Vous êtes sur la page 1sur 2

Lire et écrire

Robert Marzano – Diane Paynter / De Boeck


Approche par les compétences, approche globale…. Intégration : enseignement assisté

Lire Composantes des processus Ecrire


de lecture, d’écriture
Comment améliorer le processus de lecture ? Comment améliorer le processus d’écriture ?
Objectifs principaux :
. l’objectif de l’écriture . l’auteur traduit son objectif en une
. vivre une expérience par personne Améliorer le travail du processeur de tâche structure spécifique
interposée est simple : il suffit de rendre l’apprenant superstructures de base  :
conscient du but de sa lecture Le processeur la structure narrative,
la structure TPI (thème, précision,
Il est utilise de leur communiquer des de tâche illustration),
stratégies qu’ils pourront exploiter pour les l’argumentation
. Rassembler des informations pour une réaliser.
tâche spécifique . le public à qui l’écrit est destiné .ceci détermine ce que l’auteur retient ou
rejette comme informations
. la validité de l’information .adéquation des connais-sances de base de
. Confirmer ce que l’on pense savoir l’auteur

Erreurs dues à une logique défectueuse


(contradiction, accident, causalité erronée,
circularité, contournement de l’obstacle,
Le filtre d’information détermine le argumentation par défaut, généralisation ou
caractère fondé de l’information fournie morcellement) Les filtres
Erreurs basées sur l’attaque (d’une personne
aux connaissances de base du lecteur.
ou d’une position) d’informations
Erreurs basées sur des références faibles
Le filtre d’information peut être amélioré en
fournissant aux étudiants des stratégies
d’analyse de l’information qui les aideront à
décortiquer les preuves fournies et à rejeter
celles qui ne leur sont pas acceptables.
Liens entre les idées
Soit le niveau propositionnel : les . modèle descriptif Avant de coucher des mots sur le papier,
propositions étant les unités de base de la . modèle séquentiel on a une idé&e de ce que l’on veut écrire
pensée . modèle processus/causes
. modèle problème/solution Le processeur Le modèle descriptif,
. modèle généralisateur le modèle séquentiel,
Inférences par défaut et inférences
raisonnées aident le lecteur à construire
. modèle conceptuel logique le modèle processus/cause,
des réseaux propositionnels autour de le modèle problème/solution,
le modèle généralisateur,
l’information. Le processeur logique peut être amélioré en le modèle conceptuel
aidant les étudiants
La composante finale du processeur . à faire des inférences par défaut et
logique est l’image : le lecteur crée en raisonnées
permanence des images mentales. . à organiser des ensembles d’idées
. à créer des images mentales d’informations
abstraites et concrètes
Pour construire la phrase originale,
L’unité de base de la pensée est la l’auteur combine ses idées indépendantes
proposition en une seule phrase
La tâche du processeur par phrase est de Liens possibles entre les propositions  :
Le processeur coordonner la combinaison de groupes de L’addition (modification, égalité,
reformulation, exemple, récapitulation)
par phrase propositions en
grammaticalement correctes et de
phrases
Le contraste (antithèse, alternative,
transmettre le message de l’auteur comparaison, concession)
La causalité (cause directe, résultat, raison,
inférence, condition)
La temporalité (action ultérieure, action
préalable, action simultanée
Avec rôle des mots liens
Les composantes de réseaux d’idées que
nous stockons dans notre esprit sont des Reconnaissance aisée si le modèle La tâche du processeur par mot consiste à Améliorer le processus par mots consiste à
« concepts » . La théorie sémantique orthographique est courant, connu
Si le mot décodé est inconnu, le processeur
Le processeur choisir les mots exacts à utiliser dans la rendre les apprenants conscients d’un emploi
de mots excessif ou imprécis.
affirme que les concepts sont représentés construction d’une phrase, les mots qui
par des traits sémantiques. décide de son importance pour le sens global par mots représentent les concepts des propositions
du texte.
Les mots réels sont des symboles ou des que l’auteur construit..
S’il est considéré comme un élément clé,
signes pour désigner des concepts qui ont alors le lecteur essaie d’en deviner le sens.
été stockés dans la mémoire à long terme. Le lexique de l’auteur renferme les mots
exprimant les concepts qu’ il comprend
Ce processeur facilité la reconnaissance
de mots qui sont des représentations de
concepts
Le processus par lettre traite de la bonne
Le processeur représentation orthographique des mots
par lettres
Lorsque nous lisons, nous construisons
Le produit ultime du processus de lecture notre représentation de ce qu’est
est une macrostructure : c’est tout au long l’essentiel de l’information Le générateur
de la lecture que nous la créons :
Macrorègles de base : de macrostructures
. la suppression
. la généralisation
. la construction

Un des meilleurs moyens d’aider l’étudiant à


améliorer le générateur de macrostructures
est de lui procurer des stratégies de résumé
ou de paraphrases.
Quelques types d’erreurs :
Au cours de la relecture, l’auteur s’assure Les omissions, insertions, substitutions
Le processeur que l’information est présentée Les structures mélangées
Les compléments ou participes mal placés ou
logiquement et qu’elle obéit aux règles
de contrôle syntaxiques et orthographiques sans références
La réduction excessive
Le manque de parallélisme