬ﺣﺪﺩ ﺇﺷﻜﺎﻟﻴﺔ ﺍﻟﻨﺺّ ‪.‬‬
‫ﺍﻹﻧﺠﺎﺯ‬ ‫ﺍﻟﺘﻤﺸﻴﺎﺕ ﺍﻟﻤﻨﻬﺠﻴّﺔ‬
‫‪ (1‬ﻳﺴﻌﻰ ﺍﻟﻨﺺ ﺇﻟﻰ ﺍﻹﺟﺎﺑﺔ ﻋﻦ ﺳﺆﺍﻝ‪ :‬ﻓﻴﻢ‬ ‫‪ (1‬ﺗﺤﺪﻳﺪ ﺍﻟﺴﺆﺍﻝ ﺍﻟﺬﻱ ﻳﺠﻴﺐ ﻋﻠﻴﻪ ﺍﻟﻨﺺّ ‪.‬‬
‫ﺗﻜﻤﻦ ﺣﺮﻳﺔ ﺍﻷﻓﺮﺍﺩ؟‬

‫‪ (2‬ﺃﻁﺮﻭﺣﺔ ﺍﻟﻨﺺ ‪:‬ﺗﻜﻤﻦ ﺣﺮﻳﺔ ﺍﻷﻓﺮﺍﺩ ﻓﻲ‬ ‫‪ (2‬ﺗﺤﺪﻳﺪ ﺍﻷﻁﺮﻭﺣﺔ ﺍﻟﻤﺪﻋﻮﻣﺔ ﻭﺍﻷﻁﺮﻭﺣﺔ‬
‫ﻁﺎﻋﺘﻬﻢ ﻟﻠﻘﻮﺍﻧﻴﻦ ﺍﻟﺘﻲ ﺗﺴﺘﻮﺟﺒﻬﺎ ﺍﻟﺤﺎﻟﺔ‬ ‫ﺍﻟﻤﺪﺣﻮﺿﺔ‪.‬‬
‫ﺍﻟﻤﺪﻧﻴﺔ‪.‬‬

‫ﺍﻷﻁﺮﻭﺣﺔ ﺍﻟﻤﺴﺘﺒﻌﺪﺓ‪ :‬ﺍﻟﺤﺮﻳﺔ ﻗﺎﺋﻤﺔ ﻓﻲ ﺍﻻﺳﺘﻘﻼﻝ‬


‫ﺍﻟﺬﺍﺗﻲ ﻟﻸﻓﺮﺍﺩ ﻭﺗﺤﺮﺭﻫﻢ ﻣﻦ ﺇﻛﺮﺍﻫﺎﺕ ﺍﻟﺤﺎﻟﺔ‬
‫ﺍﻟﻤﺪﻧﻴﺔ‬ ‫‪ (3‬ﺇﻧﺠﺎﺯ ﺍﻟﻤﻄﻠﻮﺏ‪ :‬ﺻﻴﺎﻏﺔ ﺍﻹﺷﻜﺎﻟﻴﺔ‪.‬‬

‫ﻱ ﻧﺤﻮ ﺗﺘﺤﺪﺩ ﺍﻟﻌﻼﻗﺔ‬ ‫‪ (3‬ﺇﻣﻜﺎﻧﻴﺔ ﺃﻭﻟﻰ‪:‬ﻋﻠﻰ ﺃ ّ‬


‫ﺑﻴﻦ ﺍﻟﻄﺎﻋﺔ ﻭﺍﻟﺤﺮﻳﺔ ﻫﻞ ﻓﻲ ﻁﺎﻋﺔ ﺍﻟﻘﻮﺍﻧﻴﻦ‬
‫ﻧﻔﻲ ﻟﻠﺤﺮﻳﺔ ﺃﻡ ﺍﻧﻬﺎ ﺷﺮﻁ ﺗﺤﻘﻘﻬﺎ؟‬
‫‪ (4‬ﺇﻣﻜﺎﻧﻴﺔ ﺛﺎﻧﻴﺔ‪:‬ﻣﺎ ﻫﻲ ﺷﺮﻭﻁ ﺍﻟﺤﺮﻳﺔ ﻫﻞ‬
‫ﺗﻜﻤﻦ ﺣﺮﻳﺔ ﺍﻷﻓﺮﺍﺩ ﻓﻲ ﺍﺳﺘﻘﻼﻟﻬﻢ ﻋﻦ‬
‫ﻣﻘﺘﻀﻴﺎﺕ ﺍﻟﺤﺎﻟﺔ ﺍﻟﻤﺪﻧﻴﺔ ﺃﻡ ﻓﻲ ﻁﺎﻋﺘﻬﻢ‬
‫ﻟﻘﻮﺍﻧﻴﻦ ﺍﻟﺪﻭﻟﺔ ﺑﻮﺻﻔﻬﺎ ﺿﻤﺎﻧﺎ ﻟﻤﻨﺰﻟﺔ‬
‫ﻖ؟‬‫ﺍﻟﻤﻮﺍﻁﻨﺔ ﻭﻗﻴﻤﺔ ﺍﻟﺤﺮﻳﺔ ﺍﻟﺤ ّ‬
‫‪ (2‬ﺍﻟﻤﻬﻤﺔ ﺍﻟﺜﺎﻧﻴﺔ‪:‬ﺍﺳﺘﺨﺮﺝ ﻣﻦ ﺍﻟﻨﺺ ﺣﺠﺔ ﺗﺜﺒﺖ ﻋﻼﻗﺔ ﺍﻟﺘﻼﺯﻡ ﺑﻴﻦ ﺍﻟﻄﺎﻋﺔ ﻭﺍﻟﺤﺮﻳّﺔ‪.‬‬
‫ﺍﻹﻧﺠﺎﺯ‬ ‫ﺍﻟﺘﻤﺸﻴﺎﺕ ﺍﻟﻤﻨﻬﺠﻴّﺔ‬
‫‪ (1‬ﺃﻧﻈﺮ ﺍﻟﻤﻬﻤﺔ ﺍﻷﻭﻟﻰ‪.‬‬ ‫‪ (1‬ﺿﺒﻂ ﺍﻷﻁﺮﻭﺣﺔ ﺍﻟﻤﺪﻋﻮﻣﺔ ﻭﺍﻷﻁﺮﻭﺣﺔ‬
‫ﺍﻟﻤﺴﺘﺒﻌﺪﺓ‪.‬‬
‫‪ (2‬ﺗﻌﻴﻴﻦ ﺍﺳﺘﺪﻻﻝ ﻣﻮﺟﻪ ﻭﻭﺍﺿﺢ ﺍﻟﻌﻼﻗﺔ‬ ‫‪ (2‬ﺗﺤﺪﻳﺪ ﺍﻟﻤﻄﻠﻮﺏ‬
‫ﺍﻟﻤﻨﻄﻘﻴﺔ ﺑﻴﻦ ﻣﺒﺪﺃ ﺍﻟﻄﺎﻋﺔ ﻭﺭﻫﺎﻥ ﺍﻟﺤﺮﻳﺔ‬

‫‪ * (3‬ﻛﻠﻤﺎ ﻛﺎﻥ ﺍﻟﻤﺮء ﺃﻛﺜﺮ ﺣﺮﺻﺎ ﻋﻠﻰ ﺍﻥ‬ ‫‪ (3‬ﺇﻧﺠﺎﺯ ﺍﻟﻤﻬﻤﺔ‪.‬‬


‫ﻳﻌﻴﺶ ﺑﻤﺎ ﻳﻘﻀﻲ ﺑﻪ ﺍﻟﻌﻘﻞ ﻛﺎﻥ ﺃﻛﺜﺮ ﺣﺮﻳﺔ‬

‫‪ x‬ﻁﺎﻋﺔ ﺍﻟﻌﻘﻞ ﻻ ﺍﻟﺨﻀﻮﻉ ﻟﻸﻫﻮﺍء ﻫﻮ‬


‫ﺃﺳﺎﺱ ﺍﻟﺤﺮﻳﺔ‬
‫‪ x‬ﻻ ﺑﺪ ﺃﻥ ﺗﺆﺧﺬ ﺇﺭﺍﺩﺓ ﺍﻟﻤﺪﻳﻨﺔ ﺑﺎﻋﺘﺒﺎﺭﻫﺎ‬
‫ﺇﺭﺍﺩﺓ ﺍﻟﺠﻤﻴﻊ‬

‫‪ (4‬ﺍﻟﻤﻬﻤﺔ ﺍﻟﺜﺎﻟﺜﺔ‪ :‬ﺍﻛﺸﻒ ﻋﻦ ﺭﻫﺎﻥ ﻣﻦ ﺭﻫﺎﻧﺎﺕ ﺍﻟﻨﺺّ ‪.‬‬


‫ﺍﻹﻧﺠﺎﺯ‬ ‫ﺍﻟﺘﻤﺸﻴﺎﺕ ﺍﻟﻤﻨﻬﺠﻴﺔ‬
‫‪ – (1‬ﺍﻧﻈﺮ ﺍﻟﻤﻬﻤﺔ ﺍﻷﻭﻟﻰ‪.‬‬ ‫‪ (1‬ﺗﺤﺪﻳﺪ ﺍﻷﻁﺮﻭﺣﺔ ﺍﻟﻤﺪﻋﻮﻣﺔ ﻭﺍﻷﻁﺮﻭﺣﺔ‬
‫ﺍﻟﻤﺴﺘﺒﻌﺪﺓ‪.‬‬
‫‪(2‬‬
‫‪ (2‬ﺇﻧﺠﺎﺯ ﺍﻟﻤﻬﻤﺔ‪.‬‬
‫ﺗﺠﺎﻭﺯ ﺍﻟﺘﺼﻮﺭ ﺍﻟﺸﺎﺋﻊ ﻟﻠﺤﺮﻳﺔ ﺑﻮﺻﻔﻬﺎ‬ ‫‪x‬‬
‫ﻏﻴﺎﺑﺎ ﺗﺎﻣﺎ ﻟﻠﺴﻠﻄﺔ ﻭﺍﺳﺘﺠﺎﺑﺔ ﻟﻨﻮﺍﺯﻉ‬
‫ﺍﻟﻔﺮﺩﻳﺔ ﺑﻤﺎ ﺗﻌﻨﻴﻪ ﻣﻦ ﺍﻫﻮﺍء ﻭﺍﻧﻔﻌﺎﻻﺕ‬
‫ﺍﻟﺘﺄﺳﻴﺲ ﻟﺤﺮﻳﺔ ﻣﺪﻧﻴّﺔ ﻭﻓﻖ ﺍﻟﻌﻘﻞ‬ ‫‪x‬‬
‫ﺍﻟﺘﺮﻗّﻲ ﺇﻟﻰ ﻣﻘﺎﻡ ﺍﻟﻤﻮﺍﻁﻨﺔ ﺑﺎﻋﺘﺒﺎﺭﻫﺎ‬ ‫‪x‬‬
‫ﻋﺘﺒﺔ ﺍﻹﻧﺴﺎﻧﻴﺔ‬
‫ﺍﻟﺘﺤﺮﺭ ﻣﻦ ﻋﺒﻮﺩﻳﺔ ﺍﻷﻫﻮﺍء ﻓﻲ ﺍﺗﺠﺎﻩ‬ ‫‪x‬‬
‫ﺗﺤﻘﻴﻖ ﺍﻻﻧﺴﺠﺎﻡ ﺑﻴﻦ ﺍﻟﻤﺼﻠﺤﺔ ﺍﻟﺨﺎﺻﺔ‬
‫ﻭﺍﻟﻌﺎﻣﺔ‬
‫ﺗﺄﺳﻴﺲ ﺩﻭﻟﺔ ﺍﻟﻌﻘﻞ ﺍﻟﻀﺎﻣﻨﺔ ﻟﻠﺤﺮﻳﺔ‬ ‫‪x‬‬
‫ﻭﺍﻟﺴﻼﻡ‪.‬‬

‫‪.‬‬
‫ﺍﻟﻘﺴﻢ ﺍﻟﺜﺎﻧﻲ‪:‬‬
‫‪ (1‬ﺍﻟﺴﺆﺍﻝ ﺍﻷﻭﻝ‪ :‬ﻫﻞ ﺍﻟﺴﻌﺎﺩﺓ ﺷﺄﻥ ﻓﺮﺩ ّ‬
‫ﻱ؟‬
‫ﺍﻟﻌﻤﻞ ﺍﻟﺘﺤﻀﻴﺮﻱ‪/‬ﺍﻟﺘﺨﻄﻴﻂ‬ ‫ﺍﻟﻌﻤﻞ ﺍﻟﺘﺤﻀﻴﺮﻱ‪ /‬ﺍﻟﺘﻔﻜﻴﻚ‬
‫‪ (1‬ﻓﻬﻢ ﺻﻴﻐﺔ ﺍﻟﺴﺆﺍﻝ ﻭﺗﻌﻴﻴﻦ ﺍﻟﻤﻄﻠﻮﺏ‪:‬‬
‫‪ x‬ﻣﺮﺣﻠﺔ ﺑﻨﺎء ﺍﻟﻤﺸﻜﻞ‪:‬‬ ‫‪ -‬ﻳﻀﻌﻨﺎ ﺍﻟﺴﺆﺍﻝ ﺃﻣﺎ ﺍﺳﺘﻔﻬﺎﻡ ﺣﻮﻝ ﻣﺎ‬
‫‪ -‬ﺍﻟﺘﻤﻬﻴﺪ‪ :‬ﻳﻤﻜﻦ ﺍﻻﻧﻄﻼﻕ ﻣﻦ ﺍﻟﺘﻮﺗّﺮ ﺍﻟﻘﺎﺋﻢ‬ ‫ﻳﻔﺘﺮﺽ ﺃﻧﻪ ﺑﺪﻳﻬﻲ ﺇﺫ ﺍﻟﺴﻌﺎﺩﺓ ﻣﻄﻠﺐ ﻛﻞ‬
‫ﺑﻴﻦ ﺍﻟﺘﺼﻮﺭ ﺍﻟﺸﺎﺋﻊ ﻟﻠﺴﻌﺎﺩﺓ ﺑﻮﺻﻔﻬﺎ‬ ‫ﺷﺨﺺ ﻭﻛﻞ ﻓﺮﺩ ﻫﻮ ﺳﻌﻴﺪ ﻣﻦ ﺟﻬﺔ ﺍﻧﻪ‬
‫ﺗﺤﻘﻴﻘﺎ ﻟﻤﺼﺎﻟﺢ ﺍﻟﻔﺮﺩ ﻭﺍﺷﺒﺎﻋﺎ ﻻﻣﺸﺮﻭﻁﺎ‬ ‫ﺫﺍﺕ ﻓﺮﺩﻳﺔ ﻣﻤﻴﺰﺓ ﻭﺍﻥ ﺍﻟﺴﻌﺎﺩﺓ ﻫﻲ ﺷﺄﻧﻪ‬
‫ﻟﻠﺮﻏﺒﺔ ﻭﺑﻴﻦ ﻣﺎ ﺗﻘﺘﻀﻴﻪ ﺍﻟﺤﻴﺎﺓ ﺍﻟﺠﻤﺎﻋﻴﺔ‬ ‫ﺍﻟﺨﺎﺹ‬
‫ﻣﻦ ﺗﻐﻠﻴﺐ ﻟﻠﻤﺼﻠﺤﺔ ﺍﻟﻌﺎﻣﺔ ﻋﻠﻰ‬ ‫‪ (2‬ﻗﺮﺍءﺓ ﻣﻔﺎﻫﻴﻢ ﺍﻟﺴﺆﺍﻝ ﻭﺗﺤﺪﻳﺪ ﺍﻟﺪﻻﻻﺕ‪.‬‬
‫ﺍﻟﻤﺼﻠﺤﺔ ﺍﻟﺨﺎﺻﺔ‪.‬‬ ‫‪ -‬ﺍﻟﺴﻌﺎﺩﺓ ‪ :‬ﺑﺎﻋﺘﺒﺎﺭﻫﺎ ﺻﻼﺡ ﺍﻟﺤﺎﻝ ﻭﻁﻴﺐ‬
‫‪ -‬ﺍﻹﺷﻜﺎﻟﻴﺔ‪:‬‬ ‫ﺍﻟﻌﻴﺶ ﺃﻱ ﻫﻲ ﺣﺎﻟﺔ ﻣﻦ ﺍﻟﺮﺿﺎ ﻭﺍﻟﺘﻮﺍﺯﻥ‬
‫ﺇﻣﻜﺎﻧﻴﺔ ﺃﻭﻟﻰ‪ :‬ﻓﻴﻢ ﺗﻜﻤﻦ ﺣﻘﻴﻘﺔ ﺍﻟﺴﻌﺎﺩﺓ؟ ﻫﻞ ﺗﻜﻤﻦ‬ ‫ﻭﺍﻟﺤﺒﻮﺭ‬
‫ﻓﻲ ﻛﻮﻧﻬﺎ ﺗﺠﺮﺑﺔ ﺧﺎﺻﺔ ﻭﻫ ّﻤﺎ ﻓﺮﺩﻳﺎ ﺍﻡ ﻓﻲ ﻛﻮﻧﻬﺎ‬ ‫‪ -‬ﺍﻟﻔﺮﺩ‪ :‬ﺑﻮﺻﻔﻪ ﺍﻟﻮﺍﺣﺪ ﻭﺍﻟﻤﻔﺮﺩ ﻭﻣﺎ ﻳﺤﻴﻞ‬
‫ﺗﺠﺮﺑﺔ ﺟﻤﺎﻋﻴﺔ ﺗﻔﺘﺮﺽ ﺳﻌﺎﺩﺓ ﺍﻵﺧﺮﻳﻦ؟‬ ‫ﺍﻟﻴﻪ ﺫﻟﻚ ﻣﻦ ﻣﻘﻮﻣﺎﺕ ﺍﻟﻔﺮﺩﻳﺔ ﺟﺴﺪﺍ‬
‫ﺇﻣﻜﺎﻧﻴﺔ ﺛﺎﻧﻴﺔ‪ :‬ﻣﺎ ﺍﻟﺴﻌﺎﺩﺓ؟ ﻫﻞ ﻫﻲ ﻓﻲ ﻣﺎ ﻳﻄﻠﺒﻪ‬ ‫ﻭﻭﻋﻴﺎ ﻭﺗﺠﺮﺑﺔ ﻓﺮﻳﺪﺓ ﻓﻲ ﺍﻟﺤﻴﺎﺓ‬
‫ﺍﻟﻔﺮﺩ ﺑﻨﻔﺴﻪ ﻭﻟﻨﻔﺴﻪ ﺍﻡ ﺃﻧﻪ ﻻ ﻳﻤﻜﻨﻪ ﺃ ﻳﻜﻮﻥ ﺳﻌﻴﺪﺍ ﺍﻻّ‬ ‫‪ (3‬ﺑﻠﻮﺭﺓ ﺍﻹﺷﻜﺎﻟﻴﺔ ﻭﻟﺤﻈﺎﺕ ﺍﻟﻤﻌﺎﻟﺠﺔ‪.‬‬
‫ﺑﻤﻌﻴﺔ ﺍﻵﺧﺮﻳﻦ؟‬ ‫ﻭﺫﻟﻚ ﺑﺎﻟﺘﺴﺎﺅﻝ ﻋ ّﻢ ﺇﺫﺍ ﻛﺎﻧﺖ‪:‬‬
‫‪ -‬ﺍﻟﺴﻌﺎﺩﺓ ﺍﻫﺘﻤﺎﻣﺎ ﺧﺎﺻﺎ ﻭﺍﻧﺸﻐﺎﻻ ﻓﺮﺩﻳﺎ‬
‫ﺑﻠﻮﺭﺓ ﺍﻟﻤﻮﻗﻒ ﻣﻦ ﺍﻟﻤﺸﻜﻞ ﺍﻟﻤﻄﺮﻭﺡ‪.‬‬ ‫‪x‬‬ ‫ﻭﺍﻥ ﺍﻣﺮ ﺗﺤﺼﻴﻠﻬﺎ ﻳﻌﻮﺩ ﺇﻟﻰ ﺍﻟﻔﺮﺩ ﻭﺣﺪﻩ‬
‫ﻟﺤﻈﺔ ﺃﻭﻟﻰ‪ :‬ﺍﻟﺴﻌﺎﺩﺓ ﺑﻤﺎ ﻫﻲ ﺷﺄﻥ ﻓﺮﺩﻱ‬ ‫‪(1‬‬
‫ﺃ(ﺗﺤﺪﻳﺪ ﺩﻻﻟﺔ ﺍﻟﺴﻌﺎﺩﺓ ﻋﻠﻰ ﺍﻧﻬﺎ‪:‬‬
‫‪ -‬ﺣﺎﻟﺔ ﺍﻟﺮﺿﺎ ﺍﻟﻨﺎﺗﺠﺔ ﻋﻦ ﺍﺷﺒﺎﻉ ﺍﻟﺮﻏﺒﺎﺕ‬
‫ﻭﺗﺤﻘﻴﻖ ﺍﻟﻤﺼﺎﻟﺢ ﺍﻟﺨﺎﺻﺔ‬
‫‪ -‬ﺗﺤﻘﻴﻖ ﺍﻟﻠﺬﺓ ﻭﺍﺳﺘﺒﻌﺎﺩ ﺍﻷﻟﻢ‪.‬‬
‫ﺏ( ﻣﺒﺮﺭﺍﺕ ﺍﻋﺘﺒﺎﺭ ﺍﻟﺴﻌﺎﺩﺓ ﺷﺎﻧﺎ ﻓﺮﺩﻳﺎ‬
‫‪ -‬ﺍﺭﺗﺒﺎﻁ ﺍﻟﺴﻌﺎﺩﺓ ﺑﺮﻏﺒﺎﺕ ﻭﻣﻴﻮﻻﺕ‬
‫ﺷﺨﺼﻴﺔ ﺗﺨﺘﻠﻒ ﻣﻦ ﺷﺨﺺ ﺇﻟﻰ ﺁﺧﺮ‬
‫‪ -‬ﺍﺭﺗﺒﺎﻁ ﺍﻟﺴﻌﺎﺩﺓ ﺑﺎﻟﺮﻓﺎﻩ )ﺍﻟﺨﻴﺮﺍﺕ ﺍﻟﺤﺴﻴﺔ(‬
‫ﻭﻫﻮ ﺷﺄﻥ ﻓﺮﺩﻱ ﺑﺎﻷﺳﺎﺱ‬
‫ﻟﺤﻈﺔ ﺛﺎﻧﻴﺔ‪:‬ﺍﻟﺴﻌﺎﺩﺓ ﺑﻤﺎ ﻫﻲ ﺷﺄﻥ ﺟﻤﺎﻋﻲ‬ ‫‪(2‬‬
‫ﺩﻭﺍﻋﻲ ﺍﻻﻋﺘﺮﺍﺽ ﻋﻠﻰ ﺍﻋﺘﺒﺎﺭ ﺍﻟﺴﻌﺎﺩﺓ ﺷﺄﻧﺎ‬ ‫ﺃ(‬
‫ﻓﺮﺩﻳﺎ‬
‫‪ -‬ﺍﻟﻄﺎﺑﻊ ﺍﻟﺠﺰﺋﻲ ﻭﺍﻟﻈﺮﻓﻲ ﺍﻟﻤﺒﺎﺷﺮ‬
‫ﻟﻠﺴﻌﺎﺩﺓ ﻳﺠﻌﻠﻬﺎ ﺯﺍﺋﻔﺔ‬
‫‪ -‬ﺍﺧﻨﺰﺍﻝ ﺍﻟﺴﻌﺎﺩﺓ ﻓﻲ ﺗﺤﻘﻴﻖ ﺍﻟﻤﻨﺎﻓﻊ‬
‫ﺍﻟﺸﺨﺼﻴﺔ ﻭﻫﻮ ﻣﺎ ﻗﺪ ﻳﺠﻌﻠﻬﺎ ﻣﺠﻠﺒﺔ‬
‫ﻟﻠﺸﺮﻭﺭ ﻭﺍﻷﻟﻢ‬
‫ﺏ( ﻣﺒﺮﺭﺍﺕ ﺍﻋﺘﺒﺎﺭ ﺍﻟﺴﻌﺎﺩﺓ ﺷﺄﻧﺎ ﺟﻤﺎﻋﻴﺎ‬
‫‪ -‬ﺍﻋﺘﺒﺎﺭ ﺍﻟﻔﺮﺩ ﻛﺎﺋﻨﺎ ﻋﻼﺋﻘﻴﺎ ﻳﺘﺤﺪﺩ ﻭﺟﻮﺩﻩ ﺿﻤﻦ‬
‫ﺳﻴﺎﻕ ﺍﻟﻤﺠﺘﻤﻊ ﺑﺤﻴﺚ ﻻ ﻳﻤﻜﻦ ﺃﻥ ﻳﻜﻮﻥ ﺳﻌﻴﺪﺍ‬
‫ﺧﺎﺭﺝ ﺣﻴﺎﺗﻪ ﻣﻊ ﺍﻵﺧﺮﻳﻦ‬
‫‪ -‬ﻟﻠﺴﻌﺎﺩﺓ ﺑﻌﺪﻫﺎ ﺍﻻﻳﺘﻘﻲ ﺍﻟﻘﺎﺋﻢ ﻋﻠﻰ ﻣﻘﺘﻀﻴﺎﺕ ﺍﻟﻌﻴﺶ‬
‫ﻣﻊ ﺍﻟﻤﺸﺘﺮﻙ ﻭﺍﻻﻋﺘﺮﺍﻑ ﺍﻟﻤﺘﺒﺎﺩﻝ ﻭﺗﺤﻤﻞ ﻣﺴﺆﻭﻟﻴﺔ‬
‫ﻣﺎ ﻳﻌﻴﺸﻪ ﺍﻟﺒﺸﺮ ﻣﻦ ﺃﻭﺿﺎﻉ ﻻ ﺇﻧﺴﺎﻧﻴﺔ‬
‫‪-‬ﺍﻟﺴﻌﺎﺩﺓ ﺍﻟﺤﻘﺔ ﺗﺴﺘﻮﺟﺐ ﺗﺠﺎﻭﺯ ﺍﻷﻧﺎﻧﻴﺔ ﻭﻫﻲ ﺗﻘﺎﺱ‬
‫ﺑﻤﺪﻯ ﺷﻤﻮﻟﻬﺎ ﻭﺍﺗﺴﺎﻋﻬﺎ ﺇﺿﺎﻓﺔ ﺇﻟﻰ ﻛﻮﻧﻬﺎ ﻣﺮﺗﺒﻄﺔ‬
‫ﺑﺎﻟﻌﻘﻞ ﻭﺍﻟﺤﻜﻤﺔ ﺑﻤﺎ ﻳﺠﻌﻠﻬﺎ ﻛﻮﻧﻴﺔ‪.‬‬
‫‪ (3‬ﻟﺤﻈﺔ ﺛﺎﻟﺜﺔ‪ :‬ﺍﺳﺘﺨﻼﺹ ﺍﻟﻤﻮﻗﻒ ﺍﻟﻨﻬﺎﺋﻲ‬
‫ﻭﺑﻴﺎﻥ ﻗﻴﻤﺘﻪ‪.‬‬
‫‪ -‬ﺍﻋﺘﺒﺎﺭ ﺍﻟﺴﻌﺎﺩﺓ ﺷﺄﻧﺎ ﺇﻧﺴﺎﻧﻴﺎ ﻳﻬﺪﻑ ﺇﻟﻰ‬
‫ﺗﺤﺮﻳﺮ ﺍﻟﻔﺮﺩ ﻣﻦ ﺍﻟﺒﺆﺱ ﻭﺍﻟﺸﻘﺎء ‪.‬‬
‫‪ -‬ﺗﺄﻛﻴﺪ ﺍﻫﻤﻴّﺔ ﺍﻟﺘﻌﺎﻭﻥ ﻭﺍﻟﺘﻀﺎﻣﻦ ﻣﻦ ﺃﺟﻞ‬
‫ﺣﻴﺎﺓ ﺳﻌﻴﺪﺓ ﻟﻠﺠﻤﻴﻊ‬
‫‪ -‬ﺍﻟﺴﻌﺎﺩﺓ ﺣﺎﻟﺔ ﻣﻦ ﺍﻟﺘﻮﺍﺯﻥ ﻳﺘﺼﺎﻟﺢ ﻓﻴﻬﺎ‬
‫ﺍﻟﻔﺮﺩﻱ ﻭﺍﻟﺠﻤﺎﻋﻲ‬

‫‪ (2‬ﺍﻟﺴﺆﺍﻝ ﺍﻟﺜﺎﻧﻲ‪ :‬ﻫﻞ ﻳﻘﺘﻀﻲ ﺍﻟﻮﻋﻲ ﺑﺎﻟﺬﺍﺕ ﺍﺳﺘﺒﻌﺎﺩ ﺍﻟﻐﻴﺮﻳّﺔ؟‬


‫ﺍﻟﻌﻤﻞ ﺍﻟﺘﺤﻀﻴﺮﻱ‪/‬ﺍﻟﺘﺨﻄﻴﻂ‪.‬‬ ‫ﺍﻟﻌﻤﻞ ﺍﻟﺘﺤﻀﻴﺮﻱ‪/‬ﺍﻟﺘﻔﻜﻴﻚ‪.‬‬
‫‪ (1‬ﻓﻬﻢ ﺻﻴﻐﺔ ﺍﻟﺴﺆﺍﻝ ﻭﺗﻌﻴﻴﻦ ﺍﻟﻤﻄﻠﻮﺏ‪.‬‬
‫‪ x‬ﻣﺮﺣﻠﺔ ﺑﻨﺎء ﺍﻟﻤﺸﻜﻞ‪:‬‬ ‫ﻳﻀﻌﻨﺎ ﺍﻟﺴﺆﺍﻝ ﺍﻣﺎﻡ ﺍﺳﺘﻔﻬﺎﻡ ﺣﻮﻝ ﻋﻼﻗﺔ ﺷﺮﻁﻴﺔ‬
‫‪ -‬ﺍﻟﺘﻤﻬﻴﺪ‪ :‬ﻳﻤﻜﻦ ﺍﻻﻧﻄﻼﻕ ﻣﻦ ﺍﻹﺷﺎﺭﺓ ﺍﻟﻰ‬ ‫) ﻳﻘﺘﻀﻲ( ﺑﻴﻦ ﺣﺎﻟﺔ ﺍﻟﻮﻋﻲ ﺑﺎﻟﺬﺍﺕ ﻭﻣﻮﻗﻒ‬
‫ﺣﺎﺟﺔ ﺍﻟﺬﺍﺕ ﺍﻟﻰ ﺍﺛﺒﺎﺕ ﺫﺍﺗﻬﺎ ﻭﻣﺎ ﻳﺜﻴﺮﻩ‬ ‫ﺍﺳﺘﺒﻌﺎﺩ ﺍﻟﻐﻴﺮﻳﺔ‪.‬‬
‫ﻟﻘﺎﺅﻫﺎ ﺑﺎﻟﻐﻴﺮﻳﺔ ﻣﻦ ﺍﺭﺑﺎﻙ ﻟﻠﻮﻋﻲ‬ ‫‪ (2‬ﻗﺮﺍءﺓ ﻣﻔﺎﻫﻴﻢ ﺍﻟﺴﺆﺍﻝ ﻭﺗﺤﺪﻳﺪ ﺍﻟﺪﻻﻻﺕ‪.‬‬
‫ﻭﺍﺣﺮﺍﺝ ﻟﻠﺬﺍﺕ‪.‬‬ ‫‪ -‬ﺍﻟﻮﻋﻲ ﺑﺎﻟﺬﺍﺕ ﺑﻮﺻﻔﻪ ﺣﺎﻟﺔ ﺇﺩﺭﺍﻙ‬
‫‪ -‬ﺍﻹﺷﻜﺎﻟﻴﺔ‪:‬‬ ‫ﻭﺗﺤﻘﻖ ﻳﻜﻮﻥ ﻓﻴﻪ ﺍﻟﺬﺍﺕ ﻣﻤﺘﻠﻜﺔ ﻟﻴﻘﻴﻦ‬
‫ﺇﻣﻜﺎﻧﻴﺔ ﺃﻭﻟﻰ‪:‬ﻋﻠﻰ ﺃﻱ ﻧﺤﻮ ﻳﻤﻜﻦ ﺃﻥ ﻳﺘﺤﻘﻖ ﺍﻟﻮﻋﻲ‬ ‫ﻭﺟﻮﺩﻫﺎ ﺍﻷﺻﻴﻞ ﻭﺍﻟﻤﺘﻔﺮﺩ‬
‫ﺑﺎﻟﺬﺍﺕ ﻫﻞ ﻳُﻌ ّﺪ ﺍﻗﺼﺎء ﺍﻟﻐﻴﺮﻳﺔ ﺷﺮﻁ ﺇﻣﻜﺎﻥ ﺗﺤﻘﻘﻪ‬ ‫‪ -‬ﺍﻟﻐﻴﺮﻳﺔ ﺑﻮﺻﻔﻬﺎ ﻋﻼﻗﺔ ﺗﺨﺎﺭﺝ ﻣﻊ ﺍﻟﺬﺍﺕ‬
‫ﻭﺍﻻ ﻳﻔﻀﻲ ﻫﺬﺍ ﺍﻻﺳﺘﺒﻌﺎﺩ ﺇﻟﻰ ﻧﻔﻲ ﺍﻻﻧﻴّﺔ ﺫﺍﺗﻬﺎ؟‬ ‫ﺗﺤﻴﻞ ﺇﻟﻰ ﺍﻟﻐﻴﺮ ﺑﻤﺎ ﻫﻮ ﻣﺨﺘﻠﻒ ‪.‬‬
‫ﺇﻣﻜﺎﻧﻴﺔ ﺛﺎﻧﻴﺔ‪ :‬ﻣﺎ ﻣﻨﺰﻟﺔ ﺍﻟﻐﻴﺮﻳﺔ ﻓﻲ ﺗﺤﺪﻳﺪ ﺍﻟﻮﻋﻲ‬ ‫‪ (3‬ﺑﻠﻮﺭﺓ ﺍﻹﺷﻜﺎﻟﻴﺔ ﻭﻟﺤﻈﺎﺕ ﺍﻟﻤﻌﺎﻟﺠﺔ‪.‬‬
‫ﺑﺎﻟﺬﺍﺕ ﻫﻞ ﺗُﻌ ّﺪ ﻋﺎﺋﻘﺎ ﻳﺘﻮﺟﺐ ﺍﺳﺘﺒﻌﺎﺩﻩ ﺃﻡ ﺃﺳﺎﺳﺎ ﻻ‬ ‫ﻳﻨﺒﻐﻲ ﺍﻟﺒﺤﺚ ﻓﻴﻤﺎ ﺇﺫﺍ ﻛﺎﻥ ﺗﺤﻘﻖ ﻟﺤﻈﺔ ﺍﻟﻮﻋﻲ‬
‫ﻳﺴﺘﻘﻴﻢ ﺍﻟﻮﻋﻲ ﺑﺎﻟﺬﺍﺕ ﺍﻻ ﺑﻪ؟‬ ‫ﺑﺎﻟﺬﺍﺕ ﻣﺸﺮﻭﻁﺎ ﺑﺎﺳﺘﺒﻌﺎﺩ ﻛﻞ ﻏﻴﺮﻳﺔ ﻭﺍﻟﺘﺴﺎﺅﻝ ﺑﻌﺪ‬
‫ﺑﻠﻮﺭﺓ ﺍﻟﻤﻮﻗﻒ ﻣﻦ ﺍﻟﻤﺸﻜﻞ‪:‬‬ ‫ﺫﻟﻚ ﻋﻦ ﺣﺪﻭﺩ ﻫﺬﺍ ﺍﻻﻗﺘﻀﺎء ﻭﻫﻮ ﺗﺴﺎﺅﻝ ﻗﺪ ﻳﻘﻮﺩ‬
‫‪ (1‬ﻟﺤﻈﺔ ﺃﻭﻟﻰ‪ :‬ﺍﻋﺘﺒﺎﺭ ﺍﺳﺘﺒﻌﺎﺩ ﺍﻟﻐﻴﺮﻳﺔ ﺷﺮﻁ‬ ‫ﺍﻟﻰ ﺗﺒﻴّﻦ ﺃﻧﻪ ﻻ ﻭﻋﻲ ﺑﺎﻟﺬﺍﺕ ﺍﻻ ﺿﻤﻦ ﻋﻼﻗﺔ‬
‫ﺗﺤﻘﻖ ﺍﻟﻮﻋﻲ‬ ‫ﺍﻟﻤﻐﺎﻳﺮﺓ‪.‬‬
‫ﺃ( ﺗﺤﺪﻳﺪ ﺩﻻﻟﺔ ﺍﻟﻮﻋﻲ ﺑﺎﻟﺬﺍﺕ ﺑﺎﻋﺘﺒﺎﺭﻩ‬
‫‪-‬ﻟﺤﻈﺔ ﺗﺄﻣﻠﻴﺔ ﺣﺪﺳﻴﺔ ﻣﺒﺎﺷﺮﺓ ﻭﺇﺩﺭﺍﻛﺎ ﻣﺘﻌﺎﻟﻴﺎ‬
‫ﻭﻣﺴﺘﻘﻼّ‬
‫‪-‬ﺗﺤﺪﻳﺪ ﺩﻻﻟﺔ ﺍﻟﺬﺍﺕ ﺑﻤﺎ ﻫﻲ ﻓﻜﺮ ﺍﻭ ﻧﻔﺲ ﻋﺎﻗﻠﺔ ﺃﻭ‬
‫ﺟﻮﻫﺮ ﻣﻜﺘﻒ ﺑﺬﺍﺗﻪ‬
‫ﺏ( ﻓﻲ ﻣﺒﺮﺭﺍﺕ ﺍﻻﺳﺘﺒﻌﺎﺩ‬
‫‪-‬ﺗﺤﺪﻳﺪ ﺩﻻﻟﺔ ﺍﻟﻐﻴﺮﻳﺔ ﺑﺎﻋﺘﺒﺎﺭﻫﺎ ﺟﻤﻠﺔ ﺍﻟﻤﻮﺿﻮﻋﺎﺕ‬
‫ﺍﻟﻤﻮﺳﻮﻣﺔ ﺑﺎﻟﺴﻠﺒﻴﺔ ﺃﻭ ﺑﻤﺎ ﻫﻲ ﻛﻞ ﻣﻐﺎﻳﺮ ﻭﻣﺒﺎﻳﻦ‬
‫ﻟﻠﺬﺍﺕ ﺃﻭ ﺑﺎﻋﺘﺒﺎﺭﻫﺎ ﻋﻠﺔ ﺍﻟﻮﻋﻲ ﺍﻟﺰﺍﺋﻒ ﻭﻣﺠﺎﻝ‬
‫ﻟﻠﺼﺮﺍﻉ ﻭﺍﻟﻬﻴﻤﻨﺔ‬
‫ﻟﺤﻈﺔ ﺛﺎﻧﻴﺔ‪ :‬ﺍﻻﻋﺘﺮﺍﻑ ﺑﺎﻟﻐﻴﺮﻳﺔ ﻛﺸﺮﻁ ﻟﻠﻮﻋﻲ‬
‫ﺑﺎﻟﺬﺍﺕ ﻭﺫﻟﻚ ﺑﺒﻴﺎﻥ‪:‬‬
‫‪-‬ﺯﻳﻒ ﺍﻟﻮﻋﻲ ﺍﻟﻤﺘﻌﺎﻟﻲ ﻣﻘﺎﺑﻞ ﺃﺻﺎﻟﺔ ﺍﻟﻮﻋﻲ ﺍﻟﻤﻔﺘﻮﺡ‬
‫ﻋﻠﻰ ﺍﻟﻌﺎﻟﻢ ﻭﻋﻠﻰ ﺍﻵﺧﺮﻳﻦ‬
‫‪-‬ﺍﻟﻮﺟﻮﺩ ﺍﻟﻮﺍﻋﻲ ﻳﺴﺘﻤﺪ ﺣﻘﻴﻘﺘﻪ ﻣﻦ ﺳﻴﺎﻕ ﺍﻟﺒﻴﻨﺬﺍﺗﻴﺔ‬
‫ﺣﻴﻦ ﻳﺘﺤﺮﺭ ﻣﻦ ﺍﻟﻌﺰﻟﺔ ﻭﻳﻨﺨﺮﻁ ﻓﻲ ﺗﺠﺮﺑﺔ‬
‫ﺍﻟﺤﻀﻮﺭ ﻓﻲ ﺍﻟﻌﺎﻟﻢ‪.‬‬

‫ﻟﺤﻈﺔ ﺛﺎﻟﺜﺔ‪ :‬ﺍﻻﺳﺘﺨﻼﺹ‪.‬‬


‫‪ x‬ﺍﻻﺳﺘﺒﻌﺎﺩ ﺍﻟﺬﻱ ﻳﺒﺪﻭ ﺷﺮﻁ ﺗﺤﻘﻖ ﺍﻟﻮﻋﻲ‬
‫ﺑﺎﻟﺬﺍﺕ ﻫﻮ ﻣﺎ ﻳﻌﻴﻖ ﺗﺤﻘﻘﻪ ﻭﺍﻥ ﺍﻟﻮﻋﻲ ﺑﺎﻟﺬﺍﺕ‬
‫ﻳﺴﺘﻮﺟﺐ ﺿﺮﻭﺭﺓ ﺍﻟﻐﻴﺮﻳﺔ‪.‬‬
‫‪ x‬ﺍﺳﺘﺒﻌﺎﺩ ﺍﻟﻐﻴﺮﻳﺔ ﻣﻮﻗﻒ ﻳﻘﻮﻡ ﻋﻠﻰ ﺟﻬﻞ‬
‫ﺑﺎﻟﺬﺍﺕ ﻭﺟﻬﻞ ﺑﺎﻟﻐﻴﺮﻳﺔ ﻓﻲ ﺁﻥ‪.‬‬
‫‪ x‬ﺇﺑﺮﺍﺯ ﻣﻨﺰﻟﺔ ﺍﻟﻐﻴﺮﻳﺔ ﻓﻲ ﺑﻨﺎء ﺍﻟﺬﺍﺕ ﻭﺗﺸﻜﻞ‬
‫ﺍﻟﻮﻋﻲ ﺍﻟﺬﻱ ﻟﻴﺲ ﻣﺎﻫﻴﺔ ﺗﺪﺭﻙ ﻓﻲ ﺍﻟﻌﺰﻟﺔ‬
‫ﺑﻘﺪﺭ ﻣﺎ ﻫﻮ ﻣﻬ ّﻤﺔ ﺗﻀﻄﻠﻊ ﺑﻬﺎ ﺍﻟﺬﺍﺕ‪.‬‬
RESUME
Ceci est une proposition d’un corrigé avec des
commentaires de l’épreuve d’informatique de la
session 2018 concernant les sections scientifiques :
CORRIGE DE L’EPREUVE Sciences expérimentales, Maths et Sciences
techniques.

THEORIQUE DE LA
Corrigé
MATIERE INFORMATIQUE
POUR LES SECTIONS
SCIENTIFIQUES
Session 2018
RÉPUBLIQUE TUNISIENNE Épreuve : INFORMATIQUE
MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION Sections : Mathématiques, Sciences
ÅÅÅÅÅ Expérimentales et Sciences Techniques
EXAMEN DU BACCALAURÉAT
Durée : 1 H 30 Coefficient : 0.5
Corrigé

Exercice 1 (4 points= 1*4)

Instruction à exécuter Valeur finale de la variable

ChÅ Concat(Ch1, " ", Ch2) Ch contient "Bac 2017/2018"

Q Å Tronc (P) Q contient 19

Valeur (sous-chaine(Ch2,1,4),R,e) R contient 2017

Effacer (Ch,5,5) Ch contient "Bac 2018"

NB :

x On acceptera toute autre solution correcte.


x -0.25 par erreur (de syntaxe, ordre de paramètres, confusion
Pascal/Algorithmique, etc.)
Exercice 2 (4 points = (0.2*5 )*4)

Pour cet exercice, seules les réponses V, F, Vrai, Faux ont été acceptées.

Valider chacune des propositions suivantes en mettant dans la case correspondante la lettre V si elle est
correcte ou la lettre F si elle est fausse.

a. Pour calculer le produit de a par b, on peut faire appel à la (aux) fonction(s) :

F1 V F2 F F3 F F4 F F5 F

b. Pour calculer ab , on peut faire appel à la (aux) fonction(s) :

F1 F F2 V F3 F F4 F F5 F

c. Pour calculer le PGCD des deux entiers a et b, on peut faire appel à la (aux) fonction(s) :

F1 F F2 F F3 F F4 V F5 V

d. Pour calculer la somme des entiers de l’intervalle [a..b], on peut faire appel à la (aux)
fonction(s) :

F1 F F2 F F3 V F4 F F5 F
Page 1|5
Problème :

1. Analyse du programme principal :


Nom : Groupe
Resultat = PROC Recherche(M,A, na,nm)
PROC Inactifs (Occ, A, na)
M, nm, Occ= PROC RemplirM (M,Occ,na,nm)
A,na=PROC RemplirA(A,na)
Fin Groupe

TDNT
Tab1= Tableau [1..100] de chaine de caractères
Tab2 = Tableau [1..100] d’entiers

TDOG
Objet Type/Nature Rôle
M Tab1 Contenant les messages
A Tab1 Contenant les noms des adhérents
Occ Tab2 Contenant le nombre de messages par adhérent
nm Entier Le nombre de messages
na Entier Le nombre d’adhérents du groupe
Inactifs Procédure Permet d’afficher les membres inactifs
Recherche Procédure Permet d’afficher l’adhérent qui a envoyé un message
donné
RemplirM Procédure remplir les messages et déterminer le nombre de
messages par adhérent.
RemplirA Procédure Permet de saisir les noms des membres

2) Les algorithmes
a. Algorithme de la procédure RemplirA
0) DEF PROC RemplirA (var A:Tab1 ; var na : entier)
1) Répéter
Ecrire ("donner le nombre d'adhérents du groupe :")
Lire(na)
Jusqu’à (na dans [5..50])
2) Pour i de 1 à na faire
Répéter
Ecrire("Donner le nom de l'adhérant numéro", i, " : ")
Lire(A[i])
Jusqu’a ((A[i][1] dans ["A".. "Z"]) ET (long(A[i]) ≥3) ET((i>1) ET NON(FN Existe(A[i],A,i-1))
FinPour
4) Fin RemplirA
TDOL
Objet Type/Nature Rôle
i entier compteur
Existe fonction Vérifier l’existence d’un adhérant dans A

Page 2|5
0)DEF FN Existe(ch: chaine ; t:Tab1; indice: entier):boolean
1) iÅ0
2) Répéter
iÅ i+1
Jusqu’à ((t[i]=ch) ou( i=indice)
3) ExisteÅ (t[i]=ch) TDOL
Objet Type/Nature Rôle
4) Fin Existe
i entier compteur

b. Algorithme de la procédure RemplirM

0) DEF PROC RemplirM (A : Tab1 ;var M:Tab1 ; var Occ:Tab2; na:entier; var nm:entier)
1) Répéter
Ecrire ("donner le nombre de commentaires : ")
Lire (nm)
Jusqu’à (nm dans [3..100])
2) Pour i de 1 à na faire
Occ[i] Å0
Fin pour
3) Pour i de 1 à Nm faire
Ecrire ("donner le commentaire")
Lire (message)
Répéter
Ecrire ("donner le numéro de l’émetteur")
Lire (NumE)
Jusqu’à (NumE dans [1..Na])
Convch(NumE,ch)
M[i] Å Concat (ch ,"#",message)
Occ[NumE] Å Occ[NumE] +1
Fin pour
4) Fin RemplirM
TDOL
Objet Type/Nature Rôle
NumE entier Numéro de l’émetteur
i entier compteur
message Chaine de caractères Message à envoyer
c. Algorithme de la procédure Inactifs

0) DEF PROC Inactifs (Occ:Tab2; A:tab1 ; na:entier)


1) Ecrire ("la liste des adhérents inactifs est : ")
2) Pour i de 1 à na faire
Si(Occ[i]= 0) Alors
Ecrire (A[i]) TDOL
FinSi Objet Type/Nature Rôle
Fin Pour i entier compteur
3) Fin Inactifs

Page 3|5
d. Algorithme de la procédure Recherche

0) DEF PROC Recherche (M,A:Tab1; na,nm :entier )


1) Ecrire ("Donner le commentaire à chercher :"), lire(msg)
2) Pour i de 1 à nm faire
Si (Sous-chaine(M[i], pos("#",M[i])+1, long(M[i])- pos("#",M[i]))= msg) alors
Valeur(Sous-chaine(M[i],1, pos("#",M[i])-1) ,Nume,e)
Ecrire(A[Nume])
Fin si
Fin pour
3) Fin PROC Recherche
TDOL
Objet Type/Nature Rôle
i entier compteur
Nume entier Numéro émetteur
e entier Position de l’erreur
msg chaine Message à chercher

NB :

x Il est à noter que ceci n’est qu’une proposition de solution.


x Il existe d’autres solutions possibles pour résoudre ce problème et qui ont été
acceptées.

Page 4|5
Barème détaillé du problème :

P. P : 1.5 points =
- Modularité 0.5
- Cohérence (appels + conformité des paramètres)) 1=(0.5 appels +0.5 conformité)

Le remplissage du tableau A avec respect des contraintes : 1.75 points =


- La saisie du nombre d’adhérents avec respect de la 0.5= 0.25 saisie+ 0.25
contrainte contrainte
- Parcours du tableau 0.25
- Lecture de A[i] + Respect des contraintes (1er caractère, 1 = 0.25 + 0.25*3
longueur, unicité)

Traitement de l’unicité 1.25 point (-0.25 par erreur)

Le remplissage du tableau M avec respect des contraintes : 2 points =


- La saisie du nombre de commentaires avec respect des 0.5 = 0.25 + 0.25
contraintes
- Parcours du tableau 0.25
- Lecture de M[i] : Test du numéro de l’émetteur+ # 1.25 = 0.5 +0.25+ 0.25+0.25
+lecture du commentaire+ affectation

Affichage : 4 points =
- Détermination des adhérents inactifs (2 parcours+ test+ 1.75 =0.5*2+0.5+0.25
affichage)
- Saisie du commentaire 0.25
- Recherche des adhérents qui ont envoyé le commentaire 2=0.25+1+0.5+0.25
donné (parcours+ test + extraction de l’indice +
affichage)

TDNT + TDOG 0.75 points = 0.25 + 0.5


TDOL 0.75 points

NB : -0.25 par type erreur.

Page 5|5
Matière : Anglais.
Corrigé du sujet de la session principale 2018
(Sections scientifiques)
A- Reading comprehension 12 marks

1 (b) 1 mark

2 2 x 1=
(a) (‘However, bridge building experts thought that) this was an impossible
feat.’

(b) (‘He tried to pass on his enthusiasm to some of his friends,) but they 2 marks
were too daunted by the task.’

3 3 x1=
message / code / engineers
3 marks

4 creative – persevering 2 x1=

2 marks

5 a. ignore 3 x1=

3 marks
b. underway

b. indomitable

6 Accept any plausible justified answer 1 mark

B- Writing 12 marks

1 Content (full and coherent use of the prompts) (2 marks) 4 marks

Language & mechanics of writing (2 marks)

2 Content (relevance of ideas ) (3 marks) 8 marks

Language (grammar and vocabulary) (3 marks)

Mechanics of writing (spelling / punctuation / capitalisation) (2 marks)

C- Language 6 marks

1 turning / for / schedule / quality / attend / enabling 6 x 0.5=

3 marks

2 third / insufficiency / would be / (has) identified / achieving / suggested 6 x 0.5=

3 marks
‫ّ‬ ‫ﺍﻣﺘﺤﺎﻥ
ﺍﻟﺒﺎﻟﻮﺭﺎ‬
‫ﺍﻟﺸﻌﺐ ﺍﻟﻌﻠﻤﻴﺔ ﻭﺷﻌﺒﺔ ﺍﻻﻗﺘﺼﺎﺩ ﻭﺍﻟﺘﺼﺮﻑ‬ ‫ﺍﳌﺎﺩﺓ‪
:‬ﺍﻟﻌﺮﺑﻴّﺔ‬ ‫ﺍﻟﺪﻭﺭﺓ
ﺍﻟﺮﺋﺴﻴﺔ

‫ﺩﻭﺭﺓ
‪2018‬‬

‫ﻣﻘﺎﻳﻴﺲ ﺍﻹﺻﻼﺡ‬

‫ﺍﻷﻋﺪﺍﺩ‬ ‫ﺍﻷﺟﻮﺔ‬

‫ُ‬
‫ﺃﻃﺮﻭﺣﺔﻭﺳ‪,#‬ﻭﺭﺓ)'ﺎﺝ‪،‬ﺑ‪#‬ﻥﺣﺪﻭﺩﻞﻣﻘﻄﻊﻭﺻﻎﻟﻪﻋﻨﻮﺍﻧﺎﻣﻀﻤﻮﻧﻴﺎ‪.‬‬ ‫‪ (1‬ﻗﺎﻡ ّ‬
‫ﺍﻟﻨﺺﻋ ‬
‫)ﻧﻘﻄﺔﻭﻧﺼﻒ(‬
‫ﻧﻘﻄﺔ
ﻭﻧﺼﻒ‬
‫ّ‬
‫ﺍﻟﻌﻨﻮﺍﻥ
ﺍﳌﻀﻤﻮ‪%‬ﻲ‬ ‫ﺣﺪﻭﺩ
ﺍﳌﻘﻄﻊ‬
‫)ﺍ‪PE‬ﺪﻭﺩ‪(2X0.25:‬‬ ‫ّ‬ ‫ّ‬
‫ّ‬ ‫ﻞﺍﻟﻔﺴﺎﺩ"ﺇ‪" :‬ﺃﻳﺔﺩﻭﻟﺔ"‬‫‪.1‬ﻣﻦ"ﻳﻤﺜ‬ ‫ﺍﻷﻃﺮﻭﺣﺔ‬
‫)ﺍﻟﻌﻨﻮﺍﻥﺍﳌﻀﻤﻮ€ﻲ‪:‬‬ ‫ﻣﻦﻗﺒﻴﻞ‪:‬ﺍﻟﻔﺴﺎﺩﺧﻄﺮﻋ ﺍﻟﺪﻭﻝ‪.‬‬
‫‪(2 X0.5‬‬
‫ّ‬
‫ﻣﻦﻗﺒﻴﻞ‪:‬ﺃﻭﺟﻪ‪O‬ﺬﺍﺍ‪ME‬ﻄﺮﻭﺳﺒﻞ‬ ‫‪.2‬ﻣﻦ"ﻭ‪K‬ﺘﻌﻠﻖﺍﻟﻔﺴﺎﺩ"ﺇ‪" :‬ﺧﺎﻝﻣﻦ‬
‫ّ‬ ‫ﺳ‪,#‬ﻭﺭﺓﺍ‪'DE‬ﺎﺝ‬
‫ﺍ‪PE‬ﺪﻣﻨﻪ‬ ‫ﺍﻟﻔﺴﺎﺩ"‬

‫ّ‬ ‫ُ ّ‬
‫‪QR‬ﺍﻟﻨﺺ)ﻧﻘﻄﺔﻭﻧﺼﻒ(‬
‫ﺍﺩﻑﺣﺴﺐﺍﻟﺴﻴﺎﻕﳌﺎﺳﻄﺮ‬
‫‪ (2‬ﺇﻳﺖﺑﻤﺮ‬
‫ﻧﻘﻄﺔ
ﻭﻧﺼﻒ‬
‫ﻭﺧﻴﻤﺔ‬ ‫ﻣﻨﺄﻯ‬ ‫‪Y‬ﻌﻴﻖ‬ ‫ﺍﻟ‪X‬ﻠﻤﺔ‬
‫ﻣﻦﻗﺒﻴﻞ‪:‬ﺧﻄﺮﺓ‪/‬ﺳ‪b‬ﺌﺔ‪/‬‬ ‫ﻣﻦﻗﺒﻴﻞ‪:‬ﻣﻌﺰﻝ‪/‬‬ ‫ّ‬
‫ﺗﻤﻨﻊ‪/‬ﺗﺤﺪ‪/‬‬ ‫ﻣﻦﻗﺒﻴﻞ‪:‬‬
‫)‪(3 X0.5‬‬
‫ّ‬ ‫ّ‬ ‫ﺍﳌﺮﺍﺩﻑ‬
‫ﻣﻀﺮﺓ‪...‬‬ ‫ﻣﻨﺠﺎﺓ‪...‬‬ ‫‪Y‬ﻌﻄﻞ‪Y/‬ﻌﺮﻗﻞ‪...‬‬

‫ْ‬ ‫ّ‬ ‫ْ‬ ‫ْ‬ ‫ّ‬


‫‪#‬ﻥﻣﻘ‪,h‬ﺣ‪#‬ﻥ‪).‬ﻧﻘﻄﺔ‬ ‫ﺍﻟﻔﺴﺎﺩﻭﻧ‪j‬ﻴﺠﺘ‪#‬ﻥﻣﻦﻧﺘﺎﺋﺠﻪﻭﺣﻠ‬ ‫ﻣﻈ‪f‬ﺮ‪K‬ﻦﻣﻦﻣﻈﺎ‪O‬ﺮ‬ ‫ﺍﺳﺘﺨﺮﺝﻣﻦﺍﻟﻨﺺ‬ ‫‪(3‬‬
‫ﻭﻧﺼﻒ(‬

‫ﻣﻦﺍ‪PE‬ﻠﻮﻝ‬ ‫ﻣﻦﺍﻟﻨﺘﺎﺋﺞ‬ ‫ﻣﻦﺍﳌﻈﺎ‪O‬ﺮ‬


‫ﻧﻘﻄﺔ
ﻭﻧﺼﻒ‬
‫ﻣﺆﺗﻤﺮﺍﺕﻋﺎﳌﻴﺔ‪/‬ﺍﺳ‪,h‬ﺍﺗﻴﺠﻴﺔ‬ ‫ﺗﺄﺧﺮﺍﳌﺠﺘﻤﻌﺎﺕ‪/‬ﺗﺪﺍ‪Qt‬‬ ‫ﺳﻮﺀﺍﺳﺘﺨﺪﺍﻡﺍﻟﺴﻠﻄﺔ‪/‬‬
‫ﳌﻘﺎﻭﻣﺔﺍﻟﻔﺴﺎﺩ‪/‬ﺍﻟﻌﻤﻠﻴﺎﺕ‬ ‫ّ‬
‫ﺍﳌﺆﺳﺴﺎﺕ‪Y/‬ﺸﺪﺩﺍﳌﻌﺎﺭﺿﺔ‪/‬‬ ‫ّ‬
‫ﺍﳌﺤﺴﻮ‪o‬ﻴﺔ‪/‬ﺍﻟﺮﺷﻮﺓ‪/‬ﺍﻟﺘﻼﻋﺐ‬
‫)‪(6 X0.25‬‬
‫ﺍﻟ‪,h‬ﺑﻮ‪K‬ﺔ‪/‬ﺍﻹﺟﺮﺍﺀﺍﺕﺍﻹﺩﺍﺭ‪K‬ﺔ‬ ‫ﻋﺪﻡﺍﻻﺳﺘﻘﺮﺍﺭ‪/‬ﺿﻌﻒﺍﻟﺜﻘﺔ‬ ‫ّ‬
‫ﺑﺎﻟﻌﻘﻮﺩﺍ‪XPE‬ﻮﻣﻴﺔ‪/‬ﺇﺳﺎﺀﺓ‬
‫ﺑﺎ‪XPE‬ﻮﻣﺔ‪/‬ﺍﻻﻧﺤﺮﺍﻑﺑﺎﻟﺴﻴﺎﺳﺎﺕ ﻭﺍﻟﻘﻀﺎﺋﻴﺔ‪/‬ﻣﻴﺜﺎﻕﳌﻘﺎﻭﻣﺔ‬ ‫ﺍﺳﺘﺨﺪﺍﻡﺍﳌﻌﻠﻮﻣﺎﺕ‪/‬ﺗﻀﺎﺭﺏ‬
‫ﺍﻟﻔﺴﺎﺩ‬ ‫ﺍﻟﻌﺎﻣﺔ‬ ‫ﺍﳌﺼﺎ‪/sE‬ﺗﺰﻭ‪K‬ﺮﺍﻟﻮﺛﺎﺋﻖ‬

‫ﻣﻼﺣﻈﺔ‪ُ :‬‬
‫ﻻ{ﺸ‪,h‬ﻁ‪QR‬ﺍﻹﺟﺎﺑﺔﺍﻻﺭﺗﺒﺎﻁﺑ‪#‬ﻥﺍﳌﻈﺎ‪O‬ﺮﻭﺍﻟﻨﺘﺎﺋﺞﻭﺍ‪PE‬ﻠﻮﻝ‪.‬‬

‫‪10/1‬‬
‫‪.‬ﺍﺳﺘﺨﺮﺝﻧﻤﻮﺫﺟ‪ّ #‬‬
‫ﻥﻭ‪#o‬ﻥﺩﻻﻟﺔ‪O‬ﺬﺍﺍﻟﺘﻮﺍﺗﺮ‪ QR‬ﻧﻘﻄﺔ
ﻭﻧﺼﻒ‬ ‫ْ‬ ‫ّ‬
‫ﻷﺟﻠﻪ‪QR‬ﺍﻟﻔﻘﺮﺓﺍﻟﺜﺎﻟﺜﺔﻣﻦﺍﻟﻨﺺ‬‫‪ (4‬ﺗﻮﺍﺗﺮﺍﳌﻔﻌﻮﻝ‬
‫ّ‬
‫ﺍﻟﺴﻴﺎﻕﺍ‪'DE‬ﺎ„‪).Q‬ﻧﻘﻄﺔﻭﻧﺼﻒ(‬
‫)ﺍﻟﻨﻤﻮﺫﺝ‪(2 X0.5:‬‬
‫)ﺍﻟﺪﻻﻟﺔ‪(0.5:‬‬
‫ﺩﻻﻟﺔﺗﻮﺍﺗﺮﺍﳌﻔﻌﻮﻝﻷﺟﻠﻪ‬ ‫ﺍﻟﻨﻤﻮﺫﺝ‬
‫ّ‬ ‫ﺍﺎﻟﻠﻨﺘﺎﺋﺞ ّ‬ ‫ً‬
‫‪ x‬ﺍﻟﺘﺄﻛﻴﺪﻋ ﺍﳌﺨﺎﻃﺮ‬ ‫‪/‬ﻟ…‪P‬ﺪﻣﻨﻪ‬ ‫ﻟﻠﻔﺴﺎﺩ‬
‫ِ‬ ‫ﺍﻟﺴ‪ِ b‬ﺌﺔ‬ ‫ِ‬ ‫ﺇﺩﺭ‬
‫‪ x‬ﺍﻹﻗﻨﺎﻉﺑﺎ‪PE‬ﻠﻮﻝﺍﳌﻘ‪,h‬ﺣﺔ‪،‬‬ ‫ﻪﺍﻟﻮﺧﻴﻤﺔ‪/‬‬
‫ِ‬ ‫ﻣﻦﻋﻮﺍﻗﺒ‬
‫ِ‬ ‫ﺍﳌﺠﺘﻤﻌﺎﺕ‬
‫ِ‬ ‫ﻭﺇﻧﻘﺎﺫ‬
‫ِ‬
‫ﺍﻟﺴﻠﻮﻙﺍﻟﺬﻱ‬ ‫َ‬ ‫َ‬ ‫ّ‬ ‫ُ‬
‫ﺍﳌﺸ‪X‬ﻠﺔ‪/‬ﻟﺘﺤﺪﺩﺃﺳﺲ‬ ‫ﳌﻌﺎ‪'E‬ﺔ‬
‫‪ x‬ﺍ‪PE‬ﺚﻋ ﻣﻘﺎﻭﻣﺔﺍﻟﻔﺴﺎﺩ‬ ‫ِ‬ ‫ِ‬ ‫ِ‬
‫ّ‬ ‫ّ‬ ‫ّ‬ ‫ُ‬ ‫ّ‬
‫‪... x‬‬ ‫‪/‬ﻟ…‪P‬ﺪﻣﻦ‬
‫ِ‬ ‫ﺴﺎﺕﺍﻟﻌﺎﻣ ِﺔ‬ ‫ﻳﺠﺐﺍﺗﺒﺎﻋﻪ‪QR‬ﺍﳌﺆﺳ ِ‬ ‫ِ‬
‫ﺍﻟﻔﺴﺎﺩ‪/‬‬
‫ِ‬

‫ﺩﻧﻮﻉﻞ ّ‬
‫)'ﺔﻭﺍﺭﺩﺓ‪QR‬ﺍ‪'E‬ﺪﻭﻝﻭﺩﻭﺭ‪O‬ﺎ‪QR‬ﺳﻴﺎﻕﺍ‪'DE‬ﺎﺝ‪).‬ﻧﻘﻄﺘﺎﻥ(‬ ‫ّ‬ ‫‪ّ (5‬‬
‫ﺣﺪ‬
‫ﻧﻘﻄﺘﺎﻥ‬

‫)‪(4 X0.5‬‬ ‫ّ‬


‫ﺍ‪'DE‬ﺎ„‪Q‬‬‫ﺍﻟﺪﻭﺭ‬ ‫ّ‬
‫ﻧﻮﻉﺍ‪'DE‬ﺔ‬ ‫ّ‬
‫ﺍ‪'DE‬ﺔ‬
‫ﻣﻦﻗﺒﻴﻞ‪:‬‬ ‫ّ‬ ‫ّ‬ ‫ُ‪ّ Y‬‬
‫ﺍﻟﺸﻔﺎﻓﻴﺔ‬ ‫ﻌﺮﻓﻪ ﻣﻨﻈﻤﺔ »‬
‫ّ‬
‫ﺇﺭﺳﺎﺀﻗﺎﻋﺪﺓﺍﺗﻔﺎﻕﺑ‪#‬ﻥﺍﳌﺘﺤﺎﺟ‪#‬ﻥﺣﻮﻝ‬ ‫‪x‬‬ ‫ّ‬
‫)'ﺔﺳﻠﻄﺔ‪/‬‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻟﺪﻭﻟﻴﺔ« ﺑﺄﻧﻪ "ﺳﻮﺀ ﺍﺳﺘﺨﺪﺍﻡ‬‫ّ‬
‫ﻣﻔ‪f‬ﻮﻡﺍﻟﻔﺴﺎﺩﻟﻴﻤﻜﻦﺍﻟﺘﺪﺍﻭﻝﻓﻴﻪ‪.‬‬ ‫)'ﺔﺷﺎ‪O‬ﺪﻗﻮ‪/Q:‬‬ ‫ﺍﻟﻔﺮﺩ ﻟﻠﺴﻠﻄﺔ ﺍﳌﻮﻠﺔ ﺇﻟﻴﻪ‬
‫‪ x‬ﺿﺒﻂﺍﻷﺭﺿﻴﺔﺍﳌﺸ‪,h‬ﻛﺔﻟﻠﻨﻘﺎﺵ‪.‬‬ ‫ّ‬ ‫ّ‬
‫ﺍ‪ME‬ﺎﺹ ﻭﺍﳌﻨﻔﻌﺔ‬ ‫ﻷﻏﺮﺍﺽ ﺍﻟﺮ‪o‬ﺢ‬
‫)'ﺔ‪Y‬ﻌﺮ‪K‬ﻒﺃﻭﺣﺪ‬
‫‪ x‬ﺍﻟﺘﺄﺳ‪b‬ﺲﻟﻼﺳﺘﺪﻻﻝ‬ ‫ﻏ‪ ,#‬ﺍﳌﺸﺮﻭﻋﺔ"‬
‫ّ‬
‫ﺗﺄﻛﻴﺪ ﺍﻧ‪j‬ﺸﺎﺭﺍﻟﻔﺴﺎﺩ‪QR‬ﺍﻟﺪﻭﻝ ﺍﻟﻌﺮ‪o‬ﻴﺔﺑﻤﻘﺎﺭﻧœﺎ‬ ‫)'ﺔﺇﺣﺼﺎﺀ‪/‬‬‫ّ‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻟﺪﻭﻟﻴﺔ«‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻟﺸﻔﺎﻓﻴﺔ‬ ‫ﻓﻔﻲ ﻣﻘﻴﺎﺱ »‬
‫ّ‬
‫ﺇﺣﺼﺎﺋﻴﺎžﺴﺎﺋﺮﺍﻟﺪﻭﻝﺍﻷﺧﺮﻯ‪.‬‬ ‫ّ‬ ‫ّ‬
‫)'ﺔﻋﻠﻤﻴﺔ‪')/‬ﺔ‬ ‫ﻟﻌﺎﻡ ‪ ،2008‬ﺍﺣﺘﻠﺖ ﺛﻼﺙ ﺩﻭﻝ‬
‫ّ‬ ‫ّ‬
‫ﻭﺍﻗﻌﻴﺔ‬ ‫ﻋﺮ‪o‬ﻴﺔ ﺃﺩ€ﻰ ﻣﺮﺗﺒﺎﺕ ﺍﻟﺴﻠﻢ‪.‬‬

‫ّ‬
‫ﺍﻟﻔﺴﺎﺩﻳﻀﻌﻒﺍﻟﺜﻘﺔﺑﺎ‪XPE‬ﻮﻣﺔ‪".‬ﺗﻮﺳﻊ‪OQR‬ﺬﺍﺍﻟﻘﻮﻝ‪QR‬ﻓﻘﺮﺓ‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻟ‪X‬ﺎﺗﺐ"ﻣﻦﺍﳌﻌﺮﻭﻑﺃﻥ‬ ‫‪ (6‬ﻳﻘﻮﻝ‬
‫ﻧﻘﻄﺘﺎﻥ
ﻭﻧﺼﻒ‬ ‫ﻣﻦﺧﻤﺴﺔﺃﺳﻄﺮ‪).‬ﻧﻘﻄﺘﺎﻥﻭﻧﺼﻒ(‬

‫)‪1.5‬ﻥﻟﻠﺘﻮﺳﻊ‪QR‬‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻟﺘﻮﺳﻊﻣﻦﻗﺒﻴﻞ‪:‬‬‫ﻳŸﺘﻈﺮﺃﻥﻳ‪X‬ﻮﻥ‬
‫ﺍﻷﻓ‪X‬ﺎﺭﻭﺍﻟﺘﻔﺮ¡ﻊ(‬
‫)‪1‬ﻥﻟﺴﻼﻣﺔﺍﻟﻠﻐﺔ‬
‫‪ x‬ﺍﻟﻔﺴﺎﺩ)ﺍﻟﺮﺷﻮﺓ‪،‬ﺍﳌﺤﺴﻮ‪o‬ﻴﺔ‪،‬ﺍﺳﺘﻐﻼﻝﺍﻟﻨﻔﻮﺫ‪(...‬‬
‫‪ x‬ﻣﻈﺎ‪O‬ﺮﺇﺿﻌﺎﻑﺍﻟﻔﺴﺎﺩﻟﻠﺜﻘﺔ‪QR‬ﺍ‪XPE‬ﻮﻣﺔ‪:‬ﺍﻣﺘﺪﺍﺩﻣﻈﺎ‪O‬ﺮﺍﻟﻔﺴﺎﺩ‪/‬ﺍﻟﺘﻄﺎﻭﻝﻋ ﺍﻟﺴﻠﻄﺔ‪/‬ﻋﺪﻡﺍﺣ‪,h‬ﺍﻡ ﻭﺗﻤﺎﺳﻚﺍﻟﺒﻨﺎﺀ(‬
‫ﺍﻟﻘﻮﺍﻧ‪#‬ﻥ‪...‬‬
‫‪ x‬ﻋﺮﺽﺃﻣﺜﻠﺔ‬
‫‪... x‬‬

‫‪10/2‬‬
‫ّ‬
‫‪O‬ﺬﻩﺍﻵﻓﺔ؟ﺣﺮﺭ‪QR‬ﺫﻟﻚﻓﻘﺮﺓﻣﻦ‬ ‫ّ‬
‫ﻣﺪﻯﻳﻤﻜﻦﺃﻥﺗﺤﺪ"ﺍﻟ‪,h‬ﺑﻴﺔﻋ ﻣﻘﺎﻭﻣﺔﺍﻟﻔﺴﺎﺩ"ﻣﻦ‬ ‫ّ‬
‫ﺇ‪ :‬ﺃﻱ‬ ‫‪(7‬‬
‫ﻧﻘﻄﺘﺎﻥ
ﻭﻧﺼﻒ‬ ‫ّ‬
‫ﺧﻤﺴﺔﺃﺳﻄﺮﻣﻌﻠﻼﻣﺎﺫ‪O‬ﺒﺖﺇﻟﻴﻪ‪).‬ﻧﻘﻄﺘﺎﻥﻭﻧﺼﻒ(‬
‫ّ‬
‫ﻳŸﺘﻈﺮﻣﻦﺍﳌ‪s§,h‬ﺇ€ﺸﺎﺀﻓﻘﺮﺓﺗﻘﻮﻡﻋ ﺍﳌﺴﺎﻳﺮﺓﻭﺍﻟﺘﻌﺪﻳﻞﻭﺍﻟﺘﺄﻟﻴﻒﻣﻦﻗﺒﻴﻞ‪:‬‬
‫)‪01‬ﻥﺍﳌﺴﺎﻳﺮﺓ(‬ ‫ّ‬
‫‪:‬ﺍﻟ‪,h‬ﺑﻴﺔﻋ ﻣﻘﺎﻭﻣﺔﺍﻟﻔﺴﺎﺩﺗﺤﺪﻣﻨﻪﺑﺎﻋﺘﺒﺎﺭ‪O‬ﺎ‪:‬ﺗﻮﻋﻴﺔﻟﻠﻨﺎﺷﺌﺔﺑﻤﺨﺎﻃﺮﺍﻟﻔﺴﺎﺩ‪/‬‬ ‫‪ x‬ﺍﳌﺴﺎﻳﺮﺓ‬
‫)‪0.5‬ﻥﺍﻟﺘﻌﺪﻳﻞ(‬
‫ﺗﺮ‪o‬ﻴﺔﻋ ﺍﻟﻘﻴﻢﺍﻹ€ ّ‬
‫ﺴﺎﻧﻴﺔﺍﻟﻨ¨ﻴﻠﺔ‪...‬ﺃ‪O‬ﻤﻴﺔﺍﻟ‪,h‬ﺑﻴﺔﺍﻷﺳﺮ‪K‬ﺔ‪/‬ﺩﻭﺭﺍﳌﺪﺭﺳﺔ‪/‬ﺩﻭﺭﺍﳌﺠﺘﻤﻊﺍﳌﺪ€ﻲ‬
‫)‪0.5‬ﻥﺍﻟﺘﺄﻟﻴﻒ(‬
‫)‪0.5‬ﻥﺍﻟﻠﻐﺔ(‬ ‫ّ‬
‫ﺎﻓﻴﺔﺑﺬﺍ­œﺎ‪:‬ﻓ¬‪ª‬ﺗﺤﺘﺎﺝﺇ‪ :‬ﻏﻄﺎﺀ‪Y‬ﺸﺮ¡©‪:Q‬ﻗﻮﺍﻧ‪#‬ﻥ‬
‫‪ x‬ﺍﻟﺘﻌﺪﻳﻞ‪:‬ﺍﻟ‪,h‬ﺑﻴﺔﻋ ﻣﻘﺎﻭﻣﺔﺍﻟﻔﺴﺎﺩﻏ‪,#‬‬
‫ّ‬ ‫ّ‬ ‫ّ‬
‫ﻣﺤﻜﻤﺔ‪/‬ﻗﻀﺎﺀﺣﺎﺯﻡ‪/‬ﺁﻟﻴﺎﺕﻓﺎﻋﻠﺔﻟﺘﻨﻔﻴﺬﺍﻟﻘﻮﺍﻧ‪#‬ﻥ‪/‬ﻣﺆﺳﺴﺎﺕﻟﻠﺮﻗﺎﺑﺔﻭﺗﻘ¯®‪ª‬ﺍﻟﻔﺴﺎﺩ‪/‬‬
‫ّ‬
‫ﺔﺟﺮ‪K‬ﺌﺔﻭﻧﺰ‪œ²‬ﺔ‪/‬ﺗﻮﻋﻴﺔﺍﺟﺘﻤﺎﻋﻴﺔ‪.../‬‬ ‫ّ‬
‫ﻋﻼﻡﻭﻃﻨﻴ‬ ‫ﻭﺳﺎﺋﻞﺇ‬
‫ﻞﺍ‪f'E‬ﻮﺩﻟﻠﻘﻀﺎﺀﻋ ﺍﻟﻔﺴﺎﺩ‪.‬‬ ‫ّ‬
‫)ﺍﻻﺳﺘŸﺘﺎﺝ(‪:‬ﻻﺑﺪﻣﻦﺗﻈﺎﻓﺮ ّ‬ ‫‪ x‬ﺍﻟﺘﺄﻟﻴﻒ‬
‫ّ‬
‫ﺍﻹﻧﺘﺎﺝﺍﻟﻜﺘﺎ‪³‬ﻲ‪):‬ﺳﺒﻊﻧﻘﺎﻁ(‬ ‫‪(8‬‬
‫ﱡ‬
‫ﻭﺳﻴﺎﺳﺎ­œﺎﻭﻻﻳﺨﺺﺍﻷﻓﺮﺍﺩ"‪.‬‬ ‫ﱡ‬
‫"ﻣﻘﺎﻭﻣﺔﺍﻟﻔﺴﺎﺩﺷﺄﻥﻳﺨﺺﺍﻟﺪﻭﻝ‬ ‫ّ‬
‫{ﻌﺘﻘﺪﺍﻟﺒﻌﺾﺃﻥ‬
‫ﺎ)'ﺎﺟﻴﺎ‪QR‬ﺧﻤﺴﺔﻋﺸﺮﺳﻄﺮﺍ ّ‬
‫‪Y‬ﻌﺪﻝﻓﻴﻪ‪O‬ﺬﺍﺍﻟﺮﺃﻱ‪.‬‬ ‫ّ‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻛﺘﺐﻧﺼ‬
‫ﺳﺒﻊ
ﻧﻘﺎﻁ‬
‫ﺍﻟﻨﻘﺎﻁ‬ ‫ﺍﳌﺤﺘﻮﻯ‬ ‫ﺍﳌﺮﺣﻠﺔ‬
‫ﻣﻘﺎﻭﻣﺔﺍﻟﻔﺴﺎﺩﺷﺄﻥﺍﻟﺪﻭﻝﻭﺳﻴﺎﺳﺎ­œﺎ‪،‬ﻭﻣﻦﻣﻈﺎ‪O‬ﺮﺫﻟﻚ‪:‬‬
‫ّ‬
‫ﺍﻗﺒﺔﻭﻣﻘﺎﻭﻣﺔﺍﻟﻔﺴﺎﺩﻭﻭﺿﻊﺧﻄﻂﻭﻃﻨﻴﺔ‪QR‬‬ ‫‪ x‬ﺇﺣﺪﺍﺙ‪O‬ﻴﺌﺎﺕﻟﻠﻤﺮ‬
‫ﺍﳌﺴﺎﻳﺮﺓ‬
‫‪01‬ﻥ‬ ‫ﺫﻟﻚ‬ ‫ّ‬
‫ّ‬ ‫‪ x‬ﻭﺿﻊﺍﺳ‪ّ ,h‬‬ ‫ﺍ‪'E‬ﺰﺋﻴﺔ‬
‫ﺎﺕﺩﻭﻟﻴﺔﻣﺸ‪,h‬ﻛﺔﳌﻘﺎﻭﻣﺔﺍﻟﻔﺴﺎﺩ‪.‬‬ ‫ﺍﺗﻴﺠﻴ‬
‫‪... x‬‬
‫ﻣﻘﺎﻭﻣﺔﺍﻟﻔﺴﺎﺩﻣﻦﺷﺄﻥﺍﻷﻓﺮﺍﺩﺃﻳﻀﺎ‪.‬ﻭﻣﻦﻣﻈﺎ‪O‬ﺮﺫﻟﻚ‪:‬‬
‫ّ‬
‫ﺍﻟﻮ‪Qt‬ﺍﻟﻔﺮﺩﻱﺑﻤﺨﺎﻃﺮﺍﻟﻔﺴﺎﺩ‪.‬‬ ‫‪x‬‬
‫‪ x‬ﺍﻻﻣﺘﻨﺎﻉﻋﻦﻣﻤﺎﺭﺳﺔﺍﻟﻔﺴﺎﺩ‪.‬‬
‫ﺍﻟﺘﺒﻠﻴﻎﻋﻦﻣﻈﺎ‪O‬ﺮﺍﻟﻔﺴﺎﺩﻭﺇﺩﺍﻧœﺎ‪.‬‬ ‫‪x‬‬
‫‪03‬ﻥ‬ ‫ّ‬
‫ﺍﳌﺸﺎﺭﻛﺔ‪QR‬ﺣﻤﻼﺕﺍﻟﺘﻮﻋﻴﺔﺿﺪﺍﻟﻔﺴﺎﺩ‪.‬‬ ‫‪x‬‬ ‫ﺍﻟﺘﻌﺪﻳﻞ‬
‫ّ ّ‬ ‫ّ‬
‫ﻤﺎﺕﺍﳌﺠﺘﻤﻊﺍﳌﺪ€ﻲﺍﻟ¶‪ª‬ﺗﻘﺎﻭﻡ‬ ‫ﺍﻹﻗﺒﺎﻝﻋ ﺍﻻﻧﺨﺮﺍﻁ‪QR‬ﻣﻨﻈ‬ ‫‪x‬‬
‫ﺍﻟﻔﺴﺎﺩ‪.‬‬
‫ّ‬
‫ﻋﻤﺎﻝﺍﻟ‪f‬ﻴﺌﺎﺕﺍﻟﻮﻃﻨﻴﺔﺍﻟ¶‪ª‬ﺗ‪X‬ﺎﻓﺢﺍﻟﻔﺴﺎﺩ‪.‬‬ ‫ﻣﺴﺎﻧﺪﺓﺃ‬ ‫‪x‬‬
‫‪... x‬‬
‫ّ‬
‫ﺍﺩﻭﺗﺮ·‪M‬ﻪﺍﻟﺪﻭﻝ‬
‫ﺍﻟﺘﺄﻟﻴﻒ ﺍ‪PE‬ﺮﺹﻋ ﻣﻘﺎﻭﻣﺔﺍﻟﻔﺴﺎﺩﺟ‪f‬ﺪﻣﺸ‪,h‬ﻙﻳ¸œﺾﺑﻪﺍﻷﻓﺮ‬
‫‪01‬ﻥ‬ ‫)ﺍﻻﺳﺘŸﺘﺎﺝ( ﻭﺳﻴﺎﺳﺎ­œﺎ‪.‬‬
‫‪02‬ﻥ‬ ‫ﺳﻼﻣﺔﺍﻟﻠﻐﺔﻭﺗﻤﺎﺳﻚﺍﻟﺒﻨﺎﺀ‬

‫‪10/3‬‬
‫ﺍﻟﻨﺼﺎﺋﺢ
ﻭﺍﻹﺭﺷﺎﺩﺍﺕ‬
‫ﺍﻟﻌﺮ‪o‬ﻴﺔ ّﻳﺘﺼﻞ ﺑ¼‪,‬ﻧﺎﻣﺞ ﺍﻟﺴﻨﺔ‬
‫ّ‬ ‫ﺟﺎﻣﻊ ‪ّ QR‬‬
‫ﻣﺎﺩﺓ‬ ‫ﻛﺘﺎ‪³‬ﻲ ٌ‬ ‫ٌ‬
‫ﺍﺧﺘﺒﺎﺭ ﱞ‬ ‫ّ‬
‫ﻭﺍﻻﻗﺘﺼﺎﺩﻳﺔ"‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻟﻌﻠﻤﻴﺔ‬ ‫ّ‬
‫ﺍﺳﺔ
ﺍﻟﻨﺺ
=<
ﺍﻟﺸﻌﺐ‬ ‫ﺩﺭ‬
‫ّ‬ ‫ّ‬
‫ﻭﺍﻻﻗﺘﺼﺎﺩﻳﺔ ﻭ‪œ²‬ﺪﻑ ﺇ‪ :‬ﺗﻘﻴﻴﻢ ﻣﻌﺎﺭﻑ ﺍﳌﺘﻌﻠﻤ‪#‬ﻥ ﻭﻣ‪f‬ﺎﺭﺍ­œﻢ ّ‬
‫ﻭ‪K‬ﺘ‪X‬ﻮﻥ ﻣﻦ ّ‬ ‫ّ‬
‫ﻧﺺ ﻣﺸﻔﻮﻉ‬ ‫ﺍﻟﻌﻠﻤﻴﺔ‬ ‫ﺍﻟﺮﺍžﻌﺔ ﻟﻠﺸﻌﺐ‬
‫ﺑﺄﺳﺌﻠﺔ"‪.‬‬
‫ّ‬
‫ﻭﻟﻀﻤﺎﻥﺍﻟﻨﺠﺎﺡ‪OQR‬ﺬﺍﺍﻻﺧﺘﺒﺎﺭ‪،‬ﻧﻘ‪,h‬ﺡﻋ ﺍﳌ‪#P§,h‬ﻥﻻﻣﺘﺤﺎﻥﺍﻟﺒ‪X‬ﺎﻟﻮﺭ‪K‬ﺎﺟﻤﻠﺔﻣﻦﺍﻟﻨﺼﺎﺋﺢﻭﺍﻹﺭﺷﺎﺩﺍﺕ‬
‫ْ‬
‫ﺍﻟ¶‪Yª‬ﺴﺎﻋﺪ‪O‬ﻢ‪QR‬ﻣﺮﺣﻠ¶‪ª‬ﺍﻻﺳﺘﻌﺪﺍﺩﻟﻼﺧﺘﺒﺎﺭﻭﺇﻧﺠﺎﺯﻩ‪.‬‬
‫ﻧﺼﺎﺋﺢ
ﺍﻻﺳﺘﻌﺪﺍﺩ
ﻟﻼﺧﺘﺒﺎﺭ


‫ّ‬
‫ﻋﻠـﻰ
ﺍﳌﺘﻌـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـﻠﻢ
ﺃﻥ‪:‬‬
‫ﺘﻤﺜ َﻞﺍﻷﻓ‪X‬ﺎﺭﺍﻟﺮﺋ‪b‬ﺴﺔﻭﺍﳌﺮﻛﺰ‪K‬ﺔ‪QR‬ﻣﺤﺎﻭﺭﺑﺮﻧﺎﻣﺞ ّ‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻟﻌﺮ‪o‬ﻴﺔﻭ¾‪:Q‬‬ ‫‪ .1‬ﻳ‬
‫ﺍﻟﻔﻦ ﻭﺍﻷﺩﺏ(‬ ‫ﺍﻟﻌﻠ‪ّ QR -ªÁ‬‬
‫ّ‬ ‫ّ‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻹﺳﻼﻣﯿﺔ ﻗﺪﯾﻤﺎ‪ QR) :‬ﺍﻟﺘﻔﻜ‪,#‬‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻟﻌﺮ‪o‬ﯿﺔ‬ ‫‪ -‬ﺟﻮﺍﻧﺐ ﻣﻦ ﺍ‪PE‬ﻀﺎﺭﺓ‬
‫ّ‬
‫ﻭﺍﻟﻔﻦ(‬ ‫ﺍﻟﻌﺮ‪³‬ﻲ ﺍﳌﻌﺎﺻﺮ‪ QR) :‬ﺣﻮﺍﺭ ﺍ‪PE‬ﻀﺎﺭﺍﺕ‪ QR -‬ﺍﻟﻔﻜﺮ‬ ‫ّ‬ ‫‪ž -‬ﻌﺾ ﺷﻮﺍﻏﻞ ﺍﻹ€ﺴﺎﻥ‬
‫ﺘﻤﺜ َﻞ ّ‬ ‫ّ‬
‫ﻣﻘﻮﻣﺎﺕﺍ‪'DE‬ﺎﺝﻭﺍﻟﺘﻔﺴ‪.,#‬‬ ‫‪ .2‬ﻳ‬
‫ّ‬
‫ﻣﻌﺎ€ﻲﺍﻟﻨﺼﻮﺹﺍ‪'DE‬ﺎﺟﻴﺔ‬ ‫ّ‬
‫ﻒﺍﻟﻨﺤﻮ‪K‬ﺔ‪QR‬ﺑﻨﺎﺀ‬ ‫ﺍﻟﺼﻴﻎﻭﺍﻷﺳﺎﻟﻴﺐﻭﺍﻟﻮﻇﺎﺋ‬ ‫ﻳ‪j‬ﺒ‪#‬ﻥﺩﻭﺭžﻌﺾﺍﻷﺩﻭﺍﺕﻭ ّ‬ ‫َ‬ ‫‪ّ .3‬‬
‫ﻭﺍﻟﺘﻔﺴ‪,#‬ﻳﺔﻭﺇﻧﺘﺎﺟ‪f‬ﺎ‪.‬‬ ‫ّ‬
‫ّ‬
‫ﺔﻭﺍﻟﺘﻔﺴ‪,#‬ﻳﺔﻭﺇﻧﺘﺎﺟ‪f‬ﺎ‪.‬‬ ‫ّ‬
‫ﺔﻟﺒﻨﺎﺀﻣﻌﺎ€ﻲﺍﻟﻨﺼﻮﺹﺍ‪'DE‬ﺎﺟﻴ‬ ‫ﺍﺕﺍﳌﻨ‪'Ä‬ﻴﺔﺍﻟﻀﺮﻭﺭّ‪K‬‬
‫ّ‬ ‫ّ َ‬
‫‪ .4‬ﻳﺘﻤﻠﻚﺍﳌ‪f‬ﺎﺭ‬
‫ً‬
‫ ‪QR‬ﺑﻨﺎ‪œÅ‬ﺎﻋﺎﺩﺓﻣﺨﺘﻠﻒﺍﳌﺮﺍ‪QÆ‬ﺍﻟﻌﺮ ّ‬
‫ﻓﺎﻧﻴﺔ‬ ‫ﺓﻋ ﺍﻹﺟﺎﺑﺔﻋﻦﻞﺃﻧﻤﺎﻁﺍﻷﺳﺌﻠﺔﺍﻟ¶‪ª‬ﻳﺮ َﺍ‪t‬‬
‫ُ‬ ‫ّ َ‬
‫‪ .5‬ﻳﺘﻤﻠﻚﺍﻟﻘﺪﺭ‬
‫ﻓ‪f‬ﻤﺎﻭﺗﻔﻜﻴ‪X‬ﺎ ﻭﺗﺤﻠﻴﻼﻭﺗﺄﻟﻴﻔﺎﻭﺗﻘﻴﻴﻤﺎ‪.‬‬
‫ﻧﺼﺎﺋﺢ
ﺇﻧﺠﺎﺯ
ﺍﻻﺧﺘﺒﺎﺭ‪:‬‬

‫ﺍﻟﺰﻣﻦ

‫ﺍﳌﻘ‪OP‬ﺡ
‬ ‫ﺍﻟﻨﺼﺎﺋﺢ
ﻭﺍﻹﺭﺷﺎﺩﺍﺕ‬ ‫ﺍﳌﺮﺣﻠﺔ‬
‫ﻟﻺﻧﺠﺎﺯ‬
‫ّ‬
‫ﻋ‪
ST‬ﺍﳌ‪OP‬ﺷ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ــﺢ‪:‬‬
‫ﻭﺍﺳ‪j‬ﻴﻌﺎﺏ‬ ‫ﻔ‪f‬ﻢﻣﻌﺎﻧﻴﻪ‬
‫ًّ‬ ‫ً‬ ‫ً‬ ‫َ‬
‫ﺍﻟﺴﻨﺪ ّ‬ ‫‪ْ .1‬ﺃﻥﻳﻘ َﺮﺃ ﱠ‬
‫ِ‬ ‫ﺍﺕﻋﺪﻳﺪﺓﻗﺮﺍﺀﺓﻣﺘﺄﻧﻴﺔﻟ ِ‬ ‫ﻣﺮ ٍ‬ ‫ﺍﻟﻨﺺ‬
‫ّ‬
‫ﺃžﻌﺎﺩﻩﻭﺗﺤﺪﻳﺪﻧﻤﻂﺍﻟﻜﺘﺎﺑﺔﻓﻴﻪ‪')،‬ﺎﺟﺎﺃﻭﺗﻔﺴ‪,#‬ﺍ‪.‬‬
‫ِ‬ ‫ﺃﻓ‪X‬ﺎﺭﻩﻭﺗﻤﺜ ِﻞ‬
‫‪ْ .2‬ﺃﻥ ﻳﺤﺎﻭﻝ ﻓ‪f‬ﻢﺍﻟ‪X‬ﻠﻤﺎﺕﺍﻟ¶‪ª‬ﺗﺒﺪﻭﺻﻌﺒﺔﻣﺴﺘﻌﻴﻨﺎ žﺴﻴﺎﻗ‪f‬ﺎ ﻣﻦﺍﻟﻨ ّ‬ ‫ﻗﺮﺍﺀﺓ‬
‫ﺺ‬ ‫ّ‬
‫‪15±‬ﺩﻕ‬ ‫ّ‬ ‫ﺣ¶‪É‬ﻻﺗﺒﻘﻰﻓﻜﺮﺓﻣﻦﺃﻓ‪X‬ﺎﺭﺍﻟ‪X‬ﺎﺗﺐﻣﻨﻘﻮﺻﺔﺃﻭﻣ‪œÊ‬ﻤﺔ؛ ّ‬ ‫ّ‬ ‫ﺍﻟﻨﺺ‬
‫ﻷﻥﺫﻟﻚﻗﺪ{ﻌﻄﻞ‬
‫ﺍﻹﺟﺎﺑﺔﻋﻦﺃﺳﺌﻠﺔﺍﻻﺧﺘﺒﺎﺭﺃﻭ{ﻌﻴﻘ‪f‬ﺎ‪.‬‬

‫‪10/4‬‬
‫ّ‬
‫ﻳﺤﺴ ُﻦ
ﺑﺎﳌ‪OP‬ﺷ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ــﺢ‪:‬‬ ‫ُ‬
‫َ‬
‫ّ‬
‫ﺗ‪#‬ﻥﻋ ﺍﻷﻗﻞﻗﺒﻞﺍﻟﺸﺮﻭﻉ‪QR‬ﺍﻹﺟﺎﺑﺔ‪.‬‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻷﺳﺌﻠﺔﻣﺮ‬ ‫ﺍﻹﺟﺎﺑﺔ
ﻋﻦ
‪ْ .1‬ﺃﻥﻳﻘﺮﺃ‬
‫َ‬
‫ﺍﻷﺳﺌﻠﺔ ‪ْ .2‬ﺃﻥﻳﺒﺪﺃﺑﺎﻷﺳﺌﻠﺔﺍﻟ¶‪ª‬ﺗﺒﺪﻭﻟﻪﺳ‪f‬ﻠﺔﻭﺍﻹﺟﺎﺑﺔﻋ¸œﺎ‪QR‬ﺍﳌﺘﻨﺎﻭﻝ‪.‬‬
‫ﺑﻘﻲ ﻣﻦ ﺍﻟﻮﻗﺖ ﺍﳌﻘ‪,h‬ﺡ ﻋ ّ‬ ‫ﻳﻮﺯ َﻉ ﻣﺎ َ‬ ‫ْ ّ‬
‫ﺑﻘﻴﺔ ﺍﻷﺳﺌﻠﺔ ﺣﺴﺐ ﺩﺭﺟﺔ‬ ‫‪ .3‬ﺃﻥ ‬
‫‪Y‬ﻌﻘﻴﺪ‪O‬ﺎﻭﺍﻟﻨﻘﺎﻁﺍﳌﺴﻨﺪﺓﺇﻟ‪œÍ‬ﺎ‪،‬‬
‫ّ‬ ‫ّ‬ ‫ّ‬
‫ﺐﺍﻟﺘﻮﺳﻊ‬ ‫ﺍﻟﺘﻮﺳﻊ‪
:‬ﻳﺘﻄﻠ‬ ‫‪-1‬‬
‫‪ -‬ﺗﻔﺮ¡ﻊﺍﻟﻔﻜﺮﺓﺍﻟﺮﺋ‪b‬ﺴﺔﺇ‪ :‬ﻓﻜﺮﺗ‪#‬ﻥﺃﺳﺎﺳ‪b‬ﺘ‪#‬ﻥﺃﻭﺛﻼﺙ‪.‬‬
‫ﺗﺤﻠﻴﻞﻞﻓﻜﺮﺓﺃﺳﺎﺳﻴﺔﺇ‪ :‬ﺃﻓ‪X‬ﺎﺭ ّ‬
‫ﻓﺮﻋﻴﺔ‪.‬‬ ‫ّ‬ ‫‪-‬‬
‫‪50±‬ﺩﻕ‬ ‫‪ -‬ﺩﻋﻢﺍﻷﻓ‪X‬ﺎﺭﺑﺎ‪ÎÏDE‬ﺍﳌﻼﺋﻤﺔﻭﺍﻷﻣﺜﻠﺔﺍﻟﺪﻗﻴﻘﺔ‪.‬‬
‫‪ -‬ﺍ‪ME‬ﺮﻭﺝﺑﺎﺳﺘŸﺘﺎﺝﺃﻭﻧ‪j‬ﻴﺠﺔﻭﺍ‪PÐ‬ﺔ‪.‬‬
‫ّّ‬ ‫ّ‬ ‫ﻣﺒﺪﺋﻴﺎ ّ‬
‫‪ -2‬ﺇﺑﺪﺍﺀ
ﺍﻟﺮﺃﻱ‪ّ
:‬‬ ‫ﻣ‪X‬ﺎﺭﺍﺕ

‫ﻳﺤﻖ ﻟﻠﻤﺘﻌﻠﻢ ﻣﺴﺎﻳﺮﺓ ﺍﻟﺮﺃﻱ ﺗﻤﺎﻣﺎ‪ ،‬ﺃﻭﺩﺣﻀﻪ ﻠﻴﺎ‪ ،‬ﺃﻭ‬
‫ّ‬
‫ﺍﻷﺳﻠﻢﻋﺎﺩﺓ‪O‬ﻮﺍﻟﺘﻌﺪﻳﻞ‪،‬ﻭ‪K‬ﺘﻢﺑـ ـ ـ ـ ـ ـ ــ‪:‬‬ ‫ّ‬
‫‪Y‬ﻌﺪﻳﻠﻪ‪،‬ﺷﺮﻁﺍﻹﻗﻨﺎﻉ‪.‬ﻭﻟﻜﻦ‬ ‫ﺍﻟﻜﺘﺎﺑﺔ‬
‫ّ‬
‫ﺃﻱ‪QR‬ﺟﻮﺍﻧﺒﻪﺍﳌﻌﻘﻮﻟﺔﻭﺇﺛﺒﺎﺕ‪œPÒ‬ﺎﺑﺎ‪ÎÏDE‬ﺍﳌﻼﺋﻤﺔ‪.‬‬ ‫ﺍﳌﺴﺎﻳﺮﺓ‪:‬ﺗﺒ‪ªÓ‬ﺍﻟﺮ‬
‫ﺍﻟﺘﻌﺪﻳﻞ‪:‬ﺇﺑﻄﺎﻝﺟﻮﺍﻧﺐﺍﻟﺮﺃﻱﺍﳌﺮﻓﻮﺿﺔﻭﺗﻘﺪﻳﻢﺍﻟﺒﺪﺍﺋﻞﻣﺴﻨﻮﺩﺓﺑﺎ‪ÎÏDE‬ﺍﳌﻼﺋﻤﺔ‪.‬‬
‫ﺍﻻﺳﺘ]ﺘﺎﺝ‪:‬ﺍ‪ME‬ﺮﻭﺝﺑﻤﻮﻗﻒﻭﺍ‪sÐ‬ﻣﻦﺍﻟﺮﺃﻱ‪.‬‬
‫*ﻣﻼﺣﻈﺔ‪ :‬ﻳﺤﺮﺹ ﺍﳌ‪ QR s§,h‬ﺍﳌ‪f‬ﺎﺭﺗ‪#‬ﻥ ﻋ ﺗﺒﻮ‪K‬ﺐ ﺃﻓ‪X‬ﺎﺭﻩ ﻭﺗﻨﻈﻴﻤ‪f‬ﺎ‪ ،‬ﻭﻋ ﻭﺿﻮﺡ‬
‫ﻣﻘﺼﺪﻩ‪،‬ﻭﻋ ﺳﻼﻣﺔﻟﻐﺘﻪ‪.‬‬
‫ّ‬
‫ﻳﺤﺴ ُﻦ
ﺑﺎﳌ‪OP‬ﺷ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ــﺢ‪:‬‬ ‫ُ‬
‫َ‬
‫ﺍﻟﺘﻌﻠﻴﻤﺔﺟﻴﺪﺍﻗﺒﻞﺃﻥ{ﺸﺮﻉ‪QR‬ﺍﻟﻜﺘﺎﺑﺔ‪.‬‬ ‫ّ‬ ‫‪ْ .1‬ﺃﻥﻳﻘﺮﺃ‬ ‫ﺍﻹﻧﺘﺎﺝ‬
‫‪45±‬ﺩﻕ‬ ‫ّ َ‬
‫‪ْ .2‬ﺃﻥﻳﺨﻄﻂﳌﺎﺳﻴﻜﺘﺐ‪.‬‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻟﻜﺘﺎ`ﻲ‬
‫ُ‬ ‫‪ْ .3‬ﺃﻥ َ‬
‫ﻳﻠ‪Ôh‬ﻡﺑﺎﳌﻄﻠﻮﺏﻣﻦﺣﻴﺚﺍﻷﻓ‪X‬ﺎﺭﻭﻧﻤﻂﺍﻟﻜﺘﺎﺑﺔﻭﻋﺪﺩﺍﻷﺳﻄﺮ‪.‬‬
‫ّ‬
‫ّ‬

ﺍﻷﻗﻞ؛
‬ ‫‪O‬ﺷ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ــﺢ
ﺃﻥ
‪d‬ﻌﻴﺪ
ﻗﺮﺍﺀﺓ
ﺇﺟﺎﺑﺎﺗﻪ ّ‬

ﻣﺮﺗ‪a‬ﻥ
ﻋ‪ST‬‬ ‫ﻳﺤﺴ ُﻦ
ﺑﺎﳌ‪P‬‬ ‫ُ‬
‫ﻭﺫﻟﻚ‪:‬‬
‫ﻞﻧﻘﺺ‪.‬‬ ‫‪ .1‬ﻟﻴﺘﺪﺍﺭﻙ ّ‬‫َ‬
‫‪10±‬ﺩﻕ‬ ‫‪ .2‬ﻟ َ‬ ‫ﺍﳌﺮﺍﺟﻌﺔ‬
‫ﻴﺼ…‪s‬ﺍﻷﺧﻄﺎﺀﺇﻥﻭﺟﺪﺕ‪.‬‬
‫ّ‬ ‫‪ .3‬ﻟ ّ‬
‫ﻣﺎﻏﻤﺾﻣﻦﺧﻄﻪ‪.‬‬ ‫ً‬ ‫ﻴﻮ‪sَ Ð‬‬
‫ّ‬
‫ّ‬
‫ﻋﻼﻣﺎﺕﺍﻟ‪,h‬ﻗﻴﻢﻣﻦﻧﻘﻄﺔﻭﻓﺎﺻﻠﺔ‪...‬ﻷ‪O‬ﻤﻴœﺎ‪QR‬ﺇﺑﻼﻍﻣﻘﺼﺪﻩ‪.‬‬ ‫‪ .4‬ﻟﻴﺪﻗ َﻖ‬
‫ّ‬
‫ﻋ‪
ST‬ﺍﳌ‪OP‬ﺷ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ــﺢ
ﺃﻥ‪:‬‬
‫ﻳﻜﺘﺐﺑﺨﻂﻣﻘﺮﻭﺀﻭﺍ‪.sÐ‬‬ ‫‪ْ .1‬ﺃﻥ َ‬
‫ّ‬ ‫ﻧﺼﺎﺋﺢ

‫ﺘﻘﻴ َﺪﺑﺎﳌﻄﻠﻮﺏﺑﺪﻗﺔﺑﻤﺎ‪QR‬ﺫﻟﻚﻋﺪﺩﺍﻷﺳﻄﺮ‪.‬‬ ‫‪ْ .2‬ﺃﻥﻳ ّ‬
‫ّ‬
‫ّ‬ ‫‪ْ .3‬ﺃﻥ َ‬ ‫ﻋﺎﻣﺔ‬
‫ﺑﻠﻐﺔﻋﺮ‪o‬ﻴﺔﺳﻠﻴﻤﺔﻭﺃﻥ{ﺸ‪X‬ﻞžﻌﺾﺍ‪PE‬ﺮﻭﻑﻭﺍﻟ‪X‬ﻠﻤﺎﺕﺗﺒﻠﻴﻐﺎ‬ ‫ﻳﻜﺘﺐ‬
‫ﳌﻘﺼﺪﻩ‪.‬‬

‫‪10/5‬‬

 

>=9,+:;<,#(,;%;##


 ;;%(@>#'#:?=',2*(;3  =4
B
A  
 
            
 


 ' C
A 


 


 


  



 
 
 

 





!"#  

 $
%%
 "

!
 
 &  
!" '
(!
 

 % 
) *
 
 (! 
 &

+  ,
 
 ,
!"

!
&

% ",-"/0,!
*


"'
&
 1   

 ' " 2 
  

 &
 

  
34
 "%
)

* 5&

 (! 
!
 & 
 
 !" * ! 

 &  
*
6'
67 " ,  
 *


 &
 &     
 


"

*
(!&
8 
4




#

 
"
!

!

 &

5 
"

  






 
 
    
 
    
  
  
   




 
  

    !"



# $ 
  % &'(!

    
  x 
) '





(!
"   x
*) '
%


"
 x 
) *!

 

%"
) '
!5

!
*
5
"
  x

( + % &'#!

) '
% 

!  

"
x 
! "

5&

(! "

) *
(!
!


 
"
x E

!
5 "
E

F!
5 "

, -
&&
',!

) G
!


8B

!H
'
8B

!
7 Stunden / von 8 bis 15 Uhr. 
) G


 %

 &!

  
!H I

 %
( +
 4

)J

!B

%

 &!

 &
5"+" 
 


        


 !"

D


 3$34$$4

 +
 .!"
#+  %/ &'(!


 G

 # 



* 8

 (
4



 
# ! , ! 






 . 


 5 
  ! 



 

F

 !  $


   0 





  
 1 




 *      

 7  5  8  2  3  1  6  4

( 2& '(!

56  6




6768 69* 66 


%

 -  %
   !K  " %
 
    " %


 $

   
8!  "  


  

    ! "  G
 
 
   

  
 
 8
 
 


    B

 ! " '


!
   
  

  

( 
!
 B 
 #
" ;

 #

  !
!
   

 
 

  

K! 
 

 
  ! 
L
! "
      

 
  
/    
 


3$34$$4

:  "!"
#  2& '- 6-6-6-6-9 )
-
#!
6 
(!";$


8
 
" 6G $
  %


  
H 
6>
!
  !" 6G 
H 
6!
!
!
-," 6G 

 8

 $
%

 
 
H
 
6# 

 5   wie viel  
 6M-# "

8

H
6G



 
H
  6
 /"
6,&
!


 

 8H
  6D% 
"
6F

'"* G



" 6 
8"* G



"

(  2& ;)<)<) <)<)=(!
;





2
A
N
 2
  


!
 "
 ;
 +
 E!

 
 




  

 *5 !

 
 7





!



   

&
  % 
" *

   


8
5
 


 
   4Ø
  " # 5


 


 (6%
 



   

 
"O

, + % 2&'#!

  >6-6-6* 6)
*-


%


 #5




!
 & 

 Q

 
 
 
"'
!
E &

  
!

   " *

 %

  


   

 5
 B


"
  %
 
  



%


  


 ;46#R4
   8

"
 G

 



 
  
 & 

 8

   
    
#! &
"

M


3$34$$4


?&      "!"

;
 
+

;

 
+

$
;


%4

(



:44 

 
%

 * ! 
 

"# 
&
K
 & %

 


$
"
 %

%


+
5 
!

9 
A

 6'
%





)


6G



$
%


HI

%
#

)J
6G HI

%
(
)J
 6G
&

%


 5
H

%

%
-60L

)



 

0 "0 "D0-
:

%B

  



!
'! "

F

'




"'  

B'"
;$
!

7y bekommen. Mit dem Handy kann ich Musik hören
und im Internet surfen.
Ich werde es sehr oft benutzen.

:

K

'
I
J +

IJ  ( 






 
   
 


Examen du baccalauréat Épreuve : Espagnol Toutes sections
(Session 2018) (Sauf sport)

Le corrigé de l’épreuve d’espagnol


Texte :
VARIEDAD Y RIQUEZA DENTRO DE ESPAÑA
Generalmente España se conoce por su variedad y riqueza, tanto en su geografía y clima
como en su cultura. Situada en el suroeste de Europa, España limita con Portugal y Francia,
posee una geografía muy variada, con numerosas playas, montañas, ríos y desiertos. En el sur
y en el este de España, el clima es suave en invierno y caluroso en verano, mientras que en el
interior las temperaturas son más extremas.
España consta de diecisiete comunidades autónomas y de dos ciudades autónomas, Ceuta y
Melilla. Madrid es la capital del país. La población española cuenta con unos 44 millones de
habitantes, una parte de ellos son inmigrantes de origen africano, latinoamericano y de Europa
del Este.
El idioma oficial es el castellano, pero hay también otras lenguas cooficiales como el catalán,
el gallego y el euskera. Los principales recursos económicos de España provienen de la
agricultura, la industria y el turismo.
Por otro lado, España tiene muchos monumentos históricos que forman parte del Patrimonio
de la Humanidad y representan a varios pueblos y culturas.
Además, España es conocida mundialmente por su gastronomía basada en la dieta
mediterránea; algunos de los platos típicos más conocidos son la paella, el gazpacho y la
tortilla de patatas.
Por último, cabe señalar la importancia de la música folclórica, el flamenco y las numerosas
fiestas populares.
Texto adaptado
COMPRENSIÓN: (6 puntos)
1)- Contestar con “Verdadero” o “Falso”: (2 puntos)
Verdadero Falso
a) Según el texto, en España no hay desiertos. Falso
b) Según el texto, la economía española se basa únicamente en el Falso
turismo.
c) Según el texto, muchos monumentos históricos en España tienen Verdadero
una importancia universal.
d) Según el texto, la gastronomía española es famosa en el mundo. Verdadero

2)- Completar las frases siguientes con la forma más adecuada: (1 punto)
a)- Según el texto, España está situada en el suroeste de Europa.
b)- Según el texto, los inmigrantes en España provienen de Europa, África y Latinoamérica.
3)- ¿Cómo es el clima en España, según el texto? (1,5 punto)

En el sur y en el este de España, el clima es suave en invierno y caluroso en verano, mientras


que en el interior las temperaturas son más extremas.

1
4)- Relacionar con una flecha la lengua con el nombre de la comunidad donde se
habla:(1,5 punto)
-El gallego Cataluña
-El catalán País Vasco
-El euskera Galicia

LENGUA: (9 puntos)
I-Ortografía: (1 punto)
Colocar los cuatro acentos que faltan:

Pedro trabaja en una fábrica que se dedica a la producción y a la exportación de material


electrodoméstico.

II-VOCABULARIO: (2puntos)
1)- Buscar el sinónimo de las palabras subrayadas:(0,5 punto)

a- la vida cotidiana ( diaria ) de Elena es monótona.


b- Luis llega habitualmente ( normalmente ) a la oficina a las ocho de la mañana.

2)- Buscar el antónimo de las palabras subrayadas:(0,5 punto)

a- Actualmente, no es posible ( imposible ) viajar a España sin sacar un visado.


b- Los vecinos del piso superior ( inferior ) hacen mucho ruido.

3)- Completar el texto con cuatro palabras de la lista siguiente: (1punto)


[arquitectura / primera / publicó / universidad / importantes / teléfono]

Gabriel García Márquez nació en Colombia en 1927, estudió derecho y periodismo en


la…universidad…de Bogotá. A los veintisiete años escribió su…primera….novela “La
Hojarasca”. En 1967…publicó…en Argentina “Cien Años de Soledad” que se considera
como una de las novelas más…importantes….de la literatura universal del siglo XX.
III- GRAMÁTICA: (6 puntos)

1)- Elegir la preposición correcta: (2 puntos)

a- Tengo que comprar este jarabe (para – a – con)…para…la tos.


b- Lo que te digo no es una broma, estoy hablando (con – en – por)…en….serio.
c- El domingo, vamos a ir (en – por – de)……de……compras al supermercado.
d- Está prohibido hablar (a – sobre – por)……por……teléfono en clase.

2)- Completar con los verbos “Ser” o “Estar”: (2 puntos)

a- Sergio……es…….muy amable pero siempre……está…..solo y aislado.


b- Galicia……es……una comunidad autónoma,………está………en el noroeste de España.
c- Carmen……es…….venezolana,…está…. trabajando en una empresa española.
d- Marta……está……..preocupada, porque su marido…… está………..en el hospital.

2
3)- Poner los verbos que están entre paréntesis en el tiempo adecuado: (2 puntos)

a- Todos los días yo (DESPERTARSE)……me despierto…….pronto.


b- Estoy esperando el tren desde las ocho y todavía no (LLEGAR)…ha llegado….
c- Ayer, tú (COGER)……cogiste…….el autobús muy tarde.
d- La semana próxima, mis padres (VOLVER)……volverán…..a casa.

PRODUCCIÓN ESCRITA: (5 puntos)


Durante los días de la semana, cada miembro de tu familia tiene unas actividades diferentes.
Habla, en un párrafo, de lo que suele hacer cada uno de ellos) (±12 líneas)

-La introducción
-En esta parte, el alumno tiene que hablar, de manera breve, de la importancia de las
actividades diarias para cualquier individuo.

-El desarrollo del tema


-En esta parte, el alumno presenta y habla de lo que suele hacer, diariamente, cada miembro
de su familia.

-La conclusión
-En esta parte, el alumno va a dar su impresión sobre la diversidad de las actividades diarias
de los miembros de su familia (de manera breve).

3
RÉPUBLIQUE TUNISIENNE Corrigé sujet italien
MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION
Section : Toutes sections (Sauf sport)
zzzzz
EXAMEN DU BACCALAURÉAT SESSION 2018

A- Domande di Comprensione: (6pt)


1- Vero – vero – falso – falso (0.5x4=2pt)

2- a- indipendente
(0.5x2= 1pt)
b- degustare il senso di libertà

3-
a- autonomo / responsabile/ sviluppare la creatività / (1x2=2pt)
la capacità di decidere/ vivere in gruppo/ rispettare
le regole e l’avversario/ avere fiducia nell’altro/
avere uno stile di vita più sano.
(0.5x2=1pt)
b- Porsi degli obbiettivi / e raggiungerli

B- Lessico e Grammatica (9punti) :


1- [calcio – automobilismo – sportivi – olimpiadi – (0.25x6= 1.5pt)
mondo – sport]

2- a- calcio (0.5x3= 1.5pt)


b-nuoto
c-judo
3- [migliorando– praticando –raggiungendo –seguendo] (0.5x4= 2pt)

4- [li –lo –la – lo] (0.5x4= 2pt)

5- [di cui – ai quali – per cui – che] (0.5x4= 2pt)

C- Produzione scritta:
- Comprensione 1,5 pt
- Coerenza e coesione 2 pt
- Lingua 1,5 pt
EXPLICATIONS ET RECOMMANDATIONS

Matière : Italien

Le texte :

faire deux même trois lectures attentives du texte afin d’en dégager le thème
et saisir quelques détails importants.

s'il y a quelques mots que vous ne connaissez pas, essayez de les comprendre
à travers le contexte.

Les questions de comprèhension :

lire attentivement la consigne et de s’y conformer: si on vous demande de


cocher une case, cochez la, si on vous demande d'encercler une réponse,
faites-le, et ce pour donner des réponses claires, nettes et convaincantes.
Pour les questions à choix multiples, il y a toujours une et une seule bonne
réponse selon le texte
Pour les deux questions de compréhension où l'on vous demande de prouver
par des détails ou des phrases relevées dans le texte, il faudrait tout
simplement relire le texte et chercher le bon détail ou la bonne phrase et ce
pour donner des réponses claires et convaincantes.

Les questions de langue :


Cette composante vise à évaluer les acquis lexicaux et grammaticaux du
candidat.
Pour la recherche des synonymes et antonymes dans le texte, la plupart du
temps, on vous indique la ligne, ce qui facilite votre tâche. Soyez donc
précis et ne mettez pas de détails qui pourraient fausser la réponse.
Pour l’exercice à trous où l'on vous demande de compléter le paragraphe par
des mots. Il faudrait bien lire le paragraphe ceci vous permettra d'en
comprendre l'idée générale. Ensuite, Complétez-le sans oublier de le relire
chaque fois que vous ajoutez un ou deux mots pour s'assurer que les mots
que vous utilisez vont bel et bien avec le sens général du paragraphe.
Pour l’identification des « mots intrus » (parola intrusa ) il faudrait tout
simplement encercler le mot qui n’appartient pas au champ lexicale des
autres mots.
Pour ce qui est de la conjugaison, on vous propose le temps et le mode il
suffit de faire appel à votre talent dans le choix de la forme correcte. (On
vous propose aussi des verbes conjugués, des pronoms…. sous forme de
choix multiple, iI faudrait donc bien lire la consigne et la phrase initiale afin
d'identifier la forme correcte et l’introduire dans la phrase proposé).

L’EXPRESSION ECRITE:
Pour une rédaction relativement libre dont les thèmes sont familiers, il faut
bien comprendre le sujet proposé en faisant plusieurs lectures attentives.
Il faudrait aussi soulignez toute consigne à propos du format demandé
(lettre, article, email, etc.).
Il faudrait notez aussi les verbes importants qui contrôlent la consigne
comme décrire, raconter, comparer, définir, donner votre avis….,
Prendre quelques minutes pour faire un plan et élaborer une introduction qui
peut être une question à laquelle vous répondez dans la conclusion ou bien
une affirmation que vous appuyez dans la conclusion.
Rédiger des phrases courtes et claires (veiller à l'enchaînement logique et
fluide des phrases et des paragraphes).
faire attention au temps employé et à l'accord sujet et verbe.
Relire votre production afin de corriger toutes sortes de fautes.
Veillez à l’enchainement logique et fluide des phrases et du paragraphe : la
cohérence et la cohésion de votre production sont importantes lorsqu’on
vous accorde la note.

Les critères d’évaluation de cet exercice portent sur :

compréhension de l’argument et adéquation du contenu.


Exactitude lexicale et grammaticale.
Cohérence.

Cherif Mohamed Elyès


Inspecteur principal de l’enseignement secondaire
‫ﺇﺻﻼﺡ‬

‫ﻣﻭﺍﺿـﻳﻊ ﺍﻟـﺩﻭﺭﺓ ﺍﻟﻣﺭﺍﻗﺑﺔ‬

‫ﺟــﻭﺍﻥ ‪2018‬‬

‫ﺷـﻌـﺑﺔ ﺍﻟﻌﻠﻭﻡ ﺍﻟﺗﺟﺭﻳﺑﻳﺔ‬


République tunisienne Année scolaire : 2018-2019
Ministère de l’éducation Inspection générale de la pédagogie de l’éducation

EXAMEN DU Épreuve : Section :


Session de
BACCALAURÉAT Sciences de la vie Sciences
contrôle
SESSION 2018 et de la terre expérimentales

Corrigé Barème
I- QCM (4 points)
4 points
Items 1 2 3 4 5 6 7 8 (0,5x8)
Réponses d b b, d c b a a, d d
Pour les items 3 et 7 attribuer 0,25 point pour une seule réponse correcte.

II- Diagnostic prénatal (4 points)


Question 1 : Le candidat est appelé à utiliser sa mémoire pour restituer.
Verbe d’action utilisé : citer : Une production écrite réduite à des mots ou
listes de mots ou d'expressions.
1) Techniques de prélèvement des cellules fœtales :
- L’amniocentèse
- Le prélèvement du sang fœtal 0.75 pt
- Le prélèvement des villosités choriales
Question 2 : Le candidat est appelé à utiliser sa mémoire pour restituer.
Verbe d’action utilisé : Enumérer : énoncer un à un les éléments d'une série.
2) Etapes de détection d’un gène défectueux
ƒ Extraction et fragmentation de l’ADN par des enzymes de restriction. 1,25 pts
ƒ Électrophorèse (séparation des fragments d’ADN selon leur taille).
(0,25 x 5)
ƒ Transfert sur une feuille de nitrocellulose.
ƒ Dissociation des brins d’ADN par chaleur ou NaOH et incubation avec la
sonde moléculaire radioactive.
ƒ Autoradiographie et révélation du couple gène-sonde sur un film
photographique.
Question 3 : Le candidat est appelé à utiliser sa mémoire pour faire
comprendre un accident génétique.
Verbe d’action utilisé : Expliquer : faire comprendre en détaillant
Verbe qui attire l’attention sur la demande d’une réponse construite avec un
enchaînement logique d’idées, en utilisant un vocabulaire précis (scientifique
et/ou non scientifique) en établissant des liens entre ses connaissances.
3) Mécanisme à l’origine de la trisomie 21
La trisomie 21 résulte d’un accident survenu au cours de la méiose chez l’un
des parents : les 2 chromosomes de la même paire ne se séparent pas et
passent ensemble dans la même cellule fille. Cela peut se produire lors de la
division réductionnelle ou bien lors de la division équationnelle. Ainsi se
forment des gamètes possédant 2 chromosomes 21. La fécondation d’un 2 pts
gamète anormal par un gamète normal entraîne la formation d’un œuf ayant
3 chromosomes 21.

DEUXIEME PARTIE (12 points)


* Lire attentivement le libellé « On cherche à comprendre les
relations fonctionnelles entre certaines structures au début de la
grossesse »
* Souligner les verbes d’action dans chaque question :
Question 1 : porte sur l’analyse de courbes de l’évolution des taux de deux
hormones : la progestérone et l’HCG au cours de la phase lutéale avant et
après la nidation
* 1èr verbe d’action : analyser
Or analyser c’est décomposer un tout (ici courbe) en ses éléments de
manière (chaque fois que la tangente de la courbe change) à le définir, le
classer, le comprendre
METHODE :
- Décrire l’évolution du paramètre mesuré en fonction du temps
- Utiliser un vocabulaire précis et donner des chiffres.
- déduire en ne dégageant que les points importants
I- Procréation
1) Analyse des tracés :
Hormone Analyse
1) À partir de la fécondation, le taux augmente et
Progestérone
atteind 24 ng/mL vers la 3ème semaine de gestation.
1 point
2) Sécrété peu de temps après la nidation avec un
HCG taux pour atteindre 100 ng/mL au cours de 3ème
semaine de gestation.
Hypothèse : rôle de l’HCG : stimule la sécrétion de la progestérone 0,25 point
Question 2 : porte sur l’analyse de résultats expérimentaux
Décomposer un tout en ses éléments constitutifs afin d’éclaircir la hiérarchie
relative des idées et (ou) les rapports entre les idées exprimées. Dans le cas
de résultats expérimentaux, on doit tenir compte des conditions de
l’expérience. On relève le facteur qui varie et on le relie aux résultats obtenus
(trouver le lien entre cause et effet)
2) Analyse de l’expérience 1 :
A la suite de l’injection de l’HCG radioactive, la radioactivité se localise au
niveau des cellules lutéales du corps jaune : ces cellules sont les cellules
cibles de l’HCG. Le taux de progestérone augmente 0,75point
Analyse de l’expérience 2
A la suite de l’injection d’extraits trophoblastiques, le taux de progestérone
augmente
Analyse du document 2
Chez la femelle C, en conditions physiologiques normales, le taux de
progestérone augmente passant de 7 à 14 ng/mL entre le jour 18 et le jour
26 de la gestation.
Chez la femelle D, à la suite de l’injection des anticorps anti-HCG, le taux de
progestérone diminue jusqu’à s’annuler vers le 26ème jour.
a- l’origine de l’HCG est le trophoblaste.
b- l’HCG stimule la sécrétion de la progestérone. L’hypothèse est
confirmée.
c- chez la femelle D il se produit un avortement.
Justification : l’absence de la progestérone vers le 26ème jour est suivie 0,25
d’une destruction de la dentelle utérine ce qui provoque l’avortement. 0,25
Question 3 : porte sur la représentation d’un schéma explicatif des 0,5
interactions hormonales entres l’hypophyse, le corps jaune, le trophoblaste et
l’endomètre au début de la grossesse.
Réaliser un schéma de synthèse :
Mettre en relation des informations saisies en les reliant avec des
connecteurs logiques et en faisant référence aux documents. Le schéma doit
apporter une réponse claire et précise au problème posé.
Etapes à suivre :
a- Déterminer, à partir du sujet, les mots clés ou les notions
importantes à faire figurer dans le schéma.
b- Repérer les éléments à mettre en relation à l'aide de flèches ou de
numéros.
c- Déterminer un code de représentation des structures.
d- Attribuer, éventuellement, des couleurs aux éléments étudiés.
e- Mettre un titre et vérifier que :
- tous les mots clés choisis sont présents dans le schéma
- l'orthographe est correcte
f- Accompagner, si nécessaire, le schéma de quelques phrases
explicatives.
Critères d’évaluation :
1. Lisibilité : code de couleur, soin
2. Titre
3. Légendes (structures, signification des flèches et des signes…)

3)

hypophyse
+ stimulation
rétrocontrôle
négatif
1 point
corps jaune
HCG
progestérone +
et œstrogènes +

endomètre trophoblaste

II- Immunité (4 points)


Il est recommandé d’observer attentivement le document 3
Question 1 : Le candidat est appelé à mobiliser ses connaissances.
Le verbe d’action : exploiter : extraire dans un document des informations
utiles à la résolution du problème scientifique posé.

1) L’observation microscopique montre différents types d’anticorps dont 0,5 point


certains forment un complexe immun avec la toxine T1.
a- La réponse immunitaire développée contre les toxines est une RIMH
b- sites de fixation
de l’antigène

chaine légère
partie variable

1 point
partie constante chaine lourde

site effecteur
Schéma de la molécule d’anticorps

c- Le site anticorps à l’extrémité des parties variables de la molécule


permet la fixation spécifique d’un antigène d’où sa neutralisation.
0,5 point
Le site effecteur à la base de la partie constante de la molécule permet
la fixation du complexe immun sur un phagocyte d’où l’opsonisation.
Question 2 : Le candidat est appelé à mobiliser ses connaissances et faire
une analyse comparative des résultats expérimentaux.
Le verbe d’action : analyser : Dans le cas de résultats expérimentaux, on doit
tenir compte des conditions de l’expérience. On relève le facteur qui varie et
on le relie aux résultats obtenus (trouver le lien entre cause et effet)
2) Analyse
Expérience 2 : absence de complexes immuns dans le liquide donc le sérum
prélevé de S1 ayant reçue des cellules de thymus de S ne contient pas
d’anticorps anti-toxine T1.
Expérience 3 : présence de quelques complexes immuns dans le liquide donc
le sérum prélevé de S2 ayant reçue des cellules de moelle osseuse contient 2 points
une faible quantité d’anticorps anti-toxine T1.
Expérience 4 : présence de plusieurs complexes immuns dans le liquide donc
le sérum prélevé de S3 ayant reçu des cellules de thymus de moelle osseuse
de S contient une quantité importante d’anticorps anti-toxine T1.
- Condition d’une production importante d’anticorps anti-toxine T1 :
présence simultanée de cellules immunitaires de thymus et de moelle
osseuse.
- Identification des cellules : lymphocytes B et T
Origine : moelle osseuse
Lieu de maturation : moelle osseuse pour les LB et thymus pour les LT.

III- Génétique des diploïdes (4 points)


Le candidat est appelé à mobiliser ses connaissances (lois, règles…), ses
stratégies dans une situation nouvelle (proche des situations familières) pour
résoudre un problème.
En génétique formelle, généralement la marche à suivre est indiquée par les
questions du sujet :
1- Démontrer la dominance d’un allèle sur l’autre pour chaque gène grâce
aux données. (N’oubliez pas de justifier et d’en profiter pour poser les
abréviations que vous utiliserez ensuite)
2- Identifier le type de croisement (F1 x F1, test cross, homozygote-
hétérozygote x hétérozygote – homozygote…)
3- Poser votre hypothèse au problème du sujet : gènes indépendants ou
liés.
4- La connaissance des proportions habituelles ({3/4, ¼}, {9/16, 3/16,
3/16, 1/16}, {¼,¼,¼,¼}…) dans les exercices de génétique peut
vous guider au moment de choisir votre hypothèse. (Mais elle ne doit
pas vous servir de justification … vous devez redémontrer ces
proportions en faisant l’échiquier attendu pour les gènes considérés
dans le cadre de l’hypothèse choisie.)
5- Faire le calcul des proportions théoriques attendues dans le cadre de
votre hypothèse :
- on utilise souvent l’échiquier de croisement à ce stade.
- faites en sorte que vos résultats expérimentaux soient comparables
avec les résultats théoriques
6- Conclure grâce à la comparaison de vos résultats théoriques avec les
résultats expérimentaux.
Questions 1 et 2 : Le candidat est appelé à mobiliser ses connaissances et
faire une analyse en vue de (d’) :
- repérer si les parents P1 et P2 dans chaque croisement sont
homozygotes ou hétérozygotes.
- identifier le génotype des parents à partir des résultats obtenus
- Prévoir dans chaque croisement les gamètes produits par P1 et par P2.
- prévoir le ou les génotypes et phénotypes de la descendance ((tableau
de croisement)
- confronter les résultats théoriques aux résultats expérimentaux
1)
Premier croisement :
La descendance du premier croisement est homogène et présente un
phénotype parental pour les deux caractères. Donc il s’agit d’un cas de
dominance absolue telle que :
* l’allèle qui détermine le phénotype tiges longues domine l’allèle qui
détermine le phénotype tiges courtes
* et l’allèle qui détermine le phénotype gousses droites domine l’allèle
qui détermine le phénotype gousses incurvées.
Soient les deux couples d’allèles suivants :
(L,c) un couple d’allèles contrôlant le caractère « longueur des tiges » avec : 0,5 point
L : allèle qui détermine le phénotype tiges longues
L>c
c : allèle qui détermine le phénotype tiges courtes
(D,i) un couple d’allèles contrôlant le caractère « forme des gousses » avec :
D : allèle qui détermine le phénotype gousses droites
D>i
i : allèle qui détermine le phénotype gousses incurvées
Deuxième croisement :
La variété V3 à tiges longues et gousses incurvées est homozygote pour le
caractère forme des gousses et la variété V4 à tiges coutes et gousses droites
est homozygote pour le caractère « longueur des tiges»
La descendance de ce croisement montre 4 phénotypes équiprobables donc
chacune des deux variétés croisées a produit 2 types de gamètes
équiprobables : les deux couples d’allèles peuvent être indépendants ou liés.
Variétés V1 V2 V3 V4
Génotypes L//L D//D ou c//c i//I ou L//c i//i ou c//c D//i ou
LD//LD ci//ci Li//ci cD//ci 0,5 point


2) T=800 et ଵ଺
ൌ ͷͲ
La descendance du troisième croisement montre :
1 point
ͻ
’Žƒ–‡•–‹‰‡•Ž‘‰—‡•‡–‰‘—••‡•†”‘‹–‡•
ͳ͸
͵
’Žƒ–‡•–‹‰‡•…‘—”–‡•‡–‰‘—••‡•†”‘‹–‡•
ͳ͸
͵
’Žƒ–‡•–‹‰‡•Ž‘‰—‡•‡–‰‘—••‡•‹…—”˜±‡•
ͳ͸
ͳ
’Žƒ–‡•–‹‰‡•…‘—”–‡•‡–‰‘—••‡•‹…—”˜±‡•
ͳ͸
Les deux couples d’allèles sont indépendants
Génotypes de Pl1 et Pl2 : L//c D//i 0,5point
Question 3 : Le candidat est appelé à schématiser les principales phases de la
méiose aboutissant à la production de gamètes.
Chacune des plantes Pl1 et Pl2 produit 4 types de gamètes avec la même
fréquence ¼, ¼, ¼, ¼ . On est dans le cas d'un brassage
interchromosomique. Les deux paires d'allèles sont portées par des paires de
chromosomes homologues différentes.
Eléments d’évaluation des schémas demandés :
- Cellule germinale à 2n = 4
- Chromosomes paternels et chromosomes maternels colorés
différemment
- Chromosomes dupliqués portant des gènes à loci précis.
- 2 gènes indépendants placé chacun sur une paire de chromosomes.
- Placement correct des allèles.
- Schéma des étapes suivantes de la méiose :
* la prophase I montrant des chromosomes homologues
* l’anaphase I montrant la disposition aléatoire des chromosomes de
chaque paire
* la télophase II : gamètes obtenus
3)
L

L D
c

D
c i

Prophase I

1,5 point
L D L i

L D L i

ou
c c
i D

c i c
D

Anaphase II

L c L c

D i i D

1/4 1/4 Télophase II 1/4 1/4


gamètes
Correction de l’épreuve de mathématiques ( bac Science expérimentales)

Session de contrôle 2018

Exercice n°1 :
De quoi s’agit-il ?

• Produit vectoriel dans l’espace


• Droites et plans de l’espace
• Sphère, positions relative d’une sphère et d’un plan
• Volume d’un tétraèdre
§ −1 · § −1 ·
JJG ¨ ¸ JJJG ¨ ¸
1. a. On a AB ¨ 3 ¸ et AC ¨ −1 ¸ donc
¨ −1 ¸ ¨ 1 ¸
© ¹ © ¹

JJG JJJG 3 −1 G −1 −1 G −1 −1 G G G G §2·


JJG JJJG ¨ ¸
AB ∧ AC = i− j+ k = 2i + 2 j + 4k ainsi AB ∧ AC ¨ 2 ¸
−1 1 −1 1 3 −1 ¨4¸
© ¹
§2· § −2 ·
JJG JJJG ¨ ¸ JJG ¨ ¸ 1 JJG JJJG JJG 1
b. On a AB ∧ AC ¨ 2 ¸ et AI ¨ 0 ¸ donc V =
6
( )
AB ∧ AC .AI = −4 − 8 = 2
6
¨4¸ ¨ −2 ¸
© ¹ © ¹
§2·
JJG JJJG ¨ ¸
2. Puisque AB ∧ AC ¨ 2 ¸ vecteur normal à P donc P : 2 x + 2 y + 4 z + d = 0
¨4¸
© ¹
On a C ( 0;0;2) ∈ P donc d = −8 ainsi P : x + y + 2z − 4 = 0
3.
a. On a M ( x; y; z ) ∈ S ⇔ x 2 + y 2 + z 2 + 2 x − 2y + 2z − 8 = 0 ⇔

( x + 1) − 1 + ( y − 1) − 1 + ( z + 1) − 1 − 8 = 0 ⇔ ( x + 1) + ( y − 1) + ( z + 1)
2 2 2 2 2 2
= 11
donc S est la sphère de centre I et de rayon 11
−1 + 1 − 2 − 4
b. On a d ( I , P ) = = 6 < 11 donc P ∩ S est un cercle de rayon
1+1+ 4
r = 11 − 6 = 5
c. On a B ∈ P et C ∈P et puisque 0 2 + 4 2 + 0 2 + 2 × 0 − 2 × 4 + 2 × 0 − 8 = 0 donc B ∈ S
et puisque 0 2 + 0 2 + 22 + 2 × 0 − 2 × 0 + 2 × 2 − 8 = 0 donc C ∈ S de plus

( −4 ) + 22 = 2 5 donc [BC ] est un diamètre du cercle (ς ) et ainsi


2
BC =
H = B * C d’où H ( 0;2;1)
JJJG JJG ­ x M − 1 = −a ­ xM = 1 − a
° °
4. a. On a AM = aAB équivaut à ® yM − 1 = 3a équivaut à ®yM = 1 + 3a ainsi
° z − 1 = −a ° z =1−a
¯ M ¯ M
M (1 − a;1 + a;1 − a )
§ 1−a · § 1−a ·
JJJG ¨ JJJG ¨
b. on a BM ¨ 3a − 3 ¸ et CM ¨ 1 + 3a ¸¸ d’où
¸
¨ 1−a ¸ ¨ −1 − a ¸
© ¹ © ¹
JJJG JJJG
BM.CM = (1 − a ) + ( 3a − 3)(1 + 3a ) − (1 − a2 ) = 11a2 − 3 − 8a = ( a − 1)(11a + 3)
2

JJG JJG JJG JJG


JJG JJG ­ AE = aAB
­° AE = aAB °­ AE = aAB °
c. On a E ∈ ( AB) ∩ (ς ) ⇔ ® JJG JJG ⇔® ⇔® 3
°¯BE.CE = 0 ¯°( a − 1)(11a + 3) = 0 °a = 1 ou a = −
¯ 11
pour a = 1 on a E ( 0;2;0 ) or puisque H ( 0;2;1) donc HE = 1 ≠ 5 d’où E ∉ (ς )
−3 JJG −3 JJG
ainsi a = d’où AE = AB
11 11
1 JJG JJJG JJG 1 § −3 JJG JJJG · JJG 3 ª 1 JJG JJJG JJG º 3
d. On a V ' =
6
( ) (
AE ∧ AC .AI = ¨ AB ∧ AC ¸ .AI = « AB ∧ AC .AI » = V
6 © 11 ¹ 11 ¬ 6
)
¼ 11

Exercice n°2 :
De quoi s’agit-il ?

• Résolution d’une équation du second degré dans ^


• Complexe et géométrie
I.
1. a. On a OP = P = 2 + 1 = 3 d’où P ∈( C )
­ yP = 1
b. On a ® et P ∈( C ) donc P ∈ ( C ) ∩ Δ : y = 1 avec xP > 0 d’où la construction
¯ xP > 0

G
v
G
u
°­arg ( P ) ≡ α [2π ]
c. On a ® ⇔ P = 3eiα
°̄ P = 3

2.

( )( )( )
Gn JJJG Gn JJG JJG
n JJJG
a. On a u ,OQ ≡ u ,OP + OP ,OQ [2π ] ≡ α + α [2π ] ≡ 2α [2π ]

( )
Gn JJJG
b. On a Q ∈( C ') donc q = 3 et puisque arg ( q ) ≡ u ,OQ [2π ] ≡ 2α [2π ] d’où q = 3e i 2α

( ) ( )
2 2
c. On a p2 = 3e iα = 3e i 2α = q donc q = 2 +i = 2 + 2i 2 − 1 = 1 + 2i 2
II.
1. a. On a Δ = 64 − 4 × 16 × 9 = −512 d’où δ = i 512 = 16 2i
8 − 16i 2 1 2 8 + 16i 2 1 2 q q
d’où z ' = = −i et z ' = = +i d’où z ' = et z '' =
32 4 2 32 4 2 4 4
b. On pose Z = z 2

q q
On a z solution de ( E ' ) équivaut à Z 2 − 8 Z + 9 = 0 équivaut à Z = ou Z =
4 4
2
p2 § p ·
2
§p·
équivaut à z = ¨ ¸ ou z 2 = = ¨ ¸
2

©2¹ 4 ©2¹
p p p p
équivaut à z = ou z = − ou z = ou z = −
2 2 2 2
­p p p p½
Conclusion : S^ = ® ; − ; ; − ¾
¯2 2 2 2 ¿
2. a. §p· § p· § p· § p·
On a M1 ¨ ¸ , M2 ¨ − ¸ , M3 ¨ ¸ et M4 ¨ − ¸
©2¹ © 2¹ ©2¹ © 2¹

b. On a M1 * M2 = M3 * M4 et
M1M2 = M3M4 = P donc M1M3M2M4
est un rectangle
Exercice n°3:
De quoi s’agit-il ?

• Utiliser un graphique
• Fonction en exponentielle ( limites, variations, branches infinies)
• Calcul d’aires
• Fonctions primitives
ª ( x + 1 )2 º
A. 1. a. On a lim f ( x ) = lim ª( x + 1 ) − xe º = lim x «
2 x
− e x » = +∞
x →−∞ x →−∞ ¬ ¼ x →−∞ « x
¬ »¼
f (x) ( x + 1) − xe x ª ( x + 1)2 º
2

On a lim = lim = lim « − e x » = −∞


x →−∞ x →−∞ x →−∞
x x «¬ x »¼
donc ( C f ) admet au voisinage de −∞ une branche parabolique de direction
G
( )
O, j

2 ( x + 1)
ª 2
ex º
b. On a lim f ( x ) = lim ( x + 1) − xe = lim x «
ª xº
2
− » = −∞
x →+∞ x →+∞ ¬ ¼ x →+∞ « x 2
¬ x »¼
f (x) ( x + 1) − xe x ª ( x + 1)2 e x º
2

On a lim = lim = lim x « 2


− » = −∞
x →+∞ x →+∞ x →+∞
x x «¬ x x »¼

donc ( C f ) admet au voisinage de +∞ une branche parabolique de direction


G
( )
O, j
2. a. f est dérivable sur \ et on a pour tout réel x ,
f ' ( x ) = 2 ( x + 1) − e x − xe x = 2 ( x + 1) − e x ( x + 1) = ( x + 1) ( 2 − e x )
b. f ' ( x ) = 0 ⇔ x = −1 ou x = ln2 et on a 2 − e x > 0 ⇔ e x < 2 ⇔ x < ln2
d’où x −∞ -1 ln2 +∞
x +1 − 0 + +
2−e x
+ + 0 −
f '( x ) − 0 + 0 −

+∞ 1 + (ln2)
2

f ( x)
e −1

3. a. On a f ' ( 0 ) = g ' ( 0 ) = 1 et f ( 0) = g ( 0 ) = 1 d’ou T : y = x + 1


b. Puisque ( Γ ) est au dessus de ( Δ ) donc e x − ( x + 1) ≥ 0 pour tout x ∈\
autrement : Soit h : x 6 e x − ( x + 1) , x ∈\ x −∞ 0 +∞
h'( x ) − 0 +
h est dérivable sur \ , et on a h'( x ) = ex − 1 d’où
+∞ +∞
D’où h ( x ) = e − ( x + 1) ≥ 0 pour tout x ∈\
x
h( x )
4. 0

a. Pour tout x ∈\ , e − f ( x ) = e − ( x + 1) + xe = ( x + 1) e − x − 1
x x x2 x
( )
b. Pour tout x ∈\ , ( x + 1) − f ( x ) = xe x − x2 − x = x ( e x − x − 1)
( )
c. Pour tout x ∈\ , e x − f ( x ) = ( x + 1) e x − ( x + 1) = 0 ⇔ x = −1 ou x = 0 d’où

x −∞ -1 0 +∞
e − f ( x)
x − 0 + 0 +

Conclusion : Γ au dessous de ( C f ) pour tout x ∈ ]−∞; −1[

Γ au dessus de ( C f ) pour tout x∈ ]−1; +∞[ \ {0}

(
Γ coupe ( C f ) aux points −1;e −1 et ( 0;1) )
( )
Pour tout x ∈\ , ( x + 1) − f ( x ) = x e x − ( x + 1) = 0 ⇔ x = 0 d’où
x −∞ 0 +∞
( x + 1) − f ( x ) − 0 +
Conclusion : Δ au dessous de ( C f ) pour tout x ∈ ]−∞;0[

Δ au dessus de ( C f ) pour tout x ∈ ]0; +∞[


Γ coupe ( C f ) au point ( 0;1)
5.

C( f ) Γ
Δ
6. On a
0
ª 1 º
A = ³ ( g ( x ) − f ( x ) ) dx = ³ e + xe − x − 2 x − 1dx = « xe x − x 3 − x 2 − x »
0 0
x x 2
−1 −1
¬ 3 ¼ −1
§ 1 1 · 1 1
= 0 − ¨ − + − 1 + 1¸ = −
© e 3 ¹ e 3

Exercice n°4:
De quoi s’agit-il ?

• Utiliser un graphique
• Fonction n

• Suites un+1 = f ( un ) ( monotonie, résonnement par récurrence , absurde,


convergence )
1. Soit M ( x; y ) ∈℘\ {O}
­g ( x ) = x ­° 4 4 x = x
On a M ∈( C ) ∩ ( D ) ⇔ ® ⇔® ⇔ x3 = 4 ⇔ x = 3 4
¯ x > 0 °̄ x > 0
d’où α = 3 4
2.
a. On a u0 = 4 , u1 = f ( 4 ) = 1 , u2 = f (1) = 2 et u3 = f ( 2 ) = 2 donc
u1 < u3 < u2 < u0
b. Montrons par récurrence que pour tout n∈` , un > 0
Pour n = 0 on a u0 = 4 > 0
Soit n∈` , on suppose un > 0 et montrons que un+1 > 0
2
On a un+1 = f ( un ) = >0
un
Conclusion : pour tout n∈` , un > 0
1 1
c. Soit n∈` , si un+1 ≤ un alors 0 < un+1 ≤ un d’où ≥ ainsi
un +1 un
2 2
≥ donc un+2 ≥ un+1
un +1 un
d.
Puisque si un+1 ≤ un alors un+2 ≥ un+1 donc ( un ) n’est pas décroissante
1 1
Et si un ≤ un+1 alors 0 < un ≤ un+1 donc ≤ d’où un+2 ≤ un+1
un +1 un
donc ( un ) n’est pas croissante
Conclusion : ( un ) n’est pas monotone
3. Pour tout x ∈ ]0; +∞[ ,
§ 2 ·
2 1 1
2
f ( f ( x )) = f ¨ ¸= = 2 x = 24 x 4 = ( 4 x ) 4 = 4 4 x = g ( x )
© x¹ 2
x
4.
a. Pour tout n∈` , g ( vn ) = f ( f ( u2n+1 ) ) = f ( u2n+2 ) = u2n+3 = vn+1
g ( wn ) = f ( f ( u2n ) ) = f ( u2n+1 ) = u2n+2 = wn+1
b. Montrons par récurrence que pour tout n∈` , vn ≤ vn+1 ≤ α ≤ wn+1 ≤ wn
Pour n = 0 , on a u1 < u3 < α < u2 < u0 d’où v0 < v1 < α < w1 < w0
Soit n∈` , on suppose vn < vn+1 < α < wn+1 < wn
montrons que vn+1 < vn+2 < α < wn+2 < wn+1
on a 0 < vn < vn+1 < α < wn+1 < wn et g croissante sur [ 0;+∞[ donc
g ( vn ) < g ( vn+1 ) < g (α ) < g ( wn+1 ) < g ( wn ) d’où vn+1 < vn+2 < α < wn+2 < wn+1
conclusion : pour tout n∈` , vn ≤ vn+1 ≤ α ≤ wn+1 ≤ wn
c. On a ( vn ) est une suite croissante et majorée par α donc convergente
vers A ∈[ 0; +∞[ et puisque vn+1 = g ( vn ) et g continue sur [ 0;+∞[ d’où
g ( A ) = A équivaut à A ∈{0;α} et puisque vn ≥ v0 = 1 > 0 d’où A > 0 ainsi
A =α
On a ( wn ) est une suite décroissante et minorée par α donc convergente
vers A ∈[ 0; +∞[ et puisque wn+1 = g ( wn ) et g continue sur [ 0;+∞[ d’où
g ( A ) = A équivaut à A ∈{0;α} et puisque et puisque 0 < α ≤ wn ≤ w0 = 4
d’où A > 0 donc A = α
lim u2n = lim u2n+1 = α équivaut à lim un = α
n→+∞ n→+∞ n→+∞
‫ّ‬ ‫ﺍﻣﺘﺤﺎﻥ
ﺍﻟﺒﺎﻟﻮﺭﺎ‬
‫ﺍﻟﺸﻌﺐ ﺍﻟﻌﻠﻤﻴﺔ ﻭﺷﻌﺒﺔ ﺍﻻﻗﺘﺼﺎﺩ ﻭﺍﻟﺘﺼﺮﻑ‬ ‫ﺍﳌﺎﺩﺓ‪
:‬ﺍﻟﻌﺮﺑﻴّﺔ‬ ‫ﺩﻭﺭﺓ
ﺍﳌﺮﺍﻗﺒﺔ

‫ﺩﻭﺭﺓ
‪2018‬‬
‫ﻣﻘﺎﻳﻴﺲ ﺍﻹﺻﻼﺡ‬

‫ﺍﻷﻋﺪﺍﺩ‬ ‫ﺍﻷﺟﻮﺔ‬

‫ﻧﻘﻄﺔﻭﻧﺼﻒ‬ ‫ّ‬
‫ﺍ‪'DE‬ﺎ„‪)Q‬ﻧﻘﻄﺔﻭﻧﺼﻒ(‬ ‫ﻣﻼﺋﻤﺎﻟﻠﻨﺺ ّ‬
‫ﺗﺘﻮﺝﺑﻪﺍﳌﺴﺎﺭ‬ ‫ّ‬ ‫‪ُ (1‬‬
‫ﺻﻎﺍﺳﺘŸﺘﺎﺟﺎ‬
‫ﺍﻹ€ﺴﺎ€ﻲ ّ‬
‫ﺟﻠﻴﺔﻻﻳﻤﻜﻦﺇﻧ‪X‬ﺎﺭ‪O‬ﺎ‪.‬‬ ‫ّ‬ ‫ّ‬
‫ﺍﺙﺍﻟﻌﻠ‪ªÁ‬‬
‫ﻣﻦﻗﺒﻴﻞ‪):‬ﺇﺫﻥﻓـ(ﻣﺴﺎ‪O‬ﻤﺔﺍﻟﻌﺮﺏ‪QR‬ﺍﻟ‪,h‬‬

‫ّ‬
‫ﻟ‪X‬ﻞﻣ‪'Ö‬ﻢﻣﺒ‪#‬ﻥ‪QR‬ﺍ‪'E‬ﺪﻭﻝﺛﻼﺙﻠﻤﺎﺕﺗŸﺘ‪ªÁ‬ﺇﻟﻴﻪ‪).‬ﻧﻘﻄﺔﻭﻧﺼﻒ(‬ ‫‪ (2‬ﺍﺳﺘﺨﺮﺝﻣﻦ ّ‬
‫ﺍﻟﻨﺺ‬
‫ﻧﻘﻄﺔﻭﻧﺼﻒ‬ ‫ﺍﻟ‪X‬ﻠﻤﺎﺕﺍﳌﻨﺘﻤﻴﺔﺇﻟﻴﻪ‬ ‫ﺍﳌ‪'Ö‬ﻢ‬
‫)‪:0.25‬ﻟ‪X‬ﻞﻠﻤﺔ(‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻹﺭﺙ‪/‬ﺃﺧﺬﺕ‪/‬ﻧﻘﻞ‪/‬ﺍﳌﻘﺘ¨ﺴ‪#‬ﻥ‪/‬ﺍﻟﺘﺒﻌﻴﺔ‬ ‫ﻣ‪'Ö‬ﻢﺍﻟﻨﻘﻞﻭﺍﻟﺘﻘﻠﻴﺪ‬
‫ّ‬
‫ﺍﻟﻨﻘﺪ‪/‬ﺍﻟﺘﻤﺤﻴﺺ‪/‬ﺍﻻﺑﺘ‪X‬ﺎﺭ‪/‬ﺍﻟﺸﻚ‪/‬ﺍﻻﺧﺘﺒﺎﺭ‪/‬ﺍﻟﺘﺠﺮ‪K‬ﺐ‬ ‫ﻣ‪'Ö‬ﻢﺍﻟﻨﻘﺪﻭﺍﻹﺿﺎﻓﺔ‬

‫ّ‬ ‫ّ‬ ‫ّ‬ ‫ّ‬ ‫‪ّ (3‬‬


‫‪QR‬ﺍﻟﻨﺺﻣﺴﺘﻌﻴﻨﺎﺑـﺎﳌﺆﺷﺮﺍﺕﺍﻵﺗﻴﺔ‪):‬ﻧﻘﻄﺔﻭﻧﺼﻒ(‬ ‫ﺔﺍ‪'DE‬ﺎﺟﻴﺔ‬ ‫ﺣﺪﺩﻋﻨﺎﺻﺮﺍ‪ME‬ﻄ‬
‫ّ‬ ‫ّ‬
‫ﺔﺍ‪'DE‬ﺎﺟﻴﺔ‬ ‫ﻋﻨﺎﺻﺮﺍ‪ME‬ﻄ‬ ‫ﺍﳌﺆﺷﺮﺍﺕ‬
‫ﻧﻘﻄﺔﻭﻧﺼﻒ‬ ‫ﻻﺷﻚ ّ‬‫ّ‬
‫)‪(3*0.5‬‬
‫ﻋﺮﺽﺍﻷﻃﺮﻭﺣﺔﺍﳌﺪﺣﻮﺿﺔ‬ ‫‪QR‬ﺃﻥ‪....‬‬
‫ﺍﳌﺴﺎﻳﺮﺓ‬ ‫ﻭﻣﻦﻳﻨﻜﺮ‪....‬‬
‫ﺍﻟﺪﺣﺾ‪/‬ﺍﻟﺘﻌﺪﻳﻞ‬ ‫ّ‬ ‫ﻏ‪ّ ,#‬‬
‫ﺃﻥ‪....‬‬

‫ّ‬
‫‪QR‬ﻣﺮﺣﻠﺔﺍﻟﻨﻘﻞﻭﺍﻻﺗﺒﺎﻉﻣﻈ‪f‬ﺮ‪K‬ﻦﺃﺳﺎﺳﻴ‪#‬ﻥ‪.‬ﺣﺪﺩ‪O‬ﻤﺎﺍﻧﻄﻼﻗﺎﻣﻦﺍﻟﻔﻘﺮﺓ‬ ‫ّ‬
‫ﺍﺗﺨﺬﺍﻟﺘﺄﻟﻴﻒﺍﻟﻌﻠ‪ªÁ‬‬ ‫‪(4‬‬
‫ّ‬
‫ﺍﻟﺜﺎﻧﻴﺔﻣﻦﺍﻟﻨﺺ‪).‬ﻧﻘﻄﺔ(‬
‫ﻧﻘﻄﺔ‬
‫ﺃ‪ -‬ﺗﺮﺗ‪b‬ﺐﺍﳌﻌﺎﺭﻑﻭﺗﺒﻮ‪œÊK‬ﺎﻭﻭﺿﻊﻓﺮﻭﻋ‪f‬ﺎ‪QR‬ﻣﻮﺍﺿﻌ‪f‬ﺎ‪.‬‬
‫)‪(2*0.5‬‬ ‫ّ‬
‫ﺍﳌﺴﺎﺋﻞﺍﻟﻌﻠﻤﻴﺔ‪.‬‬‫ﺏ‪ -‬ﺗﻮﺿﻴﺢﺍﻟﻐﺎﻣﺾﻣﻦﺍﻟﻘﻮﻝ‪QR‬‬

‫ّ‬
‫ﻥﺩﻻﻟﺘﻪﺍ‪'DE‬ﺎﺟﻴﺔ‪).‬ﻧﻘﻄﺘﺎﻥﻭﻧﺼﻒ(‬ ‫ﺿﻊﺑ‪#‬ﻥﻗﻮﺳ‪#‬ﻥ‪QR‬ﺍﻟﻨﺺ ّ‬
‫ﻭ‪#o‬‬ ‫ّ‬ ‫ُ‬
‫ﻥﺍﻷﺳﻠﻮﺏ‪QR‬ﻣﺎﻭ‬ ‫‪ّ (5‬‬
‫ﻋ‪#‬‬
‫ّ‬
‫ﺍﻟﺪﻻﻟﺔﺍ‪'DE‬ﺎﺟﻴﺔ‬ ‫ﺍﻷﺳﻠﻮﺏ‬ ‫ﺍ‪'E‬ﻤﻠﺔ‬
‫ّ‬ ‫ّ‬ ‫َ‬ ‫ْ‬
‫ﻣﻦﻗﺒﻴﻞ‪:‬ﺗﺄﻛﻴﺪﺍﻟﻀﺒﻂﺍﻟﺰﻣ‪ªÓ‬ﺍﻟﺪﻗﻴﻖ‬ ‫ﺍﻟﻌﻠ‪ªÁ‬‬
‫ِ‬ ‫ﺍﻟﺘﺄﻟﻴﻒ‬
‫ِ‬ ‫ﻳﺼﺒﺢ ِﺳﻤﺔ‬ ‫ﺍﻻﺑﺘ‪X‬ﺎﺭ ﻟﻢ‬
‫ﻧﻘﻄﺘﺎﻥﻭﻧﺼﻒ‬ ‫ّ‬ ‫ﺍ‪PE‬ﺼﺮ‬ ‫ﺍﻟﻌﺮ‪³‬ﻲ ﺇﻻ ﺑﺪﺍﻳﺔ ﻣﻦ ﺍﻟﻘﺮﻥ ﺍﻟﺮﺍžﻊ ﺍﻟ‪'Ä‬ﺮﻱّ‬
‫ّ‬
‫)ﺍﻷﺳﻠﻮﺏ‪(2X0.5:‬‬
‫ﺍﻟﻌﻠ‪ªÁ‬ﻋﻨﺪﺍﻟﻌﺮﺏ‪.‬‬ ‫ﻟﺒﺪﺍﻳﺔﻣﺮﺣﻠﺔﺍﻻﺑﺘ‪X‬ﺎﺭ‬ ‫ِ‬ ‫ِ‬ ‫ِ‬
‫)ﺍﻟﺪﻻﻟﺔ‪(2X0.75:‬‬ ‫ﻣﻮﺍﺻﻠﺔﺍﺳﺘﻌﺮﺍﺽ‪Y/‬ﻌﺪﻳﺪﺍ‪ME‬ﺼﺎﺋﺺ‬
‫ّ‬ ‫ُ‬ ‫ّ ُ‬
‫ّ‬
‫ﺍﻟﻌﻠ‪ªÁ‬ﻋﻨﺪﺍﻟﻌﺮﺏ‬ ‫ﺍﳌﻤ‪Ô#‬ﺓﻟﻠﺘﻔﻜ‪,#‬‬ ‫ﺍﻟﺘﻔﺼﻴﻞ‬ ‫‪K‬ﺐ ﻭﺍﻻﺧ ُ‬
‫ﺘﺒﺎﺭ‬ ‫ﺍﻟﺜﺎﻟﺜﺔ ﻓ‪ jk‬ﺍﻟﺘﺠﺮ ُ‬ ‫ﺍ‪ME‬ﺎﺻ ّﻴﺔ‬ ‫ّﺃﻣﺎ‬
‫ﻭﺗﻔﺴ‪O,#‬ﺎ‪.‬‬

‫‪10/1‬‬
‫ّ‬
‫"‪.‬ﺗﻮﺳﻊ‪OQR‬ﺬﺍﺍﻟﻘﻮﻝ ﻧﻘﻄﺘﺎﻥﻭﻧﺼﻒ‬ ‫ْ‬ ‫ّ‬ ‫َ‬
‫‪ (6‬ﻗﺎﻝﺍﻟ‪X‬ﺎﺗﺐ"ﻓﻌﻠﻤﺎﺅﻧﺎﺎﻧﻮﺍﻻﻳﺄﺧﺬﻭﻥﺑﻤﺎﻳﺼﻠ‪f‬ﻢﻣﻦﺍﻟﻌﻠﻢﺃﺧﺬ ِ‬
‫ﻣﺴﻠ ٍﻢ‬
‫)‪0.5‬ﻥﻟﻠﺘﻔﻜﻴﻚ‬ ‫ّ‬
‫ﻭﺍﺩﻋﻤﻪﺑﺄﻣﺜﻠﺔﻣﻦﺧﺎﺭﺝﺍﻟﻨﺺ‪).‬ﻧﻘﻄﺘﺎﻥﻭﻧﺼﻒ(‬
‫ﺧﻤﺴﺔﺃﺳﻄﺮ‬
‫ﻭﺍﻟﺘﻔﺮ¡ﻊ(‬ ‫ّ‬
‫)‪1.5‬ﻥﻟﻠﺘﺤﻠﻴﻞ‬
‫ﺍﻟﻌﻠﻤﺎﺀﺍﻟﻌﺮﺏﻻﻳﺄﺧﺬﻭﻥﻣﺎﻳﺼﻠ‪f‬ﻢﺃﺧﺬﻣﺴﻠﻢﺑﻞﻳŸﺘ‪'Ä‬ﻮﻥﻣﺴﺎﺭﺍﻗﺎﺋﻤﺎﻋ ‪:‬‬
‫ﻭﺍﻻﺳﺘﺪﻻﻝ(‬ ‫‪ .1‬ﺍﻟﺘﻤﺤﻴﺺ‪/‬ﺇﻋﻤﺎﻝﺍﻟﻌﻘﻞ‪/‬ﺍﻟﺸﻚ‬
‫)‪0.5‬ﻥﻟﺴﻼﻣﺔﺍﻟﻠﻐﺔ‬ ‫‪ .2‬ﺍﻟﺘﻨﻘﻴﺢ‪/‬ﺍﻹﺧﻀﺎﻉﺇ‪ :‬ﺍﻟﺜﻘﺎﻓﺔﻭﺍﻟﺒ‪b‬ﺌﺔ‪/‬ﺍﻹﺿﺎﻓﺔ‪/‬ﺍﻟﺘﻄﻮ‪K‬ﺮ‪...‬‬
‫ّ‬ ‫ّ‬
‫ﻭﺗﻤﺎﺳﻚﺍﻟﺒﻨﺎﺀ(‬ ‫‪s‬ﺗﻘﺪﻳﻢﺃﻣﺜﻠﺔﻭﺟ‪œÍ‬ﺔﻣﻦﺧﺎﺭﺝﺍﻟﻨﺺﺗﺪﻋﻢﺃﻓ‪X‬ﺎﺭﻩ‪.‬‬ ‫ﻣﻼﺣﻈﺔ‪:‬ﻋ ﺍﳌ‪§,h‬‬

‫ّ‬
‫ﺔﺍﻹﺳﻼﻣﻴﺔﻣﻦﺗﺎﺭ‪K‬ﺦ‬ ‫ّ‬
‫‪Ô‬ﺕﺍﳌﺮﺣﻠﺔﺍﻟﻌﺮ‪o‬ﻴ‬ ‫ّ‬
‫ﺎﺕﺍﻟﺜﻼﺙﺍﻟ¶‪ª‬ﻣ‪#‬‬ ‫ّ‬
‫ﻳﻤﻜﻦﺃﻥ‪Y‬ﺴ‪f‬ﻢﺍ‪ME‬ﺎﺻ ّﻴ‬ ‫ﺇ‪ :‬ﺃﻱ ّ‬
‫ﺣﺪ‬ ‫ّ‬ ‫‪(7‬‬
‫ّ‬
‫ﺔﺍﻟﻴﻮﻡ؟ﺣﺮﺭ‪QR‬ﺫﻟﻚﺧﻤﺴﺔﺃﺳﻄﺮ‪).‬ﻧﻘﻄﺘﺎﻥﻭﻧﺼﻒ(‬ ‫ّ‬
‫ﺔﻋﺮ‪o‬ﻴ‬ ‫ّ‬
‫ﺗﺤﻘﻴﻖ‪œÚ‬ﻀﺔﻋﻠﻤﻴ‬ ‫ﺍﻟﻌﻠﻮﻡ‪QR‬‬
‫ّ‬
‫ﻴﺎﺕﺍﻟﺜﻼﺙﺍﻟ¶‪ª‬ﻣ‪Ô#‬ﺕﺍﳌﺮﺣﻠﺔﺍﻟﻌﺮ‪o‬ﻴﺔﻣﻦﺗﺎﺭ‪K‬ﺦﺍﻟﻌﻠﻢ‪QR‬ﺗﺤﻘﻴﻖ‪œÚ‬ﻀﺔﻋﻠﻤﻴﺔ‬ ‫ّ‬
‫‪Y‬ﺴ‪f‬ﻢﺍ‪ME‬ﺎﺻ‬ ‫ﺍﳌﺴﺎﻳﺮﺓ‪:‬‬
‫ﻧﻘﻄﺘﺎﻥﻭﻧﺼﻒ‬ ‫ﺍﻟﻴﻮﻡﻷ‪œÚ‬ﺎ‪:‬‬
‫)‪0.5‬ﻥﺍﳌﺴﺎﻳﺮﺓ(‬ ‫‪ -‬ﺃﺳﺲﺧﺎﺿﻌﺔﳌﻨﻄﻖﺍﻟﻌﻘﻞ‪.‬‬
‫)‪1‬ﻥﺍﻟﺘﻌﺪﻳﻞ(‬ ‫‪ -‬ﺃﺳﺲﺃﺛﺒ‪j‬ﺖﺍﻟﺘﺠﺮ‪o‬ﺔﺻﻼﺣ‪f‬ﺎ‬
‫)‪0.5‬ﻥﺍﻻﺳﺘŸﺘﺎﺝ(‬ ‫‪Y -‬ﻌﺘﻤﺪ‪O‬ﺎﺃﻏﻠﺐﺍﻟﻌﻠﻮﻡﺍﻟﻴﻮﻡ‪QR‬ﻣﻨﺎ‪f'Û‬ﺎ‪.‬‬
‫)‪0.5‬ﻥﺍﻟﻠﻐﺔ(‬ ‫ّ‬ ‫ّ‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻟﺘﻌﺪﻳﻞ‪:‬ﻻﺗﻜﻔﻲ‪O‬ﺬﻩﺍﻷﺳﺲﻭﺣﺪ‪O‬ﺎﻟﺘﺤﻘﻴﻖﺍﻟ¸œﻀﺔﺍﻟﻌﻠﻤﻴﺔﻷﻥﺍﻟﻌﻠﻮﻡﺗﺘﻄﻮﺭﺍﻟﻴﻮﻡﺑـ‪:‬‬
‫ﺔﻭ‪o‬ﺤﺜﻴﺔﻗﺎﺩﺭﺓﻋ ﻗﻴﺎﺩﺓﺍﻟﺒﺤﺚﻭﺗﻮﺟ‪œÍ‬ﻪ‪.‬‬ ‫ّ‬ ‫ّ‬
‫ﺴﺎﺕﻋﻠﻤﻴ‬ ‫ّ‬
‫ﺍﺳﺘﺤﺪﺍﺙﻣﺆﺳ‬ ‫‪-‬‬
‫ّ‬
‫ﺔﻭﺍﻻﻗﺘﺼﺎﺩﻳﺔ‪.‬‬ ‫ّ‬
‫‪QR‬ﺍﻟﻌﻠﻢﻣﻦﻗﺒﻞﺍﻷﻧﻈﻤﺔﺍﻟﺴﻴﺎﺳﻴ‬ ‫‪ -‬ﺍﻻﺳ‪j‬ﺜﻤﺎﺭ‬
‫ّ‬
‫ﺣﺴﻦﺗﻮﻇﻴﻒﺍﻟﺘﻜﻨﻮﻟﻮﺟﻴﺎﺕﺍ‪PE‬ﺪﻳﺜﺔ‪QR‬ﺍﻟﻌﻠﻮﻡ‪.‬‬ ‫‪-‬‬
‫ّ‬
‫ﺔﻭﺍﻟﺒﺤﺜﻴﺔﺍﳌﻨ‪j‬ﺸﺮﺓ‪QR‬ﺍﻟﻌﺎﻟﻢ‪.‬‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻟﻌﻠﻤﻴ‬
‫‪ -‬ﺍﻟﺘﻔﺎﻋﻞﻣﻊﺍﳌﺮﺍﻛﺰ‬
‫ّ‬ ‫ّ‬
‫ﻣﻦﺍﻷﺧﺬﺑﺄﺳﺒﺎﺏﺍﻟﻌﻠﻢﺍ‪PE‬ﺪﻳﺜﺔﺍﻟ¶‪ª‬ﺗﺠﺪﺃﺻﻮﻟ‪f‬ﺎ‪QR‬ﺧﺎﺻ ّﻴﺎﺕﺍﻟﺸﻚﻭﺍﻟﺘﻔﻜ‪,#‬‬ ‫ﺍﻻﺳﺘ]ﺘﺎﺝ ّ‬
‫‪:‬ﻻﺑﺪ‬
‫ّ‬
‫ﻭﺍﻟﺘﺠﺮ‪K‬ﺐﻭﺍﻻﺧﺘﺒﺎﺭ‪،‬ﻭﻟﻜ¸œﺎﺗﺘﺠﺎﻭﺯﺫﻟﻚﻧﺤﻮﺍﻻﺳ‪j‬ﺜﻤﺎﺭ‪QR‬ﺍﻟﻌﻠﻢ‪.‬‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻟﻨﻘﺪﻱ‬

‫ّ‬
‫ﺍﻹﻧﺘﺎﺝﺍﻟﻜﺘﺎ‪³‬ﻲ‪):‬ﺳﺒﻊﻧﻘﺎﻁ(‬ ‫‪(8‬‬
‫ّ‬
‫ﻡﻋﻠ‪ªÁ‬ﺩﻭﻥﺍﻟﺘﻔﺎﻋﻞﻣﻊﺍﻵﺧﺮ‪.‬‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻟﻌﺮﺏﻳﻤﻜ¸œﻢﺍﻟﻴﻮﻡﺗﺤﻘﻴﻖﺗﻘﺪ‬ ‫ّ‬
‫{ﻌﺘﻘﺪﺍﻟﺒﻌﺾﺃﻥ‬
‫ﺍﻛﺘﺐﻓﻘﺮﺓ)'ﺎﺟﻴﺔﻣﻦﺧﻤﺴﺔﻋﺸﺮﺳﻄﺮﺍﺗﺪﺣﺾﻓ‪œÍ‬ﺎ‪O‬ﺬﺍﺍﳌﻮﻗﻒﻣﺴ‪j‬ﻨﺪﺍﺇ‪ÎÏ) :‬ﻭﺟ‪œÍ‬ﺔ‪.‬‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻟﻨﻘﺎﻁ‬ ‫ﺍﳌﺤﺘﻮﻯ‬ ‫ﺍﳌﺮﺣﻠﺔ‬
‫ّ‬
‫ﻋﺮﺽ ﺇﻳﺮﺍﺩﺍﻷﻃﺮﻭﺣﺔﺍﳌﺪﺣﻮﺿﺔ‪:‬ﻳﻤﻜﻦﻟﻠﻌﺮﺏﺍﻟﻴﻮﻡﺗﺤﻘﻴﻖﺗﻘﺪﻡﻋﻠ‪ªّ Á‬ﺩﻭﻥ ‪0.75‬ﻥ‬
‫ﺍﻷﻃﺮﻭﺣﺔ ﺍﻟﺘﻔﺎﻋﻞﻣﻊﺍﻵﺧﺮ‪.‬‬
‫ﺳﺒﻊﻧﻘﺎﻁ‬
‫ﺍﳌﺪﺣﻮﺿﺔ‬
‫‪3.5‬ﻥ‬ ‫ﺳ‪,#‬ﻭﺭﺓ ﻳﻤﻜﻦﺩﺣﺾﺍﻷﻃﺮﻭﺣﺔﺑﺄﻓ‪X‬ﺎﺭﻣﻦﻗﺒﻴﻞ‪:‬‬
‫ّ‬
‫ﺗﺎﺭ‪K‬ﺨﻴﺎﺑﺎﻟﺘﻔﺎﻋﻞﺑ‪#‬ﻥﺍ‪PE‬ﻀﺎﺭﺍﺕ‬ ‫ّ‬
‫ﻡﺍﻟﻌﻠ‪ªÁ‬‬ ‫ّ‬
‫‪:‬ﺍﺭﺗﺒﻂﺍﻟﺘﻘﺪ‬ ‫ﺍﻟﺪﺣﺾ ﺍﻟﻔﻜﺮﺓ‪1‬‬
‫ﻭﻣﻦﺃﻣﺜﻠﺔﺫﻟﻚ‪:‬‬

‫‪10/2‬‬
‫ّ‬
‫ﺗﻔﺎﻋﻞﺍﻟﻌﺮﺏ‪QR‬ﺗﻔﻜ‪O,#‬ﻢﺍﻟﻌﻠ‪ªÁ‬ﻣﻊﺇﺭﺙﺍ‪PE‬ﻀﺎﺭﺍﺕ‬ ‫‪-‬‬
‫ﺍﻟﺴﺎﺑﻘﺔﺎﻟ‪f‬ﻨﺪﻭﺍﻟﻔﺮﺱﻭﺍﻟﻴﻮﻧﺎﻥ‪.‬‬
‫ّ‬
‫ﺑﺪﺍﻳﺔ‪œÚ‬ﻀœﻢﺍﻟﻌﻠﻤﻴﺔﻣﻊﺍﳌﻮﺭﻭﺙ‬ ‫ّ‬
‫ﺗﻔﺎﻋﻞﺍﻷﻭﺭﻭ‪o‬ﻴ‪#‬ﻥ‪QR‬‬ ‫‪-‬‬
‫ّ‬
‫ﺔžﻌﺪﺍ‪PE‬ﺮﻭﺏﺍﻟﺼﻠﻴ¨ﻴﺔ‪.‬‬ ‫ﺍﻟﻌﺮ‪³‬ﻲ ّ‬
‫ﺧﺎﺻ‬ ‫ّ‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻟﻌﻠ‪ªÁ‬‬
‫ّ‬ ‫ّ‬
‫‪:‬ﺍﻟﻌﻠﻮﻡﻭﺍﻟﺘﻜﻨﻮﻟﻮﺟﻴﺎ‪YQR‬ﺸﻌ‪œÊ‬ﺎﻭﺩﻗﺔﺍﻟﺒﺤﺚﻓ‪œÍ‬ﺎﺍﻟﻴﻮﻡﻓﻮﻕ‬ ‫ﺍﻟﻔﻜﺮﺓ‪2‬‬
‫ّ‬
‫ﻃﺎﻗﺔﺍ‪f'E‬ﺔﺍﳌﻔﺮﺩﺓ‪،‬ﻣﻤﺎﻳﺤﺘﻢﺗﻀﺎﻓﺮﺟ‪f‬ﻮﺩﺍﻷﻣﻢﻭﺍﻟﺸﻌﻮﺏ‪،‬ﻭﻣﻦﺃﻣﺜﻠﺔ‬ ‫ّ‬
‫ﻄﻮﺭ‪QR‬ﺑﻠﺪﺍﻥﻋﺪﻳﺪﺓ‬
‫ُ‬
‫ﻧﺎ­œﺎﻭﺗ ّ‬ ‫ﺔﺍﻟﻴﻮﻡﺗ ْŸ َﺘ ُﺞ ّ‬
‫ﻣ‪X‬ﻮ‬
‫ُ‬ ‫ّ‬
‫ﺫﻟﻚﺃﻥﺍﻷﺟ‪f‬ﺰﺓﺍﻟﺘﻜﻨﻮﻟﻮﺟﻴ‬
‫ﺠﻤﻊ‪.‬‬ ‫ﺛﻢ ُﺗ ّ‬
‫ّ‬
‫ﻡﺍﻟﻌﻠ‪ªÁ‬ﺍﻟﻴﻮﻡﺗﺤﻜﻴﻚﺍﻟﻌﻠﻮﻡﺑﻤﻘﺎﺭﻧﺔ‬‫ّ‬ ‫ّ‬
‫‪:‬ﻣﻦﻣﻘﺘﻀﻴﺎﺕﺍﻟﺘﻘﺪ‬ ‫ﺍﻟﻔﻜﺮﺓ‪3‬‬
‫ّ‬
‫ﻣﺨﺘﻠﻔﺔﻭﻣﻦﺟ‪f‬ﺎﺕﻣﺘﻌﺪﺩﺓ‪.‬‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻟﻨﺘﺎﺋﺞﺍﻟﺒﺤﺜﻴﺔﺑ‪#‬ﻥﻣﺮﺍﻛﺰ‬
‫ّ‬
‫ﻣﻨﻄﻘﻲﺍﻟﻴﻮﻡﻭﻻ‬ ‫ﺧﺎﺻﺔ‪QR‬ﻣﺠﺎﻝﺍﻟﻌﻠﻮﻡﻏ‪,#‬‬ ‫ﺍﻟﻔﻜﺮﺓ‪:4‬ﺍﻟﺘﻘﻮﻗﻊﺍ‪PE‬ﻀﺎﺭ ّﻱ ّ‬
‫ﻧ‪j‬ﻴﺠﺔﺗﻄﻮﺭﺍﻟﺘﻜﻨﻮﻟﻮﺟﻴﺎﺕﺍ‪PE‬ﺪﻳﺜﺔﻭﻭﺳﺎﺋﻞﺍﻻﺗﺼﺎﻝ‪.‬‬ ‫ّ‬ ‫ّ‬
‫‪O‬ﻮﻭﺍﻗ©‪Q‬‬
‫ّ‬ ‫ّ‬
‫ﻡﺍﻹ€ﺴﺎﻥ‪QR‬ﺃﻱﻣﺠﺎﻝﻣﻦﻣﺠﺎﻻﺕﺍ‪PE‬ﻀﺎﺭﺓﻭﺧﺎﺻﺔ‪0.75 QR‬ﻥ‬ ‫ﻻﻳﻤﻜﻦﺃﻥﻳﺘﻘﺪ‬ ‫ﺍﻻﺳﺘŸﺘﺎﺝ‬
‫ّ‬
‫ﺍﻟﻌﻠﻢﺇﻻﺑﺠ‪f‬ﺪﻣﺸ‪,h‬ﻙ‪.‬‬
‫‪02‬ﻥ‬ ‫ﺳﻼﻣﺔﺍﻟﻠﻐﺔﻭﺗﻤﺎﺳﻚﺍﻟﺒﻨﺎﺀ‬

‫‪10/3‬‬
‫ﺍﻟﻨﺼﺎﺋﺢ
ﻭﺍﻹﺭﺷﺎﺩﺍﺕ‬
‫ﺍﻟﻌﺮ‪o‬ﻴﺔ ّﻳﺘﺼﻞ ﺑ¼‪,‬ﻧﺎﻣﺞ‬
‫ّ‬ ‫ﺟﺎﻣﻊ ‪ّ QR‬‬
‫ﻣﺎﺩﺓ‬ ‫ﻛﺘﺎ‪³‬ﻲ ٌ‬ ‫ٌ‬
‫ﺍﺧﺘﺒﺎﺭ ﱞ‬ ‫ّ‬
‫ﻭﺍﻻﻗﺘﺼﺎﺩﻳﺔ"‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻟﻌﻠﻤﻴﺔ‬ ‫ّ‬
‫ﺍﺳﺔ
ﺍﻟﻨﺺ
=<
ﺍﻟﺸﻌﺐ‬ ‫ﺩﺭ‬
‫ّ‬ ‫ّ‬
‫ﻭﺍﻻﻗﺘﺼﺎﺩﻳﺔ ﻭ‪œ²‬ﺪﻑ ﺇ‪ :‬ﺗﻘﻴﻴﻢ ﻣﻌﺎﺭﻑ ﺍﳌﺘﻌﻠﻤ‪#‬ﻥ ﻭﻣ‪f‬ﺎﺭﺍ­œﻢ ّ‬
‫ﻭ‪K‬ﺘ‪X‬ﻮﻥ ﻣﻦ ّ‬ ‫ّ‬
‫ﻧﺺ‬ ‫ﺍﻟﻌﻠﻤﻴﺔ‬ ‫ﺍﻟﺴﻨﺔ ﺍﻟﺮﺍžﻌﺔ ﻟﻠﺸﻌﺐ‬
‫ﻣﺸﻔﻮﻉ ﺑﺄﺳﺌﻠﺔ"‪.‬‬
‫ّ‬
‫ﻭﻟﻀﻤﺎﻥﺍﻟﻨﺠﺎﺡ‪OQR‬ﺬﺍﺍﻻﺧﺘﺒﺎﺭ‪،‬ﻧﻘ‪,h‬ﺡﻋ ﺍﳌ‪#P§,h‬ﻥﻻﻣﺘﺤﺎﻥﺍﻟﺒ‪X‬ﺎﻟﻮﺭ‪K‬ﺎﺟﻤﻠﺔﻣﻦﺍﻟﻨﺼﺎﺋﺢ‬
‫ْ‬
‫ﺍﻟ¶‪Yª‬ﺴﺎﻋﺪ‪O‬ﻢ‪QR‬ﻣﺮﺣﻠ¶‪ª‬ﺍﻻﺳﺘﻌﺪﺍﺩﻟﻼﺧﺘﺒﺎﺭﻭﺇﻧﺠﺎﺯﻩ‪.‬‬ ‫ﻭﺍﻹﺭﺷﺎﺩﺍﺕ‬
‫ﻧﺼﺎﺋﺢ
ﺍﻻﺳﺘﻌﺪﺍﺩ
ﻟﻼﺧﺘﺒﺎﺭ


‫ّ‬
‫ﻋﻠـﻰ
ﺍﳌﺘﻌـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـﻠﻢ
ﺃﻥ‪:‬‬
‫ﺘﻤﺜ َﻞﺍﻷﻓ‪X‬ﺎﺭﺍﻟﺮﺋ‪b‬ﺴﺔﻭﺍﳌﺮﻛﺰ‪K‬ﺔ‪QR‬ﻣﺤﺎﻭﺭﺑﺮﻧﺎﻣﺞ ّ‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻟﻌﺮ‪o‬ﻴﺔﻭ¾‪:Q‬‬ ‫‪ .1‬ﻳ‬
‫ﺍﻟﻌﻠ‪ّ QR -ªÁ‬‬
‫ﺍﻟﻔﻦ ﻭﺍﻷﺩﺏ(‬ ‫ّ‬ ‫ّ‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻹﺳﻼﻣﯿﺔ ﻗﺪﯾﻤﺎ‪ QR) :‬ﺍﻟﺘﻔﻜ‪,#‬‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻟﻌﺮ‪o‬ﯿﺔ‬ ‫‪ -‬ﺟﻮﺍﻧﺐ ﻣﻦ ﺍ‪PE‬ﻀﺎﺭﺓ‬
‫ّ‬
‫ﻭﺍﻟﻔﻦ(‬ ‫ﺍﻟﻌﺮ‪³‬ﻲ ﺍﳌﻌﺎﺻﺮ‪ QR) :‬ﺣﻮﺍﺭ ﺍ‪PE‬ﻀﺎﺭﺍﺕ‪ QR -‬ﺍﻟﻔﻜﺮ‬ ‫ّ‬ ‫‪ž -‬ﻌﺾ ﺷﻮﺍﻏﻞ ﺍﻹ€ﺴﺎﻥ‬
‫ﺘﻤﺜ َﻞ ّ‬ ‫ّ‬
‫ﻣﻘﻮﻣﺎﺕﺍ‪'DE‬ﺎﺝﻭﺍﻟﺘﻔﺴ‪.,#‬‬ ‫‪ .2‬ﻳ‬
‫ّ‬
‫ﺍﻟﻨﺤﻮ‪K‬ﺔ ‪ QR‬ﺑﻨﺎﺀ ﻣﻌﺎ€ﻲ ﺍﻟﻨﺼﻮﺹ‬ ‫ﺍﻟﺼﻴﻎ ﻭﺍﻷﺳﺎﻟﻴﺐ ﻭﺍﻟﻮﻇﺎﺋﻒ‬ ‫ﻳ‪j‬ﺒ‪#‬ﻥ ﺩﻭﺭ žﻌﺾ ﺍﻷﺩﻭﺍﺕ ﻭ ّ‬ ‫َ‬ ‫‪ّ .3‬‬
‫ّ‬
‫ﺔﻭﺍﻟﺘﻔﺴ‪,#‬ﻳﺔﻭﺇﻧﺘﺎﺟ‪f‬ﺎ‪.‬‬ ‫ّ‬
‫ﺍ‪'DE‬ﺎﺟﻴ‬
‫ّ‬
‫ﺔﻭﺍﻟﺘﻔﺴ‪,#‬ﻳﺔﻭﺇﻧﺘﺎﺟ‪f‬ﺎ‪.‬‬ ‫ّ‬
‫ﺔﻟﺒﻨﺎﺀﻣﻌﺎ€ﻲﺍﻟﻨﺼﻮﺹﺍ‪'DE‬ﺎﺟﻴ‬ ‫ﺍﺕﺍﳌﻨ‪'Ä‬ﻴﺔﺍﻟﻀﺮﻭﺭّ‪K‬‬
‫ّ‬ ‫ّ َ‬
‫‪ .4‬ﻳﺘﻤﻠﻚﺍﳌ‪f‬ﺎﺭ‬
‫ً‬
‫ﺓﻋ ﺍﻹﺟﺎﺑﺔﻋﻦﻞﺃﻧﻤﺎﻁﺍﻷﺳﺌﻠﺔﺍﻟ¶‪ª‬ﻳﺮ َﺍ‪QR t‬ﺑﻨﺎ‪œÅ‬ﺎﻋﺎﺩﺓ ﻣﺨﺘﻠﻒﺍﳌﺮﺍ‪QÆ‬‬
‫ُ‬ ‫ّ َ‬
‫‪ .5‬ﻳﺘﻤﻠﻚ ﺍﻟﻘﺪﺭ‬
‫ﺍﻟﻌﺮﻓﺎﻧﻴﺔﻓ‪f‬ﻤﺎﻭﺗﻔﻜﻴ‪X‬ﺎ ﻭﺗﺤﻠﻴﻼﻭﺗﺄﻟﻴﻔﺎﻭﺗﻘﻴﻴﻤﺎ‪.‬‬ ‫ّ‬

‫ﻧﺼﺎﺋﺢ
ﺇﻧﺠﺎﺯ
ﺍﻻﺧﺘﺒﺎﺭ‪:‬‬

‫ﺍﻟﺰﻣﻦ

‫ﺍﳌﻘ‪OP‬ﺡ
‬ ‫ﺍﻟﻨﺼﺎﺋﺢ
ﻭﺍﻹﺭﺷﺎﺩﺍﺕ‬ ‫ﺍﳌﺮﺣﻠﺔ‬
‫ﻟﻺﻧﺠﺎﺯ‬
‫ّ‬
‫ﻋ‪
ST‬ﺍﳌ‪OP‬ﺷ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ــﺢ‪:‬‬
‫ﻔ‪f‬ﻢ ﻣﻌﺎﻧﻴﻪ‬ ‫ﻟ‬ ‫‬
‫ًّ‬
‫ﺔ‬‫ﻣﺘﺄﻧﻴ‬‫‬
‫ً‬
‫ﺍﺀﺓ‬
‫ﺮ‬ ‫ﻗ‬‫‬
‫ً‬
‫ﻋﺪﻳﺪﺓ‬‫‬ ‫ﺍﺕ‬
‫ٍ‬ ‫ﻣﺮ‬ ‫َ‬
‫ﺍﻟﺴﻨﺪ  ّ‬ ‫‬ ‫ﺍﻟﻨﺺ‬‫‪ْ .1‬ﺃﻥ ﻳﻘ َﺮﺃ  ﱠ‬ ‫ﻗﺮﺍﺀﺓ‬
‫‪15±‬ﺩﻕ‬ ‫ِ‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻟﻨﺺ‬
‫ّ‬
‫ﺃžﻌﺎﺩﻩﻭﺗﺤﺪﻳﺪ ﻧﻤﻂﺍﻟﻜﺘﺎﺑﺔﻓﻴﻪ‪') ،‬ﺎﺟﺎ‬
‫ِ‬ ‫ﻭﺍﺳ‪j‬ﻴﻌﺎﺏ ﺃﻓ‪X‬ﺎﺭﻩﻭﺗﻤﺜ ِﻞ ‬ ‫ِ‬
‫ﺃﻭﺗﻔﺴ‪,#‬ﺍ‪.‬‬

‫‪10/4‬‬
‫‪ْ .2‬ﺃﻥﻳﺤﺎﻭﻝﻓ‪f‬ﻢﺍﻟ‪X‬ﻠﻤﺎﺕﺍﻟ¶‪ª‬ﺗﺒﺪﻭﺻﻌﺒﺔﻣﺴﺘﻌﻴﻨﺎžﺴﻴﺎﻗ‪f‬ﺎﻣﻦ ّ‬
‫ﺍﻟﻨﺺ‬
‫ﺣ¶‪É‬ﻻﺗﺒﻘﻰﻓﻜﺮﺓﻣﻦﺃﻓ‪X‬ﺎﺭﺍﻟ‪X‬ﺎﺗﺐﻣﻨﻘﻮﺻﺔﺃﻭﻣ‪œÊ‬ﻤﺔ؛ ّ‬
‫ﻷﻥﺫﻟﻚﻗﺪ‬ ‫ّ‬
‫ّ‬
‫{ﻌﻄﻞﺍﻹﺟﺎﺑﺔﻋﻦﺃﺳﺌﻠﺔﺍﻻﺧﺘﺒﺎﺭﺃﻭ{ﻌﻴﻘ‪f‬ﺎ‪.‬‬
‫‪.3‬‬
‫ّ‬
‫ﻳﺤﺴ ُﻦ
ﺑﺎﳌ‪OP‬ﺷ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ــﺢ‪:‬‬ ‫ُ‬
‫َ‬
‫ّ‬
‫ﺗ‪#‬ﻥﻋ ﺍﻷﻗﻞﻗﺒﻞﺍﻟﺸﺮﻭﻉ‪QR‬ﺍﻹﺟﺎﺑﺔ‪.‬‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻷﺳﺌﻠﺔﻣﺮ‬ ‫ﺍﻹﺟﺎﺑﺔ
ﻋﻦ
‪ْ .1‬ﺃﻥﻳﻘﺮﺃ‬
‫َ‬
‫ﺍﻷﺳﺌﻠﺔ ‪ْ .2‬ﺃﻥﻳﺒﺪﺃﺑﺎﻷﺳﺌﻠﺔﺍﻟ¶‪ª‬ﺗﺒﺪﻭﻟﻪﺳ‪f‬ﻠﺔﻭﺍﻹﺟﺎﺑﺔﻋ¸œﺎ‪QR‬ﺍﳌﺘﻨﺎﻭﻝ‪.‬‬
‫ّ‬
‫ّ‬
‫ﻋ ﺑﻘﻴﺔﺍﻷﺳﺌﻠﺔﺣﺴﺐﺩﺭﺟﺔ‬ ‫ﻣﺎﺑﻘﻲ ﻣﻦﺍﻟﻮﻗﺖ ﺍﳌﻘ‪,h‬ﺡ ‬ ‫َ‬ ‫‪ْ .3‬ﺃﻥ ﻳﻮﺯ َﻉ ‬
‫‪Y‬ﻌﻘﻴﺪ‪O‬ﺎﻭﺍﻟﻨﻘﺎﻁﺍﳌﺴﻨﺪﺓﺇﻟ‪œÍ‬ﺎ‪،‬‬
‫ّ‬ ‫ّ‬ ‫ّ‬
‫ﺐﺍﻟﺘﻮﺳﻊ‬ ‫ﺍﻟﺘﻮﺳﻊ‪
:‬ﻳﺘﻄﻠ‬ ‫‪-1‬‬
‫‪ -‬ﺗﻔﺮ¡ﻊﺍﻟﻔﻜﺮﺓﺍﻟﺮﺋ‪b‬ﺴﺔﺇ‪ :‬ﻓﻜﺮﺗ‪#‬ﻥﺃﺳﺎﺳ‪b‬ﺘ‪#‬ﻥﺃﻭﺛﻼﺙ‪.‬‬
‫ﺗﺤﻠﻴﻞﻞﻓﻜﺮﺓﺃﺳﺎﺳﻴﺔﺇ‪ :‬ﺃﻓ‪X‬ﺎﺭ ّ‬
‫ﻓﺮﻋﻴﺔ‪.‬‬ ‫ّ‬ ‫‪-‬‬
‫‪50±‬ﺩﻕ‬ ‫‪ -‬ﺩﻋﻢﺍﻷﻓ‪X‬ﺎﺭﺑﺎ‪ÎÏDE‬ﺍﳌﻼﺋﻤﺔﻭﺍﻷﻣﺜﻠﺔﺍﻟﺪﻗﻴﻘﺔ‪.‬‬
‫‪ -‬ﺍ‪ME‬ﺮﻭﺝﺑﺎﺳﺘŸﺘﺎﺝﺃﻭﻧ‪j‬ﻴﺠﺔﻭﺍ‪PÐ‬ﺔ‪.‬‬
‫ّّ‬ ‫ّ‬ ‫ﻣﺒﺪﺋﻴ ّ‬
‫‪ -2‬ﺇﺑﺪﺍﺀ
ﺍﻟﺮﺃﻱ‪ّ
:‬‬
‫ﺎﻳﺤﻖﻟﻠﻤﺘﻌﻠﻢﻣﺴﺎﻳﺮﺓﺍﻟﺮﺃﻱﺗﻤﺎﻣﺎ‪،‬ﺃﻭﺩﺣﻀﻪﻠﻴﺎ‪،‬ﺃﻭ‬
‫ّ‬ ‫ّ‬ ‫ﻣ‪X‬ﺎﺭﺍﺕ

‫ﺍﻷﺳﻠﻢﻋﺎﺩﺓ‪O‬ﻮﺍﻟﺘﻌﺪﻳﻞ‪،‬ﻭ‪K‬ﺘﻢﺑـ ـ ـ ـ ـ ـ ــ‪:‬‬ ‫‪Y‬ﻌﺪﻳﻠﻪ‪،‬ﺷﺮﻁﺍﻹﻗﻨﺎﻉ‪.‬ﻭﻟﻜﻦ‬
‫ّ‬ ‫ﺍﻟﻜﺘﺎﺑﺔ‬
‫ﺃﻱ‪QR‬ﺟﻮﺍﻧﺒﻪﺍﳌﻌﻘﻮﻟﺔﻭﺇﺛﺒﺎﺕ‪œPÒ‬ﺎﺑﺎ‪ÎÏDE‬ﺍﳌﻼﺋﻤﺔ‪.‬‬ ‫‪ -‬ﺍﳌﺴﺎﻳﺮﺓ‪:‬ﺗﺒ‪ªÓ‬ﺍﻟﺮ‬
‫‪ -‬ﺍﻟﺘﻌﺪﻳﻞ‪  :‬ﺇﺑﻄﺎﻝ ﺟﻮﺍﻧﺐ ﺍﻟﺮﺃﻱ ﺍﳌﺮﻓﻮﺿﺔ ﻭﺗﻘﺪﻳﻢ ﺍﻟﺒﺪﺍﺋﻞ ﻣﺴﻨﻮﺩﺓ ﺑﺎ‪ÎÏDE‬‬
‫ﺍﳌﻼﺋﻤﺔ‪.‬‬
‫‪ -‬ﺍﻻﺳﺘ]ﺘﺎﺝ‪:‬ﺍ‪ME‬ﺮﻭﺝﺑﻤﻮﻗﻒﻭﺍ‪sÐ‬ﻣﻦﺍﻟﺮﺃﻱ‪.‬‬
‫*ﻣﻼﺣﻈﺔ‪ :‬ﻳﺤﺮﺹﺍﳌ‪QRs§,h‬ﺍﳌ‪f‬ﺎﺭﺗ‪#‬ﻥﻋ ﺗﺒﻮ‪K‬ﺐﺃﻓ‪X‬ﺎﺭﻩﻭﺗﻨﻈﻴﻤ‪f‬ﺎ‪،‬ﻭﻋ ﻭﺿﻮﺡ‬
‫ﻣﻘﺼﺪﻩ‪،‬ﻭﻋ ﺳﻼﻣﺔﻟﻐﺘﻪ‪.‬‬
‫ّ‬
‫ﻳﺤﺴ ُﻦ
ﺑﺎﳌ‪OP‬ﺷ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ــﺢ‪:‬‬ ‫ُ‬
‫َ‬
‫ﺍﻟﺘﻌﻠﻴﻤﺔﺟﻴﺪﺍﻗﺒﻞﺃﻥ{ﺸﺮﻉ‪QR‬ﺍﻟﻜﺘﺎﺑﺔ‪.‬‬ ‫ّ‬ ‫‪ْ .1‬ﺃﻥﻳﻘﺮﺃ‬ ‫ﺍﻹﻧﺘﺎﺝ‬
‫‪45±‬ﺩﻕ‬ ‫ّ َ‬
‫‪ْ .2‬ﺃﻥﻳﺨﻄﻂﳌﺎﺳﻴﻜﺘﺐ‪.‬‬ ‫ّ‬
‫ﺍﻟﻜﺘﺎ`ﻲ‬
‫ُ‬ ‫‪ْ .3‬ﺃﻥ َ‬
‫ﻳﻠ‪Ôh‬ﻡﺑﺎﳌﻄﻠﻮﺏﻣﻦﺣﻴﺚﺍﻷﻓ‪X‬ﺎﺭﻭﻧﻤﻂﺍﻟﻜﺘﺎﺑﺔﻭﻋﺪﺩﺍﻷﺳﻄﺮ‪.‬‬
‫ّ‬
‫ّ‬
‫ﺗ‪a‬ﻥ
ﻋ‪
ST‬ﺍﻷﻗﻞ؛
‬ ‫ّ‬
‫ﺃﻥ
‪d‬ﻌﻴﺪ
ﻗﺮﺍﺀﺓ
ﺇﺟﺎﺑﺎﺗﻪ
ﻣﺮ‬ ‫ﻳﺤﺴ ُﻦ
ﺑﺎﳌ‪OP‬ﺷ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ــﺢ
‬ ‫ُ‬
‫ﻭﺫﻟﻚ‪:‬‬
‫ﻞﻧﻘﺺ‪.‬‬ ‫‪ .1‬ﻟﻴﺘﺪﺍﺭ َﻙ ّ‬
‫‪10±‬ﺩﻕ‬ ‫ﻴﺼ…‪s‬ﺍﻷﺧﻄﺎﺀﺇﻥﻭﺟﺪﺕ‪.‬‬ ‫‪ .2‬ﻟ َ‬ ‫ﺍﳌﺮﺍﺟﻌﺔ‬
‫ّ‬ ‫‪ .3‬ﻟ ّ‬
‫ﻣﺎﻏﻤﺾﻣﻦﺧﻄﻪ‪.‬‬ ‫ً‬ ‫ﻴﻮ‪sَ Ð‬‬
‫ّ‬
‫ّ‬
‫ﻷ‪O‬ﻤﻴœﺎ ‪ QR‬ﺇﺑﻼﻍ‬ ‫‪ .4‬ﻟﻴﺪﻗ َﻖ ﻋﻼﻣﺎﺕ ﺍﻟ‪,h‬ﻗﻴﻢ ﻣﻦ ﻧﻘﻄﺔ ﻭﻓﺎﺻﻠﺔ ‪...‬‬
‫ﻣﻘﺼﺪﻩ‪.‬‬

‫‪10/5‬‬
‫ّ‬
‫ﻋ‪
ST‬ﺍﳌ‪OP‬ﺷ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ـ ــﺢ
ﺃﻥ‪:‬‬
‫ﻳﻜﺘﺐﺑﺨﻂﻣﻘﺮﻭﺀﻭﺍ‪.sÐ‬‬ ‫‪ْ .1‬ﺃﻥ َ‬
‫ّ‬ ‫ﻧﺼﺎﺋﺢ

‫ﺘﻘﻴ َﺪﺑﺎﳌﻄﻠﻮﺏﺑﺪﻗﺔﺑﻤﺎ‪QR‬ﺫﻟﻚﻋﺪﺩﺍﻷﺳﻄﺮ‪.‬‬ ‫‪ْ .2‬ﺃﻥﻳ ّ‬
‫ّ‬
‫ّ‬ ‫‪ْ .3‬ﺃﻥ  َ‬ ‫ﻋﺎﻣﺔ‬
‫ﺑﻠﻐﺔﻋﺮ‪o‬ﻴﺔﺳﻠﻴﻤﺔﻭﺃﻥ{ﺸ‪X‬ﻞžﻌﺾﺍ‪PE‬ﺮﻭﻑﻭﺍﻟ‪X‬ﻠﻤﺎﺕ‬ ‫ﻳﻜﺘﺐ ‬
‫ﺗﺒﻠﻴﻐﺎﳌﻘﺼﺪﻩ‪.‬‬

‫‪10/6‬‬
Corrigé de l’épreuve du baccalauréat /Session contrôle/ Juin 2018
Sections : Mathématiques, Sciences expérimentales, Sciences de
l’informatique et Économie et gestion

I-dTUDE DE TEXTE :

A-Compréhension : (7 points)
Questions et commentaires Exemples de réponses
1-
1-L’auteur évoque une intelligence a-L’ auteur évoque une intelligence
différente de l’intelligence humaine. différente de l'intelligence humaine.
a- D’où vient-elle ? Cette nouvelle intelligence voit le jour
b- En quoi est-elle différente ? dans les laboratoires informatiques ; elle
provient également des nouveaux
Commentaire : algorithmes et des programmes
Cette question comporte deux informatiques.
volets : b-Cette intelligence est différente parce
une assertion qui oriente l’élève et qu’elle est :
et une question ramifiée en (a) et -artificielle ;
(b). -elle est le produit d’une nouvelle
L’assertion met l’accent sur génération d’algorithme ;
l’existence d’une intelligence autre -elle a sa propre logique pour interpréter
que l’intelligence humaine et résoudre les problèmes ;
(intelligence artificielle). -elle a sa propre vision du
Pour la première partie de la monde : « pense perçoit autrement le
question : monde » ;
« D’où vient-elle ? », le candidat -elle n’est pas le résultat d’un long
est appelé à chercher l’origine de processus naturel.
cette intelligence nouvelle.
Dans la deuxième partie « En quoi
est-elle différente ? », il est question
d’énumérer les différences.

2-Cette intelligence a révolutionné 2-Cette intelligence a touché la vie de


bien des domaines. Citez-en trois. l’homme dans tous ses aspects.
Justifiez votre réponse par des En effet elle a révolutionné des domaines
indices textuels. variés comme :
-la communication :
Commentaire : « lecture sur les lèvres » ;

1
Cette question est précédée d’une - la sécurité :
phrase assertive qui met en exergue « reconnaissance des visages ».
la problématique du texte à savoir -la justice :
l’impact révolutionnaire de la « prédiction de décisions de justice » ;
nouvelle intelligence. -le divertissement, les jeux, les loisirs :
Cette assertion délimite le champ de « le poker, le go, le jeopardy » ;
recherche du candidat. -la santé, la médecine :
La première partie consiste à citer « diagnostics médicaux »
trois domaines révolutionnés par la
nouvelle intelligence.
Dans la deuxième partie, l’élève
devra justifier sa réponse (un indice
pour chaque domaine cité).

3-Face aux exploits de l’intelligence 3-Face aux exploits de l’intelligence


artificielle, le journaliste est partagé artificielle, le journaliste est partagé entre
entre la fascination et la peur. la fascination et la peur.
Relevez et expliquez deux procédés Ces sentiments ambivalents sont dits
d’écriture qui rendent compte de ces dans les procédés d’écriture suivants :
sentiments. -Les phrases interrogatives :
« Une intelligence artificielle ? » « par
Commentaire : quel prodige ?»
Cette question porte sur les procédés Avec ces interrogations, l’auteur
d’écriture. Elle est composée d’une interpelle le lecteur et le prend pour
assertion qui rend compte des témoin, l’invitant à partager son
sentiments du journaliste, partagé émerveillement face à l’extraordinaire
entre la fascination et la peur face percée de l’intelligence artificielle.
aux exploits de l’intelligence -L’énumération :
artificielle, et d’une question portant « reconnaissance des visages, lecture
sur les procédés d’écriture qui sur les lèvres, diagnostics médicaux,
explicitent ces sentiments. prédictions de justices ou encore jeux
-trois étapes sont nécessaires pour subtils comme le poker, le go ou
répondre à cette question : jeopardy »
- relever le procédé ; Cette énumération met en relief la
- nommer le procédé ; diversité et la multiplicité des domaines
- expliquer l’effet produit. touchés par cette invention, et par là
même révèle l’éblouissement du
journaliste.
« Biologie, traitement du signal,
mathématiques et informatique se sont
conjugués »

2
Cette deuxième énumération, exprime
quant à elle la fascination de l’auteur qui
voit dans l’intelligence artificielle une
combinaison de divers domaines de
recherches et une alchimie de toutes les
sciences.
-Les termes mélioratifs / Champ
lexical de l’émerveillement.
« stupéfiants », « exploits », « pertinenc
e », « engouement »
« éloquent »….
Ces termes disent la fascination du
journaliste qui voit le monde
révolutionné par l’intelligence
artificielle ; intelligence qui en prenant
d’assaut presque tous les secteurs a fait
preuve de beaucoup d’efficacité.
-L’hyperbole :
« engouement planétaire »
Cette hyperbole montre que la
fascination pour l’intelligence artificielle
est générale.
-L’anaphore :
« Imaginez….Imaginez »
Cette anaphore, montre l’appréhension
de l’inconnu, en effet la fascination pour
ce monde nouveau dominé par
l’intelligence artificielle, n’empêche pas
la peur du journaliste qui perçoit le
monde futur comme un univers de
science-fiction.

-La métaphore/l’hyperbole ou la
métaphore hyperbolique :
« un monstre d’optimisation »
-La comparaison/L’hyperbole
« Un monstre d’optimisation capable de
décortiquer notre monde comme aucun
autre système artificiel et comme sans
doute aucun être vivant ».
Ces procédés disent autant la peur que la
fascination : en effet s’ils révèlent la
peur de cette super puissance avec

3
laquelle l’être vivant ne peut pas
rivalise, ils s’accordent à confirmer la
fascination pour tout ce qu’elle est
capable de faire.

B- Langue : (3 points)

1- « Leurs concepteurs eux-mêmes 1-Concepteurs = inventeurs,


l’ignorent. » développeurs, programmeurs,
- Remplacez le nom souligné par un programmateurs, auteurs …
synonyme. Exemples de phrases :
- Employez le synonyme dans une -Les inventeurs cherchent à améliorer
phrase. la condition humaine.
Commentaire - Les auteurs inventent des mondes à
C’est une question de vocabulaire qui leurs convenances où tout est
porte sur la synonymie. possible.
-Dans un premier temps La tâche -Les développeurs ont la charge de la
demandée consiste à remplacer le programmation des projets
nom« concepteurs » par un synonyme. informatiques.
Il est question ici d’évaluer la capacité
de l’élève à remplacer un mot par un
autre sans changer le sens de la phrase.
-Dans un second temps le candidat est
appelé à employer le synonyme trouvé
dans une phrase personnelle.

2- Ces algorithmes sont tellement 2- C’est un rapport de conséquence


puissants qu’ils révolutionnent tous les
secteurs. -Réécritures possibles :
- Identifiez le rapport logique exprimé -Ces algorithmes révolutionnent tous
dans cette phrase. les secteurs car ils sont très puissants.
- Réécrivez la phrase en exprimant un -Comme ces algorithmes sont très
rapport de cause. puissants, ils révolutionnent tous les
Commentaire : secteurs.
-Ces algorithmes révolutionnent tous
La première partie de la question les secteurs grâce à leurs puissances…
appelle le candidat à identifier le
4
rapport logique exprimé dans la
phrase
-La deuxième partie de la question
tend à évaluer la capacité de l’élève à
réécrire une phrase en exprimant un
autre rapport logique à savoir la cause
en lieu et place de la conséquence.
Ce rapport de cause peut être exprimé
dans une phrase simple, ou dans une
phrase complexe (par juxtaposition,
par coordination ,par subordination).

II-ESSAI (10points)

Sujet : Le sujet se rattache au


« Reste maintenant à savoir si on peut thème « L’Homme et la science ».
se fier à elle », affirme le journaliste à
propos de l’intelligence artificielle. C’est un sujet qui s’appuie sur une
Pensez-vous que la peur de phrase du texte à savoir « Reste
maintenant à savoir si on peut se fier à
l'intelligence artificielle soit justifiée ?
Vous répondrez à cette question en elle ».
vous appuyant sur des arguments et Cette phrase dit l’ambivalence des
des exemples précis. sentiments vis-à-vis de l’intelligence
artificielle et les interrogations que
cette dernière suscite.
La problématique à laquelle le
Les critères d’évaluation de l’essai candidat devra répondre est la
sont les suivants : suivante : «Pouvons-nous, avoir
- Compréhension et cohérence du confiance (nous fier) dans les
développement : 4 points intelligences artificielles ? ».
- correction linguistique :4 points
- Originalité et pertinence des
exemples : 2 points Quelques pistes à exploiter :

5
-Les intelligences artificielles sont
encore méconnues du commun des
mortels d’où certaines appréhensions.
-Cette intelligence, qui est différente
de l’intelligence humaine, capable de
remplacer l’homme dans bien de
domaines, ouvre la voie à toutes les
interprétations et active chez certains
l’idée d’un monde dominé par les
robots. Un monde de science-fiction
dans lequel l’homme devient l’esclave
de la « machine ». Elle réactive une
fantasmagorie effrayante, dans
laquelle l’espèce humaine perd tout
contrôle sur le monde.

Seulement, cette peur n’a aucun


fondement objectif.
x Ces intelligences ont beau être
puissantes, elles ne font
qu’exécuter les tâches
programmées par les hommes.
x Elles semblent, autonomes,
mais en réalité c’est le génie
humain qui les dirige selon ses
convenances.
Finalement, si peur il y a, cela reste en
rapport avec l’utilisation humaine de
tout ce qui est en rapport avec la
technologie.

6
7
RÉPUBLIQUE TUNISIENNE
Session de contrôle
MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION Épreuve : Sections :
zzzzz Mathématiques, Sciences expérimentales, Sciences de
ANGLAIS l’informatique et Économie et gestion
EXAMEN DU BACCALAURÉAT
SESSION 2018 Durée : 2 h Coefficient de l'épreuve : 1
‹

Le sujet comporte 04 pages

I. READING COMPREHENSION
1. I am an African-American woman working as a scientist and a professor. My father is a
diesel mechanic who showed me the value of using one’s hands to rebuild an engine or repair a
transmission. My mother is a blackjack dealer who taught me that mathematics was necessary to
excel in a job. My grandfather was a farmer. I was able to learn, firsthand from him, basic
principles of fluid dynamics. None of these experts had a college education. Yet, each one of them
showed me that hard work, mathematics and science can contribute to society and accomplish
work to be proud of.
2. Nevertheless, when I went to graduate school, my professors and some of my peers were
unlikely to believe I could succeed. They had not seen someone like me reach graduate school.
As a student, I was inclined to believe them because when women are rarely exposed to someone
like themselves in the classroom, as a peer or as a professor, it is difficult to imagine themselves
succeeding in that environment. Misunderstandings like these contribute to the low numbers of
women and minorities in the sciences. Data shows that women and minorities are selectively
sorted out of engineering, mathematics and science careers. Talented women enrol in challenging
science courses to learn all they can to excel in a technical career. Yet, the institutional support
they need is unavailable.
3. My career shows how important it is to have that kind of support. My experience as a
scientist has made me an expert in small vessels that feed the organs of our bodies. I have helped
engineer artificial blood vessels that deliver blood and oxygen to vital organs. Were it not for
people who were willing to step up at critical points and vouch for my abilities and potential as a
student, scientist and teacher, my expertise and experience would not be applied as they are
today.

The New York Times February 25, 2017


(Adapted)

1/4
Signatures des
Section : ……………...……... N° d’inscription : ………………… Série : ….…….. surveillants

Nom et prénom : ………………………………………………….........................…. ……………….

Date et lieu de naissance : …………..………………………………......………..…. ……………….

COMPREHENSION QUESTIONS (12 marks)


1. Tick (5) the most appropriate title for the text. (1 mark)

a. An Engineer’s Success Story


b. A Talented Mathematician
c. A Successful Career in Science 5

2. For each of the following false statements, pick out one detail from the text showing that
it is false. (2 marks)
a. The narrator’s mother had a university degree. (paragraph1)
------None of these experts had a college education --------
b. Universities allocate financial assistance to women who enroll in the sciences.(paragraph2)
----Yet, the institutional support they need is unavailable -------------
3. Complete the following paragraph with words from paragraph 2. (one word per blank)
(3 marks)

The narrator was --- exposed --- to her peers’ mistrust. They thought she was ---unlikely-- to be

talented. The graduate school --- environment --- was indeed very hard for minorities to cope
with.
4. Tick the two appropriate options. (2 marks)

According to the text, the narrator managed to become a professor thanks to:
5 encouragement good luck 5 hard work peers’ support
5. For each of the following definitions, pick out one word meaning nearly the same.
(3 marks)
a. directly (paragraph 1): --firsthand ---
b. a card game (paragraph 1): --- blackjack ---

c. invent (paragraph 3) : --- engineer ---


6. Give a personal justified answer to the following question. (1mark)

Should women be selectively sorted out of technical careers? Why or Why not?
(Any personal and justified answer is accepted as long as there is no contradiction

between the answer and the justification.)

2/4 Voir suite au verso )


NE RIEN ECRIRE ICI

II. WRITING (12 marks)

1. Use the information in the table below to write a four-line paragraph to present the Healthy
School Campaign. (4 marks)

Foundation 2015
Organizers Ministry of Education + Ministry of Health
Purpose - Support students’ healthy food choices
- Establish nutrition standards
Target schools Rural primary schools

Content (full and coherent use of the prompts) 02 marks


Language and mechanics of writing 02 marks
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

2. The use of plastic bags in Tunisia has become a real concern. Write a twelve-line article for
your school magazine to state the threats of this phenomenon and suggest some solutions.
(8 marks)

Content (relevance of ideas) 03 marks


Language (grammar and vocabulary) 03 marks
Mechanics of writing (spelling, punctuation / capitalization) 02 marks
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

3/4
NE RIEN ECRIRE ICI

III LANGUAGE (6 marks)


1. Fill in the blanks with 6 words from the box. (3 marks)

spectacular / ought / around / round / up / five-star / should / both

Do you need a break from the cold? Try this destination for some welcome winter
warmth. Spend this December in -- five-star-- luxury in Dubai, where holidays offer endless
shopping, sightseeing, eating and sunbathing opportunities all year ---round ---. Dubai has much
to offer and is reputed to be the world’s fastest-growing city. With glittering skyscrapers and azure
beaches, it is great for ---both --- thrill-seekers and beach-lovers. December temperatures reach
an average of 26 degrees with ---up --- to eight hours of sunshine expected. When you are tired of
soaking up the sun, try a desert safari over the vast dunes or book a hot-air balloon trip to
experience ---spectacular --- views of the desert. Culture lovers ---should--- visit Al-Fahidi Fort,
the oldest existing building in the city, where the Dubai Museum offers a fascinating peek into
Dubai’s culture and history.

2. Put the bracketed words in the right tense or form. (3 marks)


The next time you fly, your pilot might be a robot. Researchers at the Korea Advanced
Institute of Science and Technology (develop) have developed a robot that can fly a plane all
by itself. Their pilot robot, called PiBot, can turn on the engine, take off, land and navigate.
The (much) most impressive aspect of PiBot is that it does not require any modifications to a
standard airplane in order to fly it. It is capable of operating the wheel and all the switches and
levers in a (type) typical airplane cockpit. This ability to fly a standard airplane gives PiBot an
advantage over other types of autonomous flying technology, which require custom aircraft or
expensive changes to existing aircraft to function. Currently, PiBot can land the plane (success)
successfully about 80 percent of the time, which (be) is high for a robot but probably not good

enough for real (fly) flights. The researchers hope that PiBot could be used to fly planes in
dangerous areas, and eventually to replace human pilots altogether.

4/4

Vous aimerez peut-être aussi