Vous êtes sur la page 1sur 3

PROPOSITION DE THESE 2020

>Réf: Avant-projet de thèse N°ED/02/2020

Titre du projet
Recharge artificielle de nappe en zone de socle fracturé

Mots clés kamboinsin, Komki Ipala, Nappe, Recharge artificielle, Socle fracturé

Contexte et enjeux
La Province du Kadiogo est située dans la Région du centre du Burkina Faso. La
géologie dans cette région est essentiellement constituée des aquifères de socle
fractré comme c’est le cas pour près de 80% des formations géologies du Burkina
Faso (Soro, 2017), peu ou mal connues, comme en témoigne le taux de forages
négatifs (1/3, Soro, 2017). Pour cela, une campagne de géophysique, couplée à la
télédétection, Savané et al (1997), Koita et al (2010), devrait conduire à une
meilleure connaissance de ces formations dans la Province considérée. Par ailleurs,
l’évapotranspiration est très élevée dans cette zone de l’ordre de 2000 mm par an
avec pour conséquence le tarissement des eaux de surface peu après la saison des
pluies. Il peut donc être envisagée une solution de stockage des eaux dans les
aquifères de socle préalablement identifiées par la technique de recharge artificielle
en milieu de socle. C’est une pratique qui consiste à augmenter les volumes d’eaux
souterraines en infiltrant les eaux de pluie où des eaux usées traitées, par des
moyens artificielle (Casanova et al. 2012). Deux sites expérimentaux intéressants,
situé dans la province du Kadiogo sont envisagés pour mener les études :

Le site de Kamboinsin (K2) qui est le siège d’un drainage important des eaux de
surface provenant du mur nord de ce site et passant par le CSPS. Ces eaux sont
produites depuis la ligne de crête situé au nord du village de Kamboinsin et transite
par K2 pour rejoindre le barrage situé au sud de K2. Il peut être utile de récupérer
une bonne partie de cette eau afin de recharger les nappes de fractures
préalablement identifiées afin de la mobiliser par forages pour l’utilisation de K2.

Le site de Komki Ipala, à quelques kilomètres de Ouagadougou, qui est une plaine
avec un relief peu favorable pour la pérennité des eaux de surface. Cependant,
l’irrigation d’appoint à partir de la nappe phréatique pour produire les oignons
(spéculation majeure dans la zone) ne dure qu’une partie de l’année, à cause du
tarissement de cette nappe. Une recharge artificielle des nappes de fracture
pendant la saison des pluies devrait permettre de faire l’irrigation sur une période
plus longue.

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement


Fondation 2iE - Rue de la Science - 01 BP 594 - Ouagadougou 01 - BURKINA FASO – IFU 00007748B
Tél. : (+226) 50. 49. 28. 00 - Fax : (+226) 50. 49. 28. 01 - Email : 2ie@2ie-edu.org - www.2ie-edu.org
Recharger les nappes des fractures préalablement identifiée pendant la saison
Objectifs des pluies pour les utiliser plus tard pour la boisson où pour l’irrigation d’appoint
dans le but de limiter l’évaporation des eaux de surface.
 Koïta M., (2010). Caractérisation et modélisation du fonctionnement
Références citées hydrodynamique d’un aquifère fracturé en zone de socle : Cas de la
région de Dimbokro-Bongouanou (Centre Est de la Côte d’Ivoire). Thèse
de Doctorat, Université de Montpellier 2, France
 Casanova, J., Cagniel, M., Devau, Pettenati, M., N. et Stollsteiner P
(2013). Recharge artificielle des eaux souterraines : état de l’art et
perspectives. Rapport BRGM
 Savané I., Goze B., Biemi J. (1997), Evaluation des ressources en eau
dans le socle par l'étude des fractures à l'aide des données Landsat
(bassin d'Odienné, Côte d'Ivoire), Université nationale de Côte d'Ivoire,
Abidjan, Côte d'Ivoire.
 Soro D., (2017). Caractérisation et modélisation du fonctionnement
hydrodynamique d’un aquifère en milieu de socle fracturé : Cas du site
expérimental de Sanon (Région du plateau central au Burkina Faso).
Thèse de Doctorat, en cotutelle entre l 2iE, Burkina Faso et l’Université
Paris 6, France

Approche et
Résultats attendus L’approche méthodologique va consister à :
 commencer par identifier les fractures par la télédétection et par une
campagne de géophysique
 mettre en place des bassins d’infiltration sur une partie situé sur des
points intersections des fractures identifiées et des chemins préférentiels
de ruissellement. Un dispositif, constitué de gravier, sable et charbon,
préalablement étudié, sera mis en place dans chaque bassin afin filtrer
l’eau de ruissellement stockée, avant de l’infiltrer dans la nappe

Des piézomètres de mesure seront installés le long de la fracture identifiée et sur


laquelle le bassin construit permettra de suivre l’évolution de la recharge

A l’issue de cette étude :


 les fractures sont formellement identifiées,
 les dimensions optimums pour une meilleure infiltration sont calibrées,
 le lit de filtration et d’infiltration est bien dimensionné,
 les piézomètres de contrôle sont installés.

Laboratoire Eaux HydroSystèmes et Agriculture (LEHSA) 2iE


Laboratoire d’accueil
Direction et Prof. Mahamadou KOITA, 2iE
Encadrement Dr Angelbert BIAOU, 2iE
1er septembre 2020
Date de démarrage

Durée 3 ans + 1 an (dérogation)

Profil du candidat Master 2 dans le domaine de l’eau

2
Pour postuler Le dossier de candidature doit comprendre :
 une lettre de motivation,
 un curriculum vitae,
 une photocopie du diplôme de Master ou équivalent,
 les photocopies des relevés de notes du Master ou équivalent,
 le rapport de mémoire de Master.

Les candidatures se font exclusivement en ligne à l’adresse suivante :


http://candidat-2ie-edu.org/
Le délai de candidature est fixé au 15 juin 2020 à 17h00 GMT.
Aucun dossier physique ou envoyé par email ne sera recevable.
Pour tout renseignement contacter : Ariane M. OUEDRAOGO
Tél: (226) 25 49 28 00, Poste 1531
E-mail : ariane.ouedraogo@2ie-edu.org