Vous êtes sur la page 1sur 35

Société de Gérontologie

de Normandie

10ème journée de
printemps

Bilan et rééducation
des troubles de la communication
chez les personnes âgées
N a t h a l i e F R EST E L - L ECOI NT R E
C h l o é D ES C AT
Service De Neurologie

CHU de Caen
Orthophonie et communication : cadre législatif
Décret de compétences, recommandations HAS, plans MND

Décret no 2002-721, art. 3


Dans la pathologie neurologique :
la rééducation des dysarthries et des dysphagies, la rééducation des
fonctions du langage oral ou écrit liées à des lésions cérébrales localisées
le maintien et l'adaptation des fonctions de communication dans les
lésions dégénératives du vieillissement cérébral
ANAES 2002
HAS 2011
Plan MND : 2014-2019
Communication : nombreux processus cognitifs

Mémoire
Processus linguistiques sémantique

Langage : Composantes Mémoire de travail


- Articulatoire
- Phonologique
- Lexico-sémantique Communication Processus exécutifs

- Morpho-syntaxique
Cognition sociale
Habiletés discursives et Théorie de l’esprit
pragmatiques
Praxies

Gnosies
Objectifs du bilan orthophonique
Sémiologie - interprétation diagnostic orthophonique

Sévérité : gravité, pronostic de récupération (AVC)

Capacités de communication préservées : verbales ou non (gestuelles, mimiques)

Stratégies facilitatrices (prise en charge, guidance entourage)

Déficits associés : bilans complémentaires (ORL, neuropsychologique …)

Projet thérapeutique : prise en charge adaptée et spécifique

Évolution des troubles


Spécificité personne âgée : déficits sensoriels, ralentissement, fatigabilité, troubles antérieurs
Fractionner l’examen, normes adaptées
BECD : Batterie d’évaluation clinique de la dysarthrie, Auzou (2006)
MBLF: Evaluation de la motricité bucco-linguo-faciale, Gatignol (2011)

EVALUATION DE LA PAROLE

Examen des Examen de l’articulation


Praxies bucco-linguo-faciales Répétition, lecture …

Dysarthrie ? Anarthrie ?

Personnes âgées : flou articulatoire, voix – claire, chevrotante


(hypotonie des organes, état bucco-dentaire, amaigrissement)
EVALUATION DU LANGAGE
Différentes modalités

Expression Lecture à Haute


orale
Conversation voix Mots réguliers,
Récits Irréguliers,
Dénomination Phrases, texte
Fluences verbales
Langage élaboré Ecriture Identité, phrases
Répétition Mots réguliers,
Mots irréguliers
Phrases logatomes

Compréhension Mots
Compréhension
Mots
orale Phrases écrite Phrases
Texte Texte
Expression orale

MT86 - récit : description image DO 80 - dénomination d’images


Compréhension orale MT86 - désignation d’images parmi distracteurs

Mots : bouton Phrases : le garçon pousse le chien


Évaluation du langage :
épreuves classiques / épreuves complémentaires
Ce que permet d’examiner l'examen dit classique :

Vieillissement : AVC :

- Parole et voix + floues - Dysarthries


- Manque du mot - Aphasies : types
- Compréhension préservée - +/- tb discours et de la pragmatique
(connaissances sémantiques) …

APP logopénique APPNF


Anomie Parole et/ou syntaxe ↓
MND : +/- Erreurs phonologiques Manque du mot
Compréhension + Compréhension +
Évaluation du langage :
épreuves classiques / épreuves complémentaires
≠ autres APP Démence Sémantique
↓ Mémoire sémantique
APP logopénique APP fluente mots
Anomie Manque du mot objets
+/- erreurs phonologiques ↓ compréhension verbale personnes
Compréhension + Anomie en dénomination
↓ compréhension verbale et non-verbale
↓ Connaissances liées aux concepts
(objets, personnes)
MA ? DLFT ?
Atteinte multimodale
(verbale et non-verbale)

APP syndrome clinique maladies sous-jacentes (MA, DLFT, DCB, PSP, …)

MA stade débutant
↓ Mémoire épisodique
Évaluation spécifique du langage ↓ Langage
manque du mot
(trouble non-inaugural) compréhension +/-
langage écrit ↓
Dénomination : rechercher influence de critères psycholinguistiques
couleur, catégorie sémantique, degré d’interaction, fréquence, distracteurs

Expression orale CAT Caen - Dénomination d’images en couleur

1 3

Biologique 60 items

4 conditions

Non Biologique

2 4

forte interaction faible interaction

MA et DS : déficit éventuellement + marqué pour éléments biologiques vs non-biologiques (pas dans APP)
DS : déficit + marqué pour items de faible interaction
Compréhension : évaluer précisément le traitement sémantique
compréhension verbale et non-verbale

Compréhension verbale Cat Caen - vérification d’identité

« framboise? » OUI / NON

Distracteur éloigné Cible Distracteur proche

DS: difficultés pour distracteurs sémantiquement proches


Compréhension verbale Questionnaires sémantiques

Test des connaissances sémantiques


Desgranges B.

• Dénomination

• ? À partir mot entendu


Super-ordonnées
- naturel / fabriqué par l’homme ?
- végétal / animal / objet ?
→ fleur, fruit, légume ?
→ mammifère, oiseau, insecte ?
→ pour bricoler, cuisiner, jardiner

Attributs spécifiques
- fonctionnels : pousse en Normandie ?
- physiques : a la peau épaisse ?
possède un noyau?
Compréhension
verbale et non-verbale
Appariements fonctionnels

Compréhension orale Taf Caen


(3 modalités – 2 dis. Sémantiques)

Modalité verbale écrite Modalité verbale auditive


raisin carotte
lapin citron « lapin » raisin
carotte citron

Modalité non verbale

Appariements fonctionnels : traitement sémantique évalué à partir des mêmes items


modalité verbale et non APP fluente ≠ DS
Compréhension non-verbale Mime d’utilisation d’objets

geste à partir objet/photo

Ex : chausse-pied/cuillère

+ épreuves pour le traitement des visages


TOP 30
SEMPER
Nomenclature : prescription et demande d’entente préalable
cf. annexe 1

Prescription médicale :
2 intitulés :
1. bilan orthophonique d’investigation
2. bilan orthophonique et rééducation si nécessaire

Préciser si à domicile

Nombre et fréquence des séances définies par l’orthophoniste


Notifiés dans le compte-rendu au médecin prescripteur et dans la demande d’entente
préalable
Entente préalable : 50 séances, renouvelables une fois sans nouvelle
prescription
Rééducation orthophonique :
Spécificités liées à l’âge
En général :
Prise en compte des troubles sensoriels : diminution feedback visuel
et auditif
Plus grande fatigabilité et troubles attentionnels souvent associés

Dépression
Dans l'AVC :
Plus d’aphasies fluentes avec l'âge
Prise en compte des éventuels troubles cognitifs antérieurs
Moins bon pronostic de récupération dans l'AVC ? Résultats contradictoires
Objectifs de la PC
orthophonique : AVC
Rééducation, évolution favorable attendue -> récupération

Fréquence intensive : plusieurs séances par semaine


Intervention en période de récupération spontanée mais aussi à distance avec
objectif précis

À la phase initiale
faciliter la communication par tous les moyens adaptés
aider à la démutisation
prévenir l’installation de stéréotypies
aider le patient à gérer son angoisse face à ses troubles du langage

Possible même si aphasie globale, anosognosie


Objectifs de la PC
orthophonique : MND
Amélioration momentanément possible sur aspect langagier spécifique travaillé
donc peut freiner l’évolution des troubles de la communication
mais plutôt adaptation et réadaptation que rééducation

Fréquence en fonction du stade de la maladie et des troubles associés

Maintien des capacités de communication le plus longtemps possible:


maintien vie sociale, familiale, reconnaissance comme être communiquant, lien avec la
qualité de vie

Lien patient - médecin de ville ou hôpital, rôle d’alerte : aggravation, tb de


déglutition, du comportement, dépression
Approches et méthodes
multiples
Multiples approches
Approche sémiologique Restaurer les habiletés
Rééducation spécifique cognitive linguistiques perturbées
Pragmatique ou fonctionnelle de la communication
Autres : ex Musicothérapie

Prise en charge
individuelle : personnalisée
collective : intérêt de l’émulation du groupe

Méthodes non exclusives souvent associées, choix fonction de la pathologie et


évoluant en fonction des étapes de la prise en charge
Approche sémiologique : Aphasie globale

Versant expression orale : Démutisation


Travail analytique de l’articulation : Praxies, répétition de sons, de syllabes,
de mots avec aide mélodique
Comptines, chansons
Séries automatiques : compter, énumérer les jours de la semaine,
alphabet, notes de la gamme,…
Complétion de proverbes, de phrases usuelles, stéréotypées, …

Versant compréhension :
Ordres simples impliquant le schéma corporel
Manipulation et désignation d’objets
Classification d'objets, de photographies, d'images

Utilisation du langage écrit


Approche sémiologique : Aphasie de Wernicke
Lever l’anosognosie : enregistrement audio ou vidéo
Si jargon logorrhéique :
demander au patient d'arrêter de parler par le recours au non-verbal
(mimique, geste)
canaliser son attention par des exercices non-linguistiques (classement
d’objets, d’images)
Travail de la compréhension écrite si supériorité, thérapies sémantiques,
phonologiques
Approches cognitives

Approches utilisables :
- Dans les AVC
- Et en général aux stades débutant et modéré des MND

Basées sur l’analyse des aphasies à partir des modélisations cognitives du


langage -> identification des processus perturbés et préservés
Déficit d’accès au lexique phonologique de sortie

Fruit, Vigne
Automne, France
Jany Lambert
Grappe, grains, rouge ou blanc
Mange, Vin, ….
Signification

…./Rez˜Ɛ/ « raisin »
Forme
Phonologique

Ordre des phonèmes


Articulation
Verbalisation

Objectif : Rétablir l’accessibilité de la représentation phonologique


Thérapie phonologique : principe

Modifier les seuils d’activation des représentations phonologiques


Psycholinguistique : Expérimentations chez le sujet sain

0 ms
Notion de seuil d’activation des mots

/ ∫a/ 100 ms Temps de réponse radio


chat portail

ours
portail
600 ms

Effet de répétition de la tâche modification du seuil


Thérapie phonologique – déficit d’accès au lexique phonologique

Exercices
Principe : faire produire le mot oralement
Lecture à Haute Voix
En fonction des capacités préservées du patient
Répétition
Avec des modes de facilitation
Dénomination
Clef phonémique
Travailler sur les mêmes mots au cours des séances Répétition soutenue
Nombre limité de mots -20 à 30- Fin de phrase

Choix en accord avec le patient suivant ses besoins : motivation++


Stimulation spécifique mais objectif fonctionnel : utilisation dans la vie quotidienne

Travail intensif: plusieurs séances par semaine


Thérapie cognitive - Troubles sémantiques

Ex : Patiente passionnée par son jardin

Travail spécifique de ce champ sémantique


Exercices de Couleur des pétales,
Dénomination forme, taille,
Définitions
saison,…
Descriptions
Appariements mots/images
Classement sémantique (noms, images, herbiers)
Appariements noms/descriptions, attributs

Interaction réelle patiente/fleur


Différentes représentations imagées en couleur et dans différents contextes

Nécessité de connaissances sémantiques minimales


Amélioration possible des performances sur items travaillés
Approches fonctionnelles, pragmatiques
Objectif: amélioration des habiletés de communication
Se servir au mieux des capacités résiduelles
Adapter le contexte de communication : multimodalités
Aux troubles phasiques
Développement de la communication non verbale (gestes, dessins, mimiques,
utilisation d’aides externes)
Utilisation de choix multiples, de demande de confirmation de l’information
Non correction des erreurs, reformulations
Vous voulez aller voir
Vous voulez aller voir votre fils,
votre fils
Plusieurs méthodes c’est ça?
ou votre frère?
Plusieurs méthodes: exemples

Thérapie PACE
Échange d'informations
Sollicitation d’autres modes de communication

MA : Thérapie écosystémique (T. Rousseau)


Intervention élaborée à partir de la grille d'analyse GECCO
Situations de communication conversation, récit, description,…
Thèmes de discussion personnels, du passé,…
Actes de langage descriptions, affirmations, réponses o/n,…
Une séance avec le patient, une avec l’entourage
Explications pour adaptation en fonction des troubles
Ex : absence de continuité thématique
Prise en charge de l’entourage
et de l’équipe soignante
Intervention auprès de l’entourage et de l’équipe soignante
Informer sur les capacités de communication : comprendre les
difficultés et le potentiel préservé
Expliquer comment adapter leur façon de communiquer pour que
le patient puisse utiliser ses capacités préservées

Pertinence et efficacité de la prise en charge orthophonique


même à un stade avancé
Merci pour votre attention
Annexe 1 : Nomenclature des actes orthophoniques

Bilan:
- bilan d’investigation ou bilan et rééducation si nécessaire : AMO 30 (bilan des troubles d’origine neurologique)
- bilan de renouvellement : AMO 30 – 30%
Prise en charge :
- séances individuelles : 45 min

- AMO 15,6 : rééducation du langage dans les aphasies vasculaires + aphasies primaires progressives
- AMO 15,2 : rééducation des troubles du langage non aphasiques dans le cadre d’autres atteintes neurologiques
troubles du langage et de la communication consécutifs à des dysfonctionnements cognitifs « autres que
linguistiques » : atteinte des systèmes de mémoire, syndromes dysexécutifs, tbs attentionnels, tbs hémisphériques
droits, tbs gnosiques
- AMO 15 : Maintien et adaptation des fonctions de communication chez les personnes atteintes de maladies
neurodégénératives
maladie d’Alzheimer, autres démences, syndromes parkinsoniens, SLA

- séances en groupe : 1h, 4 patients, AMO 5


Annexe 2 : Batteries classiques en aphasiologie

Test pour l’examen de l’aphasie ; Ducarne, 1969


BDAE : Boston Diagnostic Aphasia Examination ; Goodglass, 1972
Adaptation française : Echelle d’évaluation de l’aphasie ; Mazaux, 1982
Protocole Montréal-Toulouse d’examen linguistique de l’aphasie ; Nespoulous,1992
BIA : Bilan Informatisé Aphasie ; Gatignol, 2012
ELAPA : Evaluation linguistique de l’aphasie à la phase aiguë ; Bénichou, 2014
Annexe 3 : Épreuves complémentaires
Dénomination d’images : DO80, Deloche (1997) ; LEXIS, de Partz (2001) ; BIMM, Gatignol (2007)

Fluences verbales : Cardebat (1990)

Compréhension : LEXIS

Langage écrit : Protocole de Caen, Eustache, Lambert, Nore (2003), Haegel (2011)

Batteries lexico-sémantiques :

BECS-GRECO : Batterie d’évaluation des connaissances sémantiques, Mercks (2011)

BETL : Batterie d’Evaluation des Troubles Lexicaux, Tran (2015)

BECLA : Batterie d’Evaluation Cognitive du Langage chez l’Adulte, Macoir (2005)

PPTT : Pyramid Palm Tree Test, Howard (1992)

GREMOTS : Batterie d'évaluation des troubles du langage dans les maladies neuro-dégénératives, Bézy
(27 mai 2016)
Annexe 3 : suite

Traitement visuel :
PEGV : Protocole des Gnosies Visuelles, Agniel (1989)
BORB : Birmingham Object Recognition Battery, Humphreys (1993)

BDVO : Batterie de Décision Visuelle d’Objets, Bergego (2012)

Visages :

TOP30, Thomas Antérion (2006)

SEMPER : Evaluation de la mémoire sémantique relative aux personnes célèbres, Laisney (2009)

Communication : profils de communication

ECVB : Echelle de Communication verbale de Bordeaux, Darrigrand (2000)

GECCO : Grille d'Evaluation des Capacités de Communication des patients atteints de démence
Rousseau (2006)