Vous êtes sur la page 1sur 282

Manuel d’utilisation et d’entretien

des groupes électrogènes

Notice d’instructions originale R350C2


33501781301NE_3_1
1. Préambule ........................................................................................................................................................................................ 3 
1.1.  Recommandations générales .............................................................................................................................................. 3 
1.2.  Etiquettes de sécurité avec leur signification ..................................................................................................................... 4 
1.3.  Consignes et règles de sécurité .......................................................................................................................................... 8 
1.3.1 Conseils généraux .............................................................................................................................................................. 8 
1.3.2 Risques liés aux gaz échappement et carburants ............................................................................................................... 9 
1.3.3 Risques liés aux produits toxiques ................................................................................................................................... 10 
1.3.4 Risques d'incendies brûlures et explosion ....................................................................................................................... 10 
1.3.5 Risques liés aux réseaux électriques ................................................................................................................................ 11 
1.3.6 Dangers présentés par les courants électriques ................................................................................................................ 11 
1.3.7 Risques liés aux déplacements du groupe........................................................................................................................ 12 
1.4.  Identification des groupes électrogènes ........................................................................................................................... 12 
2. Description générale ...................................................................................................................................................................... 14 
2.1.  Description du groupe ...................................................................................................................................................... 14 
2.2.  Caractéristiques techniques .............................................................................................................................................. 18 
2.3.  Carburants et ingrédients ................................................................................................................................................. 20 
2.3.1 Spécifications .................................................................................................................................................................. 20 
2.3.1.1.  Spécifications des huiles ..................................................................................................................................... 20 
2.3.1.2.  Spécification des liquides de refroidissement ..................................................................................................... 21 
3. Installation ..................................................................................................................................................................................... 23 
3.1.  Déchargement .................................................................................................................................................................. 23 
3.1.1 Sécurité lors du déchargement ......................................................................................................................................... 23 
3.1.2 Instructions de déchargement .......................................................................................................................................... 23 
3.1.2.1.  Elingage .............................................................................................................................................................. 23 
3.1.2.2.  Chariot élévateur ................................................................................................................................................. 23 
3.2.  Rétention des fluides ........................................................................................................................................................ 24 
3.3.  Choix de l'emplacement ................................................................................................................................................... 25 
3.4.  Electricité ......................................................................................................................................................................... 26 
3.5.  Dispositions spéciales ...................................................................................................................................................... 28 
4. Remorque ...................................................................................................................................................................................... 29 
4.1.  Attelage de la remorque ................................................................................................................................................... 29 
4.2.  Contrôle avant remorquage .............................................................................................................................................. 29 
4.3.  Conduite ........................................................................................................................................................................... 30 
4.4.  Dételage de la remorque .................................................................................................................................................. 30 
4.5.  Mise en oeuvre pour l'installation .................................................................................................................................... 31 
4.6.  Réglage de la transmission de freinage ............................................................................................................................ 31 
4.7.  Pannes et remèdes ............................................................................................................................................................ 33 
4.8.  Schéma de branchement électrique .................................................................................................................................. 34 
4.9.  Fiche technique des roues complètes ............................................................................................................................... 34 
5. Préparation avant mise en service du groupe ................................................................................................................................ 35 
5.1.  Contrôles de l'installation................................................................................................................................................. 35 
5.2.  Contrôles après démarrage du groupe électrogène .......................................................................................................... 35 
6. Utilisation du groupe électrogène .................................................................................................................................................. 35 
6.1.  Vérifications journalières ................................................................................................................................................. 35 
6.2.  Groupe équipé d'un coffret de commande TELYS .......................................................................................................... 37 
6.2.1 Présentation du coffret ..................................................................................................................................................... 37 
6.2.1.1.  Présentation de la face avant ............................................................................................................................... 37 
6.2.1.2.  Description de l'écran ......................................................................................................................................... 39 
6.2.1.3.  Description des pictogrammes de la zone 1 ........................................................................................................ 40 
6.2.1.4.  Description des pictogrammes de la zone 2 ........................................................................................................ 41 
6.2.1.5.  Description des pictogrammes de la zone 3 ........................................................................................................ 42 
6.2.1.6.  Affichage des messages de la zone 4 .................................................................................................................. 44 
6.2.2 Démarrage ....................................................................................................................................................................... 48 
6.2.3 Arrêt................................................................................................................................................................................. 49 
6.2.4 Défauts et alarmes ........................................................................................................................................................... 49 
6.2.4.1.  Visualisation des alarmes et défauts ................................................................................................................... 49 
6.2.4.2.  Apparition d'une alarme OU d'un défaut ............................................................................................................ 50 
6.2.4.3.  Apparition d'une alarme ET d'un défaut ............................................................................................................. 51 
6.2.4.4.  Affichage des codes d'anomalies moteurs .......................................................................................................... 52 
6.2.4.5.  Reset du klaxon................................................................................................................................................... 53 

1/280
6.3.  Groupe équipé d'un coffret de commande KERYS .......................................................................................................... 54 
6.3.1 Présentation du KERYS ................................................................................................................................................... 54 
6.3.1.1.  Conditions d'utilisation ........................................................................................................................................ 54 
6.3.1.2.  Conformité aux exigences légales et réglementaires ........................................................................................... 55 
6.3.2 Description du KERYS .................................................................................................................................................... 56 
6.3.2.1.  Identification des composants-hardware ............................................................................................................. 56 
6.3.2.2.  Identification des composants-software .............................................................................................................. 59 
6.3.3 Description de l'Interface Homme Machine (IHM) ......................................................................................................... 60 
6.3.3.1.  L'Interface Homme machine ............................................................................................................................... 60 
6.3.3.2.  Navigation dans les écrans .................................................................................................................................. 62 
6.3.4 Configurations .................................................................................................................................................................. 68 
6.3.4.1.  Principe de fonctionnement ................................................................................................................................. 68 
6.3.4.2.  Légendes ............................................................................................................................................................. 69 
6.3.4.3.  Configuration en groupe solo .............................................................................................................................. 69 
6.3.4.4.  Configuration en centrale (Plusieurs groupes en parallèle) ................................................................................. 72 
6.3.5 Raccordements des groupes ............................................................................................................................................. 79 
6.3.5.1.  Préconisations avant les raccordements .............................................................................................................. 79 
6.3.5.2.  Raccordements selon les configurations.............................................................................................................. 79 
6.3.5.3.  Régime de mise à la terre (Uniquement standard)............................................................................................... 80 
6.3.5.4.  Prise de parc ........................................................................................................................................................ 84 
6.3.5.5.  Câble de liaison entre les groupes (centrale) ....................................................................................................... 85 
6.3.5.6.  Puissance ............................................................................................................................................................. 86 
6.3.5.7.  Bornier client ....................................................................................................................................................... 86 
6.3.6 Menus de conduite et de paramétrages ............................................................................................................................. 87 
6.3.6.1.  Architecture des menus ....................................................................................................................................... 87 
6.3.6.2.  Réglage des paramètres régionaux ...................................................................................................................... 88 
6.3.6.3.  Informations sur le KERYS................................................................................................................................. 90 
6.3.6.4.  Menus exploitation .............................................................................................................................................. 92 
6.3.7 Configurations loueurs ..................................................................................................................................................... 94 
6.3.7.1.  Choix de la configuration d'utilisation ................................................................................................................ 94 
6.3.8 Utilisation ....................................................................................................................................................................... 103 
6.3.8.1.  Choix du groupe prioritaire en centrale (si équipé) ........................................................................................... 103 
6.3.8.2.  Démarrage, essais et arrêt .................................................................................................................................. 109 
6.3.8.3.  Options Loueur .................................................................................................................................................. 116 
7. Périodicités de maintenance ......................................................................................................................................................... 118 
7.1.  Rappel de l'utilité ............................................................................................................................................................ 118 
7.2.  Moteur ............................................................................................................................................................................ 118 
7.3.  Alternateur ...................................................................................................................................................................... 118 
8. Batterie ......................................................................................................................................................................................... 119 
8.1.  Stockage et transport ...................................................................................................................................................... 119 
8.2.  Mise en service de la batterie ......................................................................................................................................... 120 
8.3.  Contrôle .......................................................................................................................................................................... 120 
8.4.  Technique de charge ....................................................................................................................................................... 121 
8.5.  Défauts et remèdes ......................................................................................................................................................... 122 
9. Annexes ....................................................................................................................................................................................... 123 
9.1.  Annexe A - Manuel d’utilisation et d’entretien moteur .................................................................................................. 123
9.2.  Annexe B - Manuel d’utilisation et d’entretien alternateur ............................................................................................ 199 
9.3.  Annexe C - Pièces de rechange usuelles......................................................................................................................... 259 
9.4.  Annexe D – liste des codes d'anomalies des moteurs John Deere - Volvo et Perkins .................................................... 261 

2/280
1. Préambule

1.1. Recommandations générales


Nous vous remercions d’avoir choisi un groupe électrogène de notre société.

Ce manuel a été rédigé à votre attention afin de vous aider à exploiter et entretenir correctement votre groupe électrogène.
Les informations contenues dans ce manuel sont issues des données techniques disponibles au moment de l’impression. Dans un
souci d’amélioration permanente de la qualité de nos produits, ces données sont susceptibles d’être modifiées sans préavis.

Lire attentivement les consignes de sécurité afin d’éviter tout accident, incident ou dommage. Ces consignes doivent être
constamment respectées.

Plusieurs signes d’avertissement sont susceptibles d’être représentés dans ce manuel.

Ce symbole signale un danger imminent pour la vie et la santé des personnes exposées. Le non-respect de
cette consigne correspondante entraîne des conséquences graves pour la santé et la vie des personnes
exposées.
Danger

Ce symbole attire l’attention sur les risques encourus pour la vie et la santé des personnes exposées. Le
non-respect de cette consigne correspondante entraîne des conséquences graves pour la santé et la vie
des personnes exposées.
Avertissement

Ce symbole indique une situation dangereuse le cas échéant.


En cas de non-respect de la consigne correspondante, les risques encourus peuvent être des blessures
légères sur des personnes exposées ou la détérioration de toute autre chose.
Attention

Dans le but de tirer le meilleur rendement et obtenir la plus longue durée de vie possible du groupe électrogène, les opérations
d’entretien doivent être effectuées selon les périodes indiquées dans les tableaux d’entretien préventifs joints. Si le groupe
électrogène est utilisé dans des conditions poussiéreuses ou défavorables, certaines périodes devront être réduites.

Veillez à ce que tous les réparations et réglages soient effectués par du personnel ayant reçu une formation appropriée. Les
concessionnaires possèdent cette qualification et peuvent répondre à toutes vos questions. Ils sont aussi à même de vous fournir
des pièces détachées et d’autres services.

Les côtés gauche et droit sont vus depuis l’arrière du groupe électrogène (le radiateur se trouvant à l’avant).

La conception de nos groupes électrogènes permet de remplacer des pièces détériorées ou usées par des pièces neuves ou
rénovées en réduisant au minimum le temps d’immobilisation.
Pour tout remplacement de pièces, prenez contact avec le concessionnaire de notre société le plus proche car celui-ci possède les
équipements nécessaires et dispose du personnel convenablement instruit et informé pour assurer soit l’entretien, soit le
remplacement d’éléments, soit encore la réfection complète des groupes électrogènes.

Prenez contact avec le concessionnaire le plus proche pour obtenir les manuels de réparation disponibles et pour prendre les
dispositions éventuellement nécessaires pour l’instruction du personnel de mise en œuvre et d’entretien.

Certains manuels d’utilisation et d’entretien des moteurs équipant les groupes électrogènes présentent des
coffrets de commande et indiquent des procédures de démarrage et d’arrêt des moteurs.
Les groupes électrogènes étant équipés de coffrets de commande et de contrôle spécifiques aux groupes,
seules les informations figurant dans la documentation des coffrets équipant les groupes sont à prendre en
considération.
Par ailleurs et en fonction des critères de fabrication des groupes électrogènes, certains moteurs peuvent
Attention être équipés de câblages électriques spécifiques différents de ceux décrits dans les documentations des
moteurs.

3/280
1.2. Etiquettes de sécurité avec leur signification
Des affichettes de sécurité sont apposées bien en évidence sur l'équipement pour attirer l'attention de l'opérateur ou du technicien
d'entretien sur les dangers potentiels et expliquer comment agir dans l'intérêt de la sécurité. Ces affichettes sont reproduites dans
la présente publication pour en améliorer l'identification par l'opérateur.
Remplacer toute affichette qui serait manquante ou illisible.

Obligation de se
reporter aux
Attention, risque
Attention danger publications livrées
d’explosion
avec le groupe
électrogène

Attention, risque Obligation de porter Feu nu et éclairage non


de commotion des vêtements de protégé interdits.
électrique protection Défense de fumer

Obligation de se
Attention, Entrée interdite aux
protéger la vue et
matières toxiques personnes non autorisées
l’ouïe

Attention, fluides Obligation d’entretien


Lavage au jet interdit
sous pression périodique

Attention, haute Obligation de


température, vérification de charge Terre
risque de brûlures batterie

Attention, pièces
tournantes ou en
Point de levage
mouvement Attention, produit corrosif
obligatoire
(risque de
happement)

Passage de
Niveau haut bac de
fourche pour
rétention
levage

c Attention, se reporter à la documentation livrée avec le groupe électrogène.


d Attention, émission de gaz d’échappement toxique. Ne pas utiliser dans un espace
clos ou mal ventilé.
c d
Figure 1.1 : Pictogrammes avec leur signification

4/280
ATTENTION DANGER

Ce symbole avertit d’un danger pour la sécurité. La présence de ce symbole


indique un risque de blessure.
Respecter les consignes de sécurité et les précautions d’emploi.

Important :
Lire attentivement les instructions fournies avec le groupe électrogène avant toute
opération d’utilisation ou d’entretien.

ATTENTION DANGER

Risque d’électrocution
ƒ Ne pas toucher les câbles ou les connexions lorsque le groupe électrogène
est en fonctionnement.
ƒ Mettre le groupe électrogène hors tension pour les opérations d’entretien.

DANGER

N’utiliser que du carburant Diesel.


ƒ Le carburant est fortement inflammable, manipuler avec précautions. Ne pas
fumer, ne pas approcher une flamme nue et ne pas provoquer d’étincelles
près du groupe électrogène.
ƒ Stopper le moteur du groupe électrogène avant le remplissage du réservoir.
Faire le plein de carburant à l’extérieur.
ƒ Pour éviter les risques d’incendie, nettoyer régulièrement le groupe
électrogène. Essuyer toute salissure et toute trace de graisse ou de carburant.

ATTENTION DANGER

ƒ Les échappements du moteur sont toxiques et peuvent avoir des


conséquences sur la santé ou entraîner la mort.
ƒ Utiliser le groupe électrogène à l’extérieur seulement, dans des zones bien
ventilées ou installer une rallonge d’échappement pour rejeter les gaz
d’échappement à l’extérieur.

Figure 1.2 : Pictogrammes avec leur signification

5/280
ATTENTION DANGER

ƒ Le liquide de refroidissement chaud peut provoquer des brûlures sérieuses.


ƒ Couper le moteur. Ne pas retirer le bouchon de remplissage avant qu’il ne
soit totalement froid.
ƒ Ne pas ouvrir le radiateur tant qu’il est chaud.

DANGER

ƒ Les pièces tournantes peuvent causer des blessures sérieuses.


ƒ Ne pas faire fonctionner le groupe électrogène portes ouvertes.
ƒ Ne pas retirer les capots de protection.
ƒ Stopper le groupe électrogène avant toute opération de maintenance ou
d’entretien.

DANGER

ƒ Eviter tout contact avec les échappements, les turbocompresseurs et les


silencieux. Tenir les matériaux inflammables éloignés des parties chaudes.
ƒ Attendre le refroidissement complet de l’appareil avant de le toucher.

ATTENTION DANGER

ƒ Les gaz de l’électrolyte de la batterie sont explosifs. Tenir toute flamme


éloignée des batteries.
ƒ L’électrolyte des batteries (acide sulfurique) est toxique. Risque
d’empoisonnement.

Figure 1.2 (suite) : Pictogrammes avec leur signification

6/280
ATTENTION DANGER

ƒ Une mise à la terre mal effectuée peut provoquer des blessures sérieuses
ou entraîner la mort.
ƒ Toujours relier la borne de mise à la terre du groupe électrogène à une
borne de terre extérieure.

AVERTISSEMENT

Sélecteur de tension
Cette fonction ne doit être utilisée que par du personnel qualifié.

ATTENTION

Régler correctement la tension de sortie avant de raccorder la charge.

ATTENTION

Le sélecteur de tension ne doit pas être utilisé quand le groupe électrogène est
en fonctionnement.

Figure 1.2 (suite) : Pictogrammes avec leur signification

7/280
1.3. Consignes et règles de sécurité
CES PRECAUTIONS DE SECURITE SONT IMPORTANTES
Si vous ne comprenez pas ou si vous avez des doutes sur un point quelconque dans ce manuel, prenez contact avec votre
concessionnaire qui peut vous expliquer ou vous faire une démonstration. Ci-après une liste des risques et des mesures de
précautions à suivre. Veuillez aussi vous reporter aux règles locales et nationales applicables selon votre juridiction.

CONSERVEZ CE MANUEL
Ce manuel contient d’importantes instructions qui doivent être respectées lors de l’installation ou de la maintenance du groupe
électrogène ou des batteries.

1.3.1 Conseils généraux


Utilisation
9 Les consignes de sécurité et d’exploitation devront être portées à la connaissance du personnel d’exploitation. Elles seront
régulièrement mises à jour.
9 Bien lire et comprendre les manuels fournis avec le groupe électrogène, la moto-pompe ou le mât d’éclairage. Les notices des
constructeurs doivent rester à la disposition des techniciens, si possible sur place.
9 L’exploitation doit se faire sous la surveillance, directe ou indirecte, d’une personne nommément désignée par l’exploitant et
ayant une connaissance de la conduite de l’installation et des dangers et inconvénients des produits utilisés ou stockés dans
l’installation.
9 Ne pas porter de vêtements flottants et ne pas approcher des machines en fonctionnement. Noter que les ventilateurs ne sont
pas clairement visibles quand le moteur tourne.
9 Avertir les personnes présentes de se tenir bien à l’écart lors du fonctionnement.
9 Ne pas faire tourner le groupe électrogène, la moto-pompe ou le mât d’éclairage sans avoir remonté les capots de protection et
fermé toutes les portes d’accès.
9 Ne jamais laisser un enfant toucher le groupe électrogène, la moto-pompe ou le mât d’éclairage, même à l’arrêt.
9 Eviter de faire fonctionner le groupe électrogène, la moto-pompe ou le mât d’éclairage en présence d’animaux (énervement,
peurs, etc.).
9 Serrer le frein de stationnement lorsque le groupe électrogène ou le mât d’éclairage sur sa remorque est installé sur le site
d'exploitation. Pendant le calage en pente ; s'assurer que personne n’est sur la trajectoire de la remorque.
9 Ne jamais démarrer le moteur sans filtre à air ou sans échappement.
9 Moteur avec turbocompresseur : ne jamais démarrer le moteur sans avoir monté le filtre à air. La roue du compresseur en
rotation dans le turbocompresseur peut entraîner de graves lésions corporelles. La présence d’objets étrangers dans le conduit
d’admission peut entraîner des dégâts mécaniques.
9 Moteur avec préchauffage d’air (éléments de démarrage) : ne jamais utiliser d’aérosol de démarrage ou autre produit similaire
comme auxiliaire de démarrage. Au contact de l’élément de démarrage, une explosion peut se produire dans la tubulure
d’admission et entraîner des dommages corporels.
9 Ne pas toucher les projecteurs des mâts d’éclairage lorsqu’ils sont allumés.

Maintenance
9 Respecter le tableau d’entretien et ses prescriptions.
9 Utiliser toujours des outils en bon état et adaptés aux travaux à effectuer. S’assurer de la bonne compréhension du mode
d’emploi avant toute intervention.
9 Les opérations de maintenance doivent s'effectuer avec des lunettes de protection, l'opérateur doit déposer montre, gourmette,
etc..
9 Ne monter que des pièces d’origines.
9 Débrancher la batterie et déconnecter le démarreur pneumatique (s’il y en a un) avant d’entreprendre toute réparation afin
d’éviter un démarrage accidentel du moteur. Placer un panneau interdisant toute tentative de démarrage sur les commandes.
9 Employer exclusivement les techniques correctes de virage du vilebrequin pour tourner manuellement le vilebrequin. Ne pas
essayer de faire tourner le vilebrequin en tirant ou exerçant une force de levier sur le ventilateur. Cette méthode risque de
causer de graves dommages corporels ou matériels ou d’endommager la (ou les) pale(s) du ventilateur, entraînant une
défaillance prématurée du ventilateur.
9 Nettoyer toute trace d’huile, de carburant ou de liquide de refroidissement avec un chiffon propre.
9 Ne pas utiliser une solution savonneuse contenant soit du chlore, soit de l’ammoniaque, car ces deux éléments empêchent la
formation de bulles.
9 Ne jamais utiliser d’essence ou autres substances inflammables pour nettoyer les pièces. Utiliser exclusivement des solvants
de nettoyage approuvés.
9 Ne pas utiliser de nettoyeur haute pression pour le nettoyage du moteur et des équipements. Le radiateur, les flexibles, les
composants électriques, etc. peuvent être endommagés.
9 Eviter les contacts accidentels avec les parties portées à haute température (collecteur d'échappement, échappement).
9 Avant toute opération de maintenance d’un projecteur de mât d’éclairage, couper l’alimentation électrique et attendre le
refroidissement des lampes.

8/280
Ingrédients
9 Respecter les règlements en vigueur concernant l’utilisation du carburant avant d’utiliser votre groupe électrogène, moto-pompe
ou mât d’éclairage.
9 N’utiliser en aucun cas de l’eau de mer ou tout autre produit électrolytique ou corrosif dans le circuit de refroidissement.

Environnement
9 L’exploitant doit prendre les dispositions nécessaires pour satisfaire à l’esthétique du site d’utilisation. L’ensemble du site doit
être maintenu en bon état de propreté.
9 Les locaux doivent être maintenus propres et régulièrement nettoyés notamment de manière à éviter les amas de matières
dangereuses ou polluantes et de poussières susceptibles de s’enflammer ou de provoquer une explosion. Le matériel de
nettoyage doit être adapté aux risques présentés par les produits et poussières.
9 La présence de matières dangereuses ou combustibles à l’intérieur des locaux abritant les appareils de combustion est limitée
aux nécessités de l’exploitation.
9 Les installations doivent être exploitées sous la surveillance permanente d’un personnel qualifié. Ce personnel vérifie
périodiquement le bon fonctionnement des dispositifs de sécurité et s’assure de la bonne alimentation en combustible des
appareils de combustion.
9 En dehors des appareils de combustion, il est interdit d’apporter du feu sous une forme quelconque. Cette interdiction doit être
affichée en caractères apparents.
9 L’épandage des eaux résiduaires, des boues et des déchets est interdit.
9 Les combustibles à employer doivent correspondre à ceux figurant dans le dossier de déclaration et aux caractéristiques
préconisées par le constructeur des appareils de combustion.
9 Le combustible est considéré dans l’état physique où il se trouve lors de son introduction dans la chambre de combustion.
9 Le brûlage des déchets à l’air libre est interdit.
9 Toujours se protéger les mains pour la détection des fuites. Des liquides sous pression peuvent s’infiltrer dans les tissus du
corps et entraîner de graves dégâts. Risque de contamination du sang.
9 Vidanger et jeter l’huile moteur dans un réceptacle prévu à cet effet (les distributeurs de carburant peuvent récupérer l’huile
usagée).
9 Sauf accord particulier, l’organe de circuit gaz une fois fermé, ne doit être rouvert que par le distributeur de gaz. Cependant
l’utilisateur peut y avoir accès sous conditions. S’en assurer pour chaque site.

1.3.2 Risques liés aux gaz échappement et carburants


L’oxyde de carbone présent dans les gaz d’échappement peut entraîner la mort si le taux de concentration
est trop important dans l’atmosphère que l’on respire.
Toujours utiliser les groupes électrogènes, moto-pompes ou mâts d’éclairage dans un endroit bien ventilé
où les gaz ne pourront pas s’accumuler.
En cas d’utilisation à l’intérieur :
9 Evacuer impérativement les gaz d’échappement à l’extérieur.
Danger
9 Prévoir une ventilation appropriée de manière à ce que les personnes présentes ne soient pas affectées.

9 Respecter les règlements locaux en vigueur concernant les groupes électrogènes, moto-pompes ou mâts d’éclairage ainsi que
les règlements locaux concernant l’utilisation du carburant (essence, gasoil et gaz) avant d’utiliser votre groupe électrogène,
moto-pompe ou mât d’éclairage.
9 Les pleins en carburant doivent être effectués moteur à l’arrêt (excepté pour les groupes disposant d’un système de
remplissage automatique).
9 Les gaz d’échappement du moteur sont toxiques : ne pas faire fonctionner le groupe électrogène, moto-pompe ou mât
d’éclairage dans des locaux non ventilés. Lorsqu’il est installé dans un local ventilé, les exigences supplémentaires pour la
protection contre l’incendie et les explosions doivent être observées.
9 Un échappement des gaz brûlés qui fuit, peut entraîner une augmentation du niveau sonore du groupe électrogène, moto-
pompe ou mât d’éclairage. Afin de vous assurer de son efficacité, examiner périodiquement l’échappement des gaz brûlés.
9 Les canalisations doivent être remplacées dès que leur état l’exige.

9/280
1.3.3 Risques liés aux produits toxiques
L’inhibiteur de corrosion contient de l’alcali. Le glycol est un produit toxique, dangereux à absorber.
Ne pas l’ingérer. Eviter tout contact avec la peau et les yeux. Lire les
Cette substance ne doit pas être en contact avec les prescriptions sur l’emballage.
yeux. En cas de contact avec les yeux, rincer
immédiatement et abondamment à l’eau pendant au
moins 15 minutes.
Eviter tout contact prolongé ou répété avec la peau.
En cas de contact avec la peau, laver abondamment
à l’eau et au savon. APPELER IMMEDIATEMENT
UN MEDECIN. TENIR LE PRODUIT HORS DE
PORTEE DES ENFANTS.
Avertissement
Le produit antirouille est un produit toxique,
dangereux à absorber. Eviter tout contact avec la
peau et les yeux. Lire les prescriptions sur
l’emballage.

9 Attention les carburants et huiles sont dangereux à inhaler. Assurer une bonne ventilation et utiliser un masque de protection.
9 Ne jamais exposer le matériel à des projections de liquide ou aux intempéries, ni le poser sur un sol mouillé.
9 L’électrolyte des batteries est dangereux pour la peau et surtout les yeux. En cas de projections dans les yeux, rincer
immédiatement à l’eau courante et/ou avec une solution d’acide borique diluée à 10%.
9 Mettre des lunettes protectrices et des gants résistant aux bases fortes pour manipuler l’électrolyte.

1.3.4 Risques d'incendies brûlures et explosion

Le moteur ne doit pas fonctionner dans des milieux contenant des produits explosifs, tous les composants
électriques et mécaniques n’étant pas blindés, des étincelles risquent de se produire.

Danger

9 Veiller à ne pas faire d’étincelles ou de flammes et à ne pas fumer près des batteries car les gaz de l’électrolyte sont très
inflammables (surtout lorsque la batterie est en cours de charge). Leur acide est également dangereux pour la peau et en
particulier pour les yeux.
9 Ne jamais recouvrir le groupe électrogène, la moto-pompe ou le mât d’éclairage d’un matériau quelconque pendant son
fonctionnement ou juste après son arrêt (attendre que le moteur refroidisse).
9 Ne pas toucher les organes chauds tel que le tuyau d’échappement et ne pas y poser de matériaux combustibles.
9 Eloigner tout produit inflammable ou explosif (essence, huile, chiffon, etc.) lors du fonctionnement de groupe.
9 Une bonne ventilation est nécessaire pour la bonne marche de votre groupe électrogène, moto-pompe ou mât d’éclairage. Sans
cette ventilation, le moteur monterait très vite à une température excessive qui entraînerait des accidents ou des dommages au
matériel et aux biens environnants.
9 Ne pas enlever le bouchon du radiateur lorsque le moteur est chaud et que le liquide de refroidissement est sous pression en
raison des risques de brûlures.
9 Dépressuriser les circuits d’air, d’huile et de refroidissement avant de déposer ou déconnecter tous raccords, conduites ou
éléments connectés. Attention à toute présence éventuelle de pression lorsque vous déconnecterez un dispositif d’un système
sous pression. Ne pas rechercher les fuites de pression à la main. L’huile à haute pression peut provoquer des accidents
corporels.
9 Certaines huiles de conservation sont inflammables. De plus, certaines sont dangereuses à inhaler. Assurer une bonne
ventilation. Utiliser un masque de protection.
9 L’huile chaude entraîne des brûlures. Eviter le contact avec de l’huile chaude. S’assurer que le système n’est plus sous
pression avant toute intervention. Ne jamais démarrer ou faire tourner le moteur avec le bouchon de remplissage d’huile enlevé,
risque de rejet d’huile.

10/280
9 Ne jamais revêtir le groupe électrogène, moto-pompe ou mât d’éclairage d’une fine couche d’huile dans le but de le protéger de
la rouille.
9 Ne jamais faire le plein en huile ou en liquide de refroidissement lorsque le groupe électrogène, moto-pompe ou mât d’éclairage
est en fonctionnement ou lorsque le moteur est chaud.
9 Un groupe électrogène ne peut fonctionner qu’en stationnaire et ne peut être installé sur un véhicule ou autre matériel mobile,
sans qu’une étude prenant en compte les différentes spécificités d’utilisations du groupe, aie été effectuée.

1.3.5 Risques liés aux réseaux électriques


9 L’équipement électrique fourni avec le groupe électrogène est conforme à la norme NF C15.100 (France) ou aux normes des
pays concernés.
9 Le raccordement à la terre doit être effectué conformément aux normes en vigueur dans chaque pays concerné et au régime de
neutre vendu.
9 Lire attentivement la plaque d’identification constructeur. Les valeurs de tension, puissance, courant et fréquence sont
indiquées. Vérifier la concordance de ces valeurs avec l’utilisation à alimenter.
9 Ne jamais toucher des câbles dénudés accidentellement ou des connexions débranchées.
9 Ne jamais manipuler un groupe électrogène les mains ou les pieds humides.
9 Maintenir les câbles électriques ainsi que les connexions en bon état. Utiliser un matériel en mauvais état peut provoquer des
électrocutions ou des dommages à l’équipement.
„
9 Toujours mettre le matériel, l’équipement ou l’installation hors tension (tension groupe, tension batterie et tension réseau) avant
toute intervention.
9 Les raccordements électriques doivent être réalisés suivant les normes et règlements en vigueur dans le pays d’utilisation.
9 Ne pas utiliser de câbles défectueux, mal isolés ou raccordés de façon provisoire.
9 Ne jamais intervertir les bornes positive et négative des batteries en les raccordant. Une inversion peut entraîner de graves
dégâts sur l’équipement électrique. Respectez le schéma électrique fourni par le constructeur.
9 Le groupe électrogène ne doit pas être connecté à d’autres sources de puissance, comme le réseau de distribution public. Dans
les cas particuliers où la connexion aux réseaux électriques existants est prévue, elle doit être réalisée uniquement par un
électricien qualifié, qui doit prendre en considération les différences de fonctionnement de l’équipement, suivant que l’on utilise
le réseau de distribution public ou le groupe électrogène.
9 La protection contre les chocs électriques est assurée par un ensemble d’équipements spécifiques. Si ces derniers doivent être
remplacés, ils doivent l’être par des organes ayant des valeurs nominales et des caractéristiques identiques.
9 Si des plaques de protection (obturateurs) doivent être démontées pour permettre un passage de câbles, la protection
(obturation) doit être restaurée à l’issue de l’exécution des opérations.
9 En raison de fortes contraintes mécaniques, n’utiliser que des câbles souples résistants, à gaine caoutchouc, conformes à la
CEI 245-4 ou des câbles équivalents.

1.3.6 Dangers présentés par les courants électriques


Premiers soins
En cas de choc électrique, couper immédiatement la tension et actionner l’arrêt
d’urgence du groupe électrogène ou du mât d’éclairage. Si la tension n'est pas
encore coupée, éloigner la victime du contact avec le conducteur sous tension aussi
rapidement que possible. Eviter le contact direct soit avec le conducteur sous tension,
soit avec le corps de la victime. Utiliser un morceau de bois sec, des vêtements secs
ou, d'autres matériaux non-conducteurs pour écarter la victime. Une hache peut être
employée pour couper le fil sous tension. Prendre de très grandes précautions pour
éviter l'arc électrique qui en résulte.

Déclencher les secours

Réanimation
En cas d’arrêt respiratoire, commencer immédiatement la respiration artificielle sur le lieu même de l'accident à moins que la vie de
la victime ou celle de l'opérateur ne soit en danger de ce fait.
En cas d’arrêt cardiaque, effectuer un massage cardiaque.

11/280
1.3.7 Risques liés aux déplacements du groupe
Afin de décharger les groupes électrogènes, moto-pompes ou mâts d’éclairage de leurs supports de transport, dans les conditions
optimums de sécurité et d’efficacité, vous devez vous assurer que les points suivants sont bien respectés :
9 Engins ou matériels de levage appropriés aux travaux demandés, en bon état et d’une capacité suffisante pour le levage.
9 Position des élingues dans les anneaux prévus pour cette opération ou des bras élévateurs reposant entièrement sous
l’ensemble des traverses du châssis ou des barres de levage insérées dans les ouvertures prévues à cet effet dans l'embase
pour lever le groupe complet (suivant les modèles).
9 Pour travailler en toute sécurité et pour éviter que les composants montés au bord supérieur du groupe, moto-pompe ou mât
d’éclairage ne soient endommagés, le groupe électrogène, moto-pompe ou mât d’éclairage devra être soulevé avec une flèche
réglable. Toutes les chaînes et les câbles doivent être parallèles les uns aux autres et aussi perpendiculaires que possible par
rapport au bord supérieur du groupe électrogène, moto-pompe ou mât d’éclairage.
9 Si d’autres équipements montés sur le groupe électrogène, moto-pompe ou mât d’éclairage modifient son centre de gravité, des
dispositifs de levage spéciaux peuvent être nécessaires pour maintenir un équilibre correct et travailler en toute sécurité.
9 Sol pouvant recevoir, sans contrainte, la charge du groupe électrogène, moto-pompe ou mât d’éclairage et de son engin de
levage (dans le cas contraire, poser des madriers suffisamment résistants et de façon stable).
9 Déposer le groupe électrogène, moto-pompe ou mât d’éclairage le plus près possible de son lieu d’utilisation ou de transport,
sur une aire dégagée et libre d’accès.
9 N’effectuer jamais de travail sur un groupe électrogène, moto-pompe ou mât d’éclairage seulement suspendu par un dispositif
de levage.

1.4. Identification des groupes électrogènes


Les groupes électrogènes et leurs composants sont identifiés au moyen de plaques d’identification.
Les règles précises d’identification de chaque composant majeur (moteur, alternateur…) sont décrites dans les documents propres
à chaque fabricant se trouvant en annexes de ce manuel.

1 - Groupe électrogène 9 - Température ambiante maximale pour la


2 - Marque du constructeur puissance assignée (°C)
3 - Modèle 10 - Fréquence assignée (Hz)
4 - Numéro de série 11 - Vitesse de rotation du groupe (RPM)
5 - Année de fabrication 12- Tension assignée (V)
6 - Puissance assignée (kVA et kW) suivant la norme 13 - Intensité assignée (A)
ISO 8528-1 14 - Masse (kg)
PRP : puissance principale 15 - Marquage CE
ESP : puissance de secours 16 - Marquage norme hors CE
7 - Facteur de puissance assigné (exemple GOSSTANDART)
8 - Altitude maximale du site au dessus du niveau de 17 - Pression acoustique
la mer (m) pour la puissance assignée 18 - Puissance acoustique
Figure 1.3 : Exemple de plaque d’identification groupe électrogène

12/280
Figure 1.4 : Exemples de plaques d’identification moteurs

Figure 1.5 : Exemples de plaques d’identification alternateurs

Armoire électrique

Figure 1.6 : Exemple de plaque d’identification armoire électrique

13/280
2. Description générale

2.1. Description du groupe


Vue d’ensemble

1 2 3

1 Coffret de commande 4 Grilles de protection


2 Arrêt d’urgence externe 5 Châssis
3 Vase d’expansion 6 Disjoncteurs
Figure 2.1 : Description générale du groupe

14/280
7
9

8
10

7 Alternateur de charge batterie 9 Disjoncteur principal


8 Batteries de démarrage 10 Bornier de raccordements

Figure 2.1 (suite) : Description générale du groupe

11
13
15

12 14
16

Robinet combiné d’alimentation externe en


11 Filtre liquide de refroidissement 14
carburant (option)
12 Remplissage de carburant 15 Coupe circuit
13 Filtres à huile 16 Préfiltres à carburant permutables

Figure 2.1 (suite) : Description générale du groupe

15/280
Equipements

Borniers et plastrons de prises par type de capot :

AIPR 1 LOC 400/630A

ALTERNATEUR

T1

S1

R1

N1

T2 S2 R2 N2 2

1 SECTION MAXI DU CABLE DE RACCORDEMENT 185MM²


2 Ø VIS M10 ; Ø ECROU M10

16/280
AIPR 1 LOC 400/630A TT EDF

ALTERNATEUR

T1

S1
R1
N1

REGIME DE NEUTRE REGIME DE NEUTRE


NF C15 -100 EDF

RACCORDER LE PIQUET DE TERRE TERRE EDF

1 SECTION MAXI DU CABLE DE RACCORDEMENT 185MM²


2 Ø VIS M10 ; Ø ECROU M10

17/280
2.2. Caractéristiques techniques
Gamme / Type de groupe RENTAL POWER / R350C2

Poids et Dimensions

Dimensions avec réservoir standard

Encombrement l x w x h :
4475mm x 1410mm x 2690mm

Poids :
3830kg à vide 4300kg en ordre de marche

Capotage :
M228C

Niveau sonore :
67 dB à 7 m
97 Lwa

Dimensions avec réservoir grande autonomie

Encombrement l x w x h :
4527mm x 1410mm x 2780mm

Poids :
4520kg à vide 5888kg en ordre de marche

Capotage :
M228C DW

Niveau sonore :
67 dB à 7 m
97 Lwa

Puissances

Intensité maxi Puissance Puissance


Tension HZ Phase P.F. (A) secours (1) Prime (2)
Secours/Prime kW / kVA kW / kVA
400/230 50 3 0.8 505 / 455 280 / 350 252 / 315
(1) ESP: Puissance Stand-by disponible pour une utilisation secours sous charge variable jusqu’à 200h par an en accord avec
lSO 8528-1, pas de surcharge disponible dans ce service.
(2) PRP: Puissance principale disponible en continue sous charge variable pendant un nombre d’heure illimité par an en accord
avec IS0 8528-1, une surcharge de 10% une heure toutes les 12 heures est disponible en accord avec ISO 3046-1.

Données moteur
Fabricant / modèle VOLVO TAD941GE
Type 4-cycle, Turbo, Air/Air
Disposition des cylindres 6L
Cylindrée 9.36 L
Vitesse de rotation 1500 Tr/min
Puissance secours/Prime maxi. à vitesse nominale 320 / 290 kW
Type de régulation Electronique

Consommation carburant
110 % (puissance secours) 75.9 L/h
100 % de la puissance principale 68.1 L/h
75 % de la puissance principale 50.6 L/h
50 % de la puissance principale 35.1 L/h

Carburant
Type de carburant Gasoil
Capacité du réservoir standard 470 L
Capacité du réservoir grande autonomie 1368 L

18/280
Lubrification
Capacité d’huile avec filtre 33 L
Mini. Pression d’huile 0.7 bar
Pression d’huile nominale 6 bar
Consommation d’huile (100 % de la charge) 0,06 L/h
Capacité du carter d’huile 28 L
Type de lubrifiant Genlub

Refroidissement
Capacité moteur avec radiateur 41 L
Température maxi. du liquide de refroidissement 103 °C
Puissance du ventilateur 15 kW
Débit d’air du ventilateur 5.9 m3/s
Type de réfrigérant Gencool
Thermostat 82-92°C

Emissions
HC 30 mg/Nm3
CO 340 mg/Nm3
NoX 2200 mg/Nm3
PM 30 mg/Nm3

Données alternateur
● Conforme avec les normes NEMA MG21, UTE NF C51.111, ● L’alternateur est protégé contre les court-circuits
VDE 0530, BS 4999, CEI 34.1, CSA ● Imprégnation vacuum, bobinage époxy, indice de protection IP23
Type LEROY SOMER LSA462VL12
Nombre de phases 3
Facteur de puissance (cos Phi) 0.8
Nombre de pôles 4
Type d’excitation AREP
Régulateur de tension R448
Courant de court-circuit 3 IN
Nombre de palier(s) 1
Accouplement Direct

Coffret(s) de commande
TELYS
Caractéristiques standards :
Voltmètre, Ampèremètre, Fréquencemètre
Alarmes et défauts :
Pression d’huile, Température d’eau, Non démarrage,
Survitesse, Mini/maxi alternateur, Mini/maxi tension batterie,
Arrêt d’urgence
Paramètres moteur :
Compteur horaire, Pression d’huile, Température d’eau, Niveau
fuel, Vitesse moteur, Tension batteries

KERYS Couplage : Sélecteur de mode de couplage pré-programmé


Mesures électriques :
Voltmètre, Ampèremètre, Fréquencemètre
Alarmes et défauts :
Pression d’huile, Température d’eau, Non démarrage,
Survitesse, Mini/maxi alternateur, Mini/maxi tension batterie,
Arrêt d’urgence
Paramètres moteur :
Compteur horaire, Pression d’huile, Température d’eau, Niveau
fuel, Vitesse moteur, Tension batteries
Caractéristiques complémentaires : Couplage,
Site web, Aide au diagnostic, Assistance et maintenance,
Courbes et archivages, Gestion des impacts de charge, 8
configurations d’installation disponibles, Qualification aux
normes internationales…

19/280
2.3. Carburants et ingrédients
Toutes les spécifications (caractéristiques des produits) figurent dans les manuels d’entretien des moteurs et des alternateurs joints
à ce manuel.
En complément de celles-ci, nous préconisons les ingrédients mentionnés dans le paragraphe « spécifications ».

2.3.1 Spécifications

2.3.1.1. Spécifications des huiles


Moteur Huiles
Marque Type Marque Type
John Deere John Deere PLUS-50
John Deere Tous
GenPARTS GENLUB TDX 15W40
Mitsubishi Tous GenPARTS GENLUB TDX 15W40
Volvo Tous GenPARTS GENLUB TDX 15W40

GENLUB TDX 15W-40


Lubrifiant haut de gamme recommandé pour moteurs diesel : pour groupes électrogènes dans des conditions de service sévères.

UTILISATIONS :
9 Particulièrement adapté aux moteurs les plus modernes, qu'ils soient équipés ou non de turbocompresseurs,
d'intercoolers, ou de systèmes d'injection sophistiqués (HEUI, injecteurs-pompe...).
9 Tous types de services : satisfait les applications les plus exigeantes.
9 Moteurs dépollués : conforme aux technologies EURO 2 et EURO 3 et utilisable avec tous types de gazoles, notamment
les gazoles écologiques à faible teneur en soufre.

PERFORMANCES :
ACEA E3
API CH-4
9 Répond au niveau E3 des spécifications définies par les constructeurs européens dans l’édition 98 des normes ACEA.

AVANTAGES :
9 Espacements de vidange importants : des milliers d'heures sur chantier en services variés, ont permis de valider les
propriétés élevées de ce produit.
9 Conformité aux nouvelles législations environnementales : contribue au respect des normes anti-pollution imposées
aux nouveaux moteurs EURO 2 et EURO 3.

CARACTERISTIQUES :

Grade SAE 15W-40


Densité à 15 °C 0.883
Viscosité cinématique à 40 °C 105 mm2/s (cSt)
Viscosité cinématique à 100 °C 14,1 mm2/s (cSt)
Indice de viscosité 140
Viscosité dynamique à -15 °C 3000 mPa.s(cP)
Point d'écoulement - 30 °C
Point éclair 220 °C
Teneur en cendres sulfatées 1,4 % poids
(Valeurs types données à titre indicatif)

20/280
2.3.1.2. Spécification des liquides de refroidissement
Moteur Liquides de refroidissement
Marque Type Marque Type
John Deere Tous GenPARTS GENCOOL PC -26°C
Mitsubishi LLC
Mitsubishi Tous
GenPARTS GENCOOL PC -26°C
Volvo Tous GenPARTS GENCOOL PC -26°C

GenCOOL PC -26
Liquide de refroidissement haute protection, homologué par les constructeurs.
GenCOOL PC -26 est un liquide de refroidissement, prêt à l’emploi, haute protection, produit à partir d’un antigel homologué par la plupart
des constructeurs européens.
y Il est à base d'antigel et d'inhibiteurs G 48.
y Protection contre le gel jusqu'à -26°C.
y Exempt de nitrites, amines, phosphates.
y Liquide limpide de couleur orange fluorescent.

REFERENCES/HOMOLOGATIONS (de l’antigel de base) :


POIDS LOURDS VEHICULES LEGERS
Homologué par MTU, MERCEDES BENZ, Homologué par BMW, VOLKSWAGEN, MERCEDES, PORSCHE
MAN, KHD, GENERAL MOTORS
Conforme aux cahiers des charges de : VOLVO, OPEL, SEAT et
Conforme aux cahiers des charges de VOLVO, IVECO, VAN SKODA
HOOL et STAYR TRUCK

Conforme à la norme NF R 15.601

ANTI-CORROSION RENFORCEE :
y Protège contre la corrosion à chaud par oxydation de l'éthylène (protection de la culasse).
y Protège contre la cavitation à chaud (protection de la tête de cylindre et de la pompe à eau).
y Non corrosif pour les joints et les durites.
y Améliore l'efficacité et la longévité du système de refroidissement.
y GenCOOL PC -26 est particulièrement recommandé pour les moteurs équipés de radiateurs en aluminium ou alliages légers.

SPECIAL HAUTE TEMPERATURE :


y Favorise l'échange thermique.
y Stabilité parfaite à haute température.
y GenCOOL PC -26 est spécialement adapté aux moteurs à forte puissance volumique.

PROTECTION LONGUE DUREE :


y Forte réserve alcaline/stabilité et longévité des inhibiteurs de corrosion.
y Conserve ses propriétés techniques lors d'utilisations prolongées à haute température (neutralisation des substances acides).
y Assure un transfert de chaleur maximal sans formation de dépôt dans le circuit de refroidissement.
y GenCOOL PC -26 garantit une protection optimale contre la surchauffe et la corrosion dans des conditions extrêmes
d'utilisation des véhicules.

CONDITIONNEMENT/STOCKAGE :
y GenCOOL PC -26 est livré en fûts métalliques de 210 l, intérieur verni.
y Il peut être conservé en stock pendant 2 ans dans son emballage d'origine.
y Eviter les contenants en métaux zingués.

21/280
CONSEIL D'UTILISATION :
y Compatible avec le liquide d'origine.
y Il est conseillé de vidanger totalement le circuit de refroidissement lors du remplacement du liquide.

CARACTERISTIQUES UNITES SPECIFICATIONS METHODES


D'ESSAI

Masse Volumique à 20°C kg/m3 1 059 +/- 3 R 15-602-1

pH pH 7,5 à 8,5 NF T 78-103

Réserve d'Alcalinité ml >=10 NF T 78-101

Température d'ébullition °C 105 +/- 2 R 15-602-4

Température de congélation : °C -26 +/- 2 NF T 78-102


Corrosion en Verrerie : mg/éprouvette R 15-602-7
(test sur antigel de base)

- Cuivre +/- 2,6

- Soudure +/- 0,5

- Laiton +/- 2,3

- Acier +/- 1,6

- Fonte Ferreuse +/- 0,8

- Fonte d'Aluminium +/- 1,0

Corrosion sur Plaque Chaude mg/(cm²semaine) +/- 0,17 R 15-602-8


(test sur antigel de base)

22/280
3. Installation

3.1. Déchargement

3.1.1 Sécurité lors du déchargement


Afin de décharger les groupes électrogènes de leurs supports de transport, dans les conditions optimums de sécurité et d’efficacité,
vous devez vous assurer que les points suivants sont bien respectés :

- Engins ou matériels de levage appropriés aux travaux demandés.


- Position des élingues dans les anneaux prévus pour cette opération ou des bras élévateurs reposant entièrement sous
l’ensemble des traverses du châssis.
- Sol pouvant recevoir, sans contrainte, la charge du groupe et de son engin de levage (dans le cas contraire, poser des madriers
suffisamment résistants et de façon stable).
- Dépose du groupe le plus près possible de son lieu d’utilisation ou de transport, sur une aire dégagée et libre d’accès.
Exemple de matériel à utiliser :

9 grue, élingues, palonnier, crochet de sécurité, manilles.


9 Chariot élévateur.

3.1.2 Instructions de déchargement

3.1.2.1. Elingage
n Fixer les élingues de l’engin de levage aux anneaux du groupe électrogène prévus pour cette opération. Tendre légèrement les
élingues.
o S’assurer de la bonne fixation des élingues et de la solidité de l’équipement.
p Soulever doucement le groupe électrogène.
q Diriger et stabiliser le groupe vers l’emplacement choisi.
r Reposer doucement le matériel tout en continuant à le positionner.
s Détendre les élingues, puis détacher et enlever les anneaux de levage.

3.1.2.2. Chariot élévateur


n Positionner les bras du chariot élévateur sous le châssis (hormis pour les groupes électrogènes équipés de « passage de
fourche », dans ce cas positionner les bras du chariot élévateur dans ces passages) en s’assurant que seules ses traverses
reposent sur les bras.
o Soulever et manutentionner doucement le matériel.
p Poser le groupe électrogène sur son lieu de déchargement

Figure 3.1 : Transport d’un groupe à l’aide d’un chariot élévateur

23/280
3.2. Rétention des fluides
Les éventuels écoulements des fluides contenus dans les groupes électrogènes (carburant, huile et liquide de refroidissement ou
eau de pluie ou de condensation) sont récupérés dans un bac de rétention si le groupe est équipé de cette option.
La capacité des bacs permet de récupérer 110% de la totalité des fluides contenus dans le groupe équipé.
Trois montages sont possibles.

Figure 3.2 : Bac de rétention des fluides intégré au châssis réservoir.

Figure 3.3 : Bac de rétention des fluides rapporté sous le châssis groupe

24/280
Figure 3.4 : Bac de rétention des fluides intégré au châssis et réservoir rapporté

Les groupes équipés de l’option réservoir rapporté (DW) ci-dessus sont en plus équipés d’une indication de niveau haut dans le
bac de rétention.
Dans tous les cas, il convient de vérifier régulièrement l’absence de fluides (carburant, huile et liquide de refroidissement ou eau de
pluie ou de condensation) dans les bacs de rétention. En cas de besoin, effectuer une purge des bacs soit par l’orifice de vidange
soit par la pompe de vidange (pour les bacs équipés de cette pompe).
9 NOTA : Ne jamais vidanger ces fluides sur le sol, mais dans un réceptacle prévu à cet effet.

3.3. Choix de l'emplacement


Il sera déterminé suivant l’application. Il n’y a pas de règles bien précises qui régissent le choix de l’emplacement, sinon la
proximité du tableau de distribution électrique et la nuisance occasionnée par le bruit. Il faudra, cependant, tenir compte de
l’alimentation en carburant, de l’évacuation des gaz brûlés, de la direction de ces gaz et des bruits évacués.
Le choix de son emplacement reposera donc sur un compromis consciencieusement établi !
Exemples de problèmes pouvant être rencontrés :

Echappement et ventilation incorrects Terrain trop accidenté ou meuble. Accès sous dimensionné
Assise du groupe incorrecte

Remplissage carburant impossible Ouverture des portes du capot impossible

Figure 3.5 : Exemples de problèmes pouvant être rencontrés

25/280
3.4. Electricité
a) Raccordements - généralités
Au même titre que les installations électriques basses tensions, l'exécution et l'entretien sont soumis aux règles de la norme
NFC 15.100 (France) ou aux normes des pays concernés basées sur la norme internationale CEI 60364-6-61.
Par ailleurs, ils doivent également répondre aux règles du guide d’application NFC 15.401 (France) ou aux normes et règlements
des pays concernés.

b) Câbles de puissance
Ils peuvent être du type unipolaire ou multipolaire en fonction de la puissance du groupe électrogène.
De préférence, les câbles de puissance seront installés en caniveau ou sur chemin de câbles réservés à cet usage.
La section et le nombre de câbles sont à déterminer en fonction du type des câbles et des normes en vigueur à respecter dans le
pays d'installation. Le choix des conducteurs doit être conforme à la norme internationale CEI 30364-5-52.

Triphasé - Hypothèse de calcul


Mode de pose = câbles sur chemin de câbles ou tablette non perforée.
Chute de tension admissible = 5%
Multiconducteurs ou uniconducteur jointif quand précision 4X…(1)
Type de câble PVC 70°C (exemple H07RNF).
Température ambiante = 30°C.
Section des câbles
Calibre disjoncteur
(A) 0 à 50m 51 à 100m 101 à 150m
mm²/AWG mm²/AWG mm²/AWG
10 1.5 / 14 2.5 / 12 4 / 10
16 2.5 / 12 4 / 10 6/9
20 2.5 / 12 4 / 10 6/9
25 4 / 10 6/9 10 / 7
32 6/9 6/9 10 / 7
40 10 / 7 10 / 7 16 / 5
50 10 / 7 10 / 7 16 / 5
63 16 / 5 16 / 5 25 / 3
80 25 / 3 25 / 3 35 / 2
100 35 / 2 35 / 2 4X(1X50) / 0
125 (1) 4X(1X50) / 0 4X(1X50) / 0 4X(1X70) / 2/0
160 (1) 4X(1X70) / 2/0 4X(1X70) / 2/0 4X(1X95) / 4/0
250 (1) 4X(1X95) / 4/0 4X(1X150) / 2350MCM 4X(1X150) / 2350MCM
400 (1) 4X(1X185) / 0400MCM 4X(1X185) / 0400MCM 4X(1X185) / 0400MCM
630 (1) 4X(2X1X150) / 2x 2350MCM 4X(2X1X150) / 2x 2350MCM 4X(2X1X150) / 2x 2350MCM

Monophasé - Hypothèse de calcul


Mode de pose = câbles sur chemin de câbles ou tablette non perforée.
Chute de tension admissible = 5%
Multiconducteurs.
Type de câble PVC 70°C (exemple H07RNF).
Température ambiante =30°C.
Section des câbles
Calibre disjoncteur
0 à 50m 51 à 100m 101 à 150m
(A)
mm²/AWG mm²/AWG mm²/AWG
10 4 / 10 10 / 7 10 / 7
16 6/9 10 / 7 16 / 5
20 10 / 7 16 / 5 25 / 3
25 10 / 7 16 / 5 25 / 3
32 10 / 7 25 / 3 35 / 2
40 16 / 5 35 / 2 50 / 0
50 16 / 5 35 / 2 50 / 0
63 25 / 3 50 / 0 70 / 2/0
80 35 / 2 50 / 0 95 / 4/0
100 35 / 2 70 / 2/0 95 / 4/0
125 50 / 0 95 / 4/0 120 / 2250MCM

26/280
c) Câbles de batteries
Installer la (les) batterie(s) à proximité immédiate du démarreur électrique. Les câbles seront raccordés directement des bornes de
la batterie aux bornes du démarreur.
La première consigne à respecter est de veiller à la correspondance des polarités entre la batterie et le démarreur. Ne jamais
intervertir les bornes positive et négative des batteries en les montant. Une inversion peut entraîner de graves dégâts sur
l’équipement électrique.
La section minimale des câbles sera de 70 mm2. Elle varie en fonction de la puissance du démarreur mais aussi de la distance
entre les batteries et le groupe (chutes de tension en ligne).

d) Protection des personnes


Références : NFC 15-100:2002 (France) – CEI 60364-5-54.

Afin d’assurer la protection des personnes contre les chocs électriques, ce groupe électrogène est équipé d’une protection générale
à courant différentiel-résiduel réglée en « usine » pour un déclenchement instantané et une sensibilité de 30mA.

Toute modification de ce réglage peut mettre en danger des personnes. Elle engage la responsabilité de
l’utilisateur et ne doit être effectuée que par du personnel qualifié et habilité.
Lorsque le groupe électrogène est déconnecté d’une installation en fin d’utilisation, un retour aux réglages
« usine » de la protection différentielle générale doit être effectuée et vérifiée par un personnel compétent.
Attention

Pour rendre effective la protection contre les chocs électriques, Il est nécessaire de raccorder le groupe électrogène à la terre. Pour
2 2
cela, utiliser un fil de cuivre, de 25 mm minimum pour un câble nu et 16 mm pour un câble isolé, raccordé à la prise de terre du
groupe électrogène et à un piquet de terre en acier galvanisé enfoncé verticalement dans le sol.

La valeur de la résistance de ce piquet de terre doit être conforme aux valeurs indiquées dans le tableau ci-après.
Nota : prendre comme référence le réglage différentiel le plus élevé dans l’installation.

La valeur de la résistance se calcule comme suit : R = Ul


I Δn

Valeur maximale de la résistance de prise de terre R (Ω) en fonction du courant de


fonctionnement du dispositif différentiel (temps de déclenchement n'excédant pas 1 seconde)

I Δn R Terre R Terre
différentiel (Ω) (Ω)
Ul : 50 V Ul : 25 V
≤ 30 mA 500 > 500
100 mA 500 250
300 mA 167 83
500 mA 100 50
1A 50 25
3A 17 8
5A 10 5
10A 5 2.5

La valeur UI : 25 V est exigée dans les installations de chantier, les bâtiments d'élevage,…

27/280
Pour une tension de défaut de 25 V et un courant de défaut de 30 mA, ce piquet doit avoir une longueur minimale de : voir tableau
ci-dessous :

Longueur
Nature du terrain du piquet
en mètre
Terrains arables gras,
1
remblais compacts humides
Terrains arables maigres,
1
Gravier, remblais grossiers
Pour obtenir une longueur équivalente, on peut utiliser plusieurs piquets
Sols pierreux nus, sable sec, de terre reliés en parallèle et éloignés d’au moins leur longueur.
3,6
roches imperméables Exemple : 4 piquets de 1 mètre reliés entre eux et séparés
respectivement de 1 mètre.

Nota : Pour les Etats-Unis (référence National Electrical Code NFPA-70).


Le groupe électrogène doit être raccordé à la terre. A cet effet, utiliser un fil de cuivre de section minimum 13,3 mm² (ou AWG 6, au
plus) connecté à la fiche de terre du générateur et une barre de mise à la terre en acier galvanisé enterrée verticalement et
complètement dans le sol.
Cette barre de mise à la terre enterrée complètement dans le sol doit avoir une longueur minimale de 2,5m.

3.5. Dispositions spéciales


Les groupes électrogènes ne sont pas équipés de dispositif de protection contre les surtensions provenant de décharges
atmosphériques ou dues à des manœuvres.
La société décline toute responsabilité en ce qui concerne toutes les avaries ayant pour cause ces phénomènes.
Toutefois, il peut être envisagé l’installation de parafoudres, étant entendu que ce montage n’assure pas une protection totale.

28/280
4. Remorque

4.1. Attelage de la remorque


Avant d'atteler la remorque, procéder à la vérification du crochet d'attelage du véhicule tracteur ; celui-ci devra être parfaitement
adapté à l'anneau de la remorque.

Essayer de tracter une remorque avec un dispositif non conforme (barre, câbles, cordage, etc.)
expose à des accidents graves.
Vérifier également :
- l'absence d'amorce de rupture ou d'usure importante du système d’attelage.
- le fonctionnement correct du système de verrouillage.
Danger

Pour atteler la remorque, procéder comme suit :


n Caler les roues pour empêcher la remorque de se déplacer.
o Relever les béquilles arrières et les verrouiller.
p Desserrer le frein de parc.
q Desserrer les leviers de blocage des bras du timon et régler l'anneau à la même hauteur que le crochet du camion.
r Atteler la remorque, retirer les cales situées de chaque côté des roues puis relever complètement la roulette avant à l'aide de sa
manivelle.
s Raccorder le circuit électrique de la remorque à celui du véhicule tracteur.
t Accrocher le câble de sécurité du frein à main au crochet du véhicule tracteur.

CORRECT CORRECT

véhicule véhicule
tracteur remorque tracteur remorque

INCORRECT INCORRECT

véhicule véhicule
tracteur remorque tracteur remorque

Figure 4.1 : Attelage d’une remorque

4.2. Contrôle avant remorquage


Avant d'effectuer un remorquage, effectuer les vérifications suivantes :
9 Serrage des vis du capotage du groupe.
9 Serrage des roues.
9 Verrouillage du crochet d'attelage.
9 Pression des pneumatiques.
9 Fonctionnement de la signalisation lumineuse pour les remorques de type "routière".
9 Fermeture des portes de capot.
9 Frein de parking desserré pour les remorques de type "routière".
9 Roulettes de guidage (roue jockey) et béquilles relevées (si équipé).
9 Serrage et goupillage des leviers de blocage des bras de timon (si équipé d’un timon réglable).
9 Essai de freinage pour les remorques de type "routière".
9 Mise en place du câble de sécurité de freinage pour les remorques de type "routière".

29/280
4.3. Conduite
Remorque de type "chantier"
Ces remorques ne sont pas équipées de frein principal et de ce fait ne peuvent être freinées en marche ; les pneumatiques sont
prévus pour une vitesse maximum de 27 Km/h. Il est donc absolument interdit de dépasser cette vitesse.
Ces remorques ne sont également pas équipées de signalisation lumineuse. L’utilisation sur route est interdite.
Remorque de type "routière"
La vitesse de roulage doit être adaptée à l'état de la route et au comportement de la remorque.
Un roulage à allure soutenue provoque un échauffement des pneumatiques ; il est donc important de s'arrêter de temps en temps
et de contrôler ceux-ci. Un échauffement excessif peut provoquer un éclatement et par conséquent un accident grave. Lors des
manœuvres en marche arrière, ne pas oublier de verrouiller le frein à inertie.

Une attention particulière sera apportée au serrage des roues des véhicules neufs.
En effet, lors des premiers kilomètres, un échauffement des moyeux et des tambours de freins provoqueront
une diminution du serrage des roues. Il est donc impératif de contrôler les serrages tous les 10 kilomètres
jusqu'à ce qu’aucun desserrage ne soit plus constaté.
Avertissement Le contrôle du serrage devra néanmoins être effectué avant chaque remorquage.

Eclairage/signalisation (uniquement pour les remorques "routières")


Les avertisseurs lumineux sont obligatoires pour la conduite sur route. La signalisation doit être conforme aux réglementations en
vigueur dans les pays d’utilisation.

Feux rouges arrières Dispositifs réfléchissants avant (de couleur blanche)


+ indicateurs de changement de direction
+ feux stop

Dispositifs réfléchissants arrière


(triangle rouge)

Dispositifs réfléchissants latéraux (de couleur orange)

Figure 4.2: Exemple de signalisation Française

4.4. Dételage de la remorque


Cette opération doit s'effectuer sur un sol horizontal, plat et stable.
n Caler les roues.
o Descendre la roulette avant.
p Déconnecter le câble de signalisation routière
q Remonter l'attelage à l'aide de la roulette pour dégager l'anneau du crochet du véhicule tracteur.
r Serrer le frein à main.
s Dégager le véhicule tracteur.

30/280
4.5. Mise en oeuvre pour l'installation
Opérations à effectuer :
9 S'assurer que le sol sera suffisamment résistant pour que l'ensemble ne s'enfonce pas.
9 Dételer la remorque conformément au paragraphe 5.2.1 « Attelage et dételage de la remorque ».
9 Immobiliser la remorque en plaçant des cales sous les roues.
9 Serrer à fond le frein de stationnement (si équipé).
9 A l'aide de la roulette avant, mettre le groupe le plus horizontal possible.
9 Descendre les béquilles (si équipé) et les verrouiller.

4.6. Réglage de la transmission de freinage


- Le levier de frein à main ne sert que de frein de parking.
- Le réglage s’effectue toujours en partant des freins et en progressant vers la commande de frein.
Attention

n Après montage des roues sur l’essieu, faire tourner les roues dans le sens MARCHE-AVANT (s’assurer pour tous les freins
types RA 2, que la vis de réglage 8 vient en butée ”AVANT” sur le flasque de frein).
o Parfaire le réglage du frein à l’aide de la vis 8, les câbles non raccordés au(x) palonniers(s). Les mâchoires doivent frotter
légèrement sur le tambour.
p Relier les câbles de frein au(x) palonnier(s) et serrer les écrous et contre-écrous, en laissant l’extrémité de l’embout fileté
dépasser de 10 mm environ (Fig. 4.4).
ATTENTION : Dans la mesure du possible, les câbles doivent se croiser pour avoir une courbe de gaine la plus grande possible
(Fig. 4.5).

q S’assurer que le levier de parcage 1 est bien en position « REPOS » et que le ressort compensateur 4 est complètement libre
sur sa tige (dévisser au maximum les écrous 5).
r Contrôler que le coulisseau 2 du crochet n’est pas comprimé et que la chape 3 est bien en position tirée.
s Monter la transmission et régler l’ensemble par l’intermédiaire du tendeur 6 jusqu’à l’obtention d’un jeu (J1) de 1 mm maxi
entre la biellette 9 le coulisseau 2.
t Régler le ressort compensateur 4 en le mettant, d’un côté, en appui sur le plat de renvoi et, de l’autre côté, en laissant 2 mm
de jeu (J2) maxi entre le ressort et les écrous 5.
u Serrer tous les contre-écrous.

Vérification du réglage (remorque sur chandelles) :

n Tirer le levier de parcage à 2 crans la rotation des roues en marche AVANT n’est pas possible.
La rotation des roues en marche ARRIERE est possible (la vis de réglage 8 passe en position ARRIERE).
o Tirer le levier de parcage à fond.
Les roues ne tournent ni en marche AVANT, ni en marche ARRIERE et le(s) palonnier(s) doit (doivent) rester parallèle(s) au
corps d’essieu.

¾ Contrôler le réglage de la transmission après 300 km (période de rodage). Si nécessaire, régler, le jeu (J1) à l’aide du
tendeur.

Stationnement

¾ Le levier doit être tiré à fond, de façon à comprimer le ressort compensateur au maximum.
¾ Tous les 1500Km, vérifier le réglage et la répartition du freinage sur toutes les roues.

Important

¾ Les commandes de freins sont prévues pour tracter des remorques derrière des véhicules de tourisme à suspension
souple. En cas d’utilisation derrière un poids lourds, prévoir obligatoirement la rotule montée sur amortisseur pour éviter
toute usure prématurée.
¾ Pour toutes manoeuvres (remorque attelée), ne jamais braquer à 90° ni forcer en marche arrière.

¾ Les caractéristiques des commandes de frein sont désignées par une plaque constructeur dont les éléments sont à nous
indiquer en cas de demande de pièces de rechange, en particulier pour l’amortisseur, d’un type spécial, homologué par
les Services des Mines pour correspondre aux normes européennes (il est conseillé de posséder un amortisseur de
rechange qui permettra un dépannage instantané).

31/280
Figure 4.3 : Transmission de freinage

Figure 4.4 : Montage palonnier Figure 4.5 : Montage palonnier tandem

32/280
4.7. Pannes et remèdes

Défaut constaté Origine Solutions


Freinage intempestif de la remorque - Amortisseur défectueux Remplacer l’amortisseur
- Mâchoires usées Remplacer les mâchoires
- Mâchoires non rodées Défaut s’éliminant seul après rodage
- Réglage incorrect de la tringlerie Refaire le réglage
- Frottements importants sur le
Graisser les éléments coulissants
Freinage trop faible coulisseau
- Corrosion du coulisseau Enlever la corrosion et graisser
Régler la hauteur pour que les deux
- Hauteur d’attelage ne correspondant
pièces soient dans le même plan
pas à celle du véhicule tracteur
horizontal
- Réglage incorrect de la tringlerie Refaire les réglages
- Réglage incorrect des freins Refaire les réglages
- Poussières importantes dans les
Température anormalement élevée des Dépoussiérer
tambours
tambours
- Mâchoires, ressorts, tambours
Remplacer les pièces détériorées
détériorés
- Câbles de freins ou tringle détériorés Remplacer les pièces détériorées
- Réglage incorrect de la tringlerie Refaire les réglages
- Eléments parasites sur le coulisseau Démonter, nettoyer et graisser
- Coulisseau corrodé Enlever la corrosion et graisser
Freinage par à-coups
- Détérioration des bagues de guidage Remplacer les bagues (et le coulisseau
du coulisseau éventuellement) et graisser
- Amortisseur défectueux Remplacer l’amortisseur
- Palonnier(s) non équilibré(s) Régler le(s) palonnier(s)
- Réglage différent des freins de part et
Refaire le réglage des freins
Remorque ayant tendance à se d’autre
déporter lors du freinage Remplacer les pièces détériorées
- Câbles détériorés ou mal montés
Refaire le montage des câbles
- Mauvaise répartition de la charge Vérifier la répartition de la charge
- Détérioration du coulisseau ou des Remplacer les pièces défectueuses et
bagues de guidage graisser
- Corrosion du coulisseau Enlever la corrosion et graisser
Au démarrage, la remorque retient le Remplacer la biellette et refaire les
- Détérioration de la biellette
véhicule tracteur réglages
Remplacer les pièces détériorées et
- Tringlerie détériorée ou mal réglée
refaire les réglages
- Frein serré Desserrer le frein
- Tête usée (voir témoin d’usure) Remplacer la tête
Jeu dans la tête d’attelage
- Rotule usée Remplacer la rotule
- Ressort compensateur mal réglé Refaire le réglage
- Réglage incorrect du système de
Refaire le réglage
freinage
Freinage trop faible en stationnement Remplacer le secteur et refaire le
- Secteur cranté détérioré
réglage
- Cliquet du levier usé Remplacer le levier et refaire le réglage
- Rupture d’un câble Remplacer le câble et refaire le réglage

33/280
4.8. Schéma de branchement électrique

2 câbles 2 conducteurs

Figure 4.6 : Schéma de branchement électrique

4.9. Fiche technique des roues complètes


PNEUMATIQUES ROUES
COMPLETES
Dimensions Indices Diamètre (mm) Section Rayon Sous Charge Pression
(mm) Charge (Kg) (bar)
(mm)
135 R 13 70 T 550 134 265 335 2.4
145 R 13 75 T 566 145 272 387 2.4
155 R 13 79 T 578 150 277 437 2.4
145/70 R 13 71 T 534 150 259 345 2.5
155/70 R 13 75 T 548 147 263 387 2.5
185/70 R 13 86 T 594 185 285 530 2.5
165 R 14 C 98 N 622 172 284 650 3.8
155/70 R12 100 N 525 155 244 650 6.25
800
185 R 14 C 102 P 650 188 316 675 4.5
850
195 R 14 C 106 P 666 198 32 950 4.5
195/50 x 10 98 N 450 190 - 750 6.0

34/280
5. Préparation avant mise en service du groupe
Les vérifications mentionnées dans ce chapitre permettent d’assurer la mise en service du groupe
électrogène.
La réalisation des opérations indiquées nécessite des compétences particulières.
Elles ne doivent être confiées qu’à du personnel ayant les compétences requises.
Tout manquement à ces consignes pourrait engendrer des incidents ou accidents très graves.
Danger

5.1. Contrôles de l'installation


9 vérifier que les recommandations générales figurant dans le chapitre installation (ventilation, échappement, fluides,…) sont
respectées.
9 effectuer les contrôles des niveaux (huile, eau, gasoil, batterie).
9 s’assurer que la prise de terre du groupe électrogène est reliée à la terre.
9 s’assurer que les raccordements électriques sont bien effectués.

5.2. Contrôles après démarrage du groupe électrogène


9 Effectuer les vérifications mécaniques (pression d’huile, température d’eau, absence de bruit,…).
9 Effectuer les vérifications électriques (tension et fréquence).
9 Effectuer les vérifications des sécurités (arrêt d’urgence, pression d’huile, température d’eau,…).

6. Utilisation du groupe électrogène

6.1. Vérifications journalières


9 Moteur et compartiment moteur, vérification générale

Vérifier visuellement le moteur et le compartiment moteur avant de démarrer le moteur et après l’arrêt du moteur.
Contrôler :
¾ l’absence de fuite d’huile, de carburant ou de liquide de refroidissement,
¾ le serrage des vis,
¾ l’état des courroies (usure, tension).

Des dépôts de carburant, d’huile et de graisse sur le moteur ou dans le compartiment moteur constituent toujours un
risque d’incendie et doivent être enlevés dès qu’ils sont découverts.
Avertissement

En cas de fuites d’huile, de carburant ou de liquide de refroidissement, chercher l’origine de l’anomalie et réparer
immédiatement avant de démarrer le moteur.
Attention

Ne jamais utiliser un nettoyeur haute pression pour le nettoyage du moteur et des équipements.
Attention

35/280
9 Niveau d’huile, contrôle et remplissage

¾ Vérifier le niveau d’huile chaque jour avant le premier démarrage.


¾ S’assurer qu’il se situe entre les repères MAX. et MIN. sur la jauge d’huile.
¾ Au besoin, faire le plein d’huile par l’ouverture de remplissage, sur le côté
gauche du moteur.
Avant de revérifier le niveau, attendre quelques minutes pour que l’huile ait le
temps de s’écouler dans le carter.

Ne jamais mettre d’huile au-delà du niveau maxi.


Utiliser uniquement de l’huile conforme à la qualité recommandée.
Attention

9 Liquide de refroidissement, contrôle du niveau

Ne pas ouvrir le bouchon de remplissage lorsque le moteur est chaud, sauf en cas d’urgence. De la vapeur ou du
liquide brûlant peuvent être projetés.
Avertissement

L’appoint doit se faire avec un mélange identique à celui contenu dans le système de refroidissement.
N’ouvrir que le bouchon de remplissage (1).
Attention

¾ Le niveau du liquide de refroidissement doit se trouver entre les repères MIN et


MAX. Faire l’appoint si nécessaire.

9 Vérification de l’indicateur de colmatage du filtre à air

Des filtres à air spéciaux doivent être utilisés lors d’utilisation dans des conditions extrêmement poussiéreuses.
Attention

¾ Remplacer le filtre lorsque l’indicateur reste dans la zone rouge après l’arrêt du
moteur.
¾ Réinitialiser l’indicateur après le changement du filtre en appuyant sur le
bouton.

36/280
6.2. Groupe équipé d'un coffret de commande TELYS

6.2.1 Présentation du coffret

6.2.1.1. Présentation de la face avant

9 1 13 7 6 9

12
2

9
8 10 11 4 9

Fig. 6.1 – Présentation de la face avant

1 Bouton d'Arrêt d'Urgence (AU) permettant d'arrêter le groupe électrogène en cas de problème susceptible de mettre en
danger la sécurité des personnes et des biens.
2 Commutateur à clé de mise sous / hors tension du module.
3 Fusible de protection de la carte électronique.
4 Molette de défilement et de validation permettant le défilement des menus et des écrans avec validation par simple pression
sur la molette.
5 Bouton STOP permettant sur une impulsion d'arrêter le groupe électrogène.
6 Bouton START permettant sur une impulsion de démarrer le groupe électrogène.
7 LEDs de mise sous tension et de synthèse des alarmes et défauts.
8 Emplacement des ports USB.
9 Vis de fixation.
10 Ecran LCD pour la visualisation des alarmes et défauts, états de fonctionnement, grandeurs électriques et mécaniques.
11 Bouton ESC : retour à la sélection précédente et fonction RESET de défaut.
12 Bouton MENU permettant l’accès aux menus.
13 Eclairage du bouton d’arrêt d’urgence.

37/280
1 2 3

Fig. 6.2 – Présentation des LEDs

Une LED allumée signifie :


1 Présence d’une Alarme (couleur jaune, clignotant).
2 Présence d’un Défaut (couleur rouge, clignotant).
3 Module sous tension (couleur verte, allumée fixe).

Fig. 6.3 – Détail des ports USB

1 Connexion pour clé USB (HOST) : transfert de fichiers entre clé USB et TELYS et inversement.
2 Connexion pour micro-ordinateur (DEVICE) :
¾ transfert de fichiers entre PC et TELYS et inversement,
¾ alimentation électrique du module de base.
3 Cache de protection.

38/280
6.2.1.2. Description de l'écran
L’écran est rétro-éclairé et ne nécessite aucun réglage de contraste. Cet écran est découpé en 4 zones.

o p

N° SERIE :08030010000
SOFT :5.3.5
TENSION NOMINALE :400V
FREQUENCE :50Hz
P NOMINALE :320kW
REGIME NEUTRE :TNS

Fig. 6.4 – Description de l’écran (exemple)

n Zone 1 : dans cette zone, apparaissent les états du groupe électrogène,


o Zone 2 : dans cette zone, apparaissent les pictogrammes correspondant aux grandeurs mesurées et les pictogrammes
Alarmes et Défauts,
p Zone 3 : dans cette zone, apparaissent les valeurs mesurées correspondant aux grandeurs mesurées avec les unités de
mesure correspondantes,
q Zone 4 : dans cette zone, apparaissent les messages liés à la conduite du groupe et aux menus.

Nota : les indications de mesures, d’alarmes, de défauts ainsi que les messages et menus liés à la conduite du groupe électrogène
dépendent de l’équipement de chaque groupe. Certains écrans présentés peuvent donc être inexistants.

39/280
6.2.1.3. Description des pictogrammes de la zone 1
Pictogrammes de la zone 1

Pictogrammes Affichage Conditions d’activation


Fixe TELYS en mode manuel (MANU)
Pendant 5 secondes lors du passage
Clignotant
Mode « MANU » du mode AUTO au mode MANU
Fixe TELYS en mode automatique (AUTO)
Pendant 5 secondes lors du passage
Clignotant
du mode MANU au mode AUTO
Mode « AUTO »

Clignotant Groupe en cours de démarrage

Fixe Groupe démarré

Fixe Groupe stabilisé (tension et fréquence)

Clignotant (impression d’un


mouvement permanent de la gauche Le groupe débite sur l’utilisation
vers la droite)

Fixe L’utilisation est alimentée

Non utilisé

Non utilisé

40/280
6.2.1.4. Description des pictogrammes de la zone 2
Pictogrammes d’alarmes et de défauts de la zone 2
Tous les pictogrammes de cette zone sont activés lors de l’initialisation du TELYS.

Données affichées
Indication niveau fuel

Alarme / Défaut Alarme / Défaut


niveau bas fuel niveau haut fuel

Indication niveau / température liquide de refroidissement


Alarme Alarme Alarme
Alarme Défaut
Défaut Défaut Défaut
manque pré-
niveau niveau température
chauffage
bas haut élevée
Batterie

Mini tension Maxi tension Indicateur


batterie batterie charge batterie
(clignotant) (clignotant) (défilement)

Indicateur de pression d’huile / indicateur de température d’huile


Alarme / Défaut
Alarme / Défaut
Alarme / Défaut niveau haut
température huile
pression d’huile ou bas
haute ou basse
huile
Arrêt d’urgence

Défaut arrêt d’urgence

Surcharge ou court-circuit

Ouverture du disjoncteur suite à surcharge


ou court-circuit

Vitesse de rotation du moteur

Défaut de sous Défaut de Défaut de non


vitesse survitesse démarrage

41/280
6.2.1.5. Description des pictogrammes de la zone 3
Pictogrammes de la zone 3

Tous les pictogrammes de ces zones sont activés lors de l’initialisation du TELYS. Les pictogrammes ci-dessous sont présentés à
titre d’exemple.

Groupe à l’arrêt

N° écran Pictogrammes Données affichées


Indication Niveau Fuel
Indication de Température liquide de
refroidissement Haute température (HT) (unités
suivant menu paramétrage)
P1
Indication Tension Batterie

Indication de Température d'Huile (unités suivant


menu paramétrage)

Démarrage groupe ou groupe démarré ou arrêt groupe en cours

N° écran Pictogrammes Données affichées


Indication Vitesse Moteur
Indication de Température de liquide de
refroidissement Haute Température (unités suivant
menu paramétrage)
P2 Indication de Pression d'Huile (unités suivant
paramétrage)

Indication de Température d'huile (unités suivant


menu paramétrage)

Groupe démarré

N° écran Pictogrammes Données affichées

Indication Niveau Fuel

P3
Ecran par Indication Tension composée Alternateur
défaut en
fonctio- Indication Puissance Active Totale
nnement

Indication Fréquence Alternateur

Indication Tension composée Alternateur U12

Indication Tension composée Alternateur U23


P4
Indication Tension composée Alternateur U31

Indication Fréquence Alternateur

42/280
N° écran Pictogrammes Données affichées

Indication Tension simple Alternateur V1

Indication Tension simple Alternateur V2


P5
Indication Tension simple Alternateur V3

Indication Fréquence Alternateur

Indication Tension composée Alternateur U12

Indication Tension simple Alternateur V2


P6
Indication Tension simple Alternateur V1

Indication Fréquence Alternateur

Indication Tension simple Alternateur V1


P7
Indication Intensité Alternateur phase 1

Indication Fréquence Alternateur

Indication Intensité Alternateur phase 1

Indication Intensité Alternateur phase 2


P8
Indication Intensité Alternateur phase 3

Indication Intensité Alternateur neutre

Indication Puissance Active Totale

Indication Puissance Réactive Totale


P9
Indication Puissance Apparente Totale

Indication Facteur de Puissance Total (inductif ou


capacitif)

43/280
N° écran Pictogrammes Données affichées

Indication Niveau Fuel

P10
Indication Tension Batterie
Indication Ampèremètre Batterie

Ordre d’apparition des écrans suivant le type de réseau, groupe démarré.

Type de réseau
Ordre d’apparition 3P+N 3P 2P+N 1P+N
1 P3 P3 P3 P3
2 P4 P4 P6 P7
3 P5 P8 P8 P9
4 P8 P9 P9 P2
5 P9 P2 P2 P10
6 P2 P10 P10
7 P10

Le changement d’écran se fait à l’aide de la molette de défilement et de validation.


Lorsque le bouton molette est tourné dans le sens horaire, les écrans défilent de bas en haut et inversement.
Les écrans défilent en boucle.
Exemple : En réseau 3P+N après l’écran 7 puis écran 1 et inversement.

6.2.1.6. Affichage des messages de la zone 4


La zone graphique (zone 4) permet, entre autres, d’afficher les messages liés à la conduite du groupe électrogène. Ces messages
sont les suivants :

Initialisation du TELYS

N° écran Ecran Données affichées

Initialisation du TELYS lors de la mise sous tension et/ou


G1
lors d’un chargement de configuration

N° SERIE :08030010000 Numéro de Série du groupe électrogène


SOFT :6.1.0 Version logiciel du TELYS
TENSION NOMINALE :400V Tension Nominale Alternateur
G2 FREQUENCE :50Hz Fréquence Nominale Alternateur
P NOMINALE :320kW Puissance Active Nominale
REGIME NEUTRE :TNS Régime de Neutre
Bargraphe indiquant la durée d’affichage de l’écran

44/280
Groupe électrogène à l’arrêt

N° écran Ecran Données affichées

FONCTIONNEMENT
MANUEL

Appuyer sur START Mode de fonctionnement - groupe en mode MANU


G3 prêt à démarrer
pour démarrer
Date et heure (suivant paramétrage)

24/08/2005 13:12

FONCTIONNEMENT
AUTOMATIQUE

ATTENTION Mode de fonctionnement - groupe en mode AUTO


G4 prêt à démarrer
DEMARRAGE POSSIBLE
Date et heure (suivant paramétrage)
IMMEDIATEMENT

24/08/2005 13:12

ATTENTION
Mode de fonctionnement - groupe en mode AUTO
Démarrage AUTOMATIQUE avec un démarrage programmé
G5 Décompte de la temporisation micro-coupure OU de
19min30
la temporisation préavis EJP (France uniquement)
Date et heure (suivant paramétrage)

24/08/2005 13:12

Démarrage groupe électrogène

N° écran Ecran Données affichées

DEMARRAGE Phase de fonctionnement - groupe en cours de


G6 démarrage
EN COURS
Date et heure (suivant paramétrage)

24/08/2005 13:12

45/280
N° écran Ecran Données affichées

PRECHAUFFAGE AIR Phase de fonctionnement - préchauffage air


préalable au démarrage du groupe
G7
Décompte de la temporisation de préchauffage air
10sec Date et heure (suivant paramétrage)

24/08/2005 13:12

Groupe électrogène démarré

N° écran Ecran Données affichées

PUISSANCE DISPONIBLE
Phase de fonctionnement – groupe en
G8 75% fonctionnement – tension et fréquence stables
Ecran par
Puissance disponible
défaut
Date et heure (suivant paramétrage)

24/08/2005 13:12

Mode de fonctionnement - fonctionnement en mode


ARRET AUTOMATIQUE
AUTO
EN COURS Ouverture de l’organe de puissance (disjoncteur
motorisé ou inverseur de sources piloté par le
G9
SUPPRESSION CHARGE TELYS)
1min30 Décompte de la temporisation Retour Secteur OU
Temporisation de Test en charge
Date et heure (suivant paramétrage)
24/08/2005 13:12

Mode de fonctionnement - fonctionnement en mode


ARRET AUTOMATIQUE
AUTO
EN COURS Refroidissement groupe en cours
Décompte de la temporisation Arrêt Moteur
G 10
REFROIDISSEMENT (refroidissement) OU Temporisation Arrêt Différé
1min30 (température Eau) OU Temporisation Arrêt Différé
Surcharge OU Tempo Test à vide
24/08/2005 13:14 Date et heure (suivant paramétrage)

46/280
Arrêt groupe électrogène

N° écran Ecran Données affichées

ARRET Arrêt groupe en cours


G 11
EN COURS Date et heure (suivant paramétrage)

24/08/2005 13:16

Changement de mode de fonctionnement (passage du mode MANU en mode AUTO sur apparition d’une demande de démarrage
automatique)

N° écran Ecran Données affichées

Demande de démarrage
AUTOMATIQUE
Voulez-vous passer
en mode AUTO ? Mode de fonctionnement - fonctionnement en mode
G 12 MANU
ATTENTION
Demande de démarrage AUTOMATIQUE
Démarrage immédiat

OK Esc

Demande d’arrêt groupe électrogène sur défaut ou appui sur STOP en mode AUTO

N° écran Ecran Données affichées


G 13

Mode MANU
activé
Mode de fonctionnement - fonctionnement en mode
Voulez-vous passer AUTO (groupe en marche)
Message d’avertissement de passage en mode
en mode AUTOMATIQUE?
MANU suite à un appui sur STOP ou sur apparition
d’un défaut

OK Esc

47/280
6.2.2 Démarrage

Vérifier que le disjoncteur du groupe électrogène est ouvert.


Danger

n Connecter la batterie du groupe électrogène.


o Tourner le commutateur à clé sur la position ON (sans forcer sur la position ON), le voyant ON s’allume (si le voyant ne
s'allume pas, vérifier et remplacer si nécessaire le fusible de protection).

p Tester les LEDs Alarme et Défaut (menu 15 – TESTER LAMPES).


1 ACTIONS
1/5
11 MANU <> AUTO
12 PILOTER CHARGE
13 TESTER GROUPE
14 PROGRAMMES
15 TESTER LAMPES
12 OK Esc

q En appuyant plusieurs fois sur « Esc » revenir au menu d’accueil suivant.


FONCTIONNEMENT
MANUEL

Appuyer sur START


pour Démarrer

24/08/2005 13:12

r Vérifier la tension batterie.


s Appuyer sur START :

PUISSANCE DISPONIBLE
PRECHAUFFAGE AIR
DEMARRAGE 100.0 %
EN COURS
10 sec

24/08/2005 13:12 24/08/2005 13:12


24/08/2005 13:12
Le pictogramme suivant s’affiche.
ƒ si le moteur est équipé d'un Attention : le nombre de tentatives
système de préchauffage air, il y successives et automatiques de
a une temporisation (réglable) démarrages est limité à 3.
avant le démarrage du moteur
(durée d'activation du Le pictogramme suivant clignote. Les informations suivantes s’affichent.
préchauffage air).
ƒ si le moteur n'est pas équipé d'un Vitesse de
système de préchauffage air ou rotation
au terme de la temporisation de Température eau
Options

préchauffage air, le moteur


démarre (début d’un cycle de 3 Pression huile
tentatives de démarrage). Température
huile

48/280
6.2.3 Arrêt
n Ouvrir le disjoncteur.
¾ en sélectionnant le menu 12 « PILOTER
¾ Manuellement. OU
CHARGE ».

L’affichage suivant disparaît (arrêt du débit).

o Appuyer sur le bouton STOP.


p L’écran suivant s’affiche et le groupe s’arrête.

ARRET
EN COURS

24/08/2005 13:12

q Mettre le TELYS hors tension en tournant la clé sur « OFF » (sans forcer sur la position « OFF »).

6.2.4 Défauts et alarmes

6.2.4.1. Visualisation des alarmes et défauts

La visualisation des alarmes et défauts s’effectue de la manière suivante :

c Alarmes

Toute alarme entraîne :

¾ l’allumage clignotant de la LED jaune « Alarme


générale ».

Associée à cette LED, il y a :


¾ l’apparition d’un pictogramme clignotant sur l’écran ¾ l’affichage d’un message sur l’écran graphique
LCD symbolisant le circuit concerné par l’alarme et (exemple).
l’indication associée, si présente
(exemple). ANOMALIE

ALARME
Niveau Bas Fuel
25/12/05 15:30

OK=AIDE

49/280
d Défauts

Tout défaut entraîne :


¾ l’arrêt du groupe électrogène : arrêt immédiat ou différé (température eau et surcharge ou court-circuit).

¾ l’allumage clignotant de la LED rouge « Défaut


général ».

Associée à cette LED, il y a :


¾ l’apparition d’un pictogramme clignotant sur l’écran ¾ l’affichage d’un message sur l’écran graphique
LCD symbolisant le circuit concerné par le défaut et (exemple).
l’indication associée, si présente
(exemple). ANOMALIE

DEFAUT
Pression Huile
25/12/05 15:30

OK=AIDE

Les défauts sont prioritaires sur les alarmes. Les anomalies sont affichées dans l’ordre décroissant de leurs apparitions (du plus
récent au plus ancien).

6.2.4.2. Apparition d'une alarme OU d'un défaut

L’apparition d’une alarme ou d’un défaut entraîne l’affichage des écrans correspondants (exemples ci-dessous).

ANOMALIE ANOMALIE

ALARME DEFAUT
Niveau Bas Eau Arrêt Urgence
06/10/06 10:30 06/10/06 15:30

OK=AIDE Esc=RESET OK=AIDE


L’appui sur la touche OK (de la molette de défilement et de validation) permet l’accès au message d’aide si cette
aide est disponible (exemple ci-dessous).

AIDE

Vérifier niveau
carburant

Esc=SORTIR
Le reset d’une alarme est automatique si l’alarme n’est plus active (disparition de la cause).
Le reset d’un défaut se fait par appui sur la touche Esc :
- reset pris en compte si la cause du défaut a été éliminée,
- reset non effectif si la cause du défaut est toujours présente.

50/280
6.2.4.3. Apparition d'une alarme ET d'un défaut

L’apparition d’une alarme et d’un défaut entraîne :


¾ le clignotement des LEDs jaune et rouge,
¾ l’affichage de l’écran correspondant (exemple ci-dessous).

ANOMALIES 1/2

DEFAUT
Arrêt Urgence Si plusieurs anomalies sont présentes, le nombre
25/12/05 15:30 d’anomalies s’affiche en haut de l’écran.

Esc=RESET OK=LISTE
L’appui sur la touche OK (de la molette de défilement et de validation) permet l’accès à la liste des anomalies
(exemples ci-dessous)

ANOMALIES
1/2
L’appui sur la touche Esc permet le retour à l’écran
précédent.
DEFAUT 25/12/05 15:30 L’appui sur la touche OK pemet de passer à l’écran
Arrêt Urgence d’AIDE (aide sur l’anomalie sélectionnée en inversé)
ALARME 25/12/05 15:30 La molette de défilement et de validation permet de
Niveau Bas Fuel faire défiler la liste des anomalies.
12 OK=AIDE Esc

AIDE

Vérifier :
- Position AU
- Connectique(s)

Esc
Le reset d’une alarme est automatique si l’alarme n’est plus active (disparition de la cause).
Le reset d’un défaut se fait par appui sur la touche Esc :
¾ reset pris en compte si la cause du défaut a été éliminée,
¾ reset non effectif si la cause du défaut est toujours présente.

51/280
6.2.4.4. Affichage des codes d'anomalies moteurs
Certaines alarmes et défauts moteur génèrent des codes d’anomalies spécifiques. Ces codes sont normalisés suivant la norme
J1939 et/ou J1587, excepté pour les moteurs de la marque MTU qui disposent d’un protocole de transmission spécifique (cf.
annexes le cas échéant).

Terminologies utilisées par la norme SAE CAN J1939

SPN: Suspect Parameter Il désigne le système ou le composant en défaut, par exemple : SPN 100,
Number indique un problème de pression d'huile ou de capteur de pression d'huile.

Il désigne le type de défaillance qui s'est produite qui peut être une défaillance
FMI: Failure Mode indentifer
électrique, mécanique ou matérielle.

Terminologies utilisées par le constructeur VOLVO

Ce terme utilisé dans la norme J1587 a son équivalent dans la norme J1939
(SPN).
SID: System Identifier
Cependant, ce terme correspond plus particulièrement à un ensemble de
composants, par exemple, le système d'injection.

Ce terme utilisé dans la norme J1587 a son équivalent dans la norme J1939
(SPN).
PID: Parameter Identifier
Cependant, ce terme correspond plus particulièrement à un composant en
particulier, par exemple, un capteur.

Ce terme utilisé dans la norme J1587 a son équivalent dans la norme J1939
PPID: Parameter Identifier (SPN).
PPID correspond au PID, mais n’est utilisé que par VOLVO.

Il désigne le type de défaillance qui s'est produite qui peut être une défaillance
FMI: Failure Mode indentifer électrique, mécanique ou matérielle. VOLVO utilise une combinaison SID-FMI ou
PID-FMI ou PPID-FMI.

Terminologies utilisées par le contructeur PERKINS

CID: Component parameter Ce terme utilisé par PERKINS et a son équivalent dans la norme J1939 (SPN).

Il désigne le type de défaillance qui s'est produite qui peut être une défaillance
FMI: Failure Mode indentifer
électrique, mécanique ou matérielle.

Terminologie utilisée par le constructeur JOHN DEERE

SPN: Suspect Parameter Il désigne le système ou le composant en défaut, par exemple: SPN 100, indique
Number un problème de pression d'huile ou du capteur de pression d'huile.

Il désigne le type de défaillance qui s'est produite qui peut être une défaillance
FMI: Failure Mode indentifer
électrique, mécanique ou matérielle.

52/280
Terminologies utilisées par le constructeur MTU
Les défauts du système ADEC et MDEC général sont indiqués sur les
Affichage des défauts équipements de la manière suivante : numéros de code du défaut (générés à
l'intérieur de l'ECU - Unité de contrôle du moteur).

En cas d’anomalie, l’écran affiche le message suivant :

ANOMALIE Code de défaut du moteur.


L’appui sur OK permet d’afficher l’information d’aide
ALARME au diagnostic.
MOTEUR CODE 110 18 En complément, les annexes A et B indiquent la
signification du code. Les opérations de vérification et
25/12/2005 15:30
de maintenance à effectuer pour résoudre l’anomalie
figurent dans les manuels d’utilisation et d’entretien
des moteurs fournis avec la documentation du groupe
OK=AIDE électrogène.

Pour les moteurs JOHN DEERE (JD), PERKINS (PE) et VOLVO (VO), les codes affichés sont les codes SPN et FMI.

6.2.4.5. Reset du klaxon


En fonction du paramétrage effectué (menu 363 - KLAXON), l’apparition d’une alarme et/ou d’un défaut entraîne
le retentissement du klaxon et l’apparition de l’écran suivant :

STOP KLAXON
PRESSER OK Cet écran s’affiche en priorité sur l’affichage des
messages des alarmes et des défauts qui
apparaissent dès la fin de l’appui sur OK.

25/12/2005 15:30

53/280
6.3. Groupe équipé d'un coffret de commande KERYS

6.3.1 Présentation du KERYS


Le système MICS Kerys est composé d’un ensemble de modules électroniques, dans lequel chaque module remplit une fonction
bien définie.
Ces modules sont connectés entre eux, suivant une architecture très précise, et s’échangent des données pour permettre ; la
commande, le contrôle, la régulation et la protection d’un ou de plusieurs groupes électrogènes, suivant de multiples configurations.
Les configurations s’étendent du groupe électrogène dit « solo », avec ou sans inverseur de sources, à des groupes électrogènes
couplés entre eux, permettant de réaliser des centrales électriques, pouvant être couplées à un ou plusieurs réseaux de distribution
en basse tension (BT) et en moyenne tension (HTA).

Le système MICS Kerys se compose des modules suivants :


• module interface homme/machine appelé encore module IHM,
• module de base (cœur du système),
• module de régulation,
• module de protection,
• module d’entrées/sorties logiques,
• module d’entrées/sorties analogiques,
• module d’entrées température.

Pour le fonctionnement d’un groupe électrogène, dans une architecture la plus réduite possible, on trouvera au minimum les
éléments suivants :
• un module interface homme/machine,
• un module de base,
• un module de régulation.

6.3.1.1. Conditions d'utilisation


9 Températures de fonctionnement : - 20 °C Ù + 70 °C

9 Températures de Stockage : - 20 °C Ù + 70 °C

9 Humidité relative en fonctionnement : 10 % à 95 % sans condensation


selon IEC 1131-2 et équivalent UL/CSA

9 Humidité relative en stockage : 5 % à 95% sans condensation


selon IEC 1131-2 et équivalent UL/CSA

9 Altitude : 2 000 m en fonctionnement (Transport 3 000 m)

9 Degré de protection : - Hors armoire : IP54 (face avant modules IHM).


- En armoire : IP20 (BASE, ESTOR, ESANA, ETEMP, dos de l’IHM).

9 Tenue mécanique : Chutes libres (avec emballage) 5 chutes aléatoires de :


1 m si p< 10 kg
0,5 m de 10 à 40 kg
0,25 m >40 kg

54/280
6.3.1.2. Conformité aux exigences légales et réglementaires
Les différents composants du système sont conformes aux normes suivantes :

9 Prescriptions spécifiques aux automatismes industriels :


(Caractéristiques fonctionnelles, immunité robustesse, sécurité, …)
Ö EN 61131-1/2/3 (IEC 1131-2, IEC 664), EN61326,
Ö CSA 22-2,
Ö UL508.

9 Respect des directives européennes (basse tension, compatibilité électromagnétique, machine). Marquage CE en
application des impératifs de sécurité de la norme EN 61131-2 - Automates programmables, Partie 2 - Spécifications et
essais des équipements.
Pour connaître les informations spécifiques prescrites par EN 61131-2, reportez-vous aux sections appropriées de
cette publication.

9 Qualités électriques et autoextinguibilité des matériaux isolants :


Ö UL 746C,
Ö UL 94

9 Degré de pollution : 2

9 Tenue mécanique (détails) :


Immunité aux vibrations : EN 61131-2 1994 (§2.1.3.2)
Gamme de fréquence : 10 à 57 Hz,
Vibrations continues : 0.0375mm d'amplitude,
Vibrations occasionnelles : 0.075mm d'amplitude

Gamme de fréquence : 57Hz à 150Hz


Continue : 0.5 g accélération constante,
Occasionnelle : 1 g accélération constante.
Conforme à la norme IEC 68-2-6, essai Fc

Immunité aux chocs


Chocs occasionnels : 15g, 11ms, semi-sinus.
Conforme à la norme IEC 68-2-27, essai Fa

9 Emission : Conforme à la norme EN55022 classe A

9 Variation de la tension d'alimentation : EN61131-2 §6.3.7.3

9 Immunité :
Conforme à la norme IEC 61000-4-2 : Décharge électrostatiques à 4kV au contact, 8kV dans l'air
Conforme à la norme IEC 61000-4-3 : Champ rayonné à 10V/m de 80MHz à 1GHz avec modulation sinusoïdale AM
1kHz
Conforme à la norme IEC 61000-4-4 : Transitoires rapides en salves à 2kV sur les câbles de puissance, 1kV sur les
câbles de signaux.
Conforme à la norme IEC 61000-4-5 : Ondes de choc à 2kV entre fils et terre, 1kV entre fils pour les alimentations et
1kV par rapport à la terre pour les signaux de circuits longs (lignes sortant d’un
bâtiment ou de plus de 30 m).
Conforme à la norme IEC 61000-4-6 : Immunité au courant injecté à 3V de 150 kHz à 80 MHz (peut être poussé à
10V)
Conforme à la norme IEC 61000-4-8 : Immunité au champ magnétique à la fréquence du réseau à 30 A/m.

55/280
6.3.2 Description du KERYS

6.3.2.1. Identification des composants-hardware


Module IHM KERYS Tactil

Module IHM
P/N : 31613391001 référence article du module
D346000 : référence produit du constructeur
D346000/B1
B1 : indice d’évolution hardware du monde
1800 : numéro de série « non associé » à un numéro de lot
S/N : 1800
(1800 = le 1800ième module fabriqué depuis le début)
08 : année de fabrication (année 2008)
N° LOT : 08/06
06 : semaine de fabrication (semaine 6)

Module de base

Module de base
P/N : 31613390901 référence article du module
D338000 : référence produit du constructeur
D338000/B8
B8 : indice d’évolution hardware du monde
3491 : numéro de série « non associé » à un numéro de lot
S/N : 3491 ième
(3491 = le 3491 module fabriqué depuis le début)
07 : année de fabrication (année 2007)
N° LOT : 07/45
45 : semaine de fabrication (semaine 45)

56/280
Module de régulation

Module de régulation
31613391501 référence article du module
A44Z1 : référence produit du constructeur
A44Z1-G G : indice « principal » d’évolution hardware du
monde
04 : semaine de fabrication (semaine 4)
08 : année de fabrication (année 2008)
A : indice « secondaire » d’évolution hardware du
module
0408A519
519 : numéro de série « associé » à un numéro de lot
(*)
ième
(519 = le 519 module fabriqué en semaine 04 de
l’année 2008)
(*) Soit un maximum de 999 modules pouvant être associés à un numéro
de lot

Module de protection

Module de protection
31613391601 référence article du module
A44Z2 : référence produit du constructeur
A44Z2-E E : indice « principal » d’évolution hardware du
monde
43 : semaine de fabrication (semaine 43)
07 : année de fabrication (année 2007)
A : indice « secondaire » d’évolution hardware du
module
4307A035
035 : numéro de série « associé » à un numéro de lot
(*)
(035 = le 35ième module fabriqué en semaine 04 de
l’année 2008)
(*) Soit un maximum de 999 modules pouvant être associés à un numéro
de lot

57/280
Module d’entrées / sorties logiques

Module d’entrées / sorties logique (ESTOR)


P/N : référence article du module
31613391201
D341000 : référence produit du constructeur
D341000/B1
B1 : indice d’évolution hardware du monde
0250 : numéro de série « non associé » à un numéro de lot
S/N : 0250 ième
(0250 = le 250 module fabriqué depuis le début)
06 : année de fabrication (année 2006)
N° LOT : 06/49
49 : semaine de fabrication (semaine 49)

Module d’entrées / sorties analogiques

Module d’entrées / sorties analogiques (ESANA)


P/N : référence article du module
31613391301
D343000/B1 D343000 : référence produit du constructeur
B1 : indice d’évolution hardware du monde
0200 : numéro de série « non associé » à un numéro de lot
S/N : 0200
(0200 = le 200ième module fabriqué depuis le début)
06 : année de fabrication (année 2006)
N° LOT : 06/49
49 : semaine de fabrication (semaine 49)

Module d’entrées température

Module d’entrées température (ETEMP)


P/N : référence article du module
31613391401
D344000 : référence produit du constructeur
D344000/B1
B1 : indice d’évolution hardware du monde
0150 : numéro de série « non associé » à un numéro de lot
S/N : 0150
(0150 = le 150ième module fabriqué depuis le début)
06 : année de fabrication (année 2006)
N° LOT : 06/49
49 : semaine de fabrication (semaine 49)

58/280
6.3.2.2. Identification des composants-software
Seuls les composants ; module de base, module IHM, module de régulation et module de protection possèdent un logiciel
embarqué.
On parlera de « version logicielle » pour identifier un programme implémenté dans l’un des composants.

V : comme version logicielle


V1.05c1 1.05 : est la révision qui est une combinaison de 3 chiffres
c : indice de révision principale
1 : indice de révision secondaire, utilisé pour les affaires spécifiques
2007_02_12 Date de la version logicielle en notation anglo-saxonne (année, mois, jour)

factory soft version


Sur une modification d’une version logicielle au cours de la vie d’un des produits V1.05c 2007 02 12
(évolutions, corrections, …), la nouvelle version logicielle implémentée sera inscrite
à la main dans un espace réservé. L’ancienne version de logiciel sera alors rayée.

Emplacement des étiquettes de version

factory soft version


V1.05c 2007 02 12

IHM

factory soft version


V1.05c 2007 02 12

Module de base

factory soft version


V1.05c 2007 02 12

factory soft version


V1.05c 2007 02 12

Module de régulation Module de protection

59/280
6.3.3 Description de l'Interface Homme Machine (IHM)

6.3.3.1. L'Interface Homme machine


Touches de pilotage du Touches de gestion
groupe électrogène des signalisations

Clavier alphanumérique Touches de navigation

Afficheur rétro éclairé avec dalle tactile Led de fonctionnement de


l’I.H.M. (clignotement)

L'afficheur
Les caractéristiques de l’afficheur sont les suivantes :
¾ afficheur couleur 7 pouces TFT, format 16/9, 65536 couleurs
¾ dimensions 154 mm x 86 mm
¾ rétro éclairage par néon
¾ résolution 800 x 480 points
¾ dalle tactile (8 colonnes x 8 lignes).

60/280
Les touches de pilotage du groupe électrogène
1 2 3

4
15
5
14
13

12 11 10 9 8 7 6

1 Sélection du mode manuel. La led allumée signale que le mode est actif
2 Sélection du mode Stop. La led allumée signale que le mode est actif
3 Sélection du mode auto. La led allumée signale que le mode est actif
4 LED de test en cours
5 En mode auto : commande des séquences de test (test à vide / test en charge) (*)
En mode manu : démarrage et arrêt du moteur
6 Commande ouverture disjoncteur groupe
7 LED de disjoncteur groupe ouvert
8 Commande ouverture disjoncteur réseau
9 LED de disjoncteur réseau ouvert
10 Commande fermeture disjoncteur réseau
11 LED de disjoncteur réseau fermé
12 LED de présence de la tension du réseau
13 LED de disjoncteur groupe fermé
14 Commande fermeture disjoncteur groupe
15 LED de présence de la tension du groupe

(*) La demande de test fait apparaître un écran qui offre le choix entre le « test en charge » et le « test à vide ».

Les touches de gestion des signalisations


La touche sert à l’effacement des défauts.

La touche arrête le signal sonore.

La touche commande le test des LED de la face avant de l’IHM.

61/280
Les touches de navigation
La navigation dans les menus est également possible à partir du clavier.

Renvoi au niveau supérieur ou


action d’échappement pour les Déplacement vers le haut
boîtes de dialogues

Déplacement vers la gauche Déplacement vers la droite

Valide la fonction de la touche


Déplacement vers le bas
sélectionnée

Il est possible d’accéder directement à un menu en appuyant sur la touche numérique correspondant à son repère.

Les touches alphanumériques


Elles permettent la saisie alphanumérique par appuis successifs. Les caractères saisis apparaissent dans l’ordre de leur inscription
sur la touche.

6.3.3.2. Navigation dans les écrans


Ils sont de trois types :

¾ l’écran d’accueil,
¾ les écrans de navigation,
¾ les écrans d’exploitation ou de configuration.

62/280
L'écran d'accueil
Cet écran est l’entrée du système. Il permet d’accéder aux fonctions principales du navigateur.

15/07/09 19:10 :00 GE 1 Accueil Auto Défauts Alarmes

-1- -6-
Exploitation Système

-2- -5-
Diagnostic Configuration
-4-
-3-
Maintenance
Archivage/Comptage

Les écrans de navigation


Ces écrans permettent d’accéder aux différents menus de l’arborescence.

Niveau supérieur Titre du menu actif Niveaux inférieurs

15/07/09 19:10 :00 GE 1 Exploitation Auto Défauts Alarmes

-0-
Accueil

-1-
Conduite

-2- -7-
Touches fonctions Réglages utilisateurs

-3- -6-
Colonne synchro. Alarmes & défauts

-4- -5-
Synthèse mesures
centrale Mesures

La sélection d’une touche fait apparaître l’arborescence de niveau inférieur lorsqu’elle existe ou l’écran d’exploitation attribué.
L’accès à un sous menu est également possible par appui sur la touche numérique correspondante.
Exemple : l’appui sur la touche « 1 » du clavier alphanumérique permet d’accéder directement à l’écran « Conduite »

63/280
Les écrans d'exploitation et de configuration
Ces écrans font apparaître les informations et commandes relatives au menu actif.
Ils sont divisés en trois zones :
¾ un bandeau supérieur commun à tous les types d’écrans.
¾ la partie centrale dans laquelle apparaissent les informations spécifiques du menu sélectionné.
¾ un bandeau inférieur.

Bandeau supérieur Partie centrale

15/07/09 19:10 :00 GE 1 Archivage évènements Auto Défauts Alarmes

-1- -2- -3 –
Archivages électriques Archivages mécaniques Comptage évènements

Bandeau inférieur

Bandeau supérieur

Indications
Indication de la présence d’une alarme
Date du système sur le groupe concerné (clignotement orange)
Heure du système Indication de la présence d’un défaut sur le
groupe concerné (clignotement rouge)
Repère du groupe avec
lequel l’I.H.M. dialogue Indication du mode de fonctionnement
du groupe concerné

Nom de l’écran actif

15/07/09 19:10 :00 GE 1 Accueil Auto Défauts Alarmes

64/280
Commandes

Accès à l’écran paramètres régionaux Accès à l’écran « Alarmes & Défauts »

Accès à l’écran « Alarmes & Défauts »

Accès à l’écran « Conduite »


Ou
« Variables TOR »
Accès à l’écran paramètres régionaux

15/07/09 19:10 :00 GE N°1 Accueil Auto Défauts Alarmes

Si on est configuré en centrale avec


switchs, fait apparaître une boîte de 1ère action : accès à l’écran d’accueil
dialogue permettant de choisir le groupe 2ème action : retour au menu précédemment
sur lequel on souhaite se connecter sélectionné (avant la première
action sur la touche)

Bandeau inférieur

Une ou plusieurs touches de Retour au menu du navigateur


raccourci vers les fonctions
associées à l’écran actif Rappel du dernier écran
d’exploitation actif

-1- -2- -3–


Synthèse mesures
Touches fonctions Colonne Synchro. centrale

La boîte de dialogue d'enregistrement

Les boîtes de dialogues d'enregistrement
Pour faciliter la saisie des informations (paramètres, textes), il existe des écrans particuliers, appelés « boîtes de dialogue » qui
apparaissent en fonction des besoins.

Validation d'une saisie dans un menu
Apres la modification d’une valeur dans un menu, la boîte de dialogue suivante apparaît :

Validation

Validation de la saisie

Valid. Esc.

La touche validation « Valid. » enregistre la modification, la touche escape « Esc. » annule la modification.

65/280
Saisie d'un texte
Nom de la fonction modifiée Texte à modifier ou à créer

Insère un espace à gauche du curseur

Configuration du libellé

CDE AERO

Insertion Copier Coller

Valid. Effacer le libellé Effacer un caractère Esc.

Efface la lettre indiquée par le curseur

Efface la totalité du texte Ferme le menu sans enregistrer les modifications


Enregistre les modifications et ferme la boîte de dialogue

Le déplacement dans le texte se fait par les flèches « droite » ou « gauche » du clavier.
La saisie des caractères se fait par les touches alphanumériques du clavier.

Saisie de valeurs numériques
L’entête de la boîte donne des indications sur la nature de la valeur saisie, son unité, la variable concernée.
Ces indications sont liées à la nature du paramètre modifié.

Lorsqu’elle existe, indique la valeur minimale possible

Lorsqu’elle existe, indique la valeur maximale possible

Tempo en 1/10 de sec (6000)

0<= 0000 <=9999

Valid. Esc.

Ferme l’écran sans enregistrer les modifications

Enregistre les modifications et ferme l’écran

66/280
Choix dans une liste
L’entête de la boîte indique le paramètre qui sera affecté du choix.

Flèches permettant de déplacer


Liste indiquant les choix possibles le curseur

Type de l’anomalie (6000)

Sans
Défaut
Alarme

Valid. Esc.

Choix actif Flèches visibles que si le nombre des


choix ne tient pas dans l’écran
(permet d’aller à la page suivante de la
Enregistrement des modifications liste ou de revenir à la page précédente de
l li ) en mémoire volatile, ce qui implique qu’en cas de
Après la modification d’un paramètre, les nouvelles données sont enregistrées
coupure de l’alimentation les changements seront perdus. Aussi, il est nécessaire de transférer ces valeurs en mémoire
permanente. C’est l’opération de « Sauvegarde en flash »
A la suite d’une modification, un voyant rouge « Sauvegarde à faire » clignote en haut à gauche de l’écran. Un appui sur ce voyant
fait apparaître une des boîtes de dialogue suivantes :

Sauvegarde en flash

Valid. Esc.

Sauvegarde en flash

Client 3

Usine

Valid. Esc.

Toujours sélectionner « Client »

67/280
L’appui sur « Valid. », confirme l’opération, l’appui sur « Esc. », l’annule.

Pendant la durée de la sauvegarde, l’écran suivant indique que l’opération est en cours :

Sauvegarde flash en cours …

6.3.4 Configurations

6.3.4.1. Principe de fonctionnement


Les modes de fonctionnement sont les suivants :

Nota :

Sans couplage : l’inverseur est équipé d’un verrouillage électrique et mécanique.


Avec couplage : l’inverseur n’est pas équipé d’un verrouillage électrique et mécanique.

68/280
6.3.4.2. Légendes

M Disjoncteur à commande électrique

Echange d’informations de A vers B et de B vers A

A B
Envoi d’informations de A vers B uniquement

3 PH Informations « Courant » 3 PH = 3 Phases

3 PH + N Informations « Tension » 3 PH + N =3 Phases + Neutre

6.3.4.3. Configuration en groupe solo

Sans inverseur Normal/Secours(A612)


Cette configuration est conçue pour assurer :

9 La production en énergie électrique d’une installation sur un ordre de démarrage extérieur (contact sec).
9 La production en énergie électrique d’une installation en marche forcée.

3PH

Module de
régulation

3PH + N

M
Module de
base

Utilisation Module IHM


(charge)

Fonctionnement automatique (Kerys en mode « AUTO »)

Disparition de la tension réseau


• Demande de démarrage du groupe électrogène (contact sec, commutateur, horloge, …).
• Le groupe monte en vitesse et en tension.
• Fermeture de l’organe de puissance groupe après stabilisation de la tension et de la fréquence.

Retour de la tension réseau


• Ouverture du contact sec, commutateur, horloge, …
• Temporisation de refroidissement.
• Arrêt du groupe et mise en veille.

69/280
Fonctionnement MARCHE FORCEE (Kerys en mode « AUTO »)

Début de fonctionnement MARCHE FORCEE


• Demande de démarrage du groupe électrogène (contact sec, commutateur, horloge, …).
• Le groupe monte en vitesse et en tension.
• Fermeture de l’organe de puissance groupe après stabilisation de la tension et de la fréquence.

L’installation est alimentée par le groupe électrogène

Fin de fonctionnement MARCHE FORCEE


• Ouverture du contact sec, commutateur, horloge, …
• Ouverture de l’organe de puissance groupe.
• Temporisation de refroidissement.
• Arrêt du groupe et mise en veille.

Le Kerys reste en mode « AUTO »

Fonctionnement manuel groupe


Ce mode de fonctionnement est sélectionné par action sur la touche « MANU » (en façade du module IHM). L’opérateur a la
possibilité de démarrer et d’arrêter le groupe électrogène grâce au clavier de l’IHM. La fermeture de l’organe de puissance groupe
électrogène est assurée par les touches de l’IHM. Les sécurités du groupe électrogène restent actives dans ce mode de
fonctionnement.

Ce mode de fonctionnement est sous la responsabilité de l’opérateur

Couplage fugitif au réseau (A651)


Cette configuration est conçue pour assurer :

9 Le secours en énergie électrique d’une installation suite à une disparition réseau. Le retour sur réseau se fera par un
couplage fugitif avec transfert de charge du groupe électrogène vers le réseau.
9 Un fonctionnement en MARCHE FORCEE sur groupe.
9 Un fonctionnement en couplage fugitif pour « Effacement Jour de Pointe » (EJP)* ou autres tarifs (Informations transmises
par contacts secs).

* L’EJP est un fonctionnement propre du réseau d’électricité français

70/280
Fonctionnement automatique (Kerys en mode « AUTO ») (couplage fugitif « au retour secteur »)

Disparition de la tension réseau


• Temporisation d’acquisition réglable de la disparition réseau. (gérée par le Kerys ou par un module de détection secteur).
• Demande de démarrage du groupe électrogène.
• Le groupe monte en vitesse et en tension.
• Ouverture de l’organe de puissance côté réseau.
• Fermeture de l’organe de puissance groupe après stabilisation de la tension et de la fréquence.

Retour de la tension réseau


• Temporisation d’acquisition réglable de retour réseau. (gérée par le Kerys ou par un module de détection secteur).
• Synchronisation du groupe sur le réseau.
• Après synchronisation, fermeture de l’organe de puissance réseau.
• Transfert de la puissance active et réactive du groupe électrogène vers le réseau suivant une rampe prédéterminé. La
rampe ne dépasse pas 10 secondes pour le transfert de la puissance nominale du groupe électrogène. La coupure de
l’organe de puissance groupe s’opère lorsque la puissance sur le groupe électrogène, atteint la limite basse.
• Ouverture de l’organe de puissance groupe.
• Temporisation de refroidissement.
• Arrêt du groupe et mise en veille.

Le Kerys reste en mode « AUTO »

Fonctionnement MARCHE FORCEE (Kerys en mode « AUTO ») (couplage fugitif « aller et retour »)

Début de fonctionnement MARCHE FORCEE


• Demande de démarrage du groupe électrogène.
• Le groupe monte en vitesse et en tension.
• Lorsque le groupe est stabilisé en vitesse et en tension, demande de synchronisation du groupe au réseau.
• Après synchronisation, fermeture de l’organe de puissance groupe.
• Transfert de la puissance active et réactive du réseau vers le groupe électrogène suivant une rampe prédéterminée. La
rampe ne dépasse pas 10 secondes pour le transfert de la puissance nominale du groupe électrogène. La coupure de
l’organe de puissance groupe s’opère lorsque la puissance sur le groupe électrogène, atteint la limite basse.
• Ouverture de l’organe de puissance côté réseau.

L’installation est alimentée par le groupe électrogène

Fin de fonctionnement MARCHE FORCEE


• Ouverture de l’ordre de marche forcée
• Synchronisation du groupe sur le réseau.
• Fermeture de l’organe de puissance réseau.
• Transfert de la puissance active et réactive du groupe sur le réseau.
• Ouverture de l’organe de puissance groupe.
• Temporisation de refroidissement.
• Arrêt du groupe et mise en veille.

Le Kerys reste en mode « AUTO »


L’installation est alimentée par le réseau

Fonctionnement manuel groupe


Ce mode de fonctionnement est sélectionné par action sur la touche « MANU ». L’opérateur a la possibilité de démarrer et d’arrêter
le groupe électrogène grâce au clavier de l’IHM. La fermeture de l’organe de puissance est assurée manuellement avec la
synchronisation manuelle du groupe sur le réseau en utilisant les touches « + vite », « - vite », « + U », « - U », le transfert de
charge reste automatique. Les sécurités du groupe électrogène sont actives dans ce mode de fonctionnement.

Ce mode de fonctionnement est sous la responsabilité de l’opérateur

71/280
6.3.4.4. Configuration en centrale (Plusieurs groupes en parallèle)

Sans partie commune et sans inverseur Normal/Secours (A632)


Cette configuration est conçue pour assurer :

9 Le secours en énergie électrique d’une installation suite à une disparition réseau (La disparition réseau n’est pas gérée
par le Kerys). Le retour sur réseau se fera en basculement Normal / Secours avec un inverseur auto-piloté (non géré par
le Kerys).
9 Un fonctionnement en MARCHE FORCEE sur groupe.
9 Un fonctionnement en « Effacement Jour de Pointe » (EJP)* ou autres tarifs. (Informations transmises par contacts secs).
9 Une régulation de la puissance active (vitesse des groupes électrogènes) par des lignes parallèles raccordées entre tous
les modules de régulation.

Groupe 2
Groupe 1
3PH 3PH

Ligne parallèle

Module de Module de
régulation régulation
bus CAN

bus CAN
3PH + N
3PH + N

M M
Module de Module de
base base

3PH 3PH
Ethernet

Ethernet

Groupe x

(*) l’EJP est un fonctionnement propre au réseau d’électricité français

Nota 1 : Dans ce mode de fonctionnement, il n’y a pas de régulation de puissance réactive (tension des groupes électrogènes), les
groupes électrogènes sont en statisme.

Nota 2 : Dans une installation de type centrale (plusieurs groupes électrogènes en parallèle, deux modes de couplage entre
groupes sont possibles
• Couplage à l’arrêt.
• Couplage en régime.

Principe du couplage à l’arrêt


- fermeture de tous les organes de puissance des groupes électrogènes,
- démarrage de tous les groupes électrogènes,
- lorsque la vitesse atteint 1450 tr/min, commande d’excitation activée sur tous les groupes,
- la tension générée par chaque groupe monte progressivement et de cette façon la tension est la même sur tous les
groupes électrogènes.
- les groupes se retrouvent donc à 1500 tr/min, et à 400 V 50 Hz

En fin de marche globale, si la puissance consommée par l’installation ne nécessite pas le fonctionnement de tous les
groupes de la centrale, il y aura alors arrêt d’un ou de plusieurs groupes en fonction de la gestion wattmétrique.
Le redémarrage du (ou de ces) groupe(s) est dépendant de la charge et de la gestion wattmétrique qui en est faite.
Cependant, si l’on vient recoupler un groupe sur un jeu de barres qui débite déjà sur une charge, le « recouplage »
s’effectue bien entendu en régime et non à l’arrêt.

72/280
Principe du couplage en régime

Le couplage en régime, comme son nom l’indique, permet à tous les groupes électrogènes de se coupler (en tension et en
fréquence) sur un jeu de barres alimenté par un groupe désigné comme maître au départ.
Un numéro (1 à 15) est affecté à chaque Kerys. Ce numéro sert uniquement à fixer l’adresse IP de chaque Kerys pour la
communication par Ethernet et le chargement des programmes.
Un deuxième numéro (de 1 à 15) est aussi affecté à chaque Kerys et définit la priorité.

Exemple : soit une centrale de 8 groupes

GE 1 2 3 4 5 6 7 8
Priorité 08 07 06 05 04 03 02 01

Les numéros de la première ligne permettent d’affecter l’adresse IP de chaque Kerys. Les numéros de la deuxième ligne
définissent la priorité.
Ainsi le Kerys N° 8 à la priorité 01 est considéré comme étant le groupe maître et ferme son débit en premier. Les autres
groupes viennent alors se synchroniser un à un sur le jeu de barres centrale, en prenant les informations tension,
fréquence, déphasage sur ce jeu de barre (voir croquis).

GE1 GE2 GE3


U1 U2 U3

DJ1 DJ2 DJ3

U Jeu de barres

Exemple pour 3 GEs :


• Le DJ1 (Disjoncteur 1) est fermé, la tension est présente sur le jeu de barres.
• Le Kerys 2 analyse les différences entre U2 et U du jeu de barres avant de se coupler.
• Le Kerys 3 analyse les différences entre U3 et U du jeu de barres avant de se coupler.

Chaque Kerys indépendamment de son voisin va fermer son débit sur le jeu de barres central.

Gestion Wattmètrique

La gestion wattmétrique est utilisée dès que deux groupes sont couplés. La gestion wattmètrique permet de gérer au mieux le
nombre de groupes électrogènes en fonctionnement en analysant en permanence, la puissance demandée par l’utilisateur.

Prenons l’exemple d’une centrale de 4 groupes électrogènes de 600 kW.


L’écran de réglage des seuils (1-7-3-3) fournit les données suivantes :

Seuil 1 GE => 2 GEs 75% 450 kW Seuil 2 GE => 1 GE 30 % 360 kW


Seuil 2 GE => 3 GE 75% 900 kW Seuil 3 GE => 2 GE 30 % 540 kW
Seuil 3 GE => 4 GE 75% 1350 kW Seuil 4 GE => 3 GE 30 % 720 kW

La puissance maximale disponible est de 600 x 4 = 2400 kW. En partant de l’hypothèse qu’un seul groupe électrogène est en
fonctionnement, on aura la séquence suivante dans le cas d’une progression linéaire de la charge.

Lorsque la puissance demandée par l’utilisation atteint 75% de la puissance du GE en fonctionnement (GE à la priorité 01), soit
450 kW, on démarre le deuxième GE (à la priorité 02) et on le synchronise avec GE 1 puis son débit est fermé.
Le deuxième GE ainsi couplé exécute sa rampe de lestage (temporisation réglable) et on observe alors la répartition de puissance
sur les deux groupes. Chaque groupe prendra alors 50% de la puissance demandée, soit 225 kW.

73/280
Lorsque la puissance demandée par l’utilisation atteint 75% de la puissance des deux GEs en fonctionnement (GEs à la priorité 01
et 02) soit 900 kW, on démarre alors le troisième GE (à la priorité 03), et on le synchronise avec GE1 et GE2, puis son débit est
fermé. Le troisième GE ainsi couplé exécute sa rampe de lestage (temporisation réglable) et on observe alors la répartition de
puissance sur les trois groupes.
Chaque groupe prendra alors 33.33% de la puissance demandé, soit 300 kw. Correspond à 50% de sa puissance nominale (600
kW).

Lorsque la puissance demandée par l’utilisation atteint 75% de la puissance des trois GEs en fonctionnement (GEs à la priorité 01,
02, et 03) soit 1350 kW, on démarre alors le quatrième GE (à la priorité 04) et on le synchronise avec GE1, GE2 et GE3 puis son
débit est fermé. Le quatrième GE ainsi couplé, exécute sa rampe de lestage (temporisation réglable) et on observe alors la
répartition de puissance sur les quatre groupes. Chaque groupe prendra alors 25 % de la puissance demandée, soit 337,5 kW,
correspond à 56.25% de sa puissance nominale (600 kW).

La puissance demandée par l’utilisation peut continuer de monter jusqu’à la limite haute centrale (95%) de 2400 kW), soit 2280 kW
(le réglage peut être modifié). Elle correspond bien entendu à la limite haute groupe, soit 570 kW (95% de 600 kW).

Fonctionnement automatique (Tous les Kerys en mode « AUTO ») (en couplage à l’arrêt)

Disparition de la tension réseau


• Temporisation d’acquisition de la disparition réseau (gérée par le module de détection secteur).
• Fermeture des organes de puissance des groupes électrogènes.
• Demande de démarrage des groupes électrogènes.
• Les groupes montent en vitesse.
• Temporisation de stabilisation vitesse.
• Ordre d’excitation à chaque groupe en vitesse nominale, la tension s’établit alors rapidement sur le jeu de barres.
• Mise en service de la répartition de puissance active.
• Reprise de l’utilisation à la tension nominale et fréquence nominale.

Gestion wattmètrique
Cette gestion wattmètrique sera activée après une temporisation de marche globale. Cette marche globale permet de reprendre
l’utilisation après relestage des différents départs et d'être sur de la stabilité de la charge avant la mise en service de la gestion
wattmètrique.
Suivant la puissance de l’utilisation, le nombre de groupes en production peut varier afin d'optimiser la production à la
consommation.

La procédure est la suivante :


• Fin de temporisation de marche globale.
• Mise en service de l’analyse de la puissance active consommée.

9 Exemple : suivant les seuils réglés, un groupe doit être arrêté.


• Délestage du groupe non prioritaire, transfert de la puissance sur le(s) groupe(s) restant en production.
• Découplage du groupe, non prioritaire, à puissance nulle par ouverture de l’organe de puissance groupe.
• Temporisation de refroidissement.
• Arrêt du groupe et mise en veille.

9 Exemple accroissement de puissance :


• Demande de démarrage du groupe électrogène.
• Le groupe monte en vitesse.
• Excitation alternateur, le groupe établit sa tension.
• Demande de synchronisation du groupe sur le jeu de barres (soit les autres groupes couplés).
• Fermeture de l’organe de puissance groupe.

Retour de la tension réseau


• Temporisation d’acquisition de retour réseau (gérée par le module de détection secteur).
• Ouverture des organes de puissance groupes.
• Temporisation de refroidissement.
• Arrêt des groupes et mise en veille.

Les Kerys restent en mode « AUTO »

74/280
Fonctionnement MARCHE FORCEE

Début de fonctionnement MARCHE FORCEE


• Fermeture des organes de puissance des groupes électrogènes.
• Demande de démarrage des groupes électrogènes.
• Les groupes montent en vitesse.
• Temporisation de stabilisation vitesse.
• Ordre d’excitation à chaque groupe en vitesse nominale, la tension s’établit alors rapidement sur le jeu de barres.
• Mise en service de la répartition de puissance active.
• Reprise de l’utilisation à la tension nominale et fréquence nominale.

Les Kerys restent en mode « AUTO »


L’installation est alimentée par les groupes électrogènes

Fin de fonctionnement MARCHE FORCEE


• Ouverture des organes de puissance des groupes électrogènes.
• Temporisation de refroidissement.
• Arrêt des groupes et mise en veille.

Les Kerys restent en mode « AUTO »


L’installation est alimentée par le réseau

Fonctionnement manuel centrale


Ce mode de fonctionnement est sélectionné par action sur la touche « MANU ». L’opérateur a la possibilité de démarrer et d’arrêter
les groupes électrogènes un par un grâce au clavier des IHMs. La fermeture de l’organe de puissance groupe est assurée
manuellement avec la synchronisation de chaque groupe sur le jeu des barres, en utilisant les touches de l’IHM « +vite », « -vite »,
« +U », « -U ». La répartition de puissance entre groupes reste automatique. Les sécurités des groupes électrogènes restent
actives dans ce mode de fonctionnement.

Ce mode de fonctionnement est sous la responsabilité de l’opérateur.

Sans partie commune et sans inverseur Normal/Secours (A633)


Cette configuration est conçue pour assurer :

9 Le secours en énergie électrique d’une installation suite à une disparition réseau (La disparition réseau n’est pas gérée
par le Kerys). Le retour sur réseau se fera en basculement Normal / Secours avec un inverseur auto-piloté (non géré par
le Kerys).
9 Un fonctionnement en MARCHE FORCEE sur groupe.
9 Un fonctionnement en « Effacement Jour de Pointe » (EJP)* ou autres tarifs. (Informations transmises par contacts secs).
9 Une régulation de la puissance active (vitesse des groupes électrogènes) par bus numérique raccordées entre tous les
modules de régulation.

Groupe 2
Groupe 1
3PH 3PH

Bus numérique

Module de Module de
régulation régulation
bus CAN

bus CAN

3PH + N
3PH + N

M Bus numérique
M
Module de Module de
base base

3PH 3PH
Ethernet

Ethernet

Groupe x

(*) l’EJP est un fonctionnement propre au réseau d’électricité français

75/280
Nota 1 : Dans ce mode de fonctionnement, il y a répartition de la puissance active et réactive par bus numérique entre les modules
de régulation (tension des groupes électrogènes).

Nota 2 : Dans une installation de type centrale (plusieurs groupes électrogènes raccordés par bus numérique, deux modes de
couplage entre groupes sont possibles
• Couplage à l’arrêt.
• Couplage en régime.

Principe du couplage à l’arrêt


- fermeture de tous les organes de puissance des groupes électrogènes,
- démarrage de tous les groupes électrogènes,
- lorsque la vitesse atteint 1450 tr/min, commande d’excitation activée sur tous les groupes,
- la tension générée par chaque groupe monte progressivement et de cette façon la tension est la même sur tous les
groupes électrogènes.
- les groupes se retrouvent donc à 1500 tr/min, et à 400 V 50 Hz

En fin de marche globale, si la puissance consommée par l’installation ne nécessite pas le fonctionnement de tous les
groupes de la centrale, il y aura alors arrêt d’un ou de plusieurs groupes en fonction de la gestion wattmétrique.
Le redémarrage du (ou de ces) groupe(s) est dépendant de la charge et de la gestion wattmétrique qui en est faite.
Cependant, si l’on vient recoupler un groupe sur un jeu de barres qui débite déjà sur une charge, le « recouplage »
s’effectue bien entendu en régime et non à l’arrêt.

Principe du couplage en régime

Le couplage en régime, comme son nom l’indique, permet à tous les groupes électrogènes de se coupler (en tension et
en fréquence) sur un jeu de barres alimenté par un groupe désigné comme maître au départ.
Un numéro (1 à 15) est affecté à chaque Kerys. Ce numéro sert uniquement à fixer l’adresse IP de chaque Kerys pour la
communication par Ethernet et le chargement des programmes.
Un deuxième numéro (de 1 à 15) est aussi affecté à chaque Kerys et définit la priorité.

Exemple : soit une centrale de 8 groupes

GE 1 2 3 4 5 6 7 8
Priorité 08 07 06 05 04 03 02 01

Les numéros de la première ligne permettent d’affecter l’adresse IP de chaque Kerys. Les numéros de la deuxième ligne
définissent la priorité.
Ainsi le Kerys N° 8 à la priorité 01 est considéré comme étant le groupe maître et ferme son débit en premier. Les autres
groupes viennent alors se synchroniser un à un sur le jeu de barres centrale, en prenant les informations tension,
fréquence, déphasage sur ce jeu de barre (voir croquis).

Exemple pour 3 GEs :


• Le DJ1 (Disjoncteur 1) est fermé, la tension est présente sur le jeu de barres.
• Le Kerys 2 analyse les différences entre U2 et U du jeu de barres avant de se coupler.
• Le Kerys 3 analyse les différences entre U3 et U du jeu de barres avant de se coupler.

Chaque Kerys indépendamment de son voisin va fermer son débit sur le jeu de barres central.

76/280
Gestion Wattmètrique

La gestion wattmétrique est utilisée dès que deux groupes sont couplés. La gestion wattmètrique permet de gérer au mieux le
nombre de groupes électrogènes en fonctionnement en analysant en permanence, la puissance demandée par l’utilisateur.

Prenons l’exemple d’une centrale de 4 groupes électrogènes de 600 kW.


L’écran de réglage des seuils (1-7-3-3) fournit les données suivantes :

Seuil 1 GE => 2 GEs 75% 450 kW Seuil 2 GE => 1 GE 30 % 360 kW


Seuil 2 GE => 3 GE 75% 900 kW Seuil 3 GE => 2 GE 30 % 540 kW
Seuil 3 GE => 4 GE 75% 1350 kW Seuil 4 GE => 3 GE 30 % 720 kW

La puissance maximale disponible est de 600 x 4 = 2400 kW. En partant de l’hypothèse qu’un seul groupe électrogène est en
fonctionnement, on aura la séquence suivante dans le cas d’une progression linéaire de la charge.

Lorsque la puissance demandée par l’utilisation atteint 75% de la puissance du GE en fonctionnement (GE à la priorité 01), soit
450 kW, on démarre le deuxième GE (à la priorité 02) et on le synchronise avec GE 1 puis son débit est fermé.
Le deuxième GE ainsi couplé exécute sa rampe de lestage (temporisation réglable) et on observe alors la répartition de puissance
sur les deux groupes. Chaque groupe prendra alors 50% de la puissance demandée, soit 225 kW.

Lorsque la puissance demandée par l’utilisation atteint 75% de la puissance des deux GEs en fonctionnement (GEs à la priorité 01
et 02) soit 900 kW, on démarre alors le troisième GE (à la priorité 03), et on le synchronise avec GE1 et GE2, puis son débit est
fermé. Le troisième GE ainsi couplé exécute sa rampe de lestage (temporisation réglable) et on observe alors la répartition de
puissance sur les trois groupes.
Chaque groupe prendra alors 33.33% de la puissance demandé, soit 300 kw. Correspond à 50% de sa puissance nominale (600
kW).

Lorsque la puissance demandée par l’utilisation atteint 75% de la puissance des trois GEs en fonctionnement (GEs à la priorité 01,
02, et 03) soit 1350 kW, on démarre alors le quatrième GE (à la priorité 04) et on le synchronise avec GE1, GE2 et GE3 puis son
débit est fermé. Le quatrième GE ainsi couplé, exécute sa rampe de lestage (temporisation réglable) et on observe alors la
répartition de puissance sur les quatre groupes. Chaque groupe prendra alors 25 % de la puissance demandée, soit 337,5 kW,
correspond à 56.25% de sa puissance nominale (600 kW).

La puissance demandée par l’utilisation peut continuer de monter jusqu’à la limite haute centrale (95%) de 2400 kW), soit 2280 kW
(le réglage peut être modifié). Elle correspond bien entendu à la limite haute groupe, soit 570 kW (95% de 600 kW).

Fonctionnement automatique (Tous les Kerys en mode « AUTO ») (en couplage à l’arrêt)

Disparition de la tension réseau


• Temporisation d’acquisition de la disparition réseau (gérée par le module de détection secteur).
• Fermeture des organes de puissance des groupes électrogènes.
• Demande de démarrage des groupes électrogènes.
• Les groupes montent en vitesse.
• Temporisation de stabilisation vitesse.
• Ordre d’excitation à chaque groupe en vitesse nominale, la tension s’établit alors rapidement sur le jeu de barres.
• Mise en service de la répartition de puissance active.
• Reprise de l’utilisation à la tension nominale et fréquence nominale.

Gestion wattmètrique
Cette gestion wattmètrique sera activée après une temporisation de marche globale. Cette marche globale permet de reprendre
l’utilisation après relestage des différents départs et d'être sur de la stabilité de la charge avant la mise en service de la gestion
wattmètrique.
Suivant la puissance de l’utilisation, le nombre de groupes en production peut varier afin d'optimiser la production à la
consommation.

La procédure est la suivante :


• Fin de temporisation de marche globale.
• Mise en service de l’analyse de la puissance active consommée.

9 Exemple : suivant les seuils réglés, un groupe doit être arrêté.


• Délestage du groupe non prioritaire, transfert de la puissance sur le(s) groupe(s) restant en production.
• Découplage du groupe, non prioritaire, à puissance nulle par ouverture de l’organe de puissance groupe.
• Temporisation de refroidissement.
• Arrêt du groupe et mise en veille.

77/280
9 Exemple accroissement de puissance :
• Demande de démarrage du groupe électrogène.
• Le groupe monte en vitesse.
• Excitation alternateur, le groupe établit sa tension.
• Demande de synchronisation du groupe sur le jeu de barres (soit les autres groupes couplés).
• Fermeture de l’organe de puissance groupe.

Retour de la tension réseau


• Temporisation d’acquisition de retour réseau (gérée par le module de détection secteur).
• Ouverture des organes de puissance groupes.
• Temporisation de refroidissement.
• Arrêt des groupes et mise en veille.

Les Kerys restent en mode « AUTO »

Fonctionnement MARCHE FORCEE

Début de fonctionnement MARCHE FORCEE


• Fermeture des organes de puissance des groupes électrogènes.
• Demande de démarrage des groupes électrogènes.
• Les groupes montent en vitesse.
• Temporisation de stabilisation vitesse.
• Ordre d’excitation à chaque groupe en vitesse nominale, la tension s’établit alors rapidement sur le jeu de barres.
• Mise en service de la répartition de puissance active.
• Reprise de l’utilisation à la tension nominale et fréquence nominale.

Les Kerys restent en mode « AUTO »


L’installation est alimentée par les groupes électrogènes

Fin de fonctionnement MARCHE FORCEE


• Ouverture des organes de puissance des groupes électrogènes.
• Temporisation de refroidissement.
• Arrêt des groupes et mise en veille.

Les Kerys restent en mode « AUTO »


L’installation est alimentée par le réseau

Fonctionnement manuel centrale


Ce mode de fonctionnement est sélectionné par action sur la touche « MANU ». L’opérateur a la possibilité de démarrer et d’arrêter
les groupes électrogènes un par un grâce au clavier des IHMs. La fermeture de l’organe de puissance groupe est assurée
manuellement avec la synchronisation de chaque groupe sur le jeu des barres, en utilisant les touches de l’IHM « +vite », « -vite »,
« +U », « -U ». La répartition de puissance entre groupes reste automatique. Les sécurités des groupes électrogènes restent
actives dans ce mode de fonctionnement.

Ce mode de fonctionnement est sous la responsabilité de l’opérateur.

78/280
6.3.5 Raccordements des groupes

6.3.5.1. Préconisations avant les raccordements

Débrancher les câbles de la batterie avant toute intervention sur le groupe électrogène.
Pour débrancher la batterie, déconnecter le câble négatif (-) en premier.

Avertissement

6.3.5.2. Raccordements selon les configurations

Centrale Sans partie commune et sans inverseur (A632)

Centrale Sans partie commune et sans inverseur (A633)


Groupe solo Sans inverseur (A612)

Groupe solo Couplage CRF (A651)

Raccordement à la terre X X
Boîtier de raccordement à la terre X X
Prise de parc O O O O
Câbles de liaison entre les groupes (BUS CAN) X
Câbles de liaison entre les groupes (Ligne parallèle) X
Câbles de puissance X X X X
Bornier client :
Marche à distance z z z z
Arrêt d’urgence extérieur z z z z
EJP z z z z
(1)
Détection réseau par contact z z z
Détection réseau par carte de régulation (1) z X z z
Commande INS secours z
Disjoncteur secours z
Commande INS normal z
Synthèse des défauts et alarmes z z z z
Marche groupe z z z z
Groupe disponible en Auto z z z z

X : à connecter O : si disponible z : si nécessaire


(1)
Seule une des deux détections réseau doit être câblée.

79/280
6.3.5.3. Régime de mise à la terre (Uniquement standard)
• Il est nécessaire de raccorder la masse du groupe électrogène à la terre. Pour cela, utiliser un câble de cuivre (Vert / Jaune), de
25 mm² minimum pour un câble nu et 16 mm² pour un câble isolé, raccordé à la prise de terre du groupe électrogène et à un
piquet de terre en acier galvanisé enfoncé verticalement dans le sol.

Pour une tension de défaut de 25 V et courant de défaut de 30 mA.

Longueur du
Nature du terrain piquet en
mètre
Terrains arables gras, remblais
1
compacts humides
Terrains arables maigres 1
Terrains arables maigres, gravier,
1
remblais grossiers
Pour obtenir une longueur équivalente, on peut utiliser
Sols pierreux nus, sable sec, roches plusieurs piquets de terre reliés en parallèle et éloignés d’au
3,6
imperméables moins leur longueur. Exemple : 4 piquets de 1 mètre reliés
entre eux et séparés respectivement de 1 mètre

• Contrôler la liaison de terre avant la mise en service du groupe électrogène.


• Contrôler que la sécurité de mise à la terre fonctionne.

Groupe solo
Régime de neutre : IT

Contrôleur d’isolement actif

Barre Neutre isolé


d’interconnexion
des masses du
groupe

DISJONCTEUR

Tore

Masse
N R S T

Piquet de terre

80/280
Régime de neutre : TNS

Barre Neutre raccordé aux masses


d’interconnexion
des masses du
groupe

DISJONCTEUR

Tore

Masse
N R S T

Piquet de terre

Régime de neutre : TT

Disjoncteur différentiel actif

Barre Neutre
d’interconnexion
des masses du
groupe

DISJONCTEUR

Tore

Masse N R S T

Piquet de terre

Type de régime de neutre : Application EDF (Uniquement sur groupe loueur)

Disjoncteur différentiel actif

Barre Neutre
d’interconnexion
des masses du
groupe

DISJONCTEUR

Tore

Masse N R S T

Piquet de terre

81/280
Centrale
Raccordement des groupes au boîtier

Groupe 1 Groupe 2 Groupe x

Neutre

Liaison tore GE2

Liaison tore GEX


Liaison tore GE1

1 tore par GE

Boîtier de Piquet de terre


raccordement à
la terre

Groupe 1 Groupe 2 Groupe x

Un seul piquet de terre pour une centrale de groupe

Attention

82/280
Régime de neutre : IT

Neutre isolé

DISJONCTEUR

Tore

Masse N R S T

Piquet de terre

Régime de neutre : TNS

Neutre raccordé aux masses

DISJONCTEUR

Tore

Masse
N R S T

Piquet de terre

Régime de neutre : TT

Neutre

DISJONCTEUR

Tore

Masse N R S T

Si équipé

Piquet de terre

Boîtier de raccordement

83/280
Raccordement dans les borniers client des groupes électrogènes
Xcbc3

Xcbc3
28 30 32 34 36 38 40 42 44 46 48 28 30 32 34 36 38 40 42 44 46 48

7 29 31 33 35 37 39 41 43 45 47 7 29 31 33 35 37 39 41 43 45 47

Boîtier de
raccordement
Retirer les shunts au niveau
des bornes 45-48 et 46-47

Remettre en place les shunts des bornes 45 et 46, après avoir débranché le tore du boîtier de
raccordement.

Attention

6.3.5.4. Prise de parc


La prise de parc (si montée) permet l’alimentation secours du groupe électrogène par une source électrique extérieure. Elle permet
l’alimentation des différentes appareils (préchauffage, pupitre,…) sans utiliser les batteries de celui-ci.

84/280
6.3.5.5. Câble de liaison entre les groupes (centrale)
2 Groupes

Groupe 1 Groupe 2

019x04 019x12 019x04 019x12

3 Groupes et plus

Groupe 1 Groupe 2 Groupe 3 Groupe x

019x04 019x12 019x04 019x12 019x04 019x12 019x04 019x12

Câble de liaison

Les câbles de puissance et le câble de liaison groupe peuvent


se croiser
Câble de
puissance
Attention

Câble de liaison

Les câbles de puissance et le câble de liaison groupe ne 1 mètre MINI.


peuvent pas être placer parallèlement à moins de 1 mètre

Câble de puissance
Attention

Les câbles de puissance, le câble de liaison groupe et les connexions doivent être en parfait état, les
remplacer si nécessaire.

Attention

85/280
6.3.5.6. Puissance

1. Passer les câbles de puissance par la trappe d’accès au coffret de puissance du groupe électrogène (AIPR ou pupitre selon le
groupe).
2. Raccorder les câbles de puissance sur les barres.
3. Raccorder les câbles de puissance sur l’utilisation.

R GROUPE
UTILISATION ELECTROGENE
S

N R S T

Vérifier que le sens de rotation des phases entre le groupe électrogène et l’utilisation soit identique.

Attention

Type de câbles : Utiliser des câbles de type H07RNF conformément aux normes en vigueur dans le pays d’utilisation du groupe
électrogène (En France se référer à la norme C15.100).

6.3.5.7. Bornier client


Se référer aux schémas électriques en fonction de la configuration choisie et des besoins.

86/280
6.3.6 Menus de conduite et de paramétrages

6.3.6.1. Architecture des menus


La figure ci-dessous présente l’organisation des principaux menus.

Seules les fonctionnalités des menus sur fond clair sont détaillées dans ce manuel.

Attention

87/280
6.3.6.2. Réglage des paramètres régionaux
Sans code d’accès de saisie, cet écran permet :

¾ la saisie de la langue d’affichage


¾ le réglage de la date et de l’heure

Repère navigation : 6.1

15/07/09 19 :10 :00 GE 1 Paramètres régionaux Stop Défauts Alarmes

Langue
Français English Espanol Deutsch Portugues
option

Jour Mois Année Heure Minute Seconde

22 10 07 17 10 00

Inhiber les touches

-1-
-2- -3-
Identification
Versions des logiciels Impressions
application

De façon à assurer le nettoyage de la dalle tactile (poussières, hydrocarbures, etc.), la fonction d’inhibition des touches verrouille
pendant une vingtaine de secondes la prise en compte des appuis sur l’écran. Un écran spécifique matérialise l’écoulement du
temps.

Lorsqu’un code d’accès de niveau suffisant est validé, cet écran permet en plus :

¾ Le réglage de l’heure de synchronisation des modules


¾ Le choix du logo affiché dans l’écran d’accueil du Kerys

88/280
Lorsque la mise à l’heure par le protocole SNTP n’est pas active, l’écran a cette apparence.

15/07/09 19 :10 :00 GE 1 Paramètres régionaux Stop Défauts Alarmes

Langue
Français English Espanol Deutsch Portugues
option

Jour Mois Année Heure Minute Seconde

22 10 07 17 10 00

Inhiber les touches Logo d’accueil SDMO Logo d’accueil KOHLER

-1-
-2- -3-
Identification
Versions des logiciels Impressions
application

Dans ce cas, l’émission sur le bus d’un top permettant le recalage des différentes horloges temps réel est définie par l’heure de
synchronisation.

Un appui sur le bouton « Logo d’accueil KOHLER » modifie l’apparence de l’écran d’accueil en y apposant le logo KOHLER à la
place du logo SDMO par défaut. L’écran d’accueil prend alors l’apparence suivante :

15/07/09 19 :10 :00 GE 1 Accueil Auto Défauts Alarmes

-1- -6-
Exploitation Système
-2- -5-
Diagnostic Configuration
-3- -4-
Archivage/Comptage Maintenance

89/280
Dans le second cas, cet écran a cet aspect.

15/07/09 19 :10 :00 GE 1 Paramètres régionaux Stop Défauts Alarmes

Langue
Français English Espanol Deutsch Portugues
option

Jour Mois Année Heures Minutes Secondes

22 10 07 17 10 00

Inhiber les touches Logo d’accueil SDMO Logo d’accueil KOHLER

-1-
-2- -3-
Identification
Versions des logiciels Impressions
application

6.3.6.3. Informations sur le KERYS

Identification de l'application
Repère navigation : 6.2

Cet écran permet d’identifier l’affaire pour SDMO.


Ces informations sont nécessaires lors de questions avec le support SDMO, pour qu’il puisse consulter le dossier associé.

Identification
15/07/09 19 :10 :00 GE 1 Stop Défauts Alarmes
application

Nom
du site

Numéro d’affaire 000000

Numéro d’OM 000000

Numéro de connexion 000000

-1- -2- -3-


Versions des logiciels Impressions Gestion des accès

Numéro d’affaire : référence du dossier de fabrication de l’équipement de commande


Numéro d’OM : référence du dossier de fabrication du groupe
Numéro de connexion : référence utilisée pour identifier le site lors de la connexion téléphonique.

90/280
Version du logiciel

Repère navigation : 6.3

Les renseignements concernant les versions logicielles implantées dans les différents modules sont accessibles dans ce menu.
Seules les lignes correspondant au matériel installé apparaissent.

Version des
15/07/09 19 :10 :00 GE 1 Stop Défauts Alarmes
logiciels

Dates versions
Module Versions logicielles
logicielles

IHM 0.00 00/00/00

Base 0.00 00/00/00

Logique résidente 0.00 00/00/00

Régulation 0.00

Protection 0.00

Moteur 0.00

-1-
-2- -3-
Identification
Impressions Gestion des accès
application

91/280
6.3.6.4. Menus exploitation

Conduite
Cet écran général affiche tous les principaux paramètres électriques du groupe électrogène.
C’est l’écran général de conduite et de surveillance du groupe électrogène.
L’affichage de cet écran est également possible par appui sur le voyant indiquant le mode de fonctionnement du groupe.
Les indicateurs de fréquences, tension U23, puissance active et réactive, peuvent être affichés soit sous forme analogique soit
sous forme numérique. Le passage d’un mode à l’autre se fait par appui sur l’indicateur souhaité.

Repère navigation : 1.1

15/07/09 19:10 :00 GE 1 Conduite Manu Défauts Alarmes

I1(A) 2701 F.P 0,9 L

Les Messages d'états

Q (kVAr)

Vitesse (tr/min) 1505


Temps de marche : 10 :05
765
+ Vite - Vite +U -U

-1- -2- -3-


Synthèse mesures
Touches fonctions Colonne synchro centrales

Commande de la tension de
l’alternateur
Commande de la vitesse de
rotation du moteur Indication de la position du départ groupe

La mise à l’échelle du quadrant se fait automatiquement au-delà de 46Hz

Dans les cadrans à aiguille, les valeurs nominales sont en couleur bleue

Les touches de réglage de la vitesse et de la tension n’apparaissent que pour les applications avec
couplage en mode manuel.

Attention

92/280
Alarmes et défauts
Ce menu peut également être appelé directement par appui sur les touches clignotantes « Alarmes » et « Défauts » du bandeau
supérieur.
Cet écran permet de visualiser la liste des anomalies présentes sur l’installation.
Les deux premières colonnes correspondent à l’horodatage de l’apparition de l’événement.
La colonne « Etat » indique si l’anomalie est toujours présente « 1 », ou non-présente « 0 ».
La colonne « @ » donne l’adresse de la variable associée au défaut.
La colonne « Libellé » identifie la nature de l’anomalie.
Une ligne sur fond rouge caractérise un défaut, une ligne sur fond orange caractérise une alarme.

Repère navigation : 1.6

15/07/09 19 :10 :00 GE 1 Alarmes & défauts Stop Défauts Alarmes

Date Heure Etat @ Libellé

26/11/03 11:11:12’55 1 6131 DEFAUT NIVEAU BAS EAU HT

26/11/03 10:35:16’28 0 6017 ALARME ISOLEMENT 1

26/11/03 10:10:10’10 0 60C3 DEFAUT DISJONCTION DU DEPART GROUPE

-1- -2- -3-


Synthèse mesures
Touches fonctions Colonne synchro centrale

Ligne active Touches de défilement lorsque la liste est plus longue


que le nombre de lignes possible de l’écran, soit 4 lignes

Pour effacer un défaut, il faut :


¾ vérifier la disparition de l’anomalie (état 0) et si nécessaire éliminer les causes de sa présence
¾ sélectionner la ligne concernée ; le texte de la ligne s’affiche en blanc
¾ appuyer sur la touche « Reset » du clavier; la ligne s’efface.

Lorsqu’un défaut est affiché, son incidence sur le fonctionnement reste actif même si sa cause a disparue.
En mode Manu ou Auto, si l’utilisateur veut effacer un défaut avec un mode d’effacement « en stop », un
écran lui indique qu’il faut passer en mode stop.
Attention

93/280
6.3.7 Configurations loueurs

6.3.7.1. Choix de la configuration d'utilisation

Groupe solo Sans inverseur (A612)

1. Fermer le coupe batteries.

2. Vérifier le déverrouillage des coups de poing d’arrêt d’urgence.

3. Appuyer sur la touche ‘’STOP‘’ du KERYS.

4. Positionner le commutateur sur la position 1.

1 : GROUPE SOLO SANS COUPLAGE RESEAU 1


APPLICATION : A612

2 : CENTRALE DE PRODUCTION SANS COUPLAGE RESEAU


APPLICATION : A632 / A633
4 2
3 : NON APPLICABLE

4 : GROUPE SOLO AVEC COUPLAGE RESEAU


APPLICATION : A651 3

(Si le commutateur est déjà sur la position ‘’1’’, tourner le commutateur et revenir en position ‘’1’’)

Après commutation l’écran ci-dessous apparaît.

15/07/09 19:10 :00 GE 1 Application loueur Stop Défauts Alarmes

A612 : Groupe solo sans N/S

Détection secteur par la carte de régulation


Validation
Détection secteur par contact extérieur

94/280
5. Choisir la configuration de la détection secteur du groupe en cliquant directement sur l’écran tactile.

9 Pour une détection secteur par la carte de régulation, il faut choisir la configuration « Détection secteur par la carte de
régulation » et connecter la référence tension sur les bornes Xcbc1 - 1-2-3.

9 Pour une détection secteur par un contact extérieur, il faut choisir la configuration « Détection secteur par un contact
extérieur » et connecter le contact extérieur sur les bornes Xcbc3 - 34-35.

9 Pour un démarrage par un contact de marche extérieur, il faut choisir la configuration « Détection secteur par un
contact extérieur » et connecter le contact extérieur sur les bornes Xcbc3 - 32-33.

9 Pour un démarrage en solo, en l’absence de raccordements au secteur, il faut choisir la configuration « Détection secteur
par un contact extérieur ». Aucune connexion n’est nécessaire.

Attention le choix de la détection dépend du raccordement réalisé dans le paragraphe


« Raccordements des groupes ».

Attention

15/07/09 19:10 :00 GE 1 Application loueur Stop Défauts Alarmes

A612 : Groupe solo sans N/S

Détection secteur par la carte de régulation


Validation
Détection secteur par contact extérieur

6. Appuyer sur « validation » sur l’écran tactile.

95/280
Sauvegarde à faire GE 1 Application loueur Stop Défauts Alarmes

A612 : Groupe solo sans N/S

Détection secteur par la carte de régulation

Sauvegarde flashValidation
en cours …
Détection secteur par contact extérieur

7. Le KERYS sauvegarde votre nouvelle configuration.

8. Après retour à l’écran d’accueil du KERYS,

La prise en compte de la configuration ne sera valide qu’en respectant les opérations suivantes :
9 Ouvrir le coupe batterie.
9 Attendre 5 secondes.
9 Fermer le coupe batterie.
Attention

Groupe solo Couplage CRF (A651)

1. Fermer le coupe batteries.

2. Vérifier le déverrouillage des coups de poing d’arrêt d’urgence.

3. Appuyer sur la touche ‘’STOP‘’ du KERYS.

4. Positionner le commutateur sur la position 4.

1 : GROUPE SOLO SANS COUPLAGE RESEAU 1


APPLICATION : A612

2 : CENTRALE DE PRODUCTION SANS COUPLAGE RESEAU


APPLICATION : A632 / A633
4 2
3 : NON APPLICABLE

4 : GROUPE SOLO AVEC COUPLAGE RESEAU


3
APPLICATION : A651

(Si le commutateur est déjà sur la position ‘’4’’, tourner le commutateur et revenir en position ‘’4’’)

96/280
Après commutation l’écran ci-dessous apparaît.

15/07/09 19:10 :00 GE 1 Application loueur Stop Défauts Alarmes

A651 : Groupe solo CRF

Validation

Rapport TC réseaux 20.0

5. Pour entrer la valeur du rapport des transformateurs de courant réseau : appuyer sur la touche ‘’RAPPORT TC RESEAU ’’ de
l’écran tactile.

9 A l’aide des touches alphanumériques du MICS KERYS : entrer la valeur du rapport des TC en dixième.
Exemple : TC = 100A/5A (calcul :100/5 =20 ; 20x10=200) valeur à saisir 200.

TC JDB/Réseau régul 1 (1/10)


0<= 0200 <=32767

Valid. Esc.

6. Puis appuyer sur la touche ‘‘VALID.’’

97/280
15/07/09 19:10 :00 GE 1 Application loueur Stop Défauts Alarmes

A651 : Groupe solo CRF

Validation

Rapport TC réseaux 20.0

7. Appuyer sur la touche « validation » de l’écran tactile.

15/07/09 19:10 :00 GE 1 Application loueur Stop Défauts Alarmes

A651 : Groupe solo CRF

Sauvegarde flashValidation
en cours …

Rapport TC réseaux 20.0

8. Le KERYS sauvegarde votre nouvelle configuration.

98/280
9. Après retour à l’écran d’accueil du KERYS,

La prise en compte de la configuration ne sera valide qu’en respectant les opérations suivantes :
9 Ouvrir le coupe batterie.
9 Attendre 5 secondes.
9 Fermer le coupe batterie.
Attention

Centrale Sans partie commune et sans inverseur (A632-A633)

1. Fermer le coupe batteries.

2. Vérifier le déverrouillage des coups de poing d’arrêt d’urgence.

3. Appuyer sur la touche ‘’STOP‘’ du KERYS.

4. Positionner le commutateur sur la position 2.

1 : GROUPE SOLO SANS COUPLAGE RESEAU 1


APPLICATION : A612

2 : CENTRALE DE PRODUCTION SANS COUPLAGE RESEAU


APPLICATION : A632 / A633
4 2
3 : NON APPLICABLE

4 : GROUPE SOLO AVEC COUPLAGE RESEAU


3
APPLICATION : A651

(Si le commutateur est déjà sur la position ‘’2’’, tourner le commutateur et revenir en position ‘’2’’)

Après commutation l’écran ci-dessous apparaît.

Choix configuration centrale loueur

A632 : Centrale sans partie commune sans N/S Ligne parallèle

A633 : Centrale sans partie commune sans N/S Bus numérique


(Recommandé)

5. Choisir la configuration « A632 : Centrale sans partie commune sans N/S Ligne parallèle » en cliquant directement sur
l’écran tactile.
Choisir la configuration « A633 : Centrale sans partie commune sans N/S Bus numérique » en cliquant directement sur
l’écran tactile.

Attention le choix de la détection dépend du raccordement réalisé dans le paragraphe 5.


« Raccordements des groupes ».

Attention

99/280
Sauvegarde à faire GE 1 Application loueur Stop Défauts Alarmes

A633 : Centrale sans PC sans N/S BUS


numérique

Nombre de groupes dans la centrale 2

Numéro du groupe 1
Validation

6. Appuyer sur le nombre de groupe sur l’écran tactile.

Sauvegarde à faire GE 1 Application loueur Stop Défauts Alarmes

A633 : Centrale sans PC sans N/S BUS


numérique

Nombre de groupes dans la centrale 2

Nombre de groupes dans la centrale


Numéro du groupe 1

0<= 02 Validation<=15

Valid. Esc.

7. Entrer le nombre de groupe dans la centrale à l’aide du clavier numérique.


Commencer par « 0 » si le nombre est inférieur à 10 groupes.
Ex : 2 groupes Ö taper 0 puis 2 10 groupes Ö taper 1 puis 0

8. Appuyer sur « Valid. » pou valider la saisie.

100/280
Sauvegarde à faire GE 1 Application loueur Stop Défauts Alarmes

A633 : Centrale sans PC sans N/S BUS


numérique

Nombre de groupes dans la centrale 2

Numéro du groupe 1
Validation

9. Appuyer sur le numéro du groupe sur l’écran tactile.

Sauvegarde à faire GE 1 Application loueur Stop Défauts Alarmes

A633 : Centrale sans PC sans N/S BUS


Indentification de la base
numérique

1
Nombre de groupes dans la centrale 2
2

Numéro du groupe 1
Validation

Valid. Esc.

10. A l’aide des flèches de l’écran sélectionner le numéro du groupe.

Le numéro du groupe détermine le type de raccordement de celui-ci, voir paragraphe


« Raccordements électriques »

Attention

11. Appuyer sur « Valid. » pou valider la saisie.

101/280
Sauvegarde à faire GE 1 Application loueur Stop Défauts Alarmes

A633 : Centrale sans PC sans N/S BUS


numérique

Nombre de groupes dans la centrale 2

Numéro du groupe 1
Validation

12. Appuyer sur « validation » sur l’écran tactile.

Sauvegarde à faire GE 1 Application loueur Stop Défauts Alarmes

A633 : Centrale sans PC sans N/S BUS


numérique

Nombre de groupes dans la centrale 2

Numéro du groupe 1
Validation
Sauvegarde flash en cours …

13. Le Kerys sauvegarde votre nouvelle configuration.

102/280
14. Après retour à l’écran d’accueil du Kerys,

La prise en compte de la configuration ne sera valide qu’en respectant les opérations suivantes :
9 Ouvrir le coupe batterie.
9 Attendre 5 secondes.
9 Fermer le coupe batterie.
Attention

Opérations à réaliser sur chaque groupe de la centrale

Attention

6.3.8 Utilisation

6.3.8.1. Choix du groupe prioritaire en centrale (si équipé)


Moyen mnémotechnique pour les menus :
« 1 »– « 7 » – « 4 » – « 3 » – « Choix GE » « Choix priorité » « Valid »

15/07/09 19:10 :00 GE 1 Accueil Stop Défauts Alarmes

-1- -6-
Exploitation Système

-2- -5-
Diagnostic Configuration
-4-
-3-
Maintenance
Archivage/Comptage

1. Appuyer sur « Exploitation » sur l’écran tactile.

103/280
15/07/09 19:10 :00 GE 1 Exploitation Stop Défauts Alarmes

-0-
Accueil

-1-
Conduite

-2- -7-
Touches fonctions Réglages utilisateurs

-3- -6-
Colonne synchro. Alarmes & Défauts.

-4- -5-
Synthèse mesures Mesures
centrale

2. Appuyer sur « Réglages utilisateurs » sur l’écran tactile.

15/07/09 Réglages
19:10 :00 GE 1 Stop Défauts Alarmes
utilisateurs

-0-
Exploitation

-1-
Consignes

-2-
Seuils de puissance

-3-
Gestion wattmétrique
-4-
Paramètres utilisateur
(1/2)

3. Appuyer sur « Paramètres utilisateur (1/2) » sur l’écran tactile.

104/280
15/07/09 19:10 :00 GE 1 Paramètres utilisateur Stop Défauts Alarme

Demande confirmation S ans Tempo test à vide


600
retour secteur (sec) :

Secteur 1

Tempo perte secteur


3
(Sec) :

Tempo retour secteur


180
(Sec) :

Inversion sur non- Sans


couplage du secours

Inversion sur non- Sans


couplage du normal

-1- -2- -3-


Consignes Gestion wattmétrique Priorité des groupes

4. Appuyer sur « Priorité des groupes » sur l’écran tactile.

15/07/09 19:10 :00 GE 1 Priorité des groupes Stop Défauts Alarmes

Modification

Choix Choix
01 02
groupe priorité

Annulation des
Valid
modifications

Visualisation

GE 1 2

PRI 02 01

-1- -2-
Paramètres généraux Seuils

5. Appuyer sur les flèches de sélection sur l’écran tactile pour choisir le groupe.

105/280
15/07/09 19:10 :00 GE 1 Priorité des groupes Stop Défauts Alarmes

Modification

Choix Choix
01 02
groupe priorité

Annulation des
Valid
modifications

Visualisation

GE 1 2

PRI 02 01

-1- -2-
Paramètres généraux Seuils

6. Appuyer sur les flèches de sélection sur l’écran tactile pour choisir la priorité du groupe électrogène sélectionné.

15/07/09 19:10 :00 GE 1 Priorité des groupes Stop Défauts Alarmes

Modification

Choix Choix
01 02
groupe priorité

Annulation des
Valid
modifications

Visualisation

GE 1 2

PRI 02 01

-1- -2-
Paramètres généraux Seuils

7. Appuyer sur « Valid » sur l’écran tactile.

106/280
Sauvegarde à faire GE 1 Priorité des groupes Stop Défauts Alarmes

Modification

Choix Choix
01 02
groupe priorité

Annulation des
Valid
modifications

Visualisation

GE 1 2

PRI 02 01

-1- -2-
Paramètres généraux Seuils

8. Appuyer sur « Sauvegarde à faire » sur l’écran tactile.

Sauvegarde à faire GE 1 Priorité des groupes Stop Défauts Alarmes

Modification

Choix Choix
01 02
groupe priorité
Sauvegarde en flash Annulation des
Valid
modifications

Valid. Visualisation Esc.

GE 1 2

PRI 02 01

-1- -2-
Paramètres généraux Seuils

9. Appuyer sur « Valid » sur l’écran tactile.

107/280
Sauvegarde à faire GE 1 Priorité des groupes Stop Défauts Alarmes

Modification

Choix Choix
01 02
groupe priorité

Annulation des
Valid
Sauvegarde flash en cours … modifications

Visualisation

GE 1 2

PRI 02 01

-1- -2-
Paramètres généraux Seuils

10. Le Kerys sauvegarde votre nouvelle configuration.

15/07/09 19:10 :00 GE 1 Priorité des groupes Stop Défauts Alarmes

Modification

Choix Choix
01 02
groupe priorité

Annulation des
Valid
modifications

Visualisation

GE 1 2

PRI 02 01

-1- -2-
Paramètres généraux Seuils

11. Appuyer sur « Priorité des groupes » sur l’écran tactile pour revenir à l’écran d’accueil.

La prise en compte de la configuration ne sera valide qu’en respectant les opérations suivantes :
9 Ouvrir le coupe batterie.
9 Attendre 5 secondes.
9 Fermer le coupe batterie.
Attention

108/280
6.3.8.2. Démarrage, essais et arrêt

En mode manuel

Démarrage
Vérifier l'absence d'anomalies :

couleur grise : défaut absent.


couleur rouge: défaut présent.

couleur grise: alarme absente.


couleur orange: alarme présente.

En cas de présence d'anomalies, un accès à l'écran de gestion des anomalies est


possible par un appui sur la touche reset.

Se référer au paragraphe « Alarmes et défauts »


dans les « Menus d’exploitation » pour la
suppression des anomalies.

En l'absence d'anomalies, le passage en mode manuel s'effectue par un appui sur la


touche Manu.

109/280
Le démarrage manuel est lancé après un appui sur la touche 1 du pavé test.

La demande de démarrage est auto maintenue jusqu'au démarrage effectif du groupe


électrogène (il est inutile de rester appuyé sur la touche 1).
Cette méthode ne peut en aucun cas être utilisée pour virer le moteur.

Durant la phase de démarrage et jusqu'à la stabilisation de la tension alternateur et de la


vitesse du groupe, la LED verte située sous le symbole du groupe électrogène clignote et
devient fixe au terme de cette phase.

Essais
En l'absence d'anomalies, le passage en mode auto s'effectue par un appui sur la touche
Auto.

La phase de démarrage en test sera ensuite lancée après un appui sur la touche 1 du
pavé test.

110/280
L'appui sur la touche 1 du pavé de test a pour effet l'apparition de la fenêtre suivante permettant la sélection du type de test.

15/07/09 19 : 10 :00 GE 1 Conduite Manu Défauts Alarmes

I1(A) 2701 F.P 0,9 L

Demande de test

Choisissez le test à réaliser

Test en
Esc Test à vide
charge Q (kVAr)

Vitesse (tr/min) 1505


Temps de marche : 10 :05
765
+ Vite - Vite +U -U

-1- -2- -3-


Synthèse mesures
Touches fonctions Colonne synchro centrales

Depuis l'IHM KERYS Tactil, le test en charge est déclenché Depuis l'IHM KERYS Tactil, le test à vide est déclenché par
par un appui sur la touche tactile correspondante. appui sur la touche tactile correspondante.

Après validation du test, la LED orange du pavé de test s'allume de manière fixe

Durant la phase de démarrage et jusqu'à la stabilisation de la tension alternateur et de la


vitesse du groupe, la LED verte située sous le symbole du groupe électrogène clignote et
devient fixe au terme de cette phase.

Par la suite, l’automatisme prend en charge le pilotage de l’installation suivant la configuration de l’application :
¾ inversion de source normale / secours
¾ couplage réseau(x)
¾ etc.

L’inversion Normal/Secours avec couplage au réseau, n’est possible qu’en opérant un test en charge.
Le test à vide à pour effet de démarrer un GE seul ou de coupler une centrale (x groupes) sur le jeu de
barres secours.
Attention

111/280
A tout moment, l'arrêt du groupe électrogène peut être déclenché par un appui sur la
touche stop ou par un appui sur la touche 0 du pavé test.

Un appui sur la touche stop peut occasionner une rupture de l’alimentation suivant l’état de celle-ci au
moment de l’appui (ex. fonctionnement isolé du réseau)
L'arrêt du groupe interviendra après la temporisation de refroidissement (180 sec par défaut).
Attention

L'arrêt de groupe électrogène est identifié par l'extinction de la LED verte située sous le
symbole du groupe électrogène.

Arrêt

A tout moment, l'arrêt du groupe électrogène peut être déclenché par un appui sur la
touche Stop ou sur la touche 0 du pavé test.

L'arrêt de groupe électrogène est identifié par l'extinction de la LED verte située sous le
symbole du groupe électrogène.

L’appui sur la touche Stop arrête immédiatement le groupe électrogène.

L’appui sur la touche 0 n’entraîne pas immédiatement l’arrêt du groupe électrogène (temporisation de
stabilisation du groupe électrogène).
Attention

112/280
En mode automatique

Démarrage
Vérifier l'absence d'anomalies :

couleur grise : défaut absent.


couleur rouge: défaut présent.

couleur grise: alarme absente.


couleur orange: alarme présente.

En cas de présence d'anomalies, un accès à l'écran de gestion des anomalies est


possible par un appui sur la touche reset.

Se référer au paragraphe « Alarmes et défauts »


dans les « Menus d’exploitation » pour la
suppression des anomalies.

En l'absence d'anomalies, le passage en mode automatique s'effectue par un appui sur la


touche Auto.

En mode AUTO, et excepté pour les fonctions de test, le groupe électrogène démarre sur un ordre extérieur qui peut avoir diverses
origines :
¾ perte secteur
¾ ordre EJP (uniquement pour la France)
¾ ordre client.

113/280
Par la suite, l'automatisme prend en charge le pilotage de l'installation suivant la configuration de l'application :
¾ inversion de source normale /secours
¾ couplage réseau(x)
¾ etc.

Essais
En l'absence d'anomalies, le passage en mode auto s'effectue par un appui sur la touche
Auto.

La phase de démarrage en test sera ensuite lancée après un appui sur la touche 1 du
pavé test.

L'appui sur la touche 1 du pavé de test a pour effet l'apparition de la fenêtre suivante permettant la sélection du type de test.

15/07/09 19 : 10 :00 GE 1 Conduite Manu Défauts Alarmes

I1(A) 2701 F.P 0,9 L

Demande de test

Choisissez le test à réaliser

Test en
Esc Test à vide
charge Q (kVAr)

Vitesse (tr/min) 1505


Temps de marche : 10 :05
765
+ Vite - Vite +U -U

-1- -2- -3-


Synthèse mesures
Touches fonctions Colonne synchro centrales

Depuis l'IHM KERYS Tactil, le test en charge est déclenché Depuis l'IHM KERYS Tactil, le test à vide est déclenché par
par un appui sur la touche tactile correspondante. appui sur la touche tactile correspondante.

114/280
Après validation du test, la LED orange du pavé de test s'allume de manière fixe

Durant la phase de démarrage et jusqu'à la stabilisation de la tension alternateur et de la


vitesse du groupe, la LED verte située sous le symbole du groupe électrogène clignote et
devient fixe au terme de cette phase.

Par la suite, l’automatisme prend en charge le pilotage de l’installation suivant la configuration de l’application :
¾ inversion de source normale / secours
¾ couplage réseau(x)
¾ etc.

L’inversion Normal/Secours avec couplage au réseau, n’est possible qu’en opérant un test en charge.
Le test à vide à pour effet de démarrer un GE seul ou de coupler une centrale (x groupes) sur le jeu de
barres secours.
Attention

A tout moment, l'arrêt du groupe électrogène peut être déclenché par un appui sur la
touche stop ou par un appui sur la touche 0 du pavé test.

Un appui sur la touche stop peut occasionner une rupture de l’alimentation suivant l’état de celle-ci au
moment de l’appui (ex. fonctionnement isolé du réseau)
L'arrêt du groupe interviendra après la temporisation de refroidissement (180 sec par défaut).
Attention

L'arrêt de groupe électrogène est identifié par l'extinction de la LED verte située sous le
symbole du groupe électrogène.

115/280
Arrêt
A tout moment, l'arrêt du groupe électrogène peut être déclenché par un appui sur la
touche 0 du pavé test.

Un appui sur la touche stop peut occasionner une rupture de l’alimentation suivant l’état de celle-ci au
moment de l’appui (ex. fonctionnement isolé du réseau).
L’arrêt du groupe interviendra après la temporisation de refroidissement (180 sec par défaut).
Attention

L'arrêt de groupe électrogène est identifié par l'extinction de la LED verte située sous le
symbole du groupe électrogène.

6.3.8.3. Options Loueur

Clapet étouffoir (Optionnel)


X En cas d’arrêt du groupe électrogène sur fermeture du clapet étouffoir, remédier à la panne.
Y Visualiser le défaut.
Z Effacer le défaut après résolution de la panne en appuyant sur le touche « reset ».

[ Si des défauts sont toujours présents, remédier à ceux-ci.

116/280
Préchauffage air (Optionnel)
Tourner le commutateur sur « MARCHE » pour autoriser le préchauffage du groupe électrogène.

PRECHAUFFAGE
AIR
ARRET MARCHE

Dans le cas d’une centrale d’énergie, la position du commutateur de préchauffage air doit
IMPERATIVEMENT être la même sur tous les commutateurs des groupes électrogènes de la
centrale
Attention

Bi-fréquence (Optionnel)
Tourner le commutateur sur la fréquence et la tension désirées.

FREQUENCE
50Hz
50Hz 440V 60Hz
400V 480V

Régime de mise à la terre


Tourner le commutateur sur le régime de neutre désiré.

REGIME DE NEUTRE

TT
IT TN

1 : IT
2 : TN (TNS)
3 : TT (TT ou APPLICATION EDF)

Le régime de neutre EDF n’est utilisé que dans les configurations dites loueurs.
Le commutateur doit impérativement correspondre au câblage réalisé en paragraphe
« Raccordement des groupes »
Attention

117/280
7. Périodicités de maintenance

7.1. Rappel de l'utilité


La fréquence de l’entretien et les opérations à effectuer sont décrites dans le programme d’entretien, donné à titre indicatif.
Il est précisé que c’est l’environnement dans lequel fonctionne le groupe électrogène qui détermine ce programme.
Si le groupe électrogène est utilisé dans des conditions sévères, il y a lieu d’adopter des intervalles plus courts entre opérations
Ces périodes d’entretien s’appliquent seulement aux groupes fonctionnant avec du carburant, de l’huile et du liquide de
refroidissement conformes aux spécifications données dans ce manuel.

7.2. Moteur
Chaque 50 h / Premières 50-600 h / 400 h / 800 h /
Elément Opération
jour 12 mois 150 h 12 mois 12 mois 12 mois
Moteur et compartiment moteur Inspecter ●
Témoin de filtre à air Contrôler (1) ●
Contrôler et
Niveau d’huile ●
compléter
Contrôler et
Niveau de liquide de refroidissement ●
compléter
Vidanger l’eau
Préfiltre à carburant et les ●
sédiments
Huile moteur Vidanger (2) ● ●
Filtre à huile/filtre by-pass Remplacer (3) ●
Préfiltre à carburant Remplacer ●
Filtre à carburant Remplacer ●
Courroies de transmission Contrôler/régler ●
Contrôler le
Batteries niveau ●
d’électrolyte
Contrôler
Tubulure d’air de suralimentation l’absence de ●
fuite
(1) Le remplacement du filtre doit se faire au moins tous les 24 mois.
(2) Première vidange recommandée. L’huile utilisée doit être de qualité recommandée. Les intervalles de vidange d’huile varient en
fonction de la qualité de l’huile et de la teneur en souffre du carburant. (voir annexe moteur).
(3) Les filtres doivent être remplacés à chaque vidange.

1000 h / 8000 h / 10000 h /


Elément Opération 2000 h 12 mois
6 mois 36 mois 48 mois
Filtre de liquide de refroidissement Remplacer (4) ●
Turbocompresseur Contrôler * ●
Jeu des soupapes Contrôler / régler * (5) ●
Garniture du filtre à air Contrôler / remplacer ●
Moteur Décaper et repeindre ●
Contrôler avec outil
Système EMS 2 ●
de diagnostic *
Effectuer une visite
Moteur ●
générale *
Courroies de transmission Remplacer ●
Système de refroidissement Contrôler/ nettoyer * ●
Liquide de refroidissement (4) Remplacer * ●
* Cette opération doit être confiée à un de nos agents.
(4) Ne pas remplacer le filtre au moment de la vidange du liquide de refroidissement.
(5) Régler le jeu des soupapes 250 heures de fonctionnement suivant une réfection complète du moteur.

7.3. Alternateur
- Après 20 heures de fonctionnement, vérifier le serrage de toutes les vis de fixation, l’état général de la machine et les différents
branchements électriques de l’installation.
- Les roulements équipant la machine sont graissés à vie. Durée de vie approximative de la graisse (selon utilisation) = 20 000
heures ou 3 ans.

118/280
8. Batterie
Installer la batterie de façon à lui assurer une aération correcte.
L’entretien ne doit être effectué que par du personnel qualifié.
En cas de remplacement, n’utiliser que des batteries identiques à celles devant être remplacées. Ne pas jeter
l'ancienne batterie au feu.
N’utiliser que des outils isolés (l'opérateur doit déposer montre, gourmette et tout objet métallique).
Ne jamais utiliser d’acide sulfurique ou d’eau acidifiée pour refaire le niveau d’électrolyte. Utiliser un liquide
batterie homologué.
Les batteries dégagent de l'oxygène et de l'hydrogène gazeux, qui sont inflammables.
Ne jamais approcher de flammes ou d'étincelles à proximité de la batterie (risque d’explosion).
Toucher d'abord une surface métallique reliée à la terre pour décharger l'électricité statique du corps avant de
toucher les batteries.
Ne pas utiliser la batterie quand le niveau du liquide est inférieur au minimum requis. Le fait d'utiliser une batterie
avec un niveau d'électrolyte bas peut provoquer une explosion.
Ne pas mettre les bornes de la batterie en court-circuit avec un outil ou autre objet métallique.
Pour débrancher la batterie, débrancher le câble de la borne négative (-) en premier. Pour rebrancher la batterie,
brancher le câble positif (+) en premier.
Charger la batterie dans un endroit bien ventilé, après avoir ouvert tous les bouchons de remplissages.
S’assurer que les cosses de la batterie sont correctement serrées. Une cosse mal serrée peut créer des étincelles
qui risquent de provoquer une explosion.
Avant d'intervenir sur des composants électriques ou de pratiquer une soudure électrique, mettre l'interrupteur de
batterie sur [OFF] ou débrancher le câble négatif (-) de la batterie pour couper le courant électrique.
L'électrolyte contient de l'acide sulfurique dilué. Une erreur de manipulation de la batterie peut entraîner une perte
de la vue et des brûlures.
Porter des lunettes de sécurité et des gants de caoutchouc pour travailler sur la batterie (compléter le niveau de
l'électrolyte, recharger la batterie, etc.)
Danger Si de l'électrolyte entre en contact avec la peau ou les vêtements, laver immédiatement à grande eau, puis
nettoyer soigneusement au savon.
Si de l'électrolyte parvient dans les yeux, rincer immédiatement à grande eau et consulter un médecin le plus vite
possible.
En cas d’ingestion accidentelle d'électrolyte, se gargariser à grande eau et boire de grandes quantités d'eau.
Consulter immédiatement un médecin.
L'électrolyte répandu doit être rincé à l'aide d'un agent neutralisant l'acide. Une pratique courante consiste à
utiliser une solution de 500 g de bicarbonate de soude dilués dans 4 l d'eau. La solution de bicarbonate de
soude doit être ajoutée jusqu'à l'arrêt manifeste de la réaction (mousse). Le liquide restant doit être rincé
avec de l'eau et l'endroit séché.

9 Les batteries sèches ne nécessitent aucun entretien.


9 Les batteries prêtes à l’emploi doivent être rechargées au plus tard lorsque, la densité de l’acide descend au-dessous de 1,20.

8.1. Stockage et transport


9 Les batteries prêtes à l’emploi doivent être stockées dans un endroit sec et frais (hors gel) protégées du soleil (autodécharge).
9 Les batteries doivent être transportées et stockées en position verticale (risque d’écoulement d’acide)
9 Laisser le cache borne sur la borne positive

119/280
8.2. Mise en service de la batterie
¾ Les batteries remplies d’acide ont une densité de 1,28 g/ml et sont chargées.
¾ Pour les batteries sèches, remplir chaque élément de la batterie avec de l’acide jusqu’au repère du niveau maximum ou jusqu’à
15 mm au-dessus des plaques. Laisser la batterie reposer 20 minutes.
¾ Avant montage de la batterie arrêter le moteur et tout consommateur de courant; nettoyer les bornes et les enduire légèrement
de graisse. Lors du branchement, connecter d’abord la borne positive (+) et ensuite la borne négative (-).

Température lors de la mise en


fonction > 10°C.

Remplir de l’acide jusqu’à la


marque ou alors env. 1 cm au
dessus du bord des plaques.

La batterie devient oui


chaude

non

Attendre 5 à 20 min

< 12,5 V
Contrôle de la tension Charger 10 minutes

> 12,5 V

Monter sur le groupe

8.3. Contrôle
Densité acide Etat de charge Tension au repos
1,27 100 % Au dessus de 12, 60 V
1,25 80 % 12, 54 V
1,20 60 % 12, 36 V A partir de 50 % recharger
1,19 40 % 12, 18 V Risque de sulfatation
1,13 20 % Sous 11, 88 V Inutilisable

120/280
8.4. Technique de charge

9 Des batteries très déchargées ou sulfatées (formation de dépôt blanchâtre de sulfate de plomb sur les plaques qui devient dur
et insoluble dans l’acide ; ce dépôt réduit la surface active des plaques et augmente leur résistance interne) ne peuvent plus se
régénérer ou se charger dans un groupe.

Une batterie déchargée est à recharger immédiatement sinon elle subit des dommages irréparables.
Attention

Charge de la batterie

En connectant plusieurs batteries ensemble, les points suivants sont à contrôler :


9 Les batteries sont elles reliées en série ?
9 La tension choisie est-elle exacte ? 1 batterie 12 V, 3 batteries 36V.
9 Régler le courant de charge d’après la batterie la plus faible.
9 La différence de puissance entre les batteries doit être la plus faible possible.

Exemple de charge :
9 Batterie 12V 60 Ah = courant de charge 6 A.
9 Etat de charge : 50% (densité de l’acide 1,21/tension au repos 12,30V).
9 30 Ah manquent à la batterie et doivent être rechargés.
9 Facteur de charge : 1,2.
9 Ah x 1,2 = 36 Ah à recharger.
9 Courant de charge : 6A environ 6 heures de charge nécessaires.

La recharge est terminée lorsque la tension de la batterie et la densité de l’acide n’augmentent plus.
ème
→ Le courant de charge doit toujours être à 1/10 de la capacité nominale de la batterie.

La puissance du chargeur doit être adaptée à la batterie à charger et au temps de charge disponible.
Il est nécessaire d’utiliser un chargeur automatique permettant de fournir une tension et un courant de charge suffisant ainsi qu’une
tension de compensation permettant de palier au déchargement spontané de la batterie.

121/280
8.5. Défauts et remèdes

Défaut constaté Origine probable Mesures ou observations


- Mauvaise composition - Refroidir
L’acide chauffe au remplissage d’une - Mauvais stockage - Charger
batterie neuve - Stockage assez long dans un lieu - Contrôler la densité de l’acide
humide
L’acide s’écoule par les trous de - Trop plein de remplissage de la - Baisser le niveau de liquide de
remplissage batterie batterie
- Bac de batterie non étanche - Remplacer la batterie
Niveau d’acide trop bas - Formation importante de gaz à cause - Contrôler le chargeur et réparer si
d’une tension de charge trop élevée nécessaire
- Charge insuffisante - Recharge
Niveau d’acide trop bas - Court-circuit dans le circuit du - Contrôler l’installation électrique
Mauvais comportement au démarrage courant
- Défaut de consommation
- La batterie a été remplie avec de - Baisser le niveau de l’acide et remplir
Densité d’acide trop élevée l’acide à la place de l’eau avec de l’eau distillée. Répéter
l’opération si besoin
- Batterie vide - Recharger la batterie
Démarrage difficile - Batterie usagée ou défectueuse - Monter une nouvelle batterie
Mauvais test de démarrage - Capacité trop faible
- Batterie sulfatée
- Mauvaise connexion électrique - Serrer les extrémités des câbles de
Bornes de batterie fondues - Mauvais câblage de la batterie la batterie ou les remplacer si
nécessaire
Un ou deux éléments dégazent - Elément(s) défectueux - Monter une nouvelle batterie
fortement lors d’une charge importante
- Etat de charge trop faible - Contrôler la charge
- Court-circuit dans le circuit de - Remplacer la batterie
courant
La batterie se décharge très vite - Auto-décharge élevée (par exemple :
par salissure de l’électrolyte)
- Sulfatation (stockage de la batterie
déchargée)
- Mauvaise référence de batterie - Définir la bonne référence de batterie
- Trop de décharges profondes pour l’utilisation préconisée
Courte durée de vie réitérées - Penser à charger la batterie à l’aide
- Stockage trop long de la batterie d’un régulateur
déchargée
- Surcharge - Vérifier le chargeur (régulateur de
Consommation d’eau élevée
- Tension de charge trop élevée tension).
- Etincelle après la charge de la - Remplacer la batterie (attention au
batterie feu et aux étincelles)
- Court-circuit - Veiller à une aération suffisante
- Branchement ou débranchement lors
La batterie explose
de la charge
- Défaut interne (par exemple :
interruption) et niveau d’électrolyte
bas

122/280
9. Annexes

9.1. Annexe A - Manuel d’utilisation et d’entretien moteur

123/280
124/280
Manuel d’utilisation et d’entretien

VOLVO
Moteurs Genset et moteurs
industriels
9 litres (EMS 2)
TAD941GE

7745262 (11-2005) 33522062601_1_1

125/280
MANUEL D’INSTRUCTIONS
Moteurs Genset et moteurs industriels
9 litres (EMS 2)

126/280
Sommaire

Informations de sécurité ....................................... 2 Schéma d’entretien ............................................. 25


Consignes de sécurité relatives à
l’utilisation et à l’entretien ..................................... 3 Entretien .............................................................. 27
Moteur, généralités ............................................ 27
Introduction ........................................................... 6 Système de lubrification ...................................... 30
Notre responsabilité environnementale ................. 6 Système de refroidissement .............................. 33
Rodage ................................................................ 6 Système d’alimentation ...................................... 39
Carburant et huiles ............................................... 6 Système électrique ............................................ 42
Entretien et pièces de rechange ........................... 6 Emplacement des composants ........................... 45
Moteurs certifiés .................................................. 7
Garantie ................................................................ 7 Immobilisation temporaire ................................. 46
Conservation du moteur ..................................... 46
Présentation .......................................................... 8 Remise en service ............................................. 47
Description technique ........................................... 8
Numéro d’identification ......................................... 9 Recherche de pannes.......................................... 48
EMS 2 ............................................................... 10 Symptômes et causes possibles ....................... 48
Module EMS 2 ................................................... 11
DCU (Module de commande afficheur) ................ 12 Fonction de diagnostic ....................................... 49
Indication d’anomalie ......................................... 49
Démarrage du moteur ......................................... 18 Incidence sur le moteur ...................................... 49
Interventions avant le démarrage ....................... 18 Marche à suivre ................................................. 50
Procédure de démarrage EMS 2 ........................ 19
Verrouillage d’allumage Volvo Penta ................... 20 Codes de défaut .................................................. 52
Démarrage par froid intense ............................... 21
Ne jamais utiliser un aérosol de démarrage ........ 22 Caractéristiques techniques ............................... 62
Démarrage à l’aide de batteries auxiliaires ......... 22 Généralités ........................................................ 62
Système de lubrification ..................................... 64
Utilisation ............................................................ 23 Système d’alimentation ...................................... 65
Contrôler les instruments ................................... 23 Système de refroidissement .............................. 66
Indication de défaut ............................................ 23 Système électrique ............................................ 66
Utilisation à faible charge ................................... 23

Arrêt du moteur ................................................... 24


Avant l’arrêt ....................................................... 24
Arrêt ................................................................... 24
Après l’arrêt ....................................................... 24
Bouton d’arrêt supplémentaire ............................. 24

127/280
Informations de sécurité
Lisez très attentivement ce chapitre. Il concerne votre sécurité. Il décrit de quelle manière sont présentées les in-
formations de sécurité dans le manuel d’instructions et sur le produit. Vous y trouverez également une description
d’ensemble des consignes fondamentales de sécurité relatives à l’entretien du moteur.
Assurez-vous que la présente documentation s’applique bien à votre produit. Dans le cas contraire,
veuillez contacter votre concessionnaire Volvo Penta.

Une utilisation incorrecte risque de provoquer des dommages corporels et/ou matériels. Lisez par
conséquent très attentivement le manuel d’instructions, avant de démarrer le moteur ou d’effec-
tuer une opération d’entretien ou de maintenance. En cas de doute, nous vous invitons à contac-
ter votre concessionnaire Volvo Penta qui vous conseillera.

Ce symbole est utilisé dans le manuel d’instructions et sur le produit pour attirer votre atten-
tion sur le fait qu’il s’agit d’une information relative à la sécurité. Lisez toujours très attenti-
vement ce type d’information.

Dans le manuel d’instructions, les textes de mise en garde sont traités selon la priorité suivante :

AVERTISSEMENT ! Ce terme implique que le non-respect des consignes de sécurité en-


traîne des dommages corporels, de graves dommages matériels ou immatériels, ou de sé-
rieux défauts de fonctionnement.

IMPORTANT ! Ce terme attire l’attention sur tout ce qui risque d’entraîner des dommages
matériels ou un défaut de fonctionnement du produit.

N.B. Ce terme attire l’attention sur une information importante dans le but de faciliter l’opération
ou l’utilisation.

Ce symbole est utilisé dans certains cas sur nos produits et renvoie à une information im-
portant dans le manuel d’instructions. Assurez-vous que les autocollants d’avertissement et d’in-
formation en place sur le moteur et la transmission sont parfaitement visibles et lisibles. Rempla-
cez tout autocollant / symbole endommagés ou recouverts de peinture.

128/280
Informations de sécurité

Consignes de sécurité relatives à l’utilisation et à l’entretien

Contrôle journalier Verrouillage d’allumage


Prendre pour habitude d’effectuer un contrôle visuel Si le tableau de bord ne comporte pas d’interrupteur à
du moteur et du compartiment moteur avant utilisation clé, le compartiment moteur devra pouvoir être ver-
(avant le démarrage du moteur) et après utilisation rouillé, de manière à empêcher toute personne non
(moteur arrêté). Cela permet de détecter rapidement autorisée de démarrer le moteur. Un interrupteur (dis-
une fuite éventuelle de carburant, de liquide de refroi- joncteur) principal cadenassable peut le cas échéant
dissement ou d’huile, ou si quelque chose d’anormal être utilisé.
s’est passé ou est en train de se passer.

Procédures d’entretien et de
Remplissage de carburant service
Il existe un risque potentiel d’explosion et d’incendie Savoir faire
lors du remplissage de carburant. Le remplissage doit
se faire avec le moteur arrêté. Interdiction de fumée. Le présent manuel d’instructions contient des informa-
tions qui vous permettront d’effectuer les opérations
Ne jamais remplir le réservoir au maximum. Fermer d’entretien et de maintenance de manière sûre et cor-
correctement le bouchon de réservoir. recte. Lisez-les attentivement avant de commencer le
Utiliser exclusivement un carburant recommandé dans travail.
le manuel d’instructions. Un carburant de qualité non Votre concessionnaire Volvo Penta se tient à votre
conforme risque d’entraîner des dysfonctionnements disposition pour vous fournir toute documentation con-
et une panne moteur. Sur un moteur diesel, un carbu- cernant des interventions plus importantes.
rant de qualité médiocre peut de plus entraîner le grip-
page de la pompe d’injection et un surrégime du mo- N’effectuez jamais d’interventions sur le produit si
teur avec risques de dégâts, corporels et matériels. vous n’êtes pas sûr de pouvoir le faire correctement.
Prenez contact avec votre concessionnaire Volvo
Penta pour avoir de l’aide.

Intoxication au monoxyde de Arrêter le moteur


carbone Arrêter le moteur avant d’ouvrir ou de déposer une
trappe / un capot moteur. Les interventions d’entretien
Démarrez seulement le moteur dans un espace bien
et de maintenance doivent s’effectuer sur un moteur
aéré. Si le moteur est démarré dans un local clos, les
arrêté, sauf indication contraire.
gaz d’échappement et les gaz du carter moteur doi-
vent être évacués de manière appropriée. Evitez tout démarrage accidentel en enlevant la clé de
contact et en coupant le courant avec les interrup-
teurs principaux qui seront verrouillés en position d’ar-
rêt. Placez également un panneau d’avertissement
sur le poste de conduite, indiquant qu’une opération
Conduite d’entretien est en cours.
Le moteur ne doit pas être utilisé dans des milieux où
sont stockés des produits explosifs. En effet, les S’approcher ou travailler sur un moteur en marche
composants électriques et mécaniques ne sont pas comporte toujours des risques. Les cheveux, les
tous antidéflagrants. doigts, les vêtements amples ou un outil qui tombe
peuvent se coincer dans des pièces en rotation et pro-
S’approcher d’un moteur qui tourne représente tou- voquer de graves dommages corporels. Volvo Penta
jours un risque pour la sécurité. Les cheveux, les recommande que toutes les opérations d’entretien exi-
doigts, les vêtements amples ou un outil qui tombe geant que le moteur tourne soient confiées à un atelier
peuvent se coincer dans des pièces en rotation et pro- agréé Volvo Penta.
voquer de graves dommages corporels.
Dans le cas où les moteurs sont livrés sans capots
de protection, les pièces en rotation et les surfaces
chaudes devront être munies de telles protections
après l’installation, si ceci est requis par les normes
de protection du personnel.

129/280
Informations de sécurité

Prescriptions de sécurité relatives à l’utilisation et à l’entretien (suite)

Levage du moteur Pièces non d’origine


Utiliser les œillets de levage implantés sur le moteur Les composants du système électrique et du système
pour le levage de ce dernier. Vérifiez toujours que d’alimentation sur les moteurs Volvo Penta sont cons-
l’équipement de levage est en bon état et dimension- truits et fabriqués pour minimiser les risques d’explo-
né pour le levage concerné (poids du moteur avec les sion et d’incendie conformément aux réglementations
équipements auxiliaires éventuels). Le moteur doit légales en vigueur.
être levé avec un palonnier réglable pour garantir une
L’utilisation de pièces non d’origine peut provoquer
manutention sûre. Toutes les chaînes ou les câbles
une explosion ou un incendie.
doivent être parallèles les uns par rapport aux autres
et le plus perpendiculaire possible par rapport au plan Batteries
du moteur. Il est bon de noter que tout équipement
Les batteries contiennent et produisent un gaz déto-
auxiliaire monté sur le moteur peut modifier son centre
nant, surtout en charge. Ce gaz détonant est facile-
de gravité. Des dispositifs de levage spéciaux peu-
ment inflammable et extrêmement explosif.
vent alors être requis pour maintenir un bon équilibre
et travailler en toute sécurité. N’effectuez jamais une Ne jamais fumer ni approcher de flamme nue ou pro-
intervention sur un moteur qui est seulement suspen- voquer des étincelles à proximité des batteries ou du
du dans un dispositif de levage. compartiment de batteries.
Un branchement incorrect d’un câble de batterie ou
Avant le démarrage d’un câble de démarrage auxiliaire peut provoquer une
étincelle qui, à son tour, risque d’être suffisante pour
Avant de démarrer le moteur, remettez toutes les pro-
faire exploser la batterie.
tections qui ont été enlevées. Vérifiez qu’il ne reste
aucun outil oublié ou d’autres objets sur le moteur.
Aérosol de démarrage
Ne jamais démarrer un moteur turbocompressé sans
avoir monté le filtre à air au préalable. La roue de N’utilisez jamais un aérosol de démarrage ou un pro-
compresseur en rotation dans le turbocompresseur duit similaire comme aide au démarrage pour un mo-
peut provoquer de graves accidents. La pénétration de teur avec préchauffage d’air (bougie de chauffe/élé-
corps étrangers dans la tubulure d’admission peut en- ment de démarrage). Une explosion peut se produire
traîner d’importants dégâts matériels. dans la tubulure d’admission. Risque d’accident et de
dommages corporels.

Incendie et explosion
Carburant et huile de lubrification
Surfaces et liquides brûlants
Un moteur chaud représente toujours un risque de brû-
Tous les carburants, la plupart des lubrifiants et de
lures graves. Faites attention aux surfaces chaudes:
nombreux produits chimiques sont inflammables. Li-
collecteur d’échappement, turbo, carter d’huile, tuyau
sez et suivez toujours les indications marquées sur
d’air de suralimentation, liquide de refroidissement
l’emballage.
brûlant et huile de lubrification chaude dans les con-
Toute intervention sur le système d’alimentation doit duits, les flexibles, etc.
être effectuée sur un moteur froid. Des fuites et des
projections de carburant sur des surfaces chaudes ou
des composants électriques peuvent provoquer un in-
cendie.
Déposez les chiffons imprégnés d’huile et de carbu-
rant ainsi que tout autre matière inflammable dans un
endroit sûr au point de vue incendie. Des chiffons im-
prégnés d’huile peuvent, dans certaines conditions,
s’embraser spontanément.
Ne fumez jamais en faisant le plein de carburant,
d’huile de lubrification ou à proximité d’une station de
remplissage ou dans le compartiment moteur.

130/280
Informations de sécurité

Produits chimiques Système électrique


La plupart des produits chimiques tels que glycol, an- Couper le courant
tigel, huiles de conservation, dégraissants, etc. sont
Avant toute opération sur le système électrique, il est
préjudiciables à la santé. Lisez et suivez toujours les
impératif d’arrêter le moteur et de mettre le circuit hors
indications marquées sur l’emballage.
tension à l’aide de(s) interrupteur(s) principal (aux).
Certains produits chimiques, comme les huiles de Toute alimentation électrique externe pour un réchauf-
conservation, sont inflammables et, de plus, toxiques feur de moteur, un chargeur de batterie ou tout autre
à inhaler. Assurez une bonne ventilation et utilisez un équipement auxiliaire, monté sur le moteur, doit être
masque de protection pour la pulvérisation. Lisez et coupé.
suivez toujours les indications marquées sur l’embal-
lage.
Batteries
Conservez les produits chimiques et tout autre matiè-
Les batteries contiennent un électrolyte extrêmement
re toxique pour qu’ils soient inaccessibles aux en-
corrosif. Protégez les yeux, la peau et les vêtements
fants. Déposez les produits chimiques consommés ou
lors de la charge ou de toute manipulation des batte-
restants dans une déchetterie adéquate.
ries. Utiliser toujours des lunettes de protection et des
gants.
En cas de contact avec la peau, laver avec du savon
et beaucoup d’eau. En cas de projection dans les
Système de lubrification yeux, rincer immédiatement et abondamment avec de
L’huile chaude peut provoquer de graves brûlures. Evi- l’eau froide et consulter tout de suite un médecin.
tez tout contact avec de l’huile chaude. Vérifiez que le
circuit d’huile n’est pas sous pression avant toute in-
tervention. Ne démarrez jamais ou ne faites jamais
tourner le moteur, sans le bouchon de remplissage Soudure électrique
d’huile, risque de rejets d’huile.
Retirer les câbles positif et négatif des batteries. Dé-
branchez ensuite tous les fils de l’alternateur.
Déposez les deux connecteurs de l’unité de comman-
Système de refroidissement de du moteur.
Évitez d’ouvrir le bouchon de remplissage pour le li- Branchez toujours la pince de soudage au composant
quide de refroidissement lorsque le moteur est chaud. à souder, le plus près possible du point de soudure.
De la vapeur ou du liquide brûlant peuvent jaillir et pro- La pince ne doit jamais être branchée sur le moteur ni
voquer des brûlures. de façon à ce que le courant puisse passer par un pa-
lier quelconque.
Si le bouchon de remplissage, le conduit de liquide de
refroidissement, le robinet, etc. doivent cependant Après l’opération de soudage: Branchez toujours
être ouverts ou déposés lorsque le moteur est chaud, les fils à l’alternateur et les connecteurs de l’unité
ouvrez très lentement le bouchon de remplissage et de commande moteur avant de brancher les câbles
laissez s’échapper la surpression en faisant très at- de batterie.
tention avant d’enlever entièrement le bouchon et de
commencer le travail. Notez que le liquide de refroidis-
sement est encore brûlant et peut provoquer des brû-
lures.

Système d’alimentation
Protégez-vous les mains pour la recherche de fuites.
Les liquides sous pression peuvent pénétrer dans les
tissus et provoquer de graves dommages. Risque
d’empoisonnement du sang.
Protégez toujours l’alternateur s’il est placé sous les
filtres à carburant. Des éclaboussures de carburant
peuvent endommager l’alternateur.

131/280
Introduction
Le manuel d’instructions est conçu pour vous permettre d’exploiter au mieux votre moteur industriel Volvo Penta.
Il contient toutes les informations dont vous avez besoin pour utiliser et entretenir votre moteur correctement et
en toute sécurité. Nous vous demandons donc de lire attentivement le manuel d’instructions et d’apprendre à utili-
ser correctement le moteur, les commandes et tous les équipements auxiliaires avant de démarrer le moteur.

IMPORTANT ! Ce manuel d’instructions décrit le moteur et l’équipement vendus par Volvo Penta. Sur cer-
tains modèles, d’autres variantes peuvent se rencontrer, par exemple pour les commandes et l’instrumenta-
tion, aussi bien au point de vue aspect que fonctionnement. Dans ces cas, nous vous renvoyons au manuel
d’instructions spécifique à l’application.

Notre responsabilité
environnementale
Nous souhaitons tous vivre dans un environnement Lorsqu’un accouplement débrayable est installé, celui-
sain, respirer un air pur, profiter d’une nature grandio- ci devra être vérifié davantage pendant les premiers
se et se laisser dorer par les rayons du soleil, sans jours. Un réglage peut être nécessaire pour compen-
craindre pour sa santé. Malheureusement ce n’est ser le rodage des disques.
plus une évidence de nos jours mais un objectif pour
lequel nous devons tous faire des efforts. Carburants et huiles
En tant que fabricant de moteurs, Volvo Penta a une Utilisez uniquement du carburant et des huiles confor-
responsabilité particulière et le respect de l’environne- mes à la qualité recommandée dans le manuel d’ins-
ment reste à la base de notre développement des pro- tructions (voir le chapitre « Entretien » sous le point
duits. Volvo Penta a aujourd’hui une large gamme de système d’alimentation, respectivement, système de
moteurs où de réels progrès ont été réalisés pour ré- lubrification). Des carburant et des huiles d’une autre
duire les émissions d’échappement, la consommation qualité peuvent provoquer des perturbations de fonc-
de carburant, le niveau sonore, etc. tionnement, une augmentation de la consommation de
Nous espérons que vous serez conscient de la situa- carburant et, à plus long terme, une usure prématurée
tion afin de conserver toutes ces propriétés. Suivez du moteur.
toujours les conseils du manuel d’instructions pour la Vidangez toujours l’huile, remplacez l’huile et le filtre à
qualité du carburant, l’utilisation et l’entretien afin carburant, conformément aux espacements indiqués.
d’éviter toutes répercussions néfastes sur l’environne-
ment. Prenez contact avec votre concessionnaire Vol-
vo Penta si vous remarquez des modifications qui
augmentent la consommation de carburant ou les fu- Entretien et pièces de rechange
mées d’échappement.
Les moteurs Volvo Penta sont conçus pour assurer
N’oubliez pas de toujours déposer les déchets dange- une sécurité de fonctionnement et une durée de vie
reux, comme les huiles usagées, les liquides de re- optimales. Ils sont construits pour répondre à un envi-
froidissement, les batteries usées, etc. à une déchet- ronnement difficile tout en le perturbant aussi peu que
terie adéquate. possible. Avec un entretien régulier et l’utilisation de
Avec des efforts communs, nous pouvons contribuer pièces de rechange d’origine Volvo Penta, il est possi-
utilement à la protection de l’environnement. ble de conserver toutes les qualités du produit.
Volvo Penta a établi un réseau mondial de conces-
Rodage sionnaires agréés. Ils sont spécialisés sur les produits
Volvo Penta et possèdent les accessoires, les pièces
Le moteur devra être « rodé » pendant les 10 de rechange d’origine et les outils spéciaux nécessai-
premièresheures d’utilisation en suivant les con- res pour réaliser des travaux de service et de répara-
seils ci-après: tion de la plus haute qualité.
Faites tourner le moteur à son régime normal. Ne Toujours respecter les intervalles d’entretien spé-
chargez pas le moteur au maximum sauf pendant de cifiés dans le manuel d’instructions et ne pas
courtes périodes. Durant la période de rodage, ne ja- oublier de toujours indiquer le numéro d’identifi-
mais laisser tourner le moteur à régime constant pen- cation du moteur / de la transmission pour toute
dant une durée prolongée. commande de pièces et d’entretien.
Une consommation d’huile élevée est normale pen-
dant les premières 100–200 heures de service. Véri-
fiez donc le niveau d’huile plus souvent que ce qui est
normalement recommandé.

132/280
Introduction

Moteurs certifiés
Pour vous qui possédez un moteur certifié aux
points de vue émission pour une zone où les
• Le moteur ne doit pas être modifié ni converti
d’une façon quelconque, sauf avec les kits d’ac-
émissions d’échappement sont régies par la loi, il cessoires et de service approuvés par Volvo
est important de connaître les points suivants: Penta pour ce moteur.
Un moteur certifié signifie que le type de moteur a été
vérifié et approuvé par les autorités compétentes. Le
• Aucune modification d’installation ne doit être faite
sur le tuyau d’échappement et les canalisation
fabricant du moteur garantit que tous les moteurs du d’entrée d’air du moteur.
même type correspondent au moteur certifié.
Des exigences spéciales doivent être respectées
• Les éventuels plombages ne doivent pas être cas-
sés par un personnel non habilité.
pour l’entretien et le service que vous apportez à
votre moteur, à savoir: Par ailleurs, les instructions générales du manuel con-
cernant l’utilisation, l’entretien et la maintenance doi-
• Les périodicités d’entretien et de maintenance re-
commandées par Volvo Penta doivent être obser-
vent être respectées.

vées. IMPORTANT ! Un entretien/maintenance insuffi-


sant ou en retard, tout comme l’utilisation de piè-
• Seules des pièces de rechange d’origine Volvo
ces non d’origine fait que AB Volvo Penta se dé-
Penta doivent être utilisées.
gage de toute responsabilité et ne peut plus ga-
• Les interventions de service sur les pompes d’in-
jection, les calages de pompe et d’injecteurs, doi-
rantir la conformité avec le modèle certifié.

vent toujours être effectuées par un atelier agréé Les dommages et/ou coûts provoqués par le non
Volvo Penta. respect de ces points ne seront pas pris en
charge par Volvo Penta.

Garantie
Votre nouveau moteur industriel Volvo Penta est soumis à une garantie limitée conformément aux condi-
tions et aux instructions indiquées dans le Carnet de garantie et de service.
Notez que la responsabilité de AB Volvo Penta se limite à ce qui est indiqué dans le Carnet de garantie et
de service. Lisez-le attentivement juste après la livraison. Il contient des informations importantes sur, en-
tre autres, la carte de garantie, les périodicités des vérifications de service, l’entretien que vous devez, en
tant que propriétaire, connaître, vérifier et exécuter. Dans le cas contraire, la prise en garantie peut être re-
fusée, entièrement ou partiellement, par AB Volvo Penta.
Prenez contact avec votre concessionnaire Volvo Penta si vous n’avez pas de Carnet de garantie et
service ainsi qu’une copie client de la carte de garantie.

133/280
Présentation
Les TAD940GE, TAD941GE, TAD940VE, TAD941VE, TAD942VE, TAD943VE, TAD950VE, TAD951VE et
TAD952VE sont des moteurs industriels diesel 6 cylindres en ligne, à injection directe. Les modèles TAD950VE,
TAD951VE et TAD952VE sont dotés d’un système EGR interne (recirculation interne des gaz d’échappement).
Tous les moteurs sont équipés d’une commande électronique d’alimentation (EMS 2), d’un turbocompresseur,
d’un refroidisseur d’air de suralimentation, d’un système de refroidissement à commande thermostatique ainsi que
d’une régulation électronique du régime moteur.

Description technique
Moteur et bloc-cylindres Système de lubrification
– Bloc-cylindres et culasse en alliage de fonte – Refroidisseur d’huile refroidi par eau
– Vilebrequin à sept paliers trempé par induction – Pompe à huile entraînée par engrenage
– Chemises de cylindres humides amovibles – Deux filtres à passage total et un filtre by-pass de
– Pistons coulés en aluminium et refroidis par huile type « spin-on »

– Trois segments dont le supérieur (de feu) est à


section trapézoïdale Système de suralimentation
– Arbre à cames en tête trempé par induction, à – Turbocompresseur
sept paliers .
– Quatre soupapes par cylindre
Système de refroidissement
– Sièges et guides de soupape amovibles
– Radiateur avec vase d’expansion
– Refroidisseur d’air de suralimentation refroidi par
Système d’alimentation air
– Module de commande à base de micro-proces- – Pompe à eau entraînée par courroie
seur pour l’alimentation en carburant (EMS 2)
– Thermostat de type à piston
– Pompe d’alimentation entraînée par engrenage
– Injecteur-pompe placé centralement avec soupa-
pes d’injection à commande électromagnétique Système électrique

– Filtre fin à carburant de type à visser « spin-on » – 2Système électrique 4V


ainsi que filtre séparateur d’eau – Alternateur avec capteur de charge
– iEGR (recirculation interne des gaz d’échappe- 80 A (110 A et 140 A option)
ment)
– Bouton d’arrêt supplémentaire monté sur le moteur
TAD950VE, TAD951VE, TAD952VE
(AUX STOP)

134/280
Présentation

Numéro d’identification
Emplacement des plaques signalétiques
du moteur

La plaque ci-dessus montre un


exemple de :
- Désignation du moteur
La plaque ci-dessus montre un
- N° de série exemple de :
- Numéro de spécification - Désignation du moteur
- Puissance moteur nette (sans
ventilateur)
- Régime maxi
- Logiciel principal
- Ensemble de données 1
- Ensemble de données 2
- Numéro de produit
Désignation du moteur – légende :
Ex. TAD940GE/TAD940VE
T – Turbocompresseur
A – Refroidisseur d’air de suralimentation
air - air
D – Moteur diesel
9 – Cylindrée, litres
4 – Génération
0 – Version
G – Moteur de groupe électrogène
V – Moteur pour application stationnaire et
mobile
E – Contrôle des émissions

135/280
Présentation

EMS 2
L’EMS 2 (système de gestion du moteur) est un système électronique avec communication CAN (Controller Area
Network) pour la commande du moteur diesel. Le système est développé par Volvo Penta et intègre notamment la
commande du système d’alimentation et la fonction de diagnostic.

Vue d’ensemble Commande d’alimentation


Le système se compose d’une unité de commande, Le besoin en carburant du moteur est analysé jusqu’à
de capteurs et d’injecteurs. Les capteurs envoient des cent fois par seconde. La quantité de mélange injec-
signaux d’entrée à l’unité de commande qui, à son tée et le point de calage d’injection sont entièrement
tour, agit sur les injecteurs pompes. gérés par les soupapes d’injection à commande élec-
tronique intégrées aux injecteurs.
Autrement dit, le moteur reçoit toujours la quantité de
Signaux d’entrée
combustible optimale, quelles que soient les condi-
L’unité de commande reçoit un signal d’entrée indi- tions d’exploitation, ce qui contribue notamment à ré-
quant notamment les conditions de service du moteur duire la consommation et les émissions d’échappe-
et transmis par les composants suivants : ment.
– capteur de température du liquide de refroidisse-
ment
Fonction de diagnostic
– capteur de pression et de température d’air de su-
La tâche de la fonction de diagnostic est de détecter
ralimentation
et localiser les anomalies dans le système EMS 2 ,
– capteur de pression dans le carter moteur de protéger le moteur et d’assurer un fonctionnement
– capteur de position, arbre à cames minimal des commandes en cas de dysfonctionne-
ment sérieux.
– capteur de régime, volant moteur
Si la fonction de diagnostic détecte un dysfonctionne-
– capteur de niveau de liquide de refroidissement ment, le pilote est informé soit par le clignotement des
– capteur de niveau d’huile et de température lampes témoin de diagnostic ou d’avertissement, soit
en texte clair sur le panneau de bord, en fonction de
– capteur de pression d’huile l’équipement installé. Lorsqu’un code de défaut est si-
– capteur de pression de carburant gnalé, sous forme de code clignotant ou en texte clair,
cette information est utilisée pour effectuer une re-
– présence d’eau dans le filtre à carburant cherche de pannes. Les codes de défaut peuvent éga-
lement être lus à l’aide de l’outil VODIA de Volvo dans
un atelier agréé Volvo Penta.
Signaux de sortie
En cas de dysfonctionnement sérieux, le moteur s’ar-
À partir des signaux d’entrée reçus, l’unité de com- rête complètement ou l’unité de commande réduit la
mande pilote les composants suivants : puissance (suivant l’application). Un code de défaut
– les injecteurs est de nouveau activé pour effectuer une recherche
de panne, si besoin est.
– le démarreur
– le relais principal
– le relais de préchauffage
Les informations provenant des capteurs donnent une
indication précise sur les conditions d’utilisation réel-
les, et permettent au processeur de calculer notam-
ment la quantité et le temps d’injection corrects, et
surveille de plus l’état du moteur.

10

136/280
Présentation

Instrument, EMS 2
N.B. Tous les instruments sont proposés comme accessoires.

CIU - Control Interface Unit


Le module CIU fait fonction d’interprète entre l’unité de
commande, EMS 2 et le panneau de commande du
client. Le module CIU comporte deux liens de commu-
nication série, un rapide et un lent.
Le lien rapide est un bus de liaison CAN. Toutes les
données relatives aux instruments, témoins, connec-
teurs et potentiomètre sont gérés par ce bus.
Le bus plus lent gère les informations de diagnostic
notamment pour tous les codes clignotants.

DU - Display Unit
Le DU est un tableau de bord qui affiche sous forme
graphique sur un écran ACL, les valeurs de service du
moteur. Il se compose d’une unité informatisée qui se
fixe sur un panneau de commande.
L’afficheur DU est raccordé entre l’unité de commande
du moteur et le CIU ou DCU.

Instrument « Easy Link »


(uniquement avec le CIU)
Les instruments « Easy Link » suivants sont disponibles :
– Régime/heures de service (en appuyant sur le
bouton de diagnostic, les codes défaut apparais-
sent également sur l’écran du compte-tours)
– Temp. liquide de refroidissement
– Pression d’huile
– Température d’huile
– Tension de batterie
– Panneau d’alarme
– Pression du turbo

11

137/280
Présentation

DCU (Display Control Unit)


Le panneau de commande DCU (Module de commande Diesel) est proposé en option pour le système de com-
mande électronique EMS (système de gestion du moteur). Le DCU est un panneau de commande numérique qui
communique avec l’unité de commande moteur. Le DCU intègre un certain nombre de fonctions telles que :com-
mande moteur, surveillance, diagnostic et paramétrage.
Avec les menus sur l’afficheur DCU, il est possible de contrôler et, dans certains cas, régler plusieurs fonctions
dans l système EMS.
N.B. Menus et vues sont ici présentés dans leur version anglaise. Il est toutefois impossible de choisir la langue
de travail. Voir le menu « Setup ».

10 9 8

1 2 3 4 5 6

1. Afficheur à cristaux liquides LED 6. ON/OFF. Pour démarrer et arrêter le système


2. START. Démarre le moteur 7. Pour se déplacer vers le bas dans les menus
3. SPEED -. Réduit le régime moteur 8. SEL. Pour sélectionner dans les menus
4. SPEED +. Augmente le régime moteur 9. Pour se déplacer vers le haut dans les menus
5. STOP. Arrête le moteur 10. ESC. Pour revenir au choix de menu précédent

Démarrage
Le menu « Engine Data » apparaît quand le panneau DCU est allumé. Appuyer sur le bouton « ESC » pour accé-
der au menu principal.

12

138/280
Présentation

Menus
Chaque menu comporte plusieurs sous-menus. Les
choix de menu ne peuvent pas tous être affichés.
Pour défiler dans les menus, utiliser les touches « 7 »
et « 9 » sur l’afficheur et pour choisir le menu, appuyer
sur la touche « SEL » 8 ; vous reporter à la vue de la
page précédente.
N.B. Dans le menu « Setup », il est possible de choi-
sir la langue d’affichage souhaitée.

Menu principal
n Engine data, données moteur actuelles
n Preheat, activation manuelle du préchauffage
N.B. Doit être activé lors de température inférieure
à 0°.
n Governor mode, activation de la fonction droop
(décroissance)
n Diagnostics, affiche les codes de défaut sous for-
me textuelle
n Trip reset, remise à zéro des données opération
n Setup, réglage des paramètres
n Information, indique les données relatives au mo-
teur et au DCU - matériel, logiciel ensemble de
données et identification du moteur

Engine data
affiche les données moteur actuelles.
• Régime, peut être modifié avec les touches
« SPEED+ » et « SPEED- » (rpm)
• Pression d’air de suralimentation (kPa)
• Température de liquide de refroidissement (°C)
• Température d’air de suralimentation (°C)
• Pression d’huile (kPa)
• Température d’huile (°C)
• Heures moteur (h)
• Tension de batterie (V)
• Carburant consommé (l/h)
• Consommation instantanée (trip fuel) (l)

13

139/280
Présentation

Preheat
activation manuelle du préchauffage. En mode activé,
le système EMS détecte au démarrage si le préchauf-
fage est nécessaire. Pour le préchauffage automati-
que, voir le menu « Setup » / « Preheat on ignition ».
N.B. Doit être activé lors de température inférieure à
0°.
Le temps de préchauffage s’adapte à la température
du moteur et peut durer jusqu’à 50 secondes avant et
après le démarrage. Voir « Procédure de démarrage,
EMS 2 ».
• Appuyer sur « SEL », le texte « Preheat
requested » apparaît.
• L’afficheur revient automatiquement au menu «
Engine Data ».

Governor mode
active/désactive la fonction droop (décroissance).
Pour le réglage du niveau de droop, voir le menu „Se-
tup“ / « Governor gradiant » ou « Governor droop ».
• Avec la touche SEL, choisir « Isochronous mode »
ou « Droop mode ».

Diagnostics
affiche une liste d’erreur des 10 derniers défauts actifs
ou inactifs. Les codes de défaut s’affichent en texte
clair.
• Naviguer dans la liste d’erreur avec les touches
flèches.

Trip reset
remet à zéro les données fonctionnement, par exem-
ple la consommation de carburant.
• Appuyer sur le bouton SEL pour remettre à zéro
les données fonctionnement.

14

140/280
Présentation

Setup
réglage des paramètres dans le système de gestion
des moteurs. Selon que dans « Set application » on
choisisse « Versatile » ou « Genset », on obtient diffé-
rents menus sous « Customer parameter », voir ci-
après.
Les paramètres que l’on règle/choisit sont (la sélec-
tion se fait avec la touche SEL) :
• Set application, réglage de « Versatile » ou «
Genset ». En fonction du choix effectué, on ob-
tient ici différents menus sous « Customer
parameter ».
• Unit, réglage des unités (métriques ou US)
• Language, réglage de la langue affichée sur
l’écran. Sélection de menu en anglais, allemand,
français, et suédois.
• Stop energized to, réglage d’entrée d’arrêt ex-
terne. Activé lors de « Stop » ou « Run ».
« Stop »: L’entrée d’arrêt doit être mise sous ten-
sion pour arrêter le moteur.
« Run »: L’entrée d’arrêt doit être mise sous ten-
sion pour faire marcher le moteur.
• Customer parameter, réglage des limites
d’alarme. Voir « Customer parameter / Versatile »
et « Customer parameter / Genset ».
• Throttle input setting, réglage de la commande
du ralenti et des limites de tension. Voir « Throttle
input setting ».
• Display setting, réglage de l’afficheur. Voir «
Display setting ».

Customer parameter / Versatile


• Idle engine speed - réglage du régime moteur
• Preheat on ignition - activation du préchauffage
automatique. Le module de commande du moteur
détecte si le préchauffage est nécessaire et l’ac-
tive directement dès la mise sous tension.
• Governor gradiant (Nm/rpm) - réglage du niveau
de droop (décroissance), quand cette fonction est
activée. Pour l’activation, voir au menu principal,
« Governor droop ».
• Oil temp warning limit (°C) - réglage de la limite
d’alarme pour la température d’huile.
• Coolant temp warning limit (°C) - réglage de la
limite d’alarme pour la température de liquide de
refroidissement.

15

141/280
Présentation

Customer parameter / Genset


• Primary engine speed - choix du régime, 1500
ou 1800 tr/min.
• Preheat on ignition - activation du préchauffage
automatique. Le module de commande du moteur
détecte si le préchauffage est nécessaire et l’ac-
tive directement dès la mise sous tension.
• Governor droop (%) - réglage du niveau de droop
(décroissance), quand cette fonction est activée.
Pour l’activation, voir au menu principal, «
Governor droop ».
• Overspeed limit (%) - réglage de la limite pour
l’alarme de surrégime, % du régime réglé.
• Overspeed shutdown - activation de l’arrêt du
moteur lors d’alarme de surrégime. Pour le réglage
de la limite d’alarme de surrégime, voir «
Overspeed limit ».
• Oil temp warning limit (°C) - réglage de la limite
d’alarme pour la température d’huile.
• Coolant temp limit (°C) - réglage de la limite
d’alarme pour la température de liquide de refroi-
dissement.

Throttle input setting


réglage de la commande du ralenti (accélération).
• Set throttle mode -
« OFF » - le régime est commandé via le panneau
DCU.
« ext throttle input » - le régime est modifié avec
le potentiomètre (pédale d’accélérateur).
« ext voltage input » - le régime est commandé
par une unité externe.
• Set idle voltage (V) - réglage du niveau de ten-
sion au ralenti.
• Set max voltage (V) - réglage du niveau de ten-
sion au régime maxi.

Valeur de Valeur de
potentiomètre (%) potentiomètre (%)

100 100

0 0
Tension (V) Tension (V)
Ralenti Max Max Ralenti

16

142/280
Présentation

Display setting
réglages de l’afficheur. Réglage à l’aide des touches «
7 » et « 9 », voir la vue d’ensemble du panneau DCU.
• Set contrast (%) - réglage du contraste.
• Set backlight time (sec) - réglage du temps (en
secondes) quand le rétro-éclairage de l’afficheur
est allumé ; l’éclairage s’éteint ensuite si le pan-
neau n’est pas utilisé.
• Set backlight brightness - réglage de la lumino-
sité de l’afficheur.

Information
indique les données relatives au moteur et au DCU.
• Engine hardware Id - numéro de référence du
module de commande du moteur
• Engine software Id - numéro de référence du lo-
giciel du module de commande du moteur
• Engine dataset1 Id - numéro de référence de l’en-
semble de données 1.
• Engine dataset2 Id - numéro de référence de l’en-
semble de données 2.
• Vechicle Id - numéro du châssis
• DCU hardware Id - numéro de référence du mo-
dule DCU.
• DCU software Id - numéro de référence du logiciel
du module DCU.
• DCU dataset1 Id - numéro de référence de l’en-
semble de données 1 du DCU.
• DCU dataset2 Id - numéro de référence de l’en-
semble de données 2 du DCU.

17

143/280
Démarrage du moteur
Prendre l’habitude de faire un contrôle visuel du moteur et du compartiment à moteur avant de démarrer. Cette
procédure permet de déceler rapidement une anomalie présente ou qui va se produire. Vérifier également que
l’instrument et l’afficheur d’avertissement donnent des valeurs normales après le démarrage du moteur.

AVERTISSEMENT ! Ne jamais utiliser un aérosol de démarrage ou d’autres produits similaires comme aide
au démarrage. Risque d’explosion!

Interventions avant le démarrage


• Contrôler que le niveau d’huile se situe entre les
repères MAX et MIN. sur la jauge d’huile. Voir le
chapitre « Entretien, système de lubrification ».
• Ouvrir les robinets de carburant.
• Vérifier qu’il n’y a pas de fuites de liquide de re-
froidissement, de carburant ou d’huile.
• Contrôler l’indicateur de chute de pression du filtre
à air. Voir chapitre « Entretien, Moteur, générali-
tés ».
• Contrôler le niveau de liquide de refroidissement
et que le radiateur n’est pas obstrué de l’extérieur.
Voir le chapitre « Entretien, système de refroidis-
sement ».

AVERTISSEMENT ! Ne pas ouvrir le bouchon


de remplissage (1) lorsque le moteur est chaud.
Risques de jets de vapeur ou de liquide brûlant.

N.B. Ouvrir seulement le bouchon de remplissage


(1). Ne pas ouvrir le couvercle de surpression (2).
• Mettre sous tension à l’aide du/des coupe-circuit
principal/aux.

IMPORTANT ! Ne couper jamais le courant avec


le(s) coupe-circuit principal/aux lorsque le moteur
tourne. L’alternateur pourrait être endommagé.

• Amener la commande de régime en position de ra-


lenti et débrayer l’accouplement débrayable/la
boîte de vitesses.

18

144/280
Démarrage du moteur

Procédure de démarrage EMS 2


Le temps de préchauffage s’adapte à la température
du moteur et peut durer jusqu’à 50 secondes avant et
après le démarrage.
Le temps d’enclenchement du démarreur est au maxi-
mum de 30 secondes. Le circuit du démarreur est en-
suite coupé pendant 80 secondes pour protéger le dé-
marreur de toute surchauffe.
N.B. Le préchauffage doit être activé lors de tempéra-
ture inférieure à 0°.

9
7

2
Avec préchauffage
1. Appuyer sur le bouton « ON/OFF » (6).
2. Appuyer sur le bouton « SEL » (7) pour accéder
au menu principal.
3. Défiler vers le bas jusqu’à Preheat avec la touche
(9), appuyer sur la touche « SEL » (7)
4. Dans le menu Preheat, appuyer sur la touche
« SEL » (7) de nouveau pour choisir la fonction de
préchauffage ; le texte « Preheat active please
wait » s’affiche sur l’écran.
5. Attendre que le texte s’éteigne et appuyer ensuite
sur la touche « START » (2).

Sans la fonction préchauffage


1. Appuyer sur le bouton « ON/OFF » (6).
2. Appuyer sur le bouton « START » (2).
Laisser le moteur tourner au ralenti les 10 premières
secondes. Ensuite, faire chauffer le moteur à un régi-
me bas et à faible charge.

IMPORTANT ! Ne jamais laisser emballer un mo-


teur lorsqu’il est froid.

19

145/280
Démarrage du moteur

Verrouillage d’allumage Volvo


Penta
(préchauffage réglé de série)
1. Tourner la clé de contact en position « I » et con-
trôler
les lampes témoins
2. Position « II ». Le préchauffage est activé (le pré-
chauffage est une option). Attendre que la lampe
témoin du préchauffage s’éteigne. La durée de pré-
chauffage est fonction de la température du mo-
teur.
3. Démarrer le moteur sur la position « III ». Relâcher
la clé en position « I » immédiatement après le dé-
marrage du moteur.
N.B. Le moteur est doté d’un verrouillage de démarra-
ge intégré éliminant tout risque d’enclenchement in-
tempestif du démarreur quand le moteur est en mar-
che. Pour une nouvelle tentative de démarrage,
ramener d’abord la clé de contact en position « O ».
Laisser le moteur tourner à 500–700 tr/min durant les
10 premières secondes. Ensuite, faire chauffer le mo-
teur à un régime bas et à faible charge.

IMPORTANT ! Ne jamais laisser emballer un mo-


teur lorsqu’il est froid.

Autre mode de préchauffage :


(réglé par le fournisseur)
1. Tourner la clé de contact en position « I » et con-
trôler les lampes témoins. Le préchauffage est ac-
tivé automatiquement (le préchauffage est une op-
tion). La durée de préchauffage est fonction de la
température du moteur.
2. Démarrer le moteur sur la position « III ». Relâcher
la clé en position « I » immédiatement après le dé-
marrage du moteur.

20

146/280
Démarrage du moteur

Démarrage par froid extrême


Afin de faciliter et, dans certains cas, de rendre possi-
ble le démarrage par froid intense, il est essentiel de
prendre en compte les points suivants :
Utiliser un carburant de qualité hiver (de marque con-
nue) approuvé pour la température actuelle. Cette me-
sure permet de réduire les risques de dépôt de cire
dans le système d’alimentation. A des températures
extrêmement basses, il est recommandé d’utiliser un
réchauffeur de carburant.
Pour avoir une bonne lubrification, une huile synthéti-
que d’une viscosité adéquate pour la température ac-
tuelle devra être utilisée. Voir le chapitre « Entretien,
système de lubrification ». L’huile synthétique peut
être utilisée dans une plage de température plus large
par rapport à une huile minérale.
Préchauffer le liquide de refroidissement à l’aide d’un
réchauffeur de moteur électrique monté séparément.
Dans les cas extrêmes, il peut être nécessaire de
monter un réchauffeur de moteur au gazole. Prendre
conseil auprès du concessionnaire Volvo Penta.

IMPORTANT ! Vérifier que le système de refroi-


dissement est plein d’un mélange de glycol. Voir
le chapitre « Entretien, système de refroidisse-
ment ».

Les batteries doivent être en bon état. Le froid réduit


la capacité des batteries. Il peut être nécessaire
d’augmenter la capacité de batterie.

21

147/280
Démarrage du moteur

Ne jamais utiliser un aérosol de


démarrage
AVERTISSEMENT ! Ne jamais utiliser un aéro-
sol de démarrage ou d’autres produits similaires
comme aide au démarrage. Une explosion peut
se produire dans la tubulure d’admission. Des
dégâts corporels peuvent se produire.

Démarrage à l’aide de batteries


auxiliaires
AVERTISSEMENT ! Les batteries (surtout les
batteries auxiliaires) contiennent un gaz détonant
très explosif. Une étincelle, pouvant se former
par un mauvais branchement des batteries auxi-
liaires, suffit pour provoquer une explosion et de
graves dégâts.

1. Vérifier que les batteries auxiliaires sont bran-


chées (en série ou en parallèle) afin que la tension
nominale coïncide avec la tension de système du
moteur.
2. Commencer par brancher le câble auxiliaire rouge
(+) à la batterie auxiliaire puis à la batterie déchar-
gée. Brancher ensuite le câble auxiliaire noir (-) à
la batterie auxiliaire et enfin à un point quelconque
éloigné des batteries déchargées, par exemple
à l’interrupteur principal sur le câble négatif ou au
raccord du câble négatif raccorder sur le démar-
reur.
3. Démarrer le moteur.

AVERTISSEMENT ! Ne pas toucher aux con-


nexions pendant la tentative de démarrage (ris-
que d’étincelle) et ne pas se pencher au-dessus
des batteries.

4. Débrancher les câbles dans l’ordre inverse au


branchement.

AVERTISSEMENT ! Ne débrancher sous aucun


prétexte les câbles d’origine reliés aux batteries
standard.

22

148/280
Utilisation
Une utilisation correcte est d’une importance capitale aussi bien pour des raisons d’économie que pour la durée
de vie du moteur. Laisser toujours le moteur atteindre sa température normale de service avant de développer une
puissance maximale. Eviter les accélérations brusques et une utilisation à haut régime.

Vérifier les instruments Utilisation à faible charge


Contrôler les instruments directement après le démar- Eviter une utilisation de longue durée au ralenti ou à
rage et ensuite, de manière régulière durant la mar- faible charge qui peut provoquer une augmentation de
che. la consommation d’huile et, par la suite, des fuites
d’huile au collecteur d’échappement puisque l’huile
IMPORTANT ! Pour les moteurs qui tournent en passe par les joints d’étanchéité du turbocompresseur
service continu, le niveau d’huile de lubrification pour être rejetée avec l’air desuralimentation dans la
doit être vérifié au moins toutes les 24 heures. tubulure d’admission lorsque la pression turbo est
Voir le chapitre « Entretien, système de lubrifica- basse.
tion ».
Suite à cette situation, les dépôts de calamine sur les
soupapes, les pistons, aux ports d’échappement et à
la turbine d’échappement augmentent.
A faible charge, la température de combustion est trop
Indication de défaut basse et une combustion complète du carburant ne
Si le système EMS 2 reçoit des signaux anormaux en peut pas être obtenue, une dilution du carburant et de
provenance du moteur, l’unité de commande génère l’huile de lubrification s’en suit puis des fuites par le
des codes de défaut et une alarme sous forme de si- tuyau d’échappement.
gnaux lumineux et sonores. Ceci est obtenu par des
Si les points suivants sont observés en complé-
signaux CAN à l’instrument.
ment à la révision normale préconisée, les risques
Pour de plus amples informations sur les codes de de dysfonctionnement dus à une conduite à faible
défaut et la recherche de pannes, voir le chapitre « charge seront éliminés :
Fonction de diagnostic ».
• Réduire le temps de conduite à faible charge au
strict minimum. Effectuer une conduite d’essai pé-
riodique du moteur sans charge, une fois par se-
maine, le temps de fonctionnement doit être limité
à environ 5 minutes.
• Faire tourner le moteur à pleine charge pendant
environ 4 heures, une fois par an. Les dépôts de
calamine dans le moteur et le conduit d’échappe-
ment peuvent alors être calcinés.

23

149/280
Arrêt du moteur
En cas de longs arrêts, faire tourner et chauffer le moteur au moins une fois tous les 14 jours. Cette précaution
évite l’attaque de la rouille dans le moteur. Si le moteur ne doit pas être utilisé pendant plus de deux mois, une
procédure de conservation devra être suivie. Voir le chapitre
« Immobilisation ».

IMPORTANT ! En cas de risque de gel, le liquide de refroidissement du système de refroidissement doit


avoir une protection antigel suffisante. Voir le chapitre « Entretien, système de refroidissement ». Une batte-
rie insuffisamment chargée peut geler et être détériorée.

Avant l’arrêt
Laisser le moteur tourner quelques minutes sans
charge avant de l’arrêter. La température dans le mo-
teur peut ainsi se stabiliser et on évite une « après-
ébullition » tout en permettant au turbocompresseur
de se refroidir légèrement. Cette précaution permet de
prolonger la durée de fonctionnement sans incidents.

Arrêt
• Débrayer le moteur (si possible).
• Appuyer sur le bouton « STOP » / tourner la clé
sur « S ».

Après l’arrêt
• Contrôler l’étanchéité du moteur et du comparti-
ment moteur.
• Couper le courant principal en cas d’arrêt pro-
longé.
• Effectuer l’entretien conformément au programme
d’entretien.

AVERTISSEMENT ! S’approcher ou travailler


sur un moteur en marche comporte toujours des
risques. Attention aux pièces en rotation et aux
surfaces chaudes.

Bouton d’arrêt supplémentaire


L’arrêt supplémentaire (AUX STOP) est situé sur le
côté gauche du moteur, au-dessus du module de com-
mande, voir « Entretien, emplacement des compo-
sants ».

AVERTISSEMENT ! S’approcher ou travailler sur


un moteur en marche comporte toujours des ris-
ques. Attention aux pièces en rotation et aux sur-
faces chaudes.

24

150/280
Schéma d’entretien
Généralités
Votre moteur Volvo Penta et son équipement sont construits pour une fiabilité et une durée de vie maximales. Ils
sont conçus pour avoir une incidence minimale sur l’environnement. Avec un entretien préventif conformément au
schéma d’entretien et l’utilisation de pièces de rechange d’origine Volvo Penta, ces propriétés peuvent être pré-
servées et des dysfonctionnements inutiles seront évités.

SCHÉMA D’ENTRETIEN
AVERTISSEMENT ! Avant de commencer les travaux d’entretien, lire attentivement
le chapitre « Entretien ». Des indications sont données pour effectuer un travail cor-
rectement et en toute sécurité.

IMPORTANT ! Lorsque la périodicité est indiquée en heure de service et en temps,


l’entretien devra être effectué lorsque la première des clauses est atteinte. Les points
d’entretien marqués avec devront être réalisés par un atelier agréé Volvo Penta.

Chaque jour avant le premier démarrage


• Moteur et compartiment moteur, vérification générale ....................................page 27
• Huile de moteur, vidange 1) ............................................................................. page 29
• Niveau d’huile, contrôle et remplissage ..........................................................page 31
• Liquide de refroidissement, contrôle du niveau ............................................... page 35
1)
Le remplacement du filtre à air doit s’effectuer au moins tous les 24 mois.

Toutes les 50 heures de service / au moins tous les 12 mois


• Préfiltre à carburant. Vider l’eau/les impuretés ............................................... page 41

Aux 150 premières heures de service


• Huile moteur, vidange 1) .................................................................................page 31
1)
N.B. Vidange d’huile recommandée, la vidange devra se faire pour mettre la qualité d’huile recommandée
par Volvo Penta.

Au 1000 premières heures de service


Double culbuteur (iEGR) contrôle/réglage 1) ................................................................................... non illustré
1)
Ensuite toutes les 4 000 heures de service. TAD950VE, TAD951VE et TAD952VE uniquement.

Toutes les 50-600 heures de service / au moins tous les 12 mois


• Huile moteur, vidange 1) .................................................................................page 31
• Filtre à huile/filtre by-pass, échange 2) ............................................................page 32
• Préfiltre à carburant, échange ........................................................................page 40
• Filtre à carburant, échange ............................................................................. page 40
1)
Les espacements entre les vidanges d’huile dépendent de la qualité de l’huile et de la teneur en soufre du
carburant. Voir page 30.
2)
Les filtres doivent être remplacés à chaque vidange d’huile.

25

151/280
Schéma d’entretien

Toutes les 400 heures de service / au moins tous les 12 mois


• Réservoir à carburant (chambre de sédimentation), purger. ....................... non illustré
• Courroies d’entraînement, contrôle ............................................................ page 28-29
• Batteries, contrôle du niveau d’électrolyte ......................................................page 43

Toutes les 800 heures de service / au moins tous les 12 mois


• Tuyau d’air de suralimentation, contrôle d’étanchéité. ....................................page 27
• Préfiltre à carburant, contrôle .................................................................... non illustré

Toutes les 1000 heures de service / au moins tous les 6 mois


• Filtre à liquide de refroidissement, échange 1) ................................................page 37
1)
Pas en même temps que la vidange du liquide de refroidissement.

Tous les 2000 heures de service


Turbocompresseur, contrôle ...................................................................... non illustré
Jeu aux soupapes, contrôle/réglage .......................................................... non illustré

Tous les 4000 heures de service


Double culbuteur (iEGR) contrôle/réglage 2) ................................................................................... non illustré

Tous les 12 mois


Système EMS 2. Contrôle de l’outil
de diagnostic (VODIA) ........................................... voir « Guide d’utilisation VODIA »
Moteur, contrôle général .................................................................................page 27
• Moteur, nettoyage/peinture ........................................................................ non illustré
• Filtre à air, aération du réservoir, échange. ............................................... non illustré
• Filtre à air du compresseur d’air, remplacement ........................................ non illustré
• Cartouche de filtre à air, contrôle/échange .....................................................page 29

Tous les 36 mois ou toutes les 8000 heures de service


• Courroies d’entraînement, échange ........................................................... page 28-29

Tous les 48 mois ou toutes les 10000 heures de service


Système de refroidissement, contrôle/nettoyage ............................................page 35
Liquide de refroidissement, échange ......................................................... page 35-36

Moteur remis à neuf :


Aux 250 premières heures de service
Jeu aux soupapes, réglage ....................................................................... non illustré

26

152/280
Entretien
Ce chapitre décrit la marche à suivre pour effectuer les points d’entretien indiqués. Lire attentivement les instruc-
tions avant de commencer le travail. Les périodicités pour les points d’entretien sont indiquées au chapitre précé-
dent : Schéma d’entretien.

AVERTISSEMENT ! Lire les prescriptions de sécurité relatives aux opérations de maintenance et d’entretien
dans le chapitre « Informations de sécurité » avant toute intervention.

AVERTISSEMENT ! Les travaux d’entretien et de service doivent être effectués sur un moteur arrêté, sauf
annotation contraire. Eviter tout démarrage intempestif du moteur en enlevant la clé de contact et en coupant
le courant avec l’interrupteur principal. S’approcher ou travailler sur un moteur qui tourne comporte toujours
des risques. Attention aux pièces en rotation et aux surfaces chaudes.

Moteur, généralités

Vérification générale
Prendre l’habitude de vérifier visuellement le moteur et
le compartiment moteur avant de démarrer le mo-
teur et après l’utilisation, lorsque le moteur est ar-
rêté. Cette procédure permet de déceler rapidement
une anomalie présente ou qui va se produire.
Chercher surtout les éventuelles fuites d’huile, de car-
burant ou de liquide de refroidissement, les vis dévis-
sées, les courroies d’entraînement usées ou mal ten-
dues, les raccords desserrés, les flexibles et câblage
endommagés. La vérification prend seulement quel-
ques minutes mais permet d’éviter de graves dysfonc-
tionnements et des réparations coûteuses.

AVERTISSEMENT ! Des dépôts de carburant,


d’huile et de graisse sur le moteur ou dans le
compartiment moteur constituent toujours un ris-
que d’incendie et doivent être enlevés dés qu’ils
sont découverts.

IMPORTANT ! En cas de fuites d’huile, de car-


burant ou de liquide de refroidissement, chercher
l’origine de l’anomalie et réparer immédiatement
avant de démarrer le moteur.

IMPORTANT ! Pour le nettoyage sous haute


pression, respecter les points suivants: Ne ja-
mais diriger le jet d’eau vers les radiateurs, le re-
froidisseur d’air de suralimentation, les joints
d’étanchéité, les flexibles en caoutchouc ou les
composants électriques.

Tuyau d’air de suralimentation,


contrôle d’étanchéité
Vérifier les tuyaux d’air de suralimentation, les rac-
cords de flexible ainsi que l’état général des colliers
au point de vue fissures et autres dégâts. Remplacer
si nécessaire.

IMPORTANT ! Les colliers devront être serrés


au couple de 9 ±2 Nm.

27

153/280
Entretien

Courroie d’entraînement/Courroie
d’alternateur, contrôle
Le contrôle doit se faire après l’utilisation, lorsque les
courroies sont chaudes.
La tension de la courroie d’alternateur et de la courroie
d’entraînement est correcte lorsqu’il est possible de
les enfoncer de 3 à 4 mm en exerçant une pression
avec le pouce entre les poulies.
La courroie d’alternateur et la courroie d’entraînement
comportent toutes deux un tendeur automatique et
n’ont pas besoin d’être ajustées. Contrôle de l’état gé-
néral des courroies. Si nécessaire, les remplacer, voir
« Courroie d’alternateur, échange » et « Courroie d’en-
traînement, échange ».

Courroie d’alternateur, échange


IMPORTANT ! Toujours remplacer une courroie
qui porte des traces d’usure ou des fissures.

1. Couper l’alimentation à l’aide de l’interrupteur ou


des interrupteurs principaux et vérifier que le mo-
teur est hors tension.
2. Déposer la grille de protection et l’anneau exté-
rieur autour du ventilateur.
3. Déposer les cartes de protection des courroies.
4. Mettre une clé de 1/2" dans le tendeur de courroie
(1).
Soulever la clé et déposer la courroie d’entraîne-
ment de la pompe à eau.
2
5. Mettre une clé de 1/2" dans le tendeur de courroie
(2).
Appuyer sur le clé et extraire la courroie de l’alter-
nateur.
1
6. Vérifier que les poulies sont propres et intactes.
7. Appuyer sur la clé 1/2" dans le tendeur de cour-
roie (2) et monter la nouvelle courroie d’alterna-
teur.
8. Soulever la clé 1/2" dans le tendeur de courroie
(1) et monter la nouvelle courroie de pompe à eau.
9. Poser les cartes de protection autour des cour-
roies.
10. Poser la grille de protection et la bague extérieure
autour du ventilateur.
11. Démarrer le moteur et effectuer un contrôle de
fonctionnement.

28

154/280
Entretien

Courroie d’entraînement, échange


1. Couper l’alimentation à l’aide de l’interrupteur ou
des interrupteurs principaux et vérifier que le mo-
teur est hors tension.
2. Déposer la grille de protection et l’anneau exté-
rieur autour du ventilateur.
3. Déposer les cartes de protection des courroies.
4. Mettre une clé de 1/2" dans le tendeur de courroie
(1).
Soulever la clé et déposer la courroie d’entraîne-
ment.
5. Faire passer la courroie autour des pales du venti-
lateur et la déposer.
6. Vérifier que les poulies sont propres et intactes.
7. Faire passer la nouvelle courroie autour du ventila-
1 teur.
8. Soulever la clé 1/2" et monter la nouvelle courroie
d’entraînement.
9. Poser les cartes de protection autour des cour-
roies.
10. Poser la grille de protection et la bague extérieure
autour du ventilateur.
11. Démarrer le moteur et effectuer un contrôle de
fonctionnement.

Filtre à air. Contrôle/échange.


Les filtres à air doivent être remplacés quand l’indica-
teur demeure sur la zone rouge après avoir arrêté le
moteur. Appuyer sur le bouton pour réinitialiser l’indi-
cateur après avoir remplacé les filtres.
N.B. Mettre les filtres usagés au rebut. Le filtre ne doit
pas être nettoyé ni réutilisé.

IMPORTANT ! En fonctionnement continu, le


contrôle des filtres doit s’effectuer toutes les 8
heures.
Pour un fonctionnement dans un environnement
très sale, par exemple dans des mines, des car-
rières, des filtres à air spéciaux sont requis.

29

155/280
Entretien

Système de lubrification
Les périodicités de vidange d’huile varient entre 50 et 600 heures suivant la qualité de l’huile et la teneur en sou-
fre du carburant. Noter que les espacements entre les vidanges d’huile ne doivent jamais dépasser une pé-
riode de 12 mois.
Si des intervalles plus espacés que ceux indiqués dans le tableau ci-après sont souhaités, l’état de l’huile doit
être contrôlé par le fournisseur d’huile, à l’aide de tests réguliers de l’huile de lubrification.
N.B. Le filtre à huile doit être remplacé à chaque vidange d’huile.

Teneur en soufre du carburant en pourcentage du poids


< 0,5 % 0,5 – 1,0 % > 1,0 %1)
Qualité d’huile Périodicité des vidanges d’huile :
Suivant la première des clauses atteinte pendant le fonctionnement

VDS-3 600 heures / 12 mois 300 heures / 12 mois 150 heures / 12 mois

VDS-2 et ACEA E7 2) 400 heures / 12 mois 200 heures / 12 mois 100 heures / 12 mois3)
VDS-2 et Global DHD-1 2)
VDS-2 et API CI-4 2)
VDS-2 et API CH-4 2)

VDS et ACEA E3 2) 200 heures / 12 mois 100 heures / 12 mois 50 heures / 12 mois3)
ACEA : E7, E5, E4
API : CI-4, CH-4, CG-4
1)
Avec une teneur en soufre >1,0 % du poids, de l’huile d’un indice TBN >15 doit être utilisée.
2)
L’huile de lubrification doit être conforme aux deux normes. Remarque API : CG-4 ou CH-4 peuvent être acceptées dans des pays
extérieurs à l’Europe (au lieu de ACEA A3).
3)
Une huile de lubrification d’un indique TBN 14–20 doit être utilisée
N.B. Des huiles minérales tout comme des huiles entièrement ou partiellement synthétiques peuvent être utilisées
à condition de suivre les exigences de qualité indiquées ci-dessus.
VDS = Volvo Drain Specification
ACEA = Association des Constructeurs Européenne d’Automobiles
API = American Petroleum Institute
TBN = Total Base Number

Viscosité
En cas de température extérieure constante, la visco-
sité sera choisie selon le tableau ci-contre.
*S’applique à des huiles synthétiques ou semi-synthétiques

*
Quantité d’huile à mettre aux
vidanges
Voir le chapitre « Caractéristiques techniques ».

30

156/280
Entretien

Niveau d’huile, contrôle et


remplissage
Le niveau d’huile doit venir dans la plage marquée sur
la jauge d’huile et devra être vérifié chaque jour avant
le premier démarrage.
Faire le plein d’huile par l’ouverture de remplissage,
sur le côté gauche du moteur.
Vérifier que le niveau est exact. Attendre toutefois
quelques minutes que l’huile ait le temps de s’écouler
dans le carter d’huile.

IMPORTANT! Ne jamais mettre d’huile au delà


du niveau maxi. Utiliser uniquement de l’huile
conforme à la qualité recommandée. Voir la page
précédente.

N.B. Le capteur de niveau d’huile mesure seulement


le niveau d’huile en mettant le contact. Pas continuel-
lement lorsque le moteur tourne.

Huile moteur, vidange


AVERTISSEMENT ! L’huile ainsi que les surfa-
ces chaudes peuvent provoquer de graves brûlu-
res.

N.B. L’huile doit être vidangée lorsque le moteur est


chaud.
1. Brancher le flexible de drainage à la pompe de vi-
dange d’huile et vérifier qu’il n’y a pas de fuites.
2. Pomper l’huile (ou enlever le bouchon de fond et
vider l’huile de moteur).
N.B. Récupérer toute l’huile usagée ainsi que le filtre à
huile qui seront déposés dans une déchetterie adé-
quate.
3. Enlever le flexible de drainage (ou remettre le bou-
chon de fond).
4. Faire le plein d’huile moteur. Pour la quantité
d’huile à mettre aux vidange, voir le chapitre « Ca-
ractéristiques techniques ».

31

157/280
Entretien

Filtre à huile/Filtre by-pass,


échange
AVERTISSEMENT ! L’huile ainsi que les surfa-
ces chaudes peuvent provoquer de graves brûlu-
res.

1. Nettoyer le support du filtre à huile.


2. Déposer tous les filtres à huile, utiliser une clé à
filtre adéquate (1).
2
3. Nettoyer la surface d’étanchéité sur le support du
filtre à huile. Vérifier qu’il ne reste pas de produit
d’étanchéité. Nettoyer soigneusement à l’intérieur,
tout autour, sur le bord de protection (2).
4. Passer une légère couche d’huile moteur sur les
bagues d’étanchéité des filtres à huile.
5. Monter les filtres à huile neufs. Les deux filtres à
passage total (à droite sur l’illustration) seront ser-
rés de 1/2 à 3/4 de tour après la position de con-
tact. Le filtre by-pass sera serré de 3/4 à 1 tour
après la position de contact.
6. Faire le plein d’huile moteur, démarrer le moteur et
le laisser tourner pendant 20-30 secondes.
7. Arrêter le moteur, vérifier le niveau d’huile et faire
l’appoint
suivant les besoins.
8. Vérifier l’étanchéité autour des filtres à huile.

32

158/280
Entretien

Système de refroidissement
Le système de refroidissement permet au moteur de travailler à une température exacte. Il s’agit d’un système
fermé qui doit toujours être rempli avec un mélange d’au moins 40% de liquide de refroidissement concentré et
60% d’eau pour assurer une bonne protection contre la corrosion interne, la cavitation et le gel.
Nous recommandons l’utilisation du mélange prêt à l’emploi « Volvo Penta Coolant, Ready Mixed », ou du liqui-
de de refroidissement « Volvo Penta Coolant » (concentré) mélangé avec de l’eau propre conforme aux spécifi-
cations, voir « Liquide de refroidissement. Mélange ». Le liquide de refroidissement de cette qualité est le seul qui
est autorisé et adapté au produit Volvo Penta.
Le liquide de refroidissement doit contenir du glycol éthylène de bonne qualité avec une composition chimique
adéquate pour assurer une bonne protection du moteur. Un produit anti-corrosion uniquement ne doit pas être utili-
sé dans les moteurs Volvo Penta. Ne jamais utiliser uniquement de l’eau comme liquide de refroidissement.

IMPORTANT! Le liquide de refroidissement doit être utilisé toute l’année. Ceci s’applique également lorsque
le risque de gel est inexistant, afin d’assurer au moteur une protection optimale contre la corrosion.
Des demandes en garantie sur le moteur et son équipement peuvent être refusées si un liquide de refroidis-
sement inadéquat a été utilisé ou si les instructions de mélange du liquide de refroidissement n’ont pas être
suivies.

N.B. Les additifs anticorrosion perdent de leur efficacité avec le temps et le liquide de refroidissement doit être vi-
dangé, voir « Schéma d’entretien ». Le système de refroidissement devra être rincé lors de la vidange du liquide
de refroidissement, voir « Système de refroidissement. Rinçage ».

Le « Volvo Penta Coolant » est un concentré de li-


quide de refroidissement qui doit être mélangé avec
de l’eau. Il est spécialement étudié pour avoir un fonc-
tionnement optimal des moteurs Volvo Penta et assu-
rer une bonne protection contre la corrosion, les dé-
gâts de cavitation et de gel.

Le « Volvo Penta Coolant, Ready Mixed »est un


mélange tout prêt de liquide de refroidissement, 40 %
de « Volvo Penta Coolant » et 60 % d’eau. Ce mélan-
ge protège le moteur contre les dégâts de corrosion,
de cavitation et de gel, jusqu’à environ –28°C (–18°F).

33

159/280
Entretien

Liquide de refroidissement. Mélange


AVERTISSEMENT ! Tous les glycols sont des
produits dangereux, pour la santé et pour
l’environnement. A ne pas consommer!
Le glycol est inflammable.

IMPORTANT ! L’éthylène glycol ne doit pas être


mélangé à d’autres types de glycol.
Mélanger :
40 % de « Volvo Penta Coolant » (concentré) avec
60 % d’eau
Ce mélange protège de la corrosion interne, des dé-
gâts de cavitation et du gel jusqu’à –28°C (-18°F).
(Avec un mélange de glycol à 60 %, le point de con-
gélation peut être abaissé à –54°C.) Ne mélanger ja-
mais plus de 60 % de concentré (Volvo Penta Coo-
lant) dans le liquide de refroidissement, la capacité de
refroidissement en serait réduite d’où des risques de
surchauffe et d’une protection moindre contre le gel.

IMPORTANT ! Le liquide de refroidissement doit


être mélangé avec de l’eau propre , utiliser de
l’eau distillée ou désionisée. L’eau doit être
conforme aux exigences spécifiées par Volvo
Penta, voir « Qualité de l’eau ».

IMPORTANT ! Il est extrêmement important


d’utiliser une concentration exacte de liquide de
refroidissement pour remplir le système. Mélan-
ger dans un récipient propre, spécifique, avant le
remplissage du système de refroidissement.
Faire attention à bien mélanger les liquides.

Qualité de l’eau

ASTM D4985:
Particules solides totales ..................... < 340 ppm
Dureté totale ......................................... < 9,5° dH
Chlore .................................................... < 40 ppm
Sulfate ................................................... < 100 ppm
Valeur pH .............................................. 5,5–9
Silicium (conforme à ASTM D859) ...... < 20 mg SiO2/l
Fer (conforme à ASTM D1068) ............ < 0,10 ppm
Manganèse (conforme à ASTM D858) .. < 0,05 ppm
Conductibilité (conforme à ASTM
D1125) ................................................... < 500 µS/cm
Contenu organique, CODMn
(conforme à ISO8467) .......................... <15 mg KMnO4/l

34

160/280
Entretien

Liquide de refroidissement,
contrôle
AVERTISSEMENT ! Ne pas ouvrir le bouchon
de remplissage (1) lorsque le moteur est chaud
sauf en cas d’obligation. Risques de jets de va-
peur ou de liquide brûlant.

N.B. Ouvrir seulement le bouchon de remplissage (1).


Ne pas ouvrir le couvercle de surpression (2).
Le niveau de liquide de refroidissement doit venir au
dessus du repère MIN. Vérifier le niveau de liquide de
refroidissement chaque jour avant le démarrage. Si né-
cessaire, faire l’appoint en liquide de refroidissement,
voir « Liquide de refroidissement, remplissage ».

Liquide de refroidissement,
remplissage
AVERTISSEMENT ! Ne pas ouvrir le bouchon de
remplissage (1) lorsque le moteur est chaud sauf
en cas d’obligation. Risques de jets de vapeur ou
de liquide brûlant.
N.B. Ne pas ouvrir le couvercle de surpression (2).

Remplissage d’un système entièrement vide


1. Ouvrir le bouchon de remplissage (1).
2. Vérifier que tous les points de vidange sont fer-
més.
N.B. Utiliser toujours le liquide de refroidissement re-
commandé par Volvo Penta.
3. Faire un mélange d’une quantité exacte de liquide
de refroidissement à l’avance pour être sûr de
remplir le système de refroidissement.
4. Remplir avec le liquide de refroidissement pour
que le niveau arrive entre les repères MIN et
MAX. Ne pas démarrer le moteur avant d’avoir
purgé et entièrement rempli le système.
Le remplissage doit s’effectuer lorsque le moteur
est à l’arrêt. Remplir lentement pour que l’air ait la
possibilité de s’échapper.
5. Démarrer le moteur lorsque le système de refroi-
dissement est entièrement purgé et plein. Ouvrir
les éventuels robinets de purge un moment après
le démarrage pour faire échapper l’air restant.
Si une installation de chauffage est branchée au
système de refroidissement du moteur, la vanne
de commande de chauffage doit être ouverte et
l’installation purgée pendant le remplissage.
6. Arrêter le moteur après une heure environ et véri-
fier le niveau de liquide de refroidissement, faire
l’appoint si nécessaire.

35

161/280
Entretien

Liquide de refroidissement.
Vidange
Avant la vidange, le moteur doit être arrêté et le bou-
chon de remplissage dévissé.

AVERTISSEMENT ! Ne pas ouvrir le bouchon de


remplissage (1) lorsque le moteur est chaud sauf
en cas d’obligation. Risques de jets de vapeur ou
de liquide brûlant.
N.B. Ne pas ouvrir le couvercle de surpression (2).
Le système de refroidissement ne devra pas être vi-
dangé sur les moteurs qui sont conservés ou mis en
stock. Le liquide de refroidissement contient des ad-
ditifs prévus pour la protection contre la corrosion.
1. Enlever le bouchon de remplissage (1).
2. Ouvrir tous les points de vidange. Vider le liquide
de refroidissement du radiateur et du bloc-moteur
à l’aide d’un flexible de vidange. Les raccords de
vidange sont situés sous le radiateur et sur le
côté droit du bloc-moteur.
3. Vérifier que la totalité du liquide de refroidisse-
ment s’est complètement écoulée. Des dépôts
peuvent se former à l’intérieur des robinets / bou-
chons et devront être éliminés, le cas échéant.
Sinon, du liquide risque de rester dans le sys-
tème et de provoquer de graves dommages. Véri-
fier si l’installation comporte des robinets/bou-
chons supplémentaires aux points les plus bas
des canalisations de liquide de refroidissement.
4. Fermer les robinets de carburant (le cas échéant)
et vérifier que les couvercles de raccord à ressort
de rappel se ferment entièrement. Mettre les bou-
chons en caoutchouc.

36

162/280
Entretien

Filtre à liquide de refroidissement,


échange
1. Tourner le robinet (1) de 90° pour couper le pas-
sage par le filtre à liquide de refroidissement.
2. Déposer le filtre à liquide de refroidissement avec
un extracteur adéquat. Vérifier qu’il ne reste rien
de l’ancien joint d’étanchéité dans le boîtier.
3. Passer une légère couche d’huile moteur sur le
joint d’étanchéité neuf du filtre à liquide de refroi-
dissement. Visser le filtre à liquide de refroidisse-
ment à la main pour que le joint vienne toucher la
surface de contact sur le support du filtre. Serrer
le filtre à liquide de refroidissement de 1/2 tour.
4. Tourner le robinet (1) de 90° pour rouvrir le pas-
sage par le filtre à liquide de refroidissement.
5. Démarrer le moteur et vérifier l’étanchéité.
6. Arrêter le moteur et vérifier le niveau de liquide de
refroidissement. Voir « Niveau de liquide de refroi-
dissement, contrôle ».

Refroidisseur d’air de
suralimentation. Nettoyage
extérieur
Déposer les protections nécessaires pour accéder au
radiateur.
Nettoyer avec de l’eau et un produit de nettoyage
doux. Utiliser une brosse douce. Faire attention de ne
pas endommager les lamelles du refroidisseur. Re-
mettre les pièces en place

IMPORTANT ! Ne pas utiliser de nettoyeur haute


pression.

37

163/280
Entretien

Système de refroidissement,
nettoyage
Des dépôts dans le radiateur et les canaux de refroidisse- 6. Rincer immédiatement le système avec de l’eau
ment réduisent les performances de refroidissement. Le chaude propre pour éviter que les impuretés ne
système de refroidissement devra donc être rincé lors se déposent de nouveau sur les surfaces propres.
de la vidange du liquide de refroidissement. Rincer jusqu’à ce que l’eau sortante soit parfaite-
ment propre. Vérifier qu’une éventuelle commande
IMPORTANT ! Le nettoyage ne doit pas se faire de chauffage est en position de chauffage maxi-
en cas de risque de givre dans le système de re- mal pendant la vidange.
froidissement puisque la solution avec le produit 7. Si des impuretés restent après un certain temps
de nettoyage n’a aucun pouvoir antigel. de rinçage, le nettoyage peut se faire avec le pro-
duit de nettoyage de radiateur Volvo Penta suivi
1. Vidanger le système de refroidissement. Voir
d’un traitement avec le produit neutralisant Volvo
« Système de refroidissement, vidange ».
Penta. Suivre scrupuleusement les instructions
2. Brancher un flexible dans le trou de remplissage sur l’emballage. Sinon, passer au point 8 ci-des-
du vase d’expansion et rincer avec de l’eau pro- sous.
pre, conformément aux spécifications de Volvo
8. Lorsque le système de refroidissement est parfai-
Penta, voir le paragraphe « Qualité de l’eau », jus-
tement propre, fermer les robinets de vidange et
qu’à ce que l’eau qui s’écoule soit bien claire.
les bouchons.
3. Si des impuretés restent après un certain temps
9. Faire le plein avec du liquide de refroidissement
de rinçage à l’eau, le nettoyage peut se faire avec
neuf recommandé par Volvo Penta conformément
du liquide de refroidissement. Sinon, passer au
aux instructions des paragraphes « Liquide de re-
point 8 ci-dessous.
froidissement, mélange »et « Système de refroi-
4. Faire le plein du système de refroidissement avec dissement, remplissage ».
15-20 % de liquide de refroidissement concentré.
Utiliser uniquement le liquide de refroidissement IMPORTANT ! Il est extrêmement important
concentré recommandé par Volvo Penta mélangé d’utiliser une concentration et un volume exacts
avec de l’eau propre. de liquide de refroidissement pour remplir le sys-
5. Vider le liquide de refroidissement après un 1-2 tème. Mélanger dans un récipient propre, spécifi-
jours de fonctionnement. que, avant le remplissage du système de refroi-
dissement. Faire attention à bien mélanger les
N.B. Pour éviter que les particules détachées se dé- liquides.
posent de nouveau dans le système, la vidange doit se
faire rapidement, en 10 minutes, sans laisser longtemps
le moteur arrêté. Enlever le bouchon de remplissage et,
éventuellement, le flexible inférieur pour obtenir une
vidange plus rapide.

38

164/280
Entretien

Système d’alimentation

Utiliser uniquement du carburant conforme à la qualité recommandée suivant les caractéristiques de carburant ci-
dessous. Observer une propreté absolue en faisant le plein ainsi que pour les travaux sur le système d’alimenta-
tion.
Toutes les interventions sur le système d’injection du moteur doivent être effectuées par un atelier agréé.

AVERTISSEMENT ! Risque d’incendie. Toute intervention sur le système d’alimentation doit être effectuée
sur un moteur froid. Des projections de carburant sur des surfaces chaudes ou des composants électriques
peuvent provoquer un incendie. Conserver les chiffons imbibés de carburant dans un local ou un récipient à
l’épreuve du feu.

Caractéristiques du carburant
Le carburant doit au moins être conforme aux normes
nationales et internationales pour les carburants com-
mercialisés, par exemple :
EN590 (avec adaptation nationale adéquate au point
de vue environnement et résistance au froid)
ASTM-D975-No 1-D, 2-D
JIS KK 2204
Teneur en soufre : Conformément à la législation de
chaque pays. Si la teneur en soufre dépasse 0,5 % en
poids, les espacements entre les vidanges d’huile
devront être modifiés, voir au titre « Système de lubri-
fication ».
Du carburant avec une teneur en soufre extrêmement
basse (gazole urbain en Suède ou gazole city en Fin-
lande) peut entraîner une réduction d’environ 5% de la
puissance et une augmentation d’environ 2–3 % de la
consommation de carburant.

39

165/280
Entretien

Filtre à carburant, échange


N.B. Ne pas remplir le filtre à carburant neuf avec du
carburant avant le montage, des impuretés risquent
en effet de pénétrer dans le système et de provoquer
des dysfonctionnements ou d’autres dommages.

AVERTISSEMENT ! Remplacer le filtre à carbu-


rant lorsque le moteur est froid pour éviter le ris-
que d’incendie dû aux projections accidentelles
de carburant sur des surfaces chaudes.

1. Nettoyer autour du filtre à carburant.


2. Déposer le filtre avec une clé à filtre adéquate.
Recueillir les déversements éventuels de carbu-
rant dans un récipient.
3. Nettoyer la surface de contact du filtre sur le sup-
port de filtre.
4. Lubrifier le joint avec du gazole et monter le filtre
à carburant neuf. Serrer ensuite le filtre à carbu-
rant conformément aux instructions données sur
le filtre.
5. Si nécessaire, purger le système d’alimentation,
voir « Système d’alimentation, purge ».
N.B. Si un séparateur d’eau est installé, remplacer le
filtre en même temps que le filtre à carburant et net-
toyer le séparateur d’eau dans la cuvette en plastique
sous le filtre, utiliser un chiffon doux.

Préfiltre à carburant, échange


1. Brancher le câblage au capteur du séparateur
d’eau.
2. Déposer le filtre du séparateur d’eau du support de
filtre.
Recueillir les déversements éventuels dans un ré-
cipient adéquat.
3. Déposer la partie inférieure du séparateur d’eau du
filtre.
4. Nettoyer la partie inférieure du séparateur d’eau à
l’aide d’un chiffon doux. Vérifier que l’orifice d’éva-
cuation dans la partie inférieure n’est pas bouché.
5. Monter un joint neuf sur la partie inférieure et lubri-
fier le joint avec du gazole. Remonter la la partie
inférieure sur le filtre.
6. Lubrifier le joint avec du gazole. Visser le nouveau
filtre à la main sur le support, jusqu’à ce que le
joint touche la surface de contact du support. Ser-
rer ensuite d’un demi-tour supplémentaire, pas
plus.
7. Connecter le câblage du capteur de séparateur
d’eau.
8. Si nécessaire, purger le système d’alimentation,
voir « Système d’alimentation, purge ».

40

166/280
Entretien

Vidange, eau de condensation


Avec raccord de purge mécanique:
1. Ouvrir le raccord de vidange (1) au fond du
préfiltre de carburant.
N.B. Placer un récipient sous le filtre à carburant et
récupérer l’eau de condensation et le carburant.
3. Appuyer sur l’interrupteur de la pompe d’alimenta-
tion électrique, voir « Emplacement des compo-
sants », jusqu’à ce qu carburant exempt d’eau
s’écoule.
2. Serrer le raccord de purge (1).

Avec raccord de purge à commande électrique (uni-


quement en option sur les moteurs VE) :
1. Activer le raccord de purge à commande électri-
que (2) sur le fond du préfiltre à carburant, de ma-
nière à l’ouvrir.
N.B. Placer un récipient sous le filtre à carburant et
récupérer l’eau de condensation et le carburant.
2. Appuyer sur l’interrupteur de la pompe d’alimenta-
tion électrique, voir « Emplacement des compo-
sants », jusqu’à ce qu carburant exempt d’eau
s’écoule.
3. Désactiver le raccord de purge à commande élec-
trique (2) sur le fond du préfiltre à carburant, de
manière qu’il se ferme.

Système d’alimentation, purge


1. Vérifier qu’il y a suffisamment de carburant dans
le réservoir et que les éventuels robinets de car-
burant sont ouverts.
2. Mettre le contact.
3. Le circuit d’alimentation est purgé en appuyant sur
l’interrupteur de la pompe d’alimentation électrique
pendant 1 à 2 minutes. L’air est cheminé vers le
réservoir via la canalisation de retour de carbu-
rant. Aucun raccord d’air n’a besoin d’être ouvert.
4. Démarrer le moteur et le laisser tourner à un ré-
gime de ralenti élevé pendant environ 10 minutes.
5. Effectuer un contrôle d’étanchéité et de fonction-
nement.

41

167/280
Entretien

Système électrique
Le moteur est équipé d’un système électrique bipolaire avec alternateur. La tension du système est de 24 V.

AVERTISSEMENT ! Avant toute intervention sur le système électrique, le moteur doit être arrêté et le cou-
rant coupé avec le ou les interrupteurs principaux. Tous les raccords, par exemple pour un chargeur de bat-
terie ou un autre équipement auxiliaire, doivent être coupés.

Coupe-circuit principal
Les interrupteurs principaux ne doivent jamais être
coupés avant l’arrêt complet du moteur. Si le circuit
électrique entre l’alternateur et la batterie est coupé
lorsque le moteur tourne, l’alternateur et le système
électronique risquent d’être gravement endommagés.
Pour la même raison, les circuits de charge ne doi-
vent jamais être commutés lorsque le moteur tourne.

IMPORTANT ! Ne couper jamais le courant


avec le(s) coupe-circuit principal/aux lorsque le
moteur tourne.

Fusible
Le moteur est équipé d’un fusible de 10 A qui coupe le
courant en cas de surcharge.
Le fusible est placé sur le côté gauche du moteur, à
gauche du module de commande.
Remarque Le moteur s’arrête si le fusible se déclen-
che.
Si le fusible se déclenche souvent, prendre contact
avec un atelier agréé Volvo Penta pour chercher l’ori-
gine de la surcharge.

Raccords électriques
Vérifier que les connexions électriques sont sèches,
non oxydées et bien serrées. Si nécessaire, vaporiser
ces connexions avec un aérosol hydrofuge (huile uni-
verselle Volvo Penta).

42

168/280
Entretien

Batterie. Entretien
AVERTISSEMENT ! Risque d’incendie et d’ex-
plosion. La batterie ne doit jamais être exposée à
une flamme nue ni à des étincelles.

AVERTISSEMENT ! Lors du branchement de


batteries, veiller à ne jamais intervertir les polari-
tés. Risque de formation d’étincelles et d’explo-
sion.

AVERTISSEMENT ! L’électrolyte de batterie est


fortement corrosif. Se protéger les yeux, la peau
et les vêtements lors de toute manipulation des
batteries. Utiliser toujours des lunettes de protec-
tion et des gants. En cas de contact avec la
peau, laver avec du savon et beaucoup d’eau.
En cas d’éclaboussures dans les yeux, rincer
abondamment avec de l’eau et consulter immé-
diatement un médecin.

Branchement et débranchement
Pour le branchement de la batterie, commencer par le
câble + (rouge) à la borne + de la batterie. Brancher
ensuite le câble – (noir) à la borne – de la batterie.
Pour débrancher la batterie, commencer par le câble –
(noir) puis le câble + (rouge).

Nettoyage
Maintenir les batteries sèches et propres. Des impure-
tés et de l’oxydation sur la batterie et sur les bornes
de la batterie peuvent provoquer des courants de fui-
te, des chutes de tension et la décharge, surtout par
temps humide. Nettoyer les bornes de batterie et les
cosses de câble pour enlever l’oxydation, utiliser une
brosse en laiton. Bien serrer les cosses de câble et
les graisser avec de la graisse spéciale pour cosse ou
de la vaseline.

Appoint
Le niveau d’électrolyte doit venir à 5–10 mm au-des-
sus des éléments dans la batterie. Si nécessaire, fai-
re l’appoint avec de l’eau distillée. Après l’appoint, la
batterie doit être rechargé au moins 30 minutes. Pour
cela, faire tourner le moteur au ralenti haut.
N.B. Des instructions spéciales concernent certaines
batteries sans entretien et devront être suivies.

43

169/280
Entretien

Batteries, charge
AVERTISSEMENT ! Risque d’explosion. Lors de la
charge, un gaz détonant se forme. Un court-circuit,
le contact avec une flamme nue ou des étincelles
peuvent provoquer une forte explosion. Assurer
une bonne ventilation.

AVERTISSEMENT ! L’électrolyte de batterie est


fortement corrosif. Se protéger les yeux, la peau et
les vêtements. Utiliser toujours des lunettes de
protection et des gants. En cas de contact avec la
peau, laver avec du savon et beaucoup d’eau. En
cas de projection dans les yeux, rincer immédiate-
ment et abondamment avec de l’eau froide et con-
sulter tout de suite un médecin.

Charger les batteries si elles sont déchargées. Si le mo-


teur n’est pas utilisé pendant longtemps, les batteries
devront être chargées au maximum et, éventuellement,
soumises à une charge d’entretien (voir les recomman-
dations du fabricant de batterie). Les batteries sont en-
dommagées si elles restent déchargées, de plus elles
risques de geler par temps froid.

IMPORTANT ! Suivre soigneusement les instruc-


tions d’utilisation du chargeur. Pour éviter tout ris-
que de corrosion électro-chimique en utilisant un
chargeur externe, les câbles de batterie devront
être débranchés des batteries, avant de brancher le
chargeur.

Dévisser les bouchons à évent durant la charge, sans


les retirer de leur emplacement. Assurer une bonne ven-
tilation, particulièrement lors de charge dans un local
clos.

AVERTISSEMENT ! Couper toujours le courant de


charge avant de débrancher les pinces de charge.
Ne jamais intervertir les bornes positive (+) et né-
gative (-) des batteries. Des étincelles pourraient
se former et provoquer une explosion.

Suivre les prescriptions spéciales en ce qui concerne la


charge rapide. Une charge rapide peut raccourcir la du-
rée de vie des batteries et doit donc être évitée.

44

170/280
Entretien

Emplacement des composants


TAD940-943GE/VE

TAD950-952VE

1. Capteur de niveau de liquide de refroidissement 9. Capteur de pression de carburant


2. Capteur de pression dans le carter moteur 10. Témoin de présence d’eau dans le gazole
3. Interrupteur de la pompe d’alimentation électrique 10a. Électrovanne, vidange du séparateur d’eau (op-
tion), non illustré ici
4. Bouton d’arrêt supplémentaire
11. Capteur de niveau et de température (monté à l’in-
5. Capteur de pression et de température d’air de sura-
térieur du carter d’huile)
limentation
12. Fusible principal 10 A
6. Capteur de pression et de température d’air
N.B. Noter que l’emplacement diffère en fonction du 13. Préchauffeur d’air avec relais de préchauffage
modèle.
14. Capteur de position d’arbre à cames
7 Relais principal
15. Capteur de pression d’huile
8. Prise de diagnostic
16. Capteur de régime et de position du volant moteur
2 broches : TAD940-43VE, TAD940-TAD941GE
6 broches : TAD950-52VE

45

171/280
Immobilisation temporaire
Il convient d’effectuer une procédure de conservation pour que le moteur et les autres équipements ne soient pas
endommagés lors d’une immobilisation de deux mois ou davantage. Il est important d’effectuer cette procédure
correctement et de ne rien oublier. Nous avons donc établi une liste de contrôle pour les points les plus impor-
tants.
Avant d’arrêter le moteur pour une grande période, il est recommandé de laisser un atelier agrée Volvo Penta ef-
fectuer une vérification générale.
Faire réparer les éventuels défauts pour que l’équipement soit prêt pour un prochain démarrage.

AVERTISSEMENT ! Avant de commencer les travaux d’entretien, lire attentivement le chapitre « Entretien ».
Des indications sont données pour effectuer un travail correctement et en toute sécurité.

AVERTISSEMENT ! Certaines huiles de conservation sont inflammables. De plus, elles peuvent être dange-
reuses à inhaler. Assurer une bonne ventilation. Utiliser un masque de protection en cas d’injection.

IMPORTANT ! Pour le nettoyage sous haute pression, respecter les points suivants: Ne dirigez jamais le jet
d’eau vers les joints d’étanchéité, les flexibles en caoutchouc ou les composants électriques.

Conservation
• Pour une immobilisation maximale de 8 mois:
Vidanger et remplacer l’huile ainsi que le filtre à
huile sur le moteur puis le faire chauffer.
Pour une immobilisation de plus de 8 mois :
Utiliser de l’huile de conservation pour le système
de lubrification et le système d’alimentation. Voir
les indications à la page suivante.
• Vérifier que la protection antigel du liquide de re-
froidissement est suffisante. Compléter si néces-
saire. Une autre solution consiste à vider le liquide
de refroidissement (vider également le filtre à li-
quide de refroidissement).
• Vider l’eau et les impuretés éventuelles des filtres
à carburant, respectivement du réservoir de carbu-
rant. Remplir entièrement le réservoir avec du car-
burant pour éviter la condensation.
• Débranchez les câbles de batterie, nettoyez et
chargez les batteries. Mettre les batteries en
charge d’entretien pendant la période d’immobili-
sation. Une batterie insuffisamment chargée
peut geler et être détériorée.
• Nettoyer soigneusement l’extérieur du moteur. Ne
pas utiliser de nettoyeur haute pression pour le
moteur. Retoucher les dégâts de peinture avec de
la peinture d’origine Volvo Penta.
• Pulvériser un aérosol hydrofuge sur les compo-
sants électriques.
• Vérifier les câbles de commande, éventuellement
traiter contre la corrosion.
• Fixer une étiquette sur le moteur avec la date, le
type de conservation ainsi que l’huile de conser-
vation utilisée.
• Recouvrir le filtre à air, le tuyau d’échappement et
le moteur, si nécessaire.

46

172/280
Immobilisation temporaire

Remise en service
• Enlever les protections éventuelles sur le moteur, • Fermer les robinets de vidange et monter les
le filtre à air et le tuyau d’échappement. éventuels bouchons de vidange.
• Si nécessaire, faire le plein en huile de lubrifica- • Vérifier le niveau de liquide de refroidissement.
tion d’une qualité exacte dans le moteur. Monter Faire l’appoint si nécessaire.
des filtres à huile neufs si l’échange n’a pas été
fait lors de la conservation. • Brancher les batteries entièrement chargées.

• Monter des filtres à carburant neufs et purger le • Démarrer le moteur et le faire chauffer à un régime
système d’alimentation. de ralenti haut avant de le charger.

• Vérifier la ou les courroies d’entraînement. • Vérifier qu’il n’y a pas de fuites d’huile, de carbu-
rant, de liquide de refroidissement.
• Contrôle de l’état des flexibles caoutchouc et ser-
rage de contrôle des colliers.

Conservation du système de lubrification et du système d’alimentation en cas d’une


immobilisation de plus de 8 mois :

• Vidanger l’huile du moteur et remplir avec de • Démarrer le moteur et le laisser tourner au ré-
l’huile de conservation* juste jusqu’au des- gime de ralenti haut jusqu’à ce qu’environ deux
sus du repère MIN sur la jauge d’huile. litres du liquide dans le récipient soient consom-
més. Arrêter le moteur et rebrancher normale-
• Brancher les conduits d’aspiration et de retour
ment les conduits de carburant.
de carburant à un réservoir rempli avec 1/3
d’huile de conservation* et 2/3 de gazole. • Vider l’huile de conservation du moteur.
• Purger le système d’alimentation. • Suivre les instructions données à la page précé-
dente.

* Les huiles de conservation sont commercialisées par les


sociétés pétrolières.

173/280
Recherche de pannes
Un certain nombre de symptômes et diagnostics possibles de dysfonctionnements du moteur sont décrits dans le
tableau ci-après. Veuillez toujours contacter votre concessionnaire Volvo Penta si un problème survient et qu’il
est difficile de le résoudre par soi-même.

AVERTISSEMENT ! Lire minutieusement les consignes de sécurité relatives aux opérations de maintenance
et d’entretien dans le chapitre « Informations de sécurité » avant de commencer.

Symptômes et causes possibles

La diode du bouton de diagnostic clignote Voir le chapitre « Fonction de diagnostic »


Le moteur ne peut pas être arrêté 2, 5
Le démarreur ne tourne pas 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 24
Le démarreur tourne lentement 1, 2
Le démarreur tourne normalement mais le moteur ne
démarre pas 8, 9, 10, 11,
Le moteur démarre mais s’arrête de nouveau 8, 9, 10, 11, 13
Le moteur n’atteint pas le régime de service correct lors
d’accélération maximale 9, 10, 11, 12, 13, 21, 25, 26
Le moteur tourne irrégulièrement 10, 11
Consommation de carburant élevée 12, 13, 15, 25
Fumées d’échappement noires 12, 13
Fumées d’échappement bleues ou blanches 14, 15, 22
Pression d’huile de lubrification insuffisante 16
Température de liquide de refroidissement excessive 17, 18, 19, 20
Température de liquide de refroidissement insuffisante 20
Charge insuffisante ou inexistante 2, 23

1. Batteries déchargées 10. Présence d’air dans le système 16. Niveau d’huile de lubrification
d’alimentation insuffisant
2. Mauvais contact ou circuit ouvert
des conducteurs électriques 11. Présence d’eau / d’impuretés 17. Niveau de liquide de refroidisse-
dans le carburant ment insuffisant
3. Interrupteur principal hors tension
12. Injecteur-pompe défectueux 18. Présence d’air dans le circuit de
4. Fusible dans boîtier de câbles
liquide de refroidissement
grillé 13. Arrivée d’air insuffisante au
moteur : 19. Pompe de circulation défectueuse
5. Contact de démarrage défectueux
– filtre à air colmaté
20. Thermostat défectueux
6. Relais principal défectueux – fuite d’air entre le turbocom
presseur et la tubulure 21. Refroidisseur d’air de suralimenta-
7. Démarreur / solénoïde de démar-
d’admission du moteur tion colmaté
rage défectueux
– section compresseur encras
22. Niveau d’huile de lubrification
8. Pas de carburant : sée dans le turbo
excessif
– robinets de carburant fermés – turbocompresseur défectueux
– réservoir de carburant vide / – ventilation du compartiment 23. La courroie de l’alternateur patine
mauvais réservoir connecté moteur insuffisant 24. Pénétration d’eau dans le moteur
9. Filtre fin de carburant/préfiltre 14. Température de liquide de 25. Contre-pression importante dans la
colmatés (présence d’impuretés/ refroidissement excessive ligne d’échappement
dépôts de paraffine dans le
15. Température de liquide de 26. Rupture du câble « Pot+ » à la
carburant du fait d’une tempéra-
refroidissement trop basse
ture extérieure basse) pédale

48

174/280
Fonction de diagnostic

La fonction de diagnostic surveille et contrôle que le système EMS 2 fonctionne normalement.


La fonction de diagnostic assure les tâches suivantes :

• Détecter et localiser les anomalies

• Signaler la détection des anomalies

• Servir de guide lors de la recherche de pannes

Indication d’anomalie
Si la fonction de diagnostic détecte une anomalie • Les codes de défaut peuvent également être lus à
dans l’aide de l’outil VODIA. Pour la marche à suivre,
le système, elle l’indique avec des codes de défaut/ se reporter au manuel « VODIA User´s Guide ».
messages d’erreur par l’intermédiaire des instruments.
Le défaut est simultanément enregistré dans la mé-
Tous les défauts, non réparés (actifs) et réparés (pas- moire de l’unité de commande. Dés que le défaut est
sifs) sont enregistrés dans l’unité de commande. corrigé et que le contact est coupé puis remis, le code
Pour relever les codes de défaut/messages d’erreur, de défaut disparaît sous sa forme active.
voir le chapitre « Marche à suivre ».
Tous les codes de défaut et les messages d’erreur se Défaut inactifs
trouvent sur la liste des codes de défaut accompa- • DCU - le code de défaut est affiché sous sa forme
gnés d’une information sur l’origine et sur les mesures passive
correctives à prendre, voir le chapitre « Codes de dé-
• CIU - le témoin de diagnostic s’éteint
faut »
• DU - le message d’erreur disparaît (les défauts
N.B. Tous les instruments sont en option inactifs ne peuvent pas être lus)
• Le témoin « Easy Link » s’éteint sur le panneau
d’alarme
Défauts actifs
DCU (Module de commande afficheur)
• le texte « !! ENGINE WARNING !! » s’affiche sur
l’écran. Incidence sur le moteur
N.B. Il est possible de choisir la langue dans laquelle Le moteur réagit de différentes façons suivant la gra-
sera présentée l’information. vité du dysfonctionnement détecté par la fonction de
diagnostic.
CIU (module d’interface)
Un message d’erreur sous forme de code de défaut
• la lampe de diagnostic clignote. est toujours généré lorsqu’un dysfonctionnement est
• instrument « Easy Link » (uniquement avec le détecté par la fonction de diagnostic.
CIU)
Le moteur réagit de différentes façons suivant la gra-
- le témoin concerné s’allume sur le tableau
vité de la panne.
d’alarme
- le code de défaut apparaît en texte clair sur l’af- • Le moteur ne réagit pas
ficheur du temps du compte-tours, après que • Le moteur passe au régime ralenti
l’on ait appuyé sur le bouton de diagnostic.
• Le couple moteur est limité suivant différents de-
DU (afficheur) grés
• Le texte « WARNING! » ou « ALARM STOP » (un • Le moteur s’arrête
buzzer retentit) s’affiche sur l’écran, en fonction
de la gravité du problème.
N.B. Il est possible de choisir la langue dans laquelle
sera présentée l’information.

49

175/280
Marche à suivre
Lorsqu’un dysfonctionnement survient et que le systè- Relevé des code de défaut via l’unité DU
me de diagnostic a généré un ou plusieurs codes de
(afficheur)
défaut, ces derniers peuvent être lus de différentes
manières, en fonction de l’équipement installé, voir Le texte « WARNING! » ou « ALARM STOP » (un
« Indication d’anomalie ». buzzer retentit) s’affiche sur l’écran, en fonction de la
gravité du problème.
Si le système indique qu’un code de défaut est en-
registré : 1. Appuyer sur une touche au choix pour accéder à
la liste des défauts.
1. Ramener le régime au ralenti/arrêter le moteur. La liste des défauts indique :
2. Sur les DCU/DU - Heures de fonctionnement
Lire sur l’afficheur le code de défaut qui a été gé- - Messages d’erreur
néré ; voir « Relevé des code de défaut via le 2. Consulter la liste des codes de défaut dans le
Display Control Unit (DCU) » ou « Relevé des co- chapitre « Codes de défaut » et prendre les mesu-
des de défaut via le DU ». res requises correspondant au code de défaut in-
Sur le CIU diqué.
appuyez sur le bouton de diagnostic et lire le code 3. Appuyer sur ACK pour valider le code de défaut ;
via les codes clignotants sur la lampe de diagnos- l’arrière-plan de l’afficheur change de couleur (le
tic, voir « Relevé des code de défaut via la lampe buzzer cesse de retentir).
de diagnostic, (CIU) »
4. Appuyer sur EXIT pour sortir de la liste des dé-
3. Consulter la liste des codes de défaut dans le fauts.
chapitre « Codes de défaut » et prendre les mesu-
res requises correspondant au code de défaut in-
diqué.

Relevé des codes de défaut via le DCU


(Display Control Unit)
Lorsqu’un code de défaut est généré, le texte :
« !! ENGINE WARNING !! »
accompagné de
« Press SEL for information » s’affiche.
N.B. Il est possible de choisir la langue dans laquelle
sera présentée l’information.
Procéder comme suit pour relever le code de dé-
faut :
1. Appuyer sur le bouton SEL pour accéder à la liste
des défauts. La liste des défauts indique :
- Heures de fonctionnement
- Messages d’erreur
- Actif/Inactif
2. Consulter la liste des codes de défaut dans le
chapitre « Codes de défaut » et prendre les mesu-
res requises correspondant au code de défaut in-
diqué.
3. Appuyer sur ESC pour sortir de la liste des dé-
fauts.
N.B. Pour entrer dans la liste des défauts lors-
qu’aucun code de défaut n’est pas enregistré, appuyer
sur le bouton SEL et choisir le menu « Diagnostic ».

176/280
Relevé des codes de défaut par le témoin Relevé des codes de défaut via l’instru-
de diagnostic sur le tableau de bord (CIU) ment « Easy Link » (uniquement avec le
Si un dysfonctionnement est détecté, le témoin dans CIU)
le bouton de diagnostic sur le panneau de commande Si un dysfonctionnement est détecté, le témoin dans
se met à clignoter. Un code de défaut se met à cligno- le bouton de diagnostic sur le panneau de commande
ter si l’on appuie sur le bouton de diagnostic avant de se met à clignoter.
le relâcher.
Le code de défaut se compose de deux groupes de 1. Le code de défaut apparaît en texte clair sur l’affi-
clignotements séparés par une pause de deux secon- cheur du temps du compte-tours, si l’on appuie
des. Le code de défaut est obtenu en comptant le sur le bouton de diagnostic.
nombre de clignotements dans chaque groupe. 2. Consulter la liste des codes de défaut dans le
Exemple: pause = Code de défaut 2.4 chapitre « Codes de défaut » et prendre les mesu-
res requises correspondant au code de défaut in-
Les codes de défaut sont enregistrés et peuvent être diqué.
lus tant que le problème n’a pas été réparé. Le code
de défaut se trouve sur la liste des codes de défaut, 3. Dés que le défaut est corrigé, le code de défaut
dans le chapitre « Codes de défaut », accompagné disparaît de l’écran et la lampe de diagnostic
d’une information sur l’origine et sur les mesures cor- s’éteint.
rectives à prendre.
Procéder comme suit pour relever le code de dé-
faut :
1. Appuyer sur le bouton de diagnostic.
2. Relâcher le bouton de diagnostic et noter le code
Annulation des codes de défaut
de défaut qui clignote.
Les codes de défaut sont supprimés à l’aide de l’outil
3. Répéter les points 1 et 2 - Un nouveau code de
VODIA.
défaut clignote si plusieurs codes sont enregis-
trés. Poursuivre jusqu’à ce que le premier code de
défaut réapparaisse.
N.B. Lorsque le premier code de défaut réapparaît,
tous les codes de défaut ont été relevés.
Le code 1.1 (« aucune erreur ») clignote si l’on appuie
sur le bouton de diagnostic après réparation des ano-
malies et annulation des codes d’erreur.

177/280
Codes de défaut
AVERTISSEMENT ! Commencer par lire minutieusement les consignes de sécurité relatives aux opérations
de maintenance et d’entretien dans le chapitre « Informations de sécurité » avant toute intervention.

N.B. Lors de la lecture des codes de défaut ci-dessous, par ex. Code 2.1, PID /SPN 97, 2.1 est un code de dé-
faut qui clignote via la lampe de diagnostic. PID / SPN 97 est relevé à l’aide de l’outil de diagnostic VODIA. Lors
de l’utilisation de DCU et de DU respectivement, le message d’erreur est affiché en texte clair.
Pour une description détaillée, vous reporter à « Lecture des code de défaut ».
N.B. En cas de référence aux connecteurs de câbles de l’unité de commande moteur, se reporter au « Schéma
électrique CIU et DCU ».

Code 1.1 Aucun défaut Code 2.4, SID21 / SPN 637


Capteur de régime, volant moteur
Aucun code de défaut actif.
Cause :
Code 2.1, PID / SPN 97. • Pas de signal.
Présence d’eau dans le carburant
• Fréquence anormale.
Cause :
• Signal intermittent venant du capteur.
• Présence d’eau dans le carburant.
• Capteur défectueux.
Réaction :
Symptôme :
• Aucune.
• Le moteur a du mal à démarrer et s’il le fait, il
Mesure à prendre : tourne irrégulièrement.
• Vider le préfiltre à carburant. Mesure à prendre :
Code 2.2, PID / SPN 111. • Vérifier que le connecteur du capteur est correcte-
Niveau du liquide de refroidissement ment monté.
Cause: • Contrôler que le câblage du capteur de régime
n’est pas endommagé.
• Niveau de liquide de refroidissement bas.
• Vérifier que le capteur de régime est correctement
Réaction : monté dans le carter du volant moteur.
• L’unité de commande limite la puissance du mo- • Contrôler le fonctionnement du capteur de régime.
teur (si la protection n’est pas désactivée à l’aide
de l’outil VODIA). Code 2.5, SID22 / SPN 636
• Le moteur s’arrête Capteur de régime, came de commande
Mesure à prendre : Cause :
• Vérifier le niveau de liquide de refroidissement. • Pas de signal.
• Contrôler le fonctionnement du témoin de niveau • Fréquence anormale.
de liquide de refroidissement. • Capteur défectueux.
Code 2.3, PID / SPN 111. Réaction :
Capteur de niveau de liquide de refroidissement • Le démarrage du moteur demande plus de temps
Cause : que d’habitude. Le moteur tourne normalement
lorsqu’il démarre.
• Court-circuit au plus (+).
Mesure à prendre :
• Capteur défectueux.
• Vérifier que le connecteur du capteur de régime
Réaction : est correctement monté.
• Aucune. • Contrôler que le câblage du capteur de régime
Mesure à prendre : n’est pas endommagé.
• Vérifier que le câblage du capteur de niveau de li- • Vérifier que le capteur de régime est correctement
quide de refroidissement n’est pas endommagé. monté dans le couvercle de distribution supérieur.
• Contrôler le fonctionnement du capteur de niveau • Contrôler le fonctionnement du capteur de régime.
de liquide de refroidissement.

178/280
Code 3.1, PID / SPN 100. Capteur de pression
Code 2.6, PID / SPN 190, Régime moteur
d’huile
Cause :
Cause :
• Régime moteur trop élevé.
• Court-circuité au plus (+) ou au moins (-).
Réaction :
• Discontinuité.
• Aucune.
Réaction :
Mesure à prendre :
• Aucune.
• Rechercher l’origine du régime excessif lorsque le
Mesure à prendre :
moteur s’est arrêté.
• Contrôler que le câblage du capteur de pression
Code 2.8, PPID 132 / SPN 608 Potentiomètre de d’huile n’est pas endommagé.
régime connecté à l’unité CIU
• Vérifier que le capteur de pression d’huile est cor-
Cause : rectement raccordé.
• Court-circuité au pôle positif (+) ou ou négatif (-).
Code 3.2, PID / SPN 105
• Capteur défectueux. Capteur de température d’air de suralimentation
Réaction : Cause :
• Le moteur passe au régime ralenti. • Court-circuité au plus (+) ou au moins (-).
• Régime « immobilisé ». • Discontinuité.
Mesure à prendre : Réaction :
• Vérifier que le potentiomètre est correctement rac- • Aucune.
cordé.
Mesure à prendre :
• Contrôler que le câblage du capteur de potentio-
• Vérifier que le connecteur du capteur de tempéra-
mètre n’est pas endommagé.
ture d’air de suralimentation est correctement
• Contrôler le fonctionnement du potentiomètre. monté.
• Contrôler que le câblage du capteur de tempéra-
Code 2.9, PID / SPN 97
ture d’air de suralimentation n’est pas endom-
Témoin de présence d’eau dans le carburant
magé.
Cause :
• Vérifier que le capteur de température d’air de su-
• Court-circuit. ralimentation est correctement monté.
• Discontinuité. • Contrôler le fonctionnement du capteur de tempé-
• Témoin défectueux. rature d’air de suralimentation.

Réaction :
• Aucune.
Mesure à prendre :
• Contrôler que le câblage du témoin n’est pas en-
dommagé (discontinuité, court-circuit).
• Vérifier le fonctionnement du témoin. Remplacer
le témoin le cas échéant.

179/280
Code 3.3, PID / SPN 110 Code 3,5, PID / SPN 106.
Capteur de température du liquide de refroidissement Pression d’air de suralimentation
Cause : Cause :
• Court-circuité au plus (+) ou au moins (-). • Pression d’air de suralimentation excessive.
• Discontinuité. Réaction :
Réaction : • L’unité de commande limite la puissance du mo-
teur (si la protection n’est pas désactivée à l’aide
• Le préchauffage est activé même lorsque le mo-
de l’outil VODIA).
teur est chaud.
Mesure à prendre :
Mesure à prendre :
• Contrôler le fonctionnement du turbocompresseur.
• Vérifier que le connecteur du capteur de température
du liquide de refroidissement est correctement • Contrôler le fonctionnement du capteur.
monté.
• Contrôler la quantité de carburant / l’injecteur.
• Contrôler que le câblage du capteur de température
du liquide de refroidissement n’est pas endommagé. Code 3.6, PID / SPN 94,
Capteur de pression de carburant
• Vérifier que le capteur de température du liquide
de refroidissement est correctement monté. Cause :
• Contrôler le fonctionnement du capteur de tempé- • Court-circuité au plus (+) ou au moins (-).
rature du liquide de refroidissement.
• Discontinuité.
Code 3.4, PID / SPN 106. Réaction :
Capteur de pression d’air de suralimentation
• Aucune.
Cause : Mesure à prendre :
• Court-circuité au plus (+) ou au moins (-).
• Vérifier que le contacteur du capteur de pression
• Discontinuité. de carburant est correctement monté.
Réaction : • Contrôler que le câblage du capteur de pression
de carburant n’est pas endommagé.
• A-coups anormaux du moteur à l’accélération/
mise sous charge. • Vérifier que le capteur de pression de carburant
est correctement monté.
Mesure à prendre :
• Contrôler le fonctionnement du capteur.
• Vérifier que le connecteur du capteur de pression
d’air de suralimentation est correctement monté.
• Contrôler que le câblage du capteur de pression
d’air de suralimentation n’est pas endommagé.
• Vérifier que le capteur de pression d’air de surali-
mentation de suralimentation est correctement
monté.
• Contrôler le fonctionnement du capteur.

180/280
Code 3,7, PID / SPN 175. Code 4.8, PPID 6 / SPN 520195
Capteur de température d’huile Entrée d’arrêt EMS
Cause : Cause :
• Court-circuité au plus (+) ou au moins (-). • Court-circuit au moins (-).
• Discontinuité. • Discontinuité.
Réaction : Réaction :
• Aucune. • Le moteur peut être arrêté uniquement via le dis-
positif d’arrêt auxiliaire sur le moteur.
Mesure à prendre :
Mesure à prendre :
• Contrôler que le câblage du capteur de tempéra-
ture d’huile n’est pas endommagé. • Contrôler que les raccordements et les faisceaux
ne sont pas endommagés.
• Vérifier que le capteur de température d’huile est
correctement connecté.
Code 5.2, PPID 4 / SPN 520194
Entrée de démarrage CIU
Code 3,8, PID / SPN 94. Pression de carburant
Cause :
Cause :
• Court-circuit au moins (-).
• Pression de carburant insuffisante.
• Activé trop longtemps.
Réaction :
Réaction :
• Aucune.
• Le moteur ne peut pas démarrer.
Mesure à prendre :
• Le moteur démarre dès que l’on a mis le contact.
• Vérifier s’il est possible d’augmenter la pression à
l’aide de la pompe manuelle. Mesure à prendre :
• Contrôler le filtre à carburant. • Contrôler que les raccordements à la clé de con-
tact ne sont pas endommagés.
• Contrôler le préfiltre à carburant.
• Contrôler que le câblage de la clé de contact n’est
Code 3.9, PID / SPN 158. Tension de batterie, EMS pas endommagé.
Cause :
Code 5.3, PPID 6 / SPN 970. Entrée d’arrêt CIU
• Alternateur défectueux.
Cause :
• Batterie, câbles de batterie défectueux.
• Court-circuit au moins (-).
Réaction :
• Discontinuité.
• Aucune.
• Activé trop longtemps.
Mesure à prendre :
Réaction :
• Vérifier la tension d’alimentation de l’unité de com-
• Le moteur peut uniquement être arrêté avec l’arrêt
mande.
auxiliaire (AUX STOP) sur le moteur.
• Le moteur s’arrête. Après 40 secondes, le code
de défaut apparaît. Durant cette période, le moteur
ne peut pas démarrer. Lorsque le code de défaut
est actif, le moteur peut démarrer mais ne peut
pas être arrêté.
Mesure à prendre :
• Contrôler que les raccordements à la clé de con-
tact ne sont pas endommagés.
• Contrôler que le câblage de la clé de contact n’est
pas endommagé.

181/280
Code 5.4, PID 45/ SPN 626. Code 6.1, PID / SPN 110,
Relais de préchauffage Température de liquide de refroidissement
Cause : Cause :
• Court-circuité au plus (+) ou au moins (-). • Température de liquide de refroidissement exces-
sive.
• Discontinuité.
Réaction :
Réaction :
• L’unité de commande limite la puissance du mo-
• Le préchauffage ne peut pas être activé.
teur (si la protection n’est pas désactivée à l’aide
• Le préchauffage est activé en permanence. de l’outil VODIA).
Mesure à prendre : Mesure à prendre :
• Contrôler que le câblage de l’entrée du relais n’est • Vérifier le niveau de liquide de refroidissement.
pas endommagé.
• Vérifier la propreté du radiateur d’air de suralimen-
• Contrôler le fonctionnement du relais. tation.
• Contrôler la présence d’air dans le système de li-
Code 5.7, PID / SPN 98. Niveau d’huile
quide de refroidissement.
Cause :
• Vérifier la soupape de surpression du vase d’ex-
• Niveau d’huile insuffisant. pansion.
Réaction : • Contrôler le fonctionnement du capteur.
• Aucune. • Vérifier le fonctionnement du thermostat.
Mesure à prendre :
Code 6.2, PID / SPN 105.
• Contrôler le niveau d’huile. Température d’air de suralimentation

Code 5.8, PID / SPN 175. Température d’huile Cause :

Cause : • Température d’air de suralimentation excessive.

• La température d’huile est trop élevée. Symptôme :

Réaction : • L’unité de commande limite la puissance du mo-


teur (si la protection n’est pas désactivée à l’aide
• L’unité de commande limite la puissance du mo- de l’outil VODIA).
teur (si la protection n’est pas désactivée à l’aide
de l’outil VODIA). Mesure à prendre :

Mesure à prendre : • Vérifier le niveau de liquide de refroidissement.

• Contrôler le niveau d’huile. • Vérifier la propreté du radiateur d’air de suralimen-


tation.
• Vérifier la température d’huile.
• Contrôler le fonctionnement du capteur de tempé-
• Contrôler le fonctionnement du capteur de tempé- rature d’air de suralimentation.
rature d’huile.
• Vérifier le fonctionnement du thermostat.
Code 5,9, PID / SPN 98. Niveau d’huile
Cause :
• Court-circuité au plus (+) ou au moins (-).
• Discontinuité.
Réaction :
• Aucune.
Mesure à prendre :
• Vérifier que le câblage au capteur de niveau
d’huile n’est pas endommagé.
• Contrôler le fonctionnement du capteur.

182/280
Code 6.3, PPID 3 / SID 39 / SPN 677
Code 6.6, PID / SPN 100. Pression d’huile
Sortie de démarrage / Relais du démarreur
Cause :
Cause :
• La pression d’huile est trop basse.
• Court-circuité au plus (+) ou au moins (-).
Réaction :
• Activé trop longtemps.
• L’unité de commande limite la puissance du mo-
Réaction :
teur (si la protection n’est pas désactivée à l’aide
• Le moteur ne peut pas démarrer. de l’outil VODIA).
• Le moteur démarre dès que l’on a mis le contact. Mesure à prendre :
Mesure à prendre : • Contrôler le niveau d’huile.
• Contrôler que les raccordements à la clé de con- • Vérifier que les filtres à huile ne sont pas colma-
tact ne sont pas endommagés. tés.
• Contrôler que le câblage de la clé de contact n’est • Contrôler les valves de pression d’alimentation et
pas endommagé. la vanne de sécurité du circuit d’huile.
• Contrôler le fonctionnement du capteur.
Code 6.4, SID 231 / SPN 639.
Bus de données (CAN), CIU
Code 6.7, PPID 8 / SPN 520192
Cause : Pression de refroidissement de piston
• Défaut sur la liaison de données (CAN), CIU. Cause :
Réaction : • Pression de refroidissement des pistons insuffi-
sante.
• Les instruments et les témoins d’avertissement
ne fonctionnent plus. Réaction :
Mesure à prendre : • Le moteur s’arrête.
• Vérifier que le connecteur à 8 broches n’est pas Mesure à prendre :
endommagé.
• Vérifier que la pression d’huile dans le moteur est
• Vérifier que le câblage entre l’unité CIU et l’unité supérieure à 175 kPa.
de commande du moteur n’est pas endommagé.
Code 6.8, PPID 8 / SPN 520192. Capteur de
Code 6.5, SID 231 / SPN 639/2017 / PSID 201 pression de refroidissement de piston
Bus de données (CAN), EMS 2
Cause :
Cause :
• Court-circuité au plus (+) ou au moins (-).
• Défaut interne dans l’unité de commande.
• Discontinuité.
Réaction :
Réaction :
• Moteur arrêté: le moteur ne peut pas démarrer.
• Aucune.
Moteur tournant: le moteur tourne au ralenti et
peut être arrêté uniquement avec avec l’arrêt auxi- Mesure à prendre :
liaire (AUX STOP). • Vérifier que le connecteur du capteur de pression
Mesure à prendre : de refroidissement de piston est correctement
monté.
• Vérifier que le connecteur à 8 broches n’est pas
endommagé. • Contrôler que le câblage du capteur de pression
de refroidissement de piston n’est pas endom-
• Vérifier que le câblage entre l’unité CIU et l’unité
magé.
de commande du moteur n’est pas endommagé.
• Vérifier le fonctionnement du capteur.
• Vérifier que les manchons 11 et 12 sur le connec-
teur du CIU ne sont pas endommagées.

183/280
Code 6.9, PID / SPN 158 Code 7.2, SID 2 / SPN 652
Tension de batterie, CIU Injecteur cylindre # 2
Cause : Cause :
• Court-circuit au moins (-). • Défaut électrique.
• Alternateur défectueux. • Défaut de compression ou d’injecteur.
• Batterie, câbles de batterie défectueux. Réaction :
Réaction : • Le moteur tourne sur 5 cylindres.
• Problèmes lors du démarrage du moteur. • Bruit anormal.
Mesure à prendre : • Performances moindres.
• Vérifier la tension d’alimentation de l’unité de com- Mesure à prendre :
mande.
• Vérifier que le câblage des injecteurs n’est pas
• Contrôler la batterie. endommagé.
• Contrôler l’alternateur. • Contrôler que les connexions à l’injecteur ne sont
pas endommagées.
• Vérifier le connecteur 8 broches.
• Contrôler la pression d’alimentation de carburant.
Code 7.1, SID 1 / SPN 651
• Contrôler le jeu de soupape.
Injecteur cylindre # 1
• Effectuer un essai de compression et contrôler
Cause :
le cylindre # 2.
• Défaut électrique.
Code 7.3, SID 3 / SPN 653
• Défaut de compression ou d’injecteur.
Injecteur cylindre # 3
Réaction :
Cause :
• Le moteur tourne sur 5 cylindres.
• Défaut électrique.
• Bruit anormal.
• Défaut de compression ou d’injecteur.
• Performances moindres.
Réaction :
Mesure à prendre :
• Le moteur tourne sur 5 cylindres.
• Vérifier que le câblage des injecteurs n’est pas
• Bruit anormal.
endommagé.
• Performances moindres.
• Contrôler que les connexions à l’injecteur ne sont
pas endommagées. Mesure à prendre :
• Contrôler la pression d’alimentation de carburant. • Vérifier que le câblage des injecteurs n’est pas
endommagé.
• Contrôler le jeu de soupape.
• Contrôler que les connexions à l’injecteur ne sont
• Effectuer un essai de compression et contrôler
pas endommagées.
le cylindre # 1.
• Contrôler la pression d’alimentation de carburant.
• Contrôler le jeu de soupape.
• Effectuer un essai de compression et contrôler
le cylindre # 3.

184/280
Code 7.4, SID 4 / SPN 654 Code 7.6, SID 6 / SPN 656
Injecteur cylindre # 4 Injecteur cylindre # 6
Cause : Cause :
• Défaut électrique. • Défaut électrique.
• Défaut de compression ou d’injecteur. • Défaut de compression ou d’injecteur.
Réaction : Réaction :
• Le moteur tourne sur 5 cylindres. • Le moteur tourne sur 5 cylindres.
• Bruit anormal. • Bruit anormal.
• Performances moindres. • Performances moindres.
Mesure à prendre : Mesure à prendre :
• Vérifier que le câblage des injecteurs n’est pas • Vérifier que le câblage des injecteurs n’est pas
endommagé. endommagé.
• Contrôler que les connexions à l’injecteur ne sont • Contrôler que les connexions à l’injecteur ne sont
pas endommagées. pas endommagées.
• Contrôler la pression d’alimentation de carburant. • Contrôler la pression d’alimentation de carburant.
• Contrôler le jeu de soupape. • Contrôler le jeu de soupape.
• Effectuer un essai de compression et contrôler • Effectuer un essai de compression et contrôler
le cylindre # 4. le cylindre # 6.

Code 7.5, SID 5 / SPN 655 Code 7.7, PID / SPN 153
Injecteur cylindre # 5 Pression dans le reniflard
Cause : Cause :
• Défaut électrique. • Pression excessive dans reniflard.
• Défaut de compression ou d’injecteur. Réaction :
Réaction : • Le moteur s’arrête (si la protection n’est pas dé-
sactivée à l’aide de l’outil de paramétrage).
• Le moteur tourne sur 5 cylindres.
Mesure à prendre :
• Bruit anormal.
• Vérifier que le filtre reniflard n’est pas colmaté.
• Performances moindres.
• Vérifier l’état des chemises de cylindre, des pis-
Mesure à prendre :
tons ou des segments (usure, dommage).
• Vérifier que le câblage des injecteurs n’est pas
endommagé. Code 7.8, PID / SPN 153
Capteur de pression dans le reniflard
• Contrôler que les connexions à l’injecteur ne sont
pas endommagées. Cause :
• Contrôler la pression d’alimentation de carburant. • Court-circuité au plus (+) ou au moins (-).
• Contrôler le jeu de soupape. • Discontinuité.
• Effectuer un essai de compression et contrôler Réaction :
le cylindre # 5.
• Aucune.
Mesure à prendre :
• Vérifier que le connecteur du capteur de pression
dans le reniflard est correctement monté.
• Contrôler que le câblage du capteur de pression
dans le reniflard n’est pas endommagé.
• Vérifier que le capteur de pression dans le reni-
flard est correctement monté.
• Contrôler le fonctionnement du capteur.

185/280
Code 9.2, SID250 / SPN 608 Défaut du système de Code 9.8, SID 254 / SPN 629.
transmission des données J1587 Défaut dans l’unité de commande, CIU
Cause : Cause :
• Liaison de données défectueuse. • Défaut sur EEPROM, CIU.
Réaction : • Erreur sur la mémoire flash, CIU.
• Aucune. • Défaut dans l’unité de commande, CIU.
Mesure à prendre : Réaction :
• Vérifier que le connecteur à 8 broches n’est pas • L’unité CIU reprend son réglage d’usine.
endommagé.
• Le moteur passe au régime ralenti.
• Vérifier que le câblage entre l’unité CIU/DCU et
• Le moteur ne peut pas démarrer.
l’unité de commande du moteur n’est pas endom-
magé. Mesure à prendre :
• Reprogrammer l’unité de commande.
Code 9.3, SID 232 / SPN 620 / 1079
Alimentation en tension du capteur Code 9.9, SID 240 / SPN 639,
Cause : Défaut de mémoire dans EMS
• Court-circuit. Cause :
• Capteur défectueux. • Défaut de mémoire dans l’unité de commande du
moteur (EMS).
Réaction :
Réaction :
• Valeurs erronées émises par le capteur de pres-
sion d’huile et le capteur de pression d’air de sura- • Le moteur ne démarre peut-être pas.
limentation.
Mesure à prendre :
• Codes erronés générés par le capteur de pression • Reprogrammer l’unité de commande.
d’huile et/ou de pression de suralimentation.
• Faible puissance. Code 9.9, SID 253 / SPN 630
Mémoire de données EEPROM, EMS 2
• Les indicateurs de pression d’huile et de pression
suralimentation affichent 0. Cause :
Mesure à prendre : • Défaut interne dans l’unité de commande.
• Vérifier que le câblage au capteur de pression • Erreur dans la programmation.
d’huile et au capteur de pression d’air de surali- Réaction :
mentation n’est pas endommagé.
• Le moteur ne démarre pas.
• Vérifier le capteur de pression d’huile et de pres-
sion de suralimentation. Mesure à prendre :
• Reprogrammer l’unité de commande.
Code 9.8, SID 253 / SPN 630
Mémoire de données EEPROM, CIU Code 9.9, SID 254 / SPN 629
Cause : Unité de commande EMS
• Défaut interne dans l’unité de commande. Cause :
• Erreur dans la programmation. • Défaut interne dans l’unité de commande.
Réaction : Réaction :
• Le moteur ne démarre pas. • Le moteur a des ratés.
Mesure à prendre : • Le moteur ne démarre pas.
• Reprogrammer l’unité de commande. Mesure à prendre :
• Remplacer l’unité de commande du moteur.

186/280
PPID 19 / SPN 2791. EGR interne
Cause :
• Câblage défectueux (capteur de pression de sura-
limentation).
• Défaut mécanique sur la vanne iEGR
Réaction :
• L’unité de commande limite la puissance du mo-
teur (si la protection n’est pas désactivée à l’aide
de l’outil VODIA).
Mesure à prendre :
• Vérifier le câblage (capteur de pression de surali-
mentation).
• Veuillez contacter une atelier agréé Volvo Penta.
• Contrôler la vanne iEGR.

187/280
Caractéristiques techniques

Généralités
Désignation de type TAD940GE TAD941GE
Puissance, Primaire/Réserve Vous reporter à la documentation commerciale
Couple, Primaire/Réserve Vous reporter à la documentation commerciale

Taux de compression 20,2:1 17,4:1


Ralenti bas (tr/min) 600-1200 600-1200
Ralenti haut (tr/min) 1500-1620 1500-1620
1800-1920 1800-1920
Régime maximal en pleine charge (tr/min) 1500/1800 1500/1800
Nombre de soupapes 24 24
Nombre de cylindres 6 6
Alésage (mm) 120 120
Course (mm) 138 138
Cylindrée totale (dm3) 9,36 9,36
Poids, à sec (kg) 1015 1015
Poids, pas à sec (kg) 1065 1065
Ordre d’allumage 1-5-3-6-2-4 1-5-3-6-2-4

Désignation de type TAD940VE TAD941VE TAD942VE TAD943VE


Puissance Vous reporter à la documentation commerciale
Couple Vous reporter à la documentation commerciale

Taux de compression 20,2:1 20,2:1 20,2:1 20,2:1


Ralenti bas (tr/min) 600 600 600 600
Ralenti haut (tr/min) 2250 2250 2250 2250

Nombre de soupapes 24 24 24 24
Nombre de cylindres 6 6 6 6
Alésage (mm) 120 120 120 120
Course (mm) 138 138 138 138
Cylindrée totale (dm3) 9,36 9,36 9,36 9,36
Poids, à sec (kg) 1015 1015 1015 1015
Poids, pas à sec (kg) 1065 1065 1065 1065
Ordre d’allumage 1-5-3-6-2-4 1-5-3-6-2-4 1-5-3-6-2-4 1-5-3-6-2-4

62

188/280
Caractéristiques techniques

Désignation de type TAD950VE TAD951VE TAD952VE


Puissance Vous reporter à la documentation commerciale
Couple Vous reporter à la documentation commerciale

Taux de compression 20,2:1 20,2:1 20,2:1


Ralenti bas (tr/min) 600 600 600
Ralenti haut (tr/min) 2250 2250 2250

Nombre de soupapes 24 24 24
Nombre de cylindres 6 6 6
Alésage (mm) 120 120 120
Course (mm) 138 138 138
Cylindrée totale (dm3) 9,36 9,36 9,36
Poids, à sec (kg) 1015 1015 1015
Poids, pas à sec (kg) 1065 1065 1065
Ordre d’allumage 1-5-3-6-2-4 1-5-3-6-2-4 1-5-3-6-2-4

63

189/280
Caractéristiques techniques

Système de lubrification
Huile, volume pour la vidange, y compris échange du/des filtre(s) :
.............................................................. 335 litres

Pression d’huile, moteur chaud, au régime de service


TAD940-943VE, TAD940-941GE ......... 300-550 kPa
TAD950-952VE ..................................... 350-600 kPa
..............................................................
au ralenti, mini ...................................... 270 kPa

Qualité d’huile ....................................... Voir les caractéristiques sous « Entretien ».

Viscosité ............................................... Voir les caractéristiques sous « Entretien ».

Filtre à huile
Filtre à passage total ............................ 2
Filtre turbo (filtre by-pass) .................... 1

Pompe à huile de lubrification


Type ...................................................... Entraînement par pignon

64

190/280
Caractéristiques techniques

Système d’alimentation
Pompe d’alimentation
Pression d’alimentation à 600 tr/min ... mini. 100 kPa
Pression d’alimentation à 1200 tr/min . mini. 300 kPa
Pression d’alimentation en charge
maximale .............................................. mini. 300 kPa

Clapet de trop-plein
Pression d’ouverture ............................ 400-550 kPa

Caractéristiques du carburant
Le carburant doit au moins être conforme aux normes nationales et internationales pour les carburants commer-
cialisés, par exemple:
EN 590 (avec adaptation nationale adéquate au point de vue environnement et résistance au froid)
ASTM D 975 No 1-D et 2-D
JIS KK 2204
Teneur en soufre: Conformément aux réglementations en vigueur dans chaque pays.
Du carburant de faible densité (gazole urbain en Suède ou gazole city en Finlande) peut entraîner une réduction
d’environ 5 % de la puissance et une augmentation d’environ 2–3 % de la consommation de carburant.

65

191/280
Caractéristiques techniques

Système de refroidissement
Type ...................................................... Surpression, fermé
Clapet de surpression, pression
d’ouverture maxi ................................... 75 kPa

Contenance (moteur) ............................ 17 litres


Contenance (moteur + radiateur
et durites) .............................................. 24 litres

Thermostat
Quantité ................................................ 1 pce
Température d’ouverture ...................... 82° C

Système électrique
Tension du système ............................. 24 V

Alternateur C.A :
tension/intensité maxi .......................... 28 V/80 A
puissance, env. .................................... 2 200 W
Alternateur de remplacement (équipement
supplémentaire) :
tension/intensité maxi .......................... 28 V/100 A
puissance, env. .................................... 2 800 W
et
tension/intensité maxi .......................... 28 V/140 A
puissance, env. .................................... 4 000 W

Capacité des batteries ......................... 2 de 12 V branchées en série, maxi. 180 Ah


Densité d’électrolyte à +25°C:
batterie entièrement chargée ............... 1,28 g/cm3 (1,24 g/cm3)*
la batterie doit être chargée à .............. 1,20 g/cm3 (1,20 g/cm3)*
*Remarque Concerne les batteries avec électrolyte pour pays tropicaux.

66

192/280
Notes
...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

193/280
Notes
...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................

194/280

Yes please,
I would like an operator’s manual in English at no charge.
Post or fax this coupon to: Publication number: 7745259

42200/615001/155099900192
Document & Distribution Cen- Name
ter
Order Department
Address
ARU2, Dept. 64620
SE-405 08 Göteborg
Sweden
Fax: +46 31 545 772
Orders can also be placed via
the Internet:
http://www.volvopenta.com/ Country
manual/coupon
Please note that this offer is valid for 12 months from the date of deli-
very of the engine, after this it is subject to availability.


Ja danke,
ich will kostenlos eine Betriebsanleitung in deutscher Sprache erhalten.
Schicken Sie den Coupon Publikationsnummer: 7745261

42200/615001/155099900192
per Post oder als Fax an: Name
Document & Distribution Center
Order Department
Anschrift
ARU2, Dept. 64620
SE-405 08 Göteborg
Schweden
Fax: +46 31 545 772
Die Bestellung kann auch über
das Internet erfolgen:
http://www.volvopenta.com/ Land
manual/coupon
Bitte beachten Sie, dass das Angebot für die Dauer von 12 Monaten ab dem
Lieferdatum des Motors gilt, danach nur noch bis zum Aufbrauchen des La-
gerbestandes.


Oui merci,
Je souhaite recevoir un manuel d’instructions gratuit en français.
Envoyez ou faxez le bon de Numéro de publication: 7745262
42200/615001/155099900192

commande à: Nom
Document & Distribution Center
Order Department
Adresse
ARU2, Dept. 64620
SE-405 08 Göteborg
Suède
Fax: +46 31 545 772
Vous pouvez également passer
la commande par Internet:
http://www.volvopenta.com/ Pays
manual/coupon

Noter que l’offre est valable 12 mois à partir de la date de livraison du


moteur, puis seulement dans la mesure des stocks disponibles.

195/280

Sí gracias,
deseo recibir gratuitamente un libro de instrucciones en español.
Franquear o enviar fax a: Número de publicación: 7745263

42200/615001/155099900192
Document & Distribution Cen- Nombre
ter
Order Department
Dirección
ARU2, Dept. 64620
SE-405 08 Göteborg
Suecia
Fax: +46 31 545 772
El pedido puede hacerse tam-
bién por internet:
http://www.volvopenta.com/ País
manual/coupon
Observe que la oferta es válida durante 12 meses a partir de la fecha de entre-
ga del motor. A partir de la fecha de finalización de la oferta, la misma es váli-
da siempre que haya existencias.


Sì, grazie,
desidero ricevere gratuitamente un manuale d’istruzioni in lingua italiana.
Spedire il tagliando per posta o Public. No.: 7745264

42200/615001/155099900192
per fax a: Nome e Cognome
Document & Distribution Center
Order Department
Indirizzo
ARU2, Dept. 64620
SE-405 08 Göteborg
Svezia
Fax: +46 31 545 772
L’ordinazione può essere fatta
anche su Internet:
http://www.volvopenta.com/ Paese
manual/coupon

Notare che la validità dell’offerta è garantita solo per 12 mesi dalla consegna
del motore, dopodiché si procederà fino ad esaurimento scorte.


Ja tack,
jag vill kostnadsfritt ha en instruktionsbok på svenska.
Posta eller faxa kupongen till: Publikationsnummer: 7745258
42200/615001/155099900192

Dokument & Distribution center Namn


Ordermottagningen
ARU2, Avd. 64620
Adress
SE-405 08 Göteborg
Sverige
Fax: +46 31 545 772
Beställningen kan även göras
via internet:
http://www.volvopenta.com/
manual/coupon Land

Observera att erbjudandet gäller i 12 månader från motorns


leveransdatum, därefter endast i mån av tillgång.

196/280

Ja graag,
Ik wil kosteloos een instructieboek in het Nederlands ontvangen.
Stuur of fax de coupon naar: Publicatienummer: 7745266

42200/615001/155099900192
Document & Distribution Center Naam
Order Department
ARU2, Dept. 64620
Adres
SE-405 08 Göteborg
Zweden
Fax: +46 31 545 772
U kunt ook bestellen via
internet:
http://www.volvopenta.com/
manual/coupon Land

Denk eraan dat de aanbieding geldt tot 12 maanden na levering van de


motor, daarna nog slechts indien beschikbaar.


Kyllä kiitos,
haluan suomenkielisen ohjekirjan veloituksetta.
Postita tai faksaa kuponki Julkaisunumero: 7745264

42200/615001/155099900192
osoitteella: Nimi
Document & Distribution Center
Order Department
Osoite
ARU2, Dept. 64620
SE-405 08 Göteborg
Ruotsi
Fax: +46 31 545 772
Tilauksen voi tehdä myös
Internetissä:
http://www.volvopenta.com/ Maa
manual/coupon
Ota huomioon, että tarjous on voimassa 1 vuoden ajan
moottorin luovutuspäivämäärästä, sen jälkeen vain
tuotteen saatavuuden perusteella.


Sim, obrigado(a)!
Gostaria de receber gratuitamente um manual de instruções em português.
Envie o talão pelo correio ou Número de publicação: 7745267
42200/615001/155099900192

um fax para: Nome


Document & Distribution Center
Order Department
Endereço
ARU2, Dept. 64620
SE-405 08 Göteborg
Suécia
Fax: +46 31 545 772
A encomenda também pode
ser feita através da Internet:
http://www.volvopenta.com/ País
manual/coupon

Notar que a oferta é válida por um período de 12 meses a partir da data de en-
trega do motor. Depois desse período, a oferta é válida consoante a disponibili-
dade.

197/280
Íáé, ✂
Èá Þèåëá Ýíá áíôßôõðï ôïõ åã÷åéñéäßïõ ÷ñÞóçò óôçí áããëéêÞ ãëþóóá ÷ùñßò
êáìéÜ ÷ñÝùóç.
Ôá÷õäñïìÞóôå áõôü ôï êïõðüíé Áñéèìüò Ýêäïóçò: 7745268

42200/615001/155099900192
óôçí ðáñáêÜôù äéåýèõíóç Þ ¼íïìá
óôåßëôå ôï ìå öáî óôïí
ðáñáêÜôù áñéèìü öáî:
Document & Distribution Center Äéåýèõíóç
Order Department
ARU2, Dept. 64620
SE-405 08 Göteborg
Sweden
Fax: +46 31 545 772
Ìðïñåßôå åðßóçò íá äþóåôå ôçí ×þñá
ðáñáããåëßá óáò ìÝóù ôïõ
Internet, óôç äéåýèõíóç:
http://www.volvopenta.com/ Ðáñáêáëïýìå óçìåéþóôå üôé áõôÞ ç ðñïóöïñÜ éó÷ýåé ãéá 12 ìÞíåò áðü ôçí
çìåñïìçíßá ðáñÜäïóçò ôçò ìç÷áíÞò. ÌåôÜ èá åßíáé èÝìá äéáèåóéìüôçôáò.
manual/coupon


Äà, ïîæàëóéñòà,
Îòïðàâüòå ýòîò òàëîí ïî÷òîé ß áû õîòåë èìåòü áåñïëàòíîå ðóêîâîäñòâî îïåðàòîðà íà ðóññêîì ÿçûêå.
èëè ôàêñîì íà èìÿ: Íîìåð èçäàíèÿ: 77455269

42200/615001/155099900192
Document & Distribution Center
Èìÿ
Order Department
ARU2, Dept. 64620
SE-405 08 Göteborg Àäðåñ
Sweden
Fax: +46 31 545 772
Çàêàçû òàêæå ìîæíî
ðàçìåùàòü ÷åðåç
Èíòåðíåò:
http://www.volvopenta.com/ Ñòðàíà
manual/coupon

Ê Âàøåìó ñâåäåíèþ, ýòî ïðåäëîæåíèå äåéñòâèòåëüíî â òå÷åíèå 12


ìåñÿöåâ îò äàòû ïîñòàâêè äâèãàòåëÿ; â äàëüíåéøåì îíî çàâèñèò îò
íàëè÷èÿ.

198/280
9.2. Annexe B - Manuel d’utilisation et d’entretien alternateur

199/280
200/280
Manuel d’utilisation et d’entretien

LEROY SOMER

Alternateur
LSA46.2 L6 - L9
LSA46.2 M3 - M5
LSA46.2 VL12
46.2 SHUNT, AREP & PMG

3856 h
33522060901_6_1
01/01/2011

201/280
202/280
3856 fr - 2011.01 / h

367
49
48 124
364
371 120
122
177

198

41

466

37
31
1
321
30

mise
15
320

ans
325

tre tr al
322

i t ê
e do r fin
t t e notic tilisateu
Ce à l’u

36
90
91
79
349
70
78
100
343
347
28
4
34
33
323

LSA 46.2 - 4 POLES


ALTERNATEURS
Installation et maintenance
203/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 3856 fr - 2011.01/ h

LSA 46.2 - 4 POLES


ALTERNATEURS

Cette notice s’applique à l’alternateur dont vous venez de prendre possession.

Nous souhaitons attirer votre attention sur le contenu de cette notice de maintenance.

LES MESURES DE SECURITE LES CONSIGNES DE SECURITE

Avant de faire fonctionner votre machine, Nous attirons votre attention sur les 2
vous devez avoir lu complètement ce mesures de sécurité suivantes à respecter :
manuel d’installation et de maintenance.
a) Pendant le fonctionnement, interdire
Toutes les opérations et interventions à le stationnement de toute personne
faire pour exploiter cette machine seront devant les grilles de sortie d’air en raison
réalisées par un personnel qualifié. d’un éventuel risque de projection de
matière.
Notre service assistance technique est à
votre disposition pour tous les renseigne- b) Interdire d’approcher les grilles de
ments dont vous avez besoin. sortie d’air aux enfants de moins de 14
ans.
Les différentes interventions décrites dans
cette notice sont accompagnées de Une planche d’autocollants des différentes
recommandations ou de symboles pour consignes de sécurité est jointe à cette
sensibiliser l’utilisateur aux risques notice de maintenance. Leur positionne-
d’accidents. Vous devez impérativement ment se fera selon le dessin et lorsque la
comprendre et respecter les différentes machine sera complètement installée.
consignes de sécurité jointes.

ATTENTION AVERTISSEMENT
Les alternateurs ne doivent pas être mis
en service tant que les machines dans
Consigne de sécurité pour une lesquelles ils doivent être incorporés,
intervention pouvant endommager ou n’ont pas été déclarées conformes aux
détruire la machine ou le matériel Directives CE, ainsi qu’aux autres
environnant. directives éventuellement applicables.

Note : Nous nous réservons le droit de


modifier les caractéristiques de ce produit à
tout moment pour y apporter les derniers
développements technologiques. Les
Consigne de sécurité pour un danger en informations contenues dans ce document
général sur le personnel. sont donc susceptibles de changer sans
avis préalable.

Copyright 2005 : MOTEURS LEROY-


SOMER
Ce document est la propriété de :
MOTEURS LEROY SOMER.
Consigne de sécurité pour un danger Il ne peut être reproduit sous quelque forme
électrique sur le personnel. que ce soit sans notre autorisation préalable.
Marques, modèles et brevets déposés.

2
204/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 3856 fr - 2011.01/ h

LSA 46.2 - 4 POLES


ALTERNATEURS

SOMMAIRE

1 - RECEPTION........................................................................................................................4
1.1 - Normes et mesures de sécurité.....................................................................................4
1.2 - Contrôle........................................................................................................................4
1.3 - Identification.................................................................................................................. 4
1.4 - Stockage.......................................................................................................................4
1.5 - Applications................................................................................................................... 4
1.6 - Contre-indications d’emploi...........................................................................................4

2 - CARACTERISTIQUES TECHNIQUES...............................................................................5
2.1 - Caractéristiques électriques..........................................................................................5
2.2 - Caractéristiques mécaniques........................................................................................5

3 - INSTALLATION................................................................................................................... 6
3.1 - Montage........................................................................................................................6
3.2 - Contrôles avant première mise en marche....................................................................7
3.3 - Schémas de couplage des bornes................................................................................7
3.4 - Mise en service........................................................................................................... 10
3.5 - Réglages.....................................................................................................................10

4 - ENTRETIEN - MAINTENANCE......................................................................................... 11
4.1 - Mesures de sécurité.................................................................................................... 11
4.2 - Maintenance courante................................................................................................ 11
4.3 - Détection de défaut..................................................................................................... 11
4.4 - Défauts mécaniques...................................................................................................12
4.5 - Défauts électriques.....................................................................................................12
4.6 - Démontage, remontage..............................................................................................14
4.7 - Installation et maintenance de la PMG........................................................................16
4.8 - Tableau des caractéristiques.......................................................................................17

5 - PIECES DETACHEES.......................................................................................................18
5.1 - Pièces de première maintenance................................................................................18
5.2 - Service assistance technique......................................................................................18
5.3 - Accessoires................................................................................................................. 18
5.4 - Vues éclatées, nomenclature et couples de serrage...................................................19

Déclaration d’incorporation «CE».......................................................................................22

3
205/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 3856 fr - 2011.01/ h

LSA 46.2 - 4 POLES


ALTERNATEURS
1 - RECEPTION • C : système d’excitation
(C : AREP / J : SHUNT ou PMG / E :
1.1 - Normes et mesures de sécurité COMPOUND)
Nos alternateurs sont conformes à la • 6/4 : numéro du bobinage / nombre de
plupart des normes internationales. pôles.
Voir la déclaration d’incorporation CE en
dernière page. 1.3.1 - Plaque signalétique
Afin de disposer de l’identité précise et
1.2 - Contrôle rapide de votre machine, vous pouvez
A la réception de votre alternateur, vérifiez retranscrire ses caractéristiques sur la
qu’il n’a subi aucun dommage au cours du plaque signalétique ci-dessous.
transport. S’il y a des traces de choc
évident, émettre des réserves au niveau 1.4 - Stockage
du transporteur (les assurances de En attendant la mise en service, les
transport peuvent être amenées à machines doivent être entreposées :
intervenir) et après un contrôle visuel, faire - à l’abri de l’humidité (< 90 %), après une
tourner la machine à la main pour déceler longue période de stockage, contrôler
une éventuelle anomalie. l’isolement de la machine (§ 3.2.1), pour
éviter le marquage des roulements, ne pas
1.3 - Identification stocker dans un environnement de vibration
L’identification de l’alternateur se fait par importante.
une plaque signalétique collée sur la
machine (voir dessin). 1.5 - Applications
S’assurer de la conformité entre la plaque Ces alternateurs sont destinés essen-
signalétique de la machine et votre tiellement à produire de l’énergie
commande. électrique dans le cadre des applications
L’appellation de la machine se définit en liées à l’utilisation des groupes
fonction de différents critères, exemple : électrogènes.
LSA 46.2 M5 C6/4 -
• LSA : appellation de la gamme PARTNER 1.6 - Contre indications d’emploi
M : Marine L’utilisation de la machine est limitée aux
C : Cogénération conditions de fonctionnement (environ-
T : Télécommunications nnement, vitesse, tension, puissance...)
• 46.2 : type de la machine compatibles avec les caractéristiques
• M5 : modèle indiquées sur la plaque signalétique.

ALTERNATEURS ALTERNATORS
LSA Date PUISSANCE / RATING
Tension
N 5700 125897 A15 Hz Voltage
V
Min-1/R.P.M. 1500 Protection Ph.
Made in France - 1 024 959/a

Cos Ø /P.F. 0,8 Cl. ther. / Th.class Connex.


Régulateur/A.V.R. R 438 B
Continue kVA
Altit. m Masse / Weight
Continuous kW
Rlt AV/D.E bearing 6302 2 RS C3
40C A
Rlt AR/N.D.E bearing 6303 2 RS C3
Graisse / Grease 45g / 3600 h Secours kVA
Std by
Valeurs excit / Excit. values kW
en charge / full load 27C A
à vide / at no load (*) Tension maxi. / maximum voltage

166631 Conforme à C.E.I 60034-1. According to I.E.C 60034-1.


C US

4
206/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 3856 fr - 2011.01/ h

LSA 46.2 - 4 POLES


ALTERNATEURS
2 - CARACTERISTIQUES 2.2 - Caractéristiques mécaniques
TECHNIQUES - Carcasse en acier
- Flasques en fonte
1.1 - Caractéristiques électriques - Roulements à billes graissés à vie
L’alternateur LSA 46.2 est une machine - Formes de construction :
sans bague ni balai à induit tournant, il est IM 1201 (MD 35) monopalier à disque SAE
bobiné «Pas 2/3», 6 ou 12 fils, l’isolation avec pattes et brides.
est classe H et le système d’excitation est IM 1001 (B 34) bipalier avec bride SAE et
disponible en version SHUNT, AREP ou bout d’arbre cylindrique normalisé.
«PMG» (voir schémas et notice régu- - Machine ouverte, autoventilée
lateur). - Degré de protection : IP 23
2.1.1 - Options électriques
- Sondes de détection de température du 2.1.1 - Options mécaniques
stator. - Filtre à l’entrée d’air,
- Sondes paliers et stators (CTP, PT100 ...) - Roulements regraissables,
- Résistance de réchauffage. - Protection IP 44.
Antiparasitage conforme à la norme EN
55011, groupe 1, classe B (Standard pour
l’Europe).
ROUE POLAIRE STATOR : 12 fils (marquage T1 à T 12)
SYSTEME SHUNT
T1 T7 T2 T8 T3 T9
EXCITATRICE
Varistor

Induit
5+ 6-
T4 T10 T5 T11 T6 T12
Inducteur

R 250 Alimentation / Détection

ROUE POLAIRE STATOR : 6 ou 12 fils (marquage T1 à T 12)


SYSTEME AREP Bob auxiliaires
T1 T7 T2 T8 T3 T9
EXCITATRICE
Varistor

Induit
5+ 6-
T4 T10 T5 T11 T6 T12
Inducteur

R 450 Référence tension

ROUE POLAIRE STATOR : 6 ou 12 fils (marquage T1 à T 12)


SYSTEME PMG
T1 T7 T2 T8 T3 T9
EXCITATRICE
Varistor

PMG

Induit
5+ 6-
T4 T10 T5 T11 T6 T12
Inducteur

R 450 Référence tension

5
207/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 3856 fr - 2011.01/ h

LSA 46.2 - 4 POLES


ALTERNATEURS
3 - INSTALLATION 3.1.2 - Accouplement
Le personnel effectuant les différentes 3.1.2.1 - Alternateur monopalier
opérations indiquées dans ce chapître, Avant d’accoupler l’alternateur et le moteur
devra porter les équipements de thermique, vérifier la compatibilité par :
protection individuels, adaptés aux - une analyse torsionnelle de la ligne d’arbre,
risques mécaniques et électriques. - un contrôle des dimensions du volant et
carter de volant, de la bride, des disques et
3.1 - Montage déport de l’alternateur.

ATTENTION

Lors de l’accouplement, ne pas utiliser la


turbine pour faire tourner le rotor de
Toutes les opérations de levage et de l’alternateur.
manutention doivent être réalisées avec L’alignement des trous des disques et du
un matériel éprouvé et l’alternateur doit volant est obtenu par la rotation du
être horizontal. Se référer de la masse de volant moteur thermique.
l’alternateur (voir 4.8.3.) pour le choix de S’assurer du calage de l’alternateur en
l’outil de levage. position pendant l’accouplement.
Vérifier l’existence du jeu latéral du
3.1.1 - Manutention vilebrequin.
Les anneaux de levage largement 3.1.2.2 - Alternateur bipalier
dimensionnés permettent la manipulation - Accouplement semi-élastique
de l’alternateur seul. Ils ne doivent pas être Il est recommandé de réaliser un
utilisés pour soulever le groupe complet. Le alignement soigné des machines en
choix des crochets ou manilles de levage vérifiant que les écarts de concentricité et
doit être adapté à la forme de ces anneaux. de parallélisme des 2 demi-manchons
Prévoir un système de levage qui respecte n’excèdent pas 0,1 mm.
l’environnement de la machine. Cet alternateur a été équilibré avec 1/2
clavette.
3.1.3 - Emplacement
Le local dans lequel est placé l’alternateur
doit être ventilé de telle sorte que la
température ambiante n’excède pas les
données de la plaque signalétique.

3.2 - Contrôles avant première mise


en marche
3.2.1 - Vérifications électriques

Pendant cette opération, interdire la Il est formellement proscrit de mettre en


présence de toute personne sous la service un alternateur neuf ou non, si
charge. l’isolement est inférieur à 1 mégohm
pour le stator et 100 000 ohms pour les
autres bobinages.

6
208/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 3856 fr - 2011.01/ h

LSA 46.2 - 4 POLES


ALTERNATEURS
Pour retrouver les valeurs minimales ci- - le sens de rotation standard est le sens
dessus, plusieurs méthodes sont possibles. horaire vu coté bout d’arbre (rotation des
a) Déshydrater la machine pendant 24 phases 1 - 2 - 3).
heures dans une étuve à une température Pour un sens de rotation anti-horaire,
de 110 °C (sans le régulateur). permuter 2 et 3.
b) Insuffler de l’air chaud dans l’entrée d’air - le couplage correspond bien à la tension
en assurant la rotation de la machine d’exploitation du site (voir cf § 3.3).
inducteur déconnecté.
Nota : Arrêt prolongé : Afin d’éviter ces 3.3 - Schémas de couplage des
problèmes, l’utilisation de résistances de
réchauffage ainsi qu’une rotation d’entretien bornes
périodique sont recommandées. Les La modification des couplages est obtenue
résistances de réchauffage ne sont par le déplacement des cables stator sur les
réellement efficaces que si elles sont en bornes.
fonctionnement permanent pendant l’arrêt Le code du bobinage est précisé sur la
de la machine. plaque signalétique.
ATTENTION 3.3.1 - Connexion des bornes : 12 fils
S’assurer que l’alternateur possède le Les accessoires de raccordement sont
niveau de protection correspondant aux détaillés dans le paragraphe 5.3.3.
conditions d’environnement définies.
3.2.2 - Vérifications mécaniques
Avant le premier démarrage, vérifier que :
- le serrage de tous les vis et boulons est
correct. Toutes les interventions sur les bornes
- l’air de refroidissement est aspiré librement, de l’alternateur lors de reconnexions ou
- les grilles et carter de protection sont bien de vérifications seront faites la machine
en place. arrêtée.
Code connexions Tension L.L Couplage usine

A L1(U) Bobinage 50 Hz 60 Hz
T1 T7 T12 T3
3 phases 6 190 - 208 190 - 240 T6 T9
L3(W)

7 220 - T11
T2
T4 T10 N T5 T8
L2(V)
T12 T5 8 - 190 - 208
T1
T10 T4 T7
T9 T2 Détection de tension R 250 : L1(U)
T11
T6
0 => (T8) / 110 V => (T11)
Détection de tension R 450 : N
L3(W) T3 T8 L2(V) 0 => (T3) / 220 V => (T2) AR

Bobinage 50 Hz 60 Hz
T1 L1(U)
D 6 380 - 415 380 - 480 T12 T6 T9
T3
L3(W)
3 phases T4
T7
7 440 - T2
T11 T5 T8
L2(V)
N 8 - 380 - 416
T10 T1
T10
T12 Détection de tension R 250 : T4 T7
L1(U)
T9 0 => (T8) / 110 V => (T11)
T11 T5
Détection de tension R 450 :
T8 N
T3 T6 T2 0 => (T3) / 380 V => (T2) AR
L3(W) L2(V) 9 500 - 525 600
En bob. 9 : détection de tension R 450 + transfo (Schéma sur demande, AREP ou SHUNT)

En cas de reconnexion, vérifier la détection de tension du régulateur !


L'usine peut fournir en option un jeu de shunts souples et de barrettes de couplage spéciales pour réaliser ces connexions (*).

7
209/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 3856 fr - 2011.01/ h

LSA 46.2 - 4 POLES


ALTERNATEURS
Code connexions Tension L.L Couplage usine
Bobinage 50 Hz 60 Hz
FF
1 phase
6 220 - 240 220 - 240 T12 T6 T9
T3
( )
*
T2 T6 T8 T12
7 240 - 254 -
T11
T2
T3
T5 T11 T9 8 - 220 - 240 T5 T8
T1
T1 T4 T7 T10 T10 T7
L L Détection de tension R 250 : T4 L1(U)
M 0 => (T4) / 110 V => (T1)
Détection de tension R 450 : M
Tension LM = 1/2 tension LL 0 => (T10) / 220 V => (T1) L2(V)
AR

50 Hz 60 Hz
*
( )
Bobinage
F L1(U)
T12 T9
T3
T12 T1 6 220 - 240 220 - 240
T6
L3(W)
1 phase
ou T9 T4 7 240 - 254 - T11
T8
T2
3 phases T6 T7 L2(V)
T5
8 - 220 - 240
T1
10
T3 T10
Détection de tension R 250 : L1(U)
T4 T7
L3(W) L2(V) 0 => (T8) / 110 V => (T11)
T11 T8 T5 T2
L L Détection de tension R 450 : AR M
M
Tension LM = 1/2 tension LL 0 => (T3) / 220 V => (T2) Utilisation L2 (V), L3 (W) en monophasé

50 Hz 60 Hz ( )
*
Bobinage
G
1 PH 6 220 - 240 220 - 240 T12 T6
T3
L3(W)
T9
M
T6
T12
T7
T1
7 240 - 254 - T11 T5 T2
T4
L2(V)
T3
T2
8 - 220 - 240 T8

T10 T10 T4
T5
T9 L Détection de tension R 250 :
L T11 T8 0 => (T8) / 110 V => (T11) T7 T1
Détection de tension R 450 : M
Tension LM = 1/2 tension LL 0 => (T3) / 220 V => (T2) AR
En cas de reconnexion, vérifier la détection de tension du régulateur !
L'usine peut fournir en option un jeu de shunts souples et de barrettes de couplage spéciales pour réaliser ces connexions (*).

8
210/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 3856 fr - 2011.01/ h

LSA 46.2 - 4 POLES


ALTERNATEURS
3.3.2 - Connexion des bornes : 6 fils (non réalisable avec R 250)
Code connexions Tension L.L Couplage usine
L1(U) Bobinage 50 Hz 60 Hz
D T1 T5 T3
6S 380 - 415 380 - 480 L3(W)
3 phases
7S 440 - T4 T2
L2(V)
T4 N 8S - 380 - 416
T6 T1
T5 L1(U)
Détection de tension R 450 :
T6
0 => (T3) / 380 V => (T2)
T3 T2 N
AR
L3(W) L2(V) En bobinage 9 : détection de tension
9S 500 - 525 600 R 450 + transfo (Schéma sur demande)

Bobinage 50 Hz 60 Hz ( )
*
F L1(U)
6S 220 - 240 220 - 240 T5 T3
Mono ou triphasé L3(W)
T6 T1 7S 240 - 254 -
T4 T2 L2(V)
8S - 220 - 240
T3 T4 T6 T1 L1(U)
Détection de tension R 450 :
T5 T2 0 => (T3) / 220 V => (T2) AR
L3(W) L2(V) Utilisation : L2 (V), L3 (W) en monophasé

En cas de reconnexion, vérifier la détection de tension du régulateur !


L'usine peut fournir en option un jeu de shunts souples et de barrettes de couplage spéciales pour réaliser ces connexions (*).

3.3.3 - Schéma de connexion des options


Kit antiparasitage R 791 T (standard pour marquage CE) Potentiomètre tension extérieur
Connexions A D F

Noir T1 T1 T1
Noir T2 T2 T2
ST4
Noir T3 T3 T3 Ajustage de la tension
Bleu N N par potentiomètre à distance
Blanc

Connexion du transformateur d'intensité

Couplage D In - Secondaire 1 A T4 Couplage D & A In (coupl. D) - Secondaire 1 A


- PH 1 P2 P2 T10

Barrette de P1 Barrette de P1
6 fils neutre 12 fils neutre

Résistance de réchauffage Sondes stator CTP

103 130 C
Ph1 fils bleu

101 250W - 220 V Ph2 150C


fils noir

102 104 Ph3 180 C


fils rouge/blanc

9
211/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 3856 fr - 2011.01/ h

LSA 46.2 - 4 POLES


ALTERNATEURS
3.3.4 - Vérifications des branchements 3.4 - Mise en service

Les installations électriques doivent être Le démarrage et l’exploitation de la


réalisées conformément à la législation machine n’est possible que si
en vigueur dans le pays d’utilisation. l’installation est en accord avec les
Vérifier que : règles et consignes définies dans cette
- le dispositif de coupure différentielle notice.
conforme à la législation sur la protection La machine est essayée et réglée en usine.
des personnes, en vigueur dans le pays A la première utilisation à vide il faudra
d’utilisation, a bien été installé sur la sortie s’assurer que la vitesse d’entraînement est
de puissance de l’alternateur au plus près correcte et stable (voir la plaque
de celui-ci. (Dans ce cas, déconnecter le fil signalétique). Avec l’option roulements
du module d’antiparasitage reliant le regraissables, Il est recommandé de
neutre). graisser les paliers au moment de la
- les protections éventuelles ne sont pas première mise en service (voir 4.2.3).
déclenchées, A l’application de la charge, la machine doit
- dans le cas d’un régulateur extérieur, les retrouver sa vitesse nominale et sa tension;
connexions entre l’alternateur et l’armoire toutefois si le fonctionnement est irrégulier,
sont bien effectuées selon le schéma de on peut intervenir sur le réglage de la
branchement. machine (suivre la procédure de réglage cf
- il n’y a pas de court-circuit entre phase ou § 3.5). Si le fonctionnement se révèle
phase-neutre entre les bornes de sortie de toujours défectueux il faudra alors faire une
l’alternateur et l’armoire de contrôle du recherche de panne (cf § 4.4).
groupe électrogène (partie du circuit non
protégée par les disjoncteurs ou relais de 3.5 - Réglages
l’armoire).
- le raccordement de la machine est réalisé
cosse sur cosse et conforme au schéma de
connexion des bornes.

Les différents réglages pendant les


essais seront réalisés par un personnel
qualifié. Le respect de la vitesse
d’entraînement spécifiée sur la plaque
signalétique est impératif pour entamer
une procédure de réglage.
Après la mise au point les panneaux
d’accès ou capotages seront remontés.
Les seuls réglages possibles de la
machine se font par l’intermédiaire du
régulateur.

10
212/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 3856 fr - 2011.01/ h

LSA 46.2 - 4 POLES


ALTERNATEURS
4 - ENTRETIEN - MAINTENANCE 4.2.3 - Entretien électrique
4.1 - Mesures de sécurité On peut utiliser des produits dégraissants et
Les interventions d’entretien ou de volatiles du commerce.
dépannage sont à respecter impéra-
tivement afin d’éviter les risques ATTENTION
d’accidents et de maintenir l’alternateur
dans son état d’origine. Ne pas utiliser : trichloréthylène,
perchlorethylene, trichloroethane et
tous les produits alcalins.

Toutes ces opérations effectuées sur


l’alternateur seront faites par un
personnel formé à la mise en service, à Ces opérations doivent être réalisées
l’entretien et à la maintenance des dans une station de nettoyage, équipée
éléments électriques mécaniques et d’un système d’aspiration avec récu-
devra porter les équipements de pération et élimination des produits.
protection individuels adaptés aux Les isolants et le système d’imprégnation
risques mécaniques et éléctriques. ne sont pas sujet à être endommagés par
Avant toute intervention sur la machine, les solvants. Il faut éviter de faire couler le
assurez vous qu’elle ne peut pas être nettoyant vers les encoches.
démarrée par un système manuel ou Appliquer le produit au pinceau en
automatique et que vous avez compris les épongeant l’excédent. Sécher le bobinage
principes de fonctionnement du système. avec un chiffon sec. Laisser évaporer avant
de refermer la machine.
4.2 - Maintenance courante 4.2.4 - Entretien mécanique
4.2.1 - Contrôle après la mise en route
Après environ 20 heures de fonctionnement,
ATTENTION
vérifier le serrage de toutes les vis de fixation
de la machine, l’état général de la machine L’utilisation d’eau ou d’un nettoyeur
et les différents branchements électriques haute pression pour le nettoyage de la
de l’installation. machine est interdit. Tout incident
4.2.2 - Roulements résultant de cette utilisation ne sera pas
En standard, l’alternateur est équipé de couvert par notre garantie.
roulements de type «graissés à vie». En Dégraissage : Utiliser un pinceau et un
option ils peuvent être regraissables. Il est détergent (compatible à la peinture).
Dépoussiérage : Utiliser l’air comprimé.
recommandé de graisser l’alternateur en Si la machine est équipée de filtres, le
marche. La quantité de graisse et la personnel d’entretien devra procéder au
périodicité sont données dans le tableau ci- nettoyage périodique et systématique des
dessous. filtres à air. Dans le cas de poussières
Roulement AV / AR 6316 C3 6315 C3 sèches, le filtre peut être nettoyé à l’air
Quantité de graisse 33 g 30 g comprimé et ou remplacé en cas de
Périodicité de graissage 4000 H 4500 H colmatage.
Après nettoyage de l’alternateur il est
La périodicité de graissage est donné pour impératif de contrôler l’isolation des
de la graisse : LITHIUM - standard - NLGI 3. bobinages (voir § 3.2. et § 4.8.).
Le graissage en usine est réalisé avec de la
graisse : ESSO - Unirex N3. 4.3 - Détection de défaut
Avant d’utiliser une autre graisse, vérifier sa Si, à la mise en service, le fonctionnement
compatibilité avec la graisse d’origine. de l’alternateur se révèle anormal, il est
Surveiller l’élévation de température des nécessaire d’identifier l’origine de la panne
roulements (voir § 4.4). (voir § 4.4 et 4.5).

11
213/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 3856 fr - 2011.01/ h

LSA 46.2 - 4 POLES


ALTERNATEURS
4.4 - Défauts mécaniques
Défaut Action
Echauffement excessif du ou des paliers - Si le roulement a bleui ou si la graisse est carbonisée, changer le roulement
(température des roulements supérieure - Roulement mal bloqué (jeu anormal dans la cage de roulement)
Roulement
à 80°C) avec ou sans bruit anormal des - Contrôler l’alignement des paliers (flasque mal emboité)
roulements
- Entrée-sortie d’air partiellement obstruée ou recyclage de l’air chaud de l’alternateur
Echauffement excessif de la carcasse de
Température ou du moteur thermique
l’alternateur (plus de 40°C au dessus de
anormale - Fonctionnement de l’alternateur à une tension trop élevée (> à 105% de Un en charge)
la température ambiante)
- Fonctionnement de l’alternateur en surcharge
- Mauvais alignement (accouplement)
Vibrations excessives - Amortissement défectueux ou jeu dans l’accouplement
Vibrations - Défaut d’équilibrage du rotor (Moteur - Alternateur)
Vibrations excessives et grognement - Déséquilibre entre les phases
provenant de la machine - Court-circuit stator
- Court-circuit sur l’installation
- Faux couplage (couplage en parallèle non en phase)
Conséquences possibles:
Bruits Choc violent, éventuellement suivi - Rupture ou détérioration de l’accouplement
anormaux d’un grognement et de vibrations - Rupture ou torsion du bout d’arbre
- Déplacement et mise en court-circuit du bobinage de la roue polaire
- Eclatement ou déblocage du ventilateur
- Destruction des diodes tournantes, du régulateur, de la varistance

4.5 - Défauts électriques


Défaut Action Mesures Contrôle/Origine
L’alternateur s’amorce et sa tension
reste normale après suppression de - Manque de rémanent
Brancher entre la pile
Absence de
E- et E+ une pile neuve L’alternateur s’amorce mais sa - Vérifier le branchement de la référence tension au régulateur
tension
de 4 à 12 volts en tension ne monte pas à la valeur - Défaut diodes
à vide au
respectant les polarités nominale après suppression de la pile - Court-circuit de l’induit
démarrage
pendant 2 à 3 secondes L’alternateur s’amorce mais sa - Défaut du régulateur
tension disparaît après suppression - Inducteurs coupés (vérifier bobinage)
de la pile - Roue polaire coupée (vérifier la résistance)
Vérifier le branchement du régulateur (éventuellement régulateur
défectueux)
- Inducteurs en court-circuit
Vitesse bonne
Tension trop Vérifier la vitesse - Diodes tournantes claquées
basse d’entraînement - Roue polaire en court-circuit
- Vérifier la résistance
Augmenter la vitesse d’entraînement (ne pas toucher au pot.
Vitesse trop faible
tension (P2) du régulateur avant de retrouver la vitesse correcte)
Tension trop Réglage du potentiomètre
Réglage inopérant Défaut du régulateur
élevée tension du régulateur
- Vérifier la vitesse : possibilité irrégularités cycliques
Réglage du
Oscillations Si pas d’effet : essayer les modes - Bornes mal bloquées
potentiomètre stabilité
de la tension de stabilité normal ou rapide (ST2) - Défaut du régulateur
du régulateur
- Vitesse trop basse en charge (ou LAM du régulateur réglé trop haut)
Tension Tension entre E+ et E- (DC)
- Vérifier la vitesse (ou LAM du régulateur réglé trop haut)
bonne à vide Mettre à vide et vérifier SHUNT / AREP / PMG < 10V
et trop la tension entre E+ et - Diodes tournantes défectueuses
basse en E- sur le régulateur Tension entre E+ et E-
- Court-circuit dans la roue polaire. Vérifier la résistance.
charge SHUNT / AREP / PMG > 15V
- Induit de l’excitatrice défectueux. Vérifier la résistance.
Disparition
Vérifier le régulateur, la - Inducteur excitatrice coupé
de la tension
varistance, les diodes La tension ne revient pas à la - Induit excitatrice défectueux
pendant le
tournantes et changer valeur nominale - Régulateur défaillant
fonction-
l’élément défectueux - Roue polaire coupée ou en court-circuit
nement

12
214/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 3856 fr - 2011.01/ h

LSA 46.2 - 4 POLES


ALTERNATEURS
4.5.1 - Vérification du bobinage Montage A : Raccorder une batterie de 12
On peut contrôler l’isolation du bobinage en V en série avec un rhéostat d’environ 50
pratiquant un essai diélectrique. Dans ce ohms - 300 W et une diode sur les 2 fils de
cas, il faut impérativement déconnecter l’inducteur (5+) et (6-).
toutes les liaisons du régulateur.
MONTAGE A 6 - Inducteur 5+
ATTENTION Diode 1A Rh. 50Ω -300W

Les dommages causés au régulateur


dans de telles conditions ne sont pas +
-
couverts par notre garantie.

4.5.2 - Vérification du pont de diodes 12V batterie


Une diode en état de marche doit laisser
passer le courant uniquement dans le sens Montage B : Raccorder une alimentation et
anode vers cathode. un pont de diodes sur les 2 fils de l’inducteur
A C
(5+) et (6-).
Anode Cathode Ces deux systèmes doivent avoir des
+ -
caractéristiques compatibles avec la
C C C puissance d’excitation de la machine (voir la
plaque signalétique).
3) Faire tourner le groupe à sa vitesse
A
~ A
~ A
~ A C nominale.
+ +
4) Augmenter progressivement le courant
d’alimentation de l’inducteur en agissant sur
+ -
- ~ ~ ~ - le rhéostat ou le variac et mesurer les
C C C tensions de sortie sur L1 - L2 - L3, en
contrôlant les tensions et les intensités
A C d’excitation à vide (voir plaque signalétique
A A A de la machine ou demander la fiche d’essais
à l’usine).
Dans le cas où les tensions de sortie sont à
4.5.3 - Vérification des bobinages et leurs valeurs nominales et équilibrées à < 1
diodes tournantes par excitation % pour la valeur d’excitation donnée, la
séparée machine est bonne et le défaut provient de
la partie régulation (régulateur - câblage -
détection - bobinage auxiliaire).

MONTAGE B
6 - Inducteur 5+
Pendant cette procédure, il faut s’assurer 40
50 60 +
que l’alternateur est déconnecté de toute
30

70

charge extérieure et examiner la boîte à Diode 1A


20

80

bornes pour s’assurer du bon serrage


10

90

des connexions.
0 100

- DC
Variac AC 12V
1) Arrêter le groupe, débrancher et isoler les 220V
fils du régulateur.
2) Pour créer l’excitation séparée deux
montages sont possibles.

13
215/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 3856 fr - 2011.01/ h

LSA 46.2 - 4 POLES


ALTERNATEURS
4.6 - Démontage, remontage 4.6.4 - Accès aux connexions et au
(cf § 5.4.1. & 5.4.2.) système de régulation
L’accès se fait directement après avoir
ATTENTION enlevé la partie supérieure du capotage (48)
Cette opération ne doit être faite pendant ou la porte d’accès au régulateur (466).
la période de garantie que dans un atelier
agréé LEROY-SOMER ou dans nos 4.6.5 - Remplacement du roulement
usines, sous peine de perdre la garantie. arrière sur machine monopalier
Lors des différentes manipulations, la - Démonter le couvercle du capotage (48) et
machine doit être horizontale (rotor non le panneau AR (365) et retirer les 2 vis du
bloqué en translation). Se référer à la support (122).
masse de la machine (voir 4.8.3.) pour le - Débrancher les sorties stator (T1 à T12).
choix du mode de levage. - Débrancher les fils des bobinages auxi-
liaires en AREP (X1,X2,Z1,Z2).
- Débrancher les fils de l’inducteur (5+,6-).
- Retirer la grille d’entrée d’air (51).
En cas de machine monopalier ou bipalier
avec option roulement regraissable :
- Déposer les vis (72) de la butée de
roulement (78).
- Déposer les 4 vis (37).
- Retirer le palier (36).
- Déposer le roulement (70) à l’aide d’un
extracteur à vis centrale (voir dessin).

4.6.1 - Outillage nécessaire


Pour le démontage total de la machine, il est
souhaitable de disposer des outils définis ci-
dessous :
- 1 clé à cliquet + prolongateur
- 1 clé dynamométrique
- 1 clé plate de 8 mm, 10 mm, 18 mm
- 1 douille de 8, 10, 13, 16, 18, 21, 24, 30 mm
- 1 douille avec embout mâle de 5 mm - Remonter le nouveau roulement sur l’arbre
- 1 extracteur après l’avoir chauffé par induction à environ
80 °C.
4.6.2 - Couple de serrage de la visserie - Monter dans le palier (36) la rondelle de
Voir § 5.4. précharge neuve (79) + le joint torique (349)
neuf et enduire le logement avec la pâte
adhésive (voir SAV).
4.6.3 - Accès aux diodes
En cas de machine monopalier ou bipalier
- Ouvrir la grille d’entrée d’air (51). avec option roulement regraissable :
- Débrancher les diodes. - Visser dans la butée (78) une tige filetée.
- Vérifier les 6 diodes, changer les ponts de - Remonter le flasque sur la machine en
diodes si nécessaire. s’aidant d’un gougeon et écrou dans le bout
d’arbre (voir dessin ci-après).

14
216/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 3856 fr - 2011.01/ h

LSA 46.2 - 4 POLES


ALTERNATEURS
- Glisser la tige filetée dans le trou du palier - Glisser les tiges filetées dans les trous du
pour faciliter son montage (voir dessin de palier pour faciliter son montage (voir dessin
principe). de principe).
- Bloquer les vis inférieures de la butee (78),
4 78 36 enlever la tige filetée et monter les autres
Tige filetée
vis.
- Bloquer les 6 vis (31) du palier.
- Remonter la grille de sortie d’air (33).

Gougeon 4.6.7 - Démontage de l’ensemble rotor


Ecrou - Retirer le palier arrière (36) comme décrit
au paragraphe 4.6.5.
Rotor - Retirer le palier avant (30) comme décrit au
paragraphe 4.6.6. en cas de machine
bipalier.
- Supporter le rotor (4) côté accouplement
avec une sangle ou avec un support réalisé
selon le dessin suivant.
- Déplacer la sangle à mesure du
Flasque AR
déplacement du rotor de façon à bien
répartir le poids sur celle-ci.
- Monter une vis de la butée (78) , enlever la
tige filetée, monter l’autre vis et serrer ATTENTION
l’ensemble.
- Bloquer les 4 vis (37) du palier.
- Reconnecter tous les fils.
- Monter les 2 vis du support (122).
- Monter la grille d’entrée d’air (51).
- Terminer le remontage du capotage.

ATTENTION
Lors du démontage des paliers, prévoir
le changement des roulements, joint
torique, rondelle de précharge et pâte
adhésive.

4.6.6 - Remplacement du roulement


avant
- Déposer la grille de sortie d’air (33).
- Retirer les 6 vis (31) du palier avant et les 3 Lors d’un démontage du rotor avec
vis (62) du chapeau intérieur. changement de pièces ou rebobinage,
- Retirer le palier (30). ne pas oublier de rééquilibrer le rotor.
- Déposer le roulement (60) à l’aide d’un
extracteur à vis centrale ( cf § 4.6.5). 4.6.8 - Remontage de la machine
- Remonter le nouveau roulement après
l’avoir chauffé par induction à environ 80 °C. - Monter le rotor (4) dans le stator (1) (voir
- Visser dans la butée (68) deux tiges dessin ci-dessus), faire attention à ne pas
filetées. heurter les bobinages.
- Remonter le palier (30) sur la machine.

15
217/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 3856 fr - 2011.01/ h

LSA 46.2 - 4 POLES


ALTERNATEURS
En cas de machine monopalier ou bipalier
avec option roulement regraissable :
- Monter dans le palier (36) la rondelle de
précharge neuve (79) + le joint torique (349)
neuf.
- Visser dans la butée (78) une tige filetée.
- Remonter le palier (36) sur la machine en
s’aidant d’un gougeon et écrou dans le bout
d’arbre (voir dessin de principe). 51
- Glisser la tige filetée dans le trou du palier
pour faciliter son montage (voir dessin).
- Monter une vis de la butée (78) , enlever la 418
tige filetée, monter l’autre vis et serrer
l’ensemble. 417
- Bloquer les 4 vis (37) du palier.
- Reconnecter tous les fils.
- Terminer le remontage du capotage.
- Remonter la bride (30) sur le stator (1).
- Bloquer les vis (31).
En cas de machine bipalier :
- Monter dans le palier (36) la rondelle de 4.7 - Installation et maintenance de
précharge neuve (79) + le joint torique(349)
neuf.
la PMG
- Remonter le palier (36) sur la machine en En LSA 46.2, la référence de la PMG est :
s’aidant d’un gougeon et écrou dans le bout PMG 2.
d’arbre (voir dessin de principe). Voir la notice de maintenance PMG ref :
- Bloquer les 4 vis (37) du palier. 4211.
- Reconnecter tous les fils et terminer le
remontage du capotage.
- Visser dans la butée (68) une tige filetée.
- Remonter le palier (30) sur la machine.
- Glisser la tige filetée dans le trou du palier
pour faciliter son montage (voir dessin de
principe).
- Monter les vis de la butée (68) , enlever la
tige filetée, monter l’autre vis et serrer
l’ensemble.
- Bloquer les 6 vis (31) du palier.
- Remonter la grille de sortie d’air (33).
- Vérifier le montage correct de l’ensemble
de la machine et le serrage de toutes les vis.

4.6.9 - Démontage et remontage des


filtres
- Déposer la grille (417) puis retirer le filtre
(418). Changer le filtre si nécessaire ; pour
le nettoyage du filtre, voir § 4.2.5.
Lors du remontage, procéder dans l’ordre
inverse.

16
218/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 3856 fr - 2011.01/ h

LSA 46.2 - 4 POLES


ALTERNATEURS
4.8 - Tableau des caractéristiques 4.8.2 - Tensions des bobinages
Tableau des valeurs moyennes auxiliaires à vide
Alternateur - 4 pôles - 50 Hz - Bobinage
standard N°6. LSA 46.2 Bob auxil: X1, X2 Bob auxil: Z1, Z2
(400V pour les excitations)
Les valeurs de tension et de courant 50 Hz 70 V 10 V
s’entendent pour marche à vide et en charge 60 Hz 85 V 12 V
nominale avec excitation séparée.
Toutes les valeurs sont données à ± 10% et
peuvent être changées sans préavis (pour 4.8.3 - Tableau des masses
les valeurs exactes, consulter le rapport (valeurs données à titre indicatif)
d’essai).
LSA 46.2 Masse totale (kg) Rotor (kg)
4.8.1 - Valeurs moyennes en LSA 46.2
M3 600 250
Résistances à 20 °C (Ω)
M5 700 260
LSA 46.2 Stator L/N Rotor Inducteur Induit L6 800 290
M3 0,022 0,23 8,8 0,035 L9 850 320
M5 0,0182 0,24 8,8 0,035 VL12 1000 380
L6 0,0148 0,264 8,8 0,035
L9 0,012 0,295 8,8 0,035
VL12 0,0085 0,343 10 0,037

Résistance des bobinages auxiliaires


AREP à 20 °C (Ω)

LSA 46.2 Bob auxil: X1, X2 Bob auxil: Z1, Z2


M3 0,24 0,4 Après la mise au point, les panneaux
M5 0,215 0,36 d’accès ou capotages seront impéra-
L6 0,185 0,36 tivement remontés.
L9 0,19 0,32
VL12 0,17 0,32

Courant d’excitation i exc (A)


Symboles : «i exc» : courant d’excitation de
l’inducteur

LSA 46.2 A vide A charge nominale


M3 1,1 4
M5 1,1 3,8
L6 1,1 4,1
L9 1,2 4
VL12 1,1 3,5

En 60 Hz, les valeurs «i exc» sont


approximativement de 5 à 10 % moins
fortes.

17
219/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 3856 fr - 2011.01/ h

LSA 46.2 - 4 POLES


ALTERNATEURS
5 - PIECES DETACHEES Afin d’assurer le bon fonctionnement et la
5.1 - Pièces de première sécurité de nos machines, nous préconisons
l’utilisation des pièces de rechange d’origine
maintenance constructeur.
Des kits de première urgence sont A défaut, la responsabilité du constructeur
disponibles en option. serait dégagée en cas de dommages.
Leur composition est la suivante :
Kit secours SHUNT ALT 472 KS 001 5.3 - Accessoires
Régulateur de tension R 250 - 5.3.1 - Résistance de réchauffage à
Ensemble jeu de diodes - l’arrêt
Varistance - La résistance de réchauffage doit être mise
en service dès que l’alternateur est arrêté.
Kit secours AREP ALT 461 KS 001 Elle est installée à l’arrière de la machine.Sa
Régulateur de tension R 450 - puissance en standard est de 250W en
Ensemble jeu de diodes - 220V ou de 250W en 110V sur demande.
Varistance -
Kit roulement monopalier ALT 471 KB 002
Roulement arrière -
Joint torique -
Attention : l’alimentation est présente
Rondelle de précharge - lorsque la machine est arrêtée.
Kit roulement bipalier ALT 471 KB 001
Roulement arrière - 5.3.2 - Sondes de température à
Roulement avant - thermistances (CTP)
Joint torique - Ce sont des triplets de thermistances à
Rondelle de précharge - coefficient de température positif installés
dans le bobinage du stator (1 par phase). Il
5.2 - Service assistance technique peut y avoir au maximum 2 triplets dans le
bobinage (à 2 niveaux : avertissement et
Notre service assistance technique est à déclenchement) et 1 ou 2 thermistances
votre disposition pour tous les rensei- dans les paliers.
gnements dont vous avez besoin. Ces sondes doivent être reliées à des relais
de détection adaptés (fourniture en option).
Pour toute commande de pièces de Résistance à froid des sondes à thermis-
rechange, il est nécessaire d’indiquer le tance : 100 à 250 Ω par sonde.
type complet de la machine, son numéro et
les informations indiquées sur la plaque
5.3.3 - Kits ccessoires de raccordement
signalétique.
- Machines 6 fils : couplage (F)
Adressez vous à votre correspondant - Machines 12 fils : couplages (A), (F .F), (F)
habituel.

Les repères des pièces sont à relever sur


les vues éclatées et leur désignation sur la
nomenclature.
Un important réseau de centres de service
est à même de fournir rapidement les pièces Après la mise au point, les panneaux
nécessaires. d’accès ou capotages seront impéra-
tivement remontés.

18
220/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 3856 fr - 2011.01/ h

LSA 46.2 - 4 POLES


ALTERNATEURS
5.4 - Vue éclatée, nomenclature et couples de serrage
5.4.1 - LSA 46.2 monopalier

53

71
21

72
365

51
122

36
120

90
124

91
367

79
349
70
78
100
343
347
28
4
49

34
48

33
364

323
371

466
177

198

37
41

31
1
321
30
15
320
325
322

19
221/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 3856 fr - 2011.01/ h

LSA 46.2 - 4 POLES


ALTERNATEURS
5.4.2 - LSA 46.2 bipalier

21
53

71
365

51
122

36
120

90
124

91
367

79
349
70
100
347
343

28
4
49

15
48

68
364

34
371

466
177

198

37
41

31
1
22
60
284
33
30
62

20
222/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 3856 fr - 2011.01/ h

LSA 46.2 - 4 POLES


ALTERNATEURS

Vis Couple Vis Couple


Rep Qté Description Rep Qté Description
Ø N.m Ø N.m
1 1 Ensemble stator - - 90 1 Inducteur d’excitatrice - -
4 1 Ensemble rotor - - 91 4 Vis de fixation M6 10
15 1 Turbine - - 100 1 Induit d’excitatrice - -
21 1 Anneau de levage - - 120 1 Support de bornes - -
22 1 Clavette de B.A. - - 122 1 Support de console - -
28 1 Borne de masse M10 20 124 1 Planchette à bornes M12 35
Palier côté Etrier support
30 1 - - 177 2 - -
accouplement régulateur
31 6 ou 4 Vis de fixation M14 80(*) 198 1 Régulateur - -
33 1 Grille de protection - - 284 1 Circlips - -
Manchon
34 2 Vis de fixation M6 5 320 1 - -
d’accouplement
36 1 Palier côté excitatrice - - 321 1 Clavette du manchon - -
Disque
37 4 Vis de fixation M12 50 322 3 - -
d’accouplement
Panneau avant
41 1 - - 323 6 Vis de fixation M16 230
du capotage
Panneau supérieur
48 1 - - 325 - Disque de calage - -
du capotage
Ensemble pont
49 - Vis du capotage M6 5 343 1 M6 4
de diodes
Varistance
51 1 Grille d’entrée d’air - - 347 1 - -
de protection (+ C.I.)
53 1 Bouchon - - 349 1 Joint torique - -
60 1 Roulement avant - - 364 1 Support régulateur - -
Panneau arrière
62 3 ou 4 Vis de fixation M8 20 365 1 - -
du capotage
68 1 Chapeau intérieur - - 367 2 Panneau latéral - -
70 1 Roulement arrière - - 371 4 Amortisseur - -
71 1 Chapeau extérieur - - 416 1 Filtre - -
Vis du chapeau
72 2 M8 20 417 1 Support du filtre - -
intérieur
Porte de visite
78 1 Chapeau intérieur - - 466 2 - -
régulateur
79 1 Rondelle de précharge - -

(*) 80 N.m en M / 190 N.m en L, VL

21
223/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 3856 fr - 2011.01/ h

LSA 46.2 - 4 POLES


ALTERNATEURS
Electric Power Generation Division

Déclaration CE de conformité et d’incorporation

Concerne les génératrices électriques conçues pour être incorporées dans des machines soumises à la
Directive n° 2006/42/CE du 17 mai 2006.

MOTEURS LEROY-SOMER MLS HOLICE STLO.SRO MOTEURS LEROY-SOMER


Boulevard Marcellin Leroy SLADKOVSKEHO 43 1, rue de la Burelle
16015 ANGOULEME 772 04 OLOMOUC Boite Postale 1517
France Czech Republic 45800 St Jean de Braye
France

Déclarent par la présente que les génératrices électriques des types LSA 36 – 37– 40 – 42.2 – 43.2 – 44.2 –
46.2 – 47.2 – 49.1 – 50.2 – 51.2 ainsi que leurs séries dérivées fabriquées par l’entreprise ou pour son compte,
sont conformes aux normes et directive suivantes:

- EN et CEI 60034 -1 et 60034 -5.


- ISO 8528 – 3 « Groupes électrogènes à courant alternatif entrainés par moteurs alternatifs à
combustion interne. Partie 3 : alternateurs pour groupes électrogènes ».
- Directive Basse Tension n° 2006/95/CE du 12 décembre 2006.

De plus, ces génératrices, sont conçues pour être utilisées dans des groupes complets de génération d’énergie
qui doivent satisfaire aux directives suivantes :

- Directive Machine n° 2006/42/CE du 17 mai 2006.


- Directive CEM n° 2004/108/CE du 15 décembre 2004 en ce qui concerne les caractéristiques
intrinsèques des niveaux d’émissions et d’immunité.

AVERTISSEMENT :

Les génératrices ci-dessus mentionnées ne doivent pas être mises en service tant que les machines dans
lesquelles elles doivent être incorporées, n’ont pas été déclarées conformes aux Directives n° 2006/42/CE et
2004/108/CE ainsi qu’aux autres Directives éventuellement applicables.

Leroy Somer s’engage à transmettre, à la suite d’une demande dûment motivée des autorités nationales, les
informations pertinentes concernant la génératrice.

Responsables Techniques
P.Betge – J.Begué

4152 fr – 11.2010 / d

22
224/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 3856 fr - 2011.01/ h

LSA 46.2 - 4 POLES


ALTERNATEURS

23
225/280
LEROY-SOMER 16015 ANGOULÊME CEDEX - FRANCE
338 567 258 RCS ANGOULÊME

www.leroy-somer.com

226/280
4067 fr - 2010.10 / b

ROUE POLAIRE STATOR : 12 fils (marquage T1 à T1


SYSTEME SHUNT
T1 T7 T2 T8

Varistor
Induit
5+ 6-
T4 T10 T5 T11
Inducteur

75 mm

110 0V E+ E- R 250
4 x trous Ø 5

140 mm
50 x 115 m

se
t r a nsmi
r e
oit êt nal Fusible lent
ice d ateur fiF1
FREQ. & L.A.M. CONFIG.

o t 250V 8 A
Cette à l’utilis
n

P1 Tension KNEE
50Hz LAM
VOLT

47.5Hz o OFF
LAM OFF 9
1 13%
SPECIAL
8 901 2 25%
23
78

Sélecteur de fréquenc
STAB

KNEE
3 OFF
65Hz 7

P2
456
LAM OFF 4 13%
50 Hz / 60 Hz de la fo
Stabilité 57Hz
KNEE 6
5 25%
U/F et réglage du LAM
LAM OFF 60Hz LAM

ST4 Option

R250
Potentiomètre ext. pour
ajustage de la tension

Régulateurs
Installation et maintenance
227/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4067 fr - 2010.10 / b

R250
Régulateurs

Cette notice s’applique au régulateur de l’alternateur dont vous venez de prendre


possession.

Nous souhaitons attirer votre attention sur le contenu de cette notice de maintenance. En
effet, le respect de quelques points importants pendant l’installation, l’utilisation et
l’entretien de votre régulateur vous assurera un fonctionnement sans problème pendant
de longues années.

LES MESURES DE SECURITE

Avant de faire fonctionner votre machine,


vous devez avoir lu complètement ce Consigne de sécurité pour une
manuel d’installation et de maintenance.
intervention pouvant endommager ou
Toutes les opérations et interventions à faire détruire la machine ou le matériel
pour exploiter cette machine seront environnant.
réalisées par un personnel qualifié.

Notre service assistance technique est à


votre disposition pour tous les
renseignements dont vous avez besoin.

Les différentes interventions décrites dans Consigne de sécurité pour un danger en


cette notice sont accompagnées de général sur le personnel.
recommandations ou de symboles pour
sensibiliser l’utilisateur aux risques
d’accidents. Vous devez impérativement
comprendre et respecter les différentes
consignes de sécurité jointes.

Consigne de sécurité pour un danger


électrique sur le personnel.

Note : LEROY-SOMER se réserve le droit


de modifier les caractéristiques de ses
produits à tout moment pour y apporter les
derniers développements technologiques.
Les informations contenues dans ce
document sont donc susceptibles de
changer sans avis préalable.

2
228/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4067 fr - 2010.10 / b

R250
Régulateurs

SOMMAIRE

1 - ALIMENTATION.................................................................................................................. 4
1.1 - Système d’excitation SHUNT........................................................................................4

2 - Régulateur R250................................................................................................................ 5
2.1 - Caractéristiques............................................................................................................ 5
2.2 - Fonction U/F et LAM......................................................................................................5
2.3 - Option du régulateur R250............................................................................................5
2.4 - Caractéristiques du LAM...............................................................................................6
2.5 - Effets typiques du LAM..................................................................................................7

3 - INSTALLATION - MISE EN SERVICE.................................................................................8


3.1 - Vérifications électriques du régulateur..........................................................................8
3.2 - Réglages.......................................................................................................................8
3.3 - Défauts électriques.......................................................................................................9

4 - PIÈCES DETACHÉES.......................................................................................................10

4.1 - Désignation.................................................................................................................10
4.2 - S.A.T...........................................................................................................................10

Toutes les opérations d’entretien ou de dépannage réalisées sur le régulateur seront


faites par un personnel formé à la mise en service, à l’entretien et à la maintenance des
éléments électriques et mécaniques.

Le R250 est un produit IP00. Il doit être installé dans un ensemble afin que le capotage de celui-
ci assure une protection globale minimale IP20 (il doit être installé uniquement sur des
alternateurs LS à l’endroit prévu à cet effet afin de présenter, vu de l’extérieur, un degré de
protection supérieur à IP20)

Copyright 2005 : MOTEURS LEROY-SOMER


Ce document est la propriété de :
MOTEURS LEROY SOMER.
Il ne peut être reproduit sous quelque forme que ce soit sans notre autorisation préalable.
Marques, modèles et brevets déposés.

3
229/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4067 fr - 2010.10 / b

R250
Régulateurs

1 - ALIMENTATION tation de l’excitatrice en fonction de la


1.1 - Système d’excitation SHUNT tension de sortie de l’alternateur. Très
L’alternateur à excitation Shunt est auto simple de conception, l’alternateur à
excité avec un régulateur de tension R 250. excitation Shunt ne possède pas de capacité
Le régulateur contrôle le courant d’exci- de court circuit.

ROUE POLAIRE STATOR : 12 fils (marquage T1 à T12)


SYSTEME SHUNT
T1 T7 T2 T8 T3 T9

Varistor

Induit
5+ 6-
T4 T10 T5 T11 T6 T12
Inducteur

75 mm

110 0V E+ E- R 250
4 x trous Ø 5.8 x
140 mm

50 x 115 mm

Fusible lent
F1
FREQ. & L.A.M. CONFIG.

250V 8 A

P1 Tension KNEE
50Hz LAM
VOLT

47.5Hz o OFF
LAM OFF 9
1 13%
SPECIAL
8 901 2 25%
23
78

Sélecteur de fréquence
STAB

KNEE
3 OFF
65Hz 7

P2
456
LAM OFF 4 13%
50 Hz / 60 Hz de la fonction
Stabilité 57Hz
KNEE 6
5 25%
U/F et réglage du LAM
LAM OFF 60Hz LAM

ST4 Option
Potentiomètre ext. pour
ajustage de la tension

4
230/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4067 fr - 2010.10 / b

R250
Régulateurs

2 - Régulateur R250 Le réglage de la position du coude et de la


2.1 - Caractéristiques fonction LAM se font par sélection sur la
roue codeuse.
- Stockage : -55°C ; +85°C
- Fonctionnement : -40°C ; +70°C Fonctionnement à 50 Hz : (pente U/F)
- Régulation de tension : de l’ordre de ± 0,5 %. 0 : coude à 48 Hz sans LAM pour des
- Plage d’alimentation / détection de tension impacts compris entre 30 et 40% de la
85 à 139 V (50/60Hz). charge nominale.
- Temps de réponse rapide (500 ms) pour 1 : coude à 48 Hz avec LAM 13% pour des
une amplitude de variation de tension impacts compris entre 40 et 70% de la
transitoire de ± 20 %. charge nominale.
- Réglage de la tension P1. 2 : coude à 48 Hz avec LAM 25% pour des
- Réglage de la stabilité P2. impacts > 70% de la charge nominale.
- Protection de l’alimentation par fusible de
8 A, en cas de remplacement : Fusible rapide Fonctionnement à 60 Hz : (pente U/F)
T084013T de Ferraz-Shawmut 8A FA 250V 3 : coude à 58 Hz sans LAM pour des
pouvoir de coupure 30kA. impacts compris entre 30 et 40% de la
charge nominale.
2.2 - Fonction U/F et LAM 4 : coude à 58Hz avec LAM 13% pour des
Une roue codeuse ou selecteur permet de impacts compris entre 40 et 70% de la
sélectionner la position (50 Hz - 60 Hz) du charge nominale.
seuil (ou coude) d’enclenchement de la 5 : coude à 58Hz avec LAM 25% pour des
fonction U/F ainsi que le type de réglage du impacts > 70% de la charge nominale.
LAM.
Fonctionnement spécifique
KNEE

47.5Hz 50Hz LAM 6 : coude à 57Hz sans LAM pour des


LAM OFF 9
o OFF variations de vitesse en régime établi >2Hz
7 : coude à 65Hz sans LAM pour vitesse
1 13%
901
SPECIAL variable et tractelec / gearlec (pente U/F).
8 2 25% 8 : special : le réglage usine est 48Hz pente
23
78

KNEE 2U/F ; une programmation spéciale peut


OFF
65Hz 3
456 être réalisée à la demande du client. Cette
7
programmation doit être spécifiée avant la
LAM OFF 4 13% commande, pendant l’étude du projet.
KNEE 6
25%
57Hz 60Hz
5
LAM
9 : coude à 47.5 Hz sans LAM pour des
variations de vitesse en régime établi >2 Hz
LAM OFF

Le réglage de la roue codeuse doit Pour les applications hydrauliques, il est


correspondre à la fréquence nominale recommandé de sélectionner :
de fonctionnement (voir la plaque - la position 0 pour le 50 Hz
signalétique de l’alternateur) . - la position 3 pour le 60 Hz
Risque de destruction de l’alternateur.

5
231/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4067 fr - 2010.10 / b

R250
Régulateurs

2.3 - Option du régulateur R250 L’utilisation du LAM à 25% est conseillé


Potentiomètre réglage de tension à pour les impacts de charge > à 70% de la
puissance nominale du groupe.
distance, 1000 Ω / 0,5 W mini : plage de
réglage ± 5%. Tension
- Enlever le strap ST4.
UN Tension

U/f
0,85 UN LAM

Pour le câblage du potentiomètre


externe ; il est nécessaire d’isoler les fils
de la « terre » ainsi que les bornes du
48 ou 58 Hz
potentiomètre (fils au potentiel de la 0
50 ou 60 Hz

ST3
fC fN
puissance).

2.4 - Caractéristiques du LAM (Load


Acceptance Module)
2.4.1 - Chute de tension 2.4.2 - Fonction retour progressif de la
Le LAM est un système intégré au tension
régulateur. En standard il est actif. Il est Lors d’impacts de charge, la fonction aide le
ajustable à 13% ou à 25%. groupe à retrouver sa vitesse nominale plus
rapidement grace à une remontée en
- Rôle du «LAM» (Atténuateur d’ à-coups de tension progressive suivant les règles
charge):
suivantes :
A l’application d’une charge, la vitesse de
rotation du groupe électrogène diminue. - si la vitesse chute entre 46 et 50 Hz, le
Quand celle-ci passe en dessous du seuil retour à la tension nominale se fait selon
de fréquence préréglé, le «LAM» fait chuter une pente rapide.
la tension d’environ 13% ou 25% suivant la
position de la roue codeuse et de ce fait - si la vitesse chute en dessous de 46 Hz, le
l’échelon de charge active appliqué est moteur ayant besoin de plus d’aide, la
réduit de 25% à 45% environ, tant que la tension rejoint la valeur de consigne suivant
vitesse n’est pas remontée à sa valeur une pente lente.
nominale.

Le «LAM» permet donc, soit de réduire la


variation de vitesse (fréquence) et sa durée U
pour une charge appliquée donnée, soit
d’augmenter la charge appliquée possible Chute N < 46 Hz
pour une même variation de vitesse
(moteurs à turbo compresseurs). Chute N > 46 Hz
Temps
Pour éviter les oscillations de tension, le 0
seuil de déclenchement de la fonction
«LAM» est réglé environ 2 Hz en dessous
de la fréquence nominale.

6
232/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4067 fr - 2010.10 / b

R250
Régulateurs

2.5 - Effets typiques du LAM avec un


moteur diesel avec ou sans LAM
(U/F seul)

2.5.1 - Tension
Chute de tension transitoire
UN

0,9
(U/f)
avec sans LAM
0,8
LAM
Temps

0 1s 2s 3s

2.5.2 - Fréquence

Chute de vitesse Max avec


fN LAM

0,9
sans
LAM
0,8 Temps

0 1s 2s 3s

2.5.3 - Puissance

LAM
l'arbre (kW)
Charge sur

Variation de charge

Délestage dû au "LAM"

Temps
0 1s 2s 3s

7
233/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4067 fr - 2010.10 / b

R250
Régulateurs

3 - INSTALLATION - MISE EN 3.2.2 - Utilisation particulière


SERVICE
3.1 - Vérifications électriques du
régulateur Le circuit d’excitation E+, E- ne doit pas
- Vérifier que toutes les connexions sont être ouvert lorsque la machine
bien réalisées selon le schéma de fonctionne : destruction du régulateur.
branchement joint.
- Vérifier que la position de la roue codeuse 3.2.2.1 - Désexcitation du R250 (SHUNT)
corresponde à la fréquence de fonctionne-
ment.
- Vérifier si le strap ST4 ou le potentiomètre
de réglage à distance sont raccordés.

E+
0V
110

E-
3.2 - Réglages

La coupure de l’excitation s’obtient par la


coupure de l’alimentation du régulateur
(1 fil - 0 ou 110V).
Les différents réglages pendant les Calibre des contacts : 16A - 250V AC
essais seront réalisés par un personnel
qualifié. Le respect de la vitesse Ne pas refermer l’alimentation avant que
la tension ait atteint une valeur ≤15% De
d’entraînement spécifiée sur la plaque la tension nominale (environ 5 secondes
signalétique est impératif pour entamer après l’ouverture)
une procédure de réglage. Après la mise
au point les panneaux d’accès ou 3.2.2.2 - Excitation forcée du R250
(400V - 10A) Diode
capotages seront remontés.
Les seuls réglages possibles de la
machine se font par l’intermédiaire du t - +
régulateur. Batterie (B Volt)

3.2.1 - Réglages du R250 (système


SHUNT) Inducteur d'excitatrice
0V
110

E+
E-

Position initiale des potentiomètres


- potentiomètre P1 réglage de tension du
régulateur : à fond à gauche
- potentiomètre réglage de tension à
distance : au milieu.
Faire tourner l’alternateur à sa vitesse
nominale : si la tension ne monte pas il est
nécessaire de réaimanter le circuit La batterie doit être isolée de la masse.
magnétique.
- Régler lentement le potentiomètre
d’ajustage de tension du régulateur P1
jusqu’à obtenir la valeur nominale de la
tension de sortie. L’inducteur peut être au potentiel d’une
- Réglage de la stabilité par P2. phase.

8
234/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4067 fr - 2010.10 / b

R250
Régulateurs

3.3 - Défauts électriques


Défaut Action Mesures Contrôle/Origine
L’alternateur s’amorce et sa tension
reste normale après suppression - Manque de rémanent
de la pile
L’alternateur s’amorce mais sa - Vérifier le branchement de la référence
Brancher entre E- et
Absence de tension ne monte pas à la valeur tension au régulateur
E+ une pile neuve de 4
tension à nominale après suppression de la - Défaut diodes
à 12 volts en
vide au pile - Court-circuit de l’induit
respectant les polarités
démarrage L’alternateur s’amorce mais sa - Défaut du régulateur
pendant 2 à 3
secondes tension disparaît après - Inducteurs coupés
suppression de la pile - Roue polaire coupée. Vérifier la résistance
Vérifier le branchement du régulateur
(éventuellement régulateur défectueux)
- Inducteurs en court-circuit
- Diodes tournantes claquées
Vitesse bonne
- Roue polaire en court-circuit
- Vérifier la résistance
Tension trop Vérifier la vitesse
basse d’entraînement Augmenter la vitesse d’entraînement
(Ne pas toucher au pot. tension (P1) du
Vitesse trop faible régulateur avant de retrouver la vitesse
correcte.)
Réglage du
Tension trop - Défaut du régulateur
potentiomètre tension Réglage inopérant
élevée - 1 diode défectueuse
du régulateur
- Vérifier la vitesse : possibilité irrégularités
cycliques
Réglage du
Oscillations - Bornes mal bloquées
potentiomètre stabilité
de la tension - Défaut du régulateur
du régulateur
- Vitesse trop basse en charge
(ou coude U/F réglé trop haut)
- Vérifier la vitesse (ou coude U/F réglé trop
Tension haut)
bonne à vide Mettre à vide et vérifier
et trop basse la tension entre E+ et - Diodes tournantes défectueuses
en charge (*) E– sur le régulateur - Court-circuit dans la roue polaire. Vérifier
la résistance
- Induit de l’excitatrice défectueux
(*) Attention : En utilisation monophasée, vérifier que les fils de détection venant du régulateur soient bien branchés aux
bornes d’utilisation (consulter la notice alternateur).
Disparition
Vérifier le régulateur, la - Inducteur excitatrice coupé
de la tension La tension ne revient pas à la
varistance, les diodes - Induit excitatrice défectueux
pendant le valeur nominale.
tournantes et changer - Régulateur défaillant
fonction-
l’élément défectueux - Roue polaire coupée ou en court-circuit
nement

Attention : après la mise au point ou


recherche de panne, les panneaux
d’accès ou capotages seront remontés

9
235/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4067 fr - 2010.10 / b

R250
Régulateurs

4 - PIÈCES DETACHÉES
4.1 - Désignation
Description Type Code
Régulateur R 250 AEM 110 RE 019

4.2 - Service assistance technique


Notre service assistance technique est à
votre disposition pour tous les
renseignements dont vous avez besoin.

Pour toute commande de pièces de


rechange, il est nécessaire d’indiquer le
type et le numéro de code du régulateur.

Adressez vous à votre correspondant


habituel.

Un important réseau de centres de service


est à même de fournir rapidement les pièces
nécessaires.
Afin d’assurer le bon fonctionnement et la
sécurité de nos machines, nous préconisons
l’utilisation des pièces de rechange d’origine
constructeur.
A défaut, la responsabilité du constructeur
serait dégagée en cas de dommages.

10
236/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4067 fr - 2010.10 / b

R250
Régulateurs

11
237/280
238/280
4531 fr - 2010.10 / c

VOIR NOTICE
VOLT. STAB. I EXC LEDS FUSIBLES / FUSES SEE NOTICE

US
EXT.FREQ. 50Hz LAM

C
LAM SET. 0 OFF
ON 9 LAM
1 MODE 1
50 Hz EXT FREQ

LAM 8 90 1
60 Hz SETTING

2 LAM
OFF MODE 2

X2
23
78
ONLY FOR LAM
SPECIAL 7
4 56 3 OFF
CONFIG. LAM
4

Z1
MODE 1
KNEE
5 6 LAM
65Hz
LAM OFF 60Hz
MODE 2

E+ Z2 X1
1 PHASE SENSING
SERIES SERIES
LSA 49.1/50.2
3 0 LSA 46.2/47.2
7000/8000 3 5000/6000

0
1
SERIES
2 SERIES

Installation et maintenance
LSA 49.1/50.2 LSA 46.2/47.2

E-
7000/8000 2 1 5000/6000
3 PAHASES SENSING

380V 220 110 0V


SHUNT / AREP
RAPIDE 3 0 NORMAL
FAST NORMAL

RÉGULATEURS
3

0
R 450

1
2
RAPIDE NORMAL
FAST 2 1 NORMAL
PMG

r 450
3PH. 1k
S1 S2
STAT. Installation & maintenance manual :
www.leroy-somer.com

239/280
mise
trans
être al
ur fin
e no ’utilisate
d o i t
tice
àl
C e t t
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4531 fr - 2010.10 / c

r 450
RÉGULATEURS

Cette notice s’applique au régulateur de l’alternateur dont vous venez de prendre


possession.

Nous souhaitons attirer votre attention sur le contenu de cette notice de maintenance. En
effet, le respect de quelques points importants pendant l’installation, l’utilisation et
l’entretien de votre régulateur vous assurera un fonctionnement sans problème
pendant de longues années.

LES MESURES DE SECURITE

Avant de faire fonctionner votre machine,


vous devez avoir lu complètement ce ATTENTION
manuel d’installation et de maintenance.

Toutes les opérations et interventions à faire


pour exploiter cette machine seront réalisées Consigne de sécurité pour une
par un personnel qualifié. intervention pouvant endommager ou
Notre service assistance technique est à détruire la machine ou le matériel
votre disposition pour tous les environnant.
renseignements dont vous avez besoin.

Les différentes interventions décrites dans


cette notice sont accompagnées de recom­
mandations ou de symboles pour sensibili­
ser l’utilisateur aux risques d’accidents.
Vous devez impérativement comprendre et
respecter les différentes consignes de sé­ Consigne de sécurité pour un danger en
curité jointes. général sur le personnel.

Consigne de sécurité pour un danger


électrique sur le personnel.

Note : LEROY-SOMER se réserve le droit


de modifier les caractéristiques de ses
produits à tout moment pour y apporter les
derniers développements technologiques.
Les informations contenues dans ce
document sont donc susceptibles de
changer sans avis préalable.

2
240/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4531 fr - 2010.10 / c

r 450
RÉGULATEURS

SOMMAIRE

1 - GENERALITE . ................................................................................................................... 4
1.1 - Description.................................................................................................................... 4
1.2 - Caractéristiques............................................................................................................ 4

2 - ALIMENTATION.................................................................................................................. 5
2.1 - Système d’excitation AREP...........................................................................................5
2.2 - Système d’excitation PMG............................................................................................6
2.3 - Système d’excitation SHUNT ou séparé.......................................................................7

3 - CARACTERISTIQUES TECHNIQUES...............................................................................8
3.1 - Caractéristiques électriques..........................................................................................8
3.2 - Configurations............................................................................................................... 8
3.3 - Fonctions U/F et LAM..................................................................................................12
3.4 - Effets typiques du LAM avec un moteur diesel avec ou sans LAM (U/F seul).............. 12
3.5 - Options du régulateur .................................................................................................13

4 - INSTALLATION - MISE EN SERVICE...............................................................................14


4.1 - Vérifications électriques du régulateur........................................................................14
4.2 - Réglages.....................................................................................................................14
4.3 - Défauts électriques.....................................................................................................17

5 - PIECES DETACHEES.......................................................................................................18
5.1 - Désignation................................................................................................................. 18
5.2 - Service assistance technique......................................................................................18

Toutes les opérations d’entretien ou de dépannage réalisées sur le régulateur seront


faites par un personnel formé à la mise en service, à l’entretien et à la maintenance des
éléments électriques et mécaniques.

Copyright 2005 : MOTEURS LEROY-SOMER


Ce document est la propriété de :
MOTEURS LEROY SOMER.
Il ne peut être reproduit sous quelque forme que ce soit sans notre autorisation préalable.
Marques, modèles et brevets déposés.

3
241/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4531 fr - 2010.10 / c

r 450
RÉGULATEURS

1 - GENERALITE 1.2 - Caractéristiques


1.1 - Description
Le régulateur R 450 est fourni dans un La connexion se réalise par connecteur
boitier conçu pour être monté sur panneau “Faston” et la détection de tension est
avec amortisseurs. monophasée.
- Température de fonctionnement : - 30° C
à + 65° C.
- Température de stockage : - 55° C à
+ 85° C.
- Chocs sur le support : 9 g suivant les 3
axes.
- Vibrations : moins de 10 Hz , 2 mm
d’amplitude demi-crête.
De 10 Hz à 100 Hz : 100 mm/s, au dessus
de 100 Hz : 8g.

ATTENTION
Le régulateur est IP 00, il doit être installé
dans un environnement qui lui assure
une protection IP 20.

140 mm

4 trous Ø 6.5 mm 115 mm

R 450 50 Hz EXT FREQ


60 Hz SETTING

P1 Tension

Roue codeuse
VOLT.
LSA 49.1 /50.2

LSA 49.1 /50.2

ONLY FOR
65Hz

SPECIAL
CONFIG.

EXT.FREQ.
7000 /8000 2

7000 /8000

LAM OFF
RAPIDE

RAPIDE 3

LAM

LAM
OFF

P2
KNEE

ON
FAST 2

FAST

SERIES

SERIES

- Lam et U/F
3 PHASES SENSING

1 PHASE SENSING

Stabilité
SHUNT / AREP

SET.

- Tension
9
3

78
3PH.

STAB. I EXC
PMG

- Excitation
2

3
3

4 56
90 1

0 0
5

0
50Hz
60Hz

1 1 23
1k

1 5000/6000
0 NORMAL

0 LSA 46.2/47.2
1 NORMAL

1
LSA 46.2/47.2
NORMAL

NORMAL

3
2
5000/6000
SERIES

SERIES

MODE 1

MODE 1
MODE 2

MODE 2
LAM

LAM
LAM

LAM
LAM

LAM
OFF

OFF
S1

P3
S2

Excitation
200 mm

175 mm

STAT.

LEDS

Signalisation des
P4 dépassements
Installation & maintenance manual :
www.leroy-somer.com

Statisme
FUSIBLES / FUSES

Fusibles 10A
SEE NOTICE
VOIR NOTICE

380V 220 110 0V E- E+ Z2 X1 Z1 X2 C US

4
242/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4531 fr - 2010.10 / c

r 450
RÉGULATEURS

2 - ALIMENTATION (caractéristique Shunt), le second a une


Les deux systèmes d’excitation SHUNT/ tension proportionnelle au courant du stator
AREP & PMG sont pilotés par le régulateur. (caractéristique compound : effet Booster).
La tension d’alimentation est redressée et
2.1 - Système d’excitation AREP filtrée avant d’être exploitée par le transistor
En excitation AREP, le régulateur de contrôle du régulateur.
électronique est alimenté par deux Ce système apporte à la machine une
bobinages auxiliaires indépendants du capacité de surcharge de courant de court-
circuit de détection de tension. circuit de 3 IN pendant 10 s.
Le premier bobinage a une tension La roue codeuse doit être en position
proportionnelle à celle de l’alternateur SHUNT/ AREP (voir 3.2.3.).

STATOR : 6 fils (marquage T1 à T6)


ROUE POLAIRE STATOR : 12 fils (marquage T1 à T12)
SYSTEME AREP Bob auxiliaires
T1 T7 T2 T8 T3 T9
Varistance

Induit
5+ 6-
11 Rouge
10 Jaune

T4 T10 T5 T11 T6 T12


12 Noir
9 Vert

Inducteur

R 450 50 Hz EXT FREQ


60 Hz SETTING
VOLT.
LSA 49.1 /50.2

LSA 49.1 /50.2

ONLY FOR
65Hz

SPECIAL
CONFIG.

EXT.FREQ.
7000 /8000 2

7000 /8000

LAM OFF
RAPIDE

RAPIDE 3

LAM

LAM
OFF
KNEE

ON
FAST 2

FAST

SERIES

SERIES
3 PHASES SENSING

1 PHASE SENSING
SHUNT / AREP

SET.
9
3

78
3PH.

STAB. I EXC
PMG

2
2

3
3

4 56
90 1

0 0
5

0
50Hz
60Hz

1 1 23
1k

1 5000/6000
0 NORMAL

0 LSA 46.2/47.2
1 NORMAL

1
LSA 46.2/47.2
NORMAL

NORMAL

3
2
5000/6000
SERIES

SERIES

MODE 1

MODE 1
MODE 2

MODE 2
LAM

LAM
LAM

LAM
LAM

LAM
OFF

OFF
S1
S2
STAT.

LEDS
Installation & maintenance manual :
www.leroy-somer.com

FUSIBLES / FUSES
SEE NOTICE
VOIR NOTICE

380V 220 110 0V E- E+ Z2 X1 Z1 X2 C US

10 Jaune
selon tension 11 Rouge
12 Noir
9 Vert

5
243/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4531 fr - 2010.10 / c

r 450
RÉGULATEURS

2.2 - Système d’excitation PMG Le régulateur contrôle et corrige la tension


En excitation PMG, une génératrice à de sortie de l’alternateur par le réglage du
aimant permanent (PMG) rajoutée à courant d’excitation.
l’alternateur alimente le régulateur avec une La roue codeuse doit être en position PMG
tension indépendante du bobinage principal (voir 3.2.3.).
de l’alternateur.
Ce système apporte à la machine une
capacité de surcharge de courant de court-
circuit de 3 IN pendant 10 s.

STATOR : 6 fils (marquage T1 à T6)


ROUE POLAIRE STATOR : 12 fils (marquage T1 à T12)
SYSTEME PMG
T1 T7 T2 T8 T3 T9
Varistance

PMG

Induit
5+ 6-
T4 T10 T5 T11 T6 T12
Inducteur

15
16
R 450 50 Hz EXT FREQ
60 Hz SETTING

14
VOLT.
LSA 49.1 /50.2

LSA 49.1 /50.2

ONLY FOR
65Hz

SPECIAL
CONFIG.

EXT.FREQ.
7000 /8000 2

7000 /8000

LAM OFF
RAPIDE

RAPIDE 3

LAM

LAM
OFF
KNEE

ON
FAST 2

FAST

SERIES

SERIES
3 PHASES SENSING

1 PHASE
SHUNT / AREP

SET.
9
3

78
3PH.

STAB. I EXC
PMG

2
2

3
3

4 56
90 1
SENSING

0 0
5

0
50Hz
60Hz

1 1 23
1k

1
0 NORMAL

0 LSA 46.2/47.2
1 NORMAL

1
LSA 46.2/47.2
NORMAL

NORMAL

3
2
5000/6000

5000/6000
SERIES

SERIES

MODE 1

MODE 1
MODE 2

MODE 2
LAM

LAM
LAM

LAM
LAM

LAM
OFF

OFF
S1
S2
STAT.

LEDS
Installation & maintenance manual :
www.leroy-somer.com

FUSIBLES / FUSES
SEE NOTICE
VOIR NOTICE

380V 220 110 0V E- E+ Z2 X1 Z1 X2 C US

selon tension

16
15
14

6
244/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4531 fr - 2010.10 / c

r 450
RÉGULATEURS

2.3 - Système d’excitation SHUNT ou


séparé
En excitation SHUNT, le régulateur est
alimenté par le bobinage principal (100V à
140 V- 50/60 Hz) en X1, X2 du régulateur.
La roue codeuse doit être en position
SHUNT/AREP (voir 3.2.3.).

STATOR : 6 fils (marquage T1 à T6)


ROUE POLAIRE STATOR : 12 fils (marquage T1 à T12)
SYSTEME SHUNT
T1 T7 T2 T8 T3 T9
Varistance

Induit
5+ 6-
T4 T10 T5 T11 T6 T12
Inducteur

R 450 50 Hz EXT FREQ


60 Hz SETTING
VOLT.
LSA 49.1/50.2

LSA 49.1/50.2

ONLY FOR
65Hz

SPECIAL
CONFIG.

EXT.FREQ.
7000/8000 2

7000/8000

LAM OFF
RAPIDE

RAPIDE 3

LAM

LAM
OFF
KNEE

ON
FAST 2

FAST

SERIES

SERIES
3 PHASES

1 PHASE SENSING
SHUNT / AREP

SET.
9
3

78
3PH.

STAB. I EXC
PMG

2
2

3
3

4 56
90 1

0 0
5

0
50Hz
60Hz
SENSING

1 1 23
1k

1
0 NORMAL

0 LSA 46.2/47.2
1 NORMAL

1
LSA 46.2/47.2
NORMAL

NORMAL

3
2
5000/6000

5000/6000
SERIES

SERIES

MODE 1

MODE 1
MODE 2

MODE 2
LAM

LAM
LAM

LAM
LAM

LAM
OFF

OFF
S1
S2
STAT.

LEDS
Installation & maintenance manual :
www.leroy-somer.com

FUSIBLES / FUSES
SEE NOTICE
VOIR NOTICE

380V 220 110 0V E- E+ Z2 X1 Z1 X2 C US

X1
X2

7
245/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4531 fr - 2010.10 / c

r 450
RÉGULATEURS

3 - CARACTERISTIQUES TECHNIQUES 3.2.1.2 - Statisme :


3.1 - Caractéristiques électriques Réglage du statisme par le potentiomètre
- tension d’alimentation maxi 150V - 50/60 Hz P4 dans une plage de :
- courant de surcharge nominal : 10A - 10s - 0 à 8% à un cos Ø de 0.8 pour les
- protection électronique : applications 400V
- dans le cas d’un court-circuit, le courant - 0 à 14 % à cos Ø de 0.8 pour les
d’excitation est réduit à une valeur < à 1 A au applications 240V
bout de 10 s. - 0 à 8 % pour les applications 110 V avec un
- dans le cas d’une perte de référence transformateur élévateur ( ratio de 4) placé
tension, le courant d’excitation est réduit à sur la référence tension.
une valeur < à 1 A au bout de 1 s en AREP/ Le potentiomètre P4 a une réponse non
SHUNT, 10 s en PMG. linéaire, ainsi lorsque le T.I. de 1A est
- dans le cas d’une surexcitation, le courant raccordé la plage utile se situe à partir du
est réduit comme indiqué dans le diagrame deuxième tiers, pour le T.I. de 5A la plage
ci-après (voir 3.2.1.4). utile se situe dès le premier tiers.
- Fusibles rapides : F1 sur X1 et F2 sur Z2 Dans le cas de l’utilisation d’un T.I. de 5A, la
10A ; 250V plage de statisme est plus grande, il est
- Détection de tension donc indispensable de positionner le
• bornes 0-110 V = 95 à 140 V réglage potentiomêtre au premier 1/4 (anti-
• bornes 0-220 V = 170 à 260 V horaire) et d’augmenter progressivement le
• bornes 0-380 V = 340 à 528 V potentiomètre.
en cas de tensions différentes, utiliser un
transformateur. ATTENTION
- régulation de tension ±0,5% Le TI doit être raccordé.
- détection de courant : (marche en // ) :
entrées S1, S2 destinées à recevoir 1 T.I. 3.2.1.3 - Stabilité :
> 2,5 VA cl1, secondaire 1A ou 5 A Réglage de la stabilité par le potentiomètre
P2. Selection de la roue codeuse en fonction
3.2 - Configurations : du type et du temps de réponse tel que
3.2.1 - Réglages : indiqué au paragraphe 3.2.3.
3.2.1.1 - Tension : 3.2.1.4 - Limitation d’excitation :
Réglage de la tension par le potentiomètre Réglage de la limitation d’excitation par le
P1 dans les plages décrites dans le tableau potentiomètre P3 tel que décrit ci dessous.
ci-dessous: Le seuil de limitation du courant d’excitation
Pour 50 et 60 Hz Maxi en régime permanent est réglé par un
potentiomètre à 110% de la valeur nominale.
Plage haute 320V < Un ≤ 530 V
Le réglage est réalisé par l’opérateur lors de
Plage basse 80 V ≤ Un ≤ 320 V l’essai en charge à la puissance nominale
par action sur le potentiomètre.
Lorsque le courant d’excitation dépasse
ATTENTION cette valeur, un compteur est activé à la
vitesse de 1 enregistrement par seconde
La plage d’ajustement autorisée est de ± durant 90s. Au delà de ce temps, le courant
5 % de la tension nominale dans le cas est abaissé à la valeur du courant d’excitation
d’un réglage au dehors de ces limites, il nominal. Si entre temps, le courant
faut s’assurer qu’il est en accord avec la d’excitation descend en dessous de la
table de puissance. valeur de seuil pendant un temps = 90s, le
compteur se décrémente à la même vitesse.

8
246/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4531 fr - 2010.10 / c

r 450
RÉGULATEURS

maximum est limité à 9.5 A ± 0.5A.


ATTENTION
Signalisation des dépassements :
La valeur de réglage du seuil de limitation
est ajustable de 1 à 5.5A.
Le disjoncteur du groupe doit être ouvert Une LED verte :
lors d’un court-circuit. Si le groupe - S’allume lorsque le courant d’excitation
redémarre alors qu’il est toujours en est en dessous du seuil de fonctionnement
court-circuit, le courant d’excitation est permanent, elle signale un fonctionnement
à nouveau au maximum durant 10s. normal du régulateur.
- s’éteint lorsque le seuil de courant
Fonctionnement entre 3 et 6 In en court d’excitation qui permet d’obtenir le
circuit : fonctionnement en court circuit est atteint et
Le plafond du courant d’excitation lors d’un lors de la réduction du courant d’excitation à
court circuit est égal à 2.9 fois le seuil fixé la valeur de “ shut down “.
lors du réglage du plafond d’excitation - clignote lorsque le compteur de sur-
autorisé en fonctionnement permanent. excitation se décrémente.
Lorsque le seuil est dépassé durant un NB : Après un court-circuit évident, la tension
temps = 10s, le courant est abaissé à une est limitée à 70% de la tension nominale.
valeur comprise entre 0.5 et 0.7A On évite ainsi une surtension pour des
(“shutdown“). machines dont le courant d’excitation à vide
Dans toutes les conditions de est inférieur au courant “seuil bas”
fonctionnement le courant d’excitation (seulement en AREP).

I exc(A)
Diagramme 1
2.9x I seuil 9.5
(I exc courant max.)
(max. 9.5 A)

P3

I seuil
(1...5.5A)
t(s)
Seuil bas Activation de la
temporisation : 90s. Activation de
0.5 ~ 0.7 Diminution de la Activation de la tempo : 10s. Temporisation de 10s
temporisation : 90s. la tempo : 90s. écoulée : activation de l'arrêt

Led rouge
Led verte

9
247/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4531 fr - 2010.10 / c

r 450
RÉGULATEURS
I exc(A)
Diagramme 2
2.9x I seuil (I exc courant maxi.)
(max. 9.5 A) 9.5

P3

I seuil
(1...5.5A)
t(s)
Seuil bas
Activation de la Temporisation de 90 S écoulée :
0.5 ~ 0.7 temporisation : 90s application d'une limitation permanente

Led rouge
Led verte

LED rouge :
- s’allume simultanément avec la led verte
lorsque le seuil du courant de fonction-
nement permanent est atteint durant plus de ATTENTION
90 s et que le courant d’excitation est En cas d’activation de la protection en
abaissé au seuil de fonctionnement surcharge, une chute de tension
permanent, elle sera utilisée pour régler le pouvant dépasser 10% de la tension de
seuil du courant d’excitation, référence, sera observée.
- s’éteint lorsque le courant d’excitation La protection sous-tension n’est pas
devient < à 110 % In, assurée par le régulateur. Le client devra
- clignote lorsque le courant d’excitation est s’assurer que son installation est
au dessus du seuil de fonctionnement correctement protégée contre les sous-
permanent depuis moins de 90s. tensions.

LED verte reste allumée, Pendant le délestage de charge, une


- clignote lorsque le courant d’excitation a surtension est observée, celle-ci mettra
quelques secondes pour disparaitre.
atteint le plafond dans un temps < 10s en
excitation PMG.
- reste allumée si Iexc = I Shutdown.

10
248/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4531 fr - 2010.10 / c

r 450
RÉGULATEURS

3.2.2 - Sélection de la roue codeuse : 3.2.3 - Roue codeuse : type d’excitation


LAM et U/F et rapidité
EXT.FREQ. 50Hz LAM AREP
LAM SET. 0 OFF
RAPIDE 3 0 NORMAL
ON 9 LAM
1 MODE 1 FAST NORMAL
LAM 8 901 2 LAM 3

0
OFF 23 MODE 2
78

ONLY FOR LAM


3

1
7
2
OFF
456
SPECIAL
LAM
RAPIDE NORMAL
CONFIG.
4 MODE 1 FAST 2 1 NORMAL
6
PMG
KNEE
5 LAM
65Hz
LAM OFF 60Hz
MODE 2

- Pos 0 : Evolution de la tension suivant la loi 0 = Excitation AREP, temps de réponse


U/F , position du coude à 48 Hz. normal.
- Pos 1 : Evolution de la tension suivant la loi 3 = Excitation AREP, temps de réponse
2 U/f, position du coude à 48 Hz. rapide.
- Pos 2 : Evolution de la tension avec LAM 1 = Excitation PMG, temps de réponse
autoadaptatif, position du coude à 48 Hz. normal.
- Pos 3 : Evolution de la tension suivant la loi 2 = Excitation PMG, temps de réponse
U/F , position du coude à 58 Hz. rapide.
- Pos 4 : Evolution de la tension suivant la loi
2 U/f, position du coude à 58 Hz. Pour les applications SHUNT, le mode
- Pos 5 : Evolution de la tension avec LAM AREP doit être sélectionné.
autoadaptatif, position du coude à 58 Hz.
- Pos 6 : Evolution de la tension suivant la loi
U/F , position du coude à 65Hz (application 3.2.4 - Roue codeuse : détection de
Tractelec et vitesse variable au-delà de tension
1800 rpm).
- Pos 7 : Spécial ( non utilisé). 1 PHASE SENSING
SERIES SERIES
- Pos 8 : Evolution de la tension suivant la loi LSA 49.1/50.2
3 0 LSA 46.2/47.2
U/F , position du coude à 48Hz ou 58 Hz 7000/8000 3 5000/6000
0

suivant la sélection de la fréquence par un


1

SERIES SERIES
2
contact extérieur. LSA 49.1/50.2 LSA 46.2/47.2
- Pos 9 : Evolution de la tension avec une 7000/8000 2 ONLY WITH
1 5000/6000
EXTERNAL R731 MODULE
activation du LAM 1 , position du coude à 3 PHASES SENSING
48Hz ou 58 Hz suivant la sélection de la
fréquence par un contact extérieur. 0 = Détection monophasée
- Série LSA 46.2 / 47.2.

ATTENTION 3 = Détection monophasée


- Série LSA 49.1 / 50.2.
Pour les applications Pavers et
hydraulique, selectionner les positions 0 1 = Détection triphasée avec module R 731
(50Hz) ou 3 (60 Hz). - Série LSA 46.2 / 47.2.

2 = Détection triphasée avec module R 731


- Série LSA 49.1 / 50.2 .

11
249/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4531 fr - 2010.10 / c

r 450
RÉGULATEURS

3.3 - Fonction U/F et LAM 3.3.2.2 - Fonction retour progressif de la


tension
3.3.1 - Variation de la fréquence par Lors d’impacts de charge, la fonction aide le
rapport à la tension (sans LAM) groupe à retrouver sa vitesse nominale plus
rapidement grâce à une remontée en
Tension Coude 57.5 Hz
48 Hz tension progressive suivant la loi :
100 %
U/UN
- si la vitesse chute entre 46 et 50 Hz, le
50 Hz
60 Hz retour à la tension nominale se fait selon
une pente rapide.
Fréquence
- si la vitesse chute en dessous de 46 Hz, le
50 Hz 60 Hz Hz moteur ayant besoin de plus d’aide, la
tension rejoint la valeur de consigne suivant
3.3.2 - Caractéristiques du LAM (Load une pente lente.
Acceptance Module)
U
3.3.2.1 - Chute de tension
Le LAM est un système intégré au régulateur. Chute N 46 Hz
En standard il est actif.
Chute N > 46 Hz
- Rôle du «LAM» (Atténuateur d’ à-coups de Temps
charge): 0

A l’application d’une charge, la vitesse de


rotation du groupe électrogène diminue. 3.4 - Effets typiques du LAM avec un
Quand celle-ci passe en dessous du seuil moteur diesel avec ou sans LAM (U/F
de fréquence préréglé, le «LAM» fait chuter seul)
la tension proportionnellement à la
fréquence (2 U/f) ou à la puissance active 3.4.1 - Tension
appliquée suivant la position de la roue Chute de tension transitoire
codeuse, tant que la vitesse n’est pas UN
remontée à sa valeur nominale.
Le «LAM» permet donc, soit de réduire la
0,9
variation de vitesse (fréquence) et sa durée
(U/f)
pour une charge appliquée donnée, soit avec sans LAM
0,8
d’augmenter la charge appliquée possible LAM
Temps
pour une même variation de vitesse
0 1s 2s 3s
(moteurs à turbo-compresseurs).
Pour éviter les oscillations de tension, le
seuil de déclenchement de la fonction 3.4.2 - Fréquence
«LAM» est réglé environ 2 Hz en dessous
Chute de vitesse Max avec
de la fréquence nominale.
Tension
fN LAM

UN Tension
0,9
U/f
sans
LAM LAM
0,85 UN 0,8 Temps

0 1s 2s 3s

48 ou 58 Hz 50 ou 60 Hz
0 fC
ST3 fN

12
250/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4531 fr - 2010.10 / c

r 450
RÉGULATEURS

3.4.3 - Puissance • couplage au réseau d’alternateurs


LAM
fonctionnant déjà en parallèle (4F).

- Module R 729 : id. à R 726 avec des


l'arbre (kW)
Charge sur

fonctions supplémentaires
Variation de charge
• détection de défaut de diodes,
• entrée 4 - 20 mA,
Délestage dû au "LAM"
• possibilité de régulation kVAR.
Temps
0 1s 2s 3s - Commande en tension : par une source
de courant continu isolée appliquée aux
3.5 - Options du régulateur bornes utilisées pour le potentiomètre
extérieur :
- Transformateur d’intensité pour marche • impédance interne 1,5 kΩ
en parallèle de....../1A ou 5A en fonction de une variation de ± 0,5V correspond à un
la position du potentiomêtre P4. réglage de tension de ±10%.

- Transformateur de tension (d’adaptation)

- Potentiomètre de réglage de tension à


distance : 1 k Ω, 0,5 W mini : plage de
réglage ± 5% (centrage de la plage par le
potentiomètre tension intérieur P1). (Un
potentiomètre de 470 Ω peut aussi être
utilisé pour élargir la plage de variation).

L’entrée du potentimêtre tension n’est


pas isolée. Elle ne doit pas ètre reliée à la
masse.

- Module R 731 : détection de tension


triphasée 200 à 500V, compatible avec la
marche en parallèle en régime équilibré.

- Module R 734 : détection de tension et


courant triphasé pour marche en parallèle
sur des installations très déséquilibrées
(déséquilibre > 15%) .

- Module R 726 : transformation du système


de régulation vers un fonctionnement dit “4
fonctions” (Voir la notice de maintenance et
le schéma de branchement).
• régulation du cos Phi (2F),
• égalisation des tensions avant couplage
en parallèle réseau (3 F),

13
251/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4531 fr - 2010.10 / c

r 450
RÉGULATEURS

4 - INSTALLATION - MISE EN Action Réglage usine Pot.


SERVICE 400V - 50 Hz
Tension
4.1 - Vérifications électriques du minimum à fond à gauche (Entrée
P1
0 - 380 V)
régulateur
- Vérifier que toutes les connexions sont Non réglé
Stabilité P2
bien réalisées selon le schéma de (position milieu)

branchement joint. Plafond d'excitation


10 A
- Vérifier les sélections de la roue codeuse Scellé en usine
maximum P3
- fréquence,
- type d’alternateur, Statisme de tension Non réglé
(Marche en // avec T.I.) (à fond à
- position normal (temps de réponse), - Statisme 0 à fond à gauche. gauche) P4
- potentiomêtre extérieur,
- tension nominale,
- courant du secondaire du TI utilisé, Réglage de la stabilité en marche ilotée
- type d’excitation.
- Fonctionnements optionnels R 450. b) Installer un voltmètre analogique (à
aiguille) cal. 100V C.C. aux bornes F+, F- et
un voltmètre C.A. cal 300 - 500 ou 1000V
4.2 - Réglages aux bornes de sortie de l’alternateur.

c) S’assurer de la sélection de la roue


codeuse.

d) Potentiomètre tension P1 au minimum,


Les différents réglages pendant les fond à gauche (sens anti-horaire).
essais seront réalisés par un personnel
qualifié. Le respect de la vitesse e) Potentiomètre stabilité P2 aux environs
d’entraînement spécifiée sur la plaque d’1/3 de la butée anti-horaire.
signalétique est impératif pour entamer
une procédure de réglage. Après la mise f) Démarrer et régler la vitesse du moteur à
au point les panneaux d’accès ou la fréquence de 48 Hz pour 50 Hz, ou 58
capotages seront remontés. pour 60 Hz.

Les seuls réglages possibles de la g) Régler la tension de sortie par P1 à la


machine se font par l’intermédiaire du valeur désirée,
régulateur. - tension nominale UN pour fonctionnement
en solo (par ex. 400 V),
4.2.1 - Réglages du R450 - ou UN + 2 à 4% pour marche parallèle avec
Avant toute intervention sur le régulateur, T.I. (par ex. 410V -).
s’assurer que la roue codeuse est Si la tension oscille, régler par P2 (essayer
correctement configurée en excitation dans les 2 sens) en observant la tension
AREP / SHUNT ou PMG entre F+ et F- (env 10V C.C.). Le meilleur
temps de réponse s’obtient à la limite de
l’instabilité. S’il n’y a aucune position stable,
essayer en selectionnant la position rapide.

a) Position initiale des potentiomètres (voir h) Vérification du fonctionnement du LAM :


tableau) en fonction de la sélection de la roue
codeuse.

14
252/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4531 fr - 2010.10 / c

r 450
RÉGULATEURS

I) Faire varier la fréquence (vitesse) de part Cependant, pour les applications


et d’autre de 48 ou 58 Hz selon la fréquence nécessitant une protection en surcharge
d’utilisation, et vérifier le changement de (confère 3.2.1.4), il faut régler le plafond
tension vu précédemment (~ 15%). d‘excitation en suivant la procédure suivante
en AREP et PMG.
j) Réajuster la vitesse du groupe à sa valeur
nominale à vide. Méthode 1 :
-Connecter le régulateur à l’alternateur.
Réglages en marche parallèle -Charger l’alternateur à 110% de la
Avant toute intervention sur l’alternateur puissance nominale et à PF=0.8, la LED
s’assurer que les statismes de vitesse des verte est allumée et la LED rouge est éteinte
moteurs sont compatibles. -Relever la valeur du courant d’excitation.
-Ajuster la potentiomètre P3 jusqu’à obtenir
k) Préréglage pour marche en parallèle le clignotement de la LED rouge, la LED
(avec T.I. raccordé à S1, S2) verte restant allumée.
- Potentiomètre P4 (statisme) au 1/4 dans le -Diminuer la charge à 100%, s’assurer que
cas d’un T.I. de 5A et au 1/2 dans le cas d’un la LED rouge s’éteint.
T.I. de 1 A en position milieu. Appliquer la -Augmenter la charge à 115% s’assure que
charge nominale (cos Ø = 0,8 inductif). la LED clignote durant 90s et que le courant
La tension doit chuter de 2 à 3 % (400V). Si d’excitation est abaissé à la valeur ajustée
elle monte, contrôler que V et W ainsi que (Iex ajusté).
S1 et S2 ne sont pas inversés.
Méthode 2 :
l) Les tensions à vide doivent être identiques Le courant d’excitation nominal (voir plaque
sur tous les alternateurs destinés à marcher signalétique) doit être multiplié par 1.1 et la
en parallèle entre eux. valeur obtenue est utilisée pour régler le
- Coupler les machines en parallèle. potentiomètre P3. Le tableau suivant devra
- En réglant la vitesse essayer d’obtenir 0 être utilisé.
KW d’échange de puissance. Position de P3 I exc (A)
- En agissant sur le réglage de tension P1
d’une des machines, essayer d’annuler (ou 8H 1
minimiser) le courant de circulation entre les 9H 1.55 12H
machines. 10 H 1.95
- Ne plus toucher aux réglages de tension.
11 H 2.5
8H 16H
m) Appliquer la charge disponible (le réglage 12 H 3.15
ne peut être correct que si on dispose de
charge réactive).
13 H
14 H
3.65
4.25
P3
- En agissant sur la vitesse égaliser les kW
(ou répartir proportionnellement aux 15 H 4.7
puissances nominales des groupes). 16 H 5.15
- En agissant sur le potentiomètre statisme
P4, égaliser ou répartir les courants.
NB : Lors d’un court-circuit permanent, le
courant d’excitation doit croître jusqu’à 2.9 x
4.2.2 - Réglage excitation maxi (plafond
Iex ajusté (limité à 9,5A), s’y maintenir
d’excitation)
pendant un temps de 10 secondes et
En réglage usine, le potentiomètre P3 est
retomber à une valeur < à 1A.
mis au maximum.

15
253/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4531 fr - 2010.10 / c

r 450
RÉGULATEURS

sur chaque bobinage auxiliaire) calibre des


contacts 16 A - 250V alt.
Branchement identique pour réarmer la
protection interne du régulateur.
Lorsque le courant d’excitation est réglé
à la valeur nominale, une chute de
tension est observée dans le cas d’un
dépassement du courant de consigne
après activation de la limitation.

4.2.3 - Utilisation particulière En cas d’utilisation de la désexcitation,


prévoir l’excitation forcée.

ATTENTION 4.2.3.3 - Excitation forcée du R450


(400V - 10A) Diode
Le circuit d’excitation F+, F- ne doit pas X2
être ouvert lorsque la machine Z1
fonctionne : destruction du régulateur. t - +
X1 Batterie (B Volt)

4.2.3.1 - Désexcitation du R450 (SHUNT) Z2


E+
X2 E-
Inducteur d'excitatrice
Z1
Excitation forcée
X1 B Volt
Z2
t
E+
E- Temps

Applications B volts Temps t


La coupure de l’excitation s’obtient par la
coupure de l’alimentation du régulateur Amorçage de sécurité 12 (1A) 1-2 s
(1 fil - X1 ou X2). Couplage en parallèle désexcité 12 (1A) 1-2 s
Calibre des contacts : 16A - 250V alt.
Couplage en parallèle à l’arrêt 12 (1A) 5 - 10 s
4.2.3.2 - Désexcitation du R450 (AREP/ Démarrage par la fréquence 12 (1A) 5 - 10 s
PMG)
Amorçage en surcharge 12 (1A) 5 - 10 s

X2
Z1
X1
Z2
E+
E-

La coupure de l’excitation s’obtient par la


coupure de l’alimentation du régulateur (1fil

16
254/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4531 fr - 2010.10 / c

r 450
RÉGULATEURS

4.3 - Défauts électriques


Défaut Action Mesures Contrôle/Origine
L’alternateur s’amorce et sa tension
reste normale après suppression - Manque de rémanent
de la pile
Absence de Brancher entre F- et F+
L’alternateur s’amorce mais sa - Vérifier le branchement de la référence
tension à une pile neuve de 4 à
tension ne monte pas à la valeur tension au régulateur
vide au 12 volts en respectant
nominale après suppression de la - Défaut diodes
démarrage les polarités pendant 2
pile - Court-circuit de l’induit
à 3 secondes
L’alternateur s’amorce mais sa - Défaut du régulateur
tension disparaît après - Inducteurs coupés
suppression de la pile - Roue polaire coupée. Vérifier la résistance
- Vérifier le branchement et le réglage du
régulateur (régulateur défectueux)
- Inducteurs en court-circuit
Vitesse bonne - Diodes tournantes claquées ou court-
circuit
Tension trop Vérifiez la vitesse - Roue polaire en court-circuit
basse d’entraînement - Vérifier la résistance
Augmenter la vitesse d’entraînement
(Ne pas toucher au pot. tension (P1) du
Vitesse trop faible
régulateur avant de retrouver la vitesse
correcte.)
Réglage du - Défaut du régulateur
Tension trop
potentiomètre tension Réglage inopérant - Mauvais cablage
élevée
du régulateur - Mauvaise configuration
- Vérifier la vitesse : possibilité irrégularités
cycliques
Réglage du
Oscillations Si pas d’effet : essayer les modes - Bornes mal bloquées
potentiomètre stabilité
de la tension normal / rapide - Défaut du régulateur
du régulateur
- Vitesse trop basse en charge
(ou coude U/F réglé trop haut)
Tension entre F+ et F– - Vérifier la vitesse
Tension AREP / PMG < 10 V (ou coude U/F réglé trop haut)
Mettre à vide et vérifier
bonne à vide - Diodes tournantes défectueuses
la tension entre F+ et
et trop basse Tension entre F+ et F– - Court-circuit dans la roue polaire. Vérifier
F– sur le régulateur
en charge (*) AREP / PMG > 15 V la résistance
- Induit de l’excitatrice défectueux
(*) Attention : En utilisation monophasée, vérifier que les fils de détection venant du régulateur soient bien branchés aux
bornes d’utilisation.
Disparition - Inducteur excitatrice coupé
Vérifier le régulateur, la
de la tension - Induit excitatrice défectueux
varistance, les diodes La tension ne revient pas à la
pendant le - Régulateur défaillant
tournantes et changer valeur nominale.
fonction- - Roue polaire coupée ou en court-circuit
l’élément défectueux
nement (**) - Surcharge (voir led)
(**) Attention : Action possible de la protection interne (surcharge, coupure, court-circuit).

Attention : après la mise au point ou


recherche de panne, les panneaux
d’accès ou capotages seront remontés.

17
255/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4531 fr - 2010.10 / c

r 450
RÉGULATEURS

5 - PIECES DETACHEES
5.1 - Désignation
Description Type Code
Régulateur R 450 AEM 110 RE 031

5.2 - Service assistance technique


Notre service assistance technique est à
votre disposition pour tous les
renseignements dont vous avez besoin.
Pour toute commande de pièces de
rechange, il est nécessaire d’indiquer le
type et le numéro de code du régulateur.
Adressez vous à votre correspondant
habituel.
Un important réseau de centres de service
est à même de fournir rapidement les pièces
nécessaires.
Afin d’assurer le bon fonctionnement et la
sécurité de nos machines, nous préconisons
l’utilisation des pièces de rechange d’origine
constructeur.
A défaut, la responsabilité du constructeur
serait dégagée en cas de dommages.

18
256/280
LEROY-SOMER Installation et maintenance 4531 fr - 2010.10 / c

r 450
RÉGULATEURS

19
257/280
www.leroy-somer.com

258/280
9.3. Annexe C - Pièces de rechange usuelles

R350C2
Rental Power
VOLVO
TAD941GE

Bouchon radiateur remplissage 330051142 X1

Bouchon radiateur pression 330052078 X1

Thermostat 330051467 X1
MOTEUR

Joint thermostat 330051539 X1

Courroie ventilateur 330051419 X1

Joint cache culbuteur 330051468 X1

Sonde température eau 330051466 X1

Sonde pression huile 330051465 X1

Courroie alternateur 330051418 X1


GENLUB

x 25 L 330910094
X1
x 208 L 330910095
GENCOOL

x 20 L 330910098

x 60 L 330910099
X1

x 210 L 330910100

259/280
330560243 x1

330570109 + 330570110 X1

330510015 + 330560617 x1

330560551 x2

330560634 x1

LEROY-SOMER
LSA462VL12
ALTERNATEUR

Pont de diodes 330410126 x1

Varistance 330410109 X1

Pour toute demande d’assistance technique ou de fourniture de pièces détachées, contacter votre agent SDMO
Nota
le plus proche.

260/280
9.4. Annexe D – liste des codes d'anomalies des moteurs John Deere - Volvo et Perkins

John Deere

Perkins
Volvo
SPN CID SID PID PPID FMI Description Commentaire

28 Position accélérateur n° 3
Tension accélérateur élevée, court-circuit
3 Court-circuit vers V+
vers V+
Tension accélérateur faible, court-circuit
4 Court-circuit vers V-
vers V-
29 Position accélérateur n° 2
Tension accélérateur élevée, court-circuit
3 Court-circuit vers V+
vers V+
Tension accélérateur faible, court-circuit
4 Court-circuit vers V-
vers V-
14 Tension d'accélérateur hors limite
84 Vitesse du véhicule
2 Véhicule non valide ou manquant Impossible avec application
31 Vitesse de véhicule inadaptée groupe électrogène
FMI non déterminé pour
91 91 91 132 Position de pédale d'accélérateur
tous les Volvo
Tension accélérateur élevée, court-circuit
3
vers V+
Tension accélérateur faible, court-circuit
4
vers V-
7 Calibrage d'accélérateur non valide Impossible avec application
Largeur d'impulsion anormale de groupe électrogène,
8 codes déclarés par le
d'accélérateur PWM
9 Accélérateur non valide (valeur CAN) protocole CAN/J1587 pour
Volvo.
Tension d'accélérateur hors limite
10
inférieure
13 Calibrage d'accélérateur interrompu
14 Tension d'accélérateur hors limite
Capteur de pression de rail
94 94
d'alimentation
Pression d'alimentation en carburant
1
extrêmement faible
Tension d'entrée élevée de pression de
3 Court-circuit vers V+
rail d'alimentation
Tension d'entrée faible de pression de
4 Court-circuit vers V-
rail d'alimentation
Circuit de capteur de pression de rail
5
d'alimentation ouvert
Perte de pression de rail d'alimentation
10
détectée
Pression de rail d'alimentation supérieure
13
à la valeur prévue
Pression d'alimentation en carburant
16
moyennement élevée
Pression de rail d'alimentation non
17
développée
Pression d'alimentation en carburant
18
moyennement faible

261/280
John Deere

Perkins
Volvo
SPN CID SID PID PPID FMI Description Commentaire

97 97 Capteur d'eau dans le carburant


Eau détectée en permanence dans le
0
carburant
Tension d'entrée élevée de capteur d'eau
3 Court-circuit vers V+
dans le carburant
Tension d'entrée faible de capteur d'eau
4 Court-circuit vers V-
dans le carburant
16 Eau détectée dans le carburant
31 Eau détectée dans le carburant
98 98 Capteur de niveau d'huile
1 Niveau d'huile inférieur à la normale
Tension d'entrée élevée de capteur de
3 Court-circuit vers V+
niveau d'huile
Tension d'entrée faible de capteur de
4 Court-circuit vers V-
niveau d'huile
Circuit de capteur de niveau d'huile
5
ouvert
100 100 100 Capteur de pression d'huile
Pression d'huile moteur extrêmement
1
faible
Tension d'entrée élevée de capteur de
3 Court-circuit vers V+
pression d'huile
Tension d'entrée faible de capteur de
4 Court-circuit vers V-
pression d'huile
Circuit de capteur de pression d'huile
5
ouvert
17 Pression d'huile moteur faible
Pression d'huile moteur moyennement
18
faible
31 Pression d'huile détectée moteur à l'arrêt
Capteur de pression d'air de
102 273 102
collecteur
Pression d'air de collecteur supérieure à
0
la normale
Pression d'air de collecteur inférieure à la
1
normale
2 Mesure de la Pression d'air incohérente
Tension d'entrée élevée de capteur de
3 Court-circuit vers V+
pression d'air de collecteur
Tension d'entrée faible de capteur de
4 Court-circuit vers V-
pression d'air de collecteur
Pression d'air de collecteur
15
moyennement faible
16 Pression d'air de collecteur faible
103 Capteur de vitesse du Turbo
0 Vitesse du Turbo trop élevée
5 Circuit ouvert du capteur de vitesse turbo
6 Capteur en court-circuit sur la masse Court-circuit vers V-
8 Signal de la vitesse invalide
Problème intermittent de l'information
31
vitesse

262/280
John Deere

Perkins
Volvo
SPN CID SID PID PPID FMI Description Commentaire

Capteur de température d'air de


105 105
collecteur
Température d'air de collecteur
0
extrêmement élevée
Tension d'entrée élevée de capteur de
3
température d'air de collecteur
Tension d'entrée faible de capteur de
4
température d'air de collecteur
Circuit de capteur de température d'air de
5
collecteur ouvert
15 Température d'air très élevée.
Température d'air de collecteur
16
moyennement élevée
106 106 Capteur de pression d'air d'admission
Pression d'air d'admission supérieure à
0
la normale
Tension d'entrée élevée de capteur de
3
pression d'air d'admission
Circuit de capteur de pression d'air
5
d'admission ouvert
Capteur de pression différentielle de
107 107
filtre à air
0 Restriction de filtre à air élevée
Tension d'entrée élevée de capteur de
3
pression différentielle de filtre à air
Tension d'entrée faible de capteur de
4
pression différentielle de filtre à air
Circuit de capteur de pression
5
différentielle de filtre à air ouvert
31 Restriction de filtre à air élevée
Non utilisé avec EDC III et
108 274 108 Capteur de pression atmosphérique
EMS2
2 Pression d'air invalide
Court-circuit valeur haute de capteur de
3
pression atmosphérique élevée
Court-circuit valeur basse de capteur de
4
pression atmosphérique élevée
Option module de
17 Pression atmosphérique élevée commande électronique,
capteur non connecté

263/280
John Deere

Perkins
Volvo
SPN CID SID PID PPID FMI Description Commentaire

Capteur de température du liquide de


110 110 110
refroidissement
Température de liquide de
0
refroidissement extrêmement élevée
Tension d'entrée élevée de capteur de
3 température de liquide de
refroidissement
Tension d'entrée faible de capteur de
4 température de liquide de
refroidissement
Circuit de capteur de température de
5
liquide de refroidissement ouvert
Température de liquide de
15
refroidissement élevée, gravité minimale
Température de liquide de
16
refroidissement moyennement élevée
17 Température eau très basse
Température de liquide de
31