Vous êtes sur la page 1sur 3

Structura limbii franceze I : Phonétique.

Feuille d’exercices 3

Pratique de la phonétique
- Les voyelles -


Exercice 1. Articulation voyelles fermées (audio 27). Lisez à haute voix, en
articulant le mieux possible, les deux textes suivants.

1. Un jour de canicule sur un véhicule où je circule, gesticule un funambule au bulbe


minuscule, à la mandibule en virgule et au capitule ridicule. Un somnambule l'accule et
l'annule, l'autre articule : « crapule », mais dissimule ses scrupules, recule, capitule et va
poser ailleurs son cul.
Raymond Queneau, Exercices de style, Gallimard, 1947

2. Poème

« Quant à Moi ! », dit la Virgule, // j'articule et je module. // Minuscule, mais je régule //


les mots qui s'emportaient !

J'ai la forme d'une Péninsule ; // À mon signe la phrase bascule. // Avec grâce je granule
// le moindre petit opuscule.

Quant au Point ! // Cette tête de mule // qui se prétend mon cousin !


Voyez comme il se coagule, // on dirait une pustule, // au mieux : un grain de sarrasin.


Je le dis sans préambule : les poètes funambules // qui, sans Moi, se véhiculent, //
finiront sans une notule // au Grand Livre du Destin ! »
Andrée Chédid, « Pavane de la Virgule », Ed. Folie Avoine, 1998

Exercice 2. Voyelles orales et nasales (audio 31). Lisez-les phrases ci-dessous à
haute voix.
1. C’est un ami. C’est une amie.
C’est un élève. C’est une élève.
C’est un enfant. C’est une enfant.
C’est un abonné. C’est une abonnée.
C’est un artiste. C’est une artiste.
C’est un inconnu. C’est une inconnue.
C’est un imbécile. C’est une imbécile.
C’est un oriental. C’est une orientale.
C’est un économiste. C’est une économiste.
2. C’est un pianiste. C’est une pianiste.
C’est un violoniste. C’est une violoniste.
C’est un cycliste. C’est une cycliste.
C’est un communiste. C’est une communiste.
C’est un monarchiste. C’est une monarchiste.
C’est un syndicaliste. C’est une syndicaliste.
C’est un touriste. C’est une touriste.

Exercice 3. Voyelles orales et nasales.

3.1. Donnez le masculin de ces noms, pronoms et adjectifs.

1
[εn] [ɛ̃ ] [εn] [ɛ̃ ]
américaine -----> américain la tienne
canadienne la sienne
comédienne saine
pharmacienne humaine
chirurgienne ancienne
chrétienne moyenne
la mienne citoyenne
[in] [ɛ̃ ] [in] [ɛ̃ ]
argentine féminine
fine cousine
coquine gamine
enfantine divine

3.2. Ces verbes sont à la 3e personne du singulier du présent de l’indicatif. Mettez-
les à la 3e personne du pluriel. Lisez à haute voix.
[ɛ̃ ] [εn]
il vient -------------> ils viennent
il y tient
il se souvient
il te prévient
cet horaire me convient
[ɔ̃ ] [ɔ̃ d]
il confond
il tond
il répond
il correspond
[ɑ̃ ] [ɑ̃ d]
il entend
il attend
il vend
il ment
il dépend
il se détend

3.3. Passez du féminin au masculin.
longue patronne
friponne baronne
mignonne bretonne
championne bourguignonne
paysanne partisane
gitane persane
occitane birmane
sultane Jeanne

3.4. Passez du nom au verbe.
un soupçon -----> soupçonner un don
une rançon une solution
une moisson une fonction

2
un frisson une raison
un tampon un son

3.5. Mettez ces adjectifs au féminin. Lisez à haute voix.
grand ---------> grande blond -------> blonde
lent rond
content long
charmant second
méchant profond
bruyant furibond
souriant
insouciant

Exercice 4. Voyelles nasales (audio 30). Relevez les différents mots du texte ci-
dessous (la chanson Cézanne peint) comportant des nasales. Classez-les en 4
groupes selon le type de nasale. Identifiez les graphies correspondantes à ces
nasales.

Silence les grillons / Sous les branches immobiles / Les arbres font des rayons / Et des
ombres subtiles

Silence dans la maison / Silence sur la colline / Ces parfums, qu’on devine / C’est l’odeur
de saison

Mais voilà l’homme / Sous son chapeau de paille / Des taches plein sa blouse / Et sa
barbe en bataille
Cézanne peint / Laisse s’accomplir la magie de ses mains / Cézanne peint / Il éclaire le
monde pour nos yeux qui ne voient rien / Si le bonheur existe / C’est une épreuve
d’artiste / Cézanne sait bien

Vivre la lumière / Chanter les couleurs / Il y met sa vie / Le bruit de son cœur / Et
comme un bateau / Porté par sa voile / Doucement le pinceau / Glisse sur la toile

Et voilà l’homme / Qui croise avec ses yeux / Le temps d’un éclair / Le regard des dieux

Cézanne peint / Laisse s’accomplir le prodige de ses mains / Cézanne peint / Il éclaire le
monde pour nos yeux qui ne voient rien / Si le bonheur existe / C’est une épreuve
d’artiste / Cézanne sait bien / Quand Cézanne peint / Cézanne peint.

Exercice 5. Voyelles à double timbre (audio 28). Relevez tous les sons [e] / [ε] et
[o] / [ɔ] présents dans ce poème de Victor Hugo, extrait des Contemplations.

Mes vers fuiraient, doux et frêles, / Vers votre jardin si beau, / Si mes vers avaient des
ailes, / Des ailes comme l’oiseau.

Ils voleraient, étincelles, / Vers votre foyer qui rit, / Si mes vers avaient des ailes, / Des
ailes comme l’esprit,

Près de vous, purs et fidèles, / Ils accouraient nuit et jour, / Si mes vers avaient des ailes,
/ Des ailes comme l’amour.