Vous êtes sur la page 1sur 16

Circuit

De
démarrage
OBJECTIFS :
- Etudier, contrôler, identifier et effectuer des mesures.
Durée : 30 heures
Séance1 : Effectuer l´étude du système de démarrage

I. Rôle et Généralité

La mise en marche d’un moteur à combustion interne, qu’il soit à essence ou Diesel demande
qu’on lui applique une vitesse de rotation. Cette vitesse doit être suffisante pour que le
mélange inflammable nécessaire à la combustion puisse se former et de façon que le moteur
Diesel produise l’auto-allumage.
Cette opération consiste à démarrer le moteur à l’aide d’une source d’énergie indépendante on
peut aussi faire allusion au lancement du moteur à l’aide d’une manivelle qui tend à
disparaître.

Moyen de démarrage :
II. Principe d´un moteur électrique

Le démarreur est un moteur électrique à courant continu dont le principe utilise le phénomène
d’un conducteur parcouru par un courant électrique, placé dans un champ magnétique est
soumis à une force. La valeur de cette force est proportionnelle à la puissance du champ
magnétique et à l’intensité du courant.
Il est nécessaire de donner au conducteur la forme d’une boucle rectangulaire rotative, selon
les figures ci-dessous.
Les couples qui s’exercent sur les spires entraînent l’induit dans un mouvement de rotation.
Les enroulements d’induit et les enroulements d’excitation de l’inducteur sont branchés en
série et par conséquent parcourus par un courant d’une intensité égale. On obtient ainsi la
mise en marche de ce moteur électrique.

III. Différents types démarreurs

Il existe quatre types principaux :


- Le démarreur à inertie ;
- Démarreur à commande positive à roue libre ou à solénoïde ;
- Le démarreur à induit coulissant ;
- Le démarreur à pignon coulissant.
Séance 2 : Etude d´un démarreur à commande positive (à solénoïde)

3.1. Coupe d’un démarreur  à commande positive


a. Rôle 
Il permet le lancement du moteur (mise en marche) grâce à la transformation de l’énergie
électrique en énergie mécanique qui sera transmis au volant moteur par l’intermédiaire du
pignon lanceur ; ainsi le moteur à combustion est entraîné.
b- Vue éclatée d’un démarreur à commande positive
3.2. Un démarreur se compose des éléments suivants :

- Un moteur électrique ;
- Système d’engrainement ;
- Roue libre.
Séance 3 : Démonter, Identifier et expliquer le fonctionnement du démarreur

3.3. Principe de fonctionnement du démarreur à commande positive

PREMIERE PHASE 

DEUXIEME PHASE
TROISIEME PHASE 
Séance 4 : Effectuer le branchement et l´essai d´un démarreur

3.4. Principe de branchement d’un démarreur dans un circuit


Séance 5 : Remplacer le démarreur  sur le véhicule
3.4. Remplacer le démarreur :
 Préparation :
Pour le démarreur
1- Débrancher la cosse négative de la batterie.
2- Représenter sur une feuille l´organe électrique avec ses bornes et noter :
- La forme des bornes et, si possible leur nom.
- La couleur des fils, leur grosseur.
- La forme des cosses, la couleur du protège cosse et leur positions respectives.
3- Déconnecter chacun des fils.
4- Vérifier l´état des cosses : (propreté ; sertissage).
 Déposer le démarreur :
1- Déconnecter les fils et les câbles après repérage.
2- Dévisser les vis de fixation.
3- Déposer le démarreur.
4- Contrôler, réparer ou changer le démarreur.
5- Poser le démarreur. Visser les vis de fixation tout en maintenant le démarreur dans son
logement dans la cloche d´embrayage.
6- Connecter le câble positif de la batterie avec éventuellement les autres fils trouvés au
démontage, et le fil de commande du démarreur.
Séance 6 : Effectuer les contrôles électriques sur les parties du démarreur

III.5. Contrôles électriques


3.6. Contrôles sur le solénoïde 

A l’aide d’une règle graduée, mesurer la


longueur apparente du noyau plongeur

Vérifier la continuité entre les bornes 50


et c du solénoïde avec un multimètre b

Contrôler l’isolement entre la borne 50 et le


corps du solénoïde (masse)

Contrôler la continuité entre la borne 30 et


le fil de liaison tout en appuyant le noyau plongeur