Vous êtes sur la page 1sur 9

PROJET MULTIDISCIPLINAIRE:

Passerelle en spaghettis

RAPPORT SUR LA CARACTÉRISATION DU MATÉRIAUX

Groupe 6C :
ACHAB Chanez
AISSAOUI Bassma
AZIBOU MOKRAI Amina
BENALI Salma
Table des matières
PRÉSENTATION .............................................................1
DIMENSIONS CARACTÉRISTIQUES ..............................2
RÉACTION AUX SOLLICITATIONS ................................................................ 3

1. ESSAI DE TRACTION SIMPLE ............................4

 FLAMBEMENT

3-ESSAI DE FLEXION
COMPORTEMENT ÉLASTIQUE ..................................................................... 6
 MODULE DE YOUNG
 COEFFICIENT DE POISSON
PRÉSENTATION :

Dans le cadre du projet multidisciplinaire, il nous a été demandé de réaliser


une passerelle en spaghettis, à nous d’imaginer, concevoir, planifier, définir un
calcul de structures afin de mettre en place une maquette de passerelle à la
fois esthétique, légère et surtout résistante.
Dans ce rapport vous trouverez l’étude du matériau basée sur les différents
essais fournis et résumé de toutes les caractéristiques de ce dernier à utiliser
a savoir le spaghetti.

 DIMENSIONS CARACTÉRISTIQUES :
Lors de notre étude on supposera que le spaghettis est un matériau homogène,
isotrope : un mélange de semoule-blé dur et d’eau, ses caractéristiques
physiques se présentent comme suivant

DIAMÈTRES DES SPAGHETTIS 1.842m


SECTION DES SPAGHETTIS 2.66842 mm2
MASSE VOLUMIQUE 1.4792 g/m3
LONGUEUR DES SPAGHETTIS 25.48 cm
RÉACTION AUX SOLLICITATIONS :
1-Essai de traction simple :
Caractéristiques de l’essai :
Nombre de répétitions : 16
Diamètre : D=1.85mm Longueur :L=20mm
Résultats obtenus : valeurs des contraintes de limite d’élasticité en traction
simple.
Analyse des résultats : Ecart type 1.35591298
Le nombre d’essais réalisés étant 22.28136612
insuffisant, nous avons don d décidé Moyenne- t
d’utiliser une loi de probabilité pour 𝑬𝒄𝒂𝒓𝒕 𝒕𝒚𝒑𝒆
×
estimer un intervalle de confiance et √𝐧
englober le plus grand nombre se Moyenne des forces 59.3760015 N
spaghettis donc plus de précision de rupture
sur les données : Fmin 56.66417554 N
Loi de Student avec un coefficient a
Fmax 62.08782746 N
95.5% qui correspond a t=2.120

FmaxT=62.087N

2-Essai de compression simple :


Ecart type 4.41990447
Caractéristiques de l’essai :
Nombre de répétitions : 16 60.08593216
Diamètre : D=1.85mm Moyenne- t
𝑬𝒄𝒂𝒓𝒕 𝒕𝒚𝒑𝒆
Longueur :L=20mm ×
√𝐧
Résultats obtenus : valeurs des
Moyenne des forces 160.118108 N
contraintes de limite d’élasticité
de rupture
en compression simple.
Analyse des résultats : Fmin 151.2782991N
Le coefficient de student t=2.228 Fmax 168.957917N

FmaxC=168,95N
 FLAMBEMENT
Après avoir effectué notre calcul théorique des valeurs de la contrainte critique
on obtient la courbe d’Euler suivante :

 Il faudra ensuite déterminer le flambement d’un spaghetti pour différentes


longueurs.
On calcule en premier temps l’effort normal moyen pour chaque longueur ainsi
que son écart type, et pour chaque valeur obtenue on applique la relation
suivante :
Nmoy-2.179*Écart type√ n

Longueurs 15 20 25 30 40 50 70 90
Ecart type 18.4309 8.8911 5.5127 4.2358 1.8708 2.3028 0.9618 0.3411

Moyenne- 71.9064 49.6072 34.6323 24.4355 15.2232 8.3514 4.5950 3.0854


t
𝑬𝒄𝒂𝒓𝒕 𝒕𝒚𝒑𝒆
× √𝐧
Moyenne 83.5 55.2 38.1 27.1 16.4 9.8 5.2 3.3
d’effort
normal
Fmin(N) 46.6382 37.4178 27.0746 18.6284 12.6584 5.1644 3.2764 2.6178
Fmax(N) 120.3618 72.9822 49.1254 35.5716 20.1416 14.4056 7.1236 3.9822
Nous avons effectué par la suite, une superposition de ces deux courbes, on
obtient donc la courbe suivante :

Ceci nous permet de déduire que le flambement augmente proportionnellement avec


la longueur des spaghettis, on peut expliquer ces résultats par le fait que plus la
longueur des barres est importante plus le risque de présence d’un défaut augmente.
3-ESSAI DE FLEXION
 Réalisation :
15 essais de flexion 4 points avec un diamètre de poutre D= 1.85mm.
L'essai de flexion quatre points consiste à soumettre une poutre a un
chargement tel que, dans une zone de la poutre on rempli la condition de
flexion pure.

 Observation :
Lors de ces essais, on constate :
- une transformation infinitésimale
- un comportement élastique linéaire jusqu'à rupture pour des vitesses
de chargement comprises entre 0,01 et 0,10 mm/s

 Exploitation des résultats :


Les résultats analysés sont les valeurs des pentes issues du rapport de la force
sur le déplacement.
Les valeurs trouvées vont servir au calcul de la valeur du module d’Young
représentative.

Moyenne Ecart type σ Moyenne-tσ/√n


6830 (N/m) 508.55915 6681.6203

COMPORTEMENT ÉLASTIQUE

 MODULE DE YOUNG

Méthode de la déformé :

Afin de déterminer les équations de la déformée on réalise deux coupures uniquement car
il y’a une symétrie au niveau du point 2L/3 :
 Coupure(1) : sur [0, L]
Equation de la déformée EIy(x)=Fx^3/12-FL²x/2
 Coupure(2) : sur [L, 2L]
Equation de la déformée EIy(x)=FL/4x²-3FL²/4
D’après la 1ére équation :
A x=L y(x)=U(L) avec U(L)= F/Pente
Alors : E= l[Pente(L^3/12-L^3/2)/I ]l= 4926.57MPa
Emoy= 4926.57MPaEmin = 4286.02Mpa

 COEFFICIENT DE POISSON
Le coefficient de poisson, nous aidera à déterminer le diamètre des spaghettis si nous
exerçons un effort de traction dans l’axe de celui-ci.
Au vu des caractéristiques des spaghettis, on supposera que la valeur de ce coefficient pour
ce projet sera : v=0.3

SYNTHÉSE :

Longueur : L=25.48cm

Diamètre : Ø =1.842mm
Masse volumique :
ᵨ=1.4792g/m³
Section : S=2.66842 mm²

Module d’Young : E=4926,57Mpa


Coefficient poisson : v=0.3
Resistance en traction : Fmax= 62.087N
Resistance en Fmax=168.95N
compression :
RÉPARTITION DES TÂCHES ET ORGANISATION :

Essai Essai Essai Flambemen Modul Caractéristique Rédactio


Traction Flexio Compressio t e de s spaghetti n du
n n Young rapport
BasmaAISSAOUI 3h 1h 2h
Amina AZIBOU MOKRAI 2h 4h
Salma BENALI 1h 2h 1h 0 2h
Chanez ACHAB 1h 2h 1h 0 2h