Vous êtes sur la page 1sur 13

Electricité

Un circuit électrique comprend : une source électrique (exemple: batterie,


prise électrique), du fil électrique, un appareil électrique et un interrupteur
(option) pour controler le circuit.

Symboles

Interrupteur :

Ampoule :

Batterie :

Prise :

Deux fils connectés :

Deux fils non


connectés :

Fusible :

Pour fonctionner, un circuit a besoin d'être fermé, c'est à dire que toutes les
parties du circuit doivent être connectées.
Exemple :
L'interrupteur est ouvert, le circuit n'est pas fermé, la
lampe ne s'allume pas.

L'interrupteur est fermé, le circuit est fermé, la lampe


s'allume.

Circuit en série - parallèle

La lampe 1 est en série alors que les lampes 2 et 3 sont installées en


parallèle.
Si la lampe 1 est supprimée, le circuit est ouvert, toutes les lampes
s'éteignent.
Si la lampe 2 est supprimée (ou la lampe 3), le circuit reste fermé, les
autres lampes restent allumées.
Court circuit

L'interrupteur crée un chemin préférentiel pour l'électricité car il y a moins


de résistance que le chemin avec l'ampoule. Ainsi, l'électricité passe par
l'interrupteur et l'ampoule s'éteint quand l'interrupteur ferme le circuit.
Pour le cicuit 2, le cable supplémentaire court circuite le circuit, la lampe
reste éteinte. Pour le circuit 1, le cable supplémentaire n'a pas d'incidence,
la lampe reste allumée.
Connexion de batteries

Série La lampe s'allume.

La lampe ne s'allume pas.

Parallèl
La lampe s'allume.
e

Gravité
La gravité est la loi physique qui explique l'attraction terrestre des corps.
Cette force est verticale et dirigée vers le centre de la Terre.
Exemple :

Sachant que l'ensemble est à l'arrêt, la boule sera dirigée comme sur la
figure 1. En effet, la gravité dirige la boule verticalement.
Vitesse et temps de chute d'un objet
La vitesse de chute d'un objet dans le vide ne dépend pas de son poids (en
considérant que la force de résistance de l'air est négligeable). Ainsi, une
bille en fer tombera à la même vitesse qu'une bille en plastique.
De plus, la durée de la chute est fonction uniquement de la hauteur de la
chute et est indépendante de la masse.
Exemple :

Les deux balles tombent de la même hauteur, elles toucheront le sol en


même temps.
Pendule

Le pendule doit son mouvement oscillatoire à l'effet de la pesanteur. Au


bout d'un fil inextensible, une petite masse est accrochée. En écartant
celle-ci de sa position d'équilibre, elle oscille dans un plan de part et d'autre
de la verticale. Le pendule ne peut aller à une hauteur supérieure à celle où
il a commencé. De plus, plus le fil est long moins sa vitesse d'oscillation est
élevée.
Lancé de balles
Deux balles identiques sont lachées en même temps. L'une d'entre elles
est projetée verticalement (balle n°1) l'autre horizontalement (balle n°2). La
résistance de l'air est négligeable.

Les deux balles atteignent la position la plus basse au même moment


même si l'une des balles a été projetée horizontalement. Les deux balles
avaient une vitesse initiale nulle et ont effectuée une chute libre.

Une balle est lancée verticalement. Sa vitesse décroît jusqu'à atteindre une
vitesse nulle. La balle change alors de trajectoire et se dirige vers le sol. Sa
vitesse augmente et est maximale au moment de l'impact avec le sol.

Levier
Un levier est une barre qui pivote autour d'un point fixe et qui est utilisée
pour soulever ou déplacer des charges lourdes. Les objets utilisant le
principe de levier sont nombreux, par exemple : une balance, des ciseaux,
une brouette, un casse-noisette, un coupe ongles, une agrafeuse, un pied
de biche, une pince à épiler, un ouvre bouteille, un arrache clou ...
Loi de levier
Une bascule est équilibrée lorsque deux masses identiques sont placées à
une même distance du pivot.

Une bascule est équilibrée lorsque pour deux objets le produit de leur
masse par leur distance du pivot est égal.

Loi de levier : M1 x d1 = M2 x d2


Ce qui se vérifie facilement : M1 = 2 M2 et d2 = 2 d1.
Ainsi, deux corps s'équilibrent à des distances inversement proportionnelles
à leur poids.
Les 3 genres de levier
Il existe 3 genres de leviers en fonction de la position des points d'appui,
d'action et d'effet.
Premier genre Ex: ciseaux, pince plate, balancoire, arrache clou

Deuxième
Ex: décapsuleur, brouette, agrafeuse, casse noix
genre

Troisième Ex: bat de baseball, pince à épiller, pince à sucre, canne à


genre pêche, coupe ongle

La plupart des questions concerne les leviers du premier genre.


Pour réussir ce genre de test, il faut retenir que :
- plus la charge à soulever est proche du point d'appui, plus il est facile de
la déplacer,
- plus le levier est long, plus c'est facile de déplacer la masse.
Cas particulier

avec M1 = 1, M2 = 2, M3 = 3, d1 = 5, d2 = 3, d3 = 2, d4 = 5


M1.d1 + M2.d2 = M3.d3 + M4.d4
1 x 5 + 2 x 3 = 3 x 2 + 5 x M4
M4 = 1

Roue dentée
Les roues dentées sont fréquement utilisées dans les tests mécaniques.
Elles sont associées pour former un engrenage qui permet de transmettre
un mouvement de rotation. Les roues sont fixées à un arbre rotatif entrainé
par une source d'énergie.
Rotation inverse
Les roues dentées en contact l'une de l'autre (exemple: mécanisme
horlogé) tournent dans des sens opposés.
Rotation dans le même sens
Les roues dentées reliées par une chaine (exemple: vélo) tournent dans le
même sens.

Vitesse de rotation
Lorsque les engrenages sont de la même taille et ont le même nombre de
dents alors les roues tournent à la même vitesse.

Dans le cas où le nombre de dents est différent entre les roues, il faut alors
faire le ratio du nombre de dents pour déterminer la vitesse d'une roue par
rapport à l'autre.
Exemple :

Si la roue A fait 6 tours, combien de tours font les roues B et C?


Réponse :
Pour la roue B
Nombre de tours de B = Nombre de tours de A x Nombre de dents de A
/ Nombre de dents de

soit Nombre de tours de B = 6 x 4
/ 8 = 3
Pour la roue C
Nombre de tours de C = Nombre de tours de A x Nombre de dents de A
/ Nombre de dents de

soit Nombre de tours de C = 6 x 4
/ 6 = 4
Autre calcul équivalent :
Nombre de tours de C = Nombre de tours de B x Nombre de dents de B
/ Nombre de dents de

soit Nombre de tours de C = 3 x 8
/ 6 = 4

Poulie
Une poulie est une roue associée à une chaîne, à une corde ou encore à
un cable. Elle permet de soulever plus facilement une masse importante.
Poulie simple

La poulie simple permet d'exercer une force dans une direction différente
sans en diminuer l'effort.
Poulie double

En associant 2 poulies, la force motrice est divisée par 2 alors que la


distance de corde à tirer est multipliée par 2.
Ainsi, l'association de poulies, appelée communément palan, multiplie la
force exercée par le nombre de poulies utilisées.
Sens de rotation
Dans le cas où la courroie est droite, les deux poulies tournent dans le
même sens.

Dans le cas où la courroie est croisée, les deux poulies tournent en sens
contraire.
Vitesse de rotation
Lorsque les roues sont de la même taille alors les roues tournent à la
même vitesse. Par contre, lorsque leurs tailles sont différentes alors il faut
faire le ratio de leur taille pour déterminer la vitesse d'une roue par rapport
à l'autre.
Exemple :

Si la roue A fait 2 tours, combien de tours fait la roue B?


Note : Taille de A = 2 x Taille de B
Réponse :
Nombre de tour de B = Nombre de tour de A x Taille de A
/ Taille de

B soit Nombre de tour de B = 2 x / 1 = 4
2

Treuil
Un treuil est un mécanisme qui permet d'enrouler un cable afin de porter ou
tracter une charge. L'exemple le plus connu est le système de levage du
seau dans un puit.

A l'aide de la manivelle, le treuil permet de soulever plus facilement la


masse en utilisant le principe de levier. En effet, le bras de la manivelle est
plus grand que le rayon du cylindre, ainsi l'effort pour soulever la masse est
diminué. Ainsi plus la longueur de la manivelle est grande (ou plus le
diamètre du cylindre est petit), moins l'effort à fournir est grand. Dans
l'exemple, la force motrice pour soulever une même masse sera plus faible
dans le cas 1.

Plan incliné

Un plan incliné est une surface plane et inclinée qui permet de déplacer un
objet entre deux niveaux. Pour mainternir le solide en équilibre, il faut
appliquer une tension à l'aide d'un câble par exemple qui s'oppose au poids
du solide et à l'action du plan incliné.
Inclinaison

Plus le plan est incliné, plus la force à fournir pour faire monter l'objet est
importante.
Plus le plan est incliné, plus une bille lancée en haut du plan aura une
vitesse élevée.
Dans le cas 2, la bille aura donc une vitesse supérieure à celle du cas 1
(pour un plan incliné de même longueur).
Frottement

Moins l'objet aura de frottement avec le plan incliné, plus celui-ci aura une
vitesse élevée.
Dans le cas 1, la bille aura moins de frottement avec le plan incliné que
dans le cas 2 donc une vitesse supérieure à celle du cas 2.
Equilibre

Cas 1 : les plans ont la même inclinaison, les billes sont identiques pour
maintenir l'équilibre.
Cas 2 : l'un des plans est deux fois plus grand que l'autre, il faut deux billes
pour maintenir l'équilibre.

Ressort
Un ressort est un dispositif mécanique élastique qui retourne à sa forme
initiale après avoir été comprimé ou étiré. Il se caractérise par sa raideur,
noté k. La force exercée sur le ressort est liée à la raideur du ressort et à la
longueur x d'allongement ou de compression : F = k . x
Montage en série

Dans le cas d'un montage en série, la raideur équivalente "K" d'un


groupement de ressort se calcule à l'aide de la formule suivante : K = 1 /
(1/k1 + 1/k2)
Montage en parallèle

Dans le cas d'un montage en parallèle, la raideur équivalente "K" d'un


groupement de ressort se calcule à l'aide de la formule suivante : K = k1 +
k2
Exemple type

Une masse d'un kilogramme est accrochée à deux ressorts en série qui
sont étirés de 10 cm. Déterminer la distance d'étirement si les ressorts
étaient en parallèle.
Réponse :
Une masse d'1 kg étire les deux ressorts en série de 10 cm; donc chaque
ressort est étiré de 5 cm pour une charge de 1 kg. Le calcul de k dans le
premier cas donne k = F1/x1 = 1/5 * g = 0.2 kg/cm * g avec F1 =
masse * g, g est la constante de gravitation.
En parallèle chaque ressort subit donc un poids de 0.5 kg (la charge de 1
kg est répartie sur les deux ressorts donc 0.5 kg par ressort). La calcul de
la déformation dans le second cas donne x2 = F2/k = 0.5/0.2 =
2.5cm (les constantes de gravitation s'annulent).

Proposer une amélioration, signaler une erreur ...