Vous êtes sur la page 1sur 3

Bilan de déglutition

Objectifs Bilan complet avec indication de quelques tests simples


Public / Niveau Patients présentant une déglutition atypique
Durée / mise en place 20 minutes environ

L’anamnèse :
o Informations sur la naissance : forceps, ventouses car pression crânienne et donc,
mandibulaire.
o Alimentation :
- jusqu’à quel âge les liquides ?
- a – t il eu/ encore une sucette / un biberon ?
- comportement lors des repas : mastique peu ou très longtemps ? boit +++ pour déglutir
les solides
- A quel âge a-t-il mangé à la cuillère ? en morceaux ?
- Suce son pouce ? si oui, comment ?
o Age d’acquisition de la marche. Debout spontanément ou rampé, 4 pattes puis marche ?
o Antécédents de rétrognathie, prognathie chez les parents ou d’autres membres de la famille ?
o Qualité du sommeil : ronfle, bave, bouche très sèche, bouteille d’eau à côté du lit ou boit
beaucoup au lever… ?
o Succion de langue ? Bruxisme ?
o Passé ORL : amygdales, végétation, diabolos… Rhumes fréquents ?
o Appareil de nuit ?
o Scoliose ? port de corset ?
o Type de respiration ?

Document limité à l'usage professionnel exclusif de jed hidoussi


o Quelle est sa place dans la fratrie ?
Important d’observer l’enfant lors du bilan quand il ne se contrôle pas (lors d’un dessin…)
Examen de la posture globale :
Comment se tient il assis ? debout ?
Normalement : nuque, omoplates et fesses dans le même alignement.
Examen de la posture linguale au repos :
Observer l’enfant quand il ne se contrôle pas.
Installer l’enfant de profil et lui demander de sourire
- langue installée dans la béance dentaire antérieure avec les lèvres ouvertes
- langue basse
- lèvres très épaisses et molles car complètement hypotoniques du fait qu’elles ne jouent
jamais leur rôle de fermeture
- langue en contact avec les incisives mandibulaires : faire ouvrir les lèvres
- contraction du sillon labio – mentonnier : lèvres jointes mais tout est contracté derrière
(lèvre inf. éversée, sillon +++, lèvres hypotoniques car jamais utilisées, commissures
labiales très marquées)
- malposition limitée à un côté : d’où un schlintement
- langue interposée entre les arcades et en contact avec les lèvres.
Observation des structures anatomiques :
o Articulé dentaire, freins de langue et des lèvres.
o Forme du palais.
o Voile du palais et ses mouvements.
o Réflexe nauséeux.

 Sarah Scagliotti - 2003


Examen de la déglutition :
a) Il se place de profil et il avale sa salive
b) Même chose en écartant les lèvres comme s’il souriait
On peut placer un peu d’eau dans la bouche de l’enfant et lui demander d’avaler.
Se placer un peu en-dessous de lui pour voir s’il y a une interposition dentale et si on sent avec notre
main une contraction des masséters, une contraction des lèvres.
Examen de la phonation :
• En spontané
• Examen phonétique pour les troubles audibles et inaudibles
Répétition de syllabes
ta da na la
at ad an al
puis /s/ /z/ /ch/ /j/
Répétition de phrases
Le tablier de ta tante est tout tâché.
Regarde donc ce dindon dodu.
La chienne chasse pour ses chiots.
Ces six saucissons-ci sont si secs.
Onze zèbres rusés se désaltéraient.
- Noter si les erreurs sont audibles ou non.
- Repérer les appuis linguaux et labiaux
- Observer surtout l’articulation des palatales : /l/, /t/, /d/
- Observer les sifflantes : /s/ ; y a – t il contact incisif ? (si oui, intervention même si
résultats sonores satisfaisants)
- /ch/ - /j/ : contact incisif ? si oui, intervention.
- Fricatives : /f/, /v/ : bord libre des incisives sup. est il sur la lèvre, à l’extérieur ? si oui,

Document limité à l'usage professionnel exclusif de jed hidoussi


intervenir.
• Observer le type de lèvres :
- anatomiquement courtes
- lèvres tendues
- serrées en avant
- molles en béance
- positionnées sous les dents sup., comme aspirées
Examen de l’articulation temporo – mandibulaire :
Observer les mouvements de propulsion, rétropulsion, de latéralité.
Craquements ? Douleurs ?
Respiration et position de repos :
o test de Rosenthal
o test de Gudin
o On note les indices d’une respiration buccale :
- langue en position basse
- nez sale car pas fonctionnel par manque d’habitude
- narines étroites
- lèvres sèches
On cherche les causes possibles : malposition de la langue ?allergies ? déviation de la cloison
nasale ?….
o On peut lui raconter une histoire par exemple et l’enfant écoute en fermant les yeux. Observer
alors ce qui se passe.
S’il ouvre la bouche, lui demander de recommencer à écouter bouche fermée.

Lui faire prendre conscience de ce qu’il fait : « Comment est ta langue dans ta bouche, là ? ».
A ce moment-là, le sensibiliser sur le rôle de la rééducation.

 Sarah Scagliotti - 2003


Les habitudes de succion :
Suce-t-il son pouce à l’école ?, à la maison ?, le jour ?, la nuit ?

Evaluation des forces musculaires et des praxies :


o Les joues: gonfler ses joues, un ballon.
o Les lèvres:
- bouton derrière les lèvres avec un fil.
- faire descendre la lèvre inférieure.
- faire la bouche en cul de poule.
- faire le bruit du baiser.
o La langue:
- tirer la langue, voir comment le frein peut être étiré.
- tirer la langue sans toucher les lèvres.
- toucher avec la langue la lèvre supérieure, inférieure, tirer la langue à droite, à gauche.
- lui faire sentir la papille rétro-incisive pour qu’il y mette sa langue.
- claquer la langue.
o Les masséters: les contracter.

Pendant tout le bilan, noter:


- la présence de syncinésies (clignement des yeux par exemple).
- le tonus général.
- si les gestes ont été réalisés sur consigne verbale, sur imitation ou encore face à un miroir.

Document limité à l'usage professionnel exclusif de jed hidoussi

 Sarah Scagliotti - 2003