Vous êtes sur la page 1sur 2

Niveau : 1ère année bac

Activité : Production écrite


Capacité : Exposer et justifier son point de vue par écrit.

Sujet : Certains disent que la peine de mort est un moyen efficace pour combattre la criminalité.
Partagez-vous cette opinion ?

Plan de rédaction

I- Phase de préparation
• Lire attentivement le sujet proposé.
• Souligner et expliquer les mots-clés.
• Dégager l’idée principale (la thèse) : « La peine de mort sert à combattre la criminalité. »
• Définir le type de production à partir de la consigne : Texte argumentatif
• Définir le plan : (dialectique ou concessif ?)
• Chasse aux idées (Arguments) :

1) Pour la thèse:
- La peine de mort dissuade les criminels.
- Elle permet de donner l’exemple aux autres.
- Elle rend justice aux victimes de crimes odieux et soulage leurs familles, ce qui permet d’éviter
tout acte de vengeance.
- Il importe de retrancher de la société un membre qui lui a déjà nui et qui pourrait lui nuire encore
- Elle débarrasse la société des criminels jugés plus dangereux et permet aux citoyens de vivre en
paix et en sécurité.
- La prison est une punition insuffisante, car le criminel peut s’évader et, par conséquent, commettre
d’autres crimes abominables.

2) Contre la thèse:
- A l’évidence, la peine de mort n’a jamais fait baisser le taux de criminalité. Il n’y a qu’à comparer
les statistiques des pays qui ont aboli la peine capitale à celles des pays qui continuent à l’appliquer.
- Aux Etats Unis, malgré l’application de la peine de mort, le taux de criminalité ne cesse
d’augmenter.
- En France, au moment où la peine capitale était encore pratiquée, on comptait 600000 crimes par
an ; après son abolition, on en comptait 120000 ; ce qui montre que cette forme de punition est vaine.
- On condamne à mort un criminel pour donner l’exemple, or l’exécution a lieu en secret, donc cette
dernière ne joue pas son rôle.
- On peut perpétrer inconsciemment des actes criminels. De plus, plusieurs causes telles que
l’ignorance, la misère et l’injustice peuvent être à l’origine d’un crime. Donc, la lutte contre la
criminalité n’est pas étroitement liée à la condamnation à mort.
- Au lieu de condamner à mort, il serait plus efficace que notre société prenne des mesures
rationnelles pour prévenir les crimes.
- Si on ne met pas en place un système éducatif favorable et un système social permettant
l’épanouissement des citoyens, la peine de mort restera inefficace pour faire baisser la criminalité.
- « Ouvrez des écoles, vous fermerez des prisons », a dit Victor Hugo.
II- Phase d’exécution
1- Introduction
• Amener le sujet (Présentation du thème):
→ Définir la peine de mort.
→ Faire une constatation sur la propagation de la criminalité dans la société.
→ Montrer l’importance de l’application de la loi pour instaurer la paix et la sécurité au sein de la
société...
• Annoncer le sujet : Montrer que les positions à l’égard du rapport entre la peine capitale et la
baisse de la criminalité sont divergentes (en évoquant la thèse et l’antithèse).
• Poser le sujet (problématique) : question(s) en relation avec la thèse proposée.

2- Développement
Partie 1 :
• Formuler une concession : Certes, la peine capitale peut contribuer en quelque sorte à la baisse
de la criminalité.
• Soutenir partiellement votre thèse par deux ou trois arguments.
Partie 2 :
• Réfuter la thèse : La peine de mort n’est pas un moyen efficace pour combattre la criminalité.
• Appuyez votre position par trois arguments au moins.

3- Conclusion
• Montrer que la peine de mort n’est pas une punition suffisante pour éradiquer la criminalité.
• Proposer d’autres solutions plus efficaces.
• Il est souhaitable de clore le texte par une question d’ouverture.