Vous êtes sur la page 1sur 14

BGF KERESKEDELMI, VENDÉGLÁTÓIPARI

ÉS IDEGENFORGALMI FŐISKOLAI KAR

Guide thématique pour l’examen


de français du tourisme

Budapest
2010
Ezt a tankönyvet a Budapesti Gazdasági Főiskola Kereskedelmi, Vendéglátóipari és Idegenforgalmi Főiskola
Kara adta ki

Szerző : Zsák Helga Phd


Lektor : Jean-Marc Billard
Műszaki szerkesztők : Szijj Mária, dr. Bottlikné Szűcs Emese, Deák Gabriella

Terjeszti Perfekt Zrt

Minden jog fenntartva, beleértve a sokszorosítás, valamint a fordítás jogát, az egyes fejezeteket illetően is. A
kiadó engedélye nélkül az utánnyomás tilos.

2
3
Table des matières

Chapitre I : Les transports ................................................................. 6


I. Voyages en train ................................................................................................................ 7
II. Voyages en avion ........................................................................................................... 10
III. Les croisières ................................................................................................................ 12
IV. Voyages sur routes ....................................................................................................... 14

Chapitre II. L'hôtellerie....................................................................15

I. Les métiers de l’hôtellerie .............................................................................................. 15


II. Qualités et aptitudes dans l’hôtellerie ...................................................................... 18
III. Les grands hôtels de Budapest et de France ............................................................. 19
IV. Les types d’hébergement ............................................................................................. 21
V. Chaînes d’hôtels, chaînes intégrées et chaînes volontaires ........................................25
VI. Les services offerts par les hôtels................................................................................ 26
VII. Réservations, modifications, annulations ................................................................. 28
VIII. Attirer et fidéliser le client ....................................................................................... 31
IX. Les réclamations .......................................................................................................... 32
X. Les modalités de paiement ............................................................................................ 33
XI. Nouvelles tendances et nouveaux défis dans l’hôtellerie .......................................... 34

Chapitre III : La restauration ........................................... 38

I. Les métiers de la restauration ....................................................................................... 38


II. Les parties du restaurant.............................................................................................. 40
III. Comment dresser la table ........................................................................................... 41
IV. L’alimentation saine .................................................................................................... 42
V. Les caractéristiques de la consommation alimentaire............................................... 43
VI. Préparation des plats ................................................................................................... 45
VII. Grands cuisiniers ........................................................................................................ 51
VIII. La cuisine française .................................................................................................. 52
IX. Le fromage français ..................................................................................................... 54
X. Le vignoble français ...................................................................................................... 58
XI. Le service des vins ........................................................................................................ 61
XII. Le bon accord mets-vin .............................................................................................. 64
XIII. La cuisine hongroise ................................................................................................. 65

4
Chapitre IV : Le tourisme................................................................. 70
I. Tourisme en France ........................................................................................................ 71
II. Les métiers du tourisme................................................................................................ 72
III. Les acteurs du tourisme .............................................................................................. 74
IV. Le marketing touristique............................................................................................. 76
V. Les différentes formes de tourisme .............................................................................. 83
1. le tourisme culturel..................................................................................................84
2. le tourisme d'affaires et de congrès.......................................................................85
3. le tourisme de santé.................................................................................................87
4. le tourisme religieux................................................................................................89
5. le tourisme d'aventures...........................................................................................89
6. le tourisme de luxe...................................................................................................89
7. le tourisme blanc......................................................................................................89
8. le tourisme vert .......................................................................................................90
9. le tourisme ludique............................................................................................... ..91
10. le tourisme vini-viticole............................................................... .........................91
11. le tourisme bleu .....................................................................................................92
12. le tourisme linguistique.........................................................................................92
13. le tourisme équitable.............................................................................................92
VI. Nouvelles tendances et nouveaux défis dans le tourisme.......................................... 93
VII. Les régions touristiques de la Hongrie et de la France ........................................... 96
1. Destination : Budapest ................................................................................................... 96
2. Destination : La Hongrie ............................................................................................... 99
3. Destination : Paris ........................................................................................................ 102
4. Destination : les régions de France ............................................................................. 105
Bibliographie ........................................................................................................................109
Lexique ..................................................................................................................................110

5
Chapitre I : Les transports

Placez les villes suivantes sur la carte de France :

Paris, Lyon, Marseille, Strasbourg, Bordeaux, Lille, Nantes, Le Havre, Montpellier, Dijon
Cannes, Toulouse, Clermont-Ferrand, Rouen.

Indiquez quels sont lesprincipales voies de TGV et les aéroports que vous connaissez.

L’accélération des moyens de transports a été à l’origine du développement touristique dès la


fin du XIX ème siècle. Le tourisme a pris son essor, depuis les dernières décennies, grâce à ce
secteur, en pleine expansion. Cependant il peut être également à l’origine d’une pollution
accrue, d’un encombrement des voies aériennes, terrestres, ferroviaires ou fluviales. Ainsi le
secteur touristique et ses clients doivent prendre en compte l’équilibre nécessaire entre
expansion et respect de l’environnement. Nous allons traiter des moyens de transports
suivants, inhérents au secteur touristique :

I. Voyages en train
II. Voyages en avion
III. Croisières
IV. Voyages sur routes

6
I. Voyages en train

La construction de lignes de chemins de fer, à la fin du XIX ème siècle, a été


véritablement à l’origine du développement touristique de l’Europe. La ligne ferroviaire
reliant Paris à la Côte d’Azur a permis à de nombreux aristocrates et touristes anglais de
se rendre dans le Sud de la France et leurs habitudes de voyage se sont répandues
progressivement à d’autres régions, en devenant progressivement une mode. C’est
l’époque des trains célèbres, comme le Train Bleu, reliant Londres et Nice, ou encore
l’Orient-Express, reliant Londres à Constantinople.

La France dispose d’une industrie de construction de chemins de fer de pointe, et le


premier train le plus rapide au monde, le TGV a été inauguré sur la ligne Paris-Lyon au
début des années 1980. A l’époque, deux ou trois TGV circulaient quotidiennement sur
cette ligne, de nos jours ce nombre dépasse la demi-douzaine. Plusieurs lignes ont suivi
cette modernisation, actuellement le TGV a encore gagné de la vitesse, il atteint 320
km/heure. Il relie Paris à d’autres capitales européennes, Bruxelles, (Thalys) Londres (par
l’Eurostar sous La Manche), ou à des villes de province, Bordeaux en Aquitaine, St- Malo
en Bretagne, Nice, récemment Strasbourg et en 2010 Francfort. Un projet de ligne vers
Barcelone est en cours. Ces trains ne desservent pas toutes les gares. Parallèlement des
trains rapides (Corail) et des TER assurent aussi le transport ferroviaire. Notons que
l’entreprise Alsthom, constructeur de wagons, a créé en février 2008 le train AGV,
l’automotrice à grande vitesse, un train encore plus rapide (360km/h). La compagnie
italienne des chemins de fer veut lancer, en France, des trains « à bas coût » dès 2010.

Le voyageur désireux de s’assurer à l’avance de sa place dans le train, peut consulter les
horaires (ou le calendrier des horaires), pour savoir en quelle période il veut voyager, les
périodes rouges étant synonymes de billets plein-tarifs, la période blanche et bleue de
billets à tarifs réduits. Les étudiants et les seniors peuvent obtenir des réductions, des
billets demi-tarif, cependant certains trains sont à supplément, et parfois, notamment dans
les TGV, les réservations sont obligatoires. Le voyageur peut acheter son billet au guichet
des gares ou en ligne.
Le guichetier lui demandera en quelle classe il désire voyager, tous les compartiments
étant désormais non-fumeurs. En première classe les fauteuils disposent de plans de travail
inclinables, d’appuis-têtes réglables, de zones wifi, ou de connexions Internet, de plus
d’espace. Tous les trains (sauf les TER) disposent de wagon-restaurants, pour les longues
distances les voitures couchettes proposent des lits superposés, avec draps, couverture,
oreiller, cabine de toilette. A l’arrivée la compagnie de chemin de fer peut proposer les
services de location de voiture, ou de taxi privé. Il est prudent de s’assurer que le jour du
voyage les syndicats n’ont pas déposé de préavis de grève. Dans ces cas, les billets ne sont
pas toujours remboursés.

La SNCF propose parfois des billets à tarif très avantageux, surtout pour des dates
lointaines : elle organise sur Internet des ventes aux enchères ou offre des promotions sur
certaines destinations à des dates précises, quand la fréquentation est faible. En France il
faut composter, valider le billet avant l’accès au quai, sinon le voyageur est passible d’une
amende.

7
Dans les gares, le touriste dispose de consignes manuelles ou électroniques où il peut
déposer ses bagages, en attendant une correspondance. Certaines gares françaises sont de
véritables chefs-d’oeuvres artistiques, la gare St Lazare a été peinte plusieurs fois par
Monet, la gare d’Orsay a été transformée en musée, la gare de Perpignan est décorée de
peintures de Dali. En Hongrie, la gare de l’ouest, à Budapest, a été créée par Gustave
Eiffel, à la gare de l’Est on trouve des fresques de Károly Lotz dans une salle d’attente.

Questions :

1. Expliquez l’importance du chemin de fer dans l’essor touristique de la France.


2. Comment procéder pour la réservation d’un billet de TGV ?
3. Comment peut-on avoir des tarifs de billets de train préférentiels ?
4. Citez quelques services proposés dans un train.
5. A votre avis quels sont les enjeux de la compétition entre le train et les lignes
aériennes intérieures?

8
9
II. Voyages en avion

Les grands aéroports de Paris accueillent chaque année plus de 80 millions de passagers,
sans compter les passagers dont ce lieu est un simple endroit de transit. Sur les aéroports
de Roissy-Charles de Gaulle (CDG) et d ’Orly-Est (OE) Orly-Sud (OS) et Orly-Ouest
(OW) atterrissent et décollent les vols réguliers des compagnies aériennes internationales
mais aussi des compagnies à bas-prix (low-cost) et des compagnies charter. L’aéroport de
Beauvais, à l’ouest de la capitale, accueille aussi ces compagnies. Les grandes villes de
province (Lyon, Marseille, Tarbes, près de Lourdes, Bordeaux, Strasbourg, Lille, etc...)
ont chacune leur aéroport, qui accueille les lignes internationales également. A leur
arrivée les passagers peuvent prendre les navettes reliant le centre-ville et les aéroports.
En Hongrie, à côté de Ferihegy 1 et 2, l’aéroport de Sármellék, près du Balaton
accueille les passagers aériens internationaux, cependant les services n’y sont pas encore
très développés. Les villes de Debrecen, Szeged, Miskolc, Pécs ont également le leur.
Certaines régions touristiques ont connu un grand développement avec la construction
d’un aéroport, notamment dans les D.O.M-T.O.M (Antilles, Polynésie). L’utilité de cet
exemple peut s’avérer ailleurs.

L’achat de billets d’avion s’effectue en agence ou en ligne. Si un vol est complet, le


voyageur peut être mis sur liste d’attente. Le taux des ventes en ligne a atteint 24% en
Europe en 2006. Les ventes du site d’Air France représentent 9% du chiffre d’affaires
réalisé en France. Les ventes de vols secs ont augmenté en nombre sur les sites Internet
des agences et voyagistes et le vol sec est un produit d’appel sur la Toile. ( Chiffres
Direction du tourisme 2006 ).

Pour accéder à bord, le passager doit avoir son billet et sa carte d’embarquement, qu’il
obtient après l’enregistrement des bagages par le personnel au sol. Le nom collectif des
billets de transports, le titre de transport, doit être valide. Comme l’impression des billets
d’avion est supprimé depuis l’été 2008 afin d’économiser le support papier et de
contribuer quelque peu à la protection de l’environnement, les passagers disposent d’un
code qu’ils obtiennent après l’achat de leur place, et qui leur permet d’obtenir leur carte
d’embarquement à l’enregistrement à l’aéroport. Ils peuvent prendre avec eux un bagage à
main (10 kg) en cabine, si leur bagage dépasse ce poids on leur demandera d’acquitter une
surtaxe.
Le passager doit spécifier à la douane s’il a des marchandises à déclarer. Dans l’espace
Schengen désormais seule une carte d’identité est nécessaire pour accéder à bord,
néanmoins pour les autres destinations, un passeport en cours de validité est exigé. Les
contrôles de sécurité se sont renforcés depuis les menaces d’attentat terroristes, en
recrudescence depuis fin 2009, et on interdit aussi parfois d’emporter à bord des liquides
dans des récipients supérieurs à 100 ml, ainsi que des objets coupants et perçants. On peut
confisquer ces objets lors du passage à un point de contrôle.
A bord, le personnel naviguant, après avoir obligatoirement expliqué les consignes de
sécurité, (utilisation de la veste de secours, du masque à oxygène), indiqué les issues de
secours et rappelé que l’attachement des ceintures est obligatoire, peut proposer la
consultation de quotidiens et magazines. Pour les voyages moyens ou longs courrier, un
ou plusieurs repas sont proposés. Certains avions de luxe(des Airbus A380 p. ex.)
proposent même des couchettes, des cabines ou chambres individuelles, des bureaux
d’affaires, des bars et des restaurants. Si le passager voyage avec des compagnies à bas
prix, il ne recevra pas de rafraîchissements ou de repas à bord, sauf moyennant paiement.

10
Les tarifs de ces compagnies sont souvent meilleur marché que ceux des vols réguliers,
mais il faut toujours ajouter les taxes d’aéroport au prix figurant en promotion et s’assurer
que l’on dispose de moyens de transports à l’aéroport d’arrivée. Les réservations sont
possibles en ligne, sur les portails Internet de ces compagnies, dans des agences de voyage
ou à l’aéroport. Un seul employé au sol peut être le billettiste de plusieurs compagnies
afin d’optimiser leur productivité.

Avec la flambée des prix du pétrole, les prix des carburants ont beaucoup augmenté.
Malgré un certain fléchissement, les compagnies répercutet ces hausses sur le prix des
billets et demandent aux voyageurs de payer une surtaxe, même après l’achat de leurs
billets. De nombreuses compagnies aériennes font face à des problèmes économiques dûs
à ces augmentations et certaines licencient leur personnel. Ainsi en 2007 près de 20 000
personnes ont été renvoyées dans ce secteur dans le monde, et en 2008 la crise
économique a encore amplifié ce processus. D’après les prévisions du IATA (Association
internationale du transport aérien), l’industrie aérienne mondiale va perdre 2,5 milliards de
dollars en 2009, en raison du ralentissement économique, de la grippe porcine, le virus
H1n1 en 2009-2010, et les compagnies vont enregistrer leur plus mauvais chiffre
d’affaires. L’association prévoit aussi une baisse de 3% du traffic aérien mondial.

Les transports aériens sont une activité très polluante, avec un taux record d’émission de
gaz à effet de serre, cause principale du réchauffement planétaire. Les compagnies tentent
de diminuer l’impact de la pollution dans la mesure du possible, en remplissant leurs
avions, (voir Airbus A380 qui peut transporter 800 personnes), et en diminuant les
imprèssions papier, et en dématérialisant les billets. A ce billet électronique s’ajoute le
dispositif d’enregistrement des bagages sur Internet une heure avant le départ et
l’imprèssion par le client de sa carte d’embarquement. Ces services pourraient bientôt être
accessibles sur téléphone portable.
Les forfaits ou initiatives personnelles « fly and drive » se développent, les agences ou
les aéroports proposent des services de location de voitures pour voyageurs individuels.

Donnez ces définitions :

1. Carte d’embarquement :…………………………………....


2. Titre de transport :……………………………………….....
3. CDG :………………………………....................................
4. OW :………………………………......................................
5. OE :……………………………….......................................
6. IATA :...................................................................................
6. Quelles explications l’hôtesse de l’air ou le stewart doivent obligatoirement donner ?
7. Quels sont les nouveaux défis du transport aérien et comment les compagnies peuvent y
répondre ?
8. Citez quelques avantages des vols à bas prix et des vols réguliers :

Avantages Inconvénients
Vols réguliers

Vols à bas prix

11
VOLS REGULIERS

Vols au départ de Tarbes-Lourdes - Pyrénées

Destination Départ Arrivée Jours


6h50 8h15 lun-mar-mer-jeu-ven
7h25 8h50 Sam
11h05 12h30 lun-mar-mer-jeu-ven
Paris Orly Ouest
11h45 13h10 Sam
14h05 15h30 Dim
18h15 19h40 lun-mar-mer-jeu-ven-dim

Vols à l'arrivée de Tarbes-Lourdes-Pyrénées

Provenance Départ Arrivée Jours


9h10 10h30 lun-mar-mer-jeu-ven
9h45 11h05 sam
Paris Orly Ouest 13h55 15h15 sam
16h15 17h35 lun-mar-mer-jeu-ven-dim
20h15 21h35 lun-mar-mer-jeu-ven-dim

1. A quelle heure part le premier avion pour Paris le samedi ?


2. Où les passagers peuvent-ils laisser leur voiture ?
3. A quelle heure arrive le dernier avion de Paris le dimanche ?
4. Quelles sont les possibilités de réservation ?
5. Y-a-t-il des vols charters pour Tarbes ?

III. Les croisières

Les voyages en bateau prennent différentes formes. On distingue les simples traversées par
bac (ou ferry), par exemple pour se rendre sur une île, (notamment de nombreux vacanciers
français se rendent en Corse) ou sur l’autre rive d’un fleuve, les croisières fluviales, où le
vacancier voyage sur un fleuve d’écluse en écluse, et les croisières maritimes.
Lors des traversées par bac, les passagers peuvent arriver avec leur véhicule, voiture
particulière, caravane, camping-car ou remorque. Le prix de la traversée sera proportionnel à
la taille de la voiture. A leur arrivée, les marins leur indiqueront l’emplacement des bateaux
de sauvetage, des bouées, et les issues de secours.
Les croisières fluviales connaissent un nouvel essor, surtout auprès de la population
des jeunes retraités, car ce mode de voyage est peu fatiguant, et permet de profiter du
spectacle changeant des paysages. Ainsi Budapest est devenue une escale importante sur le

12
chemin des croisiéristes. De même, le canal de Bourgogne ou le canal du Midi sont des
destinations aimées.
Les croisières maritimes peuvent durer de quelques jours à plusieurs semaines, et relier
des ports d’une même côte, comme par exemle l’Atlantique, ou au contraire, partir dans des
pays lointains, autour du bassin méditerranéen. La Corse, (Ajaccio, Bonifacio) Marseille et
Monte- Carlo, dans la principauté de Monaco, sont dans ce cas, des haltes spectaculaires. La
compagnie Costa Croisière est l’un des spécialistes du bassin méditerranéen.

Les bateaux de ces croisières maritimes sont de véritables villes flottantes. On peut y trouver
toutes les distractions d’une station balnéaire terrestre, des restaurants aux représentations de
théâtre, ou aux magasins permettant le shopping, auquel s’ajoute le spectacle des paysages qui
défilent. En général les taxes portuaires et le prix des excursions ne figurent pas dans le prix
affiché. Ceux-là varient en fonction des cabines (intérieure ou extérieure, simple, de luxe,
etc…), de la durée, et des saisons.
Les croisières maritimes peuvent aussi être organisées sur des bateaux moins vastes,
avec une clientèle plus restreinte, permettant de mieux satisfaire leurs demandes. Ainsi de
grands voiliers ou des ferrys de taille moyenne peuvent offrir le dépaysement aux vacanciers
désireux de voyager en mer.

Questions :

1. Imaginez quelques services d’une „ville flottante”.


2. Quels sont, à votre avis, les croisières fluviales préférées en Europe ?
3. Imaginez les excursions proposées sur une croisière sur la partie septentrionale du Danube
hongrois.
4. Imaginez les inconvénients possibles des croisières.
5. Faites un dialogue entre un client et un employé de l’agence Costa Croisieres selon le
document ci-dessous. Le client se renseigne sur les prix, les dates et les itinéraires d’une
croisière en Méditerranée occidentale.

Croisière destination Corse (France)

Fière de ses origines et jalouse de son indépendance, la Corse est habitée par
des gens fiers de la beauté sévère des paysages. Au XVIIème siècle, les
Génois en firent un avant-poste sur leurs routes commerciales ; leur
présence en Corse fut si significative que, dans certains lieux de l’île, on
parle un dialecte
De nombreux itinéraires à découvrir pour la destination que vous avez
choisie. Détente ou aventure, vie à bord ou excursion, quel que soit votre
souhait, Costa Croisières vous permet de le réaliser.
Costa est la plus grande compagnie de croisières d’Europe, la seule à offrir
un choix d’itinéraires aussi vaste et varié. Chaque navire propose des
atmosphères uniques mais tous excellent par les services et la convivialité
qui caractérisent le style des vacances Costa
Les prix indiqués (taxes incluses) sont par personne, par type de cabine, à
partir de :
999, 00 Euros Intérieure
1 099,00 € Extérieure
1 419,00 € Extérieure/balcon
1 569,00 € Suites

13
Itinéraire: Italie, Tunisie, Baléares, Espagne, Nombre de jour: 7jours
Port de départ Marseille
Date de départ
2010, juillet: 4 | 11 | 18 | 25

DescriptionCette croisière vous dévoilera les mille et une richesse de la


Méditerranée. A bord, mettez le cap sur Naples, Tunisie, vous vous
promenerez le long des Ramblas de Barcelone et succomberez au charme
provençal de Marseille.
Documents de voyage Passeport ou Carte d'identité

IV . Voyages sur routes

De nombreux touristes se déplacent désormais avec leur véhicule particulier et le réseau


d’autoroutes se développe dans chaque pays. L’arrivée d’une voie routière rapide permet
souvent de désenclaver une région, de développer son activité économique, de mettre en avant
ses attraits touristiques. Ainsi le Tokay n’est plus qu’à une heure et demie de la capitale
hongroise.

Cette manière de voyager offre une plus grande liberté au touriste indépendant, mais elle
produit davantage de pollution par passager transporté. Elle peut également présenter un coût
plus élevé par passager transporté, si aux frais de route (carburant, péages) l'on ajoute les frais
fixes (achat ou location du véhicule, assurance, entretien).
.
Des compagnies de transport routier organisent des voyages en bus sur des destinations
précises, leur réseau est comparable à celui des lignes ferroviaires. Ce mode de transport
présente l'avantage d'une plus grande souplesse que le transport ferroviaire. La plus grande
compagnie européenne, Eurolines dispose d’horaires comparables à ceux des trains, et
d’agences dans les grandes villes européennes. Les tarifs sont parfois plus compétitifs que
ceux des trains, mais ce mode de transport reste davantage tributaire des conditions
climatiques ou saisonnières.

Les transports contribuent pour une grande part au développement touristique d’un pays ou
d’une région. Le réseau ferroviaire s’étend, la durée des voyages s’accélère jusqu’à
concurrencer les vols intérieurs ou intra-européens, d’autant plus que l’activité ferroviaire est
moins polluante que le transport aérien. Mais ces compagnies prennent aussi des mesures
pour lutter contre la pollution. De plus elles doivent faire face aux risques des menaces
terroristes et à la flambée des cours du pétrole. Les transports par bateaux font partie d’une
activité touristique plus « douce », moins gourmande en matières premières, ce qui explique
peut-être leur succès auprès d’un public qui peut être assez soucieux de son confort, qui veut
retrouver les prestations d’un hôtel par exemple.

14