Vous êtes sur la page 1sur 41

REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON

Paix-Travail-Patrie Peace-Work-Fatherland
--------------- ---------------
UNIVERSITE EVANGELIQUE DU CAMEROUN EVANGELICAL UNIVERSITY OF CAMEROON
B.P. 127 Bandjoun; Tél: 33 06 64 79 P.O Box: 127 Bandjoun; Tél: 33 06 64 79
E-mail: uec.info@uecam.org E-mail: uec.info@uecam.org
Site web: www.uecam.org Web site: www.uecam.org

RAPPORT DE STAGE

THEME: GESTION DE LA TRESORERIE DANS LES


ETABLISSEMENTS DE MICROFINANCES : CAS DE
LA CAMED S.A

Stage effectué à :
CAMED S.A
Durant la période allant du : 10 août 2019
Au 10 septembre 2019
Rapport rédigé et en vu d’être présenté par :
METIAM NGOUOMPE FLORA GUILÈNE
En vue de l’obtention du
Brévet des Techniciens Supérieurs
Spécialité :
COMPTABILITÉ ET GESTION D’ENTREPRISE
Encadreur académique Encadreur professionnel

ACADEMIC YEAR 2019-2020


RAPPORT DE STAGE

À MES PARENTS POUR LEURS SOUTIENT MORALE ET FINANCIER


PORTÉ À MON ÉGARD.

Rédigé par METIAM NGOUOMPE FLORA GUILENE


i
RAPPORT DE STAGE

REMERCIEMENT

La réalisation de ce rapport de stage a été possible grâce au concours de


plusieurs personnes à qui je voudrais témoigner toute ma gratitude

-Je voudrais tout d’abord adresser toute ma reconnaisance à mon encadreur


professionnel GAEMGNE FOTSO Sorelle pour son encouragement, sa
diponibilité, et surtout ses judicieux consiels, qui ont contribué à alimenter ma
reflexion ;
-À tout le personnel de la CAMED S.A pour leurs diponibilités à mon égard ;
-À tous ceux qui ont participés de près ou de loin à la réalisation de ce travail.
-À Mr KETCHIAMAM Merlin pour le cours de méthodologie de rédaction
du rapport de satge ;
-J’aimerais également remercier mon encardreur accadémique Mr TONMO
Simplice pour ses conseils, sa diponibilités, les aidées qui m’ont été
proposées ;

Rédigé par METIAM NGOUOMPE FLORA GUILENE


ii
RAPPORT DE STAGE

AVANT PROPOS

L’Université Évangelique du Cameroun en à bregé UEC, est une institution


d’enseighnement supérieur fondée par l’Église Évangelique du Cameroun.
Autorisée par la lettreministériel N°10/00088/N/MINESUP/DDES/ESUP/SA
du 29 mars 2010, et régularisée par les arrêtés ministériels de création
N°11/0536/MINESUP/SG/DDES du 02 octobre 2011 et d’ouverture
N°12/0399/MINESUP du 17 Août 2012, l’UEC est sittuée dans la Région de
l’Ouest-Cameroun.
À son ouverture, l’UEC comprenait quatre(04) Facultés dont trois sont
campus de mbouo/Bandjoun à Bandjoun (Ouest) et une (1) au campus de
Ngougué (Littoral). Il s’agit se :
-La Faculté dee sciences de l’Education (FSE)
-La Faculté d’Agronomie et des sciences de l’Environnement(FASE)
-La Faculté de théologie Protestante et des sciences des Religions (FTPSR)

Rédigé par METIAM NGOUOMPE FLORA GUILENE


iii
RAPPORT DE STAGE

TABLE DE MATIERE

REMERCIEMENT ................................................................................................................................................. ii
AVANT PROPOS ................................................................................................................................................... iii
TABLE DE MATIERE .......................................................................................................................................... iv
LISTE DES ABRÉVIATIONS ............................................................................................................................... v
ABSTRACT ........................................................................................................................................................... vii
INTRODUCTION GÉNÉRALE ............................................................................................................................ 1
SECTION 1 : PRÉSENTATION DE L’ENTREPRISE .................................................................................. 1
SECTION 2 : DÉROULEMENT DU STAGE ET TÂCHES EFFECTUÉES. ................................................ 15
I- DÉROULEMENT DU STAGE : ACCEUIL ET INSERTION ......................................................... 15
II- TÂCHES QUOTIDIENNES EFFECTUÉES .................................................................................. 15
CHAP 2 : II- GESTION DE LA TRÉSORERIE DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE
MICROFINANCES : CAS DE LA CAMED S.A .............................................................................................. 18
SECTION 1 : CONCEPT DE TRÉSORERIE ............................................................................................... 18
I- DÉFINITIONS ET COMPOSANTS DE LA TRÉSORERIE ........................................................... 18
II- GESTION DE LA TRÉSORERIE DANS LES ENTREPRISES .................................................. 19
SECTION II : GESTION DE LA TRÉSORERIE DANS SON ÉTAT RÉEL ET LES MOYENS
D’OPTIMISATION........................................................................................................................................... 24
I- GESTION DE LA TRÉSORERIE DANS SON ÉTAT RÉEL .......................................................... 24
II- OPTIMISATION DE LA GESTION DE LA TRESORERIE ...................................................... 28
CHAP 4 : REMARQUES ET SUGGESTIONS .................................................................................................. 29

Rédigé par METIAM NGOUOMPE FLORA GUILENE


iv
RAPPORT DE STAGE

LISTE DES ABRÉVIATIONS

Rédigé par METIAM NGOUOMPE FLORA GUILENE


v
RAPPORT DE STAGE

RÉSUMÉ

La trésorerie est un élément très important pour une entreprise. Entant


qu’étudiante de comptabilité et gestion des entreprises, j’ai porté mon regard
sur le mécanisme de fonctionnement des EMF en particulier sur la gestion de
leur trésorerie (source, problèmes, prévision). En plus de cela, nous parlerons
des difficultés rencontrées, des tâches effectués au sein de la CAMED S.A
durant notre période de stage ; et je parlerais également des remarques
observées (positives et négatives) et des suggestions proposées.

Rédigé par METIAM NGOUOMPE FLORA GUILENE


vi
RAPPORT DE STAGE

ABSTRACT

Rédigé par METIAM NGOUOMPE FLORA GUILENE


vii
RAPPORT DE STAGE

Rédigé par METIAM NGOUOMPE FLORA GUILENE


viii
RAPPORT DE STAGE

INTRODUCTION GÉNÉRALE

De nos jours sur le térritoire Camerounais on rencontre plusieurs EMF,


mais beaucoup d’entre eux aussi tôt mis sur pieds se trouvent entrain de
fermer leurs portes. Dans le cadre de mon BTS en comptabilité et gestion des
entreprises, à l’université évangelique du Cameroun, j’ai souhaité réaliser
mon stage dans une structure pouvant m’aider à avoir une vision plus claire
sur le phénomène énuméré plus haut. Cette reflexion m’a poussé à porter le
choix du lieu de stage dans un EMF. Suite au depôt de mes dossiers par le
coordonateur du cycle BTS dans la CAMED S.A agencs de Bafoussam; j’ai
été retenu. Celle-ci est un établissement de microfinance de deuxième
catégorie créée dans le but satisfaire premièrement les chretiens de l’EEC. La
CAMED S.A offre de nombreux services et produits aux fidèles de l’EEC et à
la population. Notre séjour à la CAMED S.A a été marqué par le passage dans
différent services de l’agence. Lors de ce passage mon objectif était
d’observer de plus près le mécanisme de la gestion de la trésorerie d’où le
thème : << GESTION DE LA TRÉSORERIE DANS UN
ÉTABLISSEMENT DE MICROFINANCE : CAS DE LA CAMED S.A
>>. Dès lors, nous commencerons par décrire l’entrprise suivie de la
description des tâches effectuées au sein de la structure ; puis nous parlerons
des sources, problèmes et le plan prévisionnel de la trésorerie dans une
entreprise en insistant sur celle des établissements de microfinance en
particulier celle de la CAMED S.A ; ensuite on parlera des remarques
observées dans la structure, proposerons des suggestions à ces remarques et
terminerons par la conclusion générale .

Rédiger et présenter par 1


RAPPORT DE STAGE

CHAP 1 : PRÉSENTATION DE L’ENTREPRISE ET DÉROULEMENT


DU STAGE

SECTION 1 : PRÉSENTATION DE L’ENTREPRISE

I- ÉVOLUTION DE LA SOCIÉTE

A- HISTORIQUE ET IDENTIFICATION
La CAMED est un établissement de microfinance deuxième
catégorie définie selon le règlement N° 01/02/CEMAC/UMAC/COBAC du
13 avril 2002 comme une personne morale agrée par l’autoritée monetaire et
qui sans bénéficier du statut d’établissement de crédit. Elle est autorisée à
pratiquer l’essentiel des opérations banque notammant la collecte de l’épargne
des populations évoluant pour la plupart en marge du circuit bancaire
traditionnel, et l’offre des services financiers spécifiques. La CAMED
s’identifie donc comme une personne morale qui détient une histoire et une
identité qu’il convient de souligner.

B- CRÉATION ET ÉVALUATION DE LA CAMED


Motiver par le désir de son indépendance financière, l’EEC avec ses
expériances capitalisées dans le domainedu dévéloppement social depuis plus
de 150 ans au Cameroun, s’est engagé à créér un EMF. La commission église
et auto dévéloppement de l’EEC crée en 2008 et présidée par le pasteur
Kemogne Jonas, économiste fera les étides de faisabilitées et posera le nom,

Rédiger et présenter par 1


RAPPORT DE STAGE
CAMED S .A pour cet EMF. Apès la validation de ce projet par le Synode
Général de l’EEC, la CAMED verra le jour en mars 2009 avec son
enregitrement au regitre de commerce et de crédit mobilier, et les premieres
opération de souscription au cpital et d’ouverture des comptes seront
engagés .La CAMED recevra ensuite son avis conforme COBAC N°
D2011/037 et son agrément N°0141/Minfi du 26 Septembre 2011. Depuis
cette date, la CAMED va connaitre une évolution rapide. Elle compte
aujourd’hui huit agences à savoir :

 Agence d’Akwa -centenaire (situé à Akwa au siège de


l’EEC)
 Agence de Douala –Saker (situé au collège Saker)
 Agence de New Bell (situé à l’entrée des impots à New
Bell)
 Agence de Bonanérie (situé au CAFRAD Bonabérie,
derrière Royal Hotel)
 Agence de Bafoussam (situé au marché total d’en bas
entrée EEC)
 Azgence de Nkongsamba (situé au grand temple de
Nkongsamba)
 Agence de Foumban (situé près de Laking textile)
 Agence de Yaoundé (situé à calafatas près de l’ART)

La première agence a été ouverte en 2010, il s’agit de d’Akwa à


Douala. Suivra l’agence de New Bell en Septembre 2011, et l’agence de
Bonabéri un mois plus tard ensuite l’agence de Bafoussam en Mars 2012.
Celle de Nkongsamba ouvrira ses portes en Septembre 2012 et l’agence de
Foumban en Mars 2013, ainsi que l’agence de Yaoundé.

Rédiger et présenter par 2


RAPPORT DE STAGE
TABLEAU 1 : Fiche d’identification

Caisse mutuelle évangélique pour le


Raison sociale dévéloppement
Date de
création 09 mars
Siège social Douala - Cameroun
Directeur
générale Centenaire, Akwa -Douala
Statut
juridique S.A (société anonyme)
Villes de Douala, Nkongsamba, Bafoussam, Foumban,
services Bonabéri, Yaoundé,
Capital
minimum 500 000 000 FCFA
B.P 89. Doula -Cameroun
Téléphone (237)633428464/676894575
E-mail Camedmicrofinance@yahoo.fr
Fax (237)633428464/676894575
Slogan Pour la vie en abondance

I. LOCALISATION ET ACTIVITÉS

Il sera question pour nous dans cette rubrique de situer


géographiquement la CAMED dans la ville de Bafoussam et de présenter
ses differentes activités.

I.1 LOCALISATION

L’agence CAMED de Bafoussam est situé à la total d’en bas près de


l’EEC du plateau. Le plan suivant en annexe permet de mieux la localiser.

Rédiger et présenter par 3


RAPPORT DE STAGE
Après cette présentation, nous nous interesserons sur son organisation et ses
activités.

I.2 ACTIVITÉS

I.2.1 ACTIVITÉS PRINCIPALES


En tant que etablissement de micro financede deuxième catégories, la
CAMED collecte l’épargne et octroie des crédits au tiers. Par consequent
elle offre une game variée de produits et services aux clients

I.2.1.1 PRODUITS OFFERTS

 COMPTE D’ÉPARGNE SIMPLE (CES)


Le compte d’epargne simple permet d’epargner et de fructifier ses
économies. Il est libre et diponible à tout moment. Pour acceder à ce compte,
il faut remplir les conditions suivantes :
-Une photocopie de la carte nationale d’identité (CNI) ou d’un
passeport en cours de validité ;
-Deux(02) photos 4×4
-Un versement minimum de 13000 F CFA

 COMPTE D’ÉPARGNE ASSOCIATION (CEA)


Le compte d’épargne association est destiné à de petits groupements
de personnes au sein d’une structure organisée. Ses conditions d’accès sont :
-Une copie de l’autorisation ou le récépissé de déclation ;
-Une copie des statuts du règlement intérieur ;
-Une photocopie de la carte nationale d’identité (CNI) ou d’un
passeport en cours de validité de chaque signataire ;
-Un versement minimum de 56 000 F CFA.

 COMPTE CHÈQUES PARTICULIERS (CCP)


C’est un compte adapté aux personnes physiques gérant une affaire
tels que les hommes d’affaires, les commerçants, les artisants, les personnes
qui exercent les professions libérales. Les conditions d’ouverture sont les
suivants :

Rédiger et présenter par 4


RAPPORT DE STAGE
- Une photocopie de la carte nationale d’identité (CNI) ou d’un
passeport en cours de validité ;
-Deux(01) photos 4×4
-Un versement minimum de 30 000 F CFA

 COMPTE CHÈQUES SALARIÉS (CCS)


C’est un compte adapté aux salairés du public, du privé et du
parapublic. Il enregistre les domiciliations des salariés avec la posibilité
d’obtenir des crédits et des facilités de caisse (découvert et bien d’autres). Les
conditions d’ouverture sont les suivantes :
-Une photocopie de la carte nationale d’identité (CNI) ;
-les trois derniers bulletins de paie ;
-Un certificat de non redevance (CNR) et une attestation de virement
irrévocable (AVI) du salaire produit par l’employeur ;
-Une (01) photo 4×4 et un versement initiale minimum de 5000 F
CFA.

 COMPTE COURANT ASSOCIATION (CCA)


Ce compte est destiné aux groupes organisés, il donne accès à divers
produits et services financiers. Il permet une bonne tracabilité des opératons
de l’association. Les conditions d’ouverture sont les suivantes :
-Une copie de l’autorisation ou le récépissé de déclation ;
-Une copie des statuts du règlement intérieur ;
-Une photocopie de la carte nationale d’identité (CNI) ou d’un
passeport en cours de validité de chaque signataire ;
-Un versement minimum de 56 000 F CFA

 COMPTE COURANT COMMERCIAUX (CCC)


C’est un compte qui permet de gérer ses affaires en toute sécurité; il
concerne les personnes morales. Les conditions d’ouverture sont :
-Une copie des statuts légalisés ;

Rédiger et présenter par 5


RAPPORT DE STAGE
-Une copie de l’autorisation ou le récépissé de déclaration (cas des
associations) ;
-Une copie du registre de commerce et du numéro du contribuable ;
-Une copie du Procès Verbal de l’Assemblée Générale Constitutive ;
-Une copie du Procès Verbal de l’Assemblée Générale donnant
pouvoir aux dirigeants ;
-Une photocopie de la carte natinal d’identité et deux photos 44 de
chaque signataire autorisé ;
-Un versement minimum de 106 000 F CFA.

I.2.1.2 SERVICES FINANCIERS OFFERTS

La CAMED offre plusieurs services financiers à savoir :

 LE BON DE CAISSE (BDC)


C’est un placement dont le taux de rémunération est négociable selon
le montant et la durée ; les intérêts peuvent être prépayés ou post comptés.

 DÉPÔT À TERME (DAT)


C’est un placement dont le tauxde rémunération le montant et la
durée ; les intérêts peuvent être prépayés ou post comptés.

 COMPTE BLOQUES (CBQ)


Ce type de compte donne toute la soupplesse pour la mobilisation des
fonds nécéssaires pour des projets à long terme.

 CASH MONEY (CCM)


Ce service permet d’épargner sans se déplacer et en toute sécurité.

I.2.2 ACTIVITÉS ANNEXES

Les autres services offerts sont : le tranfert d’argent national et


internationale, la commercialisation des dévises (Euro, Dollar, et autres), la
commercialisation des traveller’s chèques, la bancassurance et en fin des
billets d’avion.

Rédiger et présenter par 6


RAPPORT DE STAGE

II. ORGANISATION, FONCTIONNEMENT ET


ENVIRONNEMENT
Toute entreprise est appelé à se structurer pour pouvoir assurer sa
survie et sa pénérité ; cela consiste à definir un mode d’organisationde ses
différentes fonctions et à repartir son potentiel fumain en tenant compte de
son environnement.
II.1 ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT
Oganiser c’est regrouper les activer nécessaire à la réalisaton des
objectifs et de copnfier chaque groupe d’activités à un responsable tout en
coordonant l’ensemble de manière horizontale et verticale. La CAMED est un
etablissement qui a mis sur pied un model d’organisationnel lui permettant
non seulement de sécuriser et de gérer, mais aussi de garantir au mieux son
système de fonctionnement.
La CAMED est constitué sous forme de société anonyme doté d’un
conseil d’administration. Le capital est fixé à 500 000 000 de FCFA et est
constitué de parts sociales soit 10 000 FCFA la part. La gouvernance de la
CAMED fait ressortir au premier plan une assemblée générale qui se tient une
fois par an et regroupe les actionnaires. La gestion quotidienne est assurée par
la direction générale (Directeur Générale et Directeur Général Adjoint) qui
rend compte à un conseil d’administration. La fonction de contrôle est assurée
par un commissaire au compte et un auditeur interne et externe. Les agences
sont dirigées par les chefs d’agence.
Sur le plan général, le fonctionnement de l’entreprise est codifié dans
un statut, un règlement intérieur, un manuel de procédure et un plan
comptable. Ces documents établissent les relations avec les actionnaires, les
clients, le personnel, et l’autorité monétaire bancaire.
II.1.1 STRUCTURE EXTERNE
La structure de l’entreprise peut se définir comme l’agencement
hiérarchique des divers services de celles-ci les uns par rapport aux autres. La
CAMED est assie sur un modèle hiérarchique bien défini en vu d’embrasser
les règles des établissements de micro finance axées sur des services de
proximités. Du point de vu externe, nous avons la direction générale qui coiffe

Rédiger et présenter par 7


RAPPORT DE STAGE
les agences. Voilà en quelques sortes présenté la structure externe. En plus de
celle-ci, nous avons également la structure interne.
II.1.2 STURCTURE INTERNE
Il s’agit des services internes de l’entreprise, qui repose sur le
principe d’unicité de commandement. Chaque salarier ne dépendant que d’un
seul supérieur hierachique. Ce type de structure correspond à celle de la
CAMED. Au niveau des agences, nous avons un responsable d’agence (chef
d’agence), assisté du chargé des opératoins et de la comptabilité, du caissier et
du chargé de la clientele.

 CHEF D’AGENCE

Placé sous l’autortié directe du chef de la section exploitation, il a


pour misson de :

-Représenter la Direction Générale dans son unité ;

-Développer les portesfeuilles produits et clientèleen nature,


qualité, nombre de clients et volulme d’encours et de dépots ;

-Coordonner les actions commerciales, marketing et


communication de son agent et d’en produire un rapport ;

-Assurer la bonne marche de l’agence sur le plan logistique,


humain et administratif ;

-Assurer l’administetion de son agence, superviser tous les services


et gérer le budget alloué à l’agence ;
-Soumettre à l’attention de la Direction Générale l’état du
portefeuille et les états comptables et financiers ;
-Défendre tout dossier de crédit ou de facilité de caisse de son
unité au comité de crédits ;
- procéder à la fermeture et l’ouverture des journées comptables ;

-Valider les dossiers d’ouverture et de cloture des compres ;

Rédiger et présenter par 8


RAPPORT DE STAGE

-Vérifier les différentes comptabilisations (agios, intertes, autres


services facturés,) ;

-Faire la vérification journalière des opératons (placement,


engagement du porte feuille, opérations de dépots) ;

-prospecter et développer le porte feuille clientèle de l’agence ;

-proposer à la direction générale toutes les actions visant la


croissance de son unité ;

-Veiller à la sécurité de l’agence et de conserver les clefs de la


chambre forte ;

-Produire un état des transactions et mouvement de flux liés au


transfert de fonds ;

-Veiller au respect de toutes les procédures dans son unité ;

-Executer toute autre tache à lui confier par sa hiérarchie.

 CHARGÉ DES OPÉRATIONS


Placé sous l’autorité du chef d’agence ou du chef de guichet, il a
pour mission de :
-Ouvrir et cloturer des journées comptables ;
-Tenir la comptabilité de l’agence ;
-Réaliser avec la caissière l’arreté quotidien de la caisse sous la
suopervision du chef d’agence ;
-Tenir l’état du portefeuille et produit de l’état des crédits ;
-Produire les divers avis de débit et de crédit ;
-Préparer les dossiers de crédit sous la l’autorité du chef d’agence à
soumettre à la direction générale ;

Rédiger et présenter par 9


RAPPORT DE STAGE
-Tenir l’était de raprochement des comptes bancairesde l’agence/
guichet ;
-Procéder aux arretés des comptes, à l’archivage local des donneées
et à la transmision au siège des informations comptables et finaanciers ;
-Produire un état des transactions de fonds et des flux de tr ésorerie
lié au transfert de fonds ;
-Superviser et vérifier les opérations comptables du guichet ;
-Traiter kes opération back office : ordre de virement, mises à
dispositions, remiose chèques, opérations déplacées ;
-Gérer le stock des fournitures, matériels et autres immobilisations
corporelles ;
-Veiller à la sécurité et conserver les cléfs du cofffre fort ;
-Soumettre au chef d’agence un projet de budget mensuel ;
-Tenir la comptabilité consomidée de l’agence intrégrant les
guichets ;
-Produire les états comptables et financiers de l’andence et du
guichet ;
-Veiller aus aspects des procédures comptableset financières ;
-Vérifier l’éxactitude, la conformité et la régularité des documents
établis au bénéfice des clients, particulièrement ceux engageant l’agence ou le
guichet ;
-Réaliser toutes les autres missions à lui confier par sa hiérarchie ;

Le chargé des opérations outre le rapport quotidien, produit un


rapport hebdomadaire de synthèse à la direction générale (sections
d’exploitation et administrative et financière) avec une copie au chef
d’agence.

 CAISSIER

Rédiger et présenter par 10


RAPPORT DE STAGE

Placé sous l’autorité direste du responsables des opérations (ou du


chef de guichet), il a pour mission de :
-Encaisser les versements de la clientèle après vérification de la
conformité ;
-Régler les retraits des clients sur la base des cheques ou des
bordereaux de retrait d’espèce après vérification d’usage ;
-Ténir la caisse (arretés quotidiens, approvisonnements) ;
-Mener à bien toutes les autres instructions de la hiérarchie ;

Si de plus il est operateur de transaction d’argent, après toutes les


vérifications d’usage il doit :
-Régler le retrait du bénéficiaire ;
Recevoire le tranfert de l’expéditeur ;

Les arrêtés de la caisse sont éffectués quotidiennement à la fin de


la journée à partir du registre de caisse et du résulé du listing des opérations
données par le back office.

 CHARGÉ DE CLIENTÈLE

Placé sous l’autorité du chef d’agence ou du chef de guichet, il a


pour mission de :
-Mener toutes les actions commerciales de son guichet/agence ;
-Prospecter les clients et constituer un porte feuille clientèle
diversivié et dense ;
-Assurer le suivi de la relation clientèle ;
-Vérifier la conformité administrative et financière des dossiers
d’ouverture des comptes, ouvrir les comptes et les valider ;
-Recevoir les dossiers de crédit à très court terme et des facilités de
caisse, analyser et transmettre au c hef d’agence/guichet ;
-Confectionner les engagements de son porte feuille ;
-Mettre en forme les demandes des clotures de compte ;
-Recevoir et traiter les effets à l’encaissement ;
-Péparer et valider des opérations et documentsafférentes ;

Rédiger et présenter par 11


RAPPORT DE STAGE
-Formater les dossiers de crédit pour une bonne analyse du comité
de crédit ;
-Vérifie, trater et suivre les opérations clientèles de son
portefeuille effectuées dans le guichet ;
-Produire et préparer les documents sollicités par la clientèle en
collaboration avec le responsable des opérations et le chef d’agence ;
-Exécuter toute autre instruction de sa hiérarchie.

Il rédige un rapport d’activité hebdomadaire à adresser au chef


d’agence/guichet.

III. ENVIRONNEMENT

L’environnrment désigne l’ensemble d’éléments internes et/ou


externes à l’entreprise et susceptible d’influencer ses activités. Dans notre cas
nous allons parler de la micro envirronnement d’une part et de la macro
environnement d’autres part.

III.1 LA MICRO ENVIRONNEMENT

Il s’agit des concurrents directs et indirects, de l’Etat, des partenaires


financiers :

 Concurrents : la structure évolue dans un marché ou la


concurrence est très accentuée. Par conséquent, elle fait face à de nombreux
concurrents proches qui ne lui rendent pas la tache facile.
-Les concurrents directs : c’est un ensemble constitué d’entreprises
proches ayantdes statuts semblables et offrant les meme services en direction
du marché de la CAMED.On peut citer CCA, COMECI.
-Les concurrents indirescts : ce sont des institutions financières
exerçant dans le circuit bancaire Camerounais.On peut citer CBC, UBA.
-L’Etat : en tant que gérant de la liberté et de la circulation des biens,
services, et despersonnes, toute personneà des droits et obligations envers
l’Etat. C’est ainsi que la CAMED entretient des relations étroites dans la
mésure où il s’acquitte régulièrementde ses obligatons fiscales.

Rédiger et présenter par 12


RAPPORT DE STAGE
 Les partenaires de la CAMED : pour mener à bien ses
activités et assurer un bon fonctionnement de son domaine financier, la
CAMED entre en collaboration aves des établissemants financiers qui sont
entre autre : Ecobank, AFB. Par ailleurs son partenaire est la MEU.

III.2 LA MACRO ENVIRONNEMENT

Il s’agit des éléments qui influencent l’entreprise sur le plan privé et


publlic ; international et national. Nous pouvons diviser la macro
environnement en environnement privé et public ; l’environnement privé
comprend la MEU sur le plan national, et les banques tetque Ecobank, AFB
sur le paln international ; l’environnement public comprend le MINFI sur le
plan natinal et la COBAC sur le plan international. Voir en annex

Rédiger et présenter par 13


RAPPORT DE STAGE

Rédiger et présenter par 14


RAPPORT DE STAGE

SECTION 2 : DÉROULEMENT DU STAGE ET TÂCHES


EFFECTUÉES.

En vu de rendre compte de manière fidèle etanalytique des 30 jours


passés au sein de la CAMED S.A, il paraît logique de détailler les étapes de
notre séjour à savoir : l’inserton, les tâches effectuées, les difficultés
personnelles.

I- DÉROULEMENT DU STAGE : ACCEUIL ET INSERTION


Cette partie qui coiffe la première partie mentionée plus haut est
caractérisée par l’arrivée, la prise de contact et l’exploration de la structure.
Lors de notre arrivée dans la structure nous avons été reçu par la
comptable ; une les présentations faites, elle nous a fait part du règlement
intérieur des stagaires dans la structure et du’un bref historique sur la
CAMED S.A.

De ce qui est de l’insertion elle n’a pas été aisée pour nous car avant
l’execution effectif des tâches, il fallait au préalable rencontrer le chaf
d’agence et ced dernier a été disponible deux jours après notre arrivée. Mais
une fois son arrivée fait tout alla pour le mieux car nous avons été présenté au
reste du personnel et nous avons visité les differents servicesde la CAMED
S.A agence de Bafoussam à savoir :
-Le back office qui comprend le service du chef d’agence et le
service financier comptable ;
-Le front office qui comprend le service du chargé de clientèle et le
service de la caisse.

II- TÂCHES QUOTIDIENNES EFFECTUÉES

Rédiger et présenter par 15


RAPPORT DE STAGE
Au cours de notre passage à la CAMED S.A, nous avons effectués
de nombreuses tâches dans differents services à savoir :
 Au service du chargé de clientèle : dans ce service,
nous avons été introduit dans le logiciel utilisé par la CAMED S.A, on a
procédé à la consultation des soldes compte, à la mise en place des
chequier client, à la simulation des tableaux d’amortissement prêt client,
au remplissement des borderaux de retrait, de versement. Nous avons
également effectué l’opération de la remise chèque.
 Au service de la comptabilité : dans ce service,
l’ouverture et la clôture de la journée ont marqué notre passage.

Ouverture de la journée comptable :


- Lancement de la journée (instalation dans le bureau)
- Ouvertire de la journée caisse : ici le chef d’agence ou
la comptable ouvre la caisse principale et les caissières ouvreent les
sécondes caisses.
- La comptable procède à une émission de fond à la
caisse sécondaire pour gérer les opérations de la journée versement et
retrait (sommes d’argent qu’elle avait en caisse à la veille)

Fermeture de la journée comptable :


Ici la caissière procède d’abord à la fermeture de sa caisse
ensuite la caisse principale par la comptable. Après la fermeture des
deux caisses, le comptable procède à l’arrêté de caisse. Cet arrêté
consiste verser l’argent contenu dans les differentes caisses, dans la
caisse principale.
Étapes de fermeture propement dit :
- Sauvegarde des données ;
- Comptabilisation des données ;
- Exportation pour consolidation ;
- Gravure (stocker dans un graveur fait par la direction de
la CAMED)

Lors de notre passage à la CAMED S.A, nous avons fait face à de


nombreuses difficultées parmis lesquelles l’insatisfaction de la clientelle dû à

Rédiger et présenter par 16


RAPPORT DE STAGE
un manque de liquidité d’où le choixc du thème <<GESTION DE LA
TRESORERIE DANS UN ETABLISSEMENT DE MICROFINANCE :
CAS DE LA CAMED S.A>>

Rédiger et présenter par 17


RAPPORT DE STAGE

CHAP 2 : II- GESTION DE LA TRÉSORERIE DANS LES


ÉTABLISSEMENTS DE MICROFINANCES : CAS DE LA CAMED
S.A

On entend par geston de la trésorerie, l’activité consistant à placer les


liquidités du’une entrprise dans les meillleurs conditions de rentabilité et de
risque. Son objectif étant d’assurer la solvabilité à court terme de l’entreprise
et de veiller à ce que les niveaux de trésorerie restent stisfaisants afin qu’elle
soit capable de faire face à l’ensemle de ses échéances.

SECTION 1 : CONCEPT DE TRÉSORERIE

I- DÉFINITIONS ET COMPOSANTS DE LA TRÉSORERIE

A- DÉFINITIONS

La trésorerie peut être perçue sur plusieurs angles à savoir : la


trésorerie comme encaisse et la trésorerie comme actif liquide.
 Trésorerie comme encaisse : comme son nom l’indique,
l’encaisse est la somme d’argent réelle dont dispose une entreprise. Au bilan il
s’agit d’un actif courant indiquant qu’elle peut être utilisée dans les douzes
prochains mois. L’encaisse représente la plus forte liquuidité car elle ne
requiert aucune conversion avant d’être utilisée.
 Trésorerie comme actif liquide : la liquidité d’un actif fait
référence à sa pro^pension à être rapisement et facilement convertie en espèce
ou disponibilité, avec un impact minimal sur la valeur de l’actif. Par essence,
l’argent detenu sur son compte bancaire est liquide.

B- COMPOSANTS DE LA TRÉSORERIE

Rédiger et présenter par 18


RAPPORT DE STAGE
La trésorerie corre »spond à l’argent disponible sur le compte
bancaire d’une entrprise une fois ses recettes encaissées et ses dépenses
payées, sa situation peut être exédentaire (solde créditeur) ou négative (solde
débiteur).
Pour être efficiente, la gestion de la trésorerie implique d’évaluer le
niveau du fondes de roulement (sommes d’argent constament disponible pour
couvrir les dépenses courantes nécésaire au cycle d’eploitation de l’entreprise.

II- GESTION DE LA TRÉSORERIE DANS LES ENTREPRISES


Toutes entrprises commerciales ou industrielles voir même les
établissements financiers se doivent d’analyser, detecterles problèmede sa
trésorerie et savoir également l’origine de sa trésorerie.

A- Entreprises industrielles et commercialles


Une entrprise industrielle est celle là qui achète des matières
premières, les tranforment en produits finis ou semi-finis tantdis qu’une
entreprise commerciale est celle là qui achète les marchandises et les
revendent en état.

1-Analyse et fonctionnement.
Toute information tire sa valeur dans le niveau de fiabilité que lui
procurent ses resources. En comptabilité, la recherche d’une image fidèle vise
à donner une présentation aussi claire et loyale que possible de la situation
patrimoniale, financière, et du resultat comptable de l’entreprise. Cette image
est notamment obtenue par le respect de certains principes comptables de base
édités par la loi et le plan comptable en vigueur dans chaque Etat. Ainsi, les
états financiers sont conçus pour satisfaire à ces attentes (bilan, compte de
résultat, le tableau de flux de trésorerie et les notes annexes).
2- Problème et origine de la trésorerie.

Rédiger et présenter par 19


RAPPORT DE STAGE
 Probèmes
L’existence d’un fonds de roulement global négatif car cela va par
conséquent rendre la trésorerie négative. Nous pouvons également parler d’un
besoin en fonds de roulement net global positif qui viendra en diminution de
la valeur de la trésorerie.
 Origine
La trésorerie d’une entreprise provient de la difference entre les
besoins de financements et les ressources de financements. Les besoins de
financements sont évalués à l’aide du besoin en fond de roulement net global
alors que ses ressources quant à eux, sont évaluées à l’aide du fonde de
roulement net global.

B- Etablissements financiers
Les meilleurs pratiques en microfinances au plan international
montrent qu’une bonne analyse financière est la base de la réussite et de la
pérennité des activités de microfinance. La qualité d’une analyse financière
dépend de la qualité des informations à partir desquelles se fait léanalyse. Ces
informations proviennent en grande partie du système de comptabilité, donc
les informations comptables sont fondamentales pour évoluer vers la
pérenneté.

1- Analyse et fonctionnement

Le secteur bancaire en zone CEMAC est l’un des secteurs les plus
réglémentés. Il s’agit notament de protéger ce secteur des risques tels que les
risque de liquidité, les risque de marché tel que définis par le comité de Bale.
Les banques sont, dans ce cadre, soumises à l’autorité de plusieurs organes de
tutelle et de régulation.
La réglémentation bancaire fixe les normes et règles en matière
d’acces à la profession bancaire et d’ouverture des établissements de crédits.
Ainsi, tous les établissements bancaires doivent obtenir un agrément de
l’autorité monétaire et financière qui est le ministère en charge des finances de
chaque pays avec l’accord préalable de la COBAC. Ils doivent avant leur
ouverture faire preuve de fonds propres suffisants disponible en permanace.

Rédiger et présenter par 20


RAPPORT DE STAGE
Enfin les dits établissements devront se soumettre à la surveillance de la
COBAC.
Les banques, une fois en exercice, doivent respecter un certain
nombre de règles prudentielles définies par l’autorité monétaire. Il s’agit des
normes fixées sur deux points :
 Les normes de solvabilité (ratio de liquidité de risque, ratio
de division des risques, immobilisation, limitation de participation au capital
des établissements de credit et les limitations des engagements sur
apparentés).
 Les normes de liquidité (ratio de liquidité et ratio de
transformation).
Depuis la crise bancaire du système bancaire dans la zone CEMAC,
la surveillance bancaire a été renforcée et mise sous la tutelle d’une autorité
suprême. L’autarité suprême avant 1990 était le comité ministériel des États
membres. À partir d’octobre 1990, la COBAC est devenu l’autorité chargée
du contrôle et de la surveillance des banques bien que l’agrement reste
toujours du ressort du ministère en charge des finances de chaque États
membre.La COBAC a ainsi défini en 1992 la convention portant
harmonisationde la réglementation bancaire . La COBAC a ainsi defini les
critères suivants :
*Le ratio de couverture des risques doit être au minimum 5% des
engagements de la banque ;
*Le ratio de division des risque doit êtyre au maximum 45% en
faveur des clients ;
*Le ratio de liquidité doit correspondre à 100% de dettes à échoir
dans un delais d’un mois

2- Problème et origine de trésorerie


 Problèmes
Taux des impayés : un taux élévé des impayés est mauvais signe
pour la trésorerie car l’emprunteur ne régle pas ses dettes à échéance et rends
la gestion de la trésorerie un peu compliquée, il diminu la remunération du
capital dans la mesure où la structure avait fait des prévisions de prêts sur cet
argent devenu impayé.

Rédiger et présenter par 21


RAPPORT DE STAGE
Taux d’abandon des créances :
 Origine
L’origine de la trésorerie se détermine à travers plusieurs états de
synthèses mais nous nous attarderons sur le TAFLUT qui explique comment
une structure se procure des fonds (ressources) et comment ele utilise ces
fondes (emplois) sur une période. Le TAFLUT est organisé par opérations
d’exploitations, d’investissements, et de financement : les opératons
d’exploitations qui concerne les services offerts (activités génératrices de
revenus) ; les opérations d’investissement qui concerne les dépenses
effectuées par les emplois destinés à générer ces produits futurs et des flux de
trésorerie ; les opérations de financement qui sont des ressources ayant pour
origine les emprunts à court et long terme ainsi que les fonds de bailleurs.
Le TAFLUT peut employer la méthode directe par laquelle sont
présentées les principales rubriques d’entrées en numeraire brutes et des
paiements en numéraire brutes pour parvenir au flux de trésorerie net. Elle
peut également employer la methode indirect part du résultat net, auquel on
ajoute ou déduit selon le cas les opérations << non monétaire>>, les
transactions engagées mais non encore soldées (charge ou produits constatés
d’avance), les éléments de revenu ou dépenses associés aux flux
d’investissement et aux flux de financement, pour parvenir au flux de
trésorerie net.

Rédiger et présenter par 22


RAPPORT DE STAGE

Rédiger et présenter par 23


RAPPORT DE STAGE

SECTION II : GESTION DE LA TRÉSORERIE DANS SON ÉTAT


RÉEL ET LES MOYENS D’OPTIMISATION

Afin d’y voir clair, l’entreprise doit se doter d’un plan de


trésorerie.ce dernier permet de réaliser des prévisions, allant du jour le jour à
un an (avec découpage mensuel). C’est grâce à ces budgets de trésorerie qu’il
est possible de réléver les manquants ou les excédents de trésorerie.

I- GESTION DE LA TRÉSORERIE DANS SON ÉTAT RÉEL

A- Gestion professionnelle de la trésorerie.

Cette gestion prévisionnelle est d’une importance capitale pour une


entrprise qui veut assurer sa trésorerie car elle permet à celle-ci de faire un
recapitulatif des flux financiers (recettes, dépenses) provenant des autres
budegets (encaissements, décaissements)

1- Plan de financement prévisionnel de la trésorerie

Le plan de financement prévisionnel est un tableau qui permet de


s’assurer de l’équilibre financière d’un projet, autrement dit de l’adéquation
entre les besoins qu’il génère et les ressources de l’entreprise detient à sa
disposition. L’excédent des ressources sur les besoins contribuera à former la
trésorerie disponible.
Pour construire ce plan, il faudraitidentifier les besions de
l’entreprisee. De ce fait, on peut définir le besoin de financement comme
toutes les sommes décaissées par une entreprise notament les immobilisations,
de la CAF (capacité d’autofinance), la variation du besoin en fonds de
roulement (c’est un indicateur financier resultant du décalage des flux de
trésorerie correspondant aux décaissements et aux encaissements). Ce besoin
peut se transformer en ressource de fonds de roulement (pour les activités

Rédiger et présenter par 24


RAPPORT DE STAGE
pour lesquelles le client paie au comptant et les fournisseurs sont payés à 30
jours).

Exemple:

La CAF correspond aux flux générés par uune entreprise dans le


cardre de son activité et se défini comme la différence entre les produits
encaissable et des charges décaissables. En pratique la formule la plus utilisée
est la suivante :

Exemple :

TALEAU DU PLAN DE FINANCEMENT PRÉVISIONNEL

2- Plan ou budget de la trésorerie.

Toute entrprise se doit, avant le debut d’un exercice comptable,


d’élaborer les budgets qui sont des outils financiers qui permettent de traduire
les objectifs de l’entreprise en chiffre et de suivre son activité en rapprochant
les prévisions (budgets) à la réalité (les comptes). Le budget de la trésorerie
est la synthèse de tous les autres budgets élaborés.
Le budget de trésorerie est donc la transformation des produits et
charges en terme monétaire encaissements et décaissements.
En pratique, le tableau de trésorerie est précédé de trois budgets
partiels :

Rédiger et présenter par 25


RAPPORT DE STAGE
 Le budget des encaissements
 Le budget des décaissements
 Le budget de TVA
Pour mieux illustrer l’élaboration du budget de trésorerie, nous
procéderons par un cas pratique.

Cas pratique :

B- Gestion quotidienne de la trésorerie.

La gestion quotidienne de la trésorerie, qui implique


l’accompagnement d’un certain nombre d’opérations spécifique a pour ceux
des emplois de trésorerie. Elle présupose un inventaire exhautif des flux
financiers erternes à la banque ; la renaissance des positions de change, de
l’état journalier de toutes les caisses, des soldes de tous les comptes.

1- Gestion de la trésorerie en valeur.

La date de valeur est la date prise en considération pour le calcule des


interêts, débiteurs ou créditeurs. Elle ne coïncide pas forcement avec la date
d’opération (date d’enregistrement comptable de l’opération).
 S’gissant des chèques : la date de valeur d’une opération ne
peut differer de plus d’un jour ouvré de la date retenu pour sa
comptabilisation sur un compte dépôt, et ce quelle que soit la qualité du
titulaire du compte.
 S’agissant des virements : la date de valeur d’une somme
portée au crédit du compte du bénéficiaire ne peut être postérieur à celle du
jour ouvrableau cours duquel le montant de l’opération de paiement
estcrédité sur le compte du bénéficière.
La date de valeur d’une somme portée au débit du compte de
paiement du payeur ne paut être antérieur au jour ou le montant de l’opératon
de paiement est de ce compte.

Rédiger et présenter par 26


RAPPORT DE STAGE

2- Mobilisation des comptes clients : l’escompte bancaire


L’escompte bancaire est une opération de crédit à court terme par
laquelle des effets de commerces sont transférés au banquier qui procède en
contre partie à leur paiement immediat, déductoin fait des intérêts et des
commissions. Le banquier peut alors reendosser les effets de commerces
escomptés, ou les encaisser à son profit. La convention de l’escompte assimile
généralement la date de l’opération d’escompte à la date de remise de l’effet
et précise le mode d’aceptationde l’effet par le banquier (soit par une
inscription du montant de l’effet au crédit du compte du bénéficiaire cédant,
sopit par la remise d’un reçu ou bordéreau d’escompte). Après remise des
titres, par le bénéficiaire, le banquier cessionnaire devient propriétaire des
titres remis par l’effet de l’endosement translatif de propriété, sous reserve de
leur aceptation.
Cas pratique de la remise d’escompte :
Un client domicilié à la CAMED S.A et n’étant pas domicilié à
UBA, présente un chèque de UBA dont il est bénéficiaire à la CAMED S.A
pour entrer en possesion de son argent à la date du 15 août 2019. Montant du
chèque 500 000f.
Solution :
Écriture à passer chez la CAMED S .A

Rédiger et présenter par 27


RAPPORT DE STAGE
II- OPTIMISATION DE LA GESTION DE LA TRESORERIE

A- Technique de placement des excédents de trésorerie.

Lorsque l’entreprise commenceà générer de la trésorerie suite au bon


fonctionnementde l’activité et au bon recouvrement des créances, clients, le
chef d’entrprise doit s’intéroger dur l’utilistion de ces exdédents de trésorerie.
Très souvent, ces exédents de trésorerie ne sont pas utilisés alors q’une
gestion efficace de ce dernier peut êtreremunératrice pour l’entreprise. Pour ce
fait, l’entreprise peut effectuer le choix de crédit de trésorerie et le choix de
financement de stock.

1- choix de crédit de trésorerie.


 Le bon de caisse : ce sont des dettes contractées par les
entités. il est ainsi possible de placer ces excédents de trésorerie en prêtant de
l’argent aux entités qui on besoins de liquidités. En contre partie,
l’empreunteur versera chaque année des intérêts au prêteur et rembousera le
capital à échéance.
 L’escompte commercial et la banque :

2- Crédit de financement de stock


Les stocks sont des biens ou marchandises qui interviennent dans le
cycle d’exploitation de l’entité. D’ailleurs, sa gestion représente un levier de
compétitivité des plus impotant pour les entités. En effet il est important de
garantir l’ensemble des commandes et de limiter le plus possible des coûts
liés au stockage. Ainsi, trouver le niveau de stock idéal est crucial pour la
recherche de financement des stocks lae plus adapté à l’entreprise
 Les warrants

 Le financement des billets

Rédiger et présenter par 28


RAPPORT DE STAGE

CHAP 4 : REMARQUES ET SUGGESTIONS

I- REMARQUES

A- REMARQUE POSITIVE

Au sein de la CAMED S.A, nous avons connu des moments


d’echange avec le personnel de la société portant sur des sujets éducatifs à
lexemple de celui-ci : comment faire une remarque négative à une personne ;
comment prendre une parole en public ; bref, comment se tenir en société.
Nous avons l’existence d’un reseau filaire MAN qui relie les
machines de la structure entre elles et permet ainsi au comptable d’avoir une
vue globale sur le travail effectué à la caisse ou au service clientèlle et vice
versa ce qui limite la fréquence de déplacement et par conséquent donne lui à
un gain de temps au personnel de la structure.
On ne saurait parler de remarques positives sans toute fois parler de
remarques negatives

B- REMARQUES NEGATIVES

Ici nous avons le mauvais état de la connexion WESTERN UNION


ce qui peut reduire le taux d’effectif de l’achalandage voir même de la
clientelle. Tel a été le cas pour plusieurs clients potentiels ce qui reduit les
encaissements.
Nous avons également le manque de personnel qui pourrait entrainer
des dépenses futur pour l’entreprise dans la mesure la comptable qui a à sa
charge deux services ( service comptable et service des opérations comptables
) ce qui rend le travail lourd et pénible.

Rédiger et présenter par 29


RAPPORT DE STAGE

II- SUGGESTIONS AUX REMARQUES


Les suggestions proposées à la CAMED S .A son les suivantes :
Mettre sur pied un bon réseau de connexion WESTERN UNION sera
bénéfique pour l’entreprise car elle lui permetra non seulement de conserver
sa clientèle, mais aussi d’exercer une influence positive sur le comportement
du client potentiel qui une fois après avoir ouvert son compte à la CAMED
S.A, pourra faire des emprunts auprès de celle-ci. Ce prêt générera une
charge financière supportée par l’emprunteur et au profit du prêteur (CAMED
S.A) ce qui contribura à l’amélioration de sa trésorerie.
Procéder à un recrutement éléminera des dépenses futur dans la
mesure où cette opération allègera les tâches du personnel présent. Suivant
notre exemple, le recrutement d’une chargée des opérations comptables
limitera les risques de maladie professionnelle car la comptable etant surmené
pourait developer une maladie grave causer par son travail ce qui amènera la
structure à prendre encharge le traiteement de cette maladie ce qui lui coûtera
beaucoup car le personnel dispose d’une assurance maladie au nom de la
société.

Rédiger et présenter par 30


RAPPORT DE STAGE

CONCLUSION

Rédiger et présenter par 31