Vous êtes sur la page 1sur 29



Guide pratique pour une sensibilisation réussie


 

Catalogage à la source: Bibliothèque de l’OMS À propos de Depuis fort longtemps, plusieurs idées fausses font que l’on n’accorde pas toute
l’importance voulue aux cardiopathies, aux accidents vasculaires cérébraux, au
cancer et à d’autres maladies chroniques.
 

l’OMS, de la
L’épidémie mondiale de maladies chroniques a été largement ignorée ou sous-estimée
par rapport à d’autres problèmes de santé. Pour redresser la situation et favoriser
l’action à tous les niveaux, il est essentiel de mener une action de sensibilisation.

Dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, où surviennent 80 % des décès dus
aux maladies chroniques, les hommes et les femmes développent des affections

sensibilisation
chroniques et en meurent plus jeunes que dans les pays à revenu élevé. En Chine, en
Inde ou en Fédération de Russie, les décès prématurés devraient coûter des milliards
de dollars dans les dix années à venir.

Halte à l’épidémie mondiale de maladies chroniques : guide pratique pour une sensibilisation réussie.
Il est possible de renverser la tendance. Une baisse du nombre de décès dus aux
maladies chroniques de 2 % supplémentaires par an au niveau mondial – par rapport à
l’évolution prévue si la négligence perdure – permettrait de sauver 36 millions de vie au

et des maladies
cours des dix prochaines années.

La plupart des pays qui sont parvenus à réduire de façon marquée la charge de
morbidité attribuable aux maladies chroniques ont appliqué des approches globales 10 11
et intégrées englobant à la fois la prévention et la lutte, tenant compte des risques et
comportant une stratégie commune à plusieurs maladies chroniques.

chroniques
La sensibilisation sera plus efficace si les différents groupes s’intéressant aux
maladies chroniques s’unissent pour faire passer les mêmes messages et pour appeler
à une action commune. En parlant d’une seule voix pour dire haut et fort qu’une
action globale et intégrée peut mettre un terme à l’épidémie mondiale de maladies
chroniques, les parties engagées dans la sensibilisation peuvent provoquer un réel

1.Maladie chronique - prévention et contrôle. 2.Défense malade. 3.Mass média. 4.Manuel.


changement. Le nombre fait la force.

En matière de maladies chroniques, la sensibilisation est essentielle pour contrer les


idées fausses, faire naître un engagement pour agir et mettre un terme à l’épidémie
mondiale. Le présent manuel montre la voie à suivre.

I.Organisation mondiale de la Santé. L’OMS a vocation à faire


connaître les problèmes ‘‘
SanS une action politique concertée etcoordonnée,
leS maladieS infectieuSeS Seront réduitS à néant
leS progrèS accompliS danS la lutte contre
lorSqu’une nouvelle vague de maladieS évitableS

’’
engloutira leS pluS vulnérableS.

avant-propoS
RichaRd hoRton, RédacteuR en chef, The LanceT

de santé publique et les ‘‘ ’’


nous avons des devoIrs à l’égard de tous les cItoyens
vulnérables, et tout spécIalement les enfants, à quI
du monde, en partIculIer les personnes les plus
l’avenIr appartIent.

IntroductIon
Déclaration Du Millénaire Des nations unies

ISBN 92 4 259446 6 (NLM classification: WT 500)


solutions qu’il est possible
ISBN 978 92 4 259446 1
d’y apporter. Elle propose des avant-propos
INTRODUCTION ‘‘ NOUS Ne pOUvONS pAS NOUS peRmeTTRe De DIRe : “ATTAqUONS-NOUS D’AbORD à D’AUTReS mALADIeS
– Le vIH/SIDA, Le pALUDISme, LA TUbeRcULOSe –, eNSUITe NOUS NOUS OccUpeRONS DeS mALADIeS

DéFINIR LA SITUATION’’
conventions, des accords et
cHRONIqUeS”. SI NOUS ATTeNDONS Ne SeRAIT-ce qUe DIx ANS, NOUS cONSTATeRONS qUe Le
pRObLème S’eST AggRAvé eT qU’IL FAUDRA DAvANTAge De ReSSOURceS pOUR Le RéSOUDRe.
Olesegun ObasanjO, Président de la réPublique fédérale du nigéria

des règlements ; elle contribue


Rédacteur en chef : JoAnne Epping-Jordan, Organisation mondiale de la Santé à sensibiliser l’opinion publique 1e PARTIE DÉFINIR LA SITUATION
Mise au point et coordination du projet : Alexandra Touchaud, Organisation mondiale de la Santé et à promouvoir des normes
internationales.
14 15

Équipe chargée du projet: Young Ae Chu, Jane McElligott, Organisation mondiale de la Santé 18 19

Appui administratif : Mary Castillo, Organisation mondiale de la Santé


22 23

Mise en forme rédactionnelle : Leo Vita-Finzi, Organisation mondiale de la Santé Le Département Maladies
Conception : Reda Sadki chroniques et promotion de la
Coordination de l’impression : Raphaël Crettaz santé de l’OMS dirige la lutte
mondiale contre les maladies
chroniques et l’action en faveur
L’auteur du manuel Halte à l’épidémie mondiale de maladies chroniques : guide pratique pour une ‘‘fiXer le but et les objectifs’’ définir les
‘‘Au débuT, On vOus
Ne doutez jamais qu’uN petit Nombre d’iNdividus coNscieNts et eNgagés puisse iGnOre, ensuiTe On vOus

de la santé pour que le monde chaNger le moNde. c’est même de cette façoN que cela s’est toujours produit.
Margaret Mead, anthropologue
ridiculise, puis On vOus
pOursuiT, finAlemenT
vOus GAGnez.
MahatMa GaNDhI

’’
sensibilisation réussie est Richard Bunting (Communications & Campaigns International). soit un jour libéré des maladies
publics cibles ‘‘
2e PARTIE FIXER LE BUT ’’
SI NOUS INVEStISSIONS AUtANt DANS LA COMMUNICAtION DES MESSAGES qUE NOUS SOUhAItONS FAIRE PASSER

chroniques évitables.
qUE DANS L’éLABORAtION DE NOS PRINCIPES DIRECtEURS, DES MILLIONS DE VIES POURRAIENt êtRE SAUVéES.
EtiEnnE KRUG, Directeur Du Département prévention De la violence
Qui A l’AuTOriTé eT l’influence nécessAires pOur fAire cHAnGer les cHOses ? et Des traumatismes, organisation monDiale De la santé

CONCEVOIR LES PRI NCIPAUX MESSAGES


Pour plus d’information sur cette publication et sur la lutte www.who.int/chp/en/ ET LES OBJECTIFS 3e PARTIE DÉFINIR LES PUBLICS à FAIRE PASSER AUP RèS DU PUBLIC CIBLE

contre les maladies chroniques ou leur prévention, contacter le : CIBLES 4e PARTIE CONCEVOIR LES
Département Maladies chroniques et promotion de la santé Observations et suggestions PRINCIPAUX MESSAGES À FAIRE
Organisation mondiale de la Santé Merci de faire part de vos PASSER AUPRÈS DU PUBLIC
activités de sensibilisation, CIBLE
1211 Genève 27 (Suisse)
Courriel : chronicdiseases@who.int de vos observations sur le
présent ouvrage ou de vos 28 29

Site web : www.who.int/chp


demandes de renseignements 38 39

à l’adresse suivante :
Cette publication a pu voir le jour grâce au soutien financier généreux de l’Agence de santé publique chronicdiseases@who.int.
46 47

du Canada.

‘‘METTRE AU POINT ET APPLIQUER ’’


LE BUT MONDIAL EN MATIèRE DE PRévENTION DES MALADIES chRONIQUES POURRA êTRE ATTEINT
SI ON REcOURT AUx INTERvENTIONS ExISTANTES DANS LE cADRE D’UNE APPROchE INTégRéE .
Dr AnbumAni rAmADOSS, Ministre de la santé et de la Protection
de la FaMille du GouverneMent indien

UN PLAN DE SENSIBILISATION
‘‘LA CoMMUNICATIoN EST ENCoRE TRop SoUvENT CoNSIDéRéE CoMME INUTILE
oU SUpERfLUE ALoRS qUE, DE NoS joURS, ELLE EST AbSoLUMENT INDISpENSAbLE.
Mark Malloch Brown

’’ ‘‘SUIVI, éVALUAT IOn eT ’’


Vice-Secrétaire général de l’OrganiSatiOn deS natiOnS UnieS

SUSCITER L’INTé RêT DES MéDIAS


5e PARTIE METTRE AU POINT
PeU ImPOrTe de SAVOIr Où On eST qUAnd On y eST mAIS IL eST bIen
UTILe de SAVOIr Où L’On Se TrOUVe SI On VeUT ALLer AILLeUrS.
William H. FOEGE
Professeur honoraire

ET APPLIQUER UN PLAN DE
de santé internationale,
emory university Gates fellow,
fondation Bill et melinda Gates

SENSIBILISATION 6 PARTIE SUSCITER L’INTÉRÊT


e InSTrUmenTS UTILeS
DES MéDIAS 7e PARTIE Suivi,
évaluation et
instruments utiles

AnnexE 1 Éléments à prendre en considération selon le public visé


© Organisation mondiale de la Santé 2006
Tous droits réservés. Il est possible de se procurer les publications de l’Organisation mondiale de la Santé auprès des Editions de l’OMS, Organisation
mondiale de la Santé, 20 avenue Appia, 1211 Genève 27 (Suisse) (téléphone : +41 22 791 3264 ; télécopie : +41 22 791 4857 ; adresse électronique : annexe 2 messages de l’oms susceptibles d’être adaptés à des publics
bookorders@who.int). Les demandes relatives à la permission de reproduire ou de traduire des publications de l’OMS - que ce soit pour la vente ou une spécifiques
diffusion non commerciale - doivent être envoyées aux Editions de l’OMS, à l’adresse ci-dessus (télécopie : +41 22 791 4806 ; adresse électronique :
permissions@who.int).
Les appellations employées dans la présente publication et la présentation des données qui y figurent n’impliquent de la part de l’Organisation mondiale de ANNEXE 3 Eventuels porteurs du message en fonction du public cible
la Santé aucune prise de position quant au statut juridique des pays, territoires, villes ou zones, ou de leurs autorités, ni quant au tracé de leurs frontières
ou limites. Les lignes en pointillé sur les cartes représentent des frontières approximatives dont le tracé peut ne pas avoir fait l’objet d’un accord définitif.
La mention de firmes et de produits commerciaux ne signifie pas que ces firmes et ces produits commerciaux sont agréés ou recommandés par
l’Organisation mondiale de la Santé, de préférence à d’autres de nature analogue. Sauf erreur ou omission, une majuscule initiale indique qu’il s’agit d’un

table des matières


nom déposé.
L’Organisation mondiale de la Santé a pris toutes les dispositions voulues pour vérifier les informations contenues dans la présente publication. Toutefois,
le matériel publié est diffusé sans aucune garantie, expresse ou implicite. La responsabilité de l’interprétation et de l’utilisation dudit matériel incombe au
lecteur. En aucun cas, l’Organisation mondiale de la Santé ne saurait être tenue responsable des préjudices subis du fait de son utilisation.
Imprimé en Suisse.
 

Depuis fort longtemps, plusieurs idées fausses font que l’on n’accorde pas toute
l’importance voulue aux cardiopathies, aux accidents vasculaires cérébraux, au
cancer et à d’autres maladies chroniques.

L’épidémie mondiale de maladies chroniques a été largement ignorée ou sous-estimée


par rapport à d’autres problèmes de santé. Pour redresser la situation et favoriser
l’action à tous les niveaux, il est essentiel de mener une action de sensibilisation.

Dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, où surviennent 80 % des décès dus
aux maladies chroniques, les hommes et les femmes développent des affections
chroniques et en meurent plus jeunes que dans les pays à revenu élevé. En Chine, en
Inde ou en Fédération de Russie, les décès prématurés devraient coûter des milliards
de dollars dans les dix années à venir.

Il est possible de renverser la tendance. Une baisse du nombre de décès dus aux
maladies chroniques de 2 % supplémentaires par an au niveau mondial – par rapport à
l’évolution prévue si la négligence perdure – permettrait de sauver 36 millions de vie au
cours des dix prochaines années.

La plupart des pays qui sont parvenus à réduire de façon marquée la charge de
morbidité attribuable aux maladies chroniques ont appliqué des approches globales
et intégrées englobant à la fois la prévention et la lutte, tenant compte des risques et
comportant une stratégie commune à plusieurs maladies chroniques.

La sensibilisation sera plus efficace si les différents groupes s’intéressant aux


maladies chroniques s’unissent pour faire passer les mêmes messages et pour appeler
à une action commune. En parlant d’une seule voix pour dire haut et fort qu’une
action globale et intégrée peut mettre un terme à l’épidémie mondiale de maladies
chroniques, les parties engagées dans la sensibilisation peuvent provoquer un réel
changement. Le nombre fait la force.

En matière de maladies chroniques, la sensibilisation est essentielle pour contrer les


idées fausses, faire naître un engagement pour agir et mettre un terme à l’épidémie
mondiale. Le présent manuel montre la voie à suivre.

‘‘
Sans une action politique concertée et coordonnée,
Les maladies infectieuses seront réduits à néant
les progrès accomplis dans la lutte contre
lorsqu’une nouvelle vague de maladies évitables

’’
engloutira les plus vulnérables.

AVANT-PROPOS
Richard Horton, Rédacteur en chef, The Lancet
 

‘‘ ’’
Nous avons des devoirs à l’égard de tous les citoyens
vulnérables, et tout spécialement les enfants, à qui
du monde, en particulier les personnes les plus
l’avenir appartient.

Introd uction
Déclaration du Millénaire des Nations Unies
 HALTE À L’ÉPIDÉMIE MONDIALE DE MALADIES CHRONIQUES Introduction 

Raison d’être de ce manuel Mode d’emploi du manuel


Les maladies chroniques sont une épidémie mondiale : les cardiopathies et les Vous serez guidé au fil des étapes conduisant à l’élaboration de votre propre stratégie,
accidents vasculaires cérébraux (maladies cardio-vasculaires), le cancer, les affections selon votre situation :
respiratoires chroniques, le diabète et la
1.
déficience visuelle ou auditive provoquent,
au total, 17 millions de décès par an, ce
Il est possible de sauver 2.
Définir la situation.

36 millions de vies d’ici 2015.


qui en fait la première cause de décès Fixer le but et les objectifs.

3.
dans le monde. Les maladies chroniques
précipitent les gens qui en sont atteints Définir les publics cibles.

4.
dans une spirale d’appauvrissement et
minent le développement économique de Concevoir les principaux messages à faire passer auprès du public cible.
nombreux pays.
Environ 80 % des décès consécutifs aux maladies chroniques surviennent dans les
pays à revenu faible ou intermédiaire, où vit la majorité de la population mondiale.
5. Mettre au point et appliquer un plan de sensibilisation.

Ces maladies touchent presque autant les hommes que les femmes et un quart des
personnes qui en meurent ont moins de 60 ans.
6. Susciter l’intérêt des médias.
Si l’on ne fait rien, le nombre de décès attribuables aux maladies chroniques
augmentera de 17 % d’ici 2015.
Ce rapport est disponible sur
le CD/DVD qui se trouve dans
Ce module est disponible
auprès du Département 7. Suivi, évaluation et instruments utiles.
Malgré ce panorama extrêmement sombre, on dispose déjà des connaissances le dossier multimédia joint Maladies chroniques
à la présente publication. Il et promotion de la santé Le présent manuel fait partie d’un dossier complet de sensibilisation à la prévention
scientifiques permettant de lutter contre les maladies chroniques et de les prévenir, et est également possible de de l’OMS
il est possible de mettre en œuvre des mesures efficaces et peu onéreuses. des maladies chroniques, qui comprend aussi d’autres éléments (instruments,
le télécharger à l’adresse chronicdiseases@who.int
L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a montré qu’une réduction supplémentaire iconographie, informations diverses), également fournis (voir la liste complète à la 7e
suivante : et en ligne, à l’adresse
de 2 % par an du nombre de décès dus aux maladies chroniques d’ici 2015 permettrait www.who.int/chp/chronic_ suivante : partie).
de sauver 36 millions de vies. Le rapport de l’OMS intitulé Prévention des maladies disease_report/en/ www.who.int/chp/en
chroniques : un investissement vital, présenté en octobre 2005, révèle toute l’ampleur
du problème et propose une approche positive. Définition de
Une action globale et intégrée permet de faire de grands progrès dans la lutte contre l’action globale
les maladies chroniques (voir en marge). et intégrée
Action globale : ensemble
Il faut sensibiliser les décideurs de mesures visant à réduire Vous trouverez tout au long du manuel des pictogrammes
pour les persuader : les risques dans l’ensemble qui vous aideront à mieux exploiter le module.
de la population moyennant
» que la lutte contre les maladies chroniques et la promotion de santé méritent
Conseil
des stratégies destinées aux
d’investir davantage aux niveaux national et local ; personnes à haut risque ou
» qu’une action résolue entraîne des bénéfices importants pour un coût raisonnable. Si déjà malades. Il peut s’agir,
36 millions de vies étaient sauvées au cours des dix prochaines années, le bénéfice par exemple, d’associer une informations pour vous aider à commencer
économique pour les pays serait énorme. augmentation des taxes sur
les produits du tabac à des
Ce manuel est un guide et un outil pratique destiné à toutes les personnes qui mènent
services d’aide au sevrage
tabagique. La sensibilisation en pratique
une action de sensibilisation, quels que soient leur profession et le milieu dans lequel exemples concrets d’actions de sensibilisation autour des
maladies chroniques
elles évoluent : employés des ministères, membres d’une association professionnelle Action intégrée : mesures
ou d’une organisation non gouvernementale, professionnels de la santé, journalistes, axées sur les facteurs de

Module
membres d’associations de consommateurs ou de patients, ou tout simplement risque courants, communs
à plusieurs maladies
personne intéressée par le sujet. (tabagisme, régime
alimentaire malsain et élément présent dans le module
Bien que ce manuel concerne la lutte contre les maladies chroniques et leur sédentarité), associées au
prévention, les principes fondamentaux d’une sensibilisation efficace présentés traitement de différentes

CD/DVD
ici peuvent être appliqués avec profit dans d’autres domaines de la santé, par maladies. Il peut s’agir, par
exemple, de proposer, à un
exemple la promotion de la santé.
large éventail de patients,
une formation à la prise en élément présent sur le CD/DVD
charge autonome – pour
les aider à abandonner les

www
comportements à risque et/
ou à faire face à leur maladie.

En ligne, vous pouvez obtenir plus d’informations  


et télécharger les documents dont vous avez besoin
10 11

‘‘
Nous ne pouvons pas nous permettre de dire :


– le VIH/SIDA, le paludisme, la tuberculose –,

’’
chroniques”. Si nous attendons ne serait-ce
problème s’est aggravé et qu’il faudra
“Attaquons-nous d’abord à d’autres maladies
ensuite nous nous occuperons des maladies
que dix ans, nous constaterons que le
davantage de ressources pour le résoudre.
Olesegun obasanjo, Président de la République fédérale du Nigéria

DéFINIR LA SITUATION
12 HALTE À L’ÉPIDÉMIE MONDIALE DE MALADIES CHRONIQUES DéFINIR LA SITUATION 13

Une menace mondiale


La progression rapide des maladies chroniques représente une grave menace pour le
developpement mondial. Les maladies chroniques sont aujourd’hui la première cause
de décès dans le monde. Il faut agir immédiatement.
» Aucun secteur de la société ne peut à lui seul faire face au problème et trouver des
solutions. Les pouvoirs publics, le secteur privé, la société civile et les communautés
locales doivent collaborer. Facteur de risque évitables
» De nombreux faits tendent à prouver que certaines mesures efficaces et peu Consultez la Stratégie La plupart des maladies chroniques sont dues à un petit nombre de facteurs de
onéreuses à appliquer, telles que la réduction de la quantité de sel dans les mondiale de l’OMS pour risque connus, dont les trois plus importants sont :
aliments industriels ou l’amélioration des repas servis dans les cantines scolaires, l’alimentation, l’exercice » le tabagisme,
physique et la santé :
ont rapidement un effet bénéfique sur la santé. On peut aussi opter pour une www.who.int/
» un régime alimentaire malsain,
augmentation des taxes sur les produits du tabac, dont on a démontré qu’elle fait dietphysicalactivity/en/ et la » la sédentarité.
baisser la consommation et augmenter les recettes de l’Etat – en taxant à 50 % Convention-cadre de l’OMS Ces facteurs de risque sont de plus en plus présents à l’échelle mondiale.
du prix de vente au détail les produits du tabac, l’Afrique du Sud a, depuis 1994, pour la lutte antitabac : La consommation d’aliments riches en graisses et en sucre et la sédentarité
multiplié par deux les recettes fiscales engendrées par la vente de ces produits alors www.who.int/tobacco/en sur le lieu de travail et en dehors augmentent. Un milliard de personnes sont
qu’elle a observé parallèlement une baisse de 33 % de leur consommation. obèses ou présentent une surcharge pondérale – si aucune mesure n’est
prise immédiatement, on en comptera probablement plus d’un milliard et
Définition du problème demi en 2015.
Les dirigeants nationaux et les spécialistes internationaux de la santé publique doivent La mondialisation et l’urbanisation contribuent fortement à cette situation.
adopter d’urgence une nouvelle approche des maladies chroniques. La commercialisation et la consommation de produits du tabac et d’aliments
Une action globale et intégrée s’appuyant sur les connaissances existantes permet riches en graisses, en sel et en sucre sont des conséquences négatives de
d’obtenir de bons résultats pour un coût raisonnable. Dans plusieurs pays, elle a permis la mondialisation. L’urbanisation croissante pousse également les gens à
d’améliorer notablement l’espérance et la qualité de vie de la population d’âge moyen consommer des produits mauvais pour leur santé et à faire moins d’exercice.
et des personnes âgées.
» Ces trente dernières années, la baisse du nombre de décès consécutifs aux
cardiopathies a pu atteindre 70 % en Australie, au Canada, aux Etats-Unis
d’Amérique et au Royaume-Uni. Les pays à revenu intermédiaire ont également
fait des progrès importants : dans les années 1990, la Pologne a enregistré pour
la première fois de son histoire non plus une augmentation mais une baisse des
décès par cardiopathie, de 10 % par an chez les personnes de moins de 45 ans
et de 6 % par an chez celles de moins de 65 ans ; c’est l’une des baisses les plus La Charte de
spectaculaires jamais enregistrées en Europe. Bangkok – une
» Selon les estimations, entre 1970 et 2000, le nombre de décès par maladies cardio- nécessaire approche
vasculaires évités s’établit à 14 millions aux Etats-Unis d’Amérique et à 3 millions au Voir : www.who. multisectorielle
Royaume-Uni. int/healthpromotion/ La Charte de Bangkok pour la promotion de la santé à l’heure de la
confereances/6gchp/ mondialisation a été adoptée en août 2005 par les participants à la
bangkok_charter/en/
Les autres pays, notamment ceux à revenu faible ou intermédiaire, doivent maintenant Sixième Conférence mondiale sur la promotion de la santé.
s’efforcer de suivre la même voie. Examinez la situation dans votre pays : La Charte expose les principaux défis à relever, ainsi que les
» Existe-t-il des politiques et programmes de santé en faveur de la lutte contre les mesures et les engagements nécessaires pour préserver la
maladies chroniques ? Sont-ils globaux et intégrés ? santé publique à l’heure de la mondialisation. Elle propose une
» Faut-il combler certaines lacunes ? nouvelle orientation de la promotion de la santé et préconise à cet
égard la cohérence des politiques, l’investissement et la création
de partenariats avec les pouvoirs publics, les organisations
internationales, la société civile et le secteur privé.

Pauvreté et maladies chroniques


» 80 % des décès consécutifs à une maladie chronique surviennent dans les pays à revenu faible
ou intermédiaire, où vit la majorité de la population mondiale.
» L’impact de cette épidémie, qui passe inaperçue, est de plus en plus fort.
» Les maladies chroniques et la pauvreté s’entretiennent mutuellement dans un cercle vicieux.
Les maladies chroniques freinent le développement économique et les plus démunis, qui sont
aussi plus vulnérables, sont davantage exposés aux risques et ont plus difficilement accès aux
services de santé.
14 15

‘‘
FIXER LE BUT ET LES OBJECTIFS’’
Ne doutez jamais qu’un petit nombre d’individus conscients et engagés puisse
changer le monde. C’est même de cette façon que cela s’est toujours produit.
Margaret Mead, Anthropologue
16 HALTE À L’ÉPIDÉMIE MONDIALE DE MALADIES CHRONIQUES FIXER LE BUT ET LES OBJECTIFS 17

Comment fixer le but et


les objectifs ?
La sensibilisation consiste simplement à influencer les gens pour provoquer un
S
pecific
But à long terme
Il s’agit du but ultime auquel vous souhaitez parvenir. Le but de l’OMS à long terme est
de sauver 36 millions de vies d’ici 2015, moyennant une baisse supplémentaire de 2 %
changement. Elle est essentiellement fondée sur une bonne communication
stratégique : il faut rendre les gens attentifs à la nécessité de lutter contre les maladies
chroniques et tout faire pour qu’ils agissent en conséquence.
M easurable
par an du nombre de décès dus aux maladies chroniques.

Il faut fixer un but clair à long terme et définir des objectifs SMART (spécifiques,
mesurables, réalisables, réalistes et inscrits dans un calendrier) dès le début de votre
action de sensibilisation. Le plan doit ensuite être conçu pour atteindre le but et les
A
chievable Pour atteindre votre
but, fixez d’abord
Objectifs à court terme
Prenez le temps de fixer des objectifs clairs et spécifiques qui vous permettront
d’atteindre progressivement votre but à long terme. L’efficacité de votre action
objectifs.
Lorsque vous définissez le but et les objectifs, envisagez les ouvertures et les
obstacles immédiats. Tenez compte, par exemple :
R
ealistic
des objectifs SMART
(spécifiques, mesurables,
réalisables, réalistes et
dépendra de la bonne définition et de la spécificité des objectifs, qui doivent être :
» ambitieux mais réalistes et réalisables, ce qui est capital en termes d’efficacité et
vous permettra d’appuyer votre action sur les succès déjà remportés et de garder le
» du contexte général, y compris des possibilités, des obstacles, de la prise de
conscience de l’opinion publique et de la propension au changement ;
» des politiques ou des mesures spécifiques dont vous souhaitez l’application, par
T
ime-bound
inscrits dans un calendrier).
Servez-vous de ce que vous
avez acquis pour progresser.
même élan ;
» adaptés à votre situation ;
» graduels et novateurs. La lutte contre les maladies chroniques, telle qu’elle a été
exemple : augmentation des taxes sur le tabac, campagne d’information dans envisagée jusqu’à présent, s’est révélée inefficace – il faut maintenant se tourner
les médias, interdiction de la publicité en faveur du tabac, de la promotion et du La 3e partie vers une approche nouvelle et intégrée.
parrainage, interdiction de la consommation de tabac, réglementation du marketing du rapport de
destiné aux enfants, mesures de lutte contre l’obésité chez l’enfant ; l’OMS intitulé Prévention
» des inégalités éventuelles entre riches et pauvres et entre système public et système des maladies chroniques : L’union fait la force
privé de santé. un investissement vital Des milliers d’opinions exprimées isolément peuvent être ignorées ou considérées
(pages 88–119) présente des comme peu sérieuses, mais en s’unissant pour parler d’une seule voix, il est possible
Après avoir repéré les ouvertures et des obstacles, vous pouvez structurer votre action informations détaillées de faire vraiment changer les choses.
de sensibilisation en conséquence et choisir la meilleure manière de parvenir à vos fins. sur les stratégies Les personnes s’occupant des maladies chroniques en général ou ne s’intéressant
Ainsi, si le soutien est faible, vous devrez peut-être, dans un premier temps, solliciter permettant d’obtenir qu’à certaines maladies chroniques seulement, les membres d’ONG, les malades, leurs
l’appui de groupes ou d’individus influents qui, à leur tour, sensibiliseront les décideurs. rapidement des résultats et familles ou des groupes communautaires peuvent faire passer le message suivant :
Vous pouvez aussi choisir de combattre les idées fausses les plus répandues qui, passe en revue les mesures « une action globale et intégrée permet de mettre un terme à l’épidémie mondiale de
selon vous, représentent un obstacle à la sensibilisation. efficaces. maladies chroniques ».
Vous devez aussi tenir compte des ressources dont vous disposez et, si elles sont www.who.int/chp/chronic_
limitées, fixer des objectifs très précis, ciblés et réalisables. disease_report/contents/en/
index.html

La sensibilisation en pratique
Bien que les maladies chroniques provoquent des millions de décès,
relativement peu de mesures ont été prises – alors que tant de vies pourraient
être si facilement sauvées pour un coût modeste. L’OMS souhaite changer la perception des
maladies chroniques et bien faire comprendre les problèmes qui s’y rattachent.
Pour tenter d’y parvenir, l’Organisation a choisi de contrecarrer les idées fausses qui font
obstacle à la sensibilisation ­– la lutte contre les maladies chroniques coûte trop cher, les La sensibilisation en pratique
maladies chroniques touchent surtout les personnes âgées. Cette approche permet peut-être VISION 2020 : le droit à la vue est une initiative mondiale de l’Organisation
de présenter les problèmes sous un nouveau jour, sans porter de jugement. mondiale contre la cécité, de l’Organisation mondiale de la Santé et d’une coalition d’ONG
internationales.
A long terme, VISION 2020 a pour but d’éliminer la cécité évitable afin de donner à tous, dans
Voir Prévention des maladies chroniques : un investissement vital, pages 8–21
le monde entier, le droit à la vue.
www.who.int/chp/chronic_disease_report/contents/en/index.html
Ce programme est appliqué dans le cadre global des activités de l’OMS en faveur de la lutte
Voir le film de l’OMS sur les maladies chroniques :
contre l’épidémie mondiale de maladies chroniques.
www.who.int/chp/chronic_disease_report/media/video/en/index.html
Voir www.v2020.org
18 19

‘‘
définir les  
Au début, on vous
ignore, ensuite on vous
ridiculise, puis on vous
poursuit, finalement

’’
vous gagnez. 
Mahatma GANDHI

publics cibles
QUI A L’AUTORITé ET L’INFLUENCE NéCESSAIRES POUR FAIRE CHANGER LES CHOSES ?
20 HALTE À L’ÉPIDÉMIE MONDIALE DE MALADIES CHRONIQUES définir les publics ciblés 21

Comment définir le public cible ? 2. Donateurs/organismes de financement en faveur des pays à revenu faible ou
Pour une action de sensibilisation, les deux principaux publics sont généralement : Lors de l’élaboration intermédiaire.
» Les décideurs, auxquels il faut s’adresser en priorité (qui sont les individus ou les de votre plan de 3. Employeurs du secteur privé, par exemple entreprises nationales et locales,
groupes en mesure de prendre les décisions qui vous intéressent ?) sensibilisation, vous associations à but commercial, multinationales.
devez avant tout prendre le
» les personnes ou groupes qui ont une influence sur les décideurs, vers qui vous vous temps de définir votre public
. Dirigeants communautaires.
tournerez en second lieu. cible. A qui s’adresser pour . ONG ayant le pouvoir de prendre des mesures.
atteindre vos objectifs ?
Plus le public cible sera défini précisément plus la communication sera efficace. Tous les Qu’est-ce qui motivera et
publics ne seront pas sensibilisés autant les uns que les autres aux maladies chroniques : poussera votre cible à agir ? Groupe ou individus influents
certains pourront prendre immédiatement une part active à la prévention et à la lutte alors Les individus et les groupes
que d’autres devront être d’abord informés des différents problèmes qui se posent. Il faut les susceptibles d’influer sur les
cibler différemment selon le temps et les ressources dont vous disposez. décideurs et de s’associer à votre Le rôle crucial
campagne sont : des ministères
Obstacles et ouvertures . la société civile : organisations de la santé
Examinez le contexte politique et les ouvertures et les obstacles qui peuvent se et groupes officiels ou non, ONG, Les ministères de la santé peuvent
présenter, compte tenu de votre but est de vos objectifs : groupes confessionnels ; entreprendre des actions de sensibilisation
» Dans quelle mesure le grand public est-il sensibilisé aux questions relatives aux 2. les leaders d’opinion : directement, ou indirectement en
maladies chroniques ? dirigeants communautaires et soutenant des organisations qui se
» Les pouvoirs publics doivent-ils être persuadés qu’il existe un large soutien populaire dirigeants d’entreprises, auteurs, chargent de la sensibilisation. Ils
en faveur d’une action, ou des bénéfices économiques d’une action intégrée contre Il est impossible de militants, chefs religieux, s’attachent souvent à persuader d’autres
les maladies chroniques, ou encore des avantages politiques que d’autres pays ayant mobiliser les gens si médias ; décideurs et planificateurs d’investir en
pris des mesures ont obtenus ? on ne les invite pas 3. les personnalités du monde du faveur de la santé.
à s’impliquer activement.
» Suffira-t-il de s’adresser directement aux décideurs ou faudra-t-il aussi s’adresser à Après avoir été informés
spectacle ou du sport ; Les ministères peuvent soutenir les
des individus ou à des groupes influents ? des différents problèmes . les enseignants, les actions de sensibilisation aux questions
» Mis à part le ministère de la santé, quels autres ministères peuvent apporter une qui se posent, beaucoup professeurs et les chercheurs ; de santé, menées par des organisations
contribution ? Par exemple, le ministère de l’éducation peut-il prendre des mesures de gens veulent connaître . les associations de ou groupes émanant du grand public :
pour améliorer les repas servis dans les cantines scolaires ? Le ministère de les solutions. Mobiliser les consommateurs, par exemple, » en concevant du matériel pédagogique,
gens, c’est leur demander
l’environnement et le ministère des transports peuvent-il prendre des mesures afin associations de patients, groupes par l’intermédiaire d’Internet, en
de participer à la recherche
d’améliorer l’environnement bâti ? Sera-t-il plus efficace de le collaborer avec les d’une solution. Cela permet de soutien aux malades ou organisant des manifestations publiques,
autorités municipales et locales ou avec les autorités nationales ? de susciter un engagement. associations de familles ; ou en adoptant des politiques et une
» Dans quelle mesure les médecins et les professionnels de la santé, qui ont souvent une . les professionnels de la santé. législation ;
grande influence, luttent-ils activement contre les maladies chroniques ? » en restant en contact permanent avec
» Quelle est l’influence des médias ? Quels sont les moyens d’information vers lesquels le les médias, en réalisant des reportages
public cible se tourne le plus souvent : Internet, la télévision, la radio ou la presse ? Concentrez-vous intéressants et en diffusant des
» Le secteur privé a-t-il une influence dans le domaine des maladies chroniques ? sur un seul de vos programmes d’information et d’éducation
objectifs. Dressez dans les médias ;
la liste des décideurs
Pour atteindre votre public, il est capital de le comprendre. Pour le pousser à agir, il faut qui permettraient de
» en invitant des experts à participer à des
tenir compte de ses motivations, de ses intérêts et des informations dont il a besoin. l’atteindre. Faites ensuite activités, y compris au ministère ;
Posez-vous les questions suivantes : la liste des principaux » en contribuant à la création de groupes,
» Qu’est-ce qui l’amène à prendre une décision ? Comment communiquer pour l’aider à groupes ou individus qui d’alliances et de coalitions de militants
prendre une décision ? ont une influence sur ces ou de consommateurs.
décideurs. Vous pouvez
» Comment établir une relation mutuellement bénéfique avec votre public cible ? alors déterminer quel est le
» Pour plus d’informations sur les publics cibles et les éléments à prendre en meilleur intermédiaire pour
considération, voir l’annexe 1. parvenir à votre objectif :
il s’agit d’atteindre les
décideurs les plus hauts
Décideurs potentiels placés par l’intermédiaire
de la personne qui a le plus
La sensibilisation en pratique
Dans le domaine des maladies chroniques, les décideurs appartiennent généralement à d’influence sur eux. Procéder
Dans le cadre d’une action de sensibilisation visant à inciter les pays d’Amérique latine et
l’une des catégories suivantes : ainsi permet d’avoir une idée des Caraïbes à renforcer leurs programmes de lutte contre le cancer du col de l’utérus, l’Organisation
. L’État (ministères et parlement). Par exemple : plus claire de la situation, panaméricaine de la Santé (le Bureau régional de l’OMS pour les Amériques) a organisé une série d’ateliers
» présidents et premiers ministres, même si, en réalité, la dont le but était de nouer des alliances entre les pays et les parties intéressées et de créer un forum pour
» ministres de la santé et leurs adjoints, procédure choisie en théorie l’échange d’informations techniques. Plus de 300 parties intéressées, dont des ministères de la santé,
peut se révéler difficile à
» responsables du budget (par exemple, cabinet, ministères des finances et de appliquer et il faudra peut-
des ONG, des organismes internationaux et des associations médicales et professionnelles y ont pris part.
la planification), être se tourner vers d’autres Elles ont convenu de mesures concrètes à prendre afin d’améliorer les programmes sanitaires nationaux et
» ministres ayant d’autres portefeuilles, et leurs adjoints, (par exemple, ministres solutions. locaux : formation du personnel de santé, création d’un groupe consultatif en faveur d’une augmentation des
de l’éducation, des transports et/ou de l’agriculture). investissements et stratégies de communication pour sensibiliser les professionnels et le grand public aux
conséquences de ce cancer.
22 23

‘‘
Si nous investissions autant dans la communication des messages que nous souhaitons faire passer
que dans l’élaboration de nos principes directeurs, des millions de vies pourraient être sauvées.

CONCEVOIR LES PRI NCIPAUX MESSAGES ’’


Etienne KRUG, Directeur du Département Prévention de la violence
et des traumatismes, Organisation mondiale de la Santé

à FAIRE PASSER AUPRèS DU PUBLIC CIBLE


24 HALTE À L’ÉPIDÉMIE MONDIALE DE MALADIES CHRONIQUES CONCEVOIR LES PRINCIPAUX MESSAGES 25

à propos des messages Message principal


Le message est un élément déterminant car la perception que le public aura de vous et Essayez de concevoir Le message principal :
de vos arguments en dépend. Il doit être : des messages qui » devra toucher tous les publics ;
» clair, percutant, concis (idéalement, vous devez pouvoir communiquer en moins persuadent votre » reprendra le thème autour duquel s’articule votre campagne de sensibilisation ;
public d’agir – plutôt que
d’une minute), cohérent et convaincant ; des messages qui véhiculent
» sera simple et direct afin d’attirer au maximum l’attention – il se peut que vous vous
» simple et direct ; seulement ce que vous avez adressiez à un public de milliers voire de millions de gens dont les opinions et les
» répété souvent et confirmé par plusieurs sources (les gens croient et comprennent à dire. connaissances sont fort diverses. Les arguments plus techniques et plus complexes
plus facilement un message provenant de plusieurs sources). pourront être présentés plus tard.

Il est préférable de disposer d’un message principal et de deux ou trois messages
secondaires. La sensibilisation Messages secondaires ou adaptés
au problème des Ces messages doivent :
Comment mettre au point maladies chroniques » appuyer le message principal et expliquer comment parvenir au but ;
vos messages ? sera parfois abordée de
manière générale alors que,
» être concis et mémorisables ;
Prenez le temps et le soin nécessaires pour mettre minutieusement au point des d’autres fois, elle ne portera » être adaptés aux besoins, aux perceptions et aux préférences du public cible – ils
messages percutants et efficaces qui persuaderont les décideurs et/ou les individus que sur une maladie en doivent répondre à la question : « en quoi cela me concerne-t-il ? »
et groupes influents d’agir. Concevez vos messages en fonction de votre public cible. particulier et sera assurée
Souvenez-vous qu’il est toujours plus facile d’inciter quelqu’un à agir en allant dans par des spécialistes. Dans Messages secondaires de l’OMS
le premier cas, on utilisera
le sens de ce qu’il croit que d’essayer de le convaincre de quelque chose qui est sur les maladies chroniques
probablement des messages
totalement nouveau pour lui ou différent de ce qu’il pense. de portée générale alors Ils peuvent vous être utiles mais vous devrez créer vos propres messages
que dans le second cas, les secondaires, selon votre situation.
. Quels buts et objectifs souhaitez-vous atteindre ? spécialistes préfèreront faire
2. Qu’est-ce qui incitera votre (vos) public(s) à agir ? Quel bénéfice tireront-ils de la lutte passer un message ciblé Le problème
contre les maladies chroniques ? Quelles sont les attitudes qui les dissuaderont d’agir ? (sur le diabète ou le cancer, » 80 % des décès consécutifs à une maladie chronique surviennent dans les pays à
par exemple) et élargir leur
Tenez compte également de leurs sentiments et de leurs sensibilités culturelles et propos afin d’expliquer
revenu faible ou intermédiaire, autant chez l’homme que chez la femme.
politiques. Soyez en prise avec leurs systèmes de valeurs et leurs opinions politiques. pourquoi une approche » La menace s’amplifie – le nombre de personnes, de familles et de communautés
Ayez à l’esprit que vous n’êtes pas le seul à vouloir faire passer un message. intégrée de la prévention et touchées augmente.
3. Associez des arguments rationnels et logiques à des arguments d’ordre affectif pour de la lutte sera plus efficace. » Cette menace croissante est une cause de pauvreté sous-estimée et entrave le
toucher à la fois les cœurs et les esprits. Ainsi, pour le tabagisme, on a souvent Mais souvenez-vous qu’il développement économique de nombreux pays.
recours à des messages concernant la protection des enfants alors qu’il s’agit plus est préférable que tous
largement de parler des politiques de lutte antitabac visant à protéger tous les fassent passer un seul et La solution
même message : contre les
fumeurs, jeunes et moins jeunes. maladies chroniques, une
» Il est possible de contrer la menace que représentent les maladies chroniques en
. Le schéma problème-solution est souvent un bon modèle. « Nous faisons A car cela démarche intégrée et globale utilisant les connaissances dont on dispose.
contribuera à résoudre totalement ou partiellement le problème B » ou « Nous voulons s’impose. Le message » Il existe des solutions efficaces pour un coût très raisonnable.
X pour faire Y avec car cela résoudra partiellement ou totalement le problème Z ». A la essentiel de l’OMS est le » Il est possible d’obtenir les résultats en menant une action globale et intégrée au
différence des messages à visée éducative, dont le but est d’expliquer un problème et suivant : « Halte à l’épidémie niveau des pays, sous la conduite des pouvoirs publics.
mondiale de maladies
d’en faire prendre conscience afin de créer un contexte pour l’action, les messages de
chroniques ».
» Les principales causes de maladies chroniques sont connues. Si elles étaient
sensibilisation sont plus persuasifs et comportent des appels à l’action. éliminées, 80 % au moins des cas de cardiopathie, d’accident vasculaire cérébral
. N’utilisez ni jargon, ni sigles, ni acronymes. et de diabète de type 2, et plus de 40 % des cas de cancer pourraient être évités.

L’évolution de votre campagne peut vous amener à modifier vos messages. Après avoir Les messages secondaires concernent parfois des facteurs de risque spécifiques
sensibilisé votre public aux maladies chroniques, vous pouvez par exemple choisir de ou des maladies en particulier. On trouvera ci-dessous deux exemples de messages
vous attaquer aux idées fausses ou faire passer d’autres messages à l’intention des spécifiques, présentés de manière à établir un lien évident avec les messages généraux
principaux décideurs, afin qu’ils agissent. sur les maladies chroniques.

S’aperçoit-on du problème ?
Pour de nombreux gouvernements, les maladies chroniques ne sont pas aussi prioritaires que
certaines maladies infectieuses, telles que le VIH/SIDA ou le paludisme. Si tel est le cas dans La sensibilisation en pratique
votre pays, il est préférable de structurer vos messages en conséquence. Messages de sensibilisation au problème du tabagisme :
Ainsi, vous pouvez avancer que « s’il faut lutter contre les maladies infectieuses, il faut aussi agir » la cigarette est le seul produit de consommation qui tue lorsqu’il est utilisé selon les
fermement et immédiatement pour faire face à l’augmentation rapide des maladies chroniques, indications du fabricant.
une bombe à retardement potentiellement dévastatrice qui pourrait provoquer des millions de » Le tabac tue 13 500 personnes par jour.
décès ». Cet argument pourrait, par exemple, être étayé par le fait qu’en 2005, les maladies » La moitié des enfants sont exposés à la fumée du tabac chez eux.
chroniques ont provoqué 35 millions de décès. » La lutte antitabac est une arme essentielle pour mettre un terme à l’épidémie de maladies
chroniques.
26 HALTE À L’ÉPIDÉMIE MONDIALE DE MALADIES CHRONIQUES CONCEVOIR LES PRINCIPAUX MESSAGES 27

Arguments à développer
Mettez au point des Vous pouvez vous appuyer sur des arguments et des illustrations pour faire passer vos
« questions-réponses » messages, afin de les rendre plus convaincants.
pour aider les animateurs » Présentez des cas concrets, des arguments, des éléments de preuve et des données
au cas où une question
à l’appui de ce que vous avancez, ainsi que des photos pour illustrer votre propos.
La sensibilisation en pratique difficile était posée.
Les cas concrets sont un excellent moyen de montrer toute l’utilité d’une action
La déficience visuelle et la déficience auditive sont des exemples de maladies chroniques dont l’impact ne Voir les faits et chiffres globale et intégrée.
peut pas être mesuré à partir des données sur la mortalité. Les messages portent donc sur le nombre de présentés » Envisagez de mettre au point des « phrases choc ». Par exemple, les organisations
dans le qui font campagne pour la lutte antitabac utilisent des phrases du type : « Aux Etats-
personnes touchées et le caractère évitable et curable de ces troubles.
dossier
multimédia
Unis, la cigarette tue chaque jour beaucoup plus de gens que si deux Boeing 747
Quelques messages importants au sujet de la déficience Quelques messages importants au sujet de la de l’OMS, qui pleins à craquer s’écrasaient ».
auditive : déficience visuelle : peuvent servir d’arguments
» La déficience auditive est une épidémie mondiale : 278 » La déficience visuelle est une épidémie et d’illustration. Les chiffres sont utiles mais doivent être utilisés avec précaution car, utilisés trop
millions de personnes en souffrent. mondiale : on compte 161 millions de www.who.int/features/ fréquemment, ils peuvent brouiller le message. Il faut trouver un équilibre entre les
» 80 % des sourds et malentendants vivent dans des pays à malvoyants dans le monde, dont 37 millions factfiles/chp/01_en.html
statistiques et les exemples concrets afin de bien faire comprendre quel est le coût
revenu faible ou intermédiaire. d’aveugles. Voir les fiches humain des maladies chroniques.
» La déficience auditive ne touche pas seulement les » 75 % des cas de cécité peuvent être évités. d’information
personnes âgées : un quart des déficiences auditives » 17 millions des 37 millions d’aveugles dans de l’OMS sur
apparaissent dès l’enfance. le monde pourraient recouvrer la vue s’ils les Régions et
les pays, dans
» La moitié au moins des cas de déficience auditive peuvent bénéficiaient d’une opération de la cataracte lesquelles
être évités, pour la plupart au niveau des soins de santé qui dure 15 minutes, qui ne coûte que US $50 vous trouverez des
primaires (voir www.who.int/pbd/deafness/activities/hearing_ et dont le taux de réussite est de 98 %. renseignements et des
care/en/index.html chiffres sur les maladies
» Le port d’une prothèse auditive pourrait améliorer la chroniques.
www.who.int/chp/chronic_
communication chez 90 % au moins des malentendants
disease_report/media/
mais, dans les pays en developpement, seule 1 personne sur impact/en/index.html
40 qui en auraient besoin en possède une. Global
» Le dépistage précoce de la déficience auditive chez le jeune InfoBase
enfant et une intervention rapide permettraient d’éviter Online est
l’apparition définitive de une base
de données
troubles de la parole et du de l’OMS dotée d’un
langage et des difficultés moteur de recherche qui
au niveau de l’éducation, permet de consulter des
de l’emploi et des données sur les facteurs
relations sociales. de risque de maladies
chroniques (surpoids,
obésité, tabagisme,
hypertension artérielle,
hypercholestérolémie) et
sur la mortalité, par pays.
On peut consulter des
enquêtes nationales ; des
estimations par pays ont
aussi été établies pour que
les facteurs de risque de
maladies chroniques et la
mortalité dans différents
pays puissent être comparés.
infobase.who.int
28 29

‘‘METTRE AU POINT ET APPLIQUER ’’


Le but mondial en matière de prévention des maladies chroniques pourra être atteint
si on recourt aux interventions existantes dans le cadre d’une approche intégrée .
Dr Anbumani RAMADOSS, Ministre de la Santé et de la Protection
de la Famille du Gouvernement indien

UN PLAN DE SENSIBILISATION
30 HALTE À L’ÉPIDÉMIE MONDIALE DE MALADIES CHRONIQUES mettre au point et appliquer un plan de sensibilisation 31

Votre plan de sensibilisation permettra de faire passer vos messages auprès du public Communication par écrit avec les décideurs
cible. Pour avoir un effet, les messages doivent généralement être répétés souvent et Lors d’une réunion Vous trouverez
reformulés.
Il existe un large éventail de méthodes de communication, généralement plus
efficaces utilisées ensemble que séparément. Vous pouvez organiser des réunions
avec votre public
cible, apprêtez-vous
toujours à répondre à la
au dos du rapport
Prévention des
maladies chroniques : un
À
»
FAIRE
Etre bref et clair tout en rentrant
À
»
ÉVITER
Dicter sa conduite au décideur.
question : « Qu’attendez-vous investissement vital une
publiques, envoyer des courriers, organiser des manifestations ou faire appel aux de moi ? ». page détachable permettant dans les détails et en vous montrant » Etre impoli, critique ou menaçant.
médias. Choisissez les méthodes qui correspondent au public que vous souhaitez de présenter rapidement et raisonnable. » Exagérer sa position ou son
cibler et qui lui paraîtront les plus accessibles et les plus crédibles. facilement les principaux » Annoncer précisément ce que vous influence.
faits et chiffres, dont voulez. » Rapporter les propos d’autrui.
vous pouvez vous servir
lorsque vous rencontrez les
» Réfléchir à l’opportunité de la » Ne pas dire merci.
Choisir les bonnes personnes décideurs ou vous inspirer demande par rapport à d’autres
pour faire passer votre message L’OMS a publié des pour rédiger un document priorités.
Pour convaincre votre public, le message est aussi important que celui qui est chargé documents simples similaire sur vos propres » Assurer un suivi par téléphone.
de le transmettre. qui reprennent
les principales
messages. » Demander à la personne si elle est
» Il vous faudra un bon communicateur – une personne éloquente et convaincante, informations sur les maladies
favorable aux arguments présentés.
mais qui ait aussi une certaine légitimité. chroniques.
» Qui est le mieux placé pour influer sur votre public ? Quels sont les individus ou les www.who.int/chp/chronic_
groupes que le public cible respecte le plus ou auxquels il fait le plus confiance ? disease_report/media/ Les partenariats et les coalitions
Quelles personnes faut-il écarter, parce que le public cible ne les apprécie pas ou ne information/en/index.html peuvent aussi apporter leur
leur fait pas confiance ? contribution
» Vous trouverez à l’annexe 3 des suggestions sur le choix des personnes chargées de Prenez contact avec Les partenariats et les coalitions en faveur de la santé sont indispensables car ils peuvent
faire passer votre message en fonction du public visé. L’OMS a publié des des partenaires vous aider à faire passer vos messages, auxquels ils confèrent une certaine crédibilité. Ils
notes d’orientation éventuels – envoyer- permettent aussi de s’adresser à des communautés difficiles à atteindre autrement.
leur des fiches d’information
sur des questions
de l’OMS pour leur expliquer
» Des partenaires inattendus, tels que des hommes d’affaires ou des économistes,
Communication avec les décideurs relatives aux
maladies pourquoi une action globale peuvent immédiatement apporter de la crédibilité à une coalition.
Communiquer directement avec les décideurs peut être un moyen efficace et chroniques, qui contiennent et intégrée est essentielle. » La société civile joue un autre rôle que les pouvoirs publics et le secteur privé. Dans
rentable de sensibilisation. On peut choisir de contacter les décideurs par courrier, des recommandations www.who.int/chp/ un grand nombre de domaines, elle apporte des ressources humaines et financières.
par téléphone, par télécopie et par courrier électronique – et il est souvent préférable simples à l’intention des chronic_disease_report/ » D’autres parties prenantes, telles que les organismes du système Nations Unies et
d’organiser des réunions. décideurs, de la société media/information/en/ les ONG peuvent être de puissants alliés de la sensibilisation.
civile, des employeurs et index.html
Ayez à votre disposition des documents simples destinés à faire valoir votre point de
d’autres parties intéressées.
vue et à mettre en valeur les mesures que vous souhaitez que les décideurs prennent. Les partenaires n’ont pas tous la même culture, les mêmes attentes et les mêmes
Cette information doit être facilement accessible ; il est souvent utile de présenter les exigences – respecter toutes ces différences peut se révéler difficile voire impossible. Il
informations à l’aide de puces et de recourir à des illustrations faciles à comprendre. faut trouver un but fédérateur qui incite tous les partenaires à agir puis motiver chaque
partie selon ses intérêts. Il faut informer tous les membres des progrès accomplis et
toujours se montrer reconnaissant.

La sensibilisation en pratique
La sensibilisation en pratique
Il est plus efficace de parler d’une seule voix. Rassemblez-vous et faites-vous entendre.
The Lancet a lancé, en octobre 2005, une série d’articles
sur les maladies chroniques, qui a coïncidé avec la présentation Lorsque l’OMS a publié son rapport Prévention des maladies chroniques : un investissement vital,
mondiale du rapport intitulé Prévention des maladies chroniques : elle a sollicité la participation et le soutien d’un réseau international ; de nombreuses institutions
un investissement vital. Cette série, fruit d’une collaboration entre
de renom ont publié des communiqués de presse ou des déclarations de soutien : la Société
l’OMS et The Lancet, constitue la base scientifique des principales
informations présentées dans le rapport. européenne de Cardiologie, The Lancet, la Fédération internationale du Diabète, l’International
Cette collaboration montre comment des partenaires Obesity Task Force, l’Association nigériane de Cardiologie, la London School of Hygiene and
crédibles parviennent à renforcer un message
Tropical Medicine, la Fédération mondiale du Cœur et l’Association médicale mondiale.
en le présentant sous plusieurs angles.
Voir www.who.int/chp/chronic_disease_report/related_links/en/index.html
La série d’articles du Lancet sur les maladies
Vous trouverez sur le CD/DVD quatre articles et un éditorial publiés dans
chroniques figure sur le CD/DVD.
The Lancet.
32 HALTE À L’ÉPIDÉMIE MONDIALE DE MALADIES CHRONIQUES mettre au point et appliquer un plan de sensibilisation 33

Application de la recherche Cas concrets


Pour convaincre les décideurs et le grand public de la nécessité d’une campagne, il est Les cas concrets tels que ceux présentés dans le rapport Prévention des maladies
absolument nécessaire de s’appuyer sur les résultats des travaux de recherche les plus chroniques : un investissement vital peuvent frapper les esprits.
récents, orientés vers la mise en œuvre. La recherche confère crédibilité et fiabilité et » La réalité brutale des souffrances que provoquent les maladies chroniques ou de la
donne plus de poids aux arguments. Vous trouverez sur le Vous trouverez sur le CD/ mort peut toucher des publics très divers.
» On peut exploiter ses propres travaux de recherche ou ceux d’autrui. L’OMS propose CD/DVD et à l’adresse ci- DVD et en ligne, à l’adresse » Gardez à l’esprit que vous devez absolument attirer l’attention en vue de susciter un
des recherches détaillées et indépendantes sur les maladies chroniques, faciles à après des faits et chiffres ci-après, des photos de appui en faveur du changement. Il est souvent capital d’émouvoir avant d’informer.
sur la situation des maladies personnes atteintes de
utiliser et bénéficiant de son aval. chroniques dans différentes maladies chroniques :
Pour y parvenir, il est essentiel d’illustrer vos messages d’exemples concrets.
» Il est souvent profitable d’utiliser la recherche pour faire des recommandations et des régions et différents pays : www.who.int/chp/chronic_
propositions positives, et de citer des exemples de bonnes pratiques. www.who.int/chp/chronic_ disease_report/media/ Lorsque vous présentez ces exemples, accompagnez vos propos de photos, qui doivent
» Les travaux de recherche effectués par votre public – autorités de l’Etat ou disease_report/media/ photos/en/index.html répondre à trois règles d’or :

.
organismes de santé par exemple – seront extrêmement utiles pour étayer vos impact/en/index.html Sur demande à l’adresse
messages et vos arguments. chronicdiseases@who.int,  eprésenter des gens (les maladies chroniques touchent des personnes, il
R
» Les travaux de recherche doivent se rapporter à la cause que vous défendez ; si vous Global l’OMS fournit gratuitement
faut les montrer).
des photos en haute

2.
souhaitez faire évoluer la situation locale, les statistiques que vous utilisez doivent InfoBase
Online est résolution, dont elle autorise
concerner cette situation. la reproduction. Susciter une empathie (il est préférable de choisir des clichés de personnes
une base
de données de l’OMS dotée photographiées en gros plan et qui regardent l’objectif).
d’un moteur de recherche
qui permet de consulter des
données sur les facteurs Envisagez de
3. P rovoquer une émotion (les photos doivent sortir de l’ordinaire et déclencher
une émotion).
de risque de maladies demander à une
chroniques (surpoids, célébrité ou à une
obésité, tabagisme, personne de renom ayant été Suivez toujours le vieil adage selon lequel « un dessin vaut mieux qu’un long discours ».
hypertension artérielle, touchée personnellement
hypercholestérolémie) et sur par une maladie chronique
la mortalité, par pays. On de s’exprimer publiquement Suggestions pour une campagne
peut consulter des enquêtes dans le cadre de votre Menez une réflexion avec vos collègues afin de mettre au point des techniques de
nationales ; des estimations campagne de sensibilisation. campagne efficaces, créatives et novatrices. La liste ci-après n’est pas exhaustive, il ne
par pays ont aussi été
établies pour que les facteurs
s’agit que de suggestions.
de risque de maladies L’OMS a réalisé » Demandez aux personnes qui soutiennent votre cause d’écrire à votre public cible ;
chroniques et la mortalité de des affiches et donnez des indications sur la teneur des documents mais conseillez-leur de rédiger
différents pays puissent être des films sur les lettres et les courriers électroniques avec leurs propres mots.
les maladies
comparés. infobase.who.int
chroniques, qui peuvent
» L’envoi d’un courrier électronique en chaîne sollicitant un soutien ou invitant les
éventuellement être utilisés destinataires à prendre des mesures simples permet d’atteindre un large public.
dans les bibliothèques, » Rédigez, à l’intention des journaux, un projet de lettre que les défenseurs de votre
dans les écoles ou dans les cause dans différentes régions pourront adapter et utiliser.
centres communautaires. » Publiez des bulletins d’information.
La sensibilisation   Documents techniques sur
www.who.int/chp/chronic_
disease_report/media/en/
» Envisagez d’organiser un enregistrement audio avec quelques célébrités, chacune
en pratique les sources de données, les
méthodes de calcul et les
lisant un bref message qui pourra ensuite être diffusé par les stations de radio ou
lors de manifestations publiques.
résultats concernant les
Pour illustrer les conséquences des maladies chroniques, projections de mortalité et
» Essayez de nouer des partenariats avec des journaux, des journalistes ou des
concernant la charge de réalisateurs de documentaires.
l’OMS a fait un reportage photographique intitulé « Vivre avec une maladie
morbidité pour 2005, 2015 et » Utilisez la radio et des dépliants pour informer la population des mesures à prendre
chronique », auquel ont notamment participé Malri Twalib, un enfant de 2030. pour réduire les risques.
cinq ans de la République-Unie de Tanzanie, qui souffre d’obésité parce
www3.who.int/whosis/ Mettez des fiches de l’OMS à » Concevez des études de cas sur les personnes atteintes de maladies chroniques.
menu.cfm?path=evidence, disposition afin que les gens
burden,burdnproj,burden_ puissent s’informer s’ils le
que sa mère n’a pas les moyens d’acheter des fruits et des légumes frais, proj_results&language= souhaitent.
K. Sridhar Reddy, d’Inde, morte d’un cancer, et Mariam John, 13 ans, english www.who.int/chp/chronic_
disease_report/media/
décédée d’un cancer des os en mars 2006 faute d’avoir pu bénéficier des information/en/index.html
traitements essentiels. Ils sont maintenant des symboles mondiaux de la
lutte contre l’épidémie de maladies chroniques.

Le reportage photographique de l’OMS intitulé « Vivre avec une


maladie chronique » est disponible sur le web à l’adresse suivante :
www.who.int/features/2005/chronic_diseases/en/
34 HALTE À L’ÉPIDÉMIE MONDIALE DE MALADIES CHRONIQUES mettre au point et appliquer un plan de sensibilisation 35

Cohérence de la communication Sites web et courrier


visuelle Pour accéder à électronique
La cohérence des éléments de communication visuelle utilisés dans les supports Internet, il suffit En matière de sensibilisation, Internet est probablement le moyen de communication le
d’information (brochures et affiches, par exemple) confèrera à votre campagne son de disposer d’un plus influent ces dernières années. Bien que beaucoup de gens n’y aient toujours pas
ordinateur et d’un modem
identité et permettra de créer un « effet de halo » : grâce à une communication visuelle permettant de se connecter,
accès, son influence continue de croître.
cohérente, plusieurs groupes ayant des intérêts divers peuvent mutuellement exploiter par la ligne téléphonique,
les perceptions positives du travail de chacun. à un fournisseur d’accès. Dans le cadre des actions de sensibilisation, Internet et le courrier électronique
L’OMS utilise les mêmes éléments de communication visuelle pour plusieurs Internet est un outil de permettent :
questions relatives aux maladies chroniques. Par exemple : communication extrêmement » d’accéder à des informations, par exemple à l’adresse suivante :
puissant qui ne demande
www.who.int/chp/chronic_disease_report/en/;
qu’un investissement
modeste. » de trouver, dans le monde entier, des partisans potentiels ou déjà acquis à la cause,
de se mettre en rapport avec eux et de les mobiliser ;
» de participer, d’agir et de faire des dons.
Internet permet à chacun d’avoir accès directement, plutôt qu’au travers des médias, à
un public :
» Tous ceux qui disposent d’un site web peuvent maintenant s’adresser à un public,
même s’il ne s’agit pas forcément du public ciblé.
» Les groupes de discussion en ligne (parfois appelés « blogs ») fonctionnent comme
Comme tous les des « panneaux d’affichage ». On peut y poster des informations et y proposer des
autres instruments sujets de débat ; tout le monde peut poster des réponses.
de sensibilisation, » Il existe des blogs sur toutes sortes de sujets, y compris la médecine et les politiques
les sites web doivent être
utilisés à bon escient. Ils
sanitaires. C’est un excellent moyen de discuter et de débattre – si, par exemple, on
doivent être essentiellement poste une question ou une opinion à l’intention d’un groupe concerné.
consacrés au message à » Pour accroître l’accès à l’information, proposez un site web dans les langues les plus
transmettre, être faciles à utilisées par votre public cible.
consulter et actualisés. N’y
mettez pas forcément tous
les documents et toutes
les informations dont vous
disposez.

La sensibilisation en pratique
ProCOR (www.procor.org) est un dispositif
d’échange par Internet et par courrier
électronique dont le but est de créer un forum
international évolutif où les soignants, les
chercheurs, les agents de santé publique et
le grand public puissent communiquer des
informations pour faire mieux connaître le
problème des maladies cardio-vasculaires dans
les pays à revenu faible ou intermédiaire.
36 HALTE À L’ÉPIDÉMIE MONDIALE DE MALADIES CHRONIQUES mettre au point et appliquer un plan de sensibilisation 37

Manifestations publiques Exploiter pleinement les


Les manifestations publiques, telles que les réunions pour débattre des grandes différentes possibilités
orientations et des politiques, les conférences et les ateliers peuvent être utiles mais Il faut exploiter pleinement les possibilités de collaboration avec les pouvoirs publics,
doivent être bien conçues, instructives et inciter à la réflexion. les professionnels de la santé, les dirigeants d’entreprises et la société civile,
Vous trouverez sur le CD/DVD Lors de manifestations notamment, par exemple, à l’occasion du lancement de programmes gouvernementaux
une présentation PowerPoint ou de réunions, les fiches ou des Nations Unies, de réunions internationales, de journées nationales ou
Conseils pour planifier reprenant succinctement d’informations peuvent se internationales, ou encore lors des fêtes du calendrier.
efficacement une manifestation le rapport Prévenir les
maladies chroniques :
révéler utiles. Le module
et le CD/DVD contiennent
publique : un investissement vital, des fiches d’information de Voici quelques dates auxquelles on peut envisager d’organiser des activités de
» Choisir soigneusement le public visé, le moment et le lieu. Invitez les également disponible sur l’OMS, qui peuvent aussi campagne :
intervenants les plus pertinents et les mieux à même de motiver le public. Choisissez demande, en écrivant à être téléchargées à l’adresse » 31 mai : Journée mondiale sans tabac. Le but de cette journée est d’informer le
vos invités avec le plus grand soin pour être sûr d’atteindre les personnes que chronicdiseases@who.int suivante : grand public des dangers du tabagisme, des pratiques commerciales des cigarettiers
www.who.int/chp/chronic_
vous devez convaincre en priorité. Assurez-vous que le lieu est confortable et qu’il Cette présentation est et des mesures prises par l’OMS pour combattre l’épidémie de tabagisme, et d’inciter
disease_report/media/
conviendra à votre public. aussi disponible au format les individus et les pouvoirs publics à s’engager résolument dans la lutte antitabac.
information/en/index.html
» Etablir un programme pour planifier la manifestation dans les moindres détails et PDF à l’adresse suivante : www.who.int/tobacco/communications/events/wntd/en/index.html
www.who.int/chp/chronic_
réagir correctement si les choses ne se passent pas comme prévu. Communiquez le disease_report/presentation/
programme à toutes les parties intéressées. en/index.html » Dernier dimanche de septembre : Journée mondiale du cœur, coparrainée par
» Fixer une date réaliste. Donnez-vous le temps d’organiser la manifestation l’OMS et l’UNESCO. Voir l’encadré ci-dessous.
correctement, en tenant compte des ressources dont vous disposez, des problèmes www.worldheartday.com
de logistique et de la nécessité d’informer le public que vous souhaitez atteindre de 
la tenue de cette manifestation. » 14 novembre : Journée mondiale du diabète, célébrée, dans plus de 145 pays,
» Etablir un calendrier. Enumérez les différentes tâches à accomplir, précisez quand, par les 185 associations membres de la Fédération internationale du Diabète, et par
et qui doit s’en charger. d’autres personnes et groupes. La Fédération publie des documents d’information.
» Le but de nombreuses manifestations est d’attirer l’attention des médias. Vous trouverez sur le CD/ www.who.int/diabetes/actionnow/wdd2005/en/index.html
Envisagez d’inviter, en temps utile, des représentants de différents médias ou DVD, et en ligne à l’adresse
certains journalistes en particulier. suivante : www.who.int/chp/
» Réfléchir aux documents dont vous avez besoin. Avez-vous besoin d’un support chronic_disease_report/
media/video/en/index.html,
Pérennité de votre stratégie
papier ou audiovisuel ? d’affiches pour mettre dans la salle ? de dossiers de presse ? un film de sept minutes Faites en sorte de pérenniser votre stratégie.
Les participants recevront-ils des informations sur les personnes à contacter et sur réalisé par l’OMS, qui tente » Pouvez-vous maintenir l’élan et l’intérêt après votre première activité ?
les moyens de soutenir la campagne ? Pensez à fournir des badges aux intervenants. de venir à bout des idées » Si vous atteignez vos objectifs comment maintiendrez-vous l’élan ?
» Connaître votre public. Demandez-vous qui est susceptible d’assister à votre fausses qui entourent les » Afin de continuer à progresser vers votre objectif à long terme, envisagez l’avenir au-
maladies chroniques.
manifestation et comment communiquer de manière optimale avec les participants. delà des premiers succès remportés grâce à la campagne. Gardez à l’esprit que votre
» Ne pas vous écarter du message. Assurez-vous que tous les organisateurs, les invités plan de sensibilisation doit être suffisamment souple pour vous permettre de faire
et les intervenants extérieurs soient bien informés et connaissent votre message. face à l’évolution de la situation, ou d’en tirer parti.

Le module et le CD/DVD
La sensibilisation   contiennent des affiches

en pratique de l’OMS sur les maladies


chroniques, que l’on peut
La sensibilisation en pratique
» Après le lancement international du rapport Prévention des consulter à l’adresse En 2000, la Fédération mondiale du Cœur a organisé la première Journée
maladies chroniques : un investissement vital, l’OMS a organisé une série
suivante : mondiale du cœur pour sensibiliser l’opinion à la nécessité de lutter
www.who.int/chp/chronic_
de manifestations mondiales et régionales dans plusieurs pays – au Brésil, disease_report/media/
contre les maladies cardiovasculaires et de les prévenir, en particulier
en Chine, en Inde, en Malaisie, à Maurice, en Suisse et en Thaïlande. posters/en/index.html dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.
» Dans un souci de pertinence, on a utilisé pour ces manifestions, en plus
et commander en écrivant à Cette journée, coparrainée par l’OMS et l’UNESCO, a pris une
chronicdiseases@who.int
du rapport principal, des données régionales et nationales. Ainsi, au importance considérable. En 2004, plus de 100 pays et 312 membres
Brésil, un rapport complémentaire a été présenté ; en Chine, le Ministère et partenaires y participaient. A eux seuls, les médias anglophones ont
de la Santé a présenté une version du rapport principal en chinois atteint un public de 365 millions de personnes.
mandarin. Le College of Cardiology de Hong Kong (région administrative spéciale
» Cette stratégie a permis de susciter un vif intérêt au niveau local, de Chine) a conçu, pour la Journée mondiale du Cœur, un programme
notamment de la part des médias. Il faut donc toujours s’adapter au remarquable dans le cadre duquel des célébrités des médias incitent les enfants à faire de
contexte local et donner des informations susceptibles d’intéresser le l’exercice. C’est à cette occasion que l’on est parvenu à réunir le plus grand nombre d’enfants
public visé. sautant à la corde en même temps, une performance entrée dans le Livre Guinness des Records.
www.worldheart.org
38 39

‘‘SUSCITER L’INTé RêT DES MéDIAS’’


La communication est encore trop souvent considérée comme inutile 
ou superflue alors que, de nos jours, elle est absolument indispensable.
Mark Malloch Brown
Vice-Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies
40 HALTE À L’ÉPIDÉMIE MONDIALE DE MALADIES CHRONIQUES susciter l’intérêt des médias 41

Pourquoi collaborer d’information généralistes s’intéressent à des questions « d’intérêt général » – qui
avec les médias ? Bien qu’elle Facilitez le travail ont une incidence sur la vie des gens ou qui ont des conséquences pour la société.
La collaboration avec les médias est presque toujours capitale pour une sensibilisation soit essentielle des journalistes. Ils D’autres publications, telles que The Lancet, qui s’adressent aux médecins et autres
réussie car elle permet, pour un coût raisonnable, de faire passer efficacement des à l’efficacité sont contraints de experts de la santé, traitent seulement de sujets relatifs à la santé.
de la sensibilisation, la respecter des délais de plus
messages auprès d’un public cible. Les personnes chargées de la sensibilisation peuvent collaboration avec les médias en plus courts – donc, si
fournir aux médias des informations intéressantes et bien étayées par des travaux de n’est qu’un instrument parmi vous pouvez leur fournir une Les journalistes :
recherche, que les médias sont à leur tour en mesure de mettre en valeur : d’autres, tels que ceux analyse fouillée et utile et » s’intéressent aux reportages ou aux articles empreints d’originalité, qui frappent les
» en sensibilisant et en informant, en convaincant et en motivant le grand public ; énumérés dans la 5e partie. des exemples intéressants, esprits, attrayants, sensationnalistes, hors du commun, divertissants ou amusants ;
» en rendant votre message plus crédible. ils s’intéresseront très » s’intéressent aux reportages ou aux articles rapportant des cas concrets ou
certainement au message
présentant un intérêt du point de vue humain. Ils aiment recueillir le témoignage de
que vous souhaitez faire
Sur les questions de santé, les outils offerts par les médias, auxquels on a passer. gens ordinaires sur ce qu’ils ont vécu car cela suscite l’empathie du public et donne
recours, sont généralement : un aspect humain au sujet traité ;
» La publicité, qui est onéreuse mais permet d’atteindre un large public ; comme le » souhaitent obtenir de bonnes photos ;
message peut être contrôlé, elle a souvent moins d’influence que la presse, dont le » sont intéressés par la participation de célébrités, d’hommes politiques, de la
point de vue est impartial. population locale, d’entreprises ou d’écoles ;
» Les relations avec les médias et les activités de promotion, qui passent par la » apprécient les références à des organisations ou à des manifestations pertinentes,
création de reportages pour sensibiliser le public et placer les problèmes et les telles que la Journée mondiale de la Santé, célébrée le 7 avril.
mesures dans un contexte. Les messages sont plus difficiles à contrôler. » se montrent intéressés lorsque l’article ou le reportage se rapporte à une information
» Les éditoriaux et articles d’opinion, difficiles à obtenir, et le courrier des lecteurs. Le CD/DVD contient aussi qui fait déjà l’actualité. Les journalistes cherchent souvent à apporter un nouvel
» L’éducation par le divertissement, qui consiste à faire passer, par l’intermédiaire des textes illustrés de photos éclairage sur un grand événement. Au lendemain d’un événement international ou
des médias, des messages de manière amusante afin d’informer, de favoriser des exposant le cas de personnes national, les chaînes de télévision et les stations de radio locales y apportent souvent
atteintes de maladies
changements d’attitudes, de croyances et de comportement. Dans de nombreux Lorsque vous
chroniques. Ils peuvent aussi
une perspective locale.
pays, cette méthode a permis d’obtenir de bons résultats pour les questions sociales concevez un
servir à rédiger un article ou
et de santé. On a eu recours à la télévision et à la radio (aux séries, par exemple), à document destiné Articles, reportages et éditoriaux
à concevoir un reportage. On
aux médias, demandez-vous
la musique, aux bandes dessinées ou aux romans. peut consulter également ces Les médias diffusent des informations, mais aussi des articles et des reportages. Il
toujours s’il présentera un
informations aux adresses peut s’agir :
intérêt.
suivantes :
Comment intéresser les médias ? www.who.int/features/2005/
» de documentaires ;
Pour intéresser les journalistes, un reportage ou un article doit : chronic_diseases/en/index. » de textes de 1 000 mots ou plus accompagnés de photos, publiés dans des
» fournir des informations nouvelles ou présentées de manière novatrice. Une Si vous connaissez html magazines et des suppléments ;
situation qui perdure, quel que soit son intérêt intrinsèque, n’apporte aucun élément un journaliste, www.who.int/chp/chronic_ » d’éditoriaux et d’articles d’opinion.
susceptible de faire l’actualité – contrairement à des faits nouveaux sur le même demandez-lui disease_report/cancer_case_
comment rendre votre studies/en/index.html
sujet, éventuellement présentés dans un rapport. reportage ou votre article
Le module de l’OMS sur les maladies chroniques comprend une série de documents
www.who.int/chp/chronic_
» présenter un intérêt pour le public. Selon le média choisi, les sujets susceptibles intéressant. disease_report/media/
couvrant les principaux thèmes, ainsi que des photos et des films. Ce module peut être
d’intéresser les lecteurs ou les spectateurs ne seront pas les mêmes. Les médias photos/en/index.html proposé aux médias locaux ou peut inspirer votre propre reportage ou article. Chacun
www.who.int/features/ des trois articles est destiné à différents types de publications : bulletin d’information
factfiles/chp/01_en.html (La crise associée à l’obésité), journal (Maladies chroniques et pauvreté : un cercle
vicieux) ou magazine (Les maladies chroniques : idées fausses et réalité).

La sensibilisation  
en pratique La sensibilisation en pratique
Dans les années 1990, le projet sud-africain
Soul City, qui entrait dans le cadre d’une campagne antitabac, La Diabetic Association of Bangladesh (DAB), organisation à but non lucratif créée en 1956,
était fondé sur une stratégie ludo-éducative s’appuyant sur s’est fixé un but ambitieux : « Tous les diabétiques, même pauvres, doivent avoir droit à un
les médias. Soul City était une série télévisée de 13 épisodes traitement, à une alimentation correcte et à un emploi » Elle a depuis gagné la confiance du grand public et des
de 30 minutes destinés à être diffusés en prime time. Une décideurs, et des milliers de gens bénéficient aujourd’hui de ses services (lits d’hospitalisation et établissements
série radiophonique de 45 épisodes de 15 minutes a aussi été diffusée sur de nombreuses stations de langues spécialisés assurant des consultations externes).
différentes et sur des stations communautaires. L’intrigue de ces épisodes tournait autour de fumeurs essayant La sensibilisation au problème du diabète a toujours été une
d’arrêter de fumer, d’initiatives communautaires pour interdire aux commerçants de vendre des cigarettes aux priorité. Le jour anniversaire de la fondation de la DAB (28
enfants, ou encore de jeunes qui poussaient leurs amis à fumer. Diverses publications ont été utilisées pour février), le jour anniversaire du décès de son fondateur, le
donner des informations plus détaillées. De luxueux livrets se rapportant à cette série télévisée et radiophonique Professeur M. Ibrahim (6 septembre) et lors de la Journée
ont été distribués avec les journaux nationaux ou publiés sous forme de feuilleton dans ces mêmes journaux. mondiale du diabète (14 novembre), des rassemblements, des
Dans le cadre du projet Soul City, un module éducatif reprenant les questions traitées par les programmes séminaires et des débats radiophoniques et télévisés sont
de télévision et de radio a également été mis au point pour être utilisé à l’occasion d’activités pédagogiques organisés, et des articles sont publiés dans la presse. Des
officielles ou informelles. Il comprend une bande dessinée, des affiches, des livres d’exercices, un guide de numéros spéciaux du bulletin d’information bimensuel bengalais
l’animateur et des cassettes audio. Ces documents tentent de capter l’attention du public par le biais de l’humour. Kanti, des affiches et des dépliants sont publiés et distribués
www.soulcity.org.za dans tout le pays. www.dab-bd.org
42 HALTE À L’ÉPIDÉMIE MONDIALE DE MALADIES CHRONIQUES susciter l’intérêt des médias 43

Comment nouer de bonnes Comment communiquer des


relations avec les médias ? Souvenez-vous informations aux médias ?
La relation avec les médias est une symbiose : vous souhaitez faire passer des qu’utiliser les
informations et les journalistes, pour leur part, souhaitent obtenir des informations médias, c’est
s’adresser au grand public.
susceptibles de faire l’actualité. Mais les journalistes
Lorsque vous rédigez un article
Pour collaborer efficacement avec les médias, il est capital de comprendre ce qui tiendront plus ou moins ou réalisez un reportage, posez-vous
les motive et en fonction de quoi ils décident de publier ou non une information. compte des informations les questions suivantes :
Ainsi, vous pouvez être sûr que votre point de vue sera présenté de la meilleure que vous leur apportez : » Que souhaitez-vous obtenir ?
manière possible. vos messages doivent » Qui souhaitez-vous cibler ?
absolument être clairs et
percutants.
» Quel est votre message ?
à faire et à éviter : » L’information sera-t-elle « accrocheuse » ?
a
»
faire
Communiquer efficacement et
A
»
éviter
Mentir, induire en erreur, exagérer
» Comment communiquer ou « vendre » l’information aux rédactions ?
» Comment conserver l’élan ?
respecter les échéances pour rester votre situation ou faire des Si vous disposez
crédible. Répondre positivement à spéculations. Si vous ne connaissez d’informations qui
l’appel des médias. pas la réponse ou ne pouvez pas la vous semblent être Pour communiquer les informations que
» Bien planifier, être aussi prévoyant donner, dites non. de portée mondiale, attirez
vous souhaitez faire passer, vous pouvez :
que possible et tenir compte des » Publier des communiqués de presse l’attention des agences
échéances imposées par les médias mal rédigés ou qui ne fournissent de presse internationales, » envoyer un communiqué de presse, une note d’information ou un courrier sur vos
lorsque vous souhaitez publier des pas d’informations intéressantes telles que Reuters, l’AFP activités au rédacteur en chef ;
informations. – par la suite, les informations que ou l’AP, qui alimentent les » informer les médias de vos activités et proposer d’accorder des interviews ; les
» S’informer sur les médias et les vous fournissez risqueraient de ne médias du monde entier et journalistes ont besoin de gens intéressants à interviewer – en général dans des
cibler soigneusement. Quel est leur pas être prises en considération. qui peuvent donc permettre
délais très courts ;
public ? Quel est leur but ? A quel » Si vous représentez une la diffusion mondiale de vos
» envoyer des invitations à des manifestations, organiser une séance photos ou
moment sont-ils publiés ? (pour la organisation, oublier que vous ne informations.
envoyer vos propres photos d’une manifestation avec un communiqué de presse
presse écrite) vous exprimez pas à titre personnel.
» Entretenir de bons contacts. » Etre désagréable envers un d’accompagnement.
» Disposer d’une liste de personnes journaliste – si les médias renvoient
crédibles possédant des une image négative, cela peut vous Les communiqués de presse sont un moyen habituel et largement utilisé de
informations factuelles et en mesure être très préjudiciable. Mais si un communiquer des informations aux médias. C’est l’une des meilleures façons d’attirer
de s’adresser aux médias. journaliste commet une erreur ou ne l’attention des journalistes et de leur donner suffisamment de renseignements pour
cite pas correctement vos propos, qu’ils reprennent l’information.
réagissez – à moins que vous
n’estimiez qu’il est préférable de ne
rien dire pour conserver une relation
durable.
» Penser que les médias vont relayer Un bon communiqué de presse doit présenter
une information simplement parce des informations dignes d’intérêt et :
que vous la leur communiquez. » avoir un titre accrocheur et instructif ;
» être construit selon le « principe de la pyramide » : les informations les plus
importantes doivent être placées au début et les informations plus générales ensuite.
Le premier paragraphe doit répondre aux questions qui ?, quoi ?, pourquoi ?, où ? et
La sensibilisation en pratique quand ? ;
Une analyse de la couverture médiatique du rapport Prévention des maladies » comporter une citation des propos de votre représentant le plus éminent ;
chroniques : un investissement vital a montré que, pour qu’un article soit publié ou » indiquer vos coordonnées.
un reportage diffusé, et pour que l’information soit correctement rapportée, il était
On peut aussi réaliser des communiqués vidéo à l’intention des chaînes de télévision.
préférable d’établir un rapport personnel avec les journalistes, y compris par le biais de réunions,
de téléconférences et d’entrevues, que de communiquer simplement des documents par courrier
électronique ou par télécopie.
Les activités menées avant la présentation du rapport, dont des conférences de presse virtuelles par
téléconférence à l’intention de certains journalistes du Royaume-Uni et des Etats-Unis d’Amérique,
ont montré que des communications coordonnées par téléphone et par voie électronique peuvent se
révéler efficaces, pour un coût très raisonnable.
S’il vous est possible de rencontrer des journalistes vous parviendrez à communiquer votre
enthousiasme. Si vous le pouvez, essayez même de leur faire rencontrer des personnes atteintes de
maladies chroniques – par exemple, en organisant des visites dans les hôpitaux ou dans les écoles.
44 HALTE À L’ÉPIDÉMIE MONDIALE DE MALADIES CHRONIQUES Your Notes 45

Organisation de visites sur Faites part de vos


le terrain et de voyages observations et suggestions
Les journalistes apprécient les visites sur le terrain car elles leur donnent presque
toujours l’occasion d’un article ou d’un reportage et leur permettent d’observer une L’OMS
situation par eux-mêmes. Lorsque vous organisez un voyage : a réalisé un film sur les
» Informez les journalistes à l’avance sur les questions logistiques et les aspects maladies chroniques, qui
se trouve sur le CD/DVD,
culturels, notamment sur ce qu’il est autorisé ou interdit d’enregistrer. que l’on peut obtenir sur
» Faites en sorte que les journalistes ne soient pas contraints d’assister à des réunions demande en écrivant à
inutiles avec des responsables s’ils préfèrent voir la situation sur le terrain et chronicdiseases@who.int
s’entretenir avec les principaux acteurs, y compris la population. ou visionner en ligne à
» A l’issue de la visite, organisez une réunion pour évoquer les problèmes soulevés, l’adresse suivante :
www.who.int/chp/chronic_
répondre aux questions, dissiper les malentendus et favoriser une bonne couverture
disease_report/media/
médiatique. footage/en/index.html

Consultez le
centre des
médias de l’OMS :
www.who.int/mediacentre

La sensibilisation en pratique
La campagne britannique « Feed Me Better », lancée par le célèbre chef Jamie
Oliver en 2005, a sensibilisé la nation à la nécessité de diversifier les plats
proposés dans les cantines scolaires au Royaume-Uni. Cette campagne a fait
l’objet d’une grande série télévisée et a suscité l’intérêt tant des médias que du public.
Suite à la campagne, une augmentation importante du budget alloué aux repas servis dans
les cantines scolaires a été décidée au niveau national et
s’accompagnera de nouvelles normes imposant que ces repas
apportent aux enfants environ un tiers de la ration journalière
de fibres et de protéines et fixant un niveau maximum de
sucre, de graisses et de sel. La consommation de fruits et
de légumes sera une priorité et les aliments mauvais pour
la santé seront bannis des cantines scolaires. Ces nouvelles
normes et règles entreront en vigueur d’ici fin 2006.

Voir www.feedmebetter.com
46 47

‘‘SUIVI, éVALUATIOn et ’’
Peu importe de savoir où on est quand on y est mais il est bien
utile de savoir où l’on se trouve si on veut aller ailleurs. 
William H. FOEGE
Professeur honoraire
de santé internationale,
Emory University Gates Fellow,
Fondation Bill et Melinda Gates

instruments utiles
48 HALTE À L’ÉPIDÉMIE MONDIALE DE MALADIES CHRONIQUES Monitoring, evaluation & useful tools 49

suivi et évaluation Contenu du dossier de


Nombre de personnes qui se consacrent à la sensibilisation ne disposent que de peu sensibilisation de l’OMS
de temps et de ressources et ne peuvent donc que difficilement suivre et évaluer Prévention des maladies chroniques : un investissement vital
leurs activités, alors que cela leur permettrait d’en déterminer l’impact et d’agir en – Présentation générale.
conséquence. Une évaluation et un suivi appropriés permettent de gagner du temps, Disponible en anglais et en français.
d’éviter les efforts superflus et de travailler efficacement. www.who.int/chp/chronic_disease_report/en/
Une évaluation à l’issue de votre campagne peut déboucher sur des
recommandations pour l’avenir. Fiches d’information
Informations sur les maladies chroniques : facteurs de risque, prévention et
conséquences économiques. Disponibles en anglais et en français.
Comment évaluer le processus ? www.who.int/chp/chronic_disease_report/media/information/en/index.html
Prenez le temps de tirer les enseignements de vos activités. Examinez les points
positifs et les points négatifs, faites part de votre point de vue à d’autres personnes. Affiches
Posez-vous les questions suivantes : Série d’affiches sur le thème « Vivre avec une maladie chronique ».
» Les techniques sont-elles efficaces ? Dans quelle mesure ? Disponibles en anglais et en français.
» Atteignez-vous votre public cible ? www.who.int/chp/chronic_disease_report/media/posters/en/index.html
» Etes-vous toujours sûr d’avoir choisi les meilleurs publics et les meilleurs canaux de
communication pour atteindre vos objectifs ? Envisagez d’examiner et de revoir ces Notes d’orientation
éléments fondamentaux de votre campagne. Vue d’ensemble des politiques qu’il est possible de mettre en œuvre pour lutter contre
les maladies chroniques.

Reportages
Comment évaluer l’impact ? Sélection de reportages abordant des questions telles que les idées fausses qui
Évaluer l’impact peut se révéler extrêmement difficile et plus long que d’évaluer entourent les maladies chroniques, la crise associée à l’obésité ou le cercle vicieux de
le processus. Il est parfois difficile de trouver des indicateurs de réussite fiables, la maladie et de la pauvreté.
car les changements sociaux sont souvent dus à de nombreux événements et à de
nombreuses situations. Cette évaluation est néanmoins possible. CD-DVD
» Fixez votre but et décidez comment vous le mesurerez. Vous pouvez par exemple Comprennant divers outils, notamment :
viser une couverture médiatique internationale et décider de compter le nombre de
journaux ou de chaînes de radio ou de télévision qui ont relayé votre information. Prévention des maladies chroniques : un investissement vital
» Pour les autres méthodes de mesure, qui dépendront de la nature de votre public – Rapport complet et présentation générale.
cible, il faut souvent savoir qui prend les décisions importantes, quand et sur quelle Disponibles en plusieurs langues.
base. www.who.int/chp/chronic_disease_report/en/
» Déterminez s’il existe des données solides ou plutôt anecdotiques en faveur d’un
changement d’attitude ou de comportement du public cible. Les études de marché Présentation générale du rapport : diaporama
et les enquêtes d’opinion, bien qu’onéreuses, peuvent être utiles pour mesurer Résumé du rapport Prévention des maladies chroniques : un investissement vital
l’efficacité d’une campagne publique de sensibilisation. sous forme de diaporama. Disponible en plusieurs langues.
www.who.int/chp/chronic_disease_report/presentation/en/index.html

Fiches d’information par pays et par Région


Faits et chiffres concernant la progression prévue des maladies chroniques par
Région et par pays.
www.who.int/chp/chronic_disease_report/media/impact/en/index.html

Documents techniques
Documents de travail concernant les sources de données, les méthodes, les
résultats des projections de mortalité et concernant la charge de morbidité pour
2005, 2015 et 2030.
www3.who.int/whosis/menu.cfm?path=evidence,burden,burden_
proj,burden_proj_results&language=english

Film sur les maladies chroniques


Film de sept minutes qui s’attaque à quelques-unes des idées fausses qui entourent
les maladies chroniques.
www.who.int/chp/media/Video_gallery/en/
50 HALTE À L’ÉPIDÉMIE MONDIALE DE MALADIES CHRONIQUES Annexes 51

Communiqué vidéo Annexe 1


Commentaire accompagnant le film, à l’intention des médias. éléments à prendre en considération
www.who.int/chp/chronic_disease_report/media/footage/en/index.html selon le public visé
Reportages photographiques Public visé Eléments à prendre
Reportages sur des personnes atteintes d’une cardiopathie, victimes d’un accident en considération
vasculaire cérébral, ou encore souffrant d’un cancer ou d’autres maladies
chroniques. Ministres de la santé Les ministres de la santé peuvent devenir de puissants
www.who.int/features/2005/chronic_diseases/en/index.html et leurs adjoints défenseurs de la lutte contre les maladies chroniques et informer
www.who.int/chp/chronic_disease_report/cancer_case_studies/en/index. d’autres décideurs de ces questions. Il faudra les renseigner
html sur l’ampleur et le coût de la lutte, et sur la rentabilité des
interventions.
Photos de personnes atteintes de maladies chroniques, dans le monde entier
www.who.int/chp/chronic_disease_report/media/photos/en/index.html Présidents et premiers ministres. Ils ont énormément d’influence. Ils apportent leur propre point de
vue et leur expérience personnelle mais peuvent aussi tirer parti
Informations sur les maladies chroniques des conseils de ministres ou d’autres dirigeants et de l’opinion
Quelques faits saisissants sur les maladies chroniques. Faites le point de vos d’experts, y compris de leur médecin personnel.
connaissances.
www.who.int/features/factfiles/chp/01_en.html Décideurs en matière budgétaire Il faut disposer d’informations et d’arguments précis. Selon
(cabinet, ministres des finances ou leur domaine de compétence, les ministres voudront connaître
Texte de la Stratégie mondiale de l’OMS sur l’alimentation, de la planification). Ministres ayant les conséquences des changements de politique sanitaire
l’exercice physique et la santé des portefeuilles connexes, et leurs sur l’économie, l’éducation, les transports ou le tourisme, par
www.who.int/dietphysicalactivity/en/ adjoints (ministres de l’éducation, exemple.
des transports ou de l’agriculture).
Texte de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac
www.who.int/tobacco/framework/download/en/index.html Donateurs/organismes de Ils voudront évaluer leur retour sur investissement. Ils auront
financement qui œuvrent en peut-être besoin d’informations sur les maladies chroniques
Texte de la Charte de Bangkok pour la promotion de la santé faveur des pays à revenu faible ou et sur les résultats qu’ils pourraient obtenir moyennant un
à l’heure de la mondialisation intermédiaire. investissement relativement modeste. Ils apprécieront de voir que
www.who.int/healthpromotion/conferences/6gchp/hpr_050829_%20BCHP. leurs investissements bénéficient aux plus pauvres.
pdf
Employeurs du secteur privé Ils peuvent vouloir disposer d’un personnel en bonne santé ou
(entreprises nationales et locales, souhaiter être de bons employeurs. Ils peuvent prendre des
associations à but commercial et mesures efficaces et peu coûteuses en faveur de la santé au
multinationales). travail, par exemple interdire de fumer ou donner la possibilité au
personnel de faire de l’exercice.

Instances dirigeantes et Il s’agit des autorités locales, des conseils municipaux, des
personnalités locales maires et des membres influents de la société civile, telles que
les chefs religieux. Ils souhaitent souvent ce qu’il y a de mieux
pour leur communauté mais ils ont besoin d’informations sur les
mesures qu’il est possible de prendre et de suggestions.

Leaders d’opinion parmi les Ce sont souvent des scientifiques et des universitaires. Ils ont
professionnels de la santé. beaucoup d’influence et connaissent très bien les différents
problèmes. Lorsqu’ils sont convaincus qu’il faut agir, ce sont de
puissants relais.

Alliés potentiels, organismes du Il faut avancer des arguments convaincants, présenter des
système des Nations Unies, ONG ou faits, des chiffres et des messages pour les inciter à participer.
associations caritatives qui ne se Certaines ONG auront des motivations d’ordre affectif mais
consacrent qu’à une maladie. seront aussi sensibles à la nécessité d’obtenir des fonds. Les
associations de consommateurs ou de patients qui interviennent
au niveau communautaire sont souvent très motivées mais
peuvent avoir besoin d’informations sur les maladies chroniques.
52 HALTE À L’ÉPIDÉMIE MONDIALE DE MALADIES CHRONIQUES Annexes 53

Annexe 2 Les facteurs Les trois principaux facteurs de risque sont le régime
Messages de l’OMS susceptibles d’être de risque alimentaire malsain, la sédentarité et le tabagisme.
adaptés à des publics spécifiques
Arguments à développer :
Les messages ci-après, accompagnés de statistiques et d’arguments à développer, ont été utilisés par l’OMS » Nous observons une extension rapide des facteurs de risque dans
lors de la présentation du rapport Prévention des maladies chroniques : un investissement vital. le monde.
» Ces messages présentent à grands traits le problème et la solution. » Les régimes alimentaires sont de plus en plus malsains. La
» Ils figurent ici à titre indicatif. Vous devrez les adapter et créer vos propres messages secondaires, selon nourriture industrielle riche en sel, en graisses et en sucre est de
vos besoins et votre situation. plus en plus répandue.
» L’urbanisation croissante et le mode de vie plus sédentaire
entraînent une baisse de la pratique d’exercice physique.
Message Halte à l’épidémie mondiale de maladies chroniques. » Le marketing offensif et l’absence de réglementation concernant
principal les produits du tabac incitent davantage de gens à fumer.
Variantes :
» L’épidémie mondiale de maladies chroniques passe presque Solutions La solution, c’est la prévention. Nous pouvons obtenir des
inaperçue et la riposte mondiale est presque toujours insuffisante. résultats immédiatement.
» L’épidémie avance rapidement, la menace est de plus en plus forte
mais la riposte ne suit pas. Arguments à développer :
» Les maladies chroniques entraînent de plus en plus de décès » Il n’est pas nécessaire d’attendre des années pour constater les
prématurés et de souffrances inutiles. Nous savons comment bienfaits de la prévention et de la lutte.
prévenir la plupart de ces maladies, nous devons donc agir sans » On connaît les solutions, dont beaucoup sont simples, peu
tarder. onéreuses et efficaces.
» On connaît les principales causes des maladies chroniques.
Le problème Les maladies chroniques entraînent de plus en plus de décès Eliminer les facteurs de risque permettrait d’éviter 80 % au moins
prématurés et de souffrances inutiles. des cas prématurés de cardiopathie, d’accident vasculaire cérébral
et de diabète de type 2, et plus de 40 % des cas de cancer.
Statistiques : » Exemples : réduire la quantité de sel dans la nourriture industrielle,
» 6 décès sur 10 dans le monde sont imputables aux maladies augmenter les taxes sur le tabac, améliorer les repas servis dans
chroniques. les cantines scolaires et améliorer et accroître l’accès aux voies
» 4 décès sur 5 dus aux maladies chroniques surviennent dans des piétonnières et aux pistes cyclables.
pays à revenu faible ou intermédiaire. » Il s’est avéré qu’un grand nombre de ces mesures ont un effet
» La moitié des décès surviennent prématurément (avant 70 ans). immédiat et sont rapidement bénéfiques pour la santé.
» Un quart des décès surviennent avant 60 ans. » Les personnes qui courent de grands risques de développer une
» Dans la moitié des cas, les maladies chroniques touchent des maladie chronique et celles qui en sont déjà atteintes doivent
femmes. bénéficier d’un traitement ; il existe beaucoup de solutions
» En 2005, 35 millions de personnes sont décédées des suites d’une efficaces pour un coût raisonnable.
maladie chronique, dont 17 millions prématurément. » Aucun secteur de la société ne possède à lui seul les ressources
» Prévision figurant dans le rapport : Il faut agir d’urgence ; si l’on ou l’influence nécessaires pour mettre en œuvre toutes les
ne fait rien, 388 millions de personnes mourront de maladies mesures.
chroniques au cours des 10 prochaines années. » Chacun doit apporter sa contribution en vue d’une solution : les
pouvoirs publics à tous les niveaux doivent jouer un rôle de premier
Arguments à développer : plan mais les entreprises privées, les communautés et les écoles,
» Dans tous les pays, à l’exception des moins avancés, les pauvres les organisations internationales, les ONG, les organisations
sont les plus durement touchés : ce sont les plus exposés aux caritatives et les groupes de sensibilisation doivent aussi prendre
risques, les plus désavantagés pour l’accès à la prévention et aux des mesures importantes.
soins, ceux qui décèdent prématurément le plus souvent et ceux
pour qui les conséquences personnelles de la maladie sont les plus
graves.
» Bien souvent, les personnes atteintes de maladies chroniques et
à haut risque ne bénéficient pas du traitement dont elles auraient
besoin, alors qu’on peut fréquemment intervenir de manière efficace
pour un coût raisonnable.
54 HALTE À L’ÉPIDÉMIE MONDIALE DE MALADIES CHRONIQUES Annexes 55

Conséquences Les maladies chroniques coûteront des milliards de dollars ANNEXe 3


macroéconomiques aux économies nationales. Les Etats doivent investir dans la éventuels porteurs du message
prévention dès maintenant, faute de quoi ils devront supporter en fonction du public cible
une augmentation des coûts plus tard.

Arguments à développer :
» Le coût des maladies chroniques peut se mesurer en nombre de Public cible Porteur du message
décès, en perte de productivité et en termes de capacité à obtenir
un revenu (les malades sont souvent dans la force de l’âge), en Grand public – lorsque vous Une personne atteinte d’une maladie chronique ou quelqu’un qui a
fonction du coût des soins de santé pour les individus, les familles voulez montrer le coût humain des perdu un membre de sa famille décédé d’une affection chronique
et les pays, selon la charge que ces affections ­­– qui viennent maladies chroniques. évitable.
souvent s’ajouter aux maladies infectieuses– font peser sur le
système de soins, ou en fonction de la perte de revenu national. Un ministre des finances Un économiste international ou national de renom, ou un ministre
» Par exemple, au cours des dix prochaines années, les – lorsque vous avancez qu’investir des finances d’un autre pays, capable de défendre de manière
cardiopathies, les accidents vasculaires cérébraux et le diabète dans la lutte contre les maladies convaincante les bénéfices économiques de la lutte contre les
feront perdre $558 milliards à la Chine, $237 à l’Inde et $303 chroniques et dans leur prévention maladies chroniques.
milliards à la Fédération de Russie (en dollars internationaux). n’est pas seulement efficace
» Les maladies chroniques et la pauvreté s’entretiennent et peu coûteux mais peut
mutuellement dans un cercle vicieux : les maladies chroniques aussi engendrer des bénéfices
précipitent les individus touchés et leurs familles dans une spirale économiques.
d’appauvrissement.
Un premier ministre qui envisage Ministres, collaborateurs actuels ou anciens, dirigeants
Le but des 2 % Une réduction de 2 % supplémentaires du nombre mondial de promouvoir une législation. appartenant au même parti politique que le ministre, chefs
de décès dus aux cardiopathies, aux accidents vasculaires religieux ou communautaires respectés, chefs d’entreprise de
cérébraux, au cancer et à d’autres maladies chroniques au premier plan, bailleurs de fonds.
cours des dix prochaines années sauverait 36 millions de vies.
Grand public – lorsque vous Médecins, scientifiques ou universitaires. Les personnalités
Arguments à développer : souhaitez le sensibiliser et le sportives ou les célébrités peuvent aussi sensibiliser et motiver
Atteindre le but des 2 % : motiver. efficacement le grand public.
» éviterait à 36 millions de personnes de mourir de maladies
chroniques au cours des 10 prochaines années. Médecins – lorsque vous voulez Médecins de renommée internationale ou nationale, ou médecins
» engendrerait un bénéfice économique considérable. Par exemple, démontrer la nécessité d’une ayant une influence institutionnelle ou économique dans le milieu
au cours des 10 prochaines années, la Chine gagnerait $36 approche intégrée des maladies médical. Ces médecins servent souvent de correspondants auprès
milliards, la Fédération de Russie $20 milliards et l’Inde $15 chroniques. de leurs confrères mais jouent aussi le rôle d’experts dans les
milliards (en dollars internationaux). médias spécialisés ou généralistes.

Etudiants en médecine. Professeurs de médecine et autres enseignants des facultés de


médecine.

Journalistes – lorsque vous Personnes ayant personnellement souffert d’une maladie


souhaitez que les médias chronique. Pour une interview d’un membre de votre organisation,
s’intéressent à un sujet. il est généralement préférable de choisir quelqu’un qui a une
expérience personnelle de la question et qui peut en parler (ce
doit être un bon communicateur).
56 HALTE À L’ÉPIDÉMIE MONDIALE DE MALADIES CHRONIQUES