Vous êtes sur la page 1sur 2

1

Initiation au code de calcul Abaqus


L’objectif de ce TP est de familiariser les étudiants à l’utilisation du code de cal-
cul par éléments finis (E.F.) Abaqus. Ce code E.F. est constitué de plusieurs modules,
chacun destiné à une tache bien particlulière. Très sommairement nous avons :
(1) le module Part sert principalment á dessiner la géometrie de la structure (ou la
piéce) à étudier.
(2) le module Properties sert á définir les caractéristiques mécaniques des matériaux
et les lois de comportements puis les affecter à chaque section.
(3) le module Assembly sert à rassembler les différentes parties constituant la
structure.
(4) le module Step permet de définir le nombre de pas “de temps” ou d’incréments
de chargement nécessaires pour la résolution du système, par exemple en sta-
tique, [K]{X} = {F }, où [K] représente la matrice de rigidité globale, {X} et
{F } les vecteurs des déplacements et chargements nodaux respectivement.
(5) le module Interaction : permet entre autre de définir les conditions de contact
et d’interface entre les différents matériaux.
(6) le module Load : permet d’imposer les conditions de frontières de la struc-
tures (encastrement, appui simple, ...etc.) et de lui appliquer differents types de
chargement (force, déplacement,... etc.)
(7) le module Mesh : permet de définir le type d’éléments finis (élément 1D, 2D,
3D, contraines planes, déformations planes, ...etc.) et leur taille pour mailler la
structure (ou la piéce).
(8) le module Job résoud le système [K]{X} = {F }
(9) le module Visualisation présente les résultats de l’analyse sous différentes formes
(courbes, contours, deformée..., etc.)
(10) le module Sketch : Ce module sert aussi à dessiner la géométrie.
A noter de chaque module propose d’inombrables possiblités (lois de comportements,
types de chargement, types d’éléments finis, conditions de contact, ...etc.)

F IG . 1 – Maillage et conditions frontiéres

En guise d’exemple pratique nous étudierons le cas d’une éprouvette cylindrique sou-
mise à un essai de traction. L’éprouvette est constituée du partie centrale faite de béton
2

hautes performances entourée d’une partie faite de béton dit de “déchets” provenant
de la démolition d’anciens ouvrages par exemple (voir figure 1). Ce type de composite
pourrait constituer une solution très intéressante à la problématique du stockage des
déchets du secteur de la contruction. L’éprouvette sera soumise sur sa partie centrale
de la face supérieure à une traction appliquée sous forme de déplacement imposé. Deux
conditions de contact seront considérées entre les deux matériaux : (i) interface parfaite
béton-béton déchets (figure 2, et (ii) glissement parfait (aucun contact) voir Figure 3.

F IG . 2 – Test de traction sur un échantillon cylindrique d’une poutre composite en


béton-béton déchets : Représentation du déplacement axial U 3 en condition de contact
parfait.

F IG . 3 – Test de traction sur un échantillon cylindrique d’une poutre composite en


béton-béton déchets : Représentation du déplacement axial U 3 en condition de glisse-
ment parfait entre les deux matériaux

Vous aimerez peut-être aussi