Vous êtes sur la page 1sur 34

Chapitre 3 :

Les Redresseurs

I. Introduction :
Un redresseur est un convertisseur AC/DC qui, pour une tension alternative en entrée donne
en sortie une tension VS continue stable.

Redresseur
e
˜ ˜/- - S

 Définition :
Un redresseur est défini principalement par le nombre de semi-conducteur utilisé et la nature
ou type : Diode, Thyristor, IGBT, MOSFET.

 Les redresseurs constitués avec les diodes ordinaires sont généralement des
redresseurs non commandés. Les montages sont dits irréversibles c'est-à-dire la
puissance ne peut aller que du côté alternatif vers le continu appelé encore redresseur
statique.
 Les redresseurs constitués avec des interrupteurs de type Thyristor, IGBT, MOSFET
sont dits des redresseurs commandés. Les redresseurs à Thyristors, ou redresseurs
commandés permettent de varier la tension continue de sortie. Ils sont de plus
réversibles : ils peuvent dans certains cas prendre de la puissance du côté continu et
l’injecter dans le réseau alternatif : on dit qu’ils fonctionnent en onduleurs non
autonome.

 Domaine d’application :
Les redresseurs peuvent être utilisés dans : Industrie, électroménagers, Informatique, Energie
renouvelable.

31
II. Redresseurs monophasés non commandés :
1. Redresseur monophasé simple alternance :

a. Charge résistive :
Le principe de redressement simple non commandé est basé sur les propriétés des diodes. En
effet, la diode se bloque lorsque la tension à ses bornes est négative, elle supprime les
alternances négatives du signal d’entrée.

 Montage et étude du circuit :

= sin ( ) VM= 100V ω = 2 π.f f = 1/T= 50 Hz R= 10 Ω

T/2 T

32
Valeur moyenne de Vs Valeur efficace de Vs
1
〈 〉= ( ) 1
= ( )

/
1 1
〈 〉= ( ( ) + ( ) ) = ( )

/
1 1
〈 〉= ( ( ) + 0 ) = ( ( ))

1 /
〈 〉= ( ) = ( ( ))

1 − cos (2 )
1 / ( )=
〈 〉= [− ( )] 2
/
= 1− (2 ).
2 2
〈 〉= − . ( /2)
2 / /
2 = (∫ 1. −∫ (2 ). )
−− .0
/
= ( − [sin (2 )] )
〈 〉=
=

[ − [cos 2. . − cos 2. . 0 ]]

= .
2 2

=
2

Calcul des valeur moyenne et valeur efficace de Vs:

b. Charge inductive :
 Montage et étude du circuit :

33
e

= sin ( ) VM= 100V ω = 2 π.f f = 50 Hz R= 10 Ω L=10 mH

Fonctionnement:
- À t = 0, Vd > 0  diode amorcée : - À t = t1, Is = Id = 0 diode bloquée :

  id = is = 0
Vd = 0 Vs = R. Is = 0
Vs = Ve – Vd = Ve Vd = Ve – Vs = Ve

Vs = VL+VR=L.dIs(t)/dt+R.Is(t)=
(t) sin ( )


.
( )= sin( )
+( )
.
+ [
[e − cos( )]
+( )
à t=T/2, Ve devient négative, mais Is(t) ne s’annule
pas la
la diode ne se bloque pas

Calcul des valeur moyenne et valeur efficace de Vs:


Valeur moyenne de Vs Valeur efficace de Vs
1
〈 〉= ( ) 1
= ( )

1 1
〈 〉= ( ( ) + ( ) ) = ( )

34
1
〈 〉= ( ( ) + 0 ) 1
= ( ( ))
1
〈 〉= ( )
1 1
= [ − [cos(2. . ) − 1]]
√2 2
2
〈 〉= 1− .

35
Rq : Pour remédier à ce retard ; on emploie une diode de Roue libre montée en parallèle
inverse sur la charge inductive : Dès que la tension S ≤ 0 ; la Diode Roue Libre (DRL) se se
met à conduire et démagnétise la charge inductive.

Le montage devient :

= sin ( ) VM= 100V ω = 2 π.f f = 50 Hz R= 10 Ω L=10 mH

T/2 T2 T

36
Fonctionnement:
- À t = 0, Vd > 0  diode amorcée : - À partir de t = T/2, Ve devient négative,
mais Is n’est pas nul, la diode continue à
conduire

Vs = Ve < 0
Vd_Rl = -Vs = -Ve > 0  la diode de roue
libre s’amorce, le courant de charge
circule dans cette diode et s’annule dans la
première diode qui se bloque :


Vd = 0
Vs = Ve – Vd = Ve
Vd_RL = -Vs = -Ve

Vs = VL+VR=L.dIs(t)/dt+R.Is(t)=
(t) sin ( )


.
( )= sin( )
+( ) Vs = Vd_Rl = 0
. Vd = Ve – Vs = Ve
+ [
[e − cos( )] i = 0
+( ) d
à t=T/2, Is(t) ne s’annule pas la diode ne se
bloque pas Vs =VL+VR = L.dIs(t)/dt + R.Is(t) = 0


. ( )
( )= [e + 1]
+( )

- à t = t2, le courant Is s’annule


s’annulela diode
de roue libre se bloque

Calcul des valeur moyenne et valeur efficace de Vs:


Valeur moyenne de Vs Valeur efficace de Vs
même résultat que pour le cas d’une même résultat que pour le cas d’une charge R:
charge R:
1
〈 〉= ( ) 1
= ( )

〈 〉= =
2

37
2. Redresseur monophasé double alternance : Pont parallèle
le double (PDL) ou
pont de Graetz :

a. Charge résistive :
Le pont de Graetz est constitué de quatre diodes montés en parallèle deux par deux. Il est
alimenté par une tension alternative sinusoïdal tel que :

e( )= M sin( )

 Montage et étude de fonctionnement


fonc :

= sin ( ) VM= 100V ω = 2 π.f f = 1/T= 50 Hz R= 10 Ω

38
T
T/2
Fonctionnement:

Règle : lorsque plusieurs diodes sont à cathode commune, c’est la diode dont le potentiel
anode est le plus grand qui est amorcée. Lorsque plusieurs diodes sont à anode commune,
c’est la diode dont le potentiel cathode est le plus faible qui est amorcée.

- À t = 0, Ve > 0 : - À t = 0, Ve < 0 :

 potentiel anode de D1 (lié au potentiel +  potentiel anode de D2 (lié au potentiel +


de la source) est plus grand que le potentiel de la source) est plus grand que le potentiel
anode de D2 (qui est lié au potentiel - de la anode de D1 (qui est lié au potentiel - de la
source)  D1 conduit source)  D2 conduit
 potentiel cathode de D4 (lié au potentiel -  potentiel cathode de D3 (lié au potentiel -
de la source) est plus faible que le potentiel de la source) est plus faible que le potentiel
cathode de D3 (qui est lié au potentiel + de la cathode de D4 (qui est lié au potentiel + de la
source)  D4 conduit source)  D3conduit

39
 
Vs = Ve Vs = -Ve
Vd1 = Vd4 = 0 Vd1 = Vd4 = Ve
Vd2 = Vd3 = -Ve Vd2 = Vd3 = 0e
is = Vs/R = Ve/R is = Vs/R = -Ve/R

 Calcul des valeur moyenne et valeur efficace de Vs:
Valeur moyenne de Vs Valeur efficace de Vs
1
〈 〉= ( ) 1
= ( )

1 1
〈 〉= ( ( ) + ( ) ) = ( )

1 1
〈 〉= ( ( ) − ( )( )) = ( ( ))

2
〈 〉= =
√2

b. Charge inductive :

= sin ( ) VM= 100V ω = 2 π.f f = 50 Hz R= 10 Ω L=10 mH

40
T/2 T

Fonctionnement:
- À t = 0, Ve > 0 : - À t = 0, Ve < 0 :

 potentiel anode de D1 (lié au potentiel + de  potentiel anode de D2 (lié au potentiel +


la source) est plus grand que le potentiel anode de la source) est plus grand que le potentiel
de D2 (qui est lié au potentiel - de la source)  anode de D1 (qui est lié au potentiel - de la
D1 conduit source)  D2 conduit
 potentiel cathode de D4 (lié au potentiel -  potentiel cathode de D3 (lié au potentiel -
de la source) est plus faible que le potentiel de la source) est plus faible que le potentiel
cathode de D3 (qui est lié au potentiel + de la cathode de D4 (qui est lié au potentiel + de
source)  D4 conduit la source)  D3conduit

41

 Vs = -Ve
Vs = Ve Vd1 = Vd4 = Ve
Vd1 = Vd4 = 0 Vd2 = Vd3 = 0
Vd2 = Vd3 = -Ve Vs=VL+VR=L.dIs(t)/dt+R.I
R.Is(t)=− sin ( )

Vs = VL+VR=L.dIs(t)/dt+R.Is(t)=
(t) sin ( ) 
( )
 − .
( ) = sin ( − )
+( ) 2
. − .
= sin( ) + [e ( )
− cos ( − ) ]
+( ) +( ) 2
.
+ [e − cos(( )]
+( )
à t=T/2, Ve devient négative, mais Is(t) ne
s’annule pas

 Le courant ne s’annule pas dans la charge : la conduction est continue


Calcul des valeur
eur moyenne et valeur efficace de Vs:
Valeur moyenne de Vs Valeur efficace de Vs
même résultat que pour une charge R même résultat que pour une charge R :
1
〈 〉= ( )
1
= ( )
2
〈 〉=
=
√2

3. Redressement triphasé simple alternance


a. Charge R :

Montage d’étude

42
= sin ( ) VM= 100V ω = 2 π.f f = 1/T= 50 Hz R= 10 Ω
2
= sin −
3
4
= sin ( − )
3
θ = ωt

Est-il
il possible d’avoir deux diodes qui conduisent en même temps ?

Non,
Non, car on parle d’une source triphasée équilibrée. Autrement dit, il n’y aura qu’une seule
diode qui conduise à la fois à une période de 2 3 qui est le déphasage
sage entre les trois sources
qui représentent le réseau.

On suppose que D1 est passante D2 et D3 seront bloquées.

Ce qui implique que : k2 > A2 et k3 > A3

Puisqu’on parle de la conduction d’une seule diode à la fois qui dure 2 3 alors :

D1 est passante si 1 > 2 et 1 > 3

D2 est passante si 2 > 1 et 2 > 3

D3 est passante si 3 > 1 et 3 > 2

o Si D1 est passante, s = 1

o Si D2 est passante, s = 2

o Si D3 est passante, s = 3

43
Cherchons l’angle à partir duquel V1 commence à conduire :

A un point donné : 1( )= 3( )

Or : 1( )= eff √2 sin ( )

3( )= eff √2 sin ( + 2 3)

Et : sin( ) = sin ( + 2 3)

Donc : θ = π − θ + 2π 3 −→ =

θ = 2π
θ =π/6 θ = 5π/6 θ =π θ = 9π/6
/2

Fonctionnement:
Règle : lorsque plusieurs diodes sont à cathode commune, c’est la diode dont le potentiel
anode est le plus grand qui est amorcée.

44
- Pour t = [π/6, 5π/6] - Pour t = [5π/6, 9π/6] - Pour t=[0,
0, π/6] et t=[9π/6, 2π]

Ve1 > Ve2 et Ve1 > Ve3 Ve2 > Ve1 et Ve2 > Ve3 Ve3 > Ve1 et Ve3 > Ve2

 potentiel anode de D1 (lié  potentiel anode de D2  potentiel anode de D3


à Ve1) est plus grand que le (lié à Ve2) est plus grand que (lié à Ve3) est plus grand que
potentiel anode de D2 et de le potentiel anode de D1 et le potentiel anode de D1 et de
D3 D1 conduit de D3 D2 conduit D2 D3 cond
conduit

  
Vs = Ve1 Vs = Ve2 Vs = Ve3
Vd1 = 0 Vd1 = Ve1-Vs = Ve1-Ve2 Vd1 = Ve1-VVs = Ve1-Ve3
Vd2 = Ve2-Vs = Ve2-Ve1 Vd2 = 0 Vd2 = Ve2-VVs = Ve2-Ve3
Vd3 = Ve3-Vs = Ve3-Ve1 Vd3 = Ve3-Vs = Ve3-Ve2 Vd3 = 0
is = Vs/R = Ve1/R is = Vs/R = Ve2/R is = Vs/R = Ve3/R

 la période de Vs est 2π/3.

Calcul des valeur moyenne et valeur efficace de Vs:


Valeur moyenne de Vs Valeur efficace de Vs
3
〈 〉= ( ) 3
2 = ( )
2

3
〈 〉= ( ) 3
2 = ( )
2
3
〈 〉= ( )
2 3
3 = ( ( ))
〈 〉= [−cos ( )] 2
2
3√3 3√3
〈 〉= = 1+
2 4
√2

45
Remarques :

- Chaque diode conduit pendant 2 3


- Chaque diode est soumise à la tension composée du réseau lorsqu’elle est
bloquée : « critère très important pour le dimensionnement de la diode. Il faut
respecter la tension du claquage »

b. Charge RL :

Montage d’étude

= sin ( ) VM= 100V ω = 2 π.f f = 50 Hz R= 10 Ω L=10 mH

46
Fonctionnement:
Même fonctionnement que pour une charge R. Le seul changement porte sur la forme du
courant charge. Le rôle de l’inductance est le lissage de ce courant.
courant

Calcul des valeur moyenne et valeur efficace de Vs:


Valeur moyenne de Vs Valeur efficace de Vs
même résultat que pour une charge R même résultat que pour une charge R :
3
〈 〉= ( )
2 3
= ( )
2
3√3
〈 〉=
2 3√3
= = 1+
√2 4

4. Redressement triphasé double alternance :

Montage d’étude

VM= 100V ω = 2 π.f f = 1/T= 50 Hz R= 10 Ω

= sin ( )
2
= sin −
3
4
= sin ( − )
3
θ = ωt
2
= − = ( ) − sin θ −
sin(θ) = √3. sin θ +
3 6

47
2 4 2
= − = sin θ − − sin θ − = √3. sin (θ − )+
3 3 3 6
4 4
= − = sin θ − − sin(θ) = √3. sin (θ − )+
3 3 6

θ =π/6 θ = 3π/6 θ =5π/6 θ = 7π/6 θ = 9π/6 θ = 11π/6 θ = 2π


Fonctionnement:

- Pour t = [π/6, 3π/6] - Pour t = [3π/6, 5π/6] - Pour t=[5π/16, 7π/6]

48
Ve1 > Ve2 et Ve1 > Ve3 Ve1 > Ve2 et Ve1 > Ve3 Ve2 > Ve3 et Ve2 > Ve3

 potentiel anode de D1  potentiel anode de D1  potentiel anode de D2


(lié à Ve1) est plus grand (lié à Ve1) est plus grand (lié à Ve2) est plus grand
que le potentiel anode de que le potentiel anode de que le potentiel anode de
D2 et de D3 D1 conduit D2 et de D3 D1 conduit D1et de D3 D2 conduit

Ve2 < Ve1 et Ve2 < Ve3 Ve3 < Ve1 et Ve3 < Ve2 Ve3 < Ve1 et Ve3 < Ve2

 potentiel cathode de D5  potentiel cathode de D6  potentiel cathode de D6


(lié à Ve2) est plus faible (lié à Ve3) est plus faible (lié à Ve3) est plus faible
que le potentiel cathode de que le potentiel cathode de que le potentiel cathode de
D4 et de D6 D5 conduit D4 et de D5 D6 conduit D4 et de D5 D6 conduit
  
Vs = Ve1-Ve2 = Ve12 Vs = Ve1-Ve3 = -Ve31 Vs = Ve2-Ve3 = Ve23
Vd1 = Vd5 = 0 Vd1 = Vd6 = 0 Vd2 = Vd6 = 0
Vd4 = -Vd1-Vs = -Vs= -Ve12 Vd4 = -Vd1-Vs = -Vs= Ve31 Vd5 = -Vd2-Vs = -Vs= -Ve23
Vd2 = -Vd5-Vs = -Vs= -Ve12 Vd3 = -Vd6-Vs = -Vs= Ve31 Vd3 = -Vd6-Vs = -Vs= -Ve23
Vd3 = Ve3-Ve1 = Ve31 Vd2 = Ve2-Ve1 = -Ve12 Vd1 = Ve1-Ve2 = Ve12
Vd6 = Ve2-Ve3 = Ve23 Vd5 = Ve3-Ve2 = -Ve23 Vd4 = Ve3-Ve1 = Ve31
is = Vs/R = Ve12/R is = Vs/R = -Ve31/R is = Vs/R = Ve23/R
- Pour t = [7π/6, 9π/6] - Pour t = [9π/6, 11π/6] - Pour t=[0, π/6]et t=[11π/6,2π]

Ve2 > Ve3 et Ve2 > Ve3 Ve3 > Ve1 et Ve3 > Ve2 Ve3 > Ve1 et Ve3 > Ve2

 potentiel anode de D2  potentiel anode de D3  potentiel anode de D3 (lié à


(lié à Ve2) est plus grand (lié à Ve3) est plus grand Ve3) est plus grand que le
que le potentiel anode de que le potentiel anode de potentiel anode de D1 et de D2
D1et de D3 D2 conduit D1 et de D2 D3 conduit D3 conduit

Ve1 < Ve2 et Ve1 < Ve3 Ve1 < Ve2 et Ve1 < Ve3 Ve2 < Ve1 et Ve2 < Ve3

 potentiel cathode de D4  potentiel cathode de D4  potentiel cathode de D5 (lié à


(lié à Ve1) est plus faible (lié à Ve1) est plus faible Ve2) est plus faible que le
que le potentiel cathode de que le potentiel cathode de potentiel cathode de D4 et de
D5 et de D6 D4 conduit D5 et de D6 D4 conduit D6 D5 conduit
  
Vs = Ve2-Ve1 = -Ve12 Vs = Ve3-Ve1 = Ve31 Vs = Ve3-Ve2 = -Ve23
Vd2 = Vd4 = 0 Vd3 = Vd4 = 0 Vd3 = Vd5 = 0
Vd5 = -Vd2-Vs = -Vs= Ve12 Vd6 = -Vd3-Vs = -Vs= -Ve31 Vd6 = -Vd3-Vs = -Vs= Ve23
Vd1 = -Vd4-Vs = -Vs= Ve12 Vd1 = -Vd4-Vs = -Vs= -Ve31 Vd2 = -Vd5-Vs = -Vs= Ve23
Vd3 = Ve3-Ve2 = -Ve23 Vd2 = Ve2-Ve3 = Ve23 Vd1 = Ve1-Ve3 = -Ve31
Vd6 = Ve1-Ve3 = -Ve31 Vd5 = Ve1-Ve2 = Ve12 Vd4 = Ve2-Ve1 = -Ve12
is = Vs/R = -Ve12/R is = Vs/R = Ve31/R is = Vs/R = -Ve23/R

 la période de Vs est π/3.


Calcul des valeur moyenne et valeur efficace de Vs:
Valeur moyenne de Vs Valeur efficace de Vs

49
3
〈 〉= ( ) 3
= ( )

3
〈 〉= + 3
6 = ( )
3
〈 〉= √3 ( )
3
3√3 = (√3 + )
〈 〉= 6
[−cos ( + )]
6
3√3 3 √3
〈 〉= = +
√2 2 4

 Calcul du Facteur de forme :

seff
=
| smoy|

AN: ≈ .

=√ 2 −1

AN: ≈ . %

50
Problématique:
que:
Avec les ponts de diode, la tension de sortie est fixe. Hors dans l’industrie les domaines
d’application exigent des tensions de sortie diverses d’où la nécessité de varier la tension
continue redressée pour répondre
épondre à ces besoins, il existe deux types
types de solutions :

o Solution 1 : associer un hacheur en cascade avec le redresseur

DC/DC
Ve Vs
˜

o Solution 2 : passer à trouver un autre transformateur  mais cette solution coûte très
chère et on a besoin de varier la tension
tensio à chaque fois : d’où cette solution est très
médiocre !!

 Pour résoudre cette problématique, la solution la plus efficace est de passer des redresseurs
non commandés aux redresseurs commandés.
commandés

III. Redressement monophasé commandé par Thyristor :


1. Redresseur simple alternance :
a. Charge résistive :

b.
c. = sin( )= sin( ) VM= 100V ω = 2 π.f f = 50 Hz R=
10 Ω
d.
e. Angle de retard àl’amorçage : α = 30° = π/6

51
f.

g.

θ = π/6 θh.= π θ = 2π
Fonctionnement:
- À θ = α, Thyristor amorcé : - À θ = π, Ve = 0 
 IT = Is=Ve/R =0  Thyristor bloqu
bloqué :


VT = 0  iT = is = 0
Vs = Ve – VT = Ve Vs = R. Is = 0

52
IT = is = Vs/R = Ve/R VT = Ve – Vs = Ve

Calcul des valeur moyenne et valeur efficace de Vs:


Valeur moyenne de Vs Valeur efficace de Vs
1
〈 〉= ( ) 1
= ( )
1
〈 〉= ( )
2 1
= ( )
2
1
〈 〉= ( ) 1
2 = ( )
1 2
〈 〉= ( )
2
1 1
〈 〉= ( ) = ( ( ))
2 2

= ( ( ))
〈 〉= [− ( )] 2
2

〈 〉= [− ( )−− ( )] = 1− (2 ).
2 2.2
〈 〉= [ ( ) + 1] = (∫ 1. −∫ (2 ). )
2

= (( − ) − [sin (2 )] )

= ( ) − sin(2 )]]
[( − ) − [sin(2

1 1
= [( − ) + sin(2
( )]
2 2

sin(2 )
= 1− +
2 2

2. Redresseur double alternance commandé :

Charge inductive :

53
= sin( ) VM= 100V ω = 2 π.f f = 50 Hz R= 10 Ω L = 100 mH

α = 30° = π/6
T1 et T4 s’amorcent à θ = π/6 et T2 et T3 s’amorcent à θ = (π/6 + π) = 7π/6

Dans les deux montages, la conduction est supposée continue,c’est-à-dire le courant ne


s’annulle jamais dans la charge.

θ = π/6 θ=π θ = 7π/6


54
Fonctionnement:
Pour θ = [0, π] T1 et T4 peuvent être amorcés Pour θ = [π, 2π] T2 et T3 peuvent être
- À θ = α = π/6, on amorce T1 et T4 amorcés
- À θ = α + π = 7π/6, on amorce T2 et T3


 Vs = -Ve
Vs = Ve VT2 = VT3 = 0
VT1 = VT4 = 0 VT1 = Vs - VT3 = Vs = -Ve
VT3 = Vs - VT1 = Vs = Ve VT4 = Vs - VT2 = Vs
VT2 = Vs - VT4 = Vs = Ve = -Ve
R.Is(t)= −
Vs = VL+VR=L.dIs(t)/dt+R.I sin ( )
Vs = VL+VR=L.dIs(t)/dt+R.Is(t)=
(t) sin ( )

-à θ = π, le courant dans les thyristors T1 et T4 ne s’annule pas (conduction continue imposée


par l’inductance), donc ces deux thyristors ne se bloquent pas et continuent de conduire.
- À θ = α + π = 7π/6, on amorce T2 et T3 : le courant de charge qui passaient par T1 et T4
passent à présent par T2 et T3, donc le courant dans T1 et dans T4 s’annulent. C’est pourquoi à
l’instant d’amorçage de T2 et T3, T1 et T4 se bloquent.

-à θ = 2π, le courant dans les thyristors T2 et T3 ne s’annule pas (conduction continue


imposée par l’inductance), donc ces deux thyristors ne se bloquent pas et continuent de
conduire.
- À θ = α =7π/6, on amorce T1 et T4 : le courant de charge qui passaient par T2 et T3 passent à
présent par T1 et T4, donc le courant dans T2 et dans T3 s’annulent. C’est pourquoi à l’instant
d’amorçage de T1 et T4, T2 et T3 se bloquent.

En définitif :

T1 et T4 conduisent de α jusqu’à
jusqu’ α+ π

T2 et T3 conduisent de α + π jusqu’à
jusqu’ α

55
Calcul des valeurr moyenne et valeur efficace de Vs:
Valeur moyenne de Vs Valeur efficace de Vs
1
〈 〉= ( ) 1
= ( )
1
〈 〉= ( )
2 1
= ( )
2
1
〈 〉= [ − ( ) 1
2 ( ))
= (
2
+ ( )

= ( ( ))
+ − ( ) ] 2
2
〈 〉= [ ( )] = 1− (2 ).
)
2.2

=
√2

b.Pont mixte symétrique :

= sin ( ) VM= 100V ω = 2 π.f f = 50 Hz R= 10 Ω L=100 mH


α = 30° = π/6
T1 s’amorce à θ = π/6 et T2 s’amorce à θ = (π/6 + π) = 7π/6

56
θ = π/6 θ=π θ = 7π/6 θ = 2π

57
Fonctionnement:
- À θ = 0, diode D4 amorcé : - À θ = π, diode D3 amorcé :

- À θ = α = π/6, Thyristor T1 amorcé : - À θ = α = 7π/6, Thyristor T2 amorcé :


 

Vs = -Ve
Vs = Ve
VT2 = VD3 = 0
VT1 = VD4 = 0 VD4 = Vs - VT2 = Vs = -Ve
VD3 = Vs - VT1 = Vs = Ve VT1 = Vs – VD2 = Vs = -Ve
VT2 = Vs – VD4 = Vs = Ve

-Pour θ = [0, α] le thyristor T2 continue de conduire puisque la charge inductive impose la


continuité dee courant. De même, pour θ = [π, α+ π], le thyristor T1 conduit de conduire. En
conclusion :
-Pour θ = [0, α] : T2 et D4 amorcés
-Pour θ = [α, π] T1 et D4 amorcés
-Pour θ = [π, α+ π] T1 et D3 amorcés
-Pour θ = [α+ π, 2 π] T2 et D3 amorcés

Calcul des valeurr moyenne et valeur efficace de Vs:


Valeur moyenne de Vs Valeur efficace de Vs
1
〈 〉= ( ) 1
= ( )

1 1
〈 〉= ( ) = ( )
2

1
〈 〉= ( ) = 1− (2 ).
2.

= (( − ) − [sin (2 )] )
〈 〉= [− ( )]
= ( ) − sin(2 )]]
[( − ) − [sin(2
〈 〉= [ ( ) + 1]]
1
= [( − ) + [sin(2 )]
2 2

58
IV. Redressement triphasé :
1. Redressement
edressement triphasé simple alternance commandé :

a.Charge r :

= sin ( ) VM= 100V ω = 2 π.f f = 1/T= 50 Hz R= 10 Ω


2
= sin −
3
4
= sin ( − )
3
θ = ωt
Angle de retard à l’amorçage : α = 30° = π/6
si T1 était une diode, elle d’amorcerait à θ = π/6  donc T1 s’amorce à θ = π/6 + α = 2π/6
tait une diode, elle d’amorcerait à θ = 5π/6  donc T2 s’amorce à θ = 5π/6 + α = 6π/6
si T2 était
si T3 était une diode, elle d’amorcerait à θ = 9π/6  donc T3 s’amorce à θ = 9π/6 + α = 10π/6

59
θ =π/6 θ =2π/6 θ = 5π/6 θ =6π/6 θ = 9π/6 θ = 10π/6
/2

60
Fonctionnement:

- à θ = 2π/6, T1 amorcé - à θ = 6π/6, T2 amorcé - à θ = 10π/6


10π/6, T3 amorcé

 Le courant qui parcourait T1 Le courant qui parcourait T2


passe à T2, donc T1 se passe à T3, donc T2 se bloque
bloque 


Vs = Ve1
VT1 = 0
VT2 = Ve2-Vs = Ve2-Ve1 
VT3 = Ve3-Vs = Ve3-Ve1 Vs = Ve2 
is = Vs/R = Ve1/R VT1 = Ve1-Vs = Ve1-Ve2 Vs = Ve3
VT2 = 0 VT1 = Ve1-VVs = Ve1-Ve3
- à θ = 5π/6, le courant ne VT3 = Ve3-Vs = Ve3-Ve2 VT2 = Ve2-VVs = Ve2-Ve3
s’annule pas puisque à cet is = Vs/R = Ve2/R VT3 = 0
instant Ve1 n’est pas nul et is - à θ = 9π/6, le courant ne is = Vs/R = Ve3/R
= Ve1/R , donc T1 continue de s’annule pas puisque à cet - à θ = π/6π/6, le courant ne
conduire instant Ve2 n’est pas nul et is s’annule pas puisque à cet
= Ve2/R , donc T2 continue instant Ve3 n’est pas nul et is =
de conduire Ve3/R , donc T3 continue de
conduire

 la période de Vs est 2π/3.


Remarque : si α > π/6,, le courant s’annule et on aura une conduction discontinue
Calcul des valeur moyenne et valeur efficace de Vs:
Valeur moyenne de Vs Valeur efficace de Vs
3
〈 〉= ( ) 3
2 = ( )
2

3
〈 〉= ( ) 3
2 = ( )
2
3
〈 〉= ( )
2 3
3 = ( ( ))
)
〈 〉= [−cos ( )] 2
2
3√3 3√33
〈 〉= cos = 1+ ( )
2 4
√2

61
b.Charge Rl :

Fonctionnement:
Même fonctionnement que pour une charge R. Le seul changement porte sur la forme du
courant charge. Le rôle de l’inductance est le lissage de ce courant

2. Redressement
edressement triphasé double alternance commandé :

Montage d’étude

3.
VM= 100V ω = 2 π.f f = 1/T= 50 Hz R= 10 Ω

= sin ( )
2
= sin −
3
4
= sin ( − )
3
θ = ωt
2
= − = sin
sin(θ) − sin θ − = √3. sin θ +
3 6
2 4 2
= − = sin θ − − sin θ − = √3. sin ((θ − )+
3 3 3 6
4 4
= − = sin θ − − sin(θ) = √3. sin (θ − )+
3 3 6

Angle de retard à l’amorçage : α = 30° = π/6


si T1 était une diode, elle d’amorcerait à θ = π/6  donc T1 s’amorce à θ = π/6 + α = 2π/6
si T2 était une diode, elle d’amorcerait à θ = 5π/6  donc T2 s’amorce à θ = 5π/6 + α =
6π/6
si T3 était une diode, elle d’amorcerait à θ = 9π/6  donc T3 s’amorce à θ = 9π/6 + α =
10π/6

62
si T4 était une diode, elle d’amorcerait à θ = 7π/6  donc T4 s’amorce à θ = 7π/6 + α =
8π/6
si T5 était une diode, elle d’amorcerait à θ = 11π/6  donc T5 s’amorce à
θ = 11π/6 + α = 12π/6 = 0
si T6 était une diode, elle d’amorcerait à θ = 15π/6  donc T6 s’amorce à
θ = 9π/6 + α = 16π/6 = 4π/6

θ=0 θ = 2π/6 θ = 4π/6 θ = 6π/6 θ = 8π/6 θ = 10π/6


θ =π/6 θ =3π/6 θ = 5π/6 θ = 7π/6 θ = 9π/6 θ = 11π/6

63
Fonctionnement:

- Pour t = [0, 2π/6] - Pour t = [2π/6, 4π/6] - Pour t=[4π/6, 6π/6]

T3 et T5 amorcés T1 et T5 amorcés T1 et T6 amorcés


  
Vs = Ve3-Ve2 = -Ve23 Vs = Ve1-Ve2 = Ve12 Vs = Ve1-Ve3 = -Ve31
VT3 = VT5 = 0 VT1 = VT5 = 0 VT1 = VT6 = 0
VT6 = -VT3-Vs = -Vs= Ve23 VT4 = -VT1-Vs = -Vs= -Ve12 VT4 = -VT1-Vs = -Vs= Ve31
VT2 = -VT5-Vs = -Vs= Ve23 VT2 = -VT5-Vs = -Vs= -Ve12 VT3 = -VT6-Vs = -Vs= Ve31
VT1 = Ve1-Ve3 = -Ve31 VT3 = Ve3-Ve1 = Ve31 VT2 = Ve2-Ve1 = -Ve12
VT4 = Ve2-Ve1 = -Ve12 VT6 = Ve2-Ve3 = Ve23 VT5 = Ve3-Ve2 = -Ve23
is = Vs/R = -Ve23/R is = Vs/R = Ve12/R is = Vs/R = -Ve31/R
- Pour t = [6π/12, 8π/6] - Pour t = [8π/6, 10π/6] - Pour t=[10π/6,2π]

T2 et T6 amorcés T2 et T4 amorcés T3 et T4 amorcés


  
Vs = Ve2-Ve3 = Ve23 Vs = Ve2-Ve1 = -Ve12 Vs = Ve3-Ve1 = Ve31
VT2 = VT6 = 0 VT2 = VT4 = 0 VT3 = VT4 = 0
VT5 = -VT2-Vs = -Vs= -Ve23 VT5 = -VT2-Vs = -Vs= Ve12 VT6 = -VT3-Vs = -Vs= -Ve31
VT3 = -VT6-Vs = -Vs= -Ve23 VT1 = -VT4-Vs = -Vs= Ve12 VT1 = -VT4-Vs = -Vs= -Ve31
VT1 = Ve1-Ve2 = Ve12 VT3 = Ve3-Ve2 = -Ve23 VT2 = Ve2-Ve3 = Ve23
VT4 = Ve3-Ve1 = Ve31 VT6 = Ve1-Ve3 = -Ve31 VT5 = Ve1-Ve2 = Ve12
is = Vs/R = Ve23/R is = Vs/R = -Ve12/R is = Vs/R = Ve31/R

 la période de Vs est π/3.


Calcul des valeur moyenne et valeur efficace de Vs:
Valeur moyenne de Vs Valeur efficace de Vs
3
〈 〉= ( ) 3
= ( )
3√3
〈 〉= cos (α)
3
= ( )

3
= (√3 + )
6

3 √3
= + sin ( )
√2 2 4

64