Vous êtes sur la page 1sur 52

TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE

PROJET APPROFONDI
BIOCLIMATIQUE
01 PROJET

07 STRUCTURE

09 ENVELOPPE

16 CONFORT

21 CONSOMMATION

28 COÛTS

32
ANNEXES

CORNU Anastasya - GOURDY Laurine


Loriguilla, Espagne REYMOND Joseph - VEAUTE Céline
Groupe 02
FICHE D’IDENTITÉ DU PROJET TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Loriguilla, Comunidad Valenciana, Espagne
Climat Köppen : Cwa Temperé Desertique

On constate une température moyenne de 16°C sur l’ensemble de l’année. Le mois de janvier est le plus froid avec 3°C de moyenne minimale. Le plus chaud
est celui de juillet avec 32°C de moyenne maximale et des pics à 36°C. C’est un climat tempéré sec avec peu de précipitations et des températures douces voire
chaudes l’été et froides l’hiver sans descendre sous 0°C. C’est également une zone géographique très ensoleillée avec en moyenne seulement 5 jours nuageux
par mois, et des vents dominants Nord Ouest et Sud Est.

Au vu de cette analyse climatique, nous devons mettre en place une stratégie du chaud pour cinq mois de l’année (janvier/fevrier/mars/novembre/décembre)
et une stratégie du froid pour quatre mois (juin/juillet/aout/septembre). Nous devons nous protéger des apports solaires trop importants éventuels et du vent.
FICHE D’IDENTITÉ DU PROJET TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE

Orientation
- Nord-Sud

Compacité
- Le facteur de compacité du projet est de 1.32. La maison
étant semi-enterré la compacité est considérée comme
bonne en comparaison à une valeur de référence pour
une maison de 100m² (10 x 10) dont la compacité est
de 1.

Ouvertures
- Les ouvertures sont majoritairement sur la façade Sud
pour profiter des apports solaires.
- Au nord une seule ouverture de petite taille pour la
ventilation.
- A l’Est et à l’Ouest, pas d’ouvertures pour se protéger
du vent et du soleil.

Distribution des espaces


- Rez-de-chaussée : espaces de vie traversant Nord-Sud.
- R-1 : chambres et salle d’eau orientées Sud.

T�pologie structurelle
- Enveloppe porteuse maçonnée en monomur brique
complété par des poteaux intérieurs en béton reposant
sur des fondations superficielles en radier. Le soubasse-
ment est réalisé en monomur terre cuite selon le DTU
20.1, complété d’un mur de soutènement en béton armé
au Nord.
- Le monomur brique est renforcé par un chaînage
vertical aux angles et horizontal avec le ferraillage des
poutres noyées dans les dalles.
STRATÉGIES DE MODIFICATIONS MAJEURES TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Projet semestre 7

CHOIX STRUCTURAUX

- Fondations en semelles filantes à changer


- Trame de points porteurs sur-dimensionnée à revoir

COMPOSITIONS DE L’ENVELOPPE

- Planchers bas et intermédiaires, leurs compositions et leurs isolations à revoir


- Murs de soutènement, leurs compostions et leurs isolations à revoir
- Toiture terrasse végétalisée à modifier

ORGANISATION SPATIALE

- Suppression d’une travée porteuse non utile


- Regroupement des pièces d’eau dans le plan pour optimiser les réseaux
CONCEPTION GLOBALE TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Plan de masse et direction des vents Rose des vents

Protection végétale façades


Est et Ouest.

Façade Nord, Est et Ouest


pleines pour se protéger des
vents

Stratégie globale d’implantation : Coupe générale Nord-Sud

Les surfaces d’expositions les plus grandes sont orientés au Sud afin de bénéficier
d’apports caloriques solaires et d’un ensoleillement optimal pour les pièces de vie. Brise-soleil à lames
Pour éviter une surchauffe en été, cette façade est complétée de casquettes et brise Casquette en orientables
béton-armé 1,3 m
soleil.
A l’inverse la façade Nord est relativement fermée pour éviter trop de déperditions 9h le 1er Juin

et se protéger du froid et du vent. Cependant, une ouverture en bandeau au Nord


17h le 1er Juin

permet une ventilation latérale de la pièce de vie.


Les murs Est et Ouest sont pleins afin de se protéger des vents Sud-est et Nord-ouest
et d’éviter une sur-chauffe en se protégeant du soleil de l’après-midi. Pour se pro-
téger davantage des arbres sont plantés devant ces deux façades, ils permettent de
moduler les apports solaires en fonction des saisons.
Une autre stratégie consiste à s’enterrer afin de profiter d’échanges thermiques avec
le sol (Tmoy = 16°C) et d’avoir une meilleure compacité et donc moins de surfaces
d’exposition aux vents.
CONCEPTION GLOBALE TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Stratégie du chaud et du froid

Schéma de stratégie Schéma de stratégie


solaire et thermique été solaire et thermique été

13h le 01 juin
13h le 1er Juin

17h le 01 juin
9h le 1er Juin
17h le 1er Juin

Stratégie de rapport au sol : la température du sol à Loriguilla est en moyenne de 16°C à l’année (jusqu’à environ -2m de profondeur). Le principe de s’enterrer est de réguler les températures
intérieures par le biais des échanges thermiques par convection avec le sol et de minimiser les surfaces de contact avec l’air extérieur pour une meilleure compacité et peu de déperditions
thermiques. Ainsi, le sol nous permet d’avoir un équilibre thermique : La température relativement fraiche du sol en été nous permet de maintenir une température confortable à l’intérieur
lorsqu’il fait 35°C à l’extérieur. Pour cette stratégie, nous allons faire des essais page suivante afin de vérifier l’hypothèse.

Stratégie de diffusion de l’air :

la colonne de diffusion aide à la régulation thermique de la maison. En été, elle permet d’évacuer par la toiture la chaleur accumulée.

Stratégie solaire :

En été, les apports solaires sont limités par des casquettes et brises soleil, ainsi que par les stores, afin d’éviter toute surchauffe.

Choix de matériaux : le béton est utilisé sur les dalles et pour le mur de soutènement pour l’inertie thermique afin d’atténuer les variations de température.
La brique monomur est choisie également pour sa capacité d’inertie thermique et son isolation répartie sans ajout d’isolant.
CONCEPTION GLOBALE TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Stratégie du chaud et du froid

Schéma de stratégie Schéma de stratégie


solaire et thermique hiver solaire et thermique hiver

13h le 01 janvier
13h le 1er Janvier

«Colonne de diffusion»
r Janvier
«Colonne de diffusion»

17h le 01 janvier
9h30 le 1er Janvier
17h le 1er Janvier

Stratégie de rapport au sol : la température du sol à Loriguilla est en moyenne de 16°C à l’année (jusqu’à environ -2m de profondeur). Le principe de s’enterrer est de réguler les températures
intérieures par le biais des échanges thermiques par convection avec le sol et de minimiser les surfaces de contact avec l’air extérieur pour une meilleure compacité et peu de déperditions
thermiques. Ainsi, le sol nous permet d’avoir un équilibre thermique : en hiver, le sol relativement chaud permettra d’éviter une baisse trop importante de température lorsqu’il 3°C à l’extérieur;
cela nous évite de trop chauffer. Pour cette stratégie, nous allons faire des essais page suivante afin de vérifier l’hypothèse.

Stratégie de diffusion de l’air :

la colonne de diffusion aide à la régulation thermique de la maison. En hiver, elle permet un stockage et une diffusion de la chaleur, notamment du poêle à bois.

Stratégie solaire :

Les larges ouvertures au sud permettent de bénéficier des apports caloriques en hiver afin de chauffer naturellement l’intérieur de la maison.
CONCEPTION GLOBALE TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Stratégie du chaud et du froid / hypothèses et tests
Cependant, nous avons fait les même essais avec Uwert, et les résultats semblent différents.
Notre première hypothèse était de ne pas isoler ni les planchers ni le mur de soutènement,
pour profiter au maximum des échanges thermiques avec le sol sur le surfaces de contact. Notre première hypothèse qui était de ne pas isoler ni les planchers ni le mur de soutènement,
Nous avons vérifié l’hypothèse par le PHPP : nous a donné des U (W/m²K) de :
Ce qui nous donnait des valeurs U (W/m²K) de :
4.8 pour le mur de soutènement 3.7 pour le mur de soutènement
6.9 pour les planchers bas sur terre-plein 3.14 pour les planchers bas sur terre-plein

Notre deuxième hypothèse était d’isoler les planchers mais pas le mur de soutènement,
pour profiter au maximum des échanges thermiques avec le sol sur ce mur.
Nous avons vérifié l’hypothèse par le PHPP :

Ce qui nous donnait des valeurs U (W/m²K) de :


4.8 pour le mur de soutènement
0.33 pour les planchers bas sur terre-plein Notre deuxième hypothèse qui était d’isoler les planchers mais pas le mur de soutènement,
pour profiter au maximum des échanges thermiques avec le sol sur ce mur nous a donné des
U (W/m²K) de :

3.7 pour le mur de soutènement


0.31 pour les planchers bas sur terre-plein

Ces simulations du PHPP nous donnent un résultat de besoin de chauffage largement


supérieur aux maximales réglementaires pour une maison passive, en raison des U de
sol et de paroi trop faibles. A savoir 157 kWh/(m²a) lorsque l’on isole ni les planchers
ni le mur de soutènement, et 29KWh/(m²a) lorsque les planchers sont isolés mais pas
le mur de soutènement.

Nous avons donc opté pour une isolation du mur et des planchers afin de respecter les
besoins de chauffage réglementaires du PHPP qui descendent à 9kWh/(m²a) quand ils
Ces simulations qui nous donnent un résultat de U sol et paroi différents du PHPP semblent
sont isolés avec des U de 0.33 pour les Planchers et 0.22 pour le mur de soutènement.
pointer la limite de ce dernier lorsqu’il s’agit de murs enterrés. Ainsi, avec les U paroi et sol
du logiciel Uwert, notre théorie de ne pas isoler semble plausible. Nous avons cependant
pour des raisons réglementaires, choisi le scénario de PHPP qui nous incite à isoler un
minima les parois et les planchers bas. Nous gardons tout de même à l’esprit qu’une autre
alternative serait envisageable sans occasionner trop de déperditions et donc, de besoins
de chauffage tout en conservant un échange thermique entre la maison et le sol.
CONCEPTION GLOBALE TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE

Plan de re�-de-chaussée Plan r-1

B A

WC HSP
2.55m
B A

Pièce de vie traversante

Cuisine

Réserve
Chaufferie Dressing
HSP
Salle d'eau 5.30m

HSP
2.55m Couloir cheminée HSP
2.55m

Terrasse Chambre 1 Chambre 2 Chambre parentale

L’entrée se fait façade Nord par un chemin d’accès relié à la route; elle Au niveau inférieur enterré sont réparties les chambres afin d’avoir des
donne sur la pièce principale (salon, cuisine, salle à manger) traversante. espaces frais et calmes. Le couloir est un espace tampon qui atténue les
Ce grand espace libre est ouvert sur l’extérieur et bénéficie d’une grande bruits. Les pièces d’eau et technique (chaufferie) sont disposées façade
terrasse en façade Sud. La paroi entre l’intérieur et la terrasse est totale- Nord (façade apportant la fraîcheur) et servent d’espaces tampons afin de
ment vitrée afin de profiter de vues sur le paysage. Le plan libre est choisit réduire les impacts du froid sur les chambres.
pour une fluidité de l’air et de circulation. Les pièces d’eau sont regroupées pour optimiser les réseaux.
(plan modifié entre l’avant projet et le développement, afin de regrouper les pièces d’eau et les
réseaux en un même point)
CONCEPTION GLOBALE TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE

Coupe a - Nord Sud Coupe b - Nord Sud

in
uin

Terrasse Sud Salon traversant Terrasse Sud Cuisine Sanitaire

2,55 m

Chambre 1 Salle d'eau


Chambre 2 Couloir cheminée
2,50 m

Réseaux d’eau

Cette coupe met en évidence la disposition traversante du salon, son ouver- Cette coupe met en évidence le regroupement des pièces d’eau et technique
ture sur le paysage et la présence d’un espace extérieur dans la continuité en façade Nord au R-1, avec l’optimisation des réseaux d’eau en un seul point
de l’espace de vie au RDC. de la maison.
Au R-1, est visible l’espace tampon de circulation qui isole les chambres du (arrivées d’eau et évacuation des eaux usées)
salon et sert de colonne de diffusion de l’air.
Les hauteurs sous plafonds (environ 2,50 m) permettent un équilibre entre
compacité et confort.
PROJET APPROFONDI TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Composition structurelle globale

Fondations : Superficielles, radier en béton armé (fondations modifiées entre l’avant projet et le développement, car les fondations en semelles filantes demandaient de gros efforts d’excavation non utiles)

Enveloppe : Système porteur maçonné Monomur en brique terre cuite avec chaînage ponctuel vertical aux angles et aux points d’appuis et chaînage horizontal en tête des murs; participe à la solidité d’ensemble
et au soutien de la toiture

Planchers : Dalles en béton armé avec poutres noyées, pour l’inertie thermique.

A A B B C C D D

1 1

A A B B C C D D

2 2

3 3 3 3

4 4

5 5 5 5

(La travée de poteaux du noyau de circulation a été supprimée à l’étage en raison de portées suffisantes en la supprimant et d’ajout inutile de structure et de matière)
Le système structurel est une enveloppe porteuse lourde maçonnée en brique Monomur 30cm. C’est un matériau à isolation répartie avec une bonne inertie thermique qui
ne nécessite par d’isolant supplémentaire. Ces murs de briques sont chaînés verticalement aux angles et sous les points porteurs des poutres de planchers avec des briques
poteaux. Ils sont chaînées horizontalement par les ferraillages des poutres noyées dans les dalles en béton. Ce système repose sur des fondations superficielles en radier pour
limiter les travaux de décaissement du terrain. Des poteaux ponctuels de béton armé sont ajoutés dans les espaces ouverts nécessitant un point porteur. Les soubassements
sont réalisés en brique Monomur en conformité selon le DTU 20.1, et un mur de soutènement en béton armé au nord vient compléter l’ensemble.
TYPOLOGIE STRUCTURELLE TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Coupe générale détaillée
Fondations :
Le sol est un sol en terre qui ne présente pas de spécificités particulières et la disposition semi-enterrée de la maison nous a amené à choisir une fondation superficielle en radier. Ce sont des fondations courantes qui ne nécessitent pas de
gros travaux d’extraction et de décaissement contrairement aux semelles filantes initialement dessinées.

Dalles et planchers :
Le bâtiment est composé de dalles BA coulées en place sur terre plein. Elles sont isolées du sol afin d’avoir un coefficient thermique correct mais avec une isolation minimale. Le plancher du R+1 intermédiaire est une dalle BA également,
ainsi que la dalle de toiture plate froide. Le système utilisé est justifié par les qualités du béton en terme d’inertie thermique qui captera les apports solaires avec un temps de déphasage important.

Parois :
Le bâtiment propose deux types de structures pour les parois : Une ossature porteuse en Monomur terre-cuite. Cette structure a une isolation thermique répartie, a une bonne inertie, une bonne résistance de compression et ne nécessite
pas d’isolant supplémentaire. Ces Briques sont perspirantes ce qui justifie l’usage de cette structure pour le confort intérieur. Enfin, la mise en place de ce type de mur est économique et facile à mettre en œuvre.
Un mur de soutènement en béton côté nord permet de retenir la plus grosse masse de terre et de bénéficier d’échanges caloriques entre l’intérieur et le sol dont la température moyenne annuelle est de 16°C.

Coupe générale
Ech 1/50

Compacité et durabilité
Superficies horizontales : 135.17
Superficies verticales exposées : 107.08 m² Compacité : 1.32 m²/m3 (297.35m²/224.5m3)
Volumes de chauffage : 224.5m3
Superficie toiture : 55.1 m² Compacité : moyenne, mais améliorée par les surface enterrées
TYPOLOGIE STRUCTURELLE TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Ponts thermiques

Rupteur thermique dans la dalle


Isolation par l’extérieur et monomur
Présence d’un pont malgré le rupteur

Rupteur thermique
en bout de dalle Isolation par l’intérieur et monomur
Empêche le pont thermique

Isolation par l’intérieur et monomur


Empêche le pont thermique Isolation par l’intérieur
Empêche le pont thermique

Isolation par l’intérieur


Empêche le pont thermique

Isolation par l’intérieur et monomur


Empêche le pont thermique

Ponts thermiques présents

Points sensibles traités


ENVELOPPE TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Coupe détail mur sud
Échelle 1/20 Teck de terrasse 20mm

Plots de terrasse

Dalle béton armé 200mm

Revêtement enduit extérieur Joint de mortier


Ouate de cellulose 100mm
Enduit extérieur à la chaux
plaque de plâtre perforée
Coffre volet roulant
Isolation thermique CVR
Enduit intérieur plâtre chaux

Coulisse de volet roulant Menuiserie ALU haute performance

Double vitrage à l’argon

Joint mousse imprégnée


Appui pré-fabriqué terre cuite
Joint mortier colle
Embrase pré-fabriqué terre cuite Arase étanche
Enduit hydrofuge
Bordure béton Brique monomur 300mm
Sable Enduit plâtre chaux

Gravillon

Gravier

Tomettes terre cuite 20mm


Grosses pierres Chape ciment 40mm
Polystyrène extrudé 120mm
Géotextile 1mm
Radier en béton armé 200mm

Lit de sable et film anti-remontée


capillaire
Drain perforé 120mm
Bêche de radier

Béton de propreté Hérisson 200mm


ENVELOPPE TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Coupe détail mur nord
Couvertine métallique
Échelle 1/20 Acrotère en béton armé
Enduit extérieur à la chaux

Complexe d’étanchéité de toiture Planelle d’about

Polystyrène extrudé 100mm

Rupteur thermique
Dalle en béton armé 200mm
Chaînage de dalle
plaque de plâtre perforée

Brique monomur 300mm

Joint mortier colle


Brique de linteau

Joint mousse imprégnée


Menuiserie ALU haute performance

Double vitrage à l’argon

Tablette de finition
Planelle d’about
Appui pré-fabriqué terre cuite
Isolation rigide

Brique monomur 300mm


Enduit extérieur à la chaux

Arase étanche

Enduit hydrofuge de soubassement

Sable
Tomettes terre cuite 20mm Bordure en béton
Chape ciment 40mm
Polystyrène extrudé 120mm Gravier

Radier en béton armé 200mm Grosses pierres

Géotextile 1mm
Lit de sable et film anti-remontée
capillaire
Drain perforé 120mm
Bêche de radier
Hérisson 200mm Béton de propreté
ENVELOPPE TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Coupe détail mur de soutènement
Échelle 1/20

Mur de soutènement 200mm

Isolant polystyrène expansé 150mm

Pare vapeur Remblais

Enduit plâtre chaux


Enduit hydrofuge

Plinthe
Tomettes terre cuite 20mm
Chape ciment 40mm

Polystyrène extrudé 120mm


Géotextile 1mm
Radier en béton armé 200mm
Grosses pierres

Lit de sable et film anti-remontée


capillaire
Bêche de radier Drain perforé 120mm

Hérisson 200mm Béton de propreté


ENVELOPPE - COMPOSITION DE LA TOITURE TERRASSE TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE

Toiture :
La toiture est composée d’une dalle en béton armée avec poutres noyées. C’est une toiture plate froide, qui présente un débord important côté Sud pour servir de casquette solaire aux baies
du salon. Elle est isolée par l’extérieur avec un isolant rigide en polystyrène extrudé, et laissée brute à l’intérieur avec un revêtement fin de plâtre perforée. Cela permet de limiter les ponts
thermiques, et de bénéficier de l’inertie de la dalle dans le salon pour le confort thermique.
Matériaux Lambda (W/mK) Épaisseur (mm)

Placo plâtre intérieur 0,35 13


Dalle béton armé 2,3 200
Isolant polystyrène extérieur 0,04 120
Complexe d’étanchéité bitumineuse 0,23 20
Total : 36 cm Valeur du U : 0,309 W/m²K

Coupe détail de la liaison en toiture Couvertine métallique


Acrotère en béton armé
Enduit extérieur à la chaux

Complexe d’étanchéité de toiture Planelle d’about

Polystyrène extrudé 100mm

Rupteur thermique
Dalle en béton armé 200mm
Chainage de dalle
plaque de plâtre perforée

Brique monomur 300mm

Joint mortier colle


Brique de linteau

Joint mousse imprégnée


Menuiserie ALU haute performance

Double vitrage à l’argon

Pont thermique

En raison de l’isolation par l’extérieur en toiture (pour des questions d’inertie) et malgré un rupteur thermique, un léger pont thermique est présent sur le périmètre de la toiture terrasse
ENVELOPPE - COMPOSITION DES MURS TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Monomurs

Parois :
Les Monomurs en terre-cuite à isolation répartie sont porteurs et très isolants, l’ajout d’une isolation supplémentaire n’est pas nécessaire. L’enduit de chaux en façade permet de protéger le
matériau poreux. Nous avons choisit des parois perspirantes. Ce type de paroi permet la régulation de l’hygrométrie dans la pièce grâce à une migration de vapeur dans l’épaisseur du mur.

Le mur de soutènement Nord est réalisé en béton armé pour bénéficier d’échanges thermiques avec le sol. Cependant il est légèrement isolé pour éviter les pertes trop importantes.

Les cloisons sont en panneaux de plaques de plâtre BA 15 montées sur ossature métallique, isolées à la ouate de cellulose pour assurer un confort acoustique entre les pièces.
Matériaux Lambda (W/mK) Épaisseur (mm)

Enduit à la chaux intérieur 0,7 15

Brique monomur en terre cuite 0,1 300

Enduit à la chaux extérieur 0,7 20


Total : 33,5 cm Valeur du U : 0,328 W/m²K

Coupe détail de la constitution de l’enveloppe

Enduit plâtre chaux

Brique monomur 300mm


Enduit extérieur à la chaux

Arase étanche

Enduit hydrofuge de soubassement


ENVELOPPE - COMPOSITION DES MURS TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Monomurs de soubassement
Matériaux Lambda (W/mK) Épaisseur (mm)

Enduit à la chaux intérieur 0,7 15


Brique monomur en terre cuite 0,1 300
Film bitumineux étanche 0,23 20
Total : 33,5 cm Valeur du U : 0,322 W/m²K

Coupe détail de la liaison du soubassement

Joint mousse imprégnée


Appui pré-fabriqué terre cuite
Joint mortier colle
Embrase pré-fabriqué terre cuite
Arase étanche
Enduit hydrofuge
Bordure béton Brique monomur 300mm
Sable
Enduit plâtre chaux

Gravillon

Gravier

Tomettes terre cuite 20mm


Grosses pierres Chape ciment 40mm
Polystyrène extrudé 120mm
Géotextile 1mm

Radier en béton armé 200mm

Lit de sable et film anti-remontée


capillaire
Drain perforé 120mm
Bêche de radier
Béton de propreté Hérisson 200mm

Pont thermique
Grâce à l’isolation par l’intérieur de la dalle et au soubassement en monomur a isolation répartie, nous ne notons pas de pont thermique sur cette liaison
ENVELOPPE - COMPOSITION DES MURS TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Mur de soutènement en béton
Matériaux Lambda (W/mK) Épaisseur (mm)

Enduit à la chaux intérieur 0,7 15


Béton armé 2,7 200
Isolant polystyrène 0,035 150

Film bitumineux étanche 0,23 20


Total : 38,5 cm Valeur du U : 0,223 W/m²K

Coupe détail du mur de soutènement

Mur de soutènement 200mm

Isolant polystyrène expansé 150mm

Pare vapeur Remblais

Enduit plâtre chaux

Enduit hydrofuge

Plinthe

Tomettes terre cuite 20mm


Chape ciment 40mm
Polystyrène extrudé 120mm
Géotextile 1mm
Radier en béton armé 200mm
Grosses pierres

Lit de sable et film anti-remontée


capillaire
Bêche de radier Drain perforé 120mm

Hérisson 200mm
Béton de propreté

Pont thermique
Grâce à l’isolation par l’intérieur de la dalle et à l’isolation par l’intérieur du mur, nous ne notons pas de pont thermique sur cette liaison
COMPOSITION DES PLANCHERS TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Plancher bas sur terre-plein et fondations
Dalle et planchers :
Les dalles sur terre-plein sont isolées par l’intérieur par un isolant rigide en polystyrène extrudé afin d’empêcher les échanges thermiques avec le sol et de limiter les ponts thermiques.
Le plancher intermédiaire est isolé par l’intérieur à la ouate de cellulose afin d’isoler phoniquement et thermiquement les espaces.
La dalle de toiture en béton armé est isolée par l’extérieur et laissée brute à l’intérieur, avec un revêtement fin en plâtre afin de profiter de l’inertie de la dalle en béton. Ces apports caloriques
solaires permettent de diminuer les besoins de chauffage du bâtiment.

La dalle du R+1 présente un débord extérieur qui joue le rôle de «casquette» afin de limiter les apports solaires en été dans les chambres. Le débord de la toiture joue également le rôle de
casquette pour les pièces de vie de l’étage.

Matériaux Lambda (W/mK) Épaisseur (mm)


Tomette terre cuite 1,2
Chape ciment 1,4 40
Dalle béton 2,3 200
Panneau de polystyrène 0,035 100
Film étanche 0,22 2 Valeur du U : 0,335 W/m²K
Total : 34,2 cm

Coupe détail du plancher bas

Enduit plâtre chaux


Enduit hydrofuge de soubassement

Plinthe
Sable
Tomettes terre cuite 20mm Bordure en béton
Chape ciment 40mm Gravier
Polystyrène extrudé 120mm

Radier en béton armé 200mm


Grosses pierres

Lit de sable et film Géotextile 1mm


anti-remontée capillaire

Bêche de radier
Drain perforé 120mm

Hérisson 200mm Béton de propreté

Pont thermique
Grâce à l’isolation par l’intérieur de la dalle sur terre-plein et à l’isolation répartie du monomur, nous ne notons pas de pont thermique sur cette liaison
COMPOSITION DES PLANCHERS TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Plancher intermédiaire

Plancher intermédiaire intérieur Plancher intermédiaire extérieur


Matériaux Lambda (W/mK) Épaisseur (mm) Matériaux Lambda (W/mK) Épaisseur (mm)

Plaque de plâtre 0,25 13 Plaque de plâtre 0,25 13


Isolant ouate de cellulose 0,04 100 Isolant ouate de cellulose 0,04 100
Dalle béton armé 2,3 200 Dalle béton armé 2,3 200
Mortier colle 0,61 20 Terrasse bois 0,13 20
Tomette en terre cuite 1,2 20 Total : 34 cm
Valeur du U : 0,355 W/m²K
Total : 36 cm Valeur du U : 0,368 W/m²K

Coupe détail du plancher intermédiaire

Teck de terrasse 20mm

Plots de terrasse

Dalle béton armé 200mm

Revêtement enduit extérieur Joint de mortier


Enduit extérieur à la chaux Ouate de cellulose 100mm
Coffre volet roulant plaque de plâtre perforée
Isolation thermique CVR

Enduit intérieur plâtre chaux


Coulisse de volet roulant Menuiserie ALU haute performance

Double vitrage à l’argon

Pont thermique
Grâce à l’isolation par l’intérieur du plancher et à l’isolation répartie du monomur, nous ne notons pas de pont thermique sur cette liaison
CONFORT THERMIQUE TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Ventilation naturelle
Le confort thermique est relatif à la température de l’air ambiant. L’enjeu pour un confort optimal est une température comprise entre 19°C en hiver et 25°C en été défini selon nos estimations
pour ce climat. Pour rafraîchir la maison en période chaude, la ventilation est réalisée par la simple ouverture des fenêtres, dès que la température extérieure descend au-dessous de la tem-
pérature intérieure.
- Les ouvertures des façades Nord et Sud, permettent une ventilation naturelle traversante latérale. L’air froid rentre et l’air chaud est évacué.
- Les ouvertures au R-1 et celle du toit permettent des mouvements ascensionnels de l’air chaud qui, plus léger monte. Ainsi, les nuits d’été, la maison est sur-ventilée de façon à ce que l’air
ambiant soit rafraîchit par l’air extérieur. La sur-ventilation nocturne est possible car il y a un différentiel de température d’au moins 5 °C entre l’air intérieur et l’air extérieur. Cette sur-ventila-
tion permet, également de charger les matériaux d’inertie (brique monomur et dalles béton) en fraîcheur, qui, avec le phénomène de temps de déphasage (de 15h pour la brique monomur)
retransmet cette fraîcheur en journée l’été et rafraîchit naturellement les pièces.

Schéma de principe : ventilation naturelle vents Sud-Est Diagramme de répartition des températures
9h le 1er juin

Ventilation verticale, élévation de l’air chaud


17h le 1er juin
dans le Monomur :

Ventilation traversante latérale

Schéma de principe : sur ventilation nocturne vents Nord-Ouest


Ventilation verticale, élévation de l’air chaud face intérieure maintenue à 19°C pour un confort optimal

Ventilation traversante latérale


CONFORT HYGROTHERMIQUE
Parois Perspirantes TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Le confort hygrothermique est relatif à la température et à l’humidité de l’air ambiant. L’enjeu pour un confort optimal est une humidité de l’air homogène ainsi qu’une tem-
pérature comprise entre 19°C en hiver et 25°C en été défini selon nos estimations pour ce climat

Pour le confort hygrométrique, il faut prendre en compte l’humidité. Les parois du projet sont des parois monomur perspirantes, ce qui correspond à toute paroi de l’enveloppe
du bâti permettant une meilleure migration de la vapeur d’eau au travers des éléments qui la constituent tout en restant étanche à l’air.
Elles présentent la particularité d’auto-réguler de façon naturelle et statique l’hygrométrie de l’air à l’intérieur du bâti. Le principe d’absorption et de restitution de la vapeur
augmente la sensation de confort thermique.

L’enduction de la face intérieure et extérieure de la brique monomur directement au mortier de chaux à base de liants hydrauliques, assure une très bonne étanchéité à l’air
du bâti. Les jonctions parois opaques/parois vitrées, parois verticales/parois horizontales, sont traitées pour qu’aucun air parasite ne puisse nuire à l’isolation thermique. Ainsi,
il est possible d’atteindre des valeurs d’étanchéité à l’air inférieures à 0,5 m3/h.m2, soit 30% de gain par rapport à la valeur minimale fixée par le label BBC effinergie.

La VMC, alors moins sollicitée pour réguler l’humidité n’en reste pas moins indispensable et la qualité de l’air intérieur revêt une importance primordiale pour la conception
du bâtis.

INT EXT INT EXT

Vapeur
Vapeur

Imperméabilité de l’enduit Imperméabilité de l’enduit

Lorsque l’hygrométrie de l’air intérieur est supérieure à Lorsque l’air intérieur est trop sec, la paroi est capable de libérer
celle de la paroi, cette dernière absorbe la surabondance dans l’air la vapeur d’eau qu’elle a absorbée, lorsque l’hygrométrie
de vapeur. de l’air intérieur était supérieure à celle de la paroi.
CONFORT HYGROMÉTRIQUE TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Ventilation mécanique

La ventilation mécanique est un système indépendant des conditions climatiques extérieures. Il permet de renouveler l’air des pièces humides (salle d’eau,
sanitaires, cuisine). Ici, le choix s’est porté sur une ventilation simple-flux car les résultats de consommations ne nécessitaient pas d’ajout de ventilation double-
flux. Ce système est Basé sur un extracteur électrique qui aspire l’air de l’intérieur (humide et pollué) pour faire rentrer de l’air neuf de l’extérieur. L’extracteur
aspire l’air, ce qui créé une dépression dans la maison : l’air de l’extérieur va ainsi rentrer dans la maison grâce aux bouches d’entrées d’air dans les pièces de vie.
L’air extrait est récupéré dans les pièces de service contenant un point d’eau, puis centralisé au niveau de l’extracteur pour qu’il soit évacué vers l’extérieur. La
particularité de la VMC est d’être hygro-réglable c’est à dire qu’elle prend en compte le taux d’humidité relative de la pièce pour contrôler la ventilation. Elle est
plus perfectionnée qu’une ventilation autoréglable, activée manuellement par l’utilisateur.

Extracteur électrique simple-flux

Schéma de principe de la ventilation mécanique


Ectracteur électrique simple-flux

Extracteur électrique simple flux

Selon la RT2012, il est nécessaire d’avoir un taux de re-


nouvellement de l’air de 90m3/h pour un logement de 3
personnes, avec 30m3/h par personnes. Il est conseillé
également d’avoir un taux d’humidité entre 60- 65% pour
un confort optimal.
CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Stratégie énergétique globale

Voici les données climatiques rentrées depuis la station météorologique de Loriguilla. Les hivers sont doux et la chaleur estivale est supportable. C’est un climat tempéré sec
avec peu de précipitations. Les températures sont douces voire chaudes l’été (32°C) et fraîches l’hiver (3°C), sans jamais descendre en dessous de 0°C. La température moyenne
à l’année est de 16°C.
L’ensoleillement est important avec en moyenne seulement 5 jours nuageux par mois.

Notre stratégie consiste à éviter la surchauffe en été, à avoir une bonne ventilation et réussir à capter la chaleur et les apports caloriques solaires passifs le restant de l’année
pour les périodes plus fraîches.

Pour cela nous avons travaillé sur l’orientation Sud de la maison et de ses ouvertures, ainsi que sur les ombrages, l’enterrement de la maison pour l’étage inférieur, et les com-
positions des surfaces et l’inertie de la maison (murs, planchers, vitrages) ainsi que sur la ventilation naturelle.

Par différents changements de paramètres déterminant nous avons essayé de réduire au maximum les besoins de chauffe et de refroidissement afin de respecter au mieux les
critères de maison passive réglementaires.
STRATÉGIE SOLAIRE ET THERMIQUE TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE

STRATÉGIE DU CHAUD : hiver (inférieur de 19°C)

- Capter les rayons du soleil grâce aux baies sud.

- Bénéficier des échanges caloriques et de l’inertie


du mur de soutènement du terrain pour apporter sa
température constante dans les pièces de nuit et li-
miter la baisse de température intérieure.
Période estivale Période hivernale
- Bénéficier des rayonnements solaires sur les murs
monomur dans les pièces de vie et de l’inertie de ces 13h le 01 janvier
13h le 1er Janvier

derniers pour offrir un apport de chaleur la nuit.


17h le 01 juin
9h le 1er Juin
17h le 1er Juin
En été, les casquettes et Les brises soleils sont enlevés
- Bénéficier de la chaleur accumulée la journée pour brises soleil protègent la fa-
13h le 1er Janvier

afin de laisser passer le rayon-


la redistribuer la nuit lorsque la température baisse. çade sud afin d’éviter toute nement solaire et d’avoir un
sur-chauffe. Les occultations apport de chaleur naturel en
sont extérieures pour une hiver
protection optimale.
STRATÉGIE DU FROID : été (supérieur à 26°C)

- Capter la température constante de la terre par le


mur de soutènement, pour évacuer la chaleur super- Protection et masque végétal des façades Ouest et Est par la présence d’arbre caducs.
flue présente à l’intérieur .

- Bénéficier de la fraicheur accumulée la nuit par


sur-ventilation nocturne pour la redistribuer la jour- Période estivale Période hivernale
née.

- Se protéger du soleil pour les terrasses et les pièces


de vies plein sud par l’ajout de casquettes et de
brise-soleil.

- Sur-ventiler la maison la nuit pour la Rafraîchir et


profiter du déphasage des matériaux En été, l’ombre portée des arbres En hiver l’absence de feuilles permet au
d’inertie. sur la façade est rafraîchissante. rayonnement solaire de réchauffer la façade.
CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Tests et modifications

Notre première hypothèse était de ne pas isoler les planchers ni le mur de soutène- Notre deuxième hypothèse était d’isoler les planchers mais pas le mur de soutène-
ment, pour profiter au maximum des échanges thermiques avec le sol sur le surfaces ment, pour profiter au maximum des échanges thermiques avec le sol sur ce mur.
de contact.
Ce qui nous donne des valeurs U de :
Ce qui nous donne des valeurs U de : 4.8 pour le mur de soutènement et
4.8 pour le mur de soutènement et 0.33 pour les planchers bas sur terre-plein
6.9 pour les planchers bas sur terre-plein

Ces simulations nous donnent un résultat de besoin de chauffage largement supérieur aux maximales réglementaires pour une maison passive. A savoir 157 kWh/(m²a) lorsque l’on isole ni les
planchers ni le mur de soutènement, et 29KWh/(m²a) lorsque les planchers sont isolés mais pas le mur de soutènement.

Nous avons donc opté pour une isolation des deux composants afin de respecter les besoin de chauffage réglementaires qui descendent à 9kWh/(m²a) quand ils sont isolés avec des U de 0.33
pour les Planchers et 0.22 pour le mur de soutènement.
CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
ECS et panneaux solaires

Avec un climat bénéficiant d’un ensoleillement constant avec peu de jours


couverts (5jours par mois), une stratégie de panneaux photovoltaÏques
est mise en place pour les besoins d’eaux chaudes sanitaires.

Les panneaux photovoltaïque choisis sont de type capteur tubulaire sous-


vide avec un bon rapport rendement/taille. C’est une technologie recon- 9h le 1er Juin
17h le 1er Juin

nue pour son rendement particulièrement élevé. Plus de 75% de l’énergie


solaire captée est restituée et utilisable via le chauffe eau solaire : soit
environ 1500 Wh avec un niveau correct d’ensoleillement.

La surface de panneaux est estimée à 5.30 m² avec 1.8m² par personnes.

C’est donc un choix particulièrement intéressant pour les besoins impor-


tants sur une surface réduite. Les panneaux permettent de faire fonction-
ner un chauffe eau solaire et permet une couverture de l’eau chaude de
96 %.

Les apports de chaleurs non utiles sont


donc largement réduit grâce à ce système
mis en place.
CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Résultats et bilans
Vérification des résultats du PHPP
Bilan de chauffage à l’année

Récapitulatifs besoin de chauffage et de ventilation

La maison rentre bien dans les critères de passivité, avec un besoin de chauffe an-
nuel de 9KWh/(m²a) et un besoin de refroidissement de 8 KWh/(m²a). Ainsi, un chauf-
fage d’appoint (poêle à granules) est nécessaire en décembre, janvier et février, tan-
dis qu’une sur-ventilation nocturne est nécessaire en juillet et aout. Globalement, les
apports caloriques passifs du rayonnement solaire et l’inertie de la maison suffisent à
maintenir une température confortable naturellement dans les pièces.
CONFORT VISUEL TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE

Pour le confort visuel, la stratégie consiste à limiter l’éblouissement et la réverbération de la lumière sur les surfaces afin d’assurer un niveau confortable dans les pièces, mais de capter assez
de rayonnement solaire pour atteindre un niveau d’éclairement suffisant sans avoir recours à la lumière artificielle en journée. B A

Nos ouvertures sont positionnées principalement en façade Sud. Notre but est d’obtenir un bon FLJ malgré nos deux parois aveugles en jouant avec la lumière apportée par la façade vitrée.

Sf = Surface nette du vitrage WC HSP

Calcul FLJ moy :


2.55m

TL= Facteur de Transmission lumineuse du vitrage


a= Angle de ciel visible depuis la fenêtre
St = Surface totale (sol+plafond+parois) Pièce de vie traversante

R = Facteur de Réflexion moyen des parois du local

FLJ du RDC dans la pièce de vie : Cuisine

Sf = Surface nette du vitrage (24.14m²)


TL= Facteur de Transmission lumineuse du vitrage (0.50) St= Ssol+ Splafond+ Sparois
a= Angle de ciel visible depuis la fenêtre (90°)
= 53.95 + 53.95 + 78.62
St = Surface totale (sol+plafond+parois) (186.52m²) 1

R = Facteur de Réflexion moyen des parois du local (0.5)

Terrasse

24.14*0.50*90
Calcul FLJ moy salon : = 7.76%
186.52*(1-0.5*0.5)

Pour limiter l’éblouissement, nous avons choisi un vitrage avec un facteur solaire moyen afin de ne pas avoir
d’éblouissement dû à la grande face vitrée. Un sol en tomette a également été choisi, qui est une surface matte et
sombre limitant la réverbération.
En cas d’inconfort, nous pouvons agir sur la lumière ambiante en orientant les persiennes de la terrasse ou en
fermant les stores des baies vitrées.

Le pourcentage FLJ moyen est bon et ne nécessite pas d’éclairage artificiel en journée pour un usage de salon-cui-
sine.
B A

CONFORT VISUEL TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE

Sf = Surface nette du vitrage


Calcul FLJ moy : TL= Facteur de Transmission lumineuse du vitrage
a= Angle de ciel visible depuis la fenêtre Réserve
St = Surface totale (sol+plafond+parois) Chaufferie Dressing

R = Facteur de Réflexion moyen des parois du local


HSP
Salle d'eau 5.30m

HSP
2.55m Couloir cheminée HSP
2.55m

FLJ du R-1 dans une chambre :


Sf = Surface nette du vitrage (4.4m²)
TL= Facteur de Transmission lumineuse du vitrage (0.50)
St= Ssol+ Splafond+ Sparois Chambre 1 Chambre 2 Chambre parentale
a= Angle de ciel visible depuis la fenêtre (90°)
St = Surface totale (sol+plafond+parois) ( 49.11m²) = 9.18 + 9.18 + 30.75
R = Facteur de Réflexion moyen des parois du local (0.5)

4.4*0.50*90
Calcul FLJ moy chambre: = 5.35%
49.11*(1-0.5*0.5)

Pour limiter l’éblouissement, nous avons choisi un vitrage avec un facteur solaire moyen afin de ne pas avoir
d’éblouissement dû à la fenêtre Sud. Un sol en tomette a également été choisi, qui est une surface matte et sombre
limitant la réverbération.
Les casquettes du débord de toiture-terrasse permettent de limiter la lumière directe dans la pièce pour éviter la
surchauffe et l’éblouissement.

Le pourcentage FLJ moyen est bon et ne nécessite pas d’éclairage artificiel en journée pour un usage de chambre.

Les exigences réglementaires en terme d’éclairage naturel minimum par type de pièces :
Salon : 300 lux
Chambre : 200 lux
CONFORT ACOUSTIQUE TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Réverbération / isolement

Pour répondre aux demandes de confort acoustique, il faut prendre en compte autant l’environ-
nement extérieur que l’environnement intérieur de l’habitation. Sur le plan masse nous analy-
sons les éléments présents dans l’environnement extérieur, plus ou moins proche de la construc-
tion. Il n’y a pour le moment pas de voisins proches de la parcelle. La rue est aussi éloignée de
plus de 20m. De plus de la végétation créée une barrière acoustique aux abords.
Bruits de la route Ainsi, l’isolement aux bruits extérieurs réglementaire : DnTA 30 dB devrait être atteignable en
choisissant le vitrage et les matériaux adéquats.
+ de 20m

L’environnement intérieur joue un rôle primordial dans le confort acoustique de la maison, no-
tamment la distribution des espaces.
Le projet est composé de deux étages. Cette volumétrie permet de diviser les espaces.

La cuisine et le salon sont des pièces à vivre et elles sont séparées des espaces de chambre qui
B A doivent être plus calme et recevoir peu de nuisances sonores. Les pièces techniques et de vie
sont bruyantes par leur usages mais aussi par les équipements qu’elles contiennent (électromé-
nager, ballon d’eau chaude...) Ces éléments sont éloignés des espaces à protéger par un couloir
qui sert d’espace tampon.

WC HSP
2.55m

B A

Pièce de vie traversante

Cuisine

Réserve
Chaufferie Dressing
HSP
Salle d'eau 5.30m

HSP
2.55m Couloir cheminée HSP
2.55m

Terrasse

Chambre 1 Chambre 2 Chambre parentale


CONFORT ACOUSTIQUE TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Réverbération / isolement

Revêtement de plafond plaque de plâtre perforée


Réduit l’effet de réverbération

Brique Monomur
Plancher intermédiaire
Affaiblissement acoustique
Isolé à la ouate de cellulose
Rw=40dB
absorbe les bruits de l’étage
Réduit les bruits extérieurs

Fournitures et Tapis
Limitent la réverbération

Espaces de vie
Double vitrage à l’argon
Réduit les bruits extérieurs
Affaiblissement acoustique
Rw= jusqu’à 40dB

Cloisons Espaces nuit


Espace tampon
Isolées à la ouate de cellulose
Espace tampon
absorbe les bruits entre chambres
Isole les chambres des espaces de vie

Diverses dispositions sont mises en œuvre pour se protéger de l’effet de réverbération et des nuisances sonores :

Pour s’isoler des bruits extérieurs, le double vitrage à l’argon et le Monomur sont utilisés sur l’enveloppe extérieure. Leurs indice d’affaiblissement acoustique de Rw 40 dB est très performant
comparé aux exigences de la réglementation.

A l’intérieur, le choix des matériaux au sol, plafond et en parois est fait de sorte à isoler acoustiquement les pièces les unes des autres et limiter les effets de réverbération. Ainsi, un revêtement
plâtre perforé est mit au plafond au lieu de laisser la dalle béton à nue. Les cloisons sont isolées à la ouate de cellulose, ainsi que le plancher intermédiaire, pour isoler phoniquement les espaces
les uns des autres. Les dispositions spatiales permettent d’isoler les espaces calmes des espaces de vie par un espace tampon de circulation.
COÛT CONCEPTION TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Extraits lots par lots
Lot : nature du lot Désignation des ouvrages Unité Quantité Prix unitaire HT (€) Sous-total HT (€)
Lot 1 : espaces verts-terrassement
Travaux préparatoires et terrassement
excavation m3 160,34 4,81 771,2354
compactage m2 105 4,36 457,8
Remblai m3 24,6 24,36 599,256
Hérisson m2 105 9,94 1043,7
Assainissement des eaux pluviales
Drain béton (120) ml 50 237,77 11888,5
Remblai drainant m3 2,6 27,37 71,162
géotextile m2 119 2,37 282,03
Bordure béton ml 40 7 280
Assainissement des eaux usées
Tranchée ml 22,3 64,53 1439,019
Canalisations-arrivée d'eau ml 31,4 40,21 1262,594
Canalisations-évacuation des eaux usées ml 36,5 40,21 1467,665
Regard de visite u 1 570 570
Espaces verts
Chemin d'accès sable+terre+gravill m2 44,6 33,93 1513,278
21646,2394

Lot 2 : gros œuvre


Fondations
Radier (20cm) m2 101 289 29189
Béton de propreté (4cm) m2 27,1 19,99 541,729
Mur de soutènnement
Mur béton armé (20cm) m3 4,7 372 1748,4
Plancher intermédiare
Dalle béton armé (20cm) m2 74 114 8436
Murs maçonnés (brique monomur Wieneberger 30cm)
Parties courantes m2 264,26 83,78 22139,7028
Chaînages verticaux + briques poteaux ml 36,8 21,5 791,2
Chaînages horizontaux ml 115,96 28,36 3288,6256
Joints mortier de ciment kg 16 0,53 8,48
Appuis des baies ml 22,9 62,48 1430,792
Seuils ml 0,9 44,02 39,618
Toiture
Dalle béton armé (20cm) m2 75,8 114 8641,2
Accrotère préfabriquée béton ml 35,16 54,27 1908,1332
78162,8806

Lot 3 : couverture - étanchéité


Fondations et plancher sur terre plein
Film anti remontée capillaire (0,01mm) m2 105,878 16,13 1707,81214
Mur de soutènnement et monomurs enterrés
Revêtement membrane asphaltique (1,5cm) m2 23,8 15,7 373,66
Pare vapeur m2 23,8 3,33 79,254
Toiture
Complexe d'imperméabilisation membrane asphaltique m2 67 71,1 4763,7
Couvertine zinc ml 35,16 29,9 1051,284
7975,71014
COÛT CONCEPTION TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Extraits lots par lots

Lot 4 : menuiserie - fermeture


Fenêtre type 1 (H 1,2 x L 1 m) vitrage fixe ALU u 2 244,5 489
Fenêtre type 2 (H 1,2 x L 0,50 m) vitrage fixe ALU u 1 200,98 200,98
Fenêtre type 3 (H 1,2 x L 1,50 m) vitrage oscillo-battant ALU u 4 292,46 1169,84
Fenêtre type 4 (H 2,2 x L 2,40 m) vitrage coulissant 3 ventaux ALU u 1 423,34 423,34
Fenêtre type 5 (H 2,2 x L 1,20 m) vitrage fixe ALU u 2 339,05 678,1
Fenêtre type 6 (H 2,2 x L 3,50 m) vitrage coulissant 3 ventaux ALU u 1 572 572
Fenêtre type 7 (H 0,80 x L 1,30 m) 1 ventail à souflet ALU u 4 357,54 1430,16
Fenêtre type 8 (H 0,80 x L 0,90 m) vitrage fixe ALU u 1 207,91 207,91
Fenêtre du toit (H 1,34 x L 1,40 m) vitrage tournant ALU u 1 634 634
Double vitrage argon m2 35,22 50,94 1794,1068
Porte d'entrée ALU u 1 477,52 477,52
8076,9568

Lot 5 : plâtrerie - isolation


Planchers bas sur terre plein
Panneau polystyrène extrudé (10cm) m2 82,96 10,87 901,7752
Mur de soutènnement (BA)
Ploystyrène expansé (12cm) m2 23,5 12,53 294,455
Plancher intermédiare
Isolation ouate de celluluose (10cm) m2 47,06 11 517,66
Plaque de plâtre du plafond (2cm) m2 47,06 14,77 695,0762
Toiture
Panneau polystyrène extrudé (12cm) m2 68,48 10,87 744,3776
Plaque de plâtre du plafond (2cm) m2 64,82 14,77 957,3914
Cloison plaque de plâtre sur ossature métallique (10cm) m2 135,18 42,87 5795,1666
Plaque de plâtre BA15
Panneau ouate de cellulose (8cm)
9905,902

Lot 6 : plomberie - sanitaire


Plomberie estimation générale 3500
Raccordement
Fournitures, salles de bain
Cuisine
Évacuation des eaux usées
3500

Lot 7 : électricité
Électricité estimation générale 2500
Câblage
Luminaires
Prises
Interrupteurs
Tableau électrique
2500
COÛT CONCEPTION TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Extraits lots par lots

Lot 8 : aménagements et finitions


Planchers bas sur terre plein
Chappe ciment et chaux (4cm) m2 82,96 32,5 2696,2
Tomettes terre cuite (30cm) m2 82,96 55,46 4600,9616
Mur de soutènnement béton armé
Revêtement intérieur enduit de chaux (1,5cm) m2 23,5 28,48 669,28
Plancher intermédiare
Chappe de mortier colle (2cm) m2 14,2 11,43 162,306
Tomettes terre cuite (30cm) m2 14,2 55,46 787,532
Plancher bois deck terrasse extérieure m2 50 100 5000
Murs maçonnés (brique monomur Wieneberger)
Revêtement extérieur ciment de chaux (2cm) m2 91,4 22,11 2020,854
Revêtement intérieur enduit de chaux (1,5cm) m2 256 28,48 7290,88
Toiture
Brise soleil horizontal à lame orientable aluminium u 3 2450 7350
Escaliers préfabriqués
escalier droit (bois) u 1 594,82 594,82
Stores et rideaux
Stores enrouleurs extérieurs u 7 148,75 1041,25
Gardes corps et mains courantes
Garde corps extérieur en inox ml 18,56 120,29 2232,5824
Main courante intérieur en bois u 1 195,14 195,14
34641,806

Lot 9 : équipements supplémentaires


Panneaux solaires photovoltaïques tubulaires sous vide u 2 800 1600
VMC simple flux u 1 430,91 430,91
Ballon d'eau chaude (300L) u 1 389 389
Poêle à bois en fonte u 1 907,35 907,35
3327,26

TOTAL prix de construction 144322,899

TOTAL prix de construction 169736,7549

Coût global de la construction HT : 169736.7549 euros

Soit 1257.30 euros HT au m² (surface totale 135m²)


COÛT CONCEPTION TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Extraits lots par lots

Coûts d'entretient Remarque coût


Panneaux photovoltaïques tubulaires sous vide (/10 ans) Changer l'onduleur (+ main d'œuvre) 2186+250=2436€/unité
Nettoyage façades extérieures enduit à la chaux (/10ans) Traces liées à la pollution, poussière, moisissues 13,10m2
Maintenance équipements entretient de la VMC/1an par un professionnel 170€/unité
Maintenance bâtiment Brises soleil à entretenir tout les 10 ans NC
Entretien volets Tout les 2 ans 125€/unité
Grâce au choix de nos matériaux et leur durabilité, les coûts d’entretien à l’année sont moindres.

Coûts de fonctionnement Remarque coût à l'année


Panneaux photovoltaïques tarif d'utilisation des réseaux publics 65/an 65/an
Eau 80L/ personne donc 320L/j pour 4 2,03/m3 649€/an
Eau chaude sanitaire Par les panneaux photovoltaïques NC NC
Chauffage Granulats : 2 Tonnes par an 1T=313€ 626€/an
Internet/téléphone Abonnement 25€/mois 300€/an
1640
Grâce au choix de nos stratégies thermiques, les coûts de consommation à l’année sont peu élevés.

Coûts de rénovation Remarque coût


Remplacement des panneaux photovoltaïques (20 à 25 ans) 1800€/total
Remplacement des menuiseries (/30ans) détérioration des montants et joints 745,24€/unité
Remplacement des volets Tout les 10 ans 106,44€/unité
Remplacement du plancher terrasse bois tout les 10 ans 45,23€/m2
Replacement du ballon d'eau chaude Tout les 10-15 ans 389€/unité
Remplacement des brises soleil Tout les 20 ans 7350€total
Remplacement du poêle a bois Tout les 20 ans 907€/unité
Grâce au choix de nos équipements solides et de nos matériaux durables les coûts de rénovations décennales restent corrects.
ANNEXES TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Climat
ANNEXES TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Densification
ANNEXES TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Matériaux

Brique monomur
ANNEXES TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
Matériaux

Double vitrage argon


ANNEXES TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
PHPP : vérification
ANNEXES TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
PHPP : climat
ANNEXES TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
PHPP : valeurs U
ANNEXES TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
PHPP : surfaces et composants
ANNEXES TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
PHPP : sol
ANNEXES TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
PHPP : fenêtres et ombrage
ANNEXES TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
PHPP : ventilation mécanique
ANNEXES TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
PHPP : ventilation naturelle
ANNEXES TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
PHPP : chauffage
ANNEXES TD S8-UE8-3-3 AVANT PROJET BIOCLIMATIQUE
PHPP :ECS solaire

Vous aimerez peut-être aussi