Vous êtes sur la page 1sur 80

REMERCIEMENTS

Avant tout développement sur cette expérience professionnelle, il

apparaît opportun de commencer ce rapport de stage par des

remerciements, à ceux qui m’ont beaucoup appris au cours de ce stage, et

même à ceux qui ont eu la gentillesse de faire de ce stage un moment très

profitable.

Aussi, je remercie Mr BENZAKRI Adil, mon maître de stage qui m’a

formé et accompagné tout au long de cette expérience professionnelle

avec beaucoup de patience et de pédagogie.

Enfin, je remercie l’ensemble des employés de DEMANDER pour

les conseils qu’ils ont pu me prodiguer au cours de ces six semaines.


INTRODUCTION
Du 22/02/2018 au 03/03/2018, j’ai effectué un stage au sein de

l’entreprise DEMANDER située Rabat, Agdal. Au cours de ce stage au

service d’information, j’ai eu l’opportunité de découvrir un métier sous

toutes ses formes et de comprendre de manière globale les difficultés que

les techniciens pouvaient rencontrer dans l’exercice des taches

quotidiens Pour une meilleure compréhension des tâches que j’ai pu

effectuer, il apparaît approprié de traiter en premier lieu des outils qui

étaient mis à ma disposition, puis de traiter de manière détaillée les

tâches que j’ai pu effectuer.

Au-delà d’enrichir mes connaissances, ce stage m’a permis de

comprendre dans quelle mesure la gestion de projet nous aidera à suivre

l’avancement d’un projet est l’outil permettant à chaque instant me

mesurer la quantité de travail réalisé sur le projet.

Bref descriptif de l’entreprise


L’entreprise DEMANDER est une startup spécialisée Dans les
Solutions technologiques dédiées á la restauration en général, á travers un
Système de liaison entre les professionnels Food & beverage et le
consommateur final afin de simplifier la commande et la livraison, et aussi
avoir une idée sur l’offre de restauration á proximité.

Fiche technique :
* La Société DEMANDER est organisée en quatre départements :

- Département Commercial

- Département Technique

- Département Relation Client

- Département Administratif et financier

* Ces départements abrite actuellement 60 postes de travail repartis comme

suite :

- 10 postes : Dép. Technique

- 10 postes : Dép. Commercial

- 30 postes : Dép. Relation client

- 10 postes : Dép. Administratif et financier


Table de matière
Table de matière--------------------------------------------------------------------------1
Introduction générale-----------------------------------------------------------------2
Historique------------------------------------------------------------------------------------- 3
I. Principe de la virtualisation--------------------------------------------------4
1- Introduction à la virtualisation--------------------------------------------------4
2- Pourquoi virtualiser ?--------------------------------------------------------------4
2.1- la sécurité-------------------------------------------------------------------------------5
2.2- le cout----------------------------------------------------------------------------------- 6
2.3- Criticité et performances--------------------------------------------------------------7
2.4- Conclusion------------------------------------------------------------------------------8
3- Les Types de virtualisation--------------------------------------------------------9
3.1- La virtualisation de serveur :---------------------------------------------------9
3.1.1- Hyperviseur de Type 1--------------------------------------------------------------10
3.1.2- Hyperviseur de Type 2--------------------------------------------------------------11
3.1.3- Virtualisation niveau OS-----------------------------------------------------------11
3.1.4- Para-virtualisation------------------------------------------------------------------12
3.2- La virtualisation des postes de travail--------------------------------------13
3.2.1- Virtualization Desktop Infrastructure (VDI)------------------------------------14
3.2.2- Streaming OS-----------------------------------------------------------------------15
3.2.3-Hyperviseur client------------------------------------------------------------------15
3.3- La virtualisation d’application-----------------------------------------------16
3.3.1- Virtualisation de la présentation--------------------------------------------------17
3.3.2- Streaming d’applications----------------------------------------------------------17
3.4- La virtualisation de stockage-------------------------------------------------19
3.5- Conclusion-------------------------------------------------------------------------19
II. Présentation de VMware vSphere ESXi 6.5------------------------20
1- Qu’est-ce que VMware vSphere ESXI 6.5-----------------------------------20
2- Composants VMware vSphere-------------------------------------------------22
3- Topologie physique du centre de données vSphere----------------------25
4- Les nouveautés de vSphere ESXI 6.5-----------------------------------------27
5- Installation de VMware vSphere ESXI 6.5----------------------------------28
5.1- Prérequis------------------------------------------------------------------------------------------------------- 28
5.2- Procédure d'installation---------------------------------------------------------------------------------- 29
5.3- Configuration Post-installation------------------------------------------------------------------------37
5.4- Création d’une machine virtuelle----------------------------------------------------------------------45
6- VMware Tools-----------------------------------------------------------------------54
7- VMware vCentre Server----------------------------------------------------------55
7.1- Qu’est-ce que VMware vCenter Server ?-------------------------------------------------------------55
7.2- Installation vCenter Server 6.5-------------------------------------------------------------------------59
7-3 Utilisation de vSphere Web Client---------------------------------------------------------------------69
7-4 Migrer des machines virtuelles--------------------------------------------------------------------------72
7-5 À propos des systèmes administrés à distance-----------------------------------------------------77

1
Conclusion---------------------------------------------------------------------------------- 78

Introduction générale

Nous avons établi ce rapport dans le cadre d'une acquisition de


connaissances encadré par le département des Systèmes d'Informations de la
société DEMANDER plus particulièrement par Mr. BENZAKRI Adil. Ce
rapport qui a été rédigé tout à la longue durée de stage traite de la
virtualisation ainsi que du projet de la mise en réseau de Vmware Vspher
6.5. La virtualisation est un sujet d'actualité pour les acteurs de l'industrie des
systèmes d'informations. Etant donnée notre entrée imminente sur le marché
de travail, acquérir des connaissances dans ce domaine constitue une valeur
ajoutée à notre formation.
La virtualisation est applicable dans de multiples domaines des systèmes
d'information.

Cependant, nous ne traiterons ici uniquement de la virtualisation des


serveurs.

Dans le cadre de la première partie, nous effectuerons un tour d'horizon


de la virtualisation. Nous détaillerons les avantages ainsi que les techniques
existantes.
Ensuite, nous clarifierons certaines notions relatives aux systèmes
d'exploitation serveurs. Ces notions nous permettrons d'abord l'étude du projet
Vmware Vspher 6.5.
Actuellement, un des projets libres les plus soutenus par les grands
acteurs des systèmes d'information est le projet Vmware Vspher. C'est
pourquoi il constituait un support idéal pour notre étude.

2
Historique

La virtualisation, contrairement à ce que pensent de nombreuses

personnes, n’est pas née en 1999 avec la sortie du premier produit VMware.

Ses débuts remontent à environ 40 ans sur la plate-forme de superordinateurs

(mainframe) d’IBM. À cette époque, les machines virtuelles étaient appelées

des pseudo-machines. À l’origine, l’ordinateur central utilisait le programme

de contrôle pour allouer des ressources et isoler les différentes instances des

pseudo-machines les unes des autres.

La version contemporaine du programme de contrôle s’appelle un

hyperviseur, qui est un superviseur de machines virtuelles installé directement

sur le matériel (bare-metal). Ce matériel est usuellement un système serveur

sans système d’exploitation installé. L’hyperviseur n’est pas accessible

directement, mais il emploie ce qu’on appelle une machine virtuelle Domain0,

qui est un système d’exploitation qui semble installé sur le matériel comme

système d’exploitation primaire. L’utilisateur interagit indirectement avec

l’hyperviseur par le biais de cette machine virtuelle primaire.

I.Principe de la virtualisation

1- Introduction à la virtualisation

3
La virtualisation permet de faire fonctionner un ou plusieurs systèmes
d'exploitation (Windows, Linux), ou applications (Logiciel de Comptabilité,
Microsoft Office) comme un simple logiciel, sur un ou plusieurs ordinateurs
(ou serveurs), peu importe le système d’exploitation, au lieu de ne pouvoir en
installer qu'un seul par machine.
Dans le langage courant ces ordinateurs virtuels sont appelés machines
virtuelles (Virtual Machine ou VM) ou encore environnement virtuel (Virtual
Environnent ou VE).
Cela peut sembler anormal de vouloir simuler plusieurs machines sur
une seule. Un système d'exploitation est conçu pour utiliser au mieux un
matériel qui est entièrement sous son contrôle.
Cependant, grâce à un hyperviseur (plate-forme permettant de
virtualiser les systèmes d'exploitation afin de travailler sur la même machine
physique) les ressources de la machine physique sont gérées et partagées entre
les machines virtuelles.
L’image suivante est une représentation de ce que nous venons de lire  :

2- Pourquoi virtualiser ?

A l’époque où les ordinateurs n’étaient capables de ne faire exécuter


qu’un seul processus en même temps, l’intérêt de se diriger vers un système
supportant la gestion multiprocessus était de pouvoir optimiser les ressources
de calcul. La virtualisation va plus loin encore, nous allons voir ici les différents
intérêts qu’elle porte.

4
Nous allons voir au cours de cette partie différents avantages que la
virtualisation peut apporter. Nous aborderons différents points tels que la
sécurité, le cout, ainsi que les performances.

2.1- La sécurité

La virtualisation va permettre une isolation des différents


environnements logiciels au niveau des ressources physiques. La
communication entre les différentes machines virtuelles sera uniquement
possible via des connexions réseau de manière identique à la communication
entre deux machines physiques. L'isolation est telle que la compromission d’un
système invité par du code malicieux ne pourra pas se propager à d’autres
systèmes invités. Il sera donc tout à fait possible d'isoler chaque service sans
devoir acheter un nouveau serveur à chaque fois.
Un problème de sécurité pourrait apparaitre si un système invité avait la
possibilité de lire les données mémoire ou disque d'un autre système invité. De
la même façon, si deux applications de deux systèmes invités tentent d'accéder
à une même ressource physique, il se produira une interférence.
Avec un système de virtualisation, il sera possible de gérer les accès aux
ressources physique de manière à éviter les conflits. Ceci pourra se faire soit
par l'allocation de temps d'accès soit par l'allocation exclusive.
Une autre application très intéressante pour les professionnels et les
chercheurs en sécurité est l'observation de logiciels malveillants à travers de
systèmes d'exploitation invités surveillés. Ce type d'utilisation permettra de
suivre l'évolution de l'infection d'un système. En outre, il sera possible de
manipuler ces systèmes d'exploitation pour revenir en arrière et expérimenter
diverses techniques de désinfection et de détection.

2.2- le cout

5
Actuellement, nous réalisons le fait que les serveurs sont largement sous
utilisés. En effet, une étude Gartner a montré qu'en moyenne les serveurs sont
utilisés à 5% de leur capacité.
La sous-utilisation de serveurs empire avec la présence de serveurs en hot
spare. Un tel serveur est un serveur qui attend un dysfonctionnement du
primaire pour prendre le relais. En absence de dysfonctionnement, ce serveur
n'effectue aucun travail alors qu'il consomme de l'énergie et prend de la place
en centre de données. Avec les coûts grandissants des matières premières
énergétiques et donc a fortiori l’électricité, les gestionnaires de parcs serveurs
se retrouvent contraints de se soucier des enjeux d’optimisation de la
consommation électrique. De plus, il est nécessaire de gérer des contraintes
liées au manque d’espace dans les centres de données dont le prix augmente à
cause de la demande croissante.
Un hébergeur de serveurs va pouvoir bénéficier de la virtualisation par le biais
d'une gestion de ressources plus fine. Il va lui être possible de gérer finement la
répartition des ressources physiques entre les différents serveurs. Il va
également bénéficier de fonctionnalités de comptabilité de l'utilisation des
ressources pour pouvoir proposer une facturation plus adaptée à l'utilisation
de ces clients.

2.3- Criticité et performances

L'accumulation de systèmes invités sur un même système physique


augmente sa criticité. Une panne matérielle rendra indisponibles tous les
systèmes invités. Pour pallier à la criticité accrue du système physique, des
solutions ont été prévues.

La solution la plus basique est de prévoir la possibilité de faire des


images des systèmes invités.

6
Des taches très longues à effectuer vont pouvoir être sauvegardés en cours
d’exécution. Il sera ensuite possible de relancer ces tâches à partir de ce point
en cas de panne.
Un autre exemple de l’utilisation de ce procédé est le clonage de différentes
instances d’un invité.
Par exemple, si plusieurs tâches nécessitent un même travail préliminaire long,
il sera possible de faire effectuer dans une première instance ce travail, ensuite
de la cloner autant de fois qu’il y a d’autres tâches et de les lancer séparément.

Une solution plus efficace pour palier à la criticité des serveurs de


virtualisation est la migration dynamique de systèmes invités. Le prérequis est
d’avoir un support de stockage accessible en réseau.

Un système invité est exécuté sur un premier serveur. Dans le cas d’une
panne matérielle ou d’une maintenance planifiée, il sera possible de migrer
dans de très courts délais ce système vers une autre machine tout en
sauvegardant son état avant l'interruption. Ce procédé permet à lui seul de
réduire la criticité des systèmes individuels à un niveau largement acceptable.
Il fait reposer une plus grande criticité sur les systèmes de stockage en réseau
qui peuvent cependant être dédoublés.

Une autre utilité de ce procédé en termes de performances va être de


pouvoir allouer des ressources à la volée aux systèmes invités. Dans le cas
d’une montée en charge d’un système invité, il sera possible de l’isoler sur un
serveur en déplaçant les autres systèmes présents à ces cotés sur d’autres
serveurs moins chargés. Ce procédé peut également être utile dans un objectif
de réduction de la consommation électrique d’un parc de serveur. Il est
envisageable de n’utiliser que peu de machines lorsque le système est soumis à
une faible charge et d’allumer progressivement les autres machines en fonction
de la montée en charge. Ceci nécessite une gestion de l’allumage électrique du

7
serveur par le réseau mais bon nombre de serveurs récents disposent de tels
outils.

2.4- Conclusion

Au final, la virtualisation présente de nombreuses réponses à des

problèmes qui se posent aujourd’hui que ce soit au niveau logiciel avec une

nécessité de sécurisation, ou au niveau énergétique avec la forte augmentation

du cout de l’énergie électrique.

3- Les Types de virtualisation

Nous avons 4 types de virtualisations :


-La virtualisation de serveur
-La virtualisation d’application
-La virtualisation de postes de travails
-La virtualisation de stockage.

3.1- La virtualisation de serveur :

La virtualisation de serveur permet de regrouper plusieurs serveurs


physiques sous-employés sur un seul hôte qui exécute des systèmes virtuels. Il

8
permet aussi de réduire la consommation électrique et le nombre
d’administrateurs. Il participe beaucoup à la réalisation des économies (locaux,
consommation électrique).

La virtualisation de serveurs vise à héberger plusieurs systèmes


d’exploitation sur une ressource matérielle unique. On peut répertorier quatre
types de virtualisations de serveurs.

9
3.1.1- Hyperviseur de Type 1

Un hyperviseur de type 1 est un programme qui s’installe directement


sur le matériel et qui permet de contrôler les échanges entre les ressources
matérielles (processeur, mémoire RAM, etc.) et les systèmes d’exploitation
(OS).
Chaque OS est parfaitement
isolé et indépendant des autres
systèmes.

3.1.2- Hyperviseur de Type 2

L’hyperviseur de type 2, aussi


appelé émulateur, permet d’effectuer
de la virtualisation sur un système
déjà déployé, ou sur un poste client.
L’émulateur s’installe sur le système
d’exploitation hôte, de la même
manière qu’une application classique.
L’émulateur fait alors le relais entre

10
les ressources offertes par l’OS hôte et les systèmes d’exploitation virtualisés.
L’émulateur est donc moins optimisé.

3.1.3- Virtualisation niveau OS

La virtualisation niveau OS
est une forme un peu particulière.
L’OS hôte et les OS virtualisés
partagent le même noyau. Ce
système a l’avantage d’être très
léger, mais tous les systèmes
déployés sur le serveur doivent
posséder le même noyau, ce qui
empêche d’installer des systèmes
hétérogènes (exemple Windows et
Linux).
3.1.4- Para-virtualisation

La dernière forme est la para-


virtualisation. Il s’agit d’un système
basé sur un hyperviseur installé sur le
matériel qui contrôle les échanges de
ressources.
Cependant, l’hyperviseur
apporte des modifications dans le
noyau des OS virtualisés. Par
conséquent, ce type de virtualisation
n’est possible qu’avec des systèmes
libres, Open source.

11
3.2- La virtualisation des postes de travail

La virtualisation des postes de travails permet aux administrateurs


systèmes et réseaux de gérer beaucoup plus facilement les postes de travail de
l’entreprise et de répondre avec flexibilité aux demandes des utilisateurs. Un
poste de travail virtualisé ou bureau virtuel peut être hébergé soit directement
sur l’ordinateur du client soit sur un serveur dans le centre de données.

Figure : virtualisation
des postes de travail

12
La virtualisation de postes de travail est une technique qui vise à réduire
la dépendance entre l’utilisateur et son ordinateur. Il s’agit donc de virtualiser
l’environnement de travail (le bureau) de l’utilisateur.

On retiendra au total trois formes de virtualisation de bureau :


 La Virtualisation Desktop Infrastructure
 La Streaming OS
 L’hyperviseur client

3.2.1- Virtualization Desktop


Infrastructure (VDI)

Dans le système VDI, il existe une infrastructure composée d’au moins


un serveur de virtualisation. Ce serveur qui fonctionne à l’aide d’un
hyperviseur héberge plusieurs systèmes d’exploitation complets. Chaque
système sous forme de VM correspond à un environnement utilisateur.
L’utilisateur se connecte alors via le réseau informatique à l’un de ces OS. C’est
donc le serveur de virtualisation qui effectue tous les calculs et exécute les
applications, tandis qu’il envoie uniquement l’affichage (l’écran) sur le poste de
l’utilisateur.

13
3.2.2- Streaming OS

Le streaming OS est un système qui se compose d’un serveur de


virtualisation qui communique à l’utilisateur son environnement stocké sous
forme d’un paquet au sein d’un serveur de stockage. Ainsi, l’ordinateur client,
qui ne possède aucun OS préinstallé, effectue une demande auprès du serveur
de virtualisation qui lui envoie son système d’exploitation. Cette fois-ci, les
calculs et les applications seront traités par l’ordinateur de l’utilisateur.

14
3.2.3-Hyperviseur client

L’hyperviseur client consiste à installer un hyperviseur, comme on le


ferait pour un serveur de virtualisation, mais sur un poste client. L’utilisateur
sera donc en capacité d’exécuter plusieurs OS simultanément et de manière
indépendante sur son ordinateur.

3.3- La virtualisation d’application

Elle permet de séparer complètement l'application du système


d'exploitation hôte et des autres applications présentes afin d'éviter les conflits.
En outre elle peut être définie comme la technologie qui permet de séparer
l'environnement du bureau et des applications associées de la machine
physique.

15
La virtualisation d’applications s’approche de la logique de la
virtualisation de postes de travail. L’objectif est de simplifier le déploiement et
la maintenance des applications.

On retiendra deux types de virtualisation d’applications :


 La virtualisation de la présentation
 Le streaming d’applications

3.3.1- Virtualisation de la présentation

Dans ce contexte, un serveur de virtualisation exécute les applications,


alors que l’utilisateur s’y connecte. C’est le serveur qui exécute l’application et
effectue les calculs, puis il renvoie l’affichage sur le poste de l’utilisateur.
Cette technique est semblable au VDI.

16
3.3.2- Streaming d’applications

L’architecture du streaming d’applications est composée d’un serveur de


virtualisation qui stocke des applications préalablement empaquetées. L’utilisateur
de son poste envoie une requête, puis le serveur transmet le paquet avec l’application.
Sur le poste client, l’application s’exécute dans une bulle applicative qui l’isole
parfaitement du système d’exploitation, évitant les problèmes de paramétrage et de
compatibilité.

17
3.4- La virtualisation de stockage

La virtualisation des stockages permet d’exploiter au maximum les


ressources, d’exploiter au mieux le stockage des disques durs. Dans un
premier, temps pour centraliser et sécuriser les données, il faudrait que le
centre de donnée s'équipe d'un SAN (Storage Area Network). Un des plus
grands défis de la virtualisation reste le stockage. Dans les faits, c’est le plus
souvent le stockage qui fait exploser les coûts, et crée des engorgements et des
pertes de performances. L’infrastructure, en l'occurrence le stockage, s’il est
mal dimensionné, ralentit les applications. Le NAS (Network Attached
Storage) est effectivement un élément de stockage attaché directement au
réseau local d'une entreprise. Il se configure par le biais d'une application web
comme le navigateur par exemple.

3.5- Conclusion

Ces 4 types de virtualisations présentent chacun ses caractéristiques,

différents de par leur tâche mais ont tous le même objectif : optimiser le

fonctionnement du réseau et réduire l’utilisation de matériels physiques .

18
II. Présentation de VMware vSphere ESXi 6.5

Quand on parle de virtualisation, trois grands noms reviennent souvent :


 Citrix
 Hyper-V (Microsoft)
 VMware

Nous allons nous intéresser, dans cet article, à VMware et plus


précisément à l’une de ces solutions de virtualisation : VMware vSphere
ESXi 6.5.
Après une présentation de vSphere ESXi 6.5, nous verrons comment
l'installer puis nous effectuerons les configurations post-installations.

1- Qu’est-ce que VMware vSphere ESXI 6.5

VSphere ESXi 6.5 est un hyperviseur de Type 1 et permet de gérer et


virtualiser des ordinateurs ou des serveurs.
Pour rappel, les hyperviseurs de Type 1 (Xen, vSphere, Hyper-V Server) sont
des systèmes installés directement sur le matériel, à la différence des

19
hyperviseurs de Type 2 (VMware Workstation, VMware Fusion ...) qui sont,
pour leur part, installés sur la couche logicielle (Windows, OSX …).
Etant un Hyperviseur de Type 1, vSphere ESXi 6.5 a l’avantage de concentrer
un maximum de ressources pour les systèmes d’exploitation dit « Invités ».

Un serveur vSphere ESXi 6.5 peut prendre en charge


jusqu'à 1024 machines virtuelles et peut supporter jusqu'à 480 CPU, 6 TB de
RAM et jusqu'à 2048 disques durs virtuels par hôte.
Une Machine Virtuelle peut supporter
jusqu'à 128 CPU virtuels, 4 TB de mémoire vive et des disques virtuels
jusqu'à 62 TB.
Outre la création de machine virtuelle, vSphere ESXi dispose de nombreuses
fonctionnalités qui permettent de gérer au mieux les différentes VMs. Parmi
ces fonctionnalités, on trouve le :

- vMotion : vMotion est une fonctionnalité permettant la migration à


chaud (sans avoir à éteindre la VM) entre 2 hôtes ESXi. Ainsi lors d'une
opération de maintenance, il n'y a plus d'interruption de service. Il existe
le même principe pour la partie stockage des VM (Storage vMotion)

20
- vSphere HA : High Avaibaility est une fonctionnalité permettant un
redémarrage automatique des VM après une panne sur l'hôte.
- vShield Endpoint : c'est un système d'antivirus/antimalware
permettant de sécuriser les VM sur l'hôte.
Etc…
Ces fonctionnalités ne sont qu'une infime partie de celles proposées
par vSphere. De plus, il existe des fonctionnalités additionnelles, se
présentant sous la forme d'Appliance, permettant d'effectuer encore plus de
tâches comme par exemple vSphere Replication.
Tout comme la version précédente, vSphere ESXi 6.5 comporte trois types
d'éditions :
 Standard
 Entreprise
 Entreprise Plus

2-Composants VMware vSphere

Une introduction aux composants de VMware vSphere vous aide à en


comprendre les composants et leurs interactions.
VMware vSphere comporte les composants suivants :

Une couche de virtualisation fonctionne sur des serveurs physiques qui


analysent le processeur, la mémoire, le stockage et les ressources dans les
machines virtuelles multiples.
Il existe deux versions d'ESX :
 VMware ESX 4.1 contient une console de service intégrée. Elle est
disponible en tant qu'image de démarrage d'un CD-ROM installable.
VMware® ESX et  VMware ESXi 4.1 n'a pas de console de service. Il existe sous deux formes
VMware® ESXi :
VMware ESXi 4.1 Embedded et VMware ESXi 4.1 Installable. ESXi 4.1
Embedded est un microprogramme construit dans le matériel physique
d'un serveur. ESXi 4.1 Installable est un logiciel disponible en tant
qu'image de démarrage d'un CD-ROM installable. Vous installez le logiciel
ESXi 4.1 Installable sur le disque dur d'un serveur.

VMware® Le point central pour configurer, approvisionner et gérer des


vCenter Server environnements informatiques virtualisés.

21
Une interface permettant aux utilisateurs de se connecter à distance au
VMware® vCenter
vSphere Client Server ou ESX/ESXi depuis n'importe quel PC Windows.

VMware®
Une interface web permettant de gérer une machine virtuelle et d'accéder à
vSphere Web des consoles distantes.
Access
VMware®
Système de Système de fichier cluster de haute performance pour les machines
virtuelles ESX/ESXi.
fichiers de la
machine virtuelle
(VMFS)
VMware® Fonction permettant à une machine virtuelle unique d'utiliser des
Virtual SMP processeurs physiques multiples simultanément.

VMware vMotion permet de migrer en direct de machines virtuelles en


service depuis un serveur physique vers un autre serveur sans période
d'interruption avec une disponibilité de service permanente et une intégrité
de transaction complète. Storage vMotion permet de migrer des fichiers de
machine virtuelle d'une banque de données à une autre sans interruption
de service. Vous pouvez choisir de placer la machine virtuelle et tous ses
disques dans un seul emplacement ou sélection des emplacements séparés
pour le fichier de configuration de la machine virtuelle et chaque disque
virtuel. La machine virtuelle reste sur le même hôte pendant Storage
VMware® vMotion.
vMotion et La migration avec vMotion vous permet de déplacer une machine virtuelle
Storage vMotion sous tension vers un nouvel hôte. La migration avec vMotion permet de
déplacer une machine virtuelle vers un nouvel hôte sans interruption de
disponibilité de la machine virtuelle. La migration avec vMotion ne peut
pas servir à déplacer des machines virtuelles d'un centre de données vers
un autre.
La migration avec Storage Motion vous permet de déplacer les disques
virtuels ou du fichier de configuration d'une machine virtuelle sous tension
vers une nouvelle banque de données. La migration avec Storage vMotion
vous permet de déplacer le stockage d'une machine virtuelle sans
interruption de disponibilité de la machine virtuelle.

22
VMware® Haute Fonction qui offre une haute disponibilité aux machines virtuelles. En cas
de panne du serveur, les machines virtuelles affectées sont redémarrées sur
disponibilité (HA) d'autres serveurs de production disposant de surcroît de capacité.

VMware® Fonction qui affecte et équilibre la capacité informatique dynamiquement


Distributed dans les collections de ressources matérielles pour les machines virtuelles.
Resource Cette fonction comporte des possibilités de gestion d'alimentation
Scheduler distribuée (DPM) permettant au centre de données de réduire
(DRS) significativement sa consommation d'énergie.

VMware® Fonction offrant une interface standard pour VMware et des solutions tiers
vSphere SDK pour accéder à VMware vSphere.

Quand Tolérance aux pannes est activée pour une machine virtuelle, une
Tolérance aux seconde copie de la machine originale (ou primaire) est créée. Toutes les
actions effectuées sur la machine virtuelle primaire sont également
pannes effectuées sur la seconde machine virtuelle. Si la machine virtuelle primaire
VMware® devient indisponible, la seconde machine devient active pour une
disponibilité continue.

La fonction comporte un commutateur virtuel distribué (vDS), qui s'étend


commutateur sur de nombreux hôtes ESX/ESXi; ce qui permet de réduire d'une manière
significative les activités de maintenance du réseau en cours et d'augmenter
distribué la capacité du réseau. Ceci permet à des machines virtuelles de conserver
vNetwork (vDS) une configuration réseau cohérente pendant qu'elles migrent sur plusieurs
hôtes.

Fonction qui simplifie la gestion de configuration de l'hôte via des règles de


configuration personnalisée. Les règles du profil d'hôte capturent le plan
d'action d'une configuration d'hôte validé, connue et elles l'utilisent pour
configurer la gestion du réseau, le stockage, la sécurité et d'autres
Profils d'hôte paramètres dans les hôtes multiples. Les règles du profil d'hôte surveillent
également la conformité aux paramètres de la configuration standard de
l'hôte à travers le centre de données. Les profils d'hôte réduisent les étapes
manuelles impliquées dans la configuration d'un hôte et peuvent aider à
maintenir l'uniformité et l'exactitude dans le centre de données.

Architecture de
stockage Un cadre plug-in partenaire de stockage permettant une souplesse de
certification de baie accrue et une amélioration de la performance
enfichable optimisée de la baie. PSA est un cadre I/O multivoies permettant à leurs
(PSA) partenaires de stockage d'activer leur baie de manière asynchrone pour des
programmes de sortie ESX. Les partenaires VMware peuvent livrer des
comportements équilibrant la charge multivoie améliorant la performance

23
qui sont optimisés par chaque baie.

3-Topologie physique du centre de données vSphere

Un centre de données VMware vSphere typique comporte des

assemblages par blocs physiques de base tels que des serveurs de virtualisation

x86, des réseaux et baies de stockage, des réseaux IP, un serveur de gestion et

des postes de travail clients.

Cette topologie physique du centre de données vSphere est illustrée dans la figure.

24
La topologie du centre de données vSphere comporte les éléments suivants.

Serveurs industriels standard x86 exécutant ESX/ESXi sans système


d'exploitation. Le logiciel ESX/ESXi alimente en ressources et exécute les
machines virtuelles. Chaque serveur informatique est appelé hôte autonome dans
Serveurs
l'environnement virtuel. Vous pouvez regroupes plusieurs serveurs x86 aux
informatiques configurations similaires connectés aux mêmes sous-systèmes réseau et de
stockage pour fournir un ensemble agrégé de ressources dans l'environnement
virtuel appelé cluster.

Les baies SAN Fibre Channel, baies SAN iSCSI et baies NAS sont des
technologies de stockage largement utilisées prises en charge par VMware vSphere
Réseaux et baies pour répondre aux besoins en stockage du centre de données. Les baies de
de stockage stockage sont connectées et partagées entre groupes de serveurs dans les réseaux
de zone de stockage. Cet arrangement permet d'agréger des ressources en stockage
et offre plus de souplesse pour leur approvisionnement aux machines virtuelles.

Chaque serveur informatique peut avoir plusieurs cartes réseaux pour fournir une
Réseaux IP haute bande passante et une gestion de réseaux fiable à tout le centre de données
VMware vSphere.

vCenter Server fournit un point de surveillance unique du centre de données.


Il offre des services essentiels du centre de données : la commande d'accès, la
surveillance de performance et la configuration. Il unifie les ressources en
provenance des serveurs informatiques individuels à partager entre les machines
virtuelles dans tout le centre de données. Pour le faire, il gère l'attribution des
machines virtuelles aux serveurs informatiques et l'attribution des ressources aux
vCenter Server machines virtuelles dans un serveur informatique donné en fonction des stratégies
que l'administrateur système définit. Les serveurs informatiques continuent de
fonctionner même dans l'éventualité improbable où vCenter Server deviendrait
inaccessible (par exemple si le réseau est coupé). Les serveurs peuvent être gérés
séparément et continuent d'exécuter les machines virtuelles qui leur sont affectées
selon la dernière affectation de ressources réglée. Une fois la connexion au vCenter
Server restaurée, il peut de nouveau gérer le centre de données.

Clients de
gestion VMware vSphere offre plusieurs interfaces pour la gestion du centre de données et
l'accès à la machine virtuelle. Ces interfaces comportent VMware vSphere Client
(vSphere Client), un accès web via le navigateur web, vSphere Command-Line

25
Interface (vSphere CLI) ou vSphere Management Assistant (vMA).

4-Les nouveautés de vSphere ESXI 6.5

Entre la dernière version, VMware vSphere ESXi 5.5, et vSphere


ESXi 6.5, de nombreuses améliorations ont été apportées.
Tout d'abord, le client Web vSphere a été amélioré et sa vitesse d'exécution a
augmenté depuis la précédente version.

Ensuite, les capacités de virtualisation ont été doublées voire même


triplés. Par exemple, dans la version 5.5, un hôte vSphere ne pouvait
supporter que 4 TB de RAM. Maintenant un hôte vSphere peut en supporter
12.
Enfin des fonctionnalités ont été améliorés telles que vSphere vMotion. Les
migrations à chaud de VM peuvent maintenant se faire sur de longues
distances plus rapidement.

VMware vSphere ESXi 6.5 apporte également une nouvelle


fonctionnalité : la bibliothèque de contenu. Elle permet de gérer les
templates de VM, les ISO ou les scripts d'un seul endroit. De plus, il est
possible de partager ces éléments avec les autres serveurs vSphere de votre
organisation.
Pour en savoir plus sur ces fonctionnalités, vous pouvez vous rendre à cette
adresse :

http://www.vmware.com/files/pdf/vsphere/VMW-WP-vSPHR-Whats-New-6-0-
PLTFRM.pdf.

5-Installation de VMware vSphere ESXI 6.5

5.1- Prérequis

26
Afin de pouvoir installer et utiliser VMware vSphere ESXi 6.5, vous
devez impérativement l'installer sur un serveur disposant d'un processeur
supportant la technologie Intel-VT ou AMD-V. Ces dernières permettent
d'exécuter plusieurs systèmes d'exploitation en même temps sur la même puce.
Sans cette technologie, vous ne pourrez pas utiliser VMware VSphere.

De plus, il est recommandé d'utiliser un serveur disposant d'une grande


capacité de stockage et une grande capacité en termes de RAM selon le type de
machine virtuelle que vous souhaitez faire tourner. En effet, si vous choisissez
de virtualiser un serveur SharePoint et un serveur Exchange sur le même
hôte, il vaut mieux disposer d'une grande capacité de RAM. En revanche, si
vous optez pour des serveurs Linux sans interface graphique, votre besoin de
RAM sera beaucoup moins conséquent.

Le site officiel de VMware propose une liste de serveur étant apte ou


non à l'installation de VMware vSphere ESXi 6.5. Vous trouverez le lien ci-
dessous :

Lien vers le site de VMware


http://www.vmware.com/resources/compatibility/search.php

5.2- Procédure d'installation

- Téléchargement

27
VMware ESXi 6.5 est gratuit, mais il requiert un numéro de série gratuit
pour passer la version d'évaluation de 60 jours en une version complète.
Pour télécharger VMware ESXi, vous serez donc obligé de créer
gratuitement un compte sur vmware.com.
Lorsque vous tenterez de télécharger VMware ESXi, VMware générera un
nouveau numéro de série : VMware vSphere Hypervisor 6 License.

Pour commencer, choisissez le téléchargement "ESXi ISO image".


Ensuite, gravez ce fichier iso et démarrez votre ordinateur sur le CD gravé.

Au démarrage, vous verrez un menu "ESXi 6.5.0 standard Boot Menu".


Appuyez sur Enter.

28
L'installeur démarre.

29
L'installation d'un serveur ESXi 6.5.0 est, en apparence, identique à celle du
serveur ESXi 5.
Pour connaitre le matériel compatible avec VMware ESXi 6.5.0, consultez la
page "VMware Compatibility Guide" du site de VMware.
Appuyez sur Enter.

Acceptez le contrat de licence en appuyant sur F11.

30
VMware ESXi va détecter les disques durs présents dans votre ordinateur.

Sélectionnez le disque dur sur lequel vous souhaitez installer VMware ESXi.

31
Vous devez maintenant choisir la disposition de votre clavier. Pour cette
installation, nous allons choisir "French". Sachez que vous pourrez modifier
votre choix une fois l'installation terminée. Une fois votre choix effectué,
pressez "Enter" pour valider.

Votre méthode de saisie choisie, vous devez entrer un mot de passe. Ce


dernier vous permettra de vous connecter au serveur et effectuer les opérations
d'administration. Ce mot de passe doit comporter.
 Au moins une majuscule
 Un chiffre
 6 caractères minimum

VMware ESXi va récupérer des informations supplémentaires concernant


votre ordinateur, et notamment vérifier si la virtualisation du processeur est
activée dans votre BIOS.

32
SI elle n'est PAS activée, VMware ESXi affichera cet avertissement : Hardware
Virtualization is not a feature of the CPU, or is not enabled in the BIOS.

Pour confirmer l'installation de VMware ESXi sur le disque dur souhaité,


appuyez sur F11.

L'installation de vSphere peut prendre plusieurs minutes.

33
Une fois l'installation complétée, retirez le CD du lecteur CD/DVD
Vous devriez avoir un message confirmant le succès de l'installation de cette
dernière.

Puis appuyez sur Enter pour redémarrer l'ordinateur.

Au redémarrage, VMware ESXi démarrera.

Votre hyperviseur est à présent installé. Cependant, il reste quelques


configurations à faire afin de pouvoir utiliser au mieux notre serveur de
virtualisation.

34
5.3- Configuration Post-installation

35
Par défaut, VMware ESXi reçoit automatiquement une adresse IPv4 depuis le
serveur DHCP de votre réseau.
Néanmoins, tout serveur doit toujours posséder une adresse IP statique.
Pour configurer les paramètres réseau du serveur VMware ESXi, appuyez sur
F2 (Customize System/View Logs).

Connectez-vous avec le compte root.

36
En sélectionnant la section "Configure Management Network", vous verrez que
votre serveur possède :
 Localhost comme nom
 Une adresse IPv4 attribuée par votre serveur DHCP (dans notre cas,
l'adresse du serveur DHCP correspond à l'adresse IP de notre routeur)
 Une adresse IPv6
Appuyez sur Enter pour modifier ces paramètres.

Changez votre configuration IP en sélectionnant, avec la barre Espace : "Set


Static IP address and Network Configuration"

37
Puis renseigner l'IP de votre choix. Pour les besoins de cet article, nous
allons entrer l'adresse :

Pour valider la nouvelle adresse IP, pressez la touche "Entrer" puis appuyez
sur "Esc" pour retourner à la page d'accueil. Un message apparait vous
demandant de confirmer la nouvelle configuration.

38
Entrer "Y" pour valider et appliquer les changements

Pour pouvoir sécuriser votre serveur ESXi avec un certificat valide, il est
fortement recommandé de lui définir un nom unique sur votre réseau.
En effet, le nom de votre serveur devra être indiqué comme "nom commun"
dans le certificat SSL pour que celui-ci soit valide pour votre serveur.
Pour modifier le nom de votre serveur, allez dans : DNS Configuration.

39
Sur l'écran d'accueil de VMware ESXi, vous verrez que votre serveur
ESXi possède bien un nom et une adresse IP statique.

40
Il existe plusieurs méthodes pour administrer un serveur vSphere :

 vSphere Client : simple logiciel à installer vous permettant


d'administrer votre serveur.
 vCenter Server : ce dernier permet de gérer plusieurs
serveurs vSphere en même temps et permet d'effectuer des tâches
supplémentaires (création de Cluster entre deux hôtes, Gestion de la
HA, gestion de toutes les machines virtuelles, etc...) Si vous ne disposez
que d'un seul vSphere, il est superflu d'installer vCenter, le
client vSphere est largement suffisant pour les tâches
d'administrations basiques.
 vSphere Web Client : Le vSphere Web Client permet de se
connecter au serveur vCenter depuis un navigateur et permet donc
d'effectuer les mêmes tâches d'administrations (voire plus) depuis le
navigateur.

41
On va se connecter à notre serveur ESXI 6.5 par un navigateur web, on
met l’adresse IP de notre serveur ESXI sur la barre de navigation

On clique sur Paramètres avancés


Puis sur Continuer vers le site 192.168.1.10 (dangereux)

42
Pour le nom d’utilisateur c’est root, et le mot de passe qu’on a déjà
entrée

Et voilà l’interface d’ESXI, Pour accédés au paramètres d’ESXI en met root


comme login et le mot de passe qu’on a déjà entrée

5.4- Création d’une machine virtuelle

43
Click sur machines virtuelles, puis sur Créer/Enregistrer une machine
virtuelle et on suivre les étapes de création de la machine virtuel.

Sélectionner crée une machine virtuelle

44
On vas entrer un nom pour la machine virtuelle, et la famille du système
d’exploitation ainsi que la version du système.

Sélectionnez la banque de données dans laquelle stocker les fichiers de


configuration et de disque.

Pour notre exemple ont déjà une seule banque de donnés donc sera
sélectionnée automatique

Configuration matériel virtuel et les autres options de la machine virtuelle

45
Ici ont vas sélectionner l’image du system d’exploitation depuis notre banque
de donnée s’il existe,
Sinon on va le faire ultérieurement.

On peut vérifier les paramètres qu’on a configurer avant de terminer l’assistant


de création d’une machine virtuelle.

46
Le nom de notre nouvelle VM s’affiche avec quelques paramètres, qui indique
qu’on a bien crée la MV.
On va Ouvrir notre VM à partir du consol a distant

47
Sur les paramètres de la machine

Sélectionner local client pour la location d’image d’installation

48
On sélection l’image, Puis en clique sur ouvrir puis OK

Redémarrer la machine

49
L’installation commence

Maintenant on suivre les simples étapes d’installation d’un system


d’exploitation sur une machine physique, mais pour nous c’est sur une
machine virtuelle.

50
51
52
6- VMware Tools
VMware Tools est une suite d'utilitaires que vous installez dans le
système d'exploitation d'une machine virtuelle.

VMware Tools améliore les performances d'une machine virtuelle et permet


d'utiliser un grand nombre de ses fonctions d'utilisation simples dans les
produits VMware. Les fonctions ci-dessous ne sont que quelques exemples des
fonctions disponibles uniquement si VMware Tools est installé :
 Meilleures performances significatives des graphiques et de Windows
Aero dans les systèmes d'exploitation qui prend en charge Aero
 Fonction Unity qui permet à une application dans une machine virtuelle
d'apparaître sur le bureau de l'hôte comme n'importe quelle autre
fenêtre d'application
 Dossiers partagés entre les systèmes de fichiers de l'hôte et de l'invité
 Copie et collage de texte, de graphiques et de fichiers entre la machine
virtuelle et le bureau de l'hôte ou du client
 Amélioration des performances de la souris
 Synchronisation de l'horloge dans la machine virtuelle avec l'horloge sur
le bureau de l'hôte ou du client
 Scripts qui permettent d'automatiser les opérations du système
d'exploitation invité
 Exécute des scripts de mise au repos avant un événement freeze (figer)
et après un événement thaw (libérer)
 Active la capture des snapshots mis au repos de systèmes d'exploitation
invités
 Collecte périodiquement des informations relatives à l'utilisation du
réseau, du disque et de la mémoire auprès du système d'exploitation
invité et l'envoie aux hôtes ESXi.
 Envoie un signal de pulsation à chaque machine virtuelle toutes les
secondes et collecte des informations de signaux de pulsation invités
auprès des systèmes d'exploitation invités. VMware HA exploite les
informations fournies par les signaux de pulsation pour déterminer la
disponibilité des machines virtuelles.
 Transporte l'environnement OVF jusqu'aux systèmes d'exploitation
invités à l'aide de la variable d'environnement de système d'exploitation
invité guestinfo.ovfEnv qui contient le document XML.

Bien qu'un système d'exploitation client puisse fonctionner sans VMware


Tools, de nombreuses fonctions VMware ne sont pas disponibles si vous ne
l'installez pas. Par exemple, si vous n'avez pas installé VMware
Tools sur la machine virtuelle, vous ne pouvez pas obtenir les informations de
signaux de pulsation fournies par les systèmes d'exploitation invités ou vous ne
pouvez pas utiliser les options d'arrêt ou de redémarrage à partir de la barre
d'outils. Vous pouvez uniquement utiliser les options d'alimentation et vous
devez arrêter vos systèmes d'exploitation invités à partir de chaque console de

53
machine virtuelle. Vous ne pouvez pas utiliser VMware Tools pour connecter et
déconnecter les périphériques virtuels ni pour réduire les disques virtuels.

VMware recommande vivement de toujours exécuter la dernière version


de VMware Tools. Vous pouvez configurer vos machines virtuelles pour
qu'elles recherchent et appliquent automatiquement les mises à niveau de
VMware Tools à chaque fois que vous les mettez sous tension.

7-VMware vCentre Server


7.1- Qu’est-ce que VMware vCenter Server ?

VMware vCenter Server est un hub universel servant à gérer votre


environnement VMware vSphere. vCenter Server offre une gestion unifiée de
l’ensemble des hôtes et des machines virtuelles d’un datacenter à partir d’une
même console. Il permet aux administrateurs de renforcer le contrôle, de
simplifier les tâches courantes et de réduire la complexité et les coûts de
gestion des environnements informatiques.
En Bref Avantages
VMware® vCenter Server est une • Analyse et résolutions rapides des problèmes grâce
plate-forme évolutive et à une visibilité approfondie de vSphere et de son
extensible permettant de gérer infrastructure sous-jacente.
proactivement la virtualisation et • Amélioration de la réactivité informatique grâce à
offrant une visibilité approfondie une gestion proactive de l’environnement vSphere,
de l’infrastructure virtuelle. avec un provisionnement rapide, un équilibrage
VMware vCenter Server gère les automatique des charges de travail des machines
environnements vSphere de virtuelles et des workflows d’automatisation prêts à
façon centralisée et simplifie les l’emploi.
tâches courantes, améliorant
considérablement le contrôle • Évolutivité pour répondre aux besoins des
administratif de l’environnement. environnements d’entreprise les plus exigeants,
pouvant comporter jusqu’à 10 000 machines
virtuelles.

54
- Utilisation de VMware vCenter Server dans
l’entreprise
VMware vCenter Server est une plate-forme évolutive et extensible de
gestion de la virtualisation. Il offre aux départements informatiques les
avantages suivants :

 Gestion centralisée. vCenter Server permet aux départements


informatiques d’organiser, de provisionner rapidement et de configurer
tout un environnement informatique depuis la même interface,
réduisant ainsi les coûts d’exploitation. Grâce à une surveillance
rigoureuse et cohérente des performances de tous les composants
critiques (notamment des processeurs, de la mémoire, des ressources de
stockage et du réseau), les administrateurs disposent des informations
détaillées dont ils ont besoin.
 Automatisation des tâches opérationnelles. La planification des
tâches et l’envoi d’alertes améliorent la réactivité en réponse aux besoins
et hiérarchisent l’exécution des opérations selon leur degré d’urgence.
 Contrôle d’accès sécurisé. Des dispositifs fiables d’octroi de
permissions et l’intégration avec Microsoft® Active Directory
garantissent l’accès autorisé à un environnement et aux machines
virtuelles qu’il contient. Il est possible de déléguer des responsabilités
aux administrateurs système.
 Gestion de la disponibilité et des ressources. Les administrateurs
peuvent configurer et gérer VMware vMotion, Storage vMotion, VMware
High Availability (HA) et Fault Tolerance depuis VMware vCenter
Server.
 Niveaux de sécurité supérieurs. La mise en conformité aux normes
en matière de correctifs est assurée automatiquement par VMware
vCenter Update Manager, ce qui permet aux entreprises de protéger leur
infrastructure virtuelle contre les vulnérabilités.
 Automatisation de l’efficacité énergétique. Avec VMware
Distributed Power Management, les entreprises peuvent réduire leur
consommation électrique et rendre le datacenter plus respectueux de
l’environnement.

- Fonctionnement de VMware vCenter Server

55
La plate-forme VMware vCenter Server comprend plusieurs composants
fondamentaux qui fonctionnent ensemble pour former un hub évolutif de
gestion de la virtualisation. Les serveurs de gestion offrent des points centraux
pour l’administration des hôtes et des machines virtuelles. Les informations
d’inventaire et de performances sont stockées dans une base de données. La
connexion entre l’hôte et le serveur de gestion est assurée par un agent
vCenter.
Les administrateurs peuvent accéder à vCenter Server depuis le client
vSphere sur n’importe quel PC Windows ou utiliser le portail vCenter Web
Access pour un accès à distance via n’importe quel navigateur Web.
Les rôles et les permissions sont répliqués entre les serveurs de gestion, ce qui
permet aux administrateurs de gérer plusieurs plates-formes vCenter Server
depuis une même console. Grâce à un moteur de recherche, il est possible de
trouver rapidement des machines virtuelles, des hôtes ou des objets
d’inventaire situés à n’importe quel niveau de l’entreprise.

- Principales fonctions de VMware vCenter Server


 Un contrôle centralisé et une visibilité approfondie
de tous les niveaux de l’infrastructure virtuelle
 Surveillance en temps réel des éléments virtuels dynamiques.
vCenter Server détecte avec une grande sensibilité tous les éléments
virtuels et les composants physiques associés, notamment les serveurs
ou les ressources de stockage et de réseau partagées. Il propose des
événements et des déclencheurs d’alarme qui facilitent la surveillance de
l’environnement, ainsi que le diagnostic et la résolution des problèmes.
Les administrateurs peuvent visualiser les relations entre serveurs
physiques, machines virtuelles, réseaux et stockage à l’aide de cartes de
topologie dynamiques qui assurent une bonne configuration de vSphere.
vCenter Server surveille les performances et la disponibilité des
machines virtuelles et d’autres éléments virtuels, comme les pools de
ressources, grâce à des statistiques et des graphiques détaillés
consultables en temps réel.
 Déclencheurs d’alarme personnalisés. vCenter Server peut
générer des notifications et des alertes automatiques, et déclencher des
workflows automatisés pour résoudre les problèmes et les anticiper.
 Navigation et recherche simplifiées dans l’inventaire. Une
fonction de recherche globale permet d’accéder à l’inventaire complet de
plusieurs serveurs vCenter Server, en particulier les machines virtuelles,
les hôtes, les magasins de données et les réseaux, depuis n’importe quel
point de vCenter. La navigation est facilitée par une interface utilisateur
améliorée.

 Gestion proactive de VMware vSphere

56
 Provisionnement rapide et gestion simplifiée des correctifs.
Un assistant et des modèles vous permettent de créer en quelques
minutes des machines virtuelles ou des hôtes à l’aide de normes de
configuration pour limiter les erreurs et les interruptions de service.
Appliquez facilement des correctifs aux machines virtuelles et aux hôtes
avec vCenter Update Manager. Normalisez et validez les configurations
d’hôtes à l’aide de fonctions de profil d’hôte.
 Allocation dynamique des ressources pour garantir les SLA.
vCenter Server assure la surveillance continue de l’utilisation sur les
pools de ressources avec VMware DRS. Celui-ci permet la migration
intelligente des machines virtuelles entre les hôtes sans provoquer
d’interruption de service ni nuire aux contrats de niveaux de service
(SLA). Le résultat est un environnement informatique autogéré,
hautement optimisé et efficace, avec équilibrage intégré de la charge.
Lorsque les machines virtuelles d’un pool de ressources n’exigent pas de
surcapacité, VMware Distributed Power Management (DPM) place les
hôtes en veille pour réduire la consommation électrique, sans incidence
sur les SLA.
 Automatisation des workflows. vCenter Server comprend vCenter
Orchestrator, un puissant moteur d’orchestration qui simplifie la gestion
en permettant aux administrateurs d’automatiser plus de 800 tâches à
l’aide de workflows prêts à l’emploi, ou en assemblant des workflows par
glisser-déposer avec une interface conviviale.
 Disponibilité de vCenter Server. Une console de gestion du service
affiche l’état de santé des composants de vCenter Server. Les
administrateurs peuvent ainsi identifier et corriger rapidement les
problèmes dans l’infrastructure de gestion. VMware vCenter Server
Heartbeat (disponible sous licence distincte) améliore encore la
disponibilité en détectant l’ensemble des composants de vCenter Server
et en faisant basculer le serveur de gestion et la base de données sur un
serveur de secours via le LAN ou le WAN.

 Évolutivité et extensibilité

 Gestion à grande échelle. vCenter Server a été conçu d’emblée pour


gérer les environnements informatiques de grande envergure. Une
même instance de vCenter Server 4.0 peut gérer jusqu’à 300 hôtes et 3
000 machines virtuelles. Avec le module Linked Mode, vous pouvez
gérer jusqu’à 1 000 hôtes et 10 000 machines virtuelles depuis une
même console, sur 10 instances de vCenter Server.
 Architecture ouverte. Grâce aux API vCenter et à une extension
.NET, l’intégration est possible entre vCenter Server et d’autres outils. La
prise en charge de plug-ins personnalisés vers le client vSphere est
également assurée, ce qui protège votre investissement et vous laisse
libre de gérer votre environnement comme vous le souhaitez.

57
7.2- Installation vCenter Server 6.5

Cliquez sur Install pour démarrer l'assistant d'installation

Cliquez sur Next pour continuer.

58
Cochez la case d'accord CLUF en bas et appuyez sur Next.

Sélectionnez Embedded Deployment dans l'écran des options PSC. Appuyez


sur Next.

59
Tapez le nom complet (FQDN) pour vCenter Server. Cela doit correspondre à
l'enregistrement DNS A créé. Appuyez sur Next. 

60
 Tapez un mot de passe pour le compte administrator@vsphere.local. Laissez
tout le reste comme défini. Appuyez sur Next.

Puisque nous utilisons la base de données intégrée, le compte Windows Local


System fera très bien l'affaire. Appuyez sur Next.

61
Sélectionnez l'option de base de données intégrée et appuyez sur Next.

Laissez la sélection de port par défaut telle quelle et appuyer sur Next.

Remarque : Si vous avez déjà installé des logiciels supplémentaires qui


effectuent une liaison de port réseau, vous devriez éviter d’installer quoi que ce
soit d’autre, sauf si c’est absolument nécessaire.

62
Spécifiez le dossier d’installation de vCenter. Vous pouvez coller aux
paramètres par défaut ou Spécifier les vôtres. Appuyer sur Next.

Note : Pour les serveurs live. Je préfère personnellement un disque dédié pour
l’installation, d’autant plus si je virtualise le serveur vCenter.

63
Ici vous pouvez choisir de rejoindre le CEIP. Appuyez
sur Next. 

64
Et enfin, appuyez sur Install pour lancer le processus d'installation

Progression de l'installation ... cela peut prendre du temps alors prenez une
tasse de café !

65
Une fois l'installation terminée, vous êtes présenté avec cet écran.

L'installation de vCenter Server 6.5 pour Windows est assez simple si vous
préparez d'abord le terrain. Comparé aux versions antérieures, très peu a
changé, sauf que vCenter est maintenant un peu plus gourmand en
ressources.

66
Connectez-vous à l'interface de gestion de vCenter Server 6.5 pour accéder
aux paramètres de configuration de vCenter Server Appliance.
Remarque :
La session de connexion expire si vous maintenez l'interface de gestion
de vCenter Server Appliance inactive pendant 10 minutes.
On clique sur Launch vSphere Web Client pour lancez l’application.

- Connectez-vous en tant qu'utilisateur racine.


Le mot de passe racine par défaut est le mot de passe que vous définissez
lors du déploiement de vCenter Server Appliance.

67
7-3 Utilisation de vSphere Web Client

Utilisez vSphere Web Client pour connecter les systèmes vCenter Server et


gérer les objets de l'inventaire vSphere.

L'utilisation de vSphere Web Client nécessite un navigateur Web pris en


charge.

VMware a testé et prend en charge les systèmes d'exploitation invités et


versions de navigateur suivant pour vSphere Web Client.

Systèmes d'exploitation invités et versions de navigateur pris en


charge pour vSphere Web Client.

Système d’exploitation Navigateur

Microsoft Internet Explorer 10.0.19 et version


ultérieure.
Windows 32 bits et 64 bits
Mozilla Firefox : version 39 et ultérieures.

Google Chrome : version 34 et ultérieures.

Mac OS Mozilla Firefox : version 39 et ultérieures.


Google Chrome : version 34 et ultérieures.

68
Les versions ultérieures de ces navigateurs sont susceptibles de fonctionner,
mais n'ont pas été testées.

vSphere Web Client nécessite également l'installation d'Adobe Flash Player


version 16 à 23 avec le plug-in adapté à votre navigateur.

 Se connecter à vCenter Server à l'aide de vSphere Web Client .

Se connecter à vCenter Server à l'aide de vSphere Web Client pour gérer


l'inventaire vSphere.

 Se déconnecter de vCenter Server à l'aide de vSphere Web


Client .

Déconnectez-vous de vSphere Web Client pour vous déconnecter du


système vCenter Server.

 Utiliser le navigateur vSphere Web Client

Vous pouvez utiliser le navigateur pour parcourir et sélectionner des


objets dans l'inventaire vSphere Web Client comme une alternative à
l'arbre hiérarchique de l'inventaire.

 Personnaliser l'interface utilisateur

Vous pouvez personnaliser l'aspect de vSphere Web Client pour


améliorer les conditions d'exécution de vos tâches.

 Installer le plug-in d'authentification étendue de VMware

Le plug-in d'authentification étendue de VMware assure


l'authentification Windows intégrée et la fonctionnalité de carte à puce
de Windows.

 Suspendre et reprendre une tâche en cours

Vous pouvez mettre en pause plusieurs tâches dans le vSphere Web


Client et les reprendre plus tard depuis le volet Travail en cours.

 Actualiser données...

Vous devez actualiser manuellement les données sur vSphere Web Client
pour voir les modifications apportées aux objets par d'autres utilisateurs
au cours de votre session.

69
 Rechercher dans l'inventaire

Avec vSphere Web Client, vous pouvez rechercher des objets qui


correspond à des critères spécifiés dans l'inventaire. Vous pouvez
rechercher les inventaires de tous les systèmes vCenter Server connectés
au même Platform Services Controller ou aux mêmesPlatform Services
Controller.

 Utiliser les filtres rapides

Vous pouvez utiliser les filtres rapides pour rechercher un objet ou un


ensemble d'objets dans l'inventaire de vSphere Web Client qui
correspond à certains critères.

 Afficher les objets récents

Vous pouvez accéder facilement aux objets que vous avez visités pendant
votre session vSphere Web Client. Vous pouvez aller et venir entre les
derniers objets que vous avez visités sans avoir à les rechercher dans le
navigateur d'objets ou l'arborescence de l'inventaire.

 Configurer la valeur du délai d'expiration de vSphere Web


Client

Les sessions vSphere Web Client se ferment par défaut après


120 minutes d’inactivité, imposant alors que l'utilisateur se reconnecte
pour reprendre l'utilisation du client. Vous pouvez changer la valeur du
délai d'expiration en modifiant le fichier webclient.properties.

 Supprimer les données utilisateur stockées

vSphere Web Client stocke les données de l'utilisateur, y compris les


recherches enregistrées, les éléments Travaux en cours et les préférences
des pages Démarrage. Vous pouvez supprimer ces données stockées
pour réinitialiser ces éléments à leur réglages par défaut et supprimer les
données stockées dont vous n'en n'avez plus besoin.

 Faire glisser des objets

Vous pouvez sélectionner un objet d'inventaire et, tout en maintenant le


bouton gauche de la souris enfoncé, le faire glisser vers un autre objet.
L'utilisation de la fonction glisser-déplacer est une autre manière de
lancer les opérations disponibles dans le menu contextuel, telles
que Déplacer vers et Migrer.

70
 Exporter des listes

Vous pouvez exporter le contenu d'une vue de liste d'inventaires vers un


fichier CSV.

 Joindre un fichier à une demande de service

Vous pouvez joindre des fichiers, tels que des fichiers journaux ou des
captures d'écran, à des demandes de service VMware, directement
depuis vSphere Web Client.

 Raccourcis clavier

Les raccourcis clavier vous permettent de vous déplacer ou d'effectuer


une tâche rapidement dans vSphere Web Client.

7-4 Migrer des machines virtuelles

Vous pouvez déplacer des machines virtuelles d'un hôte ou d'un


emplacement de stockage vers un autre emplacement en utilisant la migration
à chaud ou à froid. Par exemple, vSphere vMotion vous permet de déplacer des
machines virtuelles sous tension depuis un hôte pour effectuer des opérations
de maintenance, équilibrer les charges, colocaliser des machines virtuelles qui
communiquent entre elles, déplacer des machines virtuelles afin de minimiser
le domaine de pannes, migrer vers un nouveau matériel de serveur, etc.

Vous pouvez utiliser la migration à froid ou à chaud pour déplacer des


machines virtuelles vers des hôtes ou des banques de données différents.

Migration à froid

Vous pouvez déplacer une machine virtuelle hors tension ou suspendue


vers un nouvel hôte. Vous pouvez facultativement déplacer les fichiers de
configuration et de disque des machines virtuelles hors tension ou
suspendues vers de nouveaux emplacements de stockage. Vous pouvez
également utiliser la migration à froid pour déplacer des machines
virtuelles d'un centre de données vers un autre. Pour effectuer une
migration à froid, vous pouvez déplacer des machines virtuelles
manuellement ou configurer une tâche planifiée.

Migration à chaud

71
Vous pouvez utiliser vMotion ou Storage vMotion pour déplacer une
machine virtuelle sous tension vers un autre hôte et déplacer ses disques
ou le dossier vers une autre banque de données. Vous pouvez déplacer la
machine virtuelle sans interruption de disponibilité. Vous pouvez
également déplacer une machine virtuelle vers un autre hôte et à un
autre emplacement de stockage en même temps. vMotion est également
appelée migration en direct ou migration à chaud.

Remarque : La copie d'une machine virtuelle crée une nouvelle machine


virtuelle. Ce n'est pas une forme de migration. Le clonage d'une machine
virtuelle ou la copie de ses disques et de son fichier de configuration crée une
nouvelle machine virtuelle. Le clonage n'est pas une forme de migration.

Vous pouvez effectuer plusieurs types de migration en fonction du type de


ressource de machine virtuelle.

Modifier uniquement la ressource de calcul

Déplacement d'une machine virtuelle mais pas son stockage vers une
autre ressource de calcul, par exemple un hôte, un cluster, un pool de
ressources ou un vApp. Vous utilisez vMotion pour déplacer une
machine virtuelle sous tension vers une autre ressource de calcul. Vous
pouvez déplacer la machine virtuelle vers un autre hôte en utilisant la
migration à froid ou la migration à chaud.

Modifier uniquement le stockage

Déplacement d'une machine virtuelle et de son stockage, notamment les


disques virtuels, les fichiers de configuration ou une combinaison de ces
fichiers, vers une nouvelle banque de données sur le même hôte. Vous
pouvez modifier la banque de données en utilisant la migration à froid
ou à chaud. Vous pouvez utiliser Storage vMotion pour déplacer une
machine virtuelle sous tension et son stockage vers une nouvelle banque
de données.

Modifier la ressource de calcul et le stockage

Déplacement d'une machine virtuelle vers un autre hôte et déplacement


de son disque ou du dossier de la machine virtuelle vers une autre
banque de données. Vous pouvez modifier l'hôte et la banque de
données en utilisant la migration à froid ou à chaud. Lorsque vous
déplacez un réseau de machines virtuelles entre commutateurs

72
distribués, la configuration et les stratégies réseau associées aux
adaptateurs réseau de la machine virtuelle sont transférées vers le
commutateur cible.

Dans vSphere 6.0 et versions ultérieures, vous pouvez déplacer des machines


virtuelles entre des sites vSphere en utilisant la migration entre ces types
d'objets.

Migrer vers un autre commutateur virtuel

Déplacement du réseau d'une machine virtuelle vers un commutateur


virtuel d'un autre type. Vous pouvez migrer des machines virtuelles sans
reconfigurer le réseau physique et virtuel. Lors de l'exécution d'une
migration à froid ou à chaud, vous pouvez déplacer la machine virtuelle
d'un commutateur standard vers un commutateur standard ou un
commutateur distribué et d'un commutateur distribué vers un autre
commutateur distribué.

Migrer vers un autre centre de données

Déplacement de machines virtuelles entre centres de données. Lors de


l'exécution d'une migration à froid ou à chaud, vous pouvez modifier le
centre de données d'une machine virtuelle. Pour la mise en réseau dans
le centre de données cible, vous pouvez sélectionner un groupe de ports
dédiés sur un commutateur distribué.

Migrer vers un autre système vCenter Server

Déplacement de machines virtuelles entre deux instances de vCenter


Server connectées en mode Enhanced Linked Mode.

Vous pouvez également déplacer des machines virtuelles entre des


instances de vCenter Server qui sont très éloignées l'une de l'autre.

Pour migrer des machines virtuelles comportant des disques d'une


capacité supérieure à 2 To, les hôtes source et de destination d'ESXi doivent
être de version 5.5 ou ultérieure.

73
 Migration à froid
La migration à froid est la migration de machines virtuelles hors tension
ou interrompues entre des hôtes dans des clusters, des centres de
données et des instances de vCenter Server. Avec la migration à froid,
vous pouvez également déplacer les disques associés d'une banque de
données à une autre.

 Migration avec vMotion


Si vous devez mettre un hôte hors ligne pour la maintenance, vous
pouvez déplacer la machine virtuelle vers un autre hôte. La migration
avec vMotion™ permet à des processus de machine virtuelle de
continuer à s'exécuter au cours d'une migration.

 Migration avec Storage vMotion


Storage vMotion permet de migrer une machine virtuelle et ses fichiers
de disques d'une banque de données vers une autre pendant que la
machine virtuelle est en cours d'exécution. Avec Storage vMotion, vous
pouvez extraire des machines virtuelles des baies pour une maintenance
ou une mise à niveau. Vous avez également la possibilité d'optimiser la
performance des disques, ou de transformer les types de disques, que
vous pouvez utiliser pour récupérer de l'espace.

 Compatibilité de CPU et EVC


vCenter Server exécute un certain nombre de contrôles de compatibilité
avant de permettre la migration des machines virtuelles en cours
d'exécution ou suspendues afin de s'assurer que la machine virtuelle est
compatible avec l'hôte cible.

 Migration d'une machine virtuelle hors tension ou


interrompue
Vous pouvez utiliser la migration à froid pour déplacer une machine
virtuelle et ses disques associés depuis une banque de données vers une
autre. Les machines virtuelles n'ont pas besoin d'être sur le stockage
partagé.

 Migrer une machine virtuelle vers une nouvelle ressource de


calcul
Vous pouvez utiliser l'assistant Migration pour migrer une machine
virtuelle sous tension d'une ressource de calcul vers une autre à l'aide de
la technologie vMotion. Pour déplacer uniquement les disques d'une
machine virtuelle sous tension, migrez la machine virtuelle vers une
nouvelle banque de données à l'aide de Storage vMotion.

74
 Migrer une machine virtuelle vers une nouvelle ressource de
calcul et un nouveau stockage
Vous pouvez déplacer une machine virtuelle vers une autre ressource de
calcul et déplacer ses disques ou le dossier de la machine virtuelle vers
une autre banque de données. Avec vMotion, vous pouvez migrer une
machine virtuelle, ainsi que ses disques et fichiers, quand elle est sous
tension.

 Migrer une machine virtuelle vers un nouveau stockage


Utilisez la migration avec Storage vMotion pour changer l'emplacement
du fichier de configuration d'une machine virtuelle et des disques
virtuels lorsque la machine virtuelle est sous tension.

 Placer le trafic vMotion sur la pile TCP/IP vMotion d'un hôte


ESXi
Utilisez la pile TCP/IP vMotion pour isoler le trafic de vMotion et
l'attribuer à une passerelle, à une table de routage et à une configuration
DNS par défaut dédiées à ce trafic. Pour activer la pile TCP/IP vMotion,
attribuez-lui un nouvel adaptateur VMkernel.

 Placer du trafic de migration à froid, de clonage et de


snapshosts sur la pile TCP/IP de provisionnement
Utilisez la pile TCP/IP de provisionnement pour isoler le trafic de
migration à froid, de clones de machines virtuelles et de snapshosts, et
pour attribuer une passerelle, une table de routage et une configuration
DNS dédiées par défaut à ce trafic. Pour activer la pile TCP/IP de
provisionnement, attribuez-lui un nouvel adaptateur VMkernel.

 Limites de migrations simultanées


vCenter Server définit des limites sur le nombre de migrations
simultanées des machines virtuelles et sur les opérations d'alimentation
qui peuvent se produire au niveau de chaque hôte, réseau et banque de
données.

 À propos des contrôles de compatibilité de migration


Pendant la migration, l'assistant Migration de machine
virtuelle examine l'hôte de destination pour s'assurer de la
compatibilité avec la machine virtuelle de migration en utilisant divers
critères.

7-5 À propos des systèmes administrés à distance

ESXi prend en charge la détection et la configuration de systèmes administrés


à distance.

75
Un système administré à distance est un système pouvant être utilisé sans
moniteur, clavier ni souris. Les dispositifs Network Appliance ne disposent pas
d'un port VGA, l'interface principale est un port série. Vous pouvez configurer
vos systèmes administrés à distance pour utiliser ESXi. Vous pouvez ajouter
des dispositifs ESXi à un centre de données dans lequel les machines virtuelles
sont gérées par vSphere Virtual Center. Toutes les fonctionnalités ESXi
existantes peuvent être utilisées avec un système administré à distance qui est
configuré avec un lecteur flash intégré ou un système de stockage local
minimal. ESXi permet le basculement dynamique entre différents modes série,
ce qui est pratique pour effectuer des diagnostics et déboguer des problèmes.
Vous pouvez basculer entre les différents modes pour afficher ou modifier les
paramètres système.

 Détection d'un système administré à distance

ESXi détecte automatiquement les systèmes administrés à distance.

 À propos du basculement dynamique entre les modes de port


série

ESXi prend en charge le basculement dynamique entre quatre modes de


port série.

Conclusion

76
Mon stage chez la société DEMANDER a été très

instructif. Au cours de ces six semaines, j’ai ainsi pu observer le

fonctionnement d’une petite et moyenne entreprise (PME). Au-

delà, de l’activité de chacun des services, j’ai pu apprendre

comment s’articulent les différents départements d’une telle

entreprise. Par ailleurs, les relations humaines entre les

différents employés de la société, indépendamment de l’activité

exercée par chacun d’eux, m’a appris sur le comportement à

avoir en toute circonstance.

En conclusion je tiens à remercier chaleureusement toutes les

personnes qui m’ont aidé pour le déroulement de ce stage dans

les meilleures conditions.

77

Vous aimerez peut-être aussi