Vous êtes sur la page 1sur 10

Les forces et champ de forces

-        -  Expliquer le comportement des systèmes matériels dans un champ de forces


-        -  Introduire les notions permettant de développer la mécanique des particules

  1- Les forces de gravitation – Le Champ gravitationnel


     C’est Isaac Newton qui vers 1666, émis l’idée selon laquelle :

La Terre attire vers elle tous les objets situés dans son proche environnement.
Cette idée fut généralisée et aboutie à la loi d’attraction qui stipule que les objets
du fait de leur masse, s’attirent et exercent les uns sur les autres des forces
d’interaction gravitationnelle.
La gravitation est donc le phénomène d’attraction mutuelle entre les corps
matériels.
 1.1. Les forces de gravitation : Loi d’attraction universelle
     Enoncé : Deux corps ponctuel A et B, de masse mA et mB, exercent l’un sur
l’autre des forces d’attraction directement opposées, dirigées suivant la droite
(AB), d’intensités proportionnelles à leurs masses et inversement
proportionnelles au carré de leur distance.

La constante G est la constante de gravitation universelle. Sa valeur dépend du


système d’unités.
Dans le S.I ; G=6,67.10-11 N.m2/kg2
 
Remarques : - La force gravitationnelle existe entre deux corps quelques soit le
milieu qui les sépare.
                     - Tout corps agissant à une distance très grande par rapport à ses
propres dimensions peut être considéré comme ponctuel.
                     - Deux corps sphériques et homogènes s’attirent comme si toutes
leurs masses étaient concentrées à leurs centres.
 Exercice d’application
Jean et Paul sont assis sur un banc à une distance de 5cm l’un de l’autre.
Calculer L’intensité des forces d’attraction s’exerçant sur eux sachant qu’ils ont
respectivement pour masse 50kg et 75kg.    
1.2. Le champ gravitationnel
  1.2.1. Définition
     C’est toute région de l’espace où une masse est soumise à des forces
gravitationnelles.
Soit le vecteur champ gravitationnel en un point où se trouve un objet ponctuel
de masse m. Ce champ exerce sur cet objet une force gravitationnelle 
1.2.2. Champ de gravitation créé par une masse ponctuelle
     On se propose de déterminer les caractéristiques du vecteur champ de
gravitation créé par un objet ponctuel de masse m0 placé en un point O.
Considérons un objet de masse m placé en un point O’ à la distance r de O et
subissant l’attraction de la masse m0. 

Ainsi les caractéristiques du vecteur sont :


- Point d’application : Le point O’
-Direction : celle du rayon passant par le point O où se trouve m0
- Sens : vers l’origine (source) O. C’est donc un champ centripète.

- Intensité : 
1.2.3. Champ de gravitation terrestre
   C’est le champ créé par la Terre en un point de son voisinage.
1.2.3.1. Champ créé par la Terre en un point de sa surface
   La Terre étant considérée comme une sphère de centre O, de rayon RT et de
masse MT, l’intensité du champ en un point N de sa surface a pour

expression : 
N.B : Le champ de gravitation terrestre peut être confondu au champ de
pesanteur au lieu considéré.
 
1.2.3.2. Champ créé par la Terre à une altitude h
    Considérons un point P situé à une altitude h de la surface de la Terre. La
distance qui sépare ce point du centre de la Terre est (RT+h). En ce point,
l’intensité du champ de gravitation aura pour expression :

1.2.3.3. Relation entre g0 et gh

Exercice d’application
On considère que la lune est une sphère de masse ML=7,35.1022kg et de rayon
moyen RL=1,74.106m.
1. Donner les caractéristiques des vecteurs champ de gravitation créés par la
lune en un point M de sa surface et en un point N situé à
l’altitude z=3,6.104km de sa surface.
2. Représenter ces deux vecteurs.
3. Déterminer l’intensité de la force de gravitation exercé par la lune sur un
astronaute de masse m=85kg se trouvant sur le sol lunaire.
2. Les forces électriques - Le champ électrique
 Les interactions électriques sont des interactions existantes entre des corps
électrisés ou chargés.
Deux corps chargés d’électricité de même nature se repoussent et ils s’attirent
lorsqu’ils sont chargés d’électricité de nature différente.
L’interaction électrique met en évidence l’existence des forces électriques.
2.1. La loi de Coulomb : Les forces électriques
Enoncé : La force d’attraction ou de répulsion s’exerçant entre deux charges
ponctuelles QA et QB placées respectivement aux points A et B, est dirigée
suivant la droite (AB), proportionnelle aux charges QA et QB, et inversement
proportionnelle au carré de la distance qui les sépare.

La constante K vaut 9.109 N.m2/C2 dans le S.I.  QA et QB en coulombs (C)

Exercice d’application
Deux charges ponctuelles q1=1,6.10-19C et q2=-3,2.10-19C sont placées
respectivement en deux points A et B tel AB=10cm.
1. Donner la nature (attractive ou répulsive) des forces électriques qui s’exercent
sur ces charges, puis représenter.
 2. Donner les caractéristiques de la force que subit la charge q1.
2.2. Le champ électrique
2.2.1. Définition
  C’est toute région de l’espace où une charge électrique est soumise à une force
électrostatique.
Le champ électrique est caractérisé par un vecteur champ noté 
Le vecteur champ électrostatique en un point M est définit par    où   
est la force électrostatique qui s’exerce sur une charge Q placée au point M.
Les caractéristiques du vecteur 
sont les suivantes :
- Point d’application : le point M
- Direction : celle de F
- Sens : celui de F si Q>0 et contraire à celui F de si Q<0

- Intensité :   en N/C


 2.2.2. Champ électrique créé par une charge ponctuelle
     La force exercée par une charge QA sur une autre charge QB est

  ……… (1)
De même le vecteur champ créé par la charge QA au point B est

   …………… (2)

Les relations (1) et (2) donnent 


Ainsi la charge QA placée en un point A créé en un point B un champ
électrostatique dont les caractéristiques sont :
- Point d’application : le point B
- Direction : celle de la droite (AB)
- Sens : Il dépend du signe de la charge QA. Si QA>0, le sens est de A vers B : le
vecteur champ est dit centrifuge. Si QA<0, le sens est de B vers A : le vecteur
champ est dit centripète.

  2.2.3. La superposition de champs en un point


  Le vecteur champ électrostatique créé en un point M par un ensemble de
charges ponctuelles est égal à la somme vectorielle des vecteurs champs créés
par chacune des charges agissant seule.
Exercice d’application
Deux charges ponctuelles q1=10-19C et q2=4.10-19C sont placées respectivement en
deux points A et B tel AB=6cm.
1. Déterminer la résultante du champ électrique créé par les deux charges en M,
milieu de [AB].
2. Déterminer la position de point N situé entre A et B pour lequel la résultante
du champ électrique est nulle.
 2.2.4. Lignes de champ
 Une ligne de champ est une courbe qui, en chacun de ses points, est tangente au
champ.
Pour le champ électrostatique, cette courbe est orientée dans le même sens que
le vecteur champ. L’ensemble des lignes de champ constitue le spectre
électrique.

2.2.5. Champ électrique uniforme


 Un champ électrostatique est uniforme dans une région de l’espace si le vecteur
champ en tout point de la région est constant.
Un tel champ électrostatique peut être obtenu entre deux plaques métalliques
planes et parallèles.
Les lignes de champ sont perpendiculaires au plan des plaques. L’intensité du

champ est donnée par la relation 


(E en V/m) où UP1P2=VP1-VP2 est la ddp entre les plaques P1 et P2 ; d=P1P2 la
distance séparant les deux plaques.

3. Les forces magnétiques – Le champ magnétique


3.1. Rappels
Un aimant est un corps qui a la propriété d’attirer le fer et les objets
ferromagnétiques. Les propriétés magnétiques d’un aimant ne se manifestent
qu’à ses extrémités appelées pôles. Deux pôles de même nom se repoussent
alors que les pôles de noms contraires s’attirent.
3.2. Le champ magnétique
3.2.1 Définition
 C’est toute région de l’espace dans laquelle une aiguille aimantée est soumise à
des forces magnétiques.
En chacun de ses points, un champ magnétique est caractérisé par une grandeur
vectorielle appelé vecteur champ magnétique.
Le vecteur champ magnétique, noté   

a pour caractéristiques :
- Direction : celle de l’aiguille aimantée
- Sens : celui allant du pôle sud au pôle nord de l’aiguille aimantée
- Intensité : Grandeur mesurable dont l’unité est le Tesla (T)

3.2.2. Le spectre magnétique


Les lignes de champ magnétique sont des courbes qui, en chacun de leurs points
sont tangentes au vecteur  . L’ensemble des lignes de champ constitue le
spectre magnétique de l’aimant considéré.
   3.2.3. Le champ magnétique terrestre
     C’est celui qui règne au voisinage de la Terre. Le vecteur champ magnétique
est contenu dans le plan du méridien magnétique et il possède deux composantes
dans ce plan :

3.3. Action d’un champ magnétique sur un courant : La force de Laplace


Enoncé : ‘Une portion de conducteur de longueur l parcouru par un courant
d’intensité I et placé dans un champ magnétique uniforme est soumise à une
force électromagnétique dite force de Laplace.’ 
Exemple : Indiquer dans chacun des cas suivants, le sens des vecteurs manquant
pour que la force de Laplace soit juste.

     3.4. Action d’un champ magnétique sur une charge en mouvement : La force
de Lorentz
     Une particule ponctuelle de charge q en mouvement avec une vitesse   dans
une région où règne un champ magnétique est soumise à une force
magnétique appelé force de Lorentz telle que 
Les caractéristiques de cette force sont pareilles que pour la force de Laplace et
son intensité est
Exercice d’application :
Considérons les aimants ci-dessous placés perpendiculairement l’un par rapport
à l’autre.

  Quelles sont les caractéristiques du champ magnétique B en O résultant de


l’action des deux aimant sachant qu’ils sont identiques et créent chacun en ce
point un champ magnétique Bo ?