Vous êtes sur la page 1sur 2

Le protectionnisme est tombé en désuétude après le tarif Smoot-Hawley de 1930.

4 Il
était conçu pour protéger les agriculteurs des importations agricoles en provenance
d'Europe. Les agriculteurs américains souffraient déjà du Dust Bowl. Les
agriculteurs européens augmentaient leur production après la destruction de la
Première Guerre mondiale. Mais le Congrès a ajouté de nombreux autres tarifs.
D'autres pays ont riposté. La guerre commerciale qui en a résulté a restreint le
commerce mondial. C'est l'une des raisons de la gravité prolongée de la Grande
Dépression.5

Les gouvernements subventionnent aussi fréquemment les industries locales pour les
aider à être compétitives sur le marché mondial. Les subventions prennent la forme
de crédits d'impôt ou de paiements directs. Les plus couramment utilisées sont les
subventions agricoles. Celles-ci permettent aux producteurs de réduire le prix des
biens et services locaux. Les produits sont ainsi moins chers, même lorsqu'ils sont
expédiés à l'étranger. Les subventions fonctionnent encore mieux que les droits de
douane. Cette méthode fonctionne mieux pour les pays qui dépendent principalement
des exportations.

Mais parfois, les subventions peuvent avoir l'effet inverse. La loi d'ajustement
agricole de 1933 a permis au gouvernement de payer les agriculteurs pour qu'ils ne
fassent pas de cultures ou de bétail.6 Le gouvernement voulait contrôler l'offre et
augmenter les prix. Les agriculteurs pouvaient également laisser leurs champs se
reposer et récupérer les nutriments dus à la surproduction. Cette loi a aidé
l'industrie agricole, mais a fait augmenter le coût des denrées alimentaires
pendant la dépression.

Une troisième méthode consiste à imposer des quotas sur les produits importés.
Cette méthode est plus efficace que les deux premières. Quel que soit le prix fixé
par un pays étranger au moyen de subventions, il ne peut pas expédier plus de
marchandises.

La plupart des manuels scolaires omettent le quatrième type de protectionnisme


commercial parce qu'il est subtil. Il s'agit d'une tentative délibérée d'un pays de
faire baisser la valeur de sa monnaie.7 Cela rendrait ses exportations moins chères
et plus compétitives. Cette méthode peut entraîner des représailles et déclencher
une guerre des monnaies. Une façon pour les pays de réduire la valeur de leur
monnaie est d'utiliser un taux de change fixe, comme le yuan chinois. Un autre
moyen consiste à créer une dette nationale tellement importante qu'elle a le même
effet. Certains pays critiquent le gouvernement américain pour avoir agi ainsi,
créant une baisse du dollar américain.

Avantages
Si un pays essaie de se développer dans une nouvelle industrie, les droits de
douane le protégeront des concurrents étrangers. Cela donne aux entreprises de la
nouvelle industrie le temps de développer leurs propres avantages concurrentiels.

Le protectionnisme crée aussi temporairement des emplois pour les travailleurs


domestiques.8 La protection des tarifs, des quotas ou des subventions permet aux
entreprises nationales d'embaucher localement. Cet avantage prend fin lorsque les
autres pays ripostent en érigeant leur propre protectionnisme.

Inconvénients
À long terme, le protectionnisme commercial affaiblit l'industrie. Sans
concurrence, les entreprises de l'industrie n'ont pas besoin d'innover. À terme, le
produit national perdra en qualité et sera plus cher que ce que produisent les
concurrents étrangers.
L'externalisation des emplois est le résultat du déclin de la compétitivité
américaine. La concurrence a diminué après des décennies où les États-Unis n'ont
pas investi dans l'éducation. Cela est particulièrement vrai pour la haute
technologie, l'ingénierie et les sciences. L'augmentation des échanges commerciaux
ouvre de nouveaux marchés aux entreprises pour la vente de leurs produits. Le
Peterson Institute for International Economics estime que la suppression de toutes
les barrières commerciales augmenterait le revenu des États-Unis de 500 milliards
de dollars9.

Le renforcement du protectionnisme américain ralentira encore la croissance


économique. Il entraînerait davantage de licenciements, et non moins. Si les États-
Unis ferment leurs frontières, d'autres pays feront de même. Cela pourrait
entraîner des licenciements parmi les 12 millions de travailleurs américains qui
doivent leur emploi aux exportations.

Antiprotectionnisme
Depuis Smoot-Hawley, la plupart des pays sont antiprotectionnistes. Ils se rendent
compte que le protectionnisme diminue le commerce international pour tout le monde.
L'un des outils les plus puissants de l'antiprotectionnisme est l'accord de libre-
échange. Il réduit ou supprime les droits de douane et les quotas entre les
partenaires commerciaux.

L'accord le plus important est l'Accord de libre-échange nord-américain. Il est


conclu entre les États-Unis, le Canada et le Mexique. Le partenariat transpacifique
aurait été plus important. Mais le président Trump a retiré les États-Unis de cet
accord.10 En conséquence, les autres pays concernés ont formé leur propre accord.
Si la Chine décide de les rejoindre, elle remplacerait l'ALENA comme le plus grand
pacte commercial du monde.

Le Partenariat transatlantique pour le commerce et l'investissement aurait


également été en lice pour le plus grand accord commercial du monde. Il s'agissait
d'un accord entre l'Union européenne et les États-Unis. Mais l'administration Trump
ne l'a pas poursuivi.11 12

Un important pacte commercial multilatéral est l'accord de libre-échange entre la


République dominicaine et l'Amérique centrale, qui est conclu entre les États-Unis
et l'Amérique centrale13 . Il existe également des accords bilatéraux avec le
Chili, la Colombie, le Panama, le Pérou et l'Uruguay. Les États-Unis ont également
conclu des accords avec les pays du Moyen-Orient, à savoir Israël, la Jordanie, le
Maroc, le Bahreïn et Oman.

Mais les ALE n'éliminent pas les mesures protectionnistes telles que les
subventions ou les guerres de change. L'un des inconvénients de l'ALENA est que les
produits agricoles américains subventionnés mettent les agriculteurs mexicains en
faillite. Malgré leur inconvénient

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)