Vous êtes sur la page 1sur 117

REPUBLIQUE TUNISIENNE

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE


*-*-*-*-*-*-*-*
DIRECTION GENERALE DES ETUDES TECHNOLOGIQUES
INSTITUT SUPERIEUR DES ETUDES TECHNOLOGIQUES DE KSAR HELLAL
*-*-*-*-*-*-*-*

MEMOIRE DE PROJET DE FIN D’ETUDES

Présenté en vue de l’obtention du diplôme de Licence Appliquée en :

GENIE TEXTILE

Spécialité : Industrie textile

Par

Mayssem HACHANA & Donya CHETOUI

Thème :

Valorisation des fibres de polyester


recyclées
Effectué à l’entreprise : « LINDA OUATE »

Encadré par:
Mr Mounir JAOUADI ISET KH
Mlle Yosr BEN MLIK ENIM
Mdm Ibtissem SOUISSI STE « LINDA OUATE »

Année Universitaire : 2018/2019


Dédicaces
Je dédie ce travail à :
Monpère,
qui peut être fier et trouver ici le résultat de longues années de sacrifices
et de privations pour m'aider à avancer dans la vie. Puisse Dieu faire
en sorte que ce travail porte son fruit ; Merci pour les valeurs nobles,
l'éducation et le soutient permanent venu de toi.

Ma mère,
qui a oeuvré pour ma réussite, de par son amour, son soutien, pour toute
son assistance et sa présence dans ma vie, reçois à travers
ce travail aussi modeste soit-il, l'expression de mes sentiments et de mon
éternelle gratitude.

A mes sœurs : « Lamisse » et « Ines »


En témoignage de l’attachement, de l’amour et de
L’affection que je porte pour vous. Je vous souhaite un avenir plein de
joie, de bonheur, de réussite et de sérénité.
Je vous dédie ce travail avec tous mes vœux de bonheur, santé et de
réussite.

A ma chère amie et binôme « Donya »


Au nom de l’amitié qui nous réunit et tous les souvenirs inoubliables , et
pour tous les émotions que nous avons partagés lors de la réalisation de
ce travail .

Mayssem
Dédicaces

À mes chers parents


Pour tous leurs sacrifices, leur amour, leur tendresse, leur soutien et
leurs prières tout au long de mes études,
À ma chère tante et cher oncle
Nessrin et Hassene pour leurs soutiens moral et leurs conseils précieux
tout au long de mes études
Ma grand-mère chérie
Qui m’a accompagné par ses prières, sa douceur, puisse Dieu lui prêter
longue vie et beaucoup de santé et de bonheur.
À Mes très chers frères
Fares et Badiea pour leur appui et leur encouragement,
À MES CHERS PETITES SŒURS
Linda et Nayssen Aucune dédicace ne saurait exprimer tout l’amour
que j’ai pour vous, Votre joie et votre gaieté me comblent de bonheur.
Puisse Dieu vous garder, éclairer votre route et vous aider à réaliser
À votre tour vos vœux les plus chers.
À mon amie et binôme de ce projet,
Mayssem pour son soutien moral, sa patience et sa compréhension tout
au long de ce projet

À Tous ceux qui m’ont aidé par un des conseils, qui m’ont assisté et
m’ont encouragé.

DONYA
Remerciements

On remercie dieu le tout puissant de nous avoir donné la santé et la volonté d’entamer
et de terminer ce mémoire.

Tout d’abord, ce travail ne serait pas aussi riche et n’aurait pas pu avoir le jour sans
l’aide et l’encadrement de Mr Mounir JAOUADI, on le remercie pour la qualité de
son encadrement exceptionnel, pour sa patience, sa rigueur et sa disponibilité Durant
notre préparation de ce projet.

Nos remerciements s’adressent à Madame Yosr BEN MIIK pour son aide pratique et
théorique et ses encouragements.

Nos remerciements s’adressent également à tous nos professeurs pour leurs


générosités et la grande patience dont ils ont su faire preuve.

Nos profonds remerciements vont également à toutes les personnes qui nous ont aidé
et soutenue de prés ou de loin.
Sommaire
Introduction générale ..................................................................................................... 1

Chapitre I: Étude bibliographique ............................................................................... 4


I- Introduction .......................................................................................................................... 3
II- Les non-tissés ...................................................................................................................... 3
1- Définition ........................................................................................................................................... 3
2- Processus de fabrications ........................................................................................................... 3
3- Applications ...................................................................................................................................... 9
III- FIBRE DE POLYESTER ................................................................................................. 12
1- Introduction .................................................................................................................................. 12
2- Le processus de recyclage ....................................................................................................... 13
3- Propriétés physiques ................................................................................................................. 15
4- Propriétés chimiques : .............................................................................................................. 15
5- Utilisations ..................................................................................................................................... 16
IV- Conclusion ....................................................................................................................... 16

Chapitre II : Présentation de l’entreprise ............................................................... 17


I- Introduction ....................................................................................................................... 17
II- Identification de l’entreprise ..................................................................................... 17
III- Organigramme ............................................................................................................... 17
IV- Présentation des différents ateliers de la société LINDA OUATE ................. 18
1- Magasin matière première ...................................................................................................... 18
2- Atelier de fabrication ................................................................................................................. 18
V- Les différents produits de LINDA OUATE ............................................................... 26
1- OUATE .............................................................................................................................................. 26
2- Linge maison ................................................................................................................................. 27
VI- Conclusion ....................................................................................................................... 27

Chapitre III: Fabrication et caractérisation des structures en non-tissé ..... 28


I- Introduction ....................................................................................................................... 28
II- Plan d’expérience : ......................................................................................................... 28
1- Définition d’un plan d’expériences : ................................................................................... 28
2- Cas pratique : ................................................................................................................................ 29
III- Fabrication de non tissé .............................................................................................. 32
1- Matériel ........................................................................................................................................... 32
2- Fabrication ..................................................................................................................................... 34
IV- Caractéristiques des nappes fabriquées ............................................................... 35
1- Détermination de l’épaisseur ................................................................................................. 36
2- Détermination de la masse surfacique .............................................................................. 40
3- Détermination de la conductivité thermique .................................................................. 45
4- Détermination de la perméabilité à l’air ........................................................................... 51
5- Détermination de la Résistance à la traction .................................................................. 56
6- Détermination de la Résistance au déchirement .......................................................... 66
V- Conclusion ......................................................................................................................... 71

Chapitre VI : Optimisation des résultats ................................................................. 72


I- Introduction : ..................................................................................................................... 72
II- Optimisation de la fabrication des non tissés ....................................................... 72
1- Optimisation pour l’isolation thermique .......................................................................... 72
2- Application 2 : Filtration .......................................................................................................... 76
3- Autres applications : .................................................................................................................. 78
III- Conclusion ....................................................................................................................... 80

Conclusion générale et perspectives ........................................................................ 81

Références bibliographiques : .................................................................................... 82

Annexes ................................................................................................................................. I
Liste des figures
Figure 1: La formation de voile de non-tissé................................................................. 4
Figure 2: La création du voile par cardage .................................................................... 5
Figure 3: La création du voile par voie aérodynamique ................................................ 5
Figure 4: La création du voile par voie humide ............................................................ 6
Figure 5: La création du voile par voie fondue ............................................................. 6
Figure 6: La consolidation de la voile ........................................................................... 7
Figure 7 : Procédés d'aiguilletage .................................................................................. 8
Figure 8: Le calandrage ................................................................................................. 9
Figure 9: Le processus de recyclage [3]. ..................................................................... 14
Figure 10: Organigramme de l'entreprise .................................................................... 18
Figure 11 : Processus de travail de l'entreprise ........................................................... 19
Figure 12: Ouvre balle ................................................................................................. 20
Figure 13: Pré-ouvreuse .............................................................................................. 21
Figure 14: Ouvreuse principale ................................................................................... 21
Figure 15: Chargeuse vibrante..................................................................................... 22
Figure 16: La carde ...................................................................................................... 22
Figure 17: Étaleur nappeur .......................................................................................... 23
Figure 18: Four de type « YYHG-320*1200 SINGLE LAYER OVEN » .................. 24
Figure 19: Zone de refroidissement ............................................................................. 24
Figure 20: Repassage ................................................................................................... 25
Figure 21: Enrouleur et coupe ..................................................................................... 25
Figure 22: Machine de recyclage des déchets de type « YYBK-100 RECYCLING
MACHINE » ............................................................................................................... 26
Figure 23: Ouate de rembourrage (non tissé) .............................................................. 27
Figure 24: Stratégie de plan d’expérience ................................................................... 28
Figure 25 : Processus de fabrication des nappes ......................................................... 32
Figure 26 : Carde de type « 337 A CARDING MACHINE ».................................... 33
Figure 27 : Aiguilleteuse type « TECTEX » ............................................................... 34
Figure 28 : Diagramme de fusion des fibres thermo-liants ......................................... 35
Figure 29 : Appareil de mesure d'épaisseur "SODEMAT" ......................................... 36
Figure 30: Graphique des effets principaux pour épaisseur ........................................ 38
Figure 31: Diagramme des moyennes des épaisseurs en fonction de % de fibre 1 ..... 38
Figure 32: Diagramme d'épaisseur en fonction de nombre de couches ...................... 39
Figure 33: Diagramme d'épaisseur en fonction de thermo-liage ................................. 39
Figure 34: Diagramme d'épaisseur en fonction de densité d'aiguilletage.................... 40
Figure 35 : Découpoir .................................................................................................. 41
Figure 36: Balance numérique.................................................................................... 41
Figure 37: Graphique des effets principaux pour masse surfacique............................ 42
Figure 38: Diagramme de la masse surfacique en fonction de % fibre 1 .................... 43
Figure 39: Diagramme de masse surfacique en g/m2 en fonction de nombre de
couches ........................................................................................................................ 44
Figure 40: Diagramme de masse surfacique en fonction de thermo-liage .................. 44
Figure 41: Diagramme de masse surfacique en fonction de densité d'aiguilletage ..... 45
Figure 42:Conductivimetre fil chaud "FP2C" ............................................................ 46
Figure 43 : Graphique des effets principaux pour conductivité thermique ................. 48
Figure 44: La conductivité thermique en fonction de % fibre 1.................................. 49
Figure 45: Diagramme de conductivité thermique en fonction de nombre de couches
..................................................................................................................................... 50
Figure 46: Diagramme de conductivité thermique en fonction de thermo-liage ......... 50
Figure 47: Diagramme de conductivité thermique en fonction de densité d'aiguilletage
..................................................................................................................................... 51
Figure 48 : Perméabilité à l'air: FX 3300 III .............................................................. 52
Figure 49: Graphique des effets principaux pour perméabilité a l’air ......................... 53
Figure 50: Diagramme de perméabilité a l’air en fonction de % fibre 1 ..................... 54
Figure 51: Diagramme de perméabilité à l'air en fonction de nombre de couches ..... 54
Figure 52: Diagramme de perméabilité à l'air en fonction de thermo-liage ................ 55
Figure 53 : Diagramme de perméabilité à l'air en fonction de densité d'aiguilletage.. 55
Figure 54: Dynamomètre"LLOYD " ........................................................................... 56
Figure 55: Graphique des effets principaux pour Force maximal ST ......................... 59
Figure 56: Graphique des effets principaux pour Force max SM ............................... 60
Figure 57: Diagramme de la force maximal en fonction de % fibre 1 ....................... 60
Figure 58: Diagramme de la force maximal en fonction de nombre de couches ....... 61
Figure 59: Diagramme de la force max en fonction de thermo-liage ......................... 62
Figure 60: Diagramme de la force max en fonction de densité d'aiguilletage ........... 62
Figure 61 : Graphique des effets principaux pour % allongement maximal SM ....... 63
Figure 62: Graphique des effets principaux pour % allongement maximal ST .......... 63
Figure 63: Diagramme de % allongement maximal en fonction de % fibre 1 ............ 64
Figure 64: Diagramme % allongement maximale en fonction de nombre de couches65
Figure 65: Diagramme de % allongement maximal en fonction de thermo-liage....... 65
Figure 66: Diagramme d'allongement maximal en fonction de densité d'aiguilletage 66
Figure 67: Déchiromètre" FX 3750 ELMENDOF" .................................................... 66
Figure 68: Graphique des effets principaux pour déchiromètre SM ........................... 68
Figure 69: Graphique des effets principaux pourrésistance au déchirement ST ......... 68
Figure 70: Diagramme de la résistance au déchirement en fonction de % fibre 1 ...... 69
Figure 71: Diagramme de la résistance au déchirement en fonction de nombre de
couches ........................................................................................................................ 69
Figure 72: Diagramme de la résistance au déchirement en fonction de thermo-liage 70
Figure 73: Diagramme de la résistance au déchirement SM en fonction de densité
d'aiguilletage ................................................................................................................ 70
Figure 74 : Graphique de contour superposé de conductivité thermique et épaisseur
pour les échantillons non thermolié avec deux couches .............................................. 73
Figure 75:Graphique de contour superposé de conductivité thermique et épaisseur
pour les échantillons non thermolié avec une seule couche ........................................ 73
Figure 76Graphique de contour superposé de conductivité thermique et épaisseur pour
les échantillons thermoliés avec une seule couche ...................................................... 74
Figure 77 : Graphique de contour superposé de conductivité thermique et épaisseur
pour les échantillons thermolié avec deux couches ..................................................... 74
Figure 78: Diagramme d'optimisation conductivité thermique et épaisseur ............... 75
Figure 79 : graphiques de contour superposé de % de fibre et allongement et force
maximal ....................................................................................................................... 76
Figure 80 : Diagramme d'optimisation ........................................................................ 77
Figure 81 : Graphique de contour superposé de la masse surfacique et l’épaisseur pour
les échantillons non thermolié avec une seule couche ................................................ 78
Figure 82 : Graphique de contour superposé de la masse surfacique et l’épaisseur pour
les échantillons non thermoliés avec deux couches .................................................... 78
Figure 83 : Graphique de contour superposé de la masse surfacique et l’épaisseur pour
les échantillons thermoliés avec une seule couche ...................................................... 79
Figure 84 : Graphique de contour superposé de la masse surfacique et l’épaisseur pour
les échantillons thermoliées avec deux couches .......................................................... 79
Figure 86: Diagramme d’optimisation Perméabilité à l’air, % allongement maximal et
Force maximale ........................................................................................................... 80
















Liste des tableaux

Tableau 1: Les applications des non-tissés .................................................................. 10


Tableau 2:Les propriétés physiques de polyester ........................................................ 15
Tableau 3: Fiche signalétique de l'entreprise............................................................... 17
Tableau 4: Les paramétres de ouate fabrique au sein de l’entreprise .......................... 26
Tableau 5: Les différents facteurs et leurs niveaux ..................................................... 29
Tableau 6:Plan d'expériences ...................................................................................... 30
Tableau 7: Les caractéristiques de fibre solide 1......................................................... 34
Tableau 8 : Les caractéristiques de fibre solide 2........................................................ 34
Tableau 9: Les caractéristiques de fibre thermo-liantes .............................................. 35
Tableau 10 : Résulat de l’essai de la masse de l’épaisseur.......................................... 36
Tableau 11:Résulat de l’essai de la masse surfacique ................................................. 41
Tableau 12: Résultat de l’essai de conductivité pour les différentes nappes............... 46
Tableau 13: résultat de l’essai perméabilité a l'air pour les différentes nappes........... 52
Tableau 14: Résultat de l’essai dynamométrique pour les différents nappes .............. 56
Tableau 15: Résultat de l’essai résistance au déchirement pour les différentes nappes
..................................................................................................................................... 67
Tableau 16: Les valeurs des désirabilités individuelles de la conductivité thermique et
l’épaisseur .................................................................................................................... 76
Tableau 17: Les valeurs des désirabilités individuelles de l’allongement maximal et la
force maximal .............................................................................................................. 77
Tableau 18: Les valeurs des désirabilités individuelles Perméabilité à l’air, %
allongement maximal et Force maximale.................................................................... 80
Introduction générale

L'environnement recouvre l'ensemble des éléments (biotiques ou abiotiques) qui


entourent une espèce et qui lui permettent de vivre. Notre environnement, c'est notre
support de vie et toutes ses composantes : l'air, l'eau, l'atmosphère, les roches, les
végétaux, les animaux...
Or, notre environnement, élément clé de notre survie, est dangereusement affecté par
nos activités. En effet, les milieux (air, sols, eau) sont massivement pollués.
Les sources de pollutions sont nombreuses et l’identification de ces sources, des
différentes substances polluantes et de leurs effets sur les écosystèmes est complexe.
Elles peuvent provenir de catastrophes naturelles ou résulter de l'activité humaine. Les
pollutions peuvent être aussi bien les marées noires, les pollutions chimiques, les
accidents nucléaires, l'introduction d'espèces invasives, les déchets déversés dans la
nature...
Les matières plastiques ont désormais envahi notre quotidien. Elles représentent 10%
de la masse totale des ordures ménagères, et, n'étant pas dégradables, elles forment un
véritable danger pour l'environnement. Elles vont donc être cause de pollution
durable. Entre 60 et 85% des déchets ramassés sur le littoral sont des plastiques [1].
Les plastiques représentent donc un réel danger autant pour la faune que la flore
Dans une démarche de valorisation de la matière et de protection de l’environnement,
les industriels ont développé des projets très innovants autour du recyclage de la
bouteille plastique. Le recyclage des bouteilles en plastique commence par un tri, puis
un broyage, un nettoyage et un séchage et finalement une transformation finale où
les paillettes de polyéthylène tétaphtalate (PET) sont fondues et transformées en
fibres pour le PET.
Ces fibres de PET sont souvent employées par l’industrie textile à titre d’exemple le
rembourrage d'oreiller ou de couverture
Ce projet de fin d’études s’intègre dans ce cadre et s’intéresse à proposer un nouveau
produit de PET recyclé en collaboration avec la société LINDA OUATE qui est
spécialisée dans la fabrication de« Ouate », à base du non-tissés .

1
Ce travail est proposé pour l’industrie dont l’objectif est de proposer un nouveau
produit afin d'élargir la gamme de production et d'entrer dans un nouveau marché et
augmenter de plus en plus son capital.
Ainsi ce projet est divisé en 4 chapitres, le premier s'intéresse à l'étude
bibliographique, un deuxième est consacré à la présentation de l'entreprise, la partie
expérimentale est divisée en deux parties : dans un premier volet on s’est intéressé à
la fabrication et la caractérisation des structures en non tissés en suivant un plan
d’expériences bien établi . Afin d’optimiser la qualité des produits, une étude
d'optimisation des résultats a été réalisée via un outil statistique. Et enfin on terminera
notre rapport par une conclusion générale et proposition de certaines perspectives.

2
Chapitre I: Étude bibliographique
Chapitre I : Etude bibliographique ISET KH

I- Introduction
La fabrication des non tissés est issue des industries textile classique, de la fabrication
du papier et de fabrication des polymères en adaptant leurs procédés et leurs matières

premières pour répondre à un marché réel et émergeant.

Les non tissés se distinguent par rapport aux textiles classiques (tissus et tricots) par la
possibilité d’obtenir des étoffes avec un processus assez court (passer de l’état fibre à
une nappe de fibre sans filage).La différence majeure avec les papiers est la
composition fibreuse. En effet, une structure fibreuse sera classée "non-tissé" si plus
de 50% en masse de son contenu fibreux est constitué de fibres ayant un rapport
longueur / diamètre supérieur à 300. Dans le cas où cette première condition n'est pas
remplie, si plus de 30% en masse de son contenu fibreux est constitué de fibres ayant
un rapport longueur diamètre supérieur à 300 et une masse volumique inférieure à
0,40 g/cm3.

II- Les non-tissés


1- Définition
Selon les normes ISO 9092 et EN 29092, le non-tissé est "une feuille manufacturée,
constituée de voile ou de nappe de fibres orientées directionnellement ou au hasard,
liées par friction et/ou cohésion, et/ou adhésion, à l’exclusion du papier et des
produits obtenus par tissages, tricotages, tuftages, couturages incorporant des fils ou
filaments de liage ou feutrés par foulage humide, qu’ils soient ou non aiguilletés".
Selon l’INDA (Association Américaine des non tissés), le non-tissé est "une feuille ou
un voile de fibres naturelles et/ou de fibres ou filaments manufacturés, exclusion faite
du papier, qui n’ont pas été tissés et qui peuvent être liés entre eux de différentes
façons"[2].

2- Processus de fabrications
La fabrication des non-tissés se divise en pratique en trois étapes successives, bien
que continues :
• La formation du voile
• La consolidation

Donya CH &Mayssem HA 3
Chapitre I : Etude bibliographique ISET KH

• La finition

2.1- La formation du voile


Trois méthodes de base sont principalement utilisées pour la réalisation du voile :
• La voie sèche (voie textile ou directe)
• La voie humide (voie papetière)
• La voie fondue

Figure 1: La formation de voile de non-tissé

2.1.1- La voie sèche

Cette voie appelée aussi voie textile utilisé, pour la formation du voile, des cardes et
des procédés pneumatiques. Cette technique textile présente une grande polyvalence
en termes de fibres utilisées (possibilités d’utiliser des fibres recyclées) et en termes
de fabrication puisque l'ensemble des méthodes de liage existantes peuvent être
utilisées pour la consolidation. Les 2 figures ci-dessous expliquent la création du voile
par ces deux techniques[2].

Donya CH &Mayssem HA 4
Chapitre I : Etude bibliographique ISET KH

Figure 2: La création du voile par cardage Figure 3: La création du voile par voie
aérodynamique

Dans le cas de la création de voile par cardage, la carde est alimentée en fibres brutes,
dont les impuretés (graines, fibres courtes, poussières...) sont éliminées et les fibres
sont distribuées parallèles ou au hasard pour former un voile. Alors que le procédé par
voie aérodynamique consiste à amener et à faire passer les fibres à travers des
cylindres rotatifs perforés ou des systèmes de distribution pour former un voile sur
une toile transporteuse (caisse de distribution située au-dessus d’une toile avec
système de vide incorporé au-dessous de la toile). Les fibres utilisées doivent être plus
courtes que dans le procédé par cardage.

2.1.2- La voie humide

Elle utilise les mêmes technologies que la technique papetière avec de petites
modifications. Les propriétés des fibres utilisées et la concentration en matière
fibreuse sont différentes, le véhiculeur des fibres sera essentiellement de l'eau. Cette
technique permet des cadences de production élevées pour du non-tissé mais des
restrictions au niveau de choix de la matière première et du matériel de consolidation.
Les machines sont peu polyvalentes et l’investissement est assez lourd. La figure
suivante explique mieux cette méthode[2].

Donya CH &Mayssem HA 5
Chapitre I : Etude bibliographique ISET KH

Figure 4: La création du voile par voie humide

2.1.3- La voie fondue

Elle fait appel aux techniques d'extrusion associées à des systèmes de répartition et de
nappage pour la formation simultanée de l'étoffe non tissé. Ces techniques offrent peu
de polyvalence sur les produits d'une même ligne, mais suivant les techniques
employées, l'obtention de propriétés intéressantes est assurée : ténacité forte pour les
Spunbonds, douceur due à la finesse des fibres et poids par masse faible pour les
Meltblowns, homogénéité des propriétés pour les films.La figure suivante illustre
cette technique [2].

.
Figure 5: La création du voile par voie fondue

2.2- La consolidation du voile

La consolidation du voile est très importante et conditionne en grande partie les


propriétés du produit fini. On admet que la méthode de consolidation choisie, a au

Donya CH &Mayssem HA 6
Chapitre I : Etude bibliographique ISET KH

moins autant d'importance pour assurer les propriétés fonctionnelles du non-tissé final
que les fibres de base qui composent le voile. On distingue essentiellement trois
principales voies de consolidation.

Figure 6: La consolidation de la voile

2.2.1- Le liage mécanique

La technique la plus utilisée est l'aiguilletage qui est une méthode d'enchevêtrement
mécanique des fibres à l'intérieur du voile. Des aiguilles à barbes sont chargées de
déplacer les fibres en groupes lors de la pénétration dans la nappe tout en les laissant
en place lors du retrait de l'aiguille. Comme le montre la figure 5.
Le degré de liage dépendra de la profondeur de pénétration des aiguilles dans la
nappe, de la densité d'aiguilletage (nombre de coups d'aiguille par unité de surface) et
du nombre de faisceaux de fibres créés par chaque pénétration (type d'aiguille et
nombre de barbes en action) [2].

Donya CH &Mayssem HA 7
Chapitre I : Etude bibliographique ISET KH

Figure 7 : Procédés d'aiguilletage

2.2.2- Le liage chimique

C’est la méthode de liage la plus ancienne. Son évolution quantitative est en


diminution à cause des problèmes de rejets. Le liant choisi conditionne en grande
partie la cohésion, la souplesse et la tenue aux solvants des voiles fibreux. On trouve
des liants solides, des solutions et essentiellement des émulsions (latex). L’application
du liant peut se faire d’une manière continue dans un foulard pour avoir des structures
solides ou d’une manière discontinue (pulvérisation ou impression) pour obtenir des

articles plus souples.

2.2.3- Le liage thermique

Le thermo-liage est une consolidation cohésive d’un non-tissé réalisée par


l’adjonction de fibres thermo-liantes (de 10 à 40% de la masse fibreuse) créant des
points de soudure entre les fibres de base par fusion partielle ou totale de la fibre
liante. On utilise des polymères thermoplastiques comme le polyéthylène, le
polyamide, le polypropylène et le polyester etc. Le choix du type de fibre dépend des
conditions d’utilisation. Le chauffage du non-tissé peut être réalisable par plusieurs
méthodes dont le calandrage est la méthode la plus connue [2].

Donya CH &Mayssem HA 8
Chapitre I : Etude bibliographique ISET KH

Figure 8: Le calandrage

2.3- Finissage du non tissé

Il est possible de changer encore les propriétés de surface du non tissé pour l'ajuster
aux besoins de la clientèle en appliquant un apprêt mécanique ou chimique avant ou
après la phase de consolidation. Ainsi, on peut appliquer différents traitements
(enduction, impression, flockage, teinture) pour rendre les non-tissés hydrophobes,
poreux, antistatiques, absorbants, conducteurs, ignifuges, perméables à l'air[2].

3- Applications

Les non tissés sont des produits qu’on rencontre partout dans notre environnement
Les premiers articles fabriqués en non tissés étaient des articles sanitaires et les
matériaux pour chaussure.
Avec la multiplication des lignes de production et l’apparition des fibres synthétiques,
les applications étaient de plus en plus diversifiées. Les applications, où nous
retrouvons les non tissés, sont très variées. Ceci est dû aux procédés de fabrication des
non tissés qui permettent de fabriquer des structures avec des caractéristiques très
variables. De 2001 à 2006, la production européenne des non tissés a augmenté de
plus de 20%. Actuellement l’hygiène et les géotextiles représentent les marchés les
plus importants
Le tableau ci-dessous propose quelques applications des non-tissés.

Donya CH &Mayssem HA 9
Chapitre I : Etude bibliographique ISET KH

Tableau 1: Les applications des non-tissés

Applications Exemples Avantages


Les produits - Les lingettes antibactériennes - Facilité d’utilisation et de
d’hygiène - Les lingettes pour bébés porter
- Une couche bébé - Bonne absorption, confort et
douceur
- Régularité de surface, bonne
résistance, élasticité et
uniformité
- Possibilité d’ajouter des
crèmes et des produits

La filtration - Le domaine automobile (filtres - Eliminations d’un nombre


à air, filtre de fioul et filtre à important de contaminant de
l’huile) l’eau (bactéries, virus,
- La filtration de l’air (chauffage métaux...)
industriel, ventilation et - Uniformité de structure
conditionnement d’air) - Bonne résistance à la
- La filtration des liquides (eau, déchirure, à l’abrasion, à la
sang et hydraulique) traction et à la perforation
- Filtration spécifique - Résistance chimique
(biopharmaceutique, - Grande capacité de rétention
antimicrobienne et des - Grande perméabilité à l’air
impuretés fines) - Bonne absorption des huiles et
corps gras

Le secteur - Le rembourrage, le garnissage, - Résistance importante à la


automobile les tapis ainsi que les filtres à traction
air et à gasoil. - Résistance importante à
l’abrasion
- Protection thermique
- Résistance à la flamme et

Donya CH &Mayssem HA 10
Chapitre I : Etude bibliographique ISET KH

bonne isolation
- Filtration de l’eau
- Prêt à être cousu, enduit,
coloré, teint et laminé
- Montage facile sur le support
- Prend la forme

La construction - Le développement des murs et - Une grande perméabilité à


dans l’enduction intérieure. l’humidité et à la vapeur
Revêtements muraux pour - Une grande résistance à la
améliorer l’isolation thermique déchirure
et phonique des toitures et en - Une élongation
enduction intérieure est un bon multidirectionnelle
indicateur du succès de ces - Une grande stabilité aux UV
produits dans le domaine de la - Une excellente durabilité
construction - Une isolation thermique et
acoustique

Les géotextiles - Les constructions du génie - Faciles à recycler et à


civil composter
- Séparer des couches - Facile à prendre la forme
structurelles globales du sol - Grande résistance à la
tout en permettant le passage déchirure
de l'eau.

Les vêtements de - L’industrie pétrochimique et - Protection contre le contact


protection chimique sec et humide et les particules
- L’industrie automobile qui sont gênantes à la
- Les laboratoires respiration
- L’industrie alimentaire - Bonne uniformité
- Les visiteurs et les inspecteurs - Bonnes propriétés
visiteurs antibactériennes
- L’industrie médicale - Bonne résistance à l’abrasion,

Donya CH &Mayssem HA 11
Chapitre I : Etude bibliographique ISET KH

à la traction, la pénétration des


liquides et au feu
- Respiration
- Retardateur de flamme

L’agriculture et le - Bâche de récolte - Etoffes avec une grande


jardinage - Protection de la terre résistance, élasticité et
- Couverture de récolte durabilité
- Étoffes de contrôle des - Protection contre les gels et les
mauvaises herbes insectes
- Pot de terre biodégradable - Perméabilité intéressante
- Contrôle des mauvaises herbes
- Porosité suffisante pour l’air et
l’eau mais pas pour les
insectes
- La protection permet aux
plantes de pousser sans
utilisation des pesticides et des
herbicides
- Un développement avancé de
la récolte

III- FIBRE DE POLYESTER


1- Introduction

La fibre polyester est la fibre synthétique leader au niveau mondial. Elle possède
d’excellentes qualités de résistance mécanique et est facilement recyclable. Elle
apporte un excellent gonflant (résilience) pour les activités de remplissage (filling).
Elle est aussi reconnue pour ses propriétés ignifuges. Les fibres polyester bi-
composantes (lowmelt) ont d’excellentes propriétés de liage pour la fabrication de
ouate destinée à l’ameublement, la literie ou le marché automobile.

Donya CH &Mayssem HA 12
Chapitre I : Etude bibliographique ISET KH

Un éventuel traitement additionnel sur les fibres polyester permet d’obtenir des fibres
creuses siliconées, slick, conjuguées ainsi que divers traitements antibactériens.
Le polyester est le plus répondu sur le marché du textile parmi les fibres synthétiques.
Il est commercialisé sous le nom du Dacron (en U.S.A), Tergal (en France), etc.
Les filaments de polyester sont obtenus par extrusion à travers les filières. Les fils
sont, puis, étirés pour conférer à la fibre une certaine souplesse et une résistance
élevée. L’opération de filage, c’est-à-dire la transformation d’une masse visqueuse de
polymère en un filament continu, est un procédé complexe qui conditionne en grande
partie les propriétés physiques et mécaniques du matériau.

2- Le processus de recyclage

Les bouteilles plastiques collectées sont triées en 3 catégories dans un centre de tri :
PEHD (plastique opaque), Polyester clair et PET foncé. Elles sont ensuite mises en
balles pour être expédiées vers les usines de régénération. Lors du processus de
recyclage, la fibre de PET est cassée pour obtenir des éléments de base ou
« monomères » à partir desquels on pourra fabriquer de nouveaux matériaux
complexes ou « polymères ». Il n’y a pas de différence de qualité entre une fibre
polaire fabriquée à partir d’une matière vierge et les vêtements fabriqués à partir
d’une matière recyclée.

Donya CH &Mayssem HA 13
Chapitre I : Etude bibliographique ISET KH

Figure 9: Le processus de recyclage [3].

Le procèdé de fabrication s’établit en différentes étapes :


• Le procèdé principal de fabrication est l’extrusion à filière droite qui extrude
la matière vers le bas.
• Les déchets de bouteilles PET subissent les étapes de déchiquetage, le lavage,
le séchage puis le broyage.
• Les déchets broyés passent ensuite au déshumidificateur. A la fin de cette
étape, les déchets passent à l’extrusion.
• Les bris broyés alimentent une extrudeuse produisant des filaments de petites
épaisseurs (moins de 0.3 mm). A la sortie de la tête d’extrudeuse, un dispositif
de refroidissement diffuse de l’air entre les filaments pour les faire refroidir et
empêcher le collage entre des filaments.
• L’extrémité des filaments est tenue par un système d’étirage relié à un system
d’enroulement de filaments.
• Trempage des filaments dans des bains pour les donner les spécifications
recherchées
• Chauffage et frisage des filaments

Donya CH &Mayssem HA 14
Chapitre I : Etude bibliographique ISET KH

3- Propriétés physiques

Les polyesters sont des polymères contenant des groupes ester caractéristiques, –O–
CO, dans leur chaîne principale. Ils sont communément préparés par la réaction d’un
diacide (acide téréphtalique) avec un dialcool (éthylène glycol) Dans le tableau 2, on
présente les différentes propriétés physiques de polyester :

Tableau 2:Les propriétés physiques de polyester

Longueur Polyester recyclé : infinie


Couleur Blanc
Brillance Brillant ou mat
Morphologie Lisse
Élasticité Excellente
Résistance Très haute
Absorption d'humidité Très peu
Inflammabilité Brûle très lentement
Effet de la lumière du soleil Presque aucun effet
Densité : 1.38
Taux de reprise : 1%
Élasticité : moyenne
Résistance à la lumière : Bonne
Isolation thermique Bonne
Séchage très rapide et pas d’absorption de la sueur
Froissabilité Infroissable

Résistance à la traction et aux frottements Bonne


charge électrostatique Forte
Point de fusion 260°C

4- Propriétés chimiques :
La fibre de polyester a une excellente résistance aux acides mais elle est sensible aux
bases surtout à chaud, pourtant cette fibre a une excellente résistance aux oxydants, et
Les solvants usuels sont sans action sur le polyester.

Donya CH &Mayssem HA 15
Chapitre I : Etude bibliographique ISET KH

5- Utilisations
Le polyester est utilisé dans les vêtements de sport, les maillots de bain, les rideaux. Il
est souvent utilisé en mélange avec d’autres fibres naturelles comme le coton et la
laine et avec les fibres artificielles comme la viscose. Il est utilisé aussi pour la
fabrication des prothèses vasculaires et en géotextile.
Le polyester peut être recyclé et réutilisé une deuxième fois. Le recyclage des
vêtements en polyester et des bouteilles en plastique permet d’obtenir de nouvelles
fibres de polyester pour fabriquer des vêtements en fibre polaire.

IV- Conclusion

Dans cette étude bibliographique, on s’est intéressé aux techniques de formation des
non-tissés et de leur consolidation pour définir le processus de fabrication des
structures qu’on va réaliser. Par la suite, on a présenté les applications de non tissé
ainsi que le processus de recyclage de fibre de polyester et les différentes propriétés
physiques et chimiques
On a terminé notre étude bibliographique par les différentes applications des fibres de
polyester.

Donya CH &Mayssem HA 16
Chapitre II : Présentation de l’entreprise
Chapitre II : Présentation de l’entreprise ISET KH

I- Introduction
Dans ce chapitre, la Société LINDA OUATE et ses différents services ont été
présentées afin de montrer les ressources humaines et matérielles dont elle dispose.
Une explication des caractéristiques techniques du matériel disponible et des
procédures de travail permet de bien se familiariser avec l’entreprise.

II- Identification de l’entreprise


L’entreprise Linda OUATE a été fondée en 2013 à la Zone Industrielle bouhjar elle
possède deux sièges un pour la confection de ligne maison (couettes, couvre-lit, et
couverture) et le deuxième pour la fabrication de non-tissé (ouate).

Tableau 3: Fiche signalétique de l'entreprise

Dénomination LINDA OUATE


Raison sociale SARL
Gérant MOHAMED CHETOUI
Activité Confection linge maison et Fabrication de Non tissé
Adresse usine Zone Industrielle bouhjar 5015
Téléphone usine 94927988
E-mail Linda.ouate@gmail.com
Fax usine 31508004
Date de création 12/12/2013
Entrée en production 01/10/2016
Chiffre d’affaire en DT 900.000.000
Capacité de production de ouate 45 tonnes (en moyenne par mois)
Effectif 100
Matricule fiscale 1325937 DAM 000

III- Organigramme
L’organigramme de l’entreprise (siège non-tissé) est comme suit:

Donya CH &Mayssem HA 17
Chapitre II : Présentation de l’entreprise ISET KH

Directeur
générale

Responsable Responsable Responsable Responsable


commercial production maintenance administratif

Technicien de Mécanicien Secrétaire


production

Ouvriers

Figure 10: Organigramme de l'entreprise

La société comprend plusieurs services, on distingue


• Le service de production qui a pour rôle la préparation technique du travail
et la fabrication des non tissés.
• Le service d’achat qui assure l’approvisionnement des matières premières
(fibres, emballages, colles, etc.) et des consommables (les huiles, les
graisses etc.).
• Le service vente spécialisé dans la livraison des produits finis (ouates).
• Le service comptabilité qui assure tous les enregistrements des
mouvements faits par l’entreprise.

IV- Présentation des différents ateliers de la société


LINDA OUATE
1- Magasin matière première
Ce magasin représente le point de départ du cycle de production. Il contient
• Réception et stockage de la matière première (les fibres)
• Pesage

2- Atelier de fabrication
Le processus technique de ligne de production pour la fabrication de ouate

Donya CH &Mayssem HA 18
Chapitre II : Présentation de l’entreprise ISET KH

Figure 11 : Processus de travail de l'entreprise

2.1- Ouvre balle


La machine est utilisée pour secouer et pré-ouvrir les balles emballées pour l’amener
dans un état floconneux de manière à ce que les impuretés qui arrivent en surface des
flocons puissent être éliminées puis transférer la fibre à la procédure de travail

Donya CH &Mayssem HA 19
Chapitre II : Présentation de l’entreprise ISET KH

suivante Cette machine joue un rôle important dans le dosage de la matière première.
La quantité d'alimentation peut être réglée pour faire différent mélange de fibre.

Figure 12: Ouvre balle

Pour fabriquer ce produit il faut avoir 3 différents types de polyester.


- Fibre solide 1
- Fibre solide 2
- Fibre thermo-liantes (lowmelt) .

èLa fibre solide 1 et la fibre solide 2 ont presque les mêmes propriétés mais
la différence majeure est en terme de prix.

Chaque type de fibre doit passer par une ouvreuse

Balles des fibres Flocons

Ouvre balles

2.2- Pré-ouvreuse

Cette machine est utilisée pour pré-ouvrir et mélanger les fibres qui seront envoyés à
la prochaine procédure de travail par ventilateur.

Donya CH &Mayssem HA 20
Chapitre II : Présentation de l’entreprise ISET KH

Figure 13: Pré-ouvreuse

2.3- Ouvreuse principale

La machine est adaptée pour l’ouverture et le mélange des fibres de pré ouverture, qui
seront transférées à la chargeuse vibrante par le ventilateur.

Figure 14: Ouvreuse principale

2.4- Chargeuse vibrante :

La machine est utilisée pour avoir un mélange homogène de la masse fibreuse et pour
améliorer la qualité du non tissé de point de vue régularité et résistance. Elle assure
l’alimentation régulière de la carde.

Donya CH &Mayssem HA 21
Chapitre II : Présentation de l’entreprise ISET KH

Figure 15: Chargeuse vibrante

2.5- Carde :
Cette opération consiste à transformer la masse fibreuse en une nappe de fibre. Elle

assure plusieurs fonctions :


• Nettoyage final : entre cylindre alimentaire et briseur
• Démêlage et orientation : entre le grand tambour et le chapeau
• Le mélange à court terme

Figure 16: La carde

Donya CH &Mayssem HA 22
Chapitre II : Présentation de l’entreprise ISET KH

2.6- Étaleur nappeur :

La machine est utilisée pour plier uniformément et recouvrir les nappes de fibres
selon certaines largeurs et épaisseurs, ce qui correspond à la prochaine procédure de
travail. Le principe de nappage est de constituer des couches alternatives et les croiser
dans un mouvement continu dans le but d'obtenir une épaisseur bien déterminée et le
grammage désiré de la nappe (voile de carde), il faut superposer un certain nombre de
couches de ce voile.

Figure 17: Étaleur nappeur

2.7- Four

Afin de donner aux non-tissés un volume important, une consolidation et une


résistance, on utilise le liage de la nappe par passage dans un four. On peut utiliser des
fibres thermo-fusibles comme dans le cas du calandrage ou des fibres bi-composantes,
c’est à dire constituées de deux matières différentes au sein de la même fibre. La
nappe passe dans un four qui est en général chauffé à la température de fusion du
polymère ayant le plus bas point de fusion. Les fibres liantes sont fondues sous l’effet
de l’air chaud à l’intérieur de four.

Donya CH &Mayssem HA 23
Chapitre II : Présentation de l’entreprise ISET KH

Figure 18: Four de type « YYHG-320*1200 SINGLE LAYER OVEN »

2.8- Refroidissement

Cet appareil est utilisé pour refroidir la bande de four. Il permet de fixer l’épaisseur
du produit et surtout de le refroidir pour éviter de l’enrouler à chaud. Cette série de
machines de refroidissement adopte deux ventilateurs centrifuges, l’un au-dessus et
l’autre au-dessous, de sorte que le produit puisse être refroidi, solidifié et fini
rapidement.

Figure 19: Zone de refroidissement

Donya CH &Mayssem HA 24
Chapitre II : Présentation de l’entreprise ISET KH

2.9- Repassage :

La machine est utilisée pour le post-traitement de la ouate non tissée afin de rendre la
surface des non-tissés lisse et l’épaisseur uniforme. Cette opération consiste à faire
lisser les fibres tout en les séchant, les fixant ainsi dans la bonne "position".

Figure 20: Repassage

2.10- Enrouleur et coupe :

Cette machine est principalement utilisée pour couper les bords du produit formé et
l'enrouler en un rouleau de quantité fixe pour un emballage facile

Figure 21: Enrouleur et coupe

2.11- Ouvreur de matériau chute

L'ouvreur de matériau restant est principalement utilisé pour ouvrir toute sorte de
non-tissés restants afin que le matériau ré-ouvert puisse être réutilisé.

Donya CH &Mayssem HA 25
Chapitre II : Présentation de l’entreprise ISET KH

Répartir uniformément les matières à recycler sur la plaque d’alimentation, le rouleau


d’alimentation fonctionnant à grande vitesse les attirera vers l’ouate via l’action du
rouleau d’alimentation, puis les fibres ouvertes seront envoyées dans l’armoire à
coton en les conduisant avec l’aspiration du ventilateur de transport.

Figure 22: Machine de recyclage des déchets de type « YYBK-100 RECYCLING


MACHINE »

V- Les différents produits de LINDA OUATE


1- OUATE
La ouate de polyester est un produit textile écologique, d’origine synthétique, issu du
recyclage de bouteilles plastiques. Il est obtenu en superposant plusieurs couches de
voiles de fibres textiles provenant de la carde ou formés par soufflage ou aspiration,
puis en les comprimant afin d'accroître la cohésion des fibres. Les Ouates se
présentent sous la forme d'un matelas souple, gonflant, d'épaisseur régulière dont les
fibres peuvent être facilement séparées. Il est utilisé par exemple dans le rembourrage
des couettes, des couvertures ou bien des manteaux.
Les différents grammages et laize de ouate fabriquée au sein de l’entreprise sont :

Tableau 4: Les paramétres de ouate fabrique au sein de l’entreprise

Grammage 80 g/m2 => 500 g/m2

Laize 150cm jusqu'à 250 cm

Nombre de couches De 2 à 5 couches

Donya CH &Mayssem HA 26
Chapitre II : Présentation de l’entreprise ISET KH

Longueur de rouleau 10 m jusqu'au à 60 m

Figure 23: Ouate de rembourrage (non tissé)

2- Linge maison
Les produits fabriqués chez l’entreprise sont les couettes, les couvre-lits et la
couverture

VI- Conclusion

L’intérêt du projet est la valorisation de la matière première au sein de l’entreprise


afin de réaliser un nouveau produit correspond à l’état actuel des connaissances et les
besoins de l’entreprise qui insiste sur le fait qu’un nouvel investissement peut ramener
l’entreprise à des nouveaux marchés et à l’augmentation de son capital. Pour un bon
développement de l’entreprise qui ne possède pas une aiguilleteuse, elle doit
s’investir pour acheter une pour produire des nouveaux produits avec la même
matière première ainsi d’élargir sa gamme de production. Le plus important est de
faire une étude complète et mettre un plan stratégique avant chaque investissement.

Donya CH &Mayssem HA 27
Chapitre III: Fabrication et caractérisation des
structures en non-tissé
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

I- Introduction
Dans ce chapitre, on va présenter la méthodologie de notre travail tout en précisant le
principe de fonctionnement de chaque machine ainsi que les méthodes et les tests
métrologiques appliqués sur les nappes fabriquées. Nous avons ainsi suivi un plan
d’expériences pour organiser et optimiser les essais à faire.

II- Plan d’expérience :


1- Définition d’un plan d’expériences :
Les plans d'expériences permettent d'organiser au mieux les essais qui accompagnent
une recherche scientifique ou des études industrielles, on obtient le maximum de
renseignements avec le minimum d'expériences.
Les plans d'expériences consistent à sélectionner et ordonner les essais afin
d'identifier, à moindres coûts, les effets des paramètres sur la réponse du produit. Il
s'agit de méthodes statistiques faisant appel à des notions mathématiques simples.
La mise en œuvre de ces méthodes comporte trois étapes :
1. Postuler un modèle de comportement du système (avec des coefficients pouvant
être inconnus) ;
2. Définir un plan d'expériences, c'est-à-dire une série d'essais permettant d'identifier
les coefficients du modèle ;
3. Faire les essais, identifier les coefficients et conclure.

Figure 24: Stratégie de plan d’expérience

Donya CH &Mayssem HA 28
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

Leur utilisation vise aux buts suivants :


§ Déterminer des valeurs optimales de réglage de différents paramètres, pour
obtenir une valeur souhaitée sur un produit ou un service à mettre au point.
§ Réduire le nombre d'essais à ce qui est strictement nécessaire, avec comme
effet direct de minimiser les dépenses.
§ Identifier les facteurs les plus influents, les interactions éventuelles entre les
facteurs, et le nombre de points de mesures minimum pour obtenir le
maximum d'informations [4].

Ø Facteurs : ce sont les paramètres que l'on fait varier au cours des essais
Ø
Niveaux : ce sont les valeurs possibles que l'on attribue à un facteur

2- Cas pratique :
Une étude préliminaire nous a permis de choisir les intervalles, les nombres de
niveaux et le pas de variation des paramètres.
On présente ci-dessous dans un tableau les différents facteurs et leurs niveaux
Tableau 5: Les différents facteurs et leurs niveaux

Les facteurs
Intervalle de Nombre de
Pas
valeurs niveaux
Les niveaux
%fibre 1 0 -100% 5 25
Nombre
1 ,2 2 1
de couches
Densité
30 - 50 3 10
d’aiguilletage
Thermo-liage Oui ou non 2 -

NB : l’unité de densité d’aiguilletage dans tout le rapport est frappe par centimètre
carré.
Le nombre d’échantillon à réaliser est déterminé selon la formule suivante :
!!!!!! !′é!h!!!!!!!!! = !!!!!! !! !!!!!! ! !!!!!e !! !!!!!!!!

Donya CH &Mayssem HA 29
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

Dans notre plan d'expérience, on a modifié les facteurs selon les différents niveaux, ce
qui nous a donné un plan de 60 échantillons. Chaque échantillon a des propriétés bien
déterminé ainsi qu’on a opté pour un plan d’expériences complet comme le montre le
tableau suivant :
Tableau 6:Plan d'expériences

N° Nombre de Densité
% fibre 1 %fibre 2 Thermo-liage
échantillon couche aiguilletage
1 0 100 1 30 Oui
2 0 100 1 40 Oui
3 0 100 1 50 Oui
4 0 100 2 30 Oui
5 0 100 2 40 Oui
6 0 100 2 50 Oui
7 0 100 1 30 Non
8 0 100 1 40 Non
9 0 100 1 50 Non
10 0 100 2 30 Non
11 0 100 2 40 Non
12 0 100 2 50 Non
13 25 75 2 40 Oui
14 25 75 2 50 Oui
15 25 75 1 30 Oui
16 25 75 2 30 Non
17 25 75 1 30 Oui
18 25 75 1 40 Oui
19 25 75 1 50 Oui
20 25 75 2 30 Oui
21 25 75 1 50 Non
22 25 75 2 30 Non
23 25 75 2 40 Non
24 25 75 2 50 Non
25 50 50 1 30 Oui
26 50 50 1 40 Oui
27 50 50 1 50 Oui
28 50 50 2 30 Oui
29 50 50 2 40 Oui
30 50 50 2 50 Oui

Donya CH &Mayssem HA 30
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

31 50 50 1 30 Non
32 50 50 1 40 Non
33 50 50 1 50 Non
34 50 50 2 30 Non
35 50 50 2 40 Non
36 50 50 2 50 Non
37 75 25 1 30 Oui
38 75 25 1 40 Oui
39 75 25 1 50 Oui
40 75 25 2 30 Oui
41 75 25 2 40 Oui
42 75 25 2 50 Oui
43 75 25 1 30 Non
44 75 25 1 40 Non
45 75 25 1 50 Non
46 75 25 2 30 Non
47 75 25 2 40 Non
48 75 25 2 50 Non
49 100 0 1 30 Oui
50 100 0 1 40 Oui
51 100 0 1 50 Oui
52 100 0 2 30 Oui
53 100 0 2 40 Oui
54 100 0 2 50 Oui
55 100 0 1 30 Non
56 100 0 1 40 Non
57 100 0 1 50 Non
58 100 0 2 30 Non
59 100 0 2 40 Non
60 100 0 2 50 Non

Les caractéristiques des fibres utilisées sont détaillées ultérieurement. Les masses de
polyester étant préparées égales à 120g/nappe, passent par la machine ouvreur de
matériau chute pour subir une ouvraison, un cardage puis un enroulement sous forme
d’un voile de carde homogène de point de vue masse, épaisseur et composition.
On a fabriqué 60 échantillons avec différentes propriétés qui vont être consolidées
par la suite mécaniquement avec l'aiguilleteuse et / ou thermiquement dans un four.

Donya CH &Mayssem HA 31
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

Pour chaque échantillon, le passage à travers l'aiguilleteuse est défini en jouant sur
deux paramètres qui sont :

● Le nombre de couches du voile qui alimente l’aiguilleteuse : soit 2 ou 3


couches.
● La densité d'aiguilletage : C'est le nombre de frappe de "n" aiguilles dans un
cm². Les valeurs de cette densité varient entre 20 et 80.

III- Fabrication de non tissé


La majorité de travail a été effectué au sein de l’ISET de Ksar Hellal puisque
l’entreprise est sollicitée par des contraintes de production lors de la période de stage.
Aussi l'entreprise ne possède pas une aiguilleteuse.

1- Matériel
Les machines utilisées pour fabriquer le nouveau produit sont :

Figure 25 : Processus de fabrication des nappes

Donya CH &Mayssem HA 32
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

1.1- Ouvreuse :
Pour ouvrir la matière on a utilisé la machine ouvreur type « YYBK-100
RECYCLING MACHINE » de matériau chute de l’entreprise pour bien ouvrir et
mélanger la matière. ( voir figure 22)

1.2- Carde
On a utilisé la carde de laboratoire de l’ISET. Elle est composée d’un grand tambour
avec quatre groupes gardant (cylindres travailleurs et dépouilleurs) et un cylindre
peigneur. À la sortie, le voile de carde est enroulé sur un tambour lisse pour former
l’épaisseur voulue ultérieurement.

Figure 26 : Carde de type « 337 A CARDING MACHINE »

1.3- Aiguilleteuse
Cette machine est composée :
• D’un tablier alimentaire.
• Deux plaques perforées pour le maintien de la nappe, l’un c’est le
débourreur qui permet le passage des aiguilles et retient en position les
nappes quand les aiguilles se retirent. L’autre c’est l’enclume qui sert à
ajuster la pénétration des aiguilles et leur profondeur d’action.
• D’une planche à aiguilles animée d’un mouvement alternatif de lève et
baisse sur laquelle sont fixées des aiguilles à barbes.
• Deux cylindres d’entraînement ou d’appel qui garantir le bon maintien de
la nappe consolidée.

Donya CH &Mayssem HA 33
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

Figure 27 : Aiguilleteuse type « TECTEX »

1.4- Four
Pour la consolidation thermique on a utilisé le four de l’entreprise de type « YYHG-
320*1200 SINGLE LAYER OVEN » avec une température de 195 ° C pendant 90 s
.Comme elle est présenté dans la figure 18

2- Fabrication
Pour former notre nappe, nous avons choisi 3 types de matières premières (voir
annexe 1) :

§ Fibre solide 1
Tableau 7: Les caractéristiques de fibre solide 1

Caractéristique Unité Fibre de Polyester Régénérer


Ténacité CN/dtex 3.2±0.3
Élongation % 39±5.0
Longueur Mm 64±2

§ Fibre solide 2
Tableau 8 : Les caractéristiques de fibre solide 2

Caractéristique Unité Fibre de Polyester Régénérer


Ténacité CN/dtex 3.2±0.3
Élongation % 39±5.0
Longueur Mm 63±2

Donya CH &Mayssem HA 34
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

§ Fibre thermoliantes

Pour qu’on puisse faire une consolidation thermique, il est nécessaire d’introduire un
liant au moment de la formation de la nappe. On a choisi de travailler avec un
pourcentage de fibres liantes qui est de 5% et on va utiliser des fibres de polyester
ayant les caractéristiques présentées dans le tableau n°7 :

Tableau 9: Les caractéristiques de fibre thermo-liantes

Caractéristiques Unité Fibre Polyester thermo-liantes


Ténacité CN/dtex 3.4±0.5
Elongation % 48±8
Longueur mm 51
Lustre Semi terne
Point de fusion °C 110

Pour identifier les conditions de thermo-liage des non tissés fabriqués, nous avons eu
recourt au diagramme suivant qui présente l’état des fibres en fonction de la
température et le temps de thermo-fixation.

Figure 28 : Diagramme de fusion des fibres thermo-liants

IV- Caractéristiques des nappes fabriquées


Après la fabrication des échantillons, des tests métrologiques sont indispensables pour
bien définir les effets de chaque facteur sur les propriétés de la nappe fabriquée. Les

Donya CH &Mayssem HA 35
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

résultats des tests sont notés sur des fiches (voir annexe2) , puis nous les avons
interprétés.

1- Détermination de l’épaisseur
Selon la norme ISO 5084, la mesure de l’épaisseur se fait avec un l’appareil de
mesure d’épaisseur ayant un pied presseur fixe et une surface de 25 cm². La charge
exercée est ajustable de 0.1 à 10 kPa par un jeu de masses interchangeables (7
masses) selon le domaine d’application du produit (géotextile, non tissé, textiles et
autres).Son étendue de mesure est de 10 mm, avec une précision de 0.01 mm. Après
avoir pris les valeurs de l’épaisseur (voir annexe 6 page 14) nous avons présentés les
moyennes des résultats dans le tableau ci-dessous.

Figure 29 : Appareil de mesure d'épaisseur "SODEMAT"

Tableau 10 : Résulat de l’essai de la masse de l’épaisseur

Moyenne Moyenne
Échantillon cv% Échantillon cv%
(mm) (mm)
1 6,95 6,31 31 7,60 6,68
2 7,08 4,05 32 5,52 3,08
3 6,13 5,01 33 5,41 0,66
4 7,72 7,71 34 6,64 3,02
5 6,64 4,41 35 5,85 2,68

Donya CH &Mayssem HA 36
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

6 7,05 1,81 36 6,41 7,57


7 6,87 5,61 37 7,34 3,39
8 6,35 2,01 38 9,12 2,79
9 6,84 4,73 39 5,62 3,47
10 7,23 2,39 40 6,60 2,49
11 6,80 3,95 41 7,17 7,26
12 6,04 9,81 42 6,95 2,73
13 7,30 5,16 43 6,89 10,78
14 6,74 3,95 44 5,13 1,55
15 6,45 2,02 45 6,08 11,09
16 6,47 4,37 46 7,11 3,50
17 6,59 5,33 47 6,48 5,09
18 6,13 3,45 48 5,57 4,89
19 6,29 9,73 49 6,62 0,88
20 7,03 6,11 50 6,48 4,31
21 8,13 4,21 51 6,53 3,86
22 7,34 5,29 52 6,87 2,45
23 7,21 7,25 53 7,05 1,10
24 5,63 3,46 54 6,76 9,11
25 5,72 2,47 55 5,66 2,65
26 5,37 1,10 56 6,54 2,07
27 5,37 2,74 57 6,57 2,72
28 5.41 2.61 58 7,36 1,39
29 5.34 3.65 59 7,42 2,64
30 5.52 2.93 60 7,36 2,28

Les résultats de la mesure d’épaisseur variables avec un cv(%) son minimum égal à
0,66% et son maximum est égal à 11,09% Ainsi, les valeurs de l’épaisseur de ces 60
échantillons sont comprises entre 5,13 et 9, 12 . Les différents facteurs influent sur
ce paramètre différemment comme le montre la figure ci-dessous:

Donya CH &Mayssem HA 37
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

Figure 30: Graphique des effets principaux pour épaisseur

Suite aux essais, on a essayé d’interpréter les résultats et conclure l’effet de chaque
facteur indépendamment des autres pour ceci on présente les diagrammes suivants :

Moyenne des épaisseurs



8,00 7,30 7,17 7,05
6,64
Epaisseur en cm

7,00
6,00 5,34
5,00
4,00
3,00
2,00
1,00
0,00
0 25 50 75 100
% Xibre 1

Figure 31: Diagramme des moyennes des épaisseurs en fonction de % de fibre 1

D’après le diagramme des moyennes des épaisseurs on remarque que pour 25% de
fibre 1 on obtient un maximum d’épaisseur égal à 7,30 cm alors que le 50% fibre 1 et
50% fibre 2 a un minimum d’épaisseur avec 5,34 cm.

Donya CH &Mayssem HA 38
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

Epaisseur en cm
7,80

Epaisseur en cm 7,60
7,40
7,20
7,00
6,80
6,60
6,40
1 2
nombre de couches

Figure 32: Diagramme d'épaisseur en fonction de nombre de couches

On remarque que l’épaisseur augmente en augmentant le nombre de couches avec


une valeur égale à 6,95 cm pour une seule couche et 7,72 cm pour deux couches.

Epaisseur en cm
5,90
5,80
Epaisseur en cm

5,70
5,60
5,50
5,40
5,30
5,20
5,10
5,00
oui non
Thermoliage

Figure 33: Diagramme d'épaisseur en fonction de thermo-liage

Les nappes non thermo-liées sont plus épaisses que celles thermo-liées avec une
valeur de 5,84 cm pour les premières et 5,35 cm pour les autres.

Donya CH &Mayssem HA 39
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

epaisseur en cm
7,20
7,00
Epaisseur en cm
6,80
6,60
6,40
6,20
6,00
5,80
5,60
30 40 50
densité d'aiguilletage

Figure 34: Diagramme d'épaisseur en fonction de densité d'aiguilletage

D’après le diagramme d’épaisseur on remarque que la meilleure valeur de densité


d’aiguilletage est égale à 40 avec une épaisseur maximale de 7,08 alors que si on
augmente la densité jusqu’à 50 l’épaisseur atteint un minimum avec une valeur égale
à 6,13cm

2- Détermination de la masse surfacique


La masse surfacique est un paramètre très important pour l’industriel qui cherche à
consommer moins de matière première tout en conservant les performances du
produit fabriqué. Le principe est de déterminer la masse d’une éprouvette de surface
connue amenée à l’équilibre dans l’atmosphère normale de l’essai.
Selon la norme NF G38-011 on prélève les éprouvettes à l’aide de l’emporte-pièce ou
d’une paire de ciseaux ainsi que pour les éprouvettes découpées aux ciseaux, on fait
la mesure de la longueur et la largeur à 1 mm prés. Ainsi que chaque dimension doit
être mesurée en quatre endroits différents de l’éprouvette puis on pèse chaque
éprouvette à 0.01 g près.

Donya CH &Mayssem HA 40
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

Figure 35 : Découpoir Figure 36: Balance numérique

Après les calculs des valeurs (voir annexe 2 page 2) ,les résultats sont présentés dans
le tableau ci-dessous :

Tableau 11:Résulat de l’essai de la masse surfacique

N° Échantillon Moyenne(g) CV(%) N° Échantillon Moyenne(g) CV(%)


1 5,11 9 31 5,34 2
2 6,03 11 32 3,76 7
3 5,10 7 33 3,88 2
4 6,72 11 34 4,32 2
5 7,20 21 35 4,60 9
6 6,73 14 36 5,28 2
7 4,08 13 37 4,14 4
8 3,64 4 38 3,91 6
9 4,00 2 39 3,87 7
10 5,44 11 40 3,92 8
11 4,46 16 41 3,90 13
12 5,28 8 42 3,99 9
13 6,14 7 43 3,90 9
14 5,88 18 44 3,13 5
15 4,09 8 45 4,52 10
16 3,53 7 46 5,04 11
17 3,84 5 47 4,22 10
18 4,00 4 48 3,53 11

Donya CH &Mayssem HA 41
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

19 4,61 10 49 4,75 8
20 5,83 11 50 4,22 12
21 4,49 11 51 3,81 4
22 5,50 11 52 5,42 8
23 4,72 7 53 5,24 9
24 3,17 4 54 5,40 2
25 4,52 7 55 3,73 13
26 4,62 8 56 4,07 11
27 4,54 4 57 3,78 5
28 5,52 14 58 4,60 9
29 5,36 8 59 4,32 2
30 5,26 7 60 4,76 17

On remarque que les valeurs de la masse surfacique obtenues sont comprises entre
3,13 g/cm et 7,2 g/cm avec une moyenne égale à 4,65 g/cm et un cv(%)= 19%.
Cette valeur de cv(%) est élevée donc on a une mauvaise distribution des fibres dans
les structures fabriquées. On passe à la présentation du graphique ci-dessous pour
étudier l’effet des paramètres de fabrication sur les résultats obtenus.

Figure 37: Graphique des effets principaux pour masse surfacique

Les 4 facteurs ont une grande influence sur la variation de la masse surfacique

Donya CH &Mayssem HA 42
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

La masse surfacique varie avec la variation du pourcentage des fibres, pour un


pourcentage de 0% de cette fibre on remarque que la masse surfacique est comprise
entre 3,64 et 7,2, pour 25% de fibre entre 3,17 et 6,14, alors que cette valeur diminue
pour 50% des fibres, la valeur minimum à 75% de fibre avec une valeur de 3,13 g/cm2
L’effet de nombre de couches sur la masse surfacique est presque nul. La densité
d’aiguilletage a un petit effet sur ce facteur tant que le thermo-liage influe sur la
masse surfacique avec des valeurs comprises entre 3,13 et 5,5 pour les échantillons
non thermo-liés et entre 3,81g/cm et 7,2g/cm pour les nappes thermo-liées

Masse surfacique
800,00
Masse suraXique en g/m2

700,00
600,00
500,00
400,00
300,00
200,00
100,00
0,00
0 25 50 75 100
% Xibre 1

Figure 38: Diagramme de la masse surfacique en fonction de % fibre 1

D’après le diagramme de la masse surfacique en fonction de pourcentage de fibre 1


on remarque que on augmentant le pourcentage de fibre 1 la masse surfacique
augmente. Pour 0% fibre 1 la masse surfacique est égale à 325,43g/m2 alors que pour
100% fibre 1 la masse surfacique égale à 719,56 g/m2. Ainsi on peut conclure que le
pourcentage de fibre 1 a une influence directe sur la masse surfacique.

Donya CH &Mayssem HA 43
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

Massse surfacique en g/m2


700,00
Masse suraXique en g/m2 600,00

500,00

400,00

300,00

200,00

100,00

0,00
1 2
nombre de couches

Figure 39: Diagramme de masse surfacique en g/m2 en fonction de nombre de


couches

D’après le diagramme de masse surfacique en g/m2 en fonction de nombre de


couches on peut conclure que la masse surfacique est en fonction de nombre de
couches ainsi pour deux couches la masse surfacique est presque le double d’une
seule avec 603,33g/m2et pour deux couches et 325,43 g/m2 pour une seule couche.

massse surfacique en g/m2


700,00
Masse suraXique en g/m2

600,00

500,00

400,00

300,00

200,00

100,00

0,00
oui non
thermo-liage

Figure 40: Diagramme de masse surfacique en fonction de thermo-liage

Donya CH &Mayssem HA 44
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

D’après le diagramme de masse surfacique en fonction de thermo-liage on remarque


que la masse surfacique est plus grande pour les nappes non thermo-liées vu que pour
les thermo-liées la masse surfacique est égale à 325,43g/m2 et pour les non-thermo-
liées est égale à 603,33g/m2.

massse surfacique en g/m2


700,00
Masse suraXique en g/m2

600,00
500,00
400,00

300,00
200,00
100,00
0,00
30 40 50
densité d'aiguilletage

Figure 41: Diagramme de masse surfacique en fonction de densité d'aiguilletage

D’après le diagramme de masse surfacique en fonction de densité d’aiguilletage , on


conclut que la masse surfacique a un maximum égal à 603,33g/m2 pour une densité
d’aiguilletage moyenne égale à 40 , si on l’augmente jusqu’à 50 la masse surfacique
commence a diminué jusqu’à une valeur 509,78g/m2.

3- Détermination de la conductivité thermique


La conductivité thermique (λ : lambda, exprimé en W.m-1.K-1) caractérise l’aptitude
d’un matériau à conduire la chaleur. Plus cette valeur est faible, plus le matériau est
isolant. C’est une donnée essentielle pour la détermination de la performance
thermique d’un produit. Le matériel utilisé est présenté dans la figure suivante.

Donya CH &Mayssem HA 45
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

Figure 42:Conductivimetre fil chaud "FP2C"

La mesure de la conductivité thermique repose sur l’utilisation de sondes à chocs.


Leur principe est de produire localement un faible échauffement thermique du
matériau (quelques degrés au-dessus de la température ambiante) et de mesurer cette
élévation de température au cours du temps (durée de quelques minutes). Par un
traitement mathématique de ce signal intégré dans le logiciel fourni, l’identification
du paramètre thermique est réalisée.
Les résultats sont présentés dans le tableau n°12.

Tableau 12: Résultat de l’essai de conductivité pour les différentes nappes.

N° échantillon λ (w.m-1.k-1) N° échantillon λ (w.m-1.k-1)


1 0,039 31 0,039
2 0,041 32 0,042
3 0,04 33 0,043
4 0,04 34 0,039
5 0,043 35 0,039
6 0,041 36 0,039
7 0,037 37 0,038
8 0,038 38 0,036
9 0,039 39 0,04
10 0,04 40 0,041
11 0,037 41 0,041
12 0,037 42 0,042

Donya CH &Mayssem HA 46
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

13 0,042 43 0,036
14 0,037 44 0,038
15 0,041 45 0,039
16 0,037 46 0,04
17 0,034 47 0,037
18 0,037 48 0,041
19 0,038 49 0,04
20 0,035 50 0,04
21 0,038 51 0,04
22 0,041 52 0,037
23 0,041 53 0,042
24 0,036 54 0,042
25 0,038 55 0,039
26 0,039 56 0,039
27 0,038 57 0,038
28 0,038 58 0,037
29 0,042 59 0,04
30 0,039 60 0,041

On remarque que les résultats de la conductivité thermique obtenue varient entre


0,034 w.m-1.k-1et 0,043w.m-1.k-1. On présente le graphique ci-dessous qui montre
l’effet de chaque facteur sur la conductivité thermique

Donya CH &Mayssem HA 47
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

Figure 43 : Graphique des effets principaux pour conductivité thermique

Le % de fibre fait varier la conductivité thermique, pour 50% de fibre et 100% la


conductivité thermique atteint son maximum alors que le 25% de fibre a une
meilleure valeur pour l’isolation thermique. Le nombre de couches, la densité
d’aiguilletage et le thermo-liage qui ont aussi une influence remarquable sur la
conductivité thermique. Donc tous les paramètres ont une influence sur la
conductivité thermique des matériaux. En effet la densité d’aiguilletage modifie la
porosité du matériau, aussi la superposition des couches donc affecte la conductivité
thermique. Aussi la nature des fibres utilisées vu que la conductivité thermique du
non-tissé dépend de pouvoir thermique des fibres utilisées.

Donya CH &Mayssem HA 48
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

conductivité thermique en w.m-1.k-1


0,0435

conductivité thermique en
0,043

w.m-1.k-1 0,0425
0,042
0,0415
0,041
0,0405
0,04
0 25 50 75 100
% Xibre 1

Figure 44: La conductivité thermique en fonction de % fibre 1

D’après le diagramme de conductivité thermique en fonction de fibre 1, on remarque


que pour 25%, 50% et 100% de la fibre 1 la conductivité thermique est égale avec une
valeur de 0,042 w.m-1.k-1pourtant pour 0% fibre 1 la conductivité thermique a un
maximum égal à 0,043 w.m-1.k-1. Ainsi on conclut que la conductivité thermique a
une valeur comprise entre 0,041 w.m-1.k-1et 0,043 w.m-1.k-1 alors la variation reste
très faible de 0,002 w.m-1.k-1 donc les valeurs sont presque égales donc le pourcentage
de fibre 1 n’a pas une grande influence sur la variation de ce paramètre.

Donya CH &Mayssem HA 49
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

conductivité thermique en w.m-1.k-1


0,0425

conductivité thermique en
0,042
0,0415
w.m-1.k-1 0,041
0,0405
0,04
0,0395
0,039
0,0385
0,038
0,0375
1 2
nombre de couches

Figure 45: Diagramme de conductivité thermique en fonction de nombre de


couches

D’après le diagramme de conductivité thermique en fonction de nombre de couches


on remarque que la conductivité thermique augmente en fonction de nombre de
couches, lorsqu’on a une seule couche on a une conductivité thermique égale à
0,039 w.m-1.k-1alors que pour deux couches la conductivité thermique égale à 0,042
w.m-1.k-1. Pour la conductivité thermique, la valeur meilleure est en fonction de
l’application et de nos besoins.

Conductivité thermique en w.m-1.k-1


0,0425
0,042
0,0415
0,041
0,0405
0,04
conductivité thermique
0,0395
0,039
0,0385
0,038
thermo-liage
0,0375
oui non

Figure 46: Diagramme de conductivité thermique en fonction de thermo-liage

Donya CH &Mayssem HA 50
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

D’après le diagramme de conductivité thermique en fonction de thermo-liage, on


remarque que les nappes thermo-liées sont plus conductibles que celles non thermo-
liées.

Conductivité thermique en w.m-1.k-1


0,0415
conductivité thermique en

0,041

0,0405
w.m-1.k-1

0,04

0,0395

0,039

0,0385

0,038
30 40 50
densité d'aiguilletage

Figure 47: Diagramme de conductivité thermique en fonction de densité


d'aiguilletage

D’après le diagramme de conductivité thermique en fonction de densité d’aiguilletage


on obtient un résultat minimum égal à 0,039 w.m-1.k-1 pour une densité
d’aiguilletage de 30 et une valeur maximum égale à 0,041 w.m-1.k-1 pour 40 de
densité d’aiguilletage.

4- Détermination de la perméabilité à l’air


La présente norme internationale, ISO 9237, prescrit une méthode pour la
détermination de perméabilité à l’air des étoffes elle est applicable à la plupart des
types d’étoffes y compris les étoffes industrielles destinés à des usages technique, aux
non tissés et aux articles textile confectionnés qui sont perméables à l’air.
Le principe consiste à mesurer le débit d'air passant à travers l'étoffe pendant un
temps donné et une précision différentielle bien définie.

Donya CH &Mayssem HA 51
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

Figure 48 : Perméabilité à l'air: FX 3300 III

Les moyennes des valeurs prises (voir annexe 3 page 5) de la mesure de la


perméabilité à l’air sont présentés dans le tableau n°13.
Tableau 13: résultat de l’essai perméabilité a l'air pour les différentes nappes.

N° échantillon Moyenne (l/m2/s) cv (%) Échantillon Moyenne (l/m2 /s) cv (%)


1 2454 13 31 2388 7
2 2030 8 32 3282 11
3 2318 14 33 2860 13
4 1872 17 34 2794 8
5 1896 26 35 2684 6
6 1722 23 36 2532 10
7 2630 4 37 3436 4
8 3290 4 38 2344 7
9 3290 7 39 3314 12
10 2204 15 40 2088 8
11 2228 11 41 2656 11
12 2182 12 42 2526 10
13 1804 24 43 2478 9
14 2266 19 44 3622 6
15 3608 4 45 3118 13
16 2964 13 46 2570 7
17 3048 5 47 2684 14
18 3254 7 48 2258 25

Donya CH &Mayssem HA 52
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

19 2692 8 49 2776 8
20 1914 16 50 2582 15
21 2788 2 51 2866 4
22 2020 4 52 2574 11
23 3066 8 53 1998 12
24 3528 7 54 2556 9
25 3212 4 55 3084 5
26 2676 13 56 2720 4
27 3238 11 57 2938 15
28 1954 6 58 2558 15
29 1810 10 59 2242 12
30 2196 16 60 2532 15

La perméabilité à l’air mesuré donne des valeurs comprises entre 1722 (l/m/s) et 3622
(l/m/s) ce qui signifie que nos échantillons sont perméables à l’air et poreux. Les
valeurs varient avec un cv(%) de 19%, montre une distribution non uniforme des
fibres dans le voile.

Figure 49: Graphique des effets principaux pour perméabilité a l’air

NB : Pm air : perméabilité à l’air en (l/m2/s)

Donya CH &Mayssem HA 53
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

Les 4 facteurs, % fibre, nombre de couches, densité d’aiguilletage et le thermo-liage


ont un grand effet sur la perméabilité à l’air.

Perméabilité à l'air

3000
2500
2000
1500
1000 perméabilité à l'air en (l/
m2/s)
500
0
0 25 50 75 100
% Xibre 1

Figure 50: Diagramme de perméabilité a l’air en fonction de % fibre 1

D’après le diagramme de Pm air en fonction de % fibre 1 , les résultats obtenus sont


variables selon le % fibre 1 avec une valeur minimum égale à 1810 l/m2/s pour 50%
de fibre 1 et un maximum égal à 2656l/m2/s pour 75% fibre 1 . Ainsi le choix de la
valeur désirée dépend de l’application du produit.

perméabilité à l'air en(l/m2/s)


3000

2500

2000 perméabilité à l'air en(l/


m2/s)
1500

1000

500

0
1 2
% Xibre 1

Figure 51: Diagramme de perméabilité à l'air en fonction de nombre de couches

D’après le diagramme de perméabilité à l’air en fonction de nombre de couches on


conclut que en augmentant le nombre de couches on diminue la perméabilité à l’air.

Donya CH &Mayssem HA 54
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

Perméabilité à l'air en (l/m/s)


3000

2500

2000

1500
perméabilité à l'air en (l/
1000 m2/s)
500

0
oui non
Thermoliage

Figure 52: Diagramme de perméabilité à l'air en fonction de thermo-liage

D’après le diagramme ci-dessus on conclut que le thermo-liage à une grande


influence sur la perméabilité à l’air alors les nappes thermo-liées laisse passer l’air
avec une valeur de 1810 l/m2/s tant que les nappes non thermo-liées avec une valeur
de 2684 l/m2/s.

perméabilité à l'air en (l/m2/s)


3000

2500

2000

1500
perméabilité à l'air en (l/
1000 m2/s)
500

0
30 40 50
densité d'aiguilletage

Figure 53 : Diagramme de perméabilité à l'air en fonction de densité


d'aiguilletage

D’après le diagramme ci-dessus, la perméabilité à l’air varie selon la densité


d’aiguilletage. Pour une densité de 30 , la perméabilité à l’air est égale à 2454 l/m2/s ,

Donya CH &Mayssem HA 55
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

de 2030 l/m2/s pour 40 de densité alors qu’elle est égale à 2318 l/m/s pour une densité
de 50.

5- Détermination de la Résistance à la traction


La présente norme, NF G 38-012, décrit une méthode de détermination de la
résistance à la traction et de l’allongement à l’effort maximal d’un géotextile sur un
dynamomètre Lloyd Instrument Mers LR 5K disponible au laboratoire de métrologie
de l’ISET Ksar Hellal.
Elle est applicable à tous les géotextiles sous forme de nappe. On réalise un essai
dynamométrique dans le but de déterminer la résistance du non tissé à la traction
puisque ce produit va recevoir des sollicitations mécaniques de traction lors de son
utilisation. La force maximale, la déformation et le pourcentage d'allongement sont
alors recherchés. Les moyennes des résultats prises (voir annexe 5 page 11) sont
présentés dans le tableau n°14

Figure 54: Dynamomètre"LLOYD "

Tableau 14: Résultat de l’essai dynamométrique pour les différents nappes

Donya CH &Mayssem HA 56
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

Force maximale Allongement maximale


Écha SENS SENS MACHINE SENS
SENS MACHINE
ntillo TRANSVERSAL TRANSVERSAL
n N° Moyenne Moyenne Moyenne
Cv(%) Cv(%) Moyenne (N) Cv(%) Cv(%)
(N) (N) (N)
1 279,06 11,04 365,18 22,00 66,82 8,29 59,44 6,30
2 421,09 20,10 271,82 27,00 47,19 11,17 78,76 11,13
3 374,48 6,39 209,25 12,00 48,04 5,13 76,37 7,65
4 327,34 24,70 105,42 26,00 56,80 9,20 88,09 10,40
5 358,37 24,06 535,52 15,00 66,26 61,73 15,05
6 324,33 10,56 416,25 22,00 81,97 12,67 67,45 3,77
7 433,63 22,91 85,77 14,00 62,65 6,11 87,52 5,76
8 370,49 38,75 209,53 11,00 56,40 22,91 103,65 3,76
9 365,09 38,01 215,91 14,00 57,08 20,38 91,79 11,30
10 210,28 35,13 666,46 17,00 62,98 18,35 54,74 13,71
11 560,96 29,08 258,09 14,00 53,66 4,53 81,03 12,03
12 463,47 15,11 207,34 11,00 48,88 3,46 86,22 5,68
13 280,65 11,75 465,16 28,00 71,32 6,40 54,87 6,26
14 199,43 34,74 352,99 22,00 73,13 19,78 49,54 8,39
15 359,68 20,87 126,02 24,00 47,48 9,74 82,26 14,05
16 309,51 25,12 238,62 22,00 45,73 14,47 63,12 35,14
17 241,07 53,58 263,04 19,00 73,63 8,04 56,78 8,44
18 460,90 7,61 123,67 33,00 61,02 25,72 84,54 7,47
19 334,34 26,32 203,50 19,00 58,96 14,84 82,09 9,43
20 391,68 17,17 147,86 15,00 49,72 17,13 96,04 6,89
21 169,00 51,49 243,71 26,00 42,71 14,89 80,96 11,11
22 342,17 35,10 123,79 70,00 60,80 23,72 81,38 16,53
23 193,96 38,53 184,13 23,00 73,94 12,90 48,94 2,59
24 232,91 15,87 254,93 64,00 74,74 15,70 48,99 54,73
25 269,43 14,13 59,76 52,00 57,31 15,70 88,92 16,78
26 493,12 15,11 174,38 14,00 58,14 2,09 103,06 5,40
27 419,85 31,45 157,35 17,00 57,25 6,66 94,44 12,45
28 223,97 15,92 345,54 59,00 94,04 11,79 44,07 40,59

Donya CH &Mayssem HA 57
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

29 199,67 10,92 471,92 40,00 65,43 8,60 51,69 5,58


30 106,12 24,40 359,19 61,00 57,03 13,17 38,84 38,85
31 271,64 100,00 101,66 18,00 57,10 100,0 82,01 14,22
32 135,60 20,46 286,06 10,00 83,34 4,51 53,24 8,77
33 297,15 35,00 328,91 15,00 80,34 11,11 68,68 10,68
34 171,91 6,26 450,46 15,00 59,59 15,76 50,02 8,74
35 286,94 31,73 216,21 66,00 47,04 8,16 54,66 12,54
36 378,12 43,01 196,25 13,00 45,77 16,92 70,99 14,40
37 369,86 26,54 223,45 13,00 56,05 9,47 84,41 10,58
38 396,19 22,69 191,12 26,00 51,74 8,53 86,22 6,17
39 395,62 9,38 166,60 37,00 56,08 8,51 61,67 30,58
40 326,39 21,53 434,18 27,00 73,86 11,71 60,61 4,28
41 205,60 31,55 519,35 31,00 69,06 20,89 49,83 18,24
42 260,70 23,08 621,44 33,00 51,76 27,93 50,54 24,34
43 346,63 6,88 161,45 30,00 55,79 6,64 59,62 38,86
44 141,49 32,91 294,96 24,00 56,42 19,43 37,04 16,10
45 254,58 20,45 89,59 41,00 36,30 6,22 55,16 16,59
46 376,47 26,16 166,85 35,00 38,26 10,56 64,59 28,48
47 451,04 17,89 148,02 79,00 43,95 10,63 65,07 20,46
48 179,33 33,96 117,23 53,00 47,73 8,32 29,99 33,48
49 188,21 20,39 330,41 19,00 98,65 7,00 73,11 25,84
50 185,49 8,63 493,37 17,00 58,22 12,79 63,84 9,95
51 242,00 33,90 345,93 41,00 90,44 7,71 61,41 17,52
52 237,63 25,03 250,13 30,00 66,14 10,89 55,72 11,87
53 142,48 19,45 161,68 62,00 94,90 7,43 63,15 22,24
54 272,85 36,42 148,66 32,00 57,92 25,79 81,84 13,60
55 132,04 77,19 219,14 7,00 74,26 15,27 54,20 10,51
56 290,17 16,17 119,69 60,00 48,23 4,42 77,20 10,51
57 150,62 17,00 288,87 18,00 80,41 3,64 50,24 6,92
58 231,35 30,37 473,61 25,00 91,79 9,74 54,03 8,90
59 125,75 22,26 445,88 15,00 83,13 17,47 59,08 11,70
60 132,95 30,20 524,86 29,00 86,01 5,34 46,86 24,47

Donya CH &Mayssem HA 58
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

Après la mesure de pourcentage d’allongement maximale de nos structures on obtient


des valeurs variables entre 29,99 et 103,65 donc les non tissé fabriqués sont
extensible. Aussi les valeurs de la force maximale qui varient entre59,76 N et
666,46N. Pour étudier les causes de cette variation, on présente les deux graphiques
ci-dessous qui présentes les effets principaux pour la force maximale et ainsi pour le
% d’allongement maximale.

Figure 55: Graphique des effets principaux pour Force maximal ST

NB :
- Force max SM : Force maximale dans le sens machine.
- Force max ST : Force maximale dans le sens transversale.

Le graphique ci-dessus montre que les quatre facteurs ont une grande influence sur la
force maximale, pour 100% de fibre 1 on a une valeur de force maximale supérieure à
300 N alors que le 25% de fibre a une valeur minimale inférieure à 240N ce qui
prouve que les propriétés mécaniques sont liés aux propriétés des fibres.

Donya CH &Mayssem HA 59
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

Figure 56: Graphique des effets principaux pour Force max SM

Le graphique ci-dessus montre que les quatre facteurs ont une grande influence sur la
force maximale, pour 0% de fibre 1 on a une valeur de force maximale supérieure à
330 N alors que le 100% de fibre a une valeur minimale inférieure à 200N ce qui
prouve que les propriétés mécaniques sont liés aux propriétés des fibres.
La densité d’aiguilletage donne une valeur de force maximale meilleure avec la
densité 40 ceci montre que la consolidation améliore la cohésion dans la structure et
par la suite les propriétés mécaniques.

Force maximale en N
600,00 535,52 519,35
465,16 471,92
500,00
400,00 358,37
280,65
300,00
199,67 205,60 SENS MACHINE
200,00 161,68
142,48
SENS TRANSVERSALE
100,00
0,00
% Xibre 1
0 25 50 75 100

Figure 57: Diagramme de la force maximal en fonction de % fibre 1

Donya CH &Mayssem HA 60
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

D’après le diagramme ci-dessus on remarque que la force maximale en sens machine


diminue en augmentant le pourcentage de fibre 1, alors on peut conclure que la fibre 1
possède des propriétés mécaniques plus faibles que la fibre 2. Par contre dans le sens
transversal on remarque que 0% fibre 1 donne une force maximale égale à 535,52 N
alors que 100% de fibre 1 donne une valeur minimale 161,68 N.

Force maximale en N
400,00 365,18
327,34
350,00
279,06
300,00
250,00
200,00
SENS MACHINE
150,00 105,42
100,00 SENS TRANSVERSALE
50,00
0,00 nombre de couches
1 2

Figure 58: Diagramme de la force maximal en fonction de nombre de couches

La force maximale dans le sens transversal montre que pour une seule couche est
égale à 365.18 N et pour les deux couches est égale à 105.42 N.
Par contre dans le sens machine on remarque qu’une seule couche donne une valeur
plus faible égale à 279.06 que celle de deux couches avec une valeur égale à 327.34
ce qui est contraire de celui de la force maximale en sens transversal. Ainsi le nombre
de couches influe sur la variation de la force maximale ainsi que le sens.

Force maximale en N

500,00 471,92
450,00
400,00
350,00 286,94 SENS MACHINE
300,00
250,00 199,67 216,21
SENS TRANSVERSALE
200,00
150,00
100,00 thermo-liage
50,00
0,00
oui non

Donya CH &Mayssem HA 61
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

Figure 59: Diagramme de la force max en fonction de thermo-liage

Le diagramme ci-dessus prouve que le thermo-liage influe sur la force maximale


ainsi les nappes non thermo-liées ont une valeur de force maximale en sens machine
égalé à 286,94N supérieur à celles du thermo-liées qui est égale à 199,67 N.
On remarque aussi l’influence de thermo-liage sur la force maximale en sens
transversale ce qui est prouvé par la valeur de cette dernière qui diminue de 471,92 N
des nappes thermo-liées jusqu’à une valeur égale à 216,21 N pour celles non thermo-
liées.

Force maximale en N
450,00 421,09
400,00 365,18 374,48
350,00
279,06 271,82
300,00
250,00 209,25
200,00 SENS MACHINE
150,00
SENS TRANSVERSALE
100,00
50,00
0,00 Densité d'aiguilletage
30 40 50

Figure 60: Diagramme de la force max en fonction de densité d'aiguilletage

Le diagramme ci-dessus montre que en sens machine la densité 40 donne une valeur
meilleure de force maximale égale à 421,09N alors que la densité 30 donne une valeur
minimale égale à 279,06. En outre dans le sens transversal lorsqu’on augmente la
densité la force maximale diminue. Cette valeur est comprise entre 365,18 N pour une
densité de 30 et 209,25N pour une densité égale à 50.

Donya CH &Mayssem HA 62
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

Figure 61 : Graphique des effets principaux pour % allongement maximal SM

NB :
- % all max SM : pourcentage allongement maximale pour le sens machine.
- % all max ST : pourcentage allongement maximale pour le sens transversal.

Figure 62: Graphique des effets principaux pour % allongement maximal ST

Donya CH &Mayssem HA 63
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

Les deux graphiques ci-dessus montrent que le pourcentage de fibre influe


directement sur le pourcentage de l’allongement maximal. L’augmentation de la
cohésion dans les non tissés par consolidation et par augmentation de nombre de
couches bloque la structure et par la suite on a diminution de l’extensibilité.

% allongement maximale
94,90
100,00

80,00 71,32 69,06


66,26 65,43 63,15
61,73
54,87 51,69
60,00 49,83

40,00 SENS MACHINE


SENS TRANSVERSALE
20,00

0,00 % Xibre 1
0 25 50 75 100

Figure 63: Diagramme de % allongement maximal en fonction de % fibre 1

D’après le diagramme de pourcentage d’allongement maximal en fonction de


pourcentage de fibre 1, on remarque que dans le sens machine lorsqu’on augmente ce
pourcentage l’allongement maximal augmente par contre on obtient des valeurs de
pourcentage d’allongement dans le sens transversale variables selon le pourcentage de
fibre 1 utilisé avec une valeur maximale égale à 63,15% pour 100% fibre 1 et une
valeur minimale égale à 49,83% pour 75% fibre 1 .
Ainsi on peut conclure de ces deux diagrammes, qui montrent la variation de
pourcentage d’allongement dans le sens machine et les sens transversale en fonction
de pourcentage de fibres, que les propriétés mécaniques des fibres influent
directement sur les propriétés mécaniques de produit fabriqué.

Donya CH &Mayssem HA 64
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

% allongement maximale
100,00 88,09

80,00 66,82
59,44 56,80
60,00

40,00 SENS MACHINE


SENS TRANSVERSALE
20,00

0,00 Nombre de couches


1 2

Figure 64: Diagramme % allongement maximale en fonction de nombre de


couches

Le diagramme ci-dessus prouve que en augmentant le nombre de couches dans le sens


transversale augmente le pourcentage d’allongement avec 88,09% pour la nappe de
deux couches et 59,44% pour celle d’une seule couche, au contraires pour le sens
machine en augmentant le nombre de couches le % d’allongement diminue.

% allongement maximale
70,00 65,43

60,00 54,66
51,69
47,04
50,00
40,00
30,00 SENS MACHINE
20,00 SENS TRANSVERSALE
10,00
0,00 thermo-liage
oui non

Figure 65: Diagramme de % allongement maximal en fonction de thermo-liage

Le diagramme ci-dessus présent l’effet du thermo-liage sur le pourcentage


d’allongement maximal dans le sens machine les nappes thermo-liées sont plus
extensibles avec 65,43% d’allongement maximale que celles non thermo-liées.

Donya CH &Mayssem HA 65
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

Dans l’autre sens on remarque un résultat différent, les nappes non thermo-liées sont
les plus extensibles dans le sens transversal avec 54,66% d’allongement maximale.

% allongement maximale
90,00 78,76 76,37
80,00
66,82
70,00 59,44
60,00 48,04
47,19
50,00
40,00 SENS MACHINE
30,00
SENS TRANSVERSALE
20,00
10,00
0,00 densité d'aiguiletage
30 40 50

Figure 66: Diagramme d'allongement maximal en fonction de densité


d'aiguilletage

Le diagramme précédent fait preuve d’une variation de pourcentage d’allongement en


fonction de densité d’aiguilletage dans le deux sens de la sorte d’une valeur
maximale égale à 66,82% pour une densité minimale dans le sens machine et une
valeur minimale de 47,19% pour une densité d’aiguilletage moyenne égale à 40.
Dans le sens transversal on atteint une valeur égale à 78,76% pour une densité de 40.

6- Détermination de la Résistance au déchirement


On réalise un essai de résistance au déchirement selon la norme AFNOR G 07- 149
sur le déchiromètre FX 3750 ELMENDOF TESTER présenté dans la figure suivante.

Figure 67: Déchiromètre" FX 3750 ELMENDOF"

Donya CH &Mayssem HA 66
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

Cet essai permet de déterminer la force moyenne requise pour la propagation d'une
déchirure à languette à déchirure unique à partir d'une coupe de papier, de carton, de
plastique, de non-tissé et de tissus. La valeur est exprimée en N. Les moyennes des
valeurs (voir annexe 4 page 8) sont présentés dans le tableau n°15
Tableau 15: Résultat de l’essai résistance au déchirement pour les différentes
nappes

Sens machine sens transversal sens machine sens transversal


n° échantillon n° échantillon
moyenne en N moyenne en N moyenne en N moyenne en N
1 90,15 51,8 31 75,3 115,5
2 95,9 53,1 32 76,85 79,9
3 104,3 76,8 33 65,75 90,15
4 133 133 34 62,45 49,5
5 111,3 75,65 35 95,95 114,75
6 136 136 36 66,1 84,1
7 62,2 42,15 37 81,4 108,3
8 75,1 79,8 38 104,8 108,3
9 95,8 68,55 39 80,75 83,95
10 110 130,5 40 122,5 84.8
11 111,05 79,4 41 85,6 102,95
12 109,5 122,5 42 132,5 132,5
13 123 132 43 65,95 71,55
14 95,4 94,85 44 76,85 55,5
15 64,7 94,4 45 105,45 76,6
16 82,4 68,15 46 112,4 120
17 48,9 56,5 47 125 85,35
18 57,75 61,75 48 111,15 108,95
19 115,5 72,6 49 65,2 65,2
20 120,5 136 50 120 85,7
21 78,05 111,2 51 46,65 88,3
22 135,5 51,5 52 136 133,5
23 77,7 109,15 53 96,1 80,55
24 95,05 49,6 54 54,05 122
25 125,5 86,35 55 79,45 120
26 122,5 107,35 56 109 28,55

Donya CH &Mayssem HA 67
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

27 89,8 73,95 57 123 79,25


28 113,5 125,5 58 69,4 114
29 93,6 109,5 59 93,8 124
30 120,5 133 60 132 80,5

Figure 68: Graphique des effets principaux pour déchiromètre SM

Figure 69: Graphique des effets principaux pourrésistance au déchirement ST

NB :
- Résistance au déchirement SM : résistance au déchirement dans le sens
machine.

Donya CH &Mayssem HA 68
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

- Résistance au déchirement ST : résistance au déchirement dans le sens


transversal.
Les deux graphiques ci-dessus montrent que les 4 facteurs ont une grande influence
sur la résistance au déchirement. Pour cette raison , on propose les diagrammes
suivants pour étudier l’effet de chaque facteur sur ce paramètre .

Résistance au déchirement en N
140,00 132,00
123,00
120,00 111,30 109,50
102,95
93,60 96,10
100,00 85,60
75,65 80,55
80,00
60,00 sens machine
40,00 sens transversal
20,00
0,00
0 25 50 75 100
% Xibre 1

Figure 70: Diagramme de la résistance au déchirement en fonction de % fibre 1

Le diagramme ci-dessus insiste sur une variation de la résistance au déchirement dans


les deux sens en fonction de pourcentage de fibre 1. On peut tirer comme résultat que
25% de fibre 1 est la nappe la plus résistante au déchirement pour les deux sens.

Résistance au déchirement en N
133,00 133,00
140,00
120,00
100,00 90,15
80,00
51,80
60,00 sens machine
40,00
sens transversal
20,00
0,00 nombre de couches
1 2

Figure 71: Diagramme de la résistance au déchirement en fonction de nombre de


couches

Donya CH &Mayssem HA 69
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

Les deux diagrammes de résistance au déchirement dans le sens production (machine)


et dans le sens transversal en fonction de nombre de couches prouvent qu’une nappe
avec une seule couche n’est pas résistante comme celle de deux couches qui atteint
une résistante égale à 133N pour les deux sens.

Résistance au déchirement en N
140,00
109,50 114,75
120,00
93,60 95,95
100,00
80,00
60,00 sens machine
40,00 sens transversale
20,00
0,00
thermo-liage
oui non

Figure 72: Diagramme de la résistance au déchirement en fonction de thermo-liage

Le diagramme précédent de résistance au déchirement en fonction de thermo-liage


dans le sens machine et le sens transversale insiste sur le fait que les nappes non
thermo-liées sont plus résistantes que celles thermo-liées avec une résistance
supérieur à 95N.

Résistance au déchirement en N
120,00 104,30
95,90
100,00 90,15
76,80
80,00
51,80 53,10
60,00
sens machine
40,00
sens transversal
20,00
0,00
30 40 50
densité d'aiguilletage

Figure 73: Diagramme de la résistance au déchirement SM en fonction de


densité d'aiguilletage

Donya CH &Mayssem HA 70
Chapitre III : Fabrication et caractérisation des non-tissés ISET KH

Le diagramme ci-dessus met en évidence la relation entre la consolidation mécanique


et la résistance au déchirement en N. On remarque que la résistance dans le sens
machine est plus important de celui dans le sens transversal.
Pour conclure , on peut dire que une densité égale à 30 ou 40 donne des valeurs de
résistance presque égales alors que lorsqu’on augmente la densité à 50 on obtient une
résistance plus importante supérieure à 75N.

V- Conclusion
Dans ce chapitre, on s’est intéressé en premier temps à la fabrication des structures
non tissé en variant différents paramètres de fabrication tel que la composition en
fibres, nombre de couches, le mode de consolidation et la densité d’aiguilletage.
Après la fabrication des structures, on a passé à la réalisation des tests métrologiques
pour caractériser les structures et déterminer leurs propriétés physiques, mécaniques
et thermiques. Pour analyser les résultats, on a présenté les diagrammes des effets
principaux pour chaque propriété. Les propriétés mesurées nous permettront de
choisir la structure qui répond au cahier des charges du produit choisi.

Donya CH &Mayssem HA 71
Chapitre VI : Optimisation des résultats
Chapitre VI : Optimisation des résultats ISET KH

I- Introduction :

Dans ce chapitre, on va s’intéresser à l’optimisation des résultats obtenus dans le but


de trouver un produit correspond au dossier technique et au cahier des charges de
l’application visée.

II- Optimisation de la fabrication des non tissés


1- Optimisation pour l’isolation thermique

1.1- En utilisant le graphique de contours superposés

Cette méthode consiste à identifier une zone où les moyennes des réponses répondent
aux conditions choisies. C’est une méthode d’identification visuelle une aire de
compromis blanche parmi les diverses réponses10, 11.
L’optimisation par la méthode de contour superposé ne nous permet de travail
qu’avec deux paramètres d’entrée, ce qui est un inconvénient. C’est pourquoi nous
avons choisi de travailler avec le pourcentage de fibre et la densité d’aiguilletage
comme paramètres variable et nous avons fixé à chaque fois le nombre de couche et la
consolidation. L'isolation thermique fait l'objet d'une réglementation pour le neuf et
l'existant. La ouate de polyester est un bon isolant très utilisé.
La ouate de polyester est un isolant écologique, d’origine synthétique, issu du
recyclage de bouteilles plastiques qui s’utilise en isolation intérieure des murs et des
toitures :
• Elle existe sous forme de panneau, de rouleau et en vrac.
• La ouate de polyester est composée à 100 % de fibres de polyester recyclées.
Il faut environ 40 bouteilles plastiques pour réaliser 1 kilogramme de fibre
recyclée.
• Dans sa composition, Il n'y a pas de produits chimiques, d'amiante et d'agents
ignifugeants donc son utilisation pratiquement sans risque pour la santé : non
allergénique, non irritable, non toxique.
Pour choisir le bon produit, parmi les non tissés fabriqués, qui peut être utilisés
comme isolant thermique, nous nous somme référé au cahier des charges des produits
commercialisés (voir annexe 7 page 17) où les deux propriétés les plus intéressantes
sont la conductivité thermique et l’épaisseur.

Donya CH &Mayssem HA 72
Chapitre VI : Optimisation des résultats ISET KH

Figure 74 : Graphique de contour superposé de conductivité thermique et


épaisseur pour les échantillons non thermolié avec deux couches

Figure 75:Graphique de contour superposé de conductivité thermique et


épaisseur pour les échantillons non thermolié avec une seule couche

Les deux diagrammes précédents montrent les limites des échantillons avec les
paramètres convenables pour une application d’isolation thermique
La région en blanc dans les graphiques affiche la combinaison de valeurs pour la
densité d’aiguilletage et le pourcentage de fibre 1, qui fournit des valeurs ajustées
satisfaisantes pour les deux variables de réponse.

Donya CH &Mayssem HA 73
Chapitre VI : Optimisation des résultats ISET KH

Figure 76Graphique de contour superposé de conductivité thermique et


épaisseur pour les échantillons thermoliés avec une seule couche

La région en blanc dans le graphique affiche la combinaison de valeurs pour la


densité d’aiguilletage et % fibre 1, qui fournit des pour conductivité thermique et
l’épaisseur lorsque les structures sont thermo-liées et possèdent une seule couche.

Figure 77 : Graphique de contour superposé de conductivité thermique et


épaisseur pour les échantillons thermolié avec deux couches

La région en blanc dans ce graphique est très limité lorsque les structures sont thème-
liés et possèdent deux couches donc on n’a pas assez valeurs ajustées satisfaisantes

1.2- En utilisant la méthode de désirabilité


L'optimisation des réponses permet d'identifier la combinaison des paramètres de
variables d'entrée qui optimisent conjointement une réponse unique ou un ensemble
de réponses. L’optimisation doit satisfaire aux exigences pour toutes les réponses de

Donya CH &Mayssem HA 74
Chapitre VI : Optimisation des résultats ISET KH

l'ensemble. Pour se faire on a eu recourt au Minitab qui calcule une solution optimale
et trace un diagramme d’optimisation et donne le degré de satisfaction des exigences
ou conditions annoncés à travers le calcul de la désirabilité individuelle pour chaque
sortie et la désirabilité globales pour l’ensemble des sorties. Cette méthode,
contrairement à la méthode des contours superposés, permet de définir la meilleure
combinaison satisfaisant les conditions imposées sur les réponses.
Nous nous sommes basés sur les cahiers des charges de l’annexe 4 pour faire
l’optimisation. Donc nous avons comme condition une conductivité thermique égale à
0,0379 et une épaisseur égale à 8mm. On propose le diagramme d’optimisation des
réponses pour préciser la meilleure nappe pour notre application d’isolation
thermique.

Figure 78: Diagramme d'optimisation conductivité thermique et épaisseur

Pour l'isolation, la désirabilité globale est de 76,24%. Cette valeur de la désirabilité


globale est proches de 1 ce qui indique que les paramètres atteignent des résultats
favorables pour toutes les réponses. Le meilleur non-tissé qui permet de satisfaire les
conditions imposés est obtenue en utilisant les fibres 2 en deux couches avec une
densité d’aiguilletage de 30 et ayant recourt au thermoliage.
Cette valeur de désirabilité globale est donnée par des désirabilités individuelles
comme présentées dans le tableau ci-dessous :

Donya CH &Mayssem HA 75
Chapitre VI : Optimisation des résultats ISET KH

Tableau 16: Les valeurs des désirabilités individuelles de la conductivité thermique et l’épaisseur

Propriétés Valeur moyenne Désirabilité individuelle


Conductivité thermique 0,037 0,84
Épaisseur 7,1 0,68

2- Application 2 : Filtration
Le contrôle des particules fines en présence de contraintes hydrauliques (écoulement
d’eau) et mécaniques (mouvements des véhicules) est nécessaire afin de préserver la
stabilité de l’ouvrage. Les géotextiles non-tissés possèdent des ouvertures de
filtration optimisées pour permettre la filtration en présence de sols fins et argileux.
Ces géotextiles sont nécessaires pour limiter le lessivage des particules libres et pour
faciliter l’écoulement des liquides vers le système drainant.
Pour choisir le bon produit, parmi les non tissés fabriqués, qui peut être utilisés
comme filtration, nous nous somme référé au cahier des charges des produits
commercialisés (voir annexe 8 page 17) où les propriétés les plus intéressantes sont
pourcentage d’allongement maximale et force maximale

Figure 79 : graphiques de contour superposé de % de fibre et allongement et


force maximal

Donya CH &Mayssem HA 76
Chapitre VI : Optimisation des résultats ISET KH

Les 4 graphiques de contour superposé montrent que tous les 60 nappes dans
les figures répondent à nos besoins, ils ont les mêmes paramètres des fiches
techniques (voir annexe3). Ainsi on propose le diagramme d’optimisation des
réponses pour préciser la meilleure nappe pour notre application d’isolation thermique

Figure 80 : Diagramme d'optimisation

Pour la filtration, la désirabilité globale est de 0,5163 .La meilleure structure du non-
tissé qui permet de satisfaire les conditions imposés est obtenue en utilisant 100% les
fibres 2, nombre de couches≈2 avec une densité d’aiguilletage de ≈40 et ayant
recourt au thermoliage. La désirabilité globale est un résultat des désirabilités
individuelles comme le présente le tableau suivant :
Tableau 17: Les valeurs des désirabilités individuelles de l’allongement maximal et la force maximal

Propriétés Valeur moyenne Désirabilité individuelle


% all max SM 75,54 0,61
% all max ST 63,42 0,43
F max SM 367,18 0,57
F max ST 338,94 0,46

Donya CH &Mayssem HA 77
Chapitre VI : Optimisation des résultats ISET KH

3- Autres applications :
Après la comparaison des valeurs avec les valeurs des fiches techniques , on a essayé
de faire varier les limites du graphique de contour superposé afin d’optimiser d’autres
résultats qui peuvent être convenables pour d’autres produits .

Figure 81 : Graphique de contour superposé de la masse surfacique et


l’épaisseur pour les échantillons non thermolié avec une seule couche

Figure 82 : Graphique de contour superposé de la masse surfacique et


l’épaisseur pour les échantillons non thermoliés avec deux couches

La région en blanc dans le graphique affiche la combinaison de valeurs pour la % de


fibre et la densité d’aiguilletage, qui fournit des valeurs ajustées satisfaisantes pour
une masse surfacique comprise entre 300g /m2 et 500 g/m2 et le une épaisseur entre
3,4 cm et 6,5 cm la valeur de nombre de couche est maintenue à 1 ou 2 couches
pour des structures non thermoliés.

Donya CH &Mayssem HA 78
Chapitre VI : Optimisation des résultats ISET KH

Figure 83 : Graphique de contour superposé de la masse surfacique et


l’épaisseur pour les échantillons thermoliés avec une seule couche

Figure 84 : Graphique de contour superposé de la masse surfacique et


l’épaisseur pour les échantillons thermoliées avec deux couches

La région en blanc dans le graphique affiche la combinaison de valeurs pour la % de


fibre et la densité d’aiguilletage, qui fournit des valeurs ajustées satisfaisantes pour
une masse surfacique comprise entre 300g /m2 et 500 g/m2 et le une épaisseur entre
3,4 cm et 6,5 cm la valeur de nombre de couche est maintenue à 1 ou 2 couches
pour des structures thermoliés.

Donya CH &Mayssem HA 79
Chapitre VI : Optimisation des résultats ISET KH

Figure 85: Diagramme d’optimisation de la perméabilité à l’air, %


d’allongement maximal et force maximale

La désirabilité globale est de 0,530 dans les conditions suivantes :


Le meilleur pourcentage de fibre est 100% fibre 1 et 0% fibre 2 avec les paramètres
de fabrication de nombre de couche ≈ 2, densité≈30 et une structure thermoliée.
Cette désirabilité globale est obtenue par les valeurs des désirabilités individuelles
présentées dans le tableau ci-dessous :
Tableau 18: Les valeurs des désirabilités individuelles Perméabilité à l’air, % allongement maximal et Force
maximale

Propriétés Valeur moyenne Désirabilité individuelle


Pm air 1724,34 (l /m2 /s) 0,99
% all max SM 67,73 0,51
% all max ST 69,08 0,52
F max SM 299,61 0,42
F max ST 353,36 0,48

III- Conclusion
Dans le but d’optimiser nos résultats nous avons mené une analyse fonctionnelle pour
définir nos besoins. Par la suite, en utilisant le logiciel Mini-Tab, on a transformé les
valeurs en diagrammes en se basant sur des observations et en contrôlant les facteurs
variables :

Donya CH &Mayssem HA 80
Conclusion générale et perspectives

Le stage effectué au sein de l’entreprise «LINDAOUATE », nous a permis de


mettre en application les connaissances théoriques acquises tout au long de notre
formation et d’avoir une idée sur la vie professionnelle en général et l’industrie du
non tissé en particulier.

L’objectif de ce travail était d’ajouter une consolidation mécanique à l’aide


d’une aiguilleteuse dans la ligne de production afin d’élargir la gamme de produits
pour l’entreprise et de la permettre d’entrer dans des nouveaux marchés .

Dans ce travail nous avons commencé par une étude bibliographique qui nous a
permis de découvrir les différentes techniques de fabrication des non-tissés, surtout de
connaitre les différents systèmes de formation de voile
Nous avons utilisé comme point de départ un plan d'expérience, dans lequel nous
avons pris en compte les différents facteurs et leurs niveaux.
Suite à cette étude nous avons fabriqué des structures de non-tissé et on a caractérisé
ces structure en déterminant les caractéristiques physiques (masse surfacique,
épaisseur), les caractéristiques hydrique (la perméabilité à l’air) et les caractéristiques
mécaniques (la résistance à la déchirure, la force et l’allongement de rupture).L’étude
d’optimisation de la fabrication des non-tissés nous a permis de connaitre le produit
correspond au dossier technique désiré.
Au cours de ce travail, nous avons pu:
- Réaliser un nouveau produit correspond à l’état actuel de besoins de
l’entreprise
- Optimiser les réglages de l’aiguilleteuse
Ce travail peut être complété par d’autres parties possibles, nous soulignons qu’il sera
utile par exemple de :

- Faire l’étude du coût de nouveau produit

81
Références bibliographiques :

[1].http://tpe-bioplastique.e-monsite.com/pages/tpe/le-plastique-et-ses-
effets-nocifs-sur-l-environnement.html
[2].http://cerig.pagora.grenoble-inp.fr/tutoriel/non-tisse

[3].http://clublr.pro/photo/cycle-plastique?context=latest
[4].https://eduscol.education.fr/rnchimie/math/triboulet/plans_experiences

.pdf
[5] support de cours de plan d’expériences de Mr Mounir JAOUADI
[6] livre Lean Six Sigma & Minitab de Quentin Brook

82
Annexes

I
Annexe 1 :

1
Annexe 2

masse en g masse surfacique


Echantillon essai 1 essai 2 essai 3 moyenne essai 2 essai3 moyenne écart type CV%
1 8,43 7,00 7,56 5,62 4,67 5,04 5,11 0,480385648 9%
2 8,46 8,54 10,15 5,64 5,69 6,77 6,03 0,635644904 11%
3 7,60 8,24 7,10 5,07 5,49 4,73 5,10 0,380953968 7%
4 10,50 8,82 10,92 7,00 5,88 7,28 6,72 0,740810367 11%
5 13,28 9,00 10,10 8,85 6,00 6,73 7,20 1,481760714 21%
6 11,65 8,92 9,70 7,77 5,95 6,47 6,73 0,937443332 14%
7 5,22 6,46 6,68 3,48 4,31 4,45 4,08 0,523240048 13%
8 5,71 5,31 5,34 3,81 3,54 3,56 3,64 0,148018017 4%
9 6,10 6,00 5,90 4,07 4,00 3,93 4,00 0,066666667 2%
10 8,71 8,62 7,17 5,81 5,75 4,78 5,44 0,576207267 11%
11 6,17 5,99 7,91 4,11 3,99 5,27 4,46 0,707081744 16%
12 8,46 8,11 7,20 5,64 5,41 4,80 5,28 0,433606751 8%
13 10,00 8,90 8,75 6,67 5,93 5,83 6,14 0,455013227 7%
14 9,12 7,12 10,20 6,08 4,75 6,80 5,88 1,041821766 18%
15 5,73 6,67 6,01 3,82 4,45 4,01 4,09 0,32175445 8%
16 5,70 5,20 5,00 3,80 3,47 3,33 3,53 0,240370085 7%
17 6,09 5,55 5,66 4,06 3,70 3,77 3,84 0,190243509 5%
18 5,80 5,90 6,29 3,87 3,93 4,19 4,00 0,172605309 4%
19 6,78 7,63 6,33 4,52 5,09 4,22 4,61 0,440117829 10%
20 9,80 8,40 8,04 6,53 5,60 5,36 5,83 0,619868564 11%
21 5,90 7,40 6,90 3,93 4,93 4,60 4,49 0,509175077 11%
22 7,24 8,70 8,80 4,83 5,80 5,87 5,50 0,582154364 11%

2
23 6,63 7,60 7,00 4,42 5,07 4,67 4,72 0,326349052 7%
24 4,78 4,57 4,91 3,19 3,05 3,27 3,17 0,114374304 4%
25 6,63 7,30 6,40 4,42 4,87 4,27 4,52 0,311721623 7%
26 5,89 6,54 5,59 4,53 5,03 4,30 4,62 0,373559033 8%
27 5,71 5,80 6,20 4,39 4,46 4,77 4,54 0,200640002 4%
28 6,62 6,61 8,30 5,09 5,08 6,38 5,52 0,748344656 14%
29 6,30 7,40 7,20 4,85 5,69 5,54 5,36 0,450728098 8%
30 7,20 6,30 7,01 5,54 4,85 5,39 5,26 0,364905219 7%
31 7,83 8,19 8,02 5,22 5,46 5,35 5,34 0,120061713 2%
32 5,90 5,80 5,20 3,93 3,87 3,47 3,76 0,252395926 7%
33 5,74 5,94 5,80 3,83 3,96 3,87 3,88 0,068421353 2%
34 6,50 6,46 6,48 4,33 4,31 4,32 4,32 0,013333333 0%
35 6,63 7,59 6,47 4,42 5,06 4,31 4,60 0,403833482 9%
36 7,90 8,06 7,82 5,27 5,37 5,21 5,28 0,081468012 2%
37 6,48 6,07 6,09 4,32 4,05 4,06 4,14 0,154104342 4%
38 5,48 6,20 5,90 3,65 4,13 3,93 3,91 0,241108551 6%
39 5,44 6,20 5,79 3,63 4,13 3,86 3,87 0,253596355 7%
40 5,40 5,90 6,33 3,60 3,93 4,22 3,92 0,310292574 8%
41 5,65 5,78 5,23 3,77 4,45 3,49 3,90 0,493409646 13%
42 5,45 5,67 5,96 3,63 4,36 3,97 3,99 0,364368387 9%
43 5,70 5,60 5,39 3,80 4,31 3,59 3,90 0,367598362 9%
44 4,47 4,27 4,69 2,98 3,28 3,13 3,13 0,152342509 5%
45 6,36 6,55 6,44 4,24 5,04 4,29 4,52 0,446393196 10%
46 7,23 7,40 6,92 4,82 5,69 4,61 5,04 0,572686285 11%
47 5,72 6,08 6,24 3,81 4,68 4,16 4,22 0,434583036 10%
48 4,67 5,07 5,38 3,11 3,90 3,59 3,53 0,396035913 11%

3
49 6,52 7,65 7,19 4,35 5,10 4,79 4,75 0,378828604 8%
50 7,00 5,52 6,47 4,67 3,68 4,31 4,22 0,499911103 12%
51 5,73 5,50 5,90 3,82 3,67 3,93 3,81 0,133832399 4%
52 8,47 7,39 8,55 5,65 4,93 5,70 5,42 0,4319122 8%
53 7,06 8,50 8,00 4,71 5,67 5,33 5,24 0,48741191 9%
54 8,10 7,90 8,30 5,40 5,27 5,53 5,40 0,133333333 2%
55 5,17 5,27 4,74 3,98 4,05 3,16 3,73 0,495351966 13%
56 5,60 5,65 5,32 4,31 4,35 3,55 4,07 0,450891537 11%
57 5,07 5,00 5,37 3,90 3,85 3,58 3,78 0,171336549 5%
58 6,39 6,14 6,22 4,92 4,72 4,15 4,60 0,400032981 9%
59 5,50 5,60 6,65 4,23 4,31 4,43 4,32 0,102253804 2%
60 5,66 7,41 6,34 4,35 5,70 4,23 4,76 0,816396137 17%

4
Annexe 3

Perméabilité à l'air
n° échanttillon essai 1 essai 2 essai 3 essai 4 essai 5 moyenne ecart type cv%
1 2640 2150 2500 2870 2110 2454 324,24 13%
2 2140 2030 2220 1900 1860 2030 153,30 8%
3 1980 2330 2660 2600 2020 2318 316,10 14%
4 1770 1570 1780 2410 1830 1872 316,73 17%
5 1360 1620 2020 2640 1840 1896 483,61 26%
6 1290 1830 1320 2170 2000 1722 399,34 23%
7 2640 2560 2580 2790 2580 2630 94,34 4%
8 3150 3190 3440 3320 3350 3290 118,95 4%
9 3000 3420 3540 3060 3430 3290 242,90 7%
10 2770 2100 2170 2120 1860 2204 338,28 15%
11 2110 2220 2040 2670 2100 2228 255,48 11%
12 2050 2010 2000 2230 2620 2182 261,86 12%
13 1160 2050 2310 1730 1770 1804 429,51 24%
14 2600 1890 1810 2220 2810 2266 435,58 19%
15 3590 3430 3870 3540 3610 3608 162,23 4%
16 2660 2900 3520 3130 2610 2964 373,67 13%
17 2940 3020 3010 3330 2940 3048 162,08 5%
18 3230 3260 3000 3640 3140 3254 238,29 7%
19 2940 2690 2330 2770 2730 2692 223,65 8%

5
20 1500 1890 2350 1980 1850 1914 304,35 16%
21 2750 2860 2800 2800 2730 2788 50,70 2%
22 1980 2050 1900 2080 2090 2020 79,69 4%
23 3260 3200 2830 2780 3260 3066 240,17 8%
24 3700 3690 3640 3520 3090 3528 255,09 7%
25 3080 3370 3260 3110 3240 3212 118,19 4%
26 2460 2620 2600 2410 3290 2676 354,73 13%
27 2640 3450 3590 3320 3190 3238 365,88 11%
28 1850 1830 1960 2110 2020 1954 117,18 6%
29 1620 1940 1640 1820 2030 1810 180,55 10%
30 2430 1700 1930 2440 2480 2196 357,67 16%
31 2580 2190 2240 2420 2510 2388 168,73 7%
32 3350 2810 3020 3740 3490 3282 370,50 11%
33 3040 2930 3290 2260 2780 2860 383,60 13%
34 2770 2730 2620 2660 3190 2794 228,98 8%
35 2520 2910 2780 2510 2700 2684 171,55 6%
36 2110 2770 2630 2580 2570 2532 249,04 10%
37 3430 3250 3620 3500 3380 3436 137,59 4%
38 2450 2480 2140 2190 2460 2344 164,71 7%
39 2870 2910 3470 3760 3560 3314 401,29 12%
40 1930 2250 1950 2290 2020 2088 170,06 8%
41 3090 2660 2600 2620 2310 2656 279,52 11%
42 2580 2720 2250 2790 2290 2526 246,03 10%
43 2330 2460 2280 2490 2830 2478 215,34 9%
44 3700 3230 3660 3780 3740 3622 223,65 6%
45 3040 2730 3740 2770 3310 3118 418,77 13%

6
46 2400 2660 2790 2340 2660 2570 191,31 7%
47 2520 3300 2780 2540 2280 2684 387,14 14%
48 1950 2610 2590 1410 2730 2258 563,67 25%
49 2870 2780 2830 2990 2410 2776 218,81 8%
50 2740 2890 2810 2560 1910 2582 394,93 15%
51 2930 2940 2740 2730 2990 2866 121,78 4%
52 2900 2330 2700 2740 2200 2574 295,43 11%
53 2400 2010 1900 1840 1840 1998 235,20 12%
54 2400 2780 2680 2680 2240 2556 226,45 9%
55 3070 3250 2810 3120 3170 3084 166,97 5%
56 2690 2610 2700 2890 2710 2720 102,96 4%
57 2430 3010 3490 2600 3160 2938 427,63 15%
58 3010 2930 2460 2140 2250 2558 394,30 15%
59 2280 2040 2700 2130 2060 2242 272,80 12%
60 2170 2690 2720 2100 2980 2532 380,36 15%

7
Annexe 4

n° Résistance au déchirement
echantillon
sens machine sens transversal
essai 1 essai 2 moyenne essai1 essai 2 moyenne
1 77,3 103 90,15 43,3 60,3 51,8
2 94,2 97,6 95,9 44,9 61,3 53,1
3 128 80,6 104,3 56,3 97,3 76,8
4 132 134 133 130 136 133
5 86,6 136 111,3 56,3 95 75,65
6 136 136 136 136 136 136
7 73,2 51,2 62,2 32,1 52,2 42,15
8 56 94,2 75,1 93,2 66,4 79,8
9 98 93,6 95,8 77,3 59,8 68,55
10 113 107 110 131 130 130,5
11 97,1 125 111,05 102 56,8 79,4
12 85 134 109,5 128 117 122,5
13 115 131 123 129 135 132
14 119 71,8 95,4 110 79,7 94,85
15 61,8 67,6 64,7 102 86,8 94,4
16 61,8 103 82,4 64,7 71,6 68,15
17 44,3 53,5 48,9 53,7 59,3 56,5
18 59,3 56,2 57,75 64 59,5 61,75
19 100 131 115,5 83,4 61,8 72,6
20 105 136 120,5 136 136 136

8
21 90,5 65,6 78,05 136 86,4 111,2
22 135 136 135,5 49,3 53,7 51,5
23 76,8 78,6 77,7 96,3 122 109,15
24 96,9 93,2 95,05 41,4 57,8 49,6
25 120 131 125,5 79,7 93 86,35
26 112 133 122,5 81,7 133 107,35
27 89,3 90,3 89,8 80,2 67,7 73,95
28 116 111 113,5 120 131 125,5
29 87,4 99,8 93,6 116 103 109,5
30 133 108 120,5 130 136 133
31 73,6 77 75,3 117 114 115,5
32 52,7 101 76,85 60,3 99,5 79,9
33 67,1 64,4 65,75 79,3 101 90,15
34 52,2 72,7 62,45 59,8 39,2 49,5
35 81,9 110 95,95 96,5 133 114,75
36 65,4 66,8 66,1 54,2 114 84,1
37 59,8 103 81,4 129 87,6 108,3
38 88,6 121 104,8 129 87,6 108,3
39 77,5 84 80,75 49,9 118 83,95
40 136 109 122,5 136 136 136
41 47,2 124 85,6 120 85,9 102,95
42 136 129 132,5 130 135 132,5
43 62,2 69,7 65,95 64,9 78,2 71,55
44 79,4 74,3 76,85 69,9 41,1 55,5
45 126 84,9 105,45 80,9 72,3 76,6
46 125 99,8 112,4 127 113 120
47 121 129 125 69,7 101 85,35
48 130 92,3 111,15 128 89,9 108,95

9
49 87,4 43 65,2 64 66,4 65,2
50 106 134 120 64,4 107 85,7
51 40,6 52,7 46,65 93,6 83 88,3
52 136 136 136 131 136 133,5
53 104 88,2 96,1 65,2 95,9 80,55
54 57,5 50,6 54,05 118 126 122
55 91,1 67,8 79,45 125 115 120
56 103 115 109 36,8 20,3 28,55
57 121 125 123 82,3 76,2 79,25
58 55 83,8 69,4 113 115 114
59 91,3 96,3 93,8 124 124 124
60 130 134 132 74,8 86,2 80,5

10
Annexe 5

N° % d'allongement maximale force maximale en N


échantillon SENS MACHINE SENS TRANSVERSALE SENS MACHINE SENS TRANSVERSALE
1 279,06 365,18 66,82 59,44
2 421,09 271,82 47,19 78,76
3 374,48 209,25 48,04 76,37
4 327,34 105,42 56,80 88,09
5 358,37 535,52 66,26 61,73
6 324,33 416,25 81,97 67,45
7 433,63 85,77 62,65 87,52
8 370,49 209,53 56,40 103,65
9 365,09 215,91 57,08 91,79
10 210,28 666,46 62,98 54,74
11 560,96 258,09 53,66 81,03
12 463,47 207,34 48,88 86,22
13 280,65 465,16 71,32 54,87
14 199,43 352,99 73,13 49,54
15 359,68 126,02 47,48 82,26
16 309,51 238,62 45,73 63,12
17 241,07 263,04 73,63 56,78
18 460,90 123,67 61,02 84,54

11
19 334,34 203,50 58,96 82,09
20 391,68 147,86 49,72 96,04
21 169,00 243,71 42,71 80,96
22 342,17 123,79 60,80 81,38
23 193,96 184,13 73,94 48,94
24 232,91 254,93 74,74 48,99
25 269,43 59,76 57,31 88,92
26 493,12 174,38 58,14 103,06
27 419,85 157,35 57,25 94,44
28 223,97 345,54 94,04 44,07
29 199,67 471,92 65,43 51,69
30 106,12 359,19 57,03 38,84
31 271,64 101,66 57,10 82,01
32 135,60 286,06 83,34 53,24
33 297,15 328,91 80,34 68,68
34 171,91 450,46 59,59 50,02
35 286,94 216,21 47,04 54,66
36 378,12 196,25 45,77 70,99
37 369,86 223,45 56,05 84,41
38 396,19 191,12 51,74 86,22
39 395,62 166,60 56,08 61,67
40 326,39 434,18 73,86 60,61
41 205,60 519,35 69,06 49,83
42 260,70 621,44 51,76 50,54
43 346,63 161,45 55,79 59,62
44 141,49 294,96 56,42 37,04

12
45 254,58 89,59 36,30 55,16
46 376,47 166,85 38,26 64,59
47 451,04 148,02 43,95 65,07
48 179,33 117,23 47,73 29,99
49 188,21 330,41 98,65 73,11
50 185,49 493,37 58,22 63,84
51 242,00 345,93 90,44 61,41
52 237,63 250,13 66,14 55,72
53 142,48 161,68 94,90 63,15
54 272,85 148,66 57,92 81,84
55 132,04 219,14 74,26 54,20
56 290,17 119,69 48,23 77,20
57 150,62 288,87 80,41 50,24
58 231,35 473,61 91,79 54,03
59 125,75 445,88 83,13 59,08
60 132,95 524,86 86,01 46,86

13
Annexe 6 :

n° Epaisseur
échantillon essai 1 essai 2 essai 3 essai 4 essai 5 moyenne ecart type CV
1 7 6,78 6,3 7,43 7,24 6,95 0,44 6,31%
2 7,36 7,4 7 6,88 6,76 7,08 0,29 4,05%
3 5,84 5,97 5,96 6,32 6,58 6,13 0,31 5,01%
4 6,84 7,39 7,97 8,2 8,21 7,72 0,60 7,71%
5 6,5 7 6,37 6,41 6,9 6,64 0,29 4,41%
6 7,22 6,99 7,15 6,93 6,96 7,05 0,13 1,81%
7 7,43 5,97 7,45 7,87 6,54 7,05 0,78 10,99%
8 6,56 6,33 6,34 6,32 6,21 6,35 0,13 2,01%
9 7,46 7,45 7,17 7,01 7,63 7,34 0,25 3,39%
10 7,43 7,38 7,18 7,13 7,02 7,23 0,17 2,39%
11 6,76 6,9 7,13 6,8 6,39 6,80 0,27 3,95%
12 6,76 6,28 6,11 5,92 5,14 6,04 0,59 9,81%
13 6,66 7,62 7,3 7,43 7,5 7,30 0,38 5,16%
14 6,9 6,8 6,69 7 6,31 6,74 0,27 3,95%
15 6,3 6,41 6,58 6,6 6,38 6,45 0,13 2,02%
16 6,88 6,54 6,44 6,1 6,38 6,47 0,28 4,37%
17 7,13 6,76 6,38 6,3 6,38 6,59 0,35 5,33%
18 6,21 6,32 6,24 6,09 5,78 6,13 0,21 3,45%

14
19 5,75 5,71 6,1 6,93 6,94 6,29 0,61 9,73%
20 6,69 6,87 6,71 7,17 7,72 7,03 0,43 6,11%
21 7,66 8,5 8,35 8,25 7,91 8,13 0,34 4,21%
22 7,74 7,31 7,72 6,85 7,1 7,34 0,39 5,29%
23 6,64 7,63 6,73 7,81 7,26 7,21 0,52 7,25%
24 5,56 5,79 5,78 5,68 5,32 5,63 0,19 3,46%
25 6,77 7,27 6,71 5,85 5,49 6,42 0,73 11,34%
26 5,29 5,4 5,44 5,34 5,4 5,37 0,06 1,10%
27 5,12 5,46 5,39 5,41 5,49 5,37 0,15 2,74%
28 5,22 5,46 6,39 5,41 5,49 5,59 0,46 8,17%
29 5,44 5,63 5,28 5,22 5,14 5,34 0,19 3,65%
30 5,42 6,54 5,28 4,34 5,14 7,60 0,51 6,68%
31 7,5 7,82 7,56 8,25 6,86 7,60 0,51 6,68%
32 5,42 6,41 5,36 5,66 5,42 5,65 0,44 7,75%
33 5,42 5,41 5,36 5,46 5,42 5,41 0,04 0,66%
34 6,77 6,37 6,71 6,85 6,49 6,64 0,20 3,02%
35 5,81 5,77 5,95 5,67 6,07 5,85 0,16 2,68%
36 6,06 6,1 6,03 6,77 7,08 6,41 0,49 7,57%
37 7,46 7,45 7,17 7,01 7,63 7,34 0,25 3,39%
38 8,99 9,36 9,43 8,9 8,92 9,12 0,25 2,79%
39 5,75 5,68 5,83 5,5 5,35 5,62 0,19 3,47%
40 7,2 6,32 5,23 7,23 7,09 6,61 0,86 12,99%
41 6,42 6,87 7,72 7,41 7,44 7,17 0,52 7,26%
42 6,81 6,93 6,85 7,28 6,88 6,95 0,19 2,73%
43 7,88 7,28 6,97 6,26 6,07 6,89 0,74 10,78%
44 5,03 5,21 5,13 5,08 5,21 5,13 0,08 1,55%

15
45 5,54 5,5 5,75 6,72 6,9 6,08 0,67 11,09%
46 6,85 6,95 6,99 7,42 7,32 7,11 0,25 3,50%
47 6,66 6,49 6,13 6,2 6,93 6,48 0,33 5,09%
48 5,81 5,91 5,44 5,33 5,35 5,57 0,27 4,89%
49 6,56 6,66 6,7 6,6 6,58 6,62 0,06 0,88%
50 6,64 6,88 6,22 6,4 6,25 6,48 0,28 4,31%
51 5,03 5,43 5,13 6,45 5,21 5,45 0,58 10,61%
52 6,92 6,6 6,84 7,04 6,96 6,87 0,17 2,45%
53 7,16 6,95 7,06 7,01 7,07 7,05 0,08 1,10%
54 7,04 6,9 7,57 6,2 6,09 6,76 0,62 9,11%
55 5,78 5,77 5,53 5,74 5,46 5,66 0,15 2,65%
56 6,7 6,43 6,53 6,64 6,38 6,54 0,14 2,07%
57 5,44 5,46 5,39 5,41 5,49 5,44 0,04 0,73%
58 5,9 7,1 6,76 5,33 5,35 6,09 0,81 13,32%
59 5,22 5,46 6,39 6,34 5,43 5,77 0,55 9,59%
60 7,27 7,33 7,2 7,64 7,36 7,36 0,17 2,28%

16
Annexe 7 :

Application 1 Isolation Epaisseur Densité


thermique
Fonction Entre 80mm et 12kg/!!
180mm

Les données techniques

Conductivité thermique : λ = 0,038 W/(m.k).


Masse volumique Résistance à la : 18 kg/m
vapeur d'eau
Résistance thermique Conductivité thermique λd=0.0434
W/(m.K)

Epaisseur de l’isolant De 50 à 120mm

Annexe 8 :

Masse surfacique
Application2 Géotextiles Epaisseur en mm
(g/!! )
100 0,8
185 1,3
Fonction Filtration
285 1,8
475 2,9

Les données techniques

17
Méthode de
Propriétés P1 P2 P3 P4
test
ASTM D5261
Masse surfacique 100 g/m2 185 g/m2 285 g/m2 475 g/m2

Résistance en CAN 148.1


135 N 400 N 600 N 1100 N
tension No.7.3
Allongement à la CAN 148.1
50 - 100 % 50 - 100 % 50 - 100 % 50 - 100 %
rupture (2) No.7.3
Résistance en CAN 4.2
70 N 200 N 275 N 425 N
déchirure No.12.2

Poinçonnement CBR ASTM D6241 500 N 1350 N 2000 N 3700 N

CAN 148.1
Perméabilité 0.35 cm/s 0.12 cm/s 0.05 cm/s
No.4

18
Institut supérieur des études technologiques de Ksar Hellal
Département : Génie textile Spécialité : Industrie textile

Titre de projet :
Valorisation des fibres de polyester recyclées

Entreprise :
Linda ouate
Réalisé par :
Donya CHETOUI & Mayssem HACHANA
Encadré par :
M. Mounir JAOUADI : ISET-KH
Mlle Yosr BEN MLIK : ENIM
Mme Ibtissem SOUISSI : STE LINDA OUATE

Résumé :
Le but de ce projet est de proposer un nouveau produit pour l’industrie afin d’élargir sa gamme
de production et d’entrer dans des nouveaux marchés.
Le premier chapitre a été consacré pour une étude bibliographique.
Ensuite, le deuxième chapitre s’intéresse à la présentation de l’entreprise, et dans le troisième
chapitre on présente l’étude réalisée qui concerne la fabrication et la caractérisation des nappes
fabriquées. Suite à cette étude nous avons fabriqué les structures et les caractérisés en déterminant
les caractéristiques physiques, mécaniques et hydriques de chaque structure.
Dans le dernier chapitre nous avons optimisé les résultats afin de préciser le produit conforme au
dossier technique préparé.
Enfin, nous clôturons notre rapport par une conclusion et perspectives.

Année universitaire : 2018/2019