Vous êtes sur la page 1sur 3

2.

L'audit et les théories des organisations 


 

A. La théorie classique et l'audit 

Le contrôle est un des fondements de cette vision de l’organisation, principalement


quantitatif, il est nécessaire à tous les niveaux de l’entreprise.

Le contrôle de gestion qui apparait vers les années 1930 est un outil de gestion élaboré pour
s’intégrer dans cette problématique.

Il s’insère tout à fait dans les principaux concepts suivants :

➤ La séparation des coûts directs et indirects souvent fixes, le calcul des coûts unitaires.

➤ Le découpage de l’activité, la décomposition du coût de production selon les étapes


techniques.

➤ Le calcul et l’analyse des écarts permettant le contrôle de l’exécution des tâches.

Le contrôle de gestion permet de mesurer quantitativement des actions pour les comparer aux
normes préétablies et les corriger si un besoin s’avère nécessaire. Il a souvent été utilisé
comme moyen de contrôle, voire de sanction pour les salariés de l’entreprise.

B. La théorie béhavioriste et le contrôle de gestion 

Le contrôle de gestion est un outil de contrôle mais aussi un instrument de motivation et de


participation.

 
 

C. La théorie psychosociologique et le contrôle de gestion 

L'introduction du contrôle de gestion dans une structure correpondant à la théorie


psychosociologique part du principe qu'il faut, désormais, créer avec les hommes, et non pas
les considérer comme un simple instrument, mais cela n'empêche que le contrôle des hommes
demeurera dans l'organisation, de plus, le contrôle de gestion est un outil, source de conseil et
de suivi des réalisations permettant d'assurer la pérennité de l'entreprise. 

D. L'approche systèmatique et le contrôle de gestion 

L’entreprise est un système structuré de manière à assurer sa survie. Donc celle-ci doit
disposer de moyens lui permettant de lutter efficacement contre l’entropie, parmi ces moyens
il y a le contrôle de gestion. Cet instrument d’aide à la prise de décision permet d’élaborer des
organigrammes, et donc, les relations entre les sous-systèmes, d’établir des plans d’action, des
budgets… 6 Par conséquent, le contrôle de gestion apparait comme un sous-système à part
entière, permettant de contrôler les résultats par rapport aux objectifs prévus et essayant de
maintenir l’entreprise en tant que système à l’état prévu

E. La théorie de la contingence et le contrôle de gestion 

Partant de l’idée précédente, il n’est plus possible de considérer le contrôle de gestion comme
un outil standard pour toutes les organisations. Le contrôle de gestion doit être un système
d’information pour la dimension technique mais aussi pour la dimension sociale. Sa place,
l’importance de son rôle, sa conception et son utilisation vont être différents selon les
spécificités des entreprises. Il doit s’adapter aux besoins d’information de l’organisation et ne
pas être plaqué de la même manière dans toutes les entreprises.

 
 

3. Définition de l'Audit 
 

Les Romains employaient le terme « audit » pour désigner un contrôle au nom de l’empereur
sur la gestion des provinces. Ce terme provient du verbe latin « audire » qui signifie « écouter
».

Encyclopédie Wikipedia

L’audit est un examen critique qui permet de vérifier des informations données par
l’entreprise et d’apprécier les opérations et les systèmes mis en place pour les traduire.

Du bouquin « L’audit Financier »