Vous êtes sur la page 1sur 20

Une boîte en fer protège le livre.

L'éditeur Italien FMR, le magazine de l'art le


plus exclusif du monde, a mis en vente le livre de
Michel-Ange. Le dotta main (Michel-Ange. La
main du maître) en l'honneur de l'artiste de la
Renaissance, il est décrit comme «le livre le plus
cher et le plus beau dans le monde» . C'est un livre
sans égal auquel ont participé des artisans pour
les scientifiques.
Ouverture de la boîte, on peut admirer sa belle couverture
Il vaut 100.000 euros, (en dehors
du côté artistique d'une valeur
certainement inestimable), avec
264 pages de papier de coton
vernis (200 grammes) chaque
feuille faite à la main fibre par
fibre,
où 45 croquis originaux sont
présentés et des lettres inédites
du maître de la Renaissance,
confiés par la Fondation Casa
Buonarroti :
42 x 68 cm, poids 24 kilos,
édition limitée à 99 exemplaires
garantie de 500 ans.
Sa couverture, sculptée
dans le marbre Polvaccio,
reproduit grandeur nature
la Madonna della Scala
« Madonna de l'escalier »,
qui a été sculptée par ce
génie de l'art entre 1491 et
1492 est considérée
comme la première des
vierges crées par son
talent.
Madona della Scala- Michelangelo
Couverture : bas relief
en marbre, 7,5 cm
d'épaisseur.

Ce marbre provient
directement de la même
carrière romaine d’où
l’avait extrait Michel-Ange
pour sa Pieta en 1499
L'information est basée
sur l'étude approfondie
par Giorgio Vasari,
célèbre historien du
XVIe siècle.

Détails de l'intérieur du livre


dessin réalisé par Michel-Ange lui-même
Avec ces 83
photographies par
Aurelio Amendola
révélant les profils
inconnus de l’oeuvre
de Michel-Ange.

Pieta- photographiée par Aurelio Amendola


Le personnel de la Bibliothèque publique de New York montre
l'intérieur du livre
Présentation du livre à Kuala Lumpur
Michel-Ange Buonarroti.
Caprece (1475) - Rome (1564)

Merci pour ce livre fascinant, nous


pouvons faire une visite complète de la vie
du génie à travers la matérialisation de son
talent créatif
En effet, un exemplaire a été donné au Musée du Prado à
Madrid.