Vous êtes sur la page 1sur 39

MINISTERE DE LA SANTE ET

DE L’HYGIENE PUBLIQUE

JOURNÉES HOSPITALIÈRES FRANCO-MALIENNES:


14 AU 16 JANVIER 2014
1

Système de Sante au
Mali
PRÉSENTÉ PAR :
Dr DIAKITE Oumou S MAIGA
Directrice Nationale de la Santé
PLAN DE PRESENTATION
2

I. LE MALI

II. LOI D’ORIENTATION SUR LA SANTÉ


2.1 CADRE INSTITUTIONNEL

2.2 CADRE PROGRAMMATIQUE

2.3 ORGANISATION DU SYSTÈME DE SANTÉ AU MALI

2.4 ETABLISSEMENTS DE SANTÉ

2.5 PLANIFICATION SANITAIRE

2.6 SYSTÈME DE RÉFÉRENCE – FORMATION ET RECHERCHE

2..7 PYRAMIDE SANITAIRE

2.8 OBJECTIFS DU MILLENAIRE POUR LE DEVELLOPEMENT


III. PROGRAMME DECENNAL DEVELOPPEMENT SANITAIRE ET SOCIAL (PDDSS)
I.  LE MALI

3
ASPECTS
ADMINISTRATIFS – SANITAIRES - ECONOMIQUES

4
Population : 12 299 691 hbt
Superficie : 1 241 000 km² PNB : $250
8 régions et 1 district ALGERIE

TOMBOUCTOU

MAURITANIE TESSALIT
ABEIBARA

ü  5 hôpitaux 3ème référence GOUNDAM TIN-ESSAKO


KIDAL
ü  6 hôpitaux 2ème référence
BOUREM
ü  60 districts sanitaires ou NIGER
CS de 1ère référence GAO MENAKA

ü  1060 CSCom NIAFUNKE


DIRE
GOURMA-RHAROUS

ANSONGO
YOUVAROU
YELIMANE NIORO DOUENTZA
NARA NIONO MOPTI
DIEMA TENENKOU
KAYES BANDIAGARA
KORO
MACINA
SENEGAL BAFOULABE
BANAMBA
KOLOKANI SEGOU DJENNE
BANKASS

KITA TOMINIAN
KOULIKORO SAN
BARAOUELI
BLA
KENIEBA
KATI
DIOILA KOUTIALA
YOROSSO
KANGABA BURKINA FASO
SIKASSO
BOUGOUNI
GUINEE YANFOLILA KOLONDIEBA distances en
KADIOLO km
0 200 400 600
5
II. LOI D’ORIENTATION SUR LA SANTÉ

6
II. Loi 02-049 /AN RM du 22 juillet 2002
7

2.1 CADRE INSTITUTIONNEL


LOI 02-049 /AN RM DU 22 JUILLET 2002
8

Chapitre 1 : Des dispositions générales


Article 1er : La présente loi a pour objet de fixer les
grandes orientations de la politique nationale de santé.
Article 2 : La politique nationale de santé repose sur les
principes fondamentaux d'équité, de justice de
solidarité, de participation de la population et de la
société civile.
Elle prend en compte les engagements internationaux
auxquels la République du Mali a souscrit.
LOI 02-049 /AN RM DU 22 JUILLET 2002
9

Des dispositions générales


•  L'Etat,
•  les collectivités locales,
•  les populations bénéficiaires du service public de santé
organisées en associations et en mutuelles,
•  les fondations, les congrégations religieuses,
•  les ordres professionnels du secteur et
•  les établissements de santé
concourent à la mise en œuvre de la politique nationale de
santé dans les conditions fixées par les lois et les règlements
en vigueur.
Loi 02-049 /AN RM du 22 juillet 2002
10

2.2 CADRE PROGRAMMATIQUE


PROGRAMMATION SANITAIRE :
11

1.  Plan décennal et développement sanitaire et social (Pddss) :


un document contenant l'ensemble des orientations stratégiques
envisagées dans le cadre de la mise en œuvre de la politique
nationale de santé ;
. Programme quinquennal de développement sanitaire et social
(Prodess) : un document contenant l'ensemble des objectifs
structurés en tâches à exécuter pour une période de 5 ans dans
le cadre du Plan Décennal de développement sanitaire et social
3. Plan de développement sanitaire de cercle (Pdsc) : un
document contenant l'ensemble des objectifs, des activités et
des moyens à mettre en œuvre au niveau du cercle. Il a une
durée de 5 ans.
Loi 02-049 /AN RM du 22 juillet 2002
12

2.3 . CHAPITRE 4 :
ORGANISATION DU SYSTÈME DE
SANTÉ
LE SYSTÈME DE SANTÉ
13

Le système de santé est structuré en trois niveaux:


1.  central,
2.  régional et
3.  subrégional.
L'administration centrale est composée du
o  cabinet, du
o  secrétariat général et de
o  services centraux.
MISSIONS / NIVEAUX
14

L'administration centrale est chargée d'élaborer lès éléments de la


politique nationale en matière de santé et d'en assurer l'exécution,
elle assure la coordination et le contrôle technique des services
régionaux et subrégionaux, des services rattachés, des organisme
personnalisés placés sous tutelle du Ministère chargé de' la santé et
apporte un appui stratégique à l'ensemble des services de santé.
Les services techniques de région sont chargés d'appuyer et de
contrôler ceux de cercles.
Les services techniques de cercles élaborent les plans de
développement sanitaire de cercle (PDSC), planifient les actions,
organisent la mise en œuvre, impulsent les ressources humaines et
contrôlent les résultats des actions exécutées.
MISSIONS / NIVEAUX
15

Les collectivités locales participent à l'administration de la santé


dans de conditions définies par le Code des collectivités
territoriales.
o  le Conseil Communal,
o  le Conseil de Cercle et
o  l'Assemblée Régionale
délibèrent sur la politique de création et de gestion de dispensaires,
des maternités et des centres de santé communautaire, et des
hôpitaux régionaux; il délibèrent également sur les mesures
d'hygiène publique, d'assainissement et de solidarité en direction
des populations vulnérables.
Loi 02-049 /AN RM du 22 juillet 2002
16

2.4. CHAPITRE 5 :
ETABLISSEMENTS DE SANTÉ
ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ
17

Les établissements de santé assurent les examens de diagnostic,


la surveillance et le traitement des malades, des blessés et des
femmes enceintes en tenant compte de la situation psychologique
du patient.
Ils assurent également la dispensation des médicaments.
Ils participent à des actions de santé publique notamment les actions
médico-sociales coordonnées, les actions de prévention et
d'éducation pour la santé.
Les établissements de santé comprennent :
- les établissements publics hospitaliers ;
- les centres de santé de référence ;
- les établissements de santé privés.
ÉTABLISSEMENTS PUBLICS HOSPITALIERS
18

Les établissements publics hospitaliers sont dotés de la


personnalité morale et de l'autonomie administrative
et financière.
Leur objectif principal n'est ni industriel ni commercial.

La loi hospitalière fixe les principes fondamentaux de la


création, de l'organisation et du fonctionnement des
établissements publics hospitaliers.
LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ PRIVÉS
19

Les établissements de santé privés sont créés et gérés


dans les conditions prévues par la loi.
Ils comprennent ceux qui poursuivent un but lucratif et
ceux à but non lucratif.
1. Les établissements de santé privés à but lucratif sont
créés et gérés sous forme d'entreprises individuelles ou de
groupements.
2. Les établissements de santé privés à but non lucratif
sont créés et gérés notamment par des associations, des
fondations ou des congrégations religieuses.
LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ PRIVÉS
20

Les établissements de santé privés créés par des


associations de santé communautaires sont dénommés «
Centres de santé communautaires ».
Les conditions de création et les principes fondamentaux du
fonctionnement des centres de santé communautaires sont
fixés par décret pris en Conseil des Ministres.
Les centres de santé de référence sont les centres de santé
des chefs-lieux de district sanitaire assurant les fonctions de
première référence technique et de santé publique telles
que définies dans la politique sectorielle de santé.
Loi 02-049 /AN RM du 22 juillet 2002
21

2.5 CHAPITRE 6 :
PLANIFICATION SANITAIRE
2.5.1 ORGANISATION DU SYSTÈME DE SANTE
22

L'un des fondements de la politique nationale de santé


et de population est de faire évoluer l'organisation du
système de santé d'une conception administrative
vers une conception plus fonctionnelle et participative.
L'extension de la couverture sanitaire est un objectif
essentiel du Pddss et du Prodess. A cet effet, il est
institué une carte sanitaire qui repose sur le
découpage du territoire national en districts sanitaires
et en aires de santé.
2.5.2 CARTE SANITAIRE
23

La vocation de la carte sanitaire est de prévoir et de susciter les


évolutions de l'offre de soins en vue de satisfaire de manière
optimale la demande de santé.
La carte sanitaire détermine les limites des secteurs sanitaires
constitués d'aires de santé. Elle détermine également la nature et
l'importance des installations, des équipements et des activités
soumis à la planification.
Les aires de santé doivent tenir compte, dans la mesure du possible,
du découpage communal. Toutefois, dans les cas où une aire
couvre les localités de deux (2) ou plusieurs communes, elle sera
gérée selon les principes de l'intercommunalité telle que prévue
dans le code des collectivités territoriales.
2.5.3 CARTE SANITAIRE
24

Article 30 : La carte sanitaire est adoptée par décret


pris en conseil des ministres. Elle est révisée tous les
cinq (5) ans.
Article 31 : Les districts sanitaires ont les mêmes
limites territoriales que les cercles. Cependant, les
spécificités géographiques et /ou démographiques de
certains cercles peuvent conduire en leur subdivision
en deux ou trois districts sanitaires.
A Bamako, les districts sanitaires correspondent aux
communes urbaines.
Loi 02-049 /AN RM du 22 juillet 2002
25

CHAPITRE 9 :
2.6 SYSTÈME DE RÉFÉRENCE – FORMATION ET
RECHERCHE
RÉFÉRENCE – FORMATION - RECHERCHE
26

Les établissements publics hospitaliers constituent des


structures de référence secondaires et tertiaires pour les
échelons périphériques de soins. Une complémentarité doit
être développée entre eux.
La formation professionnelle des personnels de santé et la
recherche constituent deux aspects de la politique nationale
de santé.
Tous les établissements de santé doivent participer à la
formation professionnelle des personnels de santé et à la
réalisation des programmes de recherche.
Loi 02-049 /AN RM du 22 juillet 2002
27

2.7. PYRAMIDE SANITAIRE


3ème Niveau de
référence (6)
28

2ème Niveau
de référence

1er Niveau de
référence

1er contact
RÉPARTITION DES ÉTABLISSEMENTS SANITAIRES
29

Cabinet Cabinet Poly- Grand


REGION Clinique CSCOM CSREF Autre
de soins médical clinique Total

BAMAKO 21 131 73 3 53 6 7 294


GAO 2 1 60 4 2 69
KAYES 13 5 1 198 7 2 223
KIDAL 1 12 4 14 31
KKORO 4 18 2 184 9 2 218
MOPTI 4 1 150 8 163
SEGOU 5 11 7 184 8 3 218
SIKASSO 15 11 12 2 215 9 2 266
TBOUCTOU 1 1 85 5 7 99
Grand Total 46 191 102 6 1060 60 39 1581
2.8 OBJECTIFS DU MILLENAIRE POUR LE
DEVELLOPEMENT

30

OBJECTIFS
« Amélioration de l’accès au soins »
OBJECTIF 4 ;OBJECTIF 5 (1/2)
31

Gratuité de la Césarienne à toutes les femmes enceintes


pour lesquelles une indication de césarienne est posée;
Gratuité du traitement du paludisme chez les enfants de
moins de 5 ans (TDR, CTA) et la femme enceinte;
Mécanismes de subvention pour l’accès des autres
groupes d’âge au traitement du paludisme avec les CTA
Gratuité des Moustiquaires imprégnées d’insecticides pour
les groupes vulnérables (enfants et les femmes
enceintes)
OBJECTIF 6 (1/2)
32

— Gratuité des ARV;

— Prévention de la transmission de la Mère à


l’enfant du VIH (PTME);

— Décentralisation des sites de traitement aux


ARV
III. PROGRAMME DECENNAL DEVELOPPEMENT
SANITAIRE ET SOCIAL 2014-2023
(PDDSS)

33
ORIENTATIONS STRATEGIQUES DU PDDSS
2014-2023 ( 1/5)

34
Réduire de :
1.  la morbidité et la mortalité maternelle, néonatale,
infantile et infanto juvénil

2. la mortalité liées aux maladies transmissibles

3. la mortalité et les handicaps liés aux maladies non


Transmissibles ;
ORIENTATIONS STRATEGIQUES DU PDDSS
2014-2023 ( 2/5)

35
4. Promouvoir un environnement sain en s’attaquant
aux déterminants sociaux de la santé ;
5. Réduire les conséquences sanitaires des urgences
liées aux désastres, crises et conflits, et minimiser
leur impact social et économique ;
6; Augmenter l’offre et l’utilisation de services de santé
de qualité, répartis de manière équitable et répondant
aux besoins des populations ;
ORIENTATIONS STRATEGIQUES DU PDDSS
2014-2023 ( 3/5)

36

7. Assurer un meilleur accès, une meilleure qualité et


utilisation des produits pharmaceutiques y compris les
réactifs de laboratoire, les vaccins et les produits
sanguins ;
8. Assurer la disponibilité des ressources humaines
(hommes et femmes) qualifiées, compétentes,
performantes et de façon équitable ;
ORIENTATIONS STRATEGIQUES DU PDDSS
2014-2023 ( 4/5)
37

10. Assurer une gouvernance du système de santé permettant


une meilleure prise en compte :
- du genre,
- une meilleure planification stratégique et opérationnelle,
- une implication effective de toutes les parties prenantes,
- une meilleure coordination de mise en œuvre des
interventions,
- le renforcement des audits (interne, externe) et du contrôle.
ORIENTATIONS STRATEGIQUES DU PDDSS
2014-2023 ( 5/5)

38
11. Développer un système de financement permettant :
- une meilleure mobilisation et utilisation des ressources financières
pour la santé,
- une meilleure accessibilité aux services de santé,
- une gestion transparente et qui incite les prestataires et les
utilisateurs à être plus efficients ;
12. En raison de la situation au Nord, une attention particulière doit
être portée au renforcement du système de santé dans la zone
par la restauration/mise en place des infrastructures, des
équipements, des ressources humaines et des intrants.
39