Vous êtes sur la page 1sur 75

Module M1 PSTE 4222

Méthodes et outils en gravimétrie,


magnétisme et électrique

Prospection Gravimétrique
Janvier 2015 Claire.Bouligand@ujf-grenoble.fr
2016 Virieux
Objectif

Détection de variations de densité dans le sous-sol


Mesure de la gravité
Mesures au sol
Gravimètres absolus : Gravimètres pendulaires
l g
Période d’oscillation
(faibles oscillations) l
T  2
g
faible précision T

gravimètres pendulaires © Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP


Mesure de la gravité
Mesures au sol
Gravimètres absolus : Chute libre

2h
Temps de chute t  précision : 1 Gal
g

h=35cm Chambre
g sous vide

Microg LaCoste FG5-X Microg A10


Mesure de la gravité
Mesures au sol
Gravimètres absolus : Chute libre
Mesure de la gravité
Mesures au sol
Gravimètres absolus : Gravimètres atomiques

Chute libre d’atomes froids

Précision ~ 2 Gal

En cours de développement à l’Observatoire de Paris


Mesure de la gravité
Mesures au sol
Gravimètres relatifs : Gravimètres à ressort

Lacoste Romberg

Scintrex CG-5
Chambre à vide avec thermostat

kx
ressort
masse V
mg

précision : 10 Gal précision : 2-5 Gal


Mesure de la gravité
Mesures au sol
Gravimètres relatifs : Gravimètres à ressort
Mesure de la gravité
Mesures au sol
Gravimètres relatifs : Gravimètre supraconducteur

Force de
lévitation Sphère et bobines
mg supraconductrices

Température : 4.2 K
(hélium liquide dans enceinte calorifique)
Mesures continues
Très faible dérive temporelle
Gravimètre GWR C026
Observatoire gravimétrique de Strasbourg Sensibilité : 1 nanoGal
Mesure de la gravité
Mesures mobiles

Berceau

Plateforme stabilisée
Gravimètre relatif
Gravimètre Précision 0.1 mGal

Correction des
Gravimètre Aérien/Marin Lacoste Romberg accélérations parasites
Mesure de la gravité
Mesures en forage

Estimation de r à partir de g2-g1


Mesure de la gravité

mGal
Mesure de la gravité
Variations temporelles de la gravité

0 24 48
Temps (heures)
Mesure de la gravité
Variations temporelles de la gravité

~ 0.2 mGal

marée terrestres ~0.03 mGal/hr


=
pente : -0.003 mGal/hr

dérive instrumentale
Mesure de la gravité
Variations spatiales de la gravité

Latitude : ~ 0.813 mGal/km (à la latitude de 45° )


 pour une précision de 0.01 mGal : latitude à 10 m près

Altitude : ~ 0.3086 mGal/m


 pour une précision de 0.01 mGal : altitude à 3cm près

Hétérogénéités du substratum
Mesure de la gravité
Mesures complémentaires
1. Heure
 Correction de marée, de la dérive

2. Localisation
Latitude, longitude, altitude
Corrections de latitude, d’altitude
 Localisation de la mesure GPS à main : pas assez précis

levé de nivellement Utilisation de 2 GPS avec post-traitement


Mesure de la gravité
Levé gravimétrique

Station de base
(mesures répétées tous les 3-4 heures)
Mesure de la gravité

Exemple de fiche de mesure


Calcul de la gravité observée
Correction de Marée
Calcul de la gravité observée
Correction de dérive
gmes (mGal)

station de base

g dérive  t   at  b

Temps (hr)

g obs  g mes  g dérive  t   g base


gobs (mGal)

Temps (hr)
Calcul de la gravité observée
Système de référence
Réseau International  Réseau National
Système de Postdam CGF65 (Carte Gravimétrique de France)
IGSN71(International Gravity Standardization Net) RGF83 (Réseau Gravimétrique Français)

Réseau IGSN71
(31 bases en France)

Précision
Système de Postdam : ~0.3 mGal
IGSN71 : ~0.05 mGal http://bgi.omp.obs-mip.fr/
Calcul de la gravité observée
Bases gravimétriques

http://infoterre.brgm.fr/
Calcul de la gravité observée
Correction d’Eötvos (mesures mobiles)

FC Force de Coriolis et Force centrifuge


subies par le navire/avion

v : vitesse du navire / avion


C E  4 .05 v cos λ sin α  0 .0012 v l : latitude
a : cap
Calcul d’anomalies gravimétriques
 g  g obs  g th  C AL
 C P  CT

Correction de latitude
Pesanteur normale sur l’ellipsoïde de référence (ellipsoïde GRS80) en mGal :
g th  l   978032 
.7 1  0 .005 3024 sin
2
 λ   0 .000 0058 sin
2
 2 λ 
g
Correction à l’air libre C AL  2 h  0 . 3086 h
RT

Correction de plateau C P   2  G r h   0 . 0419 r h

Correction topographique CT  0

Formules valables pour g en mGal, h en m et r en g.cm-3


Calcul d’anomalies gravimétriques
Station gravimétrique
Correction topographique

Correction proche (jusqu’à 3 km)


MNT pas de 50 m

Correction intermédiaire (3 – 10 km)


MNT pas de 250 m

Correction lointaine (10 - 167 km)


MNT de 1 km

Corrections de terrain pour la nouvelle carte gravimétrique de France (Martelet et al., 2009)
Calcul d’anomalies gravimétriques
Correction topographique : Différents méthodes de calcul

Prismes parallélépipédiques (x1,y1,z1)

(x2,y2,z2)
Station y
x
z
r  x  y  z
2 2 2

z2
 
y2

x2
1  r  y  r  x  xy  

 G r   x log    y log   
gz    2 z arctan  
 
2
  r  y  r  x  zr   x 
 y1
 1  z
1
Calcul d’anomalies gravimétriques
Correction topographique : Différents méthodes de calcul

N : nombre de secteur par cylindre

densité r

Attraction gravitationnelle d’un secteur de cylindre :

g zi 
2 G r
r 2
 r1  r1  h i 
2 2
r2  h i
2 2

N
Calcul d’anomalies gravimétriques
Correction topographique : Différents méthodes de calcul
Tables de Hammer (densité r = 2g.cm-3)

Réticule de Hammer
Calcul d’anomalies gravimétriques
Correction topographique : Différents méthodes de calcul
Calcul d’anomalies gravimétriques
Correction isostatique

Principe d’isostasie : compensation en profondeur des hétérogénéités de surface

Modèle d’Airy :
Variations d’épaisseur de la croûte

 CR : correction de l’effet gravimétrique de la racine


Calcul d’anomalies gravimétriques

Anomalie à l’air libre


 g  g obs  g th  C AL

Anomalie de Bouguer
 g  g obs  g th  C AL  C P  C T

Anomalie isostatique
 g  g obs  g th  C AL  C P  C T  C R
Calcul d’anomalies gravimétriques
Evaluation de la densité : au laboratoire

Mesure du poids dans l’eau


roches poreuses
M
dG 
A
Densité des grains
M  M
MA = Poids sec dans l’air A ES

MES = Poids saturé dans l’eau M


dR 
A
Densité roche sèche
MAS = Poids saturé dans l’air M AS
 M ES

M
Densité roche saturée d RS 
AS

M AS
 M ES
Calcul d’anomalies gravimétriques
Evaluation de la densité : méthode de Nettleton
Calcul d’anomalies gravimétriques
Evaluation de la densité : méthode de Parasnis

Si densité constante g obs  g ref  0 . 3086 h  0 . 0419 r h

 g obs  g ref  0 . 3086 h  0 . 0419 r h


Calcul d’anomalies gravimétriques
Masse volumique (kg.m-3)

Roches ignées et métamorphiques


andésite 2400-2800
Roches non consolidées basalte 1400-1650
argile 1500-2600 gneiss 1900-2100
sable sec 1400-1650 granite 2500-2800
sable humide 1900-2100 péridotite 2800-3200
quartz 2600-2700
Roches sédimentaires Minerais
craie 1900-2500
barite 4300-4700
charbon 1300-1800
chalcopyrite 4100-4300
calcaire 2000-2700
galena 7400-7600
sel 2100-2600
pyrite 4900-5300
grès 2000-2600
Autres
schistes 2000-2700
huile 600-900
eau 1000-1050
Applications
Accélération de la pesanteur g obs
Applications
Répartition des données

(Nombre de station / km2)


Applications
Anomalie à l’air libre  g AL  g obs  g ref  C AL
Applications
Correction topographique CT

BRGM/RP-57908-FR, 2009
Applications
Anomalie de Bouguer  g B  g obs  g ref  C AL
 C P  CT

Anomalie négative
défaut de masse

Anomalie positive
excès de masse
Applications
Anomalie de Bouguer dans les Alpes

excès de masse

mGal

défaut de masse
Applications
Anomalie de Bouguer dans les Alpes
Applications
Anomalie de Bouguer dans les Alpes
Applications
Mesures de la pesanteur dans la région grenobloise

419 station gravimétriques mesurées entre 1981 et 1999


Applications
Mesures de la pesanteur dans la région grenobloise

Anomalies de Bouguer (r = 2.7 g.cm-3)


Applications
Mesures de la pesanteur dans la région grenobloise

Anomalies résiduelles (après avoir retiré la tendance régionale)


Applications
Mesures de la pesanteur dans la région grenobloise

Courbes d’égale profondeur du substratum anté-quaternaire


Applications
Cratère de Chicxulub
Applications
Cratère de Chicxulub
Applications
Etude microgravimétrique à Al-Dahr, Koweit
Contexte

1989 : effondrement dans une zone résidentielle


Applications
Etude microgravimétrique à Al-Dahr, Koweit

Levé gravimétrique
Applications
Etude microgravimétrique à Al-Dahr, Koweit

 Effondrement à l’aplomb d’une anomalie négative de ~100 Gal


Applications
Applications

(Roques et Erling, 1983)


Applications
Anomalies à l’air libre

Anomalies isostatique

Anomalies de Bouguer
Transformations
Séparation régionale - résiduelle
Anomalies de Bouguer

Anomalies résiduelles
Transformations
Séparation régionale - résiduelle
Transformations
Prolongement vers le haut

Anomalies de Bouguer à 0 km Prolongement vers le haut à 25 km Signal haute fréquence résiduel

(Morse, 2010)
Transformations
2 2
Dérivée seconde d g dz
Anomalies de Bouguer

 g  g  g 
2 2 2

    
 
z  
2 2 2
 x y 
g

x
dg/dx Anomalies résiduelles

x
d2g/dx2

x
Calcul d’anomalie gravimétrique
Correction topographique
Différents méthodes de calcul
Calcul d’anomalies gravimétriques
Calcul d’anomalies gravimétriques
Modèles simples d’anomalie
Sphère homogène
4 3  h
 g z    R G  r
 
3 2
3  x  h
2 2

Profondeur de la sphère

h  1 . 306 x 1 2
x/h
Excès de masse
x
 g max h
2

h M 
r+ r
G
r
Masse de la sphère
R
r  r
M  M
r
Modèles simples d’anomalie
Sphère homogène

Plus la source est profonde, plus l’anomalie est évasée


Modèles simples d’anomalie
Cylindre horizontal infiniment long

h
 g z  2 R  r G
2

x  h
2 2

Profondeur de la sphère
x/h

h  x1 2

h
r+ r
r
R
Modèles simples d’anomalie
Cylindre horizontal infiniment long

h
 g z  2 R  r G
2

x  h
2 2

Profondeur de la sphère
x/h

h  x1 2

h
r+ r
r
R
Modèles simples d’anomalie
Faille verticale

1 1  x
g z  2  h  r G  arctan
 
2   h

h
r
h

r+ r
Modèles simples d’anomalie
Modèles simples d’anomalie
Non unicité de la solution

Plusieurs modèles peuvent produire la même anomalie


Modèles simples d’anomalie
Non unicité de la solution

Plusieurs modèles peuvent produire la même anomalie


Modèles simples d’anomalie
Non unicité de la solution

Plusieurs modèles peuvent produire la même anomalie


Modèles simples d’anomalie
Non unicité de la solution

Plusieurs modèles peuvent produire la même anomalie


https://www.youtube.com/watch?v=VQTKGMY5Bxc&feature=em-upload_owner