Vous êtes sur la page 1sur 44

Introduction

Introduction
Le contexte actuel impose aux entreprises d’être
performante.
Pour l’être elles doivent maitriser plusieurs
variables dont le coût.
Parmi les outils qui sont à leur disposition:
èLa comptabilité de gestion.

Introduction
A- définition de la comptabilité de gestion

1- C’est un système d’information interne à
l’entreprise destinée :
èà quantifier les flux internes;
èà contrôler les consommations;
è À contrôler aussi leur destination.

Introduction
A- définition de la comptabilité de gestion



2- La comptabilité de gestion est « un mode de traitement des
données » qui permet après analyse, traitement, et reclassement par
destination ou par fonction des charges et des produits de la
comptabilité générale de:
-Connaitre les coûts et les résultats des différentes fonctions de
l’entreprise
-analyser le « résultat général » et le décomposer en «
résultats élémentaires » par activité ou par produit afin de
permettre des contrôles de rendement et de rentabilité;
-fournir à la comptabilité générale des bases d’évaluation de
certains éléments d’actifs (stocks et production
d’immobilisations).

Introduction
A- définition de la comptabilité de gestion

La Comptabilité de gestion permet donc de répondre à des
questions de type:
èQui consomme quoi et combien?
èQui produit quoi, comment et combien?
è Combien coûtent telle marchandise, tel produit, tel service ?
èComment chacun contribue-t-il à la rentabilité globale de
l’entreprise ?
èSur quelle composante des coûts est-il possible d’agir afin
d’améliorer sa compétitivité ?
èDans quelle mesure chaque activité réalisée contribue-t-elle à
ajouter de la valeur au produit livré au client ?

Introduction
A- définition de la comptabilité de gestion

La CG permet également:
-d’établir des prévisions de charges et de
produits;
-de calculer les écarts entre les prévisions et les
réalisations.

Introduction
B- Différences entre la comptabilité générale et la comptabilité
de gestion

Parmi les différences pouvant exister entre la

comptabilité générale et la comptabilité de
gestion nous pouvons citer:

Introduction
B- Différences entre la comptabilité générale et la comptabilité de
gestion
Différences entre

Comptabilité générale Comptabilité de gestion

Produit des données à l’attention Produit des données à l’attention


d’utilisateurs externes ( Dirigeants, Tiers d’utilisateurs internes (Dirigeants,
en relation avec l’entreprise, État, Responsables opérationnels).
Actionnaires. ..)

Est requise par la loiècaractère N’est pas requise par la loi.
obligatoire.
Introduction
B- Différences entre la comptabilité générale et la comptabilité de
gestion
Différences entre (suite 1)

Comptabilité générale Comptabilité de gestion

Est normalisée (c’est-à-dire qu'elle est Est très peu normalisée.


soumise à des règles précises èAbsence de cadre imposé sauf pour les
d'élaboration et de présentation). éléments ayant une incidence sur la
Par exemple : comptabilité générale (évaluation des
èLe CGNC et le Plan comptable général stocks par exemple).
en vigueur
èAvis et recommandations émanant de
divers organismes tels que le conseil de
l’ordre des experts comptables.

Introduction
B- Différences entre la comptabilité générale et la comptabilité de
gestion
Différences entre (suite 3)
Comptabilité générale Comptabilité de gestion
Objectifs principaux: Objectifs principaux:
Satisfaction des obligations Élaborer les informations nécessaires
réglementaires. Moyen de preuve par pour éclairer les décisions de gestion et
rapport aux tiers. Information des les choix stratégiques.
actionnaires. Mesurer l’efficacité des processus de
production.
Donner des moyens d’évaluation pour la
comptabilité financière (stocks, Immo)
Périodicité: Périodicité:
èAnnuelle pour ce qui concerne la èPériodicité courte (mois, semaine).
détermination du résultat et des états de
synthèse.
Semestrielle pour les entreprises cotées


Introduction
B- Différences entre la comptabilité générale et la comptabilité de
gestion

Différences entre (suite 4)


comptabilité générale Comptabilité de gestion
Met l'accent sur le passé. Est essentiellement tournée vers le futur.
Considère l'entreprise dans sa globalité Se focalise sur des parties de
sur le plan de la gestion. l'entrepriseè
è Calcul d’un résultat global Calcul d’un résultat Analytique :
– par produit ;
– par service ;
– par fonction ;
– par activité.

Est un outil de preuve et de contrôle des N'est pas une fin en soi, mais un moyen
dirigeants.
Introduction
B- Différences entre la comptabilité générale et la comptabilité de
gestion
Différences entre (suite 6)
comptabilité générale Comptabilité de gestion
Nature des flux enregistrés : Nature des flux enregistrés:
Flux externes : Flux externes :
– acquisition de moyens de production ; – achats de biens et services ;
– achats de biens et services ; – ventes.
– ventes ; Flux internes :
– mouvements de créances et dettes. -* flux de produits entre les différents
centres de l’entreprise

Introduction
C- Les objectifs propres à la comptabilité de gestion

Les différents objectifs de la comptabilité de


gestion qui peuvent être applicables à tous les
niveaux de l'entreprise sont :
Introduction
C- Les objectifs propres à la comptabilité de gestion

Informer

Rôles de la
comptabilité de
Expliquer gestion Prévoir

Contrôler
Introduction
C- Les objectifs propres à la comptabilité de gestion
a.  Informer
Permet :
èaux responsables de connaitre les coûts :
*des différentes fonctions qui structurent l'entreprise;
* des produits qu'elle fabrique ou commercialise
èafin d'en estimer la rentabilité.
è De déterminer les bases d'évaluation de certains éléments du bilan de l'entreprise
dont la comptabilité générale a besoin (estimation de la valeur des stocks ou de la
production immobilisée au bilan)

A travers l’information on peut également:
èinfluencer directement le comportement des dirigeants et responsables (système
de reporting, tableaux de bord…)
Introduction
C- Les objectifs propres à la comptabilité de gestion
b. Prévoir
è permet d'anticiper :
*les besoins nécessaires en trésorerie et la
rentabilité prévisionnelle des produits ou services
offerts par l'entreprise à travers l’établissement de
budgets;
*les conséquences sur les coûts que peuvent avoir
des choix de conception d'un produit et aider ainsi
les dirigeants dans la prise de décision.
è La prévision est essentielle au pilotage de l'entreprise.
Introduction
C- Les objectifs propres à la comptabilité de gestion
c. Contrôler
La notion de contrôle est retenue au sens strict du terme.
è Il s'agit de comparer les réalisations avec les prévisions
des plans et des budgets;
èdégager les écarts;
èmettre en œuvre en conséquence des actions correctives.
è Et éventuellement responsabiliser

Exemple:
Une révision des prévisions, une modification des modes de
calculs ou encore une inflexion des objectifs définis peuvent
être décidées en fonction des différences observées.
Introduction
C- Les objectifs propres à la comptabilité de gestion
d. Expliquer
èExpliquer les écarts constatés entre des
prévisions et les réalisations.
Par exemple:
Apporter des réponses à des questions de type:
èpourquoi tel ou tel produit n'est pas rentable,
ou
è quelles sont les causes d'échec ou de réussite
d'un projet...
Introduction
C- Les objectifs propres à la comptabilité de gestion
Remarque :
Avant c’est le concept de comptabilité analytique qui a souvent été utilisé.
aujourd’hui on parle plus de comptabilité de gestion
La comptabilité analytique
èA l’origine, l’analyse et le contrôle des coûts se résumaient globalement
dans la « comptabilité analytique » et comme un pur instrument de contrôle
a posteriori et / ou d'ajustement des prix de vente de l'entreprise.
èAujourd’hui elle se définit plus comme étant un système d'aide à la
décision capable d'orienter l'action de l'entreprise et c’est pour cela que son
appellation même a changé et qu’elle se soit muée en « comptabilité de
gestion ».

I- Notions de coûts

I- Notions de coûts

Un des Centres d’intérêt le plus importants de la
comptabilité de gestion est la « la Détermination,
l’analyse et le contrôle des coûts ».




I- Notions de coûts
A- définition de coût

1- Un coût se définit habituellement comme la
somme des charges enregistrées dans le compte

de produits et charges relatives à un élément défini
(produit, fonction, activité, service,… etc.).

le choix de l’élément de coût se fait en en fonction:
*des activités de l’entreprise;
*de sa structure;
*de ses objectifs de gestion et de pilotage.


I- Notions de coûts
A- définition de coût (suite1)

le problème de cette définition:



èPeut laisser penser qu'il n'existe pas d'autres
charges que celles enregistrées en comptabilité
générale.

I- Notions de coûts
A- définition de coût (suite2)

•  2- le coût représente la somme des ressources


consommées par les activités nécessaires à la
mise en œuvre du processus d’élaboration et
d’exploitation d'un produit ou d'un service.

I- Notions de coûts

N.B. :
Différence entre un coût et un prix

Coût Prix

Est le résultat d'un calcul propre Est le résultat :


à l’entreprise. *de l'offre et de la demande sur un
marché concurrentiel ;
*d'une négociation.

Est une notion interne à Met l’entreprise en relation avec le


l’entreprise . marché et avec les partenaires externes
(prix d’achat, prix de vente)

I- Notions de coûts
B- Caractéristiques des coûts:


Un coût se caractérise par trois éléments:
- Le champ d’application
-le moment du calcul
-le contenu


I- Notions de coûts
B- Caractéristiques des coûts:

a) Le champ d’application :
Il est très varié:

Un coût peut concerner :

Un centre de
Une fonction ou Un moyen
Une activité responsabilité
une sous-fonction d’exploitation
à savoir une un sous-système de
économique de c’est-à-dire une l’entreprise doté d’un
l’entreprise famille de
machine, un poste indicateur de
Exemples: produits, un
approvisionnement de travail, un performance et à qui est
produit, ou laissée une certaine
, production, rayon de magasin,
encore une zone latitude dans les moyens
distribution ou un canal de
d’activité . à mettre en œuvre pour
administration . distribution .
satisfaire ses objectifs.
I- Notions de coûts
B- Caractéristiques des coûts:

b) Le moment du calcul :
Un coût peut être calculé soit:
*postérieurement à une période considérée;
* antérieurement à une période considérée.
Coût historique
le coût préétabli è calculé
è calculé Le coût peut postérieurement
antérieurement être aux faits qui l’ont
aux faits qui engendré :
l’engendreront èil s’agit d’un coût
èpeut servir de Comparaison constaté ou réel ;
normes

ECART
I- Notions de coûts
B- Caractéristiques des coûts:

c) Le contenu :
Il diffère selon le degré d’ incorporation des charges de la
comptabilité générale.

Complet Partiel
èSi toutes les è Si qu’une partie
charges
le Coût des charges
enregistrées peut être enregistrées en
en comptabilité comptabilité générale
générale sont sont incorporées.
incorporées.

I- Notions de coûts
B- Caractéristiques des coûts:


•  èLes coûts complets :on distingue

Traditionnels: Economiques:
èSi les charges de la
èSi les charges comptabilité générale
de la Les coûts ont subi des
comptabilité retraitements en vue
complets d’une meilleure
générale sont expression économique
incorporées sans des coûts.
modifications .

I- Notions de coûts
B- Caractéristiques des coûts:


èLes coûts partiels: on distingue
Le coût direct
Le coût variable
è  constitué seulement è constitué par
des charges qui varient
avec le volume d’activité
des charges fixes
de l’entreprise . Les coûts ou variables qui
è L’exacte partiels
proportionnalité entre la
peuvent lui être
variation des charges et directement
celle du volume
d’activité obtenus n’est affectées et sans
pas nécessaire. ambigüité

I- Notions de coûts
C- Quelques limites des coûts:



I- Notions de coûts
C- Quelques limites des coûts:


1- les coûts ne représentent en rien la valeur
d'un produit ou d'une activité.
Exemple:
Une entreprise qui fabrique des vêtements
démodés supporte bien des charges.
èMais ces vêtements n’ont pas de valeur pour
les clients ni de valeur marchande car ne ils ne
répondent pas à leurs attentes .

I- Notions de coûts
C- Quelques limites des coûts:

2- L'existence de coûts cachés
Certains coûts sont supportés par l'entreprise mais
n'apparaissent pas de manière évidente, car ils sont
difficilement mesurables mais impactent négativement la
performance de l’entreprise.
Ce sont tous les coûts liés à l'absentéisme, aux accidents
du travail, à la mauvaise organisation des processus, à la
rotation du personnel et à la non-qualité….
Exemples :
*les délais d'attente pour les clients (non-qualité du
service) : peuvent conduire certains d'entre eux à se
détourner des produits de l'entreprise d'où une perte en
termes de chiffre d’affaire.



I- Notions de coûts
D- La pertinence des coûts



I- Notions de coûts
D- La pertinence des coûts

Un coût est pertinent s’il permet aux responsables de prendre

les bonnes décisions par rapport aux objectifs qui sont leur
sont donnés et au bon moment.
La pertinence d’un coût dépend à la fois :
– de la nature de la décision à prendre :
èSelon le type de décision, un coût complet ou partiel,
préétabli ou réel sera le mieux adapté ;
– du moment auquel il est calculé .
èUn coût « exact » mais connu avec un retard de trois mois
sera souvent moins intéressant qu’un coût approché calculé
dans un délai très court mais qui a permis de prendre une
décision.


I- Notions de coûts
D- La pertinence des coûts


L’exactitude d’un coût renvoie à à la prise en compte de
tous les éléments pour leur bon montant et de façon
exhaustive et à la validité des calculs arithmétiques qui
ont permis l’élaboration du coût.

L’exactitude peut parfois n’être obtenu qu’au prix d’un
coût d’accès à l’information prohibitif par rapport au gain
apporté par la précision des calculs.

Dans ce contexte, il vaut mieux élaborer un coût
approximatif au bon moment qu’un coût exact mais
tardif.

I- Notions de coûts
E- Autres typologies des coûts
1- Coût réversible et irréversible;
2- Coût contrôlable et coût administré;
3- Coût déterminé et discrétionnaire;
4- Coût interne et coûts externe;
5- coût d’opportunité;




I- Notions de coûts
E- Autres typologies des coûts
1- Coût réversible et irréversible:
Coût
Réversible
Irréversible èC’est possible
è quand il n’est plus
de revenir sur la
permis de revenir sur la
décision d’engagement. décision

Exemple: Exemple:
èinstallation d’une èengager des heures
nouvelle machine supplémentaires
I- Notions de coûts
E- Autres typologies des coûts
•  2- Coût contrôlable et coût administré
Coût

Administré
Contrôlable è quand il s’impose au
è quand le décideur a un décideur de l’extérieur de
pouvoir total sur l’entreprise par l’administration
l’apparition de ce coût ou les pouvoirs publics


Exemple:
Exemple: èembauche è charges sociales,
d’un salarié fiscales ou redevances

I- Notions de coûts
E- Autres typologies des coûts
3- Coût déterminé et discrétionnaire
Coût
Discrétionnaire
Déterminé è lorsque la relation
è quand il a une relation avec le résultat n’est pas
claire avec l’effet obtenu clair( plus discrète).

Exemple: Exemple:
è la consommation de matières qui è il est difficile de trouver une
est dépendante de la production corrélation entre des tâches
effectuée. administratives et la consommation de
fournitures de bureau
I- Notions de coûts
E- Autres typologies des coûts
4- Coût interne et coûts externe
Coût
Externe
Interne è Ce sont des coûts
è Ce sont les coûts transférés à des tiers
Supportées par l’entreprise extérieurs à l’entreprise

Exemple: Exemple:
èAchats de marchandises è l’obligation du stockage ou du
transport chez son fournisseur
I- Notions de coûts
E- Autres typologies des coûts
5- coût d’opportunité:
Le coût d’opportunité est « le manque à gagner
résultant du renoncement qu’implique tout
choix».
è le manque à gagner de l’option non choisie
Il s’analyse plus comme une perte de ressources
probables que comme un coût à proprement
parler (réel).
I- Notions de coûts
E- Autres typologies des coûts
Ces coûts peuvent être ventilées entre :
èLes coûts formalisées par la comptabilité de
gestion.
Exemples: coût direct, variable, complet,
standard.
èLes coûts non formalisés par la comptabilité
de gestion.
Exemples: coût caché, coût discrétionnaire, coût
d’opportunité.