Vous êtes sur la page 1sur 1

Mieux agir au sein du CHSCT

9 principes généraux de prévention


L’employeur s’appuie sur les principes généraux de prévention énumérés par l’article L. 4121-2 du code
du travail pour définir sa politique générale de prévention.
Ces principes sont aussi une référence pour le CHSCT.

1. « Éviter les risques. »

2. « Évaluer les risques qui ne peuvent pas être évités. »


L’employeur apprécie la nature et l’importance des risques.

3. « Combattre les risques à la source. »


La sécurité doit présider à la conception des machines, des modes opératoires, des lieux de travail. Le
principe de la sécurité intégrée est d’intervenir en amont du processus de travail.

4. « Adapter le travail à l’homme, en particulier en ce qui concerne la conception des postes de


travail ainsi que le choix des équipements de travail et des méthodes de travail et de production,
en vue, notamment, de limiter le travail monotone et le travail cadencé et de réduire les effets
de ceux-ci sur la santé. »
Ergonomie des postes de travail, conditions d’ambiance, pauses, aides à la manutention, etc.

5. « Tenir compte de l’état d’évolution de la technique. »


L’employeur s’informe pour mettre en place des moyens de prévention techniquement adaptés sans
attendre une modification de la réglementation.

6. « Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n’est pas dangereux ou par ce qui est moins
dangereux. »
Dans le cas du risque chimique par exemple, l’employeur remplacera un produit dangereux par un
équivalent présentant moins de risques, voire aucun.

7. « Planifier la prévention en y intégrant dans un ensemble cohérent, la technique, l’organisation


du travail, les conditions de travail, les relations sociales et l’influence des facteurs ambiants,
notamment les risques liés au harcèlement moral […] ».
En cas d’intervention de plusieurs entreprises sur un même lieu, celles-ci doivent organiser la
prévention en commun dans le cadre d’une organisation temporelle et programmée.

8. « Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de
protection individuelle. »
Les équipements de protection individuelle ne doivent être utilisés qu’en complément des protections
collectives ou à défaut de protection collective efficace.

9. « Donner les instructions appropriées aux travailleurs. »


L’employeur informe les travailleurs des risques qu’ils encourent et des mesures prises pour y
remédier. Les travailleurs bénéficient d’une formation à la sécurité, à renouveler périodiquement.

En savoir plus
 9 principes généraux de prévention sur le site de l’INRS

© INRS 2011 • Fiche extraite du parcours de formation Mieux agir au sein du CHSCT

Vous aimerez peut-être aussi