Vous êtes sur la page 1sur 51

2015/2016

Spécialité Génie Civil

COURS DE BETON PRECONTRAINT


EUROCODE 2

F.BENDAHMANE

- 4ème année –

ç Ce document ne les remplace pas les normes en vigueur.

Reproduction interdite sans autorisation de l’auteur et de l’école


07/07/2015

GC 4
Saint-Nazaire

Cours de Béton Précontraint à l’EC2

2015/2016

Fateh BENDAHMANE

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

Plan de cours
I. Introduction
II. Matériaux
III. Evaluation des forces de précontrainte par post-
tension
IV. Dimensionnement d’une poutre précontrainte

!!! Ce cours ne remplace pas les normes en


vigueur
F.Bendahmane 2

1
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

I. Introduction
Réduction des efforts internes de traction par une
compression à l’aide d’aciers ou de câbles.

I.1. Historique

1886 1907 1920 1926 1928

phénomènes de fluage

1 er pont en BP avec
maitrise du retrait et
du béton précontaint
première application

Aciers précontraints

du fluage + brevet
et de retrait sur un
retarder les fissures
(Considère et Bach)

pont (Freyssinet)
(Koener et Lundt)

Découverte des
Tentatives pour

Aciers avec de

performances
(P.JACKSON)
Brevet sur la

(Freyssinet)
meilleures

! La précontrainte s’annule avec le


temps F.Bendahmane 3

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

F.Bendahmane 4

2
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

Les raisons des échecs des prédécesseurs de Freyssinet sont:

Méconnaissance du retrait et du fluage qui annule la


précontrainte

La limite élastique des aciers de l’époque était trop faible


pour conserver une tension suffisante après les effets
du retrait et du fluage
(Limite élastique de l’époque est de 300 MPa et actuellement est de
2000 Mpa)

F.Bendahmane 5

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

I.2. Avantages et inconvénients :


Avantages:
•Meilleure utilisation du béton (peu de zones tendues)
•Limitation ou absence de fissuration (peu de corrosion)

•Aciers à haute limite élastique sont moins chers que les aciers de BA à
résistances égales
•Limitation de la flèche è contre flèche

•Possibilité d’assembler des éléments préfabriqués

•Structure plus légère qu’en BA è portée plus importante

Inconvénients:
•Béton de meilleure résistance au jeune âge
•Personnel qualifié pour la mise en œuvre

•Attente de la mise en tension avant le décoffrage

•Calcul plus complexe / BA

F.Bendahmane 6

3
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

Quelques exemples d’ouvrages en BP

F.Bendahmane 7

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

I.3. Principes:

Le béton est comprimé de façon artificielle et en permanence


pour réduire ou éviter d’avoir des zones tendues dans le
béton. Les zones tendues sont dues aux sollicitations
(chargement extérieur).
Ce procédé permet de mieux utiliser le béton et d’éviter d’avoir
des matériaux pesants qui ne contribuent pas à la
résistance.
La précontrainte est réalisée à l’aide d’un câble ou une barre
sous tension dans le béton.
S’il n’y a pas de zone tendue dans le béton, on peut appliquer la
RDM pour déterminer les contraintes et déformations.

F.Bendahmane 8

4
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

G, Q

P AN
P

T
C

AN
+ AN
= C

C
T

Effet de la flexion + Effet de la précontrainte = résultante

F.Bendahmane 9

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

La précontrainte est réalisée par pré-tension ou par post-


tension :

a)Précontrainte par pré-tension: Méthode adaptée pour la


préfabrication
Coffrage et mise en place du
câble

P P Mise en tension du câble à


l’aide de vérins
P P Coulage du béton

P P Libération du câble

P P Poutre précontrainte
(adhérence câble/béton)
F.Bendahmane 10

5
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

Exemple d’un schéma de préfabrication des poutres précontraintes

Les limites de cette méthode sont:


•La forme du câble en tension è rectiligne
•Le poids de l’élément précontraint < 30 t è transport
•Dimension de l’élément précontraint < 30 m è transport

F.Bendahmane 11

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

b)Précontrainte par post-tension: Méthode adaptée


aux STR complexes
Coffrage et mise en place de
la gaine

Coulage et durcissement du
béton
P P
Mise en place du câble et
mise en tension
P P
Blocage du câble (clavetage)
puis Injection de coulis de
P P ciment
Poutre précontrainte

F.Bendahmane 12

6
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

Remarques :
• Précontrainte à l’aide d’un câble avec un profil simple ou
complexe.

• Le vérin prend appui sur l’élément ou la structure


• En fonction de la structure, on met en tension le câble à
l’aide de vérins sur un ou deux cotés.

1 coté (Actif-Passif) 2 cotés (Actif-Actif)

• Le blocage du câble se fait par un dispositif d’ancrage


(tête d’ancrage)

F.Bendahmane 13

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

•Injection d’un coulis de ciment pour augmenter l’adhérence


câble- gaine et éviter la corrosion du câble.
•Pas de phénomène de flambement si le câble est lié au béton.

Précontrainte interne

Précontrainte externe

F.Bendahmane 14

7
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

I.4. réglementation:
Marchés publics et privés :
Les eurocodes (EC2) règlement utilisé dans ce cours
BPEL 91 modifié (BHP avec fc28 compris entre 40 à 80 MPa)
BPEL 91 pour un fc28 < 60 Mpa
BPEL 83
Fascicule 62
Directive DC79
Fascicule 65_A
Marchés publics :
Instructions provisoires
1979 : IP1_79 modifié
1973 : IP2_73 inapplicable
1965 : IP1_65
1953 :IP1_53
Marchés privés : 1965 : ASP (association scientifique de la précontrainte)
F.Bendahmane 15

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

I.5. Notations: y

V
G x
h

e V’

Ac : section du béton
V et V’ distance positive entre G et la fibre sup et inf respectivement
e : excentricité du câble moyen / G avec son signe
sc : contrainte dans le béton
ec : déformation dans le béton
fc : résistance du béton
Ec : module de déformation du béton
F.Bendahmane 16

8
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement


Ap : section des aciers précontraints
sP : contrainte dans l’armature précontrainte
eP : déformation des aciers précontraints
P : tension des aciers précontraints
I : moment quadratique (appelé moment d’inertie en GC )
I/v : module d’inertie

: rayon de giration

: rendement de la section (r augmente è section travaille mieux en


flexion è meilleure économie)

r » 0,33 r » 0,4 r » 0,5 r » 0,6


F.Bendahmane 17

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

I.6. Mise en œuvre:

F.Bendahmane 18

9
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

F.Bendahmane 19

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

F.Bendahmane 20

10
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

F.Bendahmane 21

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

F.Bendahmane 22

11
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

23

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

F.Bendahmane 24

12
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

F.Bendahmane (2010/2011) 25

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

F.Bendahmane (2010/2011) 26

13
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

II. Matériaux
Trois matériaux sont utilisés dans le BP:
Le béton
Les aciers passifs ( armatures passives )
Les aciers actifs (armatures précontraintes) ( armatures actives )
II.1. Le béton:
II.1.1 Caractéristiques mécaniques

Pour fck < 50 MPa

F.Bendahmane 27

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

ou

F.Bendahmane (2009/2010) 28

14
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

Résistance à l’ELU :

fctk0,05 = 0,7. fctm

fcd : résistance de calcul à la compression (ELU)


fck : résistance caractéristique à la compression
gc : coefficient de sécurité pour le béton : « gc = 1,15 » dans le cas des
combinaisons accidentelles et « gc = 1,5 » dans le cas courant
acc : coefficient de compression. La valeur recommandée est de « acc = 1 ».
act : coefficient de traction. La valeur recommandée est de « act = 1 ».

Résistance à l’ELS

F.Bendahmane 29

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

Classe de ciment Classe s


de béton
CEM 42,5 R, CEM R 0,20
52,5 N et CEM 52,5 R (rapide)
CEM 32,5 R, CEM N 0,25
42,5 N (normal)
CEM 32,5 N S (lent) 0,38

F.Bendahmane (2009/2010) 30

15
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

II.1.2. Retrait
Deux types de retrait:
Retrait endogène qui est aussi appelé retrait hydraulique «Ɛca »: il est dû
à l’hydratation du ciment
Retrait de dessiccation qui est aussi appelé retrait de séchage «Ɛcd »: il
est dû à l’évaporation de l’eau
Le retrait total : ecs = eca + ecd

Retrait endogène :
t :âge du béton à l’instant considéré (jours)

Retrait de dessiccation :
t : âge du béton à l’instant considéré (jours)
ts : âge du béton (jours) au début du retrait (au décoffrage ou à la fin
de la cure)
F.Bendahmane 31

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

: rayon moyen (mm) de la section transversale


Ac : L’aire de la section transversale
u : périmètre de la section transversale exposée à la dessiccation (en contact avec
l’air)
kh : dépend de « h0 » (voir tableau)

F.Bendahmane 32

16
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

II.1.3. Le Fluage : (déformation différée)

pour sc < 0,45.fck(t0)

•t0 : âge du béton lors de l’application de la charge (jours)


•Ec=1,05.Ecm : Module de déformation tangent
•r(¥,t0) : coefficient de fluage à t®¥ (voir abaques)

: rayon moyen (mm) de la section transversale


•Ac : aire de la section transversale
•u : périmètre de la section transversale exposée à la dessiccation (en contact avec l’air)
F.Bendahmane 33

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

Si sc³0,45.fck(t0) : on tient
compte de la non-linéarité du
fluage

On utilise la formule précédente


et on remplace « r(¥,t0) »
par « rk(¥,t0) » :

Classe de ciment Classe de


béton
CEM 42,5 R, CEM 52,5 N et CEM R (rapide)
52,5 R
CEM 32,5 R, CEM 42,5 N N (normal)

CEM 32,5 N SF.Bendahmane


(lent) (2009/2010) 34

17
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

II.2. Les armatures passives :

•Le palier de plasticité


avec la limite de déformation eud = euk

F.Bendahmane 35

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

•Le diagramme avec le segment de droite incliné


avec eud = 0,9.euk

Classes d’acier A B C
Rapport des contraintes ft/fyk k ³ 1,05 ³ 1,08 ³ 1,15 et
< 1,35
Allongement sous charge ‰ euk ³ 25 ³ 50 ³ 75
maximale
Allongement maximal de calcul ‰ euk ³ 22,5 ³ 45 ³ 67,5
(AN)
Limite élastique (acier à haute MPa fyd 500 500 500
adhérence)
Limite élastique (acier doux) MPa fyd 235 235 235

Avec : Es = 200 000 MPa


F.Bendahmane 36

18
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement


Les aciers sont commercialisés sous forme de barres de 6 mètres, rouleaux de fils (pour
les aciers doux), plaques de treillis soudés ou rouleaux de treillis soudés

Barres

sections en cm²
Ø nombre de barres
(mm) 1 2 3 4 5 6 7 8 9
6 0,283 0,565 0,848 1,13 1,41 1,69 1,98 2,26 2,54
8 0,503 1,00 1,50 2,01 2,51 3,01 3,52 4,02 4,52
10 0,785 1,57 2,35 3,14 3,93 4,71 5,50 6,28 7,07
12 1,13 2,26 3,39 4,52 5,65 6,78 7,92 9,04 10,18
14 1,54 3,08 4,62 6,16 7,70 9,24 10,78 12,32 13,85
16 2,01 4,02 6,03 8,04 10,05 12,10 14,07 16,13 18,15
20 3,14 6,28 9,42 12,57 15,61 18,85 21,99 25,13 28,27
25 4,91 9,82 14,73 19,63 24,54 29,45 34,36 39,27 44,18
32 8,04 16,08 24,13 32,17 40,21 48,25 56,30 64,34 72,38
F.Bendahmane (2009/2010) 37
40 12,57 25,13 37,70 50,29 62,83 75,40 87,96 100,5 113,1

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

Treillis

F.Bendahmane (2009/2010) 38

19
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

II.3. Les armatures actives (armatures précontraintes) :

Il existe 3 familles d’aciers précontraints (fils, torons et barres)

III.3.1.1. Fils
4mm ≤ f ≤ 12,2mm Rond lisse è post-tension
Autres (nervurés ou ondulés) è pré-tension

f Ap
Aciers
(mm) (mm²)
Fil f4 4 12.6
Fil f5 5 19.6
Fil f6 6 28.3
Fil f7 7 38.5
III.3.1.2. Torons :
Composés de plusieurs fils de petits diamètres (2 à 5mm) groupés sous
forme de fil central rectiligne et d’une ou plusieurs couches périphériques.
F.Bendahmane 39

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

Torons à 3 fils Torons à 7 fils :


3 fils de 2,4 à 5,2 mm

Autres appellations f Ap
Aciers
possibles (mm) (mm²)
Toron 3 fils T5 Torsade 5.2 13.6
Toron 7 fils T7 T6.85 6.85 28.2
Toron 7 fils T10 T3/8“ 9.3 52
Toron 7 fils T13 T0.5“ 12.5 93
Toron 7 fils T13s T0.5s“ 12.9 100
Toron 7 fils T15 T0.6“ 15.2 139
Toron 7 fils T15s T0.6s“ 15.7 150
F.Bendahmane (2009/2010) 40

20
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

Un câble est constitué d’un ensemble de torons

Torons à 7 fils

III.3.1.3. Barres :
f≥12.2mm
Liaison rectiligne par filetage
Longueur 12m
Barres lisses ou nervurées
F.Bendahmane 41

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

f Ap
Aciers
(mm) (mm²)
Barre f20 20 314
Barre f26 26 531
Barre f32 32 804
Barre f36 36 1018

III.3.2. Caractéristiques mécaniques :


Absence de palier plastique (difficile de définir la limite élastique) è limite
élastique conventionnelle pour une déformation de 0,1% (fp0,1k)

Pour des aciers courants :

1400 MPa ≤ fp0,1k ≤ 1600 MPa è limite élastique conventionnelle


1600 MPa ≤ fpk ≤ 1900 Mpa è limite de rupture

F.Bendahmane 42

21
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

205 000 MPa è barres et fils


Ep=
195 000 MPa è torons

Classe de résistance:
1960 - 1860 1770 - 1670 1570 1230 - 1030
Classes (fpk)
(MPa) (MPa) (MPa) (MPa)
Torons
Armatures
Fils Barres

F.Bendahmane 43

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement


Autres
f Ap Classe (Fp0,1k) (Fpk) lcs
Aciers appellations
(mm) (mm²) (MPa) (kN) (kN) (cm)
possibles
Fil f4 4 12,6 1770 20 22,3 40
Fil f5 5 19,6 1770 31 34,7 50
Fil f6 6 28,3 1670 42 47,3 60
Fil f7 7 38,5 1670 57 64,3 70
Toron 3 fils T5 Torsade 5,2 13,6 1960 23,7 26,7 50
Toron 7 fils T7 T6.85 6,85 28,2 1960 49,2 55,3 50
Toron 7 fils T10 T3/8“ 9,3 52 1860 86 97 70
Toron 7 fils T13 T0.5“ 12,5 93 1860 154 173 95
Toron 7 fils T13s T0.5s“ 12,9 100 1860 166 186 100
Toron 7 fils T15 T0.6“ 15,2 139 1770 220 246 115
Toron 7 fils T15s T0.6s“ 15,7 150 1770 236 265 120
Barre f20 20 314 1230 340 385 -
Barre f26 26 531 1230 575 653 -
Barre f32 32 804 1230 870 990 -
Barre f36 36 (2009/2010)
F.Bendahmane 1018 1230 1100 1250 -
44

22
07/07/2015

I. Intro…
spi : contrainte initiale II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

III.3.3. Relaxation :

r1000 : taux de relaxation exprimé en (%)


t : durée d’application de la charge (heures)
K1 et K2 : paramètre en fonction de la classe (fourni par le fabriquant)
À titre indicatif r1000 K1 K2
Fils ou torons
Classe 1 8% 5,39 6,7
(ordinaires)
Fils ou torons (basse
Classe 2 2,5% 0,66 9,1
relaxation)
Classe 3 barres 4% 1,98 8

F.Bendahmane 45

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

III.3.4. Corrosion :
•Corrosion spécifique aux aciers fortement tendus è formation de fissures
perpendiculaires à la direction de la contrainte
•Fissures difficiles à détecter et si elles atteignent 10% de la section d’acier
èrupture brutale

è Précautions à prendre pour éviter la corrosion des armatures


précontraintes:
•Éviter la corrosion lors de la phase de construction

•Injecter un coulis de ciment entre la gaine et l’armature

•Éviter la fissuration du béton au niveau des armatures précontraintes

III.3.5. Fatigue :
Le risque de fatigue est pratiquement nul tant que Dσ < 100 Mpa
Cas du BP non fissuré

F.Bendahmane 46

23
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

III. Evaluation des forces


Précontraintes en post-tension
III.1. Introduction
Frottement, recul d’ancrage, relaxation, retrait et fluage è pertes de
tension (pertes instantanées et pertes différées)

Les contraintes des armatures précontraintes ne doivent pas dépasser :


avant recul d’ancrage
après recul d’ancrage

III.2. pertes instantanées


Frottement câble /gaine ;
Tassement (recul) d’ancrage ;
La non-simultanéité des mises en tension des câbles
Activation des charges permanentes lors de la construction
F.Bendahmane 47

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

III.2.1. Frottement
Courbure :

A
a1 B
C

a2

Déviation parasite (câble rectiligne) :


Une gaine n’est jamais rectiligne è ondulations sur une longueur

ai an

F.Bendahmane 48

24
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

Formule générale (courbures et déviations parasites)

P : tension du câble à une position donnée


P0 : tension initiale du câble avant recul d’ancrage
k : coefficient de déviation rectiligne, donné par le fabriquant (rd/m)
a : angle de courbure ou déviation angulaire (rd)
m : coefficient de frottement, en fonction de la gaine (rd-1)
x : distance de la section étudiée / l’ancrage

En règle générale :
0,16 ≤ m ≤ 0,20 rd-1
0,005 ≤ k ≤ 0,01 rd/m
F.Bendahmane 49

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

III.2.2. Pertes par recul d’ancrage:


Après la mise en tension du câble avec un vérin, on bloque
le câble par un système d’ancrage (tête d’ancrage avec
clavette) pour pouvoir retirer le vérin. Ceci engendre un
recul d’ancrage è raccourcissement « g » du câble

F.Bendahmane 50

25
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

On a un raccourcissement du câble et un frottement le long de ce dernier


qui l’atténue.
Ce raccourcissement, qui dépend de la technique et du matériel utilisés,
engendre une perte de tension instantanée

sP(x) sP(x)
sP0 sP0
sP(x) sP(x)
g.EP g.EP
sP0g simplification sP0g s’P(x)
s’P(x) x x
d d

F.Bendahmane 51

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

actif passif actif actif

L L

sP(x) Si d ≤ L sP(x) Si d ≤ L/2


sP0 sP0
g.EP g.EP
g.EP
sP0g sP0g
x ≤ x
d L d L
ou ou
sP(x) sP(x)
Si d > L Si d > L/2
sP0 sP0

g.EP g.EP g.EP


sP0g sP0g
x x
L L
F.Bendahmane 52

26
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

III.2.3. Pertes par déformation du béton :


•La non-simultanéité des tensions (n câbles)è mise en tension du 2ème
câble provoque une déformation du béton è perte de tension du 1er
câble……. ainsi jusqu’au « n » ème câble.
•L’ activation d’un Poids propre lors de la phase de construction et après
la mise en tension è déformation du béton è perte de tension

•σc
: contrainte du béton au niveau du câble
•σcp1 : charge permanente lors de la mise en tension

•σcp2 : charge permanente après de la mise en tension

•n : le nombre de câbles

En général, on simplifie le calcul en prenant

F.Bendahmane 53

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

Résumé

F.Bendahmane 54

27
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

III.3. Pertes différées


III.3.1. Retrait
ancrage, aux extrémités
Le câble est lié au béton par
le coulis de ciment, tout au long du tracé

èLe câble subit la même déformation que le béton adjacent

Ɛcs : retrait total è voir chapitre matériaux


III.3.2. Fluage

III.3.3. Relaxation
è voir chapitre matériaux

F.Bendahmane 55

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

On prend en compte les interactions des phénomènes, par


retrait relaxation fluage

•Dsp: variation de la contrainte du câble moyen à une position « x » et à un


instant « t » due au fluage, à relaxation et au retrait

•Ɛcs: valeur absolue de la déformation due au retrait

F.Bendahmane 56

28
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

•Dsp.relax
: valeur absolue de la variation de la contrainte dans les aciers
précontraints à la position « x » et à un instant « t » due à la relaxation.
Elle est estimée pour une contrainte

•Pmo: tension du câble moyen après recul d’ancrage

•sp: contrainte initiale des aciers précontraints pour des actions quasi-
permanentes

•r(t,t0) : coefficient de fluage à l’instant « t » et pour une charge appliquée à


« t0 »
•sp.qp :contrainte dans le béton au voisinage des armatures précontraintes due
au poids propre et à la force précontrainte initiale et aux actions quasi-
permanentes

•e : excentricité du câble moyen


F.Bendahmane 57

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

IV. Dimensionnement d’une poutre


précontrainte
IV.1. Notion états limites
EC se reposent sur le concept semi-probabiliste et propose la méthode
des états limites (ELU, ELS et EL de fatigue) :
ELU, correspond à la limite de:
1. Équilibre statique
2. Résistance
3. Stabilité de forme
ELS:
1. Déformation
2. Fissuration et ouverture de fissure
3. Vibration
EL de fatigue:
1. Rupture par fatigue
F.Bendahmane 58

29
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement


Chaque EL correspond à une ou plusieurs combinaisons

IV.1.1. ELU:

Avec :
: valeur probable de précontrainte (c.à.d précontrainte avec
pertes de tension)

F.Bendahmane 59

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement


IV.1.2. ELS:
Le calcul à l’ELS se fait avec une fourchette de tension entre P1 et P2
pour prendre en compte le calcul approché de Pm:

et Pm =P0 – pertes de tension


Les combinaisons:
a) Quasi-permanente:

b) Fréquente:

c) Caractéristique

F.Bendahmane 60

30
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

Pour les bâtiments

F.Bendahmane 61

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

Pour les ponts

F.Bendahmane 62

31
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement


IV.2. section résistante
IV.2.1. Section brute (pour le pré-dimensionnement)
Acb
yb
Ib

IV.2.2. Section nette (pour la vérification des contraintes à l’ELS)


Acn
yn
In

IV.2.3. Section homogène (pour la vérification des contraintes dans


certains ouvrages)
Ach
yh
Ih
F.Bendahmane 63

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

IV.3. Dimensionnement simplifié


Pour une STR isostatique on suppose que:
• Les moments varient entre Mmax et Mmin
• La contrainte du béton est 0 ≤ σc ≤ fc (avec fc limite de résistance)
• Matériaux élastiques (domaine élastique)
• V et V’ distances positives
y

V
G x
h

e V’

F.Bendahmane 64

32
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

Les fourchettes de contraintes dans le béton s’écrivent:


Avec Mmin

Avec Mmax

Contenu des signes de Mmax et Mmin avec V et V’ >0

F.Bendahmane 65

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement


Fibre sup

Fibre inf

IV.3.1. Vérification de la section

F.Bendahmane (2009/2010) 66

33
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

IV.3.2. Détermination de l’excentricité du câble moyen (e0):

Il suffit de connaître P, Mmax et Mmin pour déterminer e0


Si on détermine e0 pour chaque point de la poutre, on obtient un fuseau de
passage du câble moyen
2a

fuseau a x

l
F.Bendahmane 67

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

IV.3.3. Détermination de P
Pour respecter l’inégalité de l’éq (5), il faut que

Si e0 est en dehors de la section, il faut augmenter P afin de réduire e0 pour


que le câble précontraint soit dans section et en respectant la zone
d’enrobage.
è

Avec :

d’
F.Bendahmane 68

34
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

Si :
avec :

En respectant les distances minimales entre les gaines:

F.Bendahmane 69

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

IV.4. vérification à l’ELS


IV.4.1. Catégories de vérification :
La durabilité de l’ouvrage impose de prendre en compte des conditions
d’environnement, qui nous amènent à définir l’ouverture des fissures
en fonction de la catégorie de l’ouvrage (de A à C)

Combinaison d’action pour la justification


Traction du béton Ouverture des fissures
A (la plus restrictive) caractéristique /
B fréquente caractéristique
C Quasi-permanente fréquente
Les catégories D et E ne sont pas utilisables en BP
La vérification de s doit se faire dans toutes les situations (de la phase de
construction à la phase de service)

F.Bendahmane 70

35
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

IV.4.2. Limitation des contraintes/


• σ en traction des aciers passifs ≤ 0,8.fyk
• σc ≤ 0,6.fck et si σc > 0,45.fck les pertes de tension par fluage doivent
être calculées par la méthode non-linéaire.
• Sous combinaison quasi-permanente σp ≤ 0,65.fpk
• Le calcul doit être fait à ±10% de Pm

IV.5. Armatures passives


IV.5.1. Ferraillage minimum

•As,min : section d’armatures de la zone tendue ;


•Act : aire de zone de béton tendu juste avant la formation de la première fissure ;
•ss : contrainte maximale admissible, pour satisfaire la limite d’ouverture des fissures.
Cette valeur dépend du diamètre et de l’espacement des barres et limitée à « fyk ».
•fct,eff : résistance à la traction du béton, effective au moment supposé de la formation de
fissures. Cette valeur est égale à « fctm » ou à une valeur inférieure, si le calcul est fait avant
28 jours.
F.Bendahmane 71

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement


•k : coefficient égal à 1 si la grande dimension de l’élément de section (âme, aile
membrure…) est inférieure à 300 mm. 0,65 si la grande dimension de l’élément de
section (âme, aile, membrure…) est supérieure à 800 mm. Les valeurs intermédiaires
sont obtenues par interpolation.
•kc : coefficient prenant en compte la nature de la distribution des contraintes avant
fissuration :
•Pour de la traction pure :

•Pour de flexion simple ou composée :

•Pour une section rectangulaire, caisson ou l’âme d’une section en Té

F.Bendahmane 72

36
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

•Fcr : est l’effort de traction dans la table juste avant la fissuration qui est due au
moment de fissuration calculé avec « fct,eff »

est la contrainte moyenne du béton dans la section considérée.

•Ned : est l’effort normal de service sous combinaison d’action considérée.

•fs: le plus grand diamètre des aciers passifs


•fp: diamètre équivalent des armatures précontraintes
F.Bendahmane 73

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

Type d’armatures x
Acier lisse 0,3
Toron à 7 fils 0,5
Fil nervuré 0,6
Barre nervurée 0,7

Dsp : variation de contraintes des aciers précontraints

F.Bendahmane 74

37
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

IV.5.2. Ouverture des fissures :


L’ouverture des fissures est limitée à 0,2 mm.
Si on respecte les conditions données par le tableau ci-après, il n’est pas
nécessaire de réaliser un calcul complexe d’ouverture des fissures

ss (MPa) 160 200 240 280


fmax (mm) 25 16 12 8
Espacement max (mm) 200 150 100 50

F.Bendahmane 75

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

IV.6. vérification à l’ELU


• La section est vérifiée à l’ELU si les déformations des MTX sont
inférieurs aux valeurs limites a l’ELU
• Le calcul est effectué comme en BA, en flexion, avec une force
appliquée au niveau du câble moyen (due à la précontrainte)

F.Bendahmane 76

38
07/07/2015

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

Références

1. Les eurocodes (NF EN 1992-1-1, NF EN 1992-1-1/NA)

2. Conception et calcul des structures de bâtiment V7, Ponts et


chaussées, Henry Thonier, 2006 è BU de Gavy

3. Eurocode 2 : Application aux ponts-routes en béton, Setra


è BU de Gavy
4. www.freyssinet.ch

F.Bendahmane 77

I. Intro… II. Matériaux III. Évaluation des forces IV. dimensionnement

Annexes

F.Bendahmane 78

39
Annexes BA et BP
1.2 Précontrainte avec adhérence

1.2.1 Généralités
1.2.2 Dénomination et choix
des câbles et des ancrages
1.2.3 Caractéristiques des torons
1.2.4 Câbles à torons T15S

09/2007-1 freyssinet sa | 1.26


1.2 Précontrainte avec adhérence

1.2.1 Généralités

Ce chapitre contient toutes toron et la contrainte effective


les données relatives aux résultant de la mise en
câbles de précontrainte tension. L’exposition, resp.
disposés dans des gaines à la proximité des câbles aux
profil annelé, noyées dans actions agressives, le type
l’ouvrage et qui, une fois les de protections constructives,
opérations de mises en tension l’importance des sollicitations
terminées, sont injectés au dynamiques ainsi que
coulis de ciment. Ce mode l’exigence d’un moyen de
de faire assure la protection surveillance sont autant de
des câbles contre la corrosion paramètres à considérer
ainsi que leur solidarisation dans le choix du type de
complète à la structure gaine (métallique ou en
précontrainte ce qui permet, polyéthylène) et par là-même,
dans les calculs de la sécurité d’une catégorie de câble (a,
à la rupture, de prendre en b, c) selon les indications du
compte la différence entre chapitre 1.1 et 1.2.
la résistance à la rupture du

09/2007-1 freyssinet sa | Généralités 1.27


1.2 Précontrainte avec adhérence

1.2.2 Dénomination et choix des câbles et des ancrages

• Les câbles Freyssinet sont définis comme suit :


1. un chiffre qui indique le nombre de torons qui
constituent le câble,
2. la lettre T signifiant qu’il s’agit d’un câble à torons,
3. un deuxième chiffre définissant le type de torons :
T15S désigne un toron de diamètre 15,7 mm
et de section 150 mm2,
Exemple :
25T15S désigne un câble de 25 torons de Ø 15,7 mm,

• Les têtes d’ancrage Freyssinet sont définies, en Suisse,


comme suit :
1. une lettre qui caractérise le type de l’ancrage,
2. un chiffre qui indique le nombre maximum de torons
que l’ancrage peut recevoir,
3. un chiffre indiquant le type de toron :
15 pour T15S.
Exemples :
C7/15 désigne un ancrage mobile pour max. 7 torons T15S,
U12/15 désigne un ancrage fixe pour max. 12 torons T15S.

• Pour des raisons d’économie, il faut si possible choisir les types


de câbles qui correspondent à la pleine utilisation des têtes
d’ancrage. Ce sont les câbles constitués de l’un des nombres
de torons suivants :
3 - 4 - 7 - 13 - 19 - 25 - 31 torons T15S - ancrages type C.

09/2007-1 freyssinet sa | Dénomination et choix des câbles et des ancrages 1.28


1.2 Précontrainte avec adhérence

1.2.3 Caractéristiques des torons

1.2.3.1 Torons T15S / Ap = 150 mm2 / fpk = 1 860 N/mm2 (Y1860S7-15,7)


Les torons utilisés correspondent en tout point aux exigences de la norme SIA 262 (2003).
Les principales caractéristiques en sont rappelées ci-dessous.

Type de torons T15S


Diamètre [mm] 15,7
Section Ap [mm2] 150
Résistance à la traction fpk [N/mm2] 1860
Limite d’écoulement fp0.1k [N/mm2] 1600
Allongement sous charge maximale εuk [%] ≥ 3,5
Striction [%] ≥ 30
Module d’élasticité Ep [kN/mm2] 195
Ténacité Essai de pliage (fil central) n≥4
Essai de traction déviée k1 ≥ 0,72
Résistance à la fatigue σ0 = 0,7 fpk Δσπ,φατ. = 200 N/mm2 2 ⋅ 106 alternances
Relaxation à 1 000 heures, 20 °C, 0,7 fpk ≤ 2,5 %

09/2007-1 freyssinet sa | Caractéristiques des torons 1.29


1.2 Précontrainte avec adhérence

1.2.4 Câbles à torons T15S, fpk = 1860 N/mm2

1.2.4.1 Gaines métalliques


Câbles de la catégorie « a » selon 1.1

Câble Gaine métallique Force


Type Section Poids Øint / Øext σp = 0,70 fpk σp = 0,75 fpk
[nT15S] [mm2] [kg/m’] [mm] [kN] [kN]
* 1T15S 150 1,18 23 / 28 195 209
2T15S 300 2,36 35 / 42 391 419
* 3T15S 450 3,5 40 / 47 586 628
* 4T15S 600 4,7 45 / 52 781 837
* 5T15S 750 5,9 45 / 52 977 1046
6T15S 900 7,1 50 / 57 1172 1256
* 7T15S 1 050 8,2 55 / 62 1367 1465
8T15S 1 200 9,4 60 / 67 1562 1674
9T15S 1 350 10,6 65 / 72 1758 1883
10T15S 1 500 11,8 65 / 72 1953 2093
11T15S 1 650 13,0 70 / 77 2148 2302
12T15S 1 800 14,1 75 / 82 2344 2511
* 13T15S 1 950 15,3 75 / 82 2539 2720
14T15S 2 100 16,5 80 / 87 2734 2930
15T15S 2 250 17,7 80 / 87 2930 3139
16T15S 2 400 18,8 85 / 92 3125 3348
17T15S 2 550 20,0 85 / 92 3320 3557
18T15S 2 700 21,2 85 / 92 3515 3767
* 19T15S 2 850 22,4 90 / 97 3711 3976
20T15S 3 000 23,6 90 / 97 3906 4185
21T15S 3 150 24,7 95 / 102 4101 4394
22T15S 3 300 25,9 95 / 102 4297 4604
23T15S 3 450 27,1 100 / 107 4492 4813
24T15S 3 600 28,3 100 / 107 4687 5022
* 25T15S 3 750 29,4 105 / 112 4883 5231
26T15S 3 900 30,6 105 / 112 5078 5441
27T15S 4 050 31,8 105 / 112 5273 5650
28T15S 4 200 33,0 110 / 117 5468 5859
29T15S 4 350 34,1 110 / 117 5664 6068
30T15S 4 500 35,3 115 / 122 5859 6487
* 31T15S 4 650 36,5 115 / 122 6054 6487

Pour les câbles enfilés après bétonnage, on choisit le diamètre indiqué pour l'unité du câble immédiatement supérieur à celui défini ci-dessus.
Câbles de plus grande capacité : nous consulter
Autres données concernant les gaines : voir § 1.4.1 – 1.4.2
* Têtes d’ancrage pleinement utilisées : voir § 1.2.2

09/2007-1 freyssinet sa | Câbles à torons T15S, fpk = 1 770 N/mm2 1.30


1.2 Précontrainte avec adhérence

1.2.4 Câbles à torons T15S, fpk = 1860 N/mm2

1.2.4.2 Gaines en matières synthétiques


Câbles de la catégorie « b » et « c » selon 1.1

Câble Plyduct PT+ Force


Type Section Poids Øint / Øext Øint / Øext σp = 0,70 fpk σp = 0,75 fpk
[nT15S] [mm2] [kg/m’] [mm] [mm] [kN] [kN]
* 1T15S 150 1,18 40 / 53 59 / 73 195 209
2T15S 300 2,36 40 / 53 59 / 73 391 419
* 3T15S 450 3,5 40 / 53 59 / 73 586 628
* 4T15S 600 4,7 45 / 58 59 / 73 781 837
* 5T15S 750 5,9 45 / 58 59 / 73 977 1046
6T15S 900 7,1 50 / 63 59 / 73 1172 1256
* 7T15S 1 050 8,2 55 / 68 59 / 73 1367 1465
8T15S 1 200 9,4 60 / 73 59 / 73 1562 1674
9T15S 1 350 10,6 65 / 78 76 / 91 1758 1883
10T15S 1 500 11,8 65 / 78 76 / 91 1953 2093
11T15S 1 650 13,0 70 / 83 76 / 91 2148 2302
12T15S 1 800 14,1 75 / 88 76 / 91 2344 2511
* 13T15S 1 950 15,3 75 / 88 76 / 91 2539 2720
14T15S 2 100 16,5 80 / 93 100 / 116 2734 2930
15T15S 2 250 17,7 80 / 93 100 / 116 2930 3139
16T15S 2 400 18,8 85 / 98 100 / 116 3125 3348
17T15S 2 550 20,0 85 / 98 100 / 116 3320 3557
18T15S 2 700 21,2 85 / 98 100 / 116 3515 3767
* 19T15S 2 850 22,4 90 / 103 100 / 116 3711 3976
20T15S 3 000 23,6 90 /103 100 / 116 3906 4185
21T15S 3 150 24,7 95 / 108 100 / 116 4101 4394
22T15S 3 300 25,9 95 / 108 100 / 116 4297 4604
23T15S 3 450 27,1 100 / 113 100 / 116 4492 4813
24T15S 3 600 28,3 100 / 113 100 / 116 4687 5022
* 25T15S 3 750 29,4 105 / 118 130 / 146 4883 5231
26T15S 3 900 30,6 105 / 118 130 / 146 5078 5441
27T15S 4 050 31,8 105 / 118 130 / 146 5273 5650
28T15S 4 200 33,0 110 / 123 130 / 146 5468 5859
29T15S 4 350 34,1 110 / 123 130 / 146 5664 6068
30T15S 4 500 35,3 120 / 133 130 / 146 5859 6278
* 31T15S 4 650 36,5 120 / 133 130 / 146 6054 6487

Pour les câbles enfilés après bétonnage, on choisit le diamètre indiqué pour l'unité du câble immédiatement supérieur à celui défini ci-dessus.
Câbles de plus grande capacité : nous consulter
Autres données concernant les gaines : voir § 1.4.1 – 1.4.2
* Têtes d’ancrage pleinement utilisées : voir § 1.2.2

09/2007-1 freyssinet sa | Câbles à torons T15S, fpk = 1 770 N/mm2 1.31


GAMMES DE PORTÉES ET ELANCEMENTS

longueur travée de rive


OUVRAGES CONSTRUITS SUR CINTRES AU SOL
a
longueur travée adjacente

TYPE GAMME DE PORTEE ELANCEMENT OBSERVATIONS 0.


D'OUVRAGE
Min domaine Max sur pile à la clé
privilégié
Ouvrages en béton armé
Cadre PICF - 2 à 10 m 12 m £/32+0,125 épaisseur du tablier
Portiques 8m 10 à 20 m 22m €/40+0,100 épaisseur du tablier travées peu
PI PO-POD disymétriques
pour POO
Pont dalle armée 7m 8 à 15 m IS m 1/20 travée isostatique -
PSIDA 7m 8 à 15 m 15m 1/26 2 travées continues > 0,6
6m 8 à 18 m 20m 1/28 :2:3travées continues 0,6 à 0,85

Ponts dalles précontraintes de type PSIDP


1/22 à 1/25 travée isostatique -
dalles pleines 14m 14 à 20 m 25m 1/28 2 travées continues > 0,6
1/33 :2:3travées continues 0,6 à 0,85
dalles à larges 1/22 à 1/25 travée isostatique -
encorbellements 15 m 18 à 25 m 30m 1/25 2 travées continues > 0,6
1/28 :2:3travées continues 0,6 à 0,85
dalle pleine 10 à 20 m 25m 1/23 surcoût 10 à 15 % 0,65 à 0,70
poussée (I)
Pont en dalle nervurée de hauteur constante (:2: 2 nervures)
nervures larges 25 à 30 m 35 m 1/25 2 travées continues 0,6 à 0,9
113O :2:3travées continues
nervures étroites 25 à 30 m 35 m 1/15 à 1/20 2 travées continues 0,6 àO,9
1/17 à 1/22 :2:3travées continues
Pont en dalle nervurée de hauteur variable (:2: 2 nervures)
nervures larges 35 à 45 m SOm 1/20 1/30 2 travées continues 0,6 àO,9
1/24 1/42 :2:3travées continues
nervures étroites 35 à 45 m SOm 1/18 1/35 0,6 à 0,9
Pont à béquilles)
Pont à béquilles 20 à 40 ID SOm 1/23 à 1/28 1/33 à 1/38 trois travées 0,55 à 0,70
PSBQ portée en tête de < 0,60
béquilles avec contre-
béquilles

(I) Il ne s'agit pas d'un pont courant

210
GAMMES DE PORTÉES ET ELANCEMENTS

OUVRAGES A POUTRES PREFABRIQUEES

,
TYPE GAMME DE PORTEE ELANCEMENT OBSERVATIONS a
D'OUVRAGE poutre+hourdis
Min domaine Max
privilégié

PRAD '10m 15 à 25 m 30m 1/18 à 1/20 Travées isostatiques portées égales


Pré-tension 1/23 à 1/25 Travées continues si possible

VIPP 30m 35 à 45 m 50m 1/16 à 1118-1/20 portées égales


Post-tension si possible

PONTS A STRUCTURE METALLIQUE OU MIXTE

,TYPE GAMME DEPORTEE ELANCEMENT OBSERVATIONS a


D'OUVRAGE
L métal seul

Min domaine Max sur pile à la clé


privilégié
Poutrelles 8 à 25 m 1/33 (S275) Travées isostatiques
enrobées 1/40 (S355) Travées isostatiques
10 à 30 m 1/38 (S275) Travées continues 0,70 à 0,80
1/45 (S355) Travées continues 0,70 à 0,80

PSIPAP <28m 1/38 Travées isostatiques


<36m 1/38 Travées continues 0,70 à 0,80

Tablier bipoutre 30m 50 à 80 m(l) 90m 1/22 à 1/25 Travées isostatiques -


mixte isostatique
Tablier bipoutre 30m 50 à 80 m 110m 1/28 3 travées ou plus de 0,65 à 0,80
mixte continu hauteur constante

Tablier bipoutre 30m 50 à 80 m 110m 1/25 à 113O 1/25 à 1140 hauteur variable 0,65 à 0,80
mixte continu

(1) Rappelons qu'à partir de 40 m, ces ouvrages sont non courants au sens de la circulaire du 5 mai 1994.

211

Vous aimerez peut-être aussi