Vous êtes sur la page 1sur 19

Paris, le : 5/18/2020

X
X
X

AVAUX DE RENOVATION / REMODELAGE / D'AMENAGEMENT/RESTRUCTURATIO


Construction d'un ensemble immobilier de BUREAUX et ATELIERS
PROJET DE CONSTRUCTION D'UN CENTRE COMMERCIAL

Affaire N°
CALCUL PSYCHOMETRIQUE

MAÎTRE D'OUVRAGE

MAÎTRE D'OEUVRE

BUREAU D'ETUDE
ECONOMISTE
ESTRUCTURATION
Nom affaire : à définir
Société : à définir CALCULS PSYCHROMETRIQUES N° Affaire : 01/01/03

CALCULS SUR L'AIR HUMIDE


T. sèche T. sèche T. sèche T. sèche H. relative H. spécifique
Données psychrométriques de l'air Unités
H. relative T. humide H. spécifique Enthalpie H. spécifique Enthalpie

Altitude du site m 80.0 m

Données température
- Température sèche de l'air (ou bulbe sec) ts °C 27.00 °C 30.00 °C 57.32 °C 30.00 °C #MACRO? 30.00 °C
- Température humide de l'air (ou bulbe humide) th °C #MACRO? 22.00 °C #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Température de rosée tr °C #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO?
Données humidité
- Humidité spécifique de saturation à la température sèc Hss kg/kg d'air sec #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Humidité spécifique à la température humide Hh kg/kg d'air sec #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Humidité spécifique Hs kg/kg d'air sec #MACRO? #MACRO? 0.02920 kg #MACRO? 0.01330 kg 0.01330 kg
- Humidité relative (ou degré hygrométrique) Hr % 60.00% #MACRO? #MACRO? #MACRO? 50.00% #MACRO?
Données pression
- Pression atmosphérique Patm kPa/m2 #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Pression de vapeur saturante Pvs kPa/m2 #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Pression de vapeur à la température humide Pvth kPa/m2 #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Pression partielle de la vapeur Pv kPa/m2 #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO?
(de mème tension maxi de la vapeur à la température de rosée)
Données énergie
- Enthalpie spécifique (ou chaleur totale) H kJ/kg d'air sec #MACRO? #MACRO? #MACRO? 64.140 kJ kg #MACRO? 64.150 kJ kg
(Par convention, considérée comme nul à 0°C et 0% HrH Kcal/kg d'air sec #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Chaleur spécifique de l'air sec cpa kJ / kg k #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Chaleur spécifique de l'humidité cpv kJ / kg k #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Chaleur latente de vaporisation à saturation Hlv KJ/kg vapeur #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO?
Données volume
- Volume spécifique de l’air humide qvh m3/kg d'air sec #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Volume de l'air qv m3/kg d'air humide #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Masse volumique de l'air humide qm kg/m3 d'air humide #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO? #MACRO?

1 kilo pascal (kPa) = 1000 Pa - 0.14503 Psi - 0.01 bar - 10 mbar - 7.5 mm Hg
1 kcal/kg = 4.186 kj/kg - 1.163 w. ------- 1 watt = 3600 J ou 3,6 KJ
1 hPa = 100 Pa - 1 mbar

D:\Excel thermique\Addin1 therm final\Psychrometric.xls Page 4 of 19 Imprimé le 05/18/2020


Nom affaire : à définir
Société : à définir CALCUL HUMIDIFICATION ADIABATIQUE N° Affaire : 01/01/03

Refroidissement par humidification adiabatique


Sym Unités Données Diagramme évolution air
Données de base (Etat N°1)
- Altitude du site m 80 m
- Débit d'air volumique (1,2 kg/m3) Qv m3/h 100000 m3/h
- Température sèche de l'air (ou bulbe sec) ts °C 30.00 °C
- Humidité relative (ou degré hygrométrique) Hr % 50.00%
Données de base sur l'air avant brumisation (Etat N°1)
- Température humide de l'air (ou bulbe humide) th °C #MACRO?
- Température de rosée tr °C #MACRO?
- Humidité spécifique Hs kg/kg d'air sec #MACRO?
- Enthalpie spécifique (ou chaleur totale) H kJ/kg d'air sec #MACRO?
- Masse volumique de l'air humide qm kg/m3 d'air humide #MACRO?
Données de base sur l'air après brumisation (Etat N°2)
- Humidité relative (ou degré hygrométrique) Hr % 95.00%
- Température sèche de l'air (ou bulbe sec) ts °C #MACRO?
- Température de rosée tr °C #MACRO?
- Humidité spécifique Hs kg/kg d'air sec #MACRO?
- Masse volumique de l'air humide qm kg/m3 d'air humide #MACRO?
Données résultantes
- Apport d'humidité spécifique Qm kg/kg d'air sec #MACRO?
- Débit d'air massique Qm kg/m3 #MACRO?
- Quantité d'eau nécessaire à injecter Qe kg d'eau / h #MACRO?

ANNOTATIONS
Lorsque de l'eau est brumisée en fines gouttelettes dans un local, sans qu'il y ait apport de chaleur en même temps, l'énergie nécessaire à l'évaporation de
cette eau est retirée à l'air ambiant.

Autrement dit, l'air est refroidit. Le refroidissement s'effectue presque parallèlement aux courbes adiabatiques, du diagramme psychrométrique. Ce
refroidissement s'appelle "refroidissement adiabatique".

En partant de ce principe, il est possible de connaître la quantité d'eau nécessaire à brumiser pour refroidir un local, en fonction du volume d'air
ventiléet de la température souhaitée.

1. Injecter de l’eau froide dans l’air :

La chaleur de vaporisation de l’eau est prise sur l’air (qui se refroidit). On parle "d’humidificateurs à enthalpie constante".

Humidificateurs  par "brumisation". Sous cette appellation sont regroupés tous les systèmes d'humidification qui utilisent la pulvérisation d'eau :

les humidificateurs à gicleurs d’eau froide, buses hydrauliques ou à  buses bi-fluides (eau+air).
les humidificateurs par contact avec de l’eau froide (plaque fixe, roue, rotatif, nid d’abeille),
les humidificateurs laveurs d'air
les humidificateurs centrifuges
les humidificateurs par ultrasons.

Dans l’humidificateur, les micro-gouttelettes passent de l’état liquide (eau) à l’état gazeux (vapeur). Ce changement d’état
demande de la chaleur (dite "chaleur de vaporisation").

Cette chaleur est prise sur l’air qui se refroidit en traversant le caisson (c’est un peu comme l’impression de froid ressentie en
sortant du bain : l’eau présente sur notre peau s’évapore, en prenant la chaleur de vaporisation sur notre corps ...

Le bilan énergétique global est neutre : la chaleur perdue par l’air est transférée dans la vapeur d’eau contenue dans l’air. On parle
d’un bilan enthalpique neutre. On dit encore qu’il s’agit d’un humidificateur isenthalpique ou adiabatique.

Un humidificateur à pulvérisation d’eau


froide peut être utilisé :

soit pour l’humidification directe des grands locaux (halls de fabrication, ateliers, ...),
soit comme un des éléments insérés dans une centrale de traitement d’air.

D:\Excel thermique\Addin1 therm final\Psychrometric.xls Page 5 of 19 Imprimé le 05/18/2020


Nom affaire : à définir
Société : à définir CALCUL HUMIDIFICATION ADIABATIQUE N° Affaire : 01/01/03

Refroidissement par humidification adiabatique

Humidificateurs centrifuges : un plateau équipé sur sa périphérie de dents est mis en rotation par un moteur. L'eau arrive sur ce plateau et par
centrifugation est projetée sur les dents qui la brise en fines gouttelettes. Le débit unitaire de chaque appareil est limité et les sels dissous dans l'eau
sont souvent entraînés dans l'air et viennent se déposer sous forme de poudre sur toutes les surfaces. Les appareils munis d'une réserve d'eau
doivent être fréquemment nettoyés afin d'éviter la formation d'algues et la création d' un bouillon de culture pour les bactéries.

Humidificateurs laveurs : ils sont généralement montés dans les centrales de traitement d'air dans un caisson indépendant. Des rampes équipées
de buses de pulvérisation humidifient et lavent l'air traversant. Un séparateur de gouttelettes est monté en sortie afin d'éviter l'entrainement des
gouttelettes les plus grossières. Le rendement de ces humidificateurs dépend de la qualité des buses utilisées, du dimensionnement du caisson
( vitesse de l'air ) et de la direction de la pulvérisation ( co-courant ou contre courant ). Le bac de rétention demande un entretien soigné si l'on
souhaite éviter la prolifération de moisissures, champignons et germes. Les coûts d'entretien et de fonctionnement sont conséquents.

Humidificateurs rotatifs : Ils sont également prévus pour être installés dans des centrales de traitement d'air. Ces humidificateurs de conception
récente, utilisent une buse rotative entraînée par un moteur à plus de 10 000 rpm. L'alimentation de l'eau se fait par le centre de la buse et sous l'effet
de la rotation, la veine d' eau est projetée par des orifices sur un tamis circulaire qui l' éclate en fines gouttelettes. Ces appareils doivent être placés
dans l'axe du caisson. L' entretien est limité à la vérification de l' état de la buse et du tamis protecteur. La consommation électrique n'est pas
négligeable mais les coûts d'entretien restent limités.

Humidificateurs à ultrasons : ils comprennent une pompe haute pression ( 50 à 100 bar ) et des rampes fixes sur les quelles sont installés des
atomiseurs hydrauliques. Les orifices des atomiseurs hydrauliques sont de faible section et de ce fait la filtration doit être parfaite car les risques de
bouchage sont importants. L'eau d'alimentation doit également être de bonne qualité si l' on veut limiter les interventions. Ces systèmes nécessitent
une certaine vitesse d'air et sont généralement utilisés pour la climatisation extérieure dans les pays chauds, l'humidification en serres, ou le
refroidissement des bâtiments d'élevage ( voir infos refroidissement d'ambiance ).

Humidificateurs à buses hydrauliques : ils comprennent une pompe haute pression ( 50 à 100 bar ) et des rampes fixes sur les quelles sont
installés des atomiseurs hydrauliques. Les orifices des atomiseurs hydrauliques sont de faible section et de ce fait

Humidificateurs à buses bi-fluides :comme leur nom l'indique les buses d'atomisation utilisent deux fluides, l'eau et l'air comprimé. L'air comprimé
permet de générer un brouillard très dense de fines gouttelettes. Les pressions d'eau et d'air réglables par une armoire de contrôle permettent 
d'ajuster la finesse du brouillard.  Bien que les atomiseurs pneumatiques soient équipés d' une aiguille de débouchage, l'eau doit être parfaitement
filtrée et de sa qualité va dépendre la fréquence des interventions. Il sont faciles à mettre en œuvre, les coûts de fonctionnement sont faibles mais la
consommation d'air n'est pas négligeable. Ils peuvent être installés soit dans des caissons de conditionnement d'air ou bien directement dans les
locaux à traiter. L'absence de réserve d'eau évite toute contamination de l'eau. Au montage des précautions doivent être prises pour que le brouillard
d'eau émis par les atomiseurs ne rencontre pas des obstacles, ce qui provoquerait une condensation.

D:\Excel thermique\Addin1 therm final\Psychrometric.xls Page 6 of 19 Imprimé le 05/18/2020


Nom affaire : à définir
Société : à définir CALCUL HUMIDIFICATION PAR LA VAPEUR N° Affaire : 01/01/03

Humidification par injection de vapeur d'eau


Sym Unités Données Diagramme évolution air
Données de base (Etat N°1) Unités
- Altitude du site m 80 m
- Température de la vapeur Qv °C 120.00 °C
- Débit d'air volumique (1,2 kg/m3) Qv m3/h 100000 m3/h
- Température sèche de l'air (ou bulbe sec) ts °C 22.00 °C
- Humidité relative (ou degré hygrométrique) Hr % 12.00%

Données de base sur l'air avant vaporisation (Etat N°1)


- Température humide de l'air (ou bulbe humide) th °C #MACRO?
- Température de rosée tr °C #MACRO?
- Humidité spécifique Hs kg/kg d'air sec #MACRO?
- Enthalpie spécifique (ou chaleur totale) H kJ/kg d'air sec #MACRO?
- Masse volumique de l'air humide qm kg/m3 d'air humide #MACRO?
Données de base sur l'air après vaporisation (Etat N°2)
- Humidité relative (ou degré hygrométrique) Hr % 50.00%
- Température sèche de l'air (ou bulbe sec) ts °C #MACRO?
- Température humide de l'air (ou bulbe humide) th °C #MACRO?
- Température de rosée tr °C #MACRO?
- Humidité spécifique Hs kg/kg d'air sec #MACRO?
- Masse volumique de l'air humide qm kg/m3 d'air humide #MACRO?
Données résultantes
- Apport d'humidité spécifique Qm kg/kg d'air sec #MACRO?
- Débit d'air massique Qm kg/m3 #MACRO?
- Humidification en débit de vapeur nécessaire Qe kg de vapeur #MACRO?
- Estimation puissance électrique humidificateur KW #MACRO?

ANNOTATIONS

Humidificateur à vapeur

Humidificateurs à vaporisation par ébullition. L'humidificateur à vapeur est soit autonome lorsqu'il est équipé d'un générateur de vapeur ou
non autonome s'il doit être raccordé à un réseau vapeur existant.  La vapeur est directement injectée  à l'aide de rampes de dispersion perforées
d'orifices calibrés. Ce procédé d'humidification  isotherme entraîne localement une augmentation de la température. Les instruments de mesure
doivent donc être installés à distance de l'injection vapeur.

Ce procédé implique que la vapeur d'alimentation soit parfaitement sèche et même légèrement surchauffée. La vapeur d'alimentation devra donc
passer par un séparateur qui supprimera  les impuretés et un purgeur sera prévu pour éliminer les condensats. La vapeur produite est pure ( sauf
si un produit toxique est utilisé pour le traitement chimique de l'eau ) et donc sans odeur et sans   risque de prolifération de germes. En contre
partie l'entretien et le coût énergétique de ce système sont importants.

D:\Excel thermique\Addin1 therm final\Psychrometric.xls Page 7 of 19 Imprimé le 05/18/2020


Nom affaire : à définir
Société : à définir CALCUL PAR MELANGE D'AIR N° Affaire : 01/01/03

Calcul psychrométrique (Mélange d'air à humidité spécifique constante)


Données d'entrées Air neuf (A) Air repris (B) Air mélangé (M)
- Altitude 80.0 m
- Débit de base (1,2 kg/m3) m3/h 10000 m3/h 270 m3/h 10270 m3/h
- T. sèche de base ts °C 5.00 °C 60.00 °C 6.45 °C théorie
- H.relative Hr % 80.00%

- Débit massique Q kg/h d'air humide #MACRO? kg/ #MACRO? kg/ #MACRO? kg/h

Valeurs résultantes psychrométriques de l'air A B C


Température
- Température de mélange °C ---------- ---------- #MACRO?
- Température humide th °C #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Température de rosée tr °C #MACRO? #MACRO? #MACRO?

Humidité
- Taux d'hygrométrie Hr % 80.00% #MACRO? #MACRO?
- Humidité spécifique corrigée Hs kg/kg d'air sec #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Total humidité kg/h d'air humide #MACRO? #MACRO? #MACRO?

Enthalpie, chaleur
- Enthalpie spécifique (ou chaleur totale) H kJ/kg d'air sec #MACRO? #MACRO? #MACRO?
(Par convention, considérée comme nul à 0°C)
- Total enthalpie sur l'air véhiculé kJ #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Chaleur sensible sur l'air véhiculé kJ #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Chaleur latente sur l'air véhiculé kJ #MACRO? #MACRO? #MACRO?

Volume de l'air à la température sèche


- Volume spécifique de l’air humide (m3 d’air humide / kg d’m3/kg d'air sec #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Volume spécifique de l'air m3/kg d'air humid #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Masse volumique de l'air humide kg/m3 d'air humid #MACRO? #MACRO? #MACRO?

- Débit volumique de l'air véhiculé m3/h d'air humide #MACRO? #MACRO? #MACRO?

D:\Excel thermique\Addin1 therm final\Psychrometric.xls Page 8 of 19 Imprimé le 05/18/2020


Nom affaire : à définir
Société : à définir CALCUL PAR MELANGE D'AIR N° Affaire : 01/01/03

théorie

kg/h

D:\Excel thermique\Addin1 therm final\Psychrometric.xls Page 9 of 19 Imprimé le 05/18/2020


Nom affaire : à définir
Société : à définir CALCUL TRAITEMENT D'AIR EN HIVER N° Affaire : 01/01/03

Calcul psychrométrique (Mélange d'air)


Données d'entrées Air neuf (A) Air repris (B) Air mélangé (M)
- Altitude 80.0 m
- Débit de base (1,2 kg/m3) m3/h 5000 m3/h 5000 m3/h 10000 m3/h
- T. sèche de base ts °C -7.00 °C 20.00 °C 6.50 °C théorie
- H.relative Hr % 95.00% 40.00%

- Débit massique Q kg/h d'air humide #MACRO? kg/h #MACRO? kg/h #MACRO? kg/h

Valeurs résultantes psychrométriques de l'air A B C


Température
- Température de mélange °C ---------- ---------- #MACRO?
- Température humide th °C #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Température de rosée tr °C #MACRO? #MACRO? #MACRO?

Humidité
- Taux d'hygrométrie Hr % ---------- ---------- #MACRO?
- Humidité spécifique corrigée Hs kg/kg d'air sec #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Total humidité kg/h d'air humide #MACRO? #MACRO? #MACRO?

Enthalpie, chaleur
- Enthalpie spécifique (ou chaleur totale) H kJ/kg d'air sec #MACRO? #MACRO? #MACRO?
(Par convention, considérée comme nul à 0°C)
- Total enthalpie sur l'air véhiculé kJ #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Chaleur sensible sur l'air véhiculé kJ #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Chaleur latente sur l'air véhiculé kJ #MACRO? #MACRO? #MACRO?

Volume de l'air à la température sèche


- Volume spécifique de l’air humide (m3 d’air humide / kg d’m3/kg d'air sec #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Volume spécifique de l'air m3/kg d'air humide #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Masse volumique de l'air humide kg/m3 d'air humide #MACRO? #MACRO? #MACRO?

- Débit volumique de l'air véhiculé m3/h d'air humide #MACRO? #MACRO? #MACRO?
Réchauffage en hiver
Introduction d'air
Solution N°1 ----> Soufflage d'air pour combatre les déperditions
- Température ambiante des locaux °C Tempéra. ambiance 20.00 °C #MACRO?
- Puissance thermique complémentaire W Déperditions, etc.
- Total enthalpie sur l'air véhiculé kJ #MACRO?
- Puissance de la batterie chaude W #MACRO?
- Taux d'hygrométrie Hr % #MACRO?
Humidification par vapeur d'eau
- Taux d'hygrométrie corrigée Hr % 40%
- Humidité spécifique Hs kg/kg d'air sec #MACRO?
- Apport d'humidité spécifique kg/kg d'air sec #MACRO?
- Humidification kg de vapeur #MACRO?
- Estimation puissance électrique humidificateur kW #MACRO?
Solution N°2 ----> Soufflage d'air à température constante
- Température constante soufflage d'air souhaité ts °C Temp. soufflage d'air 20.00 °C #MACRO?
- Puissance de la batterie chaude W #MACRO?
- Total enthalpie sur l'air véhiculé kJ #MACRO?
- Taux d'hygrométrie Hr % #MACRO?
Humidification par vapeur d'eau
- Taux d'hygrométrie corrigée Hr % 40%
- Humidité spécifique Hs kg/kg d'air sec #MACRO?
- Apport d'humidité spécifique kg/kg d'air sec #MACRO?
- Humidification kg de vapeur #MACRO?
- Estimation puissance électrique humidificateur kW #MACRO?

Avec les humidificateurs à vapeur


l'air "sec" (1) suit une évolution à température constante
pour se retrouver "humide" au point (2).
En réalité, un très léger échauffement existe, mais négligeable dans la pratique.

D:\Excel thermique\Addin1 therm final\Psychrometric.xls Page 10 of 19 Imprimé le 05/18/2020


Nom affaire : à définir
Société : à définir CALCUL TRAITEMENT D'AIR EN HIVER N° Affaire : 01/01/03

théorie

kg/h

D:\Excel thermique\Addin1 therm final\Psychrometric.xls Page 11 of 19 Imprimé le 05/18/2020


Nom affaire : à définir
Société : à définir CALCUL TRAITEMENT D'AIR EN ETE N° Affaire : 01/01/03

Calcul psychrométrique (Mélange d'air)


Données d'entrées Air neuf Air repris Air mélangé
- Altitude 80.0 m
- Débit de base (1,2 kg/m3) m3/h 10000 m3/h 10000 m3/h 20000.00 m3/h
- T. sèche de base ts °C 30.00 °C 20.00 °C 25.00 °C théo
- H.relative Hr % 50.00% 40.00%

- Débit massique Q kg/h d'air humide #MACRO? kg/h #MACRO? kg/h #MACRO? kg/h

Valeurs résultantes psychrométriques de l'air A B C


Température
- Température de mélange °C ---------- ---------- #MACRO?
- Température humide th °C #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Température de rosée tr °C #MACRO? #MACRO? #MACRO?
Humidité
- Taux d'hygrométrie Hr % ---------- ---------- #MACRO?
- Humidité spécifique corrigée Hs kg/kg d'air sec #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Total humidité kg/h d'air humide #MACRO? #MACRO? #MACRO?
Enthalpie, chaleur
- Enthalpie spécifique (ou chaleur totale) H kJ/kg d'air sec #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Total enthalpie sur l'air véhiculé kJ #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Chaleur sensible sur l'air véhiculé kJ #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Chaleur latente sur l'air véhiculé kJ #MACRO? #MACRO? #MACRO?
Volume de l'air à la température sèche
- Volume spécifique de l’air humide (m3 d’air humide / kg d’ m3/kg d'air sec #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Volume spécifique de l'air m3/kg d'air humide #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Masse volumique de l'air humide kg/m3 d'air humide #MACRO? #MACRO? #MACRO?

- Débit volumique de l'air véhiculé m3/h d'air humide #MACRO? #MACRO? #MACRO?

Traitement d'air été (Simulation) - Vous devez impérativent consulter le constructeur


Introduction d'air
- Température entrée EG 5.00 °C
- Apports thermiques en Chaleur sensible W 120000 W
- Apports thermiques en Chaleur latente (humidité) W 5000 W
- By pass factor (pourcentage d'air qui passe à travers la batterie sans subir de changement) 0.10

Calcul psychrométrique en sortie d'air (sans bypass factor)


- Total enthalpie de sortie d'air #MACRO?
- Chaleur sensible de sortie d'air #MACRO?
- Enthalpie spécifique (ou chaleur totale) H kJ/kg d'air sec #MACRO?
- Apport humidité total 1.971
par kg #MACRO?
- Humidité spécifique corrigée #MACRO?
- Taux d'hygrométrie Hr % #MACRO?
- Température de soufflage d'air en fonction de la chaleur sensible #MACRO?
- Température de soufflage d'air en fonction de la chaleur totale #MACRO?
- Température humide th °C #MACRO?
- Pression de vapeur à la température humide Pvh #MACRO?
- Humidité spécifique à 100% Hr Hs #MACRO?
- Enthalpie spécifique (ou chaleur totale) H #MACRO?

Calcul psychrométrique en contact de la batterie (Tp)


- Température de paroi TP TP °C #MACRO?
- Enthalpie spécifique (ou chaleur totale) (Tp) H kJ/kg d'air sec #MACRO? kJ/kg
- Humidité spécifique sur la batterie (Tp) Hs kg/kg d'air sec #MACRO? kg/kg

Calcul psychrométrique en sortie de batterie


- Enthalpie spécifique (ou chaleur totale) H kJ/kg d'air sec #MACRO? kJ/kg
- Humidité spécifique corrigée Hs kg/kg d'air sec #MACRO? kg/kg
- Température de sortie d'air sur la batterie froide Ts °C #MACRO?
- Humidité relative Hr % #MACRO?
- Température bulbe humide (BHS) th °C #MACRO?
- Température de rosée tr °C #MACRO?
- Masse volumique de l'air humide qm kg/m3 d'air humide #MACRO? kg/m3
- Débit volumique corrigé qv m3/h d'air humide #MACRO? m3/h

Transfert d'énergie sur la batterie


- Chaleur sensible W #MACRO?
- Chaleur latente W #MACRO?

D:\Excel thermique\Addin1 therm final\Psychrometric.xls Page 12 of 19 Imprimé le 05/18/2020


Nom affaire : à définir
Société : à définir CALCUL TRAITEMENT D'AIR EN ETE N° Affaire : 01/01/03
- Débit condensats kg #MACRO?

D:\Excel thermique\Addin1 therm final\Psychrometric.xls Page 13 of 19 Imprimé le 05/18/2020


Nom affaire : à définir
Société : à définir CALCUL TRAITEMENT D'AIR EN ETE N° Affaire : 01/01/03

kg/m3

D:\Excel thermique\Addin1 therm final\Psychrometric.xls Page 14 of 19 Imprimé le 05/18/2020


Nom affaire : à définir
Société : à définir CALCULS THERMIQUES PISCINES

DONNEES DE BASE Piscine


Données de base - Bassin Intérieure Extérieure
- Périmètre du bassin m 50.0 m 50.0 m
- Surface du bassin (S) m2 100.0 100.0
- Volume du bassin (V) m3 250 250
- Temps de réchauffage du bassin (24 à 48h piscines privées, 36 à 72h piscine publique) h 72h 72h
- Température du bassin (T 25.0 °C 25.0 °C
Type d'activité (Cliquez sur Infos > Commentaires feuilles de calcul) 1.00

VALEURS RESULTANTES Sym Unités Intérieure Extérieure

Données psychrométriques de l'air ambiant


Altitude du site (m) m 0m

Température
- Température sèche de l'air (ou bulbe sec) ts °C 27.0 °C 23.0 °C
- Température humide de l'air (ou bulbe humide) th °C #MACRO? #MACRO?
- Température de rosée tr °C #MACRO? #MACRO?
Humidité
- humidité relative de l'air (60 à 80%; 70% moyenne) Hr % 50% 50%
- Humidité spécifique à saturation à la température sèche Hss kg/kg d'air #MACRO? #MACRO?
- Humidité spécifique de l'air Hs kg/kg d'air #MACRO? #MACRO?
Enthalpie, chaleur
- Enthalpie spécifique (ou chaleur totale) H kJ / kg k #MACRO? #MACRO?
- Chaleur spécifique de l'air sec cpa kJ / kg k #MACRO? #MACRO?
Pression exercée par l'air
- Pression totale du mélange (air humide) - Pression atmosphérique Patm kPa/m2 #MACRO? #MACRO?
- Pression de vapeur à saturation à la température sèche Pvs kPa/m2 #MACRO? #MACRO?
- Pression partielle de vapeur dans l'air ambiant Pv kPa/m2 #MACRO? #MACRO?
(de mème tension maxi de vapeur à la température de rosée)
Volume de l'air à la température sèche
- Volume spécifique de l’air humide / Kg d'air sec V m3/kg d'air sec #MACRO? #MACRO?
- Masse volumique de l'air humide Mv kg/m3 d'air humide #MACRO? #MACRO?

Données de calcul du bassin de la piscine


Données de l'air en contact avec la surface du plan d'eau
- Pression de vapeur à saturation à la surface de l'eau Pw kPa/m2 #MACRO? #MACRO?
- Humidité spécifique à saturation Hsµ kg/kg d'air #MACRO? #MACRO?
- Volume spécifique de l'air Vµ m3/kg d'air sec #MACRO? #MACRO?
- Chaleur latente de vaporisation à saturation Y KJ/kg vapeur #MACRO? #MACRO?

Quantité d'eau évaporée du bassin


- Vitesse du vent (v) (piscine à l'air libre = 4 m/s - à moitié abritée = 2 m/s - abritée = 1 m/s)
V m/s 2.00 m/s
- Evaporation au m2 y/c activités baigneurs W kg/h m2 #MACRO? #MACRO?
- Evaporation totale à la surface du plan d'eau B1 kg/h #MACRO? #MACRO?
Total kg/h #MACRO? #MACRO?
Apports thermique par le plan d'eau
- Apports sensibles par rayonnement A1 W #MACRO? #MACRO?
- Apports sensibles par convection A2 W 1232.78 W 28842.40 W
- Apports latents par vaporisation A3 W #MACRO? #MACRO?
Total W #MACRO? #MACRO?
Renouvellement d'eau
- 1/20ème du volume d'eau de la piscine en 24h m3/h 0.52m3/h 0.52m3/h

Bilan thermique (Choisir la phase 1 ou 2)


1°/ Phase maintien température bassin - Selon la surface du plan d'eau + renouvellement d'eau
- Apports sensibles globaux (A1 + A2) (ratio pour piscine couverte 50W/m2) A1+A2 W #MACRO? #MACRO?
- Pertes par évaporation du plan d'eau (apports latents B1) A3 W #MACRO? #MACRO?
- Pertes par conduction en périphérie de bassin (1,4 w/m °C) A4 W 350.00 W 350.00 W
- Renouvellement d'eau (Alimentation eau à 10°C) W 9085.94 W 9085.94 W
Total W #MACRO? #MACRO?
2°/ Phase de réchauffage du bassin en 72 heures
- Réchauffage du bassin W 60572.92 W 60572.92 W
- Renouvellement d'eau (Alimentation eau à 10°C) W 9085.94 W 9085.94 W
- Pertes sensibles (A1 +A2) Pertes évaporation (A3) + Pertes périmétrique (A4) W #MACRO? #MACRO?
Total W #MACRO? #MACRO?
Nota
1 kilo pascal (kPa) = 1000 Pa - 0.14503 Psi - 0.01 bar - 10 mbar - 7.5 mm Hg
1 kcal/kg = 4.186 kj/kg - 1.163 w. ----- 1 watt = 3600 J ou 3,6 KJ

D:\Excel thermique\Addin1 therm final\Psychrometric.xls Page 15 of 19 Imprimé le 05/18/2020


Nom affaire : à définir
Société : à définir CALCUL HUMIDIFICATION ADIABATIQUE N° Affaire : 01/01/03

Déshumidification par renouvellement d'air (Piscine, etc.)


Sym Unités Données Diagramme évolution air
Température air extérieur
- Altitude du site m 80 m
- Température sèche de l'air (ou bulbe sec) ts °C -5.00 °C
- Humidité relative (ou degré hygrométrique) Hr % 90.00%
- Température humide de l'air (ou bulbe humide) th °C #MACRO?
- Température de rosée tr °C #MACRO?
- Humidité spécifique Hs kg/kg d'air sec #MACRO?
- Enthalpie spécifique (ou chaleur totale) H kJ/kg d'air sec #MACRO?
- Masse volumique de l'air humide qm kg/m3 d'air humide #MACRO?
- Volume spécifique de l’air humide qvh m3/kg d'air sec #MACRO?
Température air du volume ambiant
- Température sèche de l'air (ou bulbe sec) ts °C 28.00 °C
- Humidité relative (ou degré hygrométrique) Hr % 60.00%
- Température humide de l'air (ou bulbe humide) th °C #MACRO?
- Température de rosée tr °C #MACRO?
- Humidité spécifique Hs kg/kg d'air sec #MACRO?
- Enthalpie spécifique (ou chaleur totale) H kJ/kg d'air sec #MACRO?
- Masse volumique de l'air humide qm kg/m3 d'air humide #MACRO?
- Volume spécifique de l’air humide qvh m3/kg d'air sec #MACRO?
Calcul débit de renouvellement d'air pour la déshumidification
- Masse d'eau à évaporer m kg 32.40 kg/h
- Débit d'air neuf volumique à 28°C, et 60% Hr Qv m3/h #MACRO?
- Puissance calorifique pour réchauffer l'air à 28°C °C #MACRO?

L'air extérieur en hiver contient moins de vapeur d'eau que l'air du hall, introduit dans la bâtiment il se charge eau, éliminant ainsi la vapeur d'eau en
excès.

Le remplacement d'un kg d'air intérieur par un kg d'air extérieur entraîne une perte d'eau.

Les piscines constituent une application particulière des PAC.

Les piscines consomment beaucoup d’énergie pour diminuer le taux d'humidité et éviter ainsi les condensations sur les parois (particulièrement les
surfaces vitrées). D’autre part des besoins de chaleur importants sont liés à la température élevée de l’air pour assurer pour le confort des baigneurs.
Une humidité maximum de 75 % est à maintenir dans les piscines bien isolées avec pulsion d’air chaud au pied des vitrages. Mais l'humidité maximum
peut descendre à 65 % si les parois sont mal isolées, et donc froides. A noter qu'avec les nouveaux vitrages isolants à basse émissivité, ce critère de
pulsion au pied des vitrages n'est plus obligatoire.

Deux systèmes de PAC sont possibles pour ce type


de bâtiment.

Pompe à chaleur en déshumidification

Le principe consiste à faire passer l’air à du local à déshumidifier sur l’évaporateur de la PAC. Il y est refroidi et surtout déshumidifié.
L’air passe ensuite, mélangé à l’air frais hygiénique, sur le condenseur où il est réchauffé. Le condenseur de la PAC permet le
chauffage de l’air ambiant, mais aussi le chauffage partiel de l'eau sanitaire (piscine, douches) particulièrement en mi-saison.

La solution est intéressante. Toutefois, au creux de l’hiver, la déshumidification ne fournit pas assez de chaleur et la pompe à chaleur
ne suffit pas à elle seule à assurer tous les besoins énergétiques. Un chauffage d’appoint est donc nécessaire et le COP global est
diminué.

D:\Excel thermique\Addin1 therm final\Psychrometric.xls Page 16 of 19 Imprimé le 05/18/2020


Nom affaire : à définir
Société : à définir CALCUL HUMIDIFICATION ADIABATIQUE N° Affaire : 01/01/03

Déshumidification par renouvellement d'air (Piscine, etc.)


Il faut se rendre compte que dans cette application précise le COP de la PAC n’est plus le rapport entre les kW thermiques utiles
disponibles au condenseur et les kW absorbés par le compresseur. En fait,

Ceci est du au fait que la chaleur sensible prélevée à l’air vicié par l’évaporateur lui est rendue par le condenseur et ne doit donc pas
être considérée comme chaleur utile dans le calcul du COP. La source froide recherchée ici est la chaleur latente de condensation de
l’humidité. On pompe l’énergie sur la déshumidification, pas sur le refroidissement de l’air. En fait, plus le besoin de
déshumidification est important (forte activité dans la piscine, faible isolation,..), plus l’énergie puisée à l’évaporateur sera
importante et plus le COP global de l’installation sera élevé.

Pour le calcul des performances de l’installation, il ne faut pas oublier de prendre en compte l’influence des heures de non
occupation, qui entraînent un taux d’évaporation plus faible et un COP instantané plus bas. On peut envisager un COP global de 2,5.
(Valeur avancée par Paul H.Cobut, "Pompes à chaleur", Atic - cours de perfectionnement).

Remarque : ce type d’installation est intéressante dès qu’il s’agit de climatiser un local où il y a une forte production de vapeur
(bassins de toutes sortes, pressings, séchoirs à linge, certains locaux industriels ou laboratoires,…).

Pompe à chaleur – récupérateur

Dans ce cas la PAC prélève une partie de l’énergie dans l’air extérieur et une autre partie dans l’air extrait. Contrairement au
système précédent, l’évaporateur puisera l’énergie sur le refroidissement de l’air.

Un hygrostat raccordé à une sonde extérieure permet le dosage de l’air neuf. LA PAC sera dimensionnée pour réaliser à elle seule
l’effort thermique jusqu’à 0°C environ. En dessous de cette température un appoint sera nécessaire. Le COP de la PAC varie en
fonction de la température de l’air extérieur.

Un COP global annuel de 3,3 est possible, ce qui représente un gain de 30 % par rapport à la PAC en déshumidification. Les
déperditions plus importantes dues à l’introduction d’air neuf en plus grande quantité que dans l’autre système pour assurer la
déshumidification représentent un accroissement des besoins calorifiques de moins de 10 % sur l’année (valeurs avancées par Paul
H.Cobut, "Pompes à chaleur", Atic - cours de perfectionnement).

Il faut noter toutefois que ces résultats sont basés sur un taux d’hygrométrie tolérable assez élevé grâce à l’usage d’un vitrage très
isolant. Dans le cas d’un vitrage moins isolant, le taux d’humidité acceptable est plus bas. Il faut donc un plus grand effort de
déshumidification, ce qui favorise le premier type d’installation et la différence de performance entre les deux systèmes diminue.

D:\Excel thermique\Addin1 therm final\Psychrometric.xls Page 17 of 19 Imprimé le 05/18/2020


Nom affaire : à définir
Société : à définir CALCULS EVAPORATION PLAN D'EAU

Calcul évaporation d'eau d'un plan d'eau au m2


Formule N°2 ninorée de 20% Formule N°1

DESIGNATIONS Sym Unités Formule N°1 Formule N°2 Formule N°2


Plan d'eau couvert Plan d'eau couvert Plan d'eau extérieur
Données psychrométriques de l'air ambiant
Altitude du site (m) m 0

Température
- Température sèche de l'air (ou bulbe sec) ts °C 20.0 °C 20.0 °C 20.0 °C
- Température humide de l'air (ou bulbe humide) th °C #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Température de rosée tr °C #MACRO? #MACRO? #MACRO?
Humidité
- humidité relative de l'air (60 à 80%; 70% moyenne) Hr % 50% 50% 50%
- Humidité spécifique à saturation à la température sèche Hss kg/kg d'air #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Humidité spécifique de l'air Hs kg/kg d'air #MACRO? #MACRO? #MACRO?
Enthalpie, chaleur
- Enthalpie spécifique (ou chaleur totale) H kJ / kg k #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Chaleur spécifique de l'air sec cpa kJ / kg k #MACRO? #MACRO? #MACRO?
Pression exercée par l'air
- Pression totale du mélange (air humide) - Pression atmosphérique Patm kPa/m2 #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Pression de vapeur à saturation à la température sèche Pvs kPa/m2 #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Pression partielle de vapeur dans l'air ambiant Pv kPa/m2 #MACRO? #MACRO? #MACRO?
(de mème tension maxi de vapeur à la température de rosée)
Volume de l'air à la température sèche
- Volume spécifique de l’air humide / Kg d'air sec V m3/kg d'air sec #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Masse volumique de l'air humide Mv kg/m3 d'air hu #MACRO? #MACRO? #MACRO?

Données de calcul du plan d'eau


Température de l'eau 27.0 °C 27.0 °C 27.0 °C

Données de l'air en contact avec la surface du plan d'eau


- Pression de vapeur à saturation à la surface de l'eau Pw kPa/m2 #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Humidité spécifique à saturation Hsµ kg/kg d'air #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Volume spécifique de l'air Vµ m3/kg d'air sec #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Chaleur latente de vaporisation à saturation Y KJ/kg vapeur #MACRO? #MACRO? #MACRO?

Quantité d'eau évaporée du bassin


- Vitesse du vent (v) (plan d'eau à l'air libre = 4 m/s - à moitié abritée = 2 m/s - abritée
V = 1 m/s)m/s 1.00 m/s

- Evaporation au m2 par heure W kg/h m2 #MACRO? #MACRO? #MACRO?


- Evaporation au m2 par jour W kg/h m2 #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Evaporation d'eau en mm par jour mm #MACRO? #MACRO? #MACRO?

Apports thermique par le plan d'eau


- Apports sensibles par rayonnement A1 W/m2 #MACRO? #MACRO? #MACRO?
- Apports sensible par convection A2 W/m2 43.15 W 43.15 W 202.36 W
- Apports latents par vaporisation A3 W/m2 #MACRO? #MACRO? #MACRO?
Total W/m2 #MACRO? #MACRO? #MACRO?

Nota
1 kilo pascal (kPa) = 1000 Pa - 0.14503 Psi - 0.01 bar - 10 mbar - 7.5 mm Hg
1 kcal/kg = 4.186 kj/kg - 1.163 w. ----- 1 watt = 3600 J ou 3,6 KJ

D:\Excel thermique\Addin1 therm final\Psychrometric.xls Page 18 of 19 Imprimé le 05/18/2020


Nom affaire : à définir
Société : à définir CALCULS EVAPORATION PLAN D'EAU

#MACRO?

D:\Excel thermique\Addin1 therm final\Psychrometric.xls Page 19 of 19 Imprimé le 05/18/2020