Vous êtes sur la page 1sur 5

EPFL RECHERCHE OPÉRATIONNELLE

Institut de Mathématiques SC & PH


L. Pournin AUTOMNE 2007

CORRIGÉ DE LA SÉRIE D’EXERCICES 1

Problème 1

a) Soient les variables de décision suivantes :


pi : prix de la vitamine i par kg i = A, C
Soient encore les données suivantes :
⎛ ⎞
    42000
3000 6 4 6
d= , Q= et c = ⎝ 20000 ⎠
5000 7 8 2
12000

où : dj = kg vitamine i à écouler i = A, C


qij = kg de vitamine i dans une tonne de fruit j j = banane, orange, tomate
cj = prix d’une tonne de fruit j
La fonction objectif à maximiser est le chiffre d’affaires de la maison pharmaceutique. Il
est donné par :
z = dA pA + dC pC
Les contraintes sur les prix sont :

pA qAj + pC qCj ≤ cj ∀j

À ces contraintes on ajoute encore la non-négativité des prix :

pi ≥ 0 ∀i

Le programme linéaire recherché est donc :

Max z = 3000pA + 5000pC


s.c. 6pA + 7pC ≤ 42000
4pA + 8pC ≤ 20000
6pA + 2pC ≤ 12000
pA , pC ≥ 0
b) Représentation du domaine des solutions admissibles du problème, ainsi que les lignes de

1
niveau de la fonction objectif z :

pC · 10−3

5 Solution optimale

z = 13200000

z = 6000000

1 pA · 10−3

1 5 7 9

La solution optimale est donc :

z = 13200000
pA = 1400
pC = 1800

La maison pharmaceutique a donc avantage à vendre le stock de vitamine A au prix de


1400 frs le kilo et à vendre celui de vitamine C au prix de 1800 frs le kilo pour un gain
total de 13’200’000 frs.

Problème 2
Soit les variables de décision suivantes :
– xv = tonnes de pastilles vertes produites pendant le mois à venir ;
– xj = tonnes de pastilles jaunes produites pendant le mois à venir ;
– xb = tonnes de pastilles brunes produites pendant le mois à venir ;
– xr = tonnes de pastilles rouges produites pendant le mois à venir.
On a les contraintes suivantes.
– Limitation du chocolat disponible : 0.75(xr + xv + xj + xb ) ≤ C.
– Limitation du sucre disponible : 0.25(xr + xv + xj + xb ) ≤ S.
– Limitation du colorant rouge disponible : xr ≤ R.
– Limitation du colorant vert disponible : xv ≤ V .
– Limitation du colorant jaune disponible : xj ≤ J.
– Répartition des couleurs dans un paquet : xc ≥ 0.2(xr +xv +xj +xb ) pour tout c ∈ {v,r,j,b}.
– Supériorité du rouge et du jaune par rapport au vert et au brun : xr + xj ≥ xv + xb .
– Non-négativité des quantités produites : xc ≥ 0 ∀ c ∈ {v,r,j,b}.
L’objectif est de maximiser le nombre de paquets produits ou, ce qui est équivalent, la quantité
de pastilles produites. La fonction objectif à maximiser est donc z = xv + xr + xj + xb .
Ainsi, le PL à résoudre est :

2
Maximiser z = xr + xv + xj + xb
s.c. 0.75xr + 0.75xv + 0.75xj + 0.75xb ≤ C
0.25xr + 0.25xv + 0.25xj + 0.25xb ≤ S
xr ≤ R
xv ≤ V
xj ≤ J
0.8xr − 0.2xv − 0.2xj − 0.2xb ≥ 0
−0.2xr + 0.8xv − 0.2xj − 0.2xb ≥ 0
−0.2xr − 0.2xv + 0.8xj − 0.2xb ≥ 0
−0.2xr − 0.2xv − 0.2xj + 0.8xb ≥ 0
xr − xv + xj − xb ≥ 0
xr , xv , xj , xb ≥ 0

Étant donné que z est exprimé en tonnes, le nombre maximal de paquets que l’entreprise pourra
produire (pendant le mois à venir) sera 10 000z ∗ .

Problème 3

a) L’ensemble des combinaisons linéaires de deux vecteurs linéairement indépendants dans le


plan est R2 :
S = {x ∈ R2 | x = λ1 a + λ2 b, λ1 ,λ2 ∈ R}.
b) L’ensemble des combinaisons coniques de deux vecteurs linéairement indépendants dans
le plan est le cône engendré par ces deux vecteurs :

S = {x ∈ R2 | x = λ1 a + λ2 b, λ1 ,λ2 ≥ 0, λ1 ,λ2 ∈ R}

14
12
10
8
6
4
2

2 4 6 8 10 12 14

c) L’ensemble des combinaisons affines de deux vecteurs linéairement indépendants dans le


plan est la droite qui passe par les extrémités de ces deux vecteurs :

S = {x ∈ R2 | x = λ1 a + λ2 b, λ1 + λ2 = 1, λ1 ,λ2 ∈ R}.

8
6
4
2

2 4 6 8

3
d) L’ensemble des combinaisons convexes de deux vecteurs linéairement indépendants dans
le plan est le segment compris entre les extrémités de ces deux vecteurs :

S = {x ∈ R2 | x = λ1 a + λ2 b, λ1 + λ2 = 1, λ1 ,λ2 ≥ 0, λ1 ,λ2 ∈ R}.

8
6
4
2

2 4 6 8

Relations entre les différentes combinaisons :

Combinaison linéaire
de x1 , . . . ,xn

λi xi
λi ≥ 0, ∀i i i λi = 1
avec λi ∈ R, ∀i

Combinaison conique Combinaison affine


de x1 , . . . ,xn de x1 , . . . ,xn
 
λi xi λi xi
i i

avec λi ∈ R, ∀i λi ∈ R, ∀i
avec
et λi ≥ 0, ∀i et i λi = 1

Combinaison convexe
λi ≥ 0, ∀i, de x1 , . . . ,xn i λi = 1,

i λi = 1  λi ≥ 0, ∀i
λi xi
i

avec λi ∈ R, ∀i,
i λi = 1 et λi ≥ 0, ∀i

Problème 4

a) La distance entre le plan a1 x1 + a2 x2 + a3 x3 = b et le point p est donnée par

|a1 p1 + a2 p2 + a3 p3 − b| |3 · 1 + 7 · 2 + 1 · 5 − 2| 24
δ=
= √ =√
2 2
a1 + a2 + a3 2 9 + 49 + 1 59

b) La distance entre l’hyperplan ax = b et p dans Rn , a,x ∈ Rn , est donnée par

|ap − b|
δ=
||a||

4
b − ap
c) est la (( distance signée )) entre le point p et l’hyperplan ax = b. Cette distance est
||a||
positive ou nulle si le point p se trouve dans le demi-espace ax ≤ b et négative sinon.
Remarques :
– Le vecteur a est le vecteur normal à l’hyperplan orienté vers l’extérieur du demi-
espace.
– La norme de a étant positive, b − ap représente la (( distance signée )) à un facteur
près.

18 septembre 2007 – lp/gh

Vous aimerez peut-être aussi