Vous êtes sur la page 1sur 147

RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON

Paix –Travail -Patrie Peace-Work-Fatherland


-------- ------------
MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR MINISTRY OF HIGHER EDUCATION
--------- ------------

COMMISSION NATIONALE D’ORGANISATION DES EXAMENS


NATIONAUX ET CONCOURS
NATIONAL COMMITTEE FOR THE ORGANIZATION OF NATIONAL EXAMS AND
COMPETITIVE ENTRANCE EXAMINATIONS

CANEVAS TYPE DES EPREUVES BTS

VOLUME 1: SECTEURS PRIMAIRE ET QUATERNAIRE

DECEMBRE 2018
PREFACE

Dans le but de délinéer de manière efficiente la question de la professionnalisation des


enseignements au Cameroun, le Ministère de l’Enseignement Supérieur, a procédé le 28
novembre 2015 à l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de l’Université de Yaoundé I, à
la refonte des programmes relatifs à l’examen national du Brevet de Technicien Supérieur
(BTS).

Ces assises qui ont regroupé toutes les principales composantes de cet ordre
d’enseignement à savoir les Représentants des milieux socio-professionnels, les Enseignants-
Experts des Universités et des Grandes Ecoles et les Promoteurs des Instituts Privés
d’Enseignement Supérieur (IPES), ont abouti à la publication de l’arrêté
n°17/00224/MINESUP/DDES/ du 8 Avril 2017 portant régime des études, des évaluations
et programmes d’enseignement pour l’obtention du Brevet de Technicien Supérieur (BTS)
en République du Cameroun.

La mise en application de ce texte par la Commission Nationale d’Organisation des


Examens Nationaux et des Concours (CNOENC), organe technique chargé de l’organisation
et de l’évaluation desdits examens, consacrant la disparition du Diplôme Supérieur d’Etudes
professionnelles(DSEP), posait un problème pratique lié à l’absence des référentiels
d’évaluation. Pour y remédier, la CNOENC sur autorisation de Monsieur le Ministre de
l’Enseignement Supérieur, et dans la suite logique des efforts que fournit cette structure pour
la maitrise de la qualité, du contenu des outils d’évaluation des candidats et de l’organisation
matérielle des Examens relevant de sa compétence, a organisé du 10 au 14 septembre 2018
dans les différents centres d’Examen, de Yaoundé, Douala et de Bandjoun, des ateliers
d’élaboration des différents référentiels, adjuvants de l’implémentation de la nouvelle
organisation de l’examen du Brevet de Technicien Supérieur (BTS) au Cameroun.

Les pages qui suivent, sont ainsi le fruit de ce long processus, qualitatif et quantitatif,
expression de la synergie collaborative des Experts académiques et professionnels, des
Enseignants des IPES habiletés à présenter les candidats aux Examens Nationaux avec la
CNOENC. Conformément à l’arrêté précité, l’économie de la nouvelle organisation du BTS
se décline en trois (03) volumes, répartis en secteurs.

Le Volume 1 qui concerne les secteurs primaire et quaternaire s’intéresse à trois (03)
domaines : le domaine agro-pastorale, le domaine de l’eau et l’environnement, et enfin le
domaine des technologies de l’information et de la communication.

Le Volume 2 traite du secteur secondaire avec un seul domaine d’étude, celui de


l’industrie et de la technologie.

Page 1 sur 147


Le Volume 3, quant à lui, s’occupe du secteur tertiaire avec trois (03) domaines
d’application : le domaine du commerce, de la gestion, et du droit, le domaine du tourisme, de
l’hôtellerie et des sciences sociales, et enfin le domaine de la santé.

Ces trois volumes serviront de boussole et de tableau de bord à tout candidat au BTS
et à tout Institut Privé d’Enseignement Supérieur, pour que désormais, nul n’ignore les
programmes et le cadrage indispensables pour le déroulement harmonieux de l’examen
national du Brevet de Technicien Supérieur (BTS) au Cameroun.

LE PRESIDENT DE LA COMMISSION NATIONALE D’ORGANISATION DES


EXAMENS NATIONAUX ET DES CONCOURS.

Pr Emmanuel Dieudonné PEGNYEMB

Page 2 sur 147


TABLE DE MATIERE

PREFACE ............................................................................................................................................ 1

TABLE DE MATIERE ..................................................................................................................... 3

SECTEUR PRIMAIRE ..................................................................................................................... 6

DOMAINE : AGROPASTORAL ................................................................................................... 6

FILIERE : AGRICULTURE ET ELEVAGE 6

SPECIALITE/OPTION : PRODUCTION ANIMALE 6


EPREUVE : EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE (EPS) ............................................................................ 6

SPECIALITE/OPTION : PRODUCTION VEGETALE 10


EPREUVE : EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE (EPS) ........................................................................... 10

EPREUVE TRANSVERSALES : PA ET PV 14
EPREUVE : FERTILITE ET FERTILISATION/ PEDOLOGIE ...................................................................................... 14
EPREUVE : SOCIOLOGIE RURALE ET VULGARISATION ...................................................................................... 15
EPREUVE : BIOLOGIE + BIOCHIMIE + MICROBIOLOGIE ..................................................................................... 16
EPREUVE : ECOLOGIE APPLIQUEE ..................................................................................................................... 17
EPREUVE : ITINERAIRES TECHNIQUES ............................................................................................................... 18
EPREUVE : TECHNIQUES AGRICOLES ET MECANISATION ................................................................................. 19
EPREUVE : CONSTRUCTION RURALE + TOPOGRAPHIE ..................................................................................... 20

SPECIALITE/OPTION : CONSEIL AGROPASTORAL 21


EPREUVE : EPREUVES PROFESSIONNELLES DE SYNTHESE (EPS) ....................................................................... 21
EPREUVE : APPUI CONSEIL ................................................................................................................................ 23
EPREUVE : EPREUVES DE CONDUITE DES ACTIONS D’ANIMATION ET COMMUNICATION EN SITUATION DE
TRAVAIL ............................................................................................................................................................ 27

SPECIALITE/OPTION : AGROEQUIPEMENT 29
EPREUVE : EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE (EPS) ........................................................................... 29
EPREUVE : DIMENSIONNEMENT HYDRAULIQUE DES RESEAUX D’IRRIGATION ET DE DRAINAGE .................... 31
EPREUVE : MAINTENANCE DES AGROEQUIPEMENTS ...................................................................................... 33
EPREUVE : DESSIN INDUSTRIEL ASSISTE PAR ORDINATEUR ............................................................................. 34

SPECIALITE/OPTION : CONSTRUCTION BATIMENTS ET ROUTES RURALES (CBR) 35


EPREUVE : EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE (EPS) ........................................................................... 35
EPREUVE : STRUCTURES ................................................................................................................................... 37

DOMAINE : EAU ET ENVIRONNEMENT ............................................................................ 39

FILIERE METIER DE L’EAU 39

Page 3 sur 147


SPECIALITE OPTION : APPROVISIONNEMENT EN EAU POTABLE ET AMENAGEMENT
HYDRO-AGRICOLE (AEPAH) 39
EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE (EPS) ............................................................................................ 39
EPREUVE : APPROVISIONNEMENT EN EAU POTABLE ....................................................................................... 41

FILIERE : SCIENCES ENVIRONNEMENTALE 43

SPECIALITE/OPTION : GESTION FORESTIERE 43


EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE ..................................................................................................... 43
EPREUVE : DROITS FORESTIERS ........................................................................................................................ 46
EPREUVE : POLITIQUE ET AMENAGEMENT FORESTIERS .................................................................................. 48
EPREUVE : INTRODUCTION A LA FISCALITE FORESTIERE .................................................................................. 50
EPREUVE : SCIENCES FORESTIERES DE BASE ..................................................................................................... 51
EPREUVE : TRAVAUX PRATIQUES...................................................................................................................... 54

SPECIALITE/OPTION : MENUISERIE ET EBENISTERIE 56


EPREUVE : DESSIN ET STYLE ............................................................................................................................ 58
EPREUVE : D A O ............................................................................................................................................. 59
EPREUVE : ETUDE DU MATERIAU ................................................................................................................... 60
EPREUVE : MECANIQUE DU BOIS .................................................................................................................... 62
EPREUVE : TP SYNTHESE ................................................................................................................................. 63

EPREUVES TRANSVERSALES : AGROPASTORAL ET EAU ET ENVIRONNEMENT 65


EPREUVE : COMPTABILITE GENERALE ET COMPTABILITE ANALYTIQUE ........................................................... 65
EPREUVE : ECONOMIE AGROPASTORAL ........................................................................................................... 67
EPREUVE : INITIATION AU DROIT ...................................................................................................................... 68
EPREUVE : INFORMATIQUE ET MULTIMEDIA ................................................................................................... 69

SECTEUR QUATERNAIRE........................................................................................................ 72

DOMAINE : TECHNOLOGIE DE L’INFORMATION ET DE LA


COMMUNICATION ...................................................................................................................... 72

FILIERE : GENIE INFORMATIQUE 72

SPECIALITE/OPTION : GENIE LOGICIEL 72


EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE ..................................................................................................... 72
EPREUVE : ALGORITHMIQUE ET STRUCTURES DE DONNEES ........................................................................... 77
EPREUVE : PROGRAMMATION ......................................................................................................................... 79
EPREUVE : RESEAUX ET ADMINISTRATION SYSTEME ....................................................................................... 82
EPREUVE : TRAVAUX PRATIQUES SYSTEME D’INFORMATION ET PROGRAMMATION ORIENTEE OBJET ......... 85
EPREUVE : TRAVAUX PRATIQUESPROGRAMMATION WEB ET MOBILE............................................................ 88

SPECIALITE/OPTION : MAINTENANCE DES SYSTEMES INFORMATIQUE (MSI) 90


EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE ..................................................................................................... 90
EPREUVE : PRATIQUE D’ASSEMBLAGE ET DE DEPANNAGE .............................................................................. 92
EPREUVE : ELECTRICITE ..................................................................................................................................... 94
EPREUVE D’INSTALLATION, DE CONFIGURATION ET DE MAINTENANCE RESEAU ........................................... 95

Page 4 sur 147


SPECIALITE/OPTION : NFORMATIQUE INDUSTRIELLE ET AUTOMATIQUE 97
ÉPREUVE : EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE .................................................................................... 97
EPREUVE : ELECTRICITE – ELECTROTECHNIQUE ............................................................................................. 100
EPREUVE : ELECTRONIQUE ............................................................................................................................. 101
EPREUVE : COMMANDE DE PROCESSUS INDUSTRIELS ................................................................................... 102
EPREUVE : COMMANDE PAR AUTOMATE PROGRAMMABLE INDUSTRIEL D’UN PROCESSUS ........................ 105

FILIERE : RESEAUX ET TELECOMMUNICATIONS 108

SPECIALITE/OPTION : TELECOMMUNICATION 108


EPREUVE : ANTENNE ET TELECOM SPATIAL ................................................................................................... 111
EPREUVE : EPREUVE D’ELECTRONIQUE ......................................................................................................... 113
ÉPREUVE : INFORMATIQUE ............................................................................................................................ 115
EPREUVE : INSTALLATION DES SYSTÈMES DE TÉLÉCOMMUNICATION........................................................... 117
ÉPREUVE : PHYSIQUE GENERALE .................................................................................................................... 119
EPREUVE : EPREUVE DE RESEAUX ................................................................................................................. 121
ÉPREUVE : TRAVAUX PRATIQUES DE MESURES ÉLECTRONIQUES .................................................................. 123
EPREUVE : TRAITEMENT DU SIGNAL ............................................................................................................... 125

SPECIALITE/OPTION : RESEAUX ET SECURITE 127


EPREUVE : EPS (EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE) ......................................................................... 127
EPREUVE : EPAS (EPREUVE PRATIQUE ADMINISTRATION, SUPERVISION ET SECURITE DES RESEAUX) ......... 129
EPREUVE : ELECTRONIQUE ............................................................................................................................. 130
EPREUVE : INFORMATIQUE GENERALE........................................................................................................... 132
EPREUVE : TELECOMMUNICATIONS ............................................................................................................... 133
EPREUVE : TELEPHONIE .................................................................................................................................. 135
EPREUVE : EPR (EPREUVE PRATIQUE DE RESEAUX) ........................................................................................ 136

EPREUVES TRANSVERSALES : TOUTES LES SPECIALITES 139


EPREUVE : TECHNIQUES D’EXPRESSION ANGLAISE (TOUTES LES SPECIALITES) ............................................. 139
EPREUVE : TECHNIQUES D’EXPRESSION FRANÇAISE ...................................................................................... 141
EPREUVE : DROIT ET ETHIQUE ....................................................................................................................... 143
EPREUVE : CREATION D’ENTREPRISE .............................................................................................................. 145

Page 5 sur 147


SECTEUR PRIMAIRE
DOMAINE : AGROPASTORAL
FILIERE : AGRICULTURE ET ELEVAGE
SPECIALITE/OPTION : PRODUCTION ANIMALE

EPREUVE : EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE (EPS)

INTITULE DE L’EPREUVE : EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE


(EPS)

TYPE DE L’EPREUVE : EPS


DUREE : 06 heures
CREDIT : 15

OBJECTIF GENERAL : l’EPS consiste à rendre le Technicien apte à pouvoir s’exprimer


techniquement dans un élevage
STRUCTURE DE L’EPREUVE : l’épreuve comporte cinq (05) parties indépendantes à
savoir :
1) Eléments de zootechnique
2) Santé et nutrition animale
3) Génétique et Sélection + Anatomie et physiologie animale
4) Conduite des élevages volailles, porcins et bovin
5) Pisciculture + Conduite d’autres élevages
6) Agro climatologie

Epreuve Spécialité Différentes parties Durée Pourcentage Nombre


approximative (%) Points
alloués
Eléments de zootechnie 30mn 15% 15
Santé animale + Nutrition 01 heure 15% 25
PROFESSIONNELLE DE
EPREUVE : EPREUVE

animale
SYNTHESE (EPS)

Génétique et Sélection, 01heure 10% 25


Biologie + Anatomie et
Production Physiologie animale
Animale Conduite d’élevage volaille, 1 heure 30% 35
(PA) porcin et bovin
Pisciculture + Conduite 01 heure 15% 30
d’autres élevages
Agro climatologie 30 mn 15 % 20
TOTAL POINTS DE L’EPREUVE 150

Page 6 sur 147


PARTIE : ELEMENTS DE ZOOTECHNIE
OBJECTIF GENERAL : maitriser et être capable de gérer les problèmes entre les
éleveurs et les agriculteurs
STRUCTURE DE L’EPREUVE : l’épreuve comporte deux parties : une partie portant sur
les tests de connaissance notée sur 15points et un cas pratique noté sur 05points.
PARTIE I : test de connaissance : 15points
- Définitions des termes zootechniques
- Questions ouvertes
- QCM
PARTIE II : cas pratique : 05points
Le cas pratique porte sur les problèmes entre agriculteurs et éleveurs.
EPREUVE : Santé et nutrition animale
OBJECTIF GENERAL : il est question de maitriser les maladies contagieuses de l’animal à
l’homme et les mesures préventives et curatives de ces différentes maladies et de bien nourrir
les animaux pour éviter l’accumulation des antibiotiques dans les viandes.
STRUCTURE DE L’EPREUVE : l’épreuve comporte deux parties : une partie portant sur
la santé et la nutrition des animaux notée sur 15 points et un cas pratique noté sur 10points.
PARTIE I : test de connaissance : 15points
- Définitions des termes
- Questions ouvertes sur l’epidémiosurveillance, sur les vecteurs de maladies des
animaux, les différents modes de transmissions, modes de contrôle de vecteurs
- QCM
PARTIE II : cas pratique : 10points
Le cas pratique calcul sur le pourcentage des nutriments (lipide, protide etc…) dans les
aliments et les types d’aliments par tranche d’age.
PARTIE : GENETIQUE, BIOLOGIE ET PHYSIOLOGIE ANIMALE
L’objectif ici est de faire acquérir à l’étudiant des notions sur le fonctionnement de certains
organismes végétaux
STRUCTURE DE L’EPREUVE : L’épreuve est composée de deux (02) parties à savoir la
Biologie et la Physiologie végétale. Chaque partie compte 50% et est notée sur 5 points
SOUS PARTIE I : GENETIQUE : 10 points
I : Définitions des termes et concepts
II : Questions ouvertes et schémas annotés (cellule, organe, etc.)
SOUS PARTIE II : ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE ANIMALE : 10 points
I : Définitions des notions
II : Questions ouvertes et schémas annotés
PARTIE III : BIOLOGIE 10 points
1) L’origine de la vie et l’organisation cellulaire
2) L’autoreproduction
3) Base biologique de l’aquaculture

PARTIE : CONDUITE DES ELEVAGES VOLAILLE, BOVIN, PORCIN

Page 7 sur 147


FORME DE L’EPREUVE : écrite
OBJECTIF GENERAL : le technicien devrait être apte théoriquement à maitriser la
conduite des élevages
STRUCTURE DE L’EPREUVE : elle comporte trois parties

SOUS PARTIE I : CONDUITE D’ELEVAGE VOLAILLE


Exercice: 20 points
- Mesures prophylactiques
- Différents aliments
- Logement
- Equipements (Abreuvoirs et mangeoires)
SOUS PARTIE II : CONDUITE D’ELEVAGE PORCIN
Exercice : 20 points
- Mesures prophylactiques
- Différents aliments
- Logement
- Matériels de nutrition (Abreuvoirs et mangeoires)
SOUS PARTIE III : CONDUITE D’ELEVAGE BOVIN
Exercice : 20 points
- Mesures prophylactiques
- Différents aliments
- Logement
- Matériels de nutrition (Abreuvoirs et mangeoires)
NB : chaque candidat devra avoir ses EPI (Equipement de Protection Individuelle)

PARTIE : CONDUITE D’AUTRES ELEVAGES + PISCICULTURE


OBJECTIF GENERAL : maitriser les élevages non conventionnels et la conduite des
étangs piscicoles
STRUCTURE DE L’EPREUVE : elle comporte deux parties
Partie I : Pisciculture (5points)
QUESTION 1 : Les principes de la pisciculture intégrée
QUESTION 2 : Le matériel végétal utilisé pour l’alimentation des poissons et la fertilisation
de l’étang.
QUESTION 3 : Production animale intégrée à la pisciculture
QUESTION 4 : Les espèces de poisson couramment élevées (noms scientifiques et communs)
Partie II : Conduite d’autres élevages (5 points)
QUESTION 1 : Définitions sur les notions de l’élevage non conventionnel
QUESTION 2 : Citer les animaux de l’élevage non conventionnel
QUESTION 3 : Exemples de caprins, ovins, et équins
QUESTION 4 : Citer les parties de l’estomac d’un polygastrique
PARTIE : AGROCLIMATOLOGIE
Objectif de l’épreuve :

Page 8 sur 147


L’épreuve a pour but de faire acquérir aux techniciens d’Agriculture l’importance des facteurs
climatique et leur impact vis-à-vis de l’activité agricole.
STRUCTURE DE L’EPREUVE
L’épreuve comporte trois parties théoriques notée sur 20 points

QUESTION I : Les enjeux liés au climat et au sol à différentes échelles et l'impact du climat
sur l'activité agricole à l'échelle de la parcelle cultivée.

QUESTION II : Les états du sol en lien avec la production végétale à l'échelle de la parcelle
cultivée.

QUESTION III : Préservation des ressources ; sol, air et eau, à différentes échelles et gérer
de manière durable les flux.

Page 9 sur 147


SPECIALITE/OPTION : PRODUCTION VEGETALE

EPREUVE : EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE (EPS)

TYPE D ’EPREUVE : Ecrite

CREDIT : 15

DUREE : 4 heures

STRUCTURE DE L’épreuve : l’épreuve comporte six (06) parties :

- AGRONOMIE GENERALE

-PHYTOPATHOLOGIE ET DEFENSE DES CULTURES : cette partie comprend les


sous-parties de Zoologie générale et spéciale, phytopathologie générale et spéciale

-HORTICULTURE MARAICHERE ET ORNEMENTALE

-CULTURE PERENNE

-AGROCLIMATOLOGIE

- GENETIQUE ET SELECTION + ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE VEGETALE

Epreuve Enseignements Parties Durée de Pourcentages Points


chaque alloués
partie
Agronomie générale I 1H 20% 30
Phytopathologie et II 1H 20% 30
PROFESSIONNELLE DE

défense des cultures


SYNTHESE (EPS)

Horticulture maraichère III 30 mn 15 % 30


EPREUVE

et ornementale
Cultures pérennes IV 30 mn 15 % 20
Agro climatologie V 30 mn 15 % 20

Génétique + Anatomie et VI 30 mn 15% 20


Physiologie végétale
TOTAL POINTS DE L’EPREUVE 150

PARTIE AGRONOMIE GENERALE

Objectif de l’épreuve : l’épreuve a pour but de faire acquérir aux techniciens d’Agriculture
les connaissances de l’environnement dans lequel se pratique l’agriculture (sol, climat et
plante).

Page 10 sur 147


STRUCTURE DE L’EPREUVE

L’épreuve comporte deux parties : une partie théorique et un cas pratique

PARTIE THEORIQUE : 20 points


I : Définitions des notions et termes liés à l’agronomie/agroforesterie
Question I : les phanérogames
- Les tiges
- Les racines
- Les fleurs
- Les feuilles
Question II : le développement et la croissance végétale :
Question III : Relation-sol-eau-plante
Question IV : Nature physique des relations sol-plante
- Notion de texture et structure
Question V : Nature chimique des relations sol-plante
Question VI : Nature biologique des relations sol-plante
Question VII : technique de fertilisation du sol en agroforesterie.
Question VIII : types d’agroforesterie

CAS PRATIQUES : 20 points


Présenter à l’étudiant un problème qui le met en situation réelle auquel il devra proposer des
solutions

PARTIE PHYTOPATHOLOGIE ET DEFENSE DES CULTURES


Objectif de l’épreuve :
L’épreuve a pour but de faire acquérir au Technicien d’Agriculture les moyens de
luttes et de prévention des différentes maladies et pathologies qui affectent les plantes
cultivées et des moyens de défense propre aux plantes.

STRUCTURE DE L’EPREUVE
L’épreuve comporte deux parties : une partie théorique et un cas pratique

PARTIE THEORIQUE : 20 points


QUESTION I : Définitions des notions et termes liés à la zoologie et à la phytopathologie
QUESTION II
Méthodes de lutte contre :

Page 11 sur 147


Les insectes ;
Les champignons, bactéries, virus ;
Nématodes ;
Phanérogames parasites ;
Oiseaux et rongeurs ;
Mauvaises herbes.
QUESTION III
Entomologie spéciale
Les insectes polyphagie
Etude des principaux ennemis animaux des plantes
QUESTION IV
Phytopathologie spéciale
Maladies importantes nécessitant une lutte chimique
Maladies épisodiques pouvant nécessiter parfois certaines méthodes de lutte
Maladies secondaires ne nécessitant pas de lutte chimique

CAS PRATIQUE : 10 points


Techniques culturales
Organisation d'un chantier phyto sanitaire Mouvement des produits phyto sanitaires ou le
fonctionnement et entretien des appareils de traitement ;

PARTIE : GENETIQUE ET PHYSIOLOGIE VEGETALE


L’objectif ici est de faire acquérir à l’étudiant des notions sur le fonctionnement de certains
organismes végétaux

STRUCTURE DE L’EPREUVE : L’épreuve est composée de deux (02) parties à savoir la


Biologie et la Physiologie végétale. Chaque partie compte 50% et est notée sur 5 points
SOUS PARTIE I : GENETIQUE : 10 points
I : Définitions des termes et concepts
II : Questions ouvertes et schémas annotés (cellule, organe, etc.)
SOUS PARTIE II : PHYSIOLOGIE VEGETALE : 20 points
I : Définitions des notions
II : Questions ouvertes et schémas annotés
PARTIE : HORTICULTURE MARAICHERE ET ORNEMENTALE
Objectif de l’épreuve :
l’épreuve a pour but de faire acquérir aux techniciens d’Agriculture les connaissances sur les
cultures maraichères, les maladies et leur itinéraires techniques.
STRUCTURE DE L’EPREUVE
L’épreuve comporte une partie théorique notée sur 30 points
QUESTION I : Les généralités et définitions des concepts de l’horticulture maraîchère

Page 12 sur 147


QUESTION II : Les cultures maraîchères (noms scientifiques et deux maladies importantes
par cultures) NB : tomates, piment, poivron, oignons.

Définir : légumineuses et donner leur importance dans l’agriculture

QUESTION III : Horticulture ornementale


Définitions : jardins, espaces verts
- Donner les différents sous secteurs de l’horticulture
- Donner les fonctions écologiques, sociales, culturelles et économiques de
l’horticulture ornementale

PARTIE : CULTURES PERENNES


Objectif de l’épreuve :
l’épreuve a pour but de faire acquérir aux techniciens d’Agriculture les connaissances sur les
cutures pérennes (noms scientifiques, leurs répartitions par zone agroécologiques et quelques
maladies importantes pour chaque culture).
STRUCTURE DE L’EPREUVE
L’épreuve comporte deux parties : une partie théorique notée sur 20 points et un cas pratique
noté sur 10 points

QUESTION I : Les différents éléments de la demande sociétale vis à vis des productions
végétales ainsi que les principaux moteurs d'évolution des systèmes de culture La conduite et
à l'évaluation d'un système de culture

QUESTION II : Diagnostic sur un système de culture au sein d'une exploitation agricole

QUESTION III : Etudes de cas

PARTIE : AGROCLIMATOLOGIE
Objectif de l’épreuve :
L’épreuve a pour but de faire acquérir aux techniciens d’Agriculture l’importance des facteurs
climatique et leur impact vis-à-vis de l’activité agricole.

STRUCTURE DE L’EPREUVE
L’épreuve comporte trois parties théoriques notée sur 20 points

QUESTION I : Les enjeux liés au climat et au sol à différentes échelles et l'impact du climat
sur l'activité agricole à l'échelle de la parcelle cultivée.

QUESTION II : Les états du sol en lien avec la production végétale à l'échelle de la parcelle
cultivée.

QUESTION III : Préservation des ressources ; sol, air et eau, à différentes échelles et gérer
de manière durable les flux.

Page 13 sur 147


EPREUVE TRANSVERSALES : PA ET PV

EPREUVE : FERTILITE ET FERTILISATION/ PEDOLOGIE

Forme : écrite
Durée : 2h
CREDITS : 4
Objectif de l’épreuve :
L’épreuve a pour but de faire acquérir aux techniciens d’Agriculture les connaissances de
l’environnement dans lequel se pratique l’agriculture (sol, climat et plante).

STRUCTURE DE L’EPREUVE

L’épreuve comporte deux parties : une partie théorique liée à la fertilité et fertilisation et une
autre à la pédologie.

Epreuve Différentes parties Durée Pourcentage Nombre


Approximative de points
Partie Fertilité et fertilisation 01 heure 50% 20
fertilisation
/ pédologie
Fertilité et

Partie Pédologie 01 heure 50% 20


TOTAL POINTS DE L’EPREUVE 40

PARTIE I : Fertilité et fertilisation 20 points

QUESTION I : Les engrais organiques

QUESTION II : Les engrais chimiques

QUESTION III : Les substances nutritives des plantes

PARTIE II : Pédologie 20 points

QUESTION I : Les constituants organiques, minéraux du sol et le complexe argilo-humique.

QUESTION II : L’eau, la biologie des sols et les principales formations pédologiques au


Cameroun

QUESTION III : Techniques culturales et irrigation

QUESTION IV : Notion de TEXTURE et STRUCTURE

Page 14 sur 147


EPREUVE : SOCIOLOGIE RURALE ET VULGARISATION

FORME DE L’EPREUVE : ECRITE


DUREE : 02 HEURES
CREDIT : 02
OBJECTIF DE L’EPREUVE : le Technicien Agricole doit être capable de maitriser les
semences et pouvoir les vulgariser tout en tenant compte des comportements sociaux des
paysans.

STRUCTURE DE L’EPREUVE : l’épreuve comportera deux parties :

Partie I : SOCIOLOGIE RURALE

Partie II : VULGARISATION AGRICOLE

Epreuve Différentes parties Durée Pourcentage Nombre de


approximative points

Partie Vulgarisation 1 heure 50% 10


ET
VULGARISATION
SOCIOLOGIE

Partie Sociologie Rurale 1heure 50% 10


RURALE

TOTAL POINTS DE L’EPREUVE 20

PARTIE I : VULGARISATION 10 POINTS

QUESTION 1 : notions de communication

QUESTION 2 : Tenue de réunion

PARTIE II : SOCIOLOGIE RURALE 10 POINS

Définitions : animation rurale

Développement communautaire

QUESION 2 : rôle du technicien dans le développement communautaire

QUESTION 3 : liaison entre formation rurale, recherche et développement rural

QUESTION 4 : quelques exemples de structures d’intervention au Cameroun

Page 15 sur 147


EPREUVE : BIOLOGIE + BIOCHIMIE + MICROBIOLOGIE

TYPE DE L’EPREUVE : ECRITE

DUREE : 02 HEURES

CREDIT : 03

OBJECTIF DE L’EPREUVE : le Technicien agricole devra maitriser les structures et le


fonctionnement interne des organismes (cellules, organes etc)

STRUCTURE DE L’EPREUVE : l’épreuve comporte deux parties

- Partie I : biologie
- Partie II : biochimie
- Partie III : microbiologie

Epreuve Spécialité Différente Durée Pourcentage Nombre


/Option parties approximative de
points

Biologie 1 heure 50% 15


MICROBIOLOGIE

Production
végétale Biochimie et 1heure 50% 15
BIOCHIMIE +
BIOLOGIE +

microbiologie

TOTAL POINTS DE L’EPREUVE 30

PARTIE I : BIOLOGIE 15points

QUESTION 1 : biologie générale 1

QUESTION 2 : biologie générale II

QUESTION 3 : bioénergie

PARTIE II : BIOCHIMIE ET MICROBIOLOGIE 15 POINTS

QUESTION 1 : structure de l’eau

QUESTION 2 : QCM sur la bactériologie, virologie, mycologie, parasitologie et


immunologie

Page 16 sur 147


EPREUVE : ECOLOGIE APPLIQUEE

TYPE DE L’EPREUVE : ECRITE

DUREE : 02 HEURES

CREDIT : 03

OBJECTIF GENERAL : faire maitriser au technicien les facteurs abiotiques, l’habitat et les
niches écologiques

STRUCTURE DE L’EPREUVE : elle comporte deux parties

Epreuve Spécialité Différentes Durée Pourcentage Nombre de


parties approximative points

Production Théorique 2 heures 100% 30


végétale
appliquée
Ecologie

TOTAL POINTS DE L’EPREUVE 30

PARTIE I : 25 POINTS

Définitions des termes

QUESTION 1 : les facteurs abiotiques

QUESTION 2 : les différents écosystèmes

QUESTION 3 : les niches écologiques

PARTIE II : 15 POINTS

QUESTION 4 : QCM

Page 17 sur 147


EPREUVE : ITINERAIRES TECHNIQUES

TYPE DE L’EPREUVE : PRATIQUE

CREDIT : 04

DUREE : 30 mn / candidat

STRUCTURE DE L’EPREUVE : l’épreuve comporte deux (02) parties. Une partie


théorique constituée des questions ouvertes notées sur 15 points et une partie pratique sur le
terrain de l’applicabilité de la première partie notée sur 35 points.

Epreuve Spécialité Parties Duréedechaque Pourcentage Points


partie alloués

Production Théorie 01 heure 25% 15 points


végétale
technique
Itinéraire

Pratique 03 heures 75% 25 points

TOTAL POINTS DE L’EPREUVE 40

NB : Chaque étudiant devra posséder tous son matériel de travaux pratiques et son EPI
(Equipement de Protection Individuelle) faute de voir certains points de la partie pratique lui
être soustraient.

Page 18 sur 147


EPREUVE : TECHNIQUES AGRICOLES ET MECANISATION
TYPE D’EPREUVE : PRATIQUE

DUREE : 30 mn / candidat

CREDIT : 03

OBJECTIF GENERAL : faire maitriser au technicien agricole les différentes techniques et


pratiques agricoles, ainsi que la mécanisation

STRUCTURE DE L’EPREUVE : elle est constituée de deux parties au choix :

Epreuve Spécialité Différentes Durée Pourcentage Nombre de


parties approximative points

Technique 20 mn 50% 15
AGRICOLES ET
MECANISATION

Production agricole
TECHNIQUES

végétale
Mécanisation 10 mn 50% 15

TOTAL POINTS DE L’EPREUVE 30

Partie I : Technique agricole : 15 POINTS

PARTIE II : mécanisation : 15 points

NB : le candidat choisira une seule partie de l’épreuve

Page 19 sur 147


EPREUVE : CONSTRUCTION RURALE + TOPOGRAPHIE

TYPE D’EPREUVE : PRATIQUE

DUREE : 30 mn / candidat

CREDIT : 03

OBJECTIF GENERAL : permettre à l’étudiant d’effectuer un cas de construction rurales


au choix (électricité, maçonnerie, menuiserie etc )

STRUCTURE DE L’EPREUVE : elle est constituée de deux parties au choix :

Epreuve Spécialité Différentes Durée Pourcentage Nombre de


parties approximative points

construction 20 mn 50% 15
+
CONSTRUCTION

Production
TOPOGRAPHIE

végétale Topographie 10 mn 50% 15


RURALE

TOTAL POINTS DE L’EPREUVE 30

Partie I : Technique agricole : 15 POINTS

PARTIE II : mécanisation : 15 points

NB : le candidat choisira une seule partie de l’épreuve

Page 20 sur 147


SPECIALITE/OPTION : CONSEIL AGROPASTORAL

EPREUVE : EPREUVES PROFESSIONNELLES DE SYNTHESE (EPS)

1) FORME DE L’EPREUVE : écrite sur table


2) DUREE : 6 HEURES Crédit : 12
3) OBJECTIFS
Cet enseignement vise la capacité de l’étudiant à appréhender :
 Les compétences générales,
 Les compétences techniques et pratiques de l’environnement professionnel,
 les connaissances et les techniques liées aux productions agropastorales et
halieutiques
 l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation d’un projet individuel ou collectif
 les conseils technico-économiques dans le domaine des productions animales
et végétales.
 les conflits agropastoraux

2.5) STRUCTURE DE L’EPREUVE


L’épreuve comporte quatre parties indépendantes :
1EME partie : Connaissance de base en agronomie et en zootechnie
Temps approximatif : 2h00 Pondération 35% 35 points
 Etude de cas pratique.
 Familles des plantes, notions de genre et d’espèce
 Structure et texture du sol
 Paramètres climatiques
 Protection des cultures
 Semences et semis ;
 Analyse des différentes opérations des Itinéraires techniques.
 Raisonnement de la fertilisation
 Familles des animaux élevés, notions de genre, d’espèce et de race.
 Notions de croissance et de développement
 Nutrition, digestion et alimentation des animaux ;
 Reproduction et lactation, élevage des jeunes ;
 Principes de base de sélection et de croisement
 Vecteurs de la maladie, agents pathogènes et moyens de défense
 Règles d’hygiène et prophylaxie

2EME partie : Ingénierie et conduite de projet


Temps approximatif : 1h00 Pondération 15 % 15 points
 Créer les conditions de l’émergence de projets,
 Conduire une démarche de projet (de l’identification à l’évaluation)
 Méthodes de conduite projet et de suivi ; Outils de l’évaluation d’un projet.
Page 21 sur 147
3EME partie : techniques de productions animales et végétales
Temps approximatif : 2h00 Pondération 35 % 35 points
 Systèmes de production : principaux types, caractéristiques, impact des différents
systèmes sur l’environnement
 Raisonnement du système de cultures au niveau de l’exploitation en fonction des
objectifs et des caractéristiques de l’exploitation agricole
 Critères de caractérisation des systèmes : seuil de survie, calendrier de travail,
calendrier de trésorerie, coût d’opportunité… ;
 Systèmes d’élevage : principaux types, caractéristiques, impact des différents
systèmes sur l’environnement
 Raisonnement du système d’élevage au niveau de l’exploitation en fonction des
objectifs et des caractéristiques de l’exploitation
 Gestion des systèmes d’élevage : seuil de survie, calendrier de travail, calendrier
d’approvisionnements, calendrier de trésorerie, coût d’opportunité.
4 EME partie : conflit agropastoral
Temps approximatif : 1h00 Pondération 15 % 15 points
 Principales causes des conflits agropastoraux :
 Principaux acteurs du foncier et leurs rôles
 Droits et modalités d’accès au foncier
 Procédures légales d’accès au foncier
 Techniques de résolution des conflits

4. CRITERES D’EVALUATIONS
L’épreuve est conçue de telle sorte que le candidat puisse faire largement état de :
 La mobilisation des connaissances et de son expérience environnementale
 Son esprit de synthèse,
 Son aptitude à se situer et à situer son action,
 La pertinence des solutions proposées,
 Le réalisme, la cohérence et la logique des raisonnements
 La maîtrise du vocabulaire.

5. LES DOCUMENTS
Les cartes, les grilles d’alimentation et/ou de composition nutritionnelle des animaux, les
tableaux des engrais chimiques etc … peuvent constituer des documents annexés pour les
évaluations
Les calculatrices scientifiques non programmables sont autorisées aux candidats.

Page 22 sur 147


EPREUVE : APPUI CONSEIL

1) INTITULE DE L’EPREUVE : Epreuve d’appui conseil


2) Type : Epreuve professionnelle pratique
3) Durée : 45mn/Apprenant
4) Crédit : 6
5) Objectif général : Mobiliser en situation de conseil les connaissances et les
techniques liées aux productions agropastorales et halieutiques
Apporter un conseil technico-économique dans le domaine des productions animales
et végétales
6) Structure de l’épreuve :
Epreuve Spécialité/ Différentes parties Durée Nbre
option (H) (%) de pts
C 4 : Mobiliser en situation de conseil les
connaissances et les techniques liées aux
productions végétales et 22 13,5
animales (C41. C42)

C9 : Apporter un conseil technico-


économique dans la conduite des unités de
13 7,5
production
(C91. C92, C93)
C10 : Apporter un conseil technique et
Apporter un appui- organisationnel pour le développement
13 7,5
conseil aux acteurs local et les organisations rurales
du territoire CAP (C101, C102, C103)
C11: Apporter une expertise technique
dans l’un des domaines techniques
22 13,5
suivants
(C11A, C11 B, C11C, C11D)
C3 : Prendre en compte le contexte
politique et socio-économique du pays 10 6
dans son activité
C6 : Accompagner les porteurs de projets
10 6
individuels ou collectifs
C8 : Apporter un appui à la gestion et à
l’organisation des exploitations et des 10 6
organisations de producteurs
Total 45mn/appr 100
60
enant %

7) PRESENTATION DE L’EPREUVE
Sujet 1:
Diplôme : BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR EN CONSEIL AGROPASTORAL
Page 23 sur 147
Capacité évaluée : Apporter un conseil auprès des acteurs individuels ou collectifs
Situation d’évaluation : Appui conseil aux acteurs du territoire

8) Description de l’activité :

Dans son activité, le conseiller agropastoral mobilisera en situation de conseil les


connaissances et les techniques liées aux productions agropastorales et halieutiques ; et
gérera les conflits agropastoraux
En effet, le Conseiller Agropastoral travaillera au quotidien avec les exploitants agricoles sur
leurs cultures, sur leurs animaux et sur le sol. Il est donc indispensable qu’il possède des
connaissances générales en biologie végétale et animale, en agronomie et en zootechnie, afin
d’expliquer et de justifier les techniques qu’il conseillera à ces exploitants d’appliquer, ou afin
d’argumenter sur des adaptations à rechercher avec ces derniers.
Ses conseils devront intégrer non seulement les déterminants techniques des productions,
mais aussi les déterminants socio-économiques, ainsi que les déterminants environnementaux.

9) CRITERES D’EVALUATION
L’évaluateur portera son jugement sur :
 La posture du conseiller par l’écoute active et le respect du demandeur, le prise en
compte de l’expression du besoin, l’aide à la réflexion et développement de
l’autonomie
 La démarche basée sur le questionnement, la valorisation des compétences internes, et
la recherche des compétences externe ainsi que la prise en compte des points de
faiblesses et points forts
 Les pistes de solutions possibles sur la pertinence des solutions proposées et la
faisabilité des solutions proposées

Page 24 sur 147


EPREUVE : EPREUVES DE CONDUITE D’UN DIAGNOSTIC
PARTICIPATIF SUR LES TERRITOIRES, ORGANISATIONS ET
EXPLOITATIONS AGROPASTORALES

1) Type : Epreuve orale


2) Durée : 45mn/apprenant

3) Credit : 10

4) Objectif général : le conseiller doit être capable de caractériser les dynamiques agraires
et des systèmes d’exploitation d’un territoire.

En situation professionnel, le conseiller sera capable d’apporter un appui à la


gestion et à l’organisation des exploitations et des organisations de producteurs. De même,
il sera capable de réaliser des diagnostics finalisés sur le territoire et sur les organisations

5) Structure de l’épreuve :

Epreuve Spécialité Différentes parties Pourcentage Nombre


/option (%) de points
Utiliser des techniques
Conduire un diagnostic
de collecte et de 50% 12
participatif sur les
traitement de données
territoires, organisations et CAP
Réaliser des diagnostics
exploitations
finalisés sur le territoire 50% 8
agropastorales)
et sur les organisations
Total 100% 20

6) PRESENTATION DE L’EPREUVE

Diplôme : BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR EN CONSEIL AGROPASTORAL

Capacité évaluée: Réaliser des diagnostics finalisés sur le territoire et sur les organisations

Situation d’évaluation : Réalisation du diagnostic participatif (territoire, organisation et


exploitation)

7) Description de l’activité :

Dans son travail, le Conseiller Agropastoral établira la typologie des systèmes de production
et des organisations de son territoire et l’adaptera régulièrement aux évolutions.

Page 25 sur 147


L’évaluation permet de juger la capacité du futur conseiller à caractériser les exploitations
agropastorales et les organisations de manière à faire ressortir les différents systèmes
d’exploitation (agropastoraux et/ou halieutiques) et leurs évolutions ainsi que la typologie des
différents groupes de producteurs. Dans cas, il mobilisera les outils de l’approche systémique.

8) CRITERES D’EVALUATION

L’évaluateur se basera sur:


 la pertinence des données collectées, de la méthodologie utilisées, l’efficacité des
outils utilisés dans la collecte.
 La pertinence des outils de traitement, justesse des résultats dans le traitement des
données
 La pertinence de la typologie des acteurs, l’implication des acteurs dans les processus
du diagnostic dans la méthode participative.
 La pertinence des raisonnements, des outils utilisés et des alternatives des solutions
dans l’élaboration des conclusions et exploitation des résultats des diagnostics

Page 26 sur 147


EPREUVE : EPREUVES DE CONDUITE DES ACTIONS D’ANIMATION ET
COMMUNICATION EN SITUATION DE TRAVAIL

1) Type : Epreuve pratique


2) Durée : 45mn/apprenant
3) Crédit: 6
4) Objectif général :
Le conseiller doit être capable de mettre en œuvre des méthodes et des techniques
d’animation et de communication dans un contexte social ou professionnel
A l’issue de sa formation, le conseiller sera capable de mobiliser en situation
d’accompagnement, les techniques d’animation, de communication et les expressions
appropriées en langues officielles au Cameroun dans le domaine agropastoral.
5) Structure de l’épreuve :
Epreuve Spécialité/ Différentes parties Durée Nbre
(%)
option (H) de pts
Conduire des actions Mettre en place des
d’animation et actions d’animation,
CAP 100 20
communication en communication et de
situation de travail gestion administrative
Total 45mn/apprenant 100% 20

6) PRESENTATION DE L’EPREUVE
Sujet 4:
Diplôme : BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR EN CONSEIL AGROPASTORAL
Capacité évaluée: Mettre en place des actions d’animation, communication et de gestion
administrative
Situation d’évaluation : Réalisation du diagnostic participatif (territoire, organisation et
exploitation)
7) Description de l’activité :
Utiliser des techniques de mobilisation et d’animation efficaces pour susciter des intérêts
individuels et collectifs impliquant un maximum d’acteurs dans les projets
 le conseiller doit informer et mobiliser des acteurs

Page 27 sur 147


 il doit organiser et conduire des réunions participatives (travail, information,
validation, débats, …) avec les producteurs, leurs organisations et les populations, la
société civile
8) CRITERES D’EVALUATION
 l’évaluateur s’articulera sur la pertinence et la maîtrise des outils en fonction du
contexte, l’efficacité par rapport aux objectifs.
 L’évaluateur jugera la maîtrise, pertinence et l’efficacité des techniques d’animation
utilisées
 L’évaluateur portera son jugement sur la cohérence dans les différentes articulations,
gestion du temps, des interventions, des acteurs dans la conduite des réunions
 La clarté de l’expression, et le respect des règles de grammaires marquera l’utilisation
des bases lexicales et grammaticales de l’expression orale et écrite des langues
officielles

Page 28 sur 147


SPECIALITE/OPTION : AGROEQUIPEMENT

EPREUVE : EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE (EPS)

1) Type d’épreuve: EP
2) Durée : 06h
3) Crédit : 10
4) Objectif général de l’épreuve : évaluer les aptitudes des candidats à la maîtrise de la
production, la distribution, gestion et la maintenance des Agroéquipements.
5) Structure de l’épreuve :
SPECIALITE/ DUREE NBRS DE
EPREUVE DIFFERENTES PARTIES %
OPTION APPROX. POINTS
EPS Agroéquipement Equipements hydrométriques 36 min 10% 10
Equipements pour réseaux divers (réseaux 1h30 min 25% 25
d’électricité, AEP et irrigation)
Mécanisation agropastorale et engins de 1h50 min 30% 30
chantier
Equipements d’alimentation et traitement 52 min 15% 15
des animaux
Equipements de conservation et de 36 min 10% 10
transformation post-récolte
Equipements d’abattoir et de découpage 36 min 10% 10

6) PRESENTATION DE L’EPREUVE
 Partie 1 : Equipements hydrométriques
 Objectif: évaluer l’aptitude des candidats à maîtriser des outils de mesure
hydrométrique.

 Contenu
Les pluviomètres, les pluviographes, les limnimètres, les limnigraphes, les radars, les
tensiomètres, les capteurs (capacitif et les ultra-sons).
Partie 2 : Equipements pour réseaux divers (réseaux d’électricité, AEP et irrigation)
 Objectif: évaluer les aptitudes des candidats à la maîtrise des outils de mise en œuvre
des systèmes d’irrigation, AEP et réseaux électriques
 Contenu :
Les raccords de conduites ; Les dispositifs de contrôle de régulation et commandes,
filtres, Le matériel d'injection pour l'irrigation fertilisante, Les distributeurs d’eau, les
modules à masque, équipements de câblage et éclairage.
Partie 3 : Mécanisation agropastorale et engins de chantier
 Objectif: évaluer les aptitudes des candidats à la maîtrise de la conduite, la
maintenance et fabrication des agroéquiments.
 Contenu :
Page 29 sur 147
Généralités sur les machines (Systèmes mécanique, système électrique,
électronique confort et sécurité, Carrosserie), les machines agricoles, les engins de
chantier.
Partie 4: Equipements d’alimentation et traitement des animaux
Objectif: évaluer les aptitudes des candidats à la maîtrise des outils d’alimentation et de soin
des animaux.
 Contenu :
Abreuvoirs, mangeoires, Silos, piscine de déparasitage, parc de vaccination,
pulvérisateur, bistouris, seringue, pinces.
Partie 5: Equipements de conservation et de transformation post-récolte
Objectif: évaluer les aptitudes des candidats à la maîtrise de la fabrication, la maintenance, et
la gestion des équipements de conservation et de transformation post-récolte
 Contenu :
Séchoirs, moulins, réfrigérateurs, décortiqueuses, pressoirs à huile, bâtiments de
conservation et stockage des denrées agricoles.
Partie 6: Equipements d’abattoir et de découpage
Objectif: évaluer les aptitudes des candidats à la maîtrise de la fabrication, la maintenance, et
la gestion des équipements d’abattage et de découpage
 Contenu :
Chevalets de dépouillement et jambiers, rails aériens, rochets, treuils à main, bascule aérienne
à cadran, cage d’étourdissement, couteau/sabre à découper.

1) Critères d’évaluation :
Les principaux critères qui entreront dans l’évaluation du travail du candidat sont les
suivants :
 Démarche et raisonnement utilisé ;
 L’exactitude dans les calculs ;
 Présentation de schémas annotés, graphes et des plans ;
 La précision et la concision des réponses ;
 La présentation de la copie.

Page 30 sur 147


EPREUVE : DIMENSIONNEMENT HYDRAULIQUE DES RESEAUX
D’IRRIGATION ET DE DRAINAGE

1) Intitulé de l’épreuve : Dimensionnement hydraulique des réseaux d’irrigation et


de drainage
2) Type d’épreuve: épreuve professionnelle
3) Durée : 04h
4) Crédit : 6
5) Objectif général de l’épreuve : évaluer la maîtrise des notions fondamentales, le
dimensionnement hydraulique et la mise en œuvre des réseaux d’irrigation et de
drainage.
6) Structure de l’épreuve :
SPECIALITE/ DUREE NBRS DE
EPREUVE DIFFERENTES PARTIES %
OPTION APPROX. POINTS
Partie 1 : Généralités 30 minutes 20% 20
Dimensionneme
Partie 2 : Réseaux d’irrigation 1h00 25% 25
nt hydraulique
gravitaire
des réseaux Agroéquipement
Partie 3 : Réseaux d’irrigation 1h30 30% 30
d’irrigation et de
sous pression
drainage
Partie 4 : Réseaux de drainage 1h 00 25% 25

7) PRESENTATION DE L’EPREUVE
Partie 1 : Généralités
 Objectif : évaluer la maîtrise des notions fondamentales des réseaux d’irrigation et de
drainage.
 Contenu
- Définition des concepts
- Enoncés des principes
- Techniques d’irrigation.
Partie 2 : Réseaux d’irrigation gravitaire
 Objectif : évaluer la capacité du candidat à la maitrise du dimensionnement et la mise
en œuvre des réseaux d’irrigation gravitaire.
 Contenu
Dimensionnement des ouvrages d’irrigation gravitaire (Carneaux, ouvrages de
tête, ouvrages de répartition, ouvrages de sectionnement, ouvrages de franchissement,
taille des digues, diguettes, bassins, plancher).
Partie 3 : Réseaux d’irrigation sous pression
 Objectif : évaluer la capacité du candidat à la maitrise du dimensionnement et la mise
en œuvre des réseaux d’irrigation sous pression.
 Contenu
Dimensionnement des ouvrages d’irrigation sous pression (Ouvrages de tête,
conduites, distributeurs)

Page 31 sur 147


Partie 4 : Réseaux de drainage
 Objectif : évaluer la capacité du candidat à la maitrise du dimensionnement et la mise
en œuvre des réseaux de drainage.
 Contenu
Drainage superficiel et drainage profond.

8) Critères d’évaluation :
Les principaux critères qui entreront dans l’évaluation du travail du candidat sont les
suivants :
 Démarche et raisonnement utilisé ;
 L’exactitude dans les calculs ;
 Présentation de schémas annotés, graphes et des plans ;
 La précision et la concision des réponses ;
 La présentation de la copie.

Page 32 sur 147


EPREUVE : MAINTENANCE DES AGROEQUIPEMENTS

1) Intitulé de l’épreuve : Maintenance des agroéquipements


2) Type d’épreuve: épreuve professionnelle pratique 1
3) Durée : 2h
4) Crédit : 5
5) Objectif général de l’épreuve : évaluer les aptitudes des candidats à la réparation des
agroéquipements.
6) Structure de l’épreuve :
SPECIALITE/ DUREE NBRS DE
EPREUVE DIFFERENTES PARTIES %
OPTION APPROX. POINTS
Partie 1 : Diagnostic 30 minutes 30% 30
Pratique
Partie 2 : Réparation 1h00 50% 50
1(Maintenance des Agroéquipement
Partie 3 : Entretien 1h00 20% 20
agroéquipements)
d’explicitation

7) PRESENTATION DE L’EPREUVE
Partie 1 : Diagnostic
 Objectif : évaluer les capacités du candidat à la détection d’une panne.
 Contenu : le sujet sera tiré au sort et pourra porter sur :
Les tracteurs et attelages, machines de transformation, réseau d’irrigation et
d’électricité.
Partie 2 : Réparation
 Objectif : évaluer les aptitudes du candidat à rendre fonctionnel un équipement
défectueux.
 Contenu : le sujet sera tiré au sort et pourra porter sur :
Les pannes sur les tracteurs et attelages, machines de transformation, réseau
d’irrigation et d’électricité.

Partie 3 : Entretien d’explicitation


 Objectif : Comprendre les mobiles qui ont guidé le candidat au choix d’une méthode
ou d’une action.
 Contenu :
Question orales posée au candidat portant sur l’activité qu’il vient de mener.

8) Critères d’évaluation :
Les principaux critères qui entreront dans l’évaluation du travail du candidat sont les
suivants :
 Démarche et raisonnement utilisé ;
 L’exactitude dans les calculs ;
 Présentation de schémas annotés, graphes et des plans ;
 La précision et la concision des réponses ;
 La présentation de la copie.

Page 33 sur 147


EPREUVE : DESSIN INDUSTRIEL ASSISTE PAR ORDINATEUR

1) Intitulé de l’épreuve : Dessin industriel assisté par ordinateur


2) Type d’épreuve: épreuve professionnelle pratique 2
3) Durée : 4h
4) Crédit : 5
5) Objectif général de l’épreuve : évaluer les aptitudes des candidats à la représentation
de pièces des machines agricoles.
6) Structure de l’épreuve :
SPECIALITE/ DUREE NBRS
EPREUVE DIFFERENTES PARTIES POURCENTAGE
OPTION APPROX. DE PTS
Pratique 2 Reproduire annoter et 4h00 100% 100
(Dessin industriel coter le dessin de pièce
Agroéquipements
assisté par d’équipement agricole
ordinateur)

7) PRESENTATION DE L’EPREUVE
 Objectif : évaluer les capacités du candidat à la représentation des pièces
d’équipements agricoles dans le respect des normes du dessin industriel assisté par
ordinateur. .
 Contenu :
Dessin de pièce d’agroéquipement

8) Critères d’évaluation :
Les principaux critères qui entreront dans l’évaluation du travail du candidat sont les
suivants :
 L’exactitude des cotes ;
 Représentation précise des dessins ;
 La présentation de la copie.

Page 34 sur 147


SPECIALITE/OPTION : CONSTRUCTION BATIMENTS ET ROUTES
RURALES (CBR)

EPREUVE : EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE (EPS)

1) Intitulé de l’épreuve : Epreuve professionnelle de synthèse (EPS)


2) Type d’épreuve: Epreuve professionnelle
3) Durée : 06h
4) Crédit : 10
5) Objectif général de l’épreuve : évaluer les aptitudes du candidat à la conception et à
la mise en œuvre des ouvrages en milieu rural dans le respect des normes, d’hygiène
et de sécurité environnementale.

6) Structure de l’épreuve :
SPECIALITE/ DUREE NBRS DE
EPREUVE DIFFERENTES PARTIES %
OPTION APPROX. POINTS
Partie 1 : Technologie de construction 1h45 35% 35

Partie 2 : Dimensionnement des ouvrages 1h45 30% 30


EPS CBR
Partie 3 : Constructions rurales 1h00 15% 15

Partie 4 : Métré et organisation de chantier 1h30 20% 20

7) PRESENTATION DE L’EPREUVE
Partie 1 : Technologie de construction
 Objectif : évaluer les aptitudes du candidat à la maîtrise des constituants d’un
bâtiment, des matériaux et matériels entrants dans sa construction, et la mise en œuvre.
 Contenu
- Qualité des matériaux : propriétés, structures et textures des différents matériaux de
construction, critères de choix d’un matériau dans la construction
- Technologie du bâtiment (béton armé, bois, métallique, etc.) : fondations, dallage sur
terres ferme, murs, poteau et poutre, les planchers et les toitures (description,
caractérisation), mise en œuvre (gros œuvre et second œuvre)

Partie 2 : dimensionnement des ouvrages


 Objectif : évaluer les aptitudes du candidat dans la conception et le dimensionnement
des ouvrages.
 Contenu
- Dimensionnement des ouvrages en béton : généralités, calcul des sollicitations aux
états limites et justification des sections (semelle, poteau, poutre, plancher)

Page 35 sur 147


- Dimensionnement des ouvrages en bois : généralités, calcul des sollicitations aux états
limites et justification des sections (semelle, poteau, poutre, plancher et charpentes)
- Dimensionnement des structures métalliques : généralités, calcul des sollicitations aux
états limites et justification des sections (semelle, poteau, poutre, plancher, et
charpentes)
Partie 3 : Constructions rurales
 Objectif : évaluer les aptitudes du candidat à pouvoir maîtriser la conception et la
mise en œuvre des ouvrages en milieu rural.
 Contenu
- Construction des routes rurales et ouvrages de franchissement : les concepts de routes,
structure de la chaussée, aménagement des carrefours, les travaux de route, les travaux
d’entretien, réalisation des ouvrages d’art (dalots et buse)
- Construction des bâtiments d’élevage (principes généraux de construction): logement
des bovins, les porcheries, les poulaillers et autres.
Partie 4 : Métré et organisation de chantier
 Objectif : évaluer les aptitudes du candidat à pouvoir réaliser un devis et gérer un
chantier.
 Contenu
- Métré et devis : étude du dessin des ouvrages, calcul des cubatures, avant métré,
évaluation des quantités et estimation des coûts.
- Organisation d’un chantier : étude préparatoire à l’ouverture d’un chantier,
aménagement général d’un chantier, gestion du personnel, gestion du matériel, gestion
des stocks, conception et gestion d’un planning, hygiène et sécurité.

8) Critères d’évaluation :
Les principaux critères qui entreront dans l’évaluation du travail du candidat sont les
suivants :
 Démarche et raisonnement utilisé ;
 L’exactitude dans les calcules ;
 Présentation de schémas annotés, graphes et des plans ;
 La précision et la concision des réponses ;
 La présentation de la copie.

Page 36 sur 147


EPREUVE : STRUCTURES

1) Intitulé de l’épreuve : Structures


2) Type d’épreuve: épreuve professionnelle
3) Durée : 04h
4) Crédit : 6
5) Objectif général de l’épreuve : évaluer les capacités du candidat dans l’étude
d’une structure plane.
6) Structure de l’épreuve :
SPECIALITE/ DUREE NBRS DE
EPREUVE DIFFERENTES PARTIES %
OPTION APPROX. POINTS
Partie 1 : Généralités 30 minutes 20% 20
Partie 2 : Statique des solides 1h00 25% 25
STRUCTURES CBR Partie 3 : Resistance des matériaux 1h00 25% 25
Partie 4 : Mécaniques des 1h 30 30% 30
structures

7) PRESENTATION DE L’EPREUVE
Partie 1 : Généralités
 Objectif : évaluer la maîtrise des notions fondamentales des structures
 Contenu
- Définition des concepts
- Enoncés des principes, théorèmes et lois.
Partie 2 : Statique des solides
 Objectif : évaluer la capacité du candidat à analyser l’équilibre des systèmes
isostatiques
 Contenu
- Les actions mécaniques : détermination des forces, moments et couples en présence
- Statiques des corps solides : équilibre des systèmes solides isostatiques soumis à deux
ou trois forces coplanaires non parallèles, application du principe fondamental de la
statique
- Forces agissantes sur une structure : détermination analytique des réactions d’appui
d’une structure isostatique
Partie 3 : Résistance des matériaux
 Objectif : évaluer les aptitudes du candidat à pouvoir évaluer les contraintes dans un
élément de structure.
 Contenu
- Analyse des chargements et les appuis des poutres
- Détermination des efforts internes
- Etude du comportement mécanique élémentaire des matériaux
- Détermination des contraintes dans une section droite
Partie 4 : Mécaniques des structures
Page 37 sur 147
 Objectif : évaluer les aptitudes du candidat à la maîtrise des méthodes de
détermination des efforts dans une structure
 Contenu
- Statique graphique : détermination graphique des réactions d’appui de tous les
systèmes isostatiques
- Systèmes triangulés plans : calcul des efforts dans une barre par la méthode
analytique, la graphique de CREMONA ou de RITTER.

8) Critères d’évaluation :
Les principaux critères qui entreront dans l’évaluation du travail du candidat sont les
suivants :
 Démarche et raisonnement utilisé ;
 L’exactitude dans les calcules ;
 Présentation de schémas annotés, graphes et des plans ;
 La précision et la concision des réponses ;
 La présentation de la copie.

Page 38 sur 147


DOMAINE : EAU ET ENVIRONNEMENT
FILIERE METIER DE L’EAU

SPECIALITE OPTION : APPROVISIONNEMENT EN EAU POTABLE


ET AMENAGEMENT HYDRO-AGRICOLE (AEPAH)

EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE (EPS)

1) Intitulé de l’épreuve : Epreuve professionnelle de synthèse (EPS)


2) Type d’épreuve: EP
3) Durée : 06h
4) Crédit : 10
5) Objectif général de l’épreuve : évaluer les aptitudes des candidats à la maîtrise des
outils et techniques de mobilisation des ressources en eau et de leur gestion à des fins
agropastorales et de consommation.

6) Structure de l’épreuve :
SPECIALITE/ DUREE NBRS DE
EPREUVE DIFFERENTES PARTIES POURCENTAGE
OPTION APPROX. POINTS
Base de l’agriculture 1h15mn 15% 15
Mobilisation des eaux 2h00 35% 35
EPS AEPAH
Irrigation et drainage 1h45mn 30% 30
Assainissement 1h00 20% 20

7) PRESENTATION DE L’EPREUVE
Partie 1 : bases de l’agriculture
 Objectif: évaluer l’aptitude des candidats à maîtriser les outils de base de production
agricole et leurs équipements.
 Contenu
- Agronomie générale : physiologie des principales cultures, amendements chimiques et
protection des végétaux.
- Mécanisation agricole : machines de préparation des sols, de semis, de traitement des
cultures et de récolte (principe de fonctionnement et conditions d’utilisation)

Partie 2 : mobilisation des eaux


 Objectif: évaluer les aptitudes des candidats à la maîtrise des techniques de captage et
de prise d’eau à des fins agricole ou de consommation humaine.
 Contenu :
- Petit barrage et retenue : typologie des barrages, typologie des évacuateurs de crue,
l’exploitation d’une retenue (courbe de remplissage et courbe d’exploitation)
Page 39 sur 147
- Les puits et les forages : les systèmes d’aquifère, les techniques de construction et
d’équipements des forages et puits aménagés, essai de pompage (établissement de la
courbe caractéristique du puits ou du forage), gestion et entretien des puits et forages.
- Les pompes et station de pompage : choix d’une pompe pour une installation,
caractéristiques hydrauliques des pompes, mise en route et entretien ; implantation
d’une station de pompage.

Partie 3 : irrigation et drainage


 Objectif: évaluer les aptitudes des candidats à la maîtrise des techniques d’irrigation.
 Contenu :
- Les bases de l’irrigation : les besoins en eau des cultures, les types d’irrigation, les
paramètres de l’irrigation.
- Les techniques d’irrigation et de drainage : irrigation gravitaire, irrigation sous
pression, drainage.
- Les ouvrages de réseau d’irrigation : les ouvrages de régulation, de transport, de
répartition, de sécurité et de franchissement.
- Dimensionnement des réseaux d’irrigation : réseau gravitaire, réseau sous pression
(aspersion) et réseau de drainage.

Partie 4 : assainissement
 Objectif: évaluer les aptitudes des candidats à la maîtrise des techniques de
construction des ouvrages d’assainissement autonome et la gestion des déchets
solides.
 Contenu :
- Dimensionnement et mise en œuvre des ouvrages d’assainissement autonome : fosse
septique, latrine VIP, à fosse sèche et latrine toutes eaux.
- Description des ouvrages d’assainissement collectif : réseau et système d’épuration.
- Description des ouvrages d’assainissement pluvial
- La gestion des déchets solides ménagers : filière classique de gestion (pré collecte,
collecte, transport, mise en décharge), valorisation des déchets (compostage).

8) Critères d’évaluation :
Les principaux critères qui entreront dans l’évaluation du travail du candidat sont les
suivants :
 Démarche et raisonnement utilisé ;
 L’exactitude dans les calculs ;
 Présentation de schémas annotés, graphes et des plans ;
 La précision et la concision des réponses ;
 La présentation de la copie.

Page 40 sur 147


EPREUVE : APPROVISIONNEMENT EN EAU POTABLE

1) Intitulé de l’épreuve : Approvisionnement en eau potable


2) TYPE D’EPREUVE : Epreuve professionnel
3) Durée : 04hrs
4) Crédit : 6
5) Objectif général de l’épreuve : évaluer les aptitudes du candidat à la conception et
mise en œuvre des systèmes d’AEPS.
6) Structure de l’épreuve :
SPECIALITE/ DUREE NBRS DE
EPREUVE DIFFERENTES PARTIES %
OPTION APPROX. POINTS
Partie 1 : Analyse et traitement de 1h00 25% 25
potabilisation d’eau
Partie 2 : Dimensionnement des ouvrages 1h30 35% 35
AEP AEPAH d’adduction, de stockage et de distribution minutes
d’eau
Partie 3 : Technologie de canalisation et pose 45minutes 20% 20
Partie 4 : Gestion et entretien de réseau d’eau 45minutes 20% 20

7) PRESENTATION DE L’EPREUVE
Partie 1 : Analyse et traitement de potabilisation d’eau
 Objectif : évaluer le niveau de maîtrise des candidats à la caractérisation d’une eau et
à sa potabilisation.
 Contenu
- Les paramètres de caractérisation d’une eau : principaux paramètres physicochimique
et ceux microbiologique et bactériologique.
- Interprétation sommaire des résultats d’une analyse d’eau brute ou potable et
appréciation par rapport aux normes.
- Procédés et techniques de traitement de clarification d’eau : pré traitement,
coagulation-floculation, décantation, filtration, ultrafiltration.
- Le traitement de désinfection : désinfection au chlore (eau de javel, hypochlorite de
calcium)

Partie 2 : dimensionnement des ouvrages d’adduction, de stockage et de distribution


 Objectif: évaluer l’aptitude des candidats à pouvoir mobiliser les connaissances de
base d’hydraulique pour résoudre des problèmes d’adduction, de stockage et de
distribution d’eau potable.
 Contenu
- Choix d’un système de captage
- Dimensionnement des conduites d’adduction d’eau : adduction gravitaire et par
refoulement.

Page 41 sur 147


- Dimensionnement hydraulique des réservoirs de stockage d’eau : détermination de la
capacité totale, vérification des contraintes de fonctionnement, évaluation de la
hauteur du radier.
- Dimensionnement d’un réseau de distribution ramifié.

Partie 3 : Technologie de canalisation et pose


 Objectif: évaluer les aptitudes des candidats à pouvoir effectuer un choix judicieux de
canalisation en fonction du besoin, et la réalisation des travaux de réseau d’eau.
 Contenu
- les types de canalisation, leurs propriétés et champ d’application ;
- Réalisation d’un carnet de nœud et métré de pose de canalisation : identification des
pièces raccords d’un nœud et élaboration d’un schéma de nœud, évaluation des
matériaux nécessaires pour la pose d’un réseau, réalisation des poses en tranchée et
aérienne.
- Dimensionnement et réalisation d’un branchement particulier : calcul d’un
branchement, exécution d’un branchement.
- Choix des emplacements des ouvrages de sécurité.

Partie 4 : gestion et entretien de réseau d’eau


 Objectif: évaluer les aptitudes des candidats à pouvoir maîtriser et utiliser les outils de
gestion d’un service d’eau et l’entretien d’un réseau d’eau.
 Contenu
- Evaluation des indicateurs de performance d’un service des eaux : les indicateurs
technique (rendement, indice de consommation, indice de perte, indice de réparation),
la satisfaction de la clientèle (sécurité d’approvisionnement, qualité de l’eau)
- Analyse et interprétation des données d’exploitation d’un SAEP : évaluation des pertes
d’eau et identification des cause plausibles.
- Interprétation des résultats d’un diagnostic de réseau et localisation des fuites :
évaluation des débits de fuite, localisation et réparation des fuites.

8) Critères d’évaluation :
Les principaux critères qui entreront dans l’évaluation du travail du candidat sont les
suivants :
 Démarche et raisonnement utilisé ;
 L’exactitude dans les calculs ;
 Présentation de schémas annotés, graphes et des plans ;
 La précision et la concision des réponses ;
 La présentation de la copie.

Page 42 sur 147


FILIERE : SCIENCES ENVIRONNEMENTALE

SPECIALITE/OPTION : GESTION FORESTIERE

EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE

1- INTITULE DE L’EPREUVE : EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE


2- TYPE D’EPREUVE : Professionnelle
3- FORME DE L’EPREUVE: ECRITE
4- DUREE DE L’EPREUVE: 06 heures
5- CREDITS: 12
6- OBJECTIF GENERAL. Cette épreuve vise à évaluer le niveau des candidats en :
- Exploitation forestière et utilisation des bois ;
- Industrie forestière et développement local ;
- Equipements et gestion des chantiers forestiers ;
- Certification et gestion durable des chantiers forestiers ;
- Impacts environnementaux et sociaux de l’exploitation forestière.

7- STRUCTURE DE L’EPREUVE
EPREUVE SPECIALITE DIFFERENTES PARTIES DUREES % NBRE DE CREDITS
APPROX. POINTS
EPS GESTION A- Exploitation forestière et 1H 20 20 4
FORESTIERE utilisation des bois
B- Industrie forestière et 1H 20 20 3
développement local
C- Equipements et gestion des 1H 20 20 3
chantiers forestiers
D- Certification et gestion 1H 20 20 2
durable des forêts
E- Impacts environnementaux et 1H 20 20 2
sociaux de l’exploitation forestière

8- PRESENTATION DE L’EPREUVE (CONTENUS DES DIFFERENTES PARTIES)


 EXPLOITATION FORESTIERE ET UTILISATION DES BOIS
Objectifs
- Décrire les conditions générales dans lesquelles se pratique l’exploitation forestière
tropicale ;
- Organiser, diriger et contrôler les opérations relatives aux systèmes d’exploitation
forestières conformément au plan d’exploitation ;
- Identifier et décrire les équipements utilisés dans chaque opération forestière tout en
planifiant les effectifs en personnel et en matériels nécessaires à une campagne
d’exploitation

Page 43 sur 147


- Identifier et analyser les conditions et approches favorables à l’utilisation optimales
des bois et arbres.
Contenu
- Bûcheronnage (abattage et façonnage des arbres) ;
- Cubage et classement ;
- Les rémanents ;
- Vidange des bois (débardage)
- Principales formes d’utilisation du bois ;
- Impacts environnementaux de l’exploitation forestière et les bonnes pratiques
- Eléments de HSE appliqués à l’exploitation ;
- Engins de l’exploitation forestière.

 INDUSTRIE FORESTIERE ET DEVELOPPEMENT LOCAL


Objectifs
- Identifier et d’écrire les différents types d’industrie forestière ;
- Localiser géographiquement les industries forestières ;
- Relever l’impact et l’importance de l’implantation des industries forestières sur la
formation et l’éducation des populations locales et sur le développement local ;
- Identifier et analyser les différents aspects de la contribution des industries forestières
au développement local.
Contenu
- Les industries forestières du Cameroun : approche historique ;
- Insertion spatiale des industries forestières ;
- Dispositions réglementaires relatives à l’appui des industries aux CTD et
communautés ;
- Avancées issues des réformes successives ;
- Etudes de cas.

 EQUIPEMENT ET GESTION DES CHANTIERS FORESTIERS


Objectifs
- Identifier et analyser les différentes composantes de l’organisation structurelle et
matérielle d’un chantier forestier;
- Identifier et décrire les différents équipements d’exploitation forestière ;
- Identifier et analyser les différentes activités d’exploitation forestière ainsi que les
conditions de sécurité, d’hygiène et de travail y afférentes ;
- Identifier et définir les différents types de contrats de travail.
Contenu
- Fonctionnement de l’organisation d’un chantier forestier;
- Sécurité, hygiène et conditions de travail ;
- Gestion économique du chantier ;
- Gestion des contrats de travail ;
- Equipements d’exploitation forestière.

Page 44 sur 147


 CERTIFICATION ET GESTION DURABLE DES FORETS
Objectifs
- Définir les concepts liés à la certification forestière et à la gestion durable des forêts ;
- Comprendre le cadre réglementaire, juridique et institutionnel de gestion des forêts au
Cameroun ;
- Comprendre les principes de gestion durables des forêts.
Contenu
- Certification forestière : genèse, concepts, principe et objectifs ;
- Principales étapes de l’adoption de la certification forestière au Cameroun
- Types de certification forestière : analyse comparative ;
- Processus de certification ;
- Enjeux de certification
- Devenir de la certification.

 IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIAUX DE L’EXPLOITATION


FORESTIERE
Objectifs
- Effectuer une étude d’impact de l’exploitation forestière ;
- Identifier les stratégies de minimisation des impacts de l’exploitation forestière sur
l’environnement et les populations locales.

Contenu
- Les EIES : contenu, principes et objectifs ;
- Institutions et cadre légal ;
- Principales étapes du processus des EIES et des PGES ;
- Exigences légales liées aux TDR, aux consultations et audiences publiques et au
rapport de l’EIES ;
- Etudes de cas des EIES des exploitations forestières.

9- CRITERES D’EVALUATION
 La première partie est constituée uniquement de l’exploitation forestière et
utilisation des bois et dure une (01) heure avec une pondérance de 20 % pour une
notation totale de 20.
 La deuxième partie est constituée de l’industrie forestière et développement local
et dure une (01) heure avec une pondérance de 20 % pour une notation totale de 20
 La troisième partie est constituée de l’équipement et gestion des chantiers
forestiers et dure une (01) heure avec une pondérance de 20 % pour une notation
totale de 20.
 La quatrième partie est constituée de la certification et gestion durable des forêts
et dure une (01) heure avec une pondérance de 20 % pour une notation totale de 20.

Page 45 sur 147


 La cinquième partie est constituée des impacts environnementaux et sociaux de
l’exploitation forestière et dure une (01) heure avec une pondérance de 20 % pour
une notation totale de 20.

NB. Toutes les parties sont d’égale importance


EPREUVE : DROITS FORESTIERS

1- INTITULE DE L’EPREUVE : DROITS FORESTIERS


2- TYPE D’EPREUVE : Professionnelle
3- FORME DE L’EPREUVE: ECRITE
4- DUREE DE L’EPREUVE: 02 heures
5- CREDITS: 4
6- OBJECTIFS GENERAUX: Cette épreuve vise évaluer le niveau des candidats sur
- Les droits des peuples autochtones des régions forestières ;
- Le droit de l’environnement et du développement durable.
7- STRUCTURE DE L’EPREUVE
EPREUVE SPECIALITE DIFFERENTES PARTIES DUREES % NBRE DE CREDITS
APPROX. POINTS
DROITS GESTION A- Droits des peuples 1H 20 20 2
FORESTIERS FORESTIERE autochtones des régions forestières
B- Droit de l’environnement et 1H 20 20 2
du développement durable

8- PRESENTATION DE L’EPREUVE (CONTENUS DES DIFFERENTES


PARTIES)
 DROIT DES PEUPLES AUTOCHTONES DES REGIONS
FORESTIERES
Objectifs

- Identifier et localiser la dynamique spatio-temporelle de peuples autochtones des


régions forestières ;
- Décrire les instruments internationaux et nationaux traitant des peuples autochtones ;
- Identifier les différents conflits entre les exploitants forestiers et les peuples
autochtones des régions forestières du Cameroun ;
- Identifier et décrire les différents outils participatifs de communication avec les
peuples autochtones.
Contenu

- Définition du concept (peuples autochtones) ;


- Localisation et dynamique spatio-temporelle de peuples autochtones ;
- Instruments internationaux et nationaux traitant des peuples autochtones ;
- Analyse critique des droits des peuples autochtones ;
- Etudes des cas de conflits d’usage entre exploitants forestiers et peuples autochtones ;
Page 46 sur 147
- Outils participatifs de communication avec les peuples autochtone.

 DROIT DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE


Objectifs

- Maitriser les règles, les textes, les lois et les conventions pour mettre en application
une bonne gouvernance ;
- Identifier les éléments qui entrainent la mauvaise gouvernance des forêts au
Cameroun ;
- Maitriser les acteurs et les règles d’accès aux ressources forestières ;
- Réaliser les interventions de gestion durables en forêt ou autres espaces boisés ;

Contenu

- Lois, textes, décrets, conventions nationaux et internationaux (convention de rio, la


conférence de Yaoundé sur les forêts du Bassin du Congo, Cop 21 etc…) ;
- Cadre juridique et institutionnel du droit de l’environnement et du développement
durable ;
- Acteurs et les règles d’accès aux ressources forestières.

9- CRITERES D’EVALUATION
 La première partie est constituée uniquement des droits des peuples
autochtones de la région forestière et dure une (01) heure avec une pondérance de
20% pour une notation totale de 20.
 La deuxième partie est constituée du droit de l’environnement et du
développent durable et dure une (01) heure avec une pondérance de 20 % pour une
notation totale de 20.

Page 47 sur 147


EPREUVE : POLITIQUE ET AMENAGEMENT FORESTIERS

1- INTITULE DE L’EPREUVE : POLITIQUE ET AMENAGEMENT FORESTIERS


2- TYPE D’EPREUVE : Professionnelle
3- FORME DE L’EPREUVE: ECRITE
4- DUREE DE L’EPREUVE: 03 heures
5- CREDITS: 7
6- OBJECTIFS GENERAUX. Cette épreuve vise à évaluer le niveau des candidats sur :
- Histoire de la réforme forestière au Cameroun ;
- Gouvernance forestière au Cameroun ;
- Aménagement forestier.

7- STRUCTURE DE L’EPREUVE
EPREUVE SPECIALITE DIFFERENTES PARTIES DUREES % NBRE DE CREDITS
APPROX. POINTS
POLITIQUE GESTION A- Histoire de la reforme 1H 33 20 2
ET FORESTIERE forestière au Cameroun
AMENAGEMENT B- gouvernance forestière 1H 33 20 2
FORESTIERS au Cameroun
C- Aménagement forestier 1H 33 20 3

8- PRESENTATION DE L’EPREUVE (CONTENUS DES DIFFERENTES PARTIES)


 HISTOIRE DE LA REFORME FORESTIERE AU CAMEROUN
Objectifs

- Décrire l’histoire de la reforme forestière au Cameroun


Contenu

- Contexte international de la réforme forestière;


- Pratiques et contraintes justifiant la réforme ;
- Processus de la réforme, acteurs et stratégies ;
- Grands acquis de la réforme forestière ;
- Implication de la société civile et des communautés locales ;
- Problèmes en suspens.

 GOUVERNANCE FORESTIERE AU CAMEROUN


Objectifs

- Maitriser les règles, les textes, les lois et les conventions pour mettre en application
une bonne gouvernance ;
- Identifier les éléments qui entrainent la mauvaise gouvernance des forêts au
Cameroun ;
- Maitriser les acteurs et les règles d’accès aux ressources forestières.
Page 48 sur 147
Contenu

- Principes de gouvernance ;
- Instruments internationaux ;
- Cadre juridique et institutionnel de l’exploitation forestière au Cameroun ;
- Acteurs et les règles d’accès aux ressources forestières ;
- Etats des lieux de la gouvernance forestière : transgressions, violation des textes,
braconnage, non-respect des cahiers de charge pour une gestion participative et
inclusive des forêts.

 AMENAGEMENT FORESTIER
Objectifs

- Traiter des modalités d’insertion et de gestion du domaine forestier ;


- Maîtriser les différents concepts de l’aménagement forestier;
- Identifier les aires protégées;
- Maîtriser la gestion des ressources et celui des aires protégées;
- Identifier la population;
- Maitriser les principes d’aménagement au niveau national et régional des ressources
forestières
- Préciser le rôle que l’on entend donner à la forêt dans le cadre de l’aménagement du
territoire et des objectifs économiques à atteindre.

Contenu

- Définition et principes de l’aménagement forestier ;


- Etapes et contenu de l’aménagement forestier ;
- Cadre institutionnel et réglementaire ;
- Etude de cas.

9- CRITERES D’EVALUATION:
 La première partie est constituée uniquement de l’histoire de la reforme
forestière au Cameroun et dure une (01) heure avec une pondérance de 30% pour
une notation totale de 20.
 La deuxième partie est constituée de la gouvernance forestière au Cameroun et
dure une (01) heure avec une pondérance de 30 % pour une notation totale de 20.
 La troisième partie est constituée de l’aménagement forestier et dure une (01)
heure avec une pondérance de 40 % pour chacun et notation totale de 20.

Page 49 sur 147


EPREUVE : INTRODUCTION A LA FISCALITE FORESTIERE

1- INTITULE DE L’EPREUVE : INTRODUCTION A LA FISCALITE FORESTIERE


2- TYPE D’EPREUVE : Professionnelle
3- FORME DE L’EPREUVE: ECRITE
4- DUREE DE L’EPREUVE: 02 heures
5- CREDITS: 2
6- OBJECTIFS GENERAUX. Cette épreuve vise à évaluer le niveau des candidats sur :
- Les principes de la fiscalité décentralisée;
- Les calculs de RFA et comprendre ses modalités de paiement de la RFA

7- STRUCTURE DE L’EPREUVE
EPREUVE SPECIALITE DIFFERENTES DUREES % NBRE CREDITS
PARTIES APPROX. DE PTS
INTRODUCTION GESTION
A LA FISCALITE FORESTIERE 1 seule partie 1H 100 20 2
FORESTIERE

8- PRESENTATION DE L’EPREUVE (CONTENUS DES DIFFERENTES PARTIES)


 INTRODUCTION A LA FISCALITE FORESTIERE
Objectifs

- Définir les concepts liés à la fiscalité forestière ;


- Comprendre la typologie et les modalités de gestion des revenus forestiers ;
- Comprendre et interpréter le cadre juridique et institutionnel de la fiscalité
forestière.
Contenu

- Définition et justification de la fiscalité forestière ;


- Spécificités de la fiscalité forestière du Cameroun dans le contexte de l’Afrique
centrale ;
- Différentes acceptions de la rente forestière ;
- Types de redevances et taxes forestières ;
- Administration du régime fiscal forestier ;
- Fiscalité forestière décentralisée et le développement local.

9- CRITERES D’EVALUATION:
 La première partie est constituée uniquement d’une seule partie :
introduction à la fiscalité forestière et dure une (01) heure avec une pondérance de
100% pour une notation totale de 20.

Page 50 sur 147


EPREUVE : SCIENCES FORESTIERES DE BASE

1- INTITULE DE L’EPREUVE : SCIENCES FORESTIERES DE BASE


2- TYPE D’EPREUVE : Professionnelle
3- FORME DE L’EPREUVE: ECRITE
4- DUREE DE L’EPREUVE: 04 heures
5- CREDITS: 10
6- OBJECTIFS GENERAUX. Cette épreuve vise à évaluer les candidats sur :
- L’identification et description des conditions de répartition géographique des
formations forestières ;
- L’organisation et évaluation des travaux et interventions sylvicoles ;
- L’utilisation des résultats d’inventaires pour planifier les opérations forestières ;
- Les fonctions essentielles des forêts ainsi que les conséquences de la déforestation
dans le contexte de changement climatiques.

7- STRUCTURE DE L’EPREUVE
EPREUVE SPECIALITE DIFFERENTES PARTIES DUREES % NBRE DE CREDITS
APPROX. POINTS
SCIENCES GESTION A- Ecologie forestière 1H 20 20 2
FORESTIERES FORESTIERE B- Sylviculture et domestication 1H 20 20 2
DE BASE
C- Forêts tropicales 1H 20 20 2
D- Conduite des peuplements et 1H 20 20 2
inventaire
E- Produits forestiers non ligneux 1H 20 20 2

8- PRESENTATION DE L’EPREUVE (CONTENUS DES DIFFERENTES PARTIES)


 ECOLOGIE FORESTIÈRE
Objectifs
- Introduire à l’analyse des différentes composantes du milieu dans lequel vivent les
plantes, les animaux et l’être humain ;
- Maîtriser les concepts écologiques appliqués à la nature et aux ressources naturelles ;
- Maîtriser les facteurs écologiques, conservation des ressources génétiques et l’écologie
de l’écosystème ;
- Maîtriser la répartition des espèces animales et végétales ;
- Délimiter les aires de distribution géographiques des espèces ainsi que celles des unités
taxonomiques telles que les genres, familles, ordres, etc ;
- Analyser, comprendre et connaitre les systèmes écologiques du bio-géosphère, leurs
pressions anthropiques et les diagrammes ombrothermiques.
Contenu
- Facteurs climatiques
- Facteurs édaphiques
- Facteurs biotiques
- Facteurs géographiques
- Formes biologiques

Page 51 sur 147


- Dynamique naturelles des populations
- Les grands biomes et les adaptations
- Climats écologiques forestières tropicaux et formations forestières tropicales.

 SYLVICULTURE ET DOMESTICATION
Objectifs
- Organiser et contrôler les opérations sylvicoles en forets humides, semi-décidue et la
savane ;
- Améliorer la qualité des travaux sylvicoles ;
- Améliorer les conditions des croissances (fertilisation forestière) et génétiques des
arbres forestiers ;
- Foresterie et système de production (agroforesterie)
- Maitriser la domestication de la sylviculture par l’homme.
Contenu
- Objectifs et rôles de la sylviculture;
- Systèmes, régimes et traitements sylvicoles ;
- Travaux et opérations sylvicoles ;
- Techniques de régénération ;
- Introduction à la domestication
- Impacts de la sylviculture.

 FORÊTS TROPICALES
Objectifs

- Maitriser le fonctionnement, les ressources et enjeux ;


- Maitriser les changements globaux qu’on observe aujourd’hui à travers la coupe
abusive des forets.
Contenu

- Localisation et poids des écosystèmes forestiers tropicaux;


- Fonctionnement des écosystèmes tropicaux ;
- Cadre institutionnelle et réglementaire ;
- Importance des forêts tropicales au plan environnemental, économique et socio
culturel ;
- Déforestation et les stratégies de conservation des forêts tropicales ;
- Dynamique du couvert forestier camerounais ;
- Convention internationales pertinentes ;
- Drivers de la déforestation ;
- Changements climatiques et le réchauffement ;
- Conservation et gestion des forêts en contexte de changement.

 CONDUITE DES PEUPLEMENTS ET INVENTAIRE


Objectifs
- Connaître la ressource en bois disponible ;
- Maîtriser les différents types d’inventaires forestiers ;
- Maîtriser le canevas pour l’élaboration d’un plan d’inventaire ;
Page 52 sur 147
- Maîtriser les techniques de sondage et les caractéristiques des plans de sondage ;
- Elaborer un plan de sondage et planifier l’exécution d’une opération d’inventaire
forestier.
Contenu
- Buts et objectifs visés par les inventaires;
- Types d’inventaires ;
- Outils de l’inventaire GPS, cartographie…) ;
- Exploitation des résultats des inventaires ;
- Statistiques appliquées aux inventaires forestiers ;
- Conduites des placettes ;
- Initiation à la modélisation de la dynamique des peuplements.

 PRODUITS FORESTIERS NON LIGNEUX


Objectifs
- Identifier, décrire et classer les produits forestiers dans leur ensemble;
- Relever Importance économiques et socio-culturelle des produits forestiers non
ligneux ;
- Maitriser la Classification des produits ;
- Décrire le circuit de commercialisation des PFNL dans les pays en développement ;
- Identifier les mesures à prendre pour améliorer la commercialisation des produits
forestiers non ligneux.
Contenu
- Définition et typologie des PFNL;
- Importance économiques et socio-culturelle des produits forestiers non ligneux ;
- Problème des droits d’accès et d’usage ;
- Stratégies d’appui à la transformation ;
- Question du renouvellement des PFNL.

9- CRITERES D’EVALUATION:
- La première partie est constituée uniquement de l’Ecologie forestière et dure une
(01) heure avec une pondérance de 20 % pour une notation totale de 20.
- La deuxième partie est constituée de la sylviculture et domestication et dure une
(01) heure avec une pondérance de 20 % pour une notation totale de 20.
- La troisième partie est constituée des forêts tropicales (fonctionnement,
ressources, enjeux et changement globaux) et dure une (01) heure avec une
pondérance de 20 % pour une notation totale de 20.
- La quatrième partie est constituée de la conduite des peuplements et inventaire et
dure une (01) heure avec une pondérance de 20 % pour une notation totale de 20.
- La cinquième partie est constituée des produits forestiers non ligneux et dure une
(01) heure avec une pondérance de 20 % pour une notation totale de 20.

NB. Toutes les parties sont d’égale importance

Page 53 sur 147


EPREUVE : TRAVAUX PRATIQUES

1- INTITULE DE L’EPREUVE : TRAVAUX PRATIQUES


2- TYPE D’EPREUVE : Epreuve professionnelle
3- FORME DE L’EPREUVE: ECRITE
4- DUREE DE L’EPREUVE: 10 heures
5- CREDITS: 12
6- OBJECTIFS GENERAUX. Cette épreuve vise à évaluer les étudiants sur :
- La planification des opérations forestières à partir de la télédétection et cartographie ;
- Les techniques et méthodes d’analyse et d’évaluation de la forêt.

7- STRUCTURE DE L’EPREUVE
EPREUVE SPECIALITE DIFFERENTES PARTIES DUREES % NBRE CREDITS
APPROX. DE PTS

TRAVAUX GESTION A- Télédétection et cartographie 6 60% 80 6


PRATIQUES FORESTIERE forestière
B- méthodes et techniques 4 40% 40 4
d’analyse et d’évaluation des forêts

8- PRESENTATION DE L’EPREUVE (CONTENUS DES DIFFERENTES PARTIES)


 TELEDETECTION ET CARTOGRAPHIE APPLIQUEES A
L’AMENAGEMENT FORESTIER
Objectifs globaux

- Utiliser les outils de la télédétection et de la cartographie en aménagement forestier ;


- Effectuer la prise de mesures quantitatives sur les cartes forestières et planifier les
opérations forestières sur ces cartes ;
- Organiser et contrôler une opération forestière tout en représentant sur une carte les
détails utiles à la construction de travaux en forêt ;
- Identifier, décrire et caractériser les différents types de capteurs ;
- Appréhender les différentes étapes de la télédétection à la cartographie thématique.
Contenu

- Bases physiques de la télédétection ;


- Types de capteurs et leurs caractéristiques ;
- Eléments de géodésie spatiale ;
- Traitement des images de télédétection ;
- Spécificités de la télédétection des couverts forestiers ;
- Télédétection à la cartographie.

Page 54 sur 147


 METHODES ET TECHNIQUES D’ANALYSEET D’EVALUATION DES
FORETS
Objectifs

- Décrire les principes généraux de l’analyse forestière ;


- Appliquer les méthodes de l’évaluation des forets ;
- Utiliser les techniques statistiques pour analyser les forêts ;
- Identifier et décrire les différentes composantes de la valeur de la forêt.
Contenu

- Principes généraux de l’analyse forestière ;


- Méthodes de l’évaluation forestière ;
- Techniques statistiques appliquées à l’analyse des forêts ;
- Méthodes d’inventaire faunique ;
- Introduction au système d’information forestière ;
- Principales composantes de la valeur de la forêt.

9- CRITERES D’EVALUATION:
 La première partie est constituée uniquement de la télédétection et
cartographie appliquées à l’aménagement forestier et dure une (06) heures avec
une pondérance de 60% pour une valeur de 8 crédits.
 La deuxième partie est constituée des méthodes et techniques d’analyse et
d’évaluation des forêts et dure une (04) heures avec une pondérance de 40 % pour
une valeur de 4 crédits.

Page 55 sur 147


SPECIALITE/OPTION : MENUISERIE ET EBENISTERIE

1) INTITULE DE L’EPREUVE : épreuve professionnelle de synthèse


2) TYPE DE L’EPREUVE : Professionnelle
3) DUREE DE L’EPREUVE : 6H
4) CREDIT :9
5) OBJECTIF : Cette épreuve vise à évaluer le niveau des candidats
sur :
- Les techniques de construction des ouvrages et l’utilisation des quincailleries
- La finition des ouvrages
- L’élaboration de meilleures méthodes de travail
- L’organisation et le suivi de l’évolution des projets

6) Structure de l’épreuve
Elle devra être structurée de la manière suivante
EPREUVE SPECIALITE DIFFERENTES PARTIES DUREE PONDERATIO NOMBRE
APPROX. N DE POINT
EPS menuiserie et A : Procédés de fabrication 75mn 18.75 % 15
ébénisterie
B : Procédés de finition 75mn 18.75 % 15

C : Analyse de fabrication 105mn 31.25 % 25

D : Gestion des opérations 105mn 31.25 % 25

7) PRESENTATION DE L’EPREUVE
- Partie A : Procédés de Fabrication
Objectif : cette partie a pour objectif d’évaluer le niveau des candidats aux techniques de
construction des ouvrages et utilisation des quincailleries
Contenus :
 Les outils
 Les assemblages
 Les quincailleries

- Partie B : Procédés de finition


Objectif : cette partie a pour objectif d’évaluer le niveau des candidats aux techniques de
finition des ouvrages
Contenus :
 Les produits de finition
 Les outils de finition
 La préparation des surfaces

- Partie C : Analyse de fabrication


Objectifs : cette partie a pour objectif d’évaluer le niveau des candidats à l’élaboration des
meilleures méthodes de travail
Contenus :
 La préparation des documents techniques
Page 56 sur 147
 L’analyse des paramètres du travail
 L’environnement du travail

- Partie D : Gestion des opérations :


Objectif : cette partie a pour objectif d’évaluer le niveau des candidats à l’élaboration et le
suivi de l’évolution des projets
Contenus :
 Le stock
 La structure de production
 L’ordonnancement

8) CRITERES D’EVALUATION
Les éléments sur lesquels est basée l’évaluation :
- La précision des réponses
- La cohérence des schémas, croquis, diagramme et leurs qualités
- Le choix de l’outil par rapport à l’opération

NB : Le sujet doit être accompagner de son corrigé ayant un barème de notation bien élaboré.

Page 57 sur 147


EPREUVE : DESSIN ET STYLE

1) INTITULE DE L’EPREUVE : DESSIN ET style


2) TYPE DE L’EPREUVE : Professionnelle
3) DUREE DE L’EPREUVE : 4H
4) CREDIT :5
5) OBJECTIF : Cette épreuve vise à évaluer la capacité des candidats à
lire et représenter les ouvrages, et à élaborer les dessins nécessaires à partir d’un
dessin comportant des schémas, des croquis, des descriptifs ou dessins d’ensemble.
6) Structure de l’épreuve
Elle devra être structurée de la manière suivante

EPREUVE SPECIALITE DIFFERENTES DUREE PONDERATION NOMBRE


PARTIES APPROX. DE POINT

Dessin et menuiserie et Dessin et style 4H 100% 60


style ébénisterie

7) PRESENTATION DE L’EPREUVE
Objectif : évaluer la capacité des candidats à lire et représenter les ouvrages, et à élaborer les
dessins nécessaires à partir d’un dessin comportant des schémas, des croquis, des descriptifs
ou dessins d’ensemble.

Contenus :

- Etude du style
- Perspective conique
- Géométrie descriptive / dessin d’assemblage
8) CRITERES D’EVALUATION
Les éléments sur lesquels est basée l’évaluation :

- La précision des réponses


- L’exactitude des schémas, croquis.
- La cotation

NB : Le sujet doit être accompagner de son corrigé ayant un barème de notation bien élaboré.

Page 58 sur 147


EPREUVE : D A O

1) INTITULE DE L’EPREUVE : D A O
2) TYPE DE L’EPREUVE : Professionnelle
3) DUREE DE L’EPREUVE : 2H
4) CREDIT :3
5) OBJECTIF : cette épreuve vise à :
- Evaluer l’aptitude du candidat à utiliser l’outil informatique et le logiciel AUTO-
CAD
6) Structure de l’épreuve
Elle devra être structurée de la manière suivante

EPREUVE SPECIALITE DIFFERENTES PARTIES DUREE PONDERATION NOMBRE DE


APPROX. POINT
DAO Génie 120 mn 100% 20
civil/menuiserie
et ébénisterie

7) PRESENTATION DE L’EPREUVE
- Partie A : partie théorique
Objectif : Evaluer l’aptitude du candidat à utiliser l’outil informatique
Contenus :
- question de cours
- Partie B : partie pratique

Objectif : Evaluer l’aptitude du candidat à utiliser le logiciel AUTO-CAD


Contenus :
- Dessiner un objet en machine à partir du logiciel AUTO-CAD

8) CRITERES D’EVALUATION
Les éléments sur lesquels est basée l’évaluation
- L’exactitude des réponses
- L’aspect du dessin
- La conformité du dessin
- La disposition de la cotation
NB : Le sujet doit être accompagné de son corrigé ayant un barème de notation bien élaboré.

Page 59 sur 147


EPREUVE : ETUDE DU MATERIAU

1) INTITULE DE L’EPREUVE : ETUDE DU MATERIAU


2) TYPE DE L’EPREUVE : Professionnelle
3) DUREE DE L’EPREUVE : 3H
4) CREDIT :4
5) OBJECTIF : cette épreuve vise à :
- Vérifier les connaissances des candidats relatives aux forêts, à l’arbre sur pieds et
la constitution du bois
- Evaluer l’aptitude des candidats aux séchages et traitement du bois
6) Structure de l’épreuve
Elle devra être structurée de la manière suivante

EPREUVE PECIALITE DIFFERENTES PARTIES DUREE PONDERATION NOMBRE


APPROX. DE POINT

ETUDE DE menuiserie A : BOTANIQUE FORESTIERE 45mn 25% 15


MATERIAU et
ébénisterie B : ANATOMIE DU BOIS 45mn 25% 15

C : TRAITEMENT ET 45mn 25% 15


PRESERVATION DU BOIS

D : SECHAGE 45mn 25% 15

7) PRESENTATION DE L’EPREUVE
- Partie A : BOTANIQUE FORESTIERE
Objectif : Vérifier les connaissances des candidats relatives aux forêts, à l’arbre sur pieds
Contenus :
- La cytologie
- L’histologie
- L’organographie

- Partie B : ANATOMIE DU BOIS


Objectif : Vérifier les connaissances des candidats relatives à la constitution du bois
Contenus :
- Le plan ligneux
- Genèse du bois
- Eléments constitutifs bois

- Partie C : PRESERVATION DU BOIS


Objectifs : Evaluer l’aptitude des candidats au traitement du bois

Page 60 sur 147


Contenus :
- Les différents procédés de traitement du bois œuvré
- Les différents produits de traitement
- Les agents de dégradation

- Partie D : SECHAGE DU BOIS :


Objectif : Evaluer l’aptitude des candidats au séchage bois
Contenus :
- Les différents procédés de séchage
- Les défauts de séchage
- Le cout de séchage

8) CRITERES D’EVALUATION
Les éléments sur lesquels est basée l’évaluation :
- L’exactitude des réponses
- La qualité des illustrations
- Le choix des solutions adéquates

NB : Le sujet doit être accompagné de son corrigé ayant un barème de notation bien élaboré.

Page 61 sur 147


EPREUVE : MECANIQUE DU BOIS

1) INTITULE DE L’EPREUVE : MECANIQUE DU BOIS


2) TYPE DE L’EPREUVE : Professionnelle
3) DUREE DE L’EPREUVE : 3H
4) CREDIT :3
5) OBJECTIF : cette épreuve vise à :
- Vérifier la maitrise des propriétés du bois par le candidat
- Apprécier l’aptitude des candidats à dimensionner les éléments de charpente et
l’utilisation des différents assemblages
6) Structure de l’épreuve
Elle devra être structurée de la manière suivante

EPREUVE SPECIALITE DIFFERENTES PARTIES DUREE PONDERATION NOMBRE


APPROX. DE POINT
MECANIQUE menuiserie et A : PROPRIETES DU BOIS 60mn 33. 33 % 20
DU BOIS ébénisterie B : CHARPENTE 120mn 66.66 % 40

7) PRESENTATION DE L’EPREUVE
- Partie A : propriétés du bois

Objectif : Vérifier la maitrise des propriétés du bois par le candidat

Contenus :
 Propriétés mécaniques du bois
 Propriétés physique du bois

- Partie B : charpente

Objectif : Apprécier l’aptitude des candidats à dimensionner les éléments de charpente et


l’utilisation des différents assemblages

Contenus :

 Généralités sur les charpentes


 Assemblage des charpentes
 Dimensionnement des éléments de charpente

8) CRITERES D’EVALUATION
Les éléments sur lesquels est basée l’évaluation :
- L’exactitude des réponses
- Le choix des assemblages adéquats
- Le raisonnement logique du candidat
- Le choix des solutions appropriées

Page 62 sur 147


EPREUVE : TP SYNTHESE

1) INTITULE DE L’EPREUVE : TP SYNTHESE


2) TYPE DE L’EPREUVE : Professionnelle (écrite et pratique)
3) DUREE DE L’EPREUVE : 5H
4) CREDIT :6
5) OBJECTIF : cette épreuve vise à apprécier l’aptitude du candidat à :
- Choisir les meilleures méthodes de fabrication requise
- Réaliser des usinages de qualité
6) Structure de l’épreuve
Elle est structurée de la manière suivante

EPREUVE SPECIALITE DIFFERENTES PARTIES DUREE PONDERATIO NOMBRE


APPROX. N DE POINT
TP menuiserie et A : analyse du projet (écrite) 120mn 37.5 % 30
SYNTHESE ébénisterie
B : réalisation du projet (pratique) 180mn 62.5 % 50

7) PRESENTATION DE L’EPREUVE
Cette épreuve est constitué des dessins d’ensemble et de détails ; d’un descriptif
de l’ouvrage (support de l’épreuve)
 Partie A : analyse du projet

Objectif : Choisir les meilleures méthodes de fabrication requise


Contenus :
- Etablir une fiche d’analyse de fabrication / fiche d’avant-projet d’étude de
fabrication(APEF) du projet à réaliser
- Réaliser l’avant-projet de montage d’usinage du projet à réalise

N B. les différente fiches doivent être remisent aux candidats.

 Partie B : réalisation du projet


- Objectif : Réaliser des usinages de qualité

Contenus :
- Réalisation de la pièce
 Réalisation du gabarit
 Fabrication du montage d’usinage requis (fonctionnalité, solidité, maniabilité)
 Fabrication de la pièce conforme au gabarit d’usinage.

8) CRITERES D’EVALUATION
Les éléments sur lesquels est basée l’évaluation :
Page 63 sur 147
- Première partie :
 Le choix des opérations de l’outillage
 L’ordre chronologique des opérations
 La forme du montage d’usinage
 La disposition des différents éléments

- Deuxième partie
 La forme et dimension du gabarit
 Conformité de la pièce, du gabarit et du montage d’usinage
 L’aspect sécuritaire du montage d’usinage
 La qualité d’usinage de la pièce
 La finition de la pièce
NB : Le sujet doit être accompagner de son corrigé ayant un barème de notation bien élaboré.

Page 64 sur 147


EPREUVES TRANSVERSALES : AGROPASTORAL ET EAU ET
ENVIRONNEMENT

EPREUVE : COMPTABILITE GENERALE ET COMPTABILITE


ANALYTIQUE

1. INTITULE DE L’EPREUVE : COMPTABILITE GENERALE ET


COMPTABILITE ANALYTIQUE
2. TYPE D’EPREUVE: Transversale
3. DUREE : 2 HEURES
4. CREDIT : 2
5. OBJECTIF GENERAL :
L’épreuve d e comptabilité générale et comptabilité analytique a pour but d’évaluer les
aptitudes théoriques et pratiques acquises dans les éléments constitutifs suivants de la
spécialité : Comptabilité générale et Comptabilité analytique.
6. STRUCTURE DE L’EPREUVE
EPREUVE SPECIALITE/OPTION DIFFERENTES DUREE % NBRE DE
PARTIES APPROX. POINTS
Comptabilité AGROEQUIPEMENT/AQUACULTURE/CONSEIL Comptabilité 1h 50 % 10
générale et AGOPASTORAL/ENTREPRENARIAT générale
AGROPASTORAL/PRODUCTION
Comptabilité ANIMALE/PRODUCTION
analytique VEGETALE/TECHNIQUE COMMERCIALES Comptabilité 1h 50 % 10
AGRICOLES /AEPH/CBR analytique
TOTAL 2h 100 % 20

7. CONTENU DES PARTIES


Cette épreuve comporte 2 parties ou éléments constitutifs indépendants et n pages.

Partie 1 : Comptabilité générale (10 points)

L’objectif de cette partie est d’évaluer la capacité:


 D’établir une facture et l’enregistrer ;
 D’établir un tableau d’amortissement.
Compte tenu de la durée, les questions pourront porter sur:

1. L’entreprise et son patrimoine


 Notion d’entreprise ;
 Bilan et ses variations.
2. Analyse des opérations courantes de l’entreprise
 Notion d’emplois ressources ;
 Le virement comptable ;
Page 65 sur 147
 Des comptes à la balance.
3. Les opérations d’achats et de vente
 Facturation ;
 Enregistrement comptable ;
 Système d’inventaire ;
 Fiche de stock.
4. les règlements au comptant
5. les amortissements et provisions
 Définition ;
 Enregistrement comptable ;
 Typologie.

N.B. : Il convient de préciser les éléments à exclure ou les éléments mutuellement


exclusifs.

Partie 2 : Comptabilité Analytique (10 points)


L’objectif de cette partie est d’évaluer la capacité de l’étudiant :
 A analyser les différentes charges ;
 A calculer les différents coûts complets.
Compte tenu de la durée, les questions pourront porter sur:

1. Analyse des charges


 Charges incorporables ;
 Charges directes, indirectes ;
 Valorisation des stocks.
2. Méthode des couts complets
 Coût d’achat ;
 Coût de production ;
 Coût de revient ;
 Calcul des résultats.
N.B. : Il convient de ne pas tenir compte des particularités rencontrées dans le calcul des
coûts de production (déchets, rebuts, produits intermédiaires …).

8. CRITERES D’EVALUATIONS
L’évaluation sera baséesur:
 laprésentation dela copie : 5 %;
 la démarche pour la résolution du problème posé : 45 %
 L’exactitudedes réponses: 50 %

N.B. : Le sujet doit être accompagné des corrigés détaillés ayant un barème de notation
détaillé.
Page 66 sur 147
EPREUVE : ECONOMIE AGROPASTORAL

TYPE DE L’EPREUVE : ECRITE

CREDIT : 04

DUREE : 02 heures

OBJECTIF DE L’EPREUVE : l’objectif ici consiste à faire acquérir à l’étudiant certaines


aptitudes à gérer correctement son entreprise de manière à éviter la faillite et les pertes, enfin
connaitre les circuits de commercialisation.

STRUCTURE DE L’EPREUVE : l’épreuve comportera trois exercices

Epreuve Spécialité Différentes parties Durée % Nbre de


approx. points
Economie et gestion d’entreprise
AGROPASTORAL

AGROPASTORAL 1 heure 50% 20


ECONOMIE

ET METIERS DE
L’EAU Marché et filière agricole 1 heure 50% 20

TOTAL POINTS DE L’EPREUVE 40

Exercice I : 10 points

Définitions des termes et concepts

Exercice II : 10 points

QCM sur les notions du cours et questions ouvertes sur les marchés

Exercice III : 20 points

Calculs économiques et de gestion d’entreprise

Page 67 sur 147


EPREUVE : INITIATION AU DROIT

TYPE DE L’EPREUVE : Ecrite


CREDIT : 04

DUREE : 01 heures

OBJECTIF DE L’EPREUVE : le Technicien d’Agriculture devra maitriser aux bout des


doigts les lois (foncier et civil et maritime) régissant son activité.

STRUCTURE DE L’EPREUVE : l’épreuve comporte trois parties

Epreuve Spécialité Différentes parties Durée Pourcentage Nombre


approx. de points

Droit civil et droit foncier 30 min 50% 20


INITIATION AU

AGROPASTORAL
ET METIERS DE
Droit du travail et des 30 min 50% 20
DROIT

L’EAU
affaires

TOTAL POINTS DE L’EPREUVE 40

PARTIE I : DROIT CIVIL ET DROIT FONCIER : 20 POINTS


Exercice I : 10 points
1) Définitions des termes et concepts
Exercice II : 5 points
QCM sur les lois, Décrets, Arrêtés et Ordonnances liés aux Droits foncier et du travail
Exercice III / Cas pratique : 5 points
- Apprendre comment sécuriser la terre et son entreprise
- Comprendre que l’entrepreneur et la terre sont liés, le premier est un acteur majeur et
la terre le socle de tout investissement : c’est la matière première
- Savoir manipuler les procédures d’acquisition du bien foncier et les utiliser à bon
compte
- Comprendre et pouvoir analyser les problèmes liés à la terre et apprendre comment les
éviter
PARTIE II : DROIT DU TRAVAIL ET DES AFFAIRES : 20 points

Page 68 sur 147


EPREUVE : INFORMATIQUE ET MULTIMEDIA

1) INTITULE DE L’EPREUVE : INFORMATIQUE ET MULTIMEDIA

2) FORME DE L’EPREUVE : EPREUVE ECRITE

3) DUREE DE L’EPREUVE : 2 heures

4) CREDIT : 3

5) OBJECTIF GENERAL :

Evaluer les aptitudes des apprenants à utiliser les différentes connaissances en


informatique pour résoudre les problèmes concrets d’entreprises.

Les aptitudes nécessaires pour atteindre cet objectif sont les suivantes :
 Etre capable d’identifier les différents éléments matériels (hardware) et logiciels
(software) d’un ordinateur (logiciels de base et logiciels d’application) ;
 Comprendre les concepts de bases du langage de l’ordinateur (concepts de base,
système de numération, changement de base, opération arithmétiques de binaire et
hexadécimale, les codes, représentation en complément, les nombres signés…) ;
 Comprendre les concepts de base d’un réseau (filaire et sans fil), les équipements
réseau, les typologies des réseaux, les notions d’adressage, les protocoles réseaux,
les services d’Internet, les architectures et les topologies réseaux….
NB : Il est recommandé de se référer au nouveau programme officiel du BTS.

6) STRUCTURE DE L’EPREUVE

Le sujet d’informatique générale sera composé de 3 parties obligatoires. La première


partie sera intitulée « Informatique Générale », la deuxième partie « TIC » et la troisième
partie « Algorithme ».
La structure de l’épreuve est la suivante :

EPREUVE SPECIALITE DIFFERENTES DUREE % NBRE DE


OPTION PARTIES APPROX . POINTS
Agriculture et élevage, Partie A : Informatique Générale 60 min 50% 10
INFORMATIQUE
ET MULTIMEDIA
Métiers de l’eau, Sciences Partie B : TIC 35 min 30% 6
environnementales Partie C : Algorithme 25 min 20% 4

7) PRESENTATION DE L’EPREUVE (contenu des différentes parties)

PARTIE A : INFORMATIQUE GENERALE

Page 69 sur 147


Cette partie est subdivisée en en 3 sections suivantes :
 Systèmes de Numération et Codification
 Matériel et Logiciel
 Réseaux et Internet

SECTION 1 : SYSTEME DE NUMERATION ET CODIFICATION (2,5 pts)


Objectifs :
 Evaluer les connaissances générales liées aux systèmes de numération.
 Définir des différents termes du chapitre à travers les questions de cours
 Effectuer les conversion et opérations dans les bases

SECTION 2 : MATERIEL ET LOGICIELS (5 pts)


Objectif : il s’agit dans cette partie de proposer des questions et/ou des exercices sur le
matériel et le logiciel.
 Questions et/ou exercices sur le hardware.
 Questions et/ou exercices sur le software.

SECTION 3 : RESEAUX ET INTERNET (2,5 pts)


Objectif : Amener l’étudiant à percevoir l’importance des réseaux informatiques et Internet.
Les éléments suivants doivent être pris en compte :
 Définition et connaissance des différentes abréviations utilisées en réseau et Internet ;
 Connaissance du matériel nécessaire pour mettre sur pied un réseau ;
 Connaissance des différents types de réseaux en fonction de leur couverture
géographique ;
 Connaissance des différents navigateurs, protocoles, moteurs de recherche, les
serveurs de messagerie et web utilisés dans les réseaux ;
 Connaissance des services Internet ainsi que les fournisseurs d’accès Internet ;

PARTIE B : TIC 6 pts


Cette partie comporte uniquement les connaissances sur les Bases de données d’autant plus
que les étudiants sont évalués sur la transmission des données et réseaux dans la partie
Informatique Générale
Objectif: Amener l’étudiant à modéliser les informations au sein d’une entreprise.
Cette partie devra contenir les informations suivantes :
 Définition des termes relatifs aux systèmes informations
 Conception d’un MCD sur la base d’un cas pratique énoncé ;
 Détermination du MLD en fonction du MCD conçu ou donné ;
 Reconnaître les objets utilisés dans les bases de données ;

PARTIE C : Algorithme 4 pts


Objectifs : Amener l’étudiant à comprendre les notions de base en algorithme.
Le contenu de cette partie de l’épreuve devra intégrer les notions énoncées ci – dessous :

Page 70 sur 147


 Définition des concepts clés : algorithmique, algorithme, variables, constantes, types,
etc. ;
 Structure de base ; structure de choix, les boucles,…
 Les tableaux,
 Les fonctions et procédures, etc.

8) CRITERES D’EVALUATION

Le critère fondamental reste un sujet d’évaluation couvrant 80% du programme officiel


mis à la disposition de l’enseignant. Les critères secondaires d’évaluation devront respectées
scrupuleusement la structure de l’épreuve telle présentée dans le canevas officiel. Il est
important de relever que le sujet devra respecter le niveau de l’étudiant moyen.

Page 71 sur 147


SECTEUR QUATERNAIRE
DOMAINE : TECHNOLOGIE DE L’INFORMATION ET DE LA
COMMUNICATION
FILIERE : GENIE INFORMATIQUE

SPECIALITE/OPTION : GENIE LOGICIEL

EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE

1) INTITULE DE L’EPREUVE : EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE

2) FORME DE L’EPREUVE : EPREUVE ECRITE

3) DUREE DE L’EPREUVE : 6 HEURES

4) CREDIT : 5

Justification : Il est important de préciser que le choix du crédit (5) est un élément permettant
de motiver les étudiants à prendre cette épreuve au sérieux. Cela est tout aussi justifié par le
fait que l’épreuve résume l’essentiel des matières de la spécialité.

5) OBJECTIF GENERAL : Evaluer les aptitudes du candidat à concevoir et


manipuler une base de données, de connaitre les bases du concept logiciel, de la
gestion de projet informatique et la connaissance du marché informatique.
Les éléments nécessaires pour atteindre cet objectif sont les suivants :
 Identifier les langages de spécification d’un système d’information ;
 Connaitre les différentes étapes et les modèles de MERISE1 ;
 Définir et mettre en œuvre les concepts de base liés à MERISE1 ;
 Comprendre la syntaxe d’un algorithme ;
 Maitriser les structures de données existantes, leurs avantages, leurs inconvénients et
les contextes d’utilisation ;
 Identifier les structures de données à utiliser pour la résolution du problème ;
 Maitriser les algorithmes classiques sur les structures de données statiques et
dynamiques ;
 Maitriser la programmation modulaire ;
 Maitriser le vocabulaire se rapportant au langage SQL ;
 Décrire l’architecture d’une base de données ;

6) STRUCTURE DE L’EPREUVE
PARTIE 1 : Modélisation structurée « MERISE » (25 Pts)
Page 72 sur 147
 Temps approximatif : 1H30
 Pondération : 25 %
 Nombre de points : 25/100
PARTIE 2 : Modélisation orientée objet « UML » (25 Pts)
 Temps approximatif : 1H30
 Pondération : 25 %
 Nombre de points : 25/100
PARTIE 3 : Algorithmique et structure de données avancées (20 Pts)
 Temps approximatif : 1H30
 Pondération : 20 %
 Nombre de points : 20/100
PARTIE 4 : Manipulation de données (10 Pts)
 Temps approximatif : 30 minutes
 Pondération : 10 %
 Nombre de points : 10/100
PARTIE 5 : Ingénierie Logiciel (20 Pts)
 Temps approximatif : 1H
 Pondération : 20 %
 Nombre de points : 20/100
NB2 : il est à noter que 10 mn seront réservées pour la lecture complète de l’épreuve au
début et la relecture du travail effectué à la fin.

Partie 1 : MODELISATION STRUCTUREE « MERISE » (25 points)

A - CONNAISSANCES DE COURS
Objectif : il est question d’évaluer chez le candidat la maitrise des concepts de base de la
modélisation structurée avec MERISE.
B – ETUDE DE CAS
Objectif : Apprécier chez l’apprenant son aptitude à analyser un système d’information
à partir d’une étude de cas, à l’aide des concepts étudiés sous MERISE 1.

 Notions abordées :
- Questions de cours sur les concepts de base MERISE 1 ;
- Diagramme de circulation des informations (DCI) ou diagramme taches-
Documents ;
- Diagramme de flux
- Analyse conceptuelle (Traitements et Données) ;
- Analyse organisationnelle ou logique (Traitements et Données) ;
Le candidat doit être capable de :
 Construire le modèle de conception des données (MCD) et des traitements (MCT);
 Construire le modèle organisationnel des traitements (MOT), le MLD.
 Elaborer un dictionnaire des données élémentaire (DDE) ;

Page 73 sur 147


 Passer du niveau conceptuel au niveau organisationnel et du niveau organisationnel au
niveau physique.
Partie 2 : MODELISATION ORIENTE OBJET « UML » (25 points)

A - CONNAISSANCES DE COURS
Objectif : il est question d’évaluer chez le candidat la maitrise des concepts de base de la
modélisation orientée objet.
B – ETUDE DE CAS
Objectif : Il est question d’évaluer chez le candidat son aptitude à maitriser les diagrammes
statiques et dynamiques de l’UML 2, on devrait avoir au maximum deux diagrammes
statiques (diagramme de classe et diagramme de cas d’utilisation) et un diagramme
dynamique (séquence portant sur un seul scénario).

Partie 3 : ALGORITHMIQUE ET STRUCTURE DE DONNEES (20 points)

Cette partie sera composée de trois (3) sections obligatoires. La première section sera
réservée à la syntaxe d’écriture des algorithmes, la deuxième section abordera l’écriture
d’algorithmes et la manipulation des tableaux. La troisième section traitera des structures de
données avancées.

Cette partie sera structurée comme suit :

A - Syntaxe d’algorithmes
Objectifs : Apprécier chez l’apprenant la maitrise des concepts liés aux algorithmes. Cette
évaluation doit se faire sous forme de questions de cours.
Notions abordées:
 étapes de résolution d’un problème
 algorithme, variables, constantes, boucles, conditions
 fonctions et procédures
 enregistrements, tableaux

B - Ecriture d’algorithmes
Objectif : Evaluer la capacité de l’apprenant à analyser un problème et en produire un
algorithme de résolution. Proposer l’écriture de deux algorithmes dont l’un avec utilisation de
sous-programme et l’autre sans sous-programme.
Notions abordées:
 algorithme, fonctions, procédures

C - Structures de données avancées


Objectif : Evaluer l’aptitude de l’apprenant à manipuler les structures de données. A partir
d’un cas pratique, l’apprenant doit identifier les structures de données appropriées pour la
résolution du problème, puis écrire différents sous programmes exploitant ces structures de
données.

Page 74 sur 147


Notions abordées:
 Structures de données : enregistrements, fichiers, listes linéaires chainées, piles, files,
tables, pointeurs
 algorithmes d’insertion, suppression, modification
 algorithmes de recherche
 algorithmes de tri, fusion
 passage d’une structure de données à une autre.

Partie 4 : MANIPULATION DES DONNEES (10 points)

Objectifs : Apprécier chez l’apprenant sa maitrise des concepts généraux relatifs à la


manipulation bases de données et évaluer son aptitude à utiliser les langages d’interrogation
des bases de données.
 Notions abordées :
- Questions de cours (liste des mots à définir) ;
- Langage SQL (requêtes création, insertion, mise à jour et interrogation).

Partie 5 : INGENIERIE DU LOGICIEL (20 points)

Section 1 : INITIATION AU GENIE LOGICIEL


A - LANGAGE DE SPECIFICATION DES SYSTEMES D’INFORMATION

Objectifs : A partir d’un ou de deux exercice(s) basés sur le modèle de données (Z) ou le
modèle de traitement(le réseau de pétri), le candidat doit être capable de :
 Modéliser un système avec le réseau de pétri ;
 Décrire l’état d’un système avec le langage Z.

B - CONCEPTS DU GENIE LOGICIEL

Objectifs : le candidat doit être capable de maitriser les principes, le processus de conception
et de réalisation d’un logiciel.

Section 2 : NEGOCIATION ET GESTION DE PROJETS INFORMATIQUES

A - CONNAISSANCES DE COURS
NB : Le candidat devra répondre aux questions théoriques liées aux notions de base de la
gestion des projets informatiques, qui lui seront posés.
Les notions à aborder sont :
 Etre capable de définir les concepts de la gestion des projets.
 Etre capable de connaitre les parties prenantes
 Contraintes liées à la gestion des projets informatiques
 Etre capable d’identifier les étapes d’un cahier de charge
 Etre capable de connaitre le schéma directeur

Page 75 sur 147


B - ETUDE DE CAS
Les notions à abordés :
 Rédiger un cahier de charge fonctionnel
 Notion de contrat
 Notion d’appel d’offre
 Différence entre gestion et management d’un projet
 Nature d’un projet
 Réglementation informatique

Page 76 sur 147


EPREUVE : ALGORITHMIQUE ET STRUCTURES DE DONNEES

1) INTITULE DE L’EPREUVE : Algorithmique et structures de données


2) FORME DE L’EPREUVE : ECRITE
3) DUREE DE L’EPREUVE : 3 heures
4) CREDITS : 4
5) OBJECTIF GENERAL : Evaluer les aptitudes du candidat à appliquer une démarche
algorithmique pour analyser un problème et en proposer un algorithme de résolution.
Les éléments nécessaires pour atteindre cet objectif sont les suivants :
 Comprendre la syntaxe d’un algorithme
 Maitriser les structures de données existantes, leurs avantages, leurs inconvénients et
les contextes d’utilisation.
 Identifier les structures de données à utiliser pour la résolution du problème
 Maitriser les algorithmes classiques sur les structures de données statiques et
dynamiques.
 Maitriser la programmation modulaire

6) STRUCTURE DE L’EPREUVE

Le sujet algorithmique et structures de données sera composé de trois(3) parties obligatoires.


La première partie sera réservée à la syntaxe d’écriture des algorithmes, la deuxième partie
abordera l’écriture d’algorithmes et la manipulation des tableaux. La troisième partie traitera
des structures de données avancées.

L’épreuve sera structurée comme suit :

PARTIE A : Syntaxe d’algorithmes

Temps approximatif : 45 mn ;
Pourcentage : 25% ;
Nombre de points : 5Pts

PARTIE B : Ecriture d’algorithmes

Durée approximative : 1H 00 mn ;
Pourcentage : 35% ;
Nombre de points : 7Pts
PARTIE C : Structures de données avancées

Durée approximative : 1H 15 mn ;
Pourcentage : 40% ;
Nombre de points : 8Pts

Page 77 sur 147


7) PRESENTATION DE L’EPREUVE (contenus des différentes parties)

PARTIE A : Syntaxe d’algorithmes (5 Pts)

Objectifs : Apprécier chez l’apprenant la maitrise des concepts liés aux algorithmes. Cette
évaluation doit se faire sous forme de questions de cours.
Notions abordées:
 étapes de résolution d’un problème
 algorithme, variables, constantes, boucles, conditions
 fonctions et procédures
 enregistrements, tableaux

PARTIE B : Ecriture d’algorithmes (7 Pts)

Objectif : Evaluer la capacité de l’apprenant à analyser un problème et en produire un


algorithme de résolution. Proposer l’écriture de deux algorithmes dont l’un avec utilisation de
sous-programme et l’autre sans sous-programme.
Notions abordées:
 algorithme, fonctions, procédures

PARTIE C : Structures de données avancées (8 Pts)

Objectif : Evaluer l’aptitude de l’apprenant à manipuler les structures de données. A partir


d’un cas pratique, l’apprenant doit identifier les structures de données appropriées pour la
résolution du problème, puis écrire différents sous programmes exploitant ces structures de
données.
Notions abordées:
 Structures de données : enregistrements, fichiers, listes linéaires chainées, piles, files,
tables, pointeurs
 algorithmes d’insertion, suppression, modification
 algorithmes de recherche
 algorithmes de tri, fusion
 passage d’une structure de données à une autre.

8. Critère d’évaluation
L’évaluation de la partie algorithmique de base mettra l’accent sur la bonne compréhension
des concepts algorithmiques par l’apprenant. L’évaluation de la partie structures de données
avancées mettra l’accent sur la capacité du candidat à choisir les structures de données les
plus adaptées pour le cas.

Page 78 sur 147


EPREUVE : PROGRAMMATION

1) INTITULE DE L’EPREUVE : PROGRAMMATION

2) FORME DE L’EPREUVE : EPREUVE ECRITE

3) DUREE DE L’EPREUVE : 4 HEURES


4) CREDIT : 4

Justification : Il est important de préciser que le choix du crédit (4) est un élément permettant
de motiver les étudiants à prendre cette épreuve au sérieux.

5) OBJECTIF GENERAL : Evaluer les aptitudes du candidat à traduire des


instructions algorithmiques dans un langage de programmation structurée ou
orientée objet.

Les éléments nécessaires pour atteindre cet objectif sont les suivants :

 Maitriser les notions de base du langage C ;


 Manipuler les structures de contrôle (alternative et répétitive) en C ;
 Maitriser les tableaux et les pointeurs en C ;
 Maitriser les concepts orientés objet (objet, classe, encapsulation, agrégation,
généralisation, héritage et polymorphisme) ;
 Manipuler les concepts orientés objet avec le Java ou le C++ ;
 Manipuler le HTML, CSS, JavaScript, PHP ;
 Identifier les différents types de terminaux ainsi que les différents OS qui s’y
trouve ;
 Connaitre les éléments de base de Angular version X ;

6) STRUCTURE DE L’EPREUVE

L’épreuve de Programmation sera composée de 04 parties obligatoires. La première


partie sera réservée à la programmation structurée en C, la deuxième partie portera sur la
programmation orientée objet en Java ou en C++ (le choix sera fait par le candidat), la
troisième partie portera sur la programmation web en PHP et la quatrième partie portera sur
programmation pour terminaux mobiles.

NB1 : Il est aussi important de noter que la structuration qui sera donnée plus bas tient
compte de toutes les parties du cours car ces notions sont importantes pour l’évaluation
professionnelle du candidat.
L’épreuve sera structurée comme suit :

PARTIE 1 : Programmation structurée (5 Pts)

Page 79 sur 147


 Temps approximatif : 1H
 Pondération : 25 %
 Nombre de points : 5/20

PARTIE 2 : Programmation orientée objet (5 Pts)

 Temps approximatif : 1H
 Pondération : 25 %
 Nombre de points : 5/20

PARTIE 3 : Programmation web (5 Pts)

 Temps approximatif : 1H
 Pondération : 25 %
 Nombre de points : 5/20

PARTIE 4 : Programmation pour terminaux mobiles (5Pts)

 Temps approximatif : 1H
 Pondération : 25 %
 Nombre de points : 5/20

NB2 : il est à noter que 10 mn seront réservées pour la lecture complète de l’épreuve au
début et la relecture du travail effectué à la fin.

7) PRESENTATION DE L’EPREUVE (contenus des différentes parties)

PARTIE 1 : Programmation structurée (5 Pts)

Objectif : Apprécier chez le candidat son aptitude à traduire les instructions algorithmique en
langage C.

Notions abordées :
 Syntaxe de base (type, variable, constante, opérateur, expression, lecture, écriture) ;
 Structures de contrôle de flux (alternative et répétitive) ;
 Les tableaux, les pointeurs et les fonctions ;

Le candidat doit être capable de :


 Traduire des instructions algorithmiques en C

PARTIE 2 : Programmation orientée objet (5 Pts)

Objectif : Apprécier chez le candidat son aptitude à maitriser les concepts de base de
l’orientés objet et pouvoir les manipuler en Java ou en C++ (le langage Java ou C++ est au
choix du candidat).

Page 80 sur 147


Notions abordées :
 les concepts de base de l’orientés objet (objet, classe, encapsulation, agrégation,
généralisation, héritage et polymorphisme) ;
 L’implémentation des concepts de base de l’orientés objet en Java ou C++ (le langage
Java ou C++ est au choix du candidat)
Le candidat doit être capable de :
 Créer la classe et manipuler ses objets ;
 Appliquer l’encapsulation et l’héritage pour exploiter la généralisation ;
 Exploiter le polymorphisme ;

PARTIE 3 : Programmation web (5 Pts)

Objectif : Apprécier chez le candidat son aptitude à maitriser les bases de la programmation
des pages web dynamique.

Notions abordées :

 HTML5+, CSS3+, PHP5+, JavaScript;

Le candidat doit être capable de :


 Manipuler les balises HTML5+;
 Appliquer les propriétés CSS3+ ;
 Ecrire des scripts en PHP et/ou JavaScript ;

PARTIE 4 : Programmation pour terminaux mobiles (5 Pts)

Objectif : Apprécier chez le candidat son aptitude à identifier les différents terminaux
mobiles avec les OS qui s’y trouve et connaitre les composants de base d’Angular version X.

Notions abordées :

 Android ;
 iOs ;
 Angular version x ;

Le candidat doit être capable de :


 Connaitre l’OS Android ;
 Connaitre les composants de base d’Angular version X ;

8) CRITERE D’EVALUATION

L’évaluation de cette épreuve mettra l’accent sur la connaissance des notions de base sur
chaque élément abordé dans les parties.

Page 81 sur 147


EPREUVE : RESEAUX ET ADMINISTRATION SYSTEME

1) INTITULE DE L’EPREUVE : Réseaux et administration système

2) FORME DE L’EPREUVE : EPREUVE ECRITE

3) DUREE DE L’EPREUVE : 2 heures


4) CREDIT : 3

Justification : Il est important de préciser que le choix du crédit (4) est un élément permettant
de motiver les étudiants à prendre cette épreuve au sérieux. Cette épreuve est importante dans
la compréhension des réseaux, des systèmes et de leur administration.

5) OBJECTIF GENERAL :

Le but de cette épreuve est de s’assurer que le candidat maitrise les concepts de base réseaux,
son installation, son administration et l’administration des systèmes interconnectés.

Les notions abordées sont les suivantes :

 les concepts réseaux


 le fonctionnement du système linux
 les concepts d’administration système
 les concepts d’administration réseau

6) STRUCTURE DE L’EPREUVE

Le sujet Réseaux et administration système sera composé de 4 parties obligatoires. La


première partie sera réservée au réseau informatique et téléinformatique, la deuxième partie à
l’administration réseau, la troisième à l’administration système et la dernière à une étude de
cas qui fera appels aux notions évoquées dans les parties précédentes.

NB : Il est aussi important de noter que la structuration qui sera donnée plus bas tient compte
de toutes les parties du cours car ces notions sont importantes pour l’évaluation
professionnelle du candidat.

L’épreuve sera structurée comme suit :

PARTIE A : Réseau informatique et téléinformatique (Durée approximative : 1H 30 mn ;


Pourcentage : 40% ; Nombre de points : 7Pts)
Section 1 : base du réseau (4 Pts)
Section 2 : Protocoles réseau (4 Pts)

Page 82 sur 147


PARTIE B : Administration réseaux (Durée approximative : 30 mn ; Pourcentage : 15% ;
Nombre de points : 3Pts)
PARTIE C : Administration système (Durée approximative : 45 mn ; Pourcentage : 15% ;
Nombre de points : 4Pts)

PARTIE D: Cas pratique (Durée approximative : 1H 15 mn ; Pourcentage : 30% ; Nombre


de points : 6Pts)

7) PRESENTATION DE L’EPREUVE (contenus des différentes parties)


PARTIE A : réseau informatique et téléinformatique (Durée approximative : 1H 30 mn ;
Pourcentage : 40% ; Nombre de points : 8Pts)
Objectif : il s’agit ici de vérifier l’aptitude de l’apprenant à maitriser les notions de réseaux
informatique et sa capacité monter un réseau fonctionnel d’entreprise.

Section 1 : base du réseau et protocole


Objectif : il s’agit ici de vérifier les connaissances de l’étudiant sur les notions de base de
réseau.
Un accent particulier sera mis sur :
 Transfert de l’information (support, topologie, codage, Technique d’accès, matériels)
 L’interconnexion réseau (Synchronisation, contrôle d’erreur, contrôle de flux, routage,
adressage, commutation)
 Les modèles réseau (ISO et TCP/IP)
 L’architecture réseau (centralisée, décentralisée,)
 Réseaux locaux (Ethernet, tokeng ring, ..)
 Réseaux public (RTC, Services Télématiques)

Section 2 : Services réseau


Objectif : il s’agit ici d’évaluer la capacité de l’étudiant à maitriser les services réseaux et
leur rôle.
Un accent particulier sera mis ici sur :
 Le service web
 Le service de nom
 Le service d’adressage
 Le service de fichier
 Le service de messagerie
NB : Il faut seulement s’appesantir sur la définition et le rôle de chaque service, les ports
d’écoutes et protocole.
PARTIE B : Administration réseaux et sécurité (Durée approximative : 30 mn ; Pourcentage :
30% ; Nombre de points : 2Pts)
Page 83 sur 147
Objectif : il s’agit ici de s’assurer que le candidat maitrise les services d’administration
réseaux et les outils d’administration et leur rôle.
Les éléments de cette partie sont :
 Services d’administration réseaux (SNMP) [Présentation et fonctionnement]
 Outils d’administration (ifconfig,ping, route, netstat, traceroute) [role ]
PARTIE C : Administration système (Durée approximative : 45 mn ; Pourcentage : 15% ;
Nombre de points : 4Pts)
Objectif : il s’agit ici de s’assurer que le candidat a des notions sur le système linux et
maitrise aussi quelques commandes de ce SE.
Un accent particulier sera mit sur :
 Historique et les caractéristiques du système linux,
 Architecture du système linux
 L’arborescence de ce système,
 Les utilisateurs et les groupes
 La protection des données avec la notion de droit
 Les commandes linux

PARTIE D: Etude de cas (Durée approximative : 1H 15 mn ; Pourcentage : 15% ; Nombre


de points : 6Pts)
Objectif : il s’agit ici de soumettre l’apprenant à un cas pratique. Ce cas pratique fera appels à
la notion des parties précédentes.
Les notions suivantes peuvent faire partie du cas pratique :
 Morcèlement de réseaux
 Notion de sécurité (critères de sécurité, mécanismes de sécurité, virus, quelques
attaques)
 Notion d’administration

Page 84 sur 147


EPREUVE : TRAVAUX PRATIQUES SYSTEME D’INFORMATION ET
PROGRAMMATION ORIENTEE OBJET

1) INTITULE DE L’EPREUVE : Travaux Pratiques Système d’information et


programmation orientée objet
2) FORME DE L’EPREUVE : EPREUVE PRATIQUE
3) DUREE DE L’EPREUVE : 4 heures
4) CREDIT : 5
Justification : Il est important de préciser que le choix du crédit (5) est un élément permettant
de motiver les étudiants à prendre cette épreuve au sérieux. Ce TP fait partie du squelette de
leur formation.

5) OBJECTIF GENERAL : Evaluer les aptitudes des apprenants à partir d’un problème
concret, de l’analyser avec la méthode MERISE, de produire un MCD, un MLD,
d’administrer la base de donnée produit à l’aide de MYSQL (Wampserver), d’enduire
le diagramme de classe à partir du MCD et faire une petite programmation orientée
objet à l’aide de .NET ou JAVA.

Les éléments nécessaires pour atteindre cet objectif sont les suivants :
 Identifier les composants d’un système d’information ;
 Maitriser l’approche de conception à l’aide de MERISE
 Identifier les concepts de base d’un système d’information donné, modéliser les
données (MCD) et déduire l’architecture de la base de données (MLD) et l’appliquer
à un SGBD (MYSQL) ;
 Maitriser l’administration d’une BD à l’aide de MySQL
 Comprendre les concepts de base de la programmation orientée objet.

6) STRUCTURE DE L’EPREUVE

Le sujet TP Système d’information et programmation orientée objet sera composé de 2


parties obligatoires. La première partie sera réservée à l’analyse et l’administration à l’aide de
MYSQL et la deuxième partie sera la programmation orientée objet.

NB : Il est aussi important de noter que la structuration qui sera donnée plus bas tient compte
de toutes les parties du cours car ces notions sont importantes pour l’évaluation
professionnelle du candidat.

L’épreuve sera structurée comme suit :


PARTIE A : CAS PRATIQUE (Durée approximative : 2H 20 mn ; Pourcentage : 50% ;
Nombre de points : 60Pts)

Section 1 : analyse du cas avec la méthode MERISE (deux modèles au maximun : MCD,
MLD) [Utiliser Power AMC et Windesign pour la conception des diagrammes] (25 Pts)
Section 2 : Administration de BD avec MySQL (35 Pts)
Page 85 sur 147
PARTIE B : Programmation orientée objet (Durée approximative : 1H 30 mn ; Pourcentage :
50% ; Nombre de points : 40Pts)

Section 1 : Translation du MCD en diagramme de classe (10 Pts)


NB : Le MCD translaté découle de l’analyse du cas de la partie A.
Section 2 : Conception des IHM (15 Pts)
Section 3 : Interfaçage avec la BD à l’aide de JAVA ou .NET (une opération d’écriture et de
lecture) (15 Pts)

NB1 : AGL pour JAVA : JDK/ NetBean ; Pour .NET AGL Visual Studio

NB2 : il est à noter que 10 mn seront réservées pour la lecture complète de l’épreuve au
début et la relecture du travail effectué à la fin.

7) PRESENTATION DE L’EPREUVE (contenus des différentes parties)

PARTIES A : CAS PRATIQUE (60 Pts)


Objectif : il faudra proposer ici un cas pratique d’entreprise qui fera l’objet d’une analyse
avec la méthode MERISE, l’administration de la BD conçue.
Section 1 : analyse du cas avec la méthode MERISE
Objectifs : Amener l’étudiant à partir d’un cas pratiques pour produire une Bases de données
nécessaires dans la gestion des informations au sein d’une entreprise. L’objectif principal est
la mise en application des concepts de MERISE et la modélisation avec les AGL suivant :
Power AMC et Windesign.
Le candidat doit être capable de :
 Concevoir les MCD (modèle entité-association)
 Concevoir les MLDR

Section 2 : Administration de BD avec MySQL (Wampserver)


Objectifs : L’étudiant doit être capable d’administrer la BD produit plus haut à l’aide de
MySQL.
Le candidat doit être capable de :
 Création de la BD
 Création des tables
 Insertion des données
 Sélection des données
 Création des utilisateurs
 Assignation des droits à un utilisateur
 Sauvegarder la base de données.

PARTIE B : PROGRAMMATION ORIENTEE OBJET (40 Pts)

Page 86 sur 147


Objectif : Il est question d’évaluer l’aptitude de l’apprenant de prendre en main un IDE
(Netbean pour JAVA et Visual Studio pour .NET).
Section 1 : Translation du MCD en diagramme de classe
Objectif : Il s’agit ici d’évaluer chez le candidat son aptitude à concevoir un diagramme de
classe issu de la modélisation systémique obtenu plus haut.
Il doit être capable :
 Concevoir un diagramme de classe.

Section 2 : Conception des IHM


Objectif : l’apprenant doit être capable de maitriser les IDE pour la conception des interfaces
ergonomique.
 Formulaire (page connexion, menu, formulaire d’enregistrement, liste)

Section 3 : Interfaçage avec la BD à l’aide de JAVA ou .NET (une opération d’écriture


et de lecture)
Objectif : il s’agit dans cette partie de proposer une mini application graphique via le langage
JAVA ou .NET. Cette application sera l’implémentation d’une ou deux fonctionnalités du cas
pratique posé ci-haut.
 JDBC
 ODBC

8. Critère d’évaluation

L’évaluation de la partie programmation orientée objet mettra l’accent sur l’ergonomie et


l’aspect fonctionnel de l’application proposé.

Page 87 sur 147


EPREUVE : TRAVAUX PRATIQUESPROGRAMMATION WEB ET MOBILE

1) INTITULE DE L’EPREUVE : Travaux Pratiques Programmation web et mobile


2) FORME DE L’EPREUVE : EPREUVE PRATIQUE
3) DUREE DE L’EPREUVE : 4 heures
4) CREDIT : 5

Justification : Il est important de préciser que le choix du crédit (5) est un élément permettant
de motiver les étudiants à prendre cette épreuve au sérieux. Ce TP fait partie du squelette de
leur formation.

5) OBJECTIF GENERAL : Evaluer les aptitudes des apprenants à partir du modèle d’un
problème (fournir le MCD) à concevoir un site web dynamique en utilisant HTML5,
CSS3, PHP5, Javascript.Ensuite une application mobile en utilisant Android, HTML5,
Angular version X

Les éléments nécessaires pour atteindre cet objectif sont les suivants :
 Maitriser la structuration du page web
 Maitriser l’interaction PHP/MySQL
 Maitriser la construction d’une interface mobile

6) STRUCTURE DE L’EPREUVE

Le sujet TP Programmation web et mobile sera composé de 2 parties obligatoires. La


première partie sera réservée au développement d’un site web dynamique et la deuxième
partie sera réservée au développement d’une application mobile.

NB : Il est aussi important de noter que la structuration qui sera donnée plus bas tient compte
de toutes les parties du cours car ces notions sont importantes pour l’évaluation
professionnelle du candidat.

L’épreuve sera structurée comme suit :


PARTIE A :Programmation web dynamique (Durée approximative : 3H; Pourcentage : 70% ;
Nombre de points : 70Pts)

Section 1 : implémentation d’une base de données MySQL (en s’appuyant sur le MCD
fourni). [Utiliser Wampserver l’implémentation de la bd] (20 Pts)
Section 2 : structurer une page web (en s’appuyant sur la maquette fournie dans l’épreuve) et
interaction avec une base de données MySQL. [Utiliser Notepad++ pour la conception des
pages web] (50 Pts)

Page 88 sur 147


PARTIE B :Développement d’application mobile (Durée approximative : 1H; Pourcentage :
30% ; Nombre de points : 30Pts)

Implémenter une interface graphique mobile (en s’appuyant sur la maquette fournie dans
l’épreuve). (30 Pts)

NB :Les outils suivant doivent être installés pour le développement des applications mobile :
Appache Cordova, Angular version X, Sublime Text, Navigateur web Google Chrome.

7) PRESENTATION DE L’EPREUVE (contenus des différentes parties)

PARTIE A : Programmation web dynamique (70 Pts)


Objectif : il faudra proposer ici un MCD qui permettra d’implémenter une base de données
sous MySQL et une seule page web dynamique.
Section 1 : implémentation d’une base de données MySQL
Objectifs : Evaluer l’aptitude du candidat à appliquer ses connaissances de base dans
l’implémentation d’une base de données MySQL avec PhpAmyAdmin.
Le candidat doit être capable de :
 Créer la base de données
 Créer les tables principales et secondaires

Section 2 : structurer une page web


Objectifs :Evaluer chezle candidat les bases de la connaissance du
HTML/CSS/PHP/Javascript en s’appuyant sur la maquette fournie dans l’épreuve.
Le candidat doit être capable de :
 Manipuler les balises HTML 5
 Appliquer les mises en forme avec CSS 3
 Interagir avec une base de données via un script PHP

PARTIE B :Développement d’application mobile (30 Pts)


Objectif :Il est question d’évaluer chez le candidat son aptitude à connaitre les bases de la
programmation mobile. (Angular version X).
Il doit être capable :
 Construire une interface graphique mobile

8. Critère d’évaluation
L’évaluation de la partie Programmation web dynamique mettra l’accent sur
l’ergonomie et l’interaction avec la base de données.
L’évaluation de la partie Développement d’application mobile mettra l’accent sur
l’ergonomie.

Page 89 sur 147


SPECIALITE/OPTION : MAINTENANCE DES SYSTEMES
INFORMATIQUE (MSI)

EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE

FORME DE L’EPREUVE : Pratique écrite


DUREE DE L’EPREUVE : 06 Heures
Crédits : 48
PARTIE I- RESEAUX INFORMATIQUES (20 pts)
OBJECTIFS :
La partie Réseaux Informatiques évalue les aptitudes de l’apprenant à résoudre
méthodiquement les problèmes réseau, d’administration et de logiciel d’un système
informatique et Réseaux.

STRUCTURE ET PRESENTATION
La partie Réseaux Informatiques comporte:
1- Système d’exploitation (6 pts)
2- Réseaux (5 pts)
3- Administration des réseaux (9 pts)

PRESENTATION
- Le descriptif devra rappeler le type d’épreuve, la durée, le coefficient et le libellé ;
- L’épreuve est numérotée de 1/n à n/n ;
- À chaque question sera associé un nombre de points.

PARTIE II– ARCHITECTURE MATERIELLE DES SYSTEMES INFORMATIQUES


(20 pts)

OBJECTIFS
On évalue les aptitudes de l’apprenant à la bonne connaissance des systèmes informatiques du
point de vue matériel, en tenant compte des questions sur la veille technologique.

STRUCTURE ET PRESENTATION
Cette épreuve comporte trois parties :
1- Architecture des ordinateurs (8 pts)
2- Microprocesseurs et microcontrôleurs (4 pts)
3- Périphériques d’E/S (8 pts)

PARTIE III - MAINTENANCE (20 pts)

OBJECTIFS

Page 90 sur 147


Elle a pour objectif d’apprécier chez le candidat le degré de maîtrise des concepts généraux et
la philosophie générale relative au système de maintenance :
 Philosophie et problématique de maintenance ;
 Principes ;
 Types de maintenance (préventive, curative) ;
 Processus de maintenance ;
 Théorie de fiabilité (fonction et vue, fonctions d’erreurs, MTTD, MTTR, …) ;
 Maintenance basée sur la fiabilité ;
 Notion de disponibilité de systèmes ;
 Mécanisme de mise sur pied d’une politique de maintenance ;
 Algorithme de maintenance.

STRUCTURE ET PRESENTATION DE L’EPREUVE

1- Concepts de maintenance (10 pts)


2- Méthodes de maintenance (10 pts)

PARTIE IV - PROGRAMMATION ET TECHNOLOGIE WEB (20 pts)

OBJECTIFS :
Elle a pour objectif d’apprécier chez le candidat le degré de maîtrise des concepts généraux de
programmation web et Orientée Objet en C++ et de base de données relative au système de
maintenance :

STRUCTURE ET PRESENTATION

1. Algorithme (6 pts)
2. Programmation C/C++ (4 pts)
3. Programmation web (4 pts)
4. Base de données (6 pts)

ORIENTATIONS POUR L’ELABORATION DU CORRIGE


L’épreuve doit être impérativement accompagnée d’un corrigé type ;
Le corrigé doit être complet : autant de parties dans l’épreuve que dans le corrigé ;
Tous les documents (épreuves et corrigé) doivent être remis sous support numérique et
papier ;
Chaque question doit être reprise et la réponse à chaque question en gras ;
Pour certaines réponses on pourra donner des indications ou éléments de réponse ;
Reporter clairement le nombre des points pour chaque partie et chaque question tels
que définit dans l’épreuve ;

NB : le sujet doit être accompagné de son corrigé ayant un barème de notation bien élaboré.

Page 91 sur 147


EPREUVE : PRATIQUE D’ASSEMBLAGE ET DE DEPANNAGE

FORME DE L’EPREUVE : Épreuve pratique comportant trois parties

DUREE DE L’EPREUVE : 03 Heures

CREDITS : 12

OBJECTIFS :
L’épreuve pratique d’assemblage et de dépannage se déroule dans les laboratoires de
maintenance.
C’est un sujet qui évalue les aptitudes de l’apprenant à résoudre méthodiquement les
problèmes (Matériel et Logiciel) d’un système informatique et Réseaux.

STRUCTURE ET PRESENTATION DE L’EPREUVE


1- Structure générale de l’épreuve
L’épreuve doit se présenter de la manière suivante :
 Le descriptif devra rappeler le type d’épreuve, la durée, le crédit et le libellé ;
 L’épreuve est numérotée de 1/n à n/n ;
 À chaque question sera associé un nombre de points.
 L’épreuve devra contenir la liste du matériel du candidat.

2- Mode opératoire :
La préparation se fera avec tous les étudiants en salle, épreuve commune ou préparatoire.
Ensuite par petit groupe au laboratoire, enfin le candidat sera également noté sur un compte
rendu oral à la fin de sa manipulation.

3- Présentation de l’épreuve
Les différentes articulations de l’épreuve sont les suivantes :
Partie A : Phase Préparatoire
Partie B : Phase pratique
Partie C : Compte rendu

PARTIE A : LA PRÉPARATION (Temps approximatif : 1h - Pondération : 40 % - 08


points)
Cette phase se fait par écrite en salle avant la phase de dépannage qui se fera en laboratoire.
L’objectif ici est de préparer l’étudiant dans le contexte de dépannage. Elle doit contenir une
suite logique de questions qui telle que répondue conduit le candidat à se rapprocher de sa
manipulation.
 Questions relatives aux modes d’assemblage et de désassemblage ;
 Questions relatives aux outils de dépannage (outils matériels, logiciel et réseaux) ;
 Questions relatives aux procédures de maintenance ;
 Les questions théoriques liées à la problématique du dépannage qui va suivre ;
 Questions générales liées au dépannage

PARTIE B : LA PHASE PRATIQUE (Temps approximatif : 1h45 - Pondération : 50 % -


10 points)
Cette phase se fait essentiellement en laboratoire.
Page 92 sur 147
 L’objectif global d’assemblage ou désassemblage, de dépannage doit être clairement
présenté ;
 Le document dédié à l’examinateur devra contenir éléments
d’assemblage/désassemblage et les pannes simulées ;

PARTIE C : COMPTE RENDU (Temps approximatif : 15 minutes - Pondération : 10% -


2 Points)
Au terme de la manipulation, le candidat doit produire un rapport oral ou écrit devant
l’examinateur, faisant mention aux méthodes, outils et résultats.

RESSOURCES REQUISES
- Le matériel de travail/matière d’œuvre : les ordinateurs, les switches, les imprimantes,
disque dure, colliers, etc.
- Les outils de l’étudiant : la trousse de maintenance, le jeu de pinces, etc.

CRITERES D'EVALUATION
L’évaluation est basée sur les éléments suivants :
- Démarche de la manipulation ;
- Pertinence du compte rendu.
SPECIALITE DUREE NBRE DE
EPREUVE DIFFERENTES PARTIE PONDERANCE (%)
OPTION APPROX. PTS
Pratique PARTIE A : Phase préparatoire 1h 40 08
d’assemblage M.S.I. PARTIE B : Phase pratique 1h45mn 50 10
et dépannage PARTIE C : Compte rendu 15mn 10 02

6) ORIENTATIONS POUR L’ELABORATION DES CORRIGES

L’épreuve doit être impérativement accompagnée d’un corrigé type ;


Le corrigé doit être complet : autant de parties dans l’épreuve comme dans le corrigé ;
Tous les documents (épreuves et corrigé) doivent être remis en support numérique et
papier ;
Chaque question doit être reprise et la réponse à chaque question en gras ;
Pour certaines réponses on peut donner des indications ou éléments de réponse ;
Reporter clairement le nombre des points pour chaque partie et chaque question tels
que définit dans l’épreuve ;

NB : Le sujet doit être accompagné de son corrigé ayant un barème de notation bien élaboré.

Page 93 sur 147


EPREUVE : ELECTRICITE

FORME DE L’EPREUVE : Écrite à orientation pratique


DUREE DE L’EPREUVE : 03 Heures
CREDITS : 12
OBJECTIFS : évaluer les connaissances et compétences de l’étudiant en
électricité générale, en machines électriques et en électronique de puissance.
REMARQUE :Le module Transformateurs triphasés ne sera pas abordé
dans la confection des épreuves; les questions sur les gradateurs devront se limiter au
principe de fonctionnement.

STRUCTURE ET PRESENTATION DE L’EPREUVE


Épreuve comporte trois parties :
4- Circuits électriques (50%)
5- Electrotechnique (25%)
6- Electronique de puissance (25%)

PRESENTATION DE L’EPREUVE
L’épreuve se présente de la manière suivante :
- Le descriptif devra rappeler le type d’épreuve, la durée, le crédit et le libellé ;
- L’épreuve est numérotée de 1/n à n/n ;
- À chaque question sera associé un nombre de points.

CRITERES D'EVALUATION
L’évaluation est basée sur les éléments suivants :
PONDERANCE NOMBRE DE
EPREUVE DIFFERENTES PARTIE
(POURCENTAGE) POINTS

PARTIE A : Circuits électriques 50 10

PARTIE B : Electrotechnique 25 05
Réseau Informatiques
PARTIE C : Electronique de 25 05
puissance

ORIENTATIONS POUR L’ELABORATION DES CORRIGES


L’épreuve doit être impérativement accompagnée d’un corrigé type ;
Le corrigé doit être complet : autant de parties dans l’épreuve comme dans le corrigé ;
Tous les documents (épreuves et corrigé) doivent être remis en support numérique et
papier ;
Chaque question doit être reprise et la réponse à chaque question en gras ;
Pour certaines réponses on peut donner des indications ou éléments de réponse ;
Reporter clairement le nombre des points pour chaque partie et chaque question tels
que définit dans l’épreuve ;

NB : le sujet doit être accompagné de son corrigé ayant un barème de notation bien élaboré.

Page 94 sur 147


EPREUVE D’INSTALLATION, DE CONFIGURATION ET DE
MAINTENANCE RESEAU

FORME DE L’EPREUVE : Épreuve pratique comportant trois parties

DUREE DE L’EPREUVE : 03 Heures

CREDITS : 12

OBJECTIFS :
L’objectif de cette épreuve est double, à savoir :
 Evaluer le niveau du candidat dans la préparation, la manipulation et la présentation du
compte rendu d’installation et de la configuration des systèmes informatiques ;
 Evaluer les aptitudes du candidat à résoudre méthodiquement les problèmes réseau,
d’administration et de logiciel d’un système informatique et Réseaux (Etude des
équipements réseaux filaires et sans fil (Câble, Switch/hub, AP, routeur…) ; plan de
câblage ; pose des goulottes ; Câblage (sertissage câble droit câble croisé) ;
paramétrage réseau et sous réseaux.)

STRUCTURE ET PRESENTATION DE L’EPREUVE


4- Structure générale de l’épreuve
L’épreuve doit se présenter de la manière suivante :
 Le descriptif devra rappeler le type d’épreuve, la durée, le crédit et le libellé ;
 L’épreuve est numérotée de 1/n à n/n ;
 À chaque question sera associé un nombre de points.
 L’épreuve devra contenir la liste du matériel du candidat et en annexe, la matière
d’œuvre à fournir.

5- Mode opératoire :
La préparation se fera avec tous les étudiants en salle, épreuve commune ou phase
préparatoire. Ensuite par petit groupe au laboratoire et enfin le candidat sera noté sur un
compte rendu oral ou écrit à la fin de sa manipulation.

6- Présentation de l’épreuve
Les différentes articulations de l’épreuve sont les suivantes :
Partie A : Phase Préparatoire
Partie B : Systèmes monoposte et/ou multiposte (réseaux)
Partie C : Compte rendu

PARTIE A : LA PRÉPARATION (Temps approximatif : 1h - Pondération : 40 % - 08


points)
Cette phase se fait par écrite en salle avant la phase de dépannage qui se fera en laboratoire.
L’objectif ici est de préparer l’étudiant dans le contexte de dépannage. Elle doit contenir une
suite logique de questions qui telle que répondue conduit le candidat à se rapprocher de sa
manipulation.
 Questions relatives aux modes d’assemblage et de désassemblage ;
 Questions relatives aux outils de dépannage (outils matériels, logiciel et réseaux) ;
Page 95 sur 147
 Questions relatives aux procédures de maintenance ;
 Les questions théoriques liées à la problématique du dépannage qui va suivre ;
 Questions générales liées au dépannage

PARTIE B : LA PHASE PRATIQUE (Temps approximatif : 1h45 - Pondération : 50 % -


10 points)
Cette phase se fait essentiellement en laboratoire.
 L’objectif global d’assemblage ou désassemblage, de dépannage doit être clairement
présenté ;
 Le document dédié à l’examinateur devra contenir éléments
d’assemblage/désassemblage et les pannes simulées ;

PARTIE C : COMPTE RENDU (Temps approximatif : 15 minutes - Pondération : 10% -


2 Points)
Au terme de la manipulation, le candidat doit produire un rapport oral ou écrit devant
l’examinateur, faisant mention aux méthodes, outils et résultats.

RESSOURCES REQUISES
- Le matériel de travail : les ordinateurs, les switches, routeurs, les imprimantes, etc.
- La matière d’œuvre : Ubuntu serveur, Windows server, les colliers, etc.
- Les outils de l’étudiant : la trousse de maintenance, le jeu de pinces, etc.

CRITERES D'EVALUATION
L’évaluation est basée sur les éléments suivants :
- Démarche de la manipulation ;
- Pertinence du compte rendu.
SPECIALITE DUREE PONDERANCE NBRE
EPREUVE DIFFERENTES PARTIE
OPTION APPROX. (%) DE PTS
Pratique PARTIE A : Phase préparatoire 1h 40 08
d’assemblage M.S.I. PARTIE B : Phase pratique 1h45mn 50 10
et dépannage PARTIE C : Compte rendu 15mn 10 02

6) ORIENTATIONS POUR L’ELABORATION DES CORRIGES

L’épreuve doit être impérativement accompagnée d’un corrigé type ;


Le corrigé doit être complet : autant de parties dans l’épreuve comme dans le corrigé ;
Tous les documents (épreuves et corrigé) doivent être remis en support numérique et
papier ;
Chaque question doit être reprise et la réponse à chaque question en gras ;
Pour certaines réponses on peut donner des indications ou éléments de réponse ;
Reporter clairement le nombre des points pour chaque partie et chaque question tels
que définit dans l’épreuve ;

NB : Le sujet doit être accompagné de son corrigé ayant un barème de notation bien élaboré.

Page 96 sur 147


SPECIALITE/OPTION : NFORMATIQUE INDUSTRIELLE ET
AUTOMATIQUE

ÉPREUVE : EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE

Document autorisé : calculatrice scientifique non programmable


1. INTITULE DE L’EPREUVE : EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE
2. FTYPE DE L’EPREUVE : Professionnelle écrite
3. DUREE DE L’EPREUVE : 06 heures
4. CCREDIT : 14
OBJECTIFS :
L’épreuve d’Automatisme Industriel et Microprocesseur se déroule dans une salle de
classe ordinaire. Cette épreuve est destinée à évaluer chez le candidat, ses capacités d’analyse
et de conception de tout ou d’une partie d’un système technique automatisé.
Cette épreuve est conçue autour d’une thématique bien précise. Mais elle doit être conçue de
manière à ne pas rendre les différentes parties dépendantes : l’étude d’une partie ne doit pas
dépendre des résultats préalablement trouvés dans l’autre partie.

1. STRUCTURE DE L’EPREUVE

Spécialité Durée Pondération Nbre


Epreuve Différentes Parties Contenus
/Option Approx. (%) Points
a.Modélisation des
SAP par Grafcet ;
b. Technologie de
commande par API
- Structure d’un API
- Adressage des
Commandes Entrées/sorties des
PARTIE par automates API
EAIM II A 2heures 33.33% 20pts
A: programmables - Technologie de
industriels câblage des API
- Critères de choix des
API
c. Programmation -
Langage normalisé de
programmation pour
API (PL7- 1, PL7-2).

Page 97 sur 147


a. Architecture d’un
système à
microprocesseur
- Microprocesseur
- Mémoires
- Interfaces
- Bus
b. Programmation en
assembleur
- Modes
d’adressages
Commande - Configuration des
par interfaces
PARTIE
microprocesseur - Interfaces 2heures 33.33% 20pts
B:
urs /6809 ou parallèles
autre (PIA6821, 8255)
- Interface série
ACIA
(6850)
- Commande d’un
processus en
langage
assembleur ou
langage C

Spécialité Durée Pondération Nbre


Epreuve Différentes Parties Contenus
/Option Approx. (%) Points
a. INTERFACES DE
COMMUNICATIO
N
- PORT
PARALLÈLE (LPT
;
8255)
- PORT SÉRIE
(RS232) b.
INTERFACE
PARTIE Commande COMMANDEPUIS 2heures 33.33% 20pts
C: par ordinateur
SANCE
- TRANSISTOR-
RELAIS
- OPTO-
COUPLEUR
- CIRCUIT
D’EXTENSION
D’ENTRÉES ET
SORTIES
c. PROGRAMMATION

Page 98 sur 147


EN
LANGAGE C/C++ OU
TURBO
PASCAL
- PROGRAMME
DE GESTION D’UN
PROCESSUS
d.
RÉSEAUX -
EQUIPEMENTS
RÉSEAUX
-SUPPORTS DE
TRANSMISSIONS
- TOPOLOGIE
PHYSIQUE -
PROTOCOLES ET
ADRESSAGES

2. PRESENTATION DE L’EPREUVE
L’EPREUVE SE PRESENTE DE LA MANIERE SUIVANTE :
- Le descriptif devra rappeler le type d’épreuve, la durée, le nombre de crédits et
le libelle ;
A chaque question sera associe un nombre de points ;

3. 7 CRITERES D'EVALUATION
L’évaluation se basera sur le barème suivant :
- 1ÈRE PARTIE 20 POINTS
- 2ÈME PARTIE 20 POINTS
- 3ÈME PARTIE 20 POINTS

NB : LE SUJET DOIT ETRE ACCOMPAGNE DE SON CORRIGE AYANT UN BAREME


DE NOTATION BIEN ELABORE.

Page 99 sur 147


EPREUVE : ELECTRICITE – ELECTROTECHNIQUE

1. INTITULE DE L’EPREUVE : ELECTRICITE – ELECTROTECHNIQUE


2. TYPE DE L’EPREUVE : Epreuve professionnelle (Ecrite)
3. DUREE DE L’EPREUVE : 03 heures
4. CREDIT : 02
5. OBJECTIFS - Evaluer le niveau de connaissances du candidat acquises en électricité
/ électrotechnique et mesurer son aptitude à utiliser ces connaissances pour résoudre des
problèmes liés à sa spécialité.

6. STRUCTURE DE L’EPREUVE : l’épreuve comporte 04 parties.


Spécialité Durée Pondération Nbre de
Epreuve /Option Différentes Parties Approx. (%) Pts
PARTIE A : Schéma électriques 36 mn 20% 04 pts
ELECTRICITE PARTIE B : Electrotechnique 54 mn 30% 6 pts
ELECTROTECHNIQUE
IIA
PARTIE C : Electronique de puissance 45 mn 25% 5 pts
PARTIE D : Régulation et asservissement 45 mn 25% 5pts
7. PRESENTATION DE L’EPREUVE (CONTENU DES PARTIES)
Partie A : Schémas électriques
On trouvera:
- Les symboles graphiques normalisés d’appareils de commande, de protection,
d’équipements de force motrice, d’éclairage et de signalisation
- Les schémas de base des montages domestiques (SA, DA, V-V, Télérupteur et
minutérie).
- Les procédés de démarrage et de freinage des équipements de force motrice (moteur)
- La conception et la lecture des schémas des installations électriques industrielles
Partie B : Electrotechnique
On trouvera
- Les Transformateurs monophasés
- Les machines à courant continu ;
- Les moteurs asynchrones ;
- Les machines synchrones
Partie C : Electronique de puissance
On trouvera :
- Les convertisseurs alternatif-continu (Commandés et non commandés)
- Les convertisseurs alternatif-alternatif
- Les convertisseurs continu-continu
- Les convertisseurs continu-alternatif
Partie D : Asservissement et Régulation
On trouvera :
- Fonctions de transferts et schémas blocs
- Etude des systèmes du premier et second ordre (réponse d’un système, satabilité,
rapidité, précision, diagramme de bode et nykist, marge de gain, marge de phase...)
- Correcteur P, PI, PD, PID

8. CRITERES D’EVALUATION (voir tableau ci-dessus)

Page 100 sur 147


EPREUVE : ELECTRONIQUE
1. INTITULE DE L’EPREUVE : ELECTRONIQUE
2. TYPE DE L’EPREUVE : Professionnelle (Ecrite)
3. DUREE DE L’EPREUVE : 03 heures
4. CREDIT : 02
5. OBJECTIFS - Evaluer le niveau de connaissances du candidat acquises en électricité
/ électrotechnique et de mesurer son aptitude à utiliser ces connaissances pour
résoudre problèmes liés à sa spécialité.

6. STRUCTURE DE L’EPREUVE : l’épreuve comporte 02 parties.


Spécialité Durée Pondération Nbre de
Epreuve Différentes Parties
/Option Approx. (%) Points
PARTIE A : Electronique Analogique 1H48 mn 60% 12 pts
ELECTRONIQUE IIA PARTIE B : Electronique numérique
1H12 mn 40% 08 pts

7. PRESENTATION DE L’EPREUVE (CONTENU DES PARTIES)


Partie A : Electronique Analogique
dipôles électriques linéaires et sources2
lois de kirchhoff
les circuits électriques en régime sinusoïdale
amplificateur de puissance
la contre-réaction
amplificateurs a réaction
transistor bipolaire, a effet de champs

Partie B : Electronique numérique On trouvera :


TECHNOLOGIE DES CIRCUITS LOGIQUES ; INTERFACE DES CIRCUITS
INTEGRES LOGIQUES
SYSTEMES DE NUMERATION ET CODES : SYSTEME DE NUMERATION ; CONVERSION
; ARITHMETIQUE BINAIRE ;
PORTES LOGIQUES ET ALGEBRE DE BOOLE ; MISE SOUS FORME ALGEBRIQUE DES
CIRCUITS LOGIQUES.
SIMPLIFICATION DES FONCTIONS LOGIQUES
CIRCUITS COMBINATOIRES : ADDITIONNEUR BINAIRE-SOUSTRACTEUR BINAIRE-
COMPARATEUR ; CODEUR-DECODEUR ; MULTIPLEXEUR-DEMULTIPLEXEUR.
BASCULES, COMPTEURS-DECOMPTEURS, REGISTRES

8. CRITERES D’EVALUATION (voir tableau ci-dessus)

Page 101 sur 147


EPREUVE : COMMANDE DE PROCESSUS INDUSTRIELS
I- COMMANDE PAR ORDINATEUR D’UN PROCESSUS
1) INTITULE DE L’EPREUVE : COMMANDE PAR ORDINATEUR D’UN
PROCESSUS
2) TYPE DE L’EPREUVE : Professionnelle (Pratique)
3) DUREE DE L’EPREUVE : 04Heures
4) CREDIT : 03
5) OBJECTIFS :
L’épreuve de Commande par ordinateur d’un Processus comporte deux parties :
 La première partie se déroule dans une salle d’examen et dure 1h30min ;
 La seconde partie se déroule dans une salle spécialisée (laboratoire d’informatique
d’industrielle).
Les ordinateurs de cette salle devront être équipés des logiciels et systèmes d’exploitation,
d’équipements compatibles et requis pour étudier le type de problème à commander. Cette
épreuve est destinée à évaluer chez le candidat, ses capacités d’analyse, de conception et de
mise en œuvre de tout ou d’une partie d’un système technique informatisé. Le sujet porte sur
une application en Informatique industrielle. Il s’appuie sur un processus technique concret,
qui sera remis au candidat lors de la phase des essais.
A partir d’un thème d’étude sous tendu par un cahier des charges fonctionnel donné, le
candidat doit pouvoir (dans les délais prévus par l’épreuve soit 4h) analyser, rédiger un
programme permettant la commande effective en temps réel d’un processus technique par
ordinateur.

6. STRUCTURE DE L’EPREUVE
SPECIALITE/ DIFFERENTES DUREE POND. NBRE
EPREUVE OPTION
CONTENUS APPRO.
PARTIES (%) DE PTS
Elle comporte des questions,
directement liées à l’étude.
Questions dont les réponses sont
autant d’étapes vers la résolution
du problème soumis à l’étude.
Les questions peuvent porter sur
Préparati les algorithmes, les
PARTIE on en organigrammes, les grafcets 1h30mi
Comman A:
35% 7points
salle relatifs au processus étudié. n
de par
d’examen Elles peuvent également porter
ordinateu IIA
sur l’analyse d’un schéma
r d’un
électrique ou électronique, à
processus
l’exploitation des documents
techniques, etc.
Un programme est rédigé au
cours de cette phase.
Édition Édition du programme
PARTIE du
B: et câblage 2heures 65% 13points
program
me et - POUR LA COMMANDE

Page 102 sur 147


SPECIALITE/ DIFFERENTES DUREE POND. NBRE
EPREUVE OPTION
CONTENUS APPRO.
PARTIES (%) DE PTS
Tests PAR PORT LPT
Le programme préalablement
rédigé est saisi, compilé sur un
PC hébergeant les logiciels et
compilateurs turbo c et turbo
pascal. Le candidat devra
réaliser le câblage du modèle du
processus étudié.
2) Tests
L’examinateur vérifie le montage
avant son exécution.
L’exécution du programme du
candidat devra permettre de
piloter la maquette conformément
au cahier des charges. Toutefois,
l’examinateur devra en cas
d’anomalie de fonctionnement,
être capable de connaître et de
vérifier que l’erreur est due au
code source du candidat et non à
l’incompatibilité des ressources
installées du poste de travail.

7. PRESENTATION DE L’EPREUVE
L’épreuve se présente de la manière suivante :
- Le descriptif devra rappeler le type d’épreuve, la durée, le nombre de crédits et le
libellé.
- Le texte de présentation de l’épreuve, qui exprime clairement les besoins, pose la
problématique.
- La spécification informatique de tout ou partie de sa solution, éventuellement de
certaines interfaces.
- Le travail demandé :
o Outils d’analyse sous lesquels les solutions logicielles seront présentées :
organigrammes, algorithmes, grafcets, etc.) ;
o Langages de programmation sous lesquels la solution sera présentée à :
Langage C, turbo pascal
- L’épreuve est paginée de 1/n à n/n ;
- À chaque question sera associé un nombre de points ;
- Prévoir les abaques et tableaux nécessaires à la compréhension du sujet.

8. CRITERES D'EVALUATION
La préparation se basera sur le barème suivant :
- Préparation – 7 points ;
- Saisie du programme et Tests – 13points :
o Saisie du programme et câblage – 4 points ;
o Tests – 9 points.

Page 103 sur 147


Essai Points
1er Essai 9pts
2e Essai 6pts
3e Essai 3pts

NB : le sujet doit être accompagné uniquement de son corrigé sur la partie de préparation ayant un barème de
notation bien élaboré.

Page 104 sur 147


EPREUVE : COMMANDE PAR AUTOMATE PROGRAMMABLE
INDUSTRIEL D’UN PROCESSUS

1) INTITULE DE L’EPREUVE : COMMANDE PAR AUTOMATE


PROGRAMMABLE INDUSTRIEL D’UN PROCESSUS
2) TYPE DE L’EPREUVE : Professionnelle (Pratique)
3) DUREE DE L’EPREUVE : 04Heures
4) CREDIT : 02
5) OBJECTIFS :

L’épreuve de Commande Automate Programmable Industriel d’un Processus comporte


deux parties :
- La première partie se déroule dans une salle d’examen et dure 1h30min ;
- La seconde partie se déroule dans une salle spécialisée (laboratoire d’informatique
d’industrielle).

Les ordinateurs de cette salle devront être équipés des logiciels et systèmes d’exploitation,
d’équipements compatibles et requis pour étudier le type de problème à commander. Cette
épreuve est destinée à évaluer chez le candidat, ses capacités d’analyse, de conception et de
mise en œuvre de tout ou d’une partie d’un système technique informatisé. Le sujet porte sur
une application en automatisme programmable industriel. Il s’appuie sur un processus
technique concret, qui sera remis au candidat lors de la phase des essais.

A partir d’un thème d’étude sous tendu par un cahier des charges fonctionnel donné, le
candidat doit pouvoir (dans les délais prévus par l’épreuve soit 4h) analyser, rédiger un
programme permettant la commande effective en temps réel d’un processus technique.

6) STRUCTURE DE L’EPREUVE

SPECIALITE/ DUREE POND. NBRE


EPREUVE OPTION
DIFFERENTES PARTIES CONTENUS APPRO. (%) DE PTS
Elle comporte des questions,
directement liées à l’étude.
Questions dont les réponses
sont autant d’étapes vers la
résolution du problème soumis
à l’étude.
Commande
Les questions peuvent porter
par
PARTIE Préparation en sur les algorithmes, les 1h30mi 7point
ordinateur IIA 35%
A: salle d’examen organigrammes, les grafcets n s
d’un
relatifs au processus étudié.
processus
Elles peuvent également porter
sur l’analyse d’un schéma
électrique ou électronique, à
l’exploitation des documents
techniques, etc.
Un programme est rédigé au
Page 105 sur 147
SPECIALITE/ DUREE POND. NBRE
EPREUVE OPTION
DIFFERENTES PARTIES CONTENUS APPRO. (%) DE PTS
cours de cette phase.

Édition du programme et
câblage
- POUR LA COMMANDE
PAR PORT LPT
Le programme préalablement
rédigé est saisi, compilé sur un
PC hébergeant les logiciels et
compilateurs turbo c et turbo
pascal. Le candidat devra
réaliser le câblage du modèle
du processus étudié.
3) Tests
L’examinateur vérifie le
Édition du
PARTIE montage avant son exécution. 13poin
programme et 2heures 65%
B: L’exécution du programme du ts
Tests
candidat devra permettre de
piloter la maquette
conformément au cahier des
charges. Toutefois,
l’examinateur devra en cas
d’anomalie de
fonctionnement, être capable
de connaître et de vérifier que
l’erreur est due au code source
du candidat et non à
l’incompatibilité des
ressources installées du poste
de travail.

8. PRESENTATION DE L’EPREUVE
L’épreuve se présente de la manière suivante :
- Le descriptif devra rappeler le type d’épreuve, la durée, le nombre de crédits et le
libellé.
- Le texte de présentation de l’épreuve, qui exprime clairement les besoins, pose la
problématique.
- La spécification technique de tout ou partie de sa solution, éventuellement de certaines
interfaces.
- Le travail demandé :
o Outils d’analyse sous lesquels les solutions logicielles seront présentées :
grafcets, etc.) ;
o Langages de programmation sous lesquels la solution sera présentée : (Ladder,
grafcet, FBD, LIST, ST(littéral structuré)
- L’épreuve est paginée de 1/n à n/n ;
- À chaque question sera associé un nombre de points ;
Page 106 sur 147
Prévoir les abaques et tableaux nécessaires à la compréhension du sujet.

9. CRITERES D'EVALUATION
La préparation se basera sur le barème suivant :
- Préparation – 7 points ;
- Saisie du programme et Tests – 13points :
o Saisie du programme et câblage – 4 points ;
o Tests – 9 points.

Essai Points
1er Essai 9pts
2e Essai 6pts
3e Essai 3pts

NB : le sujet doit être accompagné

Page 107 sur 147


FILIERE : RESEAUX ET TELECOMMUNICATIONS

SPECIALITE/OPTION : TELECOMMUNICATION

1. INTITULE DE L’EPREUVE : Épreuve Professionnelle de Synthèse (EPS).


2. TYPE D’EPREUVE : Épreuve professionnelle
3. DUREE DE L’EPREUVE : 06 heures
4. CREDIT : 15
5. OBJECTIF GENERAL :

L’Épreuve de Système de télécommunication traite des systèmes de Télécommunication


dans les environnements industriel et/ou tertiaire.
Elle est structurée de manière à ressembler à un véritable projet de télécommunication
gérant la transmission et s’appuyant sur les services téléphoniques que le candidat pourrait
rencontrer en entreprise.
Elle permet donc de vérifier qu’il est apte à la profession et qu’il maîtrise les principales
activités qui pourraient lui être confiées à savoir :

1) Mise au point de prototypes ;


2) Etudes des projets;
3) Modification des systèmes existants pour les adapter à l’évolution technologique ;

Il est de plus souhaitable, que le candidat puisse :


 exploiter une documentation de constructeur pour analyser le fonctionnement d’un
dispositif de Télécommunication et éventuellement retrouver un défaut ;
 analyser et synthétiser les modules constitutifs.

6. STRUCTURE DE L’EPREUVE.
La structure de l’épreuve est la suivante :
NOMBRE
PONDERANCE
SPECIALITE DUREE DE
EPREUVE DIFFERENTES PARTIES (POURCENTAGE
APPROX. POINTS
)
Sur 100
PARTIE A : Transmission 4h 60 12
EPS Télécommunication
PARTIE B : Téléphonie 2h 40 8

NB : le sujet doit être accompagné de son corrigé ayant un barème de notation bien élaboré.

7) Présentation de l’épreuve
 Le descriptif devra rappeler le type d’épreuve, la durée, le coefficient et le libellé.
 Toutes pages de l’épreuve doivent être numérotées sur le format : 1/n à n/n.
 Chaque question sera suivie du nombre de points.
 Prévoir en annexes tous les documents (caractéristiques des composants, schémas,
abaques, etc.) nécessaires à la résolution du problème posé.

Page 108 sur 147


 Prévoir éventuellement les feuilles de réponses et les échelles de tracé pour les
courbes.
 Préciser toutes les formules dont la complexité n’exige pas sa mémorisation par le
candidat.

Les parties de l’Épreuve Professionnelle de Synthèse doivent couvrir au moins 75% des
programmes de la discipline. A savoir :

Partie A : TRANSMISSION.
Cette partie traitera au 3 sous parties sur les 4 suivantes :

 TRANSMISSION ANALOGIQUE.
(Temps approximatif : 1h30 - Pondération : 20% - 4 Pts)
Les éléments peuvent porter au choix sur les thèmes suivants :
 Technique de modulation analogique AM,
 Technique de modulation angulaire (FM, PM)

 Transmission numérique

(Temps approximatif : 1h30 - Pondération : 20% - 4 Pts)


Les éléments peuvent porter au choix sur les thèmes suivants :

 Transmission en bande de base (entropie, code HULFFMAN, codage source


codage canal (NRZ, MANCHESTER, Manchester différentiel)
 Technique de modulation numérique (ASK, PSK, FSK,QAM) en s’intéressant au
diagramme de constellation et représentation des signaux
 Modulation MIC
 Multiplexage PDH et SDH

 Transmission par Fibre Optique

(Temps approximatif : 1h30 - Pondération : 20% - 4 Pts)

Les éléments peuvent porter au choix sur les thèmes suivants :


 Eléments de la chaine de transmission
 Type de réseaux optiques
 caractéristiques et type de fibre optique
 Budget (bilan) optique

 TRANSMISSION HERTZIENNE ET SATTELITAIRE.

(Temps approximatif : 1h30 - Pondération : 20% - 4 Pts)

Cette partie doit comporter les éléments suivants :


Page 109 sur 147
 Satellite (principe de stabilisation, architecture, structure, type de modulation et
technique d’accès)
 Bilan de puissance d’une liaison hertzienne et satellitaire
 Taux d’erreur binaire, calcul du rapport signal/bruit
 Principe d’une liaison hertzienne : Atténuation, distorsion, brouillage

Partie B : Téléphonie.
Cette partie traitera au 2 sous parties suivantes

 Réseaux mobiles

(Temps approximatif : 1h30 - Pondération : 20% - 4 Pts)

Les éléments peuvent porter au choix sur les thèmes suivants :

 Principe de Télécommunication mobile


 Architecture d’un réseau GSM
 Equilibrage de liaison
 Planification cellulaire (exploitation tableau ERLANG B)
 Evolution des différentes générations (GPRS,EDGE,UMTS,LTE)

 TELEPHONIE ET COMMUTATION
(Temps approximatif : 1h30 - Pondération : 20% - 4 Pts)
Les éléments peuvent porter au choix sur les thèmes suivants :

 Principes généraux de la téléphonie


 Support métallique : caractéristique primaire et secondaire (impédance
caractéristique, coefficient de réflexion taux et rapport d’ondes
stationnaires, puissance transmisse, puissance perdues à l’adaptation)

 Architectures des réseaux publics et privés


 Commutation, signalisation, services
 Dimensionnement d’un PABX (Trafic, capacité commutateur utilisation de table
ERLANG B)
 Téléphonie IP

8) CRITERES D’EVALUATION
L’évaluation est basée sur les éléments suivants :
 La démarche vaut sur 50%.
 Le résultat vaut sur 50%.

Page 110 sur 147


EPREUVE : ANTENNE ET TELECOM SPATIAL

1- INTITULE DE L’EPREUVE : ANTENNE ET TELECOM SPATIAL


2- FORME DE L’EPREUVE : C’est une épreuve écrite à caractère théorique.
3- DUREE DE L’EPREUVE : 03 heures
4- CREDIT : 09
5- OBJECTIFS :

L’objectif de cette épreuve est d’évaluer le niveau de l’étudiant sur la connaissance, les
propriétés, caractéristiques et application des antennes, établissement d’une liaison
satellitaire et par faisceau hertzien,

6- STRUCTURE DE L’EPREUVE ET PRESENTATION DE L’EPREUVE :

L’épreuve se présente de la manière suivante :


 Le descriptif devra rappeler le type d’épreuve, la durée, le coefficient et le
libellé ;
 L’épreuve est numérotée de 1/n à n/n ;
 À chaque question sera associé un nombre de points.
 Joindre des documents annexes si nécessaire (table des transformées par
exemple)

NOMBRE DE
SPECIALITE DIFFERENTES DUREE PONDERANCE
EPREUVE POINTS
OPTION PARTIE APPROX. (POURCENTAGE)
approximatifs
ANTENNE ET PARTIE A : 72min 40 08
TEL
TELECOM SPATIAL PARTIE B : 104mn 60 12

NB : le sujet doit être accompagné de son corrigé ayant un barème de notation bien élaboré.

7- Présentation de l’épreuve
PARTIE A : ANTENNE (Temps approximatif : 72min - Pondération : 40% - 08 Points)
Cette partie comporte les éléments suivants :

 Propriété et caractéristiques des antennes


 Différents types d’antennes et leurs domaines d’application
 Bilan de liaison en espace libre

PARTIE B : TRANSMISSION PAR FAISCEAU HERTZIENNE ET PAR


SATELLITE (Temps approximatif : 108mn - Pondération : 60% - 12 Pts)
Cette partie doit comporter les éléments suivants :

 Satellite (principe de stabilisation, architecture, structure, type de modulation


et technique d’accès)
 Bilan de puissance d’une liaison hertzienne
 et satellitaire
Page 111 sur 147
 Taux d’erreur binaire, calcul du rapport signal/bruit
 Principe d’une liaison hertzienne : Atténuation, distorsion, brouillage

8- CRITERES D'EVALUATION
L’évaluation est basée sur les éléments suivants :
 Mettre l’accent sur le développement mathématique
 Apprécier la qualité des graphes

Page 112 sur 147


EPREUVE : EPREUVE D’ELECTRONIQUE

1. FORME DE L’EPREUVE : épreuve écrite


2. DUREE DE L’EPREUVE : 04 heures
3. CREDITS : 10
4. OBJECTIFS : Épreuve d’électronique vise à évaluer les aptitudes de l’étudiant à
comprendre, analyser les circuits électronique exploitable en télécommunication.

5. STRUCTURE DE L’EPREUVE :
EPREUVE SPECIALITE DIFFERENTES PARTIES DUREE PONDERANCE NBRE
/OPTION APPROX. (% DE PTS
PARTIE A: Électronique 1h 36 minutes 40% 8 pts
ELECTRONIQUE TELECOM Analogique
PARTIE B: Électronique 48 minutes 20% 4 pts
numérique
PARTIE C : Structure 24 minutes 10% 2 pts
Électronique pour Télécom
Optique
PARTIE D : Électronique des 1heure 12 30% 6 pts
systèmes de Télécoms minutes
Tableau 1 : Présentation des différentes parties (durée approximative, pondération et
nombre de points
II. PRESENTATION DE L’EPREUVE (CONTENU DES PARTIES) :
Les parties A, B, C et D sont détaillées dans le tableau ci-après :
PARTIE A : PARTIE B : PARTIE C : STRUCTURE
PARTIE D : Électronique
ELECTRONIQUE ELCTRONIQUE Électronique pour Télécom
des systèmes de Télécoms
ANALOGIQUE NUMERIQUE Optique

1. Amplification. 1. synthèse des systèmes


combinatoire 1. Polarisation de photo émetteur
a) À transistor et photo récepteur Étude des schémas
a) conception d’un système
 transistor bipolaire (BC, 2. Commande dynamique de électroniques fonctionnels
combinatoire d’un des dispositifs de
EC, CC); photos émettrices et photo
b) Synthèse des
 effet de champs (DC, récepteurs télécommunication ci-
Additionneurs-Soustracteurs dessous :
SC, GC);
c) Synthèse des comparateurs, - Modulateur
b) à AOP (régime linéaire)
d) Synthèse des Encodeurs-
 montage de base décodeurs,
- Démodulateur
(inverseur, non inverseur, - Coupleur
e) multiplexeur et - Transposeur
intégrateur, etc.) démultiplexeur etc.
mise en cascade
2. Filtrage.
a) Filtres passifs (1er et 2nd 3. Régulation en puissance
ordre) 2. synthèse des systèmes optique - dérivateur
b) Filtres actifs (1er, 2nd séquentiels 4. Multiplexage en longueur - commutateur
ordre, Rauch, Sallen key) a) bascules d’onde - Egaliseur
3. Oscillateur (En régime de b) compteurs - Amplificateur haute
saturation ou linéaire) c) décompteurs fréquence
a) Sinusoïdale (pont de d) registres - Mixeur audio
wien, colpitt, ligne de retard) - …
non sinusoïdale (à quatz,
astable à AOP)

Tableau 2 : Présentation du Contenu des parties A, B, C et D

Page 113 sur 147


6. CRITERES D’EVALUATION
L’ÉVALUATION EST BASÉE SUR LES ÉLÉMENTS SUIVANTS :
- EXACTITUDE DES CALCULS ;
- APPROCHE (RÉSULTATS DÉTAILLÉ)
- PRÉSENTATION DES TABLEAUX, COURBES ET SCHÉMAS ;
- DÉMARCHE UTILISÉE, CLARTÉ DES DÉFINITIONS ET PERTINENCE DES ANALYSES.

NB : le sujet doit :
 contenir le matériel et documents autorisés ;
 Etre accompagné de son corrigé ayant un barème de notation bien élaboré.
 Le nombre de page de toute l’épreuve

Page 114 sur 147


ÉPREUVE : INFORMATIQUE

7. INTITULE DE L’EPREUVE : INFORMATIQUE


8. TYPE D’EPREUVE : Épreuve fondamentale
9. DUREE DE L’EPREUVE : 04 heures
10. CREDIT : 10
11. OBJECTIF GENERAL :

L’objectif de cette épreuve est d’évaluer le niveau du candidat dans la


compréhension des éléments de base d’architecture, base de données et
programmation en informatique

12. STRUCTURE DE L’EPREUVE


La structure de l’épreuve est la suivante :
NOMBRE
SPECIALITE DUREE
EPREUVE DIFFERENTES PARTIES % DE POINTS
APPROX.
Sur 20
PARTIE A : Architecture et
1h 25 5
système d’exploitation
INFORMATIQUE Télécom
PARTIE B : base de données 1h 25 5
PARTIE C : PROGRAMMATION 2h 50 10

NB : le sujet doit être accompagné de son corrigé ayant un barème de notation bien élaboré.

7) Présentation de l’épreuve

 Le descriptif devra rappeler le type d’épreuve, la durée, le coefficient et le libellé.


 Toutes pages de l’épreuve doivent être numérotées sur le format : 1/n à n/n.
 Chaque question sera suivie du nombre de points.
 Prévoir en annexes tous les documents (caractéristiques des composants, schémas,
abaques, etc.) nécessaires à la résolution du problème posé.
 Prévoir éventuellement les feuilles de réponses et les échelles de tracé pour les
courbes.
 Préciser toutes les formules dont la complexité n’exige pas sa mémorisation par le
candidat.

Partie A : Architectures des ordinateurs et systèmes d’ exploitation

Cette partie doit comporter les éléments suivants :

- Architectures (processeurs, bus ,mémoires centrales ; mémoires de masse E/S)


- Systèmes d’ exploitation (Commandes systèmes, répertoires et fichiers , notion
utilisateur et droits, variables d’environnements et scripts élémentaires )

Page 115 sur 147


-
PARTIE B : Base de données
Cette partie évalue l’étudiant sur la modélisation d’un Système d’information et les requêtes
et comportera les éléments suivants :

- Modélisation, conception d’une base de données ( MCD ;MLD)


- Langage de requêtes ( interrogation de données)

PARTIE C : Programmation
Cette partie comportera deux exercices :

Exercice 1 : Programmation en C
- Programmation structurée
- Variables, structures de données, adressage
- Structures de contrôle et sous-programmes

Exercice 2 : programmation orientée objet en JAVA


- principe de POO
- Génie logiciel

8) CRITERES D’EVALUATION
L’évaluation est basée sur les éléments suivants :
 La démarche vaut sur 50%.
 Le résultat vaut sur 50%.

Page 116 sur 147


EPREUVE : INSTALLATION DES SYSTÈMES DE
TÉLÉCOMMUNICATION

1) FORME DE L’EPREUVE : Epreuve pratique.


2) DUREE DE L’EPREUVE : 04 heures
3) CREDIT : 14
4) OBJECTIFS :

L’objectif de cette épreuve est d’évaluer le niveau du candidat dans la compréhension et


la mise en œuvre des systèmes de télécommunication.

5) STRUCTURE DE L’EPREUVE ET PRESENTATION DE L’EPREUVE :

SPECIALITE DUREE PONDERANCE NBRE DE


EPREUVE DIFFERENTES PARTIE
OPTION APPROX. (%) POINTS
PARTIE A :
1h30mn 30% 06 pts
PREPARATION
TRAVAUX PRATIQUE
PARTIE B :
DE TELECOMS 1h30mn 50% 10 pts
TELECOMMUNICATION MANIPULATION
PARTIEC : COMPTE
1h00mn 20% 04 pts
RENDU

Tableau 1 : Présentation des différentes parties (durée approximative, pondération et


nombre de points

II. PRESENTATION DE L’EPREUVE (CONTENU DES PARTIES) :

Les parties A, B et C sont détaillées ci-dessous :


Les différentes articulations de l’épreuve sont les suivantes :

 Présentation du problème ;

Les épreuves pratiques de télécommunication seront essentiellement constituée de l’un des


thèmes ci-dessous :
- L’installation et pointage d’un VSAT ;
- L’installation d’un système TNT ;
- L’interconnexion de deux réseaux par Wifi ;
- Installation d’un système de téléphonie d’entreprise.

 Le travail à faire.

PARTIE A : PREPARATION (Temps approximatif : 1h30mn - Pondération : 30 % - 06


Points)

Page 117 sur 147


Cette partie doit comporter les éléments suivants :
 Schéma de montage du système ;
 Analyse du fonctionnement du système ;
 Présentation des résultats attendus dans l’étude expérimentale.

PARTIE B : INSTALLATION ET MESURE EXPERIMENTAL (Temps approximatif :


1h30m - Pondération : 50% - 10 Pts)

Cette partie doit comporter les éléments suivants :


 Identification du matériel d’installation ;
 Identification des appareils de mesure ;
 Mise en œuvre du système ;
 Test et Relevé des Mesures.

PARTIE C : COMPTE RENDU (Temps approximatif : 1h - Pondération : 20% - 4 Pts)

 Rédaction du compte rendu


 Tracé des courbes
 Comparaison avec l’étude théorique
 Interprétation des résultats
 conclusion

I. CRITERES D'EVALUATION
L’évaluation est basée sur les éléments suivants :
 Démarche de la manipulation ; 50%
 Pertinence du compte rendu. 50%

NB : le sujet doit :
 Contenir la liste du matériel à utiliser ;
 Contenir les documents annexes caractéristiques des équipements;
 Etre accompagné de son corrigé ayant un barème de notation bien élaboré.
 Le nombre de page de toute l’épreuve

Page 118 sur 147


ÉPREUVE : PHYSIQUE GENERALE

1. INTITULE DE L’EPREUVE : PHYSIQUE GENERALE


2. TYPE D’EPREUVE : Épreuve fondamentale
3. DUREE DE L’EPREUVE : 03 heures
4. CREDIT :6
5. OBJECTIF GENERAL :
A travers le sujet de physique générale, l’étudiant doit être capable de vérifier sa
compréhension des phénomènes de propagation à travers l’électromagnétisme, et
quelques applications des systèmes optiques en vue de leur familiarisation aux
dernières technologies telle que la fibre optique.

6. STRUCTURE DE L’EPREUVE
La structure de l’épreuve est la suivante :

Epreuve Spécialité/ Différentes Parties Durée Pondérance Nombre de


Option Approximative (%) points
Physique Télécom Partie A : Electromagnétisme 02H 70% 14pts
Générale
Partie B : Optique 01H 30% 06pts

NB : le sujet doit être accompagné de son corrigé ayant un barème de notation bien élaboré.

7) Présentation de l’épreuve
 Le descriptif devra rappeler le type d’épreuve, la durée, le coefficient et le libellé.
 Toutes pages de l’épreuve doivent être numérotées sur le format : 1/n à n/n.
 Chaque question sera suivie du nombre de points.
 Prévoir en annexes tous les documents (caractéristiques des composants, schémas,
abaques, etc.) nécessaires à la résolution du problème posé.
 Prévoir éventuellement les feuilles de réponses et les échelles de tracé pour les
courbes.
 Préciser toutes les formules dont la complexité n’exige pas sa mémorisation par le
candidat.

PARTIE A : ELECTROMAGNETISME/ 14 pts


I. Contrôle de connaissance/ 4pts
Manipuler les équations de MAXWELL en fonction des circonstances notamment
retrouver les équations et les relations types entre les grandeurs physiques telles que :

- Equation de conservation de la charge,


- Relation entre E , A et V,
- Vecteur de Poynting,
- Equations aux potentiels,

Page 119 sur 147


- Notation complexe des équations de MAXWELL, etc.
II. Utilisation des acquis (10 pts)
Exercice / 4pts
Cette partie doit être simplifiée et porte sur des notions de base ou application directe du
cours à savoir :

- Structure de l’onde,
- La polarisation,
- Le rayonnement, etc.

Problème /6 pts
Il s’agira de ressortir une application des ondes électromagnétiques dans un cas
précis qui tient compte des paramètres spécifiques du milieu étudié (ressortant parfois les
équations de dispersion) à l’instar de :

- Métal,
- Plasma,
- Milieu anisotrope (équations de Maxwell modifiées), etc.
Partie B OPTIQUE /6 pts
I. Exercice Contrôle des connaissances / 2 pts
Vérification des principes de base de l’optique géométrique donnant naissance aux
formules : de conjugaison, de Descartes, principe de Fermat. . .

II. Exercice / 4pts


Mettre en exergue les principes de base à travers des applications précises des systèmes
optiques usuels tels que :

- Prisme,
- Dioptre,

- Miroir,
- Fibre optique, etc

8) CRITERES D’EVALUATION
L’évaluation est basée sur les éléments suivants :
 La démarche vaut sur 50%.
 Le résultat vaut sur 50%.

Page 120 sur 147


EPREUVE : EPREUVE DE RESEAUX

1) FORME DE L’EPREUVE : Épreuve écrite


2) DUREE DE L’EPREUVE : 04 heures
3) CREDITS : 10
4) OBJECTIFS :
L’objectif de cette épreuve est d’évaluer les connaissances théoriques du candidat en réseau
Informatiques et Technologies IP.

5) STRUCTURE DE L’EPREUVE ET PRESENTATION DE L’EPREUVE :

SPECIALITE NOMBRE
EPREUVE DIFFERENTES PARTIE DUREE PONDERANCE
OPTION DE POINTS

PARTIE A : Généralités sur


40 mn 20% 04 pts
les Réseaux
RESEAUX TELECOMS
PARTIE B : Réseaux Étendue 1h 20 mn 30% 06 pts
PARTIE C : Technologies IP 2h 00 mn 50% 10 pts

Tableau 1 : Présentation des différentes parties (durée approximative, pondération et


nombre de points

II. PRESENTATION DE L’EPREUVE (CONTENU DES PARTIES) :

Les parties A, B et C sont détaillées ci-dessous :

PARTIE A : GENERALITES (Temps approximatif : 40mn - Pondération : 20%, 04


Points)
Cette partie doit comporter les éléments suivants :
 Architecture et Modèle
 Standard des Réseaux
 Réseaux sans fils (catégories et normes)
 Equipement d’interconnections
 Technologies d’accès et de commutation.

PARTIE B : RÉSEAUX ÉTENDUS (Temps approxi : 1h20mn ; Pondération : 30% ;


06Pts)

Cette partie doit comporter les éléments suivants

 Signalisation dans les WANs ;


 Architecture des réseaux sans fil (WIFI, WIMAX)

Page 121 sur 147


PARTIE C : TECHNOLOGIES IP (Temps approxi : 2H00mn - Pondération : 50% -
10Pts)

Cette partie doit comporter les éléments suivants :


 Protocoles
o TCP/IP
 Adressage IPv4
 Structure IPv6)
 Routage
o Système Autonome
o Statique
o Dynamique (protocoles de routage)

 Services Utilisateurs
o VoiP, WEB
o Multimédia

 Services Réseaux
o DNS
o DHCP

 Sécurité réseaux
o NAT, PAT
o Pare feu

6) CRITERES D'EVALUATION
L’évaluation est basée sur les éléments suivants :
 La démarche vaut sur 50%.
 Le résultat vaut sur 50%.

NB : le sujet doit :
 Contenir les documents annexes autorisés;
 Etre accompagné de son corrigé ayant un barème de notation bien élaboré.
 Le nombre de page de toute l’épreuve

Page 122 sur 147


ÉPREUVE : TRAVAUX PRATIQUES DE MESURES ÉLECTRONIQUES

INTITULE DE L’EPREUVE : Travaux pratiques de mesures électroniques

1) FORME DE L’EPREUVE :
C’est une pratique qui comporte trois parties.
2) DUREE DE L’EPREUVE : 04 heures
3) CREDIT : 14
4) OBJECTIFS :
L’objectif de cette épreuve est d’évaluer le niveau du candidat dans la préparation, la
manipulation et la présentation du compte rendu

5) STRUCTURE DE L’EPREUVE ET PRESENTATION DE L’EPREUVE :


L’épreuve se présente de la manière suivante :
 Le descriptif devra rappeler le type d’épreuve, la durée, le coefficient et le
libellé ;
 L’épreuve est numérotée de 1/n à n/n ;
 À chaque question sera associé un nombre de points.

Les différentes articulations de l’épreuve sont les suivantes :


 Présentation du problème ;
Les épreuves pratique de télécommunication seront essentiellement constitue de l’un des
thèmes ci-dessous :
- Générateurs de signaux à base d’amplificateur opérationnel
- Filtre 1er ordre ou 2nd ordre
- Modulateur ou démodulateur
- Amplification à transistor ou à amplificateur Opérationnel

 Le travail à faire.

PARTIE A : PREPARATION (Temps approximatif : 1h30mn - Pondération : 50 % - 10


Points)
Cette partie doit comporter les éléments suivants :

 Schéma de montage
 Analyse du montage
 Etude théorique du montage
 Démontrer les formules théoriques
 Présentation des résultats attendus dans l’étude expérimentale
PARTIE B : MONTAGE ET MESURE EXPERIMENTAL (Temps approximatif : 1h -
Pondération : 30% - 6 Pts)
Cette partie doit comporter les éléments suivants :

 Identification des appareils de mesure


- Multimètre numérique ou analogique
Page 123 sur 147
- Générateur basse fréquence
- Alimentions DC
- Oscilloscope analogique et numérique
- Analyseur de spectre
 Identification des composants électroniques (résistance, condensateur,
transistor…)
 Montage sur plaque à essais
 Connexion des appareils de mesure
 Relevé des résultats

PARTIE C : COMPTE RENDU (Temps approximatif : 1h30 - Pondération : 20% - 4


Pts)

 Rédaction du compte rendu


 Tracé des courbes
 Comparaison avec l’étude théorique
 Interprétation des résultats
 conclusion

 CRITERES D'EVALUATION
L’évaluation est basée sur les éléments suivants :
 Démarche de la manipulation ;
 Pertinence du compte rendu.

NOMBRE
SPECIALITE DIFFERENTES DUREE PONDERANCE
EPREUVE DE
OPTION PARTIE APPROXIMATIF (POURCENTAGE)
POINTS
PARTIE A :
1h30mn 50 10
PREPARATION
TRAVAUX PRATIQUE PARTIE B :
1h 30 6
DE TEL MANIPULATION
TELECOMMUNICATION PARTIEC :
COMPTE 1h30mn 20 4
RENDU

NB : le sujet doit être accompagné de son corrigé ayant un barème de notation bien élaboré.

2/2

Page 124 sur 147


EPREUVE : TRAITEMENT DU SIGNAL

1) FORME DE L’EPREUVE : C’est une épreuve écrite à caractère théorique.


2) DUREE DE L’EPREUVE : 02 heures
3) CREDIT : 05
4) OBJECTIFS :

L’objectif de cette épreuve est d’évaluer le niveau de l’étudiant sur la connaissance, les
propriétés des signaux déterministes/aléatoires analogiques/discrets et le comportement des
systèmes soumis à des signaux usuels

5) STRUCTURE DE L’EPREUVE ET PRESENTATION DE L’EPREUVE :


L’épreuve se présente de la manière suivante :
 Le descriptif devra rappeler le type d’épreuve, la durée, le coefficient et le
libellé ;
 L’épreuve est numérotée de 1/n à n/n ;
 À chaque question sera associé un nombre de points.
 Joindre des documents annexes si nécessaire (table des transformées par
exemple)

NOMBRE DE
SPECIALITE DUREE PONDERANCE
EPREUVE DIFFERENTES PARTIE POINTS
OPTION APPROX. (%)
approximatifs
PARTIE A : Traitement du
48min 40 08
signal analogique
PARTIE B : Traitement
TRAITEMENT
TEL numérique du signal et 60mn 50 10
DU SIGNAL
système numérique
PARTIE C :
12 10 2
Traitement du signal aléatoire

NB : le sujet doit être accompagné de son corrigé ayant un barème de notation bien élaboré.

6) Présentation de l’épreuve

PARTIE A : TRAITEMENT DU SIGNAL ANALOGIQUE (Temps approximatif :


48min - Pondération : 40% - 08 Points)
Cette partie doit comporter les éléments suivants :
 Signaux analogiques usuels: équation mathématique – représentation – produit de
convolution – énergie –corrélation – autocorrélation
 Analyse des signaux analogiques : transformées de Laplace – système du premier et
du second ordre – schéma fonctionnel et fonction de transfert
 Analyse fréquentielle des signaux analogiques : série de Fourier – transformée de
Fourier
Page 125 sur 147
PARTIE B : TRAITEMENT DU SIGNAL NUMERIQUE (Temps approximatif : 60mn
- Pondération : 50% - 10 Pts)
Cette partie doit comporter les éléments suivants :
 Signaux discrets usuels: équation mathématique – représentation – produit de
convolution –corrélation – autocorrélation-orthogonalité
 Analyse fréquentielle des signaux discrets : transformée de Fourier discrète
 Numérisation : Echantillonnage – quantification – codage
 Analyse des systèmes numériques : Transformée en z – fonction de transfert
discrète – filtre numérique (RII et RIF)

PARTIE C : TRAITEMENT DU SIGNAL ALÉATOIRE (Temps approximatif : 12mn -


Pondération : 10% - 2 Pts)

Cette partie doit comporter uniquement les notions élémentaires des signaux aléatoires
(définition et propriétés)

7) CRITERES D'EVALUATION
L’évaluation est basée sur les éléments suivants :
 Mettre l’accent sur le développement mathématique
 Apprécier la qualité des graphes

Page 126 sur 147


SPECIALITE/OPTION : RESEAUX ET SECURITE

EPREUVE : EPS (EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE)

1) INTITULE DE L’EPREUVE : EPS (EPREUVE PROFESSIONNELLE DE


SYNTHESE)
2) FORME DE L’EPREUVE :
L’épreuve est une étude de cas comportant 3 parties :
A. GENERALITES SUR LES RESEAUX
B. ADMINISTRATION DES RESEAUX
C. SECURITE
3) TYPE EPREUVE : EPREUVE ECRITE
4) DUREE : 06 Heures
5) CREDIT :
6) OBJECTIFS :
L’Épreuve Professionnelle de Synthèse (EPS) traite des systèmes Réseaux dans les
environnements industriel et/ou tertiaire.
Elle est structurée de manière à ressembler à un véritable projet que le candidat pourrait
rencontrer en entreprise.
Elle permet donc de vérifier qu’il est apte à la profession et qu’il maîtrise les principales
activités qui pourraient lui être confiées à savoir :
 Etudes des projets ;
 Proposer une architecture réseau ;
 Mettre au point un plan d’adressage ;
 Etablir les tables de routage ;
 Choisir les services réseaux à déployer
 Mettre au point une politique de sécurité ;
 Modification des systèmes existants pour les adapter à l’évolution
technologique ;
7) STRUCTURE DE L’EPREUVE :
SPECIALITE DUREE PONDERANCE NBRE
EPREUVE DIFFERENTES PARTIE
OPTION APPROX. (POURCENTAGE) DE PTS
PARTIE A : RESEAUX 1h 30 25 25
EPS. RES PARTIE B : ADMINISTRATION 3h 00 mn 50 50
PARTIE C : SECURITE 1h 30 mn 25 25
TOTAL 6h 100 100
La partie A comporte 4 parties :

Page 127 sur 147


 Concepts généraux des réseaux (réseaux NGN) : cette partie comporte la
définition du réseau, les types, les topologies, la commutation, les performances,
l’architecture, le mode de connexion, les organismes de normalisation, les
modèles de référence
 Nomadisme : cette partie comporte les notions de base sur le nomadisme, le
routage, l’administration et la sécurité
 Technologie de l’internet : cette partie comporte le modèle TCP/IP, les éléments
de supervision
 Veille technologique : cette partie comporte les notions de base sur Lifi, IPV6, la
norme AC du WIFI
8) CRITERES D’EVALUATION
L’évaluation est basée sur les éléments suivants :
 Approche (résultats détaillés)
 Démarche utilisée, clarté des définitions et pertinence des analyses.

Page 128 sur 147


EPREUVE : EPAS (EPREUVE PRATIQUE ADMINISTRATION,
SUPERVISION ET SECURITE DES RESEAUX)

7) INTITULE DE L’EPREUVE : EPAS (EPREUVE PRATIQUE


ADMINISTRATION, SUPERVISION ET SECURITE DES RESEAUX)
8) FORME DE L’EPREUVE:
L’épreuve se fait en deux phases :
- la phase écrite d’une (01) heure qui se fait en salle;
- suivie d’une phase pratique qui se fait au laboratoire d’une durée de trois heures.
L’épreuve comporte deux éléments :
- une épreuve pour le candidat,
- le matériel nécessaire pour la manipulation,
9) Type d’épreuve : Epreuve Pratique
10) DUREE DE L’EPREUVE : 04 heures
11) CREDIT : 12
12) OBJECTIFS General : L’épreuve pratique d’Administration,
supervision et Sécurité des Réseaux se déroule dans les laboratoires des Réseaux.
Cette épreuve est un sujet qui évalue les aptitudes de l’apprenant à d’installer, superviser et
de sécuriser un système d’exploitation réseaux et de configurer les services réseaux.

13) STRUCTURE DE L’EPREUVE :

NOMBRE
SPECIALITE DIFFERENTES DUREE PONDERANCE
EPREUVE DE
OPTION PARTIE APPROXIMATIF (POURCENTAGE)
POINTS
PARTIE A : 1h 25 5
Préparation
PARTIE B : 2h30 mn 62,5 12,5
E.P.R. RS
Manipulation
PARTIE C : 30 mn 12,5 02,5
Compte rendu
TOTAL 4h 100 20

14) Critères d’évaluation


Tenir compte de l’attitude de l’étudiant lors de la préparation, de la manipulation
et les comptes rendus d’une part et ensuite apprécier son attitude pour chaque
rubrique citée ci-dessus d’autre part.

Page 129 sur 147


EPREUVE : ELECTRONIQUE

I. INTITULE DE L’EPREUVE : EPREUVE ELECTRONIQUE


7. FORME DE L’EPREUVE : épreuve écrite
8. DUREE DE L’EPREUVE : 02 heures
9. CREDITS :8
10. OBJECTIFS : Épreuve d’électronique vise à évaluer les aptitudes de l’étudiant à
comprendre, analyser les circuits électronique exploitable en réseau et sécurité.
11. STRUCTURE DE L’EPREUVE :

EPREUVE SPECIALITE DIFFERENTES PARTIES DUREE PONDERANCE NOMBRE DE


/OPTION APPROXIMATIVE (POURCENTA POINTS
GE)
PARTIE A : Circuit électrique 25 minutes 20% 4 points
ELECTRON TELECOM - PARTIE B : Amplification -Filtrage 60 minutes 50% 10 points
IQUE RESEAUX PARTIE C : Électronique numérique 35 minutes 30% 6 points

Tableau 1 : Présentation des différentes parties (durée approximative, pondération et


nombre de points)

II. PRESENTATION DE L’EPREUVE (CONTENU DES PARTIES) :

Les parties A, B et C sont détaillées dans le tableau ci-après :

PARTIE A : CIRCUITPARTIE B : AMPLIFACATION PARTIE / C: ELCTRONIQUE


ELECTRIQUE FILTRAGE/ OSCILLATEUR NUMERIQUE
1. Application des théorèmes: 1. Amplification. 1. synthèse des systèmes combinatoire
Thevenin/ Norton. a) À transistor a) conception d’un système combinatoire
Superposition; Millman;  transistor bipolaire (BC, EC, CC); b) Synthèse des Additionneurs-Soustracteurs
Kennely; Kirchoff.  effet de champs (DC, SC, GC); c) Synthèse des comparateurs,
Diviseur de tension et b) à AOP (régime linéaire) d) Synthèse des Encodeurs-décodeurs,
diviseur de courant  montage de base (inverseur, non e) multiplexeur et démultiplexeur etc.
Transfert maximal de inverseur, intégrateur, etc.)
puissance  mise en cascade
2. Filtrage. 2. synthèse des systèmes séquentiels
a) Filtres passifs (1er et 2nd ordre) a) bascules
er nd
b) Filtres actifs (1 , 2 ordre, Rauch, b) compteurs
Sallen key) c) décompteurs
3. Oscillateur (En régime de saturation d) registres
ou linéaire)
a) Sinusoïdale (pont de wien, colpitt,
ligne de retard)
b) non sinusoïdale (à quatz, astable
à AOP)
Tableau 2 : Présentation du Contenu des parties A, B et C

TABLEAU DE SPÉCIFICATION DE L’ELECTRONIQUE.


L’épreuve d’électronique pour Télécommunication comporte trois parties indépendantes qui
se composent de divers chapitres au programme d’électronique. Ainsi chaque partie comportera
des sections au choix comme présenté dans le tableau ci-dessous :
Page 130 sur 147
Tableau 3 : Spécification de la répartition des pondérations pour chaque partie de
l’épreuve d’électronique

No ELECTRONIQUE Pondération (%)

3 Circuit électrique (au choix) (1 exercice) 20%


1. Application des théorèmes fondamentaux 100%.5

2 Amplification / filtrage / oscillateur (1 ou 2 exercice(s)) 50%


1. Amplification 50%%
2. Filtrage 50%%

3 Électronique numérique (1 exercice) 30%


1. Synthèse des systèmes combinatoire 50%%
2. Synthèses des systèmes séquentiels 25%%
TOTAL 100%

12. CRITERES D’EVALUATION


L’EVALUATION EST BASEE SUR LES ELEMENTS SUIVANTS :
- EXACTITUDE DES CALCULS ;
- APPROCHE (RÉSULTATS DÉTAILLÉ)
- PRESENTATION DES TABLEAUX, COURBES ET SCHEMAS ;
- DEMARCHE UTILISEE, CLARTE DES DEFINITIONS ET PERTINENCE DES ANALYSES.

NB : le sujet doit :
 contenir le matériel et documents autorisés ;
 Etre accompagné de son corrigé ayant un barème de notation bien élaboré.
 Le nombre de page de toute l’épreuve

Page 131 sur 147


EPREUVE : INFORMATIQUE GENERALE

1. INTITULE DE L’EPREUVE : INFORMATIQUE GENERALE


2. TYPE D’EPREUVE : Epreuve Professionnelle
3. DUREE DE L’EPREUVE : 3 HEURES
4. CREDIT : 6
5. OBJECTIF GENERAL
C’est une épreuve écrite à caractère théorique qui a pour objectif d’évaluer le niveau de
l’étudiant sur les connaissances matérielles et logicielles de l’ordinateur
6. STRUCTURE DE L’EPREUVE
L’épreuve se présente de la manière suivante :
 Le descriptif devra rappeler le type d’épreuve, la durée, le crédit et le libellé ;
 L’épreuve est numérotée de 1/n à n/n ;
 À chaque question sera associé un nombre de points.
 Joindre des documents annexes si nécessaire
SPECIALITE DUREE NOMBRE
EPREUVE DIFFERENTE PARTIES POURCENTAGE
/OPTION APPROX. DE POINTS
RES Initiation à l’informatique 45 min 25 % 5
Informatique RES 1H 35% 7
Architecture des ordinateurs
générale
RES Système d’exploitation 1 H 15 min 40% 8

7. PRESENTATION DE L’EPREUVE (contenus des différentes parties)


L’épreuve d’informatique générale comporte 3 parties indépendantes :
 Initiation à l’informatique : cette partie les concepts de base de
l’informatique, l’évolution technologique des ordinateurs et la présentation de
l’ordinateur
 Architecture de l’ordinateur : cette partie comporte les 3 éléments
essentiels de l’ordinateur (processeurs, mémoire, unités d’entrée sorties) et les
voies de communication (bus)
 Système d’exploitation : cette partie comporte la définition du SE, , les
types, les fonctions du SE et la gestion des interruptions

8. CRITERES D’EVALUATION
L’évaluation est basée sur les éléments suivants :
 Approche (résultats détaillés)
 Démarche utilisée, clarté des définitions et pertinence des analyses.

Page 132 sur 147


EPREUVE : TELECOMMUNICATIONS

I. PRESENTATION GENERALE DU CANEVAS


1) INTITULE DE L’EPREUVE : TELECOMMUNICATIONS
2) TYPE D’EPREUVE : Epreuve Professionnelle
3) DUREE DE L’EPREUVE : 2h
4) CREDITS : 9
5) OBJECTIF GENERAL : Épreuve de Télécommunications vise à évaluer les
aptitudes de l’étudiant à comprendre, analyser les systèmes de
télécommunications.

6) STRUCTURE DE L’EPREUVE
Ici, il s’agit de lister les différentes parties qui constitueront l’épreuve, leur durée
approximative, la pondération, et le pourcentage de la partie.

La structure de l’épreuve est la suivante :


SPECIALITE DUREE NOMBRE DE
EPREUVE DIFFERENTE PARTIES POURCENTAGE
/OPTION APPROXIMATIVE POINTS
TELECOM SECURITE Partie A : Technique de 30 % 6 Points
35 MIN
MUNICAT RESEAUX transmission analogique
IONS Partie B : Technique de 35 MIN 30% 6 Points
transmission Numérique
Partie C Transmission sur 50 MIN 40% 8 Points
Fibre Optique

7) PRESENTATION DE L’EPREUVE (contenus des différentes parties)


Partie B: Technique de Partie A : Technique de Partie C : Transmission sur Fibre
Transmission Numérique Transmission Analogique Optique
 Synoptique d’une chaîne de  Les Signaux Périodiques  Principe d’une transmission par
transmission numérique  Modulations et fibre optique
 Numérisation (échantillonnage, démodulation AM  Fibre mono-modes et multi-
quantification, codage)  Modulations et modes
 Caractérisation d’une démodulations Angulaires  Composants, fonctions et
transmission (mode synchrone, (FM et PM) systèmes optiques
asynchrone, débit, valence, taux  Les supports de  Pertes aux interconnexions
d’erreur) transmission  Amplification optique
 Transcodage information-signal  Caractérisation d’une chaîne de
(étude des principaux codes) transmission optique
 Influence du canal sur la  Différents types de réseaux
transmission (en bande de base optiques : réseaux longue
et en bande transposée) distance DWDM, réseaux
locaux

8) CRITERES D’EVALUATION
L’évaluation est basée sur les éléments suivants :
- Exactitude des calculs ;

Page 133 sur 147


- Approche (résultats détaillé)
- Présentation des tableaux, courbes et schémas ;
- Démarche utilisée, clarté des définitions et pertinence des analyses.

NB : le sujet doit :
 contenir le matériel et documents autorisés ;
 Etre accompagné de son corrigé ayant un barème de notation bien élaboré.
 Le nombre de page de toute l’épreuve

Page 134 sur 147


EPREUVE : TELEPHONIE

I. PRESENTATION GENERALE DU CANEVAS


1) INTITULE DE L’EPREUVE : TELEPHONIE
2) TYPE D’EPREUVE : Epreuve Professionnelle
3) DUREE DE L’EPREUVE : 2 HEURES
4) CREDIT : 5
5) OBJECTIF GENERAL : Épreuve de Téléphonie vise à évaluer les aptitudes de
l’étudiant à comprendre, analyser les systèmes de téléphonie.

6) STRUCTURE DE L’EPREUVE
Ici, il s’agit de lister les différentes parties qui constitueront l’épreuve, leur durée
approximative, la pondération, et le pourcentage de la partie.
La structure de l’épreuve est la suivante :
SPECIALITE/ DUREE NOMBRE
EPREUVE DIFFERENTE PARTIES POURCENTAGE
OPTION APPROXIMATIVE DE POINTS

SECURITE ET PARTIE A :Téléphonie 60 min 50% 10 Points


RESEAUX (RTC/RNIS)
TELEPHONIE

Partie B : Téléphonie IP 60 min 50% 10 Points

7) PRESENTATION DE L’EPREUVE (contenus des différentes parties)


PARTIE A :Téléphonie (RTC/RNIS) Partie B : Téléphonie IP
 Principes généraux de la téléphonie  Contraintes et adaptation : délai, gigue ...
 Architectures des réseaux publics et  Composants pour la voix sur IP, CODEC
privés  Architecture des réseaux de téléphonie sur
 Réseaux privés (commutation, IP
signalisation, services, normes de  Normes et protocoles
câblage)  Aspects spécifiques de routage
 Evolution de la téléphonie  Sécurité
 Administration

8) CRITERES D’EVALUATION
L’évaluation est basée sur les éléments suivants :
- Exactitude des calculs ;
- Approche (résultats détaillé)
- Présentation des tableaux, courbes et schémas ;
- Démarche utilisée, clarté des définitions et pertinence des analyses.

NB : le sujet doit :
 contenir le matériel et documents autorisés ;
 Etre accompagné de son corrigé ayant un barème de notation bien élaboré.
 Le nombre de page de toute l’épreuve

Page 135 sur 147


EPREUVE : EPR (EPREUVE PRATIQUE DE RESEAUX)

INTITULE DE L’EPREUVE : EPR (EPREUVE PRATIQUE DE RESEAUX)


1) FORME DE L’EPREUVE:
L’épreuve se fait en deux phases :
- la phase écrite d’une (01) heure qui se fait en salle;
- suivie d’une phase pratique qui se fait au laboratoire d’une durée de trois heures.
L’épreuve comporte deux éléments :
- une épreuve pour le candidat,
- le matériel nécessaire pour la manipulation,

2) DUREE DE L’EPREUVE : 04 heures


3) CREDITS : 06
4) OBJECTIFS :
L’épreuve pratique de Réseaux se déroule dans les laboratoires des Réseaux.
Cette épreuve est un sujet qui évalue les aptitudes de l’apprenant à gérer de manière
Pratique un Réseaux Informatique
STRUCTURE DE L’EPREUVE :

SPECIALITE
DIFFERENTES DUREE PONDERANCE NOMBRE
EPREUVE
PARTIE APPROXIMATIF (POURCENTAGE) DE POINTS
OPTION

PARTIE A : 1h 25 5
Préparation

PARTIE B : 2h30 mn 62,5 12,5


E.P.R. RS
Manipulation

PARTIE C : 30 mn 12,5 02,5


Compte rendu

TOTAL 4h 100 20

Page 136 sur 147


EPREUVE : TRAITEMENT DU SIGNAL

1) FORME DE L’EPREUVE :
C’est une épreuve écrite à caractère théorique.
2) DUREE DE L’EPREUVE : 02 heures
3) OBJECTIFS :
L’objectif de cette épreuve est d’évaluer le niveau de l’étudiant sur la connaissance, les
propriétés des signaux analogiques et discrets et le comportement des systèmes soumis à des
signaux.

4) CREDIT : 6
5) STRUCTURE DE L’EPREUVE ET PRESENTATION DE L’EPREUVE :

L’épreuve se présente de la manière suivante :


 Le descriptif devra rappeler le type d’épreuve, la durée, le crédit et le libellé ;
 L’épreuve est numérotée de 1/n à n/n ;
 À chaque question sera associé un nombre de points.
 Joindre des documents annexes si nécessaire (table des transformées par
exemple)

PARTIE A : SIGNAUX ET SYSTEMES (Temps approximatif : 30 min - Pondération :


40 % - 08 Points)

Cette partie doit comporter les éléments suivants :


 Signaux analogiques usuels: équation mathématique – représentation – produit de
convolution – énergie –corrélation – autocorrélation
 Analyse des signaux analogiques : transformées de Laplace – système du premier et
du second ordre – schéma fonctionnel et fonction de transfert
 Analyse fréquentielle des signaux analogiques : série de Fourier – transformée de
Fourier

PARTIE B : TRAITEMENT ANALOGIQUE ET NUMERIQUE DU SIGNAL (Temps


approximatif : 01h - Pondération : 30% - 06 Pts)
Cette partie doit comporter les éléments suivants :
 Signaux discrets usuels: équation mathématique – représentation – produit de
convolution –corrélation – autocorrélation
 Analyse fréquentielle des signaux discrets : transformée de Fourier discrète
 Numérisation : Echantillonnage – quantification – codage
 Analyse des systèmes numériques : Transformée en z – fonction de transfert
discrète – filtre numérique (RII et RIF)
PARTIE C : MODULATION NUMERIQUE ET NOTION DE COMPRESSION
(Temps approximatif : 30min - Pondération : 30% - 6 Pts)
Page 137 sur 147
 Codage source, codage canalµ
 Modulations numériques sur fréquences porteuses (PSK, FSK, QAM…)
 Introduction aux modulations multi-porteuses (OFDM, DMT…)
 Introduction à l’étalement de spectre (CDMA…)
 Réception numérique
 Techniques de compression (avec et sans perte, incidence sur les erreurs…)
4

6) CRITERES D'EVALUATION
L’évaluation est basée sur les éléments suivants :
 Mettre l’accent sur le développement mathématique
 Apprécier la qualité des graphes

7) Présentation de l’épreuve

NBRE DE
SPECIALITE DUREE PONDERANCE
EPREUVE DIFFERENTES PARTIE POINTS
OPTION APPROX. (POURCENTAGE)
approximatifs
PARTIE A : signaux et
50 min 40 08
TRAITEMENT systèmes
DU SIGNAL
PARTIE B : Traitement
Sécurité et Analogique et numérique 35 min 30 06
Réseaux du signal

Partie C : modulation
numérique et notion de 35 min 30 06
compression

NB : le sujet doit être accompagné de son corrigé ayant un barème de notation bien élaboré.

Page 138 sur 147


EPREUVES TRANSVERSALES : TOUTES LES SPECIALITES

EPREUVE : TECHNIQUES D’EXPRESSION ANGLAISE (TOUTES LES


SPECIALITES)

TYPE D’EPREUVE : EPREUVE TRANSVERSALE


DUREE DE L’EPREUVE: 3 HEURES
CREDIT : 3

OBJECTIF GENERAL :
 Evaluer les candidats sur leur maitrise des outils de la langue anglaise nécessaire à
l’expression orale et écrite pour une insertion socio professionnelle réussie et jauger
leur compétences bilingues.

A. STRUCTURE DE L’EPREUVE
EPREUVE SPECIALITE/ DIFFERENTES PARTIES DUREE POURCENT NOMBRE
OPTION APPROX. AGE DE POINT
Techniques Transversale I. LINGUISTIC COMPETENCE 50 min 27.7 15 marks
d’Expression 1. Grammar 35 min 19.4 10 marks
Anglaise 2. Vocabulary 20 min 11.1 5 marks
II. READING COMPREHENSION 45 min 25 10 marks
III. TRANSLATION 20 min 11.1 5 marks
IV. WRITTEN COMPOSITION 60 min 33. 3 10 Marks

B. PRESENTATION DE L’EPREUVE (CONTENUS DES DIFFERENTES


PARTIES)
SECTION 1 : LINGUISTIC COMPETENCE.
Objectif : Evaluer les compétences d’expression et de maitrise de la langue anglaise ainsi
que de son fonctionnement.
Cette partie comprend deux sous SECTIONS
1. GRAMMAR (Soit deux (02) exercices de cinq (05 points) chacun, soit trois (03)
exercices : un de cinq (05 points) et les deux (02) autres de deux points et demi (02.5
points) chacun.)
2. VOCABULARY (Deux (02) exercices de deux points et demi (02.5 points) chacun.)
NB : Les exercices des deux sections suscitées doivent varier entre les exercices à trou,
questions à choix multiples (QCM), exercices de transformation, matching, tableaux,
exercices de formation des mots, etc.
SECTION 2 : READING COMPREHENSION
Objectif : Lire un texte, le comprendre et répondre aux questions y afférentes. (vrai ou faux,
questions de compréhension etc. )
SECTION 3 : TRANSLATION
Objectif: Evaluer la capacité du candidat à rendre le sens des courtes phrases du français
vers l’anglais et vice versa (5 courtes phrases de l’anglais vers le français et 5 courtes
phrases du français vers l’anglais)
SECTION 4 : WRITTEN COMPOSITION.
Page 139 sur 147
Objectif: Apprécier les aptitudes à organiser la pensée, à discuter c’est à dire à comprendre
et à confronter les points de vue différents. Il sera proposé aux candidats trois (03) sujets au
choix
1. Letter (Motivation/cover / job application ; business letter etc.)
2. Argumentative/ descriptive/ narrative/ factual essay.
3. Speech

C. CRITERES D’EVALUATION
 Les quatre (04) sections de l’épreuve sont obligatoires ;
 Aucun autre document que le livret ou cahier de composition proposé par le
Ministère en charge des dits examens n’est toléré ;
 Les candidats composeront sur toutes les parties de l’épreuve sauf les deux dernières
parties (written composition and Translation) qui seront traitées dans le livret de
composition ;
 Le candidat ne devra, en aucun cas, sortir de la salle d’examen avec l’épreuve ;
 Seuls les stylos bleus et noirs seront autorisés.

Page 140 sur 147


EPREUVE : TECHNIQUES D’EXPRESSION FRANÇAISE

1) Intitulé de l’épreuve : Techniques d’Expression Française


2) Type d’épreuve : Epreuve Transversale
3) Durée de l’épreuve : 3 heures
4) Crédit : 3
5) Objectif général : évaluer les candidats sur leur maitrise des outils de
langue nécessaires à l’expression orale et écrite pour une insertion socio
professionnelle réussie.

De manière spécifique, cette épreuve permet :


- D’évaluer les compétences d’expression et de la maîtrise de la langue ainsi que de
son fonctionnement ;
- De tester chez le candidat la capacité à saisir un message et à le restituer en peu de
mots, en allant à l’essentiel ;
- D’apprécier la correction de l’expression et du style ;
- D’apprécier les aptitudes à organiser la pensée, à discuter, c’est-à-dire à comprendre
et à confronter les points de vue différents.

6) Structure de l’épreuve

SPECIALITE / NBRE DE
EPREUVE DIFFERENTES PARTIES DUREE
OPTION POINTS
Partie A : Compréhension 30mn 4
Techniques Partie B : Langue 30mn 5
Toutes les
d’Expression Partie C : Esprit de synthèse 50mn 5
spécialités
Française Partie D (au choix) : Essai argumentatif ou
1h10mn 6
Ecrits Professionnels (nouveau)

7) Présentation de l’épreuve (contenus des différentes parties)

L’épreuve doit être constituée d’un texte dont la longueur varie entre 400 et 500
mots. Il ne doit pas présenter de grandes difficultés de compréhension, doit porter sur les
grands problèmes du monde contemporain : vivre ensemble, culture, environnement, T.I.C.
agriculture, sport et loisirs, économie, monde professionnel, société, industrialisation,
terrorisme, guerre, religion,…

Partie A : Compréhension
Il est attendu du candidat de faire preuve, au terme d’une bonne lecture de texte, de la
maitrise de l’information globale puis détaillée, dans une situation d’énonciation précise.

Partie B : Langue
Le candidat devra faire montre d’une certaine maitrise des principales notions de
langue notamment en matière de communication, morphosyntaxe, sémantique, rhétorique…

Partie C : Esprit de synthèse :

Page 141 sur 147


Le libellé indique clairement la nature de la performance attendue. Le candidat rend
compte de la substance du texte dans un énoncé personnel dans le respect des exigences de
concision.
Le résumé précisera le nombre de mots du texte proposé et le pourcentage de
réduction demandé (le quart avec une marge de tolérance de 10 pourcent en plus ou en
moins).

Partie D : Essai Argumentatif ou Ecrits Professionnels


- Essai argumentatif : Le candidat doit produire un texte raisonné d’environ 300 mots
autour d’une problématique précise. Il s‘agit d’une réflexion en rapport avec la
thématique du texte proposée et celui-ci devra faire montre d’esprit d’analyse et de
démonstration mais aussi de critique.
- Ecrits Professionnels : le candidat doit être évalué sur sa capacité à rédiger des écrits
d’ordre professionnel dans le respect des exigences en matière de forme et de fond.

8) Critères d’évaluation

Chaque partie de l’épreuve est évaluée à partir de certaines considérations :


- Compréhension : 4 points répartis sur 2 à 3 questions.
- Langue : 5 points répartis entre 4 questions.
- Esprit de synthèse : 5 points pour 3 volets à considérer.
Compréhension …/2pts ; Maitrise de la technique …/2pts ; Maitrise de la langue
…/1pt.
- Essai Argumentatif ou Ecrits Professionnels : 6 points pour 3 volets à considérer
Compréhension …/2 ; Organisation …/2 ; Maitrise de la langue …/2.

Page 142 sur 147


EPREUVE : DROIT ET ETHIQUE

1) INTITULE DE L’EPREUVE : DROIT ET ETHIQUE


2) TYPE D’EPREUVE : Transversale
3) DUREE DE L’EPREUVE : 2 heures
4) CREDIT : 2
5) OBJECTIF GENERAL : Tester les connaissances de l’étudiant sur les notions
fondamentales du programme de droit et d’éducation civique et éthique. Tester ses
aptitudes à raisonner juridiquement à partir de certains faits ou cas pratiques.

6) STRUCTURE DE L’EPREUVE
EPREUVE SPECIALITE / DIFFERENTES PARTIES DUREE POURCENTAGE POINTS
OPTION
Tous les BTS sauf Droit civil 25 mn 20% 4 pts
DROIT ET ceux qui ont le droit Droit commercial 25 mn 20% 4 pts
ETHIQUE comme matière de Droit des sociétés 25 mn 20% 4 pts
spécialité ou Droit du travail 25 mn 20% 4 pts
fondamentale Education civique et Ethique 20 mn 20% 4 pts
TOTAL 2H 100% 20 pts

7) PRESENTATI
ON DE L’EPREUVE (contenus des différentes parties)
1- Droit civil

Objectif : Définir les notions ; apporter des réponses simples aux questions théoriques ;
traiter le cas pratique en insistant sur l’identification du problème et la proposition de la
solution juridique en rapport avec les faits. Les correcteurs n’attacheront pas un intérêt
particulier à la méthodologie du cas pratique.
- Définition, caractères, les branches et les sources du droit
- Le champ d’application de la loi
- Les dimensions du droit (droit objectif, droit subjectif)
- L’organisation juridique
- Le droit de la personnalité juridique
- L’état civil, le nom et le domicile
- Les incapacités
- Les actes juridiques
- Les faits juridiques

2- Droit commercial

Objectif : Définir les notions ; apporter des réponses simples aux questions théoriques ;
traiter le cas pratique en insistant sur l’identification du problème et la proposition de la
solution juridique en rapport avec les faits. Les correcteurs n’attacheront pas un intérêt
particulier à la méthodologie du cas pratique.

- Les acteurs du commerce (commerçant, entreprenant, intermédiaires)


Page 143 sur 147
- Les actes de commerce
- Le fonds de commerce (nature, composition, opérations juridiques)
- Les contrats commerciaux : bail à usage professionnel, vente commerciale

3- Droit des sociétés

Objectif : Définir les notions ; apporter des réponses simples aux questions théoriques ;
traiter le cas pratique en insistant sur l’identification du problème et la proposition de la
solution juridique en rapport avec les faits. Les correcteurs n’attacheront pas un intérêt
particulier à la méthodologie du cas pratique.

- Objet et formes des sociétés commerciales


- Formation de la société commerciale
- Organisation, fonctionnement et restructuration de la société commerciale
- Dissolution de la société commerciale

4- Droit du travail
Objectif : Définir les notions ; apporter des réponses simples aux questions théoriques ;
traiter le cas pratique en insistant sur l’identification du problème et la proposition de la
solution juridique en rapport avec les faits. Les correcteurs n’attacheront pas un intérêt
particulier à la méthodologie du cas pratique.

- Définition du droit du travail, naissance et évolution du droit du travail et sources


- Le contrat de travail (conclusion, exécution et rupture)
- Les conflits de travail (individuels et collectifs)
- Le délégué du personnel, les syndicats
- Les accidents de travail et les maladies professionnelles
- L’hygiène et la sécurité du travail

5- Education Civique et Ethique


Objectif : Définir les notions ; apporter des réponses simples aux questions théoriques ;
traiter la question ouverte en évitant des raisonnements populistes et partisans. Il faut
traiter la question en s’appuyant sur des éléments du cours.
- Le Citoyen
- La Nation
- L’Etat
- Biens publics - Biens collectifs
- Les libertés
- Le service public
- Problème d’éthique
- Ethique droit et raison
- Management et éthique de la responsabilité
- Ethique et management.

Page 144 sur 147


EPREUVE : CREATION D’ENTREPRISE

1. Intitulé de l’épreuve : Création d’entreprise

2. Type d’épreuve : Epreuve transversale

3. Durée de l’épreuve : 02 heures

4. Crédits : 02

5. Objectif général : il s’agit ici d’évaluer, de manière aussi objective que possible, le
savoir des candidats dans divers domaines de création d’entreprise, notamment :
- L’acquisition des connaissances théoriques générales nécessaires à la création
d’entreprise sur les différents secteurs d’activités,
- Les mécanismes de création d’entreprise,
- Les formalités administratives de création d’entreprise et les politiques économiques
qui l’accompagnent.

6. Structure de l’épreuve
a. L’épreuve doit être obligatoirement accompagnée des éléments de correction.
b. L’épreuve doit être conçue sur une page sous la forme unique
c. La mise en page doit être claire avec une police « Time New Roman », de taille 12,
d’interligne 1,5 et un espacement normal.
d. Les précisions doivent être faites sur :
 le domaine
 la filière
 la spécialité et éventuellement l’option
 l’unité d’enseignement
 les accessoires (calculatrice, documents autorisés, ou non, …)
 le nombre d’heures
 le barème de l’épreuve et des questions
e. Les questions doivent être formulées de manière claire, compréhensible, cohérente et
sans fautes.
La structure de l’épreuve est la suivante :
Différentes Durée Nombre
Epreuve Spécialité/option Pourcentage
parties approx. de points

Création AE-SE-GT-GC-GMP-GE-GCP-GI-RT- Partie A 01H 50% 10


d’entreprise GESTION-CJ-THR-AMC-ESF-IC-SE Partie B 01H 50% 10

7. Présentation de l’épreuve
L’épreuve comporte deux parties indépendantes :
Page 145 sur 147
Partie A : Les connaissances générales:
Notions de création d’entreprise (définitions, typologie, caractéristiques….),
Notion d’entrepreneur et sa motivation
Les formalités administratives, les aspects éthiques des affaires
La durée de vie de l’entreprise (de la genèse au dépôt du bilan)
Notions de business plan

Partie B : Les connaissances spécifiques


Cette partie porte sur :
- Le choix du statut juridique
- La recherche du financement
- L‘évaluation des idées
- L’étude du marché

8. Critères d’évaluation
- L’épreuve doit scrupuleusement respecter le programme en vigueur.
- L’épreuve doit couvrir une bonne partie du programme environ les 2/3.
- Une partie des questions de l’épreuve peut être portée sur l’actualité économique.
- L’épreuve doit être abordable.

Page 146 sur 147