Vous êtes sur la page 1sur 72

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

DIRECTION GENERALE DES ETUDES TECHNOLOGIQUES

INSTITUT SUPERIEUR DES ETUDES


TECHNOLOGIQUES DE DJERBA

DEPARTEMENT DE GENIE MECANIQUE

PROJET DE FIN D’ETUDES

Conception et simulation d’une boite vitesse


automatique avec Solidworks

Djerba Tourisme Services

Elaboré par : - Ahmad Braham


- Oussama Dahech

Encadré par  Mrs: - Bouziri Adel


- Bechouel Rafik
- Jemai Amin

Année universitaire : 2011/2012 – S2

Dép. GM
Référenc AN/S 2012/S2
e E
N° LMT-02-11
‫ِيم‬
ِ ‫الرح‬ َّ ِ ‫ِب ْس ِم هّللا‬
َّ ‫الر ْح َم ِن‬
ِّ ‫اي َو َم َماتِي هّلِل ِ َر‬
)162:6( َ‫ب ا ْل َعا َلمِين‬ َ َّ‫قُلْ إِن‬
ُ ‫صالَتِي َو ُن‬
َ ‫سكِي َو َم ْح َي‬
ْ ‫ت َوأَ َناْ أَ َّول ُ ا ْل ُم‬
)6:163( َ‫سلِمِين‬ ُ ‫ش ِري َك َل ُه َو ِب َذلِ َك أُم ِْر‬
َ َ‫ال‬

In de naam van ALLAH, de Erbarmer,


De Barmhartige.
(6:162) Zeg: Mijn gebed en mijn offers en mijn leven en mijn dood zijn
zeker voor Allàh, de Heer van de werelden

(6:163) Hij heeft geen gelijken. En dit is mij bevolen, en ik ben de eerste
van degenen die zich onderwerpen.

In the Name of Allâh, the Most Beneficent,


the Most Merciful
(6:162) Say (O Muhammad SAW): "Verily, my Salât (prayer), my sacrifice,
my living, and my dying are for Allâh, the Lord of the 'Alamîn (mankind,
jinns and all that exists).

(6:163) "He has no partner. And of this I have been commanded, and I am
the first of the Muslims."

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très


Miséricordieux.

(6:162) Dis : "En vérité, ma Salat, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort


appartiennent à Allah, Seigneur de l'Univers.

(6:163) A Lui nul associé! Et voilà ce qu'il m'a été ordonné, et je suis le
premier à me soumettre."

DEDICACES
A nos très chers parents, qui ont toujours été la pour nous donner un magnifique modèle
de labeur et de persévérance.
A nos chers frères à nos chères sœurs à nos chères amies qui nous ont aidés beaucoup.
Nous remercions aussi nos encadreurs Mrs :Bouziri Adel et Bechouel Rafik, qui nous ont
encadrés avec patience durant la réalisation de ce travail de fin d’études. Leurs conseils nous
ont été bien utiles, notamment pour la rédaction de ce rapport.
L’expression de notre reconnaissance au directeur technique Amin Jemai aussi tous les
ouvriers, techniciens, et cadres de DTS Motors, qui n’ont épargnés aucun effort pour mettre à
notre disposition les documents et le matériel nécessaires.
Nous exprimons également notre gratitude aux membres du jury, qui nous ont honorés en
acceptant de juger ce modeste travail.
Nous saisons cette occasion pour nous remercier l’ensemble des enseignant de l’ISET de
DJERBA notamment ceux du département Génie Mécanique.
Enfin nous remercions notre premier enseignant Imem Abd Al Hamid Kishk.

Nous dédions ce projet de fin d’études en espérant la réussite et le succès ‫اء هللا‬77‫إن ش‬.
Sommaire

Listes des figures


Introduction Générale................................................................................................................1
Chapitre 1 : Présentation Générale.............................................................................................2
I- Présentation de la société d’accueil..............................................................................3
1- Historique.................................................................................................................3
2- Carte d’identité de la DTS........................................................................................3
3- Organigramme de la société.....................................................................................4
II- Présentations des différents services............................................................................5
1- service commercial...................................................................................................5
2- service financier........................................................................................................5
3- service technique......................................................................................................5
4- magasin.....................................................................................................................5
Chapitre 2 : Boite Vitesse Automatique.....................................................................................6
I- Boite vitesse automatique.............................................................................................7
1- Diagramme de pieuvre..............................................................................................7
2- Bref historique de la boite vitesse automatique........................................................7
3- Avantage et Désavantage de boite vitesse automatique...........................................8
II- fonctionnement de la boite vitesse automatique..........................................................9
1. Convertisseur de couple............................................................................................9
2. Train épicycloïdal...................................................................................................11
3. Bloc de commande.................................................................................................12
III- Les composent de la boite vitesse automatique en détail...........................................13
1- Frein B1..................................................................................................................13
2- Embrayage K1........................................................................................................14
3- Embrayage K2........................................................................................................16
4- Train planétaire central...........................................................................................17
5- Embrayage K3........................................................................................................18
6- Frein à disques multiples B2..................................................................................19
7- Unité de commande électronique hydraulique.......................................................22
8- Corps de la boite vitesse automatique....................................................................23
IV- Les différents rapports de vitesses.............................................................................24
V- Maintenance et control...............................................................................................25
1. Introduction............................................................................................................25
2. Entretien périodique...............................................................................................25
3. Maintenance corrective...........................................................................................26
Chapitre 3 : Conception............................................................................................................29
I- Solidworks..................................................................................................................57
1- Historique de la société Dassault Système.................................................................57
2- Les avantages de Solidworks.....................................................................................58
3- Les différentes versions de Solidworks......................................................................58
4- Les Bonus de la version 2012....................................................................................59
II- Solidworks outil de Dessin Assistée par Ordinateur..................................................60
1- Démarrage..............................................................................................................60
2- Créer pièces............................................................................................................62
3- Assemblage.............................................................................................................68
4- Mise en plan............................................................................................................70
III- Dessin assistée par ordinateur....................................................................................71
1- Corps boite vitesse automatique et son couvercle..................................................71
2- Corps de la boite vitesse automatique et embrayage b2.........................................71
3- Embrayage (k1+k2)................................................................................................72
4- Embrayage (k2+k3)................................................................................................73
5- Embrayage (k3) +frein (b2)....................................................................................73
6- Frein b1+ embrayage k1.........................................................................................74
7- Partie hydraulique...................................................................................................75
8- Collection de quelques pièces et assemblage de la boite vitesse automatique.......76
9- Mise en plan de la boite vitesse automatique.........................................................81
(Voir dossier joint)............................................................................................................81
Conclusion Générale.................................................................................................................82
ANNEXES Photos réelles de la boite vitesse automatique DTS Motors.................................83
Listes des figures

Figure 1:Emplacement de la boite vitesse automatique..............................................................9


Figure 2: Convertisseur.............................................................................................................10
Figure 3:Une épicycloïde (notre Sujet d’étude)........................................................................11
Figure 4: Schéma de frein à lamelles B1..................................................................................13
Figure 5: Schéma d’embrayage K1, train de planétaires AV...................................................14
Figure 6: Schéma d’embrayage K1, train de planétaires AV 1................................................15
Figure 7: Schéma d’embrayage K2, arbre de sortie..................................................................16
Figure 8: Schéma de Train planétaire central, arbre sortie train planétaire arrière...................17
Figure 9: Schéma d’Embrayage K3..........................................................................................18
Figure 10: Schéma de Frein à disques mult B2, frein à disqu.multiples B3, verrouil, de frein
de par.........................................................................................................................................19
Figure 11: Schéma de Frein à disques mult B2, frein à disqu.multiples B3, verrouil, de frein
de par 1......................................................................................................................................20
Figure 12: Schéma de Frein à disques mult B2, frein à disqu.multiples B3, verrouil, de frein
de par 2......................................................................................................................................21
Figure 13: Schéma d’Unité de commende électronique hydraulique.......................................22
Figure 14: Cartes de bv bride de sort, verrouillage, en pos. Park.schift-lock...........................23
ISET Djerba Projet fin d’étude

Introduction Générale

Le stage de fin d’études est une expérience très importante pour l’étudiant, l’étudiant
passera de la phase théorique à la phase pratique.
L’objectif du stage est d’amener l’étudiant à se comporter comme un vrai employé, dont il
doit accomplir convenablement son travail selon ses connaissances et ses capacités, faire
preuve d’assiduité, comprendre la hiérarchie administrative, établir des bonnes relations avec
les agents basées sur le respect.
Nous avons passés ce stage du 6 février 2012 au 4 juin 2012 dans la société DTS Motors
Djerba Midoun.
Par ce projet de fin d’étude on essayera de donner aux enseignants de l’ISET de Djerba
(enseignants du département Génie Mécanique, module réparation des systèmes mécaniques)
un outil didactique afin d’améliorer les chances d’une meilleure compréhension d’une la
boite vitesse automatique d’une voiture Mercedes SLK (composants, systèmes hydrauliques,
changement de vitesse, montage et démontage…).Cet outil permettra à l’étudiant de faire une
visite virtuelle dans les différents composants de la BVA.
La démarche de notre stage est la suivante :
*Démontage et montage de boite vitesse automatique Mercedes SLK.
*Dimensionner les déférentes pièces composant la BVA, les cotes fonctionnelles,
déterminant les déférentes liaisons mécaniques et leurs rôles pour bien conclure et
comprendre le fonctionnement du système.
*Dessiner la boite vitesse automatique par le logiciel de Dessin Assistée par Ordinateur
(DAO)1 Solidworks version 2012, esquisse, mise en plan et l’assemblage virtuel des
différentes pièces en liaisons, aussi une animation du fonctionnement de la boite vitesse
automatique pour simplifier sa compréhension.
Le plan de notre rapport est le suivant :
 Chapitre 1 : Présentation de la société d’accueil
 Chapitre 2 : Etude de la boite vitesse automatique
 Chapitre 3 : Dessin Assistée par Ordinateur de la BVA

1
Le dessin assisté par ordinateur (DAO) est une discipline permettant de produire des dessins techniques avec
un logiciel informatique. On le distingue de la synthèse d'image dans la mesure où il ne s'agit pas du calcul de
rendu d'un modèle numérique mais de l'exécution de commandes graphiques (traits, formes diverses…). De ce
fait, en DAO, la souris et le clavier remplacent le crayon et les autres instruments du dessinateur.(wiképidéa)

Ahmed Braham &Oussama Dahech -1- 2011/2012


Chapitre 1 : Présentation
Générale
ISET Djerba Projet fin d’étude

I- Présentation de la société d’accueil 

1- Historique 

La société Djerba Tourisme Services (DTS) a été crée le 31/08/2001, dont sa première
activité était la location des voitures.
Le 01/10/2004 la société DTS a réalisé un développement au niveau de son activité en
devenant un agent officiel des marques Mercedes, Fiat et Iveco.
Aujourd’hui, la société a diversifié ses services. En plus de son activité principale (la
location de voitures) différentes autres prestations se sont additionnées telles que la vente de
véhicules et des pièces de rechange, la réparation et le lavage des matériels roulants.

2- Carte d’identité de la DTS 

 Dénomination : Djerba Tourisme Services


 Ouverture officielle : 01/10/2004
 Forme juridique : Société Anonyme.
 Capital social : 700000DT.
 Registre commerciale : B189732000
 Code TVA : 712628S
 Siége sociale : Route Houmt Souk Km 2 Midoun Djerba.
 Effectifs : 46 employés.
 Téléphone : (+216) 75764550
 Fax : (+216) 75764552
 Site Web : www.dtslocation.com

Ahmed Braham &Oussama Dahech -3- 2011/2012


ISET Djerba Projet fin étude

3- Organigramme de la société 
L’agence DTS dispose d’un organigramme fonctionnel, qui se présente comme suit :

Ahmed Braham &Oussama Dahech -4- 2011/2012


ISET Djerba Projet fin étude

Le PDG

Le DGA Assistante Direction

Direction financière Directeur Commercial Directeur Technique Responsable Magasin

1er gestionnaire Assistant Commercial 2 Magasiniers

Caissier Comptable Chef d’agence Gardiens Femme de ménage

Chef atelier Chef atelier Responsable Chef atelier VP Chef atelier VI Agent de
Peinture Tôlerie de lavage maintenance

Tôliers Accessoiriste Ouvrier Laveur Electriciens Mécaniciens Apprenti Mécaniciens Apprentis

Aide peintre Ouvrier

Ahmed Braham &Oussama Dahech -5- 2011/2012


ISET Djerba Projet fin étude

3 Contoiristes

Ahmed Braham &Oussama Dahech -6- 2011/2012


ISET Djerba Projet fin d’étude

II- Présentations des différents services 

L’agence DTS dispose de plusieurs services à savoir :

1- service commercial 
Le directeur commercial assure la relation entre la société et les clients par :

 Le suivi du marché à fin d’élargir le portefeuille


 Le suivi du service après vente
 Le suivi de la vente des matériels roulants

2- service financier 
Le directeur financier est chargé d’exécuter les taches suivantes :
 L’enregistrement de touts les opérations d’encaissement
 La facturation des clients conventionnés
 Le règlement des fournisseurs
 Le suivi du recouvrement des clients
 Le contrôle des caisses

3- service technique 
Ce service s’occupe du lavage, tôlerie, peinture et la réparation des voitures particulières et
industrielles
En ce qui concerne la procédure de réparation, ou d’entretien d’un véhicule, plusieurs
étapes sont à suivre :
 La saisie d’un ordre de réparation en quatre exemplaires
 Faire un test de diagnostique et localisation du problème
 L’intervention nécessaire et reparution de panne
 L’établissement de la facture
4- magasin 
Le service magasin assure :
 Le stockage et la vente de la pièce de rechange
 Le contrôle de stocke

Ahmed Braham &Oussama Dahech -5- 2011/2012


Chapitre 2 : Boite Vitesse
Automatique
ISET Djerba Projet de fin étude

I- Boite vitesse automatique

1- Diagramme de pieuvre
Le diagramme de pieuvre de cette boite vitesse est le suivant

Rotation
Roues
moteur

BVA

Action Tableaux de bord


conducteur

FP : transmettre le mouvement de rotation du moteur aux roues pour déférents rapports
FS : s’adapter au besoin du conducteur.
FS : afficher sur le tableau de bord les modes de fonctionnements de la boite vitesse
automatique.

2- Bref historique de la boite vitesse automatique

A la fin des années 30, Général Motors, présentait la transmission automatique à deux
rapports.
Le succès fut tel qu’à partir du milieu des années 1950 la boite automatique équipait déjà la
quasi-totalité des automobiles d’Amérique du Nord. Les voitures haut de gamme européennes
commencèrent timidement à adopter ce système à la fin des années 1960. Borg-Warner,
Chrysler, Ford et General Motors furent les principaux fabricants américains, tandis qu’en
Europe l’allemand ZF deviendra à la fin des années 60 le pionnier de la transmission
automatique adaptable aux véhicules européens de moyenne cylindrée, comme Peugeot, Alfa
Roméo et BMW. Citons aussi Mercedes Benz, un cas à part qui a toujours fabriqué ses
propres transmissions, elles étaient considérées comme les meilleures du marché à l’époque.

Ahmed Braham & Oussama Dahech -7- 2011/2012


ISET Djerba Projet de fin étude

3- Avantage et Désavantage de boite vitesse automatique

Au début, la boite automatique ne dispose que de trois vitesses, ce qui oblige le


constructeur à adopter un rapport de différentiel favorisant plus ou moins la nervosité face à la
vitesse de pointe, compromis qui par essence défavorise l’agrément de conduite comparé à
une transmission manuelle à 5 rapports.
Avec l’évolution de la technologie de construction on trouve maintenant les boites
automatiques à 5, 6 et 7 rapport
La boite vitesse automatique facilite la conduite en éliminant la pédale d’embrayage,
meilleur solution pour les handicapées, au point de vue consommation dépend de la personne
et de la voiture. Étant donné qu'une voiture automatique passe toute seule les vitesses, celles-
ci sont engagées au meilleur moment en fonction de la conduite adoptée. Par ailleurs, à moins
d'appuyer au maximum sur l'accélérateur, le moteur ne "hurlera" jamais, contrairement à une
voiture à boîte manuelle conduite par une personne un peu dure d'oreille ou par quelqu'un qui
pousse trop ses rapports.
De plus, les nouvelles boîtes auto adaptatives, qui sont arrivées sur le marché depuis
quelques années, s'adaptent au mieux à la conduite (coulée, normale, sportive), à l'état de la
voiture (départ à froid, chargement) ou encore à l'état de la route (plane ou non). Ceci permet
une gestion optimale du changement des rapports et ainsi une baisse sensible de la
consommation.
Par suite protection de l’environnement et diminution de l’effet de serre. Mais ca ne
cacher pas que cette technologie est trop chère par exemple pour le model que nous étudié
Mercedes SLK :
Boîte de vitesses automatique 5 rapports sur CLK 200 Kompressor, prix : 2 100 euro
Boîte de vitesses automatique 7 rapports 7G-TRONIC sur SLK 280 et SLK 350, prix 2 250
euro.
Aussi la difficulté de réparation de la boite vitesse automatique, à cause de leur complexité
et les spéciaux outils et machines pour le démontage, montage.

Ahmed Braham & Oussama Dahech -8- 2011/2012


ISET Djerba Projet de fin étude

II- fonctionnement de la boite vitesse automatique

C Roue
O
N
V
E
Moteur PA
R
T BVA
I
S
S
E
BVA : boite vitesse automatique U
PA  : pont arrière R
Roue

Figure 1:Emplacement de la boite vitesse automatique

Une boite automatique est composée de trois éléments principaux : le convertisseur de


couple, le Corp., et le train épicycloïdal. La lubrification et l’énergie nécessaire au
fonctionnement de l’ensemble sont fournies par un fluide Hydraulique (ATF pour
Transmission Fluide) qui est en fait une huile spéciale reconnaissable à sa couleur rouge
cerise. Cette huile est mise sous pression grâce à une pompe située dans la boite, entraînée
quand le moteur tourne.

1. Convertisseur de couple

C’est le dispositif qui remplace l’embrayage d’une transmission classique. Il permet de ne


pas caler à l’arrêt car il se désaccouple de lui-même lorsque le régime moteur est proche du
ralenti. Enfin, il démultiplie le couple lors de la phase d’accélération ce qui permet d’obtenir
des démarrages vigoureux, et satisfaisants en côte prononcée sans avoir recours à un rapport
de démultiplication trop court. Il est composé de trois éléments disposés dans un carter
extrêmement robuste fixé au volant moteur.

Ce carter est scellé et étanche, fermé par un cordon de soudure. Schématiquement on peut
se représenter le fonctionnement d’un convertisseur de couple en imaginant deux ventilateurs
posés l’un en face de l’autre. Si l’un des ventilateurs est alimenté en électricité et se met à
tourner, l’autre va tourner aussi, entraîné par le courant d’air. C’est exactement ce qui se passe

Ahmed Braham & Oussama Dahech -9- 2011/2012


ISET Djerba Projet de fin étude

dans le convertisseur de couple, l’air étant remplacé par de l’huile, et les ventilateurs prenant
les noms d’ «impulseur» , ou pompe (côté moteur) et récepteur ou turbine (côté boite).
Le convertisseur hydraulique de couple se compose de trois éléments : Un premier volant
entraîné par le moteur et garni d’aubages : l’impulseur.
Un second volant garni également d’aubages et solidaire de la transmission : le récepteur.
Un rotor ou déflecteur à roue libre intercalé entre les précédents. Le liquide utilisé est de
l’huile.
L’impulseur projette l’huile vers le récepteur, lequel se met progressivement en
mouvement. Grâce à la forme des aubages, la mise en mouvement de l’huile est très rapide,
son écoulement est régularisé et le couplage est accéléré.
Le déflecteur a pour but de redresser le courant d’huile à la sortie du récepteur de façon à
le renvoyer vers l’impulseur avec une orientation telle que son action vienne s’ajouter à
l’énergie fournie par le moteur.

De cette façon, le couple de l’impulseur devient supérieur au couple moteur, il diminue


progressivement jusqu’au moment du couplage. C’est cette multiplication du couple qui
différencie le convertisseur hydraulique de l’embrayage hydraulique. Dans ce dernier, comme
dans tout embrayage, l’arbre récepteur ne reçoit, au maximum que le couple moteur. Lorsque
le couplage est obtenu, l’huile ne touche plus les aubages du déflecteur qui ne joue plus alors
aucun rôle.
Dans une transmission classique, la multiplication appropriée du couple moteur est le rôle
de la boite de vitesses.

Figure 2: Convertisseur

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 10 - 2011/2012


ISET Djerba Projet de fin étude

Le convertisseur hydraulique de couple remplit donc simultanément, le rôle de


l’embrayage et celui de la boite de vitesses.
De plus, contrairement à ce qui se passe dans une boite de vitesses classique, avec le
convertisseur, la multiplication du couple est infiniment variable et continue. C’est donc une
boite qui fournirait des milliers de rapports successifs

2. Train épicycloïdal

Ce dispositif est un ensemble d’engrenages composé de trois éléments principaux :


Le planétaire central, le train satellite et son arbre une couronne à denture interne et son
arbre On peut noter que les pignons satellites sont soumis à deux mouvements principaux.
Rotation autour de leur axe révolution de leur axe autour de l’axe du planétaire central,
Les dents des pignons satellites décrivent dans leur mouvement une épicycloïde.
En adaptant des dispositifs de commande aux différents trains permettant de les
immobiliser ou de les libérer, on peut obtenir un nombre assez important de combinaisons en
regard du faible nombre de pignons.
Les deux avantages principaux des trains épicycloïdaux dans leur utilisation à l’intérieur
d’une boite automatique sont leur faible encombrement, le peu de mouvement a la sélection
d’un rapport, et surtout le fait que l’on puisse changer de rapport sans débrayer, ce qui est une
très bonne chose puisque le convertisseur passe le régime de ralenti est constamment
embrayé.

Figure 3:Une épicycloïde (notre Sujet d’étude)

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 11 - 2011/2012


ISET Djerba Projet de fin étude

Dans notre boite automatique, les rapports de boite sont sélectionnés par les embrayages et
les bandes freins, qui sont actionnés par la force hydraulique fournie par la pompe à huile.
Notons que le fonctionnement de la première vitesse implique que la couronne est fixe
tandis que les pignons satellites tournent à grande vitesse à l’intérieur. C’est cette vitesse
relative élevée qui explique le sifflement habituel de nos boites sur le premier rapport !

3. Bloc de commande

C’est le cerveau de la boite. L’aspect labyrinthique de ce composant est étonnant de


complexité, et fait vraiment penser à un circuit imprimé électronique.
Et ce n’est pas par hasard, la fonction en est tout à fait comparable, il s’agit d’une unité
logique dotée d’une partie commande avec des capteurs, et d’une partie puissance qui
actionne les bandes freins et les embrayages.
Les composants électroniques sont remplacés par les soupapes tarées avec des ressorts et
les clapets à une voie. Les capteurs principaux sont le régulateur situé à l’arrière de la boite
qui indique la vitesse du véhicule, et le câble (ou la capsule à dépression, parfois appelée
modulateur) qui indique au corps de soupape la position de la pédale d’accélérateur Plus la
vitesse du véhicule augmente et plus la pression fournie par le régulateur est forte. Idem pour
le câble, plus le conducteur appuie sur la pédale, plus la pression fournie par le tiroir
commandé par le câble est forte.

Et c’est là qu’il faut comprendre deux notions fondamentales du fonctionnement du corps


de soupapes, la pression de ligne résulte de l’équilibre entre la pression de régulateur et celle
de câble de commande. Plus la boite est sollicitée et plus la pression qui actionne les
embrayages et les bandes freins (pression de ligne) doit être élevée sous peine de patinage et
de destruction rapide de la transmission.
En cas de conduite douce avec de faibles accélérations la pression n’a pas à être élevée, un
certain patinage entre le passage des rapports est souhaitable pour le confort de conduite.
C’est pourquoi le bloc de commande fait la balance entre la pression fournie par le câble
d’accélérateur et le régulateur. Plus l’accélérateur est enfoncé et plus forte sera la pression de
ligne plus le passage des rapports sera tardif, la pression délivrée par le régulateur étant
combattue par la pression délivrée par le tiroir de câble d’accélérateur.
Si la vitesse augmente et que la pression de câble est faible (accélérateur peu enfoncé), la
pression de ligne sera faible et le passage des rapports aura lieu très tôt.

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 12 - 2011/2012


ISET Djerba Projet de fin étude

III- Les composent de la boite vitesse automatique en détail


1- Frein B1

Figure 4: Schéma de frein à lamelles B1 

5 : assise lamelle, 48 : ressort Belleville,

15 : bague d’étanchéité, 55 : lamelle extérieure,

30 : piston, 60 : lamelle intérieure

40 : ressort Belleville, 65 : lamelle extérieure,

45 : jonc arrêt, 70 : jonc arrêt

2- Embrayage K1

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 13 - 2011/2012


ISET Djerba Projet de fin étude

Figure 5: Schéma d’embrayage K1, train de planétaires AV 

5 : assise lamelle, 30 : cuvette de ressort

7  : jonc arrêt, 35 : bague d’étanchéité,

9  : roue libre, 40 : jonc arrêt,

10 : bague d’étanchéité 42 : ressort Belleville,

15 : bague d’étanchéité, 50 : lamelle extérieure

20 : piston, 55 : lamelle intérieure,

25 : ressort Belleville, 60 : lamelle extérieure,

30 : cuvette de ressort 65 : jonc arrêt

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 14 - 2011/2012


ISET Djerba Projet de fin étude

Figure 6: Schéma d’embrayage K1, train de planétaires AV 1

110 : assis planétaires, 120 : roulement aiguilles

115 : roulement aiguilles,

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 15 - 2011/2012


ISET Djerba Projet de fin étude

3- Embrayage K2

Figure 7: Schéma d’embrayage K2, arbre de sortie 

5 : arbre primaire, 35 : ressort Belleville,


8 : bague d’étanchéité, 40 : cuvette de ressort
11: roulement aiguilles, 45 : bague d’étanchéité,

14: bague d’étanchéité, 50 : jonc arrêt,

17: bague d’étanchéité, 70 : lamelle extérieure,


20 : rondelle butée 75 : lamelle extérieure
25 : bague d’étanchéité, 80 : lamelle intérieure,

30 : piston, 85 : lamelle extérieure,

90 : jonc arrêt,

4- Train planétaire central

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 16 - 2011/2012


ISET Djerba Projet de fin étude

Figure 8: Schéma de Train planétaire central, arbre sortie train planétaire arrière 

5 : roulement aiguilles, 45 : assise planétaires,


10 : arbre, 50 : roulement aiguilles,
15 : bague d’étanchéité, 55 : roue solaire,
20 : roulement aiguilles 60 : joint torique
25 : rondelle butée, 62 : jonc arrêt,
30 : jonc arrêt, 64 : roue libre,
35 : pignon creux, 65 : roue solaire,
40 : roulement aiguilles 85 : jonc arrêt

5- Embrayage K3 

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 17 - 2011/2012


ISET Djerba Projet de fin étude

Figure 9: Schéma d’Embrayage K3

5 : assise lamelle, 40  : lamelle extérieure,


10  : piston, 45 : lamelle extérieure,
15 : bague d’étanchéité, 50  : jonc arrêt,
20  : ressort Belleville 55  : rondelle butée
25  : jonc arrêt, 60 : roulement aiguille,
27  : ressort Belleville, 65 : rondelle butée,
30  : lamelle extérieure, 70  : circlip
35  : lamelle intérieur

6- Frein à disques multiples B2

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 18 - 2011/2012


ISET Djerba Projet de fin étude

Figure 10: Schéma de Frein à disques mult B2, frein à disqu.multiples B3, verrouil, de frein de par

10 : guide de piston, 45 : bague d’étanchéité,


15  : bague étanchéité, 50  : bague d’étanchéité,
20  : bague d’étanchéité, 55 : bague de guidage piston
25 : bague d’étanchéité, 60 : ressort Belleville,
30 : piton, 65 : cuvette de ressort,
35  : bague d’étanchéité, 70 : jonc arrêt
40 : piston

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 19 - 2011/2012


ISET Djerba Projet de fin étude

Figure 11: Schéma de Frein à disques mult B2, frein à disqu.multiples B3, verrouil, de frein de par 1

72 : verrouille de frein de par, 90 : lamelle intérieur,


75 : ressort Belleville, 95 : lamelle extérieure,
80 : lamelle extérieure 100 : jonc arrêt
85  : lamelle extérieure, 130 : vis

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 20 - 2011/2012


ISET Djerba Projet de fin étude

Figure 12: Schéma de Frein à disques mult B2, frein à disqu.multiples B3, verrouil, de frein de par 2

105 : ressort Belleville, 120 : lamelle extérieure,


110 : lamelle extérieure, 125 : jonc arrêt
115 : lamelle intérieur

7- Unité de commande électronique hydraulique 

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 21 - 2011/2012


ISET Djerba Projet de fin étude

Figure 13: Schéma d’Unité de commende électronique hydraulique 

1 : unité de commande, 25 : soupape, 45 : vis,

5 : ergot, 28 : capuchon, 50 : vis,

10 : ressort, 30 : soupape, 55 : vis,

15 : vis, 32 : capuchon 70 : capuchon


17 : filtre, 35 : valve, 75 : boitier de douille amovible,

18 : capuchon 40 : tôle élastique, 80 : capuchon,

20 : kit électrique, 42 : filtre, 85 : faisceau câbles

8- Corps de la boite vitesse automatique

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 22 - 2011/2012


ISET Djerba Projet de fin étude

Figure 14: Cartes de bv bride de sort, verrouillage, en pos. Park.schift-lock 

5 : Cater, 65  : anneaux de retenue, 115 : douille de guidage,


10 : cran commande, 70  : axe, 120 : joint torique
15 : tringleriez, 75  : joint torique, 140 : axe,
20 : vis, 80  : jonc arrêt 145 : joint torique,
25 : levier, 85  : rondelle entretoise, 150 : reniflard,
27 : douille 90  : rondelle a bille, 155 : bague étanchéité
30 : bague étanchéité, 95  : arrêtoir, 160 : boitier de commande,
35 : cliquet, 100 : bague étanchéité 165 : vis tète bombée,
40 : ressort, 108 : bride, 900 : boitier de fiche
55 : douille guidage, 109 : moyeu, 901 : prise courant
60  : joint torique, 110 : écrou,

IV- Les différents rapports de vitesses 

- Les positions du différant organes (B, K et F) selon la vitesse 

Rapport Démultiplicatio Démultiplicatio B1 B2 B3 K1 K2 K3 F1 F2


n n

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 23 - 2011/2012


ISET Djerba Projet de fin étude

W5A580 W5A33
1 3.59 3.93 *(3) * *(3) * *

2 2.19 2.41 * * *(3) *

3 1.41 1.49 * * *

4 1 1 * * *

5 0.83 0.83 *(3) * * *

N _ _ * *

R(1) -3.16 -3.1 *(3) * * *

R(2) -1.93 -1.9 * * *

Les cas de (B, K et F) en fonction des rapports

(1) sélection du programme « S »


(2) sélection du programme « W » ou « C »
(3) les organes de commande seulement nécessaires en décélération.

I. Ff

V- Maintenance et control 

1. Introduction 

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 24 - 2011/2012


ISET Djerba Projet de fin étude

Dans la société DTS Motors il ya deux types de maintenance pour l’entretien de la boite de
vitesse automatique un entretien périodique (maintenance préventive) et une autre après le
panne (corrective).

2. Entretien périodique
La maintenance préventive de boite vitesse automatique nécessaire pour la réalisation du
vidange d’huile de lubrification ATF pour chaque 60.000 km.
Et un contrôle de différents organes pour chaque 120.000 km avec changement de filtre.

Les étapes de maintenance préventive 8 : Dévisser les vis et retirer l’unité de
commande électrique
1 : mètre le levier sélecteur en position P 9 : Dépose le capuchon
2 : Levier le véhicule avec le pont élévateur 10 : Détacher les vis a empreinte torx
intérieur M6*32 et la vis a empreinte torx
intérieur M6*30
3 : Dévisser la vis de vidange et vidanger 11 : Déposer les ressorts a l’âme
l’huile de boite de vitesse
4 : Démonter la tôle pare-chaleur et 12 : Retirer les électrovannes de la plaque
débrancher le connecteur électrique décommande
5 : Desserrer la douille de guidage, la sortir 13 : Retirer l’unité de commande électrique
du carter de boite de vitesse et la remplacer (Y3/6) de la platine de commande
en cas de besoin
6 : Dévisser les vis retirer le carter d’huile de 14 : Désassembler et assemble la plaque de
la boite de vitesses commande
7 : Retrier filtre à huile de boite 15 : Posséder a l’assemblage dans l’ordre
inverse

3. Maintenance corrective 
Les codes de défaut :
 P2100 : le contrôle électrique interne des composants 1-2 et 4-5 a échoue.
 P2102 : le contrôle électrique interne du composant électrovanne pour passage rapport
2-3.

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 25 - 2011/2012


ISET Djerba Projet de fin étude

 P2104 : le contrôle électrique interne du composant Y3/6Y4 (électrovanne pour


passage rapport 3-4) a échoue.
 P2106 : le control électrique interne du composant Y3/6Y6 (électrovanne PWM pour
pontage de convertisseur) a échoue.
P2107 : le control électrique interne du composant Y3/6Y1 (électrovanne de
régulation de pression de modulation) a échoue.
 P2108 : le contrôle électrique intrique interne du composant Y3/6Y1 (électrovanne de
régulation pour pression de commande) a échoue.
 P2602 : l’alimentation en tension des vannes est défectueuse.
 P2603 : l’alimentation en tension des capteurs de vitesse est défectueuse.
 P260E : la tension d’alimentation des capteurs est trop faible (sous tension).
 P2200 : le composant Y3/6n2 (capteur2) est défectueux ou l’alimentation du capteur
présente court-circuit.
 P2203 : le control électrique interne du composant Y3/6n3 (capteur3) a échoue.
 P220A : la comparaison de vitesse entre Y3/6n2 et Y3/6n3 n’est pas plausible.
 P220B : la vitesse indiquée par Y3/6n3 ou Y3/6n3 est trop élevée.
 P2507 : survitesse Y3/6n2 (capteur2).
 P2220 : le composant Y3/6s1 (contacteur de verrou anti démarrage) ou Y3/6b1
(capteur de température huile de boite de vitesses) est défectueux, ou les deux.
 P2300 : la communication CAN avec d’autres calculateurs poses dans ce véhicule
n’est pas possible. (défaut bus off).
 P2317 : code de défaut inconnu : 0.
 P240D : code de défaut inconnu : 0.
 P2301 : la communication CAN avec d’autres calculateurs poses dans ce véhicule
n’est pas possible. (défaut bus off).
 P2500 : la boite de vitesse une démultiplication non admissible.
 P2502 : le rapport n’est pas plausible ou bien la boite de vitesse patine.
 P2560 : le rapport n’est pas plausible ou bien la boite de vitesses patine. (1vitesse).
 P2510 : l’embrayage de pontage de convertisseur provoque une fermeture
inadmissible.
 P2511 : l’embrayage de pontage de convertisseur présente une absorption de puissance
excessive.

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 26 - 2011/2012


ISET Djerba Projet de fin étude

 P2503 : la comparaison des rapports est négative ou le rapport souhaite n’est pas
engage.
 P2013 : le composant N15/3 (calculateur EGS) est défectueux.
 P2004 : le composant N15/3 (calculateur EGS) est défectueux.
 P2000 : le composant N15/3 (calculateur EGS) est défectueux.
 P2001 : le composant N15/3 (calculateur EGS) est défectueux.
 P2002 : le composant N15/3 (calculateur EGS) est défectueux.
 P2003 : le composant N15/3 (calculateur EGS) est défectueux.
 P2005 : le composant N15/3 (calculateur EGS) est défectueux.
 P2006 : le composant N15/3 (calculateur EGS) est défectueux.
 P2007 : le composant N15/3 (calculateur EGS) est défectueux.
 P2008 : le composant N15/3 (calculateur EGS) est défectueux.
 P200A : le composant N15/3 (calculateur EGS) est défectueux.
 P200B : le composant N15/3 (calculateur EGS) est défectueux.
 P200C : le composant N15/3 (calculateur EGS) est défectueux.
 P2101 : le composant électrovanne pour passage rapport 1-2 et 4-5 présente un court-
circuit a la masse.
 P2103 : le composant électrovanne pour passage de rapport 2-3 présente un court-
circuit a la masse.
 P2105 : le composant Y3/6Y4 (électrovanne pour passage rapports 3-4) présente un
court-circuit a la masse.
 P2221 : le signal du composant Y3/6b1 (capteur de température huile de boite de
vitesse) et (ou) Y3/6s1 (contacteur de verrou anti démarrage) n’est pas plausible.
 P222 : le signal du composant Y3/6b1 (capteur de température huile de boite de
vitesse) et (ou) Y3/6s1 (contacteur de verrou anti démarrage) n’est pas plausible.
 P2337 : code de défaut inconnu : 0.
 P2508 : survitesse Y3/6n3 (capteur3).
 P2561 : le rapport n’est pas plausible ou bien la boite de vitesse patine. (2vitesse).
 P2562 : le rapport n’est pas plausible ou bien la boite de vitesse patine. (3vitesse).
 P2563 : le rapport n’est pas plausible ou bien la boite de vitesse patine. (4vitesse).
 P2564 : le rapport n’est pas plausible ou bien la boite de vitesse patine. (5vitesse).
 P256F : le rapport n’est pas plausible ou bien la boite de vitesse patine. (surtension).

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 27 - 2011/2012


ISET Djerba Projet de fin étude

 P2323 : code défaut inconnu type de défaut inconnu : 0.


 P2512 : l’actionnement d’embrayage de pontage du convertisseur n’est pas possible.
 P233C : code défaut inconnu type de défaut inconnu : 0.

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 28 - 2011/2012


Chapitre 3 : Conception
ISET Djerba Projet fin d’études

I- Solidworks
1- Historique de la société Dassault Système

Avant SolidWorks, le secteur attendait désespérément un logiciel complet capable de


combiner la puissance de la modélisation volumique 3D et la simplicité d'utilisation d'un
programme de bureau. SolidWorks a su répondre à cette attente.
Avant Dassault Systèmes SolidWorks Corp., le secteur attendait désespérément un logiciel
capable de combiner la puissance de la modélisation volumique 3D et la simplicité
d'utilisation d'une solution bureautique.

En 1993, le fondateur de SolidWorks, Jon Hirschtick, a engagé une équipe d'ingénieurs


dans le but précis de rendre la technologie de la CAO 3D plus accessible. Cette équipe a
développé la première technologie de CAO 3D capable de fonctionner sur une plate-forme
Windows et permettant de s'affranchir des matériels et logiciels coûteux. La première version
du logiciel SolidWorks® a ainsi vu le jour en 1995. En deux mois, sa simplicité d'utilisation
était déjà plébiscitée par le secteur, élargissant plus que jamais la communauté d'ingénieurs à
même de tirer profit de la CAO 3D pour donner vie à leurs conceptions.
En 1997, le géant mondial des technologies de cycle de vie Dassault Systèmes S.A.
(Euronext Paris : #13065, DSY.PA) en a pris acte et a acheté SolidWorks pour 310 millions
de dollars en actions.

SolidWorks propose aujourd'hui un ensemble complet d'outils de conception, simulation,


publication et gestion de données, optimisant l'innovation et la productivité des ressources
d'ingénierie. Toutes ces solutions opèrent de concert pour permettre aux entreprises de
concevoir leurs produits de manière plus efficace, plus rapide et plus rentable.
DS SolidWorks Corp. a continué d'appliquer cette stratégie de « simplicité d'utilisation » à
ses nouvelles extensions de produits, dont SolidWorks Simulation et SolidWorks Enterprise
PDM. Tout en résolvant des simulations complexes, de vibration ou d'impact par exemple,
SolidWorks Simulation facilite la vérification de la conformité des conceptions sans besoin de
connaissances poussées en analyse par éléments finis. De la même manière, la gestion des
données SolidWorks peut être déployée en seulement 10 jours, ce qui permet d'exploiter plus
rapidement les nouvelles opportunités.

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 30 - 2011/2012


ISET Djerba Projet fin d’études

2- Les avantages de Solidworks


SolidWorks est un modeleur 3D utilisant la conception paramétrique. Il génère 3 types de
fichiers relatifs à trois concepts de base : la pièce, l'assemblage et la mise en plan. Ces fichiers
sont en relation. Toute modification à quelque niveau que ce soit est répercutée vers tous les
fichiers concernés.

Grâce aux solutions de CAO 3D de Solidwork, nous pouvons transformer rapidement nos
idées innovantes en produits d’exception. Son interface intuitive et ses puissantes
fonctionnalités de conception favorisent un développement rapide et efficace de nos produits
et projets.

Un dossier complet contenant l'ensemble des relatifs à un même système constitue


une maquette numérique. De nombreux logiciels viennent compléter l'éditeur Solidworks. Des
utilitaires orientés métiers (tôlerie, bois, BTP...), mais aussi des applications de simulation
mécanique ou d'image de synthèse travaillent à partir des éléments de la maquette virtuelle.

3- Les différentes versions de Solidworks

- SolidWorks Premium
Le logiciel SolidWorks® Premium intègre une gamme étendue d'outils de CAO mécanique,
de validation des conceptions, de gestion des données techniques, de communication des
conceptions et de productivité CAO dans une solution économique et conviviale.

- SolidWorks Professionnel
Véritable offre d'outils de productivité essentiels, SolidWorks Professionnel réunit le logiciel
de conception mécanique 3D SolidWorks, une gamme complète d'outils de communication
des conceptions, d'outils de productivité CAO.

- SolidWorks Standard
Commercialisez vos produits plus rapidement grâce à SolidWorks®, le standard des logiciels
de conception mécanique 3D. SolidWork vous propose des performances inégalées, des
produits d'une grande valeur ajoutée, des innovations sans précédent et une vaste communauté
d'utilisateurs. Grâce à ce logiciel, vous menez à bien vos travaux de conception de produits
avec toute la diligence et la précision souhaitées.

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 31 - 2011/2012


ISET Djerba Projet fin d’études

4- Les Bonus de la version 2012

SolidWorks représente une solution puissante de conception 3D pour une création rapide
de pièces, d’assemblages et de mises en plan 2D avec un minimum de formation. Grâce à
SolidWorks, la création de conceptions haut de gamme est facilitée par l’utilisation d’outils
spécialisés dans la tôlerie, les assemblages soudés, la gestion des surfaces, les moules, les
outils et les matrices.

Les avantages de SolidWorks 2012 reposent sur les nombreuses améliorations apportées au
logiciel notamment en ce qui concerne des fonctionnalités de mise en plan, de simulation
intégrée, de calcul des coûts de conception, de cheminement, de la création d’images et
d’animations, ainsi que de la gestion des données des produits. Des nouveautés qui permettent
d’enrichir le travail quotidien des équipes de conception. Avec plus de 200 améliorations
apportées à SolidWorks 2012, la stimulation de l’innovation et le renforcement de la
productivité des équipes sont au cœur de la philosophie de cette nouvelle version logicielle.

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 32 - 2011/2012


ISET Djerba Projet fin d’études

II- Solidworks outil de Dessin Assistée par Ordinateur


En ce parti en doit connaitre les fonctionnalités de base de Solidworks en réalisation deux
pièces de la boite vitesse
1- Démarrage
- Menu démarrer cliquer sur Solidworks

Page d’accueil Solidworks.


- Ouvrir nouveau pièce

En trouve trois choix : Pièce, Assemblage, Mise en plan.


En clique sur pièce et OK.

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 33 - 2011/2012


ISET Djerba Projet fin d’études

- La maquette virtuelle Solidworks

Dans la maquette virtuelle en trouve les déférentes fonctions.


- Choisir un plan et créer nouvel esquisse

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 34 - 2011/2012


ISET Djerba Projet fin d’études

2- Créer pièces
 l’axe d'assise lamelle
- Esquisse ligne

Dessiner toutes les formes de la pièce et vérifier les dimensions

- Fonction révolution

Créer une fonction volumique en créant révolution d’esquisse.

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 35 - 2011/2012


ISET Djerba Projet fin d’études

- Fonction enlèvement matière extrudé

- Fonction répétition circulaire

On a besoin de donner l’axe de répétition et un plan..

- Esquisse cercle, fonction enlèvement matière extrude


Ahmed Braham & Oussama Dahech - 36 - 2011/2012
ISET Djerba Projet fin d’études

Aussi nous avons besoin de créer des nouveaux plans pour dessiner un cercle.
On choisie dans cette fonction troue borgne puis la profondeur de taraudage.
- Fonction chanfrein

Il faut déterminer l’angle de chanfrein A et la valeur D.

- Enregistrer notre pièce

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 37 - 2011/2012


ISET Djerba Projet fin d’études

 Assise lamelle
- Fonction congé

- Esquisse dessine forme complexe, fonction enlèvement de matière

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 38 - 2011/2012


ISET Djerba Projet fin d’études

- Esquisse ligne

En utilise la cotation intelligente pour vérifier les démentions.

- Fonction bossage extrudé

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 39 - 2011/2012


ISET Djerba Projet fin d’études

En doit déterminer les cote et les limites du bossage extrudé.

- Fonction répétition circulaire

Il faut déterminer l’axe, le nombre de répétition et les fonctions seront répétés ci nécessaire.
- Modifie l’apparence (couleur et luminosité de la pièce)

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 40 - 2011/2012


ISET Djerba Projet fin d’études

3- Assemblage
Ouvrir nouveaux document Solidworks et cliquer sur assemblage
- Choisir la pièce à assembler

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 41 - 2011/2012


ISET Djerba Projet fin d’études

- Contrainte de Coaxialité

Contrainte Coaxial, sélectionner la surface sur l’arbre et la surface sur Assise lamelle et OK.

- Contrainte coïncidente

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 42 - 2011/2012


ISET Djerba Projet fin d’études

Changer l’alignement de contrainte coaxial au sens demandé, puis ajouter d’autres


contraintes.
4- Mise en plan
Ouvrir nouveau document Solidworks, cliquer mise en plan OK.

On peu modifier l’échelle, les vues de model, les vues en coupe, ajouter des contraintes
géométriques et d’état de surface et les symboles de soudure.

III- Dessin assistée par ordinateur


1- Corps boite vitesse automatique et son couvercle
Ahmed Braham & Oussama Dahech - 43 - 2011/2012
ISET Djerba Projet fin d’études

2- Corps de la boite vitesse automatique et embrayage b2

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 44 - 2011/2012


ISET Djerba Projet fin d’études

3- Embrayage (k1+k2)

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 45 - 2011/2012


ISET Djerba Projet fin d’études

4- Embrayage (k2+k3)

5- Embrayage (k3) +frein (b2)

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 46 - 2011/2012


ISET Djerba Projet fin d’études

6- Frein b1+ embrayage k1

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 47 - 2011/2012


ISET Djerba Projet fin d’études

7- Partie hydraulique

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 48 - 2011/2012


ISET Djerba Projet fin d’études

8- Collection de quelques pièces et assemblage de la boite vitesse


automatique

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 49 - 2011/2012


ISET Djerba Projet fin d’études

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 50 - 2011/2012


ISET Djerba Projet fin d’études

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 51 - 2011/2012


ISET Djerba Projet fin d’études

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 52 - 2011/2012


ISET Djerba Projet fin d’études

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 53 - 2011/2012


ISET Djerba Projet fin d’études

9- Mise en plan de la boite vitesse automatique


(Voir dossier joint)

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 54 - 2011/2012


ISET Djerba Projet fin d’études

Conclusion Générale

Tout au long de ce modeste travail dans la société Djerba travail service (DTS) dont le
cadre été une conception et simulation d’une boite vitesse automatique Mercedes CLK
Kompressor, nous avons pu appliquer nos connaissances théoriques acquises à l’Institut
Supérieur des Etudes Technologiques de Djerba pour :
 Comprendre le fonctionnement d’une boite vitesse d’une voiture CLK Kompressor
et le changement des rapports de transmission en la démontant plusieurs fois
durant les premiers jours du stage pour ressortir les différentes parties et les
dimensions nécessaire pour sa conception.
 Réaliser la conception et le dessin assisté par ordinateur des différentes pièces
composant la BVA en utilisant un outil de DAO / CAO Solidworks version 2012.
 Faire l’inventaire des différentes pannes susceptibles de provoquer un
disfonctionnement de la BVA.
 Faire une représentation audiovisuelle animée d’une boite vitesse automatique
(conception des pièces, assemblage)
Dans ce travail nous avons améliorés nos compétences en CAO/DAO, aussi bien nous
avons préparés un document qui explique avec des figures et des vidéo le fonctionnement de
la boite vitesse automatique aux étudiants de l’ISET, un outil didactique aux enseignants (du
département Génie Mécanique, module réparation des systèmes mécaniques) afin d’améliorer
les chances d’une meilleure compréhension de la boite vitesse automatique d’une voiture
Mercedes SLK.

Ahmed Braham & Oussama Dahech - 55 - 2011/2012


ANNEXES
Photos réelles de la boite vitesse
automatique
DTS Motors
Figure 15 : Frain b1+ embrayage k1

Figure 2 : Embrayage(k1+k2)


Figure 3 Train épicycloïdal

Figure 4 : Disque de parking + Support de disque d'embrayage k1


Figure 5 : Partie hydrolique

Figure 6 : Covercle de la boite la boite vitesse automatique


Figure 7 : Les electrovannes

Figure 8 : Cartaire de la partie hydrolique


Figure 9 : Les canalisation d’huile

Figure 10 : Pompe d'huile mecanique


Figure 161 : Disques

Figure 172 : Support de disque d'embrayage k2


Figure 183 : Support de disque d'embrayage k3 + Planétaire

Figure 194 : Arbre de sortie


Figure 205 : Frain B2

Figure 216 : Corps de la boite vitesse automatique