Vous êtes sur la page 1sur 42

Office de la formation professionnelle et de la

promotion du travail JISR PRO


www.ofppt.ma 32 Place Abou Baker
Essadiq Agdal
Direction régionale nord-ouest I RABAT

CF TEMARA/ ISTA Ain Atiq

Filière : Technicien Spécialisé en Gestion des Entreprises

Niveau : Technicien Spécialisé

Rapport de stage de fin de formation

« Thème »
La création des entreprises

Préparé et soutenu par :

BAHADOU ABDESSAMAD
Encadré par : KHAIRDINE HAFID, Gérant chef comptable

Promotion 2017-2019
Dédicace

Au nom du dieu,

C’est avec gratitude et dévouement total que je tiens à dédier ce rapport :

A mes chers parents, mais aucune dédicaces ne serait témoin, de mon profond amour,
mes immenses gratitudes et mon plus grand respect, car je ne pourrais jamais oublier la

tendresse et l’amour dévoué par lesquels ils m’ont toujours entourés depuis mon enfance.

A toutes ma famille, frère et sœurs, pour leur soutien moral.

A tous mes amis, et à toutes les personnes qui m’ont prodigué des encouragements et

se sont donné la peine de me soutenir durant ce travail.

A mes formateurs qui ont déployés tous leurs efforts pour me préparer à affronter la
vie professionnelle.

Aussi, à tous ceux qui m’ont soutenus par leurs orientations, leurs conseils durant la
réalisation de ce travail, qu’ils trouvent ici l’expression de ma grande reconnaissance et

l’assurance de mes profonds respects.

Et à vous chers lecteurs.


Remerciements

Je tiens tout particulièrement à remercier Mr. BENARFA MOHAMED le directeur de la


fiduciaire « JISR PRO » d’avoir eu la gentillesse et l’amabilité de me recevoir au sein de son

établissement et m’aidé à effectuer mon stage dans les conditions favorables.

Je tiens également à présenter mes vifs remerciements à la personne qui m’a guidé tout
au long de ma période de stage MR. HAFID KHAIREDDINE en me fournissant les

informations nécessaires à ma formation.

Je tiens à remercier également mes formateurs qui m'ont orienté par leurs conseils et
leurs observations au cours de ma formation.

Pour finir, mes gratitudes à toute personne qui a contribuent de près ou de loin à la
réalisation de cet édifice.
Introduction générale

Un stage dans une compagnie permet d'entrer dans le monde du travail, mais également
de bâtir un projet professionnel. Ce stage est très intéressant puisque c’est une terre fertile

permettant de pratiquer ses compétences, de cumuler d’avantages des connaissances,

d’améliorer ses acquis théoriques et bâtir un savoir-faire.

Le stage que j’ai effectué au sein de la fiduciaire JISR PRO dont la période date du 01-

04-2019 jusqu’au 04-05-2019, m’a inspiré esprit d’équipe, collaboration, respect du travail et

de temps et m’a permis d’acquérir une expérience non négligeable. Notamment, la maîtrise du

logiciel OSCAR de comptabilité qui nous facilite les calculs et l’élaboration des états

de synthèses. Malgré les bienfaisances de ces logiciels, l’homme reste toujours l’être

d’analyse et de réflexion dans les situations les plus délicates.

Malgré la courte période de ce stage qui était de cinq semaines, j’ai montré ma bonne
volonté de travaille pour effectuer les opérations comptables qui me sont fournis ainsi que

toute mon attention en vue d’accumuler le maximum d’informations.

Pour cela j’ai décidé donc de répartir mon travaille comme suit :

La présentation de la fiduciaire JISR PRO.

La présentation de mes multiples tâches accomplies.

Le thème du stage : la création des entreprises.

Mon rapport prendra fin avec une conclusion qui reflétera mes impressions durant mon
stage.
Chapitre 1 : Partie descriptive du stage
I. Présentation de la société
1. Environnement de la société

Raison sociale JISR PRO

Date de création 04/07/2017

Capital social 100 000.00 DH

Siège social 32 PLACE ABOU BAKER ESSADIQ APPT 5 AGDAL


Effectif du 5
personnel
Forme juridique SARL

Téléphone 06 75 58 09 03

EMAIL jisr.pro@gmail.com

Tableau 1 : fiche technique du cabinet JISR PRO

2. Activité de la société

Le travail dans le cabinet JISR PRO est dispatché en quatre grandes catégories :

Création des entreprises


Domiciliation
Consultation fiscal
Travaux de comptabilité
3. Organisation de la société

L ’organ igra mme :

L’organigramme est un graphe qui résume l'ensemble des liens entre les différents liens
fonctionnels entre les services et les employés de chaque service. C'est ainsi que se présente
celui du cabinet JISR PRO :

Gérant :
Mr.BENARFA
MOHAMED

Service Service Juridique


comptabilité

Chef Comptable:
Mme CHAIMAE
Mr.Hafid

Mme HANAE Mme ZAHRA MmeNADIA

Figure 1 : L’organigramme du cabinet JISR PRO

Commentaire : Quand à sa structure organisationnelle l'entreprise a une structure organique


basée sur la spécialisation avec un seul gérant qui assure la tenue du bon rythme de travail et
qui contrôle la productivité des différents acteurs.

La Répartition des tâches :

Les tâches au sein de la fiduciaire se dispaches de la façon suivante :

Le Gérant: il a comme mission principale:

La coordination des efforts et leur orientation vers un objectif bien déterminé.


La recherche des opportunités de travail et la consolidation des relations
extérieures avec les clients.
Au sein de la société, il s’occupe des opérations de création des entreprises ; ainsi
la rédaction des actes et la certification des bilans des sociétés à charges.

Chef - Comptable:

Directement attaché à Mr le gérant, il est en relation permanente avec le gérant,


son travail se résume dans les taches suivantes :
La collecte des pièces comptable, traitement et analyse des données comptables
des clients.
L’enregistrement des donnés chiffré dans les documents comptables en vigueur
(registres, logiciel de comptabilité, journaux, livre de paie….)

Service Juridique:

Création des Entreprises


Consultation juridique et domiciliation

II. Activités de stage

Durant mon stage effectué au sein de « JISR PRO», j’ai était amené à effectuer un ensemble
de travaux dans lesquels j'ai testé mes capacités ainsi mes connaissances acquises à l’Office
de la Formation Professionnelle de la Promotion du Travail, ces tâches concernent :

Le classement des pièces comptables.

L’enregistrement des écritures comptables.

Les déclarations sociales.

Les déclarations de la TVA.


1. Mission 1 : le classement des pièces comptables

Le classement des documents est une notion indispensable à la bonne gestion d’une
entreprise.

Le classement des documents permet un gain de temps, au même titre que le logiciel de
comptabilité.

Il diminue les risques de perte de documents. En autre, le classement de documents contribue


à suivre paisiblement la gestion d’une entreprise ainsi qu’à préserver le patrimoine de celle-ci.

Le classement des documents comptables peut être fait par ordre chronologique ou
alphabétique.

Selon les types de documents (documents relatifs aux clients/aux fournisseurs/au personnel/à
l’administration fiscale/ à la banque).

Il faut opter l’une ou l’autre de ces méthodes.

Exemple :

Pour les clients : il convient de classer les factures par ordre chronologique pour
respecter la numérotation des factures.

Pour les fournisseurs : un classement par ordre alphabétique est plus approprié.

Pour les bulletins de paie et les déclarations de charges sociales : il convient de les
classer par mois.

Pour les documents fiscaux : il est préférable de la classer par type d’impôts.

Pour le classement des relevés de banque sera fait par ordre chronologique.

2. Mission 2 : l’enregistrement des écritures comptables

Comme fonction principale ayant pour objet la tenue de la comptabilité de ses clients et les
traitements de toutes les opérations entrant dans ce domaine.

o Définition du système comptable :


Le système comptable peut être définit comme un ensemble organisé des documents
nécessaires à l'enregistrement des opérations comptables.

Le système comptable détermine les méthodes et les procédés de travail qui


permettent à l'entreprise de répondre efficacement aux deux fonctions comptables de
base à savoir le journal et le grand livre.
Le système comptable trace le chemin que doit respecter le comptable dans l'enregistrement
d'un fait comptable il faut :

Déterminer les opérations réalisées par l'entreprise (vente, achat)


Analyser et recenser les documents qui matérialisent les opérations à savoir les bons,
les factures, les avis, de débit et de crédit.
Déterminer la voie précise de circulation de ces documents au sein de l'entreprise.

Tous les systèmes qui sont représentés par des documents ou pièces comptables qui sont
classés et enregistrés correctement dans les comptes correspondant.

Le système centralisateur :

Figure 2 : Le système centralisateur


Le système centralisateur consiste à remplacer le journal unique par un certain nombre des
journaux divisionnaires souvent appelés journaux auxiliaires.

Le journal est un document obligatoire dans lequel l’entreprise qui sert à enregistrer toutes les
opérations effectuées à partir des documents commerciaux appelés pièces comptables
justificatives.

Chaque journal affecte un type d'opération principale.

o La saisie de journal :

Définition :
La saisie de journal est un tableau qui permet d'enregistrer des diverses opérations (achat,
vente, caisse,...) sur un logiciel.

Procédure de saisie d'un journal :


On enregistre chaque pièce d'après son classement dans une saisie (achat, vente, ...) on lui
donnant un numéro d'ordre selon sa situation dans la saisie.

Dans un journal, en enregistre chaque pièce suivant sa nature on passant par les étapes
suivantes :

Numéro de la Date Libellé Numéro de compte au Numéro du compte


pièce débit avec le crédit avec le mont
montant
Figure 3 : Schéma représentatif d’enregistrement des opérations effectuées

Il existe de nombreux types de journaux à titre d'exemple :

Dossier des ventes :


Ce dossier contient les factures de vente et les bons ... l'opération vente met en jeu les
différents comptes (soit le compte client, soit un ou plusieurs comptes de trésorerie) qui sont
débités pour le montant des ventes et le compte « vente de marchandises » et celui de la TVA
crédit de la même somme.

Dossier des achats :


Ce dossier contient les factures d'achats et les bons de livraison avant toute comptabilisation
des opérations d'achats il est nécessaire d'établir un état d'achat de chaque mois.

Après le classement de toutes les factures et les bons, on procède à l'enregistrement de


l'opération dans le journal d'achat.

Le compte achat de marchandises et celui de la TVA est débité, en conte partie, on crédité le
compte fournisseurs ou en autre compte de trésorerie.

Dossier de banque :
Au journal, on inscrit toutes les opérations payées par chèque ou virement ainsi que les
virements de fond.

Après avoir reçu le relevé bancaire, on procède à la vérification des écritures ou journal et les
écritures qui sont passées par la banque.

La Balance : est un document de synthèse qui sert à nous montrer les soldes de chaque
compte et principalement la situation des tiers auprès de la société.

Le Bilan : est un document de synthèse qui sert à découvrir la situation de l'entreprise à


un certain temps donné de chaque exercice. Le bilan est établit par l'expert-comptable.

3. Mission 3 : la déclaration sociale

o CNSS :
L ’his toriq u e :
La caisse national de la sécurité social est un organisme public crée par le dahir du
31/12/1959, son rôle est la sécurité dont le but et la subsistance de façon provisoire (accident,
maladie, ...).

La CNSS disposant d’un portefeuille de prestations durables, rentables et fiables, gérées dans
le respect de l’environnement dont le plan stratégique vise :

Développement de la protection sociale;


Poursuite de la qualité de service aux affiliés et aux assurés;
Professionnalisation de la gestion interne;
Restructuration des ressources humaines ;
Certification des comptes;
Mise en gestion déléguée des polycliniques.

Et sur le plan de l’assurance maladie obligatoire elle vise :

Développement de l'Assurance Maladie Obligatoire;


Poursuite de la qualité de service aux assurés AMO;
Professionnalisation du contrôle médical;
Maîtrise des risques;
Certification des comptes AMO sans réserves
- DE OOTISATIONS ..:JSl�)l-
sordsrsau

�,- - � I �) .,.:i� - �r.:a';l1 u,;J


(t.:::
- OE PENAUTE!\ (Tfl'IM!
� de
aiement
FAMIUALES -IMPA'l'EES
O'ALLOCATIONS
��� ciu)-4-1
� . I�-
<l.:.?11 ;.,IMll!

� �. · •.. � -
..r.?

REfE�ENCE STAUCTUFIEE
_,..,..s_rl�rl
NI IMERO O'AfflUE
lol.r',11t3..,

DATE O'EMISSION
).w,)'l�.,.b

VERSEMENT OU MOIS OE
�.. ��
...

A REGLLARISER A\'ANr LE
J.&><->,-.

RFMPI IR PAR 1 ·FMPI OYFUR JU-,J...i.,.b.;,.."i.,.,, (1 i ORORE EN VIREMENT J.,>r..,'-!>-


LL, ....u..-,l/.4
.,,
tr'Tritf! dP.s mtMtt'W '! IJI rhP �ti!.M�Jl.:..'-::!,,rj� (21 VERSEMENT EN
ESPECE
.,.u.,uw..,,.....,
NoMni dCI

M
.;.1\ls)'I
J�"�
._.....ti ......... R•l�m !\nr.lalA RI arl,.,.AA ...i.,.....J.;,1-"""

Ff�!lltin M.1�¥1:11 UW'i.w.11 d11 la banqua eu l'ordra .i.,�_,.."lJ�


T•w
de viraman1 est donnG
.,.a:.:..11�
� 6.4%

I I
.lrillnrAllmfM"ll.

.....�,1 ..�1
� ... �t't.:w,II�..""·
12,811'/,

�.,... ���·· ��,., t� Monsieur le Oiracteur �.........


13 ..r-
r3.., .,...i.-
Iota, oec COIIUIMW'lt
i.«Aec (1 > Par dabit de mon compte nurnsro .:,..0 � �· ol< .
.>"<•
.:l_,..1,,1
� PM�lt.C 111r """ltutN"c 1;... (i)

�_r._,.JI i...,i,.t,.JI e'-'�


5 �1..-rde1A..l.r-
l'l5� I I
....,.,....._Ip
p A.l:ttefttEt:�t:A,
P111 c,sok:e:t
21 mon Wl'senm en A wtl'e Ptet l.>ia...... ��1_,J<,f;,(2)
F5_);i
Vr.11i1,,,
N:,d,,,.,.,, #'.JI"
r.rl!'1it.nr ltl �tr M\ t., C,l!'l!W'!
. .,i1�.,.

� 'TA'tt:� nr rOMAAT
CIN �.,.�;.,,,,_.;. -�I�
S6o.r1� S,o,ti'I�
w.ofFSS,CWNfllf
Mt�MlioWIM ,
..
J��IJ,S �II· et,,ei b ttA.\IOl.ll' C.fttn« Peot-11,,, 1D071Ct'1'1 ,1 901.00,0004"

-·-
�"1:.,Jl�.J(1)
..,....I
4}:.JI•;i.aJJ ,"'.,._.JI "1:.,11
� ll) • ......,.., b stw.r RANt' .6.t1"""" n.t..�.1.LS' fl'• '7Ptl M'V\ 4.1 ?Ht MS!' 1 )� c:,

,scl [1)
Cl1·ffl!1!11i1Af!"1'Slr1MMl1!71"f)l M17MnnM XY'l81'WV)4'104't ,.,..,...,1�"'"-".scl11)
M
(I)• rlv\1\l,IO.FAAA.\ICA�MMll!O��lwi lrlUOJ,JI nu1 7MnMn1'1'11n·u· OU, In ,i..,.i .:J:.,,scl
1,S'Y. (1)
m - r.1¥!1"S&iR�l'.rM FMMH .II.Mtn'lln'A' Rn?eOf'lnl

lflfffl,S14'1VJl74��J�µ1YJ1�.)Jl�(1)
c II - cnez ... IWICI A!llttlCf: N.a tlGM uniec OJ 7eOOIW · !111 t$OO 1/" 4t:
�l.:,.,�I.>"<•
-..:i....i,.J�t,r..f..11.:1a.Jt.,_J(1)
ll
1 (1)
Pifrinilll�TW

I
e11 • eee 1e co� "!ti."''- MOt�Meo v Oll 780 0((1) 02704 �, 1!? J3
;.r�.il.,...
...,w j.,... """'.,-
,,..
'1:., ,scl (1)

� M(ll'l��·Jt11.1�"' rn - t!hi"c10M 130 7a'l..-iwt7 '6.t.n Jn.nt!i,M 69 �,�foJl�.,iJl�.J(1)

�-··..
........,.i,.�1
�JJ'L,, �
en tou1es let1res

..l'_r>J"' I
I
l'Opt'D£afttant I; rnontant da ,non M:lgl;,n;nt i la cai£So Nationala .:,L....,ilJ �,-J i3,.>..:-i1 o� .....is, L. � ""'-i.
� y, )1 .,,c�:il
de Securite Sociale lei qu'il est indique en ckiffre dans la case 10 ,.::._rY. 10 ;._:.i.;.j � L.Ui_;j ...1.1:,
..sJ ..::,
ci-con1re.
;,r.,..,..i...::, .:,1 .:o� a:,,,, J,!-=.11 ri 'iii_? .:.,l ..S�)
prie d'accomoagner
Je vousa�s
W. exemi:ilaire present
les avoir revfitusle de votre ordre de virement I�!) �.i.;...,i..,. o,y:,..::, 01
d'un
l....,. ,�
signature et de votre
eac:ha1 at d'y avoir por1D la data d'O)(QtUtion. �Fib� J.>� r":ii �
\...�;:, 0JJ 0fo.'JI
Veuiller agreer, Monsieur le dlreeteur, l'c,cprcssicn de mes
_)::'�1..::.1),>-"�'·..,_
sentiments d istingues
�l,_L,>.b
- -- .... .. . .
_ .. I I -. .. . ....
" ".
Figure 4 : Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS)
Les taux de cotisation :
Les taux de cotisation à la CNSS sont des :

Prestation familiale :

Cette cotisation est à la charge de l'employeur, elle est assise sur l'ensemble de la
remonétisation brut mensuelle gagné par chaque salarié.

Le taux de cotisation = 6.40 % (base de calcul sans limite de plafond).

Présentation sociale :

Cette cotisation regroupe les indemnités journalières de maladie ou de maternité, les pensions
d'invalidité, ....

Le taux de cotisation = 12.89 % (base de calcul et plafonnée à 6 000/mois) repartie comme


suit :

8.60 % : à la charge de l'employeur.


4.29 % : à la charge de l'employé.

Taxe de formation professionnelle :

C'est un bordereau de déclaration de salaire des salariés ne figurant pas sur le bordereau
établie par la CNSS.

Taux = 1.60 %

Participation AMO :

2.00 % : à la charge de l’employé.


3.50 % : à la charge de l'employeur.
Exemple de salariés qui touchent moins de 6000 dhs :

Une entreprise X a trois salariés A, B et C qui touchent respectivement un salaire de


3000,1450 et 2200 d’une somme totale de 6650 dhs.

Pour calculer la CNSS on fait la procédure suivante :

(6650 x 6,40%(taux d’allocation familiale)) + (6650 x 12,89%(taux de prestations sociales) =


1282,785

1282,785 x 1,60% = 20,52456

ème
Ce montant doit être payé avant le 10 jour de chaque mois Exemple de salariés qui touchent
plus de 6000 dhs :

Prenant l’exemple précédent sauf que dans ce cas le salarié A touche 9400 dhs. 9400 > 6000
dhs donc on fait l’opération suivante :

9400 + 1450 + 2200 =13050

13050 – 9400 + 6000 = 9650

Notons au passage que les taux appliqués lors du calcul des cotisations sont déterminés par la
loi et chacune des grandes des grandes familles de prestations sociales se caractérise par un
taux de cotisation qui lui est propre :
Taux
Catégorie de Taux Charge Tau
Base de calcul Charge
prestation patronale Glob
Salariale
1- Prestations Le total des salaires réels de 6,40% -- 6,40%
Familiales la période (mois/trimestre)

2- Prestations Le total des salaires 1,05% 0,52% 1,57%


sociales à court plafonnés (chacun plafonné à
terme* 6000 dhs)

Le total des salaires 7,93% 3,96% 11,89%


3- Prestations plafonnés (chacun plafonné à
sociales à long terme 6000 dhs)

4- Assurance Maladie Le total des salaires réels de la 4,11% 2,26% 6,37%


Obligatoire période (mois/trimestre)

5- Taxe de formation Le total des salaires réels de la 1,6 % -- 1,6 %


professionnelle période (mois/trimestre)

Tableau 2 : Tableau des taux des cotisations sociales

Il convient de relater que la CNSS a mis en place le site de http://www.damancom.ma/ qui


permet de profiter des avantages de la technologie ce dernier est Baptisé e-BDS, ce portail est
destiné à servir la communauté des entreprises affiliées à la CNSS ou leurs mandataires.
Ce service gratuit dont l'utilisation n'exige pas de compétences techniques particulières
comprend deux opérations :

La Télédéclaration: cette fonction permet aux entreprises affiliées de la Caisse


d'effectuer leurs déclarations d'une manière électronique.
Le télépaiement: est le second volet important des nouveaux services qui sont
offerts par la CNSS. Cette technique permet aux affiliés de la Caisse de payer
leurs cotisations via Internet grâce à un système simple et hautement sécurisé.
cas de tardif du paiement des charges sociales :
En cas de retard de paiement des charges social l’Etat établie une pénalité pour la prestation
familial et la prestation social et la taxe de formation professionnelle de 3% du 1er mois de
retard et 1% de chaque mois de plus et pour l’AMO 1% pour chaque mois de retard.
o La mutuelle :
Dans la mutuelle comme dans la CNSS on prend le total des salaires et on le multiplie
premièrement par le taux de la participation assurance maladie obligatoire (AMO) qui est de
1,50% pour avoir un total par exemple ‘x’ puis on va par la suite multiplié ce montant par le
taux de cotisation assurance maladie obligatoire pour avoir un 2ème montant on le nomme
‘y’.
X+Y= le montant des cotisations versés AMO qui sera versé avec la CNSS avant le 10 ème
jour de chaque mois.

Figure 5 : L’assurance Maladie Obligatoire (AMO)


4. Mission 4 : la Déclaration de la TVA

o TVA:
Définition :
La TVA est un impôt indirect qui concerne non les revenus des contribuables mais leur
dépense dans le temps.

La TVA est applique pour les entreprises commerciales, industrielles de présentation de


service artisanales et aux opérations d'importation.

Les taux de TVA au Maroc :


7 % : Eau, produits pharmaceutiques……

14 % : Travaux immobiliers, transports de voyages, électricité ....

20 % : Tous autres produits et services, c'est le taux normal.

Calcul de la TVA :

Etat TVA due = TVA facturée - TVA récupérable / immobilisation - TVA récupérable /
charges – crédit de TVA

Les régimes du TVA :

Régime des débits (régime optionnel) : la déclaration de la TVA exigible doit être faite
dès la constatation de la créance sur le client quel que soit le mode de règlement.
Régime de l’encaissement (régime de droit commun) : la déclaration de la TVA exigible
doit être faite après le règlement du client quelle que soit la date de facturation.
Les types de déclaration (TVA) :

Déclaration mensuelle : lorsque le chiffre d'affaires est > 1000000 DH

Déclaration trimestrielle : lorsque le chiffre d'affaires est < 1000000 DH

Déclaration mensuelle : le dernier délai c'est le 19 de chaque Mois.

Exemple : on déclare la TVA du mois janvier avant le 19 du février

Déclaration trimestrielle :
Périodes Dernier délai Majoration et pénalités
déclaration
1 mois de retard = 5% +10% +500 DHS-
1 19-avril si la Somme de pénalités et Majorations inférieurs
TRIMESTREà 500dhs

2 19-juillet
TRIMESTRE de 30 à 35% si le délai passe de 3 à 6 mois

3 19-octobre
TRIMESTRE
4 19 /janvier N+1
TRIMESTRE
Tableau 3 : Déclaration trimestrielle de TVA

Aux dernières années, pour la continuité de l’amélioration des relations entre les entreprises
marocaines et les administrations publiques, le ministère de l’Économie et des finances, en
concertation avec la Direction générale des impôts a sorti un nouveau mode de déclaration et
paiement en ligne : la télédéclaration et le télépaiement.

La télédéclaration : est une procédure permettant de déclarer ses revenus sans passer par un
formulaire papier. Elle existe dans plusieurs pays, dont le Canada, les États-Unis ou la France.
Le télépaiement : désigne un mode de paiement effectué par voie électronique. Le
télépaiement permet d'effectuer un paiement des impôts sans que les deux contractants (les
assujettis et DGI) ne soient face à face. On parlera donc de paiement à distance Le
télépaiement s'effectue généralement par téléphone ou par internet.

Le système affiche un écran de saisie du nom d’utilisateur et de mot de passe pour permet à
l’utilisateur accéder à la partie privée de l’e-service et utiliser ses différentes fonctions.
Cette feuille permet de saisir tous les informations pour déclarer la TVA.

o L ’imp ôt su r les soci


étés (IS) : Définition :
Il s’agit d’un impôt qui s’applique aux sociétés quel que soient leur forme et leur objet à
l’exclusion :

des SNC, SCS ne comprenant que des personnes physiques ;


des associations en participation ;
des sociétés de fait ;
des sociétés à objet immobilier ;
des GIE
Exonérations :
Les E/ses exportatrices de B/S et les E/ses hôtelières sont exonérées pendant les 5 premières
années et bénéficient d’un taux réduit de 17,5% après.

Les entreprises artisanales, les établissements privés d’enseignement et de F.P ainsi que les
E/ses qui s’installent dans des préfectures ou provinces fixées par décret sont soumises au
taux réduit de 17,5% pendant les 5 premières années.

Détermination de la base imposable :

RésultatFiscale=RésultatComptable+Réintégrations–Déductions

Produits imposables :
Le chiffre d’affaires = Prix * quantité vendue
La variation des stocks de produits, de services et de travaux en cours,
Les produits accessoires
Les produits financiers
Les immobilisations produites par l’entreprise pour elle-même,
Les subventions d’exploitation reçues de l’exercice ou les exercices
antérieurs

Les charges déductibles :


Les achats de matières et produits
Les frais de personnel et de main d’œuvre
Les frais généraux : Les loyers, les redevances, Les frais d’assurance et de
publicité, les cadeaux publicitaires
Les frais d’établissements
Les impôts et taxes.
Les amortissements

Les charges non déductibles :


Il s’agit des Amendes, pénalités et majorations de toutes natures notamment
pour infraction en matière:
1. D’assiette des impôts directs et indirects,
2. De paiement tardif desdits impôts,
3. De la législation du travail,

4. De réglementation de contrôle des changes


5. De réglementation de circulation,
6. De réglementation de contrôle de prix.
B arè me D
’IS : Montant du Bénéfice Net (en T
Dirhams) a
Inférieure ou égal à 300 000 1
0
de 300 001 à 1.000.000 2
0
Supérieure à 1.000.000 3
1
Tableau 4 : Barème d’IS


i
m
p

ô
t

s
u

l
e

r
e
v
e
n

(
'applique aux catégories des revenus
I suivants :
R
Revenus professionnels.
)
Revenus provenant des exploitations agricoles.
: Revenus salariaux et assimilés.
Revenus de la location des biens immobilisés.
D
é Revenus des capitaux mobiliers.
f Il convient de rappeler que la méthode calcul IR Revenus
i professionnels est similaire que celle du calcul de l’IS sauf
n
que le salaire du dirigent même si il occupe une fonction au
i
sein de l’entreprise n’est pas déductible.
t
i M
o é
n t
h
o
: d
C e
'
e d
s e
t
c
u a
n l
c
i u
m l
p
ô d
t e

d l
i '
r I
e R
c
t :
Pour résumer tous les cheminements de la détermination du
q
u montant de l'impôt à retenir nous vous représentons ci-
i dessus les étapes à suivre :
s
déterminati
on de
revenu
globale
imposable :
Le revenu
global
imposable est
obtenu en
sommant les
différents
revenus nets
dont dispose
le
contribuable
pendant
l'année civil
et après
déduction
d'un certain
nombre de
charges
réputées à
caractère
sociale.

calcul de
l'IR brut :
L'IR brut est calculé comme suit :

IR brut = revenu brut imposable * taux - somme à déduire

Le barème de l'IR est fixé par l'administration fiscale il s'applique à tous les revenus rentrant
dans le champ d'application de l'IR mais les modalités de détermination du revenu imposable
différent selon la nature du revenu considéré.

Le Barème de l’impôt sur le revenu de loi 2017 : Tranche de revenu annuel

Barème annuel de l’IR

RNI du RNI au Taux IR(%) Déduction


30
0.00 000.00 0% 0
30 50
001.00 000.00 10% 3 000.00
50 60
001.00 000.00 20% 8 000.00
60 80
001.00 000.00 30% 000.00
80 180
001.00 000.00 34% 200.00
180
001.00 - 38% 400.00

Tableau 5 : le tableau annuel de l’IR dans le Projet de loi 2017

Le Barème de l’impôt sur le revenu de loi 2017 : Tranche de revenu mensuel

Barème mensuel de l’IR

RNI du RNI au Taux IR(%) Déduction


0.00 2 500.00 0% 0

2 501.00 4 166.00 10% 250.00

4 167.00 5 000.00 20% 666.67

5 001.00 6 666.00 30% 1 166.67

15
6 667.00 000.00 34% 1 433.33

15
001.00 - 38% 2 033.33

Tableau 6 : Le tableau mensuel de l’IR dans le Projet de loi 2017


Selon le barème, on détermine l'intervalle qui correspond au montant de revenu global
imposable obtenu en appliquant un taux progressif qui correspond à l'intervalle choisi, et en
déduisant la somme à déduire.

calcul de l'IR dû :
IR dû = IR brut - déduction sur l'impôt

Barème d’IR :
Barème de l’impôt sur le revenu de 2017 : Tranches de
revenu annuel
Déduction
RNI du (MAD) Taux IR (%)
(MAD)
Inférieure à 30 000.00 0.00
0%
De 30 001.00 à 50 000.00 10% 3000.00

De 50 001.00 à 60 000.00 8000.00


20%
De 60 001.00 à 80 000.00 30% 14 000.00

De 80 001.00 à 180 000.00 34% 17 200.00

Supérieure à 180 001.00 24 400.00


38%

Tableau 7 : Barème d’IR


Chapitre 2 : Thème du stage

« La création des entreprises »


I. Introduction

En fait, la création d’une entreprise au Maroc est désormais facile et moins coûteuse dans
l’objectif d’élargir la surface des petites et moyens entreprises. De même, l’objectif est de
motiver les jeunes marocains à se lancer dans l’entrepreneuriat et de ne pas adopter un emploi
ou privé comme solution.

Par contre, il faut avoir conscience que le chemin sera long. De surcroît, pleines d’actions et
d’études doivent être préalablement établit afin de réduire au maximum le taux d’échec, on
parle d’une idée de projet, une étude de faisabilité, un business plan sans oublier le
financement qui constitue l’étape clé dans l’entrepreneuriat.

II. Les étapes de création d’une entreprise au Maroc

Dans ce qui suit vous livre les étapes pour créer une entreprise :

Etape 1 : Certificat négatif

C’est un document qui atteste que la dénomination commerciale de l’entreprise n’est pas déjà
utilisée. Délivré par l’OMPIC valable pour un an, après ce délai, tout certificat retirés et non
déposés pour inscription au RC (registre de commerce) seront annulés.

Personnes concernées :
Toutes les entreprises commerciales à l’exception des entreprises individuelles qui
n’optent pas pour une enseigne.

Documents à fournir :
Copie de la CIN (carte d’identité nationale), ou Passeport du demandeur.

Formulaire (demande) retiré d’après le CRI (centre régional d’investissement), ou


en ligne sur www.ompic.org.ma.

Administrations concernées :
Guichet OMPIC (office marocaine de la propriété industrielle et commerciale).

CRI (centre régional d’investissement).

Frais :
170 MAD pour les personnes physiques.

230 MAD pour les personnes morales.

Etape 2 : Statut Juridique

Afin de déterminer les détails techniques de l’entreprise, il est indispensable de choisir l’un
des statuts juridique. Il est pour principal but de définir les règles impersonnelles applicable
pour une situation juridique défini.

Personnes concernées :
Toutes les sociétés.

Organismes concernés :
Notaires, fiduciaires, avocats, expert-comptable, cabinets juridiques…

Frais :
Honoraires du cabinet (à négocier).

Frais de timbres (20 MAD par feuille).

Droit d’enregistrement fixé à 1,5% du capital, avec un minimum de 1000 MAD.

Etape 3 : Bulletins de souscription

Par définition c’est un document à remplir si vous participez à la constitution du capital de


votre société. En fait, il constitue une promesse d’apport en espèce.

Personnes concernées :
Les sociétés (SA, SAS, SCA).

Administrations concernées :
Notaires, fiduciaires, avocats, expert-comptable, cabinets juridiques…

Frais :
Honoraires du cabinet (à négocier).
Etape 4 : Blocage du capital

C’est une attestation de blocage de capital à retirer auprès de votre banque.

Personnes concernées :
Les sociétés (SA, SARL si le capital social dépasse 100.000 MAD), et SAS, SCA.

Documents à fournir :
Copie du certificat négatif.

Copie du CIN du gérant.

Projet des statuts signé par les associés.

Organismes concernés :
Votre banque.

Etape 5 : Déclaration de souscription et de versement

Document établit et signé par le président dont il déclare les versements effectués par chaque
actionnaire.

Personnes concernées :
Les sociétés (SA, SAS, SCA.).

Organismes concernés :
Notaires, fiduciaires, avocats, expert-comptable, cabinets juridiques…

Frais :
Honoraires du cabinet (à négocier).

Etape 6 : Traitement des actes et formalités de création

A ce niveau-là, vous donnez naissance à la perception d’un impôt (droit d’enregistrement.).

Personnes concernées :
Les SA, SARL, SNC, SCS et les SCA.
Documents à fournir :
Copie de la CIN (carte d’identité nationale), ou Passeport du demandeur.

CIN ou Passeport du demandeur.

Formulaire (demande) retiré d’après le CRI (centre régional d’investissement), ou


en ligne sur www.ompic.org.ma.

Administrations concernées :
Direction Régionale des Impôts représentée au sein du CRI (centre régional
d’investissement).

Frais :
1,5% du capital avec un minimum de 1000 MAD.

Contrat de bail 200 MAD.

PV 200 MAD.

Frais de timbre (20 MAD par feuille.).

Etape 7 : Inscription à la patente, à la taxe professionnelle et à l’identifiant fiscal

Personnes concernées :
Les entreprises individuelles (inscription à la TVA, IGR, et patente).

Les sociétés commerciales à l’exception des SNC (inscription à la patente, TVA, et


IS).

Documents à fournir :
Agrément du diplôme.

Accord de principe pour les établissements classés.

Contre de bail ou attestation de domiciliation ou acte d’acquisition

Administrations concernées :
Direction Régionale des Impôts représentée au sein du CRI (centre régional
d’investissement).
Etape 8 : Immatriculation au registre de commerce

La demande d’immatriculation est un document qui regroupe l’ensemble des informations


légales sur votre entreprise. En fait c’est la carte d’identité de votre entreprise.

Personnes concernées :
Toutes les sociétés à l’exception des sociétés en participation.

Administrations concernées :
Tribunal du commerce représenté au sein du CRI (centre régional d’investissement).

Frais :
150 MAD pour les personnes physiques.

350 MAD pour les personnes morales.

Etape 9 : Affiliation à la CNSS

C’est une obligation légale. Toutes les entreprises doivent être affiliées à la CNSS.

Personnes concernées :
Toutes les sociétés.

Organismes concernés :
Caisse Nationale de la Sécurité Sociale (CNSS).

Etape 10 : Publication au bulletin officiel

Elle se fait sur le bulletin officiel. Ainsi, sur les journaux d’annonces légales.

Personnes concernées :
Toutes les sociétés.

Administrations concernées :
Centre régional d’investissement (CRI) ou une imprimerie officielle.
Frais :
Les frais d’annonces varient d’un journal à autre (de 4 à 10 MAD par ligne.).
Frais d’envoi : 15 MAD.
Annexes :

Logiciel OSCAR :
Liste des abréviations

Abréviation Signification

CNSS Caisse Nationale de Sécurité Sociale

AMO Assurance Maladie Obligatoire

TVA Taxe sur la valeur ajoutée

IS Impôt sur les sociétés

IR Impôt sur le revenu

MAD Dirham marocain


Liste des tableaux

Tableau 1 : Fiche technique du cabinet JISR PRO .................................................................. 6

Tableau 2 : Tableau des taux des cotisations sociales .............................................................17

Tableau 3 : Déclaration trimestrielle de TVA......................................................................... 20

Tableau 4 : Barème d’IS ......................................................................................................... 23

Tableau 5 : Tableau annuel de l’IR dans le Projet de loi 2017 ............................................. 24

Tableau 6 : Tableau mensuel de l’IR dans le Projet de loi 2017 ............................................ 24

Tableau 7 : Barème d’IR..........................................................................................................25


Liste des figures

Figure 1 : Organigramme du cabinet JISR PRO ........................................................................7

Figure 2 : Système centralisateur .............................................................................................10

Figure 3 : Schéma représentatif d’enregistrement des opérations effectuées......................... 12

Figure 4 : Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) ........................................................ 14

Figure 5 : Assurance Maladie Obligatoire (AMO).................................................................. 18


Table des matières

Dédicaces 2
Remerciements 3
Introduction générale
4
Chapitre 1 : partie descriptive du stage 5
I. Présentation de la société 6
1. Environnement de la société 6
2. Activité de la société 6
3. Organisation de la société 7

II. Activités de stage


8
1. Mission 1 : le classement des pièces comptables
9
2. Mission 2 : l’enregistrement des écritures comptables
9
3. Mission 3: ladéclarationsociale
13
4. Mission 4 :laDéclaration de laTVA
19

Chapitre 2 : Thème du stage 26


Annexes :
33
Liste des abréviations :
35
Lliste des tableaux :
36
Liste des figures : 37
Table des matières : 38