Vous êtes sur la page 1sur 17

Supports de transmission Supports de transmission

Codage et la transmission Codage et la transmission


Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Plan du cours

La couche physique

• Supports de transmission
École Nationale d’Ingénieurs de Tunis • Codage et la transmission
2009 - 2010 • Modes de transmission
Mohamed Koubàa • Notion de multiplexage
Département Technologies de l’Information et des Communications • Détection et correction d’erreur
École Nationale d’Ingénieurs de Tunis
Courriel: mohamed.koubaa@enit.rnu.tn

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 1 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 2

Supports de transmission Supports de transmission


Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Plan du cours Supports de transmission (1)


• Support de transmission : composants physiques permettant de
transmettre les éléments binaires (suite de 0 et de 1), représentant
les données à transmettre sur le réseau
• Trois types d’agents de communication (physique)
• Supports de transmission ◦ L’électron
◦ Les ondes électromagnétiques
• Codage et la transmission
◦ Le photon
• Modes de transmission • Deux grandes classes de support de transmission
• Notion de multiplexage ◦ Les supports à guide physique
 Les paires torsadées
• Détection et correction d’erreur  Les câbles coaxiaux
 Les fibres optiques
 ...
◦ Les supports sans guide physique
 Les ondes hertziennes
 Radio-électriques
 Lumineuses
 ...
mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 3 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 4
Supports de transmission Supports de transmission
Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Supports de transmission (2) Notion de bande passante (1)

• Tout support de transmission se comporte comme un filtre qui ne


• Les supports de transmission se distinguent par : laisse passer qu’une bande limitée de fréquence appelée bande
◦ Bande passante passante
◦ Le délai de transmission • Toute fréquence en dehors de la bande passante est fortement
◦ Le coût affaiblie
◦ La simplicité d’installation et de maintenance
◦ Une ligne téléphonique ordinaire ne laisse passer que les signaux de
• Les supports fréquence comprise entre 300 Hz et 3400 Hz (en dehors de cette bande
◦ La paire métallique les signaux sont fortement atténués et ne sont plus compréhensibles)
◦ Le câble coaxial ◦ On dit alors que la bande passante d’une telle ligne est de 3100 Hz
◦ La fibre optique
• Il est important de noter que lorsqu’on parle de bande passante W
◦ Les faisceaux hertziens (et autres)
(en Hz), on indique une longueur d’intervalle sans préciser les bornes
de cet intervalle

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 5 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 6

Supports de transmission Supports de transmission


Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Notion de bande passante (2) La paire torsadée

• Faible coût
• Simple à utiliser
• Convient aux transmissions analogiques et numériques
Support de transmission Bande passante • La bande passante dépend de l’épaisseur du câble et de la distance à
Téléphone 3 KHz parcourir (il est possible d’atteindre plusieurs Mbps sur quelques
Paires torsadées 100KHz kilomètres)
Câble coaxial (télévision) 100MHz • La paire torsadée peut être blindée (le blindage sert à mieux
Fibre optique 1GHz protéger les signaux transportés)
• Les principales catégories :
◦ Catégorie 3 : 4 paires faiblement torsadées (16 MHz)
◦ Catégorie 5 : semblable à la catégorie 3 mais avec plus de torsions par
centimètre (100 MHz)
◦ Catégories 6 et 7 : 250 et 600 MHz respectivement
• Utilisée pour la téléphonie, LAN, . . .
mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 7 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 8
Supports de transmission Supports de transmission
Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Le câble coaxial (coax) Fibre optique


• Très large bande passante, de l’ordre de 1 GHz pour 1 Km
• Faible encombrement
• Support plus encombrant
• Grande légèreté
• Bonne résistance aux bruits ⇒ offre un débit plus élevé sur de
• Très faible atténuation
longues distances
• Très bonne qualité de transmission
• Le débit binaire est inversement proportionnel à la distance (un
débit supérieur à 100 Mbps peut être atteint sur un coax de 1 Km • Bonne résistance à la chaleur et au froid
de bonne qualité) • Matière première bon marché (silice)
• Les principales catégories : • Absence de rayonnement
◦ Câble 50Ω destiné à la transmission numérique de données (type • Les principales catégories :
Ethernet) ◦ Les fibres multimodes à saut d’indice dont la bande passante peut
◦ Câble 75Ω utilisé pour les communications analogiques et la télévision atteindre 50 MHz sur 1 Km
par câble ◦ Les fibres multimodes à gradient d’indice dont la bande passante peut
atteindre 500 MHz sur 1 Km
◦ Les fibres monomodes de très petit diamètre dont la bande passante
peut atteindre 100 GHz sur 1 Km
mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 9 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 10

Supports de transmission Supports de transmission


Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Supports sans fil Plan du cours

• Systèmes infrarouges
• Systèmes radio
• Systèmes à micro-ondes • Supports de transmission
• Systèmes satellitaires • Codage et la transmission
• Les caractéristiques • Modes de transmission
◦ Pas de support filaire
• Notion de multiplexage
◦ Forte sensibilité aux perturbations électromagnétiques
◦ L’ensemble des équipements terminaux mobiles qui utilisent la voie • Détection et correction d’erreur
hertzienne pour communiquer constitue ce qu’on l’on appelle réseaux
cellulaires
◦ Une cellule est une zone géographique dont tous les points mobiles
peuvent être atteints à partir d’une même antenne

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 11 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 12


Supports de transmission Supports de transmission
Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Le codage et la transmission (1) Le codage et la transmission (2)

• Les principaux codes :


• Les réseaux de données se fondent sur la numérisation des ◦ Code télégraphique
 Code à 5 moments
informations (la représentation des données par des suites de 0 et de
 Il permet de coder 32 caractères, seulement 31 sont utilisés
1) ◦ Code ASCII
• Un code fait correspondre à chaque caractère une suite d’éléments  Code à 7 moments
binaires  Il permet de coder 128 caractères
◦ Code EBCDIC
• Le nombre de bits utilisés pour représenter un caractère correspond
 Code à 8 moments
au nombre de moments d’un code  Il permet de coder 256 caractères
• Un code à n moments permet de représenter 2n caractères ◦ Code unicode
 Code à 16 moments
 Il permet de prendre en compte toutes les langues du monde

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 13 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 14

Supports de transmission Supports de transmission


Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Transmission parallèle Transmission série


• Les bits de données sont envoyés en parallèle sur des supports
distincts afin d’arriver en même temps à la destination • Les bits sont envoyés les uns derrière les autres sur un unique
• Faibles délais de transmission support de transmission
• Débit de transmission plus intéressant • Mieux adaptée pour les communications longues distances (coût,
• Adaptée aux transmissions sur de très courtes distances pour des délais de propagation)
problèmes de synchronisation • Deux types de transmission série :
◦ Transmission asynchrone
◦ Transmission synchrone

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 15 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 16


Supports de transmission Supports de transmission
Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Transmission asynchrone et transmission synchrone Transmission synchrone


• Transmission asynchrone • Transmission synchrone
◦ L’émetteur et le récepteur se mettent d’accord sur un intervalle
◦ Il n’y a pas de relation préétablie entre l’émetteur et le récepteur
constant qui se répète sans arrêt dans le temps
◦ Les bits d’un même caractère sont encadrés de deux signaux, l’un
◦ Les bits d’un caractère sont envoyés les uns derrière les autres et sont
indiquant le début du caractère (bit start), l’autre la fin (bit stop)
synchronisés avec le début des intervalles de temps

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 17 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 18

Supports de transmission Supports de transmission


Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Transmission synchrone vs. transmission asynchrone Débit et rapidité de modulation (1)

• Supposons qu’on a un bloc de données de 1500 octets à transmettre • Intervalle significatif : le temps Δ pendant lequel une ou plusieurs
caractéristiques du signal sont constantes, donc significatives d’un ou
• L’efficacité d’un mode de transmission (notée Eff ) est mesurée par le
plusieurs éléments binaires (bits). L’intervalle significatif correspond
quotient du nombre de bits utiles transmis par le nombre de bits
également à l’intervalle de temps compris entre deux instants
réellement émis :
significatifs
Transmission synchrone Transmission asynchrone
• Instant significatif : l’instant choisi pour l’évaluation du signal
transmis (l’instant le plus propice est en général celui correspondant
Eff = 1500×8
1500×8 =1 Eff = 1500×8
1500×10 = 0.8
au milieu de l’intervalle significatif). Il correspond à l’instant
d’échantillonnage du signal transmis

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 19 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 20


Supports de transmission Supports de transmission
Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Débit et rapidité de modulation (2) Notion de valence


• Il est possible de transmettre n bits pendant un intervalle significatif
Δ, pour ce faire, il suffit que le signal de données ait V = 2n valeurs
différentes (n = log2 V )
• Rapidité de modulation : on appelle rapidité de modulation (baud • V est appelé valence du signal
rate) le nombre d’intervalles significatifs du signal par unité de
temps. Si Δ est la durée de l’intervalle significatif (exprimé en
D = nR = Rlog2 V
secondes), la rapidité de modulation, généralement notée R, est
égale à 1/Δ
• Débit binaire : le débit binaire D est le nombre d’éléments binaires
(bits) émis par seconde sur le support de transmission. Le débit
binaire est exprimé en bit par seconde (bit/s ou bps). Si T est le
temps d’un bit, on aura D = 1/T bps

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 21 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 22

Supports de transmission Supports de transmission


Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Capacité maximale d’un canal Modes d’exploitation d’un support de transmission


(1)
• Mode simplex
S ◦ Une seule extrémité émet, l’autre reçoit (transmission unidirectionnelle)
C = Wlog2 (1 + )
B ◦ Utilisé dans les systèmes de diffusion TV et radio
◦ Ne permet pas de savoir si les données ont été reçus par le destinataire
• Le théorème de Shannon donne la capacité maximale d’un canal sans erreurs
• Mode half duplex
• W est la bande passante du canal exprimé en Hertz
◦ Ce mode, appelé aussi bidirectionnel à l’alternat, permet une
• S/B est le rapport signal à bruit : le rapport de l’énergie du signal transmission dans les deux sens, mais alternativement
sur l’énergie du bruit ◦ L’exemple type est la conversation par ”talkie-walkie”
• À titre d’exemple une ligne téléphonique dont la bande passante est • Mode full duplex
de 3100 Hz et un rapport signal à bruit de 32dB, on peut ◦ Ce mode, appelé aussi bidirectionnel simultané, permet une
théoriquement atteindre une capacité de 33 Kbps transmission dans les deux sens en même temps
◦ Cette technique nécessite l’utilisation de deux voies de transmission,
une pour l’émission et l’autre pour la réception
◦ L’exemple type est le système téléphonique
mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 23 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 24
Supports de transmission Supports de transmission
Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Modes d’exploitation d’un support de transmission Codage versus transcodage


(2)

• On appelle codage, ou codage à la source, l’opération qui fait


correspondre à chaque caractère une représentation binaire
• On appelle transcodage, ou codage en ligne, l’opération qui fait
correspondre aux suites binaires à transmettre les signaux électriques
correspondant

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 25 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 26

Supports de transmission Supports de transmission


Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Plan du cours La transmission en bande de base

• La transmission bande de base (base band) consiste à émettre, sur le


• Supports de transmission support de transmission, des courants différents ; un courant pour
• Codage et la transmission représenter les bits à 0 et un courant pour représenter les bits à 1
• Modes de transmission
• Notion de multiplexage
• Détection et correction d’erreur

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 27 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 28


Supports de transmission Supports de transmission
Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Les principaux codage en bande de base Le code tout ou rien

• Les codes à deux niveaux


• Le code le plus simple
◦ Code NRZ (Non Return to Zero)
◦ Code NRZI (Non Return to Zero Invert)
◦ Code Manchester (code biphasé)
◦ Code Manchester différentiel
◦ Code Miller
• Les codes à trois niveaux
◦ Code RZ (Return to Zero)
◦ Code bipolaire (simple)
◦ Code bipolaire entrelacé d’ordre 2
◦ Code bipolaire à haute densité d’ordre n (BHDn)
• Les codes en blocs
◦ Code nB/mB
◦ Code nB/mT

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 29 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 30

Supports de transmission Supports de transmission


Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Le code NRZ Le code RZ


• Un courant négatif code le 0 • Le bit 0 est représenté par un courant négatif qui est annulé au
• Un courant positif code le 1 milieu de l’intervalle de temps prévu pour la transmission du bit
• Code simple, utilisé couramment entre l’ordinateur et ses • Le bit 1 est représenté par un courant positif qui est annulé au
périphériques milieu de l’intervalle de temps prévu pour la transmission du bit
• Code ternaire simple, limite les interférences entre symboles

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 31 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 32


Supports de transmission Supports de transmission
Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Le code bipolaire Le code Manchester


• Un code tout ou rien • Le signal change au milieu de l’intervalle de temps associé à un bit
• Le bit 0 est représenté par un courant nul • Le bit 0 (resp. un bit 1) est représenté par un courant positif (resp.
• Les bits à 1 sont représentés par un courant alternativement positif négatif) sur la première moitié de l’intervalle et par un courant
ou négatif (éviter de maintenir des courants continus) négatif (resp. positif) sur la deuxième moitié de l’intervalle
• Code ternaire, équilibré, indépendant de la polarité, dérive de • Code binaire, équilibré, conservation de l’horloge, mais spectre très
l’horloge (suite de 0) large (le double)

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 33 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 34

Supports de transmission Supports de transmission


Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Le code Manchester différentiel Le code Miller


• Le bit 1 est codé par une transition (montante ou descendante) en • Le signal associé à un bit à 1 change au milieu de l’intervalle de
début du temps de bit temps associé au bit
• Le bit 0 est codé par l’absence de transition en début du temps de • Code binaire dense, conservation de l’horloge et indépendance de la
bit polarité
• Identique au code Manchester + indépendance de la polarité

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 35 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 36


Supports de transmission Supports de transmission
Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Limitation de la transmission en bande de base La modulation

• Les signaux en bande de base sont sujet à une atténuation • La modulation modifie une ou plusieurs caractéristiques (amplitude,
• L’atténuation est proportionnelle à la distance fréquence, phase) d’un signal sinusoı̈dal appelé onde porteuse et
• Le signal, sans régénération, prend une forme quelconque, le représenté par :
récepteur est de ce fait incapable de faire une décision v (t) = Asin(ωt + φ)
• La transmission en bande de base est plutôt adaptée aux • La démodulation effectue l’opération inverse d’une modulation : elle
communications courtes distances extrait le signal en bande de base de la porteuse
• Pour des distances plus longues on utilise un signal qui oscille en • Les organes qui effectuant les opérations de modulation et de
permanence nommé porteuse ; L’émetteur modifie la porteuse de démodulation s’appellent MODEMs (MOdulateur/DEModulateur)
manière à refléter les informations à transmettre

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 37 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 38

Supports de transmission Supports de transmission


Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

La modulation d’amplitude La modulation de fréquence

• ASK - Amplitude-Shift Keying


• Sensible aux bruits • FSK - Frequency-Shift Keying
• Peu efficace pour les réseaux de transmission de données • Très robuste aux bruits
• Utilisée pour la transmission de données sur fibre optique • Utilisée dans les transmissions radio (FM) et la télédiffusion
mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 39 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 40
Supports de transmission Supports de transmission
Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

La modulation de phase Modulation de phase à quatre moments

• La phase 0 correspond à 00 ; La phase π/2 correspond à 01 ; La


• PSK - Phase-Shift Keying Relativement robuste aux bruits phase π correspond à 10 ; La phase −π/2 correspond à 11
mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 41 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 42

Supports de transmission Supports de transmission


Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Plan du cours Notion de multiplexage

• Supports de transmission • Un support de transmission ayant une large bande passante peut
• Codage et la transmission être rentabilisé en y transmettant plusieurs signaux différents
d’origines diverses sous forme d’un signal composite unique
• Modes de transmission
• Deux techniques de multiplexage :
• Notion de multiplexage ◦ Multiplexage fréquentiel
• Détection et correction d’erreur ◦ Multiplexage temporel

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 43 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 44


Supports de transmission Supports de transmission
Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Le multiplexage fréquentiel (1) Le multiplexage fréquentiel (2)

• La bande passante du support de transmission est divisée en sous


bandes
• Chaque sous bande est utilisée par un émetteur
• Un multiplexeur, à l’émission, permet de transmettre tous les
signaux correspondant aux différentes sous bandes sur le même
support de transmission
• Un démultiplexeur, à la réception, sépare les signaux grâce à une
série de filtres passe bande
• Les sous bandes sont séparées pas des bandes de garde afin d’éviter
les chevauchements entre signaux appartenant à des bandes voisines

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 45 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 46

Supports de transmission Supports de transmission


Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Le multiplexage fréquentiel (3) Le multiplexage temporel (1)

• Les signaux transmis sont du type analogique


• Les signaux numériques sont codés à l’aide de modem • La bande passante du support de transmission est utilisée dans sa
• Chaque modem doit assurer la translation du signal dans la gamme totalité par tranches de temps (les sources émettrices utilisent le
de fréquences du sous canal utilisé support de transmission à tour de rôle)
• Plus efficace que le multiplexage fréquentiel
• Besoin de mémoires tampons pour mémoriser les données qui se
présentent à l’entrée du multiplexeur avant le début des tranches de
temps qui leur correspondent
• Deux types de multiplexage temporel :
◦ Le multiplexage temporel synchrone
◦ Le multiplexage temporel statistique

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 47 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 48


Supports de transmission Supports de transmission
Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Le multiplexage temporel (2) Le multiplexage temporel (3)

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 49 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 50

Supports de transmission Supports de transmission


Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Le multiplexage temporel (4) Techniques de multiplexage hybrides : exemple GSM

• Découpage de la bande de fréquences en sous bandes


• Dans chaque sous bande accès multiple par répartition temporelle
• Le multiplexage temporel synchrone : un émetteur doit patienter le
temps qu’il faut même si les autres émetteurs n’ont rien à
transmettre
• Le multiplexage temporel statistique (Intelligent TDM)
◦ Lorsqu’un émetteur n’a aucune donnée à transmettre, le multiplexeur
saute son tour pour autoriser un autre émetteur, disposant de données
à transmettre, à envoyer
◦ Les réseaux d’ordinateurs utilisent des multiplexeurs statistiques

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 51 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 52


Supports de transmission Supports de transmission
Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Plan du cours Détection et correction des erreurs de transmission


(1)

• Supports de transmission • But : assurer une bonne réception des messages transmis
• Codage et la transmission • Le taux d’erreurs augmente avec :
• Modes de transmission ◦ La distance
◦ La longueur du message
• Notion de multiplexage ◦ La qualité du support de transmission
• Détection et correction d’erreur • Le taux d’erreur de transmission est de l’ordre de 10−5 sur une ligne
téléphonique, de 10−7 à 10−8 sur un coaxial et de 10−10 à 10−12 sur
une fibre optique

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 53 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 54

Supports de transmission Supports de transmission


Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Détection et correction des erreurs de transmission Détection et correction des erreurs de transmission
(2) (3)

• Le décodeur peut corriger lui-même automatiquement certaines


erreurs : correction d’erreur directe
• Le décodeur ne peut que détecter les erreurs ; il est nécessaire de
retransmettre le bloc de données pour corriger les erreurs :
correction par retransmission (ARQ : Automatic Repeat reQuest)

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 55 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 56


Supports de transmission Supports de transmission
Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Détection et correction des erreurs de transmission Le contrôle de parité


(4)
Information Bit de pa- Bloc de Bloc de Concordance
utile rité données données
émis reçu
0100110 1 01001101 0100110 1 oui
0100110 1 01001101 0000110 0 non

• Le contrôle de parité est principalement utilisé pour des


transmissions de caractères
• La méthode est peu performante (un bit de parité est rajouté pour
chaque caractère transmis)
• Il n’est pas possible de corriger toutes les erreurs (il faut que le
nombre de bits modifiés soit impair)

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 57 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 58

Supports de transmission Supports de transmission


Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Code de Hamming (1) Code de Hamming (2)

• Un code de Hamming est d-détecteur si :


x = xn−1 xn−2 · · · x2 x1 x0
dH (A) = d + 1
y = yn−1 yn−2 · · · y2 y1 y0
n−1
 • Un code de Hamming est d-correcteur si :
dH (x, y ) = xi ⊕ y i
i=0
dH (A) = 2d + 1
dH (A) = Minx,y ∈A (dH (x, y ))
0000000000 La distance de Hamming est de 5. Le récepteur
1111100000 est capable de corriger les erreurs doubles. Si le
• La distance de Hamming correspond au nombre de différences entre 0000011111 récepteur reçoit 0000000111, il sait que le mot
deux mots de même longueur 1111111111 de code émis est 0000011111

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 59 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 60


Supports de transmission Supports de transmission
Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Le contrôle par redondance cyclique (1) Le contrôle par redondance cyclique (2)

Données : suite d’éléments binaires à transmettre CRC ou FCS


a0 a1 a2 . . . an−1 r0 r1 r2 · · · rk−1
• À la réception, le récepteur effectue la division euclidienne du
CRC : Cyclic Redundancy Check
polynôme X k P(X ) + R(X ) par le polynôme générateur G (x)
FCS : Frame Check Sequence
Structure d’un bloc de bits contenant des informations • Si le reste de la division est nul, le récepteur déduit que la
de détection d’erreurs transmission s’est passée sans erreurs
• Si le reste est non nul, le récepteur demande la retransmission du
bloc de données
• À l’émission, l’émetteur effectue la division euclidienne du polynôme
X k P(X ) = X k (a0 + a1 X + a2 X 2 + · · · + an−1 X n−1 ) par le polynôme G (X ) • Un exemple : on désire protéger le bloc de données suivant :
’1010010111’, le polynôme générateur est G (X ) = X 4 + X 2 + X + 1
• G (X ) est le polynôme générateur du code
• Le reste de la division correspond au polynôme R(X ) dont les
coefficients (r0 , r1 , r2 , · · · , rk−1 ) sont placés dans le champ FCS

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 61 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 62

Supports de transmission Supports de transmission


Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Correction d’erreur Retransmission avec arrêt et attente

• La détection d’erreur suivie d’une retransmission est la solution la


plus utilisée dans les réseaux informatiques • L’émetteur transmet le bloc de données (information utile + FCS)
et attend la réception d’un accusé de réception positif ou négatif
• Des mécanismes d’accusés de réception (acquittements) permettent
de confirmer la bonne ou la mauvaise réception des données • Si l’accusé de réception est positif (ACK, ACKnowledge), il émet le
envoyées bloc suivant avant d’attendre la réception du prochain accusé
• Différentes politiques d’acquittement et de retransmission sont • Si l’accusé est négatif (NAK, Not ACKnowledge), il réémet le bloc
employées une deuxième fois
◦ Retransmission avec arrêt et attente • Cette stratégie est mise en œuvre sur un canal full duplex ou half
◦ Retransmission continue duplex
◦ Retransmission à réception sélective

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 63 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 64


Supports de transmission Supports de transmission
Codage et la transmission Codage et la transmission
Modes de transmission Modes de transmission
Notion de multiplexage Notion de multiplexage
Détection et correction d’erreur Détection et correction d’erreur

Retransmission continue Retransmission à réception sélective

• L’émetteur envoie une série de bloc de données successifs contenant • Suit le même principe que celui de la transmission continue
des numéros de séquence sans attendre un accusé de réception entre
• Seul le bloc de données erroné est retransmis à la réception d’un
deux blocs ; il interrompt sa transmission à la réception d’un NACK
NACK
• Une fois l’émetteur reçoit un NACK pour un bloc de données, il
• Cette stratégie est mise en œuvre seulement sur une liaison full
retransmet le bloc erroné ainsi que les blocs de données qui le
duplex
suivent

mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 65 mohamed.koubaa@enit.rnu.tn PC - ENIT 66