Vous êtes sur la page 1sur 5

Qu’est-ce que le conditionnel ?

Le conditionnel peut être employé comme temps ou comme mode. Dans le premier cas, il


permet d’exprimer le futur dans le passé (vb 2). Dans le second cas, il exprime l’éventualité,
l’imaginaire, une action future dont la réalisation n’est pas certaine (vb 1).

Exemple

Quand employer le conditionnel en français ?


1. expression d’un souhait, d’une possibilité ou d’une hypothèse dans le présent ou l’avenir
(conditionnel présent) et dans le passé (conditionnel passé).
Exemple : Michel aimerait être en vacances.
2. le conditionnel- temps qui exprime le futur dans le passé.
Exemple : Michel pensait qu’il pourrait partir en voyage.
3. emploi dans les phrases hypothétiques (après la proposition conditionnelle)
Exemple : S’il partait pour les Caraïbes, il pourrait aller à la plage tous les jours.
4. formule de politesse à la forme interrogative.
Exemple : Michel, est-ce que tu pourrais venir au tableau ?
Comment conjuguer les verbes français au conditionnel ?
Conditionnel présent

Le conditionnel présent est formé à partir du radical du futur auquel on ajoute les terminaisons


de l’imparfait.

Personne Groupe en -er Groupe en -ir Groupe en -re


1re personne du singulier j’aimerais je finirais je vendrais
2e personne du singulier tu aimerais tu finirais tu vendrais
3e personne du singulier il/elle/on aimerait il/elle/on finirait il/elle/on vendrait
1re personne du pluriel nous aimerions nous finirions nous vendrions
2e personne du pluriel vous aimeriez vous finiriez vous vendriez
ils/elles ils/elles ils/elles
3e personne du pluriel
aimeraient finiraient vendraient

Les verbes avoir et être sont irréguliers.

Personne avoir être


1re personne du singulier j’aurais je serais
2e personne du singulier tu aurais tu serais
3e personne du singulier il/elle/on aurait il/elle/on serait
1re personne du pluriel nous aurions nous serions
2e personne du pluriel vous auriez vous seriez
ils/elles seraien
3e personne du pluriel ils/elles auraient
t
Remarques

Pour former le conditionnel, attention aux particularités de formation du futur :

 Un e  présent dans le radical du verbe prend un accent grave (è) au futur simple.


Exemples :
peser - je pèserais
modeler - je modèlerais
 La consonne de certains verbes est doublée.
Exemple :
jeter - je jetterais
 Le i de certains verbes en -rir disparaît lorsqu’on ajoute les terminaisons.
Exemples :
courir - je courrais
mourir - je mourrais
 Pour certains verbes en -yer le y devient un i (les deux variantes i et y sont utilisées pour
les verbes en -ayer).
Exemples :
employer - j’emploierais
payer - je payerais/paierais
 Les verbes en -oir ainsi que aller, envoyer, faire et venir sont irréguliers (voir la liste des
verbes irréguliers).
Exemple :
pouvoir – je pourrais
vouloir – je voudrais
savoir- je saurais
voir - je verrais
recevoir - je recevrais
aller - j’irais
faire - je ferais
envoyer - j’enverrais
venir - je viendrais

Conditionnel passé

On forme le conditionnel passé grâce aux auxiliaires avoir/être conjugués au conditionnel


présent et suivis du participe passé.

Personne Groupe en -er Groupe en -ir Groupe en -re


1re personne du
j’aurais aimé j’aurais fini j’aurais vendu
singulier
2e personne du
tu aurais aimé tu aurais fini tu aurais vendu
singulier
3e personne du
il/elle/on aurait aimé il/elle/on aurait fini il/elle/on aurait vendu
singulier
1re personne du pluriel nous aurions aimé nous aurions fini nous aurions vendu
2e personne du pluriel vous auriez aimé vous auriez fini vous auriez vendu
ils/elles auraient aim ils/elles auraient fin
3e personne du pluriel ils/elles auraient vendu
é i

Dans les phrases négatives, l’auxiliaire est encadré par les deux termes de la négation (ne …
pas, ne … jamais, etc.)

Exemples :
J’aurais rigolé. → Je n’aurais pas rigolé.
Je serais parti.→ Je ne serais pas parti.

Dans le cas d’un verbe pronominal, la négation encadre le bloc pronom - auxiliaire.

Exemple :
Je ne me serais pas trompé dans mon calcul.
Accord du participe passé

Le participe passé s’accorde dans certains cas en genre et en nombre :

 dans le cas des verbes qui construisent leur passé composé avec l’auxiliaire être. Le
participe passé s’accorde alors en genre et en nombre avec le sujet de la phrase.

Exemples :
Il serait parti en vacances. Ils seraient partis en vacances.
Elle serait partie en vacances. Elles seraient parties en vacances.

Conjuguez les verbes au conditionnel présent.

1. Je pensais que tu (être)   à la maison dimanche.


2. Elle (vouloir)   un nouveau vélo.
3. Selon les sondages, les Français (boire)   plus de vin que les Allemands.
4. Est-ce que vous (pouvoir)   fermer la porte ?
5. David croyait que nous (prendre)   l’avion.

Complétez les phrases en conjuguant les verbes au conditionnel présent.

1. Si je gagnais au loto, j’(acheter)   une Porsche.


2. Si tu m’aidais, nous (finir)   plus vite.
3. S’ils avaient du temps, ils (venir)   me rendre visite en février.
4. S’il faisait beau, vous (pouvoir)   aller dans le parc.
5. Si tu faisais attention, tu ne (casser)   pas les verres.

Conjuguez les verbes au conditionnel passé.

1. Il (devoir)   faire plus attention.


2. Simone et Christine (vouloir)   partir plus tôt.
3. Nous (être)   plus rapides en prenant cette rue.
4. Selon les sondages, les Allemands (dormir)   plus que les Français ces dernières
années.
5. Vous pensiez que vous (arriver)   trop tard.