Vous êtes sur la page 1sur 3

Pour guérir des blessures affectives, nous avons besoin des autres.

La
résilience (capacité à guérir) n’est possible que dans l’amour. L’épreuve
peut être aussi l’occasion de découvrir Dieu et Son Amour guérissant…
T.G., aumônierThierry G. s'est occupé de groupes étudiants chrétiens
pendant 10 ans avant d'etre administrateur du site
Blessures intérieures
Les blessures affectives, les blessures de la vie, nous atteignent parfois
profondément. La plupart du temps nous ne savons pas comment les
guérir, rebondir sainement. Car nous ignorons un fait : notre âme est
comme notre corps. De la même façon que nous allons voir le médecin
parce que nous ne savons pas nous soigner nous-mêmes, nous avons en
réalité besoin d’un « médecin de l’âme » qui nous aidera à panser nos
plaies intérieures, affectives.
Nous ne sommes pas responsables des blessures que nous subissons. En
ce sens, nous sommes des victimes. Cependant, nous sommes
responsables de la façon dont nous allons les gérer. Malheureusement, la
plupart du temps, nous sommes ignorants de ce qu’il faut faire ou ne pas
faire.
De ce fait, pour nous défendre, très rapidement et sans même y penser
(le processus est inconscient), nous ne prenons pas les bons chemins
intérieurs pour guérir les blessures intérieures. A la place, nous édifions
des forteresses de faux raisonnements, des pensées négatives qui vont
s’installer et détruire notre âme : sentiment de rejet et d’abandon,
mauvaise image de soi ou des autres, peurs, refus du pardon…
De plus, certaines blessures s’accompagnent de vraie culpabilité (rupture
choisie, avortement, crime ou délit, vice secret…) dont nous ne savons
pas nous défaire.
Il nous appartient de prendre les bons chemins de pensée pour nous
relever et pouvoir guérir de nos blessures. Mais trouver le chemin de la
vie, quand les émotions nous ont envahi et que nos pensées sont
confuses, ne peut se faire qu’avec une aide extérieure.
Avoir des gens qui nous aiment et qui nous écoutent est une chance
incroyable, car c’est l’amour qui guérit les blessures intérieures.  Même
si ce ne sont pas des membres de la famille ou des amis, cela peut-être
des psychologues, dont la bienveillance et le souci d’aider les autres
peuvent nous apporter l’aide dont nous avons besoin. Nous ne sommes
pas faits pour vivre seuls. Nous avons besoin les uns des autres.
Boris Cyrulnik (neuropsychiatre) parle de cet incroyable pouvoir de
l’amour pour nous aider à guérir de nos blessures, ce qu’il nomme la
résilience (explication à partir de 3’50) :

Perspective chrétienne : venir à Dieu pour guérir


Parce que l’amour guérit, les blessures peuvent être le moment de venir
vers Celui qui nous aime parfaitement, qui nous connaît mieux que nous-
mêmes et qui sait ce qui est bon pour nous : Dieu. La Bible dit : « (Dieu)
nous réconforte dans toutes nos détresses, afin que nous puissions
réconforter ceux qui passent par toutes sortes de détresses, en leur
apportant le réconfort que nous avons nous-mêmes reçu de lui. » (2 Cor.
ch.1 v.4). Pour ceux/celles qui ont confié leur vie à Jésus, Dieu est là au
cœur de leurs souffrances et il les porte (Psaume 145 v.18-19):
« L’Éternel est près de tous ceux qui l’invoquent avec sincérité; Il
accomplit les désirs de ceux qui le craignent, Il entend leur cri et il les
sauve».
C’est quelque chose que peuvent confirmer tous ceux qui expérimentent
une relation personnelle avec Dieu : mystérieusement, au moment où
nous nous croyons terrassés à jamais, Il nous relève par sa grâce toute
puissante et nous rend inébranlables. Car Dieu connaît les forteresses de
faux raisonnement dans lesquelles nous nous sommes emmurés 
inconsciemment. Il a la puissance de nous en délivrer : « ce sont les
armes puissantes de Dieu qui permettent de détruire des forteresses, de
détruire les faux raisonnements » (1 Cor. ch. 10 v.4).
Dieu nous fait aussi ressentir que la souffrance présente a une limite,
qu’elle est circonscrite dans le temps et qu’une nouvelle vie est possible
après : « nos souffrances du temps présent ne sont pas comparables à la
gloire que Dieu nous révélera » (Romains ch.8 v.18). Au fond de notre
puits de souffrance, nous pouvons alors trouver la guérison et la
délivrance en nous tournant vers Dieu et les autres chrétiens. Ceux-ci
sont Ses mains, Ses oreilles, Son coeur. En priant pour nous, ils font agir
Dieu d’une manière que nous ne pouvons pas soupçonner. Car Dieu est
vivant et agissant : «là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je
suis au milieu d’eux» (Evangile de Matthieu ch.18 v.20).
Saviez-vous que Dieu a la capacité de changer vos souffrances en
nouveau départ pour la vie ? Vous avez du prix et de la valeur aux yeux
de Dieu (Esaïe ch.43 v.4). Il vous aime et voudrait vous guérir !