Vous êtes sur la page 1sur 33

B.

ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 2015/2016


DIAGRAMME DE BODE
Diagramme Bode:

 Moyen de représenter le comportement


en fréquence d´un (quadripôle)

 Permet une résolution graphique


(méthode rapide)

B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-2


1. FONCTIONS DE TRANSFERT
Z (éléments de base de l’électrocinétique):
variable avec la pulsation (fréquence) de la source d’alimentation.
Cette propriété est utilisée dans les fonctions électroniques où interviennent
des signaux à fréquence variable.
Les circuits : FT (grandeur de sortie/d’entrée)
et son étude permet de décrire les propriétés du circuit associé.

En régime sinusoïdal, c’est une fonction complexe de la variable fréquence.


C’est donc la vision fréquentielle des signaux qui sera étudiée, se
substituant à la vision temporelle.
Les amplitudes et phases relatives des signaux en fréquence constitueront le
centre des études.
Méthode d´étude:
circuit électronique = ‘’boîte noire’’ et on considère l’entrée et la sortie sous
leur représentation complexe.

Vs( )
T ( ) 
B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique
Ve( )
1-3
La fonction T(ω) est couramment appelée Fonction de Transfert du
quadripôle.
Il est plus commode d’utiliser la transformation complexe et de définir T(jω)
telle que :
Vs ( )
T ( j ) 
Ve ( )
T(jω) = nombre complexe dont le module et l’argument dépendent de la
fréquence (pulsation), entièrement défini par les expressions:
de son module T = fT(ω) et de son argument ϕ = fϕ(ω)

Habituelement on trace les deux courbes correspondant aux évolutions de son


module et de son argument en fonction de la fréquence.

Pour des raisons de commodité on préfère utiliser des échelles logarithmiques,


d’où l’introduction du décibel.
B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-4
Le décibel:

Le décibel (dB) est une échelle logarithmique définie à partir des puissances de la
façon suivante :

[P = Watts]
(sur une échelle linéaire)

Pour les tensions, le facteur devant le Log est 20 (puissance  au carré tension).

Vs
Le module de FT s’exprime comme le rapport du système considéré.
Ve
En dB, on aura donc :

Pour la suite, on utilisera log pour signifier le logarithme en base 10 (Log10).

B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-5


1.1. Rappels : quelques propriétés du logarithme et de l’Arc tangente

L’intérêt du dB réside dans certaines propriétés de la fonction


logarithme qui rendent l’expression du gain en décibel plus facile à
manipuler. Certaines opérations se font graphiquement.
 log(a×b) = Log(a) + Log(b)
 log(a/b) = Log(a) – Log(b)
 log(an) = n×Log(a)
Il est de plus intéressant d’avoir en tête quelques valeurs
particulières :
 log (1) = 0 → 20.log(1) = 0 dB
 log(10n) = n → 20.log(10n) = n.20 dB
 log(2) ≅ 0,3 → 20.log(2) ≅ + 6 dB
Pour l’étude de la phase :

 Arctan (0) = 0
 Arctan(± 1) = ± π/4
 Arctan(± ∞) = ± π/2

B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-6


1.2 Définitions de dB
Soit H(jω): FT d’un quadripôle.

On désire connaître son comportement en fréquence en régime


harmonique (càd: signal à l’entrée est purement sinusoïdale (*) ).
Rq:
 La fréquence: peut varier de 0 à +∞.
 Le diagramme de Bode qui va servir à décrire ce comportement, aura donc
en abscisse des fréquences (ou des pulsations au choix à un facteur 2π près).

(*) Le régime sinusoïdal est un cas particulier des régimes variables.


Il est intéressent pour 2 raisons :
- C’est le régime sous lequel est produite et distribuée l’énergie électrique.
-Tout régime périodique peut être décomposés en  régimes sinusoïdaux
.
B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-7
Séries de Fourier réelles
Comme le signal électrique est représenté par une fonction réelle à
valeurs réelles, on peut aussi traiter ce cas sans passer par les nombres
complexes.
On a le développement suivant, pour les séries de Fourier réelles :

26/09/2016
 On définit: diagramme de Bode en gain par la fonction

NB: Calculer module |H(jω)| puis 20 log(module) pour passer en unité de db

 On définit: diagramme de Bode en phase par la fonction

L’unité en ordonnée est le degré ou le radian.

On définit d’autre part les notions suivantes :

Décade : rapport 10 entre deux valeurs ; utilisée souvent sur l’axe des
fréquences du diagramme de Bode pour parler d’un rapport 10 entre deux
fréquences.

Octave : rapport 2 entre deux valeurs ; utilisée souvent sur l’axe des
fréquences du diagramme de Bode pour parler d’un rapport 2 entre deux
fréquences.
B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-9
1.3. Produits de formes canoniques
Si on connaît l’expression d’une FT H(jω) , il est possible de la mettre
sous la forme d’un produit :

où les H(jω) sont des FT de formes canoniques du premier ordre ou du second


ordre.

Grâce au logarithme, le diagramme en gain se transforme alors en une


somme de fonctions :

De même pour la phase :

Il est alors possible d’effectuer ces sommes très simplement d’une manière
graphique ce qui rend l’étude du diagramme de Bode particulièrement utile.
B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-10
exemple :
Lorsqu’une fonction de transfert T est le produit de 2 fonctions de transfert T1 et
T2 alors son diagramme de Bode peut être tracé en faisant la somme des deux
diagrammes de Bode de T1 et T2 :

20logT 20logT120logT2
T T 1T 2
 Arg T Arg T 1  Arg T 2

B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-11


1.4 Fonction de transfert
La FT H( j) d’un système quelconque est un nombre complexe.

Trois solutions sont utilisées en pratique pour le représenter graphiquement.

1) Partie imaginaire en fonction de la partie réelle avec paramétrage en


fréquence : plan de Nyquist.
2) Module en fonction de la phase avec paramétrage en fréquence : plan
de Black.
3) Module en décibels en fonction de la fréquence et phase en fonction
de la fréquence sur une échelle de fréquence logarithmique :
diagrammes de Bode.

Dans ce chapitre, nous décrivons la représentation par les diagrammes de


Bode. Les autres représentations seront abordées dans d´autre module.
NB:
Pour la suite, on notera H, HdB et j le module linéaire, le module en
décibels et la phase de la fonction de transfert respectivement.
..\..\..\bode-Nyquist-Black
B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-12
Exemple
On rappelle les expressions des
impédances et des admittances complexes des
dipôles linéaires :

B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-13


Remarques :

L’axe des fréquences est en échelle logarithmique (graduée par


décade), ce qui permet une représentation sur une plus large plage de
valeurs ( compression d’échelle).

Les diagrammes de Bode peuvent se représenter sous forme de courbe


réelles ou de diagrammes asymptotiques :

 courbes réelles : c’est la représentation graphique des fonctions HdB et ϕ


en fonction de f ou de ω.
 diagramme asymptotique : c’est la représentation graphique simplifiée des
fonctions à l’aide de leurs équivalents aux bornes du domaine de définition
(ω → 0, ω →  et ω → ωc).
B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-14
Fréquence de coupure

On appelle la pulsation de coupure à -3 dB la


pulsation c pour laquelle :
TdB = ( TMax-3 ) dB.

avec Tmax : valeur maximale du gain en décibels.

à c correspond fc=c/2

- fc : fréquence de coupure
B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-15
Bande passante

BP  f  fC ( HF )  fC ( BF )

B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-16


2. Forme canonique de 1er ordre
2.1. Le gain pur HdB()
Soit la fonction de transfert
constante en fréquence H( j )  H
Module: Si H>1
si H  1 alors H dB  0 dB 0 
H dB ( )  20 log H  
si H  1 alors H dB  0 dB
Si H<1
j()
Phase : Si H<0
0 si H  0
j H ( )  
 (modulo 2 ) si H  0 0 0 si H>0

Figure 1: Diagrammes de Bode d’un gain pur 1-17


2.2. Le dérivateur 
H ( j )  j  j avec 0  1
Soit la fonction de transfert telle que : 0 

 Module : H dB ( )  20 log( )
0 H dB ( )  20 dB si   10.0
On remarqueque : 
H dB ( )  20 dB si   0
 H dB ( )  0 si   0 10

 H dB ( ) augmente avec 
On parle de pente +20dB/décade
On parle de pente +1

H dB ( )  6 dB si   2.0

H dB ( )  6 dB si   0
On parle de pente +6dB/octave
2
On définit donc une pente +1 ce qui correspond à +6 dB/octave ou +20 dB/décade


 Phase : j H  arg( j )  
2 1-18
Tracé du module du gain et la phase de la fonction dérivateur:

B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-19


2.3. L’intégrateur
Soit la fonction de transfert telle que :

On définit donc une pente -1 ce qui correspond à -6 dB/octave ou -20 dB/décade


B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-20
Tracé du module du gain et la phase de la fonction integrateur:

B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-21


2.4. Le pseudo dérivateur
Soit la fonction de transfert telle que :

On effectue en général une première étude dite asymptotique qui est une
représentation simplifiée mais suffisante dans la plupart des cas.

B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-22


B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-23
Tracé du module du gain et la phase de la fonction pseudo dérivateur :

tracé asymptotique classiquement

tracé réel

B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-24


2.5. Le pseudo intégrateur
Soit la fonction de transfert telle que :

De même que précédemment, une étude dite asymptotique est dans un premier
temps souvent suffisante.

B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-25


B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-26
Tracé du module du gain et la phase:

B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-27


4. FORMES CANONIQUES DU SECOND ORDRE
Il peut arriver que la FT ne puisse pas se décomposer uniquement en formes
canoniques du 1er ordre. Par exemple dans des circuits RLC, on arrive à une
fraction dont le dénominateur est une fonction du second ordre avec un
discriminant négatif et donc 2 racines complexes. Il est nécessaire de faire
appel aux fonctions du second ordre.

le dénominateur a deux racines complexes. Si ce n’est pas le cas, il s’agît en


fait d’un faux second ordre qui est le produit de deux premiers ordres. On
peut mettre H (jω) sous la forme :

B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-28


B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-29
B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-30
CONCLUSIONS

 L’étude du diagramme de bode porte sur une FT en régime


harmonique. On définit son diagramme en gain et en phase. Les
études asymptotiques sont très généralement utilisées,

 La FT est dans un premier temps décomposée en produit de


formes canoniques, ce qui permet une étude graphique ensuite,

 Les formes canoniques du second ordre font apparaître le


coefficient d’amortissement, qui peut éventuellement entraîner
des phénomènes de surtension dans une zone de fréquence.

B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-31


B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-32
B.ABBOUD Introduction à l'électronique analogique 1-33

Vous aimerez peut-être aussi