Vous êtes sur la page 1sur 14

Sciences de l’Ingénieur

LIAISONS & SCHEMATISATION

 Notion de fonction mécanique

 Fonction liaison – étude des liaisons élémentaires


Unité : TRANSMETTRE
SI Cours : Liaisons & Schématisation Doc. Professeur

Introduction
Un mécanisme est un ensemble de pièces reliées les unes aux autres par des

liaisons et ceci dans le but de réaliser une fonction déterminée.

Vue éclatée de l’ETAU DE MODELISTE ETAU DE MODELISTE

I. ETUDE DES LIAISONS ELEMENTAIRES

1. Définition d’une liaison :

Une liaison élémentaire entre deux solides S1 et S2 est obtenue à partir du

contact d'une surface géométrique élémentaire liée à S1 sur une surface

géométrique élémentaire liée à S2. Les surfaces géométriques élémentaires

sont le plan, le cylindre et la sphère.

A partir des trois volumes élémentaires (plan, cylindre, sphère) nous pouvons

définir toutes les combinaisons de contact possibles (voir tableau ci-dessous)

Doc : Page 1 / 14
Unité : TRANSMETTRE
SI Cours : Liaisons & Schématisation Doc. Professeur

Tableau 1 : Matrice de combinaisons possibles

2. Caractérisation d’une liaison

Une liaison entre deux pièces d’un mécanisme présente 5 caractères :

 le nombre de degrés de liberté,

 la permanence de la liaison,

 la déformabilité de la liaison,

 la transmission d’une action

 l’existence ou non d’organes associés à la réalisation de la liaison.

 Définition de degré de liberté :


Un degré de liberté (ddl) correspond à la possibilité d’un mouvement de rotation

ou de translation entre deux solides.

Exemple : Un solide dans l’espace possède 6 degré de liberté : 3 translations+3

Rotations

Doc : Page 2 / 14
Unité : TRANSMETTRE
SI Cours : Liaisons & Schématisation Doc. Professeur

Translation Rotation
Tx Ty Tz Rx Ry Rz

Les caractéristiques d’une liaison peuvent se résumer dans ce tableau :

Liaison complète : suppression de tous Liaison partielle : suppression d’au moins un degré
les degrés de liberté. de liberté et au plus cinq degrés de liberté
Liaison permanente : Les 2 pièces ne Liaison démontable : Les 2 pièces peuvent être
peuvent pas être désolidarisées sans désolidarisées sans dommage.
destruction.
Liaison élastique : La variation de Liaison rigide : La variation de position entre les
position entre les deux pièces est deux pièces n’est pas possible
possible.

Liaison par adhérence : La liaison peut Liaison par obstacle La liaison peut être
être rompue sans rupture d’un élément. supprimée par rupture d’un élément.

Liaison directe : La liaison se fait sans Liaison indirecte : La liaison se fait grâce à
autre élément d’autres éléments

Tableau 2 : Les caractéristiques d’une liaison

Doc : Page 3 / 14
Unité : TRANSMETTRE
SI Cours : Liaisons & Schématisation Doc. Professeur

II. Liaisons usuelles de deux solides :

1. Liaison fixe ou encastrement (Complète)

 Schémas spatiaux et planes :

Translation
Tx = 0 Ty = 0 Tz = 0
Rotation
Rx = 0 Ry = 0 Rz = 0

0 translation + 0 rotation
= 0 d° de liberté

 Exemples

2. Liaison Pivot :

Translation
 Exemples Tx = 0 Ty = 0 Tz = 0
Rotation
Rx = 0 Ry = 1 Rz = 0

0 translation + 1 rotation
= 1 d° de liberté

Doc : Page 4 / 14
Unité : TRANSMETTRE
SI Cours : Liaisons & Schématisation Doc. Professeur

3. Liaison glissière

Translation
 Exemple : Tx = 0 Ty = 1 Tz = 0
Rotation
Rx = 0 Ry = 0 Rz = 0

1 translation +0 rotation
= 1 d° de liberté

4. Liaison hélicoïdale

Translation
Tx = 0 Ty = 1 Tz = 0
Rotation
Rx = 0 Ry = 1 Rz = 0

1 translation + 1 rotation
= 1 d° de liberté
Car :Ty = k x Ry (k : pas)

Doc : Page 5 / 14
Unité : TRANSMETTRE
SI Cours : Liaisons & Schématisation Doc. Professeur

5. Liaison pivot glissant :

Translation
Tx = 0 Ty = 1 Tz = 0
Rotation
Rx = 0 Ry = 1 Rz = 0

1 translation + 1 rotation
= 2 d° de liberté

6. Liaison appui plan

Translation
Tx = 1 Ty = 1 Tz = 0
Rotation
Rx = 0 Ry = 0 Rz = 1

2 translations + 1 rotation
= 3 d° de liberté

Doc : Page 6 / 14
Unité : TRANSMETTRE
SI Cours : Liaisons & Schématisation Doc. Professeur

7. Liaison rotule ou sphérique :

Translation
Tx = 0 Ty= 0 Tz = 0
Rotation
Rx = 1 Ry = 1 Rz = 1
0 translation +3 rotations
= 3 d° de liberté

8. Liaison linéaire annulaire

Translation
Tx = 0 Ty= 1 Tz = 0
Rotation
Rx = 1 Ry = 1 Rz = 1

1 translation + 3 rotations
= 4 d° de liberté

Doc : Page 7 / 14
Unité : TRANSMETTRE
SI Cours : Liaisons & Schématisation Doc. Professeur

9. Liaison linéaire rectiligne

Translation
Tx = 1 Ty= 1 Tz = 0 2 translations +2
Rotation rotations
Rx = 0 Ry = 1 Rz = 1 = 4 d° de liberté

10. Liaison ponctuelle

Translation
Tx = 1 Ty= 1 Tz = 0
Rotation
Rx = 1 Ry = 1 Rz = 1
2 translations + 3
rotations
= 5 d° de liberté
(Voir Résumé des liaisons)

Doc : Page 8 / 14
Unité : TRANSMETTRE
SI Cours : Liaisons & Schématisation Doc. Professeur

Doc : Page 9 / 14
Unité : TRANSMETTRE
SI Cours : Liaisons & Schématisation Doc. Professeur

III. Application :

1) Répondre devant chaque proposition par : Vrai ou Faux

Proposition Vrai Faux

Contact Plan/ Plan permet de réaliser la liaison Appui plan

Contact Sphère / Plan permet de réaliser la Liaison Rotule

Contact cylindre/Cylindre permet de réaliser la Liaison Pivot

Glissant

2) Comparer les symboles des liaisons et identifier le nom de chacune d’elles :

…………………… ……………………
………… …………

…………………… …………………… ……………………


………… ………… …………

Doc : Page 10 / 14
Unité : TRANSMETTRE
SI Cours : Liaisons & Schématisation Doc. Professeur

3) Compléter le tableau suivant :

Système Liaisons Désignation ddl Symbole


T R

Roue /
Guidon

Cylindre /
Tige

Cylindre /
Table

Toupie /
Table

Vis /
Ecrou

Doc : Page 11 / 14
Unité : TRANSMETTRE
SI Cours : Liaisons & Schématisation Doc. Professeur

IV. SCHEMATISATION :

1. Définition :

Un schéma cinématique est basé sur la représentation normalisée des liaisons

usuelles. Il met en évidence les mouvements possibles entres les classes

d'équivalence. Elle permet de :

Analyser le fonctionnement d’un système ;

Etudier les différents mouvements et des actions mécaniques.

Classe d’équivalence : C’est un groupe de pièces n’ayant aucun mouvement


entre elles (Pièces en liaison complète).

2. Etapes de l'élaboration d’un schéma cinématique

Pour l'établir ensuit les étapes suivantes : Nota : Lecture du dessin d’ensemble est
importante avant l’élaboration du schéma

ETAPE 1 : REPERER LES GROUPES CINEMATIQUES

 Colorier les classes d’équivalence sur le plan d’ensemble,

 Recenser les pièces composant chaque groupe (les pièces élastiques

à exclure).

ETAPE 2 : IDENTIFIER LES LIAISONS ENTRE LES GROUPES

 Déterminer la nature du ou des contacts entre les classes

d’équivalence,

 Observer les degrés de liberté entre les groupes concernés,

 En déduire la liaison normalisée correspondante (centre et axe).

ETAPE 3 : ETABLIR LE GRAPHE DES LIAISONS

 Relier par un trait les groupes ayant des contacts quels qu’ils soient.

Doc : Page 12 / 14
Unité : TRANSMETTRE
SI Cours : Liaisons & Schématisation Doc. Professeur

ETAPE 4 : CONSTRUIRE LE SCHEMA CINEMATIQUE MINIMAL

Exemple :

(1) Mors Fixe

(3) Vis

(4) Poignée
(2) Mors Mobile

Doc : Page 13 / 14

Vous aimerez peut-être aussi