Vous êtes sur la page 1sur 2

ALGÈBRE ET ANALYSE (I)

Partie 1 (Algèbre)

Chapitre I

ENSEMBLES, APPLICATIONS, ET RELATIONS


EXERCICES DE RÉVISIONS: ALGÈBRE (I)-CHAPITRE I

Les Ensembles
Un ensemble est une collection d’éléments.
Un ensemble vide est un ensemble qui ne contient aucun élément, on le note ?:
Si un élément x appartient à un ensemble E on écrit x 2 E; sinon x 2= E:
Le nombre n d’éléments d’un ensemble …ni E est noté card E: (card ? = 0):
Un sous ensemble A contenu dans un ensemble E est dit inclus dans E et noté A E:
L’ensemble des éléments de E n’appartenant pas à A est dit le complémentaire de A et noté Ac :
L’ensemble des éléments de E appartenant à A et non à B est dit la di¤ érence et noté AnB:
La réunion des éléments de E et ceux de F est notée E [ F:
L’ensemble des éléments communs entre E et F est dit l’intersection et noté E \ F:
Le produit cartésien E F est l’ensemble des couples (x; y) : où x 2 E et y 2 F:
Les Applications
Une application est une association entre éléments de deux ensembles.
Elle associe à tout élément x de E au plus un élément y (appelé image) dans F: On écrit f : E ! F
x 7! y=f (x)
L’application qui associe les éléments de E dans lui-même est appelée l’identité et notée I (ou IdE :)
Le prolongement d’une application f : A ! F est g : B ! F telle que f =g sur A et A B:
La restriction d’une application f : A ! F est g : B ! F telle que f =g sur A et B A:
L’application composée de f : E ! F et g : F ! G est l’application g f : E ! G: x 7! g [f (x)] :
L’image f (A) d’un ensemble A est l’ensemble des images f (x) de ses éléments.
L’image réciproque f 1 (A) d’un ensemble A est l’ensemble des éléments x dont l’image est dans A.
f (A \ B) f (A) \ f (B): f (A [ B) = f (A) [ f (B): Si A B alors f (A) f (B):
f 1 (A \ B)=f 1 (A) \ f 1 (B): f 1 (A [ B)=f 1 (A) [ f 1 (B): Si A B alors f 1 (A) f 1 (B):

Application Injective (ou Injection) E F


f :E!F x1 6= x2 ) f (x1 ) 6= f (x2 ).
L’application est injective si
x 7! f (x) ou bien f (x1 ) = f (x2 ) ) x1 = x2 :
E F
Application Surjective (ou Surjection)
f :E!F 8y 2 F; 9x 2 E tel que
L’application est surjective si
x 7! f (x) f (x) = y:
E F

Application Bijective (ou Bijection)


L’application est bijective si elle est injective et surjective.
Si f est bijective alors f 1 est bijective et f 1 f = IdE et f f 1 = IdF :
Si f et g sont injectives alors g f est injective.
Si f et g sont surjectives alors g f est surjective.
Si f et g sont bijectives alors g f est bijective avec (g f ) 1 = f 1 g 1 :
Si g f est injective alors f est injective.
Si g f est surjective alors g est surjective.
Les Relations
Une relation est une sélection dans l’ensemble des couples (x; y) du produit E E.
x est dit alors en relation avec y. On écrit xRy:
Une relation R dans E est ré‡exive si xRx:
Une relation R dans E est symétrique si xRy ) yRx:
Une relation R dans E est antisymétrique si (xRy et yRx) ) x = y:
Une relation R dans E est transitive si (xRy et yRz) ) xRz:
Une relation R est une relation d’équivalence si elle est ré‡exive et symétrique et transitive:
L’ensemble des y qui sont en relation d’équivalence avec x est appelé la classe d’équivalence de x, notée [x]:
Une relation R est une relation d’ordre si elle est ré‡exive et antisymétrique et transitive; notée :
Si f : E ! F et card E = card F alors f injective , f surjective , f bijective.
F. HAMMAD http://sites.google.com/site/exerev