Vous êtes sur la page 1sur 215

REPUBLIQUE DU SENEGAL

Un Peuple - Un But - Une Foi


***
Ministère de l'Economie, des Finances et du Plan
***
Direction Générale des Finances
***
Direction de la Coopération Economique et Financière

PROGRAMME TRIENNAL
D'INVESTISSEMENTS
PUBLICS (PTIP)
2015 - 2017

Octobre 2014
CANEVAS DU PTIP 2015-2017

Ce document décrit, dans un premier temps, les caractéristiques générales du


programme triennal d’investissements publics sur la période 2015-2017 avec, d’une
part, la mise en exergue des axes stratégiques de la politique économique et sociale
qu’est le Plan Sénégal Emergent (PSE) et, d’autre part, la cohérence des
investissements programmés par rapport aux objectifs sectoriels et lignes d’actions
ainsi qu’aux Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

Cette partie expose en outre la répartition des investissements par axe stratégique
du PSE et par secteur (primaire, secondaire, tertiaire et quaternaire), précise l’état de
disponibilité du financement (acquis, en négociation ou à rechercher) et présente les
sources de financement et fournit quelques statistiques relatives aux trois (3)
précédents PTIP.

En second temps, il présente le programme d’investissement de chaque secteur


(primaire, secondaire, tertiaire et quaternaire), suivant le plan ci-dessous :

description de la place du secteur dans l’économie nationale (part dans le PIB,


part dans les dépenses de l’Etat ou/et importance du nombre d’acteurs
concernés) et des orientations stratégiques majeures du secteur;
bref résumé des différentes stratégies des principaux sous-secteurs du
secteur déclinées dans le PSE ;
analyse des statistiques sur la période triennale 2015-2017 (programmation
annuelle des investissements, état du financement (acquis, en négociation ou
à rechercher), nature du financement intérieur (selon une répartition entre les
ressources propres de l’Etat et celles des autres acteurs (privés et
bénéficiaires) et extérieur (avec sa répartition en subventions et emprunts) ;
comparaison des investissements programmés sur la période triennale 2015-
2017 par rapport à ceux de la période précédente 2014-2016 et justification, le
cas échéant, de la variation des montants alloués;
description de la répartition par sous-secteur des investissements
programmés.

Ensuite, le programme d’investissement de chaque secteur est présenté suivi de


celui de chaque sous-secteur, suivant le canevas ci-dessous :

description de la place du sous-secteur dans l’économie nationale (part dans


le PIB, part dans les dépenses de l’Etat ou/et importance du nombre d’acteurs
concernés) ;
exposé des principales contraintes et principaux problèmes rencontrés dans le
sous-secteur ;
énoncé des solutions envisagées : stratégies sectorielles développées dans le
PSE;
analyse des statistiques sur la période triennale 2015-2017 sur la base de la
répartition annuelle de la programmation du financement, de l’état du
financement (acquis, en négociation et à rechercher), de la nature du
financement intérieur (avec la répartition entre l’Etat et les autres acteurs tels
que le secteur privé, les bénéficiaires, etc.) et du financement extérieur (avec
la répartition entre les subventions et les emprunts) ;

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 2 sur 87


comparaison des investissements programmés au titre du PTIP 2015-2017
par rapport à ceux du PTIP précédent 2014-2016 et justification des variations
notées dans les montants alloués ;
énumération des principaux projets programmés dans le sous-secteur.

Enfin, la dernière partie du document est consacrée aux trois (3) annexes suivantes :

Annexe1 : Définition des Objectifs du Millénaire pour le Développement


(OMD) ;
Annexe 2 : Répartition des investissements par Secteur et Sous-secteur ;
Annexe 3 : Répartition des investissements par projet.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 3 sur 87


SOMMAIRE

CANEVAS DU PTIP 2015-2017 -------------------------------------------------------------------- 2

SOMMAIRE --------------------------------------------------------------------------------------------- 4
Liste des tableaux --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 6
Liste des figures ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 6
ANNEXES --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 6

LISTE DES ABREVIATIONS ------------------------------------------------------------------------- 7

SYSTEME DE CODIFICATION ---------------------------------------------------------------------- 9


Nomenclature des secteurs et sous-secteurs d'activités ------------------------------------------------------------------------ 9
Codification des financements --------------------------------------------------------------------------------------------------------- 11

CARACTERISTIQUES GENERALES DU PROGRAMME 2015-2017 ----------------------- 12


Répartition des investissements par axe stratégique ------------------------------------------------------------------- 13
Répartition des investissements par Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD) ---------- 16
Répartition sectorielle des investissements --------------------------------------------------------------------------------- 17
Etat de disponibilité du financement ------------------------------------------------------------------------------------------- 18
Source de financement ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 19

I. SECTEUR PRIMAIRE ----------------------------------------------------------------------------- 27


1.1Sous-secteur Agriculture ------------------------------------------------------------------------------------------------------ 29
1.2Sous-secteur Elevage ------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 31
1.3 Sous-secteur Environnement ----------------------------------------------------------------------------------------------- 33
1.4 Sous-secteur Pêche ------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 35
1.5 Sous-secteur Hydraulique agricole et rurale ------------------------------------------------------------------------ 37
1.6 Sous-secteurs Etudes et recherche, appui institutionnel, renforcement capacités et
assistance technique/Primaire --------------------------------------------------------------------------------------------------- 39

II. SECTEUR SECONDAIRE ------------------------------------------------------------------------ 40


2.1 Sous-secteur Mines -------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 43
2.2 Sous-secteur Industrie --------------------------------------------------------------------------------------------------------- 45
2.3 Sous-secteur Artisanat --------------------------------------------------------------------------------------------------------- 47
2.4 Sous-secteur Energie ----------------------------------------------------------------------------------------------------------- 48

III. SECTEUR TERTIAIRE -------------------------------------------------------------------------- 51


3.1 Sous-secteur Commerce ------------------------------------------------------------------------------------------------------ 54
3.2 Sous-secteur Tourisme -------------------------------------------------------------------------------------------------------- 55

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 4 sur 87


3.3 Sous-secteur Transports routiers----------------------------------------------------------------------------------------- 57
3.4 Sous-secteur Transports ferroviaires ----------------------------------------------------------------------------------- 60
3.5 Sous-secteur Transports maritimes ------------------------------------------------------------------------------------- 61
3.6 Sous-secteur Transports aériens ----------------------------------------------------------------------------------------- 62
3.7 Sous-secteur Poste, télécommunications et informations --------------------------------------------------- 64
3.8 Sous-secteur Appui institutionnel, renforcement et assistance technique/ Tertiaire ----------- 66

IV. SECTEUR QUATERNAIRE --------------------------------------------------------------------- 68


4.1 Sous-secteur Hydraulique urbaine et assainissement --------------------------------------------------------- 72
4.2 Sous-secteurs Culture, jeunesse et sports --------------------------------------------------------------------------- 74
4.3 Sous–secteurs Habitat et Urbanisme ----------------------------------------------------------------------------------- 75
4.4 Sous-secteur Santé et nutrition -------------------------------------------------------------------------------------------- 77
4.5 Sous-secteur Education – formation ------------------------------------------------------------------------------------ 80
4.6 Sous-secteur Développement social ------------------------------------------------------------------------------------ 82
4.7 Sous-secteur Equipements administratifs ---------------------------------------------------------------------------- 84
4.8 Sous-secteur Etudes et recherche/ Quaternaire ------------------------------------------------------------------- 85
4.9 Sous-secteur Appui institutionnel, renforcement et assistance technique / Quaternaire ----- 86

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 5 sur 87


Liste des tableaux
Tableau 1: Répartition des investissements prévus en fonction des OMD ........................................ 16
Tableau 2: Répartition des investissements prévus par secteur économique, 2015-2017. .............. 17
Tableau 3: Répartition des investissements par sous-secteur économique du PTIP durant les trois
dernières années. ....................................................................................................................... 22
Tableau 4: Répartition des investissements par secteur économique du PTIP durant les trois
dernières années. ................................................................................................................................. 23
Tableau 5: Volume des ressources internes du PTIP durant ces trois dernières années. .................. 23
Tableau 6: Répartition des ressources internes du PTIP durant ces trois dernières années. ............ 24
Tableau 7: Répartition du financement acquis ou en négociation avancée selon la source, 2015-
2017. ...................................................................................................................................................... 24
Tableau 8: Répartition des investissements du secteur primaire 2015-2017. ................................... 29
Tableau 9: Répartition des investissements du secteur secondaire, 2015-2017. .............................. 42
Tableau 10: Répartition des investissements du secteur tertiaire, 2015-2017. ................................. 53
Tableau 11: Répartition des investissements du secteur quaternaire, 2015-2017. ........................... 71

Liste des figures


Figure 1: Répartition des investissements prévus par secteur économique, 2015-2017. ................. 17
Figure 2: Répartition du financement global des investissements publics 2015-2017 ...................... 19
Figure 3: Répartition du financement intérieur des investissements publics 2015-2017 selon la
source .................................................................................................................................................... 20
Figure 4: Répartition du financement extérieur 2015-2017 selon la catégorie.................................. 21
Figure 5: Répartition des investissements du secteur secondaire, 2015-2017. ................................. 42
Figure 6: Répartition des investissements du secteur tertiaire, 2015-2017. ...................................... 54
Figure 7: Répartition des investissements du secteur quaternaire, 2015-2017. ................................ 71

ANNEXES
Annexe 1 : Définition des Objectifs du Millénaire pour le Développement
(OMD) ;
Annexe 2 : Répartition des investissements par Secteur et Sous-Secteur ;
Annexe 3 : Répartition des investissements par projet.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 6 sur 87


LISTE DES ABREVIATIONS

SIGLES DEFINITIONS
ACDI Agence Canadienne de Développement International
AIBD Aéroport International Blaise Diagne
ANCAR Agence Nationale de Conseil Agricole et Rural
ANREVA Agence nationale du Plan REVA
BAD Banque Africaine de Développement
BADEA Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique
BEI Banque Européenne d’Investissement
BOAD Banque Ouest Africaine de Développement
CEDEAO Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest
CPOM Contrat d’Objectif et de Moyen
DAC Domaines agricoles communautaires
DCEF Direction de la Coopération Economique et Financière
EDS Enquête démographique et de santé
FED Fonds Européen de Développement
FEM Fonds pour l’Environnement Mondial
FENU Fonds d’Equipement des Nations-Unies
FIDA Fonds International de Développement Agricole
FNUAP Fonds des Nations-Unies pour la Population
HIMO Haute Intensité de Main d’œuvre
IMF Institutions de Microfinance
ISEP Institut Supérieur d’Enseignement Professionnel
kWh Kilowatt/heure
MCC Millénium Challenge Corporate
MW Mégawatt
NASAN Nouvelle Alliance pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition
NTIC Nouvelle Technologie de l’Information et de la Communication
OACI Organisation de l’Aviation Civile Internationale
OCDE Organisation de Coopération et de Développement Economique
OMD Objectif du Millénaire pour le Développement
OMS Organisation Mondiale de la Santé
OMVG Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Gambie
OMVS Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal
ONUDI Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel
ONU-SIDA Programme des Nations Unies pour le VIH/SIDA
OPEP Organisation des pays Exportateurs de Pétrole
PAD Port Autonome de Dakar
PAM Programme Alimentaire Mondial
PAP Plan d’Actions Prioritaires
Programme d’Amélioration de la Qualité, de l’Equité et de la
PAQUET
Transparence
PDEF Programme Décennal de l’Education et de la Formation
PEPAM Programme Eau Potable et Assainissement du Millénaire
PIB Produit Intérieur Brut
PME/PMI Petites et Moyennes Entreprises/Petites et Moyennes Industries
PNBSF Programme National de Bourses de Sécurité Familiale
PNUD Programme des Nations-Unies pour le Développement

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 7 sur 87


SIGLES DEFINITIONS
PSE Plan Sénégal Emergent
PTF Partenaires Techniques et Financiers
PTIP Programme Triennal d’Investissements Publics
Société d’Aménagement des Eaux du Delta du fleuve Sénégal et de
SAED
la Falémé
SAR Société Africaine de Raffinage
SEFICS Société d’Exploitation des Industries chimiques du Sénégal
SENELEC Société Nationale d’Electricité
SFD Systèmes Financiers Décentralisés
SODAGRI Société de Développement Agricole et Industrielle
SPU Service Postal Universel
TIC Technologie de l’information et de la Communication
UEMOA Union Economique et Monétaire Ouest Africaine
UNICEF Fonds des Nations-Unies pour l’Enfance
UNIFEM Fonds de Développement des Nations-Unies pour la Femme
UPU Union Postale Universelle
VDN Voie de Dégagement Nord
West African Power Pool /Système d’Echange d’Energie Ouest
WAPP
Africain

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 8 sur 87


SYSTEME DE CODIFICATION

Nomenclature des secteurs et sous-secteurs d'activités

SECTEUR 1 : PRIMAIRE

11 : Agriculture

12 : Elevage

13 : Eaux et Forêts

14 : Pêche

15 : Hydraulique rurale et agricole

18 : Etudes et Recherches/primaire

19 : Appui institutionnel, renforcement et assistance technique/primaire.

SECTEUR 2 : SECONDAIRE

21 : Mines

22: Industrie

23 : Artisanat

24 : Energie

28: Etudes et Recherches/secondaire

29: Appui institutionnel, renforcement et assistance technique/secondaire.

SECTEUR 3 : TERTIAIRE

31 : Commerce

32 : Tourisme

33 : Transports routiers

34 : Transports ferroviaires

35 : Transports maritimes

36 : Transports aériens

37 : Poste / Télécommunication / Information

38 : Etudes et Recherches/tertiaire

39: Appui institutionnel, renforcement et assistance technique/tertiaire.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 9 sur 87


SECTEUR 4 : QUATERNAIRE

41 : Hydraulique Urbaine et Assainissement

42 : Culture, Jeunesse et Sports

43 : Habitat et Urbanisme

44 : Santé et Nutrition

45 : Education - Formation

46 : Développement social

47: Equipements Administratifs

48 : Etudes et Recherches/quaternaire

49 : Appui institutionnel, renforcement et assistance technique/quaternaire.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 10 sur 87


Codification des financements

ETAT DU FINANCEMENT (E.F.)

1. Financement en négociation

2. Financement acquis

3. Financement à rechercher.

NATURE DU FINANCEMENT (N.F.)

0. Subvention

1. Prêt privilégié

2. Prêt favorable

3. Prêt à conditions moyennes

4. Prêt à conditions commerciales

5. Prêt à conditions lourdes et fluctuantes

6. Financement extérieur privé

7. Financement intérieur public (Etat)

8. Financement intérieur parapublic

9. Financement intérieur privé.

NATURE DE L'ENGAGEMENT (N.E.)

0. Financement extérieur

1. Inscription budgétaire non contractuelle (Etat finance seul)

2. Contrepartie à un financement extérieur

3. Autre dépense contractuelle (ex. Lettre de mission).

SECTEUR INSTITUTIONNEL

1. Etat

2. Parapublic

3. Privé

4. Inter - Etat.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 11 sur 87


CARACTERISTIQUES GENERALES DU PROGRAMME 2015-2017

L’ambition de l’Etat du Sénégal est de favoriser une croissance économique à fort


impact sur le développement humain durable. La vision de cette nouvelle stratégie
est celle d’«Un Sénégal émergent en 2035 avec une société solidaire dans un
Etat de droit».

La réalisation de cette ambition repose sur la mise en œuvre du Plan Sénégal


Emergent (PSE) qui constitue le référentiel de la politique économique et sociale sur
le moyen et le long terme. Le Plan d’Actions Prioritaires (PAP) élaboré pour une
période quinquennale (2014-2018) opérationnalise le PSE par la mise en cohérence
des axes stratégiques, des objectifs sectoriels et lignes d’actions, avec les
investissements prévus.

Les axes stratégiques du PSE, au nombre de trois (3), sont:

Axe 1 : la transformation structurelle de l’économie et la croissance à


travers la consolidation des moteurs actuels de la croissance
(télécommunications et secteur financier) et le développement de nouveaux
secteurs créateurs de richesses, d’emplois, d’inclusion sociale et à forte
capacité d’exportation et d’attraction d’investissements (l’agriculture et
l’agrobusiness, l’habitat social, le tourisme et le secteur minier) ;

Axe 2 : le capital humain, la protection sociale et le développement


durable qui constitue le volet social du PSE en s’inscrivant dans une
amélioration significative des conditions de vie des populations, une lutte plus
soutenue contre les inégalités sociales tout en préservant la base de
ressources et en favorisant l’émergence de territoires viables ;

Axe 3 : la gouvernance, les institutions, la paix et la sécurité qui mise sur


le renforcement de la sécurité, de la stabilité et de la gouvernance, de la
protection des droits et libertés et de la consolidation de l’État de droit afin de
créer les meilleures conditions d’une paix sociale et de favoriser le plein
épanouissement des potentialités.

Le Programme Triennal d’Investissements Publics (PTIP) 2015-2017, d’un coût


global de 3 343,668 milliards de francs CFA, est le principal jalon de concrétisation
du PAP du PSE dont il reflète exactement les allocations pour un montant de
3 249,668 milliards de francs CFA sur la période triennale 2015-2017, soit 97% du
coût global du PTIP.

Le reste des investissements programmés au titre du PTIP 2015-2017, pour un


montant de 94 milliards de francs CFA, soit 3%, est constitué exclusivement d’une
provision pour faire face à des dépenses imprévues.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 12 sur 87


Répartition des investissements par axe stratégique

Les prévisions d’investissements du PTIP 2015-2017 se répartissent comme suit par


axe stratégique du PSE :

Axes Stratégiques Total Part (%)

Axe 1 : Transformation structurelle de l'économie et croissance 1 981,752 60,98

Axe 2 : Capital humain, Protection sociale et Développement durable 903,836 27,82

Axe 3 : Gouvernance, Institutions, Paix et Sécurité 364,080 11,20

TOTAL GENERAL 3 249,668 100,0


Source : DCEF/MEF, octobre 2014

- L’axe 1 « transformation structurelle de l’économie et croissance »


concentre 60,98% des investissements programmés durant la période 2015-
2017 et s’appuie sur : (i) le développement des infrastructures et services de
transports ainsi qu’énergétiques, (ii) le développement de l’agriculture et de
l’agro-alimentaire, de l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture, (iii) le
développement de l’habitat social, (iv) l’émergence de plateformes
industrielles intégrées et (v) l’aménagement de pôles touristiques intégrés.

En matière d’infrastructures et services de transports, la priorité accordée aux


infrastructures routières et pistes rurales sera renforcée pour assurer le
désenclavement interne et externe du pays. En effet, la contribution directe des
infrastructures et services de transports aux performances économiques et sociales
et leurs effets induits sur le reste de l’économie nationale et de la société
sénégalaise en font un pilier essentiel pour le positionnement de Dakar comme hub
régional multiservices.

Ainsi, ces infrastructures et services de transports représentent, au cours de la


période triennale 2015-2017, 29,20% des investissements programmés au niveau de
l’axe 1, soit un montant de 578,734 milliards de francs CFA.

Par la même occasion, la construction, la réhabilitation et l’entretien des


infrastructures ferroviaires, maritimes, portuaires et aéroportuaires (Aéroport
International Blaise Diagne) seront poursuivis et amplifiés en vue de faire de Dakar
un hub aérien régional de référence.

Quant au secteur de l’énergie qui constitue un fondement de l’émergence, il s’agira


de poursuivre et de développer les orientations de la lettre de politique sectorielle par
(i) la relance du plan intégré du sous-secteur de l’électricité, (ii) l’approvisionnement
pérenne en hydrocarbures et, (iii) le service universel de l’énergie pour les zones
rurales avec un objectif cible de 60% de taux d’électrification rurale en 2016. A cet
effet, les prévisions d’investissements du présent PTIP sont d’un montant de 304,742
milliards de francs CFA représentant 15,38% des investissements de l’axe 1.

Le développement de l’agriculture et de l’agro-alimentaire, de l’élevage, de la pêche


et de l’aquaculture joue un rôle essentiel dans le PSE comme moteurs d’emplois et
d’inclusion sociale. Les orientations stratégiques y relatives sont essentiellement

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 13 sur 87


axées sur la promotion de l’agriculture commerciale et la modernisation de
l’agriculture familiale en vue de la réalisation de la souveraineté alimentaire, de la
création d’emplois, de la relance durable de la pêche et du développement de
l’aquaculture, de la gestion rationnelle et durable des ressources naturelles et de la
satisfaction des besoins en eau agricole et pastorale. Les investissements
programmés pour le développement de l’agriculture et de l’agro-alimentaire, de
l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture sont d’un montant de 602,157 milliards de
F CFA représentant 30,39% des investissements de l’axe « transformation
structurelle de l’économie et croissance ».

Dans le domaine de l’industrie, du commerce et du tourisme, il s’agira de faire du


Sénégal, d’une part, un hub logistique industriel régional en mettant en valeur les
atouts géographiques comme point d’éclatement des produits et services industriels
de l’Afrique de l’Ouest et en amorçant un processus d’industrialisation indispensable
au rééquilibrage pérenne de la balance commerciale et, d’autre part, un hub multi
services et touristique par la création de zones dédiées aux services d’export, de
sièges régionaux des entreprises et institutions régionales de la sous-région.

L’objectif est donc de disposer d’un Business Park d’ici 2017, d’assurer la mutation
de Dakar en Campus Régional de Référence et en Medical City et de développer des
zones touristiques intégrées.

Les principaux projets et programmes du PTIP 2015-2017 concourant à la réalisation


de cet axe sont les suivants :

Développement de Corridors Céréaliers (Programme National


d’Autosuffisance en Riz) ;
Restructuration de la filière arachide ;
Programme des Domaines Agricoles Communautaires ;
Plan sectoriel pilote pour l’artisanat d’art ;
Création de Centres de développement artisanal ;
Zone Economique Spéciale Intégrée (Zones dédiées aux services d’export
prêtes à l’emploi) ;
Plateformes industrielles intégrées ;
Service Universel de l’énergie (Programme d’urgence d’Électrification rurale) ;
Projet de construction de l’autoroute Thiès-Touba ;
Construction autoroute AIBD-Mbour-Thiès ;
Programme d'entretien routier ;
Prolongement de la Voie de Dégagement Nord (2ème et 3ème sections) ;
Prolongement de l’autoroute de Diamniadio à AIBD ;
Business Park : Centre des sièges sociaux de la région et base de vie.

- l’axe 2 « capital humain, protection sociale et développement durable »


qui représente une proportion de 27,81% des investissements publics de la
période triennale sera axé essentiellement sur la satisfaction des besoins
sociaux des populations, portant essentiellement sur l’éducation, la santé,
l’eau potable et l’assainissement et la protection sociale avec l’amplification du
Programme national de bourses de sécurité familiale.

En matière d’éducation et de formation, il s’agira essentiellement de (i) mettre en


place un cycle fondamental d’éducation de base, (ii) améliorer la qualité des
enseignements et apprentissages et intégrer l’apprentissage dans la formation

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 14 sur 87


professionnelle, (iii) éradiquer l’analphabétisme et promouvoir les langues nationales,
(iv) promouvoir la formation professionnelle orientée vers le marché de l’emploi et
développer une offre d’enseignement supérieur diversifiée et de qualité, (v) renforcer
l’utilisation des TIC dans les enseignements et (vi) créer l’Université virtuelle avec
des espaces numériques ouverts, la Cité du savoir, un réseau d’Instituts Supérieurs
d’Enseignement Professionnel (ISEP) et des Centres de Recherches et d’Essais
dans les régions. A cet effet, les investissements programmés dans le présent PTIP
sont d’un montant de 273,344 milliards de francs CFA et représentent une part de
30,24% des investissements réservés à cet axe2.

S’agissant de la santé et de la nutrition, la stratégie retenue est (i) d’assurer des


services performants de santé publique axés sur l’amélioration de l’offre et de la
qualité des soins à des coûts accessibles, de la santé et de l’état nutritionnel de la
mère et de l’enfant, (ii) de renforcer le dispositif de santé communautaire et (iii)
d’améliorer la gouvernance sanitaire. Pour réaliser cette stratégie, des
investissements d’un montant de 195,420 milliards de F CFA, soit 21,62% des
investissements destinés au capital humain, à la protection sociale et au
développement durable sont prévus.

Pour la protection sociale, l’amplification du Programme national de bourses de


sécurité familiale (PNBSF) sera poursuivie pour permettre de toucher 100.000
nouvelles familles sénégalaises par an à partir de 2015.

En matière d’eau potable et d’assainissement, il est prévu pour un meilleur équilibre


à l’accès à l’eau potable et à l’assainissement entre le milieu rural et le milieu urbain,
(i) d’améliorer l’accès à l’eau potable des populations en milieux urbain et rural, (ii) de
développer l’assainissement en milieux urbain et rural, (iii) de promouvoir la gestion
intégrée et durable des ressources en eau, (iv) de promouvoir la bonne gouvernance
et, (v) d’impliquer le secteur privé. Dans cette perspective, des investissements d’un
montant de 267,462 milliards de francs CFA, soit 29,59% des prévisions
d’investissements de l’axe 2, sont prévus durant la période triennale.

Dans le domaine de l’habitat et du cadre de vie, l’Etat engagera une politique


volontariste de construction de logements sociaux sur l’ensemble du territoire, de
meilleure planification et gestion de l’espace des villes et autres agglomérations, de
lutte contre les inondations et de promotion de la bonne gouvernance de la politique
sectorielle.

Les principaux projets et programmes du PTIP 2015-2017 concourant à l’atteinte des


objectifs assignés à cet axe 21 du PSE sont les suivants :

Programme de réalisation de 300 forages ;


Projet Sectoriel Eau et Assainissement ;
Projet de construction de Lycées professionnels ;
Projet de construction de la Cité du savoir ;
Création de l’Université Virtuelle du Sénégal ;
Projet de construction de l’Université du Sine-Saloum ;
Projet de construction de la deuxième Université de Dakar ;
Projet d'amélioration de la qualité et de l'équité de l'éducation de base
(PAQUEB) ;
Programme national de Bourses de Sécurité familiale.
le relèvement du plateau technique des Etablissements Publics de Santé;

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 15 sur 87


l’achèvement des hôpitaux de Fatick et de Ziguinchor ainsi que de centres de
santé tels que Médina Gounass, Samine, Goudomp et Niakhar.

- L’axe 3 « gouvernance, institutions, paix et sécurité » reçoit 11,20% des


prévisions d’investissements du PTIP 2015-2017 pour (i) la consolidation de la
paix et de la sécurité, (ii) la promotion de l’Etat de droit, des droits humains et
de la justice, (iii) la promotion de l’équité et de l’égalité de genre, (iv) la
réforme de l’Etat et le renforcement de l’Administration publique et (v)
l’aménagement du territoire, le développement local et la territorialisation.

A ce niveau, des allocations budgétaires substantielles sont programmées d’une


part, pour l’équipement des forces de défense et de sécurité sénégalaises et d’autre
part, pour l’accompagnement de l’acte III de la décentralisation. Les projets
concernés sont les suivants :

Equipement défense nationale ;


Equipement gendarmerie nationale ;
Acquisition d’auto-engins blindés ;
Acquisition d’aéronefs ;
Projet d’acquisition de matériel et de sécurité publique ;
Projet d’appui à la sécurisation des services et des biens ;
Programme national de Bonne Gouvernance ;
Fonds d’Equipement des Collectivités Locales.

Répartition des investissements par Objectif du Millénaire pour le


Développement (OMD)

Les prévisions d’investissements sur la période triennale 2015-2017 devraient


également contribuer, de manière significative, à l’atteinte des Objectifs du Millénaire
pour le Développement (OMD) pour un montant de 2 716,021 milliards de francs
CFA contre 2 634,900 milliards de francs CFA dans le PTIP précédent, soit une
augmentation de 81,121 milliards de francs CFA en valeur absolue et de 3,1% en
valeur relative.

Tableau 1: Répartition des investissements prévus en fonction des OMD

Montant
OMD Part (%)
(Milliards F CFA)
1. Réduire l'extrême pauvreté et la faim 1 777,561 65,4
2. Assurer l'éducation primaire pour tous 118,460 4,4
3. Promouvoir l'égalité et l'autonomisation des femmes 62,292 2,3
4. Réduire la mortalité infantile 62,264 2,3
5. Améliorer la santé maternelle 75,926 2,8
6. Combattre le VIH/SIDA, le paludisme et d'autres maladies 68,018 2,5
7. Assurer un environnement humain durable 455,639 16,8
8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement 95,861 3,5
TOTAL 2 716,021 100,00
Source : DCEF/MEF, octobre 2014.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 16 sur 87


Au total, grâce à un meilleur ciblage des projets et programmes ayant un impact
direct sur la croissance économique, l’amélioration des conditions de vie des
populations, le renforcement de la bonne gouvernance, de la paix et de la sécurité, le
PTIP 2015-2017 s’inscrit dans la perspective de réalisation des objectifs du PSE et
des OMD.

Répartition sectorielle des investissements

Le tableau suivant expose la répartition des investissements prévus par secteur


économique sur la période triennale 2015-2017 (en milliards de francs CFA).

Tableau 2: Répartition des investissements prévus par secteur économique, 2015-2017.

Secteurs 2015 2016 2017 Total Part (%)


Primaire 215,856 231,378 248,501 695,735 21
Secondaire 125,249 136,023 149,440 410,712 12
Tertiaire 239,340 264,660 282,348 786,348 23
Quaternaire 392,640 480,337 483,896 1 356,873 41
Hors-secteur 28 31 35 94 3
TOTAL GENERAL 1 001,085 1 143,398 1 199,185 3 343,668 100
Source : DCEF/MEF, octobre 2014.

Figure 1: Répartition des investissements prévus par secteur économique, 2015-2017.

Hors-secteur
3%
Primaire
21%

Quaternaire
41%
Secondaire
12%

Tertiaire
23%

Source : DCEF/MEF, octobre 2014.

L’analyse sectorielle des investissements permet de constater l’importance que l’Etat


du Sénégal accorde au secteur primaire qui absorbe des investissements d’un
montant de 695,735 milliards de francs CFA, soit 21% du coût du programme
triennal. Cette part relativement importante du secteur primaire s’explique par son
rôle de moteur d’emplois et d’inclusion sociale.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 17 sur 87


Le secteur secondaire, centré sur la pleine exploitation des ressources minières, le
positionnement du Sénégal comme hub logistique et industriel régional et sur la
production et la distribution énergétique, reçoit des investissements d’un montant de
410,712 milliards de francs CFA, soit 12% du programme d’investissement 2015-
2017 et dont 304,742 milliards de francs CFA sont destinés au financement des
infrastructures et services énergétiques, soit 74,2% des investissements
programmés dans le secteur secondaire. Cette part importante de l’énergie dans le
financement des investissements du secteur secondaire reflète son rôle crucial dans
les fondements de l’émergence par son soutien majeur au développement de
l’économie et à la réduction des inégalités sociales et territoriales.

Le secteur tertiaire, constitué essentiellement du commerce, du tourisme, des


télécommunications et des transports, demeure un pilier de la croissance
économique par son impact attendu du positionnement de Dakar comme hub
régional multiservices et essor du tourisme mais aussi de l’amélioration de la
compétitivité globale de l’économie nationale et de l’environnement des activités de
production.

Ce secteur concentre 786,348 milliards de francs CFA des prévisions


d’investissements de la période triennale 2015-2017, soit 23% des investissements
programmés. Sur cette enveloppe financière, 578,734 milliards de francs CFA,
représentant 73,6% des investissements du secteur tertiaire, sont destinés aux
transports routiers. Ce poids important du sous-secteur des transports routiers
confirme ainsi l’option du Sénégal de poursuivre de manière hardie la politique de
réalisation d’infrastructures routières, mais également de pistes rurales, pour assurer
le désenclavement interne et externe du pays. Par la même occasion, la
construction, la réhabilitation et l’entretien des infrastructures ferroviaires, maritimes,
portuaires et aéroportuaires (Aéroport International Blaise Diagne) seront poursuivis
au même titre que la stratégie commerciale consistant à promouvoir les exportations,
les activités touristiques et l’accès des populations urbaines et rurales aux Nouvelles
Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC).

Le secteur quaternaire, qui constitue le cadre d’amélioration des conditions de vie


et de lutte contre les injustices sociales grâce au renforcement de l’accès aux
services sociaux de base, au développement équilibré du territoire et à la protection
sociale des groupes vulnérables, bénéficie, sur la période triennale 2015-2017, de
prévisions d’investissements, pour un montant de 1 356,873 milliards de francs
CFA, soit 41% du présent PTIP. Le poids prépondérant de ce secteur s’explique
principalement par l’amplification du Programme National de Bourses de Sécurité
Familiale, la poursuite de la phase d’urgence du Programme Décennal de Lutte
contre les Inondations ainsi que le démarrage effectif des projets et programmes de
promotion de l’emploi des jeunes et des femmes.

Par ailleurs, le secteur quaternaire couvre également l’équipement des forces de


défense et de sécurité ainsi que l’équipement des services administratifs.

Etat de disponibilité du financement

Le financement acquis s’élève à 3 078,665 milliards de francs CFA, soit 92%,


tandis que 265,003 milliards de francs CFA, soit 8%, sont en négociation très
avancée avec les Partenaires Techniques et Financiers et les conventions de

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 18 sur 87


financement y relatives seront approuvées au courant de l’exercice 2015. Ce niveau
de financement remarquable est à mettre en parallèle avec l’importance des
engagements obtenus au mois de février dernier dans le cadre de la réunion du
Groupe Consultatif pour le Sénégal consacrée au PSE et dont la concrétisation se
poursuit.

Source de financement

Le financement du PTIP 2015-2017, d’un montant total de 3 343,668 milliards de


francs CFA, provient de :

ressources internes pour un montant de 1 926,783 milliards de francs CFA


soit 57,6%;
ressources extérieures pour un montant de 1 416,885 milliards de francs
CFA, soit 42,4%.
Cette part importante de l’Etat reflète les efforts consentis au plan interne pour
accroître nos propres capacités de financement.

Figure 2: Répartition du financement global des investissements publics 2015-2017

Ressources
extérieures
42,4%

Ressources internes
57,6%

Source : DCEF/MEF, octobre 2014.

Le financement intérieur, d’un montant de 1 926,783 milliards de francs CFA, est


constitué essentiellement de ressources de l’Etat, pour un montant de 1 902,225
milliards de francs CFA (98,7%), de la contribution à hauteur de 18,4 milliards de
francs CFA (1%) du secteur privé dans le cadre de la concession du projet de
prolongement de l’autoroute à péage de Diamniadio à l’Aéroport International Blaise
Diagne (AIBD) et de la participation d’autres acteurs (populations bénéficiaires, etc.)
impliqués dans la mise en œuvre des projets et programmes d’investissements
publics pour un montant de 6,260 milliards de francs CFA (0,3%).

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 19 sur 87


Figure 3: Répartition du financement intérieur des investissements publics 2015-2017 selon la
source
Secteur privé Populations
0,9% bénéficiaires
0,3%

Etat
98,7%

Source : DCEF/MEF, octobre 2014.

Le financement extérieur, d’un montant de 1 416,885 milliards de francs CFA, se


répartit en trois (3) catégories :
(i) subventions pour un montant de 638,423 milliards de francs CFA, soit
45,1% ;
(ii) prêts à des conditions concessionnelles (élément don égal au moins à
35%) pour un montant de 705,901 milliards de francs CFA, soit 49,8% ;
(iii) prêts à des conditions semi-concessionnelles (élément don compris entre
1% et 35%) pour un montant de 72,561 milliards de F CFA, soit 5,1%. Ces
prêts concernent des projets qui dégagent des taux de rentabilité économique
élevés. Il s’agit notamment des projets suivants des sous-secteurs des
infrastructures et services de transports, de l’énergie, de l’élevage et de
l’assainissement:

Projet de construction de la voie de dégagement nord (VDN) 2ème et


3ème sections ;
Projet d’aménagement et de bitumage de la route Joal-Samba Dia-
Djiffer ;
Projet de construction de la route Touba-Dahra-Linguère ;
Projet d’assainissement de la zone Nord de Dakar (réhabilitation et
extension de la station d’épuration de Cambérène) ;
Construction des abattoirs de Diamniadio ;
Projet de liaison 225 kV Kounoune-Patte d’Oie-Mbour-Fatick-Kaolack ;
Projet d’interconnexion électrique Mauritanie-Sénégal.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 20 sur 87


Figure 4: Répartition du financement extérieur 2015-2017 selon la catégorie
prêts à des
conditions semi-
concessionnelles
5,1%
Subventions
45,1%

prêts à des
conditions
concessionnelles
49,8%

Source : DCEF/MEF, octobre 2014.

Comparaison du PTIP 2015/2017par rapport au PTIP 2014/2016


Comparativement au PTIP précédent, les investissements publics programmés dans
le PTIP 2015-2017 ont connu une baisse de 124,220 milliards de francs CFA en
valeur absolue et de 3,6% en valeur relative.

Cette baisse s’explique principalement par l’option d’amélioration de la qualité des


investissements publics dans le sens de privilégier les dépenses en capital qui
influent de façon décisive la croissance économique et le développement humain
durable. C’est ainsi qu’une enveloppe d’un montant de186 milliards F CFA issue
des crédits d’investissement relevant en toute rigueur du fonctionnement, de par leur
nature, n’a pas été programmée dans le présent PTIP mais plutôt en partie dans les
dépenses courantes. Il en est de même des projets dits d’appui institutionnel qui sont
en train d’être progressivement retirés du PTIP. Sans ce transfert partiel au budget
de fonctionnement de ces dépenses de fonctionnement et ce retrait du PTIP de
projets d’appui institutionnel, le PTIP 2015-2017 augmenterait de 61,780 milliards F
CFA en valeur absolue et de 1,8% en valeur relative.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 21 sur 87


Tableau 3: Répartition des investissements par sous-secteur économique du PTIP durant les trois dernières années.

PTIP 2013-2015 PTIP 2014-2016 PTIP 2015-2017


Sous-Secteurs
Montant Part Montant Part Montant Part
Agriculture 413 295 000 000 13,37% 507 583 000 000 14,64% 497 408 000 000 14,88%
Elevage 37 448 000 000 1,21% 62 373 000 000 1,80% 41 951 000 000 1,25%
Eaux et forêts 65 556 000 000 2,12% 44 133 000 000 1,27% 38 878 000 000 1,16%
Pêche 38 384 000 000 1,24% 32 957 000 000 0,95% 23 921 000 000 0,72%
Hydraulique rurale et agricole 122 512 000 000 3,96% 112 736 000 000 3,25% 89 195 000 000 2,67%
Etudes et recherches / primaire 1 080 000 000 0,03% 855 000 000 0,02% 760 000 000 0,02%
Appui institutionnel, renforcement et
45 335 000 000 1,47% 15 685 000 000 0,45% 3 623 000 000 0,11%
assistance technique / primaire
Mines 3 469 000 000 0,11% 3 879 000 000 0,11% 3 813 000 000 0,11%
Industrie 35 800 000 000 1,16% 38 111 000 000 1,10% 90 002 000 000 2,69%
Artisanat 4 705 000 000 0,15% 6 107 000 000 0,18% 8 457 000 000 0,25%
Energie 338 478 000 000 10,95% 370 269 000 000 10,68% 304 742 000000 9,11%
Etudes et recherches / secondaire 0 0,00% 0 0,00% 0 0,00%
Appui institutionnel, renforcement et
5 358 000 000 0,17% 4 888 000 000 0,14% 3 698 000 000 0,11%
assistance technique / secondaire
Commerce 6 843 000 000 0,22% 9 592 000 000 0,28% 15 523 000 000 0,46%
Tourisme 7 806 000 000 0,25% 17 053 000 000 0,49% 20 661 000 000 0,62%
Transports routiers 727 151 000 000 23,53% 795 469 000 000 22,94% 578 734 000 000 17,31%
Transports ferroviaires 3 210 000 000 0,10% 675 000 000 0,02% 71587 000 000 2,14%
Transports maritimes 31 418 000 000 1,02% 22 928 000 000 0,66% 24 671 000 000 0,74%
Transports aériens 7 400 000 000 0,24% 27 000 000 000 0,78% 45 115 000 000 1,35%
Poste, télécommunication et information 28 205 000 000 0,91% 41 390 000 000 1,19% 21 070 000 000 0,63%
Etudes et recherches / tertiaire 0 0,00% 0 0,00% 0 0,00%
Appui institutionnel, renforcement et
10 147 000 000 0,33% 10 278 000 000 0,03% 8 987 000 000 0,27%
assistance technique / tertiaire
Hydraulique urbaine et assainissement 153 561 000 000 4,97% 129 171 000 000 3,72% 178 267 000 000 5,33%
Culture, jeunesse et sports 31 207 000 000 1,01% 49 785 000 000 1,44% 35 683 000 000 1,07%
Habitat et urbanisme 64 425 000 000 2,08% 101 742 000 000 2,93% 142 469 000 000 426%
Santé et nutrition 181 400 000 000 5,87% 160 287 000 000 4,62% 195 240 000 000 5,84%
Education et formation 212 318 000 000 6,87% 283 812 000 000 8,18% 273 334 000 000 8,17%

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 22 sur 87


PTIP 2013-2015 PTIP 2014-2016 PTIP 2015-2017
Sous-Secteurs
Montant Part Montant Part Montant Part
Développement social 52 496 000 000 1,70% 101 935 000 000 2,94% 96 280 000 000 2,88%
Equipements administratifs 280 798 000 000 9,08% 290 142 000 000 8,37% 364 080 000 000 10,89%
Etudes et recherches / quaternaire 15 457 000 000 0,50% 13 574 000 000 0,39% 23 500 000 000 0,70%
Appui institutionnel, renforcement et
78 776 000 000 2,55% 90 085 000 000 2,60% 47 840 000 000 1,43%
assistance technique / quaternaire
Hors-secteur 86 850 000 000 2,81% 123 395 000 000 3,56% 94 00 000 000 2,81%
TOTAL 3 090 888 000 000 100,00% 3 467 889 000 000 100,00% 3 348 668 000 000 100,00%
Source : DCEF/MEF, octobre 2014.

Tableau 4: Répartition des investissements par secteur économique du PTIP durant les trois dernières années.

SECTEURS PTIP 2013-2015 PTIP 2014-2016 PTIP 2015-2017


Montant Part (%) Montant Part (%) Montant Part (%)
Primaire 723 610 000 000 23,4 776 322 000 000 22,4 695 735 000 000 21
Secondaire 387 810 000 000 12,5 423 254 000 000 12,2 410 712 000 000 12
Tertiaire 822 180 000 000 26,6 924 385 000 000 26,7 786 348 000 000 23
Quaternaire 1 070 438 000 000 34,6 1 220 533 000 000 35,2 1 356 873 000 00 41
Hors-secteur 86 850 000 000 2,8 123 395 000 000 3,6 94 000 000 000 3
TOTAL 3 090 888 000 000 100,0 3 467 889 000 000 100,0 3 343 468 000 000 100,0
Source : DCEF/MEF, octobre 2014.

Tableau 5: Volume des ressources internes du PTIP durant ces trois dernières années.

Ressources internes (en francs CFA)


Période
Etat Privé Autres Total
PTIP 2013-2015 1 584 707 000 000 41 092 000 000 10 062 000 000 1 635 861 000 000
PTIP 2014-2016 1 767 081 000 000 25 391 000 000 13 020 000 000 1 805 492 000 000
PTIP 2015-2017 1 902 225 000 000 18 400 000 000 6 260 000 000 1 926 783 000 000

Source : DCEF/MEF, octobre 2014.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 23 sur 87


Tableau 6: Répartition des ressources internes du PTIP durant ces trois dernières années.

Répartition (%) des ressources internes


Période
Etat Privé Autres Total
PTIP 2013-2015 96,87% 2,51% 0,62% 100,00%
PTIP 2014-2016 97,87% 1,41% 0,72% 100,00%
PTIP 2015-2017 98,7% 1,0% 0,3% 100,00%

Source : DCEF/MEF, octobre 2014.

Tableau 7: Répartition du financement acquis ou en négociation avancée selon la source, 2015-2017.

Montant acquis Montant en négociation avancée Montant total Part


Source de financement
(a) (b) (c) = (a) + (b) (d) = (c) / TOTAL
ETAT DU SENEGAL 1 881 314 000 000 1 881 314 000 000 56,26%
BANQUE MONDIALE 174 259 000 000 3 461 000 000 177 720 000 000 5,32%
ETATS-UNIS 167 212 000 000 167 212 000 000 5,00%
UNION EUROPEENNE/FED 77 176 000 000 49 866 000 000 127 042 000 000 3,80%
FRANCE 119 478 000 000 5 272 000 000 124 750 000 000 3,73%
REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE 76 247 000 000 46 090 000 000 122 337 000 000 3,66%
BID 76 785 000 000 15 287 000 000 92 072 000 000 2,75%
BAD 78 994 000 000 7 500 000 000 86 494 000 000 2,59%
BOAD 57 731 000 000 13 711 000 000 71 442 000 000 2,14%
ALLEMAGNE 37 772 000 000 6 433 000 000 44 205 000 000 1,32%
BRESIL 41 000 000 000 41 000 000 000 1,23%
UEMOA 3 728 000 000 34 562 000 000 38 290 000 000 1,15%
JAPON 10 221 000 000 24 000 000 000 34 221 000 000 1,02%
BADEA 19 521 000 000 7 500 000 000 27 021 000 000 0,81%
ACDI 19 018 000 000 6 100 000 000 25 118 000 000 0,75%

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 24 sur 87


Montant acquis Montant en négociation avancée Montant total Part
Source de financement
(a) (b) (c) = (a) + (b) (d) = (c) / TOTAL
INDE 20 236 000 000 3 000 000 000 23 236 000 000 0,69%
FONDS KOWEITIEN 14 900 000 000 6 000 000 000 20 900 000 000 0,63%
LUXEMBOURG 19 555 000 000 19 555 000 000 0,58%
FONDS MONDIAL 19 234 000 000 19 234 000 000 0,58%
FONDS OPEP 14 324 000 000 4 500 000 000 18 824 000 000 0,56%
PRIVE NATIONAL 18 400 000 000 18 400 000 000 0,55%
BELGIQUE 16 945 000 000 16 945 000 000 0,51%
BEI 9 000 000 000 7 376 000 000 16 376 000 000 0,49%
FIDA 15 995 000 000 15 995 000 000 0,48%
FONDS SAOUDIEN 8 000 000 000 7 700 000 000 15 700 000 000 0,47%
ITALIE 11 860 000 000 11 860 000 000 0,35%
PAYS BAS 10 825 000 000 10 825 000 000 0,32%
ESPAGNE 9 267 000 000 770 000 000 10 037 000 000 0,30%
COREE DU SUD 6 950 000 000 3 000 000 000 9 950 000 000 0,30%
PNUD 9 130 000 000 650 000 000 9 780 000 000 0,29%
PARTENARIAT MONDIAL POUR L'EDUCATION 8 709 000 000 8 709 000 000 0,26%
BENEFICIAIRES 6 158 000 000 6 158 000 000 0,18%
FONDS GAVI 6 130 000 000 6 130 000 000 0,18%
UNICEF 6 002 000 000 6 002 000 000 0,18%
FEM 3 978 000 000 600 000 000 4 578 000 000 0,14%
FNUAP 3 766 000 000 3 766 000 000 0,11%
ABU DHABI 3 300 000 000 3 300 000 000 0,10%
OMS 1 235 000 000 1 235 000 000 0,04%
UNIFEM 1 104 000 000 1 104 000 000 0,03%

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 25 sur 87


Montant acquis Montant en négociation avancée Montant total Part
Source de financement
(a) (b) (c) = (a) + (b) (d) = (c) / TOTAL
ARABIE SAOUDITE 1 000 000 000 1 000 000 000 0,03%
PAM 977 000 000 977 000 000 0,03%
FONDATION BILL GATES 800 000 000 800 000 000 0,02%
BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL 600 000 000 600 000 000 0,02%
FONDS NORDIQUE DE DEVELOPPEMENT 552 000 000 552 000 000 0,02%
ALLIANCE GLOBALE POUR LA NUTRITION 366 000 000 366 000 000 0,01%
ONUDI 200 000 000 200 000 000 0,01%
MICRONUTIMENT INITIATIVE 184 000 000 184 000 000 0,01%
ONU-SIDA 87 000 000 87 000 000 0,003%
FENU 66 000 000 66 000 000 0,002%
TOTAL GENERAL 3 078 666 000 000 265 003 000 000 3 343 669 000 000 100,00%
Source : DCEF/MEF, octobre 2014.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 26 sur 87


I. SECTEUR PRIMAIRE
Le secteur primaire occupe une place stratégique dans l’économie nationale et
constitue le principal levier de réalisation des objectifs du PSE dont l’axe 1, qui vise
une transformation structurelle de l’économie, s’appuie sur la consolidation des
moteurs actuels de la croissance et le développement de nouveaux secteurs
créateurs de richesses, d’emplois, d’inclusion sociale et de forte capacité
d’exportation et d’attraction d’investissements.

Ce choix est justifié par la contribution significative du secteur à la richesse nationale,


l’importance des acteurs sociaux qu’il mobilise ainsi que son aspect intégré et ses
effets d’entrainement aux autres branches de l’économie comme l’industrie, le
transport, le commerce et l’artisanat.

En effet, sa part dans le PIB est estimée à 14,6 % en 2014 et il compte 755 532
ménages agricoles dont les 28,2% pratiquent l’élevage, soit environ 213 060
ménages, tandis que 15 900 autres font de l’aquaculture.

Les orientations stratégiques retenues pour le secteur visent à mettre en œuvre une
approche intégrée favorisant le développement des chaines de valeur. Elles
s’inscrivent dans une dynamique de valorisation des ressources et potentialités agro-
écologiques des différentes zones du pays.

Dans le domaine de l’agriculture, la priorité sera portée sur le développement intégré


de l'agriculture familiale et de l'agriculture commerciale. Il s’agira d’appuyer la relance
de la production céréalière et arachidière, l’augmentation de la productivité et une
meilleure valorisation des exploitations existantes, le développement et
l’intensification de bassins agricoles irrigués.

S’agissant de l’élevage, l’accent sera mis sur l’amélioration de la productivité et de la


compétitivité des filières animales, le renforcement des infrastructures de
transformation, de conservation et de commercialisation de la production animale
avec une meilleure intégration et structuration des segments industriels des filières
lait local, bétail-viande, cuirs et peaux et avicoles. La mise en place des
infrastructures et équipements pastoraux, l’amélioration de la santé animale,
l’organisation et la professionnalisation des acteurs sont des préalables à l’atteinte
des objectifs assignés au sous-secteur de l’élevage.

Pour ce qui est de la pêche, la régénération et la gestion pérenne de la rente


halieutique et le développement de l’aquaculture constituent le levier principal pour
renforcer la contribution du sous-secteur à la sécurité alimentaire et à la création de
richesses et d’emplois.

Dans le sous-secteur de l’hydraulique rurale et agricole, une politique efficace de


maîtrise des eaux souterraines, de surface, des eaux de ruissellement et de lutte
contre la salinisation des sols sera menée. Elle sera complétée par un système
adéquat de gestion, d’entretien et de maintenance des ouvrages afin de garantir la
durabilité des investissements réalisés.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 27 sur 87


Les investissements programmés pour le secteur au titre du PTIP 2015-2017
s'élèvent à 695,735 milliards de F CFA soit 21,08% du coût global de l'ensemble du
programme.

Ces investissements se répartissent annuellement comme suit :

• 2015: 215,856 milliards de F CFA, soit 31,0%;


• 2016: 231,378 milliards de F CFA, soit 33,3%;
• 2017: 248,501 milliards de F CFA, soit 35,7%.

Ce financement est acquis pour un montant de 679,754 milliards de F CFA, soit


97,7% du financement global du secteur tandis que les 15,981 milliards de F CFA
représentent le financement en négociation auprès des partenaires techniques et
financiers, soit 2,3% du coût total du secteur sur la période triennale.

L'analyse de la nature du financement montre que le financement intérieur s’élève à


285,923 milliards de F CFA (41,1%) assuré pour l’essentiel par l’Etat, à hauteur de
97,9% et dans une moindre mesure par les populations et les collectivités locales
qui contribuent pour 2,1% du financement intérieur.

Le financement extérieur qui s’élève à 409,812 milliards de F CFA représentant


58,9% du coût global du secteur, est constitué d’emprunts pour un montant de
214,447 milliards de F CFA, soit environ 52,3% des ressources extérieures et de
subventions pour 47,7%.

Comparé au PTIP précédent, le volume d’investissement est passé de 776,322


milliards de F CFA à 695,735 milliards de F CFA, soit une baisse de 80,587 milliards
de F CFA en valeur absolue et de 10,38 % en valeur relative. Cette baisse
s’explique par le transfert au budget de fonctionnement de plusieurs projets des
sous-secteurs de l’agriculture et de l’élevage à faible impact sur la Formation Brute
de Capital Fixe (FBCF) et la suppression de projets d’appui institutionnel des sous-
secteurs de la pêche et de l’environnement. Il s’agit, pour l’agriculture et l’élevage
des programmes agricoles de subvention des intrants agricoles (semences et
engrais) ainsi que des aliments de bétail. Ce transfert répond à un souci d’assainir le
PTIP de charges récurrentes de fonctionnement afin de mieux orienter les
ressources vers des projets phares du PSE tels que le projet de corridors céréaliers,
le projet d’agrégation des filières à haute valeur ajoutée en agriculture et en élevage,
le projet de développement inclusif et durable de l’agrobusiness au Sénégal
(PDIDAS), l’acquisition du matériel agropastoral et le Programme de renforcement
de la Résilience pour la sécurité alimentaire et la nutrition.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 28 sur 87


La répartition sous-sectorielle des investissements programmés est indiquée dans le
tableau ci-dessous:

Tableau 8: Répartition des investissements du secteur primaire 2015-2017.

Montant (milliards de F
Sous - Secteurs Part (%)
CFA)
Agriculture 497,407 71,49%
Elevage 41,951 6,03%
Eaux et Forêts 38,878 5,59%
Pêche 23,921 3,44%
Hydraulique rurale et Agricole 89,195 12,82%
Etudes et Recherche 0,760 0,11%
Appui/ Renforcement Institutionnel et Assistance Technique 3,623 0,52%
Total Secteur 695, 735 100%
Source : DCEF/MEF, octobre 2014.

Hydraulique rurale Etudes et Recherche Appui/


et Agricole 0,11% Renforcement
12,82% Institutionnel et
Pêche
Assistance
3,44%
Technique
0,52%
Eaux et Forêts
5,59%

Elevage
6,03%

Agriculture
71,49%

Source : DCEF/MEF, octobre 2014.

1.1Sous-secteur Agriculture
Le Gouvernement du Sénégal a pris l’option de faire de l’agriculture le levier principal
pour la transformation structurelle de l’économie et la croissance du fait de sa
contribution à la sécurité alimentaire et nutritionnelle du pays, de son poids dans la
richesse nationale (6,6% du PIB national et 50% du PIB du secteur primaire en
2014), de son rôle prépondérant dans les équilibres macro-économiques et sociaux
et de la part importante de la population qu’elle mobilise (environ 7 555 320
personnes représentant près de la moitié de la population sénégalaise).

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 29 sur 87


Cependant, malgré cette place stratégique de l’agriculture dans l’économie nationale,
sa contribution à l’émergence économique du Sénégal est limitée par les contraintes
ci–après :

le faible niveau de mise en valeur des aménagements hydro-agricoles ;


la forte dépendance aux cultures pluviales et aux aléas climatiques ;
l’insuffisance en quantité et en qualité des semences conjuguée à une
dégradation et un appauvrissement des sols ;
l’inadéquation de la politique foncière qui ne favorise pas une attractivité des
investisseurs privés ;
la faible structuration des filières et chaînes de valeur ;
la sous-exploitation des potentialités horticoles et des autres cultures à haute
valeur ajoutée ;
la faible valorisation des produits exportés ;
le déficit d’ouvrages et d’infrastructures modernes de production, de
conservation et de stockage ;
l’inadaptation du financement;
la vétusté et l’insuffisance du matériel et de l’équipement agricoles.

Ainsi, pour permettre au sous-secteur de jouer pleinement son rôle, la priorité sera
axée sur la promotion de l’agriculture commerciale et la modernisation de
l’agriculture familiale. A cet effet, l’accent sera mis sur le développement des filières
intégrées compétitives à haute valeur ajoutée, la préservation des équilibres socio-
économiques et la dynamisation de l’économie rurale, le renforcement de la sécurité
alimentaire du Sénégal et le rééquilibrage de la balance commerciale par la
réduction des importations de produits alimentaires.

Pour ce faire, la mise en place de fermes intégrées et l’intensification de bassins


agricoles irrigués seront renforcées. Les mécanismes de contractualisation intégrant
le financement de l’activité seront développés pour faciliter la mise en marché des
produits agricoles.

Le développement intégré de l'agriculture familiale se matérialisera, entre autres, par


la mise en place de microprojets, l’augmentation de la productivité et une meilleure
valorisation des exploitations existantes, la diversification des sources de revenus
agricoles grâce à la promotion des productions additionnelles à haute valeur ajoutée.

Des synergies entre l’agriculture familiale et l’agro-business seront développées


tandis que l’adhésion récente du Sénégal à la Nouvelle Alliance pour la Sécurité
Alimentaire et la Nutrition (NASAN) contribuera également à renforcer la mobilisation
de financements public-privé plus important au profit de l’agriculture et de la sécurité
alimentaire.

Le coût du programme du sous-secteur pour la période triennale 2015-2017 s'élève à


497,407 milliards de F CFA, soit 71,49% du montant total des investissements du
secteur primaire.

Sur ce total, un montant de 155,102 milliards de F CFA, soit 31,2% devrait s'exécuter
en première année contre 163,417 milliards de F CFA, soit 32,8%, en deuxième
année et 178, 888 milliards de F CFA, soit 36% en troisième année du présent PTIP.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 30 sur 87


Le financement est acquis à 98,13% et provient d’emprunts à des conditions
concessionnelles pour un montant de 134,555 milliards de F CFA, soit 45,7% des
ressources extérieures. Le montant des projets financés par subventions s’élève à
159,765 milliards de F CFA représentant 54,3% du financement extérieur.

Le financement interne s’élève à 203,087 milliards de F CFA, soit 40,8% et provient


de ressources internes de l’Etat pour 97,1% et de la contribution des populations et
des collectivités locales, pour 2,9%.

Par rapport au PTIP précédent, le montant du programme enregistre une baisse de


10,176 milliards de F CFA en valeur absolue et de 2% en valeur relative. Cette
baisse s’explique exclusivement par le transfert au budget de fonctionnement de
plusieurs projets à forte connotation de fonctionnement. Il s’agit des programmes
agricoles de subvention des intrants agricoles (semences et engrais) et des
programmes d’appui aux missions de service public de la SAED, de la SODAGRI et
de l’ANCAR, pour un montant global de 13,5 milliards de F CFA, en 2015, soit 40,5
milliards de F CFA sur la période triennale 2015-2017. N’eût été ce transfert, le
programme d’investissement du sous-secteur de l’agriculture aurait augmenté de
30,324 milliards de F CFA, en valeur absolue et de 6% en valeur relative.

Les principaux projets et programmes prévus sur la période triennale sont :

le Programme Equipement du monde rural en matière de culture attelée et de


motorisation;
le Projet de corridors céréaliers;
le Projet de relance et de structuration de la filière arachide;
le Projet Agrégation des filières Haute valeur ajoutée;
le Programme de renforcement de la Résilience pour la Sécurité alimentaire et
nutritionnelle;
le Projet de développement inclusif et durable de l’Agrobusiness au Sénégal;
le Projet d’appui au Développement rural et à l’Entreprenariat Rural;
le Projet d’appui aux filières agricoles (PAFA).

1.2Sous-secteur Elevage

Le sous-secteur de l’élevage, à l’instar des autres sous-secteurs économiques,


contribue à la transformation structurelle de l’économie qui constitue l’axe 1 du Plan
Sénégal Emergent, compte tenu de son poids dans la création de richesses avec
une contribution au PIB national de 4,6% en 2013 projeté à 4,5% en 2014. Il
représente 29% du PIB du secteur primaire et occupe 213 060 ménages.

Malgré ce rôle important de l’élevage dans l’économie, la contribution du sous-secteur


à la sécurité alimentaire, à la satisfaction des besoins nationaux en produits carnés et
à la réduction des importations de lait est limitée par les contraintes ci-après :

la faible productivité et compétitivité des systèmes d’élevage ;


la faible valorisation des potentialités de l’élevage à cycle court ;
l’insuffisance de la couverture sanitaire et la vulnérabilité du cheptel face
aux intempéries et au vol de bétail;

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 31 sur 87


l’insuffisance des infrastructures de collecte, de transformation, de
conservation, de commercialisation des produits animaux et d’appui à la
production ;
le faible niveau de production des races locales.

Pour lever ces contraintes, l’accent sera mis sur l’amélioration de la productivité et de
la compétitivité des filières animales pour la satisfaction des besoins nationaux en
protéines et en produits laitiers. Cet objectif sera atteint à travers l’intensification, la
modernisation et la compétitivité de l’élevage. Pour ce faire, les actions prévues dans
le cadre des projets et programmes inscrits dans le présent PTIP sont:

le renforcement de la protection zoo sanitaire et l’amélioration du potentiel


génétique du cheptel par la poursuite du programme de protection zoo
sanitaire, ainsi que la réorientation du programme d’insémination artificielle;
la sécurisation du bétail grâce à l’application des nouvelles mesures pénales
et au démarrage du programme d’identification du bétail ;
l‘intégration de l’aménagement pastoral dans les activités de développement
de l’élevage ;
la mise en place d’un système de financement adapté aux besoins du sous-
secteur ;
la création d’infrastructures de collecte, de transformation, de conservation et
de commercialisation de la production animale avec une meilleure intégration
dans la filière industrielle ;
une meilleure structuration des segments industriels et familiaux des filières lait
local, bétail-viande et aviculture, ainsi que des cuirs et peaux ;
le renforcement du cadre réglementaire notamment par l’adoption des textes
sur le pastoralisme (mise en œuvre du code pastoral, législation alimentaire) ;
le développement de la structuration des filières animales en chaînes de
valeur compétitives, le renforcement de la formation des acteurs et
l’amélioration de la disponibilité des données statistiques.

Les investissements programmés dans le sous-secteur pour la période 2015-2017


s’élèvent à 41,951 milliards de F CFA, soit 6,03 % des crédits d’investissement du
secteur primaire.

La répartition annuelle de ces investissements est la suivante :

2015: 12,773 milliards de F CFA (30,4%) ;


2016: 14,148 milliards de F CFA (33,7%) ;
2017: 15,030 milliards de F CFA (35,9%).

Le financement est entièrement acquis pour un montant de 41,951 milliards de F


CFA et est assuré par les ressources internes de l’Etat pour un montant de 18,487
milliards de F CFA et de ressources extérieures pour 23,464 milliards de F
CFA.S’agissant du financement extérieur, il comprend essentiellement des emprunts
pour un montant de 18,887 milliards de F CFA, soit 80,5% du financement du sous-
secteur et de subventions pour un montant de 4,577 milliards de F CFA, soit 19,5%.

Par rapport au PTIP précédent, le programme d’investissement du sous-secteur est


passé de 62,373 milliards de F CFA à 41,951 milliards de F CFA, soit une baisse de

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 32 sur 87


20,422 milliards de F CFA en valeur absolue et de 32,74% en valeur relative. Cette
baisse résulte du transfert du programme agricole / Volet élevage au budget de
fonctionnement, à la suppression de projets d’appui institutionnel et au démarrage
encore timide du volet Elevage du projet d’appui aux filières animales/Extension, du
projet d’acquisition du matériel agropastoral.

Cependant, il est enregistré l’arrivée de nouveaux projets, tels que ceux relatifs à
l’appui à la Modernisation des filières animales, au Développement de l’Aviculture
Familiale, au Développement de l’Elevage en Basse et Moyenne Casamance et à
l’Appui au Pastoralisme, qui vont monter en puissance dans les PTIP à venir.

Les ressources programmées dans le présent PTIP permettront d’exécuter les projets
et programmes ci-après :

le Programme de Renforcement de la Protection Zoo sanitaire,


l’Appui à la lutte contre le vol de bétail ;
le Programme de construction et de réhabilitation des abattoirs ;
le Projet de construction de l’abattoir moderne de Diamniadio ;
le Projet de réhabilitation du Ranch de Dolly ;
le Projet d’Appui au Développement de la Filière Laitière ;
le Projet de Développement de l’Aviculture Familiale ;
le Programme de Développement de l’Elevage en Basse et Moyenne
Casamance ;
le Programme d’Appui au Pastoralisme au Sahel ;
le Projet d’Acquisition du matériel Agricole et agropastoral.

1.3 Sous-secteur Environnement

Le Gouvernement du Sénégal place la gestion durable de l’Environnement et des


Ressources naturelles au cœur de sa politique de développement. Cette option,
clairement énoncée dans le Plan Sénégal Emergent (PSE), devrait permettre de
contribuer à la réduction de la pauvreté dans une perspective de développement
durable.

Aussi, la politique environnementale devra-t-elle retrouver sa double vocation de


mitigation des risques et de promotion de la durabilité des activités productives,
notamment en mettant l’accent sur les axes suivants :

atténuation des effets des changements climatiques sur les écosystèmes ;


renforcement des capacités de gestion de l’environnement et des ressources
naturelles ;
promotion de l’économie verte et création d’emplois verts ;
amélioration de la résilience des écosystèmes face aux effets des
changements climatiques ;
conservation et valorisation de la biodiversité.

Ce faisant, la politique définie s’articule autour de : (i) l’amélioration de la base de


connaissance de l’environnement et des ressources naturelles (ERN); (ii)
l’intensification de la lutte contre la tendance actuelle à la dégradation de
l’environnement et des ressources naturelles dans le respect des conventions

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 33 sur 87


internationales y afférentes; et (iii) le renforcement des capacités institutionnelles et
techniques des acteurs dans la mise en œuvre des actions de conservation de
l’environnement et des ressources naturelles.

Malgré les efforts jusque-là consentis ainsi que les réussites enregistrées, les
résultats, en termes, d’efficience et de durabilité des stratégies et programmes mis
en œuvre, demeurent encore en deçà des attentes compte tenu des enjeux et défis à
relever. Parmi les difficultés susceptibles d’hypothéquer l’atteinte de résultats dans le
sous-secteur, il faut signaler :

les produits chimiques et les substances appauvrissant la couche d’ozone;


les pollutions, nuisances ainsi que les risques technologiques et industriels;
l’érosion côtière;
la dégradation des terres due à plusieurs facteurs tels que les érosions
hydriques et éoliennes, la salinité, l’acidité, les pratiques culturales
inappropriées;
la réduction des forêts incluant les ressources végétales et animales sauvages
situées sur des terres non agricoles et non bâties qui est passée en moyenne
de 45.000 ha par an pour la décennie 1990-2000 à 40.000 ha par an pour la
décennie 2000-2010.

Pour lever ces contraintes, l’accent sera mis sur:

la promotion des énergies nouvelles et de substitution comme le biogaz et le


solaire ;
l’aménagement et la gestion durable des formations forestières classées, des
aires protégées, des parcs, des réserves, des zones humides et autres
habitats de la faune et de l’avifaune, le renforcement de la lutte contre les
pressions anthropiques ;
la lutte contre les pollutions, nuisances et les effets néfastes des changements
climatiques ;
la promotion d’un développement durable des territoires à travers la
transformation de villages centres en éco-villages, l’érection de villes durables
conformément aux normes internationales ;
la mise en œuvre d’une stratégie nationale et régionale de lutte contre
l’érosion côtière.

Il s’agira aussi de restaurer les écosystèmes de mangrove particulièrement


importants pour le maintien des équilibres fluviomarins, de lutter contre l’extraction du
sable marin, de procéder à l’adoption de la loi sur le littoral et de démultiplier les
actions d’aménagement des berges des cours d’eau intérieurs.
Les investissements programmés dans le sous-secteur pour la période 2015-2017
s’élèvent à 38,878 milliards de F CFA, soit 5,6% des investissements prévus dans le
secteur primaire.

Sur la période triennale, la répartition annuelle de ces investissements se présente


comme suit :

2015 : 12,128 milliards de F CFA (31,2%);


2016 : 13,023 milliards de F CFA (33,5%);
2017 : 13,727 milliards de F CFA (35,3%).

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 34 sur 87


Ce financement, entièrement acquis, est composé de ressources intérieures à
hauteur de 20,902 milliards de F CFA, soit 53,8% et de ressources extérieures pour
un montant de 17,976 milliards de F CFA, soit 46,2%, du financement global du
sous-secteur.

Le financement extérieur est constitué pour l’essentiel de subventions pour un


montant de 14,436 milliards de F CFA, soit 81,4% et d’emprunts à des conditions
concessionnelles pour un montant de 3,34 milliards de F CFA (18,6%).

Comparé au PTIP précédent, le volume de financement du sous-secteur est passé


de 44,133 milliards de F CFA (2014-2016) à 38,878 milliards de F CFA (2015-2017),
soit une baisse en valeur absolue de 5,255 milliards de F CFA et de 11,9% en valeur
relative résultant de l’achèvement du projet d’adaptation aux changements
climatiques du Japon et la suppression de plusieurs projets d’appui institutionnel aux
services du Ministère du l’Environnement et du Développement Durable..

Les principaux programmes prévus dans la période triennale sont :

le Programme Développement de l’Aquaculture ;


le Programme Eco-villages ;
le Programme Grande Muraille Verte ;
le Programme de Consolidation des zones côtières fragiles ;
le Programme Appui au Développement forestier et réhabilitation des forêts
classées.

1.4 Sous-secteur Pêche

Le sous-secteur de la pêche représentait 1,9% du PIB en 2013 et occupe plus de


600 000 personnes. Il contribue à la création de richesses et d’emplois ainsi qu’à la
sécurité alimentaire.

Cependant, le sous-secteur reste confronté à des contraintes majeures se rapportant


à:

la faible régulation de l’accès aux ressources halieutiques ;


l’existence de surcapacités de pêche et la surexploitation des principaux
stocks, occasionnant des problèmes d’approvisionnement des unités de
transformation de poissons et de satisfaction de la demande ;
la faiblesse du contrôle et de la réglementation des activités post capture de la
pêche artisanale et industrielle;
l’insuffisance et l’inadaptation du système de financement de la pêche;
le manque de personnel de l’administration des pêches ;
l’insuffisance des conditions d’hygiène observables sur les plages et plates-
formes de débarquement aménagées ; et
le déficit de structuration des filières halieutiques ainsi que l’insuffisance des
infrastructures de base et de la logistique (chaine de froid).

L’aquaculture, sous-secteur embryonnaire, reste encore confrontée à un déficit dans


le suivi technique, à l’absence de financement adapté et à la faiblesse des moyens
matériels et d’organisation des acteurs.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 35 sur 87


Dans le cadre de la mise en œuvre du PSE, le Gouvernement a déjà posé des actes
décisifs dans la conduite des réformes axées sur (i) la définition de nouvelles
conditions d’accès et la maîtrise des capacités de capture ; (ii) l’amélioration de la
gouvernance du sous-secteur ; (iii) le renforcement des moyens opérationnels de la
surveillance des pêches ; (iv) la mise en œuvre de politiques de conservation de la
ressource et de l’environnement marin ; (v) la restructuration industrielle et la mise
aux normes en amont de la filière ; (vi) et le développement de la pêche continentale
et de l’aquaculture.

Pour l’aquaculture, l’accent sera mis sur l’aménagement d’espaces dédiés, la mise
en place d’infrastructures de production adéquates, le développement d’un
environnement propice à l’investissement et la structuration d’une filière aquacole
intégrée.

Les investissements publics programmés durant la période triennale 2015-2017


s’élèvent à 23,921 milliards de F CFA, soit 3,4% des investissements prévus dans le
secteur primaire.

Ces investissements sont programmés pour un montant de 6,548 milliards de F CFA


(27,4%) en 2015 tandis que 8,420 milliards de F CFA (35,2%) devront s’exécuter en
2016 et 8,953 milliards de F CFA en 2017 (37,4%).

La structure du financement se présente comme suit :

financement acquis : 21,171 milliards de F CFA (88,51%) ;


financement en négociation : 2,750 milliards de F CFA (11,49%).

L’analyse de la nature du financement montre que les ressources extérieures


représentent un montant de 16,387 milliards de F CFA, soit 68,5% contre 7,534
milliards de F CFA, soit 31,5%, pour le financement intérieur de l’Etat.

Comparé au PTIP 2014-2016, le programme du sous-secteur a enregistré une


baisse de 9,036 milliards de F CFA en valeur absolue et de 27,41 % en valeur
relative.

Cette baisse est expliquée par, d’une part, la suppression de plusieurs projets dont
l’incidence sur le développement de la pêche est très limitée et, d’autre part, la
révision à la baisse des ressources du programme chaîne de froid pour sa mise en
cohérence avec le chronogramme d’exécution physique des travaux

Les principaux projets programmés dans le sous-secteur sont :

le programme d’appui à la pêche artisanale en Afrique de l’Ouest (PRAO) ;


la seconde phase du programme de 26 chaînes de froid;
le programme de développement de l’aquaculture;
le programme de développement de la pêche continentale ;
le programme de développement des aires marines protégées ;
les aires de transformation;
le programme de gestion durable des ressources halieutiques.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 36 sur 87


1.5 Sous-secteur Hydraulique agricole et rurale

L’approvisionnement en eau des populations, du cheptel et l’irrigation constituent un


enjeu majeur qui structure le cadre d’intervention du sous-secteur de l’hydraulique
agricole et rurale. Ce cadre participe à l’opérationnalisation des axes 1
(transformation structurelle de l’économie et croissance) et 2 (capital humain,
protection sociale et développement durable) du Plan Sénégal Emergent (PSE) et
s’inscrit dans les orientations régionales en cours comme le Programme régional
d’Investissement agricole de la CEDEAO, la Vision Africaine de l’eau à l’Horizon
2025 et le Plan National d’Action pour la Gestion intégrée des Ressources en eau.

Grâce aux efforts consentis dans le cadre du Programme d’Eau Potable et


d’Assainissement du Millénaire (PEPAM) 2005-2015, des progrès notables ont été
enregistrés dans l’approvisionnement en eau potable des populations en milieu rural.
En effet, l’Etat, depuis le début de la mise en œuvre du PEPAM a alloué au sous-
secteur des ressources d’un montant de 58,8 milliards de F CFA, soit 5,9 milliards de
F CFA par an. La contribution des partenaires, quant à elle, est évaluée à 155,6
milliards de F CFA.

Ainsi, ces ressources mobilisées pour le développement de l’accès à l’eau potable


ont permis d’enregistrer une quasi couverture des besoins en eau des populations en
milieu rural où le taux d’accès est, en fin décembre 2013, à 84,1% contre 81,2% en
décembre 2012, soit un gain de 2,9 points.

Les opérations mises en œuvre durant l’année 2013 se sont traduites par la
réalisation de 82 forages, 71 châteaux d’eau et 72 réseaux d’adduction en conduite
PVC qui ont permis d’assurer une desserte additionnelle de 337.500 personnes au
niveau de 552 localités.

Cependant, malgré ces résultats encourageants, le sous-secteur demeure toujours


confronté à certaines contraintes parmi lesquelles:

les disparités entre les différentes régions en matière d’accès à l’eau potable
(les régions des zones sud et sud-est affichent les plus faibles taux);
la qualité de l’eau potable dans les régions centres du pays, les zones
deltaïques et les zones à forte activités agro-industrielles;
la surexploitation des ressources en eau de la zone des Niayes qui augmente
les risques d’intrusion marine et limite en même temps les possibilités de
développement du maraîchage ;
l’obsolescence des ouvrages hydrauliques.

C’est pourquoi, pour faire face à ces contraintes et améliorer de manière durable
l’alimentation en eau des populations rurales, le gouvernement, à travers le PSE,
poursuit les objectifs stratégiques suivants :
améliorer l’accès à l’eau potable à travers l’amplification des opérations de
construction et de réhabilitation des forages et d’ouvrages de stockage et de
fourniture d’eau ;
assurer la distribution d’une eau de qualité particulièrement dans les zones
Centre et deltaïques du pays ;
promouvoir la gestion intégrée et durables des ressources en eau ;

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 37 sur 87


impliquer le secteur privé dans l’exploitation des ouvrages hydrauliques et la
distribution de l’eau avec l’opérationnalisation de l’Office des Forages Ruraux
(OFOR).

Sur la période triennale 2015–2017, les investissements programmés dans le sous-


secteur de l’hydraulique rurale et agricole sont évalués à 89,195 milliards de F CFA,
soit 12,8% du montant programmé pour le secteur primaire.

La répartition annuelle des investissements sur la période triennale s’établit comme


suit :

2015 : 27,617 milliards de francs CFA, soit 30,96% ;


2016 : 30,970 milliards de francs CFA, soit 34,72%;
2017 : 30,608 milliards de francs CFA, soit 34,32%.

Le financement est presque entièrement acquis pour un montant de 87,195 milliards


de F CFA soit 97,75% tandis que le financement en négociation s’élève à 2 milliards
de F CFA, soit 2,25%.

Le financement global du sous-secteur se répartit en financement extérieur pour un


montant de 57,227 milliards de francs CFA, soit 64,2% et en financement intérieur,
pour un montant de 31,968 milliards de francs CFA, soit 35,8%.

Les ressources extérieures sont composées pour l’essentiel d’emprunts pour un


montant de 44,578 milliards de francs CFA, soit 77,9% tandis que les subventions
assurent 22,1% des besoins de financement du sous-secteur sur la période
triennale.

Quant au financement intérieur, il est assuré exclusivement par l’Etat.

Comparés au PTIP précédent, les investissements programmés dans le sous-


secteur de l’hydraulique agricole et rurale passe de 112,736 milliards de F CFA à
89,195 milliards de F CFA, soit une baisse de 23,541 milliards de F CFA en valeur
absolue et de 20,88% en valeur relative. Cette baisse s’explique par la suppression
de certains projets à faible incidence dans l’atteinte des objectifs
d’approvisionnement en eau potable en milieu rural des populations et du cheptel,
par l’arrivée à terme de certains projets comme le projet de Gestion Intégrée des
ressources en Eau (PGIRE) Phase I, et le PEPAM/BAD phase I et le retard dans
l’exécution du projet Adduction Eau Potable des Iles du Saloum.

Les principaux projets et programmes planifiés dans le sous-secteur sont :

le Programme de réalisation de 300 forages ;


le Fonds national hydraulique ;
le Projet Sectoriel Eau et Assainissement ;
le Projet d’Amélioration des Services d’Eau Potable et d’Assainissement
(PASEPAR) ;
le Projet UEMOA/BID d’hydraulique villageoise ;
le Projet Alimentation en Eau Potable de Touba.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 38 sur 87


1.6 Sous-secteurs Etudes et recherche, appui institutionnel,
renforcement capacités et assistance technique/Primaire
L’atteinte des objectifs fixés pour la relance des productions agro–sylvo-pastorales
au titre de l’axe I du PSE nécessite une bonne coordination et un pilotage du cadre
de gouvernance du secteur primaire. Les sous-secteurs « Etudes et recherche » et
« Appui/Renforcement Institutionnel et Assistance Technique » jouent un rôle
prépondérant dans la conduite des activités de coordination et de gouvernance de ce
secteur. En effet, pour le Gouvernement, leur rôle dans la préparation de projets et
programmes bancables du secteur primaire, leur contribution aux activités de
recherches agricoles, animales, forestières, hydrauliques et halieutiques ainsi que
leur soutien aux actions de développement initiées dans le secteur lui confèrent un
intérêt stratégique.
Les objectifs assignés à ces sous-secteurs sont principalement axés sur :
le renforcement des capacités des organisations de producteurs ;
l’amélioration de la formulation des politiques, programmes et projets ;
Pour atteindre ces objectifs, les investissements prévus sur la période triennale
2015/2017 pour ces deux (2) sous-secteurs s’élèvent à 4,383 milliards de F CFA, soit
0,5 % des investissements du secteur primaire.

La répartition annuelle de ces investissements se présente comme suit :

2015 : 1,688 milliards de F CFA (38%) ;


2016 : 1,400 milliards de F CFA (32%) ;
2017 : 1,295 milliards de F CFA (30%) ;

La totalité de ce financement est acquise et assurée à 90% par le financement


intérieur de l’Etat.

Les ressources externes sont essentiellement constituées de subventions pour 438


millions de F CFA, soit 10%.

Par rapport au PTIP précédent, le volume de financement des deux (2) sous-
secteurs connaît une baisse de 12,157 milliards de F CFA, soit 73,5%. Cette baisse
s’explique essentiellement par le transfert au budget de fonctionnement, de certains
projets dits « d’appui institutionnel » (missions de services publics de la SAED et de
la SODAGRI et appui au fonctionnement de l’ANCAR), pour des montants 4,7
milliards de F CFA en 2015 et de 14,1 milliards de F CFA sur les trois (3) ans (2015-
2017).
Les principaux projets programmés pour ces deux sous-secteurs sont :

le Fonds national de développement agro-sylvo–pastoral;


le Fonds fiduciaire d'initiatives de consolidation de la paix au niveau
communautaire en Casamance;
le projet de Suivi Eco toxicologique;
le projet d’Appui à la Relance des Activités Socio - Economiques en
Casamance ;
le Fonds d’études des ressources en eau ;
le projet de recherche et de développement du palmier à huile.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 39 sur 87


II. SECTEUR SECONDAIRE

Considéré comme la seconde source de croissance, après le secteur tertiaire, le


secondaire contribue pour près de 19,6% à la formation du PIB en 2013. Il s’est
relativement mieux comporté avec une croissance de 8,9% en 2013, liée aux
activités des sucreries, d’égrenage de coton et de fabrication de textiles, de
raffinage, de production d’énergie et de construction qui ont compensé la baisse des
corps gras alimentaires et des industries extractives.

Il constitue ainsi un levier important pour relever les grands défis liés à la réduction
de la pauvreté, à l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD)
et à la mise en œuvre des stratégies retenues dans le Plan Sénégal Emergent (PSE)
à travers son axe 1 qui vise une transformation structurelle de l’économie par la
consolidation des moteurs actuels de la croissance et le développement de
nouveaux secteurs créateurs de richesses, d’emplois, d’inclusion sociale et à fortes
capacités d’exportation et d’attraction d’Investissements Directs Etrangers.

Ainsi, en raison de l’engagement de notre pays à mettre en œuvre des programmes


économiques compatibles avec un développement durable, les orientations
stratégiques définies pour le secteur secondaire se sont à :

la promotion des investissements publics à haute intensité de main-d'œuvre


(HIMO);
l’organisation des filières clés de l’artisanat de production ;
le développement de Plateformes industrielles intégrées ;
la résolution de la question vitale de l’énergie ;
l’accroissement de la compétitivité des entreprises ;
la promotion des PME/PMI ;
l’optimisation des retombées nationales de l’exploitation minière ;
l’amélioration de l’environnement des entreprises des secteurs privé, public et
parapublic.

Pour ce faire, les stratégies suivantes sont développées dans les différents sous-
secteurs:
dans le sous-secteur des mines, l’accent est mis sur (i) la relance de
l’exploitation du fer de la Falémé avec le développement du port minéralier de
Bargny et du chemin de fer, (ii) le développement de la filière phosphates-
fertilisants, (iii) l’accélération de l’exploitation des gisements de zircon et des
mines aurifères, (iv) l’encadrement de l’activité d’orpaillage et, (v) le
développement d’un hub minier régional.
pour ce qui est de l’industrie, il s’agit: (i) de la création de plateformes
industrielles de taille significative, notamment dans les domaines de
l’agroalimentaire, du textile-confection et des matériaux de construction; (ii) du
développement de la Zone Économique Spéciale de Diamniadio qui
constituera une plate-forme multifonctionnelle pour l’essentiel des activités

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 40 sur 87


productrices de revenus, (iii) du lancement de paris industriels avec l’objectif
de création d’un pôle manufacturier à haute valeur ajoutée ;
au niveau de l’artisanat, les stratégies retenues consistent : (i) au
renforcement des capacités de production des artisans par des actions de
professionnalisation, (ii) à l’organisation des filières clés de l’artisanat de
production, (iii) à l’implantation d’incubateurs et de zones d’artisanat dédiées
et, (iii) au développement du système de commercialisation favorable aux
produits artisanaux ;
concernant l’énergie, la stratégie repose sur : (i) une parfaite disponibilité
d’énergie en quantité et qualité suffisantes et à bon marché, (ii) la diminution
de moitié de la facture d’électricité des ménages (iii) la mise en service de
nouvelles capacités de production (1000 MW) pour faire face à la demande et,
(iv) la diversification des sources de production d’électricité.

Les investissements programmés pour le secteur secondaire au titre du PTIP 2015-


2017 s'élèvent à 410,712 milliards de francs CFA, soit 12,44% du coût global de
l'ensemble du programme.

Ces investissements se répartissent annuellement comme suit :

2015 : 125,249 milliards de francs CFA, soit 30,49%;


2016 : 136,023 milliards de francs CFA, soit 33,12% ;
2017 : 149,440 milliards de francs CFA, soit 36,39%.

Le financement est acquis pour un montant de 396,644 milliards de francs CFA, soit
96,6% tandis que le financement en négociation très avancée auprès des
Partenaires Techniques et Financiers (PTF) s’élève à 14,068 milliards de francs
CFA, représentant 3,4%.

Le financement intérieur se chiffre à 173,075 milliards de francs CFA, soit 42,1% des
investissements du secteur. L’Etat prend en charge l’essentiel de ces
investissements car la contribution des bénéficiaires est estimé à seulement 100
millions de F CFA.

Le financement extérieur évalué à 237,637 milliards de francs CFA, représente


57,9% du financement total. Il est constitué pour l’essentiel d’emprunts qui s’élèvent
à 153,981 (64,8%) tandis que les subventions sont évaluées à 83,656 milliards de F
CFA (35,2%).

Comparé au PTIP précédent, le montant des investissements est passé de 423,254


milliards de francs CFA à 410,712 milliards de francs CFA, soit une baisse en valeur
absolue de 12,542 milliards de francs CFA et de 3% en valeur relative.

Cette baisse s’explique par l’arrivée à terme de plusieurs projets dans le sous-
secteur de l’artisanat, l’achèvement de certains projets au niveau du secteur minier et
la suppression dans le budget d’investissement des projets d’appui institutionnel à
forte connotation de fonctionnement.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 41 sur 87


Durant la période triennale 2015-2017 les principaux projets programmés sont :

le Fonds Souverain d’Investissement Stratégique (FONSIS) ;


le Projet de plateformes multifonctionnelles ;
le Projet d’Aménagement de la Zone Économique Spéciale Intégrée ;
le Programme Pôles Industriels Intégrés;
le Projet de Création de Centres de Développement Artisanal;
le Projet sous régional d’aménagement hydroélectrique de Sambangalou ;
le Projet d'appui au secteur de l'électricité ;
La liaison 225 kV Kounoune-Patte d'Oie de 30 km ;
le Programme de renforcement et de densification du réseau SENELEC dans
les régions ;
le Programme d'Urgence d’Electrification Rurale.

Tableau 9: Répartition des investissements du secteur secondaire, 2015-2017.

Montant (milliards
Sous-secteurs Part (%)
de F CFA)
Mines 3, 813 0, 9
Industrie 90,002 21,9
Artisanat 8,457 2,1
Energie 304,742 74,2
Appui/Renforcement Institutionnel et Assistance
3,698 0,9
Technique
TOTAL SECTEUR SECONDAIRE 410,712 100
Source : DCEF/MEF, octobre 2014.

Figure 5: Répartition des investissements du secteur secondaire, 2015-2017.

Appui/Renforceme Mines Industrie


nt Institutionnel et 0,9% 21,9%
Assistance
Technique
0,9%

Artisanat
2,1%

Energie
74,2%

Source : DCEF/MEF, octobre 2014.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 42 sur 87


2.1 Sous-secteur Mines

Le sous-secteur des mines est actuellement dans une phase transitoire et pourrait
jouer un rôle important dans l’économie nationale tant au niveau des exportations
que dans sa contribution à la diversification de l’économie. En effet, le sous-secteur
minier national jouit de l’intérêt grandissant des investisseurs privés, ceci grâce aux
effets combinés du renchérissement des prix des matières premières minérales, de
la meilleure connaissance du potentiel géologique du pays et d’un code minier
compétitif.

Le secteur minier représentait globalement un chiffre d'affaires de 145,6 milliards F


CFA pour une contribution au PIB de 2%, en 2013 et employait environ 3 000
salariés permanents à la même période.

Dans le domaine minier, les contraintes essentielles portent sur :

l’absence d’infrastructures adéquates relativement aux exigences


d’exploitation des produits miniers souvent situés dans des zones enclavées
et éloignées, qui rend difficile les expéditions de la matière première minérale ;

la faiblesse des capacités d’investissement du secteur privé national ;

le contrôle encore insuffisant de l’orpaillage traditionnel illégal ;

l’inexistence de financements des projets de recherche de base dévolus à


l’administration minière et devant permettre d’assurer une connaissance
minimale des ressources minières dans le sol et le sous-sol sénégalais en vue
de leur promotion ;

le déficit en personnel disposant des capacités requises pour un bon suivi et


un contrôle des activités minières (recherche et exploitation) ;

l’absence d’outils performants de collecte des ressources provenant des


activités minières.

L’évaluation des conventions minières en vigueur a été une action prioritaire engagée
dès juin 2012, accompagnée d’une volonté de lutter contre l’orpaillage illégal qui a fait
l’objet d’un Conseil interministériel en novembre 2012.

Sur cette base et mettant à profit les recommandations de la Commission de revue


des conventions minières, le Gouvernement a engagé une révision du Code minier
afin de prendre en compte au niveau requis les intérêts de l’Etat, des populations et de
l’Economie nationale.

L’activité d’orpaillage a été rationalisée avec l’adoption de trois (03) arrêtés relatifs
successivement à la réglementation de l’activité d’orpaillage, la définition des couloirs
d’orpaillage, l’organisation et le fonctionnement des comptoirs d’achat de métaux
précieux.

Le Gouvernement vise une exploitation optimale du potentiel minier du pays et une


émergence d’industries structurées autour de ces ressources.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 43 sur 87


Les objectifs retenus à l’horizon 2020 sont notamment de produire entre 15 et 20
millions de tonnes de minerais de fer, 2,5 millions de tonnes de phosphates, 17
tonnes d’or et 90 000 tonnes de zircon.

Aussi, le Gouvernement entend-il également engager les actions nécessaires pour


un partage plus équitable des richesses entre investisseurs, Etat et populations.

Les principaux axes stratégiques de cette politique se déclinent ainsi qu’il suit :

révision du code minier au plus tard durant le 1er trimestre 2015 ;


rationalisation de l’orpaillage traditionnel ;
développement de la filière phosphates – fertilisants afin de hisser le Sénégal
dans le top 3 des producteurs de phosphates en Afrique à l’horizon 2023 ;
accélération de l’exploitation du zircon ;
accélération de l’exploitation aurifère ;
relance du projet des mines de fer de la Falémé ;
positionnement du Sénégal comme un hub minier.

Sur la période triennale 2015-2017, le montant des investissements prévus dans le


sous-secteur des mines se chiffre à 3,813 milliards de francs CFA, soit 0,9% des
investissements programmés dans le secteur secondaire.

La répartition annuelle de la programmation du financement du sous-secteur minier


se présente comme suit :

2015 : 1,145 milliard F CFA, soit 30% ;


2016 : 1,260 milliard F CFA, soit 33% ;
2017 : 1,408 milliard F CFA, soit 37%.

Les investissements sont financés exclusivement sur ressources internes.

Comparées au PTIP précédent, les ressources programmées sur la période triennale


2015-2017 ont connu une baisse de 66 millions de F CFA en valeur absolue, soit
1,7% en valeur relative.

Le renforcement du sous-secteur, à travers la programmation d’un nouveau projet


relatif à la promotion des mines artisanales et l’augmentation des ressources
allouées au projet d’Etude et de Prospection géologique et minière, a compensé
l’arrivée à terme de certains projets du sous-secteur tel que le programme
d’amélioration et de renforcement du sous-secteur.
Les principaux projets programmés dans le sous-secteur des mines sont:

Etudes – Prospection – Promotion géologique et minière ;


Projet d’équipement des structures déconcentrées et centrales des services
des Mines ;
Projet d’implantation d’un système de contrôle automatique des productions
de carrières ;
Projet de recherche de matériaux de construction ;
Projet d’encadrement et de promotion des mines artisanales ;
Programme Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE).

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 44 sur 87


2.2 Sous-secteur Industrie

Malgré le rôle qu’il peut jouer en tant que facteur de progrès économique et social,
au regard de son caractère hautement structurant pour l’ensemble des autres
activités, force est de constater que le sous-secteur industriel national enregistre des
résultats encore modestes par rapport aux attentes.

Apprécié selon la taille des entreprises, le tissu industriel sénégalais est constitué à
90% de PME qui fournissent 30% des emplois, 25% du chiffre d’affaires et 20% de la
valeur ajoutée nationale.

Au plan global, la contribution de l’industrie à la formation du PIB reste encore


modeste (environ 15,1%) en 2013.En effet, les contraintes qui touchent le sous-
secteur sont multiples et variées. Elles se présentent comme suit :

L’accès au foncier pour les potentiels investisseurs;


l’accès au financement ;
la qualité non optimale du service de l’électricité et son coût élevé ;
le déficit en matière d’infrastructures nécessaires à la conservation et au
transport des produits au sein de l’UEMOA et de la CEDEAO ;
la concentration des infrastructures de soutien dans la région de Dakar au
détriment des autres régions ;
la vulnérabilité de l’économie face aux chocs exogènes relatifs à la hausse des
cours des matières premières (produits alimentaires, pétrole) ;
la faible intégration de l’industrie sénégalaise due à la forte tendance à
l’importation des biens intermédiaires ;
la dépendance du Sénégal vis-à-vis de l’extérieur en intrants et technologies ;
la faible diversification industrielle caractérisée par le peu de changement dans
la structure de production industrielle.

La politique industrielle vise le développement d’un tissu industriel densifié, moderne


et compétitif, associant la Petite et Moyenne Industrie (PMI) et la grande entreprise
dans le cadre d’un redéploiement régional équilibré. Il s’agit précisément de faire de
ce sous-secteur un puissant levier de réalisation de l’objectif de croissance de 8 %
d’ici à 2017. A l‘horizon 2023, la part de l’industrie dans la formation du PIB devrait
se situer à 25 % contre 12%.

Cette volonté de renforcer la place de l’Industrie dans l’économie sénégalaise a


conduit le Gouvernement à définir une nouvelle politique industrielle associant la mise
à niveau des entreprises, le redéploiement industriel, le développement endogène
avec la mise en place de plateformes industrielles, la réussite de paris industriels et la
création d’agropoles.

Les principaux axes de cette politique industrielle s’articulent ainsi :

poursuite de la mise à niveau des entreprises de manière à les mettre aux


normes et à les rendre aptes à faire face aux contraintes de la compétition
internationale ;

développement endogène qui impulsera :(i) l’implantation d’unités agro-


industrielles et agropastorales dans les régions en fonction des spécificités et

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 45 sur 87


atouts de chaque région avec l’établissement de trois (3) agropoles pour le
développement d’une agro-industrie à haute valeur ajoutée dans le domaine
de la transformation des fruits et légumes, des huiles, des produits laitiers, des
céréales, (ii) ainsi que le renforcement des infrastructures de transformation,
de conservation et de commercialisation de la production animale avec une
meilleure intégration dans la filière industrie ; politiques qui viendront conforter
celles déjà engagées dans le cadre du Programme National de Plateformes
Multifonctionnelles qui ont déjà enregistré d’importants résultats ;

la création de deux (2) à trois (3) parcs industriels de taille significative de


manière à donner un coup d’accélérateur à l’Industrie avec l’objectif de
création d’un pôle manufacturier à haute valeur ajoutée ;

la création de trois (3) pôles industriels de transformation des produits


halieutiques avec l’ambition stratégique de renforcer la valeur ajoutée des
produits halieutiques exportés.

Sur la période triennale 2015-2017, le coût global des investissements du sous-


secteur s’élève à 90,002 milliards de francs CFA, soit 21,9% des investissements
programmés dans le secteur secondaire.

La répartition des prévisions d’investissement s’établit annuellement comme suit :

2015 : 27,252 milliards de francs CFA, soit 30,3% ;


2016 : 29,682 milliards de francs CFA, soit 33% ;
2017 : 33,068 milliards de francs CFA, soit 36,7%.

Le financement prévu sur la période 2015-2017 est entièrement acquis et se


structure comme suit :

ressources internes : 77,679 milliards de francs CFA sur financement quasi-


exclusif de l’Etat, soit 86,3% du financement global du sous-secteur ; le reste
revenant à la participation des bénéficiaires dans le cadre de la mise en
œuvre du projet de Plateformes multifonctionnelles pour un montant de 100
millions F CFA ;

ressources extérieures : elles se chiffrent à 12,323 milliards de francs CFA,


soit 13,7% du financement du sous-secteur et sont entièrement constituées de
subventions.

Comparées au PTIP 2014-2016, les ressources prévues pour le sous-secteur au titre


du présent PTIP, ont connu une hausse de 51,891 milliards de francs CFA en valeur
absolue et de 136,2 % en valeur relative. Cette hausse s’explique essentiellement
par la prise en charge de nouveaux projets dans le cadre de la mise en œuvre du
Plan Sénégal Émergent (PSE) tels que le « Projet d’Aménagement de la Zone
Économique Spéciale Intégrée » et le « Programme de Pôles Industriels Intégrés ».

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 46 sur 87


Les principaux projets programmés sur la période triennale sont :

le projet d’appui à la valorisation industrielle des produits agricoles ;


le Fonds Souverain d’Investissements Stratégiques (FONSIS) ;
le programme de plateformes multifonctionnelles ;
le Projet d’Aménagement de la Zone Économique Spéciale Intégrée ;
le Programme de Pôles Industriels Intégrés;
et le Programme Croissance Économique destiné à améliorer l’environnement
des affaires au Sénégal.

2.3 Sous-secteur Artisanat

Le sous-secteur de l’artisanat renferme d’énormes potentialités en termes de


création d’emplois, de valorisation des ressources locales et de génération de
revenus en faveur des zones de concentration de la pauvreté.

L’artisanat constitue une alternative pour la satisfaction de la demande locale en


biens et services (tannerie, couture, menuiserie, mobilier national, ébénisterie,
maçonnerie, mécanique, équipements agricoles, habillement) et de la demande
extérieure (maroquinerie, bijouterie, sculpture, peinture d’art, confection). Il se révèle
être un important régulateur social.

Dans l’artisanat, le manque de compétitivité des biens et services est induit par la
faiblesse des capacités de production et d’organisation des acteurs ainsi que par
l’insuffisance et l’inadaptation des circuits de commercialisation. A cela s’ajoutent le
faible niveau d’équipement et de qualification des artisans, les difficultés
d’approvisionnement en matières premières et d’accès aux services financiers, la
faiblesse des politiques de promotion, la concurrence des produits importés,
l’insuffisance de la formation continue et l’absence d’un régime de protection sociale.
Pour renverser la tendance et relancer le sous-secteur de l’artisanat, les stratégies
retenues reposent sur :

le renforcement des capacités de production des artisans par des actions


de professionnalisation à travers une amélioration du système
d’approvisionnement en intrants et en équipements et un renforcement de
la base productive de l’artisanat ;
le développement d’un système favorable de commercialisation des
produits artisanaux par une amplification des activités de prospection de
marché ;
l’élaboration et la mise en œuvre d’une politique de promotion
commerciale des biens et services artisanaux par un assainissement des
circuits de commercialisation de ce sous-secteur.
L’opérationnalisation de ces axes stratégiques passe par la réalisation du
programme d’investissement triennal 2015-2017 d’un montant de 8,457milliards de F
CFA, soit 2,1% des investissements du secteur tertiaire, annuellement réparti comme
suit :

2015 :2,540 milliards de F CFA (30%);


2016 :2,794milliards de F CFA (33%);
2017 :3,123 milliards de F CFA (37%).

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 47 sur 87


Le financement est totalement acquis et essentiellement constitué de ressources
internes entièrement prises en charge par l’Etat.

Comparée au précédent PTIP, la programmation triennale 2015-2017 des


investissements du sous-secteur connait une augmentation de 2,350 milliards de F
CFA en valeur absolue et de 38,5% en valeur relative.

Cette hausse s’explique par la programmation de nouveaux projets portant sur la


création de centres de développement artisanal et le plan pilote sectoriel d’artisanat
d’art qui sont des projets phares du PSE. D’autres opérations sont programmées sur
la période triennale. Il s’agit du Projet un village, un produit et du Projet de
construction des villages artisanaux.

2.4 Sous-secteur Energie

Le sous-secteur de l’énergie constitue un soutien majeur au développement de


l’économie et à la réduction des inégalités sociales et territoriales.

L’Etat du Sénégal s’est fortement engagé à travers une politique volontariste visant à
améliorer l’accès, encore faible, des populations aux services énergétiques
modernes et à moindre coût. En effet, le taux d’électrification est de 54%au niveau
national et fait apparaître un écart entre population urbaines et rurales; 90% en zone
urbaine; 24% en zone rurale.

Fort de ce constat, le Gouvernement a fait du sous-secteur de l’énergie un


fondement de l’émergence dans le cadre du Plan Sénégal Emergent (PSE).
Toutefois, le sous-secteur de l’énergie reste confronté à certaines contraintes
notamment:

l’insuffisance des capacités techniques ;


la vétusté de l’outil industriel de la Société Africaine de Raffinage (SAR) et la
faiblesse de la capacité de production (environ 1 million de tonne par an) ;
les arrêts fréquents de cette raffinerie contraignant à l’importation de produits
finis et entraînant des retards dans la programmation des pétroliers et des
butaniers ;
la trésorerie insuffisante et les besoins d’investissements urgents ;
le déficit de capacités de stockage, notamment pour le gaz ;
l’inexistence d’expériences relatives aux applications photovoltaïques
raccordées aux réseaux électriques ;
l’absence de données qualitatives et quantitatives couvrant le territoire
national pour une meilleure connaissance du potentiel de la filière éolienne ;
les difficultés d’accès au foncier notamment pour les grands projets de
production de biocarburants à fort impact social et économique ;
l’inexistence de mécanismes de financement adaptés pour le développement
des énergies renouvelables et des biocarburants ;
le mix énergétique fortement dépendant des produits pétroliers liquides (fuel
lourd et diesel oil) se traduisant par un coût du kWh relativement élevé et peu
apte à attirer les investisseurs ;
la vétusté des réseaux de transport et de distribution;
le retard important dans la mise en place des concessions d’électrification
rurale.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 48 sur 87


La nouvelle vision du Gouvernement, concrétisée par le PSE, consiste à poursuivre
et développer les orientations de la lettre de politique de développement du secteur
de l’énergie d’octobre 2012 concernant l’électricité, les hydrocarbures et
l’accessibilité de l’énergie en milieu rural. La stratégie d’émergence traduit l’ambition
du Sénégal de garantir un accès large et fiable à une énergie bon marché. Ainsi, le
PSE vise dans ce domaine les objectifs suivants :

avoir une parfaite disponibilité d’énergie en quantité et qualité suffisantes ;


avoir un prix de l’électricité parmi les plus bas de la sous-région (~60 à 80 F
CFA/kWh) pour un soutien à la compétitivité économique ;
diminuer de moitié la facture d’électricité des ménages et,
supprimer les coupures et les pertes associées d’ici 2017.

Aussi la relance du sous-secteur de l’Energie passe- t- elle par :

le rééquilibrage de l’offre et de la demande avec la mise en service de


nouvelles capacités de production (1000 MW) pour faire face à la demande
exprimée et latente ;
la diversification des sources de production d’électricité pour rééquilibrer le
mix énergétique avec le choix de développer la production basée sur du
charbon, du gaz, de l’hydroélectricité, du solaire et de l’éolien ;
la mise à niveau et le développement du réseau de transmission et de
distribution par le renforcement et la sécurisation des lignes problématiques,
l’extension du réseau notamment par la construction des « Autoroutes de
l’Electricité » visant à étendre le maillage au niveau national et à réaliser
l’interconnexion avec les pays limitrophes et potentiellement les pays d’Afrique
du Nord, voire l’Europe à plus long terme ;
une meilleure maîtrise de la demande à travers: (i) les campagnes de
sensibilisation (ii) la promotion des solutions d’économie d’énergie électrique
intégrée à l’habitat comme le déploiement des éclairages à faible
consommation, des compteurs prépayés, des compteurs intelligents (iii) le
renforcement d’une tarification incitative et de la contractualisation avec les
grandes entreprises pour une consommation plus efficiente de l’électricité ;
la restructuration du sous-secteur de l’électricité par (i) la poursuite de la
transformation et du redressement de la SENELEC (ii) l’encouragement et la
pérennisation de l’intervention des opérateurs et investisseurs privés dans la
production/développement des unités de production privées (iii) le
renforcement du cadre institutionnel et de régulation ;
le renforcement de la capacité de raffinage de la Société africaine de
Raffinage (SAR) et sa modernisation ;
le renforcement de la coopération régionale et sous régionale avec
notamment la promotion des projets OMVG, OMVS et WAPP.

Sur la période triennale 2015-2017, les investissements prévus dans le sous-secteur


s’élèvent à 304,742 milliards de francs CFA, soit 74,2% des investissements du
secteur secondaire.
La répartition annuelle des investissements est la suivante :
2015 : 92,050 milliards de francs CFA (30,2%) ;
2016 : 101,701 milliards de francs CFA (33,4%) ;
2017 : 110,991 milliards de francs CFA (36,4%).

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 49 sur 87


Le financement du programme est acquis pour un montant de 291,910 milliards de
francs CFA, soit 95,8% tandis que le financement en négociation porte sur le reste,
soit 12,832 milliards de francs CFA, représentant 4,2% du total.

Ce financement total est composé d’une part, de ressources intérieures pour un


montant de 82,826 milliards de F CFA (27,2%) assuré principalement sur
financement de l’Etat et, dans un degré moindre, par la participation des
bénéficiaires dans le cadre de l’exécution du Programme National Biogaz à hauteur
de 150 millions de francs CFA, et, d’autre part, de ressources extérieures, pour un
montant 221,916 milliards de francs CFA (72,8%).

Les ressources extérieures sont constituées d’emprunts, pour 153,981 milliards de


francs CFA, soit 69,4% et de subventions, pour 67,935 milliards de francs CFA, soit
30,6%.

Par rapport au PTIP 2015-2017, le montant des investissements du sous-secteur a


connu une baisse de 65,527 milliards de francs CFA en valeur absolue et de 17,7%
en valeur relative. Cette diminution résulte de l’achèvement de projets majeurs tel
que le projet hydroélectrique de Felou et du transfert au budget de fonctionnement
de certains projets d’appui institutionnel tels que ceux relatifs à l’appui au Comité
national des hydrocarbures et au Système d’information énergétique.

Parmi les principaux projets et programmes prévus sur la période 2015–2017, on


peut citer :

le Projet d’aménagement hydroélectrique de Gouina ;


le Projet de promotion de l’efficacité énergétique et de l’accès à l’énergie ;
le Projet d’interconnexion électrique entre le Sénégal et la Mauritanie ;
le Projet sous régional d’aménagement hydro-électrique de Sambangalou ;
le Projet d'appui au secteur de l'électricité ;
les Liaisons 225 kV Kounoune - Patte d'Oie et Mbour Kaolack;
le Programme de renforcement et de densification du réseau SENELEC dans
les régions ;
le Programme d'Urgence d’Electrification Rurale.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 50 sur 87


III. SECTEUR TERTIAIRE

Avec une contribution d’environ 27,8% à la formation du PIB, en 2014, le secteur


tertiaire a renoué avec la croissance, grâce au dynamisme des activités de
transports, des télécommunications, des services financiers, des services aux
entreprises et du commerce. Son dynamisme est aussi reflété par la bonne tenue
des activités immobilières et des services d'hébergement et de restauration.

C’est pourquoi, il est considéré comme le principal levier pour atteindre les objectifs
de croissance économique déclinés dans le Plan Sénégal Emergent (PSE) d’autant
que la réalisation d’infrastructures structurantes va constituer l’un des fondements de
l’émergence.

Cette nouvelle stratégie qui devient le cadre de référence en matière de planification


des investissements, accorde au secteur tertiaire une place centrale. Dans ce sillage,
le poids significatif du secteur dans le PTIP 2015-2017 (23,83%), traduit la volonté de
mettre en œuvre, avec cohérence et efficacité, les orientations retenues dans les
différents sous-secteurs, et qui se déclinent comme suit :

le développement de plateformes commerciales;


l’aménagement des pôles touristiques intégrés;
la mise en service de l’AIBD en 2015 ;
la réhabilitation des aéroports régionaux;
le développement d’un réseau intégré multimodal de transport (routier, aérien,
ferroviaire, maritime et fluvial) ;
le renforcement des infrastructures d’intégration au marché sous régional et
de dynamisation des échanges avec l’extérieur ;
le désenclavement interne et externe nécessitant la réalisation
d’infrastructures routières, maritimes et ferroviaires;
le développement et la modernisation des services de transport;
l’accélération de la diffusion des TIC.

Dans le sous-secteur du commerce, l’Etat veillera (i) au développement des


infrastructures de mise en marché, (ii) à l’amélioration de la quantité et de la qualité
des biens et services offerts, (iii) à la promotion des outils de l’accès aux marchés
locaux et internationaux et (iv) au renforcement du cadre institutionnel de mise en
œuvre des politiques sectorielles.

Dans le domaine du tourisme, le Gouvernement à travers le PSE envisage le


développement de deux (2) à six (6) nouveaux pôles intégrés et la requalification des
sites existants, ciblés autour des filières balnéaires, d’éco-tourisme, de culture, des
sites religieux et d’affaires.

S’agissant des transports routiers, l’Etat compte garantir (i) le désenclavement


interne et externe du pays; (ii) l’amélioration des performances des services de
transport; (iii) la mobilité durable des biens et des personnes ; (iv) la modernisation
des outils et services de transports; (v) le renforcement de la politique de sécurité
routière; (vi) la facilitation au niveau des corridors régionaux et sous régionaux.
En matière de transports ferroviaires, le Sénégal fera recours à des programmes
d’investissement orientés vers (i) la mise en application du nouveau schéma

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 51 sur 87


institutionnel de la gestion du chemin de fer Dakar-Bamako, (ii) la réhabilitation de la
ligne de chemin de fer Dakar-Bamako, (iii) la construction des lignes standards
Dakar-AIBD et (iv) l’achèvement des études pour le nouveau chemin de fer à
écartement standard Dakar-Bamako par le sud (Kédougou) et la mobilisation des
financements y relatifs.

Quant aux transports aériens, la priorité sera accordée à (i) l’achèvement des travaux
de l’AIBD, (ii) la réalisation d’infrastructures aéroportuaires dotées d’équipements de
navigation aérienne de dernière génération et (iii) le redressement de Sénégal
Airlines.

Pour ce qui est des transports maritimes, la stratégie va consister(i) au


développement des ports secondaires, (ii) à la promotion du transport fluvial, (iii) à
l’augmentation de la compétitivité du sous-secteur et (iv) au développement de la
desserte maritime.

S’agissant des Postes et Télécommunications, l’accent sera mis sur (i)


l’externalisation des services (centres d’appels, comptabilité, etc.), (ii) la promotion
du haut débit, (iii) l’accès à l’internet sur tout le territoire et l’instauration de grands
projets TIC et (iv) l’accélération de la diffusion des TIC dans l’économie.

En vue de mettre en œuvre ces orientations stratégiques, les investissements prévus


pour la période triennale 2015-2017 s’élèvent à 786,348 milliards de francs CFA, soit
23,83% des investissements de l’ensemble du PTIP.

Ce financement est programmé annuellement ainsi qu’il suit :

2015 : 239,340 milliards de francs CFA (30,44%) ;


2016 : 264,660 milliards de francs CFA (33,66%);
2017 : 282,348 milliards de francs CFA (35,90%).

Le financement de ces investissements est acquis à hauteur de 605,432 milliards de


francs CFA (77%) et en négociation pour un montant de 180,916 milliards de francs
CFA (27%). Leur répartition est la suivante :

financement extérieur : 334,205 milliards de francs CFA, soit 42,5% ;


financement intérieur : 452,143 milliards de francs CFA, soit 57,5%.

Le financement intérieur est composé de ressources propres de l’Etat à un niveau


relativement important (95,9%), soit 433,743 milliards de francs CFA et de
participation d’un concessionnaire privé dans le cadre de la mise en œuvre du projet
de prolongement de l’autoroute Diamniadio-AIBD, pour un montant de 18,4 milliards
de francs CFA (4,1%).

Concernant les ressources externes, d’un montant de 334,205 milliards de francs


CFA, elles sont constituées d’emprunts pour un montant de 192,503 milliards de
francs CFA (57,6%) et de subventions à hauteur de 141,702 milliards de francs CFA
(42,4%).

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 52 sur 87


Par rapport au PTIP 2014-2016, le volume des investissements prévus pour le
secteur durant la période triennale a connu une baisse de 138,037 milliards de francs
CFA en valeur absolue et 14,9% en valeur relative. Cette baisse se justifie par
l’achèvement de certains projets dans les sous-secteurs suivants :

transports routiers avec notamment les projets du Millénium Challenge


Corporate (MCC) et le projet de réhabilitation de la route Tambacounda-
Dialokoto ;
transports maritimes avec l’arrivée à terme du projet de Mise en place des
Infrastructures Portuaires (MIEP).

Toutefois, cette baisse est atténuée par le démarrage et la poursuite de la mise en


œuvre d’importants projets et programmes inscrits dans le Plan d’actions Prioritaires
(PAP) du PSE et qui concernent notamment:

la construction de l’Autoroute Thiès-Touba;


le programme de renouvellement des gros porteurs;
le projet de réhabilitation du chemin de fer Dakar-Bamako ;
le projet de construction de la desserte ferroviaire Dakar-AIBD ;
AIBD Investissements aéroportuaires ;
le dragage de l’embouchure du Saloum à Foundiougne ;
le projet d’aménagement de zones touristiques ;

Tableau 10: Répartition des investissements du secteur tertiaire, 2015-2017.

MONTANT (milliards de F
SOUS SECTEURS Part (%)
CFA)

Commerce 15,523 2
tourisme 20,661 2,6
Transports routiers 578,734 73,6
Transports ferroviaires 71,587 9,1
Transports aériens 45,115 5,7
Transports maritimes 24,671 3,1
Postes Télécommunications 21,070 2,7
Appui institutionnel – Assistance 8,987 1,1
TOTAL SECTEUR TERTIAIRE 786,348 100,0
Source : DCEF/MEF, octobre 2014.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 53 sur 87


Figure 6: Répartition des investissements du secteur tertiaire, 2015-2017.

Postes Appui institutionnel


Transports Télécommunications – Assistance
maritimes 2,7% 1,1% Commerce
3,1% tourisme
2,0%
Transports aériens 2,6%
5,7%
Transports
ferroviaires
9,1%

Transports routiers
73,6%

3.1 Sous-secteur Commerce

Principal pourvoyeur d’emplois en milieu urbain surtout chez les jeunes et les
femmes, le sous-secteur du commerce contribue à hauteur de 15,7%à la formation
du PIB, en 2014.

Cependant, en dépit des bonnes performances de ce sous-secteur et la place


centrale qu’il occupe dans la création de richesses nationales et d’emplois et
l’éradication de la pauvreté, il subsiste toujours des contraintes qui entravent son
développement. Il s’agit de :

l’insuffisance de l’approvisionnement du marché intérieur et le niveau élevé


des prix dus essentiellement à: (i) une carence en infrastructures de stockage;
(ii) une insuffisance en qualité et en quantité de l’offre de biens et de services
et (iii) une défaillance des circuits de distribution ;
la faiblesse des exportations due à: (i) une offre de biens et services
exportables faible et peu diversifiée et (ii) un faible accès aux marchés
extérieurs.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 54 sur 87


Pour lever ces écueils qui plombent l’essor du sous-secteur, les orientations
stratégiques, ci-après, ont été définies:

le développement des infrastructures de mise en marché ;


l’amélioration de la quantité et de la qualité des biens et services offerts ;
la promotion des outils de l’accès aux marchés locaux et internationaux ;
le renforcement du cadre institutionnel de mise en œuvre des politiques
sectorielles.

Sur la période triennale 2015-2017, le coût global des investissements du sous-


secteur du commerce s’élève à 15,523 milliards de F CFA représentant 2% de
l’enveloppe du secteur.

La répartition des prévisions d’investissement s’établit comme suit :

2015 : 3,773 milliards de F CFA, soit 24,31%


2016 : 5,367 milliards de F CFA, soit 34,57%
2017 : 6,383 milliards de F CFA, soit 41,12%.

Le financement prévu sur la période 2015-2017 est entièrement acquis et provient,


pour un montant de 12,562 milliards de F CFA, soit 80,93%, de ressources de l’Etat
et pour 2,961 milliards de F CFA, soit 19,07% de ressources extérieures sous forme
d’emprunts.

Par rapport au PTIP précédent, le montant global des investissements prévus dans
le présent PTIP a augmenté de 5,931 milliards de F CFA en valeur absolue et de soit
61,8% en valeur relative. Cette hausse s’explique notamment par le démarrage,
prévu en 2015, du programme d'appui au secteur privé et de développement des
exportations en cours de négociation avec la Banque Mondiale.

Au titre des autres projets programmés dans ce sous-secteur, on peut citer:

le projet de modernisation des circuits de distribution ;


le projet de développement d’entreprises de transformation en milieu rural ;
le projet de construction d’un Complexe sous régional à Diaobé.

3.2 Sous-secteur Tourisme

Le tourisme est un secteur capital pour le développement socio-économique du


Sénégal et représente sa deuxième source de devises. Les pouvoirs publics ont
cherché à développer le tourisme récepteur par la mise en place d'importants
investissements publics qui ont permis la construction de plusieurs établissements
hôteliers de grand standing. Sa contribution au PIB est de 0,7%, en 2013. Générant
plus de 75 000 emplois, il entraine des recettes fiscales annuelles de près de 30
milliards de F CFA.
Malgré l’importance du sous-secteur, réaffirmée dans le Plan Sénégal Emergent
(PSE) qui en fait un secteur moteur de la croissance, le développement du tourisme
est freiné par les contraintes ci-après : (i) l’inadéquation de certaines offres de
produits (hébergement, transports intérieurs) et services (guidage, aux standards

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 55 sur 87


internationaux ; (ii) la professionnalisation des acteurs ; (iii) le faible niveau de
présence et d’engagement des investisseurs étrangers (dont les groupes hôteliers
internationaux dans l’hôtellerie de loisirs comme d’affaires) ; (iv) le vieillissement et
l’homogénéité de l’offre d’hébergement ; (v) le peu d’établissements nouveaux ou
suffisamment distincts de leurs concurrents ; (vi) l’insuffisance de l’offre
d’hébergement haut de gamme; (vii) la faiblesse de sites emblématiques et
d’excellence porteurs d’image haut de gamme ; (viii) l’érosion de la côte et de l’attrait
du balnéaire et ; (ix) les enjeux de sécurité (Casamance, Dakar,…) et de confort de
visite.

Pour renverser la tendance et développer un tourisme responsable porteur de


croissance, des stratégies suivantes sont retenues:

l’aménagement de nouveaux sites touristiques en vue d’accroître et d’attirer


des investissements privés et partant, augmenter et diversifier l’offre
touristique ;
une meilleure structuration de l’offre touristique ;
la lutte contre l’insécurité et la garantie d’un environnement plus sain et plus
sûr pour les touristes et les populations et ;
le développement du micro tourisme.

Ces orientations stratégiques du sous-secteur seront opérationnalisées par le


programme d’investissement triennal 2015-2017 d’un montant de 20,661 milliards de
F CFA, soit 2,6% des investissements du secteur tertiaire, annuellement réparti
comme suit :

2015 :6,580 milliards de F CFA (31,8%);


2016 :6,933 milliards de F CFA (33,6%);
2017 :7,148 milliards de F CFA (34,6%).

Le financement est totalement acquis et constitué de (i) ressources internes pour un


montant de 14,218 milliards de F CFA, soit 68,8% dudit financement, et (ii)
ressources extérieures d’un montant global de 6,443 milliards de F CFA, soit 31,2%,
composées de subventions à hauteur de 1,310 milliard de F CFA, soit 20,3% et
d’emprunts pour 5,133 milliards de F CFA soit 79,7%.

Comparée au précédent PTIP, la programmation triennale 2015-2017du sous-


secteur connaît une évolution positive de 3,608 milliards de F CFA en valeur absolue
et de 21,2% en valeur relative.

Cette hausse s’explique par la programmation dans le présent PTIP de l’important


programme d’aménagement de sites touristiques. Outre ce programme, les autres
principaux projets et programmes du sous-secteur sont :

le projet de micro tourisme ;


le projet de promotion touristique ;
le projet de développement touristique de Saint Louis et sa Région.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 56 sur 87


3.3 Sous-secteur Transports routiers

Le Sénégal dispose d’infrastructures routières diversifiées qui assurent près de 95%


des besoins en déplacement des personnes et des biens. Ces infrastructures, qui
sont un élément important du patrimoine collectif et un atout essentiel pour
l’économie, permettent aussi à la population d’avoir accès aux services sociaux de
base et aux biens et services produits par les entreprises.

A cet effet, le Sénégal s’est engagé dans une politique ambitieuse de développement
des infrastructures qui vise à renforcer le dynamisme économique du pays et sa
compétitivité conformément au Plan Sénégal Emergent (PSE) qui accorde un degré
de priorité élevé aux projets d’infrastructures et aux services de transports routiers.

Cependant, sa forte contribution au développement économique ne le met pas à


l’abri de contraintes parmi lesquelles on peut citer

un déficit structurel de l’offre de transport par rapport à la demande sans


cesse croissante ;
une vétusté des parcs d’automobiles dédiés aux transports en commun et de
marchandises (taxis, bus, gros porteurs, autocars interurbains);
une sécurité routière insatisfaisante en raison de nombreux accidents de la
route ;
un réseau routier inégalement réparti et dégradé ;
un déficit de financement de l’entretien ;
une insuffisance de l’offre de services de transport public urbain ;
un enclavement des zones rurales et leur faible connectivité au marché ;
un déficit d’infrastructures routières et une rapide dégradation de l’existant qui
constituent des freins à l’amélioration de la mobilité et de la sécurité.

Pour atteindre les objectifs économiques et sociaux de la politique de développement


des infrastructures routières, les actions sont axées sur les domaines suivants:

le désenclavement interne et externe du pays ;


l’amélioration des performances des services de transport ;
la mobilité durable des biens et des personnes ;
la modernisation des outils et services de transports ;
le renforcement de la politique de sécurité routière ;
la facilitation au niveau des corridors régionaux et sous régionaux.

Actuellement, ce sont vingt-sept (27) projets routiers majeurs qui sont en cours
d’exécution pour un coût global estimé à 570 milliards de F CFA. Ils concernent entre
autres:
17 projets de construction et de réhabilitation de routes revêtues (y compris
les routes en 2x2 voies, les routes express et les autoroutes) pour un linéaire
de 840 km;
07 projets de construction d’ouvrages d’art (ponts) pour un linéaire d’environ
2191 m.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 57 sur 87


Dans la même dynamique, d’autres projets d’un linéaire total de 930 km de routes
revêtues sont en phase de démarrage pour un coût global estimé à près de 915
milliards de F CFA.

Dans le cadre de la politique du Gouvernement visant à favoriser l’emploi des jeunes,


il est prévu un important programme à haute intensité de main d’œuvre (HIMO) qui
concerne l’aménagement et l’élargissement de la route des Niayes y compris les
voiries annexes (65 Km) et la construction de voiries urbaines dans les villes de
Saint-Louis, Thiès, Kaolack et Louga.

Par ailleurs, au titre de la poursuite de la politique de désenclavement, un


programme de pistes est en cours de réalisation dont 265 km déjà achevés. Cette
dynamique sera poursuivie dans la perspective d’atteindre 4 000 km de pistes à
l’horizon 2017.

Aussi, l’Etat s’inscrit-il dans une perspective de réalisation de 50 km d’autoroutes par


an à partir de 2015 pour permettre l’accès aux pôles de développement par voies
rapides avec des standards internationaux en vue d’atteindre et de maintenir de
façon durable une forte croissance pour le Sénégal. Les autoroutes Thiès-Touba et
Thiès-Tivaouane sont des illustrations de cette volonté politique.

Au demeurant, la réalisation des autoroutes, des routes et des pistes de production


sera accompagnée d’une réelle politique de préservation et de maintenance du
niveau de service des infrastructures routières à travers la mise en œuvre du
Programme d’Entretien Routier Annuel (PERA) pour un meilleur gage de
pérennisation des infrastructures routières et de relèvement des niveaux de service
sur le réseau routier.

Dans la même optique de préservation du patrimoine routier, le respect des


conditions d’exploitation du réseau routier, notamment le contrôle des charges à
l’essieu constituera un élément fondamental de la politique routière.

En matière de transport, des efforts sont en train d’être mis en œuvre pour améliorer
l’offre de services de transport. A cet effet, la modernisation passe par un vaste
programme de renouvellement du parc et une meilleure harmonisation du transport.

A cet égard, le renouvellement du parc des véhicules de transport urbain de


voyageurs sera poursuivi et étendu au niveau des régions intérieures.

Toujours au titre de la modernisation du système de transport, le programme de


renouvellement du parc de véhicules de gros porteurs est mis en cours avec un
projet pilote de renouvellement de 800 véhicules gros porteurs sur un programme de
3 000 unités.

En ce qui concerne la sécurité routière, le Gouvernement s’attèle à la mise en œuvre


d’un Plan national de lutte contre l’insécurité routière pour la réduction des accidents
de la circulation.

Enfin, la création de gares urbaines et interurbaines modernes est une exigence


relativement à la modernisation des services de transport public. C’est de ce point de

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 58 sur 87


vue que la mise en service de la Gare routière des Baux maraîchers, depuis le 11
août 2014, participe au processus de modernisation des transports urbains,
interurbains, voire sous régionaux.

Pour concrétiser cette politique, une enveloppe d’un montant de 578,734 milliards de
F CFA est prévue sur la période 2015-2017, soit 73,6% de l’enveloppe globale du
secteur.

Annuellement, ces investissements se répartissent comme suit :

2015 : 177,830 milliards de F CFA, soit 30,7% ;


2016 : 196,236 milliards de F CFA, soit 33,9% ;
2017 : 204,668 milliards de F CFA, soit 35,4%.

Par nature, le financement est acquis pour 415,779 milliards de francs CFA, soit
71,8% du total alors qu’un montant de 162,955 milliards de francs CFA (28,2%) est
en négociation auprès des partenaires techniques et financiers. Les financements
acquis et en négociation se répartissent en financement extérieur pour 309,801
milliards de francs CFA, soit 53,5% et en financement intérieur pour 268,933 milliards
de francs CFA, soit 46,5%.

Le financement extérieur est constitué d’emprunts pour 183,409 milliards de francs


CFA, soit 59,2% et de subventions pour 126,392 milliards de francs CFA, soit 40,8%.

Les ressources intérieures proviennent de l’Etat pour 250,533 milliards de F CFA,


soit 93,2% et du secteur privé dans le cadre de la mise en œuvre du projet de
prolongement de l’autoroute Diamniadio jusqu’au nouvel Aéroport International
Blaise Diagne (AIBD), pour 18,4 milliards de F CFA, soit 6,8%.

Par rapport au PTIP précédent 2014-2016, le volume des investissements a connu


une baisse de 216,735 milliards de francs CFA en valeur absolue et de 27,2% en
valeur relative. Cette baisse est liée principalement à l’achèvement, dès 2015, des
projets du Millénium Challenge Corporate (MCC), de certains projets tels que la
réhabilitation de la route Tambacounda-Dialokoto et la construction du Pont de
Kédougou.

Il convient cependant de noter le démarrage de nouveaux projets dans le domaine


des infrastructures, notamment le programme de renouvellement des gros porteurs,
l’aménagement et l’élargissement de la route des Niayes, la construction de
l’autoroute Thiès-Touba. Ces projets entrent dans le cadre de la mise en œuvre du
Plan Sénégal Emergent (PSE) dans son axe 1.

Hormis les projets cités ci-haut, d’autres seront mis en œuvre durant la période
triennale parmi lesquels:

le prolongement de la Voie de Dégagement Nord 2ème et 3ème sections;


le prolongement de l’autoroute à péage AIBD-Mbour-Thiès ;
la réhabilitation du tronçon Manda Douane -Vélingara (37 km),

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 59 sur 87


les projets de réhabilitation de la RN2 (Richard Toll-Ndioum: 120 Km) et de la
RN6 (Ziguinchor – Vélingara : 257 km) y compris la construction des ponts de
Ndioum et de Kolda;
la réhabilitation de la route Dinguiraye–Nioro-Keur Ayib (40 km);
la réhabilitation de la route Passy-Sokone (25,5 km);
la réhabilitation de la route Touba-Dahra-Linguère (110 Km);
l’aménagement de la route Joal-Samba Dia-Djiffer (42 km);
la reconstruction de l’échangeur du Stade Léopold Sédar Senghor;
La réhabilitation de la route Dialokoto-Mako (130 Km).

3.4 Sous-secteur Transports ferroviaires

Les infrastructures de transport ferroviaire s’étendent sur 1 057 km de voies


principales et 151 km de voies secondaires, sous forme de trois (3) lignes qui
passent par le nœud ferroviaire que constitue la région de Thiès. Le Sénégal et le
Mali exploitent conjointement une ligne de chemin de fer binationale (entre Dakar et
Bamako) qui est un des principaux corridors de transport de l'Afrique de l'Ouest. Les
acteurs du sous-secteur sont la Société d’Exploitation des Industries Chimiques du
Sénégal (SEFICS), le Petit Train de Banlieue (PTB.SA), la société TRANSRAIL SA
Concessionnaire de l’axe Dakar–Bamako (1 228 kilomètres dont 644 kilomètres pour
la partie sénégalaise et 584 kilomètres pour la partie malienne).

Malgré ces enjeux et la forte croissance du trafic extérieur malien, les volumes de
marchandises transportés par voies ferrées n’ont cessé de décroître ces dernières
années. Le sous-secteur est confronté à des obstacles qui entament son
fonctionnement en plein régime. Il fait face à des contraintes multiples parmi
lesquelles :

la faiblesse du trafic de TRANSRAIL pour la période 2005-2012 malgré un


accroissement de la demande ;
l’obsolescence des infrastructures et le mauvais état du matériel ;
l’insuffisance des équipements des ateliers et dépôts ;
la faiblesse du niveau général de sécurité ;
la faiblesse de la performance de la concession ;
le taux relativement élevé de déraillements ;
la faible fiabilité des locomotives (15 pannes des locomotives grandes lignes
pour 100 000 kilomètres).

Pour faire face à ces contraintes, l’Etat a, dans le cadre de la mise en œuvre du Plan
Sénégal Emergent (PSE), inscrit le développement du sous-secteur dans un
contexte d’édification d’un hub logistique intégré au travers d’une mise à niveau des
infrastructures et de règlement de la situation de TRANSAIL.SA.

A cet égard, le Gouvernement compte mettre en œuvre un programme ambitieux de


construction de 1520 km de nouvelles voies au cours des cinq (5) prochaines années
pour un coût de 1 390 milliards de F CFA.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 60 sur 87


Les axes de développement des transports ferroviaires peuvent se résumer comme
suit :

la réouverture à la circulation de la gare ferroviaire de Dakar ;


la réforme du schéma institutionnel de la concession du chemin de fer Dakar-
Bamako ;
la gestion coordonnée des lignes du train rapide Dakar-AIBD et celle exploitée
par le Petit Train de Banlieue (PTB), à travers un système de transport public
intégré et multimodal

Les investissements programmés dans le sous-secteur pour la période 2015-2017


sont de 71,587 milliards de F CFA et représentent 9,1% du secteur tertiaire.

Ce financement, est réparti annuellement comme suit :

2015: 21,200 milliards de F CFA (29,6%) ;


2016: 23,324 milliards de F CFA (32,6%) ;
2017: 27,063 milliards de F CFA (37,8%).

Il est acquis pour un montant de 70,587 milliards de F CFA (98,6%) entièrement pris
en charge par l’Etat et en négociation pour 1 milliard de F CFA (1,4%) composé
intégralement d’emprunts concessionnels.

Comparativement au précédent PTIP, les investissements programmés dans le


sous-secteur ont connu une hausse substantielle de 70,912 milliards de F CFA.

Cette hausse exceptionnelle s’explique par le niveau de priorité actuellement


accordé à ce sous-secteur par la nouvelle politique économique et sociale du
Gouvernement qu’est le PSE dont trois (3) projets phares, programmés dans le
présent PTIP concernent le transport ferroviaire. Il s’agit de la desserte ferroviaire
Dakar-AIBD, de la réhabilitation de l’axe ferroviaire Dakar- Bamako et du projet de
Tramway.

Ces projets complètent les deux (2) autres ci-après :

Projet de Construction de la Gare Ferroviaire ;


Projet de Récupération et de Sécurisation des Emprises Ferroviaires.

3.5 Sous-secteur Transports maritimes

Les transports maritimes constituent un enjeu majeur de développement par leurs


effets induits sur l’économie nationale. Le Sénégal dispose de possibilité de
pénétration par voies d’eau navigable. Sur chacune d’elles est implanté un port
secondaire en plus du Port Autonome de Dakar (PAD).

D’importants volumes de marchandises transitent annuellement par le PAD à


destination d’autres pays de la sous-région. En effet, le trafic de transit tourne en
moyenne autour de 7 millions de tonnes par an et 95% des échanges extérieur du
Sénégal sont assurés par voie maritime.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 61 sur 87


Cependant, les activités portuaires sont concentrées à Dakar avec un
développement du port contraint par les congestions urbaines alentours et fortement
concurrencé par les ports de la sous-région en cours de modernisation. A cela
s’ajoute le faible niveau d’activités des ports secondaires. Le transport fluviomaritime,
en particulier sur le fleuve Sénégal, est fortement limité par les obstacles à la
navigabilité (ensablement, absence de drainage, etc.).

Pour faire face à ces obstacles qui freinent le développement du sous-secteur, la


stratégie sectorielle s’articule autour des points ci-après :

développer les ports secondaires ;


promouvoir le transport fluvial ;
augmenter la compétitivité du sous-secteur et développer la desserte
maritime.

Sur la période triennale 2015-2017, le montant des investissements programmés


dans le sous-secteur s’établit à 24,671 milliards de F CFA, représentant 3,1% des
prévisions d’investissement du secteur tertiaire. Ils se répartissent annuellement
comme suit :

2015 : 7,537 milliards de F CFA (30,6%) ;


2016 : 8,171 milliards de F CFA (33,1%) ;
2017 : 8,963 milliards de F CFA (36,3%).

Ce financement entièrement acquis, est composé de ressources extérieures à


hauteur de 7,9 milliards de F CFA, soit 32% et de ressources intérieures pour 16,771
milliards de F CFA, soit 68%.

Le financement intérieur est entièrement assuré par l’Etat tandis que le financement
extérieur est essentiellement constitué de dons.

Comparativement au précédent PTIP, celui de 2015-2017 a connu une hausse de


1,743 milliard de F CFA en valeur absolue et de 7,6% en valeur relative, expliquée,
d’une part, par l’acquisition d’un patrouilleur pour la surveillance des côtes maritimes
sénégalaises et, d’autre part, par le démarrage du Projet de Dragage de
l’Embouchure du Fleuve Saloum.

Outre ces trois (3) projets majeurs, le programme d’investissement du sous-secteur


comporte le Projet de Construction Navale.

3.6 Sous-secteur Transports aériens

Dans le réseau des transports aériens, le Sénégal est le deuxième hub aérien, après
le Nigéria, en Afrique de l’ouest. L’essentiel du marché aérien sénégalais est
international et connaît une croissance, avec actuellement environ 85 % du total des
sièges. L’Aéroport International Léopold Sédar Senghor de Dakar est, pour l’instant,
le seul aéroport d'Afrique de l'Ouest à avoir obtenu la certification de l'Organisation
de l'Aviation Civile Internationale (OACI) et la note satisfaisante octroyée par
l'Administration fédérale de l'aviation américaine/Association internationale pour la
sécurité aérienne (FAA/AISA).

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 62 sur 87


Le Sénégal exploite une compagnie aérienne « Groupe Air Sénégal » qui, opérant
sous la dénomination commerciale « Sénégal Airlines », a été créée le 30 juin 2009
et a démarré son exploitation le 25 janvier 2011 avec une flotte composée de trois
Airbus A320 et un ATR. Actuellement, la Compagnie Air Sénégal ne parvient pas à
remplir convenablement ses missions. Par ailleurs, dans le cadre de la politique de
l’Etat en matière de grands travaux visant à moderniser les infrastructures du pays, la
Société de Projet « Aéroport International Blaise DIAGNE » (AIBD.sa) a été créée le
08 juin 2006 par l’Etat du Sénégal qui en détient la totalité du capital. Une convention
relative à la conception, la réalisation, l’entretien, la maintenance, l’exploitation et le
développement dudit aéroport a été signée avec un privé.

Le sous-secteur fait face à des contraintes parmi lesquelles on peut citer :

des infrastructures aéroportuaires qui souffrent parfois d’un manque


d’installations conformes aux standards internationaux ;
des outils de travail de navigation et de sécurité aérienne confrontés à un
besoin urgent d’investissements conséquents en vue de leur renouvellement
par des équipements de dernière génération ;
une insuffisante détermination de la portée des avantages économiques et
sociaux des produits et services météorologiques.

La mise en œuvre de la politique du Gouvernement en matière de transport aérien se


traduit par une dynamique de réformes favorisant :

la réalisation d’infrastructures aéroportuaires dotées d’équipements de


navigation aérienne de dernière génération avec l’achèvement des travaux de
l’AIBD;
le redressement de Sénégal Airlines pour mieux prendre en compte les
intérêts de l’Etat du Sénégal et assurer une desserte de qualité tant au plan
domestique qu’au niveau international ;
le renforcement des capacités des acteurs du secteur aérien pour faire face
aux évolutions d’un domaine en constante mutation et ;
la prise en compte de la dimension météorologie dans les objectifs de
développement du pays.

Ces orientations stratégiques sont opérationnalisées par le programme


d’investissement triennal 2015-2017, d’un montant de 45,115 milliards de F CFA, soit
5,7% des investissements du secteur tertiaire, annuellement réparti comme suit :

2015 : 13,550 milliards de F CFA (30%);


2016 : 14,907 milliards de F CFA (33%);
2017 : 16,658 milliards de F CFA (37%).

Le financement est totalement acquis et est essentiellement composé de ressources


internes en provenance de l’Etat.

Comparée au précédent PTIP, la programmation des investissements du sous-


secteur sur la période triennale 2015-2017 connait une hausse de 18,115 milliards
de F CFA en valeur absolue et de 67,1% en valeur relative. Cette hausse s’explique
parla volonté de l’Etat de mettre en œuvre le projet de construction et de

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 63 sur 87


réhabilitation des aéroports régionaux et le projet de construction d’un centre
aéronautique.

3.7 Sous-secteur Poste, télécommunications et informations

La contribution du sous-secteur des télécommunications et des TIC dans la


croissance économique sénégalaise est très significative. En effet, ce sous-secteur a
contribué en 2013 pour près de 7,1% au Produit intérieur brut (PIB) du Sénégal et a
généré plus de 70.000 emplois.

En 2013, le sous-secteur a été marqué par la présence:

de trois (3) opérateurs titulaires d’une licence globale. Il s’agit de la SONATEL


(Orange), de Sentel Gsm (Tigo) et de Sudatel (Expresso) ;
du Consortium de service universel, CSU S.A géré par « Hayo », titulaire d’une
licence de service universel des télécommunications à Matam;
de deux (2) fournisseurs de service à savoir, Arc Informatique et Orange;
et de plus de trois cent (300) PME TIC.

Les indicateurs de ce sous-secteur montrent une progression constante dans ce


domaine :

en ce qui concerne la téléphonie fixe, le nombre d'abonnés est passé de 340


019 en décembre 2012 à 343 718 en décembre 2013, soit un taux de
pénétration de 2,53% en 2013 ;
s’agissant de la téléphonie mobile, le nombre d'abonnés est passé de 11 470
646 en décembre 2012 à 13 133 772 en décembre 2013, soit un taux de
pénétration de 96,8% en 2013 ;
le marché de l'Internet est, quant à lui, marqué par un nombre d'abonnés qui
est passé de 628 621 en décembre 2012 à 2 294 036 décembre 2013, soit un
taux de pénétration qui a évolué pour atteindre 16.91% en 2013 contre 4,65%
en 2012.

Toutefois, malgré l’évolution positive des indicateurs dans ce sous-secteur des


Télécommunications/TIC, des contraintes majeures entravent son développement. Il
s’agit entre autres :

de la difficulté d’accès aux financements pour les entreprises du secteur des


TIC hors Opérateurs Télécom ;
du faible niveau d’utilisation des TIC dans les secteurs socio-économiques
(éducation, santé, état civil, commerce, ..);
du faible taux de numérisation des médias et de l’inexistence d’infrastructures
locales d’hébergement de contenus ;
de l’absence d’un observatoire et d’un cadre de planification stratégique
permettant de définir les indicateurs et de collecter les données du
secteur pour la gestion des ressources nationales (patrimoine, personnes
morales et physiques, infrastructures).

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 64 sur 87


Afin de lever ces contraintes, l’Etat a initié plusieurs actions dans le cadre du Plan
Sénégal Emergent (PSE) qui ambitionne, en effet, de s’appuyer sur ce sous-secteur
pour installer l’économie sénégalaise dans la trajectoire de la croissance durable, par
la promotion du haut débit et l’accès à l’internet sur tout le territoire ainsi que la mise
en place d’un cadre d’action stratégique pour optimiser l’impact des TIC sur
l’économie.

Cette volonté est renforcée par l’intention réaffirmée de faire du numérique la


locomotive de développement de tous les secteurs de l’économie sénégalaise.
L’objectif fixé est de réduire fortement le gap numérique entre le Sénégal et les pays
développés d’une part, mais aussi entre les zones urbaines, périurbaines et rurales
d’autre part.

Par ailleurs, l’Etat du Sénégal s’emploie à réaliser d’ici 2015 le passage de


l’audiovisuel analogique au numérique, ce qui lui permettra de capitaliser tous les
effets du dividende numérique pour le développement des télécommunications et la
diffusion de l’internet.

Dans le domaine postal traditionnellement constitué du service universel du courrier


et des services financiers postaux, il englobe aujourd’hui une diversité de services
postaux à valeur ajoutée et occupe une place importante dans l’économie nationale.
Il fait, en effet, partie du secteur des services qui représente plus de 50% du PIB du
pays. Les activités postales occupent une population active de 3 000 personnes
environ, auxquelles viennent s’ajouter les nombreux emplois indirects des secteurs
connexes (transports, imprimerie, etc.).

Toutefois, le sous-secteur postal reste confronté à certaines difficultés notamment :

l’absence de cadre légal, réglementaire et institutionnel ;


l’obsolescence des processus et des outils de production;
la méconnaissance des services et des potentialités de l’administration
postale par les différents acteurs.

C’est pourquoi, le Gouvernement du Sénégal s’est fixé de nouvelles orientations


pour le développement de ce secteur à l’horizon 2017 en prenant en compte les
objectifs retenus par la stratégie postale mondiale 2014-2016 de DOHA définie par
l’Union Postale Universelle (UPU) et qui couvre les quatre (04) axes suivants :

adapter le cadre juridique et renforcer la fonction de régulation sectorielle;


promouvoir l’utilisation des TIC pour améliorer la performance globale du
sous-secteur postal ;
renforcer la coopération entre les acteurs pour un développement équilibré du
secteur postal ;
garantir aux citoyens l’accès aux services financiers de base, à travers
notamment un mécanisme adéquat de financement du Service Postal
Universel (SPU).

Le montant des investissements prévus durant la période triennale s’élève à 21,070


milliards de francs CFA, représentant 2,7% du programme d’investissements du
secteur tertiaire.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 65 sur 87


Annuellement, ce financement se répartit comme suit :

2015 : 6,328 milliards de francs CFA, soit 30% ;


2016 : 6,962 milliards de francs CFA, soit 33% ;
2017 : 7,780 milliards de francs CFA, soit37%. .

La totalité de ces ressources est acquise et composée de ressources intérieures


propres de l’Etat.

Par rapport au PTIP précédent, les ressources programmées dans le sous-secteur


ont connu une baisse en valeur absolue de 20,32 milliards de francs CFA, soit 49,1%
en valeur relative. Cette diminution s’explique notamment par le transfert de
certaines dépenses récurrentes au budget de fonctionnement, notamment les
redevances Eutelsat et Intelsat, l’appui à la Radiodiffusion Télévision Sénégalaise
(RTS) et la décentralisation urbaine et régionale de l’Agence de Presse Sénégalaise
(APS).

Les principaux projets programmés sur la période triennale 2015-2017 sont :

le renforcement et l’extension des Centres Multimédia Communautaires (CMC) ;


le projet Panafricain de services en ligne ;
le Projet de mise en place d’infrastructures de communication ;
le Projet Genre et TIC.

3.8 Sous-secteur Appui institutionnel, renforcement et assistance


technique/ Tertiaire

Ce sous-secteur concerne principalement la microfinance qui au Sénégal est un


secteur en pleine évolution en ce qu’il a permis à 1,9 million de sénégalais d’avoir un
accès aux services financiers. En 2013, le sous-secteur de la microfinance comptait
un encours de crédit de 227 milliards de F CFA, pour un volume de dépôt de 192,2
milliards de F CFA, et contribuait au financement de l’économie à hauteur de
10,25%. Le nombre d’emprunteurs actifs était de 424 057 personnes, dont 56% de
femmes, en 2013.

L’évolution de ce secteur peut être scindée en trois (3) phases : (i) une première
période caractérisée par la crise bancaire à la fin des années 80 qui a engendré la
mise en œuvre de réformes importantes pour assainir le secteur bancaire et
l’apparition des premières structures d’épargne et de crédit, (ii) une deuxième
période consacrée à la mise en place d’un cadre juridique régissant les SFD qui se
situe entre 1993-2003 et (iii) une troisième période marquée par la consolidation et la
professionnalisation du secteur à partir de 2003.

Malgré ces avancées notables, le secteur fait face à des obstacles majeurs portant
sur :

la faible régulation des institutions de microfinance (IMF) ;


l’inexistence d’un système d’information et de gestion au niveau des SFD ;
la difficulté d’accès au refinancement ;
l’insuffisance de l’accès à la formation et à l’information pour les IMF ;

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 66 sur 87


la faiblesse de l’articulation avec le secteur bancaire ;
la précarité de l’équilibre financier du secteur.

Pour surmonter ces difficultés, les objectifs, ci-après, sont poursuivis dans le sous-
secteur:

professionnalisation des SFD ;


mise en réseau des institutions isolées ;
renforcement de la surveillance du secteur ;
développement de produits attractifs et durables, notamment en milieu rural ;
renforcement de l'articulation entre Banques et SFD ;
pérennisation du secteur pour favoriser son intégration dans le secteur
financier global.

Sur la période 2015-2017, les ressources programmées se chiffrent à 8,987 milliards


de F CFA, soit 1,1% des prévisions d’investissements du secteur tertiaire.

Annuellement, le financement programmé se répartit comme suit :

2015 : 2,542 milliards de F CFA (28,3%) ;


2016 : 2,760 milliards de F CFA (30,7%) ;
2017 : 3,685 milliards de F CFA (41%).

Sur ce financement, un montant de 2,887 milliards de F CFA constitué de ressources


internes est acquis (32,1%) alors que 6,1 milliards de francs CFA (67,9%) de
ressources extérieurs sont en cours de négociation avec les Partenaires Techniques
et Financiers qui interviennent dans ce sous-secteur.

Comparativement au précédent PTIP, les investissements programmés ont connu


une baisse de 1,291 milliard de F CFA en valeur absolue, soit 12,6% en valeur
relative, expliquée par l’achèvement de certains projets du sous-secteur tels que le
Centre de Traitement Informatisé, la Plateforme d’Appui au Secteur privé et à la
valorisation de la diaspora sénégalaise en Italie (PLASEPRI).

Les principaux projets et programmes inscrits au titre du présent PTIP sont :

Projet de Centre de Ressources de la Microfinance ;


Projet Mobile Banking Mutualisé (phase 2) ;
Projet d’Appui à la Finance Rurale ;
Fonds d’Impulsion à la Micro finance.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 67 sur 87


IV. SECTEUR QUATERNAIRE

Les orientations stratégiques du secteur quaternaire dans le présent programme


d’investissement consistent à (i) assurer les besoins en eau en milieu urbain et
d’améliorer le taux d’accès à l’assainissement ; (ii) valoriser le potentiel culturel, de
favoriser le développement des sports et promouvoir l’emploi des jeunes ; (iii)
améliorer l’offre de soins de santé ; (iv) développer des pôles économiques ; (v)
garantir un meilleur accès aux parcelles viabilisées et faciliter l’accès au logement
décent dans un cadre de vie sain ; (v) promouvoir les droits des personnes
vulnérables et accélérer l’autonomisation socio-économique des ménages ; et (vi)
renforcer les moyens matériels et l’équipement des forces de défense et de sécurité.

Les stratégies ainsi retenues reposent totalement sur les orientations du Plan
Sénégal Emergent (PSE), dans ses axes stratégiques 2 et 3, à savoir le
«développement du capital humain, la protection sociale et le développement
durable »et « la promotion de la Gouvernance, les institutions, la paix et la sécurité ».

L’atteinte de ces objectifs se fera grâce à une démarche de rupture orientée vers la
prise en compte des préoccupations les plus pressantes des groupes vulnérables.
Dans cette approche, les questions seront abordées de façon inclusive et
multidimensionnelle tout en se projetant sur l’agenda post 2015.

Dans le secteur de l’eau, les investissements prévus visent à assurer la continuité du


service tout en levant les disparités zonales en matière d’accès et à restituer la
qualité de l’offre de service aux populations. Ceci se fera à travers le développement
de nouvelles technologies basées sur le transfert des eaux de surface et la mise en
place d’une stratégie d’amélioration de la qualité. Ce programme devra également
garantir une production suffisante pour couvrir les besoins en eau en milieu urbain,
surtout dans la région de Dakar.

S’agissant de l’assainissement, l’objectif de faire passer le taux d’accès à


l’assainissement rural de 26,2% en 2005, à 63% en 2015 se poursuivra. Il s’agira
dans ce cadre d’équiper 315.000 ménages en ouvrages d’assainissement individuel
et de réaliser 3.361 édicules publics en vue de lutter contre la défécation à l’air libre.

Le développement des infrastructures d’assainissement en milieu urbain devra


également se poursuivre à travers le relèvement des taux d’accès à
l’assainissement, au traitement des eaux usées et du taux de dépollution en vue
d’atteindre l’objectif moyen OMD qui est de 78%.

S’agissant de la culture, les efforts dans la mise en place de pôles culturels


régionaux seront poursuivis en mettant un accent particulier sur la promotion de la
créativité des acteurs et l’expression de la diversité culturelle.

Pour ce qui est du sport, la politique du Gouvernement est fondée sur le


renforcement de son impact socio-économique à travers une politique sectorielle qui
vise la création d’infrastructures sportives de qualité et une bonne gestion des
structures d’encadrement.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 68 sur 87


Quant à la politique de développement local et de décentralisation, l’enjeu consistera
à développer des pôles de développement économique à travers la territorialisation
des politiques publiques.

En matière d’habitat et d’urbanisme, les efforts du Gouvernement seront également


poursuivis pour relancer la planification spatiale et assurer une meilleure gestion de
l’occupation des sols en vue de relever les défis d’une urbanisation rapide et mal
encadrée et garantir un meilleur accès des personnes défavorisées à des logements
décents, tout en luttant contre les inondations et la prolifération de quartiers
spontanés dans des zones non aedificandi.

Dans le domaine de la Santé, l’objectif sera de travailler au respect des normes de


couverture sanitaire édictées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Il
s’agira d’améliorer l’offre de services de santé tout en insistant sur l’aspect qualité,
de réduire la mortalité maternelle infantile et néonatale, de renforcer la prévention
des maladies, conformément aux objectifs définis par le Programme National de
Développement Sanitaire (2009-2018). Une forte attention sera également accordée
aux maladies chroniques à soins couteux devenues un lourd fardeau dans les
dépenses de santé des ménages et qui constituent la deuxième cause de mortalité
au sein des populations.

La politique de protection sociale sera axée sur le développement des filets sociaux
et sur l’extension de la couverture du risque maladie afin de garantir à la population,
à travers la mutualité, une accessibilité financière à un paquet minimum de soins. Un
accent particulier sera également mis sur l’amélioration des conditions d’existence et
l’épanouissement des personnes du troisième âge, la lutte contre la traite des
enfants, la promotion du statut socio-économique de la femme, l’insertion sociale des
handicapés et leur accessibilité aux infrastructures et aux ressources.

En effet, si l’incidence de la pauvreté a connu une baisse relative entre 2005 et 2011,
passant de 48,3% à 46,7%, le nombre de pauvres a augmenté de 8,7% sur la même
période. En outre la pauvreté demeure toujours très élevée en milieu rural avec un
taux de 57,3% en 2011 contre 41,3% en milieu urbain.

Le Programme d’Amélioration de la Qualité, de l’Équité et de la Transparence


(PAQUET) restera le principal pilier de la politique du secteur de l’Education et de la
Formation. De manière générale, il sera nécessaire d’améliorer l’efficacité de la
gouvernance dans ce secteur, de renforcer la qualité de l’enseignement, de rendre
disponible le matériel didactique et le personnel enseignant tout en renforçant les
capacités d’accueil de nos établissements scolaires. Dans ce cadre, des efforts
seront mis sur la construction de nouvelles salles de classes, de lycées de proximité
et sur l’ouverture de centres universitaires régionaux pour lutter contre les disparités
régionales.

Le développement de l’enseignement technique et de la formation professionnelle


permettra de promouvoir l’accès des jeunes aux marchés du travail et aux
opportunités d’emploi devenu la première préoccupation des ménages. Dans ce
cadre, il sera nécessaire d’opérer des ajustements dans les filières de formation et
de promouvoir des secteurs à fort potentiel de création d’emplois.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 69 sur 87


Le besoin d’un mieux-être pour tous les ménages vulnérables constitue une priorité
incontournable du développement économique et social.

Le Gouvernement devra également renforcer la sécurité du pays à travers la


protection des frontières et le renouvellement des capacités opérationnelles des
forces de défense et de sécurité, tant du point de vue des infrastructures, des
ressources humaines que du matériel.

Sur le plan institutionnel, la nouvelle dynamique s’appuiera sur l’amélioration de la


gouvernance et de la transparence dans la gestion de l’économie ainsi que la mise
en œuvre d’investissements concourant au renforcement des capacités
institutionnelles de l’administration.

Dans la perspective de l’atteinte de ces objectifs, le Gouvernement a défini un


programme d’investissements du secteur sur la période triennale 2015–2017 qui
s’élève à 1 313,623 milliards de F CFA en faveur du secteur, soit 39,80% des
investissements de l’ensemble du programme.

La répartition annuelle du financement programmé est la suivante :

2015 : 392,140 milliards de F CFA (29,85%) ;


2016 : 458,912 milliards de F CFA (34,93%);
2017 : 462,571 milliards de F CFA (35,21%).

Ce financement est acquis à hauteur de 1 259,585 milliards de F CFA (95.88%)


tandis que 54,038 milliards de F CFA, soit 4,12%, sont en négociation.

Les financements acquis et en négociation, d’un montant total de 1 313,623 milliards


de F CFA, se décomposent en financement intérieur pour 887,392 milliards de F
CFA, soit 67,6% et en ressources extérieures pour 426,231 milliards de F CFA, soit
32,4%.

Le financement intérieur, d’un montant de 887,392 milliards de F CFA, est


intégralement constitué de ressources propres de l’Etat, tandis que le financement
extérieur comprend des emprunts pour 208,531 milliards de F CFA, soit 48,9% et
des subventions pour 217,700 milliards de F CFA, soit 51,1%.

Comparé au PTIP 2014–2016, le volume des investissements prévus durant la


période triennale 2015-2017 a connu une légère hausse de 7,62% se justifiant par
celle des ressources programmées dans les sous-secteurs de l’urbanisme et de
l’habitat, de la santé et des équipements administratifs.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 70 sur 87


La répartition sous-sectorielle des investissements programmés est la suivante
Tableau 11: Répartition des investissements du secteur quaternaire, 2015-2017.

MONTANT
Part
SOUS-SECTEUR (milliards de F
(%)
CFA)

Hydraulique urbaine –Assainissement 178,267 13,1


Culture –Jeunesse – Sports 35,683 2,6
Renouveau urbain– habitat- Cadre de vie et Gouvernance
142,469 10,5
Locale
Santé - Nutrition 195,420 14,4
Education – Formation 273,334 20,1
Développement Social 96,280 7,1
Équipements administratifs 364,080 26,8
Etudes – Recherche 23,500 1,7
Appui institutionnel – Assistance technique 47,840 3,5
TOTAL 1 313,623 100
Source : DCEF/MEF, octobre 2014.

Figure 7: Répartition des investissements du secteur quaternaire, 2015-2017.

Appui institutionnel Hydraulique


– Assistance urbaine –
Etudes – Recherche
technique Assainissement
1,7% Culture –Jeunesse –
3,5% 13,1%
Sports
Équipements 2,6%
administratifs
26,8%
Habitat-Urbanisme
10,5%

Développement
Social
7,1% Education – Santé - Nutrition
Formation 14,4%
20,1%

Source : DCEF/MEF, octobre 2014.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 71 sur 87


4.1 Sous-secteur Hydraulique urbaine et assainissement

Le sous-secteur de l’hydraulique urbaine et de l’assainissement occupe une place


importante dans le Plan Sénégal Emergent (PSE).Il participe à la concrétisation de
l’axe 2 intitulé « capital humain, protection sociale et développement durable ».

La nouvelle orientation donnée par les autorités vient consolider l’option prise depuis
2005 pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

Les réformes dites de première génération et de seconde génération conjuguées à la


mise en œuvre des Projets Sectoriel Eau et Eau à long terme avaient fini de
structurer et d’assurer l’équilibre financier du sous-secteur. Ces efforts avaient aussi
permis de résorber le déficit de production d’eau potable et d’afficher un taux d’accès
de 88% sur l’ensemble du périmètre affermé.

Les importants investissements consentis dans le cadre du PEPAM 2005-2015, se


sont traduits à la date du 31 décembre 2013, par un taux d’accès global à l’eau
potable de 98% en milieu urbain, de 61,7% pour l’assainissement en milieu urbain et
38,7% en milieu rural.

Malgré ces performances remarquables, l’hydraulique urbaine est aujourd’hui


confrontée à (i) un déficit dans la production d’eau potable de l’ordre de 34 000
m3/jour consécutif à un retard dans les investissements prévus, (ii) la qualité de l’eau
distribuée dans certaines zones de l’agglomération de Dakar et (iii) la nécessité
d’assurer la réhabilitation et le renouvellement de certains ouvrages hydrauliques en
vue de sécuriser l’alimentation en eau potable de Dakar.

Aussi, conformément à sa volonté d’amélioration des conditions de vie des


populations, réaffirmée à travers l’axe 2 du PSE, le Gouvernement, a pris l’option
d’atteindre un taux d’accès de 100% en milieu urbain à partir de 2015 et 98% en
2017 en milieu rural, pour l’eau potable et un taux d’accès des ménages à des
systèmes améliorés d’assainissement de 85% dès 2017 en milieu urbain et 70% en
milieu rural dès 2017.

Pour atteindre ces objectifs, il conviendra de:

poursuivre la construction et la réhabilitation des ouvrages de production et de


stockage ;
améliorer la qualité de l’eau distribuée ;
développer l’assainissement en milieux urbain et rural avec la réforme du
secteur, la construction et le renforcement des systèmes de traitement et de
dépollution des eaux usées dans les grandes villes, l’extension des réseaux
de drainage des eaux de pluie dans les centres urbains, la construction et la
réhabilitation des réseaux d’égouts en milieux urbain et périurbain et la
réalisation d’ouvrages collectifs d’évacuation des excrétas en milieu rural ;
promouvoir la bonne gouvernance dans le secteur et favoriser l’implication du
privé.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 72 sur 87


Sur la période 2015-2017, le Sénégal a élaboré un programme d’investissements du
sous-secteur de l’hydraulique urbaine et de l’assainissement d’un montant de
178,267 milliards de F CFA.

La répartition annuelle des investissements sur la période triennale s’établit comme


suit :

2015 : 33,481 milliards de francs CFA, soit 18,8% ;


2016 : 67,781 milliards de francs CFA, soit 38%;
2017 : 77,005 milliards de francs CFA, soit 43,2%.

Ce financement d’un montant de 178,267 milliards de F CFA est acquis pour 155,767
milliards de F CFA (87,4%) et en négociation pour 22,5 milliards de F CFA (12,6%). Il
se répartit en financement extérieur, pour 106,505 milliards de francs CFA soit 59,7%
et en financement intérieur pour 71,762 milliards de F CFA, soit 40,3%.

Les ressources extérieures sont composées d’emprunts, pour un montant de 88,218


milliards de francs CFA, soit 82,8 % et de subventions, pour un montant de 18,287
milliards de francs CFA, soit 17,2%.

Le financement intérieur, d’un montant de 71,762 milliards de F CFA, est


intégralement assuré par les ressources propres de l’Etat.

Avec une enveloppe globale de 178,267 milliards de F CFA, pour la période 2015-
2017, le présent programme triennal enregistre une hausse d’un montant de 49,096
milliards de F CFA, en valeur absolue et 38% en valeur relative, par rapport à la
programmation 2014-2016 qui était de 129,191 milliards de francs CFA. Cette
hausse se justifie par les efforts déployés pour la densification des réseaux et
ouvrages hydrauliques et le renforcement des projets d’assainissement pour une
amélioration des cibles OMD.

Ces importants projets nécessitent, dans leur volet ouvrage, des investissements
lourds.

Les principaux projets et programmes du sous-secteur sont les suivants:

Projet Opérations Hivernales;


Projet de dépollution de la Baie de Hann;
Programme décennal de lutte contre les inondations ;
Projet de restauration des fonctions écologiques et économiques du lac de
Guiers ;
Projet de gestion des eaux pluviales (PROGEP) ;
Projet d’assainissement de la zone nord de Dakar ;
Projet de réalisation d’une usine de dessalement de l’eau de mer ;
Projet de sécurisation de l’alimentation en eau potable de Dakar et de sa
région.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 73 sur 87


4.2 Sous-secteurs Culture, jeunesse et sports

Les Sous-secteurs Culture, Jeunesse et Sports présentent un grand intérêt dans la


politique économique et sociale de l’Etat du Sénégal, eu égard à sa contribution très
forte à la valorisation des potentialités culturelles, aux fonctions sociales et
économiques de la pratique sportive et à l’emploi des jeunes qui est un levier
fondamental du Plan Sénégal Emergent.

Les réalisations en matière d’infrastructures culturelles (grand Théâtre et complexes


culturels régionaux) et sportives (réhabilitation et construction des stades régionaux)
ont permis un relèvement du plateau des spectacles culturels et une amélioration de
la pratique sportive.

Cependant, la faiblesse de la capacité d’accueil des stades régionaux et la nécessité


de construire des stades modernes dans les chefs-lieux de département ainsi que le
chômage des jeunes constituent les principaux problèmes et contraintes des sous-
secteurs.

Face à ces derniers, l’option stratégique de l’Etat, retenue dans l’axe 1 du Plan
Sénégal Emergent (PSE): « Transformation structurelle de l’économie et
Croissance », est, pour le sous-secteur de la culture, la valorisation des potentialités
et la stimulation de la créativité et le talent des artistes pour accroître le volume et la
qualité de la production culturelle et artistique. A cet égard, pour promouvoir les
industries créatives performantes et mieux diffuser les produits culturels au plan
national et international, des infrastructures et des plateformes culturelles seront
réalisées pour accompagner le développement du sous-secteur de la culture.

Dans le domaine des sports, l’objectif global est d’augmenter sa contribution au


développement et de le rendre accessible à tous, au regard de ses fonctions
sociales, économiques, psychologiques et thérapeutiques. Dans cette perspective,
les politiques et stratégies du sous-secteur visent essentiellement à promouvoir le
sport et les activités connexes, par la construction de complexes modernes
omnisports et d'infrastructures sportives, la réhabilitation des stades régionaux, le
développement du sport à l'école et la promotion d'entreprises sportives et d’activités
connexes. Le renforcement des dispositifs de gestion revêt également une priorité.

Dans cette perspective, l’ambition du Sénégal est d’ériger dans la zone de


Diamniadio un pôle de développement sportif doté d’infrastructures modernes,
polyvalentes et fonctionnelles aptes à abriter des compétitions nationales et
internationales d’envergure.

Concernant l’emploi des jeunes, la mise en place des domaines agricoles


communautaires (DAC), constitue une option stratégique du Gouvernement pour
faire face à la demande d’emploi des jeunes.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 74 sur 87


Sur la période triennale 2015–2017, le coût global des investissements du sous-
secteur Culture, Sports et Jeunesse, est évalué à 35,683 milliards de F CFA ainsi
réparti :

2015 :10,648 milliards de F CFA, soit 29,8% ;


2016 : 12,199 milliards de F CFA, soit 34,2% ;
2017 :12,836 milliards de F CFA, soit 36%.

L’état du financement se présente comme suit :

financement acquis : 33,033 milliards de F CFA, soit 92,6% ;


financement en négociation : 2,650 milliards de F CFA, soit 7,4%.

La nature du financement est ainsi structurée :

financement intérieur : 21,368 milliards de F CFA, soit 59,9% ;


financement extérieur : 14,315 milliards de F CFA, soit 40,1%, répartis en
subventions, pour un montant de 4,050 milliards de F CFA, soit 28,3% et en
emprunts, pour un montant de 10,265 milliards de F CFA, soit 71,7%.

Par rapport au PTIP précédent, le montant global des investissements prévus dans
le présent PTIP a connu une baisse de 14,102 milliards de F CFA, en valeur absolue,
soit 28,3% en valeur relative. Cette diminution s’explique principalement par
l’achèvement du projet de construction et de réhabilitation des stades régionaux.

Les principaux projets programmés dans le sous-secteur sont les suivants:

Projet de Construction et de Réhabilitation d’infrastructures sportives ;


Projet de Construction de l’Arène Nationale ;
Projet de Construction du Musée des Civilisations Noires ;
Projet d’Appui à la Promotion de l’Emploi des Jeunes et des femmes.

4.3 Sous–secteurs Habitat et Urbanisme

Le développement local et l’accès à un logement convenable dans un cadre de vie


décent transcendent les trois (3) axes du Plan Sénégal Emergent, de par leur
caractère transversal.

C’est dans cette optique que l’Etat développe une politique hardie de construction de
logements sociaux pour répondre à une préoccupation très forte des populations.
Aussi, le développement de l’habitat social et d’un écosystème de la construction a-t-
il été érigé en nouveau secteur moteur pour les besoins de « transformation
structurelle de l’économie et croissance », notamment la résorption progressive du
déficit en logements sociaux, estimé à au moins 125 000 unités et la création d’une
filière de construction intégrée dotée d’un potentiel de rayonnement régional.

Cette option stratégique permet de faire face à la forte croissance urbaine et


conséquemment à l’inadéquation entre la demande et l’offre en matière de
logements. A cela, s’ajoute la problématique de la gestion des déchets solides et des
inondations quasi récurrentes qui ne favorisent pas un cadre de vie adéquat.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 75 sur 87


L’ambition est de lancer une dynamique pérenne de construction de logements
sociaux répondant à la demande (entre 10.000 et 15.000/an) et de structurer une
filière de production de matériaux de construction par (i) le développement d’une
industrie locale du bâtiment pour accroitre l’offre de logements, (ii) l’accroissement de
l’offre d’habitat social et (iii) la prise en compte de l’efficacité énergétique dans les
projets d’habitat.

Les réalisations enregistrées jusqu’ici en matière de construction de logements


sociaux et d’infrastructures structurantes (ouvrages de drainage des eaux, …) ont
permis de loger les populations déplacées des quartiers inondés situés dans la
banlieue dakaroise et de maîtriser progressivement le phénomène des inondations
survenues au Sénégal depuis l’hivernage 2005.

Au niveau de la décentralisation, les différentes réformes administratives et locales


intervenues au Sénégal, n’ont pas permis d’atteindre les résultats escomptés en
matière de développement des Collectivités Locales. C’est pourquoi, il s’est avéré
nécessaire de renforcer les pouvoirs locaux et d’assurer la gestion de proximité à
travers les réformes prévues dans l’acte III de la décentralisation qui favoriseront la
correction des inégalités spatiales et le développement de territoires viables à partir
des atouts, potentialités et opportunités de chaque territoire.

Sur la période triennale 2015–2017, le coût global des investissements des sous-
secteurs « Habitat et Urbanisme », d’un montant de 142,469 milliards de F CFA, est
ainsi réparti :

2015 : 43,490 milliards de F CFA, soit 30,9% ;


2016 : 48,444 milliards de F CFA, soit 34% ;
2017 : 50,035 milliards de F CFA, soit 35,1%.

L’état du financement sur la période 2015-2017 montre qu’un montant de 137,469


milliards de F CFA, soit 96%, est acquis et que 5 milliards de F CFA, soit 4% sont en
négociation.

Ce financement provient de ressources internes pour 107,667 milliards de F CFA,


soit 75,6% et de ressources extérieures pour 34,802 milliards de F CFA, soit 24,4%.
Le financement extérieur est constitué de subventions, pour un montant de 18,958
milliards de F CFA, soit 54,5% et d’emprunts, pour un montant de 15,844 milliards de
F CFA, soit 45,5%.

Par rapport au PTIP précédent, le montant global des investissements prévus dans
le présent PTIP a connu une hausse de 40,727 milliards de F CFA, en valeur
absolue et de 40% en valeur relative. Cette hausse s’explique principalement par le
financement par l’Etat, dans le cadre du Plan Sénégal Emergent (PSE), de nouveaux
projets tels que le Programme de Business Park, le programme Spécial Villes Vertes
pour l’Emploi, le Programme d’Accélération de l’Offre en Habitat Social et les
Travaux du Pôle Urbain de Diamniadio.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 76 sur 87


Les principaux projets programmés dans le sous-secteur sont les suivants:

Programme de Business Park : Centre des Sièges Sociaux de la région et


base de vie ;
Programme Spécial Villes Vertes pour l’Emploi ;
Programme d’Accélération de l’Offre en Habitat Social et Travaux du Pôle
Urbain de Diamniadio ;
Projet de Construction de logements sociaux (Convention Etat du
Sénégal/BHS) ;
Projet de Gestion des déchets Solides Municipaux du Sénégal ;
Projet d’atténuation des effets induits par les inondations dans la région de
Dakar.

4.4 Sous-secteur Santé et nutrition

Le Gouvernement du Sénégal a fait de la santé un pilier fondamental pour satisfaire


l’aspiration de la population à un état de santé amélioré sans discrimination. C’est
ainsi qu’au cours des dernières années, le pays a opéré des changements
significatifs dans la gestion du sous-secteur en vue d’optimiser la réponse aux
préoccupations sanitaires des populations et surtout d’accélérer l’atteinte des
Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

Cette dynamique a été fortement soutenue grâce à une prise de conscience des
autorités des difficultés liées à l’accessibilité financière des populations aux soins,
alors que les versements directs de ces ménages contribuent pour 50% aux
dépenses de santé.

Si le Gouvernement a déjà initié un certain nombre de réformes (lancement de la


couverture maladie universelle, restructuration des initiatives de gratuité) visant à
lever les barrières d’accès aux soins, il n’en demeure pas moins qu’il devra faire face
à des déterminants d’ordre multisectoriel pour pouvoir faire de la santé un secteur
prioritaire où tous les ménages bénéficient d’un accès universel à des services de
qualité, sans aucune forme d’exclusion.

En effet, la situation sanitaire du Sénégal reste toujours préoccupante au regard du


niveau des indicateurs de santé précisé ci-dessous:

le ratio de mortalité maternelle a régressé de 21% mais reste toujours élevé


(392 pour 100 000 naissances vivantes) et reste en deçà de l’objectif de
l’OMD 5 qui devrait nous projeter à 127 décès sur 100 000 naissances
vivantes en 2015 ;

dans le domaine de la survie de l’enfant, le taux de mortalité infanto-juvénile


(MIJ) s’est nettement amélioré, passant de 121% en 2005 à 72% en 2010,
mais reste toujours loin de l’objectif des 44% à atteindre à l’horizon 2015, sans
compter que 18% des enfants souffraient d’insuffisance pondérale en 2011
contre 17% en 2005 ;

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 77 sur 87


la mortalité néonatale est à 29 décès néonatals pour 1000 et représente 61%
de la mortalité infantile (47 pour 1000) et environ 40% de la mortalité infanto-
juvénile (72 pour 1000) d’après les résultats de l’EDS V.

Cette situation est exacerbée par les contraintes ci-après auxquelles le sous-secteur
fait face: (i) une insuffisance chronique de ressources humaines de qualité et leur
inégale répartition sur le territoire national, (ii) une faible satisfaction de la demande
de soins, (iii)une faiblesse de la qualité des plateaux techniques, (iv) une vétusté de
la logistique de vaccination, (v) une insuffisance des moyens d’évacuation sanitaire,
(vi) un accès difficile aux médicaments, (vii) une faible prise en charge des maladies
chroniques à soins couteux et (viii) des problèmes dans le management qui se
traduisent par des difficultés dans l’optimisation des ressources .

A ces contraintes s’ajoutent le surendettement des hôpitaux qui limite leur capacité
d’intervention, une insuffisance d’harmonisation des interventions des différents
acteurs et une faible collaboration avec les collectivités locales et les autres secteurs.

Les stratégies retenues dans ce sous-secteur sont guidées par le Plan Sénégal
Emergent (PSE) dans son axe II «Développement du capital humain, protection
sociale et développement durable» et suivra la dynamique de la mise en œuvre des
orientations du Plan National de Développement Sanitaire et Social (PNDS) (2009 –
2018) à travers (4) objectifs principaux :

réduire le fardeau de la morbidité et de la mortalité maternelles et infanto


juvéniles ;
accroître les performances du sous-secteur en matière de prévention et de
lutte contre la maladie;
renforcer durablement le système de santé ;
améliorer la gouvernance du sous-secteur ;
améliorer les conditions socio-économiques des groupes vulnérables.

Ces orientations, pour être efficaces, devront être renforcées par des mesures
d’accompagnement visant à parfaire le ciblage pour atteindre les plus pauvres et à
prendre en compte les autres facteurs de vulnérabilité. Parmi ces mesures figurent
en bonne place :

le renforcement du dialogue avec les collectivités locales et les autres


secteurs en vue d’une meilleure prise en charge des autres déterminants de la
santé, notamment, l’assainissement, les routes, l’hygiène et le tourisme ;
l’extension de la couverture maladie universelle aux niveaux du monde rural et
du secteur informel en vue de toucher le plus grand nombre de ménages
vulnérables ;
la prise en compte des orientations initiées au niveau mondial au profit du
sous-secteur, notamment « le Partenariat International pour la Santé (IHP+) »
et l’initiative « d’Harmonisation pour la Santé en Afrique (HHA) » qui visent à
permettre aux pays de la sous-région de mieux capter les opportunités de
financement complémentaire par le biais de partenariat et à renforcer le cadre
institutionnel et de gouvernance du sous-secteur.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 78 sur 87


Par ailleurs, des campagnes de sensibilisation et des mesures préventives contre la
propagation de la fièvre hémorragique à virus Ebola devront être mises en œuvre sur
l’ensemble du territoire national.

Les investissements prévus pour la période triennale s’élèvent à 195,420 milliards de


F CFA, soit 14,9% des investissements du secteur quaternaire.

La répartition annuelle du financement programmé est la suivante :

2015 : 64,975 milliards de F CFA (33,2%) ;


2016 : 67,428 milliards de F CFA (34,5%);
2017 : 63,017 milliards de F CFA (32,2%).

Le financement de ces investissements est acquis à hauteur de 187,148 milliards de


F CFA (95,8%) et en négociation pour un montant de 8,272 milliards de F CFA
(4,2%). Il est assuré par les ressources internes de l’Etat pour 87,170 milliards de F
CFA (44,6%) et par les ressources extérieures pour 108,250 milliards de F CFA
(55,4%). Ces dernières sont constituées d’emprunts pour 19,914 milliards de F CFA,
soit 18,4% et de subventions pour 88,336 milliards F CFA, soit 81,6%.

Par rapport au PTIP 2014-2016, le montant des investissements du sous-secteur a


connu une hausse substantielle de 35,138 milliards de F CFA en valeur absolue et
de 22% en valeur relative qui s’explique principalement par le démarrage de
nouveaux projets, notamment le programme d’appui à la lutte contre le paludisme, le
Programme de Renforcement du système de santé, le programme Initiative Solidarité
Santé (I3S) et le programme d’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant dans
les régions de Kolda et Sédhiou.

Suivant les objectifs du sous-secteur de santé retenus dans le PSE, les projets
concernés sont les suivants :

le relèvement du plateau technique au niveau des Etablissements Publics de


Santé de niveau I pour les mettre à un niveau plus opérationnel et la
finalisation des hôpitaux de Fatick et de Ziguinchor ;
l’achèvement des centres de santé de Médina Gounass, Samine, Goudomp,
Niakhar, la réhabilitation du centre Talibou Dabo, la construction du Siège du
Service d’Assistance Médical et d’Urgence (SAMU) et le relèvement du
plateau technique des structures sanitaires;
le renforcement des capacités d’intervention du Service National de
l’Education et de l’Information pour la santé et du Service d’hygiène pour la
promotion d’attitudes et comportement de prévention des maladies et la lutte
contre les maladies non transmissibles et chroniques, par la poursuite de la
création d’autres centres d’Hémodialyse ;
l’amélioration de la Santé Maternelle et Infantile avec le renforcement des
moyens de l’Etat en ressources humaines et matérielles, le relèvement de la
logistique du Programme Elargi de Vaccination, le démarrage des projets
« Initiative, solidarité Santé (I3S) » et «l’amélioration de la santé maternelle et
infantile dans les régions de Kolda et de Sédhiou » ;

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 79 sur 87


le lancement du nouveau programme de santé-nutrition dans les régions de
Ziguinchor, Sédhiou, Kolda et Kédougou pour contribuer fortement à
l’amélioration des indicateurs de santé et renforcer la Cellule d’Appui à la
Couverture Maladie Universelle (CACMU) et la Direction des Etablissements
Publics de Santé ;
l’équipement de cinq (5) nouveaux Service d’Accueil et d’Urgence (SAU) au
niveau des hôpitaux de Diourbel, Touba, Fann, Ziguinchor, Kaolack et la
construction de nouveaux postes de santé;
le démarrage des Contrats d’Objectif et de Moyen (CPOM) de 3ème génération
avec les hôpitaux de Kolda, Abass Ndao, Pikine, Ndioum et l’effectivité de
l’exécution des CPOM de 1ère génération avec les hôpitaux de Saint Louis,
Touba, Fann, Thiès et Albert Royer et de 2ème génération avec les hôpitaux de
Ziguinchor, Kaolack, Thiaroye, Diourbel et Le Dantec ;
le renforcement de la lutte contre les épidémies (Paludisme, Bilharziose,
Tuberculose) et le SIDA.

4.5 Sous-secteur Education – formation

Le succès du Plan Sénégal Emergent dépendra du niveau de renforcement du


capital humain. A cet égard, des efforts constants sont déployés sur le plan financier
pour accroître le financement du sous-secteur de l’éducation et de la formation.

Comparé à d’autres pays africains, le Sénégal fait partie des Etats d’Afrique
subsaharienne qui font le plus d'efforts dans le financement de l'Education et de la
Formation. Les dépenses totales consacrées à ce sous-secteur sur ressources
intérieures rapportées au PIB sont en moyenne, sur les dix (10) dernières années,
supérieures à 6% alors que la moyenne africaine est de 4,6%.

Toutefois, l’évaluation décennale de la mise en œuvre du Programme Décennal de


l’Education et de la Formation (PDEF), a montré des problèmes importants et des
ajustements souhaitables.

Aussi, sur la base des leçons apprises, tirées de cette évaluation, une nouvelle lettre
de politique générale du sous-secteur de l’éducation et de la formation, a-t-elle été
élaborée pour la période 2012-2025.

Elle vise non seulement à approfondir et à consolider les acquis de la décennie


écoulée, mais aussi, à prendre en charge, dans le nouveau programme sectoriel
intitulé : «Programme d’Amélioration de la Qualité, de l’Équité et de la Transparence
(PAQUET) », de nouvelles orientations et des ruptures nécessaires dans le système
éducatif.

Le PAQUET est ainsi le socle de la politique nationale en matière d’éducation et de


formation. Il traduit la stratégie d’émergence décrite au niveau du Plan Sénégal
Emergent (PSE) notamment en son axe 2 « capital humain, protection sociale et
développement durable ». Les objectifs y relatifs se présentent comme suit :

mettre en place un cycle fondamental d'éducation de base de 10 ans à travers


l’appui aux structures alternatives de Développement Intégré de la Petite
Enfance (DIPE), la formation des « enseignants craie en main » de

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 80 sur 87


l'élémentaire, le ciblage rigoureux de l'offre éducative, l’amélioration de
l'environnement scolaire et des Daraas, la consolidation des bases dans les
disciplines fondamentales et la dotation des élèves en manuels requis;
améliorer l’accès et la qualité des enseignements et apprentissages, par la
construction, l’équipement et la réhabilitation de collèges, de lycées, d’instituts
et d’universités, l’amélioration de l'environnement de l'apprentissage et la
réforme du dispositif de formations initiale et continue des enseignants ainsi
que les curricula ;
éradiquer l'analphabétisme et promouvoir les langues nationales, avec la
diversification de l'offre d'Education Non formelle (ENF);
promouvoir la formation professionnelle orientée vers le marché de l'emploi, à
travers le développement et la décentralisation des opportunités de formation
professionnelle et continue, la validation des acquis de l’expérience, la
diversification des filières de formation, la construction, la réhabilitation et
l’équipement de lycées et de centres de formation professionnelle et
technique, la régulation des flux de la demande et l’adaptation de l'offre de
formation professionnelle;
développer une offre d’enseignement supérieur diversifié et de qualité avec
des filières spécialisées prenant en compte le renforcement des formations
professionnelles courtes, la création de nouveaux pôles universitaires centrés
sur les potentialités des pôles économiques et la demande du secteur privé;
renforcer l’utilisation des TIC dans les enseignements;
valoriser les résultats de la recherche et favoriser l’accès à la technologie ;
développer une gouvernance efficace, efficiente et inclusive du système
éducatif, par l’amélioration de l'efficacité de la dépense publique, la
décentralisation et la déconcentration de la gestion des programmes
éducatifs, la responsabilisation de l’encadrement, l’évaluation permanente de
la qualité des enseignements à tous les niveaux.

Le coût du programme pour la période 2015-2017 est de 273,334 milliards F CFA,


représentant 20,8% des investissements dans le secteur quaternaire.

Le montant total du financement se répartit comme suit sur la période considérée :

2015 : 90,509 milliards de F CFA (33,11%);


2016 : 90,450 milliards de F CFA (33,09%);
2017 : 92,375 milliards de F CFA (33,80%).

Le financement est totalement acquis, et assuré par (i) les ressources internes pour
un montant de 169,001 milliards F CFA, soit 61,83 % de l’ensemble du financement
du programme de l’éducation et de la formation et, (ii) les ressources extérieures
pour un montant de 104,333 milliards de F CFA constituées de subventions et de
prêts concessionnels pour des montants respectifs de 55,112 milliards de F CFA, soit
52 ,82 % et 49,221 milliards de F CFA, soit 47,18 %.

Le montant des investissements programmés dans le PTIP 2015-2017 a connu une


baisse de 10,478 milliards de F CFA, par rapport au PTIP précédant. Cette situation
s’explique par l’achèvement de certains projets notamment le Fast-Track (Fonds
Catalytique géré par la Banque Mondiale).

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 81 sur 87


Les principaux investissements prévus pendant la période triennale 2015-2017 sont
les suivants :

la poursuite du programme de construction de la case des Tout-petits ;


la construction de salles de classe dans l’élémentaire ;
la construction et l’équipement des Centres Régionaux de Formation du
Personnel de l’Education (CRFPE) (Ex EFI - Ecoles de Formation des
Instituteurs) ;
la poursuite de la gratuité des manuels scolaires ;
la construction d’infrastructures annexes et leur équipement dans le cycle
moyen ;
l’amélioration de l’environnement des établissements scolaires ;
la construction de nouveaux lycées et collèges de proximité ;
la construction d’Inspections Académiques (IA) et d’Inspections
Départementales de l’Enseignement Elémentaire (IDEN) ;
la construction d’infrastructures et d’équipements dans les universités et la
mise en œuvre du Projet Gouvernance et Financement de l'Enseignement
Supérieur axés sur les Résultats;
la construction de la deuxième université de Dakar et de l’Université du Sine-
Saloum ;
la construction et l’équipement d’infrastructures d’enseignement technique et
de formation professionnelle ;
la mise en place de fonds pour la relance des activités en alphabétisation ;
la modernisation des « daaras ».

4.6 Sous-secteur Développement social

La protection sociale des groupes défavorisés et la réduction de leur vulnérabilité au


plan social et économique et la résilience aux chocs économiques exogènes et
endogènes qui confinent encore une bonne partie de la population dans la précarité
sociale, constituent le socle des investissements du sous-secteur développement
social sur la période 2015-2017. Ces investissements seront amplifiés par la montée
en puissance du Programme National de Bourses de Sécurité Familiale doté d’une
inscription budgétaire de 45 milliards de F CFA en 2015 et 2016.

En effet, cet important programme qui s’inscrit dans l’axe 2 du Plan Sénégal
Emergent « Capital humain, Protection Sociale et Développement Durable », destiné
aux familles défavorisées, afin de combattre les injustices sociales et les inégalités
pour une meilleure répartition des richesses nationales, permet de toucher 200 000
nouvelles familles sur les deux (2) prochaines années, soit au total 300 000 familles
bénéficiaires dès 2016 qui auront reçu une allocation de 100 000 F CFA/an.

Si ce programme représente à lui seul 47% du coût du programme d’investissement


du sous-secteur du développement social, les 53% restants sont constitués de
projets et programmes qui concourent à l’accès aux services sociaux de base, à
l’amélioration du statut de la femme, à la mise en place de matériel d’allégement des
travaux des femmes, à la protection de l’enfance et à la prise en compte des besoins
spécifiques des personnes âgées ou handicapées.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 82 sur 87


Par ailleurs, malgré les grandes avancées en matière d’accès aux financements, de
chaines de valeurs et d’appui à la sécurité alimentaire, des efforts sont encore
attendus pour permettre aux femmes de progresser davantage dans leur
indépendance économique tandis que dans la protection sociale, l’accès aux
ressources et aux opportunités d’emplois des personnes âgées ou handicapées
restent un défi majeur à relever.

En ce qui concerne les enfants, l’Etat devra prendre en charge la question relative à
leur protection contre les pires formes d’exploitation dont ils sont souvent soumis.

A cet effet, le sous-secteur devra maintenir les acquis de ces dernières années, tout
en se projetant sur les orientations stratégiques du Plan Sénégal Emergent telles
que :

le renforcement de la protection sociale des groupes vulnérables ;


l’autonomisation sociale et économique accrue de la femme,
le renforcement des lignes de crédits destinées aux femmes;
une formation et un encadrement des femmes plus adaptés aux exigences de
nouveaux débouchés et niches de développement tels que les services,
l’économie verte, les chaines de valeurs agricoles, etc.;
une meilleure prise en compte des droits fondamentaux des enfants ;
le renforcement de la prise en charge des personnes âgées et des personnes
handicapées.

Les investissements prévus durant la période 2015-2017, d’un montant de 96,280


milliards de F CFA, permettront la consolidation du système de protection sociale
pour donner aux populations plus de moyens de résistance et de résilience face à la
précarité.

La programmation annuelle de ces investissements sur la période triennale 2015-


2017 est la suivante :

2015 : 35,994 milliards de F CFA, soit 37,4% ;


2016 : 41,923 milliards de F CFA, soit 43,5% ;
2017 : 18,363 milliards de F CFA, soit 19,1%.

Le financement est acquis pour un montant de 93,304 milliards de F CFA (97%) et


en négociation pour 2,976 milliards de F CFA (3%). Il se répartit en financement
intérieur à hauteur de 68,657 milliards de francs CFA, soit 71,3%, et en financement
extérieur pour 27,623 milliards de francs CFA, soit 28,7%.

Le financement intérieur, d’un montant de 68,657 milliards de F CFA, soit 71,3%


provient exclusivement de ressources propres de l’Etat. Les ressources extérieures
(27,623 milliards de F CFA) se décomposent en (i) emprunts : 9,972 milliards de F
CFA, soit 36,1% et (ii) subventions: 7,651 milliards de F CFA, soit 63,9%.

Par rapport au PTIP précédent, le programme d’investissement du sous-secteur


enregistre une baisse de 5,655 milliards de F CFA en valeur absolue et de 5,6% en
valeur relative. Cette baisse résulte exclusivement de la restructuration du
programme d’investissements publics qui s’est traduite par la suppression de
certains projets d’appui institutionnel.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 83 sur 87


Les principaux projets programmés en faveur du sous-secteur sont les suivants :

Programme de Bourses de Sécurité Familiale ;


Appui aux Groupements Féminins ;
Construction et Equipement des Centres Départementaux des Femmes ;
Lutte contre la vulnérabilité des Enfants ;
Fonds de Promotion de l’entreprenariat Féminin, Fonds National de Crédit
pour les Femmes et Fonds d’Appui à l’Investissement des Sénégalais de
l’Extérieur;
Projet de Développement de l’Entreprenariat Féminin et d’Emploi des Jeunes
Filles ;
Programme d’appui aux filets sociaux ;
Programme Intégré de Développement Economique et Social (PIDES) ;
Programme d’Alphabétisation et d’Apprentissage des Métiers pour la Lutte
contre la Pauvreté (PALAM).

4.7 Sous-secteur Equipements administratifs

Le sous-secteur des équipements administratifs est constitué des projets de


construction, de réhabilitation et d’équipement du patrimoine bâti de l’Etat ainsi que
de l’équipement des collectivités locales.

L’essentiel des projets du sous-secteur « Equipement Administratifs » concoure à la


réalisation de l’Axe 3 du Plan Sénégal Emergent (PSE) « Gouvernance, Institution,
Paix et Sécurité ».

En effet, le PSE place l’efficacité économique et financière, la participation des


populations locales et la protection des droits fondamentaux des hommes et des
femmes au rang des principes devant accompagner le processus de développement.

Sur la période triennale 2015-2017, le montant des investissements prévus s’élèvent


à 364,080 milliards de F CFA, soit 26,8% des prévisions d’investissements du
secteur quartenaire.

Sa répartition annuelle s’établit comme suit :

2015 : 94,556 milliards F CFA, soit 26%;


2016 : 127,608 milliards F CFA, soit 35%;
2017 : 141,916 milliards F CFA, soit 39%.

L’état du financement montre que le financement est acquis pour un montant de


351,440 milliards de F CFA, soit 96,5% et en négociation pour 12,640, soit 3,5%.

Les financements acquis et en négociation proviennent pour 22,021 milliards F CFA,


soit 6%, de ressources extérieures et 342,059 milliards F CFA, soit 94%, de
ressources intérieures qui sont exclusivement de l’Etat.

Les ressources extérieures sont constituées de subventions pour 3,381 milliards F


CFA, soit 15,35% et d’emprunts pour 18,640 milliards F CFA, soit 84,65%.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 84 sur 87


Comparé au PTIP précédent, le programme d’investissement du sous-secteur sur la
période triennale 2015-2017, connaît une hausse de 73,938 milliards F CFA en
valeur absolue, soit 25,5% en valeur relative. Cette progression s’explique
essentiellement par le renforcement du Fonds d’Equipement des Collectivités
Locales (FECL) et l’augmentation du financement interne de l’équipement et des
moyens matériels des forces de défense et de sécurité. .

Les principaux projets et programmes du sous-secteur sont les suivants :

Fonds d’Equipement Collectivités locales ;


Equipement Défense Nationale ;
Acquisition d’un aéronef ;
Equipement gendarmerie nationale ;
Plan Equipement et Modernisation de la Douane ;
Projet de Création, de réhabilitation et d’équipements de la Brigade Nationale
des Sapeurs-pompiers ;
Projet de réhabilitation du Building Administratif ;
Réhabilitation et Equipement Postes Diplomatiques et Consulaires ;
Acquisition Immeubles et terrains.

4.8 Sous-secteur Etudes et recherche/ Quaternaire

Les projets et programmes de ce sous-secteur sont destinés à réaliser d’une part des
études de projets du Plan Sénégal Emergent et, d’autre part, des études spécifiques
sur des questions liées au fonctionnement de l’Etat et à la qualité des interventions
envisagées dans le secteur quaternaire.

Ce sous-secteur absorbe des investissements d’un montant de 23,5 milliards de


francs CFA, soit 1,8% des prévisions d’investissements du secteur quaternaire.

La répartition annuelle de la programmation de ces investissements se présente


comme suit :

2015: 7,058 milliards de francs CFA, soit 30% ;


2016: 7,765 milliards de francs CFA, soit 33% ;
2017: 8,677 milliards de francs CFA, soit 37%.

Le financement de ces investissements est intégralement acquis et assuré par les


ressources propres de l’Etat.

Comparativement au PTIP 2014/2016, le programme d’investissement du sous-


secteur sur la période triennale 2015-2017 connaît une baisse de 9,926 milliards de
francs CFA en valeur absolue et de 79,13%, en valeur relative. Ce recul s’explique
notamment par l’arrivée à terme des projets de recensement de la population et de la
démographie et d’appui à la cellule du Millenium Challenge Account.

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 85 sur 87


Les principaux projets et programmes dont la mise en œuvre est envisagée dans le
sous-secteur sont :

Programme Statistique de l’Agence Nationale des Statistiques et de la


Démographie;
Etudes économiques ;
Fonds du Plan Sénégal Emergent ;
Fonds d’Etudes des projets.

4.9 Sous-secteur Appui institutionnel, renforcement et assistance


technique / Quaternaire

La nouvelle dynamique de développement matérialisée par le Plan Sénégal


Emergent (PSE) a érigé la bonne gouvernance et la transparence en principe de
gestion dans tous les domaines de la vie économique et sociale.

C’est ainsi que le sous-secteur de l’appui institutionnel, du renforcement et de


l’assistance technique, vient en appui à ces principes et aux fondements de
l’émergence en soutenant les réformes de l’environnement des affaires et la
modernisation de l’administration.

Dans cette perspective, ce sous-secteur est composé essentiellement de projets et


programmes qui contribuent au renforcement des capacités de gestion et de
planification de l’administration, apportent un appui technique et financier aux autres
entités publiques et assurent les participations financières de l’Etat aux organisations
sous régionales, régionales et internationales.

Les ressources programmées dans le sous-secteur sur la période triennale 2015-


2017 sont d’un montant de 47,840 milliards de francs CFA, soit 3,6% de l’ensemble
du financement des projets du secteur quaternaire.

La répartition annuelle de la programmation de ces ressources est la suivante :

2015 : 11,429 milliards de francs CFA, soit 23,9%;


2016 : 16,739 milliards de francs CFA, soit 35,0% ;
2017 : 19,672 milliards de francs CFA, soit 41,1%.

Ces ressources, totalement acquises, proviennent principalement de l’Etat pour un


montant de 30,458 milliards de F CFA, soit 63,7% et des Partenaires Techniques et
Financiers (PTF), pour un montant de 17,382 milliards de francs CFA, soit 36,3%.

Le financement extérieur est constitué d’emprunts, pour un montant de 5,457


milliards de francs CFA, soit 31,4% et de subventions, pour un montant de 11,925
milliards de francs CFA, soit 68,6%.

Par rapport au PTIP précédent, les ressources programmées sur la période triennale
2015-2017 ont connu une baisse de 42,245 milliards de F CFA, en valeur absolue et
de 46,89% en valeur relative, due essentiellement au transfert au budget de
fonctionnement du chapitre budgétaire « Impôts et taxes sur marchés » y relevant en

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 86 sur 87


toute rigueur et à la suppression progressive des projets dits « d’appui institutionnel »
n’influant pas de façon décisive la croissance.

Les principaux projets et programmes inscrits dans le sous-secteur sont les suivants:

Projet d’Appui aux Réformes des Finances Publiques ;


Participations financières;
Projet d’Appui au Plan Sénégal Emergent (PSE);
Programme de renforcement de l’Etat de Droit et Sécurité ;
Projet de Gestion des Frontières ;
Projet de Gouvernance Economique ;
Programme National de Bonne Gouvernance.

*** FIN ***

Sénégal : PTIP 2015-2017 Page 87 sur 87


REPARTITION DES INVESTISSEMENTS
PAR SECTEUR
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
TOTAL PROJETS 1 979 988 700 727 215 856 231 378 248 502 695 736 583 525
En Négociation 58 610 0 1 000 5 658 9 323 15 981 42 629
Déjà Acquis 1 921 378 700 727 214 856 225 720 239 179 679 755 540 896
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0

SECONDAIRE
TOTAL PROJETS 1 104 730 243 433 125 249 136 023 149 440 410 712 450 585
En Négociation 44 861 0 2 425 5 355 6 288 14 068 30 793
Déjà Acquis 1 059 869 243 433 122 824 130 668 143 152 396 644 419 792
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0

TERTIAIRE
TOTAL PROJETS 3 156 285 1 053 576 239 340 264 660 282 348 786 348 1 316 361
En Négociation 840 450 0 22 250 69 194 89 472 180 916 659 534
Déjà Acquis 2 315 835 1 053 576 217 090 195 466 192 876 605 432 656 827
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0

QUATERNAIRE
TOTAL PROJETS 4 320 621 1 958 208 392 640 480 337 483 896 1 356 873 1 005 540
En Négociation 223 036 0 6 726 19 740 27 572 54 038 168 998
Déjà Acquis 4 097 585 1 958 208 385 914 460 597 456 324 1 302 835 836 542
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0

HORS SECTEUR
TOTAL PROJETS 202 115 108 115 28 000 31 000 35 000 94 000 0
En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
Déjà Acquis 202 115 108 115 28 000 31 000 35 000 94 000 0
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0

TOTAL PROGRAMMATION 2015 10 763 739 4 064 059 1 001 085 1 143 398 1 199 186 3 343 669 3 356 011
En Négociation 1 166 957 0 32 401 99 947 132 655 265 003 901 954
Déjà Acquis 9 596 782 4 064 059 968 684 1 043 451 1 066 531 3 078 666 2 454 057
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 1 de 1


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:2:5
REPARTITION DES INVESTISSEMENTS
PAR SOUS SECTEUR
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE

TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 12 129 743 39 552 12 773 14 148 15 030 41 951 48 240
Elevage
0 0 0 0 0 0 0
En Négociation
129 743 39 552 12 773 14 148 15 030 41 951 48 240
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 11 1 313 321 432 914 155 102 163 417 178 888 497 407 383 000
Agriculture
36 750 0 1 000 3 316 4 954 9 270 27 480
En Négociation
1 276 571 432 914 154 102 160 101 173 934 488 137 355 520
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 13 120 746 74 772 12 128 13 023 13 727 38 878 7 096
Eaux et Forêts
8 250 0 0 592 1 369 1 961 6 289
En Négociation
112 496 74 772 12 128 12 431 12 358 36 917 807
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 14 85 558 26 801 6 548 8 420 8 953 23 921 34 836
Pêche
8 610 0 0 1 250 1 500 2 750 5 860
En Négociation
76 948 26 801 6 548 7 170 7 453 21 171 28 976
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 15 316 185 117 285 27 617 30 970 30 608 89 195 109 705
Hydraulique rurale et agricole
5 000 0 0 500 1 500 2 000 3 000
En Négociation
311 185 117 285 27 617 30 470 29 108 87 195 106 705
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 18 1 580 820 300 250 210 760 0
Etudes et Recherches/primaire
0 0 0 0 0 0 0
En Négociation
1 580 820 300 250 210 760 0
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 19 12 855 8 582 1 388 1 150 1 085 3 623 650
Appui institutionnel, renforcement et assistance technique/primaire
0 0 0 0 0 0 0
En Négociation
12 855 8 582 1 388 1 150 1 085 3 623 650
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher

TOTAL PROJETS 1 979 988 700 726 215 856 231 378 248 501 695 735 583 527
En Négociation 58 610 0 1 000 5 658 9 323 15 981 42 629
Déjà Acquis 1 921 378 700 726 214 856 225 720 239 178 679 754 540 898
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 1 de 7


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:2:6
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

SECONDAIRE

TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 21 17 252 10 822 1 145 1 260 1 408 3 813 2 617
Mines
0 0 0 0 0 0 0
En Négociation
17 252 10 822 1 145 1 260 1 408 3 813 2 617
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 22 145 732 39 424 27 252 29 682 33 068 90 002 16 306
Industrie
0 0 0 0 0 0 0
En Négociation
145 732 39 424 27 252 29 682 33 068 90 002 16 306
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 23 11 180 880 2 540 2 794 3 123 8 457 1 843
Artisanat
0 0 0 0 0 0 0
En Négociation
11 180 880 2 540 2 794 3 123 8 457 1 843
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 24 914 966 184 169 92 050 101 701 110 991 304 742 426 055
Energie
39 861 0 2 425 4 869 5 538 12 832 27 029
En Négociation
875 105 184 169 89 625 96 832 105 453 291 910 399 026
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 28 0 0 0 0 0 0 0
Etudes et Recherches/secondaire
0 0 0 0 0 0 0
En Négociation
0 0 0 0 0 0 0
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 29 15 600 8 138 2 262 586 850 3 698 3 764
Appui institutionnel, renforcement et assistance technique secondaire
5 000 0 0 486 750 1 236 3 764
En Négociation
10 600 8 138 2 262 100 100 2 462 0
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher

TOTAL PROJETS 1 104 730 243 433 125 249 136 023 149 440 410 712 450 585
En Négociation 44 861 0 2 425 5 355 6 288 14 068 30 793
Déjà Acquis 1 059 869 243 433 122 824 130 668 143 152 396 644 419 792
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 2 de 7


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:2:6
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

TERTIAIRE

TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 32 68 812 155 6 580 6 933 7 148 20 661 47 996
Tourisme
0 0 0 0 0 0 0
En Négociation
68 812 155 6 580 6 933 7 148 20 661 47 996
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 31 34 517 9 455 3 773 5 367 6 383 15 523 9 539
Commerce
12 500 0 0 1 216 1 745 2 961 9 539
En Négociation
22 017 9 455 3 773 4 151 4 638 12 562 0
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 33 2 442 322 978 625 177 830 196 236 204 668 578 734 884 963
Transports routiers
707 450 0 18 650 63 349 80 956 162 955 544 495
En Négociation
1 734 872 978 625 159 180 132 887 123 712 415 779 340 468
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 39 24 997 6 959 2 542 2 760 3 685 8 987 9 051
Appui institutionnel, renforcement et assistance technique/tertiaire
10 000 0 1 100 2 000 3 000 6 100 3 900
En Négociation
14 997 6 959 1 442 760 685 2 887 5 151
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 38 0 0 0 0 0 0 0
Etudes et Recherches/tertiaire
0 0 0 0 0 0 0
En Négociation
0 0 0 0 0 0 0
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 37 44 638 22 827 6 328 6 962 7 780 21 070 741
Poste, Télécommunication et Information
0 0 0 0 0 0 0
En Négociation
44 638 22 827 6 328 6 962 7 780 21 070 741
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 36 101 150 30 500 13 550 14 907 16 658 45 115 25 535
Transports aériens
0 0 0 0 0 0 0
En Négociation
101 150 30 500 13 550 14 907 16 658 45 115 25 535
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 35 37 550 5 055 7 537 8 171 8 963 24 671 7 824
Transports maritimes
10 500 0 2 500 2 629 2 771 7 900 2 600
En Négociation
27 050 5 055 5 037 5 542 6 192 16 771 5 224
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 34 402 300 0 21 200 23 324 27 063 71 587 330 713
Transports ferroviaires
100 000 0 0 0 1 000 1 000 99 000
En Négociation
302 300 0 21 200 23 324 26 063 70 587 231 713
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 3 de 7


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:2:6
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

TERTIAIRE

TOTAL PROJETS 3 156 286 1 053 576 239 340 264 660 282 348 786 348 1 316 362
En Négociation 840 450 0 22 250 69 194 89 472 180 916 659 534
Déjà Acquis 2 315 836 1 053 576 217 090 195 466 192 876 605 432 656 828
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 4 de 7


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:2:6
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

QUATERNAIRE

TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 41 558 896 80 595 33 481 67 781 77 005 178 267 300 034
Hydraulique Urbaine et Assainissement
124 500 0 1 000 10 500 11 000 22 500 102 000
En Négociation
434 396 80 595 32 481 57 281 66 005 155 767 198 034
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 42 133 373 60 482 10 648 12 199 12 836 35 683 37 208
Culture, Jeunesse et Sport
14 522 0 0 650 2 000 2 650 11 872
En Négociation
118 851 60 482 10 648 11 549 10 836 33 033 25 336
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 43 328 563 138 001 43 990 48 444 50 035 142 469 48 093
Habitat et Urbanisme
5 000 0 1 000 2 000 2 000 5 000 0
En Négociation
323 563 138 001 42 990 46 444 48 035 137 469 48 093
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 49 243 342 176 623 11 429 16 739 19 672 47 840 18 879
Appui institutionnel, renforcement et assistance technique/quaternaire
0 0 0 0 0 0 0
En Négociation
243 342 176 623 11 429 16 739 19 672 47 840 18 879
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 48 55 321 28 931 7 058 7 765 8 677 23 500 2 890
Etudes et Recherche/quaternaire
0 0 0 0 0 0 0
En Négociation
55 321 28 931 7 058 7 765 8 677 23 500 2 890
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 47 1 184 450 604 144 94 556 127 608 141 916 364 080 216 226
Equipements Administratifs
36 602 0 4 476 2 500 5 664 12 640 23 962
En Négociation
1 147 848 604 144 90 080 125 108 136 252 351 440 192 264
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 46 240 539 101 998 35 994 41 923 18 363 96 280 42 261
Développement social
6 500 0 0 700 2 276 2 976 3 524
En Négociation
234 039 101 998 35 994 41 223 16 087 93 304 38 737
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 45 860 008 346 382 90 509 90 450 92 375 273 334 240 292
Education et Formation
0 0 0 0 0 0 0
En Négociation
860 008 346 382 90 509 90 450 92 375 273 334 240 292
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 44 716 129 421 052 64 975 67 428 63 017 195 420 99 657
Santé et Nutrition
35 912 0 250 3 390 4 632 8 272 27 640
En Négociation
680 217 421 052 64 725 64 038 58 385 187 148 72 017
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 5 de 7


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:2:6
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

QUATERNAIRE

TOTAL PROJETS 4 320 621 1 958 208 392 640 480 337 483 896 1 356 873 1 005 540
En Négociation 223 036 0 6 726 19 740 27 572 54 038 168 998
Déjà Acquis 4 097 585 1 958 208 385 914 460 597 456 324 1 302 835 836 542
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 6 de 7


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:2:6
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

HORS SECTEUR

TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 99 202 115 108 115 28 000 31 000 35 000 94 000 0
Hors sous secteur PTIP
0 0 0 0 0 0 0
En Négociation
202 115 108 115 28 000 31 000 35 000 94 000 0
Déjà Acquis
0 0 0 0 0 0 0
A Rechercher

TOTAL PROJETS 202 115 108 115 28 000 31 000 35 000 94 000 0
En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
Déjà Acquis 202 115 108 115 28 000 31 000 35 000 94 000 0
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0

TOTAL PROGRAMME 2015 10 763 740 4 064 058 1 001 085 1 143 398 1 199 185 3 343 668 3 356 014
En Négociation 1 166 957 0 32 401 99 947 132 655 265 003 901 954
Déjà Acquis 9 596 783 4 064 058 968 684 1 043 451 1 066 530 3 078 665 2 454 060
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 7 de 7


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:2:6
REPARTITION DES INVESTISSEMENTS
PAR PROJET
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Agriculture
2 7 1 BCI-ETAT 50 401 22 701 4 000 8 150 9 000 21 150 6 550
TOTAL FINANCEMENT 50 401 22 701 4 000 8 150 9 000 21 150 6 550
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 50 401 22 701 4 000 8 150 9 000 21 150 6 550
81197001990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11001 PROGRAMME EQUIPEMENT MONDE RURAL 50 401 22 701 4 000 8 150 9 000 21 150 6 550

2 0 0 BANQUE MONDIALE 10 000 1 840 5 500 2 660 0 8 160 0


2 7 2 BCI-ETAT 4 000 4 000 0 0 0 0 0
TOTAL FINANCEMENT 14 000 5 840 5 500 2 660 0 8 160 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 14 000 5 840 5 500 2 660 0 8 160 0
81196462999 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11020 PROGRAMME NATIONAL D'AUTOSUFFISANCE EN RIZ 14 000 5 840 5 500 2 660 0 8 160 0
(REFECTION AMENAGEMENTS HYDRO AGRICOLES)

2 7 1 BCI-ETAT 4 670 2 670 400 800 800 2 000 0


TOTAL FINANCEMENT 4 670 2 670 400 800 800 2 000 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 4 670 2 670 400 800 800 2 000 0
81292062001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11021 PROGRAMME FERTILITE DES SOLS 4 670 2 670 400 800 800 2 000 0

2 0 0 FEM 2 500 178 1 202 500 620 2 322 0


2 1 0 FIDA 6 537 4 792 697 750 298 1 745 0
2 1 0 Fonds OPEP 3 958 1 884 800 549 725 2 074 0
2 7 2 BCI-ETAT 765 336 169 260 0 429 0
2 7 2 ETAT(Impôts et Taxes) 2 506 1 546 460 500 0 960 0
2 9 2 Bénéficiaires 731 397 100 234 0 334 0
TOTAL FINANCEMENT 16 997 9 133 3 428 2 793 1 643 7 864 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 16 997 9 134 3 428 2 793 1 642 7 863 0
81292063999 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11022 PROJET APPUI AUX FILIERES AGRICOLES (PAFA) 16 997 9 134 3 428 2 793 1 642 7 863 0

2 7 1 BCI-ETAT 3 636 1 836 200 750 850 1 800 0


TOTAL FINANCEMENT 3 636 1 836 200 750 850 1 800 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 3 636 1 836 200 750 850 1 800 0
80294083001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11026 PROGRAMME NATIONAL D'APPUI A LA SECURITE 3 636 1 836 200 750 850 1 800 0
ALIMENTAIRE

2 1 0 BADEA 5 000 4 043 957 0 0 957 0


2 7 2 BCI-ETAT 1 200 875 200 125 0 325 0
TOTAL FINANCEMENT 6 200 4 918 1 157 125 0 1 282 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 6 200 4 918 1 157 125 0 1 282 0
81196593042 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11035 PROJET AMENAGEMENT VALLEE LAMPSAR RIVE DROITE 6 200 4 918 1 157 125 0 1 282 0

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 1 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Agriculture
2 0 0 ETATS UNIS (Millenum Challenge Account) 87 904 66 356 21 548 0 0 21 548 0
TOTAL FINANCEMENT 87 904 66 356 21 548 0 0 21 548 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 87 904 66 356 21 548 0 0 21 548 0
81196596990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11036 PROJET D'IRRIGATION ET DES GESTION DES RESSOURCES 87 904 66 356 21 548 0 0 21 548 0
EN EAU

2 0 0 Union Européenne/FED 2 325 2 325 0 0 0 0 0


2 0 0 Agence Francaise de Developpement 6 000 6 000 0 0 0 0 0
2 1 0 BOAD 8 000 6 181 1 069 750 0 1 819 0
2 7 2 BCI-ETAT 684 684 0 0 0 0 0
2 9 2 Bénéficiaires 4 000 2 000 2 000 0 0 2 000 0
TOTAL FINANCEMENT 21 009 17 190 3 069 750 0 3 819 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 21 009 17 190 3 069 750 0 3 819 0
811966250413 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11039 PROMOTION DE LA RIZICULTURE DANS LE DELTA 21 009 17 190 3 069 750 0 3 819 0

2 7 1 BCI-ETAT 2 000 505 450 500 545 1 495 0


TOTAL FINANCEMENT 2 000 505 450 500 545 1 495 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 000 505 450 500 545 1 495 0
81294096001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11041 FONDS NATIONAL DE RECHERCHE AGRICOLE ET 2 000 505 450 500 545 1 495 0
AGROALIMENTAIRE

2 1 0 BANQUE MONDIALE 30 000 3 921 3 500 3 500 3 500 10 500 15 579


2 7 2 BCI-ETAT 1 000 550 30 150 270 450 0
TOTAL FINANCEMENT 31 000 4 471 3 530 3 650 3 770 10 950 15 579
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 31 000 4 471 3 530 3 650 3 770 10 950 15 579
81294097001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11043 AMELIORATION DE LA PRODUCTION AGRICOLE/WAPP 31 000 4 471 3 530 3 650 3 770 10 950 15 579
PHASE II

2 0 0 USAID 10 675 7 725 2 950 0 0 2 950 0


TOTAL FINANCEMENT 10 675 7 725 2 950 0 0 2 950 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 10 675 7 725 2 950 0 0 2 950 0
81296626001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11045 PROGRAMME DE CROISSANCE ECONOMIQUE / AMELIORER 10 675 7 725 2 950 0 0 2 950 0
L'ENVIRONNEMENT DE LA PRODUCTION

2 0 0 USAID 113 156 11 322 13 062 24 980 25 781 63 823 38 011


TOTAL FINANCEMENT 113 156 11 322 13 062 24 980 25 781 63 823 38 011
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 113 156 11 322 13 062 24 980 25 781 63 823 38 011
81298164001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11046 PROGRAMME CROISSANCE ECONOMIQUE : AMELIORER LA 113 156 11 322 13 062 24 980 25 781 63 823 38 011
PRODUCTIVITE AGRICOLE

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 2 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Agriculture
2 0 0 ACDI 9 450 934 850 3 166 4 500 8 516 0
2 7 2 BCI-ETAT 354 247 40 40 27 107 0
2 7 2 ETAT(Impôts et Taxes) 402 402 0 0 0 0 0
TOTAL FINANCEMENT 10 206 1 583 890 3 206 4 527 8 623 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 10 206 1 583 890 3 206 4 527 8 623 0
81994105001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROGRAMME D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT 10 206 1 583 890 3 206 4 527 8 623 0
11049 ECONOMIQUE DES NIAYES

2 1 0 BANQUE MONDIALE 40 000 0 1 500 1 500 1 750 4 750 35 250


2 7 2 BCI-ETAT 300 0 40 40 40 120 180
TOTAL FINANCEMENT 40 300 0 1 540 1 540 1 790 4 870 35 430
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 40 300 0 1 540 1 540 1 790 4 870 35 430
81096664001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROJET DE DEVELOPPEMENT INCLUSIF ET DURABLE DE 40 300 0 1 540 1 540 1 790 4 870 35 430
11050 L'AGRO-BUSINESS

2 1 0 Espagne 4 600 700 1 000 1 000 1 900 3 900 0


2 1 0 FIDA 15 000 1 723 2 000 1 500 1 750 5 250 8 027
2 7 2 ETAT(Impôts et Taxes) 4 000 300 1 000 500 0 1 500 2 200
2 7 2 BCI-ETAT 400 26 36 36 40 112 262
TOTAL FINANCEMENT 24 000 2 749 4 036 3 036 3 690 10 762 10 489
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 24 000 2 749 4 036 3 036 3 690 10 762 10 489
81592075990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROGRAMME D'APPUI AU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET A 24 000 2 749 4 036 3 036 3 690 10 762 10 489
11052 L'ENTREPRENARIAT RURAL (PADAER)

2 7 1 BCI-ETAT 5 785 2 570 940 1 250 1 025 3 215 0


TOTAL FINANCEMENT 5 785 2 570 940 1 250 1 025 3 215 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 5 785 2 570 940 1 250 1 025 3 215 0
81196692049 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
FONDS D'ENTRETIEN ET DE MAINTENANCE DES 2 570 940 1 250 1 025 3 215 0
11053 INFRASTRUCTURES HYDROAGRICOLES
5 785

1 0 0 Union Européenne/FED 2 000 0 500 1 000 500 2 000 0


2 1 0 Agence Francaise de Developpement 14 000 3 414 3 500 2 000 2 000 7 500 3 086
2 7 2 BCI-ETAT 250 250 0 0 0 0 0
TOTAL FINANCEMENT 16 250 3 664 4 000 3 000 2 500 9 500 3 086
1 En Négociation 2 000 0 500 1 000 500 2 000 0
2 Déjà Acquis 14 250 3 664 3 500 2 000 2 000 7 500 3 086
81196693119 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
APPUI SECURITE ALIMENTAIRE DANS LA REGION DE 16 250 3 664 4 000 3 000 2 500 9 500 3 086
11055 MATAM

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 3 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Agriculture
2 0 0 BAD/FAT 20 000 865 2 500 6 527 4 135 13 162 5 973
2 7 2 BCI-ETAT 3 000 500 400 500 500 1 400 1 100
TOTAL FINANCEMENT 23 000 1 365 2 900 7 027 4 635 14 562 7 073
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 23 000 1 365 2 900 7 027 4 635 14 562 7 073
81292078001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11060 APPUI A LA SECURITE ALIMENTAIRE A LOUGA, KAFFRINE 23 000 1 365 2 900 7 027 4 635 14 562 7 073
ET MATAM

2 0 0 ITALIE 1 700 0 200 500 1 000 1 700 0


2 1 0 ITALIE 19 700 307 2 000 1 000 1 500 4 500 14 893
2 7 2 BCI-ETAT 600 65 50 65 65 180 355
TOTAL FINANCEMENT 22 000 372 2 250 1 565 2 565 6 380 15 248
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 22 000 372 2 250 1 565 2 565 6 380 15 248
81592079001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11062 APPUI AU PROGRAMME NATIONAL D'INVESTISSEMENT 22 000 372 2 250 1 565 2 565 6 380 15 248
AGRICOLE/PAPASEN SENEGAL

2 0 0 UEMOA 3 782 90 1 500 1 000 1 192 3 692 0


TOTAL FINANCEMENT 3 782 90 1 500 1 000 1 192 3 692 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 3 782 90 1 500 1 000 1 192 3 692 0
81196727001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11063 AMENAGEMENT 1000 HA DE BAS FONDS DANS LES PAYS DE 3 782 90 1 500 1 000 1 192 3 692 0
L'UEMOA

2 1 0 Agence Francaise de Developpement 15 000 250 500 1 500 2 000 4 000 10 750
TOTAL FINANCEMENT 15 000 250 500 1 500 2 000 4 000 10 750
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 15 000 250 500 1 500 2 000 4 000 10 750
81196730042 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11066 PERIMETRES IRRIGUES ET DEVELOPPEMENT LOCAL 15 000 250 500 1 500 2 000 4 000 10 750
ECONOMIQUE DE PODOR

2 1 0 BADEA 5 500 18 500 1 000 1 250 2 750 2 732


TOTAL FINANCEMENT 5 500 18 500 1 000 1 250 2 750 2 732
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 5 500 18 500 1 000 1 250 2 750 2 732
81196731112 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11067 PERIMETRES IRRIGES DE WAOUNDE 5 500 18 500 1 000 1 250 2 750 2 732

2 0 0 JAPON 2 500 0 750 800 950 2 500 0


2 7 2 BCI-ETAT 200 100 30 70 0 100 0
TOTAL FINANCEMENT 2 700 100 780 870 950 2 600 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 700 100 780 870 950 2 600 0
81298200001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11068 APPUI A LA PRODUCTION DURABLE DU RIZ PLUVIAL A 2 700 100 780 870 950 2 600 0
KAOLACK, KAFFRINE, FATICK

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 4 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Agriculture
2 7 1 BCI-ETAT 50 000 10 000 4 000 5 000 5 000 14 000 26 000
TOTAL FINANCEMENT 50 000 10 000 4 000 5 000 5 000 14 000 26 000
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 50 000 10 000 4 000 5 000 5 000 14 000 26 000
80995057001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
FONDS DE GARANTIE DES INVESTISSEMENTS PRORITAIRES 50 000 10 000 4 000 5 000 5 000 14 000 26 000
11069 (FONGIP)

2 1 0 BAD/FAD 11 981 200 2 000 2 500 3 500 8 000 3 781


2 1 0 Fonds OPEP 5 000 0 1 000 2 000 2 000 5 000 0
2 7 2 BCI-ETAT 10 900 500 500 700 4 000 5 200 5 200
TOTAL FINANCEMENT 27 881 700 3 500 5 200 9 500 18 200 8 981
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 27 881 700 3 500 5 200 9 500 18 200 8 981
81596740001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROJET DE CONSTRUCTION ET DE REHABILITATION DE 700 3 500 5 200 9 500 18 200 8 981
11071 PISTES COMMUNAUTAIRES
27 881

2 1 0 BOAD 13 000 1 421 2 500 2 000 4 500 9 000 2 579


2 7 2 ETAT(Impôts et Taxes) 3 015 779 864 481 891 2 236 0
2 7 2 BCI-ETAT 4 000 800 800 1 200 1 200 3 200 0
2 9 2 Bénéficiaires 324 100 150 74 0 224 0
TOTAL FINANCEMENT 20 339 3 100 4 314 3 755 6 591 14 660 2 579
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 20 339 3 100 4 314 3 755 6 591 14 660 2 579
81592004119 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROJET DEVELOPPEMENT AGRI.MATAM CONSOL. SECURITE 3 100 4 314 3 755 6 591 14 660 2 579
11072 ALIMENTAIRE
20 339

2 0 0 ACDI 8 387 8 387 0 0 0 0 0


2 1 0 BANQUE MONDIALE 17 500 17 500 0 0 0 0 0
2 7 2 BCI-ETAT 2 044 2 009 35 0 0 35 0
2 7 2 ETAT(Impôts et Taxes) 5 700 5 700 0 0 0 0 0
2 9 2 Bénéficiaires 7 100 5 000 2 100 0 0 2 100 0
TOTAL FINANCEMENT 40 731 38 596 2 135 0 0 2 135 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 40 731 38 596 2 135 0 0 2 135 0
81592035990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT DES MARCHES 40 731 38 596 2 135 0 0 2 135 0
11081 AGRICOLES

2 1 0 BOAD 1 260 0 200 430 630 1 260 0


2 7 1 BCI-ETAT 2 043 1 643 100 150 150 400 0
TOTAL FINANCEMENT 3 303 1 643 300 580 780 1 660 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 3 303 1 643 300 580 780 1 660 0
81998045000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROJET ASSURANCE AGRICOLE 3 303 1 643 300 580 780 1 660 0
11086

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 5 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Agriculture
2 7 1 BCI-ETAT 500 70 70 100 100 270 160
TOTAL FINANCEMENT 500 70 70 100 100 270 160
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 500 70 70 100 100 270 160
81998214000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
APPUI A LA FONDATION ORIGINE SENEGAL 500 70 70 100 100 270 160
11088

2 1 0 INDE 30 000 0 500 750 2 000 3 250 26 750


TOTAL FINANCEMENT 30 000 0 500 750 2 000 3 250 26 750
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 30 000 0 500 750 2 000 3 250 26 750
81196814049 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROGRAMME NATIONAL D'AUTOSUFFISANCE EN RIZ PHASE 0 500 750 2 000 3 250 26 750
11090 II.
30 000

2 1 0 BRESIL 35 000 0 12 000 15 000 8 000 35 000 0


TOTAL FINANCEMENT 35 000 0 12 000 15 000 8 000 35 000 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 35 000 0 12 000 15 000 8 000 35 000 0
81297311001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROJET ACQUISITION DE MATERIEL AGRICOLE 35 000 0 12 000 15 000 8 000 35 000 0
11091

2 7 1 BCI-ETAT 2 000 152 75 750 1 023 1 848 0


TOTAL FINANCEMENT 2 000 152 75 750 1 023 1 848 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 000 152 75 750 1 023 1 848 0
81295061001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
FONDS D'APPUI AU DEVELOPPEMENT DU SECTEUR RURAL 152 75 750 1 023 1 848 0
11092 2 000

2 1 0 BID 14 000 0 500 500 1 000 2 000 12 000


2 1 0 BAD/FAD 16 503 0 500 750 1 000 2 250 14 253
2 7 2 BCI-ETAT 2 574 0 40 500 1 500 2 040 534
TOTAL FINANCEMENT 33 077 0 1 040 1 750 3 500 6 290 26 787
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 33 077 0 1 040 1 750 3 500 6 290 26 787
81592084999 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
RENFORCEMENT DE LA RESILIENCE POUR LA SECURITE 33 077 0 1 040 1 750 3 500 6 290 26 787
11096 ALIMENTAIRE ET LA NUTRITION

2 1 0 FIDA 17 000 0 750 1 500 3 000 5 250 11 750


2 7 2 ETAT(Impôts et Taxes) 2 900 0 500 750 1 000 2 250 650
2 7 2 BCI-ETAT 3 500 0 0 1 500 2 000 3 500 0
2 9 2 Bénéficiaires 1 420 0 250 500 500 1 250 170
TOTAL FINANCEMENT 24 820 0 1 500 4 250 6 500 12 250 12 570
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 24 820 0 1 500 4 250 6 500 12 250 12 570
81592085999 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROJET D'APPUI AUX FILIERES AGRICOLES EXTENSION 24 820 0 1 500 4 250 6 500 12 250 12 570
11097

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 6 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Agriculture
2 7 1 BCI-ETAT 23 226 18 876 500 500 1 500 2 500 1 850
TOTAL FINANCEMENT 23 226 18 876 500 500 1 500 2 500 1 850
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 23 226 18 876 500 500 1 500 2 500 1 850
81292018111 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11098 PROGRAMME APPUI.ACTEURS.COTON 23 226 18 876 500 500 1 500 2 500 1 850

2 7 1 BCI-ETAT 1 974 1 260 150 150 150 450 264


TOTAL FINANCEMENT 1 974 1 260 150 150 150 450 264
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 974 1 260 150 150 150 450 264
81093115001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11099 PROJET APPUI STATISTIQUES AGRICOLES 1 974 1 260 150 150 150 450 264

2 7 1 BCI-ETAT 1 200 750 200 250 0 450 0


TOTAL FINANCEMENT 1 200 750 200 250 0 450 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 200 750 200 250 0 450 0
81193293049 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11100 FINANCEMENT DU PLAN D'ACTION DU FONDS D'ENTRETIEN 1 200 750 200 250 0 450 0
ET DE MAINTENANCE

2 7 1 BCI-ETAT 22 000 19 725 750 1 000 525 2 275 0


TOTAL FINANCEMENT 22 000 19 725 750 1 000 525 2 275 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 22 000 19 725 750 1 000 525 2 275 0
81499014999 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11101 PROGRAMME AGRICOLE VOLET PROTECTION CULTURE 22 000 19 725 750 1 000 525 2 275 0

2 7 1 BCI-ETAT 1 220 700 520 0 0 520 0


TOTAL FINANCEMENT 1 220 700 520 0 0 520 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 220 700 520 0 0 520 0
81096866001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11104 PROGRAMME DE MISE A L'ECHELLE DES SOCIETES 1 220 700 520 0 0 520 0
D'INTENSIFICATION DE LA PRODUCTION AGRICOLE (SIPA)

1 1 0 BID 30 000 0 500 1 500 3 000 5 000 25 000


2 7 2 BCI-ETAT 10 000 1 800 2 500 1 500 2 500 6 500 1 700
TOTAL FINANCEMENT 40 000 1 800 3 000 3 000 5 500 11 500 26 700
1 En Négociation 30 000 0 500 1 500 3 000 5 000 25 000
2 Déjà Acquis 10 000 1 800 2 500 1 500 2 500 6 500 1 700
81192117001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11106 PROGRAMME DES DOMAINES AGRICOLES 40 000 1 800 3 000 3 000 5 500 11 500 26 700
COMMUNAUTAIRES (PRODAC)

2 7 1 BCI-ETAT 9 500 0 3 000 3 000 3 500 9 500 0


TOTAL FINANCEMENT 9 500 0 3 000 3 000 3 500 9 500 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 9 500 0 3 000 3 000 3 500 9 500 0
81296909001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11107 MISE EN PLACE DE PROJETS D'AGREGATION SUR LES 9 500 0 3 000 3 000 3 500 9 500 0
FILIERES HAUTE VALEUR AJOUTEE ET ELEVAGE

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 7 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Agriculture
2 7 1 BCI-ETAT 76 000 16 000 20 000 20 000 20 000 60 000 0
TOTAL FINANCEMENT 76 000 16 000 20 000 20 000 20 000 60 000 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 76 000 16 000 20 000 20 000 20 000 60 000 0
81296910000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11108 PROJET CORRIDORS CEREALIERS 76 000 16 000 20 000 20 000 20 000 60 000 0

2 7 1 BCI-ETAT 22 000 0 12 000 5 000 5 000 22 000 0


TOTAL FINANCEMENT 22 000 0 12 000 5 000 5 000 22 000 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 22 000 0 12 000 5 000 5 000 22 000 0
81296911001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11109 RESTRUCTURATION DE LA FILIERE ARACHIDE 22 000 0 12 000 5 000 5 000 22 000 0

2 1 0 Fonds Saoudien 11 130 0 1 000 2 500 4 500 8 000 3 130


2 7 2 BCI-ETAT 1 800 0 0 500 1 300 1 800 0
TOTAL FINANCEMENT 12 930 0 1 000 3 000 5 800 9 800 3 130
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 12 930 0 1 000 3 000 5 800 9 800 3 130
81196914112 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11110 PROJET DE REHABILITATION ET EXTENSION DES 12 930 0 1 000 3 000 5 800 9 800 3 130
PERIMETRES IRRIGUES VILLAGEOIS MATAM

2 7 1 BCI-ETAT 78 500 70 500 1 500 4 000 2 500 8 000 0


TOTAL FINANCEMENT 78 500 70 500 1 500 4 000 2 500 8 000 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 78 500 70 500 1 500 4 000 2 500 8 000 0
81999209001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11112 FONDS DE SECURISATION DU CREDIT RURAL 78 500 70 500 1 500 4 000 2 500 8 000 0

1 1 0 Corée du Sud 1 500 0 0 500 1 000 1 500 0


TOTAL FINANCEMENT 1 500 0 0 500 1 000 1 500 0
1 En Négociation 1 500 0 0 500 1 000 1 500 0
2 Déjà Acquis 0 0 0 0 0 0 0
81096936001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11114 ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES ET 1 500 0 0 500 1 000 1 500 0
DIVERSIFICATION DES PRODUCTIONS AGRICOLES DANS UNE
PROSPECTIVE D'AUTOSUFFISANCE ALIMENTAIRE

2 0 0 ITALIE 11 800 0 0 500 1 500 2 000 9 800


TOTAL FINANCEMENT 11 800 0 0 500 1 500 2 000 9 800
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 11 800 0 0 500 1 500 2 000 9 800
81095065001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11115 PROGRAMME AGRICOLE ITALIE-SENEGAL 11 800 0 0 500 1 500 2 000 9 800

1 0 0 Espagne 3 250 0 0 316 454 770 2 480


TOTAL FINANCEMENT 3 250 0 0 316 454 770 2 480
1 En Négociation 3 250 0 0 316 454 770 2 480
2 Déjà Acquis 0 0 0 0 0 0 0
81096940001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11117 INSTITUT AGRICOLE DE DEVELOPPEMENT RURAL DE 3 250 0 0 316 454 770 2 480
LOUGA

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 8 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Agriculture
2 0 0 Union Européenne/FED 115 000 0 0 10 000 15 000 25 000 90 000
TOTAL FINANCEMENT 115 000 0 0 10 000 15 000 25 000 90 000
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 115 000 0 0 10 000 15 000 25 000 90 000
81096942001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11118 PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT AGRICOLE DURABLE ET 115 000 0 0 10 000 15 000 25 000 90 000
SECURITE

2 0 0 Corée du Sud 1 500 150 446 666 238 1 350 0


TOTAL FINANCEMENT 1 500 150 446 666 238 1 350 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 500 150 446 666 238 1 350 0
81092121001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11119 PROJET D'AMELIORATION DE LA PRODUCTIVITE DU RIZ ET 1 500 150 446 666 238 1 350 0
DE L'OIGNON

2 0 0 Corée du Sud 1 500 150 632 553 165 1 350 0


TOTAL FINANCEMENT 1 500 150 632 553 165 1 350 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 500 150 632 553 165 1 350 0
81093366043 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11120 PROJET DE REHABILITATION DU CENTRE D'INITIATION 1 500 150 632 553 165 1 350 0
HORTICOLE DE SAINT-LOUIS

2 1 0 BAD/FAD 14 231 14 231 0 0 0 0 0


2 7 2 BCI-ETAT 2 400 1 900 500 0 0 500 0
2 9 2 Bénéficiaires 1 290 1 290 0 0 0 0 0
TOTAL FINANCEMENT 17 921 17 421 500 0 0 500 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 17 921 17 421 500 0 0 500 0
81192034990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11879 APPUI DEVELOPPEMENT RURAL EN CASAMANCE 17 921 17 421 500 0 0 500 0

2 7 1 BCI-ETAT 2 176 1 876 150 150 0 300 0


TOTAL FINANCEMENT 2 176 1 876 150 150 0 300 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 176 1 876 150 150 0 300 0
81298046000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11880 PROJET DEVELOPPEMENT FILIERE MICRO-JARDINS 2 176 1 876 150 150 0 300 0

2 0 0 PNUD 441 441 0 0 0 0 0


2 0 0 LUXEMBOURG 303 303 0 0 0 0 0
2 0 0 Fonds OPEP 3 059 3 059 0 0 0 0 0
2 0 0 FENU 332 332 0 0 0 0 0
2 1 0 BANQUE MONDIALE 39 337 39 337 0 0 0 0 0
2 7 1 BCI-ETAT 19 649 9 364 2 190 3 545 4 550 10 285 0
2 7 2 ETAT(Impôts et Taxes) 9 181 9 181 0 0 0 0 0
TOTAL FINANCEMENT 72 302 62 017 2 190 3 545 4 550 10 285 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 72 302 62 017 2 190 3 545 4 550 10 285 0
815970980000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
11886 PROGRAMME NATIONAL DEVELOPPEMENT LOCAL (PNDL) 72 302 62 017 2 190 3 545 4 550 10 285 0

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 9 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Agriculture
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 11 1 313 321 432 915 155 102 163 417 178 888 497 407 382 999
Agriculture
En Négociation 36 750 0 1 000 3 316 4 954 9 270 27 480
Déjà Acquis 1 276 571 432 915 154 102 160 101 173 934 488 137 355 519
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
Elevage
2 7 1 BCI-ETAT 3 000 2 535 50 100 315 465 0
TOTAL FINANCEMENT 3 000 2 535 50 100 315 465 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 3 000 2 535 50 100 315 465 0
83996135990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
12002 PROJET REHABILITATION CONSTRUCTION D'ABATOIRS ET 3 000 2 535 50 100 315 465 0
AIRES D'ABATTAGE

2 7 1 BCI-ETAT 3 750 3 000 150 150 150 450 300


TOTAL FINANCEMENT 3 750 3 000 150 150 150 450 300
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 3 750 3 000 150 150 150 450 300
83997122001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
12006 EQUIPEMENT DU MONDE RURAL /VOLET ELEVAGE 3 750 3 000 150 150 150 450 300

2 7 1 BCI-ETAT 1 000 646 90 90 90 270 84


TOTAL FINANCEMENT 1 000 646 90 90 90 270 84
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 000 646 90 90 90 270 84
83998072001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
12011 PROJET D'AMELIORATION FILIERE CUIRS ET PEAUX 1 000 646 90 90 90 270 84

2 1 0 BADEA 3 100 2 300 800 0 0 800 0


2 1 0 BID 5 040 3 689 1 351 0 0 1 351 0
2 7 2 BCI-ETAT 1 210 860 143 207 0 350 0
TOTAL FINANCEMENT 9 350 6 849 2 294 207 0 2 501 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 9 350 6 849 2 294 207 0 2 501 0
83998077990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
12014 PROJET DEVELOPPEMENT ELEVAGE SENEGAL ORIENTAL ET 9 350 6 849 2 294 207 0 2 501 0
CASAMANCE

2 7 1 BCI-ETAT 3 727 2 616 214 214 214 642 469


TOTAL FINANCEMENT 3 727 2 616 214 214 214 642 469
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 3 727 2 616 214 214 214 642 469
83995044001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
12016 FONDS D'APPUI A LA STABULATION 3 727 2 616 214 214 214 642 469

2 7 1 BCI-ETAT 300 124 50 60 66 176 0


TOTAL FINANCEMENT 300 124 50 60 66 176 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 300 124 50 60 66 176 0
83993282011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
12026 APPUI CELLULE DE LUTTE CONTRE LE VOL DE BETAIL 300 124 50 60 66 176 0

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 10 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Elevage
2 0 0 BAD/FAT 8 920 800 1 500 1 077 1 000 3 577 4 543
TOTAL FINANCEMENT 8 920 800 1 500 1 077 1 000 3 577 4 543
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 8 920 800 1 500 1 077 1 000 3 577 4 543
83992076001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
12032 VOLET ELEVAGE DU PROJET D'APPUI A LA SECURITE 8 920 800 1 500 1 077 1 000 3 577 4 543
ALIMENTAIRE A KAFFRINE, LOUGA ET MATAM (GAFSP/
FONDS MONDIAL POUR LA SECUTITE ALIMENTAIRE)

2 1 0 INDE 21 000 0 200 3 000 2 736 5 936 15 064


2 7 2 BCI-ETAT 2 000 250 129 125 964 1 218 532
TOTAL FINANCEMENT 23 000 250 329 3 125 3 700 7 154 15 596
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 23 000 250 329 3 125 3 700 7 154 15 596
83996726011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
12036 CONSTRUCTION ABATTOIR DE DIAMNIADIO 23 000 250 329 3 125 3 700 7 154 15 596

2 7 1 BCI-ETAT 1 300 250 250 250 250 750 300


TOTAL FINANCEMENT 1 300 250 250 250 250 750 300
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 300 250 250 250 250 750 300
839967570730 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
12038 PROGRAMME SPECIAL DE TIVAOUANE / CONSTRUCTION 1 300 250 250 250 250 750 300
D'UN FORAIL ET DES ABATTOIRS A TIVAOUANE

2 7 1 BCI-ETAT 6 470 400 1 800 2 200 2 070 6 070 0


TOTAL FINANCEMENT 6 470 400 1 800 2 200 2 070 6 070 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 6 470 400 1 800 2 200 2 070 6 070 0
839968160823 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
12040 REHABILITATION RANCH DE DOLI 6 470 400 1 800 2 200 2 070 6 070 0

2 1 0 BRESIL 7 500 0 3 000 1 500 1 500 6 000 1 500


TOTAL FINANCEMENT 7 500 0 3 000 1 500 1 500 6 000 1 500
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 7 500 0 3 000 1 500 1 500 6 000 1 500
83997315001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
12042 PROJET D'ACQUISITION DE MATERIEL ET EQUIPEMENT 7 500 0 3 000 1 500 1 500 6 000 1 500
AGRO PASTORAL

2 7 1 BCI-ETAT 2 300 1 850 150 150 150 450 0


TOTAL FINANCEMENT 2 300 1 850 150 150 150 450 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 300 1 850 150 150 150 450 0
83998001111 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
12045 PROGRAMME DEVELOPPEMENT EQUIN 2 300 1 850 150 150 150 450 0

2 7 1 BCI-ETAT 4 000 2 483 200 200 200 600 917


TOTAL FINANCEMENT 4 000 2 483 200 200 200 600 917
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 4 000 2 483 200 200 200 600 917
83498047000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
12058 PROJET CREATION CENTRE IMPULSION ET MODERNISATION 4 000 2 483 200 200 200 600 917
DE L'ELEVAGE

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 11 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Elevage
2 7 1 BCI-ETAT 1 063 328 75 75 75 225 510
TOTAL FINANCEMENT 1 063 328 75 75 75 225 510
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 063 328 75 75 75 225 510
83398048000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROGRAMME NATIONAL DE DEVELOPPEMNT DE L' 1 063 328 75 75 75 225 510
12061 APICULTURE

2 7 1 BCI-ETAT 8 500 4 466 800 900 900 2 600 1 434


TOTAL FINANCEMENT 8 500 4 466 800 900 900 2 600 1 434
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 8 500 4 466 800 900 900 2 600 1 434
83499043000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROGRAMME DE RENFORCEMENT DE LA PROTECTION 4 466 800 900 900 2 600 1 434
12065 ZOOSANITAIRE
8 500

2 0 0 AUTs Subventions 115 115 0 0 0 0 0


2 0 0 FEM 634 634 0 0 0 0 0
2 1 0 BAD/FAD 3 000 2 700 300 0 0 300 0
2 7 2 BCI-ETAT 617 578 39 0 0 39 0
TOTAL FINANCEMENT 4 366 4 027 339 0 0 339 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 4 366 4 027 339 0 0 339 0
83998056990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
GESTION DURABLE DU BETAIL RUMINANT ENDEMIQUE 4 027 339 0 0 339 0
12069 4 366

2 7 1 BCI-ETAT 600 0 100 100 100 300 300


TOTAL FINANCEMENT 600 0 100 100 100 300 300
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 600 0 100 100 100 300 300
83993352000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROJET D'APPUI A LA MODERNISATION DES FILIERES 600 0 100 100 100 300 300
12071 ANIMALES

2 7 1 BCI-ETAT 600 0 50 70 70 190 410


TOTAL FINANCEMENT 600 0 50 70 70 190 410
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 600 0 50 70 70 190 410
83399198000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROJET DE DEVELOPPEMENT DE L'AVICULTURE FAMILIALE 0 50 70 70 190 410
12072 600

2 0 0 BANQUE MONDIALE 2 000 0 110 500 500 1 110 890


2 7 2 BCI-ETAT 800 0 110 110 110 330 470
TOTAL FINANCEMENT 2 800 0 220 610 610 1 440 1 360
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 800 0 220 610 610 1 440 1 360
83199199999 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROJET DE DEVELOPPEMENT DE L'ELEVAGE EN BASSE 0 220 610 610 1 440 1 360
12073 CASAMANCE ET MOYENNE CASAMANCE
2 800

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 12 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Elevage
2 7 1 BCI-ETAT 13 000 8 928 800 900 900 2 600 1 472
TOTAL FINANCEMENT 13 000 8 928 800 900 900 2 600 1 472
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 13 000 8 928 800 900 900 2 600 1 472
83499200000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
12074 PROJET D'APPUI AU DEVELOPPEMENT DE LA FILIERE 13 000 8 928 800 900 900 2 600 1 472
LAITIERE

2 1 0 BANQUE MONDIALE 16 000 0 0 250 500 750 15 250


2 7 2 BCI-ETAT 950 0 0 158 158 316 634
2 7 2 ETAT(Nature) 72 0 12 12 12 36 36
TOTAL FINANCEMENT 17 022 0 12 420 670 1 102 15 920
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 17 022 0 12 420 670 1 102 15 920
83193360001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
12075 PROJET D'APPUI AU PASTORALISME(PRASP) 17 022 0 12 420 670 1 102 15 920

2 7 1 BCI-ETAT 300 0 300 0 0 300 0


TOTAL FINANCEMENT 300 0 300 0 0 300 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 300 0 300 0 0 300 0
83999210001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
12076 PROGRAMME OPERATIONS SAUVEGARDE DU BETAIL 300 0 300 0 0 300 0

2 1 0 FIDA 4 375 0 0 1 250 1 000 2 250 2 125


TOTAL FINANCEMENT 4 375 0 0 1 250 1 000 2 250 2 125
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 4 375 0 0 1 250 1 000 2 250 2 125
83996927083 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
12077 PROJET APPUI FILIERES AGRICOLES/EXTENSION VOLET 4 375 0 0 1 250 1 000 2 250 2 125
ELEVAGE

2 1 0 FIDA 2 500 0 0 500 1 000 1 500 1 000


TOTAL FINANCEMENT 2 500 0 0 500 1 000 1 500 1 000
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 500 0 0 500 1 000 1 500 1 000
83296928112 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
12078 PROGRAMME APPUI AU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET A 2 500 0 0 500 1 000 1 500 1 000
L'ENTREPREUNARIAL RURAL

TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 12 129 743 39 552 12 773 14 148 15 030 41 951 48 240
Elevage
En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
Déjà Acquis 129 743 39 552 12 773 14 148 15 030 41 951 48 240
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
Eaux et Forêts
2 7 1 BCI-ETAT 4 400 3 402 220 378 300 898 100
TOTAL FINANCEMENT 4 400 3 402 220 378 300 898 100
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 4 400 3 402 220 378 300 898 100
82099006990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13001 CAMPAGNE NATIONALE DE REBOISEMENT 4 400 3 402 220 378 300 898 100

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 13 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Eaux et Forêts
2 0 0 Suisse 270 270 0 0 0 0 0
2 7 1 BCI-ETAT 1 281 812 108 155 206 469 0
2 7 1 ETAT(Budget Fonct.) 279 279 0 0 0 0 0
TOTAL FINANCEMENT 1 830 1 361 108 155 206 469 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 830 1 361 108 155 206 469 0
82093003011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13010 EDUCATION ENVIRONNEMENTALE REHABILITATION PARC 1 830 1 361 108 155 206 469 0
FORESTIER ZOOLOGIQUE HANN

2 0 0 FEM 17 935 17 035 200 350 350 900 0


2 7 2 BCI-ETAT 700 386 81 117 116 314 0
TOTAL FINANCEMENT 18 635 17 421 281 467 466 1 214 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 18 635 17 421 281 467 466 1 214 0
82199064059 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13021 PROJET D'AMENAGEMENT DU MASSIF DU FOUTA DJALLON 18 635 17 421 281 467 466 1 214 0

2 0 0 JAPON 2 500 2 500 0 0 0 0 0


2 7 1 BCI-ETAT 2 778 1 881 220 290 387 897 0
TOTAL FINANCEMENT 5 278 4 381 220 290 387 897 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 5 278 4 381 220 290 387 897 0
82299066000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13023 PROJET DE RENFORCEMENT DU DISPOSITIF DE LUTTE 5 278 4 381 220 290 387 897 0
CONTRE LES FEUX DE BROUSSE (PROLFB)

2 7 1 BCI-ETAT 496 230 58 97 111 266 0


TOTAL FINANCEMENT 496 230 58 97 111 266 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 496 230 58 97 111 266 0
82299067001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13026 PROGRAMME NATIONAL DE SEMENCES FORESTIERES 496 230 58 97 111 266 0

2 7 1 BCI-ETAT 4 350 2 462 575 643 670 1 888 0


TOTAL FINANCEMENT 4 350 2 462 575 643 670 1 888 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 4 350 2 462 575 643 670 1 888 0
82199068059 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13028 PROJET DE REHABILITATION DU PARC NATIONAL DE 4 350 2 462 575 643 670 1 888 0
NIOKOLOKOBA

2 7 1 BCI-ETAT 619 433 50 66 70 186 0


TOTAL FINANCEMENT 619 433 50 66 70 186 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 619 433 50 66 70 186 0
82993126019 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13032 PROJET GESTION QUALITE AIR MILIEU URBAIN 619 433 50 66 70 186 0

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 14 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Eaux et Forêts
2 0 0 JAPON 1 810 1 150 210 200 250 660 0
2 0 0 FEM 1 306 550 223 233 300 756 0
2 0 0 PNUD 825 400 75 175 175 425 0
2 7 2 BCI-ETAT 3 579 1 870 406 650 653 1 709 0
TOTAL FINANCEMENT 7 520 3 970 914 1 258 1 378 3 550 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 7 520 3 970 914 1 258 1 378 3 550 0
82198136001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13062 PROGRAMME ECO-VILLAGES 7 520 3 970 914 1 258 1 378 3 550 0

2 7 1 BCI-ETAT 806 356 150 150 150 450 0


TOTAL FINANCEMENT 806 356 150 150 150 450 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 806 356 150 150 150 450 0
82199101001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13070 PROJET DE MISE EN OEUVRE DES PLANS D'ACTION 806 356 150 150 150 450 0
ENVIRONNEMENTAUX ET REGIONAUX (PAER)

2 7 1 BCI-ETAT 2 800 1 332 646 499 323 1 468 0


TOTAL FINANCEMENT 2 800 1 332 646 499 323 1 468 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 800 1 332 646 499 323 1 468 0
80393204001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13071 PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DU MEDD 2 800 1 332 646 499 323 1 468 0

2 0 0 ACDI 8 136 5 093 2 035 722 286 3 043 0


2 7 2 BCI-ETAT 256 256 0 0 0 0 0
TOTAL FINANCEMENT 8 392 5 349 2 035 722 286 3 043 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 8 392 5 349 2 035 722 286 3 043 0
82193206109 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13072 PROGRAMME D'APPUI AU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 8 392 5 349 2 035 722 286 3 043 0
DE LA CASAMANCE

2 0 0 Fonds Nordique de Développement 1 832 1 280 94 191 267 552 0


2 1 0 BANQUE MONDIALE 10 029 7 400 976 837 816 2 629 0
2 7 2 BCI-ETAT 1 712 586 354 386 386 1 126 0
TOTAL FINANCEMENT 13 573 9 266 1 424 1 414 1 469 4 307 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 13 573 9 266 1 424 1 414 1 469 4 307 0
73298168001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13080 PROJET DE GESTION DURABLE ET PARTICIPATIVE DES 13 573 9 266 1 424 1 414 1 469 4 307 0
ENERGIES TRADITIONNELLES ET DE SUBSTITUTION II

2 0 0 JAPON 3 865 2 565 450 450 400 1 300 0


2 7 2 BCI-ETAT 98 38 20 20 20 60 0
TOTAL FINANCEMENT 3 963 2 603 470 470 420 1 360 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 3 963 2 603 470 470 420 1 360 0
81193239001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13089 PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES POUR LE 3 963 2 603 470 470 420 1 360 0
CONTROLE DE LA DEGRADATION DES TERRES ET LA
PROMOTION DE LEUR VALORISATION DANS LES ZONES DE SO

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 15 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Eaux et Forêts
2 7 1 BCI-ETAT 1 140 289 270 281 300 851 0
TOTAL FINANCEMENT 1 140 289 270 281 300 851 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 140 289 270 281 300 851 0
73093274001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13115 EXTENSION, ORGANISATION ET GESTION PARTICIPATIVE DU 1 140 289 270 281 300 851 0
RESEAU DES AIRES MARINES PROTEGEES DU SENEGAL

2 7 1 BCI-ETAT 473 123 100 100 150 350 0


TOTAL FINANCEMENT 473 123 100 100 150 350 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 473 123 100 100 150 350 0
73098187001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13128 PROGRAMME DE PROMOTION DES EMPLOIS VERTS 473 123 100 100 150 350 0

2 7 1 BCI-ETAT 2 361 495 604 612 650 1 866 0


TOTAL FINANCEMENT 2 361 495 604 612 650 1 866 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 361 495 604 612 650 1 866 0
82099171001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13130 PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT FORESTIER ET 2 361 495 604 612 650 1 866 0
REHABILITATION DES FORETS CLASSEES

2 7 1 BCI-ETAT 946 224 231 241 250 722 0


TOTAL FINANCEMENT 946 224 231 241 250 722 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 946 224 231 241 250 722 0
82193323001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13138 PROJET DE RELANCE DES FILIERES DE PRODUITS 946 224 231 241 250 722 0
FORESTIERS

2 7 1 BCI-ETAT 159 0 52 52 55 159 0


TOTAL FINANCEMENT 159 0 52 52 55 159 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 159 0 52 52 55 159 0
30093348001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13143 PROGRAMME DE MISE EN OEUVRE DE LA VEILLE 159 0 52 52 55 159 0
ENVIRONNEMENTALE

2 7 1 BCI-ETAT 98 0 31 32 35 98 0
TOTAL FINANCEMENT 98 0 31 32 35 98 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 98 0 31 32 35 98 0
812941290000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13144 PROJET DE GDT DANS LES SITES DE DJILOR ET SOKONE 98 0 31 32 35 98 0

2 7 1 BCI-ETAT 300 0 76 110 114 300 0


TOTAL FINANCEMENT 300 0 76 110 114 300 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 300 0 76 110 114 300 0
82192088001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13145 PROJET D'AMENAGEMENT DES PLANTATIONS LITTORALES 300 0 76 110 114 300 0
SUR LA GRANDE COTE (PAPLGC)

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 16 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Eaux et Forêts
2 7 1 BCI-ETAT 660 0 210 220 230 660 0
TOTAL FINANCEMENT 660 0 210 220 230 660 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 660 0 210 220 230 660 0
80293349001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13149 RENFORCEMENT DU CENTRE D'INTERVENTION D'URGENCE 660 0 210 220 230 660 0
DOTE D'UN NUMERO VERT ET DU DISPOSITIF
D'EVALUATION ENVIRONNEMENTALE

2 7 1 BCI-ETAT 180 0 60 60 60 180 0


TOTAL FINANCEMENT 180 0 60 60 60 180 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 180 0 60 60 60 180 0
309933500000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13150 PROJET DE GESTION ET DE DEVELOPPEMENT DE LA 180 0 60 60 60 180 0
BIOSECURITE

2 0 0 Union Européenne/FED 6 535 3 785 845 950 955 2 750 0


2 0 0 JAPON 5 318 5 318 0 0 0 0 0
2 7 2 BCI-ETAT 2 851 962 481 450 500 1 431 458
TOTAL FINANCEMENT 14 704 10 065 1 326 1 400 1 455 4 181 458
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 14 704 10 065 1 326 1 400 1 455 4 181 458
82196309990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13156 PROGRAMME DE CONSOLIDATION DES ZONES COTIERES 14 704 10 065 1 326 1 400 1 455 4 181 458
FRAGILES

2 0 0 BANQUE MONDIALE 3 000 0 500 1 300 1 200 3 000 0


2 7 2 BCI-ETAT 6 000 4 232 519 500 500 1 519 249
TOTAL FINANCEMENT 9 000 4 232 1 019 1 800 1 700 4 519 249
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 9 000 4 232 1 019 1 800 1 700 4 519 249
82199047000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13158 PROGRAMME GRANDE MURAILLE VERTE 9 000 4 232 1 019 1 800 1 700 4 519 249

2 7 1 BCI-ETAT 4 250 3 190 384 300 376 1 060 0


TOTAL FINANCEMENT 4 250 3 190 384 300 376 1 060 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 4 250 3 190 384 300 376 1 060 0
820930770000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13162 PROGRAMME DE GESTION DE LA PLANIFICATION 4 250 3 190 384 300 376 1 060 0
STRATEGIQUE ET OPERATIONNELLE DU MEDD

2 7 1 BCI-ETAT 395 0 100 100 195 395 0


TOTAL FINANCEMENT 395 0 100 100 195 395 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 395 0 100 100 195 395 0
82092089001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13164 PROGRAMME NATIONAL DE GESTION ECOLOGIQUEMENT 395 0 100 100 195 395 0
RATIONNELLE DES PRODUITS CHIMIQUES DANS LES
SECTEURS DE L'ORPAILLAGE ET DE L'AGRICULTURE

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 17 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Eaux et Forêts
2 7 1 BCI-ETAT 1 218 897 107 107 107 321 0
TOTAL FINANCEMENT 1 218 897 107 107 107 321 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 218 897 107 107 107 321 0
82093080000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13167 PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT DE L'EDUCATION ET DE 1 218 897 107 107 107 321 0
LA FORMATION ENVIRONNEMENTALE

2 7 1 BCI-ETAT 3 050 2 140 289 289 332 910 0


TOTAL FINANCEMENT 3 050 2 140 289 289 332 910 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 3 050 2 140 289 289 332 910 0
82097103000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13170 PROGRAMME SUIVI ENVIRONNEMENTAL (CENTRE DE SUIVI 3 050 2 140 289 289 332 910 0
ECOLOGIQUE)

2 7 1 BCI-ETAT 900 551 118 118 113 349 0


TOTAL FINANCEMENT 900 551 118 118 113 349 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 900 551 118 118 113 349 0
82093086072 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13175 PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DU 900 551 118 118 113 349 0
CENTRE FORET

1 1 0 BOAD 3 000 0 0 292 419 711 2 289


TOTAL FINANCEMENT 3 000 0 0 292 419 711 2 289
1 En Négociation 3 000 0 0 292 419 711 2 289
2 Déjà Acquis 0 0 0 0 0 0 0
73093362031 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13203 PROJET AGRO-FORESTIER DE LUTTE CONTRE 3 000 0 0 292 419 711 2 289
DESERTIFICATION AU DEPARTEMENT DE MBACKE

1 0 0 PNUD 3 000 0 0 150 500 650 2 350


TOTAL FINANCEMENT 3 000 0 0 150 500 650 2 350
1 En Négociation 3 000 0 0 150 500 650 2 350
2 Déjà Acquis 0 0 0 0 0 0 0
73994135001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13204 PROJET DE GESTION INTEGREE DES ECOSYSTEMES DU 3 000 0 0 150 500 650 2 350
SENEGAL (PGIES)

1 0 0 FEM 2 250 0 0 150 450 600 1 650


TOTAL FINANCEMENT 2 250 0 0 150 450 600 1 650
1 En Négociation 2 250 0 0 150 450 600 1 650
2 Déjà Acquis 0 0 0 0 0 0 0
73993363001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
13205 PROGRAMME DE RESTAURATION DES SOLS SALEES 2 250 0 0 150 450 600 1 650

TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 13 120 746 74 772 12 128 13 023 13 727 38 878 7 096
Eaux et Forêts
En Négociation 8 250 0 0 592 1 369 1 961 6 289
Déjà Acquis 112 496 74 772 12 128 12 431 12 358 36 917 807
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
Pêche

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 18 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Pêche
2 7 1 BCI-ETAT 9 000 6 481 680 680 680 2 040 479
TOTAL FINANCEMENT 9 000 6 481 680 680 680 2 040 479
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 9 000 6 481 680 680 680 2 040 479
83596328000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
14007 PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT DE L'AQUACULTURE 9 000 6 481 680 680 680 2 040 479

2 7 1 BCI-ETAT 1 000 480 120 150 150 420 100


TOTAL FINANCEMENT 1 000 480 120 150 150 420 100
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 000 480 120 150 150 420 100
83593127001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
14009 FONDS DE REDEPLOIEMENT PECHE INDUSTRIELLE 1 000 480 120 150 150 420 100
(RESTRUCTURATION ET MISE A NIVEAU DE L'INDUSTRIE DE
LA PECHE)

2 1 0 BANQUE MONDIALE 8 895 3 216 1 920 1 000 1 250 4 170 1 509


2 7 2 ETAT(Nature) 695 300 60 60 60 180 215
2 7 2 BCI-ETAT 800 590 55 55 55 165 45
TOTAL FINANCEMENT 10 390 4 106 2 035 1 115 1 365 4 515 1 769
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 10 390 4 106 2 035 1 115 1 365 4 515 1 769
83593194999 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
14014 PROGRAMME REGIONAL D'APPUI A LA PECHE ARTISANALE 10 390 4 106 2 035 1 115 1 365 4 515 1 769
EN AFRIQUE OCCIDENTALE (PRAO)

2 0 0 Union Européenne/FED 1 500 200 400 400 500 1 300 0


2 7 2 BCI-ETAT 2 437 544 163 163 163 489 1 404
TOTAL FINANCEMENT 3 937 744 563 563 663 1 789 1 404
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 3 937 744 563 563 663 1 789 1 404
83596732001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
14022 PROJET D'AMENAGEMENT DURABLE DES PECHERIES DU 3 937 744 563 563 663 1 789 1 404
SENEGAL (ADUPES)

2 7 1 BCI-ETAT 930 207 60 125 125 310 413


TOTAL FINANCEMENT 930 207 60 125 125 310 413
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 930 207 60 125 125 310 413
83596734001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
14031 PROJET D'INFRASTRUCTURES DE SOUTIEN A L'ACTIVITE 930 207 60 125 125 310 413
DES VEDETTES DE SURVEILLANCE DES PECHES

1 0 0 JAPON 4 010 0 0 1 000 1 000 2 000 2 010


TOTAL FINANCEMENT 4 010 0 0 1 000 1 000 2 000 2 010
1 En Négociation 4 010 0 0 1 000 1 000 2 000 2 010
2 Déjà Acquis 0 0 0 0 0 0 0
83996742071 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
14032 PROJET CONSTRUCTION REHABILITATION 4 010 0 0 1 000 1 000 2 000 2 010
INFRASTRUCTURES DEBARQUEMENT ET CONSERVATION
PRODUIT ISSUS INITIATIVES GESTION DURABLE RESSOURCES

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 19 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Pêche
1 1 0 BOAD 4 600 0 0 250 500 750 3 850
TOTAL FINANCEMENT 4 600 0 0 250 500 750 3 850
1 En Négociation 4 600 0 0 250 500 750 3 850
2 Déjà Acquis 0 0 0 0 0 0 0
83696743001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
14033 PROJET 10 FERMES AQUACOLES 4 600 0 0 250 500 750 3 850

2 7 1 BCI-ETAT 500 0 120 100 100 320 180


TOTAL FINANCEMENT 500 0 120 100 100 320 180
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 500 0 120 100 100 320 180
83599197990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
14043 PROJET DE GESTION DES CAPACITES DE PECHE 500 0 120 100 100 320 180
ARTISANALE

2 7 1 BCI-ETAT 3 000 2 254 100 120 120 340 406


TOTAL FINANCEMENT 3 000 2 254 100 120 120 340 406
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 3 000 2 254 100 120 120 340 406
83594003999 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
14107 SUIVI DE LA RESSOURCE HALIEUTIQUE 3 000 2 254 100 120 120 340 406

2 7 1 BCI-ETAT 6 000 3 329 250 250 250 750 1 921


TOTAL FINANCEMENT 6 000 3 329 250 250 250 750 1 921
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 6 000 3 329 250 250 250 750 1 921
83597010990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
14133 AIRES DE TRANSFORMATION (REALISATION 6 000 3 329 250 250 250 750 1 921
D'INFRASTRUCTURES ET D'EQUIPEMENT DE PECHE
MARITIME)

2 7 1 BCI-ETAT 9 000 3 369 175 150 150 475 5 156


TOTAL FINANCEMENT 9 000 3 369 175 150 150 475 5 156
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 9 000 3 369 175 150 150 475 5 156
83596256092 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
14146 PROGRAMME DE REHABILiTATION ET DE CONSTRUCTION 9 000 3 369 175 150 150 475 5 156
ET EQUIPEMENT DES SERVICES REGIONAUX

2 1 0 Espagne 7 282 0 1 000 2 267 2 100 5 367 1 915


2 1 0 INDE 15 409 450 900 900 1 000 2 800 12 159
2 7 2 BCI-ETAT 3 000 1 689 270 250 250 770 541
TOTAL FINANCEMENT 25 691 2 139 2 170 3 417 3 350 8 937 14 615
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 25 691 2 139 2 170 3 417 3 350 8 937 14 615
83597101999 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
14159 PROGRAMME CHAINE DE FROID PHASE II 25 691 2 139 2 170 3 417 3 350 8 937 14 615

2 7 1 BCI-ETAT 7 500 3 692 275 500 500 1 275 2 533


TOTAL FINANCEMENT 7 500 3 692 275 500 500 1 275 2 533
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 7 500 3 692 275 500 500 1 275 2 533
83596318119 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
14161 PROGRAMME DEVELOPPEMENT PECHE CONTINENTALE 7 500 3 692 275 500 500 1 275 2 533

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 20 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Pêche
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 14 85 558 26 801 6 548 8 420 8 953 23 921 34 836
Pêche
En Négociation 8 610 0 0 1 250 1 500 2 750 5 860
Déjà Acquis 76 948 26 801 6 548 7 170 7 453 21 171 28 976
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
Hydraulique rurale et agricole
2 7 1 BCI-ETAT 16 472 12 903 800 1 000 1 000 2 800 769
TOTAL FINANCEMENT 16 472 12 903 800 1 000 1 000 2 800 769
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 16 472 12 903 800 1 000 1 000 2 800 769
72297014990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
15001 DOTATION DU BUDGET INVESTISSEMENT AU FONDS 16 472 12 903 800 1 000 1 000 2 800 769
NATIONAL DE L'HYDRAULIQUE (FNH)

2 1 0 BAD/FAT 18 574 18 574 0 0 0 0 0


2 1 0 BID 8 400 3 500 4 900 0 0 4 900 0
2 7 2 BCI-ETAT 5 000 3 320 425 1 255 0 1 680 0
2 7 2 ETAT(Impôts et Taxes) 351 351 0 0 0 0 0
2 9 2 Bénéficiaires 1 278 1 278 0 0 0 0 0
TOTAL FINANCEMENT 33 603 27 023 5 325 1 255 0 6 580 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 33 603 27 023 5 325 1 255 0 6 580 0
81196023050 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
15002 PROJET PETITE IRRIGATION LOCALE: PHASE 33 603 27 023 5 325 1 255 0 6 580 0
COMPLEMENTAIRE

2 1 0 BAD/FAD 22 500 19 000 1 500 2 000 0 3 500 0


2 7 2 BCI-ETAT 3 450 3 150 300 0 0 300 0
TOTAL FINANCEMENT 25 950 22 150 1 800 2 000 0 3 800 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 25 950 22 150 1 800 2 000 0 3 800 0
72297201999 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
15030 PROGRAMME EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT DU 25 950 22 150 1 800 2 000 0 3 800 0
MILLENAIRE (PEPAM) SOUS PROGRAMME BAD PHASE II

2 7 1 BCI-ETAT 3 500 2 103 300 300 300 900 497


TOTAL FINANCEMENT 3 500 2 103 300 300 300 900 497
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 3 500 2 103 300 300 300 900 497
72297202001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
15031 APPUI AMELIORATION ADDUCTION EAU POTABLE (AEP) 3 500 2 103 300 300 300 900 497
CEREMONIES RELIGIEUSES

2 1 0 BANQUE MONDIALE 25 000 20 500 2 507 1 993 0 4 500 0


TOTAL FINANCEMENT 25 000 20 500 2 507 1 993 0 4 500 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 25 000 20 500 2 507 1 993 0 4 500 0
72296657990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
15033 PEPAM-IDA 25 000 20 500 2 507 1 993 0 4 500 0

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 21 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Hydraulique rurale et agricole
2 0 0 Belgique 7 500 2 300 1 500 1 500 2 200 5 200 0
2 7 2 BCI-ETAT 800 405 70 150 175 395 0
TOTAL FINANCEMENT 8 300 2 705 1 570 1 650 2 375 5 595 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 8 300 2 705 1 570 1 650 2 375 5 595 0
72296662990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
15037 PROJET DE REALISATION DE BASSINS DE RETENTION ET DE 8 300 2 705 1 570 1 650 2 375 5 595 0
VALORISATION DES FORAGES (BARVAFOR)

2 1 0 BADEA 5 000 822 1 000 2 000 678 3 678 500


2 7 2 BCI-ETAT 2 500 349 500 500 800 1 800 351
TOTAL FINANCEMENT 7 500 1 171 1 500 2 500 1 478 5 478 851
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 7 500 1 171 1 500 2 500 1 478 5 478 851
72296679990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
15038 PROJET ADDUCTION D'EAU POTABLE ILES DU SALOUM 7 500 1 171 1 500 2 500 1 478 5 478 851

2 1 0 BAD/FAD 35 000 500 2 000 4 000 5 000 11 000 23 500


2 7 2 BCI-ETAT 6 000 0 615 1 000 1 500 3 115 2 885
TOTAL FINANCEMENT 41 000 500 2 615 5 000 6 500 14 115 26 385
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 41 000 500 2 615 5 000 6 500 14 115 26 385
72296741001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
15042 PROJET SECTORIEL EAU ET ASSAINISSEMENT 41 000 500 2 615 5 000 6 500 14 115 26 385

2 7 1 BCI-ETAT 1 700 600 250 350 500 1 100 0


TOTAL FINANCEMENT 1 700 600 250 350 500 1 100 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 700 600 250 350 500 1 100 0
72296709043 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
15043 MAITRISE DES EAUX DE SURFACE SUR DES PBV 1 700 600 250 350 500 1 100 0

2 7 1 BCI-ETAT 10 000 1 789 3 000 2 000 2 000 7 000 1 211


TOTAL FINANCEMENT 10 000 1 789 3 000 2 000 2 000 7 000 1 211
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 10 000 1 789 3 000 2 000 2 000 7 000 1 211
72296839001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
15046 PROGRAMME DE REALISATION DE 300 FORAGES 10 000 1 789 3 000 2 000 2 000 7 000 1 211

2 7 2 BCI-ETAT 2 361 40 400 545 800 1 745 576


TOTAL FINANCEMENT 2 361 40 400 545 800 1 745 576
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 361 40 400 545 800 1 745 576
73996854001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
15047 CONTREPARTIE SEN/030 - VOLET 2 : APPUI A L'EXECUTION 2 361 40 400 545 800 1 745 576
NATIONALE, VOLET EAU ET ASSAINISSEMENT

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 22 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Hydraulique rurale et agricole
2 1 0 BANQUE MONDIALE 15 000 500 1 500 2 500 3 000 7 000 7 500
2 7 2 BCI-ETAT 1 805 452 450 500 403 1 353 0
TOTAL FINANCEMENT 16 805 952 1 950 3 000 3 403 8 353 7 500
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 16 805 952 1 950 3 000 3 403 8 353 7 500
72296842999 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
15048 PROJET DE GESTION INTEGRE DES RESSOURCES EN EAU ET 16 805 952 1 950 3 000 3 403 8 353 7 500
DEVELOPPEMENT USAGES MULTIPLES (PGIRE) PHASE II

2 0 0 UEMOA 36 0 18 18 0 36 0
2 1 0 BID 6 250 0 1 000 2 000 2 000 5 000 1 250
2 7 2 BCI-ETAT 575 0 50 325 200 575 0
TOTAL FINANCEMENT 6 861 0 1 068 2 343 2 200 5 611 1 250
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 6 861 0 1 068 2 343 2 200 5 611 1 250
72296848001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
15049 PROJET BID-UEMOA D'HYDRAULIQUE RURALE ET 6 861 0 1 068 2 343 2 200 5 611 1 250
D'ASSAINISSEMENT

2 0 0 Belgique 5 247 0 1 239 1 500 1 508 4 247 1 000


2 7 2 BCI-ETAT 1 000 0 200 500 300 1 000 0
TOTAL FINANCEMENT 6 247 0 1 439 2 000 1 808 5 247 1 000
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 6 247 0 1 439 2 000 1 808 5 247 1 000
72296851999 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
15050 PROJET D'AMELIORATION DES SERVICES D'EAU POTABLE 6 247 0 1 439 2 000 1 808 5 247 1 000
ET D'ASSAINISSEMENT EN MILIEU RURAL (PASEPAR)

2 0 0 LUXEMBOURG 2 919 1 254 943 479 243 1 665 0


TOTAL FINANCEMENT 2 919 1 254 943 479 243 1 665 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 919 1 254 943 479 243 1 665 0
73096763001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
15052 SEN/030 - PROGRAMME D'APPUI A L'EXECUTION NATIONALE 2 919 1 254 943 479 243 1 665 0
/ VOLET 2 / EAU ET ASSAINISSEMENT

2 7 1 BCI-ETAT 2 000 0 400 500 500 1 400 600


TOTAL FINANCEMENT 2 000 0 400 500 500 1 400 600
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 000 0 400 500 500 1 400 600
72296880041 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
15053 PROJET D'ADDUCTION D'EAU POTABLE ET 2 000 0 400 500 500 1 400 600
D'ASSAINISSEMENT AUTOUR DU LAC DE GUIERS

2 1 0 BOAD 10 000 0 0 1 000 2 000 3 000 7 000


2 7 2 BCI-ETAT 55 500 500 500 1 000 1 500 3 000 52 000
TOTAL FINANCEMENT 65 500 500 500 2 000 3 500 6 000 59 000
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 65 500 500 500 2 000 3 500 6 000 59 000
722969180312 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
15054 PROJET ALIMENTATION EAU POTABLE TOUBA 65 500 500 500 2 000 3 500 6 000 59 000

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 23 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Hydraulique rurale et agricole
1 1 0 BADEA 5 000 0 0 500 1 500 2 000 3 000
TOTAL FINANCEMENT 5 000 0 0 500 1 500 2 000 3 000
1 En Négociation 5 000 0 0 500 1 500 2 000 3 000
2 Déjà Acquis 0 0 0 0 0 0 0
72296937029 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
15055 PROJET D'ADDUCTION D'EAU POTABBLE DES ILES DE LA 5 000 0 0 500 1 500 2 000 3 000
BASSE CASAMANCE

2 0 0 Corée du Sud 3 250 0 0 250 1 250 1 500 1 750


TOTAL FINANCEMENT 3 250 0 0 250 1 250 1 500 1 750
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 3 250 0 0 250 1 250 1 500 1 750
72096943001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
15056 PROJET D'APPROVISIONNEMENT EN EAU POTABLE 2ème 3 250 0 0 250 1 250 1 500 1 750
PHASE

2 7 1 BCI-ETAT 11 945 7 593 500 350 350 1 200 3 152


TOTAL FINANCEMENT 11 945 7 593 500 350 350 1 200 3 152
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 11 945 7 593 500 350 350 1 200 3 152
72296029990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
15086 RENOUVELLEMENT ANCIENS FORAGES 11 945 7 593 500 350 350 1 200 3 152

2 7 1 BCI-ETAT 16 046 12 690 600 856 800 2 256 1 100


TOTAL FINANCEMENT 16 046 12 690 600 856 800 2 256 1 100
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 16 046 12 690 600 856 800 2 256 1 100
81196034990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
15512 PROGRAMME DE REALISATION DES BASSINS DE RETENTION 16 046 12 690 600 856 800 2 256 1 100

2 7 1 BCI-ETAT 2 225 1 650 75 50 50 175 400


TOTAL FINANCEMENT 2 225 1 650 75 50 50 175 400
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 225 1 650 75 50 50 175 400
72297085990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
15520 PEPAM-FOURNITURE ET POSE DE 150 COMPTEURS DE 2 225 1 650 75 50 50 175 400
PRODUCTION ET DE 1500 COMPTEURS DE DE DISTRIBUTION

2 7 1 BCI-ETAT 2 000 1 162 75 50 50 175 663


TOTAL FINANCEMENT 2 000 1 162 75 50 50 175 663
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 000 1 162 75 50 50 175 663
72297086990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
15521 PEPAM-REALISATION DE 4000 BRANCHEMENTS 2 000 1 162 75 50 50 175 663
PARTICULIERS

TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 15 316 185 117 285 27 617 30 971 30 607 89 195 109 705
Hydraulique rurale et agricole
En Négociation 5 000 0 0 500 1 500 2 000 3 000
Déjà Acquis 311 184 117 285 27 617 30 471 29 107 87 195 106 704
A Rechercher 1 0 0 0 0 0 1
Etudes et Recherches/primaire

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 24 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Etudes et Recherches/primaire
2 7 1 BCI-ETAT 660 335 110 110 105 325 0
TOTAL FINANCEMENT 660 335 110 110 105 325 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 660 335 110 110 105 325 0
72394063001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
18006 DIRECTION GENERALE DE LA PRODUCTION DES 660 335 110 110 105 325 0
RESSOURCES EN EAU (DGPRE) -FONDS D'ETUDES

2 7 1 BCI-ETAT 800 445 150 100 105 355 0


TOTAL FINANCEMENT 800 445 150 100 105 355 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 800 445 150 100 105 355 0
45494090001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
18011 PROJET DE RECHERCHE ET DE DEVELOPPEMENT DU 800 445 150 100 105 355 0
PALMIER A HUILE

2 7 1 BCI-ETAT 120 40 40 40 0 80 0
TOTAL FINANCEMENT 120 40 40 40 0 80 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 120 40 40 40 0 80 0
45398219001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
18013 PROJET DE PROMOTION CULTURE SOUS SERRE 120 40 40 40 0 80 0

TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 18 1 580 820 300 250 210 760 0
Etudes et Recherches/primaire
En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
Déjà Acquis 1 580 820 300 250 210 760 0
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
Appui institutionnel, renforcement et assistance technique/primaire
2 7 1 BCI-ETAT 5 085 3 800 300 500 485 1 285 0
TOTAL FINANCEMENT 5 085 3 800 300 500 485 1 285 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 5 085 3 800 300 500 485 1 285 0
11199079999 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
19016 PROGRAMME D'APPUI A LA RELANCE SOCIO ECONOMIQUE 5 085 3 800 300 500 485 1 285 0
EN CASAMANCE

2 7 1 BCI-ETAT 1 400 1 000 150 150 100 400 0


TOTAL FINANCEMENT 1 400 1 000 150 150 100 400 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 400 1 000 150 150 100 400 0
81492065001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
19022 PROJET SUIVI ECOTOXICOLOGIQUE 1 400 1 000 150 150 100 400 0

2 0 0 BANQUE MONDIALE 1 620 1 182 438 0 0 438 0


TOTAL FINANCEMENT 1 620 1 182 438 0 0 438 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 620 1 182 438 0 0 438 0
81998198029 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
19033 FONDS FIDUCIAIRE D'INITIATIVES DE CONSOLIDATION DE 1 620 1 182 438 0 0 438 0
LA PAIX AU NIVEAU COMMUNAUTAIRE EN CASAMANCE

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 25 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

PRIMAIRE
Appui institutionnel, renforcement et assistance technique/primaire
2 7 1 BCI-ETAT 4 750 2 600 500 500 500 1 500 650
TOTAL FINANCEMENT 4 750 2 600 500 500 500 1 500 650
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 4 750 2 600 500 500 500 1 500 650
81995027000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
19503 FONDS NATIONAL DEVELOPPEMENT AGRO-SYLVO- 4 750 2 600 500 500 500 1 500 650
PASTORAL

TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 19 12 855 8 582 1 388 1 150 1 085 3 623 650
Appui institutionnel, renforcement et assistance technique/primaire
En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
Déjà Acquis 12 855 8 582 1 388 1 150 1 085 3 623 650
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
TOTAL PROJETS 1 979 988 700 727 215 856 231 379 248 500 695 735 583 526
En Négociation 58 610 0 1 000 5 658 9 323 15 981 42 629
Déjà Acquis 1 921 377 700 727 214 856 225 721 239 177 679 754 540 896
A Rechercher 1 0 0 0 0 0 1
SECONDAIRE
Mines
2 7 1 BCI-ETAT 12 902 10 252 940 960 750 2 650 0
TOTAL FINANCEMENT 12 902 10 252 940 960 750 2 650 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 12 902 10 252 940 960 750 2 650 0
84294013999 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
21001 ETUDE PROSPECTION PROMOTION GEOL/MIN 12 902 10 252 940 960 750 2 650 0

2 7 1 BCI-ETAT 1 000 470 105 150 164 419 111


TOTAL FINANCEMENT 1 000 470 105 150 164 419 111
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 000 470 105 150 164 419 111
70093248001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
21010 PROJET D'EQUIPEMENT DES STRUCTURES DECONCENTREES 1 000 470 105 150 164 419 111
ET CENTRALES DES SERVICES DES MINES

2 7 1 BCI-ETAT 150 50 50 25 25 100 0


TOTAL FINANCEMENT 150 50 50 25 25 100 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 150 50 50 25 25 100 0
84199183001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
21014 PROGRAMME INITIATIVE POUR LA TRANSPARENCE DES 150 50 50 25 25 100 0
INDUSTRIES EXTRACTIVES (ITIE) EXTR

2 7 1 BCI-ETAT 200 50 50 50 50 150 0


TOTAL FINANCEMENT 200 50 50 50 50 150 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 200 50 50 50 50 150 0
84199184001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
21015 PROJET DE RECHERCHE DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION 200 50 50 50 50 150 0

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 26 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

SECONDAIRE
Mines
2 7 1 BCI-ETAT 3 000 0 0 75 419 494 2 506
TOTAL FINANCEMENT 3 000 0 0 75 419 494 2 506
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 3 000 0 0 75 419 494 2 506
84096941011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
21016 ENCADREMENT ET PROMOTION DES MINES ARTISANALES 3 000 0 0 75 419 494 2 506

TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 21 17 252 10 822 1 145 1 260 1 408 3 813 2 617
Mines
En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
Déjà Acquis 17 252 10 822 1 145 1 260 1 408 3 813 2 617
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
Industrie
2 7 1 BCI-ETAT 164 154 10 0 0 10 0
TOTAL FINANCEMENT 164 154 10 0 0 10 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 164 154 10 0 0 10 0
84393121011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
22002 APPUI BOURSE NATIONALE DE SOUS TRAITANCE 164 154 10 0 0 10 0

2 7 1 BCI-ETAT 905 605 100 100 100 300 0


TOTAL FINANCEMENT 905 605 100 100 100 300 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 905 605 100 100 100 300 0
84398079001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
22004 PROGRAMME D'ACQUISITION ET DE DIFFUSION 905 605 100 100 100 300 0
TECHNOLOGIQUES

2 7 1 BCI-ETAT 600 290 100 100 110 310 0


TOTAL FINANCEMENT 600 290 100 100 110 310 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 600 290 100 100 110 310 0
61498099001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
22005 PLAN STRATEGIQUE POUR LA FORTIFICATION DES 600 290 100 100 110 310 0
ALIMENTS EN MICRONUTRIMENTS AU SENEGAL

2 7 1 BCI-ETAT 500 221 73 104 102 279 0


TOTAL FINANCEMENT 500 221 73 104 102 279 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 500 221 73 104 102 279 0
80398161001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
22011 PROJET DE PROMOTION DES FILIERES AGROALIMENTAIRES 500 221 73 104 102 279 0
TRADITIONNELLES ET EMERGENTES

2 7 1 BCI-ETAT 188 94 23 35 36 94 0
TOTAL FINANCEMENT 188 94 23 35 36 94 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 188 94 23 35 36 94 0
84393277001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
22012 PROJET DE MISE EN PLACE DE L'UNITE DE COORDINATION 188 94 23 35 36 94 0
ET DE SUIVI DU PROGRAMME CROISSANCE PME

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 27 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

SECONDAIRE
Industrie
2 7 1 BCI-ETAT 937 667 85 90 95 270 0
TOTAL FINANCEMENT 937 667 85 90 95 270 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 937 667 85 90 95 270 0
87198065001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
22013 CELLULE ENTREPRISES EN DIFFICULTE 937 667 85 90 95 270 0

2 0 0 Agence Francaise de Developpement 22 422 11 599 3 000 3 501 4 322 10 823 0


2 7 2 BCI-ETAT 4 500 2 500 850 1 000 150 2 000 0
TOTAL FINANCEMENT 26 922 14 099 3 850 4 501 4 472 12 823 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 26 922 14 099 3 850 4 501 4 472 12 823 0
84093186001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
22015 FONDS D'APPUI A LA MISE A NIVEAU DES ENTREPRISES 26 922 14 099 3 850 4 501 4 472 12 823 0

2 0 0 RFA/GTZ 4 220 3 520 500 200 0 700 0


TOTAL FINANCEMENT 4 220 3 520 500 200 0 700 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 4 220 3 520 500 200 0 700 0
87198141001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
22016 PROGRAMME D'APPUI A LA COMPETITIVITE ET LA 4 220 3 520 500 200 0 700 0
CROISSANCE DES PME ET A LA PERFORMANCE DU SECTEUR
DE LA MICROFINANCE (PACC)

2 7 1 BCI-ETAT 2 550 1 950 211 211 178 600 0


TOTAL FINANCEMENT 2 550 1 950 211 211 178 600 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 550 1 950 211 211 178 600 0
87198030001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
22017 BUREAU DE MISE A NIVEAU DES ENTREPRISES 2 550 1 950 211 211 178 600 0

2 1 0 BAD/FAD 750 750 0 0 0 0 0


2 7 1 BCI-ETAT 510 70 170 170 100 440 0
TOTAL FINANCEMENT 1 260 820 170 170 100 440 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 260 820 170 170 100 440 0
87198203001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
22018 PROJET D'APPUI A LA PROMOTION DU SECTEUR PRIVE 1 260 820 170 170 100 440 0

2 7 1 BCI-ETAT 1 807 1 207 180 200 220 600 0


TOTAL FINANCEMENT 1 807 1 207 180 200 220 600 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 807 1 207 180 200 220 600 0
84393298001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
22019 PROJET D'APPUI A L'AGENCE DE DEVELOPPEMENT DES PME 1 807 1 207 180 200 220 600 0

2 7 1 BCI-ETAT 14 250 5 250 3 000 3 000 3 000 9 000 0


TOTAL FINANCEMENT 14 250 5 250 3 000 3 000 3 000 9 000 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 14 250 5 250 3 000 3 000 3 000 9 000 0
70096748001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
22020 FONDS SOUVERAIN D'INVESTISSEMENTS STRATEGIQUES 14 250 5 250 3 000 3 000 3 000 9 000 0
(FONSIS)

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 28 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

SECONDAIRE
Industrie
2 7 1 BCI-ETAT 50 000 0 0 14 439 19 655 34 094 15 906
TOTAL FINANCEMENT 50 000 0 0 14 439 19 655 34 094 15 906
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 50 000 0 0 14 439 19 655 34 094 15 906
70097350011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROJET D'AMENAGEMENT DE LA ZONE ECONOMIQUE ET 50 000 0 0 14 439 19 655 34 094 15 906
22027 SPECIALE INTEGREE (ZONES DEDIEES AUX SERVICES
D'EXPORT PRETES A L'EMPLOI)

2 7 1 BCI-ETAT 29 532 2 100 17 900 5 532 4 000 27 432 0


TOTAL FINANCEMENT 29 532 2 100 17 900 5 532 4 000 27 432 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 29 532 2 100 17 900 5 532 4 000 27 432 0
84397365001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PLATEFORMES INDUSTRIELLES INTEGREES 29 532 2 100 17 900 5 532 4 000 27 432 0
22028

2 0 0 FONDATION BILL GATES 4 315 3 515 400 400 0 800 0


2 0 0 PNUD 1 553 1 553 0 0 0 0 0
2 7 2 BCI-ETAT 5 195 2 645 550 600 1 000 2 150 400
2 9 2 Bénéficiaires 834 734 100 0 0 100 0
TOTAL FINANCEMENT 11 897 8 447 1 050 1 000 1 000 3 050 400
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 11 897 8 447 1 050 1 000 1 000 3 050 400
84099026990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PLATES -FORMES MULTIFONCTIONNELLES 11 897 8 447 1 050 1 000 1 000 3 050 400
22834

TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 22 145 732 39 424 27 252 29 682 33 068 90 002 16 306
Industrie
En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
Déjà Acquis 145 732 39 424 27 252 29 682 33 068 90 002 16 306
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
Artisanat
2 0 0 JAPON 530 530 0 0 0 0 0
2 7 2 BCI-ETAT 250 150 40 60 0 100 0
TOTAL FINANCEMENT 780 680 40 60 0 100 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 780 680 40 60 0 100 0
84498157001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROGRAMME UN VILLAGE UN PRODUIT 780 680 40 60 0 100 0
23003

2 7 1 BCI-ETAT 2 800 200 0 234 523 757 1 843


TOTAL FINANCEMENT 2 800 200 0 234 523 757 1 843
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 800 200 0 234 523 757 1 843
84496724001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROJET DE CONSTRUCTION DE VILLAGES ARTISANAUX 2 800 200 0 234 523 757 1 843
23006

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 29 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

SECONDAIRE
Artisanat
2 7 1 BCI-ETAT 2 100 0 1 000 500 600 2 100 0
TOTAL FINANCEMENT 2 100 0 1 000 500 600 2 100 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 100 0 1 000 500 600 2 100 0
84496903999 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
23011 PROJET DE CREATION DE CENTRES DE DEVELOPPEMENT 2 100 0 1 000 500 600 2 100 0
ARTISANAL (DIAMNIADIO, MEKHE, THIONK ESSYL)

2 7 1 BCI-ETAT 5 500 0 1 500 2 000 2 000 5 500 0


TOTAL FINANCEMENT 5 500 0 1 500 2 000 2 000 5 500 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 5 500 0 1 500 2 000 2 000 5 500 0
84496907001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
23019 PLAN SECTORIEL PILOTE: ARTISANAT D'ART 5 500 0 1 500 2 000 2 000 5 500 0

TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 23 11 180 880 2 540 2 794 3 123 8 457 1 843
Artisanat
En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
Déjà Acquis 11 180 880 2 540 2 794 3 123 8 457 1 843
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
Energie
2 1 0 Agence Chinoise de Coop. Internatio. 41 000 17 663 5 337 5 500 5 500 16 337 7 000
TOTAL FINANCEMENT 41 000 17 663 5 337 5 500 5 500 16 337 7 000
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 41 000 17 663 5 337 5 500 5 500 16 337 7 000
80999078011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24008 PROJET DE REALISATION ET D'EXTENSION DU RESEAU DE 41 000 17 663 5 337 5 500 5 500 16 337 7 000
DISTRIBUTION ELECTRIQUE DE DAKAR (BOUCLE DE
DAKAR 2)

2 7 1 BCI-ETAT 8 200 7 150 150 300 300 750 300


TOTAL FINANCEMENT 8 200 7 150 150 300 300 750 300
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 8 200 7 150 150 300 300 750 300
74394014999 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24009 PROSPECTION PROMOTION PETROLE 8 200 7 150 150 300 300 750 300

2 0 0 RFA/KFW 13 119 0 3 000 3 000 5 000 11 000 2 119


2 1 0 BAD/FAD 31 486 0 2 000 2 000 2 000 6 000 25 486
2 1 0 BID 30 830 0 1 000 1 000 1 000 3 000 27 830
2 1 0 BOAD 12 462 0 1 000 1 000 1 000 3 000 9 462
2 1 0 Agence Francaise de Developpement 24 270 0 2 000 2 000 2 000 6 000 18 270
2 1 0 BEI 11 807 0 500 1 000 1 000 2 500 9 307
2 1 0 BANQUE MONDIALE 18 367 0 1 000 1 000 1 000 3 000 15 367
2 2 0 Export Import Bank 38 000 0 5 000 5 000 5 000 15 000 23 000
TOTAL FINANCEMENT 180 342 0 15 500 16 000 18 000 49 500 130 842
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 180 342 0 15 500 16 000 18 000 49 500 130 842
74497177000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24010 PROJET ENERGIE OMVG (BARRAGE DE SAMBANGALOU) 180 342 0 15 500 16 000 18 000 49 500 130 842

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 30 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

SECONDAIRE
Energie
2 7 1 BCI-ETAT 28 624 21 724 1 900 2 000 2 500 6 400 500
TOTAL FINANCEMENT 28 624 21 724 1 900 2 000 2 500 6 400 500
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 28 624 21 724 1 900 2 000 2 500 6 400 500
74999098001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROGRAMME D'APPUI AUX PROGRAMMES DE L'ASER 28 624 21 724 1 900 2 000 2 500 6 400 500
24011

2 7 1 BCI-ETAT 3 040 1 340 250 500 500 1 250 450


TOTAL FINANCEMENT 3 040 1 340 250 500 500 1 250 450
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 3 040 1 340 250 500 500 1 250 450
74694091001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROGRAMME DE PROMOTION A L'ECONOMIE D'ENERGIE 1 340 250 500 500 1 250 450
24012 3 040

2 0 0 Union Européenne/FED 5 000 0 1 500 1 500 2 000 5 000 0


2 0 0 PAYS BAS 815 815 0 0 0 0 0
2 7 2 BCI-ETAT 3 638 1 138 500 1 000 1 000 2 500 0
2 9 2 Bénéficiaires 398 248 50 50 50 150 0
TOTAL FINANCEMENT 9 851 2 201 2 050 2 550 3 050 7 650 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 9 851 2 201 2 050 2 550 3 050 7 650 0
80999107990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROGRAMME NATIONAL BIOGAZ 2 201 2 050 2 550 3 050 7 650 0
24015 9 851

2 1 0 INDE 13 750 2 449 2 750 2 750 2 750 8 250 3 051


TOTAL FINANCEMENT 13 750 2 449 2 750 2 750 2 750 8 250 3 051
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 13 750 2 449 2 750 2 750 2 750 8 250 3 051
74497233001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROJET D'ELECTRIFICATION RURALE (PHASE II) 13 750 2 449 2 750 2 750 2 750 8 250 3 051
24022

2 0 0 Agence Francaise de Developpement 656 0 350 306 0 656 0


2 1 0 Agence Francaise de Developpement 39 500 8 780 5 000 5 000 5 000 15 000 15 720
TOTAL FINANCEMENT 40 156 8 780 5 350 5 306 5 000 15 656 15 720
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 40 156 8 780 5 350 5 306 5 000 15 656 15 720
74097248001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROJET D'APPUI AU REDRESSEMENT DU SECTEUR DE 40 156 8 780 5 350 5 306 5 000 15 656 15 720
24032 L'ENERGIE

2 7 2 BCI-ETAT 14 292 6 792 1 500 1 000 2 916 5 416 2 084


TOTAL FINANCEMENT 14 292 6 792 1 500 1 000 2 916 5 416 2 084
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 14 292 6 792 1 500 1 000 2 916 5 416 2 084
74092073001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
FONDS DE CONTREPARTIE AUX CONCESSIONS 6 792 1 500 1 000 2 916 5 416 2 084
24034 D'ELECTRIFICATION RURALE
14 292

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 31 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

SECONDAIRE
Energie
2 1 0 BANQUE MONDIALE 42 500 15 000 4 000 4 000 4 000 12 000 15 500
2 7 2 BCI-ETAT 3 550 1 500 500 1 000 550 2 050 0
TOTAL FINANCEMENT 46 050 16 500 4 500 5 000 4 550 14 050 15 500
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 46 050 16 500 4 500 5 000 4 550 14 050 15 500
74497270001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24036 PROJET D'APPUI AU SECTEUR DE L'ELECTRICITE 46 050 16 500 4 500 5 000 4 550 14 050 15 500

2 7 2 BCI-ETAT 256 100 36 60 60 156 0


TOTAL FINANCEMENT 256 100 36 60 60 156 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 256 100 36 60 60 156 0
74098188001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24037 PROGEDE II: COMPOSANTE PROMOTION ET 256 100 36 60 60 156 0
DIVERSIFICATION DES COMBUSTIBLES DOMESTIQUES

2 7 1 BCI-ETAT 12 286 4 780 1 506 2 000 2 000 5 506 2 000


TOTAL FINANCEMENT 12 286 4 780 1 506 2 000 2 000 5 506 2 000
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 12 286 4 780 1 506 2 000 2 000 5 506 2 000
74599140001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24038 PROGRAMME DE RENFORCEMENT ET DE DENSIFICATION DU 12 286 4 780 1 506 2 000 2 000 5 506 2 000
RESEAU SENELEC DANS LES REGIONS

1 0 0 PAYS BAS 7 150 0 925 1 000 1 000 2 925 4 225


2 7 2 BCI-ETAT 2 050 550 500 500 500 1 500 0
TOTAL FINANCEMENT 9 200 550 1 425 1 500 1 500 4 425 4 225
1 En Négociation 7 150 0 925 1 000 1 000 2 925 4 225
2 Déjà Acquis 2 050 550 500 500 500 1 500 0
74598193001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24039 PROGRAMME ORIO: RENFORCEMENT DES STRUCTURES DE 9 200 550 1 425 1 500 1 500 4 425 4 225
SANTE PAR VOIE SOLAIRE DANS LE BASSIN ARACHIDIER

2 7 1 BCI-ETAT 4 716 1 916 800 1 000 1 000 2 800 0


TOTAL FINANCEMENT 4 716 1 916 800 1 000 1 000 2 800 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 4 716 1 916 800 1 000 1 000 2 800 0
74599141001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24040 COUVERTURE DE LA FOURNITURE ENERGETIQUE DES 4 716 1 916 800 1 000 1 000 2 800 0
EVENEMENTS RELIGIEUX A CARACTERE SOCIAL

2 0 0 RFA/GTZ 14 430 14 430 0 0 0 0 0


2 7 2 BCI-ETAT 471 353 28 45 45 118 0
TOTAL FINANCEMENT 14 901 14 783 28 45 45 118 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 14 901 14 783 28 45 45 118 0
82192021990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24042 PROGRAMME D'ELECTRIFICATION RURALE POUR 14 901 14 783 28 45 45 118 0
L'APPROVISIONNEMENT EN COMBUSTIBLES DOMESTIQUES
(PERACOD) II

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 32 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

SECONDAIRE
Energie
2 1 0 BOAD 45 000 7 434 0 2 000 6 152 8 152 29 414
2 7 2 BCI-ETAT 17 676 10 242 7 434 0 0 7 434 0
TOTAL FINANCEMENT 62 676 17 676 7 434 2 000 6 152 15 586 29 414
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 62 676 17 676 7 434 2 000 6 152 15 586 29 414
74497277001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24043 PROGRAMME ELECTRIFICATION RURALE / CONVENTION DE 62 676 17 676 7 434 2 000 6 152 15 586 29 414
PPP

2 1 0 BID 43 293 0 2 000 2 000 2 000 6 000 37 293


2 7 2 BCI-ETAT 600 0 150 200 250 600 0
TOTAL FINANCEMENT 43 893 0 2 150 2 200 2 250 6 600 37 293
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 43 893 0 2 150 2 200 2 250 6 600 37 293
74499153001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24046 PROJET D'ALIMENTATION ELECTRIQUE DE LA VILLE DE 43 893 0 2 150 2 200 2 250 6 600 37 293
DAKAR (LIAISONS 225 KV KOUNOUNE-PATTE D'OIE 30 KM
ET KAOLACK-MBOUR)

2 1 0 BOAD 10 000 6 000 1 000 1 000 1 000 3 000 1 000


TOTAL FINANCEMENT 10 000 6 000 1 000 1 000 1 000 3 000 1 000
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 10 000 6 000 1 000 1 000 1 000 3 000 1 000
74599187001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24051 PROJET DE REHABILITATION DU RESEAU DE TRANSPORT ET 10 000 6 000 1 000 1 000 1 000 3 000 1 000
DE DISTRIBUTION DE SENELEC.

2 0 0 BANQUE MONDIALE 15 000 0 5 000 5 000 5 000 15 000 0


2 1 0 BID 39 357 0 2 000 3 201 4 000 9 201 30 156
2 1 0 BANQUE MONDIALE 7 500 0 1 000 1 500 3 000 5 500 2 000
2 1 0 Agence Francaise de Developpement 26 238 0 2 000 2 500 3 051 7 551 18 687
2 7 2 BCI-ETAT 1 000 0 450 400 150 1 000 0
TOTAL FINANCEMENT 89 096 0 10 450 12 601 15 201 38 252 50 844
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 89 096 0 10 450 12 601 15 201 38 252 50 844
74399188001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24052 PROJET D'INTERCONNEXION ELECTRIQUE ENTRE LE 89 096 0 10 450 12 601 15 201 38 252 50 844
SENEGAL ET LA MAURITANIE

2 0 0 RFA/GTZ 7 800 0 3 401 3 000 1 399 7 800 0


2 0 0 RFA/KFW 18 500 0 3 480 4 000 4 000 11 480 7 020
TOTAL FINANCEMENT 26 300 0 6 881 7 000 5 399 19 280 7 020
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 26 300 0 6 881 7 000 5 399 19 280 7 020
74499189001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24053 PROJET DE PROMOTION DE L'EFFICACITE ENERGETIQUE ET 26 300 0 6 881 7 000 5 399 19 280 7 020
DE L'ACCES A L'ENERGIE

2 1 0 CHINE 8 160 4 000 1 913 2 247 0 4 160 0


TOTAL FINANCEMENT 8 160 4 000 1 913 2 247 0 4 160 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 8 160 4 000 1 913 2 247 0 4 160 0
74599191011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24055 FINANCEMENT COMPLEMENTAIRE DU PROJET DE 8 160 4 000 1 913 2 247 0 4 160 0
REALISATION DE LA BOUCLE DE DAKAR

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 33 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

SECONDAIRE
Energie
2 1 0 CHINE 70 000 0 4 000 4 000 4 000 12 000 58 000
TOTAL FINANCEMENT 70 000 0 4 000 4 000 4 000 12 000 58 000
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 70 000 0 4 000 4 000 4 000 12 000 58 000
74499192001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24056 AMENAGEMENT HYDRO ELECTRIQUE DE GOUINA 70 000 0 4 000 4 000 4 000 12 000 58 000

2 7 1 BCI-ETAT 27 000 0 0 3 000 3 000 6 000 21 000


TOTAL FINANCEMENT 27 000 0 0 3 000 3 000 6 000 21 000
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 27 000 0 0 3 000 3 000 6 000 21 000
74492120001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24060 PLAN DE RELANCE INTEGRE DU SECTEUR DE 27 000 0 0 3 000 3 000 6 000 21 000
L'ELECTRICITE

1 1 0 BOAD 10 000 0 1 250 1 350 1 500 4 100 5 900


1 1 0 BEI 5 000 0 250 750 750 1 750 3 250
TOTAL FINANCEMENT 15 000 0 1 500 2 100 2 250 5 850 9 150
1 En Négociation 15 000 0 1 500 2 100 2 250 5 850 9 150
2 Déjà Acquis 0 0 0 0 0 0 0
74697344001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24061 PROJET D'ACQUISITION DE LAMPES A BASSE 15 000 0 1 500 2 100 2 250 5 850 9 150
CONSOMMATION

2 7 1 BCI-ETAT 1 000 0 400 600 0 1 000 0


TOTAL FINANCEMENT 1 000 0 400 600 0 1 000 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 000 0 400 600 0 1 000 0
74498230142 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24064 PROJET D'ALIMENTATION ELECTRIQUE EN CONTINU DE 1 000 0 400 600 0 1 000 0
SARAYA-SALEMATA

2 7 1 BCI-ETAT 2 800 0 800 1 000 1 000 2 800 0


TOTAL FINANCEMENT 2 800 0 800 1 000 1 000 2 800 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 800 0 800 1 000 1 000 2 800 0
74497363001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24065 PROGRAMME D'ACHEVEMENT ET DE REMISE A NIVEAU DES 2 800 0 800 1 000 1 000 2 800 0
PROJETS EN COURS

2 7 1 BCI-ETAT 830 0 430 200 200 830 0


TOTAL FINANCEMENT 830 0 430 200 200 830 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 830 0 430 200 200 830 0
74993355001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24066 PROGRAMME D'APPUI A L'AGENCE NATIONALE DES 830 0 430 200 200 830 0
ENERGIES RENOUVELABLES

2 7 1 BCI-ETAT 500 0 100 200 200 500 0


TOTAL FINANCEMENT 500 0 100 200 200 500 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 500 0 100 200 200 500 0
74693356001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24067 PROJET D'APPUI A L'AGENCE POUR LA MAITRISE ET 500 0 100 200 200 500 0
L'ECONOMIE DE L'ENERGIE

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 34 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

SECONDAIRE
Energie
2 0 0 Union Européenne/FED 5 248 0 0 1 000 1 500 2 500 2 748
TOTAL FINANCEMENT 5 248 0 0 1 000 1 500 2 500 2 748
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 5 248 0 0 1 000 1 500 2 500 2 748
74497368001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24068 PROJET D'APPUI A L'ELECTRIFICATION RURALE 5 248 0 0 1 000 1 500 2 500 2 748

1 0 0 RFA/KFW 17 711 0 0 1 769 2 288 4 057 13 654


TOTAL FINANCEMENT 17 711 0 0 1 769 2 288 4 057 13 654
1 En Négociation 17 711 0 0 1 769 2 288 4 057 13 654
2 Déjà Acquis 0 0 0 0 0 0 0
74497370001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24069 PROJET DE MISE EN PLACE D'UNE CENTRALE 17 711 0 0 1 769 2 288 4 057 13 654
PHOTOVOLTAIQUE INTERCONNECTEE A LA ZONE
ECONOMIQUE SPECIALE INTEGREE DE DAKAR/PROMOTION D

2 0 0 PNUD 221 221 0 0 0 0 0


2 0 0 RFA/KFW 4 335 3 000 1 335 0 0 1 335 0
2 0 0 Union Européenne/FED 2 436 1 436 1 000 0 0 1 000 0
2 0 0 Agence Francaise de Developpement 5 248 66 1 509 2 033 1 640 5 182 0
2 0 0 JAPON 317 317 0 0 0 0 0
2 0 0 FEM 754 754 0 0 0 0 0
2 1 0 BAD/FAT 7 134 894 1 000 1 240 1 240 3 480 2 760
2 1 0 BANQUE MONDIALE 10 650 10 650 0 0 0 0 0
TOTAL FINANCEMENT 31 095 17 338 4 844 3 273 2 880 10 997 2 760
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 31 095 17 338 4 844 3 273 2 880 10 997 2 760
74093019990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24081 PROJET DIFFUSION SERVICES ELECTRIQUES MILIEU RURAL 31 095 17 338 4 844 3 273 2 880 10 997 2 760

2 7 1 BCI-ETAT 76 994 32 428 7 066 12 000 14 000 33 066 11 500


TOTAL FINANCEMENT 76 994 32 428 7 066 12 000 14 000 33 066 11 500
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 76 994 32 428 7 066 12 000 14 000 33 066 11 500
74297059000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
24089 PROGRAMME D'URGENCE ELECTRIFICATION RURALE 76 994 32 428 7 066 12 000 14 000 33 066 11 500

TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 24 914 966 184 170 92 050 101 701 110 991 304 742 426 054
Energie
En Négociation 39 861 0 2 425 4 869 5 538 12 832 27 029
Déjà Acquis 875 106 184 170 89 625 96 832 105 453 291 910 399 026
A Rechercher -1 0 0 0 0 0 -1
Appui institutionnel, renforcement et assistance technique secondaire

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 35 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

SECONDAIRE
Appui institutionnel, renforcement et assistance technique secondaire
1 0 0 ONUDI 1 000 0 0 100 100 200 800
1 0 0 Union Européenne/FED 1 500 0 0 186 350 536 964
1 0 0 Agence Francaise de Developpement 2 500 0 0 200 300 500 2 000
2 7 2 BCI-ETAT 750 450 100 100 100 300 0
TOTAL FINANCEMENT 5 750 450 100 586 850 1 536 3 764
1 En Négociation 5 000 0 0 486 750 1 236 3 764
2 Déjà Acquis 750 450 100 100 100 300 0
11198171001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
29004 APPUI STRATEGIE DE CROISSANCE: PROGRAMME APPUI 5 750 450 100 586 850 1 536 3 764
AUX CLUSTERS LOCAUX

2 0 0 USAID 9 850 7 688 2 162 0 0 2 162 0


TOTAL FINANCEMENT 9 850 7 688 2 162 0 0 2 162 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 9 850 7 688 2 162 0 0 2 162 0
80998070001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
29007 PROGRAMME CROISSANCE ECONOMIQUE (USAID) ( 9 850 7 688 2 162 0 0 2 162 0
ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES)

TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 29 15 600 8 138 2 262 586 850 3 698 3 764
Appui institutionnel, renforcement et assistance technique secondaire
En Négociation 5 000 0 0 486 750 1 236 3 764
Déjà Acquis 10 600 8 138 2 262 100 100 2 462 0
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
TOTAL PROJETS 1 104 730 243 434 125 249 136 023 149 440 410 712 450 584
En Négociation 44 861 0 2 425 5 355 6 288 14 068 30 793
Déjà Acquis 1 059 870 243 434 122 824 130 668 143 152 396 644 419 792
A Rechercher -1 0 0 0 0 0 -1
TERTIAIRE
Commerce
2 7 1 BCI-ETAT 2 452 1 952 100 200 200 500 0
TOTAL FINANCEMENT 2 452 1 952 100 200 200 500 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 452 1 952 100 200 200 500 0
85197019990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
31001 PROJET D'EDIFICATION D'INFRASTRUCTURES DE 2 452 1 952 100 200 200 500 0
STOCKAGE

2 7 1 BCI-ETAT 2 710 2 060 150 250 250 650 0


TOTAL FINANCEMENT 2 710 2 060 150 250 250 650 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 710 2 060 150 250 250 650 0
70097125001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
31005 PROGRAMME D'EQUIPEMENT DES SERVICES DU MINISTERE 2 710 2 060 150 250 250 650 0
DU COMMERCE

2 7 1 BCI-ETAT 12 600 3 520 3 000 2 771 3 309 9 080 0


TOTAL FINANCEMENT 12 600 3 520 3 000 2 771 3 309 9 080 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 12 600 3 520 3 000 2 771 3 309 9 080 0
85199128001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
31012 PROJET D'APPUI A LA MISE EN OEUVRE DE LA STRATEGIE 12 600 3 520 3 000 2 771 3 309 9 080 0
DE REDUCTION DE L'INFLATION

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 36 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

TERTIAIRE
Commerce
2 0 0 PNUD 490 490 0 0 0 0 0
2 7 2 BCI-ETAT 200 58 43 50 49 142 0
TOTAL FINANCEMENT 690 548 43 50 49 142 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 690 548 43 50 49 142 0
85993288001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
31015 PROJET DE L'UNITE NATIONALE DE MISE EN OEUVRE DU 690 548 43 50 49 142 0
PROGRAMME CADRE INTEGRE RENFORCE (PCIR)

2 7 1 BCI-ETAT 525 275 50 100 100 250 0


TOTAL FINANCEMENT 525 275 50 100 100 250 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 525 275 50 100 100 250 0
85993289001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
31016 PROJET D'EQUIPEMENT DU CENTRE DE FORMATION EN 525 275 50 100 100 250 0
COMMERCE ELECTRONIQUE

2 7 1 BCI-ETAT 1 200 450 270 270 210 750 0


TOTAL FINANCEMENT 1 200 450 270 270 210 750 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 200 450 270 270 210 750 0
85196806100 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
31018 PROJET DE CONSTRCUTION D'UN COMPLEXE SOUS 1 200 450 270 270 210 750 0
REGIONAL DE DIAOBE

2 7 1 BCI-ETAT 1 000 350 60 290 300 650 0


TOTAL FINANCEMENT 1 000 350 60 290 300 650 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 000 350 60 290 300 650 0
85199173001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
31020 PROJET DE MODERNISATION DES CIRCUITS DE 1 000 350 60 290 300 650 0
DISTRIBUTION

2 7 1 BCI-ETAT 840 300 100 220 220 540 0


TOTAL FINANCEMENT 840 300 100 220 220 540 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 840 300 100 220 220 540 0
85999177001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
31023 PROJET DE DEVELOPPEMENT D'ENTREPRISES DE 840 300 100 220 220 540 0
VALORISATION DES PRODUITS LOCAUX EN MILIEU RURAL

1 1 0 BANQUE MONDIALE 12 500 0 0 1 216 1 745 2 961 9 539


TOTAL FINANCEMENT 12 500 0 0 1 216 1 745 2 961 9 539
1 En Négociation 12 500 0 0 1 216 1 745 2 961 9 539
2 Déjà Acquis 0 0 0 0 0 0 0
30993364001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
31025 PROGRAMME D'APPUI AU SECTEUR PRIVE ET DE 12 500 0 0 1 216 1 745 2 961 9 539
DEVELOPPEMENT DES EXPORTATIONS

TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 31 34 517 9 455 3 773 5 367 6 383 15 523 9 539
Commerce
En Négociation 12 500 0 0 1 216 1 745 2 961 9 539
Déjà Acquis 22 017 9 455 3 773 4 151 4 638 12 562 0
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
Tourisme

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 37 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

TERTIAIRE
Tourisme
2 0 0 Agence Francaise de Developpement 1 310 0 810 500 0 1 310 0
2 1 0 Agence Francaise de Developpement 16 552 0 1 500 1 735 1 898 5 133 11 419
2 7 2 BCI-ETAT 250 80 25 75 70 170 0
TOTAL FINANCEMENT 18 112 80 2 335 2 310 1 968 6 613 11 419
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 18 112 80 2 335 2 310 1 968 6 613 11 419
86196703043 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
32016 PROJET DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE SAINT LOUIS 18 112 80 2 335 2 310 1 968 6 613 11 419
ET SA REGION

2 7 1 BCI-ETAT 200 75 45 80 0 125 0


TOTAL FINANCEMENT 200 75 45 80 0 125 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 200 75 45 80 0 125 0
869968010111 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
32022 PROJET DE REHABILITATION ET DE MODERNISATION DE 200 75 45 80 0 125 0
L'ECOLE NATIONALE DE FORMATION EN HOTELLERIE ET
EN TOURISME (ENFHT)

2 7 1 BCI-ETAT 500 0 200 200 100 500 0


TOTAL FINANCEMENT 500 0 200 200 100 500 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 500 0 200 200 100 500 0
86198227001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
32034 PROJET SECTORIEL DE DEVELOPPEMENT DU MICRO- 500 0 200 200 100 500 0
TOURISME

2 7 1 BCI-ETAT 50 000 0 4 000 4 343 5 080 13 423 36 577


TOTAL FINANCEMENT 50 000 0 4 000 4 343 5 080 13 423 36 577
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 50 000 0 4 000 4 343 5 080 13 423 36 577
86196884001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
32035 PROJET D'AMENAGEMENT DE ZONES TOURISTIQUES (ZONES 50 000 0 4 000 4 343 5 080 13 423 36 577
TOURISTIQUES INTEGREES)

TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 32 68 812 155 6 580 6 933 7 148 20 661 47 996
Tourisme
En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
Déjà Acquis 68 812 155 6 580 6 933 7 148 20 661 47 996
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
Transports routiers
2 1 0 Agence Francaise de Developpement 40 000 28 800 4 000 4 000 3 200 11 200 0
2 1 0 BANQUE MONDIALE 41 659 32 059 9 600 0 0 9 600 0
2 1 0 BAD/FAD 33 162 33 162 0 0 0 0 0
2 7 2 BCI-ETAT 232 350 227 350 5 000 0 0 5 000 0
2 9 3 EIFFAGE SENEGAL 61 000 61 000 0 0 0 0 0
TOTAL FINANCEMENT 408 171 382 371 18 600 4 000 3 200 25 800 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 408 171 382 371 18 600 4 000 3 200 25 800 0
75196040011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33001 PROJET AUTOROUTE A PEAGE DAKAR-DIAMNIADIO 408 171 382 371 18 600 4 000 3 200 25 800 0

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 38 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

TERTIAIRE
Transports routiers
2 1 0 BID 30 000 0 3 000 3 500 4 000 10 500 19 500
2 1 0 Fonds Koweitien 16 000 13 350 2 000 650 0 2 650 0
2 7 2 BCI-ETAT 20 242 8 242 3 500 3 500 5 000 12 000 0
TOTAL FINANCEMENT 66 242 21 592 8 500 7 650 9 000 25 150 19 500
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 66 242 21 592 8 500 7 650 9 000 25 150 19 500
75196043011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33005 VDN 2éme ET 3ème SECTION CICES GOLF DE GUEDIAWAYE - 66 242 21 592 8 500 7 650 9 000 25 150 19 500
TIVAOUANE PEULH Y COMPRIS LA BRETELLE D'ACCES AU
VILLAGE DE TIVAOUANE PEULH

2 7 1 BCI-ETAT 6 141 3 341 750 1 025 1 025 2 800 0


TOTAL FINANCEMENT 6 141 3 341 750 1 025 1 025 2 800 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 6 141 3 341 750 1 025 1 025 2 800 0
75095042019 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33026 PRIME A LA CASSE (PAMU) 6 141 3 341 750 1 025 1 025 2 800 0

2 7 1 BCI-ETAT 19 412 5 412 6 000 4 000 4 000 14 000 0


TOTAL FINANCEMENT 19 412 5 412 6 000 4 000 4 000 14 000 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 19 412 5 412 6 000 4 000 4 000 14 000 0
75196394001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33033 PROJET CONSTRUCTION DE PISTES DE PRODUCTION 19 412 5 412 6 000 4 000 4 000 14 000 0
RURALES

2 0 0 Union Européenne/FED 3 120 3 120 0 0 0 0 0


2 1 0 BANQUE MONDIALE 24 637 24 637 0 0 0 0 0
2 7 2 BCI-ETAT 250 433 175 433 25 000 25 000 25 000 75 000 0
TOTAL FINANCEMENT 278 190 203 190 25 000 25 000 25 000 75 000 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 278 190 203 190 25 000 25 000 25 000 75 000 0
75196058990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33039 ENTRETIEN ROUTIER 278 190 203 190 25 000 25 000 25 000 75 000 0

2 1 0 BANQUE MONDIALE 18 926 15 953 1 000 1 973 0 2 973 0


2 7 2 BCI-ETAT 500 500 0 0 0 0 0
TOTAL FINANCEMENT 19 426 16 453 1 000 1 973 0 2 973 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 19 426 16 453 1 000 1 973 0 2 973 0
75196534019 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33080 PROJET D'APPUI AU TRANSPORT ET A LA MOBILITE 19 426 16 453 1 000 1 973 0 2 973 0
URBAINE (PATMUR) VOLET ROUTE DES NIAYES (RUFISQUE-
BAYAKH-NOTTO-MBORO-FASS BOYE-LOMPOUL-CFN2 - ETC

2 7 1 BCI-ETAT 2 850 1 800 350 350 350 1 050 0


TOTAL FINANCEMENT 2 850 1 800 350 350 350 1 050 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 850 1 800 350 350 350 1 050 0
70096561011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33083 PROJET D'APPUI CONSEIL EXECUTIF DES TRANSPORTS 2 850 1 800 350 350 350 1 050 0
URBAINS DE DAKAR (CETUD)

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 39 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

TERTIAIRE
Transports routiers
2 0 0 ETATS UNIS (Millenum Challenge Account) 142 552 106 552 36 000 0 0 36 000 0
TOTAL FINANCEMENT 142 552 106 552 36 000 0 0 36 000 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 142 552 106 552 36 000 0 0 36 000 0
75196598990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33093 REHABILITATION DE LA RN2 (RICHARD TOLL-NDIOUM), DE 142 552 106 552 36 000 0 0 36 000 0
LA RN6 (ZIGUINCHOR-TANAFF, TANAFF-KOLDA,KOLDA-
VELINGARA) ET DE CONSTRUCTION DES PONTS DE NDIOUM E

2 1 0 Fonds OPEP 7 800 7 800 0 0 0 0 0


2 1 0 BID 5 789 5 789 0 0 0 0 0
2 1 0 BADEA 26 350 26 350 0 0 0 0 0
2 1 0 Fonds Koweitien 8 438 8 438 0 0 0 0 0
2 7 2 BCI-ETAT 21 205 20 205 1 000 0 0 1 000 0
TOTAL FINANCEMENT 69 582 68 582 1 000 0 0 1 000 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 69 582 68 582 1 000 0 0 1 000 0
75196071990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33097 ROUTE LINGUERE-MATAM (CONSTRUCTION BOULAL- 69 582 68 582 1 000 0 0 1 000 0
OUROSSOGUI SUR 96KM)

2 7 1 BCI-ETAT 100 25 25 25 25 75 0
TOTAL FINANCEMENT 100 25 25 25 25 75 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 100 25 25 25 25 75 0
75298220001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33100 PROJET D'APPUI A LA SENSIBILISATION SUR LA SECURITE 100 25 25 25 25 75 0
ROUTIERE

2 7 1 BCI-ETAT 8 400 7 000 1 400 0 0 1 400 0


TOTAL FINANCEMENT 8 400 7 000 1 400 0 0 1 400 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 8 400 7 000 1 400 0 0 1 400 0
751991170730 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33105 PROGRAMME SPECIAL TIVAOUANE 8 400 7 000 1 400 0 0 1 400 0

2 1 0 BOAD 12 000 12 000 0 0 0 0 0


2 7 2 BCI-ETAT 4 050 3 550 500 0 0 500 0
TOTAL FINANCEMENT 16 050 15 550 500 0 0 500 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 16 050 15 550 500 0 0 500 0
75196629059 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33107 PROJET DE REHABILITATION DE LA ROUTE 16 050 15 550 500 0 0 500 0
TAMBACOUNDA- MAKO-KEDOUGOU (SECTION TAMBA-
DIALOKOTO)

2 7 1 BCI-ETAT 2 300 1 500 800 0 0 800 0


TOTAL FINANCEMENT 2 300 1 500 800 0 0 800 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 300 1 500 800 0 0 800 0
75196683141 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33119 PROJET DE CONSTRUCTION DU PONT DE KEDOUGOU 2 300 1 500 800 0 0 800 0

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 40 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

TERTIAIRE
Transports routiers
2 1 0 Fonds OPEP 4 750 1 000 750 1 500 1 500 3 750 0
2 1 0 BADEA 6 000 1 000 1 000 2 000 2 000 5 000 0
2 7 2 BCI-ETAT 2 700 200 1 000 1 500 0 2 500 0
TOTAL FINANCEMENT 13 450 2 200 2 750 5 000 3 500 11 250 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 13 450 2 200 2 750 5 000 3 500 11 250 0
75199137001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33123 PROJET D'AMENAGEMENT ET DE BITUMAGE DE LA ROUTE 13 450 2 200 2 750 5 000 3 500 11 250 0
JOAL SAMBA DIA DJIFFER (42KM)

2 1 0 Agence Francaise de Developpement 56 000 56 000 0 0 0 0 0


2 7 2 BCI-ETAT 14 700 9 700 5 000 0 0 5 000 0
2 9 3 EIFFAGE SENEGAL 23 400 5 000 9 000 9 400 0 18 400 0
TOTAL FINANCEMENT 94 100 70 700 14 000 9 400 0 23 400 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 94 100 70 700 14 000 9 400 0 23 400 0
75197276001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33127 PROLONGEMENT DE L'AUTOROUTE A PEAGE DIAMNIADIO- 94 100 70 700 14 000 9 400 0 23 400 0
AIBD

2 7 1 BCI-ETAT 11 500 1 552 1 000 2 000 6 448 9 448 500


TOTAL FINANCEMENT 11 500 1 552 1 000 2 000 6 448 9 448 500
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 11 500 1 552 1 000 2 000 6 448 9 448 500
75199146001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33128 CONSTRUCTION DE LA ROUTE MANDA-DOUANE- 11 500 1 552 1 000 2 000 6 448 9 448 500
VELINGARA

2 0 0 Union Européenne/FED 10 000 0 4 000 6 000 0 10 000 0


TOTAL FINANCEMENT 10 000 0 4 000 6 000 0 10 000 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 10 000 0 4 000 6 000 0 10 000 0
75199147001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33130 PROJET DE REALISATION DE LA ROUTE PASSY-SOKONE 10 000 0 4 000 6 000 0 10 000 0

2 1 0 BAD/FAD 17 450 0 2 000 2 500 3 000 7 500 9 950


2 7 2 BCI-ETAT 4 700 0 1 000 1 750 1 950 4 700 0
TOTAL FINANCEMENT 22 150 0 3 000 4 250 4 950 12 200 9 950
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 22 150 0 3 000 4 250 4 950 12 200 9 950
75199148001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33131 PROJET DE REHABILITATION DE LA RN 4 (TRANGAMBIENNE) 22 150 0 3 000 4 250 4 950 12 200 9 950
SECTION DINGUIRAYE-NIORO

1 1 0 BID 10 000 0 1 000 1 287 1 500 3 787 6 213


2 1 0 BOAD 10 000 0 1 000 2 000 2 000 5 000 5 000
2 7 2 BCI-ETAT 8 000 0 0 1 000 1 604 2 604 5 396
TOTAL FINANCEMENT 28 000 0 2 000 4 287 5 104 11 391 16 609
1 En Négociation 10 000 0 1 000 1 287 1 500 3 787 6 213
2 Déjà Acquis 18 000 0 1 000 3 000 3 604 7 604 10 396
75197280001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33132 PROJET DE REHABILITATION DE LA ROUTE TAMBA MAKO- 28 000 0 2 000 4 287 5 104 11 391 16 609
KEDOUGOU (SECTION DIALOKOTO-MAKO)

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 41 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

TERTIAIRE
Transports routiers
2 1 0 Fonds Koweitien 23 750 1 100 3 000 3 000 4 000 10 000 12 650
2 7 2 BCI-ETAT 10 000 500 1 000 1 500 2 000 4 500 5 000
TOTAL FINANCEMENT 33 750 1 600 4 000 4 500 6 000 14 500 17 650
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 33 750 1 600 4 000 4 500 6 000 14 500 17 650
75199149001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33133 TRAVAUX DE REHABILITATION DE LA ROUTE TOUBA- 33 750 1 600 4 000 4 500 6 000 14 500 17 650
DAHRA-LINGUERE

2 7 1 BCI-ETAT 300 100 100 50 50 200 0


TOTAL FINANCEMENT 300 100 100 50 50 200 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 300 100 100 50 50 200 0
70096751001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33136 PROJET D'APPUI AU CENTRE EXPERIMENTAL DE 300 100 100 50 50 200 0
RECHERCHE ET D'ETUDE POUR L'EQUIPEMENT (CEREEQ)

1 1 0 Fonds Koweitien 13 700 0 1 000 1 500 2 000 4 500 9 200


1 1 0 BAD/FAD 12 000 0 1 000 1 500 2 000 4 500 7 500
1 1 0 BID 12 000 0 1 000 1 500 2 000 4 500 7 500
1 1 0 BADEA 14 000 0 1 000 2 000 2 500 5 500 8 500
1 1 0 Fonds Saoudien 14 200 0 2 200 2 500 3 000 7 700 6 500
1 1 0 Fonds OPEP 12 600 0 1 000 1 500 2 000 4 500 8 100
2 1 0 ABU DHABI 7 000 0 800 1 000 1 500 3 300 3 700
2 7 2 BCI-ETAT 9 500 100 0 1 000 1 500 2 500 6 900
TOTAL FINANCEMENT 95 000 100 8 000 12 500 16 500 37 000 57 900
1 En Négociation 78 500 0 7 200 10 500 13 500 31 200 47 300
2 Déjà Acquis 16 500 100 800 2 000 3 000 5 800 10 600
75197298119 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33138 REHABILITATION DE LA ROUTE NDIOUM-OUROSSOGUI- 95 000 100 8 000 12 500 16 500 37 000 57 900
BAKEL

2 7 1 BCI-ETAT 25 000 100 0 500 1 000 1 500 23 400


TOTAL FINANCEMENT 25 000 100 0 500 1 000 1 500 23 400
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 25 000 100 0 500 1 000 1 500 23 400
751972991040 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33140 ROUTE KOLDA-PATA-MEDINA YORO FOULAH- 25 000 100 0 500 1 000 1 500 23 400
FAFACOURA-KOLDA ET FAFACOURA-DABO

2 7 1 BCI-ETAT 19 350 200 0 500 2 000 2 500 16 650


TOTAL FINANCEMENT 19 350 200 0 500 2 000 2 500 16 650
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 19 350 200 0 500 2 000 2 500 16 650
75197300001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33141 REALISATION DE LA BOUCLE DE KALOUNAYES 19 350 200 0 500 2 000 2 500 16 650

2 7 1 BCI-ETAT 54 963 40 425 3 500 6 038 5 000 14 538 0


TOTAL FINANCEMENT 54 963 40 425 3 500 6 038 5 000 14 538 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 54 963 40 425 3 500 6 038 5 000 14 538 0
75197301071 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33143 PROLONGEMENT DE L'AUTOROUTE A PEAGE AIBD-MBOUR- 54 963 40 425 3 500 6 038 5 000 14 538 0
THIES/ LOT 1:THIAMBOKH-SOMONE

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 42 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

TERTIAIRE
Transports routiers
2 1 0 Autriche 3 600 3 600 0 0 0 0 0
2 7 0 BCI-ETAT 5 400 400 1 000 4 000 0 5 000 0
TOTAL FINANCEMENT 9 000 4 000 1 000 4 000 0 5 000 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 9 000 4 000 1 000 4 000 0 5 000 0
75197302119 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33144 TRAVAUX DE CONSTRUCTION DES PONTS DE GANGUEL 9 000 4 000 1 000 4 000 0 5 000 0
SOULEY ET WINDOU BOSSEABE

2 7 1 BCI-ETAT 10 000 478 0 500 1 000 1 500 8 022


TOTAL FINANCEMENT 10 000 478 0 500 1 000 1 500 8 022
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 10 000 478 0 500 1 000 1 500 8 022
75997303059 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33145 PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT DE LA VILLE DE MEDINA 10 000 478 0 500 1 000 1 500 8 022
GOUNASS

2 7 1 BCI-ETAT 10 000 300 0 500 1 000 1 500 8 200


TOTAL FINANCEMENT 10 000 300 0 500 1 000 1 500 8 200
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 10 000 300 0 500 1 000 1 500 8 200
75197304059 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33146 PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT DU DEPARTEMENT DE 10 000 300 0 500 1 000 1 500 8 200
KENIABA

2 1 0 BAD/FAD 2 323 0 800 1 523 0 2 323 0


2 7 2 BCI-ETAT 450 150 150 150 0 300 0
TOTAL FINANCEMENT 2 773 150 950 1 673 0 2 623 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 773 150 950 1 673 0 2 623 0
75197305001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33147 PROJET DU CORRIDOR TRANSGAMBIEN: CONSTRUCTION DU 2 773 150 950 1 673 0 2 623 0
PONT ET AMELIORATION DU PASSAGE TRANSFRONTALIER

2 7 1 BCI-ETAT 8 000 3 000 1 000 2 000 2 000 5 000 0


TOTAL FINANCEMENT 8 000 3 000 1 000 2 000 2 000 5 000 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 8 000 3 000 1 000 2 000 2 000 5 000 0
75197307011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33149 REHABILITATION DU PONT DE SENEGAL 1992 8 000 3 000 1 000 2 000 2 000 5 000 0

2 7 1 BCI-ETAT 97 000 0 0 5 000 10 000 15 000 82 000


TOTAL FINANCEMENT 97 000 0 0 5 000 10 000 15 000 82 000
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 97 000 0 0 5 000 10 000 15 000 82 000
75197313072 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33152 PROLONGEMENT DE L'AUTOROUTE AIBD MBOUR- 97 000 0 0 5 000 10 000 15 000 82 000
THIES:LOTS "2" « SOMONE-MBOUR » ET "3" « AIBD -
THIAMBOKH-THIES »

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 43 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

TERTIAIRE
Transports routiers
1 1 0 Agence Chinoise de Coop. Internatio. 374 400 0 9 450 10 000 10 000 29 450 344 950
2 7 2 BCI-ETAT 41 600 0 8 000 8 000 8 000 24 000 17 600
TOTAL FINANCEMENT 416 000 0 17 450 18 000 18 000 53 450 362 550
1 En Négociation 374 400 0 9 450 10 000 10 000 29 450 344 950
2 Déjà Acquis 41 600 0 8 000 8 000 8 000 24 000 17 600
75197314001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33153 PROJET DE REALISATION DE L'AUTOROUTE THIES-TOUBA 416 000 0 17 450 18 000 18 000 53 450 362 550

2 1 0 Agence Chinoise de Coop. Internatio. 50 000 0 5 000 10 000 10 000 25 000 25 000
2 7 2 BCI-ETAT 250 0 50 100 100 250 0
TOTAL FINANCEMENT 50 250 0 5 050 10 100 10 100 25 250 25 000
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 50 250 0 5 050 10 100 10 100 25 250 25 000
75297316001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33154 PROGRAMME DE RENOUVELLEMENT DES GROS PORTEURS 50 250 0 5 050 10 100 10 100 25 250 25 000

2 7 1 BCI-ETAT 15 000 0 0 500 1 000 1 500 13 500


TOTAL FINANCEMENT 15 000 0 0 500 1 000 1 500 13 500
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 15 000 0 0 500 1 000 1 500 13 500
75197317143 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33155 REHABILITATION DE LA ROUTE KEDOUGOU-SALEMATA 15 000 0 0 500 1 000 1 500 13 500

2 7 2 BCI-ETAT 97 0 97 0 0 97 0
TOTAL FINANCEMENT 97 0 97 0 0 97 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 97 0 97 0 0 97 0
75197329071 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33160 ROUTE DIAMNIADIO-MBOUR 97 0 97 0 0 97 0

2 7 1 BCI-ETAT 192 0 192 0 0 192 0


TOTAL FINANCEMENT 192 0 192 0 0 192 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 192 0 192 0 0 192 0
75197330001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33161 TRAVAUX DE CONSTRUCTION DU PONT DE NGOUYE 192 0 192 0 0 192 0

2 7 2 BCI-ETAT 32 0 32 0 0 32 0
TOTAL FINANCEMENT 32 0 32 0 0 32 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 32 0 32 0 0 32 0
75197331011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33162 CONSTRUCTION ET REHABILITATION DE LA ROUTE PATTE 32 0 32 0 0 32 0
D'OIE-AEROPORT

2 7 2 BCI-ETAT 102 0 102 0 0 102 0


TOTAL FINANCEMENT 102 0 102 0 0 102 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 102 0 102 0 0 102 0
751973320114 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33163 TRAVAUX D'ELARGISSEMENT ET D'AMENAGEMENT DE LA 102 0 102 0 0 102 0
ROUTE AEROPORT-MAMELLES AEROGARE

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 44 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

TERTIAIRE
Transports routiers
2 7 1 BCI-ETAT 613 0 613 0 0 613 0
TOTAL FINANCEMENT 613 0 613 0 0 613 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 613 0 613 0 0 613 0
75197333039 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33164 TRAVAUX DE RAHABILITATION DE LA ROUTE MBIRKILANE- 613 0 613 0 0 613 0
TAMBA

2 7 1 BCI-ETAT 500 0 400 100 0 500 0


TOTAL FINANCEMENT 500 0 400 100 0 500 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 500 0 400 100 0 500 0
75197334131 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33165 TRAVAUX D'ENTRETIEN RN4: ZIGUINCHOR-SENOBA ET R22: 500 0 400 100 0 500 0
SEDHIOU-MEDINA

2 7 1 BCI-ETAT 500 0 400 100 0 500 0


TOTAL FINANCEMENT 500 0 400 100 0 500 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 500 0 400 100 0 500 0
75197335073 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33166 PROJET DE REHABILITATION DE LA VOIE DE 500 0 400 100 0 500 0
CONTOURNEMENT DE TIVAOUANE ET REALISATION DE 25
KM DE PISTES DANS LA REGION DE THIES

2 1 0 BCI-ETAT 30 000 0 0 3 000 5 000 8 000 22 000


TOTAL FINANCEMENT 30 000 0 0 3 000 5 000 8 000 22 000
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 30 000 0 0 3 000 5 000 8 000 22 000
75197337001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33168 PROJET DE CONSTRUCTION DE L'AUTOROUTE THIES- 30 000 0 0 3 000 5 000 8 000 22 000
TIVAOUANE

1 1 0 CHINE 36 000 0 1 000 2 000 2 500 5 500 30 500


TOTAL FINANCEMENT 36 000 0 1 000 2 000 2 500 5 500 30 500
1 En Négociation 36 000 0 1 000 2 000 2 500 5 500 30 500
2 Déjà Acquis 0 0 0 0 0 0 0
75197338093 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33169 PROJET DE CONSTRUCTION DU PONT DE FOUNDIOUGNE 36 000 0 1 000 2 000 2 500 5 500 30 500

2 7 1 BCI-ETAT 4 251 3 425 500 326 0 826 0


TOTAL FINANCEMENT 4 251 3 425 500 326 0 826 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 4 251 3 425 500 326 0 826 0
75197341011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33172 AMENAGEMENT DE VOIRIES POUR LE CENTRE 4 251 3 425 500 326 0 826 0
INTERNATIONAL DE CONFERENCE DE DIAMNIADIO

1 0 0 Union Européenne/FED 50 000 0 0 15 000 17 330 32 330 17 670


TOTAL FINANCEMENT 50 000 0 0 15 000 17 330 32 330 17 670
1 En Négociation 50 000 0 0 15 000 17 330 32 330 17 670
2 Déjà Acquis 0 0 0 0 0 0 0
75197342001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33173 PROGRAMME VOIRIES URBAINES A HAUTE INTENSITE DE 50 000 0 0 15 000 17 330 32 330 17 670
MAIN D'OEUVRE (SAINT-LOUIS, THIES, KAOLACK, MBOUR
ET LOUGA)

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 45 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

TERTIAIRE
Transports routiers
2 7 1 BCI-ETAT 22 000 0 0 500 1 500 2 000 20 000
TOTAL FINANCEMENT 22 000 0 0 500 1 500 2 000 20 000
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 22 000 0 0 500 1 500 2 000 20 000
751973450211 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33175 TRAVAUX DE REHABILITATION DE LA ROUTE BIGNONA- 22 000 0 0 500 1 500 2 000 20 000
DIOULOULOU-SELETI

1 0 0 UEMOA 65 000 0 0 13 062 20 000 33 062 31 938


TOTAL FINANCEMENT 65 000 0 0 13 062 20 000 33 062 31 938
1 En Négociation 65 000 0 0 13 062 20 000 33 062 31 938
2 Déjà Acquis 0 0 0 0 0 0 0
75197346053 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33176 TRAVAUX DE BITUMAGE DE LA ROUTE TAMBACOUNDA- 65 000 0 0 13 062 20 000 33 062 31 938
NAWEL

1 1 0 UEMOA 40 550 0 0 500 1 000 1 500 39 050


2 7 2 BCI-ETAT 10 000 0 0 2 000 4 000 6 000 4 000
TOTAL FINANCEMENT 50 550 0 0 2 500 5 000 7 500 43 050
1 En Négociation 40 550 0 0 500 1 000 1 500 39 050
2 Déjà Acquis 10 000 0 0 2 000 4 000 6 000 4 000
751973470514 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33177 TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET DE BITUMAGE DE LA 50 550 0 0 2 500 5 000 7 500 43 050
ROUTE TAMBA-KIDIRA-BAKEL

2 7 1 BCI-ETAT 34 000 0 0 1 000 1 500 2 500 31 500


TOTAL FINANCEMENT 34 000 0 0 1 000 1 500 2 500 31 500
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 34 000 0 0 1 000 1 500 2 500 31 500
75197348083 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33178 TRAVAUX DE CONSTRUCTION DES ROUTES LOMPOUL- 34 000 0 0 1 000 1 500 2 500 31 500
POTOU-GANDIOLE, LOMPOUL-POTOU-GUEOUL ET
REHABILITATION DE LA ROUTE LOUGA-LEONA-POTOU

2 7 1 BCI-ETAT 422 0 100 162 160 422 0


TOTAL FINANCEMENT 422 0 100 162 160 422 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 422 0 100 162 160 422 0
75194132001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33179 PLAN INTEGRE D'INFRASTRUCTURES MULTIMODALES 422 0 100 162 160 422 0
(PLAN NATIONAL DE TRANSPORT)

2 7 1 BCI-ETAT 700 0 400 300 0 700 0


TOTAL FINANCEMENT 700 0 400 300 0 700 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 700 0 400 300 0 700 0
75199201001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33180 ETUDES, ELABORATION DAO ET RECHERCHES DE 700 0 400 300 0 700 0
FINANCEMENTS POUR LES ROUTES RURALES

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 46 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

TERTIAIRE
Transports routiers
1 0 0 Union Européenne/FED 15 000 0 0 8 000 7 000 15 000 0
1 1 0 BEI 10 000 0 0 1 000 4 126 5 126 4 874
1 1 0 BAD/FAD 10 000 0 0 1 000 2 000 3 000 7 000
TOTAL FINANCEMENT 35 000 0 0 10 000 13 126 23 126 11 874
1 En Négociation 35 000 0 0 10 000 13 126 23 126 11 874
2 Déjà Acquis 0 0 0 0 0 0 0
75197364049 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33181 PROJET DE CONSTRUCTION DU PONT DE ROSSO 35 000 0 0 10 000 13 126 23 126 11 874

2 7 1 BCI-ETAT 9 000 2 000 4 500 2 500 0 7 000 0


TOTAL FINANCEMENT 9 000 2 000 4 500 2 500 0 7 000 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 9 000 2 000 4 500 2 500 0 7 000 0
75196917011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33182 ELARGISSEMENT - REHABILITATION ET AMENAGEMENT DE 9 000 2 000 4 500 2 500 0 7 000 0
LA ROUTE DES NIAYESY/CC VOIRIES URBAINES DE
CONNEXION

2 7 1 BCI-ETAT 120 0 120 0 0 120 0


TOTAL FINANCEMENT 120 0 120 0 0 120 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 120 0 120 0 0 120 0
75197352001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33183 PROGRAMME DE PRISE EN CHARGE ARRIERES DE 120 0 120 0 0 120 0
PAIEMENT DES TRAVAUX ROUTIERS

1 1 0 INDE 18 000 0 0 1 000 2 000 3 000 15 000


TOTAL FINANCEMENT 18 000 0 0 1 000 2 000 3 000 15 000
1 En Négociation 18 000 0 0 1 000 2 000 3 000 15 000
2 Déjà Acquis 0 0 0 0 0 0 0
75197371001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33184 PROJET ACQUISITION DE BUS ET MISE EN PLACE D'INSTITUT 18 000 0 0 1 000 2 000 3 000 15 000
DE FORMATION EN TECHNOLOGIE AUTOMOBILE

2 1 0 BADEA 4 000 1 950 1 000 1 050 0 2 050 0


2 7 2 BCI-ETAT 3 900 1 985 0 1 915 0 1 915 0
TOTAL FINANCEMENT 7 900 3 935 1 000 2 965 0 3 965 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 7 900 3 935 1 000 2 965 0 3 965 0
75194925029 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33521 BOUCLE DU BLOUFF : THIONCK ESSYL-BALINGOR (20km) 7 900 3 935 1 000 2 965 0 3 965 0

2 1 0 BAD/FAD 3 300 3 300 0 0 0 0 0


2 7 2 BCI-ETAT 3 541 3 092 449 0 0 449 0
TOTAL FINANCEMENT 6 841 6 392 449 0 0 449 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 6 841 6 392 449 0 0 449 0
75194932029 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33535 ROUTE OUSSOUYE-MLPOMP-ELINKINE 6 841 6 392 449 0 0 449 0

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 47 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

TERTIAIRE
Transports routiers
2 7 1 BCI-ETAT 5 500 4 600 200 400 300 900 0
TOTAL FINANCEMENT 5 500 4 600 200 400 300 900 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 5 500 4 600 200 400 300 900 0
75195038000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
33562 FONDS DE DEVELOPPEMENT DES TRANSPORTS URBAINS 5 500 4 600 200 400 300 900 0
(FDTU)

TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 33 2 442 322 978 625 177 830 196 236 204 668 578 734 884 963
Transports routiers
En Négociation 707 450 0 18 650 63 349 80 956 162 955 544 495
Déjà Acquis 1 734 872 978 625 159 180 132 887 123 712 415 779 340 468
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
Transports ferroviaires
2 7 1 BCI-ETAT 100 000 0 10 000 10 000 10 000 30 000 70 000
TOTAL FINANCEMENT 100 000 0 10 000 10 000 10 000 30 000 70 000
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 100 000 0 10 000 10 000 10 000 30 000 70 000
75396885990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
34017 PROJET DE CONSTRUCTION DE LA DESSERTE FERROVIAIRE 100 000 0 10 000 10 000 10 000 30 000 70 000
DAKAR-AIBD

2 7 1 BCI-ETAT 100 000 0 500 2 774 5 513 8 787 91 213


TOTAL FINANCEMENT 100 000 0 500 2 774 5 513 8 787 91 213
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 100 000 0 500 2 774 5 513 8 787 91 213
75396886019 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
34018 PROJET TRAMWAY 100 000 0 500 2 774 5 513 8 787 91 213

1 1 0 BEI 50 000 0 0 0 500 500 49 500


1 1 0 BANQUE MONDIALE 50 000 0 0 0 500 500 49 500
2 7 2 BCI-ETAT 100 000 0 10 000 10 000 10 000 30 000 70 000
TOTAL FINANCEMENT 200 000 0 10 000 10 000 11 000 31 000 169 000
1 En Négociation 100 000 0 0 0 1 000 1 000 99 000
2 Déjà Acquis 100 000 0 10 000 10 000 10 000 30 000 70 000
75396887990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
34019 PROJET DE REHABILITATION CHEMIN DE FER DAKAR- 200 000 0 10 000 10 000 11 000 31 000 169 000
BAMAKO

2 7 1 BCI-ETAT 500 0 100 200 200 500 0


TOTAL FINANCEMENT 500 0 100 200 200 500 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 500 0 100 200 200 500 0
753968880111 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
34020 PROJET DE REHABILITATION DE LA GARE FERROVIAIRE 500 0 100 200 200 500 0

2 7 1 BCI-ETAT 300 0 300 0 0 300 0


TOTAL FINANCEMENT 300 0 300 0 0 300 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 300 0 300 0 0 300 0
753968890131 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
34022 PROJET D'ASSAINISSEMENT DU DEPOT FERROVIAIRE DE 300 0 300 0 0 300 0
RUFISQUE

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 48 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

TERTIAIRE
Transports ferroviaires
2 7 1 BCI-ETAT 1 000 0 100 200 200 500 500
TOTAL FINANCEMENT 1 000 0 100 200 200 500 500
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 000 0 100 200 200 500 500
753968900000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
34023 PROJET DE REHABILITATION DU PARC FERROVIAIRE 1 000 0 100 200 200 500 500

2 7 1 BCI-ETAT 500 0 200 150 150 500 0


TOTAL FINANCEMENT 500 0 200 150 150 500 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 500 0 200 150 150 500 0
75397353011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
34024 PROJET D'APPUI A L'AGENCE NATIONALE DES CHEMINS DE 500 0 200 150 150 500 0
FER (ANCF)

TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 34 402 300 0 21 200 23 324 27 063 71 587 330 713
Transports ferroviaires
En Négociation 100 000 0 0 0 1 000 1 000 99 000
Déjà Acquis 302 300 0 21 200 23 324 26 063 70 587 231 713
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
Transports maritimes
1 0 0 PAYS BAS 10 500 0 2 500 2 629 2 771 7 900 2 600
2 7 2 BCI-ETAT 10 500 3 605 937 1 000 2 792 4 729 2 166
TOTAL FINANCEMENT 21 000 3 605 3 437 3 629 5 563 12 629 4 766
1 En Négociation 10 500 0 2 500 2 629 2 771 7 900 2 600
2 Déjà Acquis 10 500 3 605 937 1 000 2 792 4 729 2 166
75596721023 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
35018 PROJET DE DEVELOPPEMENT DU PORT DE ZIGUINCHOR 21 000 3 605 3 437 3 629 5 563 12 629 4 766

2 7 1 BCI-ETAT 11 550 1 450 1 600 2 042 3 400 7 042 3 058


TOTAL FINANCEMENT 11 550 1 450 1 600 2 042 3 400 7 042 3 058
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 11 550 1 450 1 600 2 042 3 400 7 042 3 058
21993092001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
35021 PROGRAMME D'APPUI A LA HAUTE AUTORITE 11 550 1 450 1 600 2 042 3 400 7 042 3 058
COORDINATION SECURITE EN MER

2 7 1 BCI-ETAT 5 000 0 2 500 2 500 0 5 000 0


TOTAL FINANCEMENT 5 000 0 2 500 2 500 0 5 000 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 5 000 0 2 500 2 500 0 5 000 0
83596923061 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
35023 PROJET DE DRAGAGE DE L'EMBOUCHURE DU SALOUM A 5 000 0 2 500 2 500 0 5 000 0
FOUNDIOUGNE

TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 35 37 550 5 055 7 537 8 171 8 963 24 671 7 824
Transports maritimes
En Négociation 10 500 0 2 500 2 629 2 771 7 900 2 600
Déjà Acquis 27 050 5 055 5 037 5 542 6 192 16 771 5 224
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
Transports aériens

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 49 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

TERTIAIRE
Transports aériens
2 7 1 BCI-ETAT 50 500 30 500 13 500 6 500 0 20 000 0
TOTAL FINANCEMENT 50 500 30 500 13 500 6 500 0 20 000 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 50 500 30 500 13 500 6 500 0 20 000 0
70096401072 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
36002 AIBD INVESTISSEMENT AEROPORTUAIRE 50 500 30 500 13 500 6 500 0 20 000 0

2 7 1 BCI-ETAT 650 0 50 300 300 650 0


TOTAL FINANCEMENT 650 0 50 300 300 650 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 650 0 50 300 300 650 0
75496877011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
36010 PROJET DE MISE EN PLACE D'UN CENTRE AERONAUTIQUE 650 0 50 300 300 650 0

2 1 1 BCI-ETAT 50 000 0 0 8 107 16 358 24 465 25 535


TOTAL FINANCEMENT 50 000 0 0 8 107 16 358 24 465 25 535
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 50 000 0 0 8 107 16 358 24 465 25 535
75496944001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
36011 PROJET DE CONSTRUCTION ET DE REHABILITATION DES 50 000 0 0 8 107 16 358 24 465 25 535
AEROPORTS REGIONAUX

TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 36 101 150 30 500 13 550 14 907 16 658 45 115 25 535
Transports aériens
En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
Déjà Acquis 101 150 30 500 13 550 14 907 16 658 45 115 25 535
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
Poste, Télécommunication et Information
2 7 2 BCI-ETAT 580 304 76 100 100 276 0
TOTAL FINANCEMENT 580 304 76 100 100 276 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 580 304 76 100 100 276 0
54998153001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
37022 PROJET PANAFRICAIN DES SERVICES EN LIGNE 580 304 76 100 100 276 0

2 7 1 BCI-ETAT 1 120 740 100 100 180 380 0


TOTAL FINANCEMENT 1 120 740 100 100 180 380 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 120 740 100 100 180 380 0
50497215001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
37023 PROJET DE GENERALISATION DES CENTRES MULTIMEDIA 1 120 740 100 100 180 380 0
COMMUNAUTAIRES

2 7 1 BCI-ETAT 550 100 50 200 200 450 0


TOTAL FINANCEMENT 550 100 50 200 200 450 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 550 100 50 200 200 450 0
54998183001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
37028 PROJET GENRE ET TIC 550 100 50 200 200 450 0

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 50 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

TERTIAIRE
Poste, Télécommunication et Information
2 7 1 BCI-ETAT 960 475 285 100 100 485 0
TOTAL FINANCEMENT 960 475 285 100 100 485 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 960 475 285 100 100 485 0
54997259001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
37030 PROJET DE MISE EN PLACE D'INFRASTRUCTURES DE 960 475 285 100 100 485 0
COMMUNICATION POUR LE MINISTERE DE LA
COMMUNICATION

2 7 1 BCI-ETAT 750 50 30 30 100 160 540


TOTAL FINANCEMENT 750 50 30 30 100 160 540
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 750 50 30 30 100 160 540
21399160001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
37035 PROJET DE GESTION DES RESEAUX DE COMMUNICATION DU 750 50 30 30 100 160 540
MINISTERE DE L'INTERIEUR

2 7 1 BCI-ETAT 1 500 0 500 500 500 1 500 0


TOTAL FINANCEMENT 1 500 0 500 500 500 1 500 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 500 0 500 500 500 1 500 0
54093347001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
37037 PROGRAMME DE COMMUNICATION / ECONOMIE ET 1 500 0 500 500 500 1 500 0
FINANCES

2 7 1 BCI-ETAT 7 500 0 2 000 2 500 3 000 7 500 0


TOTAL FINANCEMENT 7 500 0 2 000 2 500 3 000 7 500 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 7 500 0 2 000 2 500 3 000 7 500 0
54098232001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
37038 PROGRAMME DE COMMUNICATION MISE EN OEUVRE PLAN 7 500 0 2 000 2 500 3 000 7 500 0
SENEGAL EMERGENT

2 7 1 BCI-ETAT 22 379 16 079 2 000 2 100 2 200 6 300 0


TOTAL FINANCEMENT 22 379 16 079 2 000 2 100 2 200 6 300 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 22 379 16 079 2 000 2 100 2 200 6 300 0
70096182011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
37039 INFORMATISATION DGID (SIGTAS) 22 379 16 079 2 000 2 100 2 200 6 300 0

2 7 2 BCI-ETAT 500 7 60 82 150 292 201


TOTAL FINANCEMENT 500 7 60 82 150 292 201
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 500 7 60 82 150 292 201
14293345001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
37040 PROJET DE SECURISATION ET D'INFORMATISATION DE 500 7 60 82 150 292 201
L'ETAT CIVIL CONSULAIRE

2 7 1 BCI-ETAT 8 799 5 072 1 227 1 250 1 250 3 727 0


TOTAL FINANCEMENT 8 799 5 072 1 227 1 250 1 250 3 727 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 8 799 5 072 1 227 1 250 1 250 3 727 0
70097053011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
37042 INFORMATISATION DGCPT 8 799 5 072 1 227 1 250 1 250 3 727 0

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 51 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

TERTIAIRE
Poste, Télécommunication et Information
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 37 44 638 22 827 6 328 6 962 7 780 21 070 741
Poste, Télécommunication et Information
En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
Déjà Acquis 44 638 22 827 6 328 6 962 7 780 21 070 741
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
Appui institutionnel, renforcement et assistance technique/tertiaire
2 7 1 BCI-ETAT 1 943 1 077 591 275 0 866 0
TOTAL FINANCEMENT 1 943 1 077 591 275 0 866 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 943 1 077 591 275 0 866 0
70993231001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
39013 PROJET DE MODERNISATION ET DE RENFORCEMENT DES 1 943 1 077 591 275 0 866 0
CAPACITES DU MINISTERE DES INFRASTRUCTURES ET DES
TRANSPORTS

2 0 0 CHINE 700 700 0 0 0 0 0


2 7 1 BCI-ETAT 1 816 1 431 85 150 150 385 0
TOTAL FINANCEMENT 2 516 2 131 85 150 150 385 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 516 2 131 85 150 150 385 0
87195031000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
39020 FONDS D'IMPULSION A LA MICROFINANCE 2 516 2 131 85 150 150 385 0

2 0 0 Belgique 100 100 0 0 0 0 0


2 7 1 BCI-ETAT 275 189 16 35 35 86 0
TOTAL FINANCEMENT 375 289 16 35 35 86 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 375 289 16 35 35 86 0
87198063001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
39022 PROJET DE CENTRE DE RESSOURCES ET DE 375 289 16 35 35 86 0
DOCUMENTATION EN MICROFINANCE

1 0 0 ACDI 10 000 0 1 100 2 000 3 000 6 100 3 900


TOTAL FINANCEMENT 10 000 0 1 100 2 000 3 000 6 100 3 900
1 En Négociation 10 000 0 1 100 2 000 3 000 6 100 3 900
2 Déjà Acquis 0 0 0 0 0 0 0
70098217001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
39027 PROJET D'APPUI A LA FINANCE RURALE (PAFIR) 10 000 0 1 100 2 000 3 000 6 100 3 900

2 7 1 BCI-ETAT 6 000 0 50 300 500 850 5 150


TOTAL FINANCEMENT 6 000 0 50 300 500 850 5 150
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 6 000 0 50 300 500 850 5 150
87997366001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
39028 PROJET MOBILE BANKING (PHASE 2) 6 000 0 50 300 500 850 5 150

2 7 2 BCI-ETAT 4 162 3 462 700 0 0 700 0


TOTAL FINANCEMENT 4 162 3 462 700 0 0 700 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 4 162 3 462 700 0 0 700 0
80398127001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
39031 CELLULE D'APPUI AU MILLENIUM CHALLENGE ACCOUNT / 4 162 3 462 700 0 0 700 0
GESTION DU PROGRAMME MCA

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 52 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

TERTIAIRE
Appui institutionnel, renforcement et assistance technique/tertiaire
TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 39 24 997 6 959 2 542 2 760 3 685 8 987 9 051
Appui institutionnel, renforcement et assistance technique/tertiaire
En Négociation 10 000 0 1 100 2 000 3 000 6 100 3 900
Déjà Acquis 14 996 6 959 1 442 760 685 2 887 5 150
A Rechercher 1 0 0 0 0 0 1
TOTAL PROJETS 3 156 285 1 053 576 239 340 264 660 282 348 786 348 1 316 361
En Négociation 840 450 0 22 250 69 194 89 472 180 916 659 534
Déjà Acquis 2 315 835 1 053 576 217 090 195 466 192 876 605 432 656 827
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
QUATERNAIRE
Hydraulique Urbaine et Assainissement
2 7 1 BCI-ETAT 4 500 2 120 400 500 700 1 600 780
TOTAL FINANCEMENT 4 500 2 120 400 500 700 1 600 780
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 4 500 2 120 400 500 700 1 600 780
73396334001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
41001 PROJET D'ASSAINISSEMENT DES VILLES RELIGIEUSES 4 500 2 120 400 500 700 1 600 780

2 1 0 BEI 12 300 0 1 500 2 000 3 000 6 500 5 800


2 1 0 Agence Francaise de Developpement 19 950 0 2 000 4 000 5 000 11 000 8 950
2 7 2 BCI-ETAT 5 000 700 700 1 800 1 800 4 300 0
TOTAL FINANCEMENT 37 250 700 4 200 7 800 9 800 21 800 14 750
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 37 250 700 4 200 7 800 9 800 21 800 14 750
73396489011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
41024 PROJET DE DEPOLLUTION DE LA BAIE DE HANN 37 250 700 4 200 7 800 9 800 21 800 14 750

2 7 1 BCI-ETAT 13 400 10 100 1 000 1 000 1 300 3 300 0


TOTAL FINANCEMENT 13 400 10 100 1 000 1 000 1 300 3 300 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 13 400 10 100 1 000 1 000 1 300 3 300 0
73396494001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
41025 PROJET OPERATIONS HIVERNALES 13 400 10 100 1 000 1 000 1 300 3 300 0

2 7 1 BCI-ETAT 3 600 2 600 1 000 0 0 1 000 0


TOTAL FINANCEMENT 3 600 2 600 1 000 0 0 1 000 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 3 600 2 600 1 000 0 0 1 000 0
721965890112 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
41029 TRAVAUX DE RENOVATION ET DE REHABILITATION DU 3 600 2 600 1 000 0 0 1 000 0
COLLECTEUR HANN FANN

2 7 1 BCI-ETAT 6 400 5 900 500 0 0 500 0


TOTAL FINANCEMENT 6 400 5 900 500 0 0 500 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 6 400 5 900 500 0 0 500 0
713965670131 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
41030 ASSAINISSEMENT DE RUFISQUE 6 400 5 900 500 0 0 500 0

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 53 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

QUATERNAIRE
Hydraulique Urbaine et Assainissement
2 7 1 BCI-ETAT 2 500 845 200 150 125 475 1 180
TOTAL FINANCEMENT 2 500 845 200 150 125 475 1 180
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 500 845 200 150 125 475 1 180
72196624001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
41038 PROJET DE RATIONALISATION DE LA CONSOMMATION 2 500 845 200 150 125 475 1 180
D'EAU DE L'ADMINISTRATION

1 0 0 JAPON 4 500 0 1 000 3 500 0 4 500 0


2 1 0 BANQUE MONDIALE 35 000 4 500 2 000 6 500 6 500 15 000 15 500
2 7 2 BCI-ETAT 5 750 1 350 900 1 700 1 700 4 300 100
TOTAL FINANCEMENT 45 250 5 850 3 900 11 700 8 200 23 800 15 600
1 En Négociation 4 500 0 1 000 3 500 0 4 500 0
2 Déjà Acquis 40 750 5 850 2 900 8 200 8 200 19 300 15 600
73396661019 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
41041 PROGET DE GESTION DES EAUX PLUVIALES (PROGEP) 45 250 5 850 3 900 11 700 8 200 23 800 15 600

2 7 1 BCI-ETAT 6 720 2 000 850 1 000 2 000 3 850 870


TOTAL FINANCEMENT 6 720 2 000 850 1 000 2 000 3 850 870
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 6 720 2 000 850 1 000 2 000 3 850 870
73396705001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
41048 MECANISME COMMUNAUTAIRE DECENTRALISE ET DE 6 720 2 000 850 1 000 2 000 3 850 870
DEVELOPPEMENT DE L'ASSAINISSEMENT RURAL

2 7 1 BCI-ETAT 82 400 39 580 9 000 10 000 10 000 29 000 13 820


TOTAL FINANCEMENT 82 400 39 580 9 000 10 000 10 000 29 000 13 820
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 82 400 39 580 9 000 10 000 10 000 29 000 13 820
73396725001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
41055 PROGRAMME DECENNAL DE LUTTE CONTRE LES 82 400 39 580 9 000 10 000 10 000 29 000 13 820
INONDATIONS-PHASE D'URGENCE : VOLET GESTION DES
EAUX PLUVIALES

2 1 0 BAD/FAD 11 982 500 2 000 2 500 3 500 8 000 3 482


2 7 2 BCI-ETAT 3 500 700 700 700 700 2 100 700
TOTAL FINANCEMENT 15 482 1 200 2 700 3 200 4 200 10 100 4 182
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 15 482 1 200 2 700 3 200 4 200 10 100 4 182
72396738001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
41056 RESTAURATION DES FONCTIONS ECOLOGIQUES ET 15 482 1 200 2 700 3 200 4 200 10 100 4 182
ECONOMIQUES DU LAC DE GUIERS

2 1 0 BOAD 4 000 0 0 1 500 2 500 4 000 0


2 7 2 BCI-ETAT 3 200 1 100 1 100 500 500 2 100 0
TOTAL FINANCEMENT 7 200 1 100 1 100 2 000 3 000 6 100 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 7 200 1 100 1 100 2 000 3 000 6 100 0
73396838092 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
41060 TRAVAUX D'ASSAINISSEMENT DE LA VILLE DE FATICK 7 200 1 100 1 100 2 000 3 000 6 100 0

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 54 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

QUATERNAIRE
Hydraulique Urbaine et Assainissement
2 7 1 BCI-ETAT 1 500 300 300 300 600 1 200 0
TOTAL FINANCEMENT 1 500 300 300 300 600 1 200 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 500 300 300 300 600 1 200 0
73396843999 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
41062 PROJET ACQUISITION EQUIPEMENT D'ASSAINISSEMENT 1 500 300 300 300 600 1 200 0

2 7 1 BCI-ETAT 1 090 500 400 190 0 590 0


TOTAL FINANCEMENT 1 090 500 400 190 0 590 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 090 500 400 190 0 590 0
72196846001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
41064 PROJET D'INCORPORATION DE DIX (10) CENTRES URBAINS 1 090 500 400 190 0 590 0
DANS LE PERIMETRE AFFERME

2 1 0 BID 38 625 0 2 000 2 725 2 500 7 225 31 400


2 7 2 BCI-ETAT 3 942 0 197 1 500 1 500 3 197 745
TOTAL FINANCEMENT 42 567 0 2 197 4 225 4 000 10 422 32 145
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 42 567 0 2 197 4 225 4 000 10 422 32 145
733968470113 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
41065 PROJET D'ASSAINISSEMENT DE LA ZONE NORD DE DAKAR 42 567 0 2 197 4 225 4 000 10 422 32 145

2 0 0 BAD/FAD 787 0 0 387 400 787 0


TOTAL FINANCEMENT 787 0 0 387 400 787 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 787 0 0 387 400 787 0
73396850023 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
41066 PROJET D'AMELIORATION DE LA GESTION ET 787 0 0 387 400 787 0
VALORISATION DES BOUES DE VIDANGE DANS LA VILLE DE
ZIGUINCHOR

2 7 1 BCI-ETAT 2 150 0 790 1 360 0 2 150 0


TOTAL FINANCEMENT 2 150 0 790 1 360 0 2 150 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 150 0 790 1 360 0 2 150 0
733968520312 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
41067 PROJET DE CONSTRUCTION D'UNE STATION POUR LE 2 150 0 790 1 360 0 2 150 0
TRAITEMENT DES BOUES DE VIDANGE A TOUBA

2 7 1 BCI-ETAT 2 000 300 351 500 849 1 700 0


TOTAL FINANCEMENT 2 000 300 351 500 849 1 700 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 000 300 351 500 849 1 700 0
73394128001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
41073 PROGRAMME ETUDES TECHNIQUES ET SOCIO- 2 000 300 351 500 849 1 700 0
ECONOMIQUES ASSAINISSEMENT

2 7 1 BCI-ETAT 2 500 0 700 869 931 2 500 0


TOTAL FINANCEMENT 2 500 0 700 869 931 2 500 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 500 0 700 869 931 2 500 0
73396882001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
41075 TRAVAUX D'EXTENSION DE RESEAUX D'ASSAINISSEMENT 2 500 0 700 869 931 2 500 0

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 55 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

QUATERNAIRE
Hydraulique Urbaine et Assainissement
2 1 0 BOAD 5 500 0 1 000 2 500 2 000 5 500 0
2 7 2 BCI-ETAT 61 000 0 500 1 500 1 500 3 500 57 500
TOTAL FINANCEMENT 66 500 0 1 500 4 000 3 500 9 000 57 500
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 66 500 0 1 500 4 000 3 500 9 000 57 500
73396926011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
41077 PROJET D'ASSAINISSEMENT DE LA CORNICHE OUEST 66 500 0 1 500 4 000 3 500 9 000 57 500

2 1 0 Fonds OPEP 3 500 0 500 1 500 1 500 3 500 0


2 1 0 BADEA 5 000 0 493 1 500 2 000 3 993 1 007
2 7 2 BCI-ETAT 1 000 0 200 300 300 800 200
TOTAL FINANCEMENT 9 500 0 1 193 3 300 3 800 8 293 1 207
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 9 500 0 1 193 3 300 3 800 8 293 1 207
73396930011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
41078 PROJET D'ASSAINISSEMENT DE LA CITE SOLEIL ET ENVIRON 9 500 0 1 193 3 300 3 800 8 293 1 207

2 0 0 Union Européenne/FED 69 000 0 500 5 000 7 500 13 000 56 000


TOTAL FINANCEMENT 69 000 0 500 5 000 7 500 13 000 56 000
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 69 000 0 500 5 000 7 500 13 000 56 000
73396931001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
41079 PEPAM-UNION EUROPEENNE 69 000 0 500 5 000 7 500 13 000 56 000

1 1 0 JAPON 75 000 0 0 5 000 7 500 12 500 62 500


TOTAL FINANCEMENT 75 000 0 0 5 000 7 500 12 500 62 500
1 En Négociation 75 000 0 0 5 000 7 500 12 500 62 500
2 Déjà Acquis 0 0 0 0 0 0 0
72196933011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
41080 PROJET DE REALISATION D'UNE UNITE DESSALEMENT EAU 75 000 0 0 5 000 7 500 12 500 62 500
DE MER

2 1 0 Agence Francaise de Developpement 6 500 0 0 2 500 4 000 6 500 0


TOTAL FINANCEMENT 6 500 0 0 2 500 4 000 6 500 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 6 500 0 0 2 500 4 000 6 500 0
72196934043 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
41081 PROJET DE SECURIATION DE L'ALIMENTATION EN EAU 6 500 0 0 2 500 4 000 6 500 0
POTABLE DE DAKAR ET DE SA REGION

1 1 0 BOAD 45 000 0 0 2 000 3 500 5 500 39 500


TOTAL FINANCEMENT 45 000 0 0 2 000 3 500 5 500 39 500
1 En Négociation 45 000 0 0 2 000 3 500 5 500 39 500
2 Déjà Acquis 0 0 0 0 0 0 0
73396935001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
41082 PROJET D'ASSAINISSEMENT DE DIX (10) VILLES 45 000 0 0 2 000 3 500 5 500 39 500
REGIONALES

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 56 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

QUATERNAIRE
Hydraulique Urbaine et Assainissement
2 7 1 BCI-ETAT 10 100 7 500 700 800 1 100 2 600 0
TOTAL FINANCEMENT 10 100 7 500 700 800 1 100 2 600 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 10 100 7 500 700 800 1 100 2 600 0
73396286011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
41616 PEPAM-REHABILITATION DE 30 KM D'ASSAINISSEMENT 10 100 7 500 700 800 1 100 2 600 0
EAUX USEES

TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 41 558 896 80 595 33 481 67 781 77 005 178 267 300 034
Hydraulique Urbaine et Assainissement
En Négociation 124 500 0 1 000 10 500 11 000 22 500 102 000
Déjà Acquis 434 396 80 595 32 481 57 281 66 005 155 767 198 034
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
Culture, Jeunesse et Sport
2 0 0 CHINE 14 147 1 000 1 045 914 791 2 750 10 397
2 7 2 BCI-ETAT 565 300 100 165 0 265 0
TOTAL FINANCEMENT 14 712 1 300 1 145 1 079 791 3 015 10 397
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 14 712 1 300 1 145 1 079 791 3 015 10 397
51396092011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
42003 MUSEE DES CIVILISATIONS NOIRES 14 712 1 300 1 145 1 079 791 3 015 10 397

2 0 0 Agence Chinoise de Coop. Internatio. 6 000 0 0 500 500 1 000 5 000


2 7 2 BCI-ETAT 3 091 2 098 500 493 0 993 0
TOTAL FINANCEMENT 9 091 2 098 500 993 500 1 993 5 000
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 9 091 2 098 500 993 500 1 993 5 000
52296495001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
42016 PROJET DE CONSTRUCTION DE L'ARENE NATIONALE 9 091 2 098 500 993 500 1 993 5 000

2 7 1 BCI-ETAT 3 245 770 680 900 895 2 475 0


TOTAL FINANCEMENT 3 245 770 680 900 895 2 475 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 3 245 770 680 900 895 2 475 0
53293214000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
42024 PROJET D'APPUI A L'AGENCE NATIONALE POUR LA 3 245 770 680 900 895 2 475 0
PROMOTION DE L'EMPLOI DES JEUNES (ANPEJ)

2 7 1 BCI-ETAT 1 000 500 33 33 434 500 0


TOTAL FINANCEMENT 1 000 500 33 33 434 500 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 000 500 33 33 434 500 0
51196675011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
42029 PROJET D'AMENAGEMENT DU PARC CULTUREL 1 000 500 33 33 434 500 0

2 7 1 BCI-ETAT 5 387 5 237 48 52 50 150 0


TOTAL FINANCEMENT 5 387 5 237 48 52 50 150 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 5 387 5 237 48 52 50 150 0
53295007999 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
42032 FONDS NATIONAL ACTIONS EMPLOI 5 387 5 237 48 52 50 150 0

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 57 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

QUATERNAIRE
Culture, Jeunesse et Sport
2 1 0 BAD/FAD 18 800 1 500 3 000 2 819 1 796 7 615 9 685
2 7 2 BCI-ETAT 1 800 250 250 300 1 000 1 550 0
TOTAL FINANCEMENT 20 600 1 750 3 250 3 119 2 796 9 165 9 685
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 20 600 1 750 3 250 3 119 2 796 9 165 9 685
33393299001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
42033 PROJET D'APPUI A LA PROMOTION DE L'EMPLOI DES 20 600 1 750 3 250 3 119 2 796 9 165 9 685
JEUNES ET DES FEMMES

2 7 1 BCI-ETAT 600 500 100 0 0 100 0


TOTAL FINANCEMENT 600 500 100 0 0 100 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 600 500 100 0 0 100 0
71096678011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
42034 CONSTRUCTION MEMORIAL JOOLA 600 500 100 0 0 100 0

2 7 1 BCI-ETAT 600 20 150 154 276 580 0


TOTAL FINANCEMENT 600 20 150 154 276 580 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 600 20 150 154 276 580 0
52196768001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
42037 ENTRETIEN ET MAINTENANCE DES STADES REGIONAUX 600 20 150 154 276 580 0
REHABILITES

2 7 1 BCI-ETAT 1 500 500 184 408 408 1 000 0


TOTAL FINANCEMENT 1 500 500 184 408 408 1 000 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 500 500 184 408 408 1 000 0
38096804001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
42039 PROJET DE REHABILITATION ET EQUIPEMENT DES 1 500 500 184 408 408 1 000 0
SERVICES REGIONAUX DU MINISTERE DE LA JEUNESSE ET
DE L'EMPLOI

2 7 2 BCI-ETAT 531 177 150 177 27 354 0


TOTAL FINANCEMENT 531 177 150 177 27 354 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 531 177 150 177 27 354 0
50993330001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
42040 PROJET D'APPUI A LA MISE EN OEUVRE DU PROGRAMME 531 177 150 177 27 354 0
NATIONAL DE VOLONTARIAT AU SENEGAL (PA/PNVS)

2 7 1 BCI-ETAT 300 100 25 90 85 200 0


TOTAL FINANCEMENT 300 100 25 90 85 200 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 300 100 25 90 85 200 0
53293336001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
42041 PROJET ACCUEIL EMPLOI 300 100 25 90 85 200 0

2 7 1 BCI-ETAT 120 30 15 40 35 90 0
TOTAL FINANCEMENT 120 30 15 40 35 90 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 120 30 15 40 35 90 0
53293335001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
42042 PROGRAMME D'APPUI A L'INITIATIVE DES JEUNES ET A LA 120 30 15 40 35 90 0
PROMOTION DES VALEURS CIVIQUES CIVIQUES

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 58 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

QUATERNAIRE
Culture, Jeunesse et Sport
2 7 1 BCI-ETAT 4 901 4 301 200 200 200 600 0
TOTAL FINANCEMENT 4 901 4 301 200 200 200 600 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 4 901 4 301 200 200 200 600 0
51196094112 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
42107 CONSTRUCTION COMPLEXES CULTURELS REGIONAUX 4 901 4 301 200 200 200 600 0

2 7 1 BCI-ETAT 2 445 1 891 100 100 100 300 254


TOTAL FINANCEMENT 2 445 1 891 100 100 100 300 254
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 445 1 891 100 100 100 300 254
52197033990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
42508 EQUIPEMENTS SPORTIFS 2 445 1 891 100 100 100 300 254

2 7 1 BCI-ETAT 1 950 1 631 125 100 94 319 0


TOTAL FINANCEMENT 1 950 1 631 125 100 94 319 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 950 1 631 125 100 94 319 0
51497034990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
42513 REHABILITATION ET EQUIPEMENT BIBLIOTHEQUES ET 1 950 1 631 125 100 94 319 0
CENTRE DE LECTURE ET D'ANIMATION CULTURELLE
(CLAC)

2 7 1 BCI-ETAT 4 512 3 792 170 275 275 720 0


TOTAL FINANCEMENT 4 512 3 792 170 275 275 720 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 4 512 3 792 170 275 275 720 0
53392022990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
42518 VOLONTAIRES SERVICE CIVIQUE NATIONAL 4 512 3 792 170 275 275 720 0

2 0 0 FNUAP 5 425 5 125 300 0 0 300 0


2 7 2 BCI-ETAT 499 325 43 69 62 174 0
TOTAL FINANCEMENT 5 924 5 450 343 69 62 474 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 5 924 5 450 343 69 62 474 0
53993026990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
42522 SANTE REPRODUCTION JEUNES PHASE 3 5 924 5 450 343 69 62 474 0

1 1 0 BOAD 14 522 0 0 650 2 000 2 650 11 872


2 0 0 Agence Chinoise de Coop. Internatio. 18 341 18 341 0 0 0 0 0
2 7 1 BCI-ETAT 14 757 8 317 2 000 2 220 2 220 6 440 0
TOTAL FINANCEMENT 47 620 26 658 2 000 2 870 4 220 9 090 11 872
1 En Négociation 14 522 0 0 650 2 000 2 650 11 872
2 Déjà Acquis 33 098 26 658 2 000 2 220 2 220 6 440 0
52196147990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
42524 CONSTRUCTION ET REHABILITATION INFRASTRUCTURES 47 620 26 658 2 000 2 870 4 220 9 090 11 872
SPORTIVES

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 59 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

QUATERNAIRE
Culture, Jeunesse et Sport
2 7 1 BCI-ETAT 4 515 1 300 1 000 1 000 1 215 3 215 0
TOTAL FINANCEMENT 4 515 1 300 1 000 1 000 1 215 3 215 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 4 515 1 300 1 000 1 000 1 215 3 215 0
515950360111 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
42553 FONDS DE PROMOTION DE L'INDUSTRIE 4 515 1 300 1 000 1 000 1 215 3 215 0
CINEMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE

2 7 1 BCI-ETAT 3 820 2 477 430 540 373 1 343 0


TOTAL FINANCEMENT 3 820 2 477 430 540 373 1 343 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 3 820 2 477 430 540 373 1 343 0
51197095000 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
42554 EQUIPEMENT EN MATERIELS TECHNIQUES ET LOGISTIQUES 3 820 2 477 430 540 373 1 343 0
POUR L'ACTION CULTURELLE DECENTRALISEE

TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 42 133 373 60 482 10 648 12 199 12 836 35 683 37 208
Culture, Jeunesse et Sport
En Négociation 14 522 0 0 650 2 000 2 650 11 872
Déjà Acquis 118 851 60 482 10 648 11 549 10 836 33 033 25 336
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
Habitat et Urbanisme
2 0 0 Agence Francaise de Developpement 9 900 9 900 0 0 0 0 0
2 1 0 BANQUE MONDIALE 46 989 46 989 0 0 0 0 0
2 7 2 ETAT(FECL) 17 000 17 000 0 0 0 0 0
2 7 2 BCI-ETAT 3 600 2 700 300 300 300 900 0
2 9 2 ETAT(Commune) 3 133 3 133 0 0 0 0 0
2 9 2 Collectivités Locales 2 256 2 256 0 0 0 0 0
TOTAL FINANCEMENT 82 878 81 978 300 300 300 900 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 82 878 81 978 300 300 300 900 0
71396372001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43015 PRGRAMME RENFORCEMENT EQUIPEMENT COLLECTIVITES 82 878 81 978 300 300 300 900 0
LOCALES (PRECOL)

2 7 1 BCI-ETAT 3 935 3 035 270 300 330 900 0


TOTAL FINANCEMENT 3 935 3 035 270 300 330 900 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 3 935 3 035 270 300 330 900 0
71396338001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43016 PROGRAMME NATIONAL D'AMENAGEMENT DES ESPACES 3 935 3 035 270 300 330 900 0
PUBLICS

2 7 1 BCI-ETAT 671 379 65 65 65 195 97


TOTAL FINANCEMENT 671 379 65 65 65 195 97
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 671 379 65 65 65 195 97
71197152011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43022 EQUIPEMENT BRIGADES DE SURVEILLANCE ET DU 671 379 65 65 65 195 97
CONTROLE DE L'OCCUPATION DU SOL (DESCOS)

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 60 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

QUATERNAIRE
Habitat et Urbanisme
2 0 0 PNUD 1 110 1 080 30 0 0 30 0
2 0 0 FENU 1 317 1 284 33 0 0 33 0
2 7 2 BCI-ETAT 1 261 1 121 140 0 0 140 0
TOTAL FINANCEMENT 3 688 3 485 203 0 0 203 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 3 688 3 485 203 0 0 203 0
36296437001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43028 PROGRAMME D'APPUI AU DEVELOPPEMENT LOCAL 3 688 3 485 203 0 0 203 0
(PADEL/PNDL) EX PADMIR

2 7 1 BCI-ETAT 5 023 2 923 500 700 900 2 100 0


TOTAL FINANCEMENT 5 023 2 923 500 700 900 2 100 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 5 023 2 923 500 700 900 2 100 0
71093202001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43060 PROJET D'APPUI A L'AGENCE DE CONSTRUCTION DES 5 023 2 923 500 700 900 2 100 0
BATIMENTS ET EDIFICES PUBLICS

2 7 1 BCI-ETAT 300 200 50 50 0 100 0


TOTAL FINANCEMENT 300 200 50 50 0 100 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 300 200 50 50 0 100 0
66099112001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43062 PROJET POUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LES 300 200 50 50 0 100 0
MALADIES HIVERNALES

2 7 1 BCI-ETAT 248 198 50 0 0 50 0


TOTAL FINANCEMENT 248 198 50 0 0 50 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 248 198 50 0 0 50 0
66998159001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43063 PROJET DE PROMOTION DE L'HYGIENE ET DE LA 248 198 50 0 0 50 0
SALUBRITE DANS 20 DARAAS AU SENEGAL

2 7 1 BCI-ETAT 1 902 772 780 150 200 1 130 0


TOTAL FINANCEMENT 1 902 772 780 150 200 1 130 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 902 772 780 150 200 1 130 0
71194106001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43079 APPUI AU BUREAU D'ARCHITECTURE DE LA PRESIDENCE DE 1 902 772 780 150 200 1 130 0
LA REPUBLIQUE

2 7 1 BCI-ETAT 10 445 3 445 4 000 1 500 1 500 7 000 0


TOTAL FINANCEMENT 10 445 3 445 4 000 1 500 1 500 7 000 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 10 445 3 445 4 000 1 500 1 500 7 000 0
71096667073 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43082 PROJET REHABILITATION DES EDIFICES RELIGIEUX 10 445 3 445 4 000 1 500 1 500 7 000 0

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 61 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

QUATERNAIRE
Habitat et Urbanisme
2 1 0 BID 12 757 500 500 1 313 1 531 3 344 8 913
2 7 2 BCI-ETAT 802 0 0 166 636 802 0
TOTAL FINANCEMENT 13 559 500 500 1 479 2 167 4 146 8 913
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 13 559 500 500 1 479 2 167 4 146 8 913
73494108001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43088 PROJET DE GESTION DES DECHETS SOLIDES MUNICIPAUX 13 559 500 500 1 479 2 167 4 146 8 913
DU SENEGAL

2 0 0 RFA/GTZ 704 354 350 0 0 350 0


TOTAL FINANCEMENT 704 354 350 0 0 350 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 704 354 350 0 0 350 0
70195055069 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43093 FONDS DE RESERVE DE LA COOPERATION ALLEMANDE EN 704 354 350 0 0 350 0
APPUI AUX COLLECTIVITES LOCALES

2 0 0 RFA/KFW 12 969 1 162 2 052 2 360 695 5 107 6 700


2 7 2 BCI-ETAT 1 200 200 400 400 200 1 000 0
TOTAL FINANCEMENT 14 169 1 362 2 452 2 760 895 6 107 6 700
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 14 169 1 362 2 452 2 760 895 6 107 6 700
71998196029 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43094 PROJET DE DEVELOPPEMENT LOCAL ET BONNE 14 169 1 362 2 452 2 760 895 6 107 6 700
GOUVERNANCE AU SINE SALOUM ET EN CASAMANCE
(PDLBG)

2 7 1 BCI-ETAT 450 350 100 0 0 100 0


TOTAL FINANCEMENT 450 350 100 0 0 100 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 450 350 100 0 0 100 0
710967540730 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43095 PROGRAMME SPECIAL TIVAOUANE / ACTUALISATION DU 450 350 100 0 0 100 0
PLAN DIRECTEUR D'URBANISME POUR LES ACTIONS A
MOYEN ET LONG TERME

2 0 0 LUXEMBOURG 5 398 1 089 1 454 949 709 3 112 1 197


TOTAL FINANCEMENT 5 398 1 089 1 454 949 709 3 112 1 197
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 5 398 1 089 1 454 949 709 3 112 1 197
70996762001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43097 SEN/029 - PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL, 5 398 1 089 1 454 949 709 3 112 1 197
DE DECENTRALISATION ET DE BONNE GOUVERNANCE

2 7 1 BCI-ETAT 1 749 1 166 583 0 0 583 0


2 9 3 PRIVE 3 982 3 982 0 0 0 0 0
TOTAL FINANCEMENT 5 731 5 148 583 0 0 583 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 5 731 5 148 583 0 0 583 0
71396810061 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43106 PROJET COEUR DE VILLE DE KAOLACK 5 731 5 148 583 0 0 583 0

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 62 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

QUATERNAIRE
Habitat et Urbanisme
2 0 0 Union Européenne/FED 11 413 500 1 000 1 000 3 245 5 245 5 668
2 7 2 BCI-ETAT 1 400 500 500 400 0 900 0
TOTAL FINANCEMENT 12 813 1 000 1 500 1 400 3 245 6 145 5 668
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 12 813 1 000 1 500 1 400 3 245 6 145 5 668
73396811011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROJET D'ASSAINISSEMENT ET DE RESTRUCTURATION 12 813 1 000 1 500 1 400 3 245 6 145 5 668
43107 URBAINE DE HANN ET DE PETIT MBAO A DAKAR

2 0 0 FENU 159 126 33 0 0 33 0


2 0 0 PNUD 132 102 30 0 0 30 0
2 0 0 LUXEMBOURG 396 315 81 0 0 81 0
2 7 2 BCI-ETAT 684 456 140 88 0 228 0
TOTAL FINANCEMENT 1 371 999 284 88 0 372 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 371 999 284 88 0 372 0
70197310990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROGRAMME D'APPUI AU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 1 371 999 284 88 0 372 0
43111 LOCAL EN ANCRAGE AU PNDL (2ème PHASE) PADEL/PNDL

2 7 1 BCI-ETAT 3 000 300 424 500 1 776 2 700 0


TOTAL FINANCEMENT 3 000 300 424 500 1 776 2 700 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 3 000 300 424 500 1 776 2 700 0
70196819001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROGRAMME ACTE III DE LA DECENTRALISATION 3 000 300 424 500 1 776 2 700 0
43114

2 1 0 BANQUE MONDIALE 20 000 600 1 500 1 000 1 000 3 500 15 900


2 7 2 BCI-ETAT 3 000 0 0 1 000 2 000 3 000 0
TOTAL FINANCEMENT 23 000 600 1 500 2 000 3 000 6 500 15 900
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 23 000 600 1 500 2 000 3 000 6 500 15 900
70196820990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROJET DE DEVELOPPEMENT POLE CASAMANCE 23 000 600 1 500 2 000 3 000 6 500 15 900
43118

2 1 0 BID 19 400 1 000 500 4 500 4 500 9 500 8 900


2 7 2 BCI-ETAT 9 200 2 300 0 3 500 3 400 6 900 0
TOTAL FINANCEMENT 28 600 3 300 500 8 000 7 900 16 400 8 900
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 28 600 3 300 500 8 000 7 900 16 400 8 900
71396844013 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROJET D'ATTENUATION DES EFFETS INDUITS PAR LES 28 600 3 300 500 8 000 7 900 16 400 8 900
43133 INONDATIONS DANS LA REGION DE DAKAR

2 7 1 BCI-ETAT 24 700 17 700 7 000 0 0 7 000 0


TOTAL FINANCEMENT 24 700 17 700 7 000 0 0 7 000 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 24 700 17 700 7 000 0 0 7 000 0
71396845013 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
PROGRAMME DE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS SOCIAUX 24 700 17 700 7 000 0 0 7 000 0
43134 (CONVENTION ETAT DU SENEGAL BHS)

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 63 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

QUATERNAIRE
Habitat et Urbanisme
1 0 0 JAPON 5 000 0 1 000 2 000 2 000 5 000 0
TOTAL FINANCEMENT 5 000 0 1 000 2 000 2 000 5 000 0
1 En Négociation 5 000 0 1 000 2 000 2 000 5 000 0
2 Déjà Acquis 0 0 0 0 0 0 0
713941240132 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43135 PROJET D'ETUDE DU PLAN D'URBANISME DE DETAILS DE 5 000 0 1 000 2 000 2 000 5 000 0
NORD DIAMNIADIO

2 7 2 BCI-ETAT 246 46 46 46 50 142 58


TOTAL FINANCEMENT 246 46 46 46 50 142 58
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 246 46 46 46 50 142 58
70996853001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43136 CONTREPARTIE SEN/029 - PROGRAMME DE 246 46 46 46 50 142 58
DEVELOPPEMENT TERRITORIAL, DE DECENTRALISATION
ET DE BONNE GOUVERNANCE

2 7 1 BCI-ETAT 2 650 1 750 300 300 300 900 0


TOTAL FINANCEMENT 2 650 1 750 300 300 300 900 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 650 1 750 300 300 300 900 0
36097228001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43138 PROGRAMME D'APPUI A L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE 2 650 1 750 300 300 300 900 0

2 7 1 BCI-ETAT 1 200 900 100 100 100 300 0


TOTAL FINANCEMENT 1 200 900 100 100 100 300 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 200 900 100 100 100 300 0
70093281072 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43139 PROGRAMME DECENNAL DE LUTTE CONTRE LES 1 200 900 100 100 100 300 0
INONDATIONS - PHASE D'URGENCE: VOLET AMENAGEMENT
DU TERRITOIRE

2 7 2 BCI-ETAT 800 0 800 0 0 800 0


TOTAL FINANCEMENT 800 0 800 0 0 800 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 800 0 800 0 0 800 0
70196879001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43141 ACHEVEMENT CHANTIERS PRECOL 800 0 800 0 0 800 0

2 7 1 BCI-ETAT 800 0 600 200 0 800 0


TOTAL FINANCEMENT 800 0 600 200 0 800 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 800 0 600 200 0 800 0
71396883013 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43142 ACHEVEMENT PORTEFEUILLE DE PROJETS DE L'EX 800 0 600 200 0 800 0
PAPCREE

2 7 1 BCI-ETAT 19 300 0 5 000 7 000 7 300 19 300 0


TOTAL FINANCEMENT 19 300 0 5 000 7 000 7 300 19 300 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 19 300 0 5 000 7 000 7 300 19 300 0
71396891001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43144 PROGRAMME D'ACCELERATION DE L'OFFRE EN HABITAT 19 300 0 5 000 7 000 7 300 19 300 0
SOCIAL ET TRAVAUX DU POLE URBAIN DE DIAMNIADIO

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 64 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

QUATERNAIRE
Habitat et Urbanisme
2 7 1 BCI-ETAT 600 0 200 200 200 600 0
TOTAL FINANCEMENT 600 0 200 200 200 600 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 600 0 200 200 200 600 0
71996892001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43145 PROGRAMME SPECIAL DES CITES RELIGIEUSES 600 0 200 200 200 600 0

2 7 1 BCI-ETAT 15 000 0 2 500 6 250 6 250 15 000 0


TOTAL FINANCEMENT 15 000 0 2 500 6 250 6 250 15 000 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 15 000 0 2 500 6 250 6 250 15 000 0
73999202001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43146 PROGRAMME SPECIAL VILLES VERTES POUR L'EMPLOI 15 000 0 2 500 6 250 6 250 15 000 0

2 7 2 BCI-ETAT 59 0 59 0 0 59 0
TOTAL FINANCEMENT 59 0 59 0 0 59 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 59 0 59 0 0 59 0
71394133019 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43147 PROJET DE REVISION DU PLAN DIRECTEUR D'URBANISME 59 0 59 0 0 59 0
DE DAKAR HORIZON 2025

2 7 1 BCI-ETAT 323 0 100 123 100 323 0


TOTAL FINANCEMENT 323 0 100 123 100 323 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 323 0 100 123 100 323 0
11099206001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43148 APPUI AGENCE DE GESTION DU PATRIMOINE BATI DE 323 0 100 123 100 323 0
L'ETAT

2 7 1 BCI-ETAT 10 000 6 188 420 1 984 747 3 151 661


TOTAL FINANCEMENT 10 000 6 188 420 1 984 747 3 151 661
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 10 000 6 188 420 1 984 747 3 151 661
21297057999 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43150 PREVENTION/MAITRISE CATASTROPHE 10 000 6 188 420 1 984 747 3 151 661

2 7 1 BCI-ETAT 30 000 0 10 000 10 000 10 000 30 000 0


TOTAL FINANCEMENT 30 000 0 10 000 10 000 10 000 30 000 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 30 000 0 10 000 10 000 10 000 30 000 0
71096929011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
43152 PROGRAMME DE BUSINESS PARK: Centre des sièges sociaux de la 30 000 0 10 000 10 000 10 000 30 000 0
région et base de vie

TOTAL PROJETS SOUS SECTEUR 43 328 563 138 001 43 990 48 444 50 034 142 468 48 094
Habitat et Urbanisme
En Négociation 5 000 0 1 000 2 000 2 000 5 000 0
Déjà Acquis 323 563 138 001 42 990 46 444 48 034 137 468 48 094
A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
Santé et Nutrition

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 65 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

QUATERNAIRE
Santé et Nutrition
2 0 0 USAID 10 327 10 327 0 0 0 0 0
2 0 0 USAID 16 680 8 171 1 553 2 190 2 590 6 333 2 176
2 0 0 Fonds mondial 33 546 23 633 2 310 2 890 3 255 8 455 1 458
2 0 0 FNUAP 1 709 1 055 244 250 160 654 0
2 0 0 JAPON 696 696 0 0 0 0 0
2 0 0 ONU-SIDA 370 283 27 30 30 87 0
2 0 0 Fonds mondial 10 656 10 656 0 0 0 0 0
2 0 0 UNICEF 530 131 131 133 135 399 0
2 0 0 PAM 64 64 0 0 0 0 0
2 0 0 ACDI 1 080 1 080 0 0 0 0 0
2 0 0 RFA/KFW 3 303 3 303 0 0 0 0 0
2 1 0 BANQUE MONDIALE 21 230 21 230 0 0 0 0 0
2 7 2 BCI-ETAT 9 550 6 550 1 000 1 000 1 000 3 000 0
TOTAL FINANCEMENT 109 741 87 179 5 265 6 493 7 170 18 928 3 634
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 109 741 87 179 5 265 6 493 7 170 18 928 3 634
60992023999 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
44001 PLAN STATEGIQUE LUTTE SIDA 109 741 87 179 5 265 6 493 7 170 18 928 3 634

2 7 1 BCI-ETAT 3 167 2 224 793 150 0 943 0


TOTAL FINANCEMENT 3 167 2 224 793 150 0 943 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 3 167 2 224 793 150 0 943 0
614971170111 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
44009 REHABILITATION EQUIPEMENT MATERNITE LE DANTEC 3 167 2 224 793 150 0 943 0

2 7 1 BCI-ETAT 2 500 54 50 200 2 196 2 446 0


TOTAL FINANCEMENT 2 500 54 50 200 2 196 2 446 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 2 500 54 50 200 2 196 2 446 0
60096352011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
44016 CONSTR NOUVELLE DIR HYGIENE ET RENF DES SERVICES 2 500 54 50 200 2 196 2 446 0

2 7 1 BCI-ETAT 307 227 65 15 0 80 0


TOTAL FINANCEMENT 307 227 65 15 0 80 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 307 227 65 15 0 80 0
44297129023 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
44025 CENTRE REGIONAL DE FORMATION DE ZIGUINCHOR 307 227 65 15 0 80 0

2 7 1 BCI-ETAT 406 236 133 37 0 170 0


TOTAL FINANCEMENT 406 236 133 37 0 170 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 406 236 133 37 0 170 0
44297130072 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
44026 CENTRE REGIONAL DE FORMATION DE THIES 406 236 133 37 0 170 0

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 66 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

QUATERNAIRE
Santé et Nutrition
2 7 1 BCI-ETAT 1 000 383 200 200 217 617 0
TOTAL FINANCEMENT 1 000 383 200 200 217 617 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 000 383 200 200 217 617 0
60096396011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
44029 REFECTION ET MODERNISATION CENTRE TALIBOU DABO 1 000 383 200 200 217 617 0

2 7 1 BCI-ETAT 800 321 100 100 100 300 179


TOTAL FINANCEMENT 800 321 100 100 100 300 179
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 800 321 100 100 100 300 179
63197143001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
44034 EQUIPEMENT LABO DES CENTRES SANTE PERIPHERIQUES 800 321 100 100 100 300 179

2 7 1 BCI-ETAT 1 050 388 150 100 200 450 212


TOTAL FINANCEMENT 1 050 388 150 100 200 450 212
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 050 388 150 100 200 450 212
62197145001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
44036 CREATION SERVICE D'ASSISTANCE MEDICALE D'URGENCE 1 050 388 150 100 200 450 212
(SAMU)

2 7 1 BCI-ETAT 700 350 350 0 0 350 0


TOTAL FINANCEMENT 700 350 350 0 0 350 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 700 350 350 0 0 350 0
63196428073 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
44041 REHABILITATION ET EQUIPEMENT CS MEKHE 700 350 350 0 0 350 0

2 7 1 BCI-ETAT 600 300 135 165 0 300 0


TOTAL FINANCEMENT 600 300 135 165 0 300 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 600 300 135 165 0 300 0
61997148011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
44043 REHABILITATION ET EQUIPEMENT SERVICE EDUCATIF 600 300 135 165 0 300 0
POUR LA SANTE (SNEIPS)

2 7 1 BCI-ETAT 896 687 102 107 0 209 0


TOTAL FINANCEMENT 896 687 102 107 0 209 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 896 687 102 107 0 209 0
61096431011 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
44044 REHABILITATION ET EQUIPEMENT DIR DES EQUIPEMENTS 896 687 102 107 0 209 0
MEDICAUX

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 67 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

QUATERNAIRE
Santé et Nutrition
2 0 0 USAID 26 889 13 472 4 891 2 916 3 254 11 061 2 356
2 0 0 FNUAP 8 910 5 902 865 877 815 2 557 451
2 0 0 USAID 11 651 11 651 0 0 0 0 0
2 0 0 JAPON 1 219 1 219 0 0 0 0 0
2 0 0 OMS 709 529 50 60 70 180 0
2 7 2 BCI-ETAT 4 485 2 948 506 516 515 1 537 0
TOTAL FINANCEMENT 53 863 35 721 6 312 4 369 4 654 15 335 2 807
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 53 863 35 721 6 312 4 369 4 654 15 335 2 807
61498114001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
44050 PROGRAMME SANTE MATERNELLE,INFANTILE/SR 53 863 35 721 6 312 4 369 4 654 15 335 2 807

2 7 1 BCI-ETAT 7 635 6 381 724 530 0 1 254 0


TOTAL FINANCEMENT 7 635 6 381 724 530 0 1 254 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 7 635 6 381 724 530 0 1 254 0
61997180001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
44052 AUTONOMISATION DES HOPITAUX EN OXYGENE 7 635 6 381 724 530 0 1 254 0

2 7 1 BCI-ETAT 4 097 1 397 900 800 1 000 2 700 0


TOTAL FINANCEMENT 4 097 1 397 900 800 1 000 2 700 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 4 097 1 397 900 800 1 000 2 700 0
62297190001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
44058 ACQUISITIONS DE SCANNERS POUR STRUCTURES DE SANTE 4 097 1 397 900 800 1 000 2 700 0

2 0 0 JAPON 11 897 11 897 0 0 0 0 0


2 7 2 BCI-ETAT 1 461 1 311 150 0 0 150 0
TOTAL FINANCEMENT 13 358 13 208 150 0 0 150 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 13 358 13 208 150 0 0 150 0
61096575059 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
44062 PROJET D'AMENAGEMENT DES INFRASTRUCTURES DE 13 358 13 208 150 0 0 150 0
SANTE A TAMBA ET KEDOUGOU/JAPON

2 0 0 Agence Chinoise de Coop. Internatio. 5 178 5 178 0 0 0 0 0


2 7 2 BCI-ETAT 901 779 122 0 0 122 0
TOTAL FINANCEMENT 6 079 5 957 122 0 0 122 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 6 079 5 957 122 0 0 122 0
624965880123 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
44063 HOPITAL POUR ENFANT DE DIAMNIADIO 6 079 5 957 122 0 0 122 0

2 7 1 BCI-ETAT 840 363 100 150 227 477 0


TOTAL FINANCEMENT 840 363 100 150 227 477 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 840 363 100 150 227 477 0
62297216990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
44065 ACQUISITION D'ECHOGRAPHES 840 363 100 150 227 477 0

Système Intégré de Gestion des Finances Publiques(SIGFiP) Page 68 de 117


Edité le: Vendredi 14 Novembre 2014 9:1:52
(En Millions de FCFA)
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS 2015/2017 - DIRECTION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (DCEF)
CODE E N N LIBELLE COUT AVANT PROGRA PROGRA PROGRA TOTAL RESTE
PROJET F F E TOTAL 2015 2015 2016 2017 PROGR

QUATERNAIRE
Santé et Nutrition
2 7 1 BCI-ETAT 1 200 302 100 150 150 400 498
TOTAL FINANCEMENT 1 200 302 100 150 150 400 498
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 1 200 302 100 150 150 400 498
62297217001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
44066 ACQUISITION DE MAMMOGRAPHES 1 200 302 100 150 150 400 498

2 7 1 BCI-ETAT 685 335 150 115 85 350 0


TOTAL FINANCEMENT 685 335 150 115 85 350 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 685 335 150 115 85 350 0
63497218001 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
44067 ACQUISITION GROUPE ELECTROGENES POUR NOUVELLES 685 335 150 115 85 350 0
STRUCTURES

2 0 0 Belgique 10 500 2 601 1 617 1 850 2 150 5 617 2 282


2 7 2 BCI-ETAT 50 25 25 0 0 25 0
2 7 2 ETAT(Nature) 3 100 1 700 700 700 0 1 400 0
TOTAL FINANCEMENT 13 650 4 326 2 342 2 550 2 150 7 042 2 282
1 En Négociation 0 0 0 0 0 0 0
2 Déjà Acquis 13 650 4 326 2 342 2 550 2 150 7 042 2 282
64296651990 A Rechercher 0 0 0 0 0 0 0
44069 PROJET D'APPUI A L'OFFRE ET A LA DEMANDE DE SOINS 13 650 4 326 2 342 2 550 2 150 7 042 2 282
(PAODES)

2 7 1 BCI-ETAT 66 52 14 0 0 14 0
TOTAL FINANCEMENT 66 52 14 0 0 14 0
1 En Négociation 0 0 0 0 0