Vous êtes sur la page 1sur 2

Niveau : 1ère année bac

Activité : Langue
Intitulé : La modalisation et les modalités appréciatives
Capacité : Reconnaître les différents procédés de modalisation et leurs effets.

A- Corpus :
1) Il a des cheveux blancs. (Une assertion simple ; le locuteur constate un fait avec objectivité.)
2) Il a une bonne et respectable figure. (Une assertion modalisée. Le locuteur exprime sa subjectivité)
3) Ce sera peut-être un gouffre hideux.
4) Malheureusement je n’étais pas malade.
5) Je crois qu’il a raison.
6) Il faut que je pense fermement au bourreau.

I- Définition
La modalisation est l'ensemble des moyens d'expression par lesquels l'énonciateur (le locuteur)
peut manifester sa subjectivité. Autrement dit, les modalités (ou modalisateurs) sont des termes,
expressions ou procédés grammaticaux qui marquent la présence de du locuteur. Ils traduisent son
attitude par rapport au contenu de son énoncé.
II- Les types de modalités
Il existe différents types de modalités ou modalisateurs.
1) Les modalités appréciatives : Elles marquent l’appréciation du locuteur sur le contenu de son
énoncé. C’est-à-dire elles expriment un jugement de valeur ou un sentiment de la part de
l’énonciateur.
a) Appréciation positive (vocabulaire appréciatif exprimant un jugement valorisant):
Exemples : Elle adorait les animaux. / C'est un beau jardin. / Je vous embrasse affectueusement.
b) Appréciation négative (vocabulaire dépréciatif exprimant un jugement dévalorisant):
Exemples : La récolte a été mauvaise cette année. / Je regrette le temps passé.
2) Les modalités qui marquent le degré de certitude du locuteur sur le contenu de son énoncé.
Elles expriment un jugement du sujet par rapport à la valeur de vérité de son énoncé. L’expression de
la probabilité, de la certitude, du doute, de la vérité, de l’éventualité relèvent de cette modalité.
Exemples : Il viendra certainement (sûrement, sans doute, vraiment).
3) Les modalités qui marquent l’expression d’une croyance ou d’une opinion.
Exemples : Je crois (affirme, certifie, pense) qu'il viendra bientôt. / A mon avis, il a raison.
4) Les modalités qui permettent au locuteur d’exprimer la volonté, le désir, l’obligation, le
devoir, la nécessité, la permission, l’interdiction, le conseil ...
Exemples : Il doit (faut) fournir tout l'effort nécessaire. / Je souhaite que tu réussisses.
III- Les moyens de modalisation
L’expression de la modalité se fait au moyen de divers marqueurs :
1) Les adjectifs : certain, probable, possible, bon, effrayant, beau, hideux, génial, stupide, agréable ...
2) Les adverbes (ou locutions adverbiales): sans doute, peut-être, certainement, sûrement,
affectueusement, doucement, violemment, heureusement ....
3) a- Les verbes exprimant un sentiment : adorer, aimer, détester, regretter ...
b- Les verbes d’opinion : penser, croire, estimer, trouver ...
c- Les verbes modaux (qui permettent d'exprimer la nécessité, l'incertitude, la probabilité ou la
possibilité de l'action) : devoir, pouvoir, vouloir, falloir, sembler, paraître…
4) Les noms : bonheur, regret, joie, amour ...
5) Les interjections : Oh ! Ah !, Hélas ! Bravo ...
6) Temps et modes verbaux : conditionnel, subjonctif, futur.
7) Types de phrase : exclamatif, interrogatif ou impératif...
Exercice
Relevez les procédés de modalisation employés dans chaque énoncé, déterminez leurs natures et
dites ce qu’ils expriment.
1) Le nom de la chose est effroyable.
2) C’est probablement là qu’ils en sont aujourd’hui.
3) Je proteste que je l’avais écouté avec avidité.
4) C’est en effet un homme excellent et charitable.
5) Je la serrais violemment contre ma poitrine.
6) Une populace encombrait la Grève et le quai.
7) Apparemment ce n’est pas là souffrir.
8) Je regardais avec terreur tous ces profils sinistres.
9) Je crus voir leurs têtes hideuses.
10) Il me semble entendre leurs effrayantes voix.
11) Ah ! misérable ! quatre fusiliers dans le corridor !
12) Quel crime j’ai commis !