Vous êtes sur la page 1sur 92

Gestion des disques

Gestion La gestion des disques


des
disques L'administration des disques durs, lecteurs de CDRom et
 Conversio des disques amovibles (disques USB, clés USB, ...)
n recouvre les opérations suivantes:
  disque de
base  gestion des disques, partitions et volumes,
  ->  formatage,
  disque  déclaration d’unités,
dynamique
 montage des unités,
 Extension
  de
 …
volumes
simples
Le composant d'administration locale est accessible via le
  et "Gestionnaire de serveur" ou le "Gestionnaire de
fractionnés l'ordinateur". Il peut aussi être lancé via montage du
 Création snap'in "Gestion des disques" dans la mmc. Dans ce cas, il
  d'un ne se restreint plus à la seule gestion locale, mais permet
volume
de gérer n'importe quelle machine du domaine.
  simple
 Création
Disque de base
  d'un
volume
Disque physique auquel peuvent accéder MS-DOS et tous
  fractionné
 Mise en
les systèmes d'exploitation Windows. Les disques de
miroir base peuvent contenir jusqu'à quatre partitions
  d'un principales, ou trois partitions principales et une
volume partition étendue avec plusieurs lecteurs logiques. Si
simple vous souhaitez créer des partitions fractionnées sur
 Création
plusieurs disques, vous devez d'abord convertir le disque
  d'un
volume
de base en disque dynamique grâce au composant Gestion
  en miroir des disques ou à l'utilitaire de ligne de commande
 Création Diskpart.exe.
  d'un
volume
  agrégé
par bandes Disque dynamique
 Création
  d'un Disque physique auquel seuls Windows 2008, 2003, 2000,
volume Seven, Vista et XP. peuvent accéder. Les disques
  RAID-5 dynamiques fournissent des fonctionnalités que les
  sur 3
disques de base n'offrent pas, telle que la prise en
disques
 Création
charge des volumes fractionnés sur plusieurs disques. Les
  d'un disques dynamiques utilisent une base de données cachée
volume pour conserver les informations relatives aux volumes
  RAID-5 dynamiques sur le disque et aux autres disques
  sur 4 dynamiques de l'ordinateur. Vous pouvez convertir des
disques
disques de base en disques dynamiques grâce au
 Tolérance
  aux
composant Gestion de disques ou à l'utilitaire de ligne de
pannes commande DiskPart. Lors de la conversion d'un disque de
  (retrait et base en disque dynamique, tous les volumes de base
remise existants deviennent des volumes dynamiques.
  en ligne
  d'un Partition
disque)
 Propriétés Partie d'un disque physique qui se comporte comme s'il
  d'un s'agissait d'un disque physiquement distinct. Lorsque
disque
vous créez une partition, vous devez la formater et lui
 Menus
  contextue
assigner une lettre de lecteur avant de pouvoir y stocker
ls des données.
  associés
  aux Sur les disques de base, les partitions sont appelées des
volumes volumes de base, qui peuvent être des partitions
  sur disque principales et des lecteurs logiques. Sur les disques
  dynamique dynamiques, les partitions sont appelées des volumes
 Formatag
dynamiques qui peuvent être simples, fractionnés,
e
agrégés par bande, en miroir ou RAID-5.
  d'une
partition
Partition principale
  principale,
  d'un
Type de partition que vous pouvez créer sur les disques
lecteur
  logique de base. Une partition principale est une partie de
  ou d'un
volume l'espace disque physique qui fonctionne comme un disque
 Affectati physiquement indépendant. Sur les disques MBR (Master
on Boot Record) de base, vous pouvez créer jusqu'à quatre
  d'une
partitions principales ou trois partitions principales et
lettre
  de lecteur
une partition étendue avec plusieurs lecteurs logiques.
 Suppressi Sur les disques GPT de base, vous pouvez créer jusqu'à
on 128 partitions principales. Les partitions principales sont
  d'une également appelées volumes.
lettre
  de lecteur Partition étendue
 Montage
  d'un Type de partition que vous pouvez uniquement créer sur
volume les disques d'enregistrement de démarrage principal
  en tant
(MBR, Master Boot Record) de base. Utilisez une
que
partition étendue si vous souhaitez disposer de plus de
  répertoire
 Montage quatre volumes sur votre disque MBR de base.
multiple Contrairement aux partitions principales, vous ne
formatez pas une partition étendue avec un système de
  fichiers en lui attribuant ensuite une lettre de lecteur. Il
faut à la place créer un ou plusieurs lecteurs logiques au
 RET sein de la partition étendue. Après avoir créé un lecteur
OUR
logique, vous le formatez et lui assignez une lettre de
lecteur. Les disques MBR de base peuvent contenir
jusqu'à quatre partitions principales, ou trois partitions
principales et une partition étendue avec plusieurs
lecteurs logiques.

Partition active

Partition à partir de laquelle démarre un ordinateur de


type x86. La partition active doit être une partition
principale d'un disque de base. Si vous utilisez
exclusivement Windows, la partition active peut être la
même que celle du volume système.
Partition système

Partition qui contient le système d'exploitation


Windows et ses fichiers de prise en charge. La partition
système peut être la même que la partition d'amorçage,
mais pas nécessairement.

Partition d'amorçage

Partition qui contient des fichiers propres au matériel qui


sont indispensables au chargement de Windows (par
exemple Ntldr, Osloader, Boot.ini, Ntdetect.com). La
partition d'amorçage peut être la même que la partition
système, mais pas nécessairement.

Volume

Zone de stockage d'un disque dur. Un volume est formaté


conformément à un système de fichiers (notamment FAT
ou NTFS) et se voit attribuer une lettre de lecteur. Vous
pouvez aussi afficher le contenu d'un volume en cliquant
sur son icône dans l'Explorateur Windows ou Poste de
travail. Un disque dur peut comporter plusieurs volumes
et les volumes peuvent s'étendre de manière fractionnée
sur plusieurs disques.

Volume de base

Partition principale ou lecteur logique résidant sur un


disque de base.

Volume dynamique

Volume qui réside sur un disque dynamique. Windows


prend en charge cinq types de volumes dynamiques :
simple, fractionné, agrégé par bandes, en miroir, et
RAID-5. Un volume dynamique est formaté en utilisant un
système de fichiers, tel que FAT ou NTFS. Une lettre de
lecteur lui est attribuée.

Volume actif

Volume de démarrage de l'ordinateur. Le volume actif


doit être un volume simple d'un disque dynamique. Vous
ne pouvez pas activer un volume dynamique existant mais
vous parvenez par compte à activer un disque de base
contenant la partition active. Une fois le disque activé et
devenu dynamique, la partition devient un volume simple
actif.

Volume système

Volume qui contient le système d'exploitation


Windows et ses fichiers de prise en charge. Le volume
système peut être le même que le volume d'amorçage
(mais pas nécessairement).

Volume d'amorçage

Volume contenant les fichiers spécifiques à la plate-


forme matérielle qui sont requis pour charger Windows
sur des ordinateurs de type x86 dotés d'un BIOS. Le
volume d'amorçage peut être le même que le volume
système (mais pas nécessairement).

Volume simple

Volume dynamique constitué de l'espace disque d'un seul


disque dynamique. Un volume simple peut être constitué
d'une seule région d'un disque ou de plusieurs régions du
même disque, liées entre elles. Vous pouvez étendre un
volume simple au sein du même disque ou sur des disques
supplémentaires. Si vous étendez un volume simple sur
plusieurs disques, il devient un volume fractionné. Vous
pouvez créer des volumes simples uniquement sur des
disques dynamiques. Les volumes simples ne sont pas
tolérants aux pannes, mais vous pouvez les configurer de
manière à créer des volumes en miroir.

Volume fractionné

Volume dynamique constitué d'espace disque réparti sur


plusieurs disques physiques. Vous pouvez augmenter la
taille d'un volume fractionné en l'étendant sur des
disques dynamiques supplémentaires. Vous pouvez créer
des volumes fractionnés uniquement sur des disques
dynamiques. Les volumes fractionnés ne sont pas
tolérants aux pannes et ne peuvent pas être mis en
miroir.

Volume en miroir

Volume à tolérance de pannes qui duplique les données


sur deux disques physiques. Un volume en miroir assure la
redondance des données à l'aide de deux volumes
identiques, qui sont appelés miroirs, pour dupliquer les
informations contenues dans le volume. Le miroir se
trouve toujours sur un disque différent. En cas de
défaillance d'un des disques physiques, les données qu'il
contient ne sont plus disponibles, mais le système
continue de fonctionner sur le miroir du disque restant.
Vous pouvez créer des volumes miroir uniquement sur des
disques dynamiques.

Volume agrégé par bandes

Volume dont les données sont agrégées par bandes de


façon intermittente sur deux disques physiques ou
davantage. Vous ne pouvez créer des volumes agrégés par
bandes que sur des disques dynamiques. Il n'est pas
possible de créer des volumes agrégés par bandes
étendus ou en miroir.

Volume RAID-5

Volume à tolérance de pannes dont les données et la


parité sont agrégées par bandes de façon intermittente
sur trois disques physiques ou davantage. La parité est
une valeur calculée qui permet de reconstituer des
données après une défaillance. Si une partie d'un disque
physique présente une défaillance, Windows restaure les
données de la partie endommagée grâce aux données
restantes et au contrôle de parité. Vous ne pouvez créer
des volumes RAID-5 que sur des disques dynamiques et il
n'est pas possible de créer des volumes RAID-5 étendus
ou en miroir.

Interface utilisateur du "Gestionnaire de disques"


L'unité C: est l'unité qui contient le système.
Trois autres disques durs sont présents ainsi qu'un
lecteur de CD.

Menus contextuels sur la clef "Gestion des disques"


"Analyser les disques de nouveau":
Prise en compte de toute modification exogène
apportée aux disques
(mise en place ou retrait d'un disque hot-plug,
cessation de fonctionnement, ...)
Paramètres d'affichage

Liste des montages


Menu contextuel d'un disque contenant le système

Menu contextuel d'un disque quelconque MBR

Menu contextuel d'un disque quelconque GPT


Menu contextuel d'un lecteur optique

Menu contextuel associé à un clic


dans une zone vide d'un disque

Graphique
Volumes

Disques

Affichages possibles
Noter les codes couleurs pour les types de volume
Noter les colonnes dans l'affichage des volume:
lettre d'unité, type de partition, type de disque,
système de fichiers, état,
capacité totale, capacité restante, % libre,
tolérant aux pannes?, % d'espace perdu
Noter les colonnes dans l'affichage des disques:
quel disque?, type de disque,
capacité totale, capacité restante,
disponibilité, type d'interface, type de partition

Création d'un volume simple sur un disque de base


Lancement de l'assistant

Choix de la taille allouée


Choix du point de montage

Formatage
Confirmation
Résultat

Conversion disque de base -> disque dynamique

Menu contextuel obtenu


par clic droit sur un disque de base

Conversion de 3 disques vides en disques dynamiques


(pas de confirmation)

Résultat

Après conversion, ces disques sont toujours vides mais un


peu d'espace a été perdu. La conversion d'un disque de
base non vide conduit à la conversion des volumes qu'il
contient en volumes simples. La mise à niveau inverse vers
le type "disque de base" n'est possible que sur les
disques vides.

Conversion du disque qui contient le système


d'exploitation

Informations sur le disque mis à niveau


Warning

Résultat final
Partitions principales et lecteurs logiques
transformées en volumes simples
Systèmes de fichiers inchangés
Pas de modification quant au poste de travail
Menu contextuel sur un disque dynamique

Mise à niveau inverse de disque dynamique vers disque de


base
pas possible pour les disques non vides
Mise hors connexion impossible

Création d'un volume simple sur un disque dynamique

Volume d'un seul tenant entièrement situé sur une seule


unité
Choix de la taille
Attribution d'une lettre de lecteur
ou montage dans un système de fichiers
ou volume restant invisible
Formatage

Confirmation
Résultat final

Menu contextuel associé à un volume simple

Création d'un volume fractionné

Volume défini sur 2 ou plus disques


Conversion des disques en disques dynamiques
Sélection des disques concernés
et des tailles affectées sur chaque disque

Attribution d'une lettre de lecteur


ou montage dans un système de fichiers
ou volume restant invisible
Formatage
Confirmation

Résultat final

Menu contextuel associé à un volume fractionné


Création d'un volume en miroir

Deux disques utilisés pour stocker les mêmes


informations
Conversion des disques en disques dynamiques
Choix des deux disques concernés et de la taille du miroir

(même place utilisée sur les 2 disques)


Attribution d'une lettre de lecteur
ou montage dans un système de fichiers
ou volume restant invisible
Formatage
Confirmation

Résultat final

Menu contextuel associé à un volume en miroir


Mise en miroir d'un volume simple existant

Conversion des disques en disques dynamiques

Menu

Choix de l'autre disque sur lequel effectuer


la mise en miroir du volume E:
Synchronisation en cours du miroir

Résultat final

Création d'un volume agrégé par bandes


2 disques ou plus utilisés pour créer un volume avec
répartition automatique des informations sur chacun des
disques
Conversion des disques en disques dynamiques
Pas de possibilité de conversion depuis un autre type de
volume
Choix des disques (deux minimum) concernés
et de la taille affectée (identique) sur chacun d'eux
Attribution d'une lettre de lecteur
ou montage dans un système de fichiers
ou volume restant invisible
Formatage
Confirmation

Résultat final

Menu contextuel associé à un volume agrégé par bandes

Création d'un volume RAID-5

3 disques utilisés pour créer un volume avec répartition


des données et redondance
Conversion des disques en disques dynamiques
Pas de possibilité de conversion depuis un autre type de
volume
Choix des disques (trois minimum) concernés
et de la taille affectée (identique) sur chacun d'eux
Noter la taille totale du volume généré: 1/3 de perte
d'espace
Attribution d'une lettre de lecteur
ou montage dans un système de fichiers
ou volume restant invisible
Formatage
Confirmation

Résultat final

Menu contextuel associé à volume RAID-5

Création d'un volume RAID-5 sur 4 disques


Conversion des disques en disques dynamiques

Choix des quatre disques concernés


et de la taille affectée (identique) sur chacun d'eux
Noter la taille totale du volume généré: 1/4 de perte
d'espace
Résultat dans le gestionnaire des disques

Tolérance aux pannes: Disparition d'un disque d'un


agrégat par bandes
Situation initiale

Le disque 4 manquant
-> Volume D: inaccessible
Réactivation possible si remise en ligne du disque

Restauration de la situation initiale

Tolérance aux pannes: Annulation d'un miroir


Demande d'annulation

Warning: Perte de la protection par redondance


Résultat de l'annulation
2 unités avec le même contenu
Contenus de D: et E:

Tolérance aux pannes: Suppression d'un miroir

Demande de suppression
Choix du disque sur lequel le miroir sera supprimé

Résultat de la suppression
Libération de l'espace occupé sur disque 2

Tolérance aux pannes: Déconnexion non programmée


d'un disque d'un miroir

Situation initiale

Disque 4 détecté comme manquant


Volume D: toujours accessible
Remise en ligne du disque 4

Réactivation du volume
Retour à la situation initiale après synchronisation

Tolérance aux pannes: Remplacement d'un disque d'un


miroir

Situation initiale

Annulation du miroir

Mise en miroir du disque conservé avec le nouveau disque

Suppression du volume du disque supprimé du miroir

Tolérance aux pannes: Déconnexion et remise en ligne


à chaud d'un disque d'un agrégat RAID 5
Mise hors connexion du disque 1 au sein du gestionnaire
de disques
L'unité D: reste utilisable
Remise en ligne du disque
Réactivation du disque 1 et restauration de situation
initiale

Tolérance aux pannes: Remplacement d'un disque d'un


agrégat RAID-5
Situation initiale

Mise hors connexion

Après mise hors connexion du disque à changer


Redondance en échec
Volume D: toujours accessible
Demande de réparation
Choix du disque de réparation

Conversion
Nouvelle situation

Tolérance aux pannes: Retrait non programmé d'un


disque d'un agrégat RAID-5

Disque 4 détecté comme manquant après un incident


Redondance en échec
Volume D: toujours accessible
Demande de réparation

Réparation avec utilisation du disque 3


Disque 3 intégré à l'agrégat mais disque 4
toujours considéré comme manquant

Analyse des disques


Disque 4 supprimé de l'agrégat
Suppression du disque

Résultat final

Affectation d'une lettre de lecteur

L'administrateur peut choisir la lettre de lecteur


affectée à une unité.
Lettres
possible
Affectation d'une autre lettre d'unité s

Suppression d'une lettre de lecteur

Une unité formatée pourra ne pas avoir de lettre de


lecteur sans pour cela perdre son contenu. Dans
l'explorateur, celui-ci n'est visible ni par les utilisateurs,
ni même par l'administrateur.
Volume E: auquel on souhaite supprimer la lettre de
lecteur

Supprimer

Warning avant suppression

Résultat dans le gestionnaire de disque


Résultat dans l'explorateur

Impossible de supprimer la lettre de lecteur


d'un volume qui doit obligatoirement exister
(système, démarrage, ...)

Extension et réduction de volumes simples et


fractionnés
Menu de lancement
Si le volume ne peut pas être étendu ou réduit en l'état,
les options sont désactivées.
Si le volume ne supporte pas l'extension ou la réduction
(volumes agrégé par bandes, miroir ou RAID-5),
les options sont absentes.

Etat initial
Assistant d'extension
Choix de la taille et éventuellement des disques
d'extension

Confirmation
Résultat
L'extension du volume simple sur un autre disque
a eu pour conséquence la conversion en disque fractionné

Demande de réduction
Analyse de l'espace pouvant être gagné par réduction
Choix de la taille de réduction

Résultat
Le volume ayant été réduit pour ne plus occuper d'espace
que sur un disque, il a été converti en volume simple

Possibilité de réduire le volume système

Menus contextuels associés aux volumes

Volume système sur disque de base


Volume système sur disque dynamique

Volume simple sur disque de base


Volume simple sur disque dynamique

Volume fractionné

Volume agrégé par bandes


Volume en miroir

Volume RAID-5

Formatage d'une partition principale, d'un lecteur


logique ou d'un volume

Formatage FAT, FAT32 ou NTFS

Systèmes de fichiers

Tailles d'unité
d'allocation
Montage d'un volume en tant que répertoire

Un volume peut être monté pour voir sa racine remplacer


un répertoire particulier vide.
Ajout d'un chemin d'accès pour l'unité D:
Dans l'explorateur

Icone d'un répertoire sur lequel un montage est réalisé

Propriétés d'un disque


Propriétés d'ordre général
Gestion du cache d'écriture associé au disque
Volumes présents sur ce disque exclusivement ou non
Pilote logiciel associé au disque
Détails

Journalisation

Événements enregistrés dans le journal Système

Début de resynchronisation
 

Fin de resynchronisation

Un événement "Erreur" et trois événements


"Avertissement"
dans le journal "Système"

Une erreur liée à l'impossibilité de démarrer le volume I:

Trois avertissements liés à la disparition de la


redondance
sur les volumes H:, J: et K: tout en en laissant le contenu
accessible
Disque dur ?
FacebookTwitterGoogle+LinkedinReddit

Depuis Windows 8, lorsque vous insérez un nouveau disque dans votre ordinateur, vous
avez le choix du type de partition : MBR ou GPT.
Avant d’utiliser un disque, il est indispensable de le partitionner. MBR (Master Boot
Record) et GPT (GUID Partition Table) sont deux manières différentes de stocker les
informations de partitionnement sur un disque. On retrouve par exemple les informations
qui permettent de savoir où commence la partition sur le disque et où elle se termine.
Ainsi votre système sait quels secteurs appartiennent à quelles partitions et quelles
partitions sont bootables. C’est pourquoi il est nécessaire de choisir entre MBR ou
GPT avant de créer des partitions sur un disque.
Les limitations de MBR
La norme MBR date un peu… oui juste un peu puisqu’elle a été introduite avec IBM PC
DOS 2.0 en 1983. Rien que ça.
On l’appel Master Boot Record, car le MBR est un secteur de démarrage situé au début
d’un lecteur. Ce secteur contient un boot loader pour le système d’exploitation installé
ainsi que des informations sur les partitions logiques. Le Bios charge le MBR. Ce sont les
512 premiers octets du disque. À partir des informations du MBR, il détermine
l’emplacement du chargeur d’amorçage.
Si le disque de boot a plusieurs partitions, le BIOS lit le MBR du disque, puis le VBR de la
partition (Volume Boot Record). À partir de ces informations, il peut déterminer
l’emplacement du chargeur d’amorçage et le lancer.

MBR fonctionne avec des disques jusqu’à 2 To maximum, il ne peut pas gérer les
disques de plus de 2 To d’espace. MBR prend en charge jusqu’à quatre partitions
primaires, si vous en voulez plus, vous devez faire de l’une de vos partitions primaires une
« partition étendue » et créer des partitions logiques.

Les avantages de GPT


GPT veut dire « GUID Partition Table ». C’est une nouvelle norme qui permet de
remplacer progressivement le vieillissent MBR. Elle est associée à UEFI qui lui, replace le
BIOS. On l’appelle « GUID Partition Table », car chaque partition sur votre disque dur a un
identifiant unique (GUID = Globally Unique IDentifier).
Ce système n’a pas les limites du MBR. Les disques peuvent être beaucoup, beaucoup
plus gros et les limites de taille dépendront du système d’exploitation et de son système
de fichiers. GPT permet presque un nombre illimité de partitions, et la limite ici sera votre
système d’exploitation. Par exemple, Windows permet jusqu’à 128 partitions sur un
disque GPT, et vous n’avez pas à créer de partition étendue.

Sur un disque en MBR, les données de partitionnement et de démarrage sont stockées


dans un seul endroit. Si ces données sont écrasées ou endommagées, c’est la merde. En
revanche, en GPT les magasins GPT multiples les copies de ces données sur le disque, il
est donc beaucoup plus robuste et peut effectuer une récupération si les données sont
corrompues. GPT stocke également le CRC (contrôle de redondance cyclique) afin de
vérifier que les données sont intactes. Ainsi, si les données sont corrompues, GPT peut
informer du problème, et tenter de récupérer les données endommagées à un autre
endroit sur le disque. Avec le MBR il n’y avait aucun moyen de savoir si des données
étaient corrompues. Enfin… Quand on était au courant d’un problème, c’était trop tard,
car la partition du disque avait disparu par exemple.

Windows ne peut démarrer qu’à partir GPT sur des ordinateurs UEFI exécutant des
versions 64 bits de Windows 8.1, 8, 7, Vista et les versions serveur
correspondantes. Sur une version 32bits équipée de BIOS, vous ne pourrez pas Booter à
partir d’un disque GPT, cependant, vous pourrez l’utiliser en tant que disque de données.

Vous aimerez peut-être aussi